1
SYMBIOSE –
LA RELATION COMMERCIALE VOLONTAIRE
2
Ceci est le support de la web-
conférence menée le
27 février 2014 par Yves Bonis.
Vous trouverez un complément à ce
sup...
UN CONSTAT
3
4
La symbiose dans la Nature
: 2 êtres vivant qui
collaborent volontairement
pour prospérer.
5
Dans notre économie, on a
bien 2 entités qui ont besoin
l’une de l’autre… mais la
coexistence n’est pas
volontaire.
6
- Crève pourriture capitaliste ! »
« C’est 2 pour le prix de 3 !
7
L’entreprise n’a pas confiance dans l’intelligence et les émotions de son
client et n’explore pas ces pistes.
Elle cherc...
8
Bienvenue…
9
De son côté, le consommateur est
sûr d’aller à l’abattoir.
Le monde est peuplé d’escrocs qui
en veulent à son pouvoir d’...
10
Bienvenue…
11
Du coup on n’a pas de
budget, on discute les
prix, on cherche le mieux
disant au détriment de la
« qualité »
12
La qualité étant d’ailleurs
une notion devenue
complètement faussée par
les géants qui parlent « du
prix bas et de la q...
13
Meilleur que quoi et moins cher que quoi ?
14
Du coup les consommateurs vont plus facilement chez
les mastodontes.
Les petites entreprises sont condamnées à faire
en...
15
Je propose de s’inspirer de
la symbiose naturelle, où la
coexistence est assumé et
donc défendue.
LA SYMBIOSE S’IMPOSE
16
17
Aujourd’hui nous allons parler
de la symbiose dans la Nature
comme modèle de relation
volontaire
entreprise/consommateu...
18
L’acacia fait 3
cadeaux aux
fourmis
19
20
Des épines creuses
juste assez vastes
pour leur couvain
21
De la nourriture riche et
abondante (et pile assez
grande pour passer par les
trous dans les épines)
22
23
A boire – cadeau
magique dans
ces régions
24
En échange, la
fourmis assure 2
fonctions
25
La défense – avec une telle
agressivité que même les
éléphants reculent devant
leurs piqûres
26
Le nettoyage – des
plantes
parasites, des
salissures etc.
27
Résultat : un hôte assure un
confort tel que l’autre défend
bec et ongles son coin de
paradis.
QUELQUES
APPLICATIONS…
28
29
Les localités et
les jeunes…
30
Investir pour les jeunes et les responsabiliser face aux
dégradations
VS
Ne rien faire par peur des abus et dégâts… et ...
31
Les commerces
de proximité
32
Si commerçants et consommateurs du
quartier s’engage (sur les prix d’un côté, sur
un volume d’achat hebdo ou mensuel po...
33
Les autres
entreprises
34
Si les entreprises savent créer une véritable
relation de confiance, et exprimer ce qu’elles
apportent
La fidélité se d...
35
Ah oui, c’est taquin de ne pas développer…
mais il y en aura d’autres des webconfs…
Pour en être, rendez-vous :
Sur yve...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

"Symbiose" - la relation commerciale volontaire

676 vues

Publié le

Quand le biomimétisme inspire la relation commerciale... et sociale.

Support de la web conférence animée par Yves Bonis le 27/02/2014.

Retrouvez un complément à ce slideshow sur le blog : http://www.yvesbonis.fr/2014/02/complements-a-la-conference-symbiose-la-relation-commerciale-volontaire/

Et restez informé des prochaines web conférences :
Sur le site - http://www.yvesbonis.fr
Ou via Facebook - https://www.facebook.com/yvesbonisconseil

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
676
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

"Symbiose" - la relation commerciale volontaire

  1. 1. 1 SYMBIOSE – LA RELATION COMMERCIALE VOLONTAIRE
  2. 2. 2 Ceci est le support de la web- conférence menée le 27 février 2014 par Yves Bonis. Vous trouverez un complément à ce support sur le blog
  3. 3. UN CONSTAT 3
  4. 4. 4 La symbiose dans la Nature : 2 êtres vivant qui collaborent volontairement pour prospérer.
  5. 5. 5 Dans notre économie, on a bien 2 entités qui ont besoin l’une de l’autre… mais la coexistence n’est pas volontaire.
  6. 6. 6 - Crève pourriture capitaliste ! » « C’est 2 pour le prix de 3 !
  7. 7. 7 L’entreprise n’a pas confiance dans l’intelligence et les émotions de son client et n’explore pas ces pistes. Elle cherche à maximiser les profits de chaque « rencontre » et voit parfois le consommateur comme un chasseur de primes. « Je ne sais pas quand j’en aurai un autre, il faut que celui-là me rapporte un maximum ! »
  8. 8. 8 Bienvenue…
  9. 9. 9 De son côté, le consommateur est sûr d’aller à l’abattoir. Le monde est peuplé d’escrocs qui en veulent à son pouvoir d’achat.
  10. 10. 10 Bienvenue…
  11. 11. 11 Du coup on n’a pas de budget, on discute les prix, on cherche le mieux disant au détriment de la « qualité »
  12. 12. 12 La qualité étant d’ailleurs une notion devenue complètement faussée par les géants qui parlent « du prix bas et de la qualité ».
  13. 13. 13 Meilleur que quoi et moins cher que quoi ?
  14. 14. 14 Du coup les consommateurs vont plus facilement chez les mastodontes. Les petites entreprises sont condamnées à faire encore grimper leurs prix pour durer. Ce qui n’encourage pas les consommateurs à revenir… C’est le drame des commerces de proximité par exemple.
  15. 15. 15 Je propose de s’inspirer de la symbiose naturelle, où la coexistence est assumé et donc défendue.
  16. 16. LA SYMBIOSE S’IMPOSE 16
  17. 17. 17 Aujourd’hui nous allons parler de la symbiose dans la Nature comme modèle de relation volontaire entreprise/consommateurs
  18. 18. 18 L’acacia fait 3 cadeaux aux fourmis
  19. 19. 19
  20. 20. 20 Des épines creuses juste assez vastes pour leur couvain
  21. 21. 21 De la nourriture riche et abondante (et pile assez grande pour passer par les trous dans les épines)
  22. 22. 22
  23. 23. 23 A boire – cadeau magique dans ces régions
  24. 24. 24 En échange, la fourmis assure 2 fonctions
  25. 25. 25 La défense – avec une telle agressivité que même les éléphants reculent devant leurs piqûres
  26. 26. 26 Le nettoyage – des plantes parasites, des salissures etc.
  27. 27. 27 Résultat : un hôte assure un confort tel que l’autre défend bec et ongles son coin de paradis.
  28. 28. QUELQUES APPLICATIONS… 28
  29. 29. 29 Les localités et les jeunes…
  30. 30. 30 Investir pour les jeunes et les responsabiliser face aux dégradations VS Ne rien faire par peur des abus et dégâts… et les maintenir dans l’oisiveté Qui a la meilleure réponse à l’insécurité et au chômage ?
  31. 31. 31 Les commerces de proximité
  32. 32. 32 Si commerçants et consommateurs du quartier s’engage (sur les prix d’un côté, sur un volume d’achat hebdo ou mensuel pour les autres) C’est le quartier et la relation sociale qui renaissent.
  33. 33. 33 Les autres entreprises
  34. 34. 34 Si les entreprises savent créer une véritable relation de confiance, et exprimer ce qu’elles apportent La fidélité se développe, l’engagement, la réputation et in fine le CA !
  35. 35. 35 Ah oui, c’est taquin de ne pas développer… mais il y en aura d’autres des webconfs… Pour en être, rendez-vous : Sur yvesbonis.fr Ou sur Facebook

×