BROUILLON
De
CRITIQUES DE L’EXPOSE DE Mohamed Faouzi AL KARKARI
FONDATEUR DE LA SECTE SOUFI EL KARKARIYYA (Nador –MAROC)
E...
«Celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous
avons assigné une Lumière grâce à laquelle il marche...
« Chaque enfant naît enétatde« fitrah », mais cesontses parents quienfont unjuifou un chrétien. C'est comme lorsqu'un
anim...
…Je ne dis pas qu’il n’y a pas decheikh , dans lesens de sage et savant en islam , non pas un prétendu wali , car le wali,...
Le cheminement indiqué par le prophète sala allahouaalayhi wa salem , est simple : islam-imane-ihsan . L’ihsan ,
c’est : "...
choses… et donc que l’origine et le cœur de toutes choses est unique,
la base primordiale étant lapoignée de Lumière de la...
Objection8 : Allah est leCréateur,il a créétoutes choses,‫ًا‬‫ر‬‫ِي‬‫د‬ْ‫ق‬َ‫ت‬ ُ‫ه‬َ‫ر‬َّ‫د‬َ‫ق‬َ‫ف‬ ٍ‫ء‬ ْ‫ي‬ َ‫ش‬ َّ‫ل‬...
moi de la Lumière, et à ma droite de la Lumière, et à ma gauche de la
Lumière… » …et il s’agit là de l’indication du Tawhi...
Nous croyons aux vrais walis d’Allah, auxvrais Saints hommes. Mais ces élus etprivilégiés par Dieu, gardent leurs secrets ...
Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)
Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)
Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)
Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)
Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)
Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)

590 vues

Publié le

Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
590
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Critiques de l’expose de mohamed faouzi al karkari – fondateur de la secte soufi el karkariyya (nador –maroc)

  1. 1. BROUILLON De CRITIQUES DE L’EXPOSE DE Mohamed Faouzi AL KARKARI FONDATEUR DE LA SECTE SOUFI EL KARKARIYYA (Nador –MAROC) EN NOIR ET EN GRAS LES PROPOS (propos qui ne lui appartiennent pas) DE Md FAWZI EL KARKARI Le mouvement (haraka) est une action d’existence indiquant l’état vivant d’une chose, tandis que l’immobilité (soukoûn) renvoi à la mort absolue… Objection1 : le mouvement estun signedevie, nond’existence,quiprouve l’état vivant d’une créature humaine, animale, même végétalemais pour cettedernière lemouvementest très lent, doncqu’on nepeutle voir qu’ a l’aide de films passés a grande vitesse.L’immobilitén’est pas signedemort absolue, la matière solide est vivante (atomes, noyau, protons, etc..), même l’univers est vivant, car il grandi et s’étend, même le soleil est en mouvement, il court a une destinée ( tajri ila moutaqarin laha ,…) . De cefaitily’a immobilitéapparentea l’œilhumain,quin’est pas réellementuneimmobilité, et tout ce qui est dans l’univers non seulement estvivant d’unecertainemanière,mais glorifie son créateur ….( kul shayin youssabihou bihamdih wa lakin la tafqahun tassbihahoum..)...cherchez maintenant à faire valoirl’immobilité oula mortcommeétant unbut dans la soumissiontotaleà Dieu, mais malheureusement,par une compréhension erronée, est bien une approche égarée. Ainsi, tout ce qui s’immobilise dans la Présence divine, en application du Hadîth qui dit : « Mourez avant de mourir », et dont l’esprit s’élève vers l’Ordre divin, devient par là même Vivant d’une Vie qui correspond à la réalisation du verset Coranique :
  2. 2. «Celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons assigné une Lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens » [s6.v122] Objection2 : On ne s’immobilise pas devantdans la présencedivine, cettecroyanceestfausse. On sesoumetà sa loi, on admet sa sentenceavecjusticeetdécrets divins dans toutes choses et dans toutce qui concerneles humains etles djinns, car tout le reste dela création n’a pas été créé pourle connaitre et l’adorer.Tout le restede la création n’est pas chargé de suivre les prophètes et lesceaudes prophètes sala allahouaalayhi wa salem, et d’appliquer l’islam et de l’adorer. Ce hadith est mal compris aussi « mourrez avant de mourir ». En effet ce hadith signifie qu’il faut tuer en soi son « Moi » son « Je » et ses fantasmes etles désirs interdits par l’islam, nontous les désirs licites, comme l’a bien dit Dieu : Dis : «Quia déclaré illicites les parures et les mets succulents dont Dieu a gratifiéSes serviteurs?»Réponds : «Ils sontdestinés encettevieaux croyants et ils seront leur apanage dans la vie future.»C'est ainsiqueNous exposons clairement Nos signes à des gens qui comprennent. ». V.32. sourate elAaraf. Tuer son« moi» etson« je», c’est arriver à connaitrel’omniscienceet l’omnipotence de Dieu, et de concrétiser la certitude en lui etla confianceen lui,car les actes que nous faisons sontaussicréés par lui, etcecien fonctionde notre degré de la foi, de nos dispositions, de nos prédispositions, de notre inné et notre prédestinée et destin. Par ailleurs, leversetcité : «Celuiquiétait mortet que Nous avons ramenéà la vie et à qui Nous avons assigné une Lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens » [s6.v122], Signifie toutsimplement, que lecœurdu mécréant est un cœurmortpar l’absencede la foi, tandis quecelui ducroyant est un cœur vivant par la foiqu’ila enlui. Et la foi, est bienune lumière de Dieu, comme la science et les sciences sont aussi une lumière, quimènenta Dieu, etquimènent les savants-croyants a la station d’héritiers des prophètes aalayhim essalem . Lorsque la créature réalisa que la description de son être n’était que ténèbres et néant, le Vrai lui fit grâce et la vêtit de Sa Propre description, projetant sur elle de Sa Lumière. Le Messager d’Allâh (sallAllâhu ‘alayhi wa sallam) dit : « Allâh –‘azza wa jall- a certainement créé la création dans les ténèbres, puis Il aprojeté sur eux de Sa Lumière, de sorte que celui qui recevrait de cette Lumière serait guidé, tandis que celui qu’elle n’atteindrait pas serait perdu. » [Rapporté par at-Tirmidhiy] Objection 3 : La foi est un don de Dieu, c’est aussi un secret intime dans le cœur que personne ne peut caractériser ou connaitre .La foi estuneconnaissance deDieupar lecœur,la foi estunelumièreeton peut aussi lier son origine a ce hadith rapportépar attirmidhi, ouencorepar lehadithplus convenant : « Et quand tonSeigneur tira une descendance des reins des fils d’Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes: «Ne suis-Je pas votre Seigneur?» Ils répondirent: «Mais si, nous en témoignons...»-afin que vous nedisiez point, auJour dela Résurrection: «Vraiment, nous n’y avons pas fait attention», ou comme l’a ditDieu icidans ceverset : Et c’est ainsiqueNous t’avons révéléun esprit [leCoran](8) provenant deNotre ordre. Tu n’avais aucuneconnaissancedu Livreni dela foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et envéritétu guides vers un chemin droit, V.52 sourateechourra .Mais par quoi attester que les créatures hommes ou djinns ont pu se rendre compte que leurs « être » n’était que ténèbres ? Et que Dieu a ensuite illuminéune partieseulementde sa création parsa lumière eta laissél’autre dans les ténèbres ? Dieu dit au prophète sala allahoua alayhiwa salem, et a travers lui, ils’adressea toute l’humanité : « Tu n’avais aucune connaissance du Livre ni de la foi »…On peut déduire que la foipeut êtreen nous etquenous pouvons être guidépar le coran vers elle pour la réveiller en nous puis la grossir et l’agrandir par les adorations en passant du stade de mouslim , à celui de croyant puis a celui de mouhssine ( d’el ihsan ) …ceci d’ailleurs confirme le hadith du prophète sala allahouaalayhi wa salem qui a dit : Chaque enfant naît avec, au fondde lui,unecroyanceinnée en Dieu. Cettecroyanceinnée estappelée« fitrah », en arabe. Si l'enfant était laissé à lui-même, ildeviendrait, avec letemps,de plus en plus conscient de la présence de Dieu. Cependant, chaque enfant estinfluencé parsonenvironnement,de manièredirecteou indirecte. Le prophèteMohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a rapporté ces paroles de Dieu : « J'ai créé Mes serviteurs sur la bonne religion, mais les diables les ont égarés. »[2] Le Prophète a également dit :
  3. 3. « Chaque enfant naît enétatde« fitrah », mais cesontses parents quienfont unjuifou un chrétien. C'est comme lorsqu'un animaldonnenaissanceà un petit parfaitement constitué; avez-vous jamais vu un animal né mutilé avant que vous ne le mutiliez vous-mêmes? »[3] Mais on peut alleraussien profondeur,concernant« rouhminamrina », unesprit provenant de notre ordre ! Et là, on peut aussi supposer que leréveilde la lumièrede la foiqui est dans la fitrah (notre saintenature humaine), se fait aussi par Dieu, (c’est unequestion qui estactuellement dans l’ordre de mes recherches), et de ce fait , si c’est dans cet ordre d’idées , le secret des prédestinés auparadis et deceux prédestinés a l’enfer, est dans les arbres généalogiques des êtres humains , da ns le gêne et la génétique, dans l’inné, et dans la combinatoires de sens –émotions –raison-intelligence-inné–prédispositions etc. d’un coté ; et dela socialisation etdes apprentissages etformations , del’autre. Mais letoutilfautdoncl’inscrire dans le registre du destin de chacun. C’est ainsi que le mouvement de la Vie suit l’immobilité de la mort… n’as-tupas considéré l’exemple de laterre, immobile, lorsque descend sur elle l’eau et qu’elle entre alors en mouvement.. ? Allâh –subhânahu wa ta’ala-dit : «De même tuvois la terre desséchée : dès que Nous y faisons descendre de l’eauelle remue, se gonfle, et fait pousser en couples toutes sortes de splendeurs. » [s al-Hajj.v5] Objection4 : Cetexemplequela viefait suitea la mort,etdans notre existence, la mortsuit toute vie qui existe ; ne peut pas être lié au verset quisuitpourplusieurs arguments .On essaie defairecroirequelecœurdes humains est mort (absence de la foi), mais dans cequenous avons dit précédemment,la fitrahcomportela foi , unefoi innée, mais entrès faible intensité , de ce fait , l’exemplede la terre mortesur laquelle Dieu déverse del’eau pour la vivifié , n’est pas convenant , ni pertinent . Le verset signifieautre chose. Il signifie que Dieu nous ressuscitera dela mêmefaçon qu’il ressuscite une terre morte, alors que nous, dans nos tombes nous serions quepoussières …D’ailleurs le hadith le confirme : Un extrait de hadith dit : « Puis Dieu lâchera une pluie pareilleà dela rosée.Ellefera repousser les corps des humains («Puis on soufflera une troisièmefois dans le clairon et les voilà debout les yeux grand ouverts» … De la même manière, le ‘Arif (gnostique) demeure immobile jusqu’à ce que l’eau de la Vie ne l’atteigne, et c’est à cet instant qu’il se met en mouvement… et de son mouvement naissent de même toutes sortes de couples de splendeurs, ouautrement dit de Lumières et de Secrets… Les splendeurs du malakoûte étant les Lumières divines, tandis que celles du jabaroûte en constituent les Secrets de la Connaissance.Les gnostiques ont ainsi dit à propos de la Voie menant au divin : « Son début est une folie, son milieu est un art et sa fin est l’immobilité (soukoûn) » Son début est une folie, de par le fait que lorsque le Secret de l’Essence divine est dévoilé au disciple, l’insoutenable splendeur de ce qu’il contemple le ravit. Alors, la langue et les membres s’agitent, et il prononce des paroles surpassant la raison. Son milieu est un art, car lorsque le disciple se réveille de son état d’ivresse, il revient vers les Attributs et les Noms divins… Sa fin est l’immobilité, c’est-à-dire lorsqu’il réalise l’état de la réunion absolue (jam’ ul jam’). Le premier soukoûn est le soukoûn du néant, quant au second il est celui de l’Existence. Objection5 : Il y’a ici une mauvaise corrélation,car jecrois auxmiracles ( karamates) de Dieu , et je crois aussi à l’élévation spirituellequipeut permettre l’accès aux multiples et infinis secrets divins , a la connaissancetranscendantale( el ilm elladouni ) , a la connaissancedu nom ineffable de Dieu ( connu par Salomon ,par Jésus et d’autres saints hommes )) et même des secrets dukun fa yakun , etceci par l’âmeetlecœur ducroyant.Mais, le problème quisepose, c’est que parmi ces multiples sectes soufis,il n’y a que très peu qui sontrestées sur la voie tracée par notre prophète sidna Mohammad sala allahouaalayhi wa salem.Il faut quelemusulman reste attaché uniquementau prophète, c’est lui notreprophète, notrecheikh , notremaitre spirituel, et Dieu connaissant parfaitement le contenu denos cœurs , nous guidera vers la vérité, et vers lesirat elmoustaqim
  4. 4. …Je ne dis pas qu’il n’y a pas decheikh , dans lesens de sage et savant en islam , non pas un prétendu wali , car le wali, ne révèle jamais qu’ilest un wali d’Allah …Et jesuis d’accord pourquele cheikh( faqihet savant ) guide des ignorant dans la voie de Dieu , le cheikhQui doit enseigné la voie, (la shariaa) , et lemysticismeou lespiritualismeislamique ( je les préfère au mot soufisme, qu’ilfautd’ailleurs abolir dulangage…) ,pour parvenir a la purification del’âme, non pas desa nature ( émotions , amours et désirs licites , besoins sociaux, évolution sociale , etc…) , mais de ne plus pencher vers le mal et tout ce qui a été interditpar Dieutoutpuissant a l’homme , a travers la shariaa islamique. Oui, envéritéceprocessus estvrai : « Les gnostiques ont ainsidit à propos de la Voie menant au divin : « Son début est une folie, son milieu est un art et sa fin est l’immobili té (soukoûn) ». La folie dudébut, c’estcequiarriveindividuellement auxsaints etaux walis tel Junaid ,abdel kader el jilani ou encore abouhamad elghazali, ou encore même au prophète sala allahouaalayhi wa salem, quiavant derecevoir la révélation était presque devenufou , mais jepréciseque cela peutarrivera des croyant , sincères et très pieux , sans cheikh, sans tarika , sauf en suivantla tarika du prophètesala allahouaalayhi wa salem . Ce stade est provoqué par la résistance de l’âme et le démon qui s’oppose à la transformation au niveau spirituel, qui est une épreuve difficile pour le commun des mortels. Ce conflit intérieur créécetétatde folieetd’angoisses a causes des besoins de savoirs, deconnaissances et derapprochementde Dieu .Je rejette la question d’art , mais j’acceptela troisième stationquiest l’immobilité« soukoun » .Mais cette immobilité , ne veut pas direrester inactifdans la vie, ou attendreque lerizqviennedu paradis comme pour la sainte Mériem , il signifie eri-dha bi el qadar khayrouhou wa charrouhou ; ou encore , rien ne pourrait ébranler un croyant sur la voie de Dieu , La satisfaction consisteà ressentirun profond contentementdece que Dieu a choisi pour toi ; à être pleinement satisfait de ce que Dieu t’octroiecommesubsistance, situation ou action. Ce contentement ne contredit en rien l’ambition. Acontraire, aspirer à une vie meilleure ; œuvrer pour améliorer ta conditionde vie est demandée.Ce qu’on entend ici par la satisfaction « ar-rida » estexprimépar Ibn‘ata allahaliskandari qui a dit: « Garde-toide la déception après avoir fourni le nécessaire». C’est-à-dire; situ as fournile nécessaire en vued’obtenir quelque chose, accepte ce que Dieu t’accorde sans éprouver de regret si tu n’atteins pas ton objectif. C’est comme ça qu’il faut comprendre cette immobilité !. L’état d’ivressedu mourid ou dumourad bih (du disciple oude l’inspiré),et duréveil decet état nepeut êtreun art,mais plutôt des sensations éventuellement. Personnellement jesuis arrivéa cet état une fois ; mais après j’aieupeur quecesoitdes djinns ou un envoutement, etjen’ai plus cherchécet état, et jelecrains a causedeces états d’envoutés par les djinns et les démons qui leurs ressemblent et qu’on nepeut pas distinguer aisément .Je sais que L’ange quand il s’approche de l’humain, il y’a sensation delourdeur, desérénitéetde joieindéfinie. Lerapprochementde l’êtrede Dieu, procureunesensation debéatitude paradisiaque dans le cœur (Le paradis de proximité « el qourb » de Dieu). L’immobilitéest dite« la réunionabsolue(jam’ uljam’ » est dela mécréance ! c’estdu kofr dedire quel’êtrepeut s’unir ou se réunir avec Dieu. (mes recherches actuelles portentaussi surles filtres a apportera la doctrine deIbnArabi dans son futtuhat Al meqqiyya quej’estimedéjà a 70% conforme auxsciences islamiques età la shariaa et 30% du pur kofr ). Il n’ya niwahdat el woujoud , mais ily’a woujoud min wahid , iln’y a ni houloulmais peut être undonet des miracles par lebiais du saint homme ou le wali, et iln’y a pas d’ itihadsaufpeutêtre l’atteinteduplus haut degréde la karama , qui estl’exaucementde toutes les prières du serviteur, du saint homme ou du wali ( edouaa el moustajeb ) . La toute première vue et prise en considération concernant le cheminement que réalise le mourid est celle des gens de la réunion (ahl ul-jam’), lors de l’extinctiondans al-Ahadiyaau travers de la Vision de l’Essence… de sorte que celui qui se verra dévoilé de l’Essence, deviendra voilé des Noms et des Attributs. Quant à la seconde vue et prise en considération du cheminement, il s’agit de la vision des gens de la considération divisée (ahl ul-farq) Lumineuse, et ceci se réalise au travers de la Vision des Noms et des Attributs. Alors et alors seulement, c’est à partir du Créateur que l’on considèrera la création… contrairement aux gens qui se servent de preuves et d’argumentaires, c’est-à-dire les gens de la considération divisée (ahl ul-farq) ténébreuse, qui se servent des créatures pour prouver l’Existence du Créateur. Objection6 : Quellangage! Envoutant, enchantant, ensorcelant, unevraie magiedes mots et une formidable philosophie qui peut êtresatanique, dans cette suite : cheminement–mourid –gens dela réunion –extinction dans al ahadiyya –vision de l’essence ! Lisez Leibnitz, Schopenhauer,Kant, Schleiermacher,Sartre, Nietzsche, etc…vous trouverez unesuperbephilosophie et une gymnastiquecérébrale extraordinaire qui vous bloque le cerveau ! Il n’ya que très peu de sciences utiles chez ces philosophes quisont tous des athées etdes agnostiques. Satan aimela philosophie pour égarer.Il n’y a rien dans la sunnah du prophètequinous indiquececheminement, decefait c’est bien uneinnovation en islam, bid’aa ! Il m’arrive souvent de me dire en moi-même, queles œuvres d’ibn Arabi, notammentfusus el hikam , de Chaarani ,de kachani , et même a un degré moindre kitab elmawaqifdel’émir Abdel Kader, sont des ouvrages falsifiés ou qui neleurs appartiennent pas , réalisés pour égarer les musulmans et les diviserdans lemonde. D’ailleurs le soufisme est actuellement, avec ses multiples tarikates et « chouyyoukhs »,unecausede divisionde l’unité des musulmans et sontengrandemajorité des sectes d’adoration du diable et des djinns.
  5. 5. Le cheminement indiqué par le prophète sala allahouaalayhi wa salem , est simple : islam-imane-ihsan . L’ihsan , c’est : "el Ihsân consiste à adorer Dieu comme si tu Le voyais car même si tu ne Le vois pas, Lui te voit." (Sahîh Al-Bukhârî, hadith n°48).ou encore : L’ihsân c’est l’excellencedel’action,envers soiet envers autrui. Adorer Dieu comme si tu le voyais, c’est bien d’observer et maitriserses actes et ses émotions dans tous les cas eten tous lieux (el mouraqabat en nafs fi kul hal wa majal ), vis-à-vis des limites et de ce qui illicite ,décrétés par Dieu par la shariaa . On peut effectivementarriver à considérer la création a partir de Dieu,car cecipeut êtreacquis a travers la compréhension de ce versetpar exemple : « En vérité, Dieu necommet jamais d’injusticeenvers les hommes, mais cesont plutôt les hommes qui se font du tortà eux-mêmes ». V.44 sourateYounes, etautravers de : « Pas demouvementou depouvoiren dehors de Dieu ( la hawla wa la qouwata ila bi allah ) » etc… Le plus grave, etc’est du kofr , c’estbien la croyance en l’extinction dans al ahadiya ( dans l’unité de Dieu ) et la vision de l’éssence ( deDieu oude l’origine dela création? ) …Que cesoit pourla tarika ( cheminement) ou la purification de l’âme qui n’est pas aussisimpleetfacile qu’onpeut lecroire , n’ontpas étérecommandés parla sunnah et lecoran , ni parunetarika du prophète sala allahou aalayhi wa salem . De ce fait, le soufismeest unijtihadde certains chercheurs islamiques qu’il faut prendre avec des réserves, et le considérer comme sujeta beaucoup defailles , d’égarements ou demauvaises compréhensions de certains versets du coran et de certains hadiths . ON s’aperçoit souvent queles bases sur lesquelles sesontfondés les arguments des sciences ésotériques , peuvent être interprètées demileet une manières différentes . On peuciter:1 –le versetde sourateelkahf « Fais preuve de patience [en restant]avecceux qui invoquentleur Seigneur matin etsoir, désirantSa Face.Et que tes yeux nese détachent point d’eux, en cherchant (lefaux) brillant dela viesur terre. Et n’obéis pas à celuidontNous avons rendu lecœur inattentifà Notre Rappel, qui poursuitsa passionet dontle comportement est outrancier.V -28 » , 2 –l’histoirede Moise et d’elKHIDHR –3 lehadith sur el ihsan4 –les versets desourateennour , 5 –dhakirin allah kathira , 6 –verset de nour , 7 –verset –younes ( …etc . Il faut rappeler aussi que la voie est tirée aussi de la sirat rasul allah : 1 –khalwa et hadtih ‫علي‬‫عبادة‬ ‫فإنها‬ ‫بالعزلة‬ ‫كم‬ ‫عليكم‬‫الليل‬ ‫بصالة‬‫فإنها‬‫أجسادكم‬ ‫عن‬ ‫الداء‬ ‫ومطردة‬ ،‫قبلكم‬ ‫الصالحين‬ ‫ودأب‬ ‫نبيكم‬ ‫سنة‬ …dhikr ( wird ) +priéres etjeune +zuhd +purification del’âme Versets principaux et de base qui ont permis l’ijtihad et l’aboutissement au soufisme. (‫ا‬ً‫ير‬ِ‫ث‬َ‫ك‬ ‫ا‬ً‫ر‬ْ‫ك‬ِ‫ذ‬ ََّ‫اَّلل‬ ‫وا‬ ُ‫ر‬ُ‫ك‬ْ‫اذ‬ ‫وا‬ُ‫ن‬َ‫آم‬ َ‫ين‬ِ‫ذ‬َّ‫ال‬ ‫ا‬َ‫ه‬ُّ‫َي‬‫أ‬‫ا‬َ‫ي‬41( ً‫يًل‬ ِ‫َص‬‫أ‬َ‫و‬ ً‫ة‬َ‫ر‬ْ‫ك‬ُ‫ب‬ ُ‫وه‬ُ‫ح‬ِ‫ب‬َ‫س‬َ‫)و‬42ِ‫م‬ْ‫ؤ‬ُ‫م‬ْ‫ال‬ِ‫ب‬ َ‫ان‬َ‫ك‬َ‫و‬ ِ‫ور‬ُّ‫الن‬ ‫ى‬َ‫ل‬ِ‫إ‬ ِ‫ات‬َ‫م‬ُ‫ل‬ُّ‫الظ‬ ْ‫ن‬ِ‫م‬ ْ‫م‬ُ‫ك‬َ‫ِج‬‫ر‬ْ‫خ‬ُ‫ي‬ِ‫ل‬ ُ‫ه‬ُ‫ت‬َ‫ك‬ِ‫ئ‬ َ‫ًل‬َ‫م‬َ‫و‬ ْ‫م‬ُ‫ك‬ْ‫ي‬َ‫ل‬َ‫ع‬ ‫ي‬ِ‫ل‬ َ‫ص‬ُ‫ي‬ ‫ي‬ِ‫ذ‬َّ‫ال‬ َ‫و‬ُ‫)ه‬ِ‫ن‬ً‫يم‬ِ‫ح‬َ‫ر‬ َ‫ين‬ Pour en revenir au verset précité de la sourate al-Hajj, nous dirons, par la permission du Seigneur, que la terre est à l’image de la femme… lorsqu’elle se marie à l’eau masculine, il pousse en elle des couples de toute chose… Et nous avions évoqué il y a quelques semaines le fait que lorsque lapluie tombe sur la terre, il s’agit de la manifestation sur elle duNom al-Hayy (le Vivant), de façon à ce que flue en elle la Vie, et qu’elle soit alors animée de mouvement… car c’est de ce mouvement de la terre que naissent les plantes. Celui qui considérera donc cette terre dans un point de vue global (jam’) la trouveraseule et unique, de par son état de terre… tandis que celui qui prendra en considération également ce qui en sort verra en elle une multitude de choses, bien que cette multitude de choses provienne de la terre elle-même et qu’à elle, elle soit destinée à retourner… ou bien nous pourrions dire plus simplement que cet univers tout entier provient d’une seule et même source : «Ceux qui ont mécru, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l’eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? » [s21.v30] C’est donc comme si l’univers tout entier avait été réuni en une « lamha «, ou en une particule infime, qui se serait ensuite étendue et aurait fait apparaître une multitude de créatures… Et si nous revenons au Hadîth de sayidina Jâbir (radiAllâhu ‘anhu), nous voyons que c’est bien à partir de la Lumière Muhammadienne que le Vrai créa toutes
  6. 6. choses… et donc que l’origine et le cœur de toutes choses est unique, la base primordiale étant lapoignée de Lumière de laquelle sont issues toutes les créatures. Objection7 : La terreest donnéecommeexempled’unesourcede la création de la multitude, afin dejustifier que cequiexiste dans l’univers provient d‘un seul créateur. Iln’ya aucuneobjectionà fairea cela, c’est notreaqida .AbouHamad el GHAZALI en a donné un autre exemplesimilaire, enayant considéré la multitude d’organes dans unseulcorps humain pour expliquer une diversitédans uneunité .Une diversitédans l’unité existenciée (créée) par le créateur azza wa jal , ou donc une multitude diversifiée a partir d’uneunitécréatrice qui estDieu.Mais l’égarement estailleurs,il estdans cetteréférence basique faite sur un hadith deJABIR radhia allahou aanhou absolument faux et rejeté par AHL AL JAMAAWASUNNAH .Voici un lien ou est exposé la non authenticité et le mensonge de ce hadith , sous le thème : ‫المحمدي‬ ‫النور‬ ‫هللا‬ ‫خلق‬ ‫ما‬ ‫أول‬ ‫أن‬ ‫في‬ ‫حديثين‬ ‫تخريج‬ ‫عن‬ ‫سؤال‬ http://www.ahlalhdeeth.com/vb/showthread.php?t=6670 Si la base est fausse, toutle resteestfaux, toutela tarika, le cheikh, les mourides, etc …sont dans l’égarement et peut être entrainé par Satan dans le kofr et l’associationnisme !!!! La sagesse dans tout celaest tout simplement l’accès àla Connaissance d’Allâh –ta’ala-. Le Vrai –subhânahu wa ta’ala- se fait Connaître à nous au travers de toutes Ses manifestations… Il est al-Ahad, l’Unique, de par son Essence, non sans l’affirmation de la multitude de ce qui est issude Ses Noms… Et cette multitudeoffre elle-même diverses formes de théophanies, ou manifestations divines… cependant le tout doit être retourné à l’Essence, Unique… C’est ainsi que les théophanies ont beau être multiples et variées, leur source n’en demeure pas moins Unique.De la même manière, si tu regardes le Nom Singulier « Allâh « , tu le trouveras Seul et Unique… mais si tu considères en lui le fait qu’il est le Nom réunissant tous les Noms et Attributs divins, tu découvriras qu’il renferme en réalité un nombre incalculable de Noms… En ce sens, le Messager d’Allâh (sallAllâhu ‘alayhi wa sallam) nous a enseigné le du’a suivant, permettant de chasser la tristesse et le soucis : « Ô Seigneur !Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur, mon front est dans Ta main. Ton jugement s’accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste. Par les Noms qui T’appartiennent et avec lesquels Tu T’es nommé, ou que Tu as révélés dans Ton Livre ou que Tu as enseigné à l’une de Tes créatures, ou bien que Tu as gardé secret dans Ta science de l’inconnu, je Te demande de faire du Coran le printemps de mon cœur, la Lumière de ma poitrine, la dissipation de ma tristesse et la fin de mes soucis. ». Les Noms et les Attributs sont donc multiples, et la Voie du bonheur réside dans le fait de se parer des Noms dont il est permis de se parer… Comme, à titre d’exemple, al-Karîm (le Noble), al-‘Afouw (l’Indulgent), al-Rahmân (le Miséricordieux)…
  7. 7. Objection8 : Allah est leCréateur,il a créétoutes choses,‫ًا‬‫ر‬‫ِي‬‫د‬ْ‫ق‬َ‫ت‬ ُ‫ه‬َ‫ر‬َّ‫د‬َ‫ق‬َ‫ف‬ ٍ‫ء‬ ْ‫ي‬ َ‫ش‬ َّ‫ل‬ُ‫ك‬ َ‫ق‬َ‫ل‬َ‫خ‬َ‫و‬ ‫قدر‬‫الكبير‬ ‫الوجود‬ ‫هذا‬ ‫أفراد‬ ‫من‬ ‫غيره‬ ‫مع‬ ‫تناسقه‬ ‫وقدر‬ ،‫ومكانه‬ ‫زمانه‬ ‫وقدر‬ ،‫وعمله‬ ‫وظيفته‬ ‫وقدر‬ ،‫وشكله‬ ‫حجمه‬ . C ’est vrai que tout ce qui existe nous renvoi a Lui. Nous regardons ces plantes , ces oiseaux , ces animaux , ces poissons , ces hommes , ces étoiles , cette lune , ce soleil , le ciel , etc.…et nous nous disons que c’est Dieu qui a créé tout ça , et il les a ordonné et organisé de manière parfaite et tout se déroule dans une dynamiqueet une interactionen parfaitesymbiose de manièreque chaquecréature et chaque chose dans cet infini univ ers joue un rôle bien déterminé , sauf que l’homme qui est le successeur de Dieu sur la terre , du fait qu’il lui a insufflé se son esprit , du fait que les anges se sont prosternés devant lui , du fait qu’il est doté d’une raison , de sens , d’émotions , d’intelligence , etc …et du fait qu’il a été le dépositaire d’el amana( l’islam ) , ….De ce fait tout nous renv oi a Lui , il s’exprime ou se manifeste par sa science et son pouv oir divin dans toutes les créatures que nous voyons …Non par des théophanies , car sa théophaniene peut être supportée par sa création Lorsque Moïse vint à Notre rencontreetqueson Seigneurluieutadresséla parole, ildit:«:par ce v ersetconfirméequi est «Non,tu neMe verras pas,répliqua leSeigneur. Mais regardeplutôtla–pour quejeTe voie !»Toià moi-«Seigneur, montre llamontagne. Si elle resteimmobile à sa place, tu pourras alors Me voir.»Et lorsqueson Seigneursemanifesta à la montagne, I se tomba foudroyé.Revenu à lui,ils’écria : «Gloireà Toi !Je reviens à Toi,plein derepentir, et jeréduisit enpoussière,et Moï 143 sourateelaaraf.-Vsuis le premier des croyants.» :‫اآلية‬‫ا‬ً‫ق‬ِ‫ع‬َ‫ص‬ ‫ى‬ َ‫وس‬ُ‫م‬ َّ‫ر‬َ‫خ‬َ‫و‬ ‫ا‬ًّ‫َك‬‫د‬ ُ‫ه‬َ‫ل‬َ‫ع‬َ‫ج‬ ِ‫ل‬َ‫ب‬َ‫ج‬ْ‫ِل‬‫ل‬ ُ‫ه‬ُّ‫ب‬َ‫ر‬ ‫ى‬َّ‫ل‬َ‫ج‬َ‫ت‬ ‫ا‬َّ‫م‬َ‫ل‬َ‫ف‬:‫{األعراف‬143.} ‫تفسير‬ ‫في‬ ‫كما‬ ‫ومعناها‬‫الطبري‬:‫الجبل‬ ‫هللا‬ ‫جعل‬ ،‫للجبل‬ ‫الرب‬ ‫لع‬ّ‫اط‬ ‫فلما‬ :‫ذكره‬ ‫تعالى‬ ‫يقول‬ :‫جعفر‬ ‫أبو‬ ‫قال‬ ‫إال‬ ‫منه‬ ‫تجلى‬ ‫ما‬ : ‫قال‬ ‫عباس‬ ‫ابن‬ ‫وعن‬ .. ‫عليه‬ ً‫مغشيا‬ :‫أي‬ ،‫صعقا‬ ‫موسى‬ ‫وخر‬ ،‫باألرض‬ ‫ا‬ً‫ي‬‫مستو‬ :‫أي‬ ،‫ا‬ًّ‫دك‬ ‫الخنصر‬ ‫قدر‬. ‫وقال‬‫القيم‬ ‫ابن‬:‫السالكين‬ ‫مدارج‬ ‫في‬‫ما‬ ‫وجالله‬ ‫عظمته‬ ‫كمال‬ ‫من‬ ‫موسى‬ ‫يري‬ ‫أن‬ ‫أراد‬ ‫سبحانه‬ ‫هللا‬ ‫إن‬ ‫تجلي‬ ‫عند‬ ‫دكا‬ ‫الجبل‬ ‫لصيرورة‬ ‫عيانا‬ ‫ومشاهدته‬ ‫لرؤيته‬ ‫تثبت‬ ‫ال‬ ‫الدار‬ ‫هذه‬ ‫في‬ ‫البشرية‬ ‫القوة‬ ‫أن‬ ‫به‬ ‫يعلم‬ .‫تجل‬ ‫أدنى‬ ‫سبحانه‬ ‫ربه‬ ‫فلفظه‬ ‫الحديث‬ ‫وأما‬-‫مستدرك‬ ‫في‬ ‫كما‬‫الحاكم‬ Dans le partage de ce qu’on appelle « hâ ul-hawiya« , c’est-à-dire la lettre hadu Nom Allâh, dans laquelle se trouvent réunis tous les Noms divins, s’y trouvent justement des Noms qui s’opposent les uns aux autres, tandis que d’autres Noms n’ont pas d’opposé. Pour ce qui est donc des Noms divins n’ayant pas d’opposé, comme par exemple al- Ahad (le Seul), al-Wâhid (l’Unique), al-Samad (le Subsistant par Lui- même), al-Fard (le Singulier)… leur position se trouve au centre du cercle. Par ailleurs, laconsidérationduNomdivinpar l’intermédiairedu hâ est ce qui permet la considération de la multitude au travers de la Source Unique… et d’un point de vue de cheminant, lorsque l’Etoile t’apparaît sur le côté, sache que tu chemines sur la Voie du Tawhid des Attributs, tandis que si l’Etoile se concentre et se stabilise au centre de ton cœur, tu avances alors vers la grâce qu’est le Tawhid de l’Essence.N’as-tu jamais prêté attention à la parole du Bien-Aimé (sallAllâhu ‘alayhi wa sallam) : « Place dans mon cœur de la Lumière » ? Il s’agit là de l’indication du Tawhid de l’Essence, tandis que la référence à la Lumière provenant de directions différentes est faite avant (dans le Hadîth) : « et place au-dessus de moi de la Lumière, et en dessous de
  8. 8. moi de la Lumière, et à ma droite de la Lumière, et à ma gauche de la Lumière… » …et il s’agit là de l’indication du Tawhid des Attributs. Objection9 : Sur quellebase ouquel hadithou quelle science, on affirme que dans le « ha » dunomd’allah se trouve réunis tous les noms divins ??? Par quelleapprocheou quelle méthode onest arrivéa faireun cercleetpuis mettreau cœurdu cercle uniquementles noms de wahid, al ahad, alsamadet el fard ???. Cet argumentaire estdonc fallacieux.Les nomsde Dieu en islam sont au nombre admis par les oulémas, de99.Outre sonappellation d'Allah, qui signifieDieu, ou dieu (sous-entendu « sans alter-ego »), d'autres noms servent à qualifier la divinitévénéréepar tous les musulmans etsont retrouvés cités dans le Coran, ainsi que dans unhadith prophétique. Ces noms sontappelés enarabe ‫الحسنى‬ ‫هللا‬ ‫أسماء‬ (Asma’ Allahal-Ḥusná), c'est-à- dire les « les plus beaux noms deDieu », tandis queles attributs deDieu sontappelés ‫هللا‬ ‫صفات‬ (sifatAllah). – A)LesAttributsdits: "‫محضة‬ ‫معنوية‬ ‫"صفات‬ (Sifât ma'nawiyya mah'dha): Le plus souvent on trouve, pour désigner ces Attributs, l'appellation : " ‫صفات‬‫ذاتية‬ "(Sifât dhâtiyya), mais nous préférons humblementla premièreappellation, car la seconde appellation pourrait laisser croire que ces Attributs (type A), étant appelés Sifât dhâtiyya,sont eux seulementqâ'ïm bi dhât illâh, et donc que les Sifât fi'liyya (le type suivant, B) ne sont, eux, pas qâ'ïm bidhât illâh (or ce n'est pas le cas, nous allons y revenir). Les Attributs de type : "‫محضة‬ ‫معنوية‬ ‫"صفات‬(Sifât ma'nawiyya mah'dha) sont les Attributs qui découlent d'un pur "ma'nâ" inhérent à l'Etre de Dieu, ma'nâ qui ne cesse jamais de se manifester par rapport à Dieu : la Vie, la Connaissance, l'Entendement, la Vue: ces Attributs nedécoulent pas d'Actes (af'âl) seproduisant par rapport à des créatures, à un moment donné. - – B)LesAttributsdits: "‫فعلية‬ ‫معنوية‬ ‫"صفات‬ (Sifât ma'nawiyya fi'liyya): Le plus souvent on trouve, pour désigner ces Attributs, l'appellation : " ‫صفات‬‫فعلية‬ "(Sifât fi'liyya), mais nous préférons humblementla premièreappellation,car nous sommes de l'avis selon lequel les Sifât fi'liyya étaientqâ'ïm bidhât illâhde toute éternité, avant même qu'elles ne s'expriment par un Acte ; cf. infra). Il s'agit des Attributs qui tantôtsemanifestent et tantôt ne se manifestent pas, selon le bon Vouloir (irâda) de Dieu. Ainsi sont l'Attribut de Parole, l'Attribut de Contentement, l'Attribut de Courroux, l'Attribut de Création, etc. ; ces Attributs découlent d'Actes deDieu(‫هللا‬ ‫)أفعال‬ (af'âl ullâh) décrits dans les textes des sources (tels que : "Dieu a parléà Moïse", "Dieu a été content descroyantslorsqu'ils...", "Dieu s'est courroucécontreeux", "Dieu a créé"). - – C)LesAttributsdits: " ‫صفات‬‫خبرية‬ " (Sifât khabariyya): Il s'agit d'Attributs quisont présents dans les textes des sources et nesont nidu premier nidu secondtypes susmentionnés. Il s'agit par exemple des Attributs suivants : "les Deux Mains deDieu", "laFacedeDieu", etc. (cf. Al-Qawl ul-mufîd, pp. 769-770 et Shar'h ul-qawâ'ïd il-muthlâ fî sifât illâhi wa asmâ'ïhi-l-husnâ, pp. 72-75). La prièredu prophète sala allahouaalayhiwa salamqu’ilnous a recommandé a faireaprès les deux rakkats précédentla prière du fajr et qui est: « O mon DieuPlace dans mon cœur dela Lumière, placedans monouïe dela lumière , placedans ma vue de la lumière, placederrièremoide la lumière, et placeau-dessus demoidela Lumière, etendessous demoi dela Lumière, et à ma droitede la Lumière, età ma gauche dela Lumière etc…» Neveutnullement direle tawhid del’essence, mais simplement une prièrea Dieu de mettredela lumièredivinedans lecœuret les Sens du croyantquil’implore , comme il est confirmé par ce hadith: « le croyantvoitavec la lumière de Dieu » , dans ce hadith on peut comprendre quand un croyant est engagé sincèrement dans la voie de Dieu , son cœur étant purifié et illuminé par la foi , il verra les choses dans leurs réalités apparentes etcelles cachées .Cecœur, qui s’est purifié par la pratiquedela sunnah( nawafil, qiyyamelayl, lejeune, l’aumône , dhikr , méditations , renoncement auxparures decettevie, isolementsans rupture de ses relations familiales et sociales ,etc…), peut mêmeaccédera des inspirations divines supérieures ,a réaliserdes miracles ouavoirdes karamates , des visions véridiques , des visions de prophètes , mais surtout a voir que toutes ses prières sont exaucées par le Divin. Rappelons encore que la philosophie est une arme redoutable de Satan pour égarer les gens de leur religion ! Pour cette raison, le cheminement mène tout d’abord le mourid à la réalisation du tawhid de l’Essence, puis ensuite nous le faisons retourner au tawhid des Attributs, de manière à ce que si la mort venait le trouver alors qu’il a réalisé le tawhid de l’Essence, il meure sur ce tawhid pur et absolu. Extrait d'une assise du Shaykh Mohamed Faouzi al-Karkari Objection10 : / L’islam estunereligion defacilitéetfacile, le Tawhid, c’est bien la chahada du profond du cœur, qu’on soit savantou ignorant, celui qui faitla prière, qui jeune,quidonne la zakat,et qui fait le pèlerinages’illepourrait, ira au paradis. Le but de tout musulman c’est d’allerauparadis,en obéissant à Dieu et à sonprophète sala allahouaalayhi w asalam, non a des CHEIKHS égarés et conquis par le Diable. Aucun être humainconscient nepeut accepter une intercession d’un faux waliou unfauxsaint homme auprès deDieupourse purifier .En islam, leserviteur doit se purifier lui-mêmepar ses propres efforts, enislam le serviteur parle directement à Dieu, adore Dieu, prie Dieu, sans intermédiaire, ni cheikh égaré.
  9. 9. Nous croyons aux vrais walis d’Allah, auxvrais Saints hommes. Mais ces élus etprivilégiés par Dieu, gardent leurs secrets et leurs miracles pour eux même ou pour leurs proches particuliers, et ne font aux yeux des gens que ce qui est clair et compatible avec le Coran et la Sunnah. Nous sommes aussipour ces zaouiates qui enseignentle coran et lehadith et forment des imams et des prédicateurs, mais contre ces sectes d’innovations en islam qui sont entrés dans l’adoration des djinns, de leurs chouyyoukhs , et dans la mécréance et l’associationnisme . Je crois aussi au spiritualisme islamique que jepréfère au terme soufisme, avec comme guidespirituels Dieu et son prophète ala allahou aalayhoi wa salem. Parailleurs , les vrais cheikhs , dans lesens deSages etde savants en islampeuventa travers les multiples moyens decommunications de ce21ème sièclejouerleurs rôles deguides islamiques et d’enseignants de la voie vers Dieu et vers l’épanouissement social que pourrait engendrer une vraie société musulmane. Le modèlea suivreest enislam, leprophétesala aallahouaalayhiwa salem , il est notre cheikh , notre guide , notre chafiaa , notre …. Histoiredu sorcier detizighenif ( Algérie ) …5 ans d’errements ,de dénuement et d’isolement, au retour il a prétendu être devenu un sainthommequiguéri toutes les maladies , ils’estavéréqu’ila étéenvouté et emportépar les djinns et qu’il é tait devenu un sorcier, quiconnaissaitpar lebiais du Qarin ( démoncontingent surnotre gauche) , des informations précises sur les malades , et que les djinns lui ramenait même a l’époque , des cigarettes et des devises de l’étranger !!! Sadek KHEDDACHE PREDICATEUR - CHERCHEUR EN SOCIOLOGIE ET EN SCIENCES ISLAMIQUES. EX : DIRECTEUR GENERAL DE PLUSIEURS ENTREPRISES EXPERT EN MANAGEMENT, INNOVATION ET STRATEGIES DE DEVELOPPEMENT.

×