SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
Télécharger pour lire hors ligne
Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com
UNITÉ DIDACTIQUE 7 : LA CONSOMMATION
Regardez ces images et essayez de les décrire avec
précision. Qu’est-ce qu’elles évoquent d’après-vous ?
Que pensez-vous de la consommation ? Quel type de
consommateur/ -trice êtes-vous ?
Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com
2
LES COMMERCES VENTE ET ACHAT
LEXIQUE- L’ARGENT ET LA CONSOMMATION
Un(e) commerçant(e)
Un(e) marchand(e)
Un caissier / une caissière
Un(e) client(e)
Les commerces de proximité
Le petit commerce
La grande distribution
Le marché
Le centre commercial
La grande surface
Le supermarché
L’hypermarché
L’e-commerce
Le télé-achat
Le téléshopping
Faire la queue à la caisse
Payer à la caisse
Demander le prix d'un article
Examiner un article
Demander le ticket / la facture
Le service après-vente
L’acheteur (-euse)
Le/la consommateur (-trice)
Le/la vendeur (-euse)
Coûter
Dépenser
Le paiement / le règlement
La livraison
Le prix
La promotion / la réduction
Les soldes
Un rabais
La TVA (taxe sur la valeur ajoutée)
Acheter à crédit, en espèces, par chèque,
par carte, avec un bon d'achat.
Le troc
Le billet
La pièce (de monnaie)
Les espèces/ le liquide
La carte bancaire/de crédit/bleue
Le chèque
Le distributeur automatique de billets (DAB)
Retirer du liquide
Rendre la monnaie
Cher/pas cher / économique / bon marché
Avoir des dettes
Emprunter, faire un emprunt
Rembourser
Gratuit ≠payant
Le fric / le pognon (fam)
L’ARGENT
Faire du lèche-vitrine
Faire une bonne affaire
Coûter les yeux de la tête
Être dans la dèche
Être fauché
Être friqué
Jeter l'argent par les fenêtres
Se serrer la ceinture
L'argent ne fait pas le bonheur
Les bons comptes font les bons amis
Ne pas arriver à joindre les deux bouts
Un sou est un sou
Dépenser l’argent ≠ économiser
l’argent
Épargner l’argent ≠ gaspiller l’argent
Faire des économies
Être économe ≠ être dépensier
EXPRESSIONS
Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com
3
PARLER DE LA CONSOMMATION
J'adore dépenser, claquer (fam) de l'argent.
Je suis souvent tenté(e), je fais souvent des folies.
Je suis dépensier(ère)/panier percé (fam).
Je vis au-dessus de mes moyens.
J'ai du mal à joindre les deux bouts (fam)
Les fins de mois sont difficiles.
Je suis souvent dans le rouge (fam)/à découvert.
Je fais attention.
Je me serre la ceinture (fam)
J'ai acheté ce pantalon en solde.
Je n'aime pas jeter l'argent par les fenêtres.
Pour les gros achats, je compare les prix.
J'aime faire des affaires.
J'achète beaucoup d'occasion.
Je prends souvent les articles premier prix, en promotion.
On consomme trop, on gaspille, on achète des produits inutiles.
Il faut consommer autrement, de manière plus responsable.
Consommer, c'est acquérir plus de bien-être et plus de confort.
Consommer permet de se faire plaisir.
SOURCE: Alter égo 3 +, Hachette, p. 31
Trouvez dans votre groupe quelqu'un qui...
 aime faire les magasins / faire du lèche-vitrine.
 a plusieurs cartes de crédit.
 attend les soldes pour acheter ses vêtements.
 recherche les « bonnes affaires ».
 achète des objets ou des vêtements d'occasion.
 pense que nous vivons dans une société de « surconsommation ».
 considère que la consommation est source de bonheur.
 Fait régulièrement des achats en ligne.
Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com
4
LES NOUVEAUX MODES DE CONSOMMATION
Avec la crise mais aussi grâce aux sites de partage et aux réseaux sociaux, les Français ont
réinventé leur façon de consommer. La consommation basée sur l’échange de services n’est
plus une tendance mais une réalité. On troque, on achète d’occasion, on loue entre
particuliers, on « covoiture », on « cotravaille », on « covoyage » ! Cette consommation
« collaborative” se développe grâce à des sites comme le boncoin.fr, pretachanger.fr,
ou blablacar.fr. Il s’agit de consommer avec astuce pour dépenser moins et de mettre en
avant l’usage plutôt que la propriété. Certains appellent cela la tendance du radin malin ! La
conscience environnementale joue aussi son rôle dans le changement d’habitudes.
Les locavores ou les décroissants privilégient la nourriture locale produite dans un rayon
allant de 100 à 250 kilomètres maximum autour du domicile, mangent bio, évitent les
intermédiaires et défendent le recyclage. Les réseaux comme Amap(Associations pour le
maintien d’une agriculture paysanne qui permettent aux agriculteurs d’entrer en rapport avec
des citadins pour vendre des paniers de fruits et légumes en direct) facilitent ce type de
consommation de proximité.
https://francaislangueetonnante.wordpress.com/2014/10/14/consommation-
collaborative/
COMPRÉHENSION ORALE 
SOURCE : http://cours.ifmadrid.com/prof/archives/6007
Et vous ? Quelles sont vos habitudes de consommation ? Veillez-vous à respecter les
principes environnementaux ? Consultez-vous les avis des consommateurs sur les blogs
avant d’acheter ? Avez-vous des astuces pour consommer “malin” ?
Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com
5
PARTAGE, UN NOUVEAU MODE DE CONSOMMATION
Covoiturage, colocation, coworking et échanges de services ne sont plus l'apanage des
pionniers militants.
LE MONDE | 17.10.2011 à 13h37 • Mis à jour le 17.10.2011 à 13h38 | Par Laure Belot
Difficile d'y échapper. Un million de voyages se sont organisés sur le
site Covoiturage.fr cet été, deux fois plus qu'en 2010 ; les lieux de travail partagés (coworking)
se multiplient ; la colocation, jadis réservée aux étudiants, séduit salariés et seniors ; les
échanges de services fleurissent sur Leboncoin.fr ; sans compter le succès des sites de troc,
l'essor du "couchsurfing" - hébergement sur un divan -, l'engouement pour la location entre
particuliers, que ce soit pour une perceuse ou une chambre chez l'habitant...
Cette consommation "collaborative", basée sur l'échange, le partage, la location plutôt
que la possession, n'est plus l'apanage de pionniers militants, de geeks ou de bobos. "Nous
faisons face à une tendance de fond, analyse le sociologue Erwan Lecoeur. Partager n'est pas
nouveau. Mais cet acte, longtemps le fait d'une minorité, est récupéré par des acteurs
intermédiaires : entreprises, grandes associations, institutions." Dans les départements se
multiplient les parkings-relais pour favoriser le covoiturage. "De telles initiatives légitiment ces
pratiques. Car le principal frein au changement reste le fait de devoir se justifier face aux
proches", poursuit le sociologue. Faut-il y voir un effet de la crise ? Non, répond cet
observateur, "elle vient juste conforter une nouvelle façon d'appréhender la consommation".
Le Monde a sondé ses lecteurs en leur demandant : "Pourquoi partagez-vous ?" Résultat : les
Français colouent, covoiturent, cotravaillent avec des objectifs distincts. Petite galerie
de portraits...
Les néoengagés. Pleinement intégrés dans la société, ces citoyens envisagent le partage
comme un nouveau mode de vie. Ainsi Delphine Thizy, 29 ans, se voit bien "changer le
monde par petites touches, à (son) échelle". Delphine habite Bruxelles et pratique le
covoiturage depuis cinq ans, "pour des raisons économiques, mais aussi pour ne pas faire le
trajet seule et rencontrer des gens partageant des valeurs communes". Le divan de Delphine
accueille volontiers les globe-trotters, adeptes du "couchsurfing". Consultante indépendante,
elle a choisi une plate-forme de travail collaboratif où existe une monnaie interne. "On
échange des heures de savoir-faire : je te fais ton site Web, tu me donnes un conseil juridique",
explique-t-elle. Cette économiste du développement, qui se considère comme aisée, allie,
avec son travail, convictions et nécessités économiques. Tout comme Bruno Fehrenbach,
architecte quinqua, qui conçoit, dans les Pyrénées, des maisons autosuffisantes en énergie.
Depuis un an, Bruno et ses collègues pratiquent le covoiturage à
chaque voyage d'affaires. "Notre entreprise réduit ses émissions de CO2, poursuit-il, encore
tout étonné d'avoir ainsi rencontré, un professeur californien, une avocate grecque, un
banquier suisse..."
Les conso-malins. Il s'agit de profiter de plus à moindre coût. Paul Mérieux, juriste de 27
ans, pratique le covoiturage depuis l'âge des 25 ans, limite de la carte de réduction
Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com
6
jeune SNCF. "Il y a dix ans, le covoiturage était le fait de quelques militants écolos qui
désertaient le service devenu trop cher", analyse-t-il. Souvent, Paul panache un aller Nantes-
Paris en train et un retour en covoiturage. Il peut ainsi se décider au dernier moment et
s'offrir des extras "comme un week-end au ski près de Lyon". Olivier Dupuis, chef de chantier
dans le BTP est, lui, citadin depuis peu. Il a découvert la location entre particuliers alors qu'il
cherchait désespérément une décolleuse. Depuis, ce trentenaire adepte des bons plans utilise
le site e-loue tous azimuts : il loue des jeux vidéo pour ses deux fistons et propose même ses
outils à la location. "Je peux m'offrir plus en connaissant les bons sites", explique-t-il. Dans
cette catégorie se retrouvent également les salariés célibataires colouant pour jouir d'un plus
grand appartement.
Les chasseurs d'économies. Marie, 34 ans, partage par nécessité. Psychologue
de formation, elle travaille depuis peu à la chaîne dans une saumonerie. "Je n'arrive pas
à trouver de travail dans ma campagne bretonne", explique-t-elle. Marie est adepte du
covoiturage, "à cause des tarifs exorbitants de la SNCF". Elle voyage ainsi pour deux fois moins
cher et peut improviserdes week-ends "sans prévoir 90 jours à l'avance pour bénéficier de
bons prix". Si elle gagnait plus, Marie prendrait "volontiers le TGV".
Aude, 25 ans, est étudiante en psychologie. Boursière, elle s'autofinance par un petit
boulot de pionne et coloue son appartement avec trois autres étudiantes. Elle est
inconditionnelle du covoiturage depuis trois ans, "car même avec la carte 12-25, le train est
cher. J'économise 75 % du prix". Elle est aussi fan de Troctribu.com pour échanger des DVD,
CD et livres.
Les chercheurs de liens perdus. Pour certains, le partage rend notre société plus
vivable. "Une soupe de légumes préparée maison, c'est sympa. Mais aller au marché à
vélo, éplucherpour soi toute seule, ça n'encourage pas à adopter un mode alimentaire bio et
de proximité", reconnaît Claire, 29 ans, salariée dans la région parisienne. "A plusieurs, en
colocation, ce n'est plus un effort, c'est un mode de vie." Claire utilise également le
covoiturage. Par souci d'économie, mais aussi car "c'est un facteur de mixité sociale".
Camille, travaillant dans la banlieue toulousaine, est également fan du voyage en
commun. "Fini le temps où je m'enfermais dans une bulle de silence, seule dans ma voiture",
explique celle qui doit faire 50 minutes de route matin et soir. "Aujourd'hui, je ronchonne le
lundi, je remonte le moral à ceux qui ronchonnent le mardi, on rigole le mercredi, on chante le
jeudi", énumère-t-elle. Des liens que recherchent également les seniors, eux aussi de plus en
plus tentés par la colocation, à l'instar des héros du film Et si on vivait tous ensemble ?, de
Stéphane Robelin, qui sortira en janvier 2012. Pierre Richard, Jane Fonda, Claude Rich et Guy
Bedos y campent une bande de copains se frottant, sur le tard, à la vie en communauté.
SOURCE: http://www.lemonde.fr/vous/article/2011/10/17/le-partage-un-nouveau-mode-de-
consommation_1589044_3238.html#8XfwaUegiPO7klzQ.99
Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com
7
NUTELLA
https://actu.orange.fr/france/video-intermarche-une-promotion-sur-le-nutella-
provoque-des-emeutes-magic-CNT000000WwHSI.html
http://www.leparisien.fr/faits-divers/intermarche-une-promotion-sur-le-nutella-vire-
presque-a-l-emeute-dans-plusieurs-magasins-25-01-2018-7522050.php
https://www.20minutes.fr/economie/2214287-20180204-video-ruee-nutella-
intermarche-fera-plus-promotion-70

Contenu connexe

Tendances

Appeler repondre au telephone
Appeler repondre au telephoneAppeler repondre au telephone
Appeler repondre au telephone
lebaobabbleu
 
1 lexique- les achats
1  lexique- les achats1  lexique- les achats
1 lexique- les achats
lebaobabbleu
 

Tendances (20)

Lexique les maladies les symptomes B2
Lexique  les maladies les symptomes B2Lexique  les maladies les symptomes B2
Lexique les maladies les symptomes B2
 
Les pronoms relatifs (A2)
Les pronoms relatifs (A2)Les pronoms relatifs (A2)
Les pronoms relatifs (A2)
 
LES ÉMOTIONS ET MOI.pdf
LES ÉMOTIONS ET MOI.pdfLES ÉMOTIONS ET MOI.pdf
LES ÉMOTIONS ET MOI.pdf
 
Lexique le travail
Lexique  le travailLexique  le travail
Lexique le travail
 
Les pronoms cod- coi- en- y
Les pronoms cod- coi- en- yLes pronoms cod- coi- en- y
Les pronoms cod- coi- en- y
 
Fiche prepositions villes pays (A1)
Fiche prepositions villes pays (A1)Fiche prepositions villes pays (A1)
Fiche prepositions villes pays (A1)
 
Lexique- les voyages et les vacances (A1)
Lexique- les voyages et les vacances (A1)Lexique- les voyages et les vacances (A1)
Lexique- les voyages et les vacances (A1)
 
UD5: les fêtes et les célébrations (B1)
UD5: les fêtes et les célébrations (B1)UD5: les fêtes et les célébrations (B1)
UD5: les fêtes et les célébrations (B1)
 
L'expression de la comparaison (A2)
L'expression de la comparaison (A2)L'expression de la comparaison (A2)
L'expression de la comparaison (A2)
 
Fiche- le comparatif et le superlatif
Fiche- le comparatif et le superlatifFiche- le comparatif et le superlatif
Fiche- le comparatif et le superlatif
 
Appeler repondre au telephone
Appeler repondre au telephoneAppeler repondre au telephone
Appeler repondre au telephone
 
Vocabulaire l'identification personnelle (A2)
Vocabulaire  l'identification personnelle (A2)Vocabulaire  l'identification personnelle (A2)
Vocabulaire l'identification personnelle (A2)
 
1 lexique- les achats
1  lexique- les achats1  lexique- les achats
1 lexique- les achats
 
Lexique donner des conseils b2
Lexique  donner des conseils b2Lexique  donner des conseils b2
Lexique donner des conseils b2
 
Lexique les etapes de la vie (A2)
Lexique  les etapes de la vie (A2)Lexique  les etapes de la vie (A2)
Lexique les etapes de la vie (A2)
 
L'expression de l'opinion (B2.1)
L'expression de l'opinion (B2.1)L'expression de l'opinion (B2.1)
L'expression de l'opinion (B2.1)
 
Le petit déjeuner
Le petit déjeuner Le petit déjeuner
Le petit déjeuner
 
La musique et vous (B1)
La musique et vous (B1)La musique et vous (B1)
La musique et vous (B1)
 
Fixer un rendez vous (A1)
Fixer un rendez vous (A1)Fixer un rendez vous (A1)
Fixer un rendez vous (A1)
 
Les moyens de transports
Les moyens de transportsLes moyens de transports
Les moyens de transports
 

Similaire à Lexique la consommation

Les grandes marques investissent l’espace communautaire libération
Les grandes marques investissent l’espace communautaire   libérationLes grandes marques investissent l’espace communautaire   libération
Les grandes marques investissent l’espace communautaire libération
ouicar
 

Similaire à Lexique la consommation (20)

conso collaborative
conso collaborative conso collaborative
conso collaborative
 
Consommation collaborative Alexandra Penel french
Consommation collaborative Alexandra Penel frenchConsommation collaborative Alexandra Penel french
Consommation collaborative Alexandra Penel french
 
Le nouveau rapport à la propriété
Le nouveau rapport à la propriétéLe nouveau rapport à la propriété
Le nouveau rapport à la propriété
 
Le nouveau rapport à la propriété, Publicis Modem Dialog
Le nouveau rapport à la propriété, Publicis Modem DialogLe nouveau rapport à la propriété, Publicis Modem Dialog
Le nouveau rapport à la propriété, Publicis Modem Dialog
 
Le nouveau rapport à la propriété
Le nouveau rapport à la propriétéLe nouveau rapport à la propriété
Le nouveau rapport à la propriété
 
ShaRevolution
ShaRevolution ShaRevolution
ShaRevolution
 
Présentations Café des Possibles ShaREvolution en Seine-Saint-Denis à Bobigny
Présentations Café des Possibles ShaREvolution en Seine-Saint-Denis à BobignyPrésentations Café des Possibles ShaREvolution en Seine-Saint-Denis à Bobigny
Présentations Café des Possibles ShaREvolution en Seine-Saint-Denis à Bobigny
 
Café numérique : Préparer ses vacances grâce au WEB
Café numérique : Préparer ses vacances grâce au WEBCafé numérique : Préparer ses vacances grâce au WEB
Café numérique : Préparer ses vacances grâce au WEB
 
Les cahiers de l'innovation - Homme ou machine : à qui le pouvoir ?
Les cahiers de l'innovation - Homme ou machine : à qui le pouvoir ? Les cahiers de l'innovation - Homme ou machine : à qui le pouvoir ?
Les cahiers de l'innovation - Homme ou machine : à qui le pouvoir ?
 
Je Partage ! Et Vous ? - Résultats de l'enquête Usages et motivations de ShaR...
Je Partage ! Et Vous ? - Résultats de l'enquête Usages et motivations de ShaR...Je Partage ! Et Vous ? - Résultats de l'enquête Usages et motivations de ShaR...
Je Partage ! Et Vous ? - Résultats de l'enquête Usages et motivations de ShaR...
 
Les grandes marques investissent l’espace communautaire libération
Les grandes marques investissent l’espace communautaire   libérationLes grandes marques investissent l’espace communautaire   libération
Les grandes marques investissent l’espace communautaire libération
 
Le tourisme collaboratif #RTB8
Le tourisme collaboratif #RTB8Le tourisme collaboratif #RTB8
Le tourisme collaboratif #RTB8
 
RTB8 - Atelier5 Tourisme collaboratif : c'est quoi et quelles conséquences po...
RTB8 - Atelier5 Tourisme collaboratif : c'est quoi et quelles conséquences po...RTB8 - Atelier5 Tourisme collaboratif : c'est quoi et quelles conséquences po...
RTB8 - Atelier5 Tourisme collaboratif : c'est quoi et quelles conséquences po...
 
La veille de Né Kid du 22.06.11 : les célibataires
La veille de Né Kid du 22.06.11 : les célibatairesLa veille de Né Kid du 22.06.11 : les célibataires
La veille de Né Kid du 22.06.11 : les célibataires
 
Collaborative Economy Slideshow Presentation
Collaborative Economy Slideshow PresentationCollaborative Economy Slideshow Presentation
Collaborative Economy Slideshow Presentation
 
#PortraitDeStartuper #94 - Koliving - Magalie Safar
#PortraitDeStartuper #94 - Koliving - Magalie Safar#PortraitDeStartuper #94 - Koliving - Magalie Safar
#PortraitDeStartuper #94 - Koliving - Magalie Safar
 
Présentations Café des Possibles ShaREvolution à Argenteuil - Silicon Banlieu...
Présentations Café des Possibles ShaREvolution à Argenteuil - Silicon Banlieu...Présentations Café des Possibles ShaREvolution à Argenteuil - Silicon Banlieu...
Présentations Café des Possibles ShaREvolution à Argenteuil - Silicon Banlieu...
 
Vers la société de consommation d'après
Vers la société de consommation d'aprèsVers la société de consommation d'après
Vers la société de consommation d'après
 
9 Édito A2 Unité 09.pdf
9 Édito A2 Unité 09.pdf9 Édito A2 Unité 09.pdf
9 Édito A2 Unité 09.pdf
 
Acheter différemment
Acheter différemmentAcheter différemment
Acheter différemment
 

Plus de lebaobabbleu

Plus de lebaobabbleu (20)

L'expression du but : fiche et exercices niveau C1 FLE
L'expression du but : fiche et exercices  niveau C1 FLEL'expression du but : fiche et exercices  niveau C1 FLE
L'expression du but : fiche et exercices niveau C1 FLE
 
LES COMMERCES 2 (2).pdf
LES COMMERCES 2 (2).pdfLES COMMERCES 2 (2).pdf
LES COMMERCES 2 (2).pdf
 
Les commerces 2.pdf
Les commerces 2.pdfLes commerces 2.pdf
Les commerces 2.pdf
 
Les commerces.pdf
Les commerces.pdfLes commerces.pdf
Les commerces.pdf
 
Indiquerle chemin.pdf
Indiquerle chemin.pdfIndiquerle chemin.pdf
Indiquerle chemin.pdf
 
FLASH CARD LES OBJETS DE LA MAISON.pdf
FLASH CARD LES OBJETS DE LA MAISON.pdfFLASH CARD LES OBJETS DE LA MAISON.pdf
FLASH CARD LES OBJETS DE LA MAISON.pdf
 
LES PIÈCES DE LA MAISON.pdf
LES PIÈCES DE LA MAISON.pdfLES PIÈCES DE LA MAISON.pdf
LES PIÈCES DE LA MAISON.pdf
 
LA MAISON.pdf
LA MAISON.pdfLA MAISON.pdf
LA MAISON.pdf
 
JEU- RACONTE-MOI UN PEU.pdf
JEU- RACONTE-MOI UN PEU.pdfJEU- RACONTE-MOI UN PEU.pdf
JEU- RACONTE-MOI UN PEU.pdf
 
Les aliments A2
Les aliments A2Les aliments A2
Les aliments A2
 
La chandeleur
La chandeleurLa chandeleur
La chandeleur
 
Les adjectifs qualificatifs (A2)
Les adjectifs qualificatifs (A2)Les adjectifs qualificatifs (A2)
Les adjectifs qualificatifs (A2)
 
L'expression de la cause (B2.1)
L'expression de la cause (B2.1)L'expression de la cause (B2.1)
L'expression de la cause (B2.1)
 
Les faits divers
Les faits diversLes faits divers
Les faits divers
 
L'expression de l'opinion (B1)
L'expression de l'opinion (B1)L'expression de l'opinion (B1)
L'expression de l'opinion (B1)
 
Les connecteurs organisateurs du discours (B1)
Les connecteurs organisateurs du discours (B1)Les connecteurs organisateurs du discours (B1)
Les connecteurs organisateurs du discours (B1)
 
UD: la musique et vous (B1)
UD: la musique et vous (B1)UD: la musique et vous (B1)
UD: la musique et vous (B1)
 
Les adverbes en -ment (B1)
Les adverbes en -ment (B1)Les adverbes en -ment (B1)
Les adverbes en -ment (B1)
 
Proposer inviter- accepter-refuser (A1)
Proposer  inviter- accepter-refuser (A1)Proposer  inviter- accepter-refuser (A1)
Proposer inviter- accepter-refuser (A1)
 
Fiche le subjonctif (b1)
Fiche le subjonctif (b1)Fiche le subjonctif (b1)
Fiche le subjonctif (b1)
 

Dernier

Dernier (15)

Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste AuditExemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 

Lexique la consommation

  • 1. Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com UNITÉ DIDACTIQUE 7 : LA CONSOMMATION Regardez ces images et essayez de les décrire avec précision. Qu’est-ce qu’elles évoquent d’après-vous ? Que pensez-vous de la consommation ? Quel type de consommateur/ -trice êtes-vous ?
  • 2. Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com 2 LES COMMERCES VENTE ET ACHAT LEXIQUE- L’ARGENT ET LA CONSOMMATION Un(e) commerçant(e) Un(e) marchand(e) Un caissier / une caissière Un(e) client(e) Les commerces de proximité Le petit commerce La grande distribution Le marché Le centre commercial La grande surface Le supermarché L’hypermarché L’e-commerce Le télé-achat Le téléshopping Faire la queue à la caisse Payer à la caisse Demander le prix d'un article Examiner un article Demander le ticket / la facture Le service après-vente L’acheteur (-euse) Le/la consommateur (-trice) Le/la vendeur (-euse) Coûter Dépenser Le paiement / le règlement La livraison Le prix La promotion / la réduction Les soldes Un rabais La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) Acheter à crédit, en espèces, par chèque, par carte, avec un bon d'achat. Le troc Le billet La pièce (de monnaie) Les espèces/ le liquide La carte bancaire/de crédit/bleue Le chèque Le distributeur automatique de billets (DAB) Retirer du liquide Rendre la monnaie Cher/pas cher / économique / bon marché Avoir des dettes Emprunter, faire un emprunt Rembourser Gratuit ≠payant Le fric / le pognon (fam) L’ARGENT Faire du lèche-vitrine Faire une bonne affaire Coûter les yeux de la tête Être dans la dèche Être fauché Être friqué Jeter l'argent par les fenêtres Se serrer la ceinture L'argent ne fait pas le bonheur Les bons comptes font les bons amis Ne pas arriver à joindre les deux bouts Un sou est un sou Dépenser l’argent ≠ économiser l’argent Épargner l’argent ≠ gaspiller l’argent Faire des économies Être économe ≠ être dépensier EXPRESSIONS
  • 3. Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com 3 PARLER DE LA CONSOMMATION J'adore dépenser, claquer (fam) de l'argent. Je suis souvent tenté(e), je fais souvent des folies. Je suis dépensier(ère)/panier percé (fam). Je vis au-dessus de mes moyens. J'ai du mal à joindre les deux bouts (fam) Les fins de mois sont difficiles. Je suis souvent dans le rouge (fam)/à découvert. Je fais attention. Je me serre la ceinture (fam) J'ai acheté ce pantalon en solde. Je n'aime pas jeter l'argent par les fenêtres. Pour les gros achats, je compare les prix. J'aime faire des affaires. J'achète beaucoup d'occasion. Je prends souvent les articles premier prix, en promotion. On consomme trop, on gaspille, on achète des produits inutiles. Il faut consommer autrement, de manière plus responsable. Consommer, c'est acquérir plus de bien-être et plus de confort. Consommer permet de se faire plaisir. SOURCE: Alter égo 3 +, Hachette, p. 31 Trouvez dans votre groupe quelqu'un qui...  aime faire les magasins / faire du lèche-vitrine.  a plusieurs cartes de crédit.  attend les soldes pour acheter ses vêtements.  recherche les « bonnes affaires ».  achète des objets ou des vêtements d'occasion.  pense que nous vivons dans une société de « surconsommation ».  considère que la consommation est source de bonheur.  Fait régulièrement des achats en ligne.
  • 4. Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com 4 LES NOUVEAUX MODES DE CONSOMMATION Avec la crise mais aussi grâce aux sites de partage et aux réseaux sociaux, les Français ont réinventé leur façon de consommer. La consommation basée sur l’échange de services n’est plus une tendance mais une réalité. On troque, on achète d’occasion, on loue entre particuliers, on « covoiture », on « cotravaille », on « covoyage » ! Cette consommation « collaborative” se développe grâce à des sites comme le boncoin.fr, pretachanger.fr, ou blablacar.fr. Il s’agit de consommer avec astuce pour dépenser moins et de mettre en avant l’usage plutôt que la propriété. Certains appellent cela la tendance du radin malin ! La conscience environnementale joue aussi son rôle dans le changement d’habitudes. Les locavores ou les décroissants privilégient la nourriture locale produite dans un rayon allant de 100 à 250 kilomètres maximum autour du domicile, mangent bio, évitent les intermédiaires et défendent le recyclage. Les réseaux comme Amap(Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne qui permettent aux agriculteurs d’entrer en rapport avec des citadins pour vendre des paniers de fruits et légumes en direct) facilitent ce type de consommation de proximité. https://francaislangueetonnante.wordpress.com/2014/10/14/consommation- collaborative/ COMPRÉHENSION ORALE  SOURCE : http://cours.ifmadrid.com/prof/archives/6007 Et vous ? Quelles sont vos habitudes de consommation ? Veillez-vous à respecter les principes environnementaux ? Consultez-vous les avis des consommateurs sur les blogs avant d’acheter ? Avez-vous des astuces pour consommer “malin” ?
  • 5. Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com 5 PARTAGE, UN NOUVEAU MODE DE CONSOMMATION Covoiturage, colocation, coworking et échanges de services ne sont plus l'apanage des pionniers militants. LE MONDE | 17.10.2011 à 13h37 • Mis à jour le 17.10.2011 à 13h38 | Par Laure Belot Difficile d'y échapper. Un million de voyages se sont organisés sur le site Covoiturage.fr cet été, deux fois plus qu'en 2010 ; les lieux de travail partagés (coworking) se multiplient ; la colocation, jadis réservée aux étudiants, séduit salariés et seniors ; les échanges de services fleurissent sur Leboncoin.fr ; sans compter le succès des sites de troc, l'essor du "couchsurfing" - hébergement sur un divan -, l'engouement pour la location entre particuliers, que ce soit pour une perceuse ou une chambre chez l'habitant... Cette consommation "collaborative", basée sur l'échange, le partage, la location plutôt que la possession, n'est plus l'apanage de pionniers militants, de geeks ou de bobos. "Nous faisons face à une tendance de fond, analyse le sociologue Erwan Lecoeur. Partager n'est pas nouveau. Mais cet acte, longtemps le fait d'une minorité, est récupéré par des acteurs intermédiaires : entreprises, grandes associations, institutions." Dans les départements se multiplient les parkings-relais pour favoriser le covoiturage. "De telles initiatives légitiment ces pratiques. Car le principal frein au changement reste le fait de devoir se justifier face aux proches", poursuit le sociologue. Faut-il y voir un effet de la crise ? Non, répond cet observateur, "elle vient juste conforter une nouvelle façon d'appréhender la consommation". Le Monde a sondé ses lecteurs en leur demandant : "Pourquoi partagez-vous ?" Résultat : les Français colouent, covoiturent, cotravaillent avec des objectifs distincts. Petite galerie de portraits... Les néoengagés. Pleinement intégrés dans la société, ces citoyens envisagent le partage comme un nouveau mode de vie. Ainsi Delphine Thizy, 29 ans, se voit bien "changer le monde par petites touches, à (son) échelle". Delphine habite Bruxelles et pratique le covoiturage depuis cinq ans, "pour des raisons économiques, mais aussi pour ne pas faire le trajet seule et rencontrer des gens partageant des valeurs communes". Le divan de Delphine accueille volontiers les globe-trotters, adeptes du "couchsurfing". Consultante indépendante, elle a choisi une plate-forme de travail collaboratif où existe une monnaie interne. "On échange des heures de savoir-faire : je te fais ton site Web, tu me donnes un conseil juridique", explique-t-elle. Cette économiste du développement, qui se considère comme aisée, allie, avec son travail, convictions et nécessités économiques. Tout comme Bruno Fehrenbach, architecte quinqua, qui conçoit, dans les Pyrénées, des maisons autosuffisantes en énergie. Depuis un an, Bruno et ses collègues pratiquent le covoiturage à chaque voyage d'affaires. "Notre entreprise réduit ses émissions de CO2, poursuit-il, encore tout étonné d'avoir ainsi rencontré, un professeur californien, une avocate grecque, un banquier suisse..." Les conso-malins. Il s'agit de profiter de plus à moindre coût. Paul Mérieux, juriste de 27 ans, pratique le covoiturage depuis l'âge des 25 ans, limite de la carte de réduction
  • 6. Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com 6 jeune SNCF. "Il y a dix ans, le covoiturage était le fait de quelques militants écolos qui désertaient le service devenu trop cher", analyse-t-il. Souvent, Paul panache un aller Nantes- Paris en train et un retour en covoiturage. Il peut ainsi se décider au dernier moment et s'offrir des extras "comme un week-end au ski près de Lyon". Olivier Dupuis, chef de chantier dans le BTP est, lui, citadin depuis peu. Il a découvert la location entre particuliers alors qu'il cherchait désespérément une décolleuse. Depuis, ce trentenaire adepte des bons plans utilise le site e-loue tous azimuts : il loue des jeux vidéo pour ses deux fistons et propose même ses outils à la location. "Je peux m'offrir plus en connaissant les bons sites", explique-t-il. Dans cette catégorie se retrouvent également les salariés célibataires colouant pour jouir d'un plus grand appartement. Les chasseurs d'économies. Marie, 34 ans, partage par nécessité. Psychologue de formation, elle travaille depuis peu à la chaîne dans une saumonerie. "Je n'arrive pas à trouver de travail dans ma campagne bretonne", explique-t-elle. Marie est adepte du covoiturage, "à cause des tarifs exorbitants de la SNCF". Elle voyage ainsi pour deux fois moins cher et peut improviserdes week-ends "sans prévoir 90 jours à l'avance pour bénéficier de bons prix". Si elle gagnait plus, Marie prendrait "volontiers le TGV". Aude, 25 ans, est étudiante en psychologie. Boursière, elle s'autofinance par un petit boulot de pionne et coloue son appartement avec trois autres étudiantes. Elle est inconditionnelle du covoiturage depuis trois ans, "car même avec la carte 12-25, le train est cher. J'économise 75 % du prix". Elle est aussi fan de Troctribu.com pour échanger des DVD, CD et livres. Les chercheurs de liens perdus. Pour certains, le partage rend notre société plus vivable. "Une soupe de légumes préparée maison, c'est sympa. Mais aller au marché à vélo, éplucherpour soi toute seule, ça n'encourage pas à adopter un mode alimentaire bio et de proximité", reconnaît Claire, 29 ans, salariée dans la région parisienne. "A plusieurs, en colocation, ce n'est plus un effort, c'est un mode de vie." Claire utilise également le covoiturage. Par souci d'économie, mais aussi car "c'est un facteur de mixité sociale". Camille, travaillant dans la banlieue toulousaine, est également fan du voyage en commun. "Fini le temps où je m'enfermais dans une bulle de silence, seule dans ma voiture", explique celle qui doit faire 50 minutes de route matin et soir. "Aujourd'hui, je ronchonne le lundi, je remonte le moral à ceux qui ronchonnent le mardi, on rigole le mercredi, on chante le jeudi", énumère-t-elle. Des liens que recherchent également les seniors, eux aussi de plus en plus tentés par la colocation, à l'instar des héros du film Et si on vivait tous ensemble ?, de Stéphane Robelin, qui sortira en janvier 2012. Pierre Richard, Jane Fonda, Claude Rich et Guy Bedos y campent une bande de copains se frottant, sur le tard, à la vie en communauté. SOURCE: http://www.lemonde.fr/vous/article/2011/10/17/le-partage-un-nouveau-mode-de- consommation_1589044_3238.html#8XfwaUegiPO7klzQ.99
  • 7. Carolina García Mora- Le Baobab Bleu® lebaobabbleu.com 7 NUTELLA https://actu.orange.fr/france/video-intermarche-une-promotion-sur-le-nutella- provoque-des-emeutes-magic-CNT000000WwHSI.html http://www.leparisien.fr/faits-divers/intermarche-une-promotion-sur-le-nutella-vire- presque-a-l-emeute-dans-plusieurs-magasins-25-01-2018-7522050.php https://www.20minutes.fr/economie/2214287-20180204-video-ruee-nutella- intermarche-fera-plus-promotion-70