SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  70
Technologie Web - Lexique

Pierre AMMELOOT
Genève – 16 & 17/10/2013
1/17
Pierre Ammeloot, Internet Project Manager
Pierre.Ammeloot@k-expert.com
+41 22 533 20 88

SharePoint & Web specialists team

Skills:
Web Technologies - HTML5
Project Management
Analytics & SEO Specialist

2/17
Knowledge Expert SA
Créé en 2009
17 consultants
5 équipes :
Collaborative Solution,
Web, Mobile, Social & SEO
Introduction
Introduction

•
•
•
•
•

Objectifs
Mots clefs
Evaluation
Plan de travail
Intentions / Démarches
Objectifs

•
•
•
•

Connaitre les repères
Maitriser le vocabulaire du Web
Vernis technique
Connaissance technique minimum
Mots clefs
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•

Adresse IP
IP v4
IP v6
RFC
Commutation de paquet
Internet
WWW
FTP
3G
ADSL / SDSL
Email
SPAM
P2P
VoIP
WiFi
Visiteur Unique

•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•

Sémantique
Microformats
UGC
User centric / Server centric
Hypertext
URL
DNS
Navigateur web
Web 1.0 / Web 2.0
Web Social
Personal Branding
Client / Serveur
Crowd Funding
CPC / CPM
Adwords
Evaluation
Objectifs de l’évaluation :
• Maitriser le vocabulaire
• Approfondir un thème
Vérifications des connaissances :
• Définir les mots clefs par écrit en début de
2éme journée (jeudi 17 octobre)
• Dossier de groupe (à rendre le 1er novembre
sur l’intranet CREA)
Plan de travail
• Intentions /
•
Démarches
•
• Définitions
•
• Un média techniques
• Tour d’horizon
•
• Histoire d’internet

Navigateur
Réseaux Sociaux
Objets
communiquant
Moteurs de
recherches
Intentions / Démarches
Cette formation n’est pas :
• Un cours de programmation web
• Une explication détaillée et exhaustive du
fonctionnement du web
Cette formation est :
• Une découverte autour des technologies web
Définitions
Quelques définitions
•
•
•
•

Internet versus Web
Réseau physique
Adresse IP
Un média technique
Internet VS WEB

Connexion au réseau
Internet
Web

Navigateurs

Email

Outlook

Thunderbird

FTP

P2P

FileZilla

BitTorrent

Grid
computing

VoIP

Skype

Bria

SETI
Réseau physique
Adresse IP
Adresse IP : adresse d’une machine d’une ressource sur internet
IP a été définis dans la RFC-1752 en 1994, depuis ce jour Internet
a doublé de taille tous les 12 mois.
Format d’une adresse :
• IPv4 : 192.9.5.6
• IPv6 : 3ffe:c00:e:0:1::6
Nombre d’adresse :
• IP v4 : maximum 4 294 967 296 (soit 232)
• IP v6 : 340 trillions, trillion, trillion = 3.4 x 10^38 = 2^128
(150 millions d'adresses par personne)
Un média techniques
Les web est un canal de communication !
• Comme d’autres et avec ses spécificités et
ses standards
• Regroupe de nombreuses professions et
expertises techniques (ergonomie,
architecture, référencement, graphisme,
développement, intégration, gestion de
contenu, hébergement, etc.)
Tour d’Horizon
Tour d’horizon

•
•
•
•

Chiffres clés
Les acteurs majeurs
Top 20 Suisse
Top 10 monde
Chiffres clés France
• 2/3 Français se connectent tout les jours
sur Internet. (1)
• 40 millions d’internautes (1)
• 20 millions de mobinautes (1)
• Dailymotion : 114 millions de visiteurs
uniques dans le monde (2) et 12,1 millions
en France. (3)

(1) Médiamétrie, mars 2012 - (2) source ComScore - mai 2011 (3) source Nielsen//NetRatings - février 2012
Chiffres clés Suisse
•
•
•
•
•

4,16 millions d’internautes (1)
77% des ménages raccordés à Internet (2)
90% foyer ont un accès en ADSL (2)
1 borne WiFi public pour 1500 habitants (2)
3,6 millions de mobinautes en 2014 (3)

(1) Institut REMP, 2010 – (2) Mobile Metrics Reports AdMob, juillet 2009 - (3) eMarketer, 2010
Chiffres clés Monde
•
•
•
•
•

2.27 milliard d’internautes (1)
40 millions de membres Viadéo (2)
150 millions sur LinkedIn. (3)
1 Milliard de membres sur Facebook. (4)
Youtube : 4 milliards de vidéos vues
quotidiennement. (5)

(2) Viadéo – (3) Linkedin - (4) Facebook avril. 2012 - (5) Youtube
Chiffres clés Monde

Source : http://bit.ly/S7Js5o
Top 20 Suisse
Les 20 sites les plus visités en Suisse :

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.

Google CH
Facebook
Google
YouTube
Wikipédia
Yahoo!
Windows Live
Ricardo.ch
20 Minuten - 20min.ch
LinkedIn
Volts & Visions 2004 blick.ch

12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.

Twitter
Blogspot.ch
Bluewin
Google DE
Apple Inc.
Amazon.de GmbH
Search.ch
Der Tagesanzeiger
Schweizer Fernsehen

Source : http://www.alexa.com/topsites/countries/CH - Octobre 2012
Top 10 Monde
Les 10 sites les plus visités dans le monde :
Rank Site

Category

UV

Reach

Page Views

Has Ad.

1

facebook.com Social Networks

880 m

51.3%1,000,000 m

Yes

2

youtube.com Online Video

800 m

46.8% 100,000 m

Yes

3

yahoo.com

Web Portals

590 m

34.4%

77,000 m

Yes

4

live.com

Search Engines

490 m

28.7%

84,000 m

Yes

5

msn.com

Web Portals

440 m

25.8%

20,000 m

Yes

6

wikipedia.org Encyclopedias

410 m

23.7%

6,000 m

No

7

blogspot.com Blogging

340 m

19.6%

4,900 m

Yes

8

baidu.com

300 m

17.5% 110,000 m

Yes

9

microsoft.com Software

250 m

14.5%2,500,000 M

Yes

10

qq.com

250 m

14.7%

Yes

Search Engines
Web Portals

39,000 M

Source : http://www.google.com/adplanner/static/top1000/ Juillet 2011
Aujourd’hui

Internet fait partie de notre quotidien
Histoire d’Internet
Histoire d’internet
• Du début au années 2000
• Depuis les années 2000
• La croissance du web en chiffres
Histoire d’internet
Du début aux années 2000 :

•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•

1961 : théorie de la communication par paquet
1966 - 1969 : début d’Arpanet
1972 : Premier Email
1984 : 1 000 ordinateurs connectés
1987 : 10 000 ordinateurs connectés
1989 : 100 000 ordinateurs connectés
1989 : début du Web - Tim Berners-Lee
1990 : disparition d'ARPANET
1991 : annonce publique du World Wide Web
1992 : 1 000 000 ordinateurs connectés
1993 : 1er navigateur web : Mosaic
1994 : création de Yahoo! et du W3C
1996 : 10 000 000 ordinateurs connectés
2000 : explosion de la Bulle internet
Histoire d’internet
Depuis les années 2000 :

• 2000 – 2004 :
•
•
•

émergence du Web 2.0,
montée en puissance de Google,
émergence du Web sémantique

• 2004 – 2008 :
•
•
•

explosion du web social,
hégémonie de Google,
généralisation des métadonnées,

• Depuis 2009 :
•
•

web de données,
grand publique et états prennent conscience des
enjeux
1992
Jun-93
Dec-93
Jun-94
Dec-94
Jun-95
Jan-96
Jun-96
Apr-97
Mar-98
Jan-99
Feb-00
Jan-01
Jan-02
Aug-03
Jan-04
Feb-05
Feb-06
Feb-07
Feb-08
Feb-09
Aug-10
Feb-11

Histoire d’internet

La croissance du Web en chiffres

30000000

25000000

20000000

15000000

10000000

50000000

0

Source : NetCraf - Wikipédia
Navigateurs
Navigateur
• Fonctionnement
• Liste
• Part de marché
Navigateur > Fonctionnement
Liste des navigateurs
Fondés sur :

Gecko :
Camino, Epiphany, IceCat, Iceweasel, Kazehakase, KMeleon, Fennec, Mozilla Firefox, SeaMonkey, Torpark
KHTML ou WebKit :
Abrowse, Arora, Epiphany, Google
Chrome, Chromium, iCab, Konqueror, Midori, MixShark, OmniWeb, re
konq, Safari, Shiira, SRWare Iron, SWK browser, Uzbl, Vespucci
Presto :
Opera, Opera Mini, Opera Mobile, Opera Wii, Nintendo DS
Browser, Nintendo DSi Browser
Trident :
Avant Browser, AOL Explorer, Internet Explorer, Maxthon, Sleipnir
Navigateur > Part de marché
Usage share of Web Browsers

Firefox 22.4%
Safari 7.7%

Chrome 34.21%
Opera 1.61%

I.E. 32.7%
Other 1.38%

Source : http://bit.ly/VadW5b - Statcounter - Monde – Septembre 2012
Réseaux Sociaux
Réseaux Sociaux
•
•
•
•
•

Définition
Historique
Liste
Etre présent ?
Spécificités et atouts
Définition

Réseau
Social
Historique
•
•
•

1997 : naissance de l’un des 1er réseaux sociaux : sixdegrees.
2001 : lancement du réseau social professionnel : Ryze
2003 : lancements :
•
•
•
•

•

2004 : la concurrence s’accentue, lancements :
•
•
•

•
•
•
•
•

Février : Friendster
Mai : Linkedin
Août : Myspace
Novembre: Xing

Janvier : Orkut (propriété de Google),
Février : Facebook
Février : Viaduc (futur Viadeo)

2005 : création de Youtube
2006 : création de la plateforme de micro-blogging Twitter.
2009 : lancement en beta restreinte de Google Wave (septembre)
2010 : lancement en beta de Google Buzz (février)
2011 :
•
•

Mai : entrées en bourse de Linkedin et Renren (Chine)
Juin : lancement de Google + et arrêt de Buzz

Source : http://bit.ly/VhgO64
Liste des réseaux sociaux
Nostrodomus
Vertissimo
Kasavox
Batiactu Réseau
Ecovibio
Tribu BTP
Kozikaza
Linkeol
APCE
Entrepreneurs d'avenir
jesuisentrepreneur.fr
Profil-Auto-entrepreneurs
Wizbii
Freelanced.com
Freelance-informatique
GLAM
expeert
réseau social de partage
d'expertises
Vox Avocats
lawyrs.net
The Lawyers Network
Pacioli
Réseau des consultants
formateurs
Formareso
Docatus
Esanum
Medext
Qualileo
Muxi
Finroad
enviMotion
Planète-Attitude
Wizness

In-Deed
DDnetwork
Wiserearth
Tinkuy.fr
Sustainatwork
Social-Planet
Newmanity.org
Santelog
Carenity
Diabspace
Medeclic
Le Réseau santé social
Linkedin
Viadeo
Urban Linker
1000busi
Yupeek
Reseaubusiness
Worker
Dogfinance
ANMV
ZeVillage
Ditwin Emploi
Lesjeudis.com
QAPA
Huzz.com
Tripteaser.fr
Rezotour
TripAdvisor
Qui veut partir.com
MonNuage
Fou de voyage
GEO.fr
Vacancéo
Montrip.com

GuestToGuest
Hejorama
Wipolo
Marmarafit
Monlookea.fr
Planet-voyage.com
Sportforus
WanaSport
Widiwici
SportsReseau
MeetnSport
Cleec
SportFiler
Agence Sportive
Rdvsportif.com
Je fais du sport
Sport-et-loisirs
Facebook
Foursquare
Hellotipi
Kindo.com
Tribuweb.com
Netlog
Orkut
Copains d'avant
PhotodeClasse.com
Collègues.fr
Yoocasa
Peuplade
Voisineo
Supermarmite
vivrelevin
Livemyfood !
Mme Le Figaro - Recettes
WebCaviste

Cuisiner.com
iTaste
Buzzimmo
AppartInfo
reseau-social-immobilier
ImmoWebPartner
Whozimmo
CmonAgent
gulli.
tfou
jedessine.com
Club Penguin
Wilby
Amuse World
Harumika
Simply Land
Mamba nation
Habbo
Flick’R
Picasa
Fotolog
DarQroom
Vivabook
monicono.com
Joomeo
Food Reporter
My Major Company
Jamendo
Musity
Deezer
Noomiz
Soundcloud
8tracks
MetalShip
Woopets

Mypety
Dogcity
Wamiz
MonFidelAmi
Pinterest
Digikaa
Doyoucom
Busibook
Agrilink
Haxoneo
SEAT
Motorlegend
Quintonic
Yuuby !
Qype
Beansight
Dismoioù
Look&Wear
Oedoo
Hopee
Twitter
OneToUs
Etre présent ?
Les réseaux sociaux permettent :
• D’établir une communication privilégié avec
ses «fans»
• Un retour rapide des utilisateurs sur nos
actions
• Un engagement de nos «fans»
• D’avoir une image jeune et dynamique
Spécificités et atouts

•
•
•
•

Notion de communauté
Facebook
LinkedIn / Viadeo
Twitter
Spécificités et atouts
Notion de communauté :
Une communauté est :
• Un ensemble de personne ayant un intérêt commun :
•
•
•

•

un produit,
une marque,
une passion

Un espace d’échanges de discussion :
•
•
•

bon plan,
avis positif ou négatif,
recommandations

Pour une marque cela
permet d’être visible et
accessible.
Spécificités et atouts
LinkedIn / Viadéo :

Quel intérêt ?
• Réseaux professionnel
• Adapté au B2B
• Se constituer un réseau d’expert
• Recruter
• Trouver un prestataire
Spécificités et atouts
Facebook :

Quel intérêt ?
• Réseau personnel
• 50% des internautes Français
• 77% des internautes Suisse
• Permet d’accroitre la notoriété et l’influence
d’une marque
• La publicité Facebook permet de définir
facilement la cible à toucher :
•
•

localisation, goûts, intérêts, lieux de résidence,
âge, catégorie sociaux professionnel,
Spécificités et atouts
Twitter :

Quel intérêt ?
• Echanger dans un format court
(140 caractères)
• Faire de la veille
• Adapté aux situations de mobilité
Sur Twitter il faut participer pour exister !
Moteurs de recherche
Moteurs de recherches

• Définition
• Moteurs de recherche
•
•
•
•

Yahoo!
Google
Bing
Duck Duck Go
Définitions
• Application Web
• Retrouver des ressources associés à un
mot clef quelconque
• Composé de :
• Robots (crawlers)
• Base de données (index)
• Page de recherche
Moteurs de recherche
Les principaux moteurs de recherche :
•
•
•
•

Yahoo!
Google
Bing
Duck Duck Go
Yahoo!
• Janvier 1994 : création de Yahoo! par David
Filo et Jerry Yang étudiants à Standford
• 1995 : création de l’entreprise
• 12 avril 1996 : Yahoo! entre en bourse
• Septembre 1996 : lancement en Europe
• 2004 : Yahoo! est le site web le plus visité au
monde
• Mars 2005 : rachat de FlickR
Google
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•

1995 - 1997 avant Google : rencontre de Larry Page et Sergey Brin
1996 : projet «BackRub», particularité analyser les "backlinks" des pages à
classer, création du PageRank
1998 : 1 Terabit de stockage, premier financement de 100k$.
Septembre 1998 : création de Google Inc.
Décembre 1998 : Google classé dans les 100 meilleurs sites au monde par PC
Magasine
1999 : déménagement à Palo Alto, 8 employés, 500.000 requêtes quotidiennes
Juin 1999 : nouveau financement de 25 m$
Fin 1999 : fin de la version beta de Google, cap des 3m de requêtes par jour
Mai 2000 : internationalisation du moteur de recherche (10 langues)
Juin 2000 : 1 Milliard de pages dans l’index
Octobre 2000 : création de Google Adwords
Fin 2000 : 100 millions de requêtes par jour (en moyenne 1 000
requêtes/seconde)
Fin 2001 : moteur de recherche en 26 langues, sortie de Google Image avec une
base de 250m d’images
2002 : Google Adwords passe au CPC, lancement de Google News
2003 : résultat de Adsence en forte hausse
Google
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•

•

2004 : moteur de recherche en 100 langues, index de 6 milliards de documents
(4,28 milliards de pages, plus 880 millions d'images, plus 845 millions de
messages de USENET, plus une collection croissante de documents divers)
Avril 2004 : lancement de "GMails" (capacité de stockage 1Go), annonce de
l’introduction en bourse
Juillet 2004 : rachat de Picasa Inc, + de 100 datacenters
Fin 2004 : index de 8 milliards de documents
2005 : lancement de Google Map, de Google Translate, et de Google Analytics
2006 : lancement de Google Calendar, de Google Trends, de Google
Books, acquisition de Youtube et lancement de Google Doc
2007 : lancement de Google Apps, d’Androïd
2008 . Lancement de Google Chrome, de Google Site, Google «Street View»
2009 : lancement de Chrome OS, accord avec Twitter recherche en temps réel,
2010 : moteur de recherche en 150 langues, nouvelle charte «privacy
principles», nouveau filtre adulte sur Youtube, publication du «Transparency
Report», 200m $ de sponsoring à des associations à but non lucrative, Chrome
atteint la barre des 120m d’utilisateurs, nouvelle page d’accueil
20011 : Google continue à investir dans les énergies renouvelables, dans l'art et
dans les actions caritatives
Bing
MSN Search
• MSN Search, lancé à l'automne 1998, comprenait un moteur de
recherche, un index et un robot d'indexation. Il utilisait les résultats de
recherche d'Inktomi
• Début 1999, la version de MSN Search montrait les résultats de recherche
de Looksmart mélangés avec ceux d'Inktomi, sauf pour une courte période
en 1999, pendant laquelle les résultats provenaient d'AltaVista
• Par la suite, Microsoft développa MSN Search pour fournir ses propres
résultats de recherche (listes d'adresses Web, avec des exemples de
contenus correspondant à la demande de l'utilisateur), un index
hebdomadaire ou quotidien de ce qui avait changé. Les améliorations
commencèrent, en tant que version béta, en novembre 2004 (basées sur
plusieurs années de recherche), et se poursuivirent, en version
commerciale, en février 2005
• La recherche d'images fut améliorée en intégrant le moteur tiers, Picsearch.
Le service commença également à fournir ses propres résultats de
recherche à d'autres moteurs de recherche, dans le but de renforcer son
implantation et sa prédominance dans ce secteur
Bing
Windows Live Search
• La première version béta publique de Windows Live Search fut dévoilée le 8
mars 2006 et la version finale fut mise en ligne le 11 septembre 2006, en
remplacement de MSN Search
• Le nouveau moteur de recherche offrait aux utilisateurs la possibilité de
chercher des types d'informations spécifiques en utilisant des onglets tels
que «Web», «news», «images», «musique», «bureau», «disques
locaux», ainsi qu'Encarta
• Windows Live Search visait à rendre ses plus de 2,5 milliards de requêtes
mensuelles « plus utiles, en fournissant aux consommateurs un meilleur
accès à l'information et des réponses plus précises à leurs questions ». Un
menu de configuration était disponible pour personnaliser le moteur de
recherche par défaut dans le Navigateur Web Internet Explorer
• Lors du passage de MSN Search à Windows Live Search, Microsoft cessa
d'utiliser Picsearch et commença à utiliser son propre moteur de recherche
d'images, basé sur un algorithme propriétaire de recherches
Bing
Live Search
• Le 21 mars 2007, Microsoft annonçait qu'il séparait le
développement de moteurs de recherches de la famille de services
Windows Live, renommant ce service en Live Search
• Dans la continuité, Windows Live Expo fut interrompu le 31 juillet
2008. Peu après, Live Search Macros, un service qui permettait aux
utilisateurs de créer leur propre moteur de recherche ou d'utiliser des
macros créées par d'autres utilisateurs fut interrompu à son tour
• Le 15 mai 2009, Live Product Upload, un service qui permettait aux
commerciaux de télécharger des informations sur Live Search
Products, fut interrompu. La réorganisation finale, devenue « Live
Search QnA » fut renommée en « MSN QnA » le 18 février
2009, pour être interrompue à son tour le 21 mai 2009
• Microsoft reconnut par la suite qu'il n'y aurait pas d'issue tant que le
mot « Live » resterait dans la marque. Afin de créer une nouvelle
identité pour les services de moteur de recherches de Microsoft, Live
Search fut officiellement remplacé par Bing le 3 juin 2009
Duck Duck Go
•
•
•
•

•
•

Septembre 2008 : création de DuckDuckGo par Gabriel
Weinberg
Août 2010, DuckDuckGo introduit la recherche anonyme
Septembre 2010 : embauche du premier employé, Tighe Caine
Octobre 2011 : l'Union Square Ventures investit dans
DuckDuckGo
Union Square Brad Burnham déclare : « Nous avons investi
dans DuckDuckGo parce que nous sommes convaincus qu'il
n'était pas seulement possible de changer la base de la
concurrence dans la recherche, mais qu'il était temps de le faire
»
Novembre 2011 : Linux Mint signe un accord exclusif avec
DuckDuckGo pour sa mise en place au sein de la distribution
Linux Mint 12
Février 2012 : barre symbolique du million de recherches par
jour
Dossier de synthèse
Moteurs de recherches
Navigateurs
Réseaux Sociaux
Histoire d’internet
Objets communiquant
Objets communiquant

• Définitions
• Vidéo
• Exemples
Définitions

• Internet dans le monde physique
• Objet communiquant ou Internet des objets
Vidéo
Vidéo TEDx Paris 2011 - rafi Haladjian
L'Internet des objets
http://www.youtube.com/watch?v=T68CLqAIA
dg
http://www.youtube.com/watch?v=b5cJVOETy
cs
Exemples
Présence en ligne
SEO / SEM
• Trafic
•
«qualifié»
• Google
•
Adresses
•
• Présence / •
Visibilité
• Longue
•
traine
• HTML / CSS •

Méta
•
informations •
Balise «title» •
Balise «alt» •
Contenu
dupliqué
•
URLRewriting
•
Backlink

Trust Rank
robots.txt
Sitemap
Yahoo Site
Explorer
Taux de
conversion
Test A / B
Périphériques
Périphériques

• Historique et chiffres
Historique
•
•
•
•

1 milliard de Smartphone dans le monde
1996 : 1er smartphone : Nokia Comunicator
2007 : lancement de l’iPhone par Apple tournant
Accélération la dernière année :
•
•
•

3e trimestre 2011 : 708 millions d’unités
2e trimestre 2012 : 959 millions d’unités
3e trimestre 2012 : 1 038 millions d’unités

•
•

1 milliard de smartphones en 16 ans
trois ans pour atteindre le 2ème milliard

•

Aujourd’hui 1 humain sur 7 équipé d’un smartphone

Source : Strategy Analytics
Evènementiel
autour du Web
Events
•
•
•
•
•
•
•
•
•

Le Web
RDWeb
First
Lift
Hub Forum
eCom
Web Event Lyon
Rezonance
StartUp Week-End

• BarCamp
• TED
• AppDays

Plus d’informations sur :
http://bit.ly/RIjfIX

Contenu connexe

Similaire à Cours technologie web débutant CREA Digital 2 - 10/2013

Similaire à Cours technologie web débutant CREA Digital 2 - 10/2013 (20)

Chiffres clés
Chiffres clésChiffres clés
Chiffres clés
 
Chiffres clés
Chiffres clésChiffres clés
Chiffres clés
 
Webdesign Passe Present et Present Part2
Webdesign Passe Present et Present Part2Webdesign Passe Present et Present Part2
Webdesign Passe Present et Present Part2
 
HISTOIRE ET PANORAMA DU WEB À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE L'IMAGE ET DE...
HISTOIRE ET PANORAMA DU WEB À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE L'IMAGE ET DE...HISTOIRE ET PANORAMA DU WEB À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE L'IMAGE ET DE...
HISTOIRE ET PANORAMA DU WEB À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE L'IMAGE ET DE...
 
Les Nouveaux Standards et leur implémentation dans les navigateurs modernes
Les Nouveaux Standards et leur implémentation dans les navigateurs modernesLes Nouveaux Standards et leur implémentation dans les navigateurs modernes
Les Nouveaux Standards et leur implémentation dans les navigateurs modernes
 
Web 2.0 GTI780 & MTI780 ETS A09
Web 2.0  GTI780 & MTI780  ETS  A09Web 2.0  GTI780 & MTI780  ETS  A09
Web 2.0 GTI780 & MTI780 ETS A09
 
Les nouveautés d’HTML5 et IE11 en action
Les nouveautés d’HTML5 et IE11 en actionLes nouveautés d’HTML5 et IE11 en action
Les nouveautés d’HTML5 et IE11 en action
 
DevoxxFR Présentation des portails en 2014
DevoxxFR Présentation des portails en 2014DevoxxFR Présentation des portails en 2014
DevoxxFR Présentation des portails en 2014
 
Le Web est la plateforme - #Frenchtech
Le Web est la plateforme - #FrenchtechLe Web est la plateforme - #Frenchtech
Le Web est la plateforme - #Frenchtech
 
Compatibilité Internet Explorer : pour le meilleur et pour le pire!
Compatibilité Internet Explorer : pour le meilleur et pour le pire!Compatibilité Internet Explorer : pour le meilleur et pour le pire!
Compatibilité Internet Explorer : pour le meilleur et pour le pire!
 
Radio france webcom montréal
Radio france webcom montréalRadio france webcom montréal
Radio france webcom montréal
 
HTML5 W3C Conference Euratechnologie
HTML5 W3C Conference EuratechnologieHTML5 W3C Conference Euratechnologie
HTML5 W3C Conference Euratechnologie
 
Amorcez et développez votre internationalisation grâce au web
Amorcez et développez votre internationalisation grâce au webAmorcez et développez votre internationalisation grâce au web
Amorcez et développez votre internationalisation grâce au web
 
Web 2.0 : Quelles applications ?
Web 2.0 : Quelles applications ?Web 2.0 : Quelles applications ?
Web 2.0 : Quelles applications ?
 
CM_Web.pdf
CM_Web.pdfCM_Web.pdf
CM_Web.pdf
 
Plateforme opendata ouverte par In Cité Solution
Plateforme opendata ouverte par In Cité SolutionPlateforme opendata ouverte par In Cité Solution
Plateforme opendata ouverte par In Cité Solution
 
Drupagora 2013 : Drupal8 et Symfony2, quel impact ?
Drupagora 2013 : Drupal8 et Symfony2, quel impact ?Drupagora 2013 : Drupal8 et Symfony2, quel impact ?
Drupagora 2013 : Drupal8 et Symfony2, quel impact ?
 
Parlons App Economie : du dev à l'usage
Parlons App Economie : du dev à l'usageParlons App Economie : du dev à l'usage
Parlons App Economie : du dev à l'usage
 
Techniques d’accélération des pages Web
Techniques d’accélération des pages WebTechniques d’accélération des pages Web
Techniques d’accélération des pages Web
 
[Chambé-Carnet] Web Mobile : quelles opportunités, quels moyens ?
[Chambé-Carnet] Web Mobile : quelles opportunités, quels moyens ?[Chambé-Carnet] Web Mobile : quelles opportunités, quels moyens ?
[Chambé-Carnet] Web Mobile : quelles opportunités, quels moyens ?
 

Plus de Pierre Ammeloot

Conférence web marketing automation à WebInAlps 2015 - Grenoble
Conférence web marketing automation à WebInAlps 2015 - GrenobleConférence web marketing automation à WebInAlps 2015 - Grenoble
Conférence web marketing automation à WebInAlps 2015 - Grenoble
Pierre Ammeloot
 

Plus de Pierre Ammeloot (8)

Présentation RGPD/GDPR 2018
Présentation RGPD/GDPR 2018Présentation RGPD/GDPR 2018
Présentation RGPD/GDPR 2018
 
Présentation Marketing Automation 2017
Présentation Marketing Automation 2017Présentation Marketing Automation 2017
Présentation Marketing Automation 2017
 
La révolution ChatBot ou comment dompter Messenger Platform
La révolution ChatBot ou comment dompter Messenger PlatformLa révolution ChatBot ou comment dompter Messenger Platform
La révolution ChatBot ou comment dompter Messenger Platform
 
Conférence web marketing automation à WebInAlps 2015 - Grenoble
Conférence web marketing automation à WebInAlps 2015 - GrenobleConférence web marketing automation à WebInAlps 2015 - Grenoble
Conférence web marketing automation à WebInAlps 2015 - Grenoble
 
Conférence - facteurs clés de succès pour implémenter une organisation hom...
Conférence - facteurs clés de succès pour implémenter une organisation hom...Conférence - facteurs clés de succès pour implémenter une organisation hom...
Conférence - facteurs clés de succès pour implémenter une organisation hom...
 
Cours SEO débutant Polycom Lausanne
Cours SEO débutant Polycom LausanneCours SEO débutant Polycom Lausanne
Cours SEO débutant Polycom Lausanne
 
Cours SEO / Référencement Naturel - août 2013
Cours SEO / Référencement Naturel - août 2013Cours SEO / Référencement Naturel - août 2013
Cours SEO / Référencement Naturel - août 2013
 
Formation Clévacances Rhône-Alpes - Juillet 2010
Formation Clévacances Rhône-Alpes - Juillet 2010Formation Clévacances Rhône-Alpes - Juillet 2010
Formation Clévacances Rhône-Alpes - Juillet 2010
 

Cours technologie web débutant CREA Digital 2 - 10/2013

  • 1. Technologie Web - Lexique Pierre AMMELOOT Genève – 16 & 17/10/2013 1/17
  • 2. Pierre Ammeloot, Internet Project Manager Pierre.Ammeloot@k-expert.com +41 22 533 20 88 SharePoint & Web specialists team Skills: Web Technologies - HTML5 Project Management Analytics & SEO Specialist 2/17
  • 3. Knowledge Expert SA Créé en 2009 17 consultants 5 équipes : Collaborative Solution, Web, Mobile, Social & SEO
  • 6. Objectifs • • • • Connaitre les repères Maitriser le vocabulaire du Web Vernis technique Connaissance technique minimum
  • 7. Mots clefs • • • • • • • • • • • • • • • • Adresse IP IP v4 IP v6 RFC Commutation de paquet Internet WWW FTP 3G ADSL / SDSL Email SPAM P2P VoIP WiFi Visiteur Unique • • • • • • • • • • • • • • • Sémantique Microformats UGC User centric / Server centric Hypertext URL DNS Navigateur web Web 1.0 / Web 2.0 Web Social Personal Branding Client / Serveur Crowd Funding CPC / CPM Adwords
  • 8. Evaluation Objectifs de l’évaluation : • Maitriser le vocabulaire • Approfondir un thème Vérifications des connaissances : • Définir les mots clefs par écrit en début de 2éme journée (jeudi 17 octobre) • Dossier de groupe (à rendre le 1er novembre sur l’intranet CREA)
  • 9. Plan de travail • Intentions / • Démarches • • Définitions • • Un média techniques • Tour d’horizon • • Histoire d’internet Navigateur Réseaux Sociaux Objets communiquant Moteurs de recherches
  • 10. Intentions / Démarches Cette formation n’est pas : • Un cours de programmation web • Une explication détaillée et exhaustive du fonctionnement du web Cette formation est : • Une découverte autour des technologies web
  • 12. Quelques définitions • • • • Internet versus Web Réseau physique Adresse IP Un média technique
  • 13. Internet VS WEB Connexion au réseau Internet Web Navigateurs Email Outlook Thunderbird FTP P2P FileZilla BitTorrent Grid computing VoIP Skype Bria SETI
  • 15. Adresse IP Adresse IP : adresse d’une machine d’une ressource sur internet IP a été définis dans la RFC-1752 en 1994, depuis ce jour Internet a doublé de taille tous les 12 mois. Format d’une adresse : • IPv4 : 192.9.5.6 • IPv6 : 3ffe:c00:e:0:1::6 Nombre d’adresse : • IP v4 : maximum 4 294 967 296 (soit 232) • IP v6 : 340 trillions, trillion, trillion = 3.4 x 10^38 = 2^128 (150 millions d'adresses par personne)
  • 16. Un média techniques Les web est un canal de communication ! • Comme d’autres et avec ses spécificités et ses standards • Regroupe de nombreuses professions et expertises techniques (ergonomie, architecture, référencement, graphisme, développement, intégration, gestion de contenu, hébergement, etc.)
  • 18. Tour d’horizon • • • • Chiffres clés Les acteurs majeurs Top 20 Suisse Top 10 monde
  • 19. Chiffres clés France • 2/3 Français se connectent tout les jours sur Internet. (1) • 40 millions d’internautes (1) • 20 millions de mobinautes (1) • Dailymotion : 114 millions de visiteurs uniques dans le monde (2) et 12,1 millions en France. (3) (1) Médiamétrie, mars 2012 - (2) source ComScore - mai 2011 (3) source Nielsen//NetRatings - février 2012
  • 20. Chiffres clés Suisse • • • • • 4,16 millions d’internautes (1) 77% des ménages raccordés à Internet (2) 90% foyer ont un accès en ADSL (2) 1 borne WiFi public pour 1500 habitants (2) 3,6 millions de mobinautes en 2014 (3) (1) Institut REMP, 2010 – (2) Mobile Metrics Reports AdMob, juillet 2009 - (3) eMarketer, 2010
  • 21. Chiffres clés Monde • • • • • 2.27 milliard d’internautes (1) 40 millions de membres Viadéo (2) 150 millions sur LinkedIn. (3) 1 Milliard de membres sur Facebook. (4) Youtube : 4 milliards de vidéos vues quotidiennement. (5) (2) Viadéo – (3) Linkedin - (4) Facebook avril. 2012 - (5) Youtube
  • 22. Chiffres clés Monde Source : http://bit.ly/S7Js5o
  • 23. Top 20 Suisse Les 20 sites les plus visités en Suisse : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. Google CH Facebook Google YouTube Wikipédia Yahoo! Windows Live Ricardo.ch 20 Minuten - 20min.ch LinkedIn Volts & Visions 2004 blick.ch 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. Twitter Blogspot.ch Bluewin Google DE Apple Inc. Amazon.de GmbH Search.ch Der Tagesanzeiger Schweizer Fernsehen Source : http://www.alexa.com/topsites/countries/CH - Octobre 2012
  • 24. Top 10 Monde Les 10 sites les plus visités dans le monde : Rank Site Category UV Reach Page Views Has Ad. 1 facebook.com Social Networks 880 m 51.3%1,000,000 m Yes 2 youtube.com Online Video 800 m 46.8% 100,000 m Yes 3 yahoo.com Web Portals 590 m 34.4% 77,000 m Yes 4 live.com Search Engines 490 m 28.7% 84,000 m Yes 5 msn.com Web Portals 440 m 25.8% 20,000 m Yes 6 wikipedia.org Encyclopedias 410 m 23.7% 6,000 m No 7 blogspot.com Blogging 340 m 19.6% 4,900 m Yes 8 baidu.com 300 m 17.5% 110,000 m Yes 9 microsoft.com Software 250 m 14.5%2,500,000 M Yes 10 qq.com 250 m 14.7% Yes Search Engines Web Portals 39,000 M Source : http://www.google.com/adplanner/static/top1000/ Juillet 2011
  • 27. Histoire d’internet • Du début au années 2000 • Depuis les années 2000 • La croissance du web en chiffres
  • 28. Histoire d’internet Du début aux années 2000 : • • • • • • • • • • • • • • 1961 : théorie de la communication par paquet 1966 - 1969 : début d’Arpanet 1972 : Premier Email 1984 : 1 000 ordinateurs connectés 1987 : 10 000 ordinateurs connectés 1989 : 100 000 ordinateurs connectés 1989 : début du Web - Tim Berners-Lee 1990 : disparition d'ARPANET 1991 : annonce publique du World Wide Web 1992 : 1 000 000 ordinateurs connectés 1993 : 1er navigateur web : Mosaic 1994 : création de Yahoo! et du W3C 1996 : 10 000 000 ordinateurs connectés 2000 : explosion de la Bulle internet
  • 29. Histoire d’internet Depuis les années 2000 : • 2000 – 2004 : • • • émergence du Web 2.0, montée en puissance de Google, émergence du Web sémantique • 2004 – 2008 : • • • explosion du web social, hégémonie de Google, généralisation des métadonnées, • Depuis 2009 : • • web de données, grand publique et états prennent conscience des enjeux
  • 34. Liste des navigateurs Fondés sur : Gecko : Camino, Epiphany, IceCat, Iceweasel, Kazehakase, KMeleon, Fennec, Mozilla Firefox, SeaMonkey, Torpark KHTML ou WebKit : Abrowse, Arora, Epiphany, Google Chrome, Chromium, iCab, Konqueror, Midori, MixShark, OmniWeb, re konq, Safari, Shiira, SRWare Iron, SWK browser, Uzbl, Vespucci Presto : Opera, Opera Mini, Opera Mobile, Opera Wii, Nintendo DS Browser, Nintendo DSi Browser Trident : Avant Browser, AOL Explorer, Internet Explorer, Maxthon, Sleipnir
  • 35. Navigateur > Part de marché Usage share of Web Browsers Firefox 22.4% Safari 7.7% Chrome 34.21% Opera 1.61% I.E. 32.7% Other 1.38% Source : http://bit.ly/VadW5b - Statcounter - Monde – Septembre 2012
  • 39. Historique • • • 1997 : naissance de l’un des 1er réseaux sociaux : sixdegrees. 2001 : lancement du réseau social professionnel : Ryze 2003 : lancements : • • • • • 2004 : la concurrence s’accentue, lancements : • • • • • • • • Février : Friendster Mai : Linkedin Août : Myspace Novembre: Xing Janvier : Orkut (propriété de Google), Février : Facebook Février : Viaduc (futur Viadeo) 2005 : création de Youtube 2006 : création de la plateforme de micro-blogging Twitter. 2009 : lancement en beta restreinte de Google Wave (septembre) 2010 : lancement en beta de Google Buzz (février) 2011 : • • Mai : entrées en bourse de Linkedin et Renren (Chine) Juin : lancement de Google + et arrêt de Buzz Source : http://bit.ly/VhgO64
  • 40. Liste des réseaux sociaux Nostrodomus Vertissimo Kasavox Batiactu Réseau Ecovibio Tribu BTP Kozikaza Linkeol APCE Entrepreneurs d'avenir jesuisentrepreneur.fr Profil-Auto-entrepreneurs Wizbii Freelanced.com Freelance-informatique GLAM expeert réseau social de partage d'expertises Vox Avocats lawyrs.net The Lawyers Network Pacioli Réseau des consultants formateurs Formareso Docatus Esanum Medext Qualileo Muxi Finroad enviMotion Planète-Attitude Wizness In-Deed DDnetwork Wiserearth Tinkuy.fr Sustainatwork Social-Planet Newmanity.org Santelog Carenity Diabspace Medeclic Le Réseau santé social Linkedin Viadeo Urban Linker 1000busi Yupeek Reseaubusiness Worker Dogfinance ANMV ZeVillage Ditwin Emploi Lesjeudis.com QAPA Huzz.com Tripteaser.fr Rezotour TripAdvisor Qui veut partir.com MonNuage Fou de voyage GEO.fr Vacancéo Montrip.com GuestToGuest Hejorama Wipolo Marmarafit Monlookea.fr Planet-voyage.com Sportforus WanaSport Widiwici SportsReseau MeetnSport Cleec SportFiler Agence Sportive Rdvsportif.com Je fais du sport Sport-et-loisirs Facebook Foursquare Hellotipi Kindo.com Tribuweb.com Netlog Orkut Copains d'avant PhotodeClasse.com Collègues.fr Yoocasa Peuplade Voisineo Supermarmite vivrelevin Livemyfood ! Mme Le Figaro - Recettes WebCaviste Cuisiner.com iTaste Buzzimmo AppartInfo reseau-social-immobilier ImmoWebPartner Whozimmo CmonAgent gulli. tfou jedessine.com Club Penguin Wilby Amuse World Harumika Simply Land Mamba nation Habbo Flick’R Picasa Fotolog DarQroom Vivabook monicono.com Joomeo Food Reporter My Major Company Jamendo Musity Deezer Noomiz Soundcloud 8tracks MetalShip Woopets Mypety Dogcity Wamiz MonFidelAmi Pinterest Digikaa Doyoucom Busibook Agrilink Haxoneo SEAT Motorlegend Quintonic Yuuby ! Qype Beansight Dismoioù Look&Wear Oedoo Hopee Twitter OneToUs
  • 41. Etre présent ? Les réseaux sociaux permettent : • D’établir une communication privilégié avec ses «fans» • Un retour rapide des utilisateurs sur nos actions • Un engagement de nos «fans» • D’avoir une image jeune et dynamique
  • 42. Spécificités et atouts • • • • Notion de communauté Facebook LinkedIn / Viadeo Twitter
  • 43. Spécificités et atouts Notion de communauté : Une communauté est : • Un ensemble de personne ayant un intérêt commun : • • • • un produit, une marque, une passion Un espace d’échanges de discussion : • • • bon plan, avis positif ou négatif, recommandations Pour une marque cela permet d’être visible et accessible.
  • 44. Spécificités et atouts LinkedIn / Viadéo : Quel intérêt ? • Réseaux professionnel • Adapté au B2B • Se constituer un réseau d’expert • Recruter • Trouver un prestataire
  • 45. Spécificités et atouts Facebook : Quel intérêt ? • Réseau personnel • 50% des internautes Français • 77% des internautes Suisse • Permet d’accroitre la notoriété et l’influence d’une marque • La publicité Facebook permet de définir facilement la cible à toucher : • • localisation, goûts, intérêts, lieux de résidence, âge, catégorie sociaux professionnel,
  • 46. Spécificités et atouts Twitter : Quel intérêt ? • Echanger dans un format court (140 caractères) • Faire de la veille • Adapté aux situations de mobilité Sur Twitter il faut participer pour exister !
  • 48. Moteurs de recherches • Définition • Moteurs de recherche • • • • Yahoo! Google Bing Duck Duck Go
  • 49. Définitions • Application Web • Retrouver des ressources associés à un mot clef quelconque • Composé de : • Robots (crawlers) • Base de données (index) • Page de recherche
  • 50. Moteurs de recherche Les principaux moteurs de recherche : • • • • Yahoo! Google Bing Duck Duck Go
  • 51. Yahoo! • Janvier 1994 : création de Yahoo! par David Filo et Jerry Yang étudiants à Standford • 1995 : création de l’entreprise • 12 avril 1996 : Yahoo! entre en bourse • Septembre 1996 : lancement en Europe • 2004 : Yahoo! est le site web le plus visité au monde • Mars 2005 : rachat de FlickR
  • 52. Google • • • • • • • • • • • • • • • 1995 - 1997 avant Google : rencontre de Larry Page et Sergey Brin 1996 : projet «BackRub», particularité analyser les "backlinks" des pages à classer, création du PageRank 1998 : 1 Terabit de stockage, premier financement de 100k$. Septembre 1998 : création de Google Inc. Décembre 1998 : Google classé dans les 100 meilleurs sites au monde par PC Magasine 1999 : déménagement à Palo Alto, 8 employés, 500.000 requêtes quotidiennes Juin 1999 : nouveau financement de 25 m$ Fin 1999 : fin de la version beta de Google, cap des 3m de requêtes par jour Mai 2000 : internationalisation du moteur de recherche (10 langues) Juin 2000 : 1 Milliard de pages dans l’index Octobre 2000 : création de Google Adwords Fin 2000 : 100 millions de requêtes par jour (en moyenne 1 000 requêtes/seconde) Fin 2001 : moteur de recherche en 26 langues, sortie de Google Image avec une base de 250m d’images 2002 : Google Adwords passe au CPC, lancement de Google News 2003 : résultat de Adsence en forte hausse
  • 53. Google • • • • • • • • • • • 2004 : moteur de recherche en 100 langues, index de 6 milliards de documents (4,28 milliards de pages, plus 880 millions d'images, plus 845 millions de messages de USENET, plus une collection croissante de documents divers) Avril 2004 : lancement de "GMails" (capacité de stockage 1Go), annonce de l’introduction en bourse Juillet 2004 : rachat de Picasa Inc, + de 100 datacenters Fin 2004 : index de 8 milliards de documents 2005 : lancement de Google Map, de Google Translate, et de Google Analytics 2006 : lancement de Google Calendar, de Google Trends, de Google Books, acquisition de Youtube et lancement de Google Doc 2007 : lancement de Google Apps, d’Androïd 2008 . Lancement de Google Chrome, de Google Site, Google «Street View» 2009 : lancement de Chrome OS, accord avec Twitter recherche en temps réel, 2010 : moteur de recherche en 150 langues, nouvelle charte «privacy principles», nouveau filtre adulte sur Youtube, publication du «Transparency Report», 200m $ de sponsoring à des associations à but non lucrative, Chrome atteint la barre des 120m d’utilisateurs, nouvelle page d’accueil 20011 : Google continue à investir dans les énergies renouvelables, dans l'art et dans les actions caritatives
  • 54. Bing MSN Search • MSN Search, lancé à l'automne 1998, comprenait un moteur de recherche, un index et un robot d'indexation. Il utilisait les résultats de recherche d'Inktomi • Début 1999, la version de MSN Search montrait les résultats de recherche de Looksmart mélangés avec ceux d'Inktomi, sauf pour une courte période en 1999, pendant laquelle les résultats provenaient d'AltaVista • Par la suite, Microsoft développa MSN Search pour fournir ses propres résultats de recherche (listes d'adresses Web, avec des exemples de contenus correspondant à la demande de l'utilisateur), un index hebdomadaire ou quotidien de ce qui avait changé. Les améliorations commencèrent, en tant que version béta, en novembre 2004 (basées sur plusieurs années de recherche), et se poursuivirent, en version commerciale, en février 2005 • La recherche d'images fut améliorée en intégrant le moteur tiers, Picsearch. Le service commença également à fournir ses propres résultats de recherche à d'autres moteurs de recherche, dans le but de renforcer son implantation et sa prédominance dans ce secteur
  • 55. Bing Windows Live Search • La première version béta publique de Windows Live Search fut dévoilée le 8 mars 2006 et la version finale fut mise en ligne le 11 septembre 2006, en remplacement de MSN Search • Le nouveau moteur de recherche offrait aux utilisateurs la possibilité de chercher des types d'informations spécifiques en utilisant des onglets tels que «Web», «news», «images», «musique», «bureau», «disques locaux», ainsi qu'Encarta • Windows Live Search visait à rendre ses plus de 2,5 milliards de requêtes mensuelles « plus utiles, en fournissant aux consommateurs un meilleur accès à l'information et des réponses plus précises à leurs questions ». Un menu de configuration était disponible pour personnaliser le moteur de recherche par défaut dans le Navigateur Web Internet Explorer • Lors du passage de MSN Search à Windows Live Search, Microsoft cessa d'utiliser Picsearch et commença à utiliser son propre moteur de recherche d'images, basé sur un algorithme propriétaire de recherches
  • 56. Bing Live Search • Le 21 mars 2007, Microsoft annonçait qu'il séparait le développement de moteurs de recherches de la famille de services Windows Live, renommant ce service en Live Search • Dans la continuité, Windows Live Expo fut interrompu le 31 juillet 2008. Peu après, Live Search Macros, un service qui permettait aux utilisateurs de créer leur propre moteur de recherche ou d'utiliser des macros créées par d'autres utilisateurs fut interrompu à son tour • Le 15 mai 2009, Live Product Upload, un service qui permettait aux commerciaux de télécharger des informations sur Live Search Products, fut interrompu. La réorganisation finale, devenue « Live Search QnA » fut renommée en « MSN QnA » le 18 février 2009, pour être interrompue à son tour le 21 mai 2009 • Microsoft reconnut par la suite qu'il n'y aurait pas d'issue tant que le mot « Live » resterait dans la marque. Afin de créer une nouvelle identité pour les services de moteur de recherches de Microsoft, Live Search fut officiellement remplacé par Bing le 3 juin 2009
  • 57. Duck Duck Go • • • • • • Septembre 2008 : création de DuckDuckGo par Gabriel Weinberg Août 2010, DuckDuckGo introduit la recherche anonyme Septembre 2010 : embauche du premier employé, Tighe Caine Octobre 2011 : l'Union Square Ventures investit dans DuckDuckGo Union Square Brad Burnham déclare : « Nous avons investi dans DuckDuckGo parce que nous sommes convaincus qu'il n'était pas seulement possible de changer la base de la concurrence dans la recherche, mais qu'il était temps de le faire » Novembre 2011 : Linux Mint signe un accord exclusif avec DuckDuckGo pour sa mise en place au sein de la distribution Linux Mint 12 Février 2012 : barre symbolique du million de recherches par jour
  • 58. Dossier de synthèse Moteurs de recherches Navigateurs Réseaux Sociaux Histoire d’internet
  • 61. Définitions • Internet dans le monde physique • Objet communiquant ou Internet des objets
  • 62. Vidéo Vidéo TEDx Paris 2011 - rafi Haladjian L'Internet des objets http://www.youtube.com/watch?v=T68CLqAIA dg http://www.youtube.com/watch?v=b5cJVOETy cs
  • 65. SEO / SEM • Trafic • «qualifié» • Google • Adresses • • Présence / • Visibilité • Longue • traine • HTML / CSS • Méta • informations • Balise «title» • Balise «alt» • Contenu dupliqué • URLRewriting • Backlink Trust Rank robots.txt Sitemap Yahoo Site Explorer Taux de conversion Test A / B
  • 68. Historique • • • • 1 milliard de Smartphone dans le monde 1996 : 1er smartphone : Nokia Comunicator 2007 : lancement de l’iPhone par Apple tournant Accélération la dernière année : • • • 3e trimestre 2011 : 708 millions d’unités 2e trimestre 2012 : 959 millions d’unités 3e trimestre 2012 : 1 038 millions d’unités • • 1 milliard de smartphones en 16 ans trois ans pour atteindre le 2ème milliard • Aujourd’hui 1 humain sur 7 équipé d’un smartphone Source : Strategy Analytics
  • 70. Events • • • • • • • • • Le Web RDWeb First Lift Hub Forum eCom Web Event Lyon Rezonance StartUp Week-End • BarCamp • TED • AppDays Plus d’informations sur : http://bit.ly/RIjfIX

Notes de l'éditeur

  1. Introduce myself, my name is P.A. IPM at KE.I manage a team of SharePoint and Web Specialists.My Skills are mostly WebTech such as HTML5 and project management.As a story I have launched my first website when I was sixteen years old.And since then I love analytics and SEO.
  2. Young companywith a rapidgrowth : 3 à 17 en 3 ans.Startedwith ECM : améliorer la gestion des workflow et le suivi documentaire et le partage des connaissancesProductivity efficience : améliorer la mproductivité et l’efficience des clientsSearch : mise en place d’un centre de recherche
  3. 1specialité remplacé par 5 teams
  4. Vous préparer à mettre les pieds dans le monde professionnel d’internet implique d’en maitriser les repères, les us et coutumes et le vocabulaire.Je ne ferais pas de vous des techniciens, mais il faut pouvoir les comprendre et dialoguer avec eux car
  5. Vous préparer à mettre les pieds dans le monde professionnel d’internet implique d’en maitriser les repères, les us et coutumes et le vocabulaire.Je ne ferais pas de vous des techniciens, mais il faut pouvoir les comprendre et dialoguer avec eux car
  6. Distribuer feuille avec les mots clefs, demander de compléter au fur à mesure et de demander si besoin d’une clarification.
  7. Objectifs de l’évaluation :Maitriser le vocabulaireEtudier un cas concretVérifications des connaissances :Définir plusieurs mots de vocabulaire par écrit en début de 2éme journée (jeudi 25 octobre)Dossier de groupe (à rendre le 9 novembre sur l’intranet CREA) +2h à prévoir en dehors des cours
  8. Faire définir le Web et Internet par la classe. Internet : Inter – Network : liaison entre plusieurs réseaux.Web : World Wide Web / 3WConnexion au réseau :3G (appelé aussi UMTS) : technologie d’échange de données haut débit par voie hertzienne.ADSL :Asymmetric Digital Subscriber Line (« [liaison] numérique [à débit] asymétrique [sur] ligne d'abonné »)SDSL : Symmetric Digital Subscriber Line (ligne d'abonné numérique à débit symétrique)Comme son nom l'indique, la technologie ADSL fournit un débit asymétrique. Le flux de données est plus important dans un sens de transmission que dans l'autre. Contrairement à la technologie SDSL pour laquelle le débit est symétrique, donc équivalent en émission et en réception, le débit de données montant d'une communication ADSL (upload) est plus faible que le débit descendant (download), dans un rapport qui varie généralement entre 5 et 20.Renater acronyme de «Réseau national de télécommunications pour la technologie, l'enseignement et la recherche» : créé en 1992 en France pour relier les universités et les centres de recherches, reliéGÉANT2 (Gigabit European Advanced Network Technology 2) est un réseau à très haut débit destiné à la recherche et à l'éducation en Europe. Il est le successeur du réseau pan-européen GÉANT qui en est aujourd'hui (octobre 2006) à sa septième génération.Avec plus de 30 millions d’utilisateurs issus de 34 pays européens, GÉANT2 propose une couverture géographique inégalée, des services de bande passante haut débit, une technologie réseau hybride et des services utilisateurs. Sa couverture étendue interconnecte plusieurs continents.Fibre optique : c’est un fil en verre ou en plastique très fin qui a la propriété d'être un conducteur de la lumière et sert dans la transmission de données. Elle offre un débit d'informations nettement supérieur (pas de perte de signal sur la distance, pas d’interférence) à celui des câbles coaxiaux et supporte un réseau « large bande » par lequel peuvent transiter aussi bien la télévision, le téléphone, la visioconférence ou les données informatiques.Email : «electronic mail», courriel, mél. CC : Carbon Copy / Copie CarboneBCC / CCI: BlinkCarbon Copy / Copie Carbonne InvisibleSPAM : courrier non sollicitéFaux positif : un message valable injustement considéré comme nuisible par le filtre anti SPAMFTP : File Transfer Protocol : Il permet, depuis un ordinateur, de copier des fichiers vers un autre ordinateur du réseau, ou encore de supprimer ou de modifier des fichiers sur cet ordinateur. Ce mécanisme de copie est souvent utilisé pour alimenter un site web hébergé chez un tiers.P2P : Le pair à pair ou pair-à-pair (traduction de l'anglicisme peer-to-peer, souvent abrégé « P2P ») est un modèle de réseau informatique proche du modèle client-serveur mais où chaque client est aussi un serveur.Le pair à pair peut être centralisé (les connexions passant par un serveur intermédiaire) ou décentralisé (les connexions se faisant directement). Il peut servir au partage de fichiers en pair à pair, au calcul scientifique ou à la communication. Exemple : Skype, eMule, calcul en grille (CERN, SETI)VoIP : Voix sur IP (Voice over IP) : technique qui permet de communiquer par la voix (ou via des flux multimédia: audio et/ou Video) sur des réseaux compatibles IP, qu'il s'agisse de réseaux privés ou d'Internet, filaire (câble/ADSL/optique) ou non (satellite, wifi, GSM). Cette technologie est notamment utilisée pour prendre en charge le service de téléphonie sur IP.
  9. Ce que nous voyons l’émetteur H1 envoie un message au récepteur H2.Le message est découpé en 4 paquets : 1, 2, 3, 4 qui sont envoyé sur le réseau et ne suivent pas forcément le même chemin. A l’arrivé ils sont remis dans l’ordre par la machine réceptrice avant d’être interprété par un logiciel.Sources :Commutation de paquet http://nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr/Enseignement/Reseaux1/ReseauA1_Cours4.pdf (page 26)
  10. IP : Internet ProtocolIPv4 : nombre d’adresses maximum 4 294 967 296 (soit 2^32) IPv6 : 340 trillions, trillion, trillion = 3.4 x 10^38 = 2^128 d’adresseSources :IPv6 ttp://www.e-glop.net/ipv6-general.xhtml
  11. 1 - http://www.teknologik.fr/styles-de-vie/internet/mediametrie-presque-40-millions-dinternautes-en-france-277032 - http://www.dailymotion.com/fr/about3 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Dailymotion#cite_note-2 
  12. = 71,8% de la population de plus de 14 anstCe sont des prévisionsWiFi : Le terme « Wi-Fi » suggère la contraction de « Wireless Fidelity », par analogie au terme « Hi-Fi » (utilisé depuis 1950) pour « High Fidelity » (apparu dans les années 1930), employé dans le domaine audio.Le terme « Wi-Fi » a été utilisé pour la première fois de façon commerciale en 1999, et a été inventé par la société Interbrand, spécialisée dans la communication de marque, afin de proposer un terme plus attractif que la dénomination technique « IEEE 802.11b Direct Sequence ». Interbrand est également à l'origine du logo rappelant le symbole du Yīn et du Yang.Sources: 1 - http://www.rts.ch/info/sciences-tech/1700764-plus-de-4-millions-d-internautes-en-suisse.html2 - http://www.wsibusinessperformance.ch/2011/11/15/dans-24-mois-1-suisse-sur-2-se-connectera-sur-internet-par-son-telephone-mobile/3 - http://www.wsibusinessperformance.ch/2011/11/15/dans-24-mois-1-suisse-sur-2-se-connectera-sur-internet-par-son-telephone-mobile/
  13. 1 - http://frenchweb.fr/chiffres-le-nombre-internautes-dans-le-monde-a-double-en-espace-de-5-ans-61325/584802 - http://business.viadeo.com/network-statistics/?qtranslate_lang=fr3 - http://fr.press.linkedin.com/about4 - http://newsroom.fb.com/News/The-Things-That-Connect-Us-1c7.aspx5 - http://www.youtube.com/t/press_statistics 
  14. Source :http://royal.pingdom.com/2012/04/19/world-internet-population-has-doubled-in-the-last-5-years/
  15. UV : UniqueVisitors (users)En général un visiteur unique est définis sur une période d’un mois en fonction d’un cookie.
  16. 1961 : théorie de la communication par paquet (Leonard Kleinrock)1966 - 1969 : début d’Arpanet - USA1989 : début Web - Tim Berners-Lee - CERNSources :http://www.linternaute.com/histoire/categorie/138/a/1/1/histoire_d_internet.shtmlhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d%27Internet
  17. Web 2.0 : blogs, Wikipédia. L’internaute passe de consommateurs/passif à acteur. Il prend la parole.Sémantique : le fait de donner un sens à une information. Par exemple décrire ce que contient une image. Ou ex. date. > Microformats
  18. De 26 sites web en 1992 à plus de 290 millions en 2011.
  19. Sources :http://www.creamondes.com/infos-pratiques/fonctionnement-d-internet.html
  20. Sondage : combien de navigateur existe-il ? Quelques noms ?Les grand navigateurs du moment : Internet Explorer, Firefox, Opéra, Google Chrome, SafariA ne pas retenir, juste pour information.Navigateurs obsolètes : Abrowse, Arachne, BeonexCommunicator, Chimera, Flock, Galeon, HotJava, MidasWWW, Mosaic, NetPositive, Netscape, WenSuiteAutres : Amaya, Dillo, Links, Lynx, NetFront, NetSurf, w3m, Lunascape
  21. Au USA : IE premier navigateur, en Europe : Firefox.
  22. A définir ensemble(déf. Wikipédia)Réseau : ensemble de composant lié entre eux autorisant la circulation de contenu ou de flux matériel ou immatériel (marchandises, informations, personnes) Social : qui vient de la Société = ensemble de moeurs et coutumes partagé par une population (langue, normes, culture). Réseau informatique : ensemble d’équipements relié entre eux pour échanger des informations Réseau Social : ensemble d’identités sociales (personne ouorganisations) reliées entre elles par des liens créées lors d’interactions sociales. Terme créé en 1954 par John A. Barnes.Sur internet ils datent de 1995 au USA, généralisation en 2006 au monde entier. Médias Sociaux : utilisent l’intelligence collective dans un esprit de collaboration en ligne (exemple Wikipédia). Créer du contenu, l’organise, l’indexent, le modifie, le commente. Web 2.0 : contenu UGC
  23. 1997 : lancement de Sixdegrees, nom inspiré de la théorie du psychologue Stanley Milgram. Lancé avant l’explosion de la bulle internet, il n’y survivra pas.2001 - 2003 : de nombreux réseaux ont été crée mais n’ont pas survécu, ils ont permis de préparer le web aux réseaux sociaux et d’essuyer les platres.2010 : Arrêt programmé de Wave dont le code est mis à disposition en open source.Source :http://pro.01net.com/editorial/553464/lhistoire-mouvementee-des-reseaux-sociaux/
  24. En faire lister quelques uns.Liste de plus de 160 réseaux SociauxSource : http://www.1000busi.com/liste-reseaux-sociauxNostrodomusVertissimoKasavoxBatiactu RéseauEcovibioTribu BTPKozikazaLinkeolAPCEEntrepreneurs d'avenirjesuisentrepreneur.frProfil-Auto-entrepreneursWizbiiFreelanced.comFreelance-informatiqueGLAMexpeertréseau social de partage d'expertisesVox Avocatslawyrs.netThe Lawyers NetworkPacioli.frRéseau des consultants formateursFormareso.frDocatusEsanumMedextQualileoMuxiFinroadenviMotionPlanète-AttitudeWiznessIn-DeedDDnetworkWiserearthTinkuy.frSustainatworkSocial-PlanetNewmanity.orgSanté - MédecineSantelogCarenityDiabspaceMedeclicLe Réseau santé socialLinkedinViadeoUrban Linker1000busiYupeekReseaubusinessWorker.frDogfinanceANMVZeVillageDitwin EmploiLesjeudis.comQAPAHuzz.comTripteaser.frRezotourTripAdvisorQui veut partir.comMonNuageFou de voyageGEO.frVacancéoMontrip.comGuestToGuestHejoramaWipoloMarmarafitMonlookea.frPlanet-voyage.comSportforusWanaSportWidiwiciSportsReseauMeetnSportCleecSportFilerAgence SportiveRdvsportif.comJe fais du sportSport-et-loisirsFacebookFoursquareHellotipiKindo.comTribuweb.comNetlogOrkutCopains d'avantPhotodeClasse.comCollègues.frYoocasaPeupladeVoisineoSupermarmitevivrelevinLivemyfood !Madame Le Figaro - RecettesWebCavisteCuisiner.comiTasteBuzzimmoAppartInforeseau-social-immobilier.comImmoWebPartnerB to B immobilier,WhozimmoCmonAgentgulli.frtfou.frjedessine.comClubPenguinWilbyAmuse WorldHarumikaSimply LandMamba nation HabboFlick’RPicasaFotologDarQroomVivabookmonicono.comJoomeoFood ReporterMy Major CompanyJamendoMusityDeezerNoomizSoundcloud8tracksMetalShipWoopetsMypetyDogcityWamizMonFidelAmiPinterestDigikaaDoyoucomBusibookAgrilinkHaxoneoSEATMotorlegendQuintonicYuuby !QypeBeansightDismoioùLook&WearOedooHopeeTwitterOneToUs
  25. Un compte actif : nombre de connexion dans les 30 derniers jours.Source :http://www.tdg.ch/economie/entreprises/Les-marques-suisses-qui-gagnent-sur-Facebook/story/31494897
  26. Faire définir par la classe.Un moteur de recherche est une application web permettant de retrouver des ressources (pages web, articles de forums Usenet, images, vidéo, fichiers, etc.) associées à des mots quelconques. Certains sites web offrent un moteur de recherche comme principale fonctionnalité ; on appelle alors moteur de recherche le site lui-même (Google Video par exemple est un moteur de recherche vidéo).Instrument de recherche sur le web constitué de « robots », encore appelés bots, spiders, crawlers ou agents qui parcourent les sites à intervalles réguliers et de façon automatique (sans intervention humaine, ce qui les distingue des annuaires) pour découvrir de nouvelles adresses (URL). Ils suivent les liens hypertextes (qui relient les pages les unes aux autres) rencontrés sur chaque page atteinte. Chaque page identifiée est alors indexée dans une base de données, accessible ensuite par les internautes à partir de mots-clés.C'est par abus de langage qu'on appelle également moteurs de recherche des sites web proposant des annuaires de sites web : dans ce cas, ce sont des instruments de recherche élaborés par des personnes qui répertorient et classifient des sites web jugés dignes d'intérêt, et non des robots d'indexation — on peut citer par exemple Voilà et Yahoo!, etc.Les moteurs de recherche ne s'appliquent pas qu'à Internet : certains moteurs sont des logiciels installés sur un ordinateur personnel. Ce sont des moteurs dits desktop qui combinent la recherche parmi les fichiers stockés sur le PC et la recherche parmi les sites Web — on peut citer par exemple Exalead Desktop, Google Desktop et Copernic Desktop Search, etc.On trouve également des métamoteurs, c'est-à-dire des sites web où une même recherche est lancée simultanément sur plusieurs moteurs de recherche (les résultats étant ensuite fusionnés pour être présentés à l'internaute) — on peut citer Ixquick, Mamma, Kartoo, Seek.fr, Kelseek.fr, etc.
  27. Celui-ci doit permettre aux Internautes de trouver rapidement des sites grâce à un classement hiérarchique, la difficulté étant alors de trouver le site ou l’information pertinente voulue. Yahoo! est à la fois une référence à Gulliver et un acronyme reprenant la traditionnelle formulation « Yetanother… » des projets informatiques de Stanford, classés à Y. Acronyme de Yet Another Hierarchical Officious OracleMoins de deux ans et demi après sa naissance, Yahoo ! fait son entrée en bourse. Transformant son statut de simple annuaire en celui de portail aux contenus divers, implanté dans différents pays, le site est devenu incontournable sur le Web. Le portail arrivera d’ailleurs en France au mois de septembre de la même année.Le réseau des sites Yahoo! a servi plus de trois milliards de pages par jour en octobre 2004.Source :http://www.linternaute.com/histoire/motcle/3656/a/1/1/yahoo.shtml
  28. 1995 - 1997 avant Google :Larry et Sergey se rencontrent à l'université du Michigan lors d'une visite d'étudiants. Après une discussion un peu tendue, les deux hommes s'aperçoivent qu'ils partagent une vision commune concernant la recherche d'informations dans une base de données massive1996 : projet «BackRub», particularité analyser les "backlinks" des pages à classer, création du PageRank.Leur manque de moyens leur fait imaginer une technologie de serveur basée sur un assemblage de machines peu performantes, couplées en réseau, plutôt qu'une machine unique de forte puissance. Ce type d'architecture sera conservé dans les futurs "datacenters" de Google.1998 - A la recherche d'un financement : Les deux chercheurs achètent des disques durs d'occasion pour constituer une base de données d'un terabyte (1000 Go) dans la chambre de Larry. Sergey loue un bureau et se met en quête de financeurs. David Filo, fondateur de Yahoo! convient de l'intérêt de leurs recherches, mais les encourage à créer leur propre moteur de recherche plutôt que vendre leurs travaux.Andy Bechtolsheim, l'un des fondateurs de Sun Micro systèmes, se laisse convaincre par l'enthousiasme de Sergey et Larry et leur fait un chèque de 100 000 $ pour financer leur moteur. Mais la société Google n'est pas encore créée et Larry garde le chèque dans son tiroir pendant quelques semaines, le temps d'achever les formalités légales.La famille et les amis de Sergey et Larry se cotisent et parviennent à réunir un million de dollars pour fonder la compagnie. En septembre 1998, Google Inc. s'installe dans un garage de Menlo, loué par un ami. La société comporte 3 personnes : Sergey, Larry et Craig Silverstein qui est aujourd'hui directeur de Google Technology.Le moteur Google est encore une version beta mais répond déjà à près de 10 000 requêtes quotidiennes. La presse mondiale commence à parler de Google à travers Le Monde et USA Today.En décembre 1998 : PC Magazine classe Google dans sa liste des 100 meilleurs sites au monde. C'est le début de l'ascension.1999 - Les déménagements : Google devient trop grand pour le garage qui l'héberge et se déplace dans un bureau sur l'avenue de l'université de Palo Alto.8 personnes y travaillent désormais et le moteur répond à 500.000 requêtes quotidiennes. RedHat est le premier annonceur de Google.En juin, Google obtient 25 millions de dollars d'investissements issus des sociétés de capitaux à risques. La société déménage une seconde fois vers son emplacement définitif, le GooglePlex, situé dans les ViewMontains en Californie. AOL/Netscape choisi Google comme service de recherche. En fin d'année, Google n'est plus un projet de recherche en version beta, mais un véritable moteur qui répond à 3 millions de requêtes par jour. Ses annonceurs affluent.2000 - Intégrer l'innovation : une culture d'entreprise inédite se développe au Googleplex. Les bureaux n'ont pas de murs et l'exercice physique pendant les heures de travail est encouragé. Des chiens se promènent dans les bureaux qui sont de simples portes posées sur des tréteaux. Charlie Ayers devient Directeur de la compagnie.Le moteur devient multilingue et Google s'intéresse à la technologie sans fil. Les hommages de la presse mondiale sont désormais presque quotidiens. En juin 2000, Google devient le plus grand moteur de recherche au monde avec un index comportant un milliard de pages.Octobre 2000 : Google développe "Adwords" son premier programme de publicités ciblées et signe un partenariat avec Yahoo! et avec de nombreux autres portails Web. Le moteur doit désormais satisfaire 18 millions de requêtes par jour.En fin d'année, Google propose à ses utilisateurs la "Google Toolbar" et doit satisfaire 100 millions de requêtes par jour.2001 - La maturité : Google est devenu la pierre angulaire d'Internet. La société rachète "Deja.com" qui gère un service mails et de conversations de groupes (NewsGroup) et se lance dans l'exploitation et le classement de ses archives comportant plus de 500 millions de messages. Le résultat est baptisé "Google Zeitgeist" et se présente comme une fenêtre ouverte sur le monde de la recherche en pleine évolution.En fin d'année, la compagnie annonce qu'elle vient de trouver quelque chose qui a manqué à la plupart des sociétés qui se sont lancées sur le Web : la rentabilité.Les partenariats se multiplient à travers le monde. Des bureaux représentant Google s'établissent à Hambourg et Tokyo. La gestion multilingue de Google intègre à présent 26 langues.La palette de commandes Google s'étend et permet d'affiner les recherches. En fin d'année, le service Google-Images sort de sa phase beta avec une première base comportant 250 millions d'images.Les achats en ligne explosent. L'index de recherche de Google a atteint 3 milliards de pages.2002 - Les bonnes choses arrivent dans des boîtes jaunes : Google s'intéresse à l'Intranet et propose aux sociétés qui gèrent des données privées (non accessibles sur le net) d'indexer leurs bases de données à la façon de Google. La solution se présente sous la forme d'une boîte jaune qui intègre les principaux algorithmes de Google et qui peut être exploitée sur n'importe quel réseau privé. Elle séduit notamment Boeing, ce qui permet à Google de se débarrasser de son image de "société de chercheurs de campus".Les relations entre Google et ses utilisateurs sont au beau fixe. La compagnie ne cesse de recevoir des récompenses et des louanges et acquiert le statut universel de "Premier" moteur de recherche.Le programme Google-API se développe et déclenche une cascade d'innovations de toutes sortes.Le programme AdWords subit une évolution importante en intégrant le système de "coût par clic" qui le rend accessible à tous les annonceurs, quelle que soit leur taille.Le "Google-Labs" permet à toute une génération de chercheurs de travailler et de diffuser leurs idées novatrices à travers le monde.En septembre 2002, c'est le lancement de GoogleNews qui synthétise de façon automatique l'information issue de 4500 sources différentes à travers le monde.Le service de recherche de produits "Froogle" fournit aux acheteurs du Web une comparaison de prix et des informations sur les produits proposés par des millions de sites Web.2003 - Le monde continue à tourner : Google acquiert les laboratoires de Pyra et lance "Google-Blogs". Le programme publicitaire AdSense explose et la GoogleBar est désormais proposée en version 2.0.Source :http://www.rankspirit.com/histoire-google.php
  29. 2004 - La course à l'index : L'index de Google a grimpé à 4,28 milliards de pages Internet, et en février Google annonce un index comportant 6 milliards de documents (4,28 milliards de pages, plus 880 millions d'images, plus 845 millions de messages de USENET, plus une collection croissante de documents divers).D'autres nouveaux services émergent début 2004 et notamment la recherche localisée qui permet de trouver - par exemple - le magasin de pneus le plus proche de l'utilisateur.En avril, Google lance "GMails" qui propose une capacité de stockage d'un giga-octets à chaque utilisateur et annonce son introduction en bourse.En juin, Google a annonce une nouvelle version son algorithme et de son réseau.En juillet, Google rachète Picasa Inc., une société spécialisée dans la gestion de photos numériques.La société passe la barre des 100 datacenters. Elle lance le service Google SMS en version beta et la première version de "Google Desktop Search ".En octobre, Google annonce ses premiers résultats trimestriels en tant que société anonyme, avec un revenu record de 805,9 millions de dollars. Dans le même temps, a lieu le rachat de Keyhole Corp., une société spécialisée dans la gestion des images satellite.La société a capitalisé plus de 50 milliards de dollars grâce à son introduction en bourse. Elle multiplie ses représentations à travers le monde. Elle ouvre un centre de recherche à Tokyo et un autre à Washington dont le rôle est de fédérer les énergies de tous les centres de recherches Google à travers le monde. Elle conclut des partenariats stratégiques avec des sociétés de téléphone américaines et européennes.En fin d'année, l'index recense 8 milliards de documents.2005 - Google Map : Une petite boîte bleue baptisée "Google mini" vient compléter l'offre de la boîte jaune pour la gestion des réseaux Intranet. Ce produit est le premier à être distribué par un tout nouveau réseau de distribution qui porte le nom de "Google Stores".Le nouveau projet "Google Vidéo" a pour objectif de recenser et de permettre l'accès à une base de données de films, d'émissions de télévision et d'animations vidéo.Cette année voit aussi une version de "Google Desktop Search" pour les particuliers et une version dédiée aux réseaux privés.Le rachat de Keyhole Corp. a débouché sur la mise en ligne de "Google Map", une encyclopédie géographique mondiale proposant des vues satellite du monde entier.Une première version d'un logiciel automatique de traduction est développée pour le gouvernement américain. Cette application deviendra plus trad accessible à tous à travers la fonction "outils linguistiques" accessible depuis la page d'accueil de Google.Google Analytics (Urchin) voit le jour.2006 - La diversification : Google décide de s'attaquer au quasi-monopole de Microsoft concernant les applications pour micro-ordinateur. Sa stratégie consiste surtout à développer des applications accessibles en ligne quel que soit le système de l'utilisateur (Mac, Windows ou Unix). Mais quelques applications utilisables en local sur Windows seront également développées et proposées le plus souvent gratuitement.Sortie de Picasa, un logiciel gratuit de retouche de photos disponible en 25 langues.Création de Google Finance, un moteur de recherche dédié à la recherche d'informations financières.Google Calendar, un calendrier/agenda, devient accessible en ligne.Google Trends permet désormais de connaitre les recherches les plus populaires en temps réel.Gmail devient accessible à tous (il fallait jusqu'alors être "invité" par quelqu'un qui y avait déjà accés) et intègre désormais un service de "chat". Ce service devient également accessible via les téléphones portables,Lancement de Google Books,Acquisition de YouTube.Lancement de GoogleDoc & SpreadSheets qui comporte un traitement de texte, un logiciel de dessin et un tableur utilisables en ligne via n'importe quel navigateur. Cette application concurrence Microsoft Word et Excel.2007 - Un peu de calme : Lancement de Google Apps, une suite bureautique intégrant GMail, Google Agenda, Google Doc et permettant le travail collaboratif.Google Earth intègre le module SkyLaunches (carte des constellations).Création de Adsense for Mobile (régie publicitaire pour téléphones portables).Lancement d'Android, un système d'exploitation opensource pour téléphones portables, PDA et smartphones, mais aussi pour téléviseurs et tablettes. Ce système connaitra un immense succès et deviendra le plus utilisé des OS pour smartphones, éclipsant le système "Windows Phone" de Microsoft.Lancement de Gears et de OpenSocial, deux API (ensemble de fonctions pré-programmées) qui positionnent de plus en plus Google comme un créateur de logiciels en ligne et hors ligne. Gears servira de base au développement ultérieur de Google Chrome.2008 - Sortie de "Chrome" : Lancement de Google Site qui propose un hébergement gratuit de sites Web ainsi qu'un outil d'édition trés simplifié qui permet à tout un chacun de créer son propre site.Nouvelle version de Google Earth qui intègre désormais "Street View".Lancement de WebsiteOptimizer, un kit d'outils pour webmasters.Sortie de Chrome en Septembre. Ce nouveau navigateur ultra-rapide va connaitre un énorme succès en trés peu de temps.Nouvelle version de Picasa et version de Google Earth pour iPhone et iPod.Google découvre une correlation entre certaines recherche et la propagation de la grippe sur une région données. Il met en ligne le service "flutrends" qui permet de détecter l'émergence d'une épidémie avec deux semaines d'avance sur tous les systèmes qui existaient jusqu'alors.2009 - Développement de "Chrome" et de "Chrome OS« : Le logiciel de reconnaissance vocale Google Voice fait son apparition. Il ne fonctionne pour le moment qu'en anglais.Le ToolbarLabs et d'autres APIs permettent désormais à de nombreux développeurs de créer des extensions pour Chrome. Le seul défaut de ce navigateur est en effet la pauvreté de ses extensions, comparé à FireFox. Les versions de Chrome pour Mac et Linux sont également proposées.La concurrence de Google avec Microsoft se renforce avec le lancement de Chrome OS, un système d'exploitation opensource, concurrent de Windows.Google Image dispose désormais de son propre moteur de recherche.Un accord avec Twitter permet de lancer des recherches sur ce service à l'aide de Google.Lancement de Google Maps Navigation, un système de repérage GPS pour les smartphones équipés d'Android.2010 - Google se refait une image : Google est désormais un monstre économique qui joue dans la même cour que Microsoft. Ce succès insolent commence à lui attirer de sévères antipathies et l'oblige à resserrer la morale de ses politiques. L'année 2010 sera surtout consacrée à de nombreuses actions visant à redorer son blason.C'est la fin de l'accord avec le gouvernement chinois. Google refuse désormais de censurer ses résultats de recherche dans ce pays comme c'était le cas jusque là. Ce choix risque de couter trés cher à Google qui sera désormais mis à l'index (sic) par le gouvernement.Une nouvelle charte de conduite, nommée Google privacyprinciples, est éditée par Google. Elle comporte 5 points : Utiliser l'information pour fournir à nos utilisateurs des produits et des services de qualité. Développer des produits obéissant strictement aux normes et à la pratique du respect de la vie privée. Rendre la collecte de données personnelles transparente. Offrir aux utilisateurs des choix clairs pour protéger leurs informations personnelles. Se comporter de façon responsable compte tenu des informations que nous possédons.Cette charte complète la première charte datant de 1997, qui comportait les points suivants : Rechercher l'intérêt de l'utilisateur et le reste suivra. Mieux vaut faire une seule chose, et la faire bien. Toujours plus vite. La démocratie fonctionne sur le Web. Vous n'êtes pas toujours au bureau lorsque vous vous posez une question. Il est possible de gagner de l'argent sans vendre son âme au diable. La masse d'informations continue de croître. Le besoin d'information ne connaît aucune frontière. On peut être sérieux sans porter de cravate. Il faut toujours aller de l'avant.Un filtre est ajouté à YouTube afin de permettre de supprimer certains types de contenus (pornographiques, par exemple) des résultats de recherche.Google reçoit régulièrement des demandes d'organismes gouvernementaux à travers le monde visant à supprimer du contenu ou demandant la mise à disposition d'informations concernant les utilisateurs. Le service "Transparency Report : pour une meilleure transparence" vise désormais à informer le public de ces demandes et de la suite qui leur est donnée.Google investit dans les énergies éoliennes en cofinancant un programme en Dakota du nord. 38,8 millions de dollars sont apportés au projet. La société s'engage également a acheter 114 megawatt d'énergie propre à la société NextEra basée en Iowa et participe au fiancement du projet "Atlantic Wind Connection (AWC)" qui doit desservir 1,9 millions de foyers.Un rapport sur l'impact de Google sur l'économie américaine démontre que la société à généré 54 milliards de dollars d'activité en 2009.Google distribue 5 millions de dollars à des associations à but non lucratif visant à développer de nouvelles approches du journalisme sur le Web.La société distribue également 184 millions de dollars à des oeuvres de charité et multiplie le sponsoring d'oeuvres artistiques musicales, picturales et vidéo.Le navigateur Chrome à désormais plus de 120 millions d'utilisateurs.Le système d'indexation des pages Web est revu et rebaptisé "Caffeine". Selon Google, il permet de proposer des résultats 50% plus actuels que l'ancien système.L'interface de la page d'accueil est revue à plusieurs reprises au cours de l'année et permet désormais une meilleure personnalisation par l'utiisateur.2011 - Dans la lignée de 2010 :Google continue à investir dans les énergies renouvelables, dans l'art et dans les actions caritatives.Le Google Art Project invite à visualiser un millier d'oeuvres d'art en haute résolution tandis que des outils spéciaux de recherche sont mis à la disposition des victimes du tremblement de terre au Japon.L'application Google for nonprofits se destine aux associations à but non lucratif et vise à aider à leur développement. Parallèlement, Google investit 100 millions de dollars pour promouvoir les startups américaines et fait 12 millions de dollars de donation aux musées de New-York, Londres, Californie, Chicago et Boston.Google tente également sa percée sur les réseaux sociaux avec Google Social Search.Source :http://www.rankspirit.com/histoire-google.php
  30. MSN SearchMSN Search, lancé à l'automne 1998, comprenait un moteur de recherche, un index et un robot d'indexation. Il utilisait les résultats de recherche d'Inktomi[Quoi ?].Début 1999, la version de MSN Search montrait les résultats de recherche de Looksmart mélangés avec ceux d'Inktomi, sauf pour une courte période en 1999, pendant laquelle les résultats provenaient d'AltaVista.Par la suite, Microsoft développa MSN Search pour fournir ses propres résultats de recherche (listes d'adresses Web, avec des exemples de contenus correspondant à la demande de l'utilisateur), un index hebdomadaire ou quotidien de ce qui avait changé. Les améliorations commencèrent, en tant que version béta, en novembre 2004 (basées sur plusieurs années de recherche), et se poursuivirent, en version commerciale, en février 2005.La recherche d'images fut améliorée en intégrant le moteur tiers, Picsearch. Le service commença également à fournir ses propres résultats de recherche à d'autres moteurs de recherche, dans le but de renforcer son implantation et sa prédominance dans ce secteur.Windows Live SearchLa première version béta publique de Windows Live Search fut dévoilée le 8 mars 2006 et la version finale fut mise en ligne le 11 septembre 2006, en remplacement de MSN Search.Le nouveau moteur de recherche offrait aux utilisateurs la possibilité de chercher des types d'informations spécifiques en utilisant des onglets tels que « Web », « news », « images », « musique », « bureau », « disques locaux », ainsi qu'Encarta. Windows Live Search visait à rendre ses plus de 2,5 milliards de requêtes mensuelles « plus utiles, en fournissant aux consommateurs un meilleur accès à l'information et des réponses plus précises à leurs questions ». Un menu de configuration était disponible pour personnaliser le moteur de recherche par défaut dans le Navigateur Web Internet Explorer.Lors du passage de MSN Search à Windows Live Search, Microsoft cessa d'utiliser Picsearch et commença à utiliser son propre moteur de recherche d'images, basé sur un algorithme propriétaire de recherches.Live SearchLe 21 mars 2007, Microsoft annonçait qu'il séparait le développement de moteurs de recherches de la famille de services Windows Live, renommant ce service en Live Search.Live Search a été intégré dans la Live Search and Ad Platform (Recherches en Direct et Plateforme Publicitaire), dirigée par SatyaNadella, faisant partie de la division Platform and Systems (Systèmes et Plateformes) de Microsoft. Dans le cadre de ce changement, Live Search a été consolidé avec Microsoft adCenter. Toute une série de réorganisations et de consolidations de l'offre du moteur de recherche de Microsoft ont été faites sous la marque Live Search.Le 23 mai 2008, Microsoft annonça l'interruption de Live Search Books et de Live SearchAcademic, ainsi que l'intégration de tous les résultats de recherches sur des livres ou à caractère académiques dans le moteur standard. Par conséquent, Microsoft ferma également la section Live Search Books Publisher Program.Dans la continuité, Windows Live Expo fut interrompu le 31 juillet 2008. Peu après, Live Search Macros, un service qui permettait aux utilisateurs de créer leur propre moteur de recherche ou d'utiliser des macros créées par d'autres utilisateurs fut interrompu à son tour.Le 15 mai 2009, Live Product Upload, un service qui permettait aux commerciaux de télécharger des informations sur Live SearchProducts, fut interrompu. La réorganisation finale, devenue « Live SearchQnA » fut renommée en « MSN QnA » le 18 février 2009, pour être interrompue à son tour le 21 mai 2009.Microsoft reconnut par la suite qu'il n'y aurait pas d'issue tant que le mot « Live » resterait dans la marque. Afin de créer une nouvelle identité pour les services de moteur de recherches de Microsoft, Live Search fut officiellement remplacé par Bing le 3 juin 2009.
  31. MSN SearchMSN Search, lancé à l'automne 1998, comprenait un moteur de recherche, un index et un robot d'indexation. Il utilisait les résultats de recherche d'Inktomi[Quoi ?].Début 1999, la version de MSN Search montrait les résultats de recherche de Looksmart mélangés avec ceux d'Inktomi, sauf pour une courte période en 1999, pendant laquelle les résultats provenaient d'AltaVista.Par la suite, Microsoft développa MSN Search pour fournir ses propres résultats de recherche (listes d'adresses Web, avec des exemples de contenus correspondant à la demande de l'utilisateur), un index hebdomadaire ou quotidien de ce qui avait changé. Les améliorations commencèrent, en tant que version béta, en novembre 2004 (basées sur plusieurs années de recherche), et se poursuivirent, en version commerciale, en février 2005.La recherche d'images fut améliorée en intégrant le moteur tiers, Picsearch. Le service commença également à fournir ses propres résultats de recherche à d'autres moteurs de recherche, dans le but de renforcer son implantation et sa prédominance dans ce secteur.Windows Live SearchLa première version béta publique de Windows Live Search fut dévoilée le 8 mars 2006 et la version finale fut mise en ligne le 11 septembre 2006, en remplacement de MSN Search.Le nouveau moteur de recherche offrait aux utilisateurs la possibilité de chercher des types d'informations spécifiques en utilisant des onglets tels que « Web », « news », « images », « musique », « bureau », « disques locaux », ainsi qu'Encarta. Windows Live Search visait à rendre ses plus de 2,5 milliards de requêtes mensuelles « plus utiles, en fournissant aux consommateurs un meilleur accès à l'information et des réponses plus précises à leurs questions ». Un menu de configuration était disponible pour personnaliser le moteur de recherche par défaut dans le Navigateur Web Internet Explorer.Lors du passage de MSN Search à Windows Live Search, Microsoft cessa d'utiliser Picsearch et commença à utiliser son propre moteur de recherche d'images, basé sur un algorithme propriétaire de recherches.Live SearchLe 21 mars 2007, Microsoft annonçait qu'il séparait le développement de moteurs de recherches de la famille de services Windows Live, renommant ce service en Live Search.Live Search a été intégré dans la Live Search and Ad Platform (Recherches en Direct et Plateforme Publicitaire), dirigée par SatyaNadella, faisant partie de la division Platform and Systems (Systèmes et Plateformes) de Microsoft. Dans le cadre de ce changement, Live Search a été consolidé avec Microsoft adCenter. Toute une série de réorganisations et de consolidations de l'offre du moteur de recherche de Microsoft ont été faites sous la marque Live Search.Le 23 mai 2008, Microsoft annonça l'interruption de Live Search Books et de Live SearchAcademic, ainsi que l'intégration de tous les résultats de recherches sur des livres ou à caractère académiques dans le moteur standard. Par conséquent, Microsoft ferma également la section Live Search Books Publisher Program.Dans la continuité, Windows Live Expo fut interrompu le 31 juillet 2008. Peu après, Live Search Macros, un service qui permettait aux utilisateurs de créer leur propre moteur de recherche ou d'utiliser des macros créées par d'autres utilisateurs fut interrompu à son tour.Le 15 mai 2009, Live Product Upload, un service qui permettait aux commerciaux de télécharger des informations sur Live SearchProducts, fut interrompu. La réorganisation finale, devenue « Live SearchQnA » fut renommée en « MSN QnA » le 18 février 2009, pour être interrompue à son tour le 21 mai 2009.Microsoft reconnut par la suite qu'il n'y aurait pas d'issue tant que le mot « Live » resterait dans la marque. Afin de créer une nouvelle identité pour les services de moteur de recherches de Microsoft, Live Search fut officiellement remplacé par Bing le 3 juin 2009.
  32. MSN SearchMSN Search, lancé à l'automne 1998, comprenait un moteur de recherche, un index et un robot d'indexation. Il utilisait les résultats de recherche d'Inktomi[Quoi ?].Début 1999, la version de MSN Search montrait les résultats de recherche de Looksmart mélangés avec ceux d'Inktomi, sauf pour une courte période en 1999, pendant laquelle les résultats provenaient d'AltaVista.Par la suite, Microsoft développa MSN Search pour fournir ses propres résultats de recherche (listes d'adresses Web, avec des exemples de contenus correspondant à la demande de l'utilisateur), un index hebdomadaire ou quotidien de ce qui avait changé. Les améliorations commencèrent, en tant que version béta, en novembre 2004 (basées sur plusieurs années de recherche), et se poursuivirent, en version commerciale, en février 2005.La recherche d'images fut améliorée en intégrant le moteur tiers, Picsearch. Le service commença également à fournir ses propres résultats de recherche à d'autres moteurs de recherche, dans le but de renforcer son implantation et sa prédominance dans ce secteur.Windows Live SearchLa première version béta publique de Windows Live Search fut dévoilée le 8 mars 2006 et la version finale fut mise en ligne le 11 septembre 2006, en remplacement de MSN Search.Le nouveau moteur de recherche offrait aux utilisateurs la possibilité de chercher des types d'informations spécifiques en utilisant des onglets tels que « Web », « news », « images », « musique », « bureau », « disques locaux », ainsi qu'Encarta. Windows Live Search visait à rendre ses plus de 2,5 milliards de requêtes mensuelles « plus utiles, en fournissant aux consommateurs un meilleur accès à l'information et des réponses plus précises à leurs questions ». Un menu de configuration était disponible pour personnaliser le moteur de recherche par défaut dans le Navigateur Web Internet Explorer.Lors du passage de MSN Search à Windows Live Search, Microsoft cessa d'utiliser Picsearch et commença à utiliser son propre moteur de recherche d'images, basé sur un algorithme propriétaire de recherches.Live SearchLe 21 mars 2007, Microsoft annonçait qu'il séparait le développement de moteurs de recherches de la famille de services Windows Live, renommant ce service en Live Search.Live Search a été intégré dans la Live Search and Ad Platform (Recherches en Direct et Plateforme Publicitaire), dirigée par SatyaNadella, faisant partie de la division Platform and Systems (Systèmes et Plateformes) de Microsoft. Dans le cadre de ce changement, Live Search a été consolidé avec Microsoft adCenter. Toute une série de réorganisations et de consolidations de l'offre du moteur de recherche de Microsoft ont été faites sous la marque Live Search.Le 23 mai 2008, Microsoft annonça l'interruption de Live Search Books et de Live SearchAcademic, ainsi que l'intégration de tous les résultats de recherches sur des livres ou à caractère académiques dans le moteur standard. Par conséquent, Microsoft ferma également la section Live Search Books Publisher Program.Dans la continuité, Windows Live Expo fut interrompu le 31 juillet 2008. Peu après, Live Search Macros, un service qui permettait aux utilisateurs de créer leur propre moteur de recherche ou d'utiliser des macros créées par d'autres utilisateurs fut interrompu à son tour.Le 15 mai 2009, Live Product Upload, un service qui permettait aux commerciaux de télécharger des informations sur Live SearchProducts, fut interrompu. La réorganisation finale, devenue « Live SearchQnA » fut renommée en « MSN QnA » le 18 février 2009, pour être interrompue à son tour le 21 mai 2009.Microsoft reconnut par la suite qu'il n'y aurait pas d'issue tant que le mot « Live » resterait dans la marque. Afin de créer une nouvelle identité pour les services de moteur de recherches de Microsoft, Live Search fut officiellement remplacé par Bing le 3 juin 2009.
  33. Source :http://www.mouvement-democrate-cluny.com/article-duckduckgo-ou-l-histoire-du-vilain-petit-canard-des-moteurs-de-recherche-106057115.htmlhttp://www.blueboat.fr/duckduckgo-gentil-moteurs-recherchehttp://fr.wikipedia.org/wiki/DuckDuckGo
  34. Faire définir par la classe.L'Internet des objets représente l'extension d'Internet à des choses et à des lieux dans le monde physique. Alors qu'Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l'internet des objets (IdO) a pour but de l'étendre au monde réel en associant des étiquettes munies de codes, de puces RFID ou d'URLs aux objets ou aux lieux. Ces étiquettes pourront être lues par des dispositifs mobiles sans fil, ce qui devrait favoriser l’émergence de la réalité augmentée.
  35. Waterpebble est un délimitateur de quantité d'eau pour votre baignoire et votre douche, il vous incitera à moins consommer d'eau chaque jour.AlertMe est une solution de monitoring à distance, pour controler plusieurs paramètres de votre domicile : alarmes, détection de mouvement, consommation énergétique,... Le service peut être couplé avec la solution Powermeter de Google, service de gestion d’énergie.Glowcaps est un pilulier connecté. Il clignotera pour vous avertir si vous avez oublié de prendre vos cachets. Pratique!Sniftag est un collier pour chien qui récolte certaines données : déplacement, sommeil, rencontres,... (Plus pragmatique ce collier Rfid qui actionnera l'ouverture de la gamelle à croquette ou de la litière.)La balance Withing enregistrera votre poids, votre masse graisseuse et votre masse musculaire. Directement relié à votre smartphone, vous pourrez suivre votre progressionau jour le jour.Avec Botanicalls si votre plante manque d'eau, elle vous enverra un tweet !Roseta Stones rendra votre tombeau communicant, pourvu que la personne qui vienne se recueillir dispose d'un mobile ; des données lui seront ensuite envoyées, photos, textes, sons : vos derniers souhaits seront entendus, soyez en sûrs !Source :http://blog.culturemobile.net/index.php/2011/01/17/559-7-exemples-d-objets-communicants-internet
  36. Périphériques : devices
  37. Sources:http://www.viuz.com/2012/10/18/1-milliard-de-smartphones-et-bientot-2/
  38. Faire définir par la classe ceux qu’ils connaissent.Source :http://www.blogpersonalbranding.com/2012/02/liste-des-evenements-incontournables-pour-les-professionnels-du-web-et-des-medias-sociaux/