Violaine Hacker - Common Good Forum 
Biens communs & Société 
Congrès des Conservatoire des Espaces Naturels 
Octobre 2014
Quelle est la place de la société 
dans la gouvernance des Biens communs ? 
 Le mouvement des Communs 
 Des Communs sans...
I. Différents modèles de gouvernance 
A. Trois modèles influents 
 Garett Hardin, La tragédie des bien communs (1968): 
L...
B. L’approche empirique d’Elinor Ostrom, néoinstitutionnaliste 
Prix Nobel d’Economie, 2009 
Etudes de terrain, associatio...
L’utilisation métaphorique des modèles chez le Pr Elinor Ostrom 
Analyser les Ressources dans des conditions sociales préc...
De possibles principes d’agencement 
définis par les communautés d’acteurs 
Conditions : 
1. Les limites sont clairement d...
La Praxis : 
- Choix politique, Expérience et Temporalité - 
- Changement institutionnel et réussite - 
 Les facteurs de ...
Penser PAR le Bien commun 
Gaston Fessard, Autorité et bien commun, 1944, décompose le bien commun en trois sous-ensembles...
II. Penser PAR le Bien commun 
A. Un processus ! 
Réferences : 
 Contrat social et du Léviathan de l’Etat 
moderne 
 Hob...
B. Le bien commun face aux sociétés complexes 
• Peut-on bâtir une vérité reconnue comme telle par un ensemble d’acteurs d...
Enjeux : 
Délibération éthique et Société 
REPENSER LA DEMOCRATIE : 
 La délibération collective dans la démocratie ‘réel...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum

3 064 vues

Publié le

Présentation de Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum
Congrès du CEN (Conservatoires des Espaces Naturels).

La gouvernance des Biens communs et la place de la Société.
Rappel des courants dominants, de l'apport de Elinor Ostrom, et des enjeux.
Quelle place pour la Société : ESS, place de la Personne dans la Communauté, du choix éthique, du non-mesurable, de la gestion du pluralisme, de Glocal/local...

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 064
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 474
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Biens communs et Société, Violaine HACKER, COMMON GOOD Forum

  1. 1. Violaine Hacker - Common Good Forum Biens communs & Société Congrès des Conservatoire des Espaces Naturels Octobre 2014
  2. 2. Quelle est la place de la société dans la gouvernance des Biens communs ?  Le mouvement des Communs  Des Communs sans Tragédie ??! De Garett Hardin (1968) A Elinor Ostrom (1990-2009) Penser la Complexité et la Diversité Ex/ Fleuves : Seine/Gange/Péniche associative Différentes options proposées Ex/ La place des animaux, selon les cultures : ‘Respect’ ou ‘compassion’ ?
  3. 3. I. Différents modèles de gouvernance A. Trois modèles influents  Garett Hardin, La tragédie des bien communs (1968): La surexploitation des pâturages, la privatisation  Mancur Olson, La logique de l’action collective (1965) Le jeu du dilemme du prisonnier : des stratégies rationnelles sur un plan individuel peuvent conduire à un résultat irrationnel au niveau collectif. Le passager clandestin qui resquille. Théorie des jeux  La conception néo-classique de Paul Samuelson (1954) Non rivalité/non-exclusion  L’homoeconomicus ?  Rationnalité ?  Information parfaite des acteurs  Poids du passé/culture/écosystème ?
  4. 4. B. L’approche empirique d’Elinor Ostrom, néoinstitutionnaliste Prix Nobel d’Economie, 2009 Etudes de terrain, associations, microlocal :  Thèse sur la gestion de l’eau en Californie du Sud (1963)  Les pêcheries côtières en Turquie  Les systèmes d’irrigation en Espagne et aux Philippines  L’exploitation des forêts au Népal. Résultats :  Gouvernance polycentrique  Privé/public/associations  Diversité institutionnelle  Rôle de la culture  Etude des mécanismes de changement
  5. 5. L’utilisation métaphorique des modèles chez le Pr Elinor Ostrom Analyser les Ressources dans des conditions sociales précises  L'erreur théorique de la conception néo-classique = s’être attaché aux critères de définition des biens collectifs eux-mêmes = alors qu'ils doivent être attachés : . aux utilisateurs potentiels de ces biens . dans des conditions sociales précises.  La démarche néo-institutionnaliste: = désigne par " Communs" des systèmes de règles collectives, et non plus seulement les objets sur lesquels portent ces règles, . ni dans leurs supposées qualités intrinsèques, . ni dans leurs qualités construites par la société.
  6. 6. De possibles principes d’agencement définis par les communautés d’acteurs Conditions : 1. Les limites sont clairement définies 2. Une concordance entre les règles d’appropriation et de fourniture et les conditions locales 3. Des dispositifs de choix collectif 4. La surveillance 5. Des sanctions graduelles 6. Des mécanismes de résolution des conflits. 7. Une reconnaissance minimale des droits d’organisation 8. Des entreprises imbriquées pour les ressources communes appartenant à des systèmes plus grands
  7. 7. La Praxis : - Choix politique, Expérience et Temporalité - - Changement institutionnel et réussite -  Les facteurs de réussite (relative) de changement institutionnel ont comme caractéristique d’être : 1. « incrémentiels » (s’agrègent et s’augmentent) 2. « séquentiels » (par étapes) 3. « auto-transformants » (l’expérience forme, et prend forme) 4. « dans un régime politique facilitant » (les facteurs externes sont souvent déterminants pour la réussite ou l’échec).  Examiner si oui ou non et comment les individus modifient leurs propres règles  Comment le régime politique environnant renforce ou entrave le changement institutionnel. Ex: Banque mondiale/Afrique, role des conditions sociales (culture, passé...)
  8. 8. Penser PAR le Bien commun Gaston Fessard, Autorité et bien commun, 1944, décompose le bien commun en trois sous-ensembles :  le bien de la communauté : les biens publics, services publics, ou autres mis en commun  la communauté du bien : le caractère effectif de l’accès - de chacun - aux biens communs  le bien du bien commun : la nature et l’équilibre de la relation entre l’individu et la communauté.
  9. 9. II. Penser PAR le Bien commun A. Un processus ! Réferences :  Contrat social et du Léviathan de l’Etat moderne  Hobbes,  Locke, Rousseau… Concept :  Notion d’intérêt général  Vision statique et non dynamique de l’intérêt général Références :  Aristote… Saint Thomas d’Aquin  Le personnalisme  Maurice Hauriou, Elinor Ostrom  Economie hétérodoxe, anti-utilitariste Concept :  Processus, Altérité, expérience  Filiation/Affiliation/contradiction  Temps, Espace, durée A. Critique du contrat social B. Bien commun ‘vécu’
  10. 10. B. Le bien commun face aux sociétés complexes • Peut-on bâtir une vérité reconnue comme telle par un ensemble d’acteurs différents d’un système complexe? • Peut-on amener cet ensemble d’acteurs à travailler sur les phénomènes à partir de points de vue divergents pour bâtir un point de vue commun?  Le bien commun: 1. Un contenu 2. Un processus 3. Du sens qui nous permet de penser la contingence  Exemple : la gestion des territoires (eau, train…) et identité locale régionale
  11. 11. Enjeux : Délibération éthique et Société REPENSER LA DEMOCRATIE :  La délibération collective dans la démocratie ‘réelle’ (Dr Amartya Sen) (pas seulement participative/représentative)  Les biens communs à l’aune des capabilités (désirs, droits formels) des ‘personnes’ dans des sociétés de réseaux (Peer to Peer, etc…)  Penser les contradictions Ex: Ville et concertation : choix des citoyens et contradiction dans leur application ! REPENSER LE DROIT et L’ECONOMIE :  Le Droit souple et la Responsabilité  Communs et Espace : le Global/Local. pex: Charte de la Terre : consensus global, implémentation locale  Communs et Temps : repenser la création et la transmission

×