BT©	
  
Jan	
  15	
  
WHAT’S
HOT ?!
Tous les mois, un
peu de prise de
hauteur + une
fracture des
méninges
Weave
Business
...
Ce qu’il s’est
passé dans le
monde au mois
d’Août
2015…
Ne,lix	
  synthé5se	
  un	
  morceau	
  de	
  
musique	
  à	
  par5r	
  d’ondes	
  cérébrales	
  
10
Vous avez peut-être entendu parler de Sense8, une nouvelle série TV disponible sur Netflix depuis juin 2015.
Imaginée par ...
Nike	
  vous	
  fait	
  rentrer	
  dans	
  la	
  peau	
  
du	
  joueur	
  de	
  Foot	
  Neymar	
  Jr	
  
9
Nike a encore trouvé un moyen de créer le Buzz. La firme fait appel à Neymar Jr pour sa prochaine campagne de
publicité. P...
Une	
  installa5on	
  ar5s5que	
  u5lise	
  la	
  
Kinect	
  d’une	
  toute	
  nouvelle	
  manière	
  
8
Matthew Dear, DJ compositeur de musique électronique, a entrepris une collaboration avec Microsoft et New
Museum. Cette co...
Au	
  Royaume-­‐Uni,	
  les	
  routes	
  
rechargent	
  les	
  voitures	
  électriques	
  
7
L’un des plus gros défauts des véhicules électriques est leur faible autonomie. C’est elle qui force les conducteurs à
s’a...
Grâce	
  à	
  IBM,	
  le	
  lac	
  Georges	
  devient	
  le	
  
lac	
  le	
  plus	
  connecté	
  du	
  monde	
  
6
Récemment, grâce à IBM, le lac Georges, situé dans l’état de New York, est devenu le lac le plus connecté du
monde. En eff...
Vortex,	
  le	
  robot	
  qui	
  apprend	
  
le	
  code	
  à	
  vos	
  enfants	
  
5
Aujourd’hui les compétences en codes prennent une importance considérable. En France, des cours de codes vont
être lancés ...
SeeLight,	
  l’applica5on	
  qui	
  vient	
  
en	
  aide	
  aux	
  malvoyants	
  
4
Grâce à vous, les trajets urbains des personnes malvoyantes pourraient bientôt être facilités. Aujourd’hui lorsqu’une
pers...
Mastercard	
  et	
  la	
  startup	
  Nymi	
  lance	
  
le	
  paiement	
  par	
  ba_ement	
  de	
  cœur	
  	
  
3
Et si payer devenait aussi simple qu’un battement de cœur… C’est ce que proposent Mastercard et la startup Nymi.
La jeune ...
BMW,	
  Audi	
  et	
  Mercedes	
  ont	
  racheté	
  
Here,	
  la	
  division	
  cartographie	
  de	
  Nokia	
  
2
Le groupe de télécoms finlandais, Nokia, a annoncé le 3 Août dernier qu’il revendait sa division cartographie, Here,
aux c...
1
Des	
  drones	
  Facebook	
  
pour	
  connecter	
  le	
  monde	
  
1
Vous vous souvenez peut-être du projet Loon de Google qui avait pour objectif de connecter le monde avec des
ballons strat...
Be loud…be proud!
Let your clients know
about next
“Business-Technology”
innovations
If you don’t tell
them…who will?
Weav...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

What's Hot ?! - Septembre 2015

1 718 vues

Publié le

Découvrez tous les mois une prise de hauteur + une fracture des méninges.
Notre Top 10 des innovations qui ont marqué le mois d'Août 2015.

Publié dans : Internet
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 718
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
34
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

What's Hot ?! - Septembre 2015

  1. 1.  BT©   Jan  15   WHAT’S HOT ?! Tous les mois, un peu de prise de hauteur + une fracture des méninges Weave Business Technology Août 2015
  2. 2. Ce qu’il s’est passé dans le monde au mois d’Août 2015…
  3. 3. Ne,lix  synthé5se  un  morceau  de   musique  à  par5r  d’ondes  cérébrales   10
  4. 4. Vous avez peut-être entendu parler de Sense8, une nouvelle série TV disponible sur Netflix depuis juin 2015. Imaginée par les créateurs de la trilogie Matrix, Andy et Lana Wachowski, ainsi que par J. Michael Straczynski, la série rencontre un franc succès depuis sa sortie et notamment en France. En bref, l’intrigue s’axe autour de huit personnages vivant aux quatre coins du globe qui sont brutalement connectés par une même vision. A partir de ce moment, ils partagent leurs émotions et leurs souvenirs et deviennent aussi capables de communiquer entre eux par télépathie. Netflix s’est inspiré de cette fiction et a tenté de s’en approcher grâce à une expérience menée en collaboration avec Tool of North America, une société de production audiovisuelle. Le résultat de leur travail, présenté sur un site dédié à l’étude, est pour le moins stupéfiant. En effet, il s’agit d’une symphonie synthétisée à partir du concours des ondes cérébrales de huit parfaits inconnus et l’harmonie qui en ressort est étonnante. Les huit volontaires, fans de la série Sense8, ont dû visionner tous les épisodes d’une traite avant d’être exposés à une même séquence de stimuli conçue pour générer des réponses émotionnelles, psychologiques et biophysiques bien précises. Les ondes cérébrales (alpha, beta, gamma, delta et thêta) émises par les volontaires en réponse aux stimuli ont été enregistrées puis traitées par des algorithmes distinguant les motifs répétitifs dans chaque signal. Les huit thèmes dégagés pour chacun des volontaires ont ensuite étés mis en commun pour donner un seul morceau de musique publié sur la plateforme Spotify. L’expérience est, bien entendu, un coup de pub pour la sortie de la nouvelle série. Mais l’objectif affiché par l’équipe en charge de sa réalisation était de montrer que des inconnus peuvent parfaitement collaborer en n’utilisant que leur cerveau afin de produire un résultat qui soit harmonieux. Mission accomplie? A vous d’en juger! Symphonie   synthé(sée  à   par(r  d’ondes   cérébrales     Faire  collaborer   de  parfaits   inconnus     Nos  cerveaux   fonc5onnent  en   harmonie   #Ne8lix   #Sense8   #OpenYourMind   h?p://sense8brainwavesymphony.com/   h?p://www.digitalbuzzblog.com/ne8lix-­‐sense8-­‐brainwave-­‐symphony-­‐experiment/   h?ps://play.spo(fy.com/album/39NyeIBs8VIPdOjJJd1ivK        
  5. 5. Nike  vous  fait  rentrer  dans  la  peau   du  joueur  de  Foot  Neymar  Jr   9
  6. 6. Nike a encore trouvé un moyen de créer le Buzz. La firme fait appel à Neymar Jr pour sa prochaine campagne de publicité. Pour rappel, Neymar Jr est un célèbre Joueur de Foot et icône de la marque qui apparaît même sur la pochette du jeu vidéo PES 2015. Pour faire la promotion de ses chaussures Hypervenom Phantom II, Nike a décidé de créer une publicité utilisant la réalité virtuelle pour vous faire entrer dans la peau de Neymar Jr lors d’un match de foot. La vidéo est disponible sur Youtube, et pour pouvoir en profiter pleinement, il faut s’équiper d’un casque de type Google Cardboard. Pour encore plus de sensations, Nike propose aussi la vidéo en qualité 4K. La vidéo a été tournée en caméra 360° ce qui permet au spectateur de tourner la tête comme il le souhaite pour observer la scène. Ceci devrait réussir à immerger totalement le spectateur et le faire entrer dans la peau de Neymar Jr pendant un match de foot. Ce n’est pas la première fois qu’une marque utilise la réalité virtuelle pour vendre une paire de chaussures. Cette année, lors du Sundance Festival, la marque de vêtements outdoor, Merell, a eu une idée brillante : pour la sortie de ses nouvelles chaussures la marque voulait faire découvrir aux potentiels acheteurs les expériences extrêmes et hors du commun qu’ils pourraient vivre avec leurs nouvelles Capra Boots. Pour ce faire, la marque a réalisé l’une des premières expériences de réalité virtuelle en mouvement. Après avoir enfilé une paire de Capra Boots et un casque Oculus Rift, l’utilisateur était invité à découvrir les paysages merveilleux des Dolomites lors de ce que Merell appelle un Trailscape. En effet, la chaussure Capra ayant été imaginée lors d’un trail dans les dolomites, l’expérience Trailscape avait pour but de transporter les « spectateurs » dans une ascension des Dolomites. Les invités devaient faire preuve de beaucoup d’équilibre pour pouvoir braver les côtes pentues et traîtresses des montagnes ou traverser les passerelles suspendues bancales. Pour que l’utilisateur soit encore plus immergé dans l’expérience Trailscape, Merell n’avait pas seulement misé sur les lunettes de réalité virtuelle, elle avait aussi mis en place un sol grondant pour imiter les effets des éboulements ou les rafales de vents présentes aux sommets des monts. La réalité Virtuelle devient de plus en plus un moyen de toucher les gens avec des messages commerciaux en leur faisant vivre une immersion dans un milieu inconnu. Il s’agit, pour les agences de publicité, d’une nouvelle aubaine. Immersion  totale   dans  laréalité   virtuelle     Intégrer  le   toucher  en  plus   des  autres  sens   dans  l’expérience   virtuelle     Nouvelles   perspec5ves   publicitaires   #caméra  360°   #HypervenomByNike   #fic(on  ou  réalité?     h?p://www.engadget.com/2015/07/01/nike-­‐neymar-­‐virtual-­‐reality/   h?p://www.digitaltrends.com/mobile/nike-­‐vr-­‐ad-­‐turns-­‐you-­‐into-­‐brazilian-­‐soccer-­‐star-­‐neymar/   h?p://www.forbes.com/sites/roberthof/2015/05/21/virtual-­‐reality-­‐the-­‐next-­‐big-­‐adver(sing-­‐medium-­‐is-­‐here/   h?p://uk.businessinsider.com/business-­‐insiders-­‐most-­‐crea(ve-­‐people-­‐in-­‐adver(sing-­‐2015-­‐2015-­‐7?r=US&IR=T  
  7. 7. Une  installa5on  ar5s5que  u5lise  la   Kinect  d’une  toute  nouvelle  manière   8
  8. 8. Matthew Dear, DJ compositeur de musique électronique, a entrepris une collaboration avec Microsoft et New Museum. Cette collaboration c’est DELQA “Inside the Music of Matthew Dear, An interactive Experience”, une installation interactive pour produire une œuvre collaborative sonique et lumineuse. Dear raconte : « Je voulais composer une œuvre auditive tout droit sortie d’un rêve, en gardant en tête que les rêves sont étranges et pas toujours blancs ou noirs. La musique s’installe entre des états calmes et des états chaotiques, permettant à l’auditeur de raconter sa propre histoire en s’impliquant dans la réalisation du morceau. » L’installation utilise un dispositif technologique répondant aux mouvements des individus présents dans la structure. Cette technologie est basée sur la Kinect de Microsoft. Elle est activée lorsqu’un visiteur touche les filets et les toiles de tissus étendus dans une structure designée comme une grotte. En poussant légèrement une toile ou en s’installant carrément dans un filet, les visiteurs lancent les morceaux composés par Dear pour s’adapter à l’œuvre globale. L’intensité du son dépend de l’intensité des gestes du visiteur : si celui-ci s’allonge dans un filet, le son sera beaucoup plus intense que s’il effleure une toile. L’installation offre une œuvre musicale modelée par les utilisateurs et diffusée dans toute la pièce par des enceintes. La structure de DELQA est, elle aussi, impressionnante. Il s’agit d’une sorte de forêt sonique : elle est composée d’une fenêtre en aluminium de 8x10m à laquelle sont suspendus toiles et filets dont les ondulations visent à imiter la forme d’un relief. Au total, DELQA utilise 44 haut-parleurs et 8 kinects. La lumière est aussi utilisée pour réaliser l’œuvre d’art collaborative : en modifiant le son, les visiteurs modifient aussi l’ambiance lumineuse grâce à leurs mouvements. Pour les concepteurs de DELQA, l’auditeur est généralement trop passif face à une œuvre musicale. Leur idée était donc de faire participer activement à l’œuvre. Par ailleurs, l’utilisation des gestes pour contrôler une pièce musicale, est aujourd’hui un sujet d’actualité. Selon Steve Milton, l’un des associés fondateurs de Listen, l’agence créative qui produit DELQA, «Des Musiciens tels que Nine Inch Nails, Kanye West et Aphex Twin utilisent la technologie Kinect de manière assez incroyable. Nous étions très intéressés par l’exploration des possibilités visuelles et auditives que la Kinect pouvait nous offrir ». DELQA remporte déjà un franc succès et, de l’avis des visiteurs, l’installation donne véritablement l’impression d’être submergé par les sens. Pour Matthew Dear, ce qui rend DELQA si intéressant, c’est l’imprévisibilité du résultat. Ecoute   dynamique  et   interac5ve  de   l’œuvre  audio     La  technologie  au   service  de  l’art     Nine  Inch  Nails,   Kanye  West  et   Aphex  Twin   composent  avec   la  technologie   Kinect   #interac(ve  art   #DELQA   #Kinect     h?p://www.psk.com/2015/08/ma?hew-­‐dear-­‐delqa-­‐new-­‐museum-­‐interac(ve-­‐music-­‐making.html   h?p://www.villagevoice.com/music/ma?hew-­‐dear-­‐casts-­‐electronic-­‐music-­‐in-­‐3-­‐d-­‐with-­‐delqa-­‐at-­‐the-­‐new-­‐museum-­‐7469367   h?p://www.fastcodesign.com/3049558/the-­‐new-­‐museums-­‐sonic-­‐installa(on-­‐makes-­‐you-­‐the-­‐musician   h?p://www.winbeta.org/news/art-­‐installa(on-­‐uses-­‐kinect-­‐new-­‐way  
  9. 9. Au  Royaume-­‐Uni,  les  routes   rechargent  les  voitures  électriques   7
  10. 10. L’un des plus gros défauts des véhicules électriques est leur faible autonomie. C’est elle qui force les conducteurs à s’arrêter régulièrement pour recharger après, au mieux, quelques centaines de kilomètres. Ce problème pourrait bientôt disparaître, puisqu’à partir de 2016, le Royaume-Uni testera sur ses routes un système de recharge par induction qui permettra de recharger la voiture tout en roulant. Durant la phase de test, qui devrait durer environ 18 mois, des routes peu pratiquées seront utilisées pour recharger les voitures. Cela permettra de savoir si le projet est viable et si la technologie peut par la suite être appliquée à des routes plus fréquentées. Le système fonctionne avec deux bobines électromagnétiques : lorsqu’une voiture équipée d’un système de rechargement sans fil passe au-dessus de la route, la bobine génère un courant alternatif avec une puissance pouvant atteindre 180kW. La voiture est alors partiellement rechargée ce qui est déjà intéressant quand on sait que certaines voiture électriques ont moins de 100km d’autonomie. Selon Andrew Jones, ministre des transports, « le gouvernement prévoit déjà un budget de 500 millions £ pour les cinq prochaines années afin que l’Angleterre reste au premier plan sur cette technologie ». De son côté, Mike Wilson, chief highways engineer pour les Autoroutes d’Angleterre, considère que « les technologies des véhicules progressent à une vitesse folle et [ils] s’engagent à soutenir la croissance des véhicules à faible émission sur les autoroutes anglaises », pour lui « ces essais de rechargement sans fil aideront à créer un réseau routier durable ». Par ailleurs, pour soutenir les voitures électriques, les Autoroutes d’Angleterre s’engagent à placer des points de rechargement (par branchement) tous les 32km sur les autoroutes. Ce n’est pas la première fois qu’une expérience de ce genre a été menée. Le principe de rechargement de véhicules via les routes et sans contact avait déjà été expérimenté par l’Université de Stanford et avait été utilisé pour recharger des bus en Corée. Ces essais étaient cependant les tous premiers de leur catégorie. Il y a cependant un inconvénient à cette technologie : le prix. En Corée, le prix d’installation d’une route de rechargement était de 300 000 € par km. A cela il faut ajouter l’entretien du système de rechargement du véhicule. Des  routes  qui   rechargent  les   voitures  en   roulant     Un  budget  de   500  millions  £   prévu  par  le   Royaume-­‐Uni       Une  puissance   pouvant  a?eindre   180kW       #electricCars   #Charge   #UK   #sustainableRoads     http://mashable.com/2015/08/17/electric-car-charging-uk/ http://www.huffingtonpost.fr/2015/08/18/voitures-electriques-royaume-uni_n_8002544.html http://hitek.fr/actualite/route-recharge-voiture-electrique_6887 http://sciencepost.fr/2015/08/royaume-uni-va-tester-route-a-induction-recharger-voitures-electriques/ http://money.cnn.com/2015/08/18/technology/uk-electric-cars-roads/
  11. 11. Grâce  à  IBM,  le  lac  Georges  devient  le   lac  le  plus  connecté  du  monde   6
  12. 12. Récemment, grâce à IBM, le lac Georges, situé dans l’état de New York, est devenu le lac le plus connecté du monde. En effet, IBM participe à un projet scientifique d’une grande ampleur : le projet Jefferson. Ce projet vise à étudier et modéliser l’impact de différents facteurs (météo, pollution, faune ou flore invasive) sur l’activité du lac. Pour atteindre ce but, une quantité très importante de données seront enregistrées grâce à des capteurs disposés un peu partout à l’intérieur et autour du lac. Ce projet permettra à la fois de protéger le lac Georges mais aussi d’autres lacs et réserves d’eau douce à travers le monde. Grâce au Big Data et aux données collectées aux cours de cette expérience, de nombreux scientifiques et protecteurs de l’environnement seront bientôt plus à même de savoir lorsque la météo, la pollution, l’arrivée d’espèces invasives risquent d’impacter l’état du lac et de quelle manière. L’expérience permettra de définir toutes nouvelles bonnes pratiques pour protéger nos lacs partout dans le monde. Le projet Jefferson regroupe IBM Research, Rensselaer Polytechnic Institute et The fund for Lake Georges. En tout, soixante chercheurs du monde entier se sont regroupés pour travailler sur le sujet et utiliser les résultats offerts par l’Internet des Objets. En effet, un très large panel de capteurs, tous plus sophistiqués les uns que les autres, incluant même des capteurs sous-marins avec sonars, a été déployé pour le projet. Des tests ont été effectués sur les programmes développés pour l’occasion et sur les systèmes de batterie à énergie solaire de certains capteurs difficilement accessibles par les scientifiques. De cette manière, les scientifiques ont accès à des résultats beaucoup plus précis que ce qu’ils avaient pu obtenir jusqu’ici. IBM Research a pu créer et améliorer des modèles prédictifs basés sur les courants, les changements météorologiques, les coulées d’eau venant des montagnes avoisinantes, etc. Des premières découvertes ont déjà été faites : les scientifiques ont par exemple découvert l’existence d’une « seiche », une vague sous-marine qui peut atteindre 30m de hauteur et se situe à 10 mètres sous la surface de l’eau. Les recherches devraient se poursuivre sur trois ans, ce qui permettrait d’aller encore plus loin dans la digitalisation de ce lac. Le  lac     le  plus  connecté   du  monde     Soixante   chercheurs  du   monde  en5er   rassemblés  pour   ce  projet     Découvert  e   d’une  vague     sous-­‐marine     de  30m  de  haut   #lake   #IoT   #BigData   #IBM   https://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/47219.wss http://www.usine-digitale.fr/article/ibm-deploie-un-ocean-de-capteurs-pour-connecter-un-lac.N340285
  13. 13. Vortex,  le  robot  qui  apprend   le  code  à  vos  enfants   5
  14. 14. Aujourd’hui les compétences en codes prennent une importance considérable. En France, des cours de codes vont être lancés dans les écoles primaires à partir de la rentrée prochaine. De son côté, l’industrie du jeu suit aussi la tendance. DFRobots, une entreprise qui construit des robots à visée éducative depuis 2008, vient de présenter Vortex, leur premier robot pour apprendre aux jeunes enfants à coder. DFRobot a présenté son nouveau produit via Kickstarter avec pour objectif une levée de 50 000 $ sur le site de crowdfunding. Vortex ressemble aux robots « boules » Sphero : il tient dans la paume de la main et peut atteindre une vitesse proche de celle de Sphero 2.0. Ce petit robot interactif et programmable cible les enfants de six ans et plus. Les utilisateurs peuvent le diriger grâce à une application (Android ou iOS) en connectant leur smartphone au robot via bluetooth. Il est, de plus, facile à manœuvrer par les plus jeunes. Au départ quatre jeux sont préprogrammés pour le robot : conduite, golf virtuel, combat de sumo et football. Certains de ces jeux se jouent à plusieurs robots, ce qui est idéal pour les familles ayant plusieurs enfants. Ces jeux préprogrammés ont pour but de montrer à l’enfant comment programmer un jeu pour qu’il ait envie d’en construire d’autres. En effet, les premiers jeux offrent la possibilité de comprendre les principes de base de leur programmation. Une fois ces principes acquis, l’enfant pourra se lancer et coder. Il aura aussi accès à de nombreuses fonctionnalités du robot : text-to-speech, capteurs pour reconnaître les voies dessinées au sol… Le menu de programmation est accessible via une tablette et, pour faciliter la tâche aux plus jeunes, il fonctionne grâce à un système de drag-and-drop. Les programmes sont constitués de séquences elle-même divisées en parties, actions et conditions. Chaque action est obligatoirement régie par une condition. Lorsqu’une condition est remplie, l’action se déroule. Le programme peut alors passer à la séquence suivante. L’application propose bien sûr de nombreux tutoriels pour accompagner l’enfant dans son apprentissage du code. Cependant, même si la fonctionnalité drag-and-drop facilite le développement du programme, il est difficile pour un enfant de six ans de développer un jeu sans l’aide de ses parents. Mais avec le temps, les enfants devraient réussir à maîtriser les méthodes de code. Un  robot  jouet   pour   apprendre  à   coder  des  le  plus   jeune  âge     Un  système   simplifié  de   programma(on   avec     drag-­‐and-­‐drop     Un  jouet   accessible  aux   enfants     à  par5r  de  6  ans   #DFRobot   #Code   #Kids   #Robots     http://www.technogigs.com/internet-news/tech-news-blog/vortex-a-robot-toy-that-can-teach-your-kids-to-code http://www.trustedreviews.com/news/vortex-is-a-programmable-robot-toy-for-kids http://www.engadget.com/2015/07/09/vortex-robot-toy-hands-on/ http://www.gizmag.com/vortex-robot-toy-teaches-programming/38362/
  15. 15. SeeLight,  l’applica5on  qui  vient   en  aide  aux  malvoyants   4
  16. 16. Grâce à vous, les trajets urbains des personnes malvoyantes pourraient bientôt être facilités. Aujourd’hui lorsqu’une personne malvoyante se déplace à pied en ville, elle trouve, avec un peu de chance, un feu équipé d’un système sonore qui annonce lorsqu’il passe au vert et précise combien de temps il reste pour traverser avant de passer au rouge. Cependant, ce cas n’est pas si répandu : en effet, dans une ville comme New York, seulement 100 intersections sur 12 000 sont équipées de systèmes pour les malvoyants. La balade en ville peut alors vite devenir un véritable parcours du combattant pour une personne aveugle. C’est à cette problématique que SeeLight souhaite répondre. En effet, cette technologie permet à n’importe quelle personne ayant téléchargé l’application de connaître l’état du feu, le temps qu’il reste pour traverser et de remettre la personne dans la bonne direction si celle-ci venait à sortir du passage piéton. Afin de récupérer les informations nécessaires à la réalisation de cette application, SeeLight s’appuie sur deux sources : les villes peuvent remplir les données des feux rouges (durée du feu, etc…), mais si les gouvernements tardent à fournir ces informations, le citoyen lui-même peut agir en fournissant les informations lorsqu’il attend au feu rouge. Cette méthode peut d’ailleurs être intéressante pour les feux éphémères qui ne sont installés que pour la durée de travaux. Le temps de réaction d’un habitant du quartier sera certainement plus court que celui de la ville. Pour participer et remplir cette carte des feux rouges, le principe est assez simple. Lorsque vous vous trouvez devant un feu, vous pouvez appuyer sur des boutons play/stop pour définir la durée du feu ou même pointer votre smartphone vers le feu dans le but de créer, par la suite, un outil de réalité virtuelle pour les non-voyant. L’application pourra poser quelques questions sur le lieu et enregistrera automatiquement les coordonnées GPS. Dans un monde idéal, il faudrait équiper tous les feux rouges avec des systèmes audio pour les malvoyants. Malheureusement, avec les coupes de budgets, l’accessibilité pour ces minorités est beaucoup moins traitée. Dans ce contexte, il devenait important de trouver rapidement une solution. C’est ce que SeeLight fait. Une levée de fond est en cours sur Indiegogo et les développeurs aimeraient rendre l’application accessible partout dans le monde. Aide  à  la   naviga5on  en   ville  des   personnes   malvoyantes     Dépasser  les   coupes   budgétaires     Tout  citoyen  peu   par(ciper     Grande  flexibilité   de  l’appli   #ville  connectée   #See  Light   #solidarité     h?p://www.digitalbuzzblog.com/seelight-­‐helping-­‐blind-­‐people-­‐navigate-­‐ci(es/   h?p://www.fastcoexist.com/3049726/with-­‐your-­‐help-­‐this-­‐app-­‐can-­‐make-­‐ordinary-­‐walk-­‐signs-­‐accessible-­‐to-­‐the-­‐blind  
  17. 17. Mastercard  et  la  startup  Nymi  lance   le  paiement  par  ba_ement  de  cœur     3
  18. 18. Et si payer devenait aussi simple qu’un battement de cœur… C’est ce que proposent Mastercard et la startup Nymi. La jeune pousse a développé une technologie propriétaire HeartID qui reconnait l’emprunte cardiaque unique d’un individu (électrocardiogramme). Nymi utilise cette technologie pour produire des bracelets sécurisés qui authentifient le porteur. Les bracelets utilisent aussi la technologie NFC. De cette façon, le bracelet Nymi Band, connecté à la MasterCard de son utilisateur, peut effectuer un paiement tap & go avec authentification « cardiaque ». L’utilisateur peut aussi se servir du Nymi Band pour s’authentifier sur PC, Mac ou Smartphone grâce à une application mobile ou desktop. En ce qui concerne le paiement, Nymi et MasterCard ont déjà lancé une batterie de tests. Il y a plus d’un mois le premier paiement Nymi a été effectué à Torronto. Aujourd’hui plus de 100 utilisateurs testent cette fonctionnalité à Torronto, Ottawa et Regina dans les boutiques équipées du paiement sans contact. MasterCard n’est pas le seul à être intéressé par ce type de paiement : plusieurs banques canadiennes devraient mettre en place ce dispositif d’ici la fin de l’année. Par ailleurs, le système pourrait bien s’étendre en Europe et aux Etats-Unis puisque la startup est déjà en contact avec des partenaires présents dans ces régions. Ce type de paiement ne manque pas de faire penser à l’Apple Pay. Cependant, le système du bracelet Nymi est beaucoup plus sûr puisqu’en plus du paiement sans contact il s’appuie sur une authentification cardiaque. Nymi limiterait donc les risques liés au vol de bracelet. Selon Karl Martin, le CEO de Nymi, le Nymi Band pourrait être une option intéressante pour les banques et institutions financières puisque, contrairement à Apple, Nymi n’essaye pas de se lancer dans le domaine des transactions. Selon lui, les banques verront ceci comme un avantage conséquent car cela leur permettrait de conserver le modèle actuel. Pour le futur, Nymi aimerait voir sa technologie intégrée à d’autres appareils, d’autres wearables par exemple. Un  moyen  de   paiement     sans  contact   sécurisé     Payer     avec  un   ba_ement  de   coeur     Testé  par  déjà   près  de  100   u5lisateurs   #Nymi   #PayWithAHeartBeat   #Authe(ca(on   #Secure     http://www.cio.com/article/2969293/wearable-technology/nymi-band-uses-your-heartbeat-to-secure-mobile-payments.html http://venturebeat.com/2015/08/12/mastercard-and-nymi-say-theyve-completed-the-first-heartbeat-authenticated-mobile-payment-in-the- wild/ http://www.marketwired.com/press-release/nymi-td-mastercard-announce-worlds-first-biometrically-authenticated-wearable-payment-nyse- ma-2046600.htm http://gizmodo.com/paying-for-stuff-with-your-heartbeat-is-now-a-thing-1723786166
  19. 19. BMW,  Audi  et  Mercedes  ont  racheté   Here,  la  division  cartographie  de  Nokia   2
  20. 20. Le groupe de télécoms finlandais, Nokia, a annoncé le 3 Août dernier qu’il revendait sa division cartographie, Here, aux constructeurs d’automobiles allemands, BMW, Audi et Mercedes. La transaction devrait être conclue au premier semestre 2015 et devrait rapporter près de 2,5 milliards de dollars en gain net à Nokia. Pour l’instant, aucune des trois sociétés ne souhaite avoir de part majoritaire dans l’acquisition de Here : elles posséderont chacune un tiers. Here est un concurrent direct de Tom Tom et surtout de Google Maps. Elle propose des services de cartographie et de géolocalisation dans 200 pays et dans près de 50 langues. A l’heure où les voitures autonomes se développent, il s’agit d’une activité très prometteuse. En effet, ces nouvelles voitures nécessiteront des cartographies ainsi qu’une localisation en temps réel très précise afin que les véhicules puissent se diriger en toute autonomie. De plus Here est déjà bien installée dans le domaine de la cartographie. En effet, l’entreprise fournirait à elle seule quatre cinquièmes des plans des GPS intégrés aux voitures vendues en Europe et en Amérique du Nord. Facebook, Amazon et les smartphones Lumia font aussi appel à Here. L’acquisition n’est pas encore réalisée et elle doit tout de même attendre le feu vert des autorités de la concurrence. Mais les trois constructeurs de voitures se projettent déjà. Pour eux « [Cette acquisition] est destinée à sécuriser la disponibilité sur le long terme des services et des produits de Here, en tant que plateforme ouverte, indépendante et créatrice de valeur ». A cela Harald Krüger, président du directoire de BMW Group, ajoute « HERE jouera un rôle essentiel dans la révolution numérique de la mobilité, en associant cartes de haute définition et les données des automobiles pour les trajets plus sûrs et plus simples pour tout le monde ». En faisant l’acquisition de Here, les trois entreprises peuvent maintenant se permettre de contrer Google Maps et notamment de ne plus passer par Google pour leurs services de géolocalisation. Ils n’étaient d’ailleurs pas les seuls intéressés par Here : Uber, la plateforme américaine de VTC, aurait soumis une offre de 3 milliards de dollars en mai dernier d’après le New York Times. Concurrent  direct   de  Tom  Tom   et  Google     Transac(on  de     2,5  milliards  de   dollars     Associa(on  de   cartes  HD  et  de   données  live  des   automobiles     pour  des  trajets   sûrs   #télécoms   #Here   #géolocalisa(on     h?p://www.lefigaro.fr/secteur/high-­‐tech/2015/08/03/32001-­‐20150803ARTFIG00137-­‐bmw-­‐audi-­‐et-­‐mercedes-­‐rachetent-­‐here-­‐pour-­‐contrer-­‐google-­‐ maps.php   h?p://www.challenges.fr/automobile/20150803.CHA8311/bmw-­‐audi-­‐et-­‐mercedes-­‐benz-­‐rachetent-­‐la-­‐division-­‐cartographie-­‐de-­‐nokia.html   h?p://www.lemondenumerique.com/ar(cle-­‐31842-­‐audi-­‐bmw-­‐et-­‐daimler-­‐s-­‐unissent-­‐pour-­‐acquerir-­‐here-­‐de-­‐nokia.html   h?p://www.lesechos.fr/tech-­‐medias/hightech/021218966191-­‐nokia-­‐devrait-­‐ceder-­‐here-­‐a-­‐bmw-­‐audi-­‐et-­‐mercedes-­‐benz-­‐1138754.php   h?p://www.wired.com/2015/08/bmw-­‐audi-­‐mercedes-­‐just-­‐bought-­‐nokias-­‐mapping-­‐tech/  
  21. 21. 1
  22. 22. Des  drones  Facebook   pour  connecter  le  monde   1
  23. 23. Vous vous souvenez peut-être du projet Loon de Google qui avait pour objectif de connecter le monde avec des ballons stratosphérique. Ce mois-ci, c’est Facebook qui s’y colle. Mais le réseau social américain a troqué les ballons contre des drones nommés Aquila. Facebook a annoncé récemment qu’un prototype de son drone, Aquila, venait d’être construit et allait bientôt pouvoir voler. Sur le long terme, Facebook voudrait, développer une flotte entière de drones. Cette flotte devrait apporter une connexion internet à plusieurs centaines de millions d’individus bien au-delà de la portée des infrastructures actuelles de télécommunication. L’Aquila est une grande aile en forme de V construite en fibre de carbone. Sa taille est proche de celle d’un Boeing 737 mais son poids avoisine les 400kg (soit environ un tiers d’une Toyota Prius). Le drone est recouvert de panneaux solaires d’où il puise son énergie. Si l’Alquila n’a pas encore volé, une version réduite (1/10 de la taille réelle) est testée en vol depuis Mars dernier. Les tests sur le drone en taille réelle devraient commencer dès la fin de l’année. L’Alquila sera porté dans la stratosphère par un ballon d’hélium. Une fois là-haut, il effectuera des vols dans un rayon de 5km, à une altitude d’une vingtaine de kilomètres. Il sera alors bien au-dessus des vols commerciaux et des perturbations météorologiques. Chacun des drones transportera un système de communication par laser pour établir une connexion au sein de la flotte et avec la terre. Grâce à cette flotte, Facebook créera une chaine aérienne pour relier de nombreuses zones rurales à Internet. Les drones les plus proches des zones urbaines utiliseront leur système laser pour récupérer Internet et connecter la chaine de drones pour atteindre les zones rurales. Lors des journées nuageuses, le contact avec la terre ferme ne se fera plus par laser mais par signal radio ce qui devrait un peu ralentir la connexion. L’un des prochains défis de Facebook sera de réussir à faire voler ses drones pendant au moins trois mois. Selon Jay Parikh, vice president of global engineering and infrastructure chez Facebook, il s’agit de la durée minimum pour que les drones deviennent un moyen intéressant d’offrir une connexion internet. Pour le moment, les prototypes miniatures n’ont réussi à rester que 2 semaines dans la stratosphère. Par ailleurs, le projet semble, à l’heure actuelle, moins abouti que celui de Google. Le géant du Web prévoit déjà de déployer ses ballons dans un petit espace de l’hémisphère sud pour la fin de l’année. Le business model du projet Loon est aussi plus développé que celui des drones Facebook. Google s’occupera de la gestion de ses ballons et louera l’accès à des opérateurs désireux d’étendre leur couverture. Facebook, au contraire, pourrait bien vendre ses drones à des entreprises ou à des gouvernements, mais les détails ne sont pas encore bien définis. Le drone Alquila fait partie d’un plus vaste programme, Internet.org. Défini par Mark Zuckerberg comme un projet humanitaire, Internet.org a pour but d’offrir une connexion internet à un plus grand nombre d’individus. Lancé en 2013, le projet présente un autre intérêt pour Zuckerberg : il lui apporte un plus grand nombre d’internautes Facebook. La  taille  d’un   drone  est  proche   des  celle  d’un   Boeing  737     Un  projet  pour   connecter   plusieurs   centaines  de   millions   d’individus     Un  système  de   communica(on   par  laser   #Facebook   #Drone   #Internet   #ProjectLoom     http://www.technologyreview.com/news/539756/meet-facebooks-stratospheric-internet-drone/? utm_campaign=newsletters&utm_source=newsletter-weekly-robotics&utm_medium=email&utm_content=20150805 http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/actu/d/drone-aquila-drone-solaire-facebook-acceder-internet-59237/
  24. 24. Be loud…be proud! Let your clients know about next “Business-Technology” innovations If you don’t tell them…who will? Weave Business Technology Août 2015

×