Plan d’urgence - Liste des actions à mener par les Points Focaux
Départementaux (URD) DRU - DINEPA
1 | P a g e
AVANT L’EVE...
Plan d’urgence - Liste des actions à mener par les Points Focaux
Départementaux (URD) DRU - DINEPA
2 | P a g e
5. Contacte...
Plan d’urgence - Liste des actions à mener par les Points Focaux
Départementaux (URD) DRU - DINEPA
3 | P a g e
0-72H
1. Ac...
Plan d’urgence - Liste des actions à mener par les Points Focaux
Départementaux (URD) DRU - DINEPA
4 | P a g e
Apres 72H
E...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

PU-PFDRU

93 vues

Publié le

PU-PFDRU

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
93
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PU-PFDRU

  1. 1. Plan d’urgence - Liste des actions à mener par les Points Focaux Départementaux (URD) DRU - DINEPA 1 | P a g e AVANT L’EVENEMENT TRAVAUX DE PREPARATION AVANT L’ANNONCE D’UN DESASTRE ET A L’APPROCHE DE LA SAISON CYCLONIQUE 1. Réviserle plande contingenceavecCTE,TEPACsetdirecteurde l’OREPAet le pointfocalde laDPC au niveau départemental. 2. Inspection du matériel d’urgence (inventaire) a. Vérification physique de l’état de stock et de l’état de fonctionnement du matériel, b. Faire une demande pour renflouer les stocks de contingence départementaux. c. Vérifier l’état de fonctionnement des véhicules, camions et les moyens de communications. 3. Remise à jour de la formation des TEPACs : relecture collective du plan d’action ; exercice de simulation avec les TEPACs pour tester les questionnaires d’évaluation rapide et les chaines de communication jusqu’à mobilisation du stock 4. ContacterlesCTE, CAEPA et opérateursprofessionnels/privéspour demande unétatdes lieux de fonctionnement du réseau : i. Capacité de stockage d’eau, ii. Vérifierlesinfrastructures (fonctionnalitéduréseaude production,traitementet distribution) iii. Stockdisponibleen HTHtraduitentempsde fonctionnement(Consommationde chlore mensuel) – Stock de réserve. 5. Organiser un atelier avec les partenaires EPA pour la préparation des réponses aux urgences hydrométéorologiques, 6. Rencontre interne de préparation entre PF sous le leadership du directeur OREPA pour faire un point sur le niveau de préparation. Envoi d’un rapport synthétique à l’attention du DRU. ACTIONS DE PREPARATION SUIVANT L’ALERTE (MAX 48-72H AVANT CATASTROPHE) 1. Activation chaine de communication pour mobilisationdes cadres (TEPAC, CAEPA, CTE, équipe URD, DRU, OREPA,niveaucentral DINEPA) enutilisantle pland’urgenceet listesd’actionsdéfinies par niveau DINEPA (PF DRU départementaux, TEPAC, CTE) : a) Contact établi et régulier avec la DPC, le directeur OREPA et le DRU-DINEPA, b) Transmettre l’alerteauresponsableduCTEetaux TEPACpourqu’ilsinformentàleurtour le comité de gestion SAEP et les mairies – Vérifier que les moyens de communications sont fonctionnels(chainede communication –voir ci-dessous).Celapermetde s’assurer que lesTEPAC sont bienjoignables, et ont les moyens fonctionnels (motos/véhicules). 2. Participation active au COUD (PF DRU) convoquée par la protection Civile 3. Par rapport aux abris : a) Obtenirlaliste actualisé desabrisdisponibles - la DPC actualise en24h - etla partager avec les CTE concernés ; b) Organiser une visite coordonnée pour faire un état des lieux infrastructures EPA des abris avecle CTE si approprié,la DPC etlesAffairesSociales etlespartenaires EPA (ONG et UN) ; c) Vérification et/ou installation de moyens de stockage d’eau dans les lieux allant servir d’abris ; 4. Pré-positionnementdesintrantsavantl’évènementauniveaucommunal–stratégiqueenfonction deszonesidentifiées à risque – produits de traitement d’eau et kits de nettoyage dans les abris
  2. 2. Plan d’urgence - Liste des actions à mener par les Points Focaux Départementaux (URD) DRU - DINEPA 2 | P a g e 5. Contacter les CTE, CAEPA et opérateurs professionnels/privés pour s’assurer de la bonne chlorationduréseau –aveccontrôle de chlore ets’assurerque le réservoird’eausoitrempli avant l’évènement. Le CTE doit informer le PF Départementaux des conclusions de l’état des lieux, des actions menées en préparation et dispositions prises. a) Vérifier notamment la mise en réserve d’eau et capacité de traitement chloration. 6. En coordinationaveclesCTE, CAEPA,et partenairesONGEPA,sensibilisationde masse (viaradio, TEPAC,volontairesde laprotectioncivile avecdesmégaphones)de lapopulation àstockerdel’eau chez eux et leur rappeler de la traiter. 7. Coordination acteurs EPA : a) Organiser une réunion de coordination EPA avec les responsables de CTE pour diffuser l’alerte etlescapacitésd’évaluationrapide despartenaires.Penseràveillerà identifierQui fait quoi où pour éviter les duplications et les manques en termes de couvertures géographiques ; b) Etablir la liste de contact de tous les intervenants d’urgence EPA ; c) Connaitre la disponibilité des stocks de chacun, les lieux de prépositionnement et les dispositions de chaque partenaire ; d) Constituer un comité ad hoc pour les évaluations et l’analyse rapide de dégâts. 8. Faire un rapport de synthèse au DRU et directeur de l’OREPA. 9. Le directeurfaitun pointtéléphonique envue de s’assurerde la préparation desPF (complétude des points listés ci-avant). Lien de communication Lien hiérarchique Lien de transmissionalerte – confirmation mobilisation – appui Technique et matériel Lien de retourinformations – besoinet réponses DRU Directeur OREPA PF DRU Departemen t concerné CTE Equipe URD TEPACs Mairies CAEPA/ CPE Système d’alerte hydrométéorologique  Vient de la DPC  Système de suivi indépendant  Autre ? DPC (Echelons national, régional et départemental)
  3. 3. Plan d’urgence - Liste des actions à mener par les Points Focaux Départementaux (URD) DRU - DINEPA 3 | P a g e 0-72H 1. Activationde lachaine de communication:Implicationde l’URDde l’équipe pour communiqueret suivre aveclesTEPAC=> CAEPA et lesresponsablesde CTEpour récupérerlespremières données – point tel avec chaque commune pour collecte de données : a) Procéder à une évaluation rapide par les TEPAC dans toutes les localités affectées ; b) S’assurer de la prise d’échantillon pour réaliser des tests minimum physico-chimiques (turbidité, micro bio) sur les ressources en eau ; c) Vérification des infrastructures endommagées – évaluations par les TEPAC ; 2. Analyse de donnéesd’évaluationrapidessuivantle questionnaire préétabli - Déterminerle degré de priorité (arbre décisionnel) si réponse auniveaucommunal,déterminersi besoind’unsupport départementalounational ? CompilerlesinformationsreçuesparlesTEPACs,CAEPA,CTEetautres (OREPA?) 3. Contact par téléphone le DRU et l’OREPA quotidiennement depuis H0 4. Réunionde coordination aveclespartenairesEPA sousfacilitationPFDRU– délégation,matricede responsabilités QFQO de chaque partenaire EPAH - Faire un bilan/rapport des premières constations – évaluations, ce qui est fait, ce qui n’a pas été fait, etc. 5. Ecrire du 1erRapport de situationauDRUetOREPA et transmission desdonnéesauCOUD,OREPA et DRU, mairies. 6. Participation active au COUD : dans le centre réunion en premier lieu pour convenir d’une évaluationconjointe multisectorielle –analyse par secteurpuis définitiondesactionsde réponse avec DPC 7. Planificationde lapremière réponseetapportdespremièresréponses –distributiondustockpré- positionné (distribution de produits de traitement de l’eau, matériels de nettoyage des abris, petites réparations sur les SAEP si ces matériels ont été pré-positionnés) : a) Réponse urgence :distributiond’eaudanslesabris, dispatchdesintrantsTED/PTEque la population consomme de l’eau chlorée et a du matériel d’hygiène si accessible, via CAEPA/CTE (réseau chlorée), b) Diffuser les messages de sensibilisation/ promotion de l’hygiène à la population (mégaphones, radio, etc.), c) Suivi de la chloration de l’eau de consommation. 8. Si tempsdisponible visite terrain des sites les plus fortement affectés pour appuyer les TEPAC. 9. Vérifier que la DPC puisse acheminer les personnes déplacées hors abri dans des abris si risque particulier dans des zones.
  4. 4. Plan d’urgence - Liste des actions à mener par les Points Focaux Départementaux (URD) DRU - DINEPA 4 | P a g e Apres 72H En abri: NB : 72h après les abris temporaires doivent fermer: 1. Si nonfait,proposerune réunionavecla DPC etmairie pour connaitre le planà moyenterme de relocalisation des populations affectées afin d’assurer la continuité des services en Eau et assainissement.Enfonctionde lasituation, l’assemblée du COUD(délégationdépartemental,DPC – coordinateur technique) tranchera sur la fermeture ou non des abris ; 2. Convoquerune réunion aveclesacteurs EPA pour continuerles échangesd’informations surles besoins et réponses prévues ; 3. S’assurer que les TEPAC font le suivi et l’évaluation quotidien des besoins et des réponses apportées pour les nouveaux camps ; 4. S’assurer que les TEPAC et les partenaires EPA travaillent à la construction supplémentaire, l’opération et la maintenance des infrastructures d’assainissement et d’hygiène (toilettes, douches, lavages de mains, etc.) pour mettre en adéquationle nombre de personnes déplacées en abri et le nombre d’infrastructuresexistantes,danslesabrisappelés àne pas fermerdansles 72h ; 5. Vérifierque les indicateurs minimum opérationnels en urgence dans les sites sont respectés ; 6. Visite régulière sur les sites pour le suivi et le contrôle régulier de la situation sanitaire ; 7. Campagne de promotion de l’hygiène dans les abris via les TEPAC. Localités affectées: 1. Evaluation approfondie des dégâts subis dans les localités pour remise en fonctionnement des infrastructures EPA endommagées par le comité ad hoc pour les évaluations de dégâts (EDAB Evaluation des Dégâts et des Biens). Communiquer avec le CTE pour obtenir leur rapport de situation. 2. Planifier la réponse d’urgence en eau potable et assainissement à court terme : a. Que les personnes sinistrées aient un accès une eau potable en quantité suffisante pour couvrir les besoins en boisson, cuisine et hygiène personnelle et domestique b. Que l’évacuation d’excréments humain se fait sans risque pour la santé c'est-à-dire sans risque de contamination de l’environnement direct de vie des populations 3. Planification/budgétisation desactionsde réparations decourtterme (3mois) etdemoyenterme (actions de 6 mois ou plus) à envoyer au niveau régional et central ; 4. Plaidoyer pour le financement auprès du DRU, la DINEPA, lors de la table sectorielle départementaleetnationalevialedirecteurd’OREPA,etlorsdesréunionsdecoordinationélargie du secteur EPA en urgence ; 5. Coordination départementalede laréponsedusecteur- Réunionde coordinationaveclesacteurs opérationnels EPA (partenaires, CAEPA, TEPAC, CTE, URD) – à continuer tant que nécessaire ; 6. Après plusieurs mois, évaluation de la réponse (rapidité, efficacité, cohérence, efficience, etc.) pour tirer les leçons apprises et améliorer la diligence de la réponse pour la prochaine fois ; 7. Mise à jour du plan de contingence pour l’année suivante ; 8. Réflexion àinitiersurla réductiondurable desrisquesde désastres –à partir desconclusionsde l’évaluationetdiscussionaveclespartenaires –réductionde laprobabilitéd’occurrencede l’aléa ou des conséquences.

×