Press book dissertation defense

156 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
156
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Press book dissertation defense

  1. 1. L’Amphi II de la Faculté des Lettres et Sciences Hu- maines de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, a accueilli, ce samedi 27 avril 2013 à 09 h, le colonel Abdourahim Kébé qui soutenait une thèse de doctorat unique, ayant pour titre : « Ac- tion humaine et sens de la res- ponsabilité : les récits d’Herman Melville, Stephen Crane et Er- nest Hemingway ». C’était en présence du Général de divi- sion Mamadou Sow, Chef d’État-major général des Ar- mées, ainsi que de nombreux frères d’armes, parents et amis du nouveau docteur. Le jury était composé de : Mamadou KANDJI, Professeur/ UCAD (Président), Cheikh Ahmadou DIENG, Maître de Conférences / UCAD, Oumar SOUGOU, Pro- fesseur/ UGB, Oumar NDONGO, Maître de Confé- rences / UCAD. L’Armée sénégalaise vient, encore, de s’illustrer dans l’excellence, par la soutenance de thèse de doctorat d’un frère d’arme. Le colonel Abdourahim Kébé, car c’est de lui qu’il s’agit, est un officier de l’armée de l’In- fanterie sorti de l’académie de Mekhnès au Maroc. Après son baccalauréat obtenu avec men- tion au Lycée Faidherbe de Saint-Louis, il complétera sa formation aux États-Unis d’Amérique, en France, en Alle- magne, entre autres stages et missions onusiennes, effectués dans plusieurs pays. Ce titre de docteur vient ainsi, désormais, s’ajouter à sa riche carrière sous les drapeaux. 1/ L’ACTION HUMAINE ET LE SENS DE LA RESPONSABI- LITE Mettant l’accent sur l’Ab- surde comme élément structu- rant de ces récits, le docteur (colonel) Kébé s’est appuyé sur des notions aussi centrales que celles développées par le polé- mologue Clausewitz1 ; notam- ment sur tout ce qui peut constituer un obstacle à la pro- gression du soldat ou de la troupe, sur le champ de bataille. Le docteur Kébé a articulé une problématique très claire pour montrer, qu’effectivement, la no- tion de peur est tout à fait rela- tive. Ce sont ces éléments qu’il a analysés à travers ce qu’il a appelé la diégèse des romans, c'est-à-dire l’univers spatio-tem- porel des récits où il cerne, es- sentiellement, l’engagement dans l’action, la quête de sens et bien d’autres notions, notam- ment l’homme face à l’inconnu, et le contrôle de soi, comme SOUTENANCE DE THÈSE DE DOCTORAT UNIQUE DU COLONEL ABDOURAHIM KEBE Du métier des armes au costume de diplomate en passant par la toge académique (Par l’adjudant Ndiapaly GUEYE/SPECIALIST PUBLIC AFFAIRS-WRITER/Dirpa) Le colonel Abdourahim Kebe ici devant les membres du jury defendant ses arguments. Photo Dirpa
  2. 2. soubassements axiologiques de l’action du soldat sur le champ de bataille. Le professeur Cheikh A. Dieng, directeur de la thèse, a abordé la question sous le rap- port de l’être et du non-être, du sens et du non-sens, de la dua- lité de l’être dans le monde. 2/ L'HEROISME. SOUBASSE- MENT AXIOLOGIQUE DE L’ACTION MILITAIRE ET DE LA SOLIDARITE HUMAINE Selon le professeur Kandji, les deux notions cen- trales de l’étude sont l’héroïsme et la solidarité. C’est au regard de la solidarité de ces héros qu’il est possible de transférer les leçons de ces œuvres au contexte militaire sénégalais. Ce n’est que dans la solidarité que ces héros que le docteur Kébé analyse dans la fiction, peuvent nous servir de mo- dèles. Selon le professeur Kandji, la thèse apporte une ré- ponse à une question qui re- vient souvent dans le Laboratoire de Recherche sur les Traditions et la Modernité des Pays de Langue Anglaise (LERPLA), à savoir ,comment concilier la solidarité dans l’ac- tion humaine et la mort qui est une expérience vécue indivi- duellement, mais non collective- ment, par le soldat. La réponse c’est le sens de la responsabi- lité et l’engagement patriotique pleinement assumés. Professeur Ndongo a particulièrement mis l’accent sur le symbolisme, les images et les métaphores dans la trans- formation de la mimesis (du monde de la réalité) vers la fic- tion. Il a procédé, avec le candi- dat, à une analyse holistique du symbolisme de la baleine blanche dans Moby Dick d’Her- man Melville. 3/ LE SENS DES RESPONSA- BILITES PAR LE LIBRE ARBI- TRE Mais cette thèse est sur- tout marquée par la quête de l’engagement dans l’action qui lui donne toute son importance. Comment, à partir des romans, dégager une nouvelle concep- tion de la responsabilité de l’homme, de la vie salvatrice dans un univers naturaliste où elle analyse le soldat sur le champ de bataille pour montrer qu’effectivement tous ces phé- nomènes de frictions dont Clau- sewitz parlait persistent encore et doivent être maîtrisés par le soldat. Les conclusions à en tirer c’est d’assumer les respon- sabilités qui sont les siennes, selon le candidat. 4/ LA PROBLEMATIQUE GENRE AU CŒUR DES HAUTS FAITS HEROIQUES Après avoir bien argu- menté le problème de la res- ponsabilité humaine, de l’Absurde, la vie humaine, la mort, la peur, entre autres ; il était opportun pour les mem- bres du jury d’interpeler le can- didat sur la question de la problématique du genre. Selon le professeur Kandji, Président du jury, la di- mension Genre est née à partir de la première guerre mondiale. En Angleterre, par exemple, au Deuxieme a partir de la gauche, le colonel Kebe, desormais docteur Kebe parmi les siens. Photo Dirpa
  3. 3. cours de cette guerre, quand les hommes sont montés au front, les femmes ont occupé des fonctions qui, jusque là, étaient dévolues aux hommes. Notamment, celles de conduc- trices de tramway, de gérantes des boutiques. Au front égale- ment, les femmes ont accompa- gné les hommes, comme ambulancières, infirmières. La conscience générique, c'est-à- dire la question genre, est res- sortie de l’après-guerre. Il est dès lors possible d’aborder cette question à partir du contexte sénégalais. L’histoire des femmes de Nder qui, un mardi du mois de novembre 1819, se sacrifièrent, collective- ment, pour ne pas tomber entre les mains d’esclavagistes maures est un moment décisif de l’histoire culturelle de la femme sénégalaise. Le professeur Sougou a beaucoup insisté sur la néces- sité, dans une telle étude, de la prise en charge de la femme et de l’héroïsme féminin. 5/ SENS DE LA RESPONSA- BILITE ET CIVISME Selon le professeur Kandji, de cette littérature de la guerre qui inscrit en son sein la question de l’éthique et celle de la responsabilité, objet de la thèse du Colonel Kébé, se dé- gagent deux puissants courants : a) un courant réaliste, avec des écrivains combattants, qui ont été au front et qui focalisent, justement, l’espace du combat- tant, la vie du soldat, les tran- chées, les « frictions » et le combat, mais aussi la mort. Ce sont ceux-là qui ont rédigé des anthologies, des mémoires, de la poésie et des romans de guerre ; Les mémoires d’un of- ficier d’infanterie de Siegfried Sassoon appartiennent à cette tradition, b) le deuxième cou- rant, qui s’appelle courant post- romantique, s’inscrit dans une tradition naturaliste. Cette tradi- tion procède à une dilatation de l’espace du combattant, une amplification de la geste hé- roïque, pour, justement, neutra- liser l’héroïsme individuel par une mise en relief de la peur et par une déconstruction du lan- gage, dont la perte confirme l’inhumanité de l’homme en mal de repère. Les auteurs du Colo- nel Kébé s’inscrivent dans cette deuxième tradition. Ce deuxième courant anticipe la modernité, fille de la guerre, comme le montre l’ouvrage ca- pital de Elsteins Modris : The Great War and the Birth of Mo- dern Memory (Boston, Hough- lon, 1989) ; traduction française : Le sacre du Printemps : la Grande Guerre et la naissance de la modernité (Paris, Plon, 1989). Une importante leçon à retenir : c’est d’étudier une continuité sémantique, théma- tique et pédagogique entre ces romans de guerre où se pose fondamentalement la notion de responsabilité et d’éthique, par La probleamtique genre a ete largement evoquee au cours de cette soutenance pour mieux illustrer le role de la femme au cours des guerres. Photo Dirpa
  4. 4. rapport à son transfert efficace dans le contexte africain. Ne se- rait-ce qu’en dépouillant ces textes, en faisant des fiches techniques, concrètes sur des études de cas spécifiques de profiles psychologiques et de comportements militaires, pour qu’on puisse les mettre à la dis- position de la hiérarchie. Ces fiches techniques seraient ven- tilées dans les écoles de forma- tions comme l’École Nationale des Officiers d’Active (ENOA), l’École Nationale d’Administra- tion (ENA), entre autres. Ce pont, une fois établi, pourrait, de façon utilitaire montrer que la réflexion sur les romans, sur le genre romanesque, la critique littéraire peut concrètement dé- boucher sur nos réalités mili- taires de tous les jours. Ces fiches techniques pourraient, par exemple, décrire les situations du soldat, l’es- pace du combattant et analyser les motivations de tel ou tel sol- dat, ou bien l’avancée des troupes, ainsi que les termes anglais indispensables aux étu- diants des écoles militaires, pour servir de matière à discus- sion ou de recontextualisation du transfert des savoirs. Fruit de plusieurs an- nées de recherches et de priva- tions, la thèse du colonel Abdourahim Kébé, restera de facto, selon les conseils des membres du jury une œuvre qui figurera encore longtemps au panthéon des hommes de de- voir et de savoir grâce à la per- tinence des thèmes d’actualité qui y sont développés : la res- ponsabilité, le patriotisme et la thématique du genre. Après dé- libération des membres du jury, la Mention très honorable à l’unanimité des membres, lui a été décernée au grand bonheur des Armées du Sénégal. Un n- ième titre qui vient s’ajouter à celui que nos vaillants jambars médecins viennent de décro- cher, avec l’admission à l’agré- gation de quatre de nos médecins militaires de l’hôpital principal de Dakar dont deux (02) féminin à l’hôpital Val-de- Grâce de Paris. BIOGRAPHIE DES AUTEURS 1. Carl Von Clausewitz (1780- 1831) était un soldat, un polé- mologue et stratège prussien allemand, auteur du livre De la guerre, un traité malheureuse- ment inachevé mais qui est tou- jours étudié parce que mettant l’accent sur le côté moral de la guerre. Il entendait par là le ca- ractère psychologique et poli- tique de celle-ci. Stephen Crane Journaliste et écrivain améri- cain (Newark 1871 – Badenwei- ler 1900). De son expérience de journa- liste (il fut correspondant de guerre pendant les conflits gréco-turc et hispano-américain en 1897-1898), il tire une règle de composition narrative : une histoire, transcrite sans détour, porte un poids émotionnel qui exclut tout commentaire. Avec Maggie, fille des rues (1892), il inaugure le naturalisme améri- cain ; avec la Conquête du cou- rage (1895), il met la description impressionniste au service du réalisme et du déterminisme dans l'évocation d'un soldat anonyme pris dans une guerre (la guerre de Sécession) qu'il ne comprend pas. Sa méthode do- cumentaire est fondatrice. Ses nouvelles (la Barge, 1898) in- fluenceront Sherwood Ander- son et Hemingway. Sa poésie (les Cavaliers noirs et autres écrits, 1895 ; La guerre est bien bonne, 1899) reprend le thème de l'absurdité et de la fatalité de toute vie. Herman Melville Herman Melville, qui cultive son art à travers des romans inspi- rés de sa propre expérience de la mer, offre une vision du monde encore plus pessimiste dans Moby Dick (1851) : la lutte à mort entre l'homme (Achab) et la nature (Moby Dick) aboutit à la destruction de l'un comme de l'autre. Dernière image symbo- lique de ce roman allégorique, le narrateur (Ishmael), seul res- capé de cette chasse à la ba- leine, qui aux yeux d'Achab représente les forces du Mal, échappe à la mort en s'agrip- pant au cercueil de son ami, le bon sauvage. Ernest Hemingway Journaliste, il apprend à « écrire des phrases claires, éviter les adjectifs passe-partout, faire des récits intéressants, des phrases courtes dans un an- glais vigoureux et souple ». C'est donc dans le journalisme qu'il apprend ce style sec, rigou- reux, ce laconisme de procès- verbal et cet art de regarder. Ernest Hemingway n'abandon- nera jamais le journalisme : il sera reporté en Europe, en Asie et en Orient. Trente-cinq ans de journalisme nourrissent son œuvre. Réunis par William White dans Hemingway en ligne (By-line, 1967), ses repor- tages sur Pampelune, Musso- lini, la guerre d'Espagne, le débarquement de Normandie, etc., révèlent les liens entre le journalisme et son œuvre.

×