SlideShare une entreprise Scribd logo

L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf

F
Faga1939

Cette article vise à présenter ce que l'avenir exigerait en matière de production et de consommation d'énergie au Brésil, basée sur l'utilisation d'énergies propres et renouvelables. Pour éviter l'avenir catastrophique prévu pour l'humanité résultant du réchauffement climatique, il est impératif, entre autres mesures, de réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre en remplaçant la matrice énergétique mondiale actuelle basée fondamentalement sur les combustibles fossiles (pétrole, charbon et gaz naturel) par une autre matrice énergétique mondiale structurée à partir de ressources énergétiques renouvelables (hydroélectricité, biomasse, énergie solaire, éolienne et hydrogène). Au Brésil, le ministère des Mines et de l'Énergie a préparé en 2020 le Plan national énergétique 2050 (PNE 2050), qui n'adopte pas de mesures capables d'empêcher l'émission de gaz à effet de serre dans les secteurs de l'électricité et du pétrole.

1  sur  9
Télécharger pour lire hors ligne
1
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL
Fernando Alcoforado*
Cet article vise à présenter ce que l'avenir exigerait pour la production et la consommation
d'énergie au Brésil basée sur l'utilisation d'énergies propres et renouvelables. L’article O
futuro da energia requerido para o mundo (L’avenir de l´énergie requis pour le monde)
[1] informe que « pour éviter l’avenir catastrophique prévu pour l’humanité résultant du
réchauffement climatique, il devient impératif, entre autres mesures, de réduire les
émissions mondiales de gaz à effet de serre avec le remplacement de l'actuelle matrice
énergétique mondiale basée fondamentalement sur les combustibles fossiles (charbon,
pétrole et gaz naturel) et l'énergie nucléaire, par une autre matrice énergétique mondiale
structurée autour des ressources énergétiques renouvelables (hydroélectricité, biomasse,
énergie solaire, éolienne et hydrogène) éviter ou minimiser le réchauffement climatique
et, par conséquent, l'apparition de changements catastrophiques dans le climat de la Terre
». Au Brésil, le ministère des Mines et de l'Énergie a préparé le Plano Nacional de
Energia 2050 (Plan national énergétique 2050) (PNE 2050) [2], publié le 16 décembre
2020, avec un ensemble d'études, de lignes directrices et de stratégies à long terme pour
le secteur énergétique brésilien qui ne suivre les orientations proposées dans l’article cité
ci-dessus aussi bien pour le secteur électrique que surtout pour le secteur pétrolier.
Les principales sources d'énergie considérées par le PNE 2050 comme alternatives pour
développer le secteur électrique sont l'hydroélectricité, la biomasse, l'éolien, le solaire, le
gaz naturel, le charbon minéral et le nucléaire et ne prennent pas en compte l'utilisation
d'hydrogène vert. Il est absurde que le PNE 2050 [2] envisage l'utilisation du charbon
minéral, du gaz naturel et de l'énergie nucléaire dans le plan d'expansion du secteur
électrique, étant donné que le gaz naturel et le charbon minéral contribuent aux émissions
de gaz à effet de serre, la mise en œuvre des centrales nucléaires comportent des risques
qui doivent être évités et ne considèrent pas l’utilisation de l’hydrogène vert comme une
alternative efficace pour remplacer les combustibles fossiles. Il est également absurde de
considérer dans le plan d'expansion du secteur pétrolier l'augmentation de la production
et de la consommation de pétrole et de ses dérivés, alors qu'il serait correct de réduire la
production et la consommation de dérivés du pétrole en remplaçant dans le transport de
l'essence par de l'éthanol et l'hydrogène vert, le diesel avec le biodiesel et l'hydrogène vert
et, dans l'industrie, avec le remplacement du fioul par le gaz naturel, car il s'agit de la
source fossile la plus propre parmi les combustibles fossiles. Les dérivés du pétrole
devraient être utilisés pour des usages plus nobles dans les industries pétrochimiques et
de chimie fine.
Selon le PNE 2050 [2], les sources renouvelables représentent environ les trois quarts de
la matrice électrique. Pour maintenir à long terme une part élevée de sources
renouvelables et de faibles émissions, l’utilisation de l’hydroélectricité représente
toujours un élément important de l’expansion de l’approvisionnement en énergie
électrique dans le système national interconnecté. Le Brésil dispose d'un potentiel
hydroélectrique de 174 GW, dont 108 GW en exploitation et en construction d'ici 2019
et 68 GW de potentiel hydroélectrique inventorié. Selon le PNE 2050 [2], ce montant
comprend les centrales hydroélectriques (HPPs) et les projets hydroélectriques de moins
de 30 MW pour lesquels des études d'inventaire ont été réalisées et approuvées par
l'ANEEL (Agence nationale de l'énergie électrique). En plus d'un potentiel de 10 GW
envisagé, lié au repowering, le nombre de projets HPP peut être augmenté grâce à
l'intégration énergétique avec les pays d'Amérique du Sud : 10 GW dans des projets
2
binationaux et 24 GW dans d'autres projets internationaux. Cela porterait le potentiel total
à 198 GW, sans considérer ici les projets inférieurs à 30 MW, qui totalisent 22 GW.
Selon le PNE 2050 [2], le potentiel disponible en centrales hydroélectriques (HPP) est
relativement faible (52 GW). La source hydroélectrique réduira sa part relative dans la
matrice électrique à l'horizon 2050. En termes de capacité installée, la part relative
pourrait passer de 64% en 2015 à 31% en 2050, compensée par une expansion de 15% à
45% de la part relative des autres sources d’énergie renouvelables (biomasse, éolienne et
solaire). Dans le scénario « Expansion Challenge », l’énergie éolienne pourrait atteindre
110 à 195 GW en termes de capacité installée et entre 50 et 85 GW en moyenne en termes
d’énergie en 2050, dénotant son importance croissante dans la matrice électrique jusqu’en
2050 : environ 22 % à 33% de la capacité totale installée soit 27% à 40% en termes
d'énergie totale. La capacité totale installée d'énergie éolienne en 2050 pourrait encore
dépasser 200 GW si l'on considère des cas particuliers, les projets éoliens atteignant
respectivement environ 209 GW et 246 GW, correspondant à une part éolienne comprise
entre 36 % et 42 % de la capacité totale installée du système électrique en 2050.
Selon le PNE 2050 [2], le Brésil, en raison de sa situation géographique, reçoit des taux
d'incidence de rayonnement solaire élevés, ce qui permet le développement de projets
solaires viables dans différentes régions. Ainsi, selon le PNE 2050, la source solaire
photovoltaïque se présente comme une alternative compétitive en matière
d’approvisionnement énergétique et peut contribuer aux engagements nationaux de
réduction des gaz à effet de serre. Le pays dispose d'un potentiel de 307 GWc dans la
plage d'irradiation de 6 000 à 6 200 Wh/m2.jour. Le PNE 2050 prévoit une expansion
significative de la source solaire photovoltaïque en raison de la perspective d'évolution
de sa compétitivité à l'horizon 2050. Dans la plupart des cas, et en ne tenant compte que
de la production centralisée, la source solaire photovoltaïque atteindra entre 27 et 90 GW
en termes de capacité installée et entre 8 et 26 GW en moyenne en termes d'énergie en
2050, en supposant environ 5 à 16 % de la capacité installée totale ou 4 à 12 % en termes
d'énergie totale en 2050. Une telle expansion se produira principalement en les dernières
décennies jusqu'en 2050, lorsque cette source d'énergie sera plus compétitive.
Selon le PNE 2050 [2], la source solaire doit combler la limitation de l'expansion des
centrales hydroélectriques en termes de capacité installée. La capacité totale installée
centralisée de l’énergie solaire photovoltaïque en 2050 pourrait être supérieure à 100 GW
si elle est utilisée pour remplacer l’expansion de l’énergie éolienne ou lorsque l’expansion
du transport est limitée. Dans ces deux cas, la capacité installée pour les projets
photovoltaïques en production centralisée atteindra respectivement environ 95 GW et 190
GW. De telles valeurs correspondent à une part du solaire centralisé comprise entre 18 %
et 30 % de la capacité totale installée du système en 2050. La production distribuée, dans
laquelle la source solaire photovoltaïque représentera un peu plus de 85 % de la capacité
installée d'ici 2050, en raison de sa modularité, la diminution du coût et la diffusion de la
technologie au sein de la société, atteindraient entre 28 GW et 50 GW en 2050, ce qui
représenterait 4 à 6 % de la charge totale.
Selon le PNE 2050 [2], dans la production d'énergie électrique, la production thermique
constitue un complément important à la production hydroélectrique depuis le début des
années 2000. La tendance à la réduction de la participation hydroélectrique dans la
production et à la mise en exploitation de centrales hydroélectriques au fil de l'eau avec
un profil fortement saisonnier, dans la région Nord, crée un besoin plus important de
production à partir d'autres sources d'énergie pendant la période sèche, complétant les
besoins énergétiques du système. Le PNE 2050 [2] informe que, avec la réduction
3
progressive de la participation relative des centrales hydroélectriques dans la matrice
électrique brésilienne remplacée par l'expansion des énergies renouvelables non
contrôlables, d'autres ressources, telles que les centrales thermoélectriques au gaz naturel,
seront de plus en plus importantes pour répondre aux différentes exigences du système
électrique. Il est absurde que le PNE 2050 [2] maintienne la politique d’utilisation de
centrales thermoélectriques au gaz naturel en plus de la production hydroélectrique sans
prendre en compte l’utilisation de l’hydrogène vert dans la production d’électricité.
L'utilisation de centrales thermoélectriques au gaz naturel ne serait pas recommandée non
seulement pour éviter l'émission de gaz à effet de serre, mais également pour éviter
l'augmentation des tarifs de l'énergie résultant de l'utilisation de centrales
thermoélectriques. Il est important de souligner que l’hydrogène vert pourrait produire de
l’énergie ferme et ainsi éviter le recours aux centrales thermoélectriques au gaz naturel.
Le PNE 2050 [2] lui-même indique qu'actuellement, l'hydrogène est utilisé comme
matière première dans la synthèse de divers produits et dans des processus industriels.
L'utilisation énergétique de l'hydrogène est connue depuis longtemps, la recherche et le
développement de technologies de piles à combustible se sont développées dans le but de
permettre son utilisation pour la production d'électricité et dans le secteur des transports.
Comme l’électricité, l’hydrogène peut être considéré comme un moyen efficace de
stocker et de transporter l’énergie. Parmi les alternatives pour la production d'hydrogène,
la voie verte (électrolyse de l'eau à partir de sources d'énergie renouvelables) est
considérée comme la plus pertinente au niveau international et le Brésil est reconnu
mondialement comme un acteur majeur potentiel dans ce segment, selon le PNE 2050.
Malgré ces arguments, le PNE 2050 n’a pas envisagé l’utilisation de l’hydrogène vert
pour produire de l’électricité et remplacer les combustibles fossiles tels que le charbon,
le pétrole et le gaz naturel.
Le PNE 2050 [2] informe que le Brésil possède deux centrales nucléaires (Angra I et
Angra II) en exploitation et une en construction (Angra III), dont l'exploitation
commerciale devrait commencer en janvier 2026. Malgré les conditions difficiles pour la
production thermonucléaire dans le monde et au Brésil, avec des incertitudes sur
l'utilisation de son potentiel, le PNE 2050 [2] considère qu'il existe également de
nouvelles perspectives pour l'énergie nucléaire liées à son rôle dans un scénario de
restrictions carbone importantes et d'une forte participation de sources renouvelables non
acheminables, ainsi que le développement de nouvelles entreprises (y compris dans le
secteur de l'électricité) et d'autres applications de la technologie nucléaire. Le PNE 2050
[2] a analysé les effets sur le profil de la matrice électrique d'une entrée plus importante
de centrales thermonucléaires en réalisant des simulations avec l'entrée de 8 GW et 10
GW à l'horizon du PNE 2050. C'est une grande irrationalité pour le PNE 2050 pour
admettre la possibilité d'utiliser des centrales thermonucléaires de 8 GW et 10 GW dans
le cadre du PNE 2050 sous le faux argument selon lequel il s'agit d'une énergie propre. Il
est absurde d’admettre l’utilisation de centrales nucléaires sans tenir compte des
catastrophes survenues à Tchernobyl et à Fukushima.
Il est absurde que le PNE 2050 [2] n’envisage pas l’adoption de stratégies visant à
économiser l’énergie avec la mise en œuvre de mesures visant à encourager l’efficacité
énergétique dans l’industrie, les transports et les bâtiments résidentiels et commerciaux
des villes et des zones rurales. Il est également absurde que le PNE 2050 [2] n’envisage
pas l’adoption de mesures empêchant la « panne d’électricité » du système national
interconnecté. De nombreux experts estiment qu'il faut faire quelque chose dans le secteur
de l'électricité pour le rendre plus sûr et moins sensible à « l'effet domino ». L'opinion
dominante parmi les experts est que les solutions consistent à décentraliser et à diversifier
4
le système, ainsi qu'à accroître la redondance du système de protection, car il manque un
système de protection double. D’autres pays qui ont réussi à interconnecter efficacement
le réseau électrique, comme l’Espagne, ont décentralisé leurs sources d’énergie. En
Espagne, par exemple, on utilise beaucoup l’énergie éolienne. Il existe plus de 10 000
sources d’énergie réparties dans toute l’Espagne. La vulnérabilité du système diminue
donc. Au Brésil, outre les centrales éoliennes, des centrales solaires photovoltaïques et de
l’hydrogène vert pourraient être utilisés.
Lorsque le système électrique est interconnecté en anneau, comme celui du Brésil, il
existe une grande interdépendance des régions. Ainsi, lorsqu’il y a une panne, cela peut
se faire sentir dans plusieurs autres régions. Dans les systèmes interconnectés comme
celui du Brésil, il est possible de tirer le meilleur parti de la capacité d'une centrale
hydroélectrique. C'est le bon côté. Mais le mauvais côté est que lorsqu’un système tombe
en panne, il surcharge tous les autres, provoquant un « effet domino ». Ainsi, en recevant
de plus petites quantités d'énergie provenant de différentes sources de moindre puissance,
c'est-à-dire au lieu de construire de grands projets, comme Itaipu, qui génère la majeure
partie de l'énergie du pays, et Belo Monte en Amazonie, le meilleur, le plus sûr et le plus
efficace serait Il s'agit de créer de petites centrales qui fournissent peu, mais qui,
ensemble, totalisent plusieurs MW, complétant ainsi les besoins de consommation du
Brésil.
Pour faire face aux futures « pannes d’électricité », le gouvernement brésilien devrait
également investir dans la construction de lignes et de systèmes de production redondants,
qui fonctionneraient comme une sorte de « réserve » pour le système interconnecté
existant, en particulier dans ses zones les plus vulnérables. L'exploitation du SIN
(Système National Interconnecté) avec une fiabilité ou une sécurité maximale et au
moindre coût constitue un défi de plus en plus grand au Brésil. Si nous n’adoptons pas
cet ensemble de solutions, nous serons menacés de subir de nouvelles « pannes
d’électricité ». Il convient de noter que le but de tout système électrique est de générer,
transmettre et distribuer de l’énergie électrique pour diverses applications. La garantie de
l'approvisionnement en énergie électrique peut être augmentée si le système électrique est
conçu avec un système de protection efficace et efficient, y compris sa duplication, qui
augmente sa fiabilité dans l'approvisionnement en électricité, un service de maintenance
compétent qui minimise l'apparition de pannes dans son fonctionnement, un service
alternatif circuits d'alimentation de la charge et de capacité de réserve.
Concernant le système de protection du système électrique, il se compose d'équipements
de protection qui doivent agir uniquement dans la zone dans laquelle ils doivent agir,
c'est-à-dire qu'ils doivent être situés à des points pratiques du réseau électrique pour
garantir la minimisation des interruptions d'alimentation de l´énergie. Les équipements
de protection doivent être correctement coordonnés entre eux afin que chacun d'eux
fonctionne dans le temps programmé. La propagation d’une « panne d’électricité » peut
se produire si les équipements de protection ne sont pas correctement coordonnés. Cette
situation pourrait s’être produite lors des récentes « pannes d’électricité » survenues au
Brésil. Si le système de protection du système électrique au Brésil était doublé, le risque
de « panne de courant » serait considérablement réduit, étant donné que si un équipement
de protection tombe en panne, l'autre serait activé pour empêcher le problème de se
propager.
Des mesures devraient être envisagées dans le PNE 2050 concernant le service de
maintenance du système électrique pour lutter contre les « pannes de courant » comme
celles survenues récemment à São Paulo et dans d'autres régions du Brésil. Le manque de
5
maintenance du système électrique a été déterminant pour l'apparition de pannes de
courant et le temps très long nécessaire pour rétablir le service. Il convient de noter que
la maintenance comprend l'ensemble des activités et des ressources appliquées aux
systèmes et équipements, visant à garantir la continuité de leur fonctionnement. Dans
cette définition large, la maintenance est caractérisée comme un processus qui doit
commencer avant l'acquisition d'un équipement ou d'un système et dont la fonction
principale est de prolonger sa durée de vie utile.
Il convient de noter qu'il existe cinq types différents de services de maintenance : la
maintenance corrective, la maintenance préventive, la maintenance prédictive, la
maintenance productive totale (MPT) et la maintenance centrée sur la fiabilité (MCC).
Selon la norme NBR 5462 (1994), la maintenance corrective vise à corriger les
défaillances des équipements, composants, modules ou systèmes, dans le but de rétablir
leur fonction. Ce type de maintenance implique normalement des coûts élevés pour les
sociétés de fourniture d'électricité et leurs consommateurs, en particulier les industries,
car une panne inattendue peut entraîner des pertes de production et une baisse des revenus.
Les arrêts sont presque toujours plus longs et l’insécurité nécessite des stocks importants
de pièces de rechange, avec des coûts de maintenance accrus.
Contrairement à la maintenance corrective, la maintenance préventive vise à éviter et à
prévenir les pannes avant qu'elles ne se produisent réellement. La définition du NBR 5462
(1994) pour la maintenance préventive est « une maintenance effectuée à intervalles
prédéterminés, ou conformément à des critères prescriptifs, destinée à réduire la
probabilité de panne ou de dégradation du fonctionnement d'un élément ». À son tour, la
maintenance prédictive peut être considérée comme une forme évoluée de maintenance
préventive. Avec l'amélioration des technologies de l'information, il est devenu possible
de prédire d'éventuels diagnostics de pannes, grâce à l'analyse de certains paramètres des
systèmes de production. Grâce à un suivi systématique des variables qui indiquent les
performances de l'équipement, le besoin et le calendrier de l'intervention sont définis. La
maintenance prédictive nécessite un volume important de ressources initiales, tant
humaines que matérielles, ainsi qu'une main d'œuvre hautement qualifiée et formée.
La maintenance productive totale (TPM) est née de programmes de qualité totale qui
encouragent les opérateurs à participer à l'autogestion de leur lieu de travail. L'objectif
principal de ces actions est d'augmenter l'efficacité des équipements, en réduisant les
coûts d'exploitation. Le travail ne s'effectue pas seulement dans les réparations, mais aussi
avec l'opérateur et dans la gestion de l'équipement, visant à éliminer toutes les pertes. La
maintenance centrée sur la fiabilité (MCC) est une nouvelle méthodologie appliquée dans
plusieurs secteurs tels que les sous-marins nucléaires, l'industrie électrique, la
construction civile, l'industrie chimique, la sidérurgie, etc. Chez MCC, les objectifs de
maintenance sont définis par les fonctions et les normes de performance requises pour
tout élément dans son contexte opérationnel et son application est un processus continu
et doit être réévalué à mesure que l'expérience opérationnelle est accumulée.
Certes, l'une des causes des « pannes » dans le système électrique brésilien concerne les
problèmes de maintenance, ce qui rend nécessaire l'adoption de la maintenance
préventive, de la maintenance prédictive, de la maintenance productive totale (MPT) ou
de la maintenance centrée sur la fiabilité (MCC). conformément à ce qui est décrit ci-
dessus. En plus d'adopter un entretien adéquat du système électrique brésilien, il est
essentiel de mettre en œuvre des systèmes d'approvisionnement en énergie d'urgence,
avec l'utilisation de centrales thermoélectriques, de parcs éoliens et l'utilisation de
l'hydrogène comme source d'électricité dans des zones critiques telles que celles où se
6
trouvent les parcs industriels et grandes villes qui seraient déclenchés par la survenue de
« pannes » dans le système électrique interconnecté du Brésil. Cette procédure serait
similaire à celle adoptée dans les hôpitaux où des groupes électrogènes de secours
alimentent des zones critiques telles que les unités de soins intensifs et les centres
chirurgicaux. Une autre mesure essentielle serait la duplication des circuits, notamment
des lignes principales de transmission qui alimentent les zones critiques.
Selon le PNE 2050 [2], l'avancement de l'exploration pétrolière et gazière au-delà de 200
milles marins est considéré comme une opportunité pour le développement du secteur
pétrolier dans le pays. Il est prévu que les dérivés pétroliers, tels que le diesel et le
kérosène d'aviation, ont une demande croissante jusqu’en 2050. L’expansion de l’offre
de dérivés pétroliers et l’expansion des infrastructures permettant d’acheminer ces
produits pour répondre à la demande intérieure présentent des défis à long terme. Selon
le PNE 2050 [2], la préoccupation croissante face au changement climatique global et,
principalement, à la pollution locale, nécessite que les raffineries fonctionnent de manière
de plus en plus efficace d'un point de vue énergétique et que leurs produits répondent à
des spécifications plus strictes concernant la présence de contaminants. Il est absurde de
ne pas considérer la réduction progressive de la production et de la consommation de
dérivés pétroliers au Brésil en adoptant des mesures efficaces comme une contribution à
la réduction des émissions de gaz à effet de serre. La grande irrationalité du PNE 2050
[2] réside dans le fait qu’il considère l’expansion de l’offre de dérivés pétroliers et
l’expansion des infrastructures pour le mouvement de ces produits pour répondre à une
demande intérieure croissante, compromettant la lutte contre le changement climatique
mondial. Le PNE 2050 [2] propose uniquement d'améliorer l'efficacité des raffineries
pour lutter contre la pollution. Il faut faire en sorte que Petrobras cesse d'être l'un des
méchants de l'environnement et en devienne le défenseur.
Il est absurde que le PNE 2050 [2] n’envisage pas l’adoption de mesures qui obligent
Petrobras à changer sa mission de production de pétrole et de ses dérivés et de gaz naturel
à la production d’énergie propre et renouvelable comme le solaire, l’éolien et l’hydrogène
vert. Cette action est absolument nécessaire étant donné que les réserves pétrolières
actuellement prouvées devraient durer encore au moins 50 ans. Alors que plusieurs
grandes compagnies pétrolières mondiales ont investi dans les énergies renouvelables et
que certaines commencent déjà à réduire progressivement leur production pétrolière,
Petrobras prévoit d'augmenter sa production pétrolière de 45 % d'ici 2026. Le fait est que,
si la décision de donner la priorité au pétrole a Si elle s'avère rentable dans un scénario
où la demande mondiale de carburant est encore élevée, à l'avenir, la stratégie pourrait
être coûteuse non seulement pour Petrobras mais aussi pour le Brésil, qui court le risque
de voir sa plus grande entreprise dépérir sur une planète qui de moins en moins
dépendante des combustibles fossiles, car il existe un consensus parmi les scientifiques
selon lequel, pour ralentir le rythme du réchauffement climatique, l’humanité doit réduire
considérablement l’utilisation des combustibles fossiles, comme le pétrole et le charbon,
dans les années à venir.
Au lieu de réduire la production de pétrole et de gaz naturel au Brésil, Petrobras a annoncé
dans son plan quinquennal, publié en 2021, son intention d'inaugurer 15 nouvelles plates-
formes pétrolières d'ici 2026, lorsqu'elle espère augmenter sa production par rapport aux
2,2 millions de barils actuels. par jour à 3,2 millions avec une augmentation de 45 % [3].
Aujourd'hui, Petrobras est le quatrième producteur mondial de pétrole. Les trois premiers
sont le saoudien Saudi Aramco (9,2 millions de barils/jour), le russe Rosneft (4,1 millions
de barils/jour) et le chinois PetroChina (2,5 millions de barils/jour). Une grande partie de
l'augmentation de la production de Petrobras aura lieu dans les puits de la région pré-
7
salifère, qui représente déjà 70 % du pétrole extrait par l'entreprise et abrite la majorité
des réserves inexplorées du Brésil. Cette politique de production de pétrole et de gaz
naturel de Petrobras ne contribue pas à lutter contre le réchauffement climatique et le
changement climatique mondial qui en résulte, qui tend à être catastrophique.
Sur la base de ce qui précède, le Plan énergétique national du Brésil (PNE 2050) mérite
des applaudissements pour l'augmentation de l'utilisation des sources d'énergie
renouvelables (hydroélectrique, biomasse, éolienne et solaire) dans la matrice énergétique
du pays et il est répréhensible d'en tenir compte dans le plan d'expansion du secteur
électrique l'utilisation du charbon minéral, du gaz naturel et de l'énergie nucléaire, étant
donné que le gaz naturel et le charbon minéral contribuent à l'émission de gaz à effet de
serre, la mise en œuvre de centrales nucléaires implique des risques qui doivent être évités
et ne pas considérer l'utilisation de l'hydrogène vert comme une solution efficace
alternative à utiliser pour remplacer les combustibles fossiles. Il est également
répréhensible de ne pas envisager l'adoption de stratégies visant à économiser l'énergie
avec la mise en œuvre de mesures visant à encourager l'efficacité énergétique dans
l'industrie, les transports et les bâtiments résidentiels et commerciaux des villes et des
zones rurales, ainsi que de ne pas proposer l'adoption de mesures pour éviter des « pannes
d'électricité » dans le système national interconnecté. La grande irrationalité du PNE 2050
réside dans le fait qu’il ne propose pas de réduction progressive de la production de
pétrole et de ses dérivés et de gaz naturel et, au contraire, envisager d’élargir l’offre de
dérivés pétroliers et d’étendre les infrastructures permettant d’acheminer ces produits
pour répondre à la demande intérieure croissante, compromettant ainsi la lutte contre le
changement climatique mondial.
Considérant que la matrice énergétique brésilienne contient 52% de sources d'énergie non
renouvelables (pétrole et dérivés, gaz naturel, charbon minéral, nucléaire et autres sources
non renouvelables) et 48% de sources d'énergie renouvelables (dérivées de la canne à
sucre, hydraulique, bois de chauffage et charbon de bois, éolien et solaire et autres
énergies renouvelables) [4], le Plan National de l'Energie (PNE 2050) devrait être révisé
pour réduire progressivement la part des sources d'énergie non renouvelables, notamment
le pétrole, le charbon minéral et nucléaire. La Figure 1 montre la composition de la
matrice énergétique brésilienne.
Figure 1- Matrice énergétique brésilienne
Source : https://www.epe.gov.br/pt/abcdenergia/matriz-energetica-e-eletrica
8
La meilleure façon pour le gouvernement brésilien dirigé par Luiz Inácio Lula da Silva
de démontrer son engagement efficace dans la lutte contre le changement climatique
mondial est de revoir le Plan énergétique national 2050 (PNE 2050) pour éviter une
augmentation de la production nationale du charbon minéral, du pétrole et du gaz naturel
et l'utilisation de centrales nucléaires, transformer Petrobras en une entreprise qui produit
de l'énergie propre et renouvelable et promouvoir un vigoureux programme national
d'économie d'énergie. Il ne suffit pas d’éviter la dévastation de nos forêts, notamment de
l’Amazonie, pour lutter contre le changement climatique mondial, qui tend à être
catastrophique.
LES RÉFÉRENCES
1. ALCOFORADO, Fernando. O futuro da energia requerido para o mundo.
Disponible sur le site Web
<https://www.academia.edu/110197895/O_FUTURO_DA_ENERGIA_REQUERIDO_
PARA_O_MUNDO>, 2022.
2. MINISTÉRIO DAS MINAS E ENERGIA. PNE 2050- Plano Nacional de Energia.
Disponible sur le site Web <https://www.epe.gov.br/sites-pt/publicacoes-dados-
abertos/publicacoes/PublicacoesArquivos/publicacao-227/topico-
563/Relatorio%20Final%20do%20PNE%202050.pdf>, 2020.
3. FELLET, João. Quais os planos da Petrobras para o fim da era do petróleo?
Disponible sur le site Web <https://www.bbc.com/portuguese/brasil-61075607>, 2022.
4. EPE- Empresa de Pesquisa Energética. Matriz Energética e Elétrica. Disponible sur
le site Web <https://www.epe.gov.br/pt/abcdenergia/matriz-energetica-e-eletrica>, 2023.
* Fernando Alcoforado, 83, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA,
membre de l'Académie de l'Education de Bahia, de la SBPC - Société Brésilienne pour le Progrès des
Sciences et l'IPB - Institut Polytechnique de Bahia, ingénieur de l'École Polytechnique UFBA et docteur en
Planification du Territoire et Développement Régional de l'Université de Barcelone, professeur d'Université
(Ingénierie, Économie et Administration) et consultant dans les domaines de la planification stratégique,
de la planification d'entreprise, planification du territoire et urbanisme, systèmes énergétiques, a été
Conseiller du Vice-Président Ingénierie et Technologie chez LIGHT S.A. Entreprise de distribution
d'énergie électrique de Rio de Janeiro, coordinatrice de la planification stratégique du CEPED - Centre de
recherche et de développement de Bahia, sous-secrétaire à l'énergie de l'État de Bahia, secrétaire à la
planification de Salvador, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De
Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para
o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese
de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003),
Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século
XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The
Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM
Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e
Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia
Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa
Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social
(Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica
no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais
que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV,
Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018),
Como inventar o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019), A humanidade ameaçada e as
estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021), A escalada da ciência e da
tecnologia e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade (Editora CRV, Curitiba, 2022),
9
est l'auteur d'un chapitre du livre Flood Handbook (CRC Press, Boca Raton, Floride, États-Unis, 2022),
How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity (Generis
Publishing, Europe, Republic of Moldova, Chișinău, 2023) et A revolução da educação necessária ao
Brasil na era contemporânea (Editora CRV, Curitiba, 2023).

Recommandé

Hydrogen- enegie transition.docx
Hydrogen- enegie transition.docxHydrogen- enegie transition.docx
Hydrogen- enegie transition.docxMebarki Hassane
 
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?
Quelle place pour le gaz dans la transition énergétique ?France Stratégie
 
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportableLe nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportableLa Fabrique de l'industrie
 
La transition énergétique dans le Bâtiment - Cahier d'acteur EdEn PPE
La transition énergétique dans le Bâtiment - Cahier d'acteur EdEn PPELa transition énergétique dans le Bâtiment - Cahier d'acteur EdEn PPE
La transition énergétique dans le Bâtiment - Cahier d'acteur EdEn PPEequilibre_des_energies
 
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’hui
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’huiCouvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’hui
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’huiLa Fabrique de l'industrie
 
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergie
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergieSemaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergie
Semaine des énergie renouvelables, du bâtiment et de la maîtrise de l'énergieGuillaume GIRAUDET
 

Contenu connexe

Similaire à L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf

Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Nicolas Gauthy
 
Programme enr et_efficacite_energetique_fr
Programme enr et_efficacite_energetique_frProgramme enr et_efficacite_energetique_fr
Programme enr et_efficacite_energetique_frlyesdz
 
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdfIRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdfYassinElJbari
 
COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE...
COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE...COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE...
COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE...Faga1939
 
La voiture électrique: dans quel avenir?
La voiture électrique: dans quel avenir?La voiture électrique: dans quel avenir?
La voiture électrique: dans quel avenir?Paul Quilès
 
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatiqueBâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatiqueequilibre_des_energies
 
Dp engie turquie
Dp engie turquieDp engie turquie
Dp engie turquieRAC-F
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétiqueRAC-F
 
aaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueaaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueRAC-F
 
France Puissance Renouvelable 2025
France Puissance Renouvelable 2025France Puissance Renouvelable 2025
France Puissance Renouvelable 2025OlivierDanielo
 
Infose Aout-Septembre 2017 N°125
Infose Aout-Septembre 2017 N°125Infose Aout-Septembre 2017 N°125
Infose Aout-Septembre 2017 N°125Baptiste CALMETTE
 
Décryptage loi te
Décryptage loi teDécryptage loi te
Décryptage loi teRAC-F
 
Décryptage loi trantion énergétique
Décryptage loi trantion énergétiqueDécryptage loi trantion énergétique
Décryptage loi trantion énergétiqueRAC-F
 
Points fort du bouquet électrique
Points fort du bouquet électriquePoints fort du bouquet électrique
Points fort du bouquet électriqueeconomie_suisse
 
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance ! Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance ! Fondation iFRAP
 
Livret 100% énergies renouvelables
Livret 100% énergies renouvelablesLivret 100% énergies renouvelables
Livret 100% énergies renouvelablesdavid zentao
 
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...Nancy BOVY
 
Fiche pays - Russie
Fiche pays - RussieFiche pays - Russie
Fiche pays - RussieFINERGREEN
 

Similaire à L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf (20)

Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050
 
Programme enr et_efficacite_energetique_fr
Programme enr et_efficacite_energetique_frProgramme enr et_efficacite_energetique_fr
Programme enr et_efficacite_energetique_fr
 
Eoliennes
EoliennesEoliennes
Eoliennes
 
119 Inf'OSE Janvier 2017
119 Inf'OSE Janvier 2017119 Inf'OSE Janvier 2017
119 Inf'OSE Janvier 2017
 
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdfIRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
IRENA_Global_Energy_Transformation_2018_summary_FR.pdf
 
COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE...
COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE...COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE...
COMMENT LE GOUVERNEMENT DU BRÉSIL PEUT RENDRE LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE DURABLE...
 
La voiture électrique: dans quel avenir?
La voiture électrique: dans quel avenir?La voiture électrique: dans quel avenir?
La voiture électrique: dans quel avenir?
 
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatiqueBâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
Bâtiment et mobilité électrique face au défi climatique
 
Dp engie turquie
Dp engie turquieDp engie turquie
Dp engie turquie
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
 
aaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueaaDp union énergétique
aaDp union énergétique
 
France Puissance Renouvelable 2025
France Puissance Renouvelable 2025France Puissance Renouvelable 2025
France Puissance Renouvelable 2025
 
Infose Aout-Septembre 2017 N°125
Infose Aout-Septembre 2017 N°125Infose Aout-Septembre 2017 N°125
Infose Aout-Septembre 2017 N°125
 
Décryptage loi te
Décryptage loi teDécryptage loi te
Décryptage loi te
 
Décryptage loi trantion énergétique
Décryptage loi trantion énergétiqueDécryptage loi trantion énergétique
Décryptage loi trantion énergétique
 
Points fort du bouquet électrique
Points fort du bouquet électriquePoints fort du bouquet électrique
Points fort du bouquet électrique
 
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance ! Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
 
Livret 100% énergies renouvelables
Livret 100% énergies renouvelablesLivret 100% énergies renouvelables
Livret 100% énergies renouvelables
 
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique | LIEGE C...
 
Fiche pays - Russie
Fiche pays - RussieFiche pays - Russie
Fiche pays - Russie
 

Plus de Faga1939

LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...Faga1939
 
THE THREATS OF EXTINCTION TO HUMANITY COMING FROM OUTER SPACE, HOW TO DEAL WI...
THE THREATS OF EXTINCTION TO HUMANITY COMING FROM OUTER SPACE, HOW TO DEAL WI...THE THREATS OF EXTINCTION TO HUMANITY COMING FROM OUTER SPACE, HOW TO DEAL WI...
THE THREATS OF EXTINCTION TO HUMANITY COMING FROM OUTER SPACE, HOW TO DEAL WI...Faga1939
 
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE VINDAS DO ESPAÇO EXTERIOR, COMO LIDAR CO...
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE VINDAS DO ESPAÇO EXTERIOR, COMO LIDAR CO...AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE VINDAS DO ESPAÇO EXTERIOR, COMO LIDAR CO...
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE VINDAS DO ESPAÇO EXTERIOR, COMO LIDAR CO...Faga1939
 
ASSEZ DE BARBARIE DANS LA BANDE DE GAZA.pdf
ASSEZ DE BARBARIE DANS LA BANDE DE GAZA.pdfASSEZ DE BARBARIE DANS LA BANDE DE GAZA.pdf
ASSEZ DE BARBARIE DANS LA BANDE DE GAZA.pdfFaga1939
 
ENOUGH OF BARBARISM IN THE GAZA STRIP.pdf
ENOUGH OF BARBARISM IN THE GAZA STRIP.pdfENOUGH OF BARBARISM IN THE GAZA STRIP.pdf
ENOUGH OF BARBARISM IN THE GAZA STRIP.pdfFaga1939
 
BASTA DE BARBÁRIE NA FAIXA DE GAZA NA PALESTINA.pdf
BASTA DE BARBÁRIE NA FAIXA DE GAZA NA PALESTINA.pdfBASTA DE BARBÁRIE NA FAIXA DE GAZA NA PALESTINA.pdf
BASTA DE BARBÁRIE NA FAIXA DE GAZA NA PALESTINA.pdfFaga1939
 
LE CONFLIT ENTRE JUIFS ET PALESTINIENS ET SES FUTURS SCÉNARIOS.pdf
LE CONFLIT ENTRE JUIFS ET PALESTINIENS ET SES FUTURS SCÉNARIOS.pdfLE CONFLIT ENTRE JUIFS ET PALESTINIENS ET SES FUTURS SCÉNARIOS.pdf
LE CONFLIT ENTRE JUIFS ET PALESTINIENS ET SES FUTURS SCÉNARIOS.pdfFaga1939
 
THE CONFLICT BETWEEN JEWS AND PALESTINIANS AND ITS FUTURE SCENARIOS.pdf
THE CONFLICT BETWEEN JEWS AND PALESTINIANS AND ITS FUTURE SCENARIOS.pdfTHE CONFLICT BETWEEN JEWS AND PALESTINIANS AND ITS FUTURE SCENARIOS.pdf
THE CONFLICT BETWEEN JEWS AND PALESTINIANS AND ITS FUTURE SCENARIOS.pdfFaga1939
 
O CONFLITO ENTRE JUDEUS E PALESTINOS E SEUS CENÁRIOS FUTUROS.pdf
O CONFLITO ENTRE JUDEUS E PALESTINOS E SEUS CENÁRIOS FUTUROS.pdfO CONFLITO ENTRE JUDEUS E PALESTINOS E SEUS CENÁRIOS FUTUROS.pdf
O CONFLITO ENTRE JUDEUS E PALESTINOS E SEUS CENÁRIOS FUTUROS.pdfFaga1939
 
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE PROVOCADAS PELO PLANETA TERRA, COMO LIDA...
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE PROVOCADAS PELO PLANETA TERRA, COMO LIDA...AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE PROVOCADAS PELO PLANETA TERRA, COMO LIDA...
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE PROVOCADAS PELO PLANETA TERRA, COMO LIDA...Faga1939
 
PALESTRA SOBRE A REVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NECESSÁRIA AO BRASIL NA ERA CONTEMPORÂ...
PALESTRA SOBRE A REVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NECESSÁRIA AO BRASIL NA ERA CONTEMPORÂ...PALESTRA SOBRE A REVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NECESSÁRIA AO BRASIL NA ERA CONTEMPORÂ...
PALESTRA SOBRE A REVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NECESSÁRIA AO BRASIL NA ERA CONTEMPORÂ...Faga1939
 
LES MENACES D'EXTINCTION DE L'HUMANITÉ PAR LES ÊTRES HUMAINS EUX-MÊMES ET COM...
LES MENACES D'EXTINCTION DE L'HUMANITÉ PAR LES ÊTRES HUMAINS EUX-MÊMES ET COM...LES MENACES D'EXTINCTION DE L'HUMANITÉ PAR LES ÊTRES HUMAINS EUX-MÊMES ET COM...
LES MENACES D'EXTINCTION DE L'HUMANITÉ PAR LES ÊTRES HUMAINS EUX-MÊMES ET COM...Faga1939
 
LES AVANCÉES TECHNOLOGIQUES DU FUTUR ONT DÉJÀ RÉALITÉES DANS LES TRANSPORTS T...
LES AVANCÉES TECHNOLOGIQUES DU FUTUR ONT DÉJÀ RÉALITÉES DANS LES TRANSPORTS T...LES AVANCÉES TECHNOLOGIQUES DU FUTUR ONT DÉJÀ RÉALITÉES DANS LES TRANSPORTS T...
LES AVANCÉES TECHNOLOGIQUES DU FUTUR ONT DÉJÀ RÉALITÉES DANS LES TRANSPORTS T...Faga1939
 
TECHNOLOGICAL ADVANCES OF THE FUTURE ALREADY ACHIEVED IN LAND, WATERWAY, AIR ...
TECHNOLOGICAL ADVANCES OF THE FUTURE ALREADY ACHIEVED IN LAND, WATERWAY, AIR ...TECHNOLOGICAL ADVANCES OF THE FUTURE ALREADY ACHIEVED IN LAND, WATERWAY, AIR ...
TECHNOLOGICAL ADVANCES OF THE FUTURE ALREADY ACHIEVED IN LAND, WATERWAY, AIR ...Faga1939
 
OS AVANÇOS TECNOLÓGICOS DO FUTURO JÁ ALCANÇADOS NOS MEIOS DE TRANSPORTE TERRE...
OS AVANÇOS TECNOLÓGICOS DO FUTURO JÁ ALCANÇADOS NOS MEIOS DE TRANSPORTE TERRE...OS AVANÇOS TECNOLÓGICOS DO FUTURO JÁ ALCANÇADOS NOS MEIOS DE TRANSPORTE TERRE...
OS AVANÇOS TECNOLÓGICOS DO FUTURO JÁ ALCANÇADOS NOS MEIOS DE TRANSPORTE TERRE...Faga1939
 
LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEM...
LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEM...LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEM...
LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEM...Faga1939
 
THE COLD WAR BETWEEN THE UNITED STATES AND CHINA AND THE RISKS OF UNLEASHING ...
THE COLD WAR BETWEEN THE UNITED STATES AND CHINA AND THE RISKS OF UNLEASHING ...THE COLD WAR BETWEEN THE UNITED STATES AND CHINA AND THE RISKS OF UNLEASHING ...
THE COLD WAR BETWEEN THE UNITED STATES AND CHINA AND THE RISKS OF UNLEASHING ...Faga1939
 
A GUERRA FRIA ENTRE ESTADOS UNIDOS E CHINA E OS RISCOS DE ECLOSÃO DA 3ª GUERR...
A GUERRA FRIA ENTRE ESTADOS UNIDOS E CHINA E OS RISCOS DE ECLOSÃO DA 3ª GUERR...A GUERRA FRIA ENTRE ESTADOS UNIDOS E CHINA E OS RISCOS DE ECLOSÃO DA 3ª GUERR...
A GUERRA FRIA ENTRE ESTADOS UNIDOS E CHINA E OS RISCOS DE ECLOSÃO DA 3ª GUERR...Faga1939
 
L'ASTRONOMIE, LE TÉLESCOPE RÉVOLUTIONNAIRE JAMES WEBB ET L'AVANCEMENT DES CON...
L'ASTRONOMIE, LE TÉLESCOPE RÉVOLUTIONNAIRE JAMES WEBB ET L'AVANCEMENT DES CON...L'ASTRONOMIE, LE TÉLESCOPE RÉVOLUTIONNAIRE JAMES WEBB ET L'AVANCEMENT DES CON...
L'ASTRONOMIE, LE TÉLESCOPE RÉVOLUTIONNAIRE JAMES WEBB ET L'AVANCEMENT DES CON...Faga1939
 
A ASTRONOMIA, O REVOLUCIONÁRIO TELESCÓPIO JAMES WEBB E O AVANÇO DO CONHECIMEN...
A ASTRONOMIA, O REVOLUCIONÁRIO TELESCÓPIO JAMES WEBB E O AVANÇO DO CONHECIMEN...A ASTRONOMIA, O REVOLUCIONÁRIO TELESCÓPIO JAMES WEBB E O AVANÇO DO CONHECIMEN...
A ASTRONOMIA, O REVOLUCIONÁRIO TELESCÓPIO JAMES WEBB E O AVANÇO DO CONHECIMEN...Faga1939
 

Plus de Faga1939 (20)

LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
 
THE THREATS OF EXTINCTION TO HUMANITY COMING FROM OUTER SPACE, HOW TO DEAL WI...
THE THREATS OF EXTINCTION TO HUMANITY COMING FROM OUTER SPACE, HOW TO DEAL WI...THE THREATS OF EXTINCTION TO HUMANITY COMING FROM OUTER SPACE, HOW TO DEAL WI...
THE THREATS OF EXTINCTION TO HUMANITY COMING FROM OUTER SPACE, HOW TO DEAL WI...
 
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE VINDAS DO ESPAÇO EXTERIOR, COMO LIDAR CO...
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE VINDAS DO ESPAÇO EXTERIOR, COMO LIDAR CO...AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE VINDAS DO ESPAÇO EXTERIOR, COMO LIDAR CO...
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE VINDAS DO ESPAÇO EXTERIOR, COMO LIDAR CO...
 
ASSEZ DE BARBARIE DANS LA BANDE DE GAZA.pdf
ASSEZ DE BARBARIE DANS LA BANDE DE GAZA.pdfASSEZ DE BARBARIE DANS LA BANDE DE GAZA.pdf
ASSEZ DE BARBARIE DANS LA BANDE DE GAZA.pdf
 
ENOUGH OF BARBARISM IN THE GAZA STRIP.pdf
ENOUGH OF BARBARISM IN THE GAZA STRIP.pdfENOUGH OF BARBARISM IN THE GAZA STRIP.pdf
ENOUGH OF BARBARISM IN THE GAZA STRIP.pdf
 
BASTA DE BARBÁRIE NA FAIXA DE GAZA NA PALESTINA.pdf
BASTA DE BARBÁRIE NA FAIXA DE GAZA NA PALESTINA.pdfBASTA DE BARBÁRIE NA FAIXA DE GAZA NA PALESTINA.pdf
BASTA DE BARBÁRIE NA FAIXA DE GAZA NA PALESTINA.pdf
 
LE CONFLIT ENTRE JUIFS ET PALESTINIENS ET SES FUTURS SCÉNARIOS.pdf
LE CONFLIT ENTRE JUIFS ET PALESTINIENS ET SES FUTURS SCÉNARIOS.pdfLE CONFLIT ENTRE JUIFS ET PALESTINIENS ET SES FUTURS SCÉNARIOS.pdf
LE CONFLIT ENTRE JUIFS ET PALESTINIENS ET SES FUTURS SCÉNARIOS.pdf
 
THE CONFLICT BETWEEN JEWS AND PALESTINIANS AND ITS FUTURE SCENARIOS.pdf
THE CONFLICT BETWEEN JEWS AND PALESTINIANS AND ITS FUTURE SCENARIOS.pdfTHE CONFLICT BETWEEN JEWS AND PALESTINIANS AND ITS FUTURE SCENARIOS.pdf
THE CONFLICT BETWEEN JEWS AND PALESTINIANS AND ITS FUTURE SCENARIOS.pdf
 
O CONFLITO ENTRE JUDEUS E PALESTINOS E SEUS CENÁRIOS FUTUROS.pdf
O CONFLITO ENTRE JUDEUS E PALESTINOS E SEUS CENÁRIOS FUTUROS.pdfO CONFLITO ENTRE JUDEUS E PALESTINOS E SEUS CENÁRIOS FUTUROS.pdf
O CONFLITO ENTRE JUDEUS E PALESTINOS E SEUS CENÁRIOS FUTUROS.pdf
 
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE PROVOCADAS PELO PLANETA TERRA, COMO LIDA...
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE PROVOCADAS PELO PLANETA TERRA, COMO LIDA...AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE PROVOCADAS PELO PLANETA TERRA, COMO LIDA...
AS AMEAÇAS DE EXTINÇÃO DA HUMANIDADE PROVOCADAS PELO PLANETA TERRA, COMO LIDA...
 
PALESTRA SOBRE A REVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NECESSÁRIA AO BRASIL NA ERA CONTEMPORÂ...
PALESTRA SOBRE A REVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NECESSÁRIA AO BRASIL NA ERA CONTEMPORÂ...PALESTRA SOBRE A REVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NECESSÁRIA AO BRASIL NA ERA CONTEMPORÂ...
PALESTRA SOBRE A REVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NECESSÁRIA AO BRASIL NA ERA CONTEMPORÂ...
 
LES MENACES D'EXTINCTION DE L'HUMANITÉ PAR LES ÊTRES HUMAINS EUX-MÊMES ET COM...
LES MENACES D'EXTINCTION DE L'HUMANITÉ PAR LES ÊTRES HUMAINS EUX-MÊMES ET COM...LES MENACES D'EXTINCTION DE L'HUMANITÉ PAR LES ÊTRES HUMAINS EUX-MÊMES ET COM...
LES MENACES D'EXTINCTION DE L'HUMANITÉ PAR LES ÊTRES HUMAINS EUX-MÊMES ET COM...
 
LES AVANCÉES TECHNOLOGIQUES DU FUTUR ONT DÉJÀ RÉALITÉES DANS LES TRANSPORTS T...
LES AVANCÉES TECHNOLOGIQUES DU FUTUR ONT DÉJÀ RÉALITÉES DANS LES TRANSPORTS T...LES AVANCÉES TECHNOLOGIQUES DU FUTUR ONT DÉJÀ RÉALITÉES DANS LES TRANSPORTS T...
LES AVANCÉES TECHNOLOGIQUES DU FUTUR ONT DÉJÀ RÉALITÉES DANS LES TRANSPORTS T...
 
TECHNOLOGICAL ADVANCES OF THE FUTURE ALREADY ACHIEVED IN LAND, WATERWAY, AIR ...
TECHNOLOGICAL ADVANCES OF THE FUTURE ALREADY ACHIEVED IN LAND, WATERWAY, AIR ...TECHNOLOGICAL ADVANCES OF THE FUTURE ALREADY ACHIEVED IN LAND, WATERWAY, AIR ...
TECHNOLOGICAL ADVANCES OF THE FUTURE ALREADY ACHIEVED IN LAND, WATERWAY, AIR ...
 
OS AVANÇOS TECNOLÓGICOS DO FUTURO JÁ ALCANÇADOS NOS MEIOS DE TRANSPORTE TERRE...
OS AVANÇOS TECNOLÓGICOS DO FUTURO JÁ ALCANÇADOS NOS MEIOS DE TRANSPORTE TERRE...OS AVANÇOS TECNOLÓGICOS DO FUTURO JÁ ALCANÇADOS NOS MEIOS DE TRANSPORTE TERRE...
OS AVANÇOS TECNOLÓGICOS DO FUTURO JÁ ALCANÇADOS NOS MEIOS DE TRANSPORTE TERRE...
 
LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEM...
LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEM...LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEM...
LA GUERRE FROIDE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE ET LES RISQUES DE DECHAINEM...
 
THE COLD WAR BETWEEN THE UNITED STATES AND CHINA AND THE RISKS OF UNLEASHING ...
THE COLD WAR BETWEEN THE UNITED STATES AND CHINA AND THE RISKS OF UNLEASHING ...THE COLD WAR BETWEEN THE UNITED STATES AND CHINA AND THE RISKS OF UNLEASHING ...
THE COLD WAR BETWEEN THE UNITED STATES AND CHINA AND THE RISKS OF UNLEASHING ...
 
A GUERRA FRIA ENTRE ESTADOS UNIDOS E CHINA E OS RISCOS DE ECLOSÃO DA 3ª GUERR...
A GUERRA FRIA ENTRE ESTADOS UNIDOS E CHINA E OS RISCOS DE ECLOSÃO DA 3ª GUERR...A GUERRA FRIA ENTRE ESTADOS UNIDOS E CHINA E OS RISCOS DE ECLOSÃO DA 3ª GUERR...
A GUERRA FRIA ENTRE ESTADOS UNIDOS E CHINA E OS RISCOS DE ECLOSÃO DA 3ª GUERR...
 
L'ASTRONOMIE, LE TÉLESCOPE RÉVOLUTIONNAIRE JAMES WEBB ET L'AVANCEMENT DES CON...
L'ASTRONOMIE, LE TÉLESCOPE RÉVOLUTIONNAIRE JAMES WEBB ET L'AVANCEMENT DES CON...L'ASTRONOMIE, LE TÉLESCOPE RÉVOLUTIONNAIRE JAMES WEBB ET L'AVANCEMENT DES CON...
L'ASTRONOMIE, LE TÉLESCOPE RÉVOLUTIONNAIRE JAMES WEBB ET L'AVANCEMENT DES CON...
 
A ASTRONOMIA, O REVOLUCIONÁRIO TELESCÓPIO JAMES WEBB E O AVANÇO DO CONHECIMEN...
A ASTRONOMIA, O REVOLUCIONÁRIO TELESCÓPIO JAMES WEBB E O AVANÇO DO CONHECIMEN...A ASTRONOMIA, O REVOLUCIONÁRIO TELESCÓPIO JAMES WEBB E O AVANÇO DO CONHECIMEN...
A ASTRONOMIA, O REVOLUCIONÁRIO TELESCÓPIO JAMES WEBB E O AVANÇO DO CONHECIMEN...
 

L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL.pdf

  • 1. 1 L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUISE POUR LE BRÉSIL Fernando Alcoforado* Cet article vise à présenter ce que l'avenir exigerait pour la production et la consommation d'énergie au Brésil basée sur l'utilisation d'énergies propres et renouvelables. L’article O futuro da energia requerido para o mundo (L’avenir de l´énergie requis pour le monde) [1] informe que « pour éviter l’avenir catastrophique prévu pour l’humanité résultant du réchauffement climatique, il devient impératif, entre autres mesures, de réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre avec le remplacement de l'actuelle matrice énergétique mondiale basée fondamentalement sur les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel) et l'énergie nucléaire, par une autre matrice énergétique mondiale structurée autour des ressources énergétiques renouvelables (hydroélectricité, biomasse, énergie solaire, éolienne et hydrogène) éviter ou minimiser le réchauffement climatique et, par conséquent, l'apparition de changements catastrophiques dans le climat de la Terre ». Au Brésil, le ministère des Mines et de l'Énergie a préparé le Plano Nacional de Energia 2050 (Plan national énergétique 2050) (PNE 2050) [2], publié le 16 décembre 2020, avec un ensemble d'études, de lignes directrices et de stratégies à long terme pour le secteur énergétique brésilien qui ne suivre les orientations proposées dans l’article cité ci-dessus aussi bien pour le secteur électrique que surtout pour le secteur pétrolier. Les principales sources d'énergie considérées par le PNE 2050 comme alternatives pour développer le secteur électrique sont l'hydroélectricité, la biomasse, l'éolien, le solaire, le gaz naturel, le charbon minéral et le nucléaire et ne prennent pas en compte l'utilisation d'hydrogène vert. Il est absurde que le PNE 2050 [2] envisage l'utilisation du charbon minéral, du gaz naturel et de l'énergie nucléaire dans le plan d'expansion du secteur électrique, étant donné que le gaz naturel et le charbon minéral contribuent aux émissions de gaz à effet de serre, la mise en œuvre des centrales nucléaires comportent des risques qui doivent être évités et ne considèrent pas l’utilisation de l’hydrogène vert comme une alternative efficace pour remplacer les combustibles fossiles. Il est également absurde de considérer dans le plan d'expansion du secteur pétrolier l'augmentation de la production et de la consommation de pétrole et de ses dérivés, alors qu'il serait correct de réduire la production et la consommation de dérivés du pétrole en remplaçant dans le transport de l'essence par de l'éthanol et l'hydrogène vert, le diesel avec le biodiesel et l'hydrogène vert et, dans l'industrie, avec le remplacement du fioul par le gaz naturel, car il s'agit de la source fossile la plus propre parmi les combustibles fossiles. Les dérivés du pétrole devraient être utilisés pour des usages plus nobles dans les industries pétrochimiques et de chimie fine. Selon le PNE 2050 [2], les sources renouvelables représentent environ les trois quarts de la matrice électrique. Pour maintenir à long terme une part élevée de sources renouvelables et de faibles émissions, l’utilisation de l’hydroélectricité représente toujours un élément important de l’expansion de l’approvisionnement en énergie électrique dans le système national interconnecté. Le Brésil dispose d'un potentiel hydroélectrique de 174 GW, dont 108 GW en exploitation et en construction d'ici 2019 et 68 GW de potentiel hydroélectrique inventorié. Selon le PNE 2050 [2], ce montant comprend les centrales hydroélectriques (HPPs) et les projets hydroélectriques de moins de 30 MW pour lesquels des études d'inventaire ont été réalisées et approuvées par l'ANEEL (Agence nationale de l'énergie électrique). En plus d'un potentiel de 10 GW envisagé, lié au repowering, le nombre de projets HPP peut être augmenté grâce à l'intégration énergétique avec les pays d'Amérique du Sud : 10 GW dans des projets
  • 2. 2 binationaux et 24 GW dans d'autres projets internationaux. Cela porterait le potentiel total à 198 GW, sans considérer ici les projets inférieurs à 30 MW, qui totalisent 22 GW. Selon le PNE 2050 [2], le potentiel disponible en centrales hydroélectriques (HPP) est relativement faible (52 GW). La source hydroélectrique réduira sa part relative dans la matrice électrique à l'horizon 2050. En termes de capacité installée, la part relative pourrait passer de 64% en 2015 à 31% en 2050, compensée par une expansion de 15% à 45% de la part relative des autres sources d’énergie renouvelables (biomasse, éolienne et solaire). Dans le scénario « Expansion Challenge », l’énergie éolienne pourrait atteindre 110 à 195 GW en termes de capacité installée et entre 50 et 85 GW en moyenne en termes d’énergie en 2050, dénotant son importance croissante dans la matrice électrique jusqu’en 2050 : environ 22 % à 33% de la capacité totale installée soit 27% à 40% en termes d'énergie totale. La capacité totale installée d'énergie éolienne en 2050 pourrait encore dépasser 200 GW si l'on considère des cas particuliers, les projets éoliens atteignant respectivement environ 209 GW et 246 GW, correspondant à une part éolienne comprise entre 36 % et 42 % de la capacité totale installée du système électrique en 2050. Selon le PNE 2050 [2], le Brésil, en raison de sa situation géographique, reçoit des taux d'incidence de rayonnement solaire élevés, ce qui permet le développement de projets solaires viables dans différentes régions. Ainsi, selon le PNE 2050, la source solaire photovoltaïque se présente comme une alternative compétitive en matière d’approvisionnement énergétique et peut contribuer aux engagements nationaux de réduction des gaz à effet de serre. Le pays dispose d'un potentiel de 307 GWc dans la plage d'irradiation de 6 000 à 6 200 Wh/m2.jour. Le PNE 2050 prévoit une expansion significative de la source solaire photovoltaïque en raison de la perspective d'évolution de sa compétitivité à l'horizon 2050. Dans la plupart des cas, et en ne tenant compte que de la production centralisée, la source solaire photovoltaïque atteindra entre 27 et 90 GW en termes de capacité installée et entre 8 et 26 GW en moyenne en termes d'énergie en 2050, en supposant environ 5 à 16 % de la capacité installée totale ou 4 à 12 % en termes d'énergie totale en 2050. Une telle expansion se produira principalement en les dernières décennies jusqu'en 2050, lorsque cette source d'énergie sera plus compétitive. Selon le PNE 2050 [2], la source solaire doit combler la limitation de l'expansion des centrales hydroélectriques en termes de capacité installée. La capacité totale installée centralisée de l’énergie solaire photovoltaïque en 2050 pourrait être supérieure à 100 GW si elle est utilisée pour remplacer l’expansion de l’énergie éolienne ou lorsque l’expansion du transport est limitée. Dans ces deux cas, la capacité installée pour les projets photovoltaïques en production centralisée atteindra respectivement environ 95 GW et 190 GW. De telles valeurs correspondent à une part du solaire centralisé comprise entre 18 % et 30 % de la capacité totale installée du système en 2050. La production distribuée, dans laquelle la source solaire photovoltaïque représentera un peu plus de 85 % de la capacité installée d'ici 2050, en raison de sa modularité, la diminution du coût et la diffusion de la technologie au sein de la société, atteindraient entre 28 GW et 50 GW en 2050, ce qui représenterait 4 à 6 % de la charge totale. Selon le PNE 2050 [2], dans la production d'énergie électrique, la production thermique constitue un complément important à la production hydroélectrique depuis le début des années 2000. La tendance à la réduction de la participation hydroélectrique dans la production et à la mise en exploitation de centrales hydroélectriques au fil de l'eau avec un profil fortement saisonnier, dans la région Nord, crée un besoin plus important de production à partir d'autres sources d'énergie pendant la période sèche, complétant les besoins énergétiques du système. Le PNE 2050 [2] informe que, avec la réduction
  • 3. 3 progressive de la participation relative des centrales hydroélectriques dans la matrice électrique brésilienne remplacée par l'expansion des énergies renouvelables non contrôlables, d'autres ressources, telles que les centrales thermoélectriques au gaz naturel, seront de plus en plus importantes pour répondre aux différentes exigences du système électrique. Il est absurde que le PNE 2050 [2] maintienne la politique d’utilisation de centrales thermoélectriques au gaz naturel en plus de la production hydroélectrique sans prendre en compte l’utilisation de l’hydrogène vert dans la production d’électricité. L'utilisation de centrales thermoélectriques au gaz naturel ne serait pas recommandée non seulement pour éviter l'émission de gaz à effet de serre, mais également pour éviter l'augmentation des tarifs de l'énergie résultant de l'utilisation de centrales thermoélectriques. Il est important de souligner que l’hydrogène vert pourrait produire de l’énergie ferme et ainsi éviter le recours aux centrales thermoélectriques au gaz naturel. Le PNE 2050 [2] lui-même indique qu'actuellement, l'hydrogène est utilisé comme matière première dans la synthèse de divers produits et dans des processus industriels. L'utilisation énergétique de l'hydrogène est connue depuis longtemps, la recherche et le développement de technologies de piles à combustible se sont développées dans le but de permettre son utilisation pour la production d'électricité et dans le secteur des transports. Comme l’électricité, l’hydrogène peut être considéré comme un moyen efficace de stocker et de transporter l’énergie. Parmi les alternatives pour la production d'hydrogène, la voie verte (électrolyse de l'eau à partir de sources d'énergie renouvelables) est considérée comme la plus pertinente au niveau international et le Brésil est reconnu mondialement comme un acteur majeur potentiel dans ce segment, selon le PNE 2050. Malgré ces arguments, le PNE 2050 n’a pas envisagé l’utilisation de l’hydrogène vert pour produire de l’électricité et remplacer les combustibles fossiles tels que le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Le PNE 2050 [2] informe que le Brésil possède deux centrales nucléaires (Angra I et Angra II) en exploitation et une en construction (Angra III), dont l'exploitation commerciale devrait commencer en janvier 2026. Malgré les conditions difficiles pour la production thermonucléaire dans le monde et au Brésil, avec des incertitudes sur l'utilisation de son potentiel, le PNE 2050 [2] considère qu'il existe également de nouvelles perspectives pour l'énergie nucléaire liées à son rôle dans un scénario de restrictions carbone importantes et d'une forte participation de sources renouvelables non acheminables, ainsi que le développement de nouvelles entreprises (y compris dans le secteur de l'électricité) et d'autres applications de la technologie nucléaire. Le PNE 2050 [2] a analysé les effets sur le profil de la matrice électrique d'une entrée plus importante de centrales thermonucléaires en réalisant des simulations avec l'entrée de 8 GW et 10 GW à l'horizon du PNE 2050. C'est une grande irrationalité pour le PNE 2050 pour admettre la possibilité d'utiliser des centrales thermonucléaires de 8 GW et 10 GW dans le cadre du PNE 2050 sous le faux argument selon lequel il s'agit d'une énergie propre. Il est absurde d’admettre l’utilisation de centrales nucléaires sans tenir compte des catastrophes survenues à Tchernobyl et à Fukushima. Il est absurde que le PNE 2050 [2] n’envisage pas l’adoption de stratégies visant à économiser l’énergie avec la mise en œuvre de mesures visant à encourager l’efficacité énergétique dans l’industrie, les transports et les bâtiments résidentiels et commerciaux des villes et des zones rurales. Il est également absurde que le PNE 2050 [2] n’envisage pas l’adoption de mesures empêchant la « panne d’électricité » du système national interconnecté. De nombreux experts estiment qu'il faut faire quelque chose dans le secteur de l'électricité pour le rendre plus sûr et moins sensible à « l'effet domino ». L'opinion dominante parmi les experts est que les solutions consistent à décentraliser et à diversifier
  • 4. 4 le système, ainsi qu'à accroître la redondance du système de protection, car il manque un système de protection double. D’autres pays qui ont réussi à interconnecter efficacement le réseau électrique, comme l’Espagne, ont décentralisé leurs sources d’énergie. En Espagne, par exemple, on utilise beaucoup l’énergie éolienne. Il existe plus de 10 000 sources d’énergie réparties dans toute l’Espagne. La vulnérabilité du système diminue donc. Au Brésil, outre les centrales éoliennes, des centrales solaires photovoltaïques et de l’hydrogène vert pourraient être utilisés. Lorsque le système électrique est interconnecté en anneau, comme celui du Brésil, il existe une grande interdépendance des régions. Ainsi, lorsqu’il y a une panne, cela peut se faire sentir dans plusieurs autres régions. Dans les systèmes interconnectés comme celui du Brésil, il est possible de tirer le meilleur parti de la capacité d'une centrale hydroélectrique. C'est le bon côté. Mais le mauvais côté est que lorsqu’un système tombe en panne, il surcharge tous les autres, provoquant un « effet domino ». Ainsi, en recevant de plus petites quantités d'énergie provenant de différentes sources de moindre puissance, c'est-à-dire au lieu de construire de grands projets, comme Itaipu, qui génère la majeure partie de l'énergie du pays, et Belo Monte en Amazonie, le meilleur, le plus sûr et le plus efficace serait Il s'agit de créer de petites centrales qui fournissent peu, mais qui, ensemble, totalisent plusieurs MW, complétant ainsi les besoins de consommation du Brésil. Pour faire face aux futures « pannes d’électricité », le gouvernement brésilien devrait également investir dans la construction de lignes et de systèmes de production redondants, qui fonctionneraient comme une sorte de « réserve » pour le système interconnecté existant, en particulier dans ses zones les plus vulnérables. L'exploitation du SIN (Système National Interconnecté) avec une fiabilité ou une sécurité maximale et au moindre coût constitue un défi de plus en plus grand au Brésil. Si nous n’adoptons pas cet ensemble de solutions, nous serons menacés de subir de nouvelles « pannes d’électricité ». Il convient de noter que le but de tout système électrique est de générer, transmettre et distribuer de l’énergie électrique pour diverses applications. La garantie de l'approvisionnement en énergie électrique peut être augmentée si le système électrique est conçu avec un système de protection efficace et efficient, y compris sa duplication, qui augmente sa fiabilité dans l'approvisionnement en électricité, un service de maintenance compétent qui minimise l'apparition de pannes dans son fonctionnement, un service alternatif circuits d'alimentation de la charge et de capacité de réserve. Concernant le système de protection du système électrique, il se compose d'équipements de protection qui doivent agir uniquement dans la zone dans laquelle ils doivent agir, c'est-à-dire qu'ils doivent être situés à des points pratiques du réseau électrique pour garantir la minimisation des interruptions d'alimentation de l´énergie. Les équipements de protection doivent être correctement coordonnés entre eux afin que chacun d'eux fonctionne dans le temps programmé. La propagation d’une « panne d’électricité » peut se produire si les équipements de protection ne sont pas correctement coordonnés. Cette situation pourrait s’être produite lors des récentes « pannes d’électricité » survenues au Brésil. Si le système de protection du système électrique au Brésil était doublé, le risque de « panne de courant » serait considérablement réduit, étant donné que si un équipement de protection tombe en panne, l'autre serait activé pour empêcher le problème de se propager. Des mesures devraient être envisagées dans le PNE 2050 concernant le service de maintenance du système électrique pour lutter contre les « pannes de courant » comme celles survenues récemment à São Paulo et dans d'autres régions du Brésil. Le manque de
  • 5. 5 maintenance du système électrique a été déterminant pour l'apparition de pannes de courant et le temps très long nécessaire pour rétablir le service. Il convient de noter que la maintenance comprend l'ensemble des activités et des ressources appliquées aux systèmes et équipements, visant à garantir la continuité de leur fonctionnement. Dans cette définition large, la maintenance est caractérisée comme un processus qui doit commencer avant l'acquisition d'un équipement ou d'un système et dont la fonction principale est de prolonger sa durée de vie utile. Il convient de noter qu'il existe cinq types différents de services de maintenance : la maintenance corrective, la maintenance préventive, la maintenance prédictive, la maintenance productive totale (MPT) et la maintenance centrée sur la fiabilité (MCC). Selon la norme NBR 5462 (1994), la maintenance corrective vise à corriger les défaillances des équipements, composants, modules ou systèmes, dans le but de rétablir leur fonction. Ce type de maintenance implique normalement des coûts élevés pour les sociétés de fourniture d'électricité et leurs consommateurs, en particulier les industries, car une panne inattendue peut entraîner des pertes de production et une baisse des revenus. Les arrêts sont presque toujours plus longs et l’insécurité nécessite des stocks importants de pièces de rechange, avec des coûts de maintenance accrus. Contrairement à la maintenance corrective, la maintenance préventive vise à éviter et à prévenir les pannes avant qu'elles ne se produisent réellement. La définition du NBR 5462 (1994) pour la maintenance préventive est « une maintenance effectuée à intervalles prédéterminés, ou conformément à des critères prescriptifs, destinée à réduire la probabilité de panne ou de dégradation du fonctionnement d'un élément ». À son tour, la maintenance prédictive peut être considérée comme une forme évoluée de maintenance préventive. Avec l'amélioration des technologies de l'information, il est devenu possible de prédire d'éventuels diagnostics de pannes, grâce à l'analyse de certains paramètres des systèmes de production. Grâce à un suivi systématique des variables qui indiquent les performances de l'équipement, le besoin et le calendrier de l'intervention sont définis. La maintenance prédictive nécessite un volume important de ressources initiales, tant humaines que matérielles, ainsi qu'une main d'œuvre hautement qualifiée et formée. La maintenance productive totale (TPM) est née de programmes de qualité totale qui encouragent les opérateurs à participer à l'autogestion de leur lieu de travail. L'objectif principal de ces actions est d'augmenter l'efficacité des équipements, en réduisant les coûts d'exploitation. Le travail ne s'effectue pas seulement dans les réparations, mais aussi avec l'opérateur et dans la gestion de l'équipement, visant à éliminer toutes les pertes. La maintenance centrée sur la fiabilité (MCC) est une nouvelle méthodologie appliquée dans plusieurs secteurs tels que les sous-marins nucléaires, l'industrie électrique, la construction civile, l'industrie chimique, la sidérurgie, etc. Chez MCC, les objectifs de maintenance sont définis par les fonctions et les normes de performance requises pour tout élément dans son contexte opérationnel et son application est un processus continu et doit être réévalué à mesure que l'expérience opérationnelle est accumulée. Certes, l'une des causes des « pannes » dans le système électrique brésilien concerne les problèmes de maintenance, ce qui rend nécessaire l'adoption de la maintenance préventive, de la maintenance prédictive, de la maintenance productive totale (MPT) ou de la maintenance centrée sur la fiabilité (MCC). conformément à ce qui est décrit ci- dessus. En plus d'adopter un entretien adéquat du système électrique brésilien, il est essentiel de mettre en œuvre des systèmes d'approvisionnement en énergie d'urgence, avec l'utilisation de centrales thermoélectriques, de parcs éoliens et l'utilisation de l'hydrogène comme source d'électricité dans des zones critiques telles que celles où se
  • 6. 6 trouvent les parcs industriels et grandes villes qui seraient déclenchés par la survenue de « pannes » dans le système électrique interconnecté du Brésil. Cette procédure serait similaire à celle adoptée dans les hôpitaux où des groupes électrogènes de secours alimentent des zones critiques telles que les unités de soins intensifs et les centres chirurgicaux. Une autre mesure essentielle serait la duplication des circuits, notamment des lignes principales de transmission qui alimentent les zones critiques. Selon le PNE 2050 [2], l'avancement de l'exploration pétrolière et gazière au-delà de 200 milles marins est considéré comme une opportunité pour le développement du secteur pétrolier dans le pays. Il est prévu que les dérivés pétroliers, tels que le diesel et le kérosène d'aviation, ont une demande croissante jusqu’en 2050. L’expansion de l’offre de dérivés pétroliers et l’expansion des infrastructures permettant d’acheminer ces produits pour répondre à la demande intérieure présentent des défis à long terme. Selon le PNE 2050 [2], la préoccupation croissante face au changement climatique global et, principalement, à la pollution locale, nécessite que les raffineries fonctionnent de manière de plus en plus efficace d'un point de vue énergétique et que leurs produits répondent à des spécifications plus strictes concernant la présence de contaminants. Il est absurde de ne pas considérer la réduction progressive de la production et de la consommation de dérivés pétroliers au Brésil en adoptant des mesures efficaces comme une contribution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. La grande irrationalité du PNE 2050 [2] réside dans le fait qu’il considère l’expansion de l’offre de dérivés pétroliers et l’expansion des infrastructures pour le mouvement de ces produits pour répondre à une demande intérieure croissante, compromettant la lutte contre le changement climatique mondial. Le PNE 2050 [2] propose uniquement d'améliorer l'efficacité des raffineries pour lutter contre la pollution. Il faut faire en sorte que Petrobras cesse d'être l'un des méchants de l'environnement et en devienne le défenseur. Il est absurde que le PNE 2050 [2] n’envisage pas l’adoption de mesures qui obligent Petrobras à changer sa mission de production de pétrole et de ses dérivés et de gaz naturel à la production d’énergie propre et renouvelable comme le solaire, l’éolien et l’hydrogène vert. Cette action est absolument nécessaire étant donné que les réserves pétrolières actuellement prouvées devraient durer encore au moins 50 ans. Alors que plusieurs grandes compagnies pétrolières mondiales ont investi dans les énergies renouvelables et que certaines commencent déjà à réduire progressivement leur production pétrolière, Petrobras prévoit d'augmenter sa production pétrolière de 45 % d'ici 2026. Le fait est que, si la décision de donner la priorité au pétrole a Si elle s'avère rentable dans un scénario où la demande mondiale de carburant est encore élevée, à l'avenir, la stratégie pourrait être coûteuse non seulement pour Petrobras mais aussi pour le Brésil, qui court le risque de voir sa plus grande entreprise dépérir sur une planète qui de moins en moins dépendante des combustibles fossiles, car il existe un consensus parmi les scientifiques selon lequel, pour ralentir le rythme du réchauffement climatique, l’humanité doit réduire considérablement l’utilisation des combustibles fossiles, comme le pétrole et le charbon, dans les années à venir. Au lieu de réduire la production de pétrole et de gaz naturel au Brésil, Petrobras a annoncé dans son plan quinquennal, publié en 2021, son intention d'inaugurer 15 nouvelles plates- formes pétrolières d'ici 2026, lorsqu'elle espère augmenter sa production par rapport aux 2,2 millions de barils actuels. par jour à 3,2 millions avec une augmentation de 45 % [3]. Aujourd'hui, Petrobras est le quatrième producteur mondial de pétrole. Les trois premiers sont le saoudien Saudi Aramco (9,2 millions de barils/jour), le russe Rosneft (4,1 millions de barils/jour) et le chinois PetroChina (2,5 millions de barils/jour). Une grande partie de l'augmentation de la production de Petrobras aura lieu dans les puits de la région pré-
  • 7. 7 salifère, qui représente déjà 70 % du pétrole extrait par l'entreprise et abrite la majorité des réserves inexplorées du Brésil. Cette politique de production de pétrole et de gaz naturel de Petrobras ne contribue pas à lutter contre le réchauffement climatique et le changement climatique mondial qui en résulte, qui tend à être catastrophique. Sur la base de ce qui précède, le Plan énergétique national du Brésil (PNE 2050) mérite des applaudissements pour l'augmentation de l'utilisation des sources d'énergie renouvelables (hydroélectrique, biomasse, éolienne et solaire) dans la matrice énergétique du pays et il est répréhensible d'en tenir compte dans le plan d'expansion du secteur électrique l'utilisation du charbon minéral, du gaz naturel et de l'énergie nucléaire, étant donné que le gaz naturel et le charbon minéral contribuent à l'émission de gaz à effet de serre, la mise en œuvre de centrales nucléaires implique des risques qui doivent être évités et ne pas considérer l'utilisation de l'hydrogène vert comme une solution efficace alternative à utiliser pour remplacer les combustibles fossiles. Il est également répréhensible de ne pas envisager l'adoption de stratégies visant à économiser l'énergie avec la mise en œuvre de mesures visant à encourager l'efficacité énergétique dans l'industrie, les transports et les bâtiments résidentiels et commerciaux des villes et des zones rurales, ainsi que de ne pas proposer l'adoption de mesures pour éviter des « pannes d'électricité » dans le système national interconnecté. La grande irrationalité du PNE 2050 réside dans le fait qu’il ne propose pas de réduction progressive de la production de pétrole et de ses dérivés et de gaz naturel et, au contraire, envisager d’élargir l’offre de dérivés pétroliers et d’étendre les infrastructures permettant d’acheminer ces produits pour répondre à la demande intérieure croissante, compromettant ainsi la lutte contre le changement climatique mondial. Considérant que la matrice énergétique brésilienne contient 52% de sources d'énergie non renouvelables (pétrole et dérivés, gaz naturel, charbon minéral, nucléaire et autres sources non renouvelables) et 48% de sources d'énergie renouvelables (dérivées de la canne à sucre, hydraulique, bois de chauffage et charbon de bois, éolien et solaire et autres énergies renouvelables) [4], le Plan National de l'Energie (PNE 2050) devrait être révisé pour réduire progressivement la part des sources d'énergie non renouvelables, notamment le pétrole, le charbon minéral et nucléaire. La Figure 1 montre la composition de la matrice énergétique brésilienne. Figure 1- Matrice énergétique brésilienne Source : https://www.epe.gov.br/pt/abcdenergia/matriz-energetica-e-eletrica
  • 8. 8 La meilleure façon pour le gouvernement brésilien dirigé par Luiz Inácio Lula da Silva de démontrer son engagement efficace dans la lutte contre le changement climatique mondial est de revoir le Plan énergétique national 2050 (PNE 2050) pour éviter une augmentation de la production nationale du charbon minéral, du pétrole et du gaz naturel et l'utilisation de centrales nucléaires, transformer Petrobras en une entreprise qui produit de l'énergie propre et renouvelable et promouvoir un vigoureux programme national d'économie d'énergie. Il ne suffit pas d’éviter la dévastation de nos forêts, notamment de l’Amazonie, pour lutter contre le changement climatique mondial, qui tend à être catastrophique. LES RÉFÉRENCES 1. ALCOFORADO, Fernando. O futuro da energia requerido para o mundo. Disponible sur le site Web <https://www.academia.edu/110197895/O_FUTURO_DA_ENERGIA_REQUERIDO_ PARA_O_MUNDO>, 2022. 2. MINISTÉRIO DAS MINAS E ENERGIA. PNE 2050- Plano Nacional de Energia. Disponible sur le site Web <https://www.epe.gov.br/sites-pt/publicacoes-dados- abertos/publicacoes/PublicacoesArquivos/publicacao-227/topico- 563/Relatorio%20Final%20do%20PNE%202050.pdf>, 2020. 3. FELLET, João. Quais os planos da Petrobras para o fim da era do petróleo? Disponible sur le site Web <https://www.bbc.com/portuguese/brasil-61075607>, 2022. 4. EPE- Empresa de Pesquisa Energética. Matriz Energética e Elétrica. Disponible sur le site Web <https://www.epe.gov.br/pt/abcdenergia/matriz-energetica-e-eletrica>, 2023. * Fernando Alcoforado, 83, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA, membre de l'Académie de l'Education de Bahia, de la SBPC - Société Brésilienne pour le Progrès des Sciences et l'IPB - Institut Polytechnique de Bahia, ingénieur de l'École Polytechnique UFBA et docteur en Planification du Territoire et Développement Régional de l'Université de Barcelone, professeur d'Université (Ingénierie, Économie et Administration) et consultant dans les domaines de la planification stratégique, de la planification d'entreprise, planification du territoire et urbanisme, systèmes énergétiques, a été Conseiller du Vice-Président Ingénierie et Technologie chez LIGHT S.A. Entreprise de distribution d'énergie électrique de Rio de Janeiro, coordinatrice de la planification stratégique du CEPED - Centre de recherche et de développement de Bahia, sous-secrétaire à l'énergie de l'État de Bahia, secrétaire à la planification de Salvador, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003), Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social (Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV, Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018), Como inventar o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019), A humanidade ameaçada e as estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021), A escalada da ciência e da tecnologia e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade (Editora CRV, Curitiba, 2022),
  • 9. 9 est l'auteur d'un chapitre du livre Flood Handbook (CRC Press, Boca Raton, Floride, États-Unis, 2022), How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity (Generis Publishing, Europe, Republic of Moldova, Chișinău, 2023) et A revolução da educação necessária ao Brasil na era contemporânea (Editora CRV, Curitiba, 2023).