SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
Télécharger pour lire hors ligne
Le vent dur flagelle les toitures
les entretoises vibrent sous l'ardoise
en murmures gémissent les murs
les croisées des fenêtres se toisent
le sol même se dérobe à l'entresol
et au sous-sol valsent les parasols
Dehors les platanes se courbent et ahanent
en gigue sous la tramontane comme pavane
J'aime ce vent qui me rend presque dément,
et en ferment, de folie je serais son amant.
En une délicieuse étreinte je le ferai mort affreuse,
et enjôleuse, elle m'entrainera en amoureuse.
Ce jour n'est plus, je ne suis plus
La Dame m'a prise et de la bise,
tel l'embrun, ne flotte que son parfum.
Point de chagrin juste manque la fin.
Et je suis là prostré,immobile et las
de n'être que cet homme à la fenêtre de sa vie

Contenu connexe

Plus de papybrico

Pour toi ma valentine
Pour toi ma valentinePour toi ma valentine
Pour toi ma valentinepapybrico
 
Poème flic floc
Poème flic flocPoème flic floc
Poème flic flocpapybrico
 
Pas d'os pour les galgos
Pas d'os pour les galgosPas d'os pour les galgos
Pas d'os pour les galgospapybrico
 
Noel était mon nom
Noel était mon nomNoel était mon nom
Noel était mon nompapybrico
 
Le cirque du blanc
Le cirque du blancLe cirque du blanc
Le cirque du blancpapybrico
 
Les ponctuations
Les ponctuationsLes ponctuations
Les ponctuationspapybrico
 
L'automobiliste
L'automobilisteL'automobiliste
L'automobilistepapybrico
 
La vengeance de mort'omard
La vengeance de mort'omardLa vengeance de mort'omard
La vengeance de mort'omardpapybrico
 
La petite souris
La petite sourisLa petite souris
La petite sourispapybrico
 

Plus de papybrico (20)

Slam
SlamSlam
Slam
 
poèmes
poèmespoèmes
poèmes
 
Sévices
SévicesSévices
Sévices
 
Pour toi ma valentine
Pour toi ma valentinePour toi ma valentine
Pour toi ma valentine
 
Poème flic floc
Poème flic flocPoème flic floc
Poème flic floc
 
Pluie
PluiePluie
Pluie
 
Pas d'os pour les galgos
Pas d'os pour les galgosPas d'os pour les galgos
Pas d'os pour les galgos
 
Noel était mon nom
Noel était mon nomNoel était mon nom
Noel était mon nom
 
Moustache
MoustacheMoustache
Moustache
 
Mon jumeau
Mon jumeauMon jumeau
Mon jumeau
 
Moi aussi
Moi aussiMoi aussi
Moi aussi
 
Mon atelier
Mon atelierMon atelier
Mon atelier
 
Le cirque du blanc
Le cirque du blancLe cirque du blanc
Le cirque du blanc
 
Les ponctuations
Les ponctuationsLes ponctuations
Les ponctuations
 
L'automobiliste
L'automobilisteL'automobiliste
L'automobiliste
 
La vengeance de mort'omard
La vengeance de mort'omardLa vengeance de mort'omard
La vengeance de mort'omard
 
La quête
La quêteLa quête
La quête
 
La petite souris
La petite sourisLa petite souris
La petite souris
 
Jardin
JardinJardin
Jardin
 
Jojo
JojoJojo
Jojo
 

Bourrasque

  • 1. Le vent dur flagelle les toitures les entretoises vibrent sous l'ardoise en murmures gémissent les murs les croisées des fenêtres se toisent le sol même se dérobe à l'entresol et au sous-sol valsent les parasols Dehors les platanes se courbent et ahanent en gigue sous la tramontane comme pavane J'aime ce vent qui me rend presque dément, et en ferment, de folie je serais son amant. En une délicieuse étreinte je le ferai mort affreuse, et enjôleuse, elle m'entrainera en amoureuse. Ce jour n'est plus, je ne suis plus La Dame m'a prise et de la bise, tel l'embrun, ne flotte que son parfum. Point de chagrin juste manque la fin. Et je suis là prostré,immobile et las de n'être que cet homme à la fenêtre de sa vie