Pourquoi mettre en péril vos calculs critiques??

180 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
180
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pourquoi mettre en péril vos calculs critiques??

  1. 1. ERREURS ERREURS ERREURS Undésastreguette : Sources 2. Journal of Accountancy, « How to Make Spreadsheets Error-Proof » 1 2 A B C D E 4 A DCB ERREURS Les développeurs passent à côté de plus de 80% 3 A CB 21% 3 KPMG OLSON & NILSEN ERREUR 2 A CB 90% 2 KPMG OLSON & NILSENPRICE WATERHOUSE COOPERS ERREUR KPMG PRICE WATERHOUSE COOPERS PRICE WATERHOUSE COOPERS OLSON & NILSEN 1 A CB Une étude 91% 1 des 22 feuilles de calcul constituant l’échantillon comportaient des erreursERREUR 34% 3 des erreurs d’application. 4 A CB ERREURS Les ingénieurs s’appuyant sur les feuilles de calcul consacrent 15-25%5 A CB ERREUR 6 A CB ERREUR 4 A B C D 50% des erreurs de logique de conception et ERREURS Mais ne croyez pas que la prudence empêchera toutes les erreurs ! Et cela coûte à l’entreprise ! 10feuilles 216 806 et 110 543 305 USD 2 PTC Mathcad J1400 - 02/07/12 - Infographic ???!!! ???!!! Pour en savoir plus sur les solutions qui vous aideront à travailler plus efficacement avec les calculs techniques, consultez la page PTC.com/product/mathcad. Pourquoi mettre en péril vos calculs critiques en utilisant des feuilles de calcul ? réalisée par KPMG a révélé que De même, Price Waterhouse Coopers a constaté que des feuilles de calcul dépassant 150 lignes comportaient des erreurs Une étude réalisée par Olson & Nilsen a révélé de taux d’erreur au niveau des cellules (nombre de cellules erronées par rapport à l’en- semble des cellules) chez les utilisateurs expérimentés de leurs propres erreurs, et les testeurs externes loupent plus de leur temps à simplement manipuler des données Parmi les 25 feuilles de calcul opérationnelles examinées par S.G. Powell, erronées ont coûté entre 1. KPMG Management Consulting, « Supporting the Decision Maker: A Guide to the Value of Business Modeling » 3. Olson, Judith Reitman et Nilsen, Erik. « Analysis of the Cognition Involved in Spreadsheet Interaction » Human-Computer Interaction, Volume 3 Édition 4, décembre 1987 2013, PTC Inc. (PTC). Tous droits réservés. Les informations contenues dans le présent document sont fournies à titre d'information uniquement, sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et ne sauraient en aucun cas tenir lieu de garantie, d'engagement, de condition ou d'offre de la part de PTC. Tous les autres noms de produit ou de société appartiennent à leurs propriétaires respectifs. PTC se réserve le droit de modifier à son gré la date de disponibilité de ses produits, de même que leurs fonctions ou fonctionnalités. ERREURS

×