SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
Acoss - Direction des Statistiques, des Etudes et de la Prévision
N° 252 – JUILLET 2017
LES MICRO-ENTREPRENEURS1
FIN 2016
Fin 2016, le nombre de micro-entrepreneurs
(ME) inscrits, ayant ou non déclaré un chiffre
d’affaires, est de 1 072 000. Il augmente de
7,0 % sur un an (+ 70 000), soit un rythme en
hausse par rapport l’année précédente
(+ 3,3 %). Cette accélération constitue une
inflexion, le rythme de progression ayant
tendance à baisser depuis la création du
dispositif. Ce dynamisme s’explique en
premier lieu par la forte hausse des
immatriculations
2
sur un an (+ 8,2 % fin
2016) après la baisse de 7,4 % observée fin
2015. Il s’explique aussi par la diminution des
radiations (- 4,9 % après + 4,4 %).
La hausse du nombre d’inscrits est particu-
lièrement marquée dans les secteurs des
transports (+ 67,7 % sur un an, tableau 2),
des activités immobilières (+ 19,1 %), de la
santé (+ 16,9 %), du conseil pour les
Fin 2016, le nombre de micro-
entrepreneurs inscrits s’établit à
1 072 000, en hausse de 7,0 % par
rapport à l’année précédente. Cette
hausse constitue la première
accélération depuis la création du
dispositif, le rythme de progression
ayant tendance à diminuer depuis
2009 (+ 7,5 % fin 2014, + 3,3 % fin
2015). Ce dynamisme résulte du
rebond des immatriculations (+ 8,2 %
fin 2016, après - 7,4 % en 2015) et de
la baisse des radiations (- 4,9 %,
après + 4,4 %).
670 000 micro-entrepreneurs
déclarent un chiffre d’affaires positif
au quatrième trimestre 2016, soit
62,5 % des inscrits. Leur progression
reste forte (+ 6,1%) bien que plus
faible que celle observée un an plus
tôt (+ 7,8 %).
Le chiffre d’affaires trimestriel global
progresse lui aussi à un rythme
encore soutenu (+ 8,9 %, après
+ 11,4 % un an plus tôt), tandis que le
chiffre d’affaires trimestriel moyen
reste sur la dynamique positive
engagée en 2015, atteignant 3 518
euros au quatrième trimestre 2016
(+ 2,7 % sur un an fin 2016).
Quelques secteurs sont particulière-
ment dynamiques en nombre de
micro-entreprises économiquement
actives. C’est notamment le cas des
transports, de la santé, des activités
immobilières, du nettoyage et de
l’hébergement-restauration.
Le nombre de micro-entrepreneurs
économiquement actifs ralentit dans
la plupart des régions. Certaines
restent toutefois très dynamiques
(Aquitaine, Pays de la Loire et Ile-de-
France).
Tableau 1 : Nombre de micro-entreprises (ME) et chiffre d’affaires
2015T4 2016T1 2016T2 2016T3 2016T4
Nombre de comptes ouverts ou fermés sur les 12 derniers mois (milliers)
Nombre d’immatriculations au dispositif ME (1) 306 312 321 326 331
Evolution annuelle (en %) -7,4 -5,5 0,0 3,9 8,2
Nombre de radiations de comptes ME (2) 275 274 272 268 261
Evolution annuelle (en %) (a) 4,4 9,2 19,8 27,8 -4,9
Création nette de comptes ME (1)-(2) 32 37 49 58 70
Nombre de comptes en fin de trimestre (milliers)
Nombre de comptes ME administrativement actifs (3) 1 001 1 067 1 116 1 153 1 072
Evolution annuelle (en %) 3,3 3,6 4,6 5,3 7,0
Nombre de comptes ME économiquement actifs (4) 631 611 653 653 670
Evolution annuelle (en %) 7,8 7,0 6,4 6,1 6,1
Part des comptes ME économiquement actifs (4)/(3) 63,0% 57,3% 58,5% 56,6% 62,5%
Evolution annuelle (en points) 2,6 pt 1,8 pt 1,0 pt 0,4 pt -0,6 pt
Chiffre d'affaires du trimestre
Chiffre d’affaires global (millions d’euros) (5) 2 163 1 956 2 247 2 194 2 355
Evolution annuelle (en %) 11,4 11,7 10,5 8,9 8,9
Chiffre d’affaires moyen (euros) (5)/(4) 3 426 3 199 3 441 3 359 3 518
Evolution annuelle (en %) 3,4 4,5 3,9 2,6 2,7
(a) Les fortes évolutions annuelles des radiations constatées aux 3 premiers trimestres 2016
sont liées à la modification du traitement des radiations d’office courant 2015 (encadré). Source : Acoss-Urssaf
Graphique 1 : Evolution des nombres de comptes administrativement et économi-
quement actifs
Source : Acoss-Urssaf
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
0
200
400
600
800
1 000
1 200
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Nombre de comptes économiquement actifs Nombre de comptes administrativement actifs
Part des comptes économiquement actifs
1 Au 1er
janvier 2016, les régimes du micro-social et du micro-fiscal ont fusionné sous la dénomination « micro-entrepreneur ». Le
champ de cette publication porte ainsi sur les micro-entreprises soumises au régime micro-social sous jacent au dispositif auto-
entrepreneur institué en 2009 ; elle exclut les micro-entreprises payant leurs cotisations sociales selon le droit commun (encadré).
2 Une immatriculation peut correspondre à une ré immatriculation rattachée à un SIREN existant. Il s’agit donc d’une notion différente
de celle de la création d’entreprise retenue par l’Insee.
119 - DÉCEMBRE 2010
2
N° 252 – JUILLET 2017
Carte 1 : Glissement annuel du nombre
de micro-entrepreneurs économique-
ment actifs au 31 décembre 2016
Moyenne France : + 6,1 %
Source : Acoss-Urssaf
Carte 2 : Glissement annuel du chiffre
d’affaires des micro-entrepreneurs au
quatrième trimestre 2016
Moyenne France : + 8,9 %
Source : Acoss-Urssaf
Note : les chiffres en gras portent sur le périmètre des régions
administratives en vigueur à compter du 1er
janvier 2016.
affaires (+ 13,4 %) et du commerce de
gros (+ 12,2 %).
Le nombre de micro-entreprises ayant
déclaré un chiffre d’affaires positif ralentit
quant à lui : + 6,1 % sur un an, après
+ 7,8 % fin 2015. Ainsi, 670 000 micro-
entrepreneurs sont économiquement actifs
fin 2016, soit 62,5 % des inscrits (contre
63,0 % un an plus tôt). Ils déclarent un
chiffre d’affaires trimestriel moyen de 3 518
euros, en hausse de 2,7 % sur un an,
après + 3,4 % l’année précédente (tableau
1 et graphique 2). Bien qu’en ralentisse-
ment, le chiffre d’affaires global reste très
dynamique (+ 8,9 % sur un an fin 2016,
après + 11,4 % fin 2015) et atteint
2,355 milliards d’euros au quatrième
trimestre 2016.
Des disparités sectorielles…
Fin 2016, la quasi-totalité des secteurs
connaît une augmentation du nombre
de micro-entrepreneurs économiquement
actifs sur un an (tableau 2) ; seules les
activités de commerce de détail alimen-
taire (- 1,9 %), de commerce de détail sur
marchés non classé ailleurs (- 1,5 %), de
commerce de détail non spécialisé
(- 0,4 %) et de réparations hors automobile
(- 0,3 %) font exception. Toutefois, la
majorité des secteurs présente une
hausse plus faible que celle enregistrée un
an plus tôt. Seuls les secteurs des
transports, de l’hébergement-restauration,
des activités informatiques, du conseil
pour les affaires et de l’enseignement
observent une accélération (tableau 2). En
outre, l’ampleur des évolutions reste
contrastée entre les secteurs.
Le secteur des transports demeure
très dynamique : + 50,5 % sur un an,
après + 43,7 % un an plus tôt. Une
accélération est aussi enregistrée dans
le secteur de l’hébergement - restaura-
tion (+ 10,1 % après + 8,4 % fin 2015).
Bien qu’en décélération, les activités
immobilières (+ 14,7 %), le secteur de la
santé (+ 15,5 %) et celui du nettoyage
(+ 12,1 %) affichent toujours des
évolutions sur un an supérieures à 10 %.
Les secteurs des arts, spectacles et
activités récréatives (+ 9,1 %), du com-
merce de gros (+ 7,8 %), les activités
comptables, de conseil et d’ingénierie
(+ 7,3 %) et les activités financières et
d’assurance (+ 6,7 %) passent quant à
eux sous la barre des + 10 %.
Le nombre de micro entrepreneurs
économiquement actifs marque le pas
dans le secteur du BTP (+ 2,7 % pour les
travaux de finition et + 3,9 % pour les
autres activités après respectivement
+ 7,6 % et + 7,2 % fin 2015) et surtout
dans les activités de commerce de détail
(- 0,5 % au total, après + 3,8 % un an plus
tôt).
Les secteurs de la coiffure et de la santé
restent, de loin, ceux dont la part de micro-
entrepreneurs économiquement actifs est
la plus importante (respectivement 82 % et
83 %).
Le chiffre d’affaires trimestriel global
augmente lui aussi dans tous les secteurs,
La hausse est la plus forte dans les
secteurs de la santé (+ 16,2 % sur un an),
des activités immobilières (+ 21,4 %) et
des transports (+ 35,1 %). Dans ce
dernier, la progression reste toutefois
modérée au regard de la très forte
augmentation des effectifs. Le chiffre
d’affaires moyen y diminue significative-
ment (- 10,3 %), alors qu’il augmente ou
se stabilise dans les autres secteurs. Cette
baisse est à mettre en relation avec celle
de l’ancienneté moyenne des micro-entre-
preneurs (Acoss Stat n°202) résultant de
l’accélération des entrées dans ce secteur.
…et régionales
Le chiffre d’affaires continue d’augmenter
dans l’ensemble des régions (carte 2),
sous l’effet notamment de la hausse du
nombre de micro-entrepreneurs économi-
quement actifs (carte 1). Celle-ci est
toutefois plus faible qu’en 2015 dans
toutes les régions à l’exception de l’Alsace.
Une décélération marquée du nombre de
micro-entrepreneurs actifs est observée en
Corse (+ 3,0 % après + 11,6 % un an plus
tôt) et en Paca (+ 2,8 % après + 7,1 %).
Ces régions enregistrent d’ailleurs les
Graphique 2 : Glissement annuel du nombre de micro-entrepreneurs économi-
quement actifs et du chiffre d’affaires trimestriel
Source : Acoss-Urssaf
0
500
1000
1500
2000
2500
-10%
-5%
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4
2012 2013 2014 2015 2016
Chiffres d'affaires trimestriel (niveau) Nombre de ME économiquement actifs (GA)
Chiffres d'affaires trimestriel (GA) Chiffres d'affaires trimestriel moyen (GA)
119 - DÉCEMBRE 2010
3
N° 252 – JUILLET 2017
évolutions les plus faibles, avec la Lorraine
(+ 4,0 %). A contrario, les régions
Aquitaine (+ 9,5 %), Pays de la Loire
(+ 8,2 %) et Ile-de-France (+ 7,8 %)
connaissent les plus fortes hausses.
La hausse du chiffre d’affaires trimestriel
global dépasse 10 % dans le sud ouest et
en Rhône-Alpes. Elle est nettement plus
modérée dans le Nord et à l’est du pays.
Guillaume Lièvre
Urssaf de Poitou-Charentes
Tableau 2 : Les micro-entrepreneurs par secteur d'activité fin 2016
Nombre
d’immatriculations
au dispositif ME
sur les 12
derniers mois
Nombre de
radiations de
comptes ME
sur les 12
derniers mois
Nombre de ME
administrativement
actifs
en fin de trimestre
Nombre de ME
économiquement actifs
en fin de trimestre
Chiffre d’affaires
trimestriel global
Chiffre
d’affaires
trimestriel
moyen
Secteur d'activité
milliers milliers milliers GA (%) milliers GA (%)
% ME
éco.
actifs
millions
d’euros
GA (%) euros GA (%)
2015
T4
2016
T2
2016
T4
2015
T4
2016
T2
2016
T4
2016
T4
2015
T4
2016
T2
2016
T4
2016
T4
2015
T4
2016
T2
2016
T4
2016
T4
2016
T4
2016
T2
2016
T4
2016
T4
2016
T2
2016
T4
A - Agriculture, sylviculture et
pêche
0,6 0,6 0,5 0,5 0,5 0,5 2,3 5,6 2,9 3,6 1,6 9,8 4,1 2,7 69 5 3 0 2 950 -0,9 -2,2
CZ1 - Industrie 14,4 14,7 14,9 13,4 13,2 12,3 61,8 1,6 2,5 4,5 42,8 6,2 5,6 5,3 69 131 10 10 3 052 3,9 4,0
CZ2 - Métiers de bouche 5,6 5,8 5,7 5,0 4,9 4,8 18,8 3,4 4,7 5,5 11,4 9,2 4,8 4,5 60 41 6 8 3 653 0,7 2,8
F1 - BTP travaux de finition 16,7 16,3 15,9 17,2 16,6 15,9 67,3 -0,7 -0,4 0,1 42,2 7,6 4,0 2,7 63 203 11 8 4 803 6,8 4,9
F2 - BTP autres 19,7 19,6 19,1 20,3 19,8 18,7 73,4 -0,7 -0,3 0,6 45,5 7,2 4,7 3,9 62 235 12 8 5 170 6,6 4,4
G1 - Commerce - réparation
d'auto.
9,7 9,9 9,7 9,0 8,8 8,5 25,9 2,8 3,9 5,1 13,3 7,7 5,1 4,3 51 55 8 7 4 120 2,3 2,7
G2 - Commerce de gros,
intermédiaires du commerce
10,1 10,4 11,2 9,1 8,9 8,3 26,7 4,3 6,1 12,2 13,3 12,7 7,5 7,8 50 69 14 13 5 172 5,6 4,9
G3 - Commerce de détail alim.
hors métiers de bouche
1,1 1,1 1,0 1,0 1,0 1,0 2,8 2,5 1,6 2,6 1,6 8,5 4,2 -1,9 58 8 7 3 4 891 2,5 5,4
G4 - Commerce de détail non
alimentaire
12,4 12,2 11,8 12,4 12,1 11,0 40,4 -0,1 0,2 2,1 24,4 5,1 1,4 0,7 60 90 3 3 3 701 1,2 2,3
G5 - Commerce de détail sur
marchés non classé ailleurs
11,0 10,6 10,1 10,9 10,5 9,7 48,6 0,2 0,2 0,8 30,0 5,4 0,7 -1,5 62 69 0 2 2 308 -0,2 3,4
G6 - Commerce de détail non
spécialisé
9,5 9,7 9,9 11,9 11,3 9,5 30,3 -7,4 -4,7 1,3 18,1 -0,9 -1,2 -0,4 60 69 4 3 3 814 5,3 3,2
H - Transports 11,2 16,4 20,6 6,0 6,8 9,3 28,1 45,5 65,6 67,7 9,0 43,7 58,1 50,5 32 22 38 35 2 482 -12,7 -10,3
I - Hébergement et
restauration
10,3 11,3 12,3 8,9 8,8 8,6 33,3 4,9 7,9 12,3 19,4 8,4 8,7 10,1 58 82 10 11 4 213 1,1 1,2
J - Informatique 12,3 12,7 12,8 13,1 13,0 11,8 37,7 -2,3 -0,8 2,6 20,7 2,1 2,4 3,1 55 76 11 8 3 666 8,1 5,0
K - Activités financières et
d'assurance
2,3 2,4 2,4 2,1 2,1 1,8 5,6 5,1 5,6 11,5 3,1 13,6 9,9 6,7 56 14 9 5 4 536 -0,5 -1,7
L - Activités immobilières 5,9 6,6 7,0 4,4 4,4 4,6 15,2 13,6 16,5 19,1 7,3 19,5 14,2 14,7 48 42 25 21 5 703 9,2 5,8
M1 - Activités juridiques 0,4 0,4 0,4 0,4 0,4 0,4 1,2 0,1 -1,3 -1,8 0,9 -4,3 -2,4 2,9 74 6 4 4 6 996 6,8 0,9
M2 - Activités comptables, de
conseil et d'ingénierie
12,7 13,3 13,1 10,5 10,6 10,5 37,5 6,6 7,3 7,6 22,0 10,4 9,0 7,3 59 97 13 10 4 397 3,3 3,0
M3 - Conseil pour les affaires
et autres …
17,3 19,0 22,0 14,8 15,1 16,0 50,8 5,9 8,2 13,4 27,3 5,8 6,3 8,4 54 123 8 7 4 510 2,0 -1,1
M4 - Activités spécialisées de
design
6,2 7,2 7,4 5,4 5,5 5,2 22,5 4,3 7,7 11,2 12,8 8,2 10,1 7,1 57 46 16 11 3 557 5,4 3,8
M5 - Autres activités
scientifiques. et techniques
14,3 14,6 14,5 12,9 12,8 12,1 48,4 3,1 3,6 5,2 29,2 9,4 6,8 5,6 60 100 9 8 3 434 2,5 2,0
N1 - Activités de nettoyage 8,1 9,0 9,1 6,3 6,0 6,3 28,1 8,0 11,4 11,2 18,1 14,1 13,8 12,1 64 55 19 16 3 070 4,5 3,6
N2 - Autres de service
administratif et de soutien
11,3 11,4 11,3 12,1 11,8 10,2 37,5 -2,0 -1,1 3,2 24,0 3,9 2,5 2,0 64 81 5 5 3 363 2,5 2,6
PZ - Enseignement 12,6 13,1 13,7 10,6 10,7 10,2 47,6 4,7 5,3 7,9 32,3 5,6 6,7 7,5 68 111 10 10 3 434 3,0 2,7
QZ - Santé 13,0 14,3 14,7 6,9 7,0 7,4 51,6 16,1 16,6 16,6 42,9 16,6 15,4 15,5 83 112 21 16 2 618 4,7 0,6
R1 - Arts, spectacles, activités
récréatives
20,6 21,5 21,7 15,1 15,2 15,2 76,0 8,6 8,9 9,3 47,2 13,0 11,1 9,1 62 117 16 12 2 486 4,2 2,9
R2 - Activités sportives 7,1 7,0 7,5 5,4 5,4 5,4 30,3 6,3 5,8 7,7 20,5 7,4 6,0 6,5 68 54 10 8 2 660 3,6 1,1
S1 - Réparations hors auto. 5,0 4,5 4,3 5,5 5,3 4,7 22,2 -2,1 -2,9 -1,9 16,0 3,0 1,0 -0,3 72 48 8 3 2 977 7,2 3,6
S2 - Coiffure et soins du corps 10,4 10,2 10,3 10,5 10,1 9,2 50,0 -0,3 0,3 2,2 40,8 3,7 2,7 3,2 82 109 9 7 2 674 5,7 3,9
S3 - Autres services
personnels
10,1 10,3 10,9 9,3 9,1 8,5 38,0 2,3 3,2 6,6 25,5 5,9 5,3 5,9 67 64 8 8 2 530 2,8 2,0
Z - Autres 4,1 4,4 5,0 3,4 3,4 3,2 11,5 8,0 9,6 18,8 6,3 12,4 14,2 15,9 54 20 14 18 3 162 0,2 1,8
Inconnu 0,3 0,6 0,4 0,4 0,5 0,6 0,3 -8,5 19,0 -37,4 0,2 -34,6 -5,4 -30,3 47 0 5 -30 2 789 11,1 0,1
TOTAL 306,4 321,0 331,5 274,7 271,6 261,2 1 071,7 3,3 4,6 7,0 669,5 7,8 6,4 6,1 62 2 355 10,5 8,9 3 518 3,9 2,7
dont : professions libérales 102,3 108,7 114,0 79,9 80,9 80,7 345,4 7,7 8,6 10,7 220,7 9,9 9,5 9,1 64 755 12,7 10,5 3 422 2,9 1,2
artisans-
commerçants
204,1 212,2 217,4 194,7 190,7 180,5 726,3 1,4 2,9 5,4 448,9 6,8 5,0 4,6 62 1 600 9,5 8,2 3 565 4,3 3,4
GA : glissement annuel Source : Acoss-Urssaf
n.d. : non disponible
103– Juin 2010
ISSN 1636-4201 – Acoss – 36, rue de Valmy - 93 108 Montreuil Cedex – Tél. : 01 77 93 65 00 – Directeur de la publication : Yann-Gaël Amghar
Rédacteur en chef : Alain Gubian – Responsable éditorial : Cyrille Hagneré – Réalisation : Direction des Statistiques, des Etudes et de la Prévision
La collection Acoss Stat est consultable en ligne sur www.acoss.fr dans la rubrique Observatoire économique – Pour toute demande :
disep.service.statistique@acoss.fr – Impression Hélio Service
Pour approfondir…
- « Les auto-entrepreneurs fin 2015 », Acoss Stat n°235, juillet 2016.
- « Les auto-entrepreneurs en 2013 : leur nombre continue de progresser mais leur chiffre d’affaires moyen
diminue », Acoss Stat n° 202, décembre 2014.
Retrouvez sur acoss.fr les publications de l’Acoss et des Urssaf, des données à télécharger, ainsi que des
précisions sur les sources et les méthodologies.
Tableau A : Taux applicables en 2016
Prélèvement social
forfaitaire
Versement libératoire de
l’impôt sur le revenu
Vente de marchandises 13,4 % 1,0 %
Prestations de services commerciales ou artisanales 23,1 % 1,7 %
Autres prestations de services relevant du RSI 23,1 % 2,2 %
Activités libérales relevant de la CIPAV 22,9 % 2,2 %
Encadré : Sources et méthodologie
Du dispositif auto-entrepreneur…
Le régime de l’auto-entrepreneur (AE) a été
créé par la loi n°2008-776 du 4 août 2008 de
modernisation de l’économie. Il concerne les
activités commerciales, artisanales et
certaines activités libérales. Sont exclues du
dispositif les professions libérales affiliées à
une caisse de retraite autre que la Cipav
(Caisse interprofessionnelle de prévoyance et
d'assurance vieillesse) ou le RSI (Régime
social des indépendants), à savoir,
notamment, les activités agricoles rattachées
à la Mutualité sociale agricole (MSA), les
professions juridiques et judiciaires, les
professions de santé, les experts comptables,
les agents généraux d’assurance. Sont
également exclues les activités relevant de la
TVA immobilière (opérations des marchands
de biens, lotisseurs, agents immobiliers…).
Les AE sont, comme les autres travailleurs
indépendants, affiliés au RSI pour l’assurance
maladie. Ce régime est caractérisé par :
- des formalités de création allégées,
- le paiement de cotisations uniquement
lorsque l’activité génère un chiffre d’affaires,
- le caractère libératoire des versements de
cotisations et contributions sociales et, si le
revenu fiscal de référence ne dépasse pas un
certain seuil, de l’impôt sur le revenu (les taux
de prélèvement sont définis dans le tableau
A),
- la franchise de TVA, et donc sa non-
récupération,
- l’absence de limitation de durée, dès lors
que le chiffre d’affaires est inférieur aux seuils
du régime micro fiscal (soit 82 200 € pour une
activité d’achat/revente et 32 900 € pour une
activité de prestations ou de service en 2016).
En cas de dépassement, sans toutefois
dépasser les seuils de franchise de TVA
(90 300 € pour les activités d’achat-vente et
34 900 € pour les activités de prestation de
services), il est possible de conserver le
régime d’AE l’année du dépassement et la
suivante.
Depuis le 1er
janvier 2011, tout AE est soumis
à l’obligation de déclarer son chiffre d’affaires
à chaque échéance, quel que soit le montant,
même s’il est nul. Il est aussi redevable
depuis cette date de la contribution à la
formation professionnelle. En outre, à
compter de 2012, l’AE est redevable, pour
chaque déclaration non réalisée, d'une
pénalité d'un montant égal à 1,50 % du
plafond mensuel de sécurité sociale en
vigueur arrondi à l'euro supérieur et d’une
taxation d’office calculée en fonction du
nombre de déclarations mensuelles ou
trimestrielles non transmises au terme de
l’année.
Les Urssaf enregistrent les déclarations et les
paiements pour le compte de tous les orga-
nismes sociaux (RSI et CIPAV notamment),
ainsi que pour les services fiscaux si le
cotisant choisit le prélèvement libératoire.
…au régime du micro-entrepreneur
La loi Pinel du 18 Juin 2014 a créé un régime
unique, simplifié, en fusionnant au 1er
janvier
2016 les régimes du micro-social (AE) et du
micro-fiscal. Ce régime dit du « micro-
entrepreneur » (ME) permet à l’ensemble des
travailleurs indépendants concernés de
bénéficier du mode de calcul et de paiement
simplifié des cotisations basé sur le chiffre
d’affaires réalisé, ainsi que de l’option pour le
prélèvement libératoire de l’impôt sur le
revenu sous conditions de revenu.
Ce régime devait s’appliquer automatique-
ment au 1er
janvier 2016 à l’ensemble des
travailleurs indépendants relevant des
professions artisanales ou commerciales et à
ceux relevant de la Cipav bénéficiant des
régimes micro-fiscaux définis aux articles 50-
0 et 102 ter du code général des impôts.
Toutefois, la loi de financement de la sécurité
sociale pour 2016 est revenue partiellement
sur ces dispositions : les travailleurs
indépendants bénéficiant des régimes fiscaux
de la micro-entreprise qui relevaient au 31
décembre 2015 du régime social de droit
commun, ont été maintenus dans ce régime,
sauf demande contraire.
Les radiations
Depuis la mise en place du dispositif, les
radiations interviennent plus fortement au
quatrième trimestre de chaque année en
raison de la réglementation qui rend effective
certaines demandes de radiation au
31 décembre de l’année. La radiation
intervient systématiquement au quatrième
trimestre lorsque :
- la demande de radiation pour changement
de régime d’imposition ou de changement de
régime (régime AE vers régime « classique
des travailleurs indépendants) est effectuée
plus de trois mois après le début d’activité ;
- le chiffre d’affaires annuel déclaré par l’AE
dépasse le seuil de franchise de TVA ;
- le chiffre d’affaires annuel déclaré par l’AE
dépasse deux années consécutivement le
seuil de régime micro-fiscal.
La loi de financement de la sécurité sociale
pour 2011 a introduit à compter du 1er janvier
2011 un mécanisme de radiation d’office en
cas de chiffres d’affaires nul sur 24 mois ou
8 trimestres consécutifs.
La loi Pinel du 18 Juin 2014 a supprimé cette
disposition et a aligné le mécanisme de
radiation pour chiffre d’affaires nul sur celui
des travailleurs indépendants « classiques » :
à compter du 1er
janvier 2016, ce type de
radiation intervient au 31 décembre après
deux années consécutives sans chiffre
d’affaires. Les radiations d’office en cours
d’année ont ainsi été suspendues dès le
début de l’année 2015.
Le suivi statistique
Les informations statistiques sur les ME
exploitées dans cette publication sont issues
du système d’information décisionnel de
l’Acoss et des Urssaf. Celui-ci centralise
depuis 2009, via des alimentations
mensuelles, les informations relatives aux ME
de la France entière hors Mayotte. Les
données utilisées dans cette publication sont
issues d’une extraction au 31/12/2016.
Afin de mieux classifier les activités des ME,
une nomenclature spécifique agrégée en 30
classes a été constituée. Elle est construite à
partir de la nomenclature d’activités entrée en
vigueur au 1er
janvier 2008 (NAF rév.2).
Certaines classes sont issues des
nomenclatures agrégées connues (A, H, I, J,
K, L, P, Q), d’autres sont des regroupements
de postes à des niveaux plus ou moins fins,
tels que « CZ2 - Métiers de bouche » par
exemple. Le détail de la nomenclature est
disponible sur acoss.fr.
Définitions
Est considéré comme administrativement
actif un ME ayant été immatriculé avant ou
pendant la période et non radié au cours de
cette période, qu’il ait déclaré ou pas un
chiffre d’affaire positif.
Est considéré comme économiquement
actif un ME ayant déclaré un chiffre d’affaire
positif sur la période étudiée.

Contenu connexe

Tendances

Les chiffres clés 2016 de la Seine-et-Marne
Les chiffres clés 2016 de la Seine-et-MarneLes chiffres clés 2016 de la Seine-et-Marne
Les chiffres clés 2016 de la Seine-et-MarneCyril Marsaud
 
Reperes et chiffres cles departement ardeche
Reperes et chiffres cles departement ardecheReperes et chiffres cles departement ardeche
Reperes et chiffres cles departement ardecheArdèche Développement
 
Légère hausse du PIB au premier trimestre 2017
Légère hausse du PIB au premier trimestre 2017Légère hausse du PIB au premier trimestre 2017
Légère hausse du PIB au premier trimestre 2017Société Tripalio
 
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 4e trimestre 2018
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 4e trimestre 2018Bref conjoncture Seine-et-Marne - 4e trimestre 2018
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 4e trimestre 2018Cyril Marsaud
 
La création d’établissements dans le Pays de Lorient : évolution 2008 - 2014....
La création d’établissements dans le Pays de Lorient : évolution 2008 - 2014....La création d’établissements dans le Pays de Lorient : évolution 2008 - 2014....
La création d’établissements dans le Pays de Lorient : évolution 2008 - 2014....AudéLor
 
Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l’emploi et ...
Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l’emploi et ...Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l’emploi et ...
Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l’emploi et ...AudéLor
 
l'emploi intérimaire en octobre 2015
l'emploi intérimaire en octobre 2015l'emploi intérimaire en octobre 2015
l'emploi intérimaire en octobre 2015France Travail
 
Hausse de 0,4% du PIB au premier trimestre 2017
Hausse de 0,4% du PIB au premier trimestre 2017Hausse de 0,4% du PIB au premier trimestre 2017
Hausse de 0,4% du PIB au premier trimestre 2017Société Tripalio
 
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 1er trimestre 2021
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 1er trimestre 2021''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 1er trimestre 2021
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 1er trimestre 2021Cyril Marsaud
 
Comptes nationaux trimestriels : document Insee pour le 4e trimestre 2016
Comptes nationaux trimestriels : document Insee pour le 4e trimestre 2016Comptes nationaux trimestriels : document Insee pour le 4e trimestre 2016
Comptes nationaux trimestriels : document Insee pour le 4e trimestre 2016Société Tripalio
 
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)Cyril Marsaud
 
Insee hausse des créations d'entreprises
Insee hausse des créations d'entreprisesInsee hausse des créations d'entreprises
Insee hausse des créations d'entreprisesSociété Tripalio
 
Insee repli des créations d'entreprise
Insee repli des créations d'entrepriseInsee repli des créations d'entreprise
Insee repli des créations d'entrepriseSociété Tripalio
 
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 3e trimestre 2015
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 3e trimestre 2015Bref conjoncture Seine-et-Marne - 3e trimestre 2015
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 3e trimestre 2015Cyril Marsaud
 
Lever les freins pour une économie dynamique, durable et inclusive
Lever les freins pour une économie dynamique, durable et inclusiveLever les freins pour une économie dynamique, durable et inclusive
Lever les freins pour une économie dynamique, durable et inclusiveForums financiers de Wallonie
 
Les chiffres 2014 de la création d'entreprise en Seine-et-Marne
Les chiffres 2014 de la création d'entreprise en Seine-et-MarneLes chiffres 2014 de la création d'entreprise en Seine-et-Marne
Les chiffres 2014 de la création d'entreprise en Seine-et-MarneCyril Marsaud
 
Insee : PIB au 2e trimestre 2017
Insee : PIB au 2e trimestre 2017Insee : PIB au 2e trimestre 2017
Insee : PIB au 2e trimestre 2017Société Tripalio
 
L’économie en Bretagne Sud. Tendances et évolutions récentes.- Note des agenc...
L’économie en Bretagne Sud. Tendances et évolutions récentes.- Note des agenc...L’économie en Bretagne Sud. Tendances et évolutions récentes.- Note des agenc...
L’économie en Bretagne Sud. Tendances et évolutions récentes.- Note des agenc...AudéLor
 

Tendances (20)

Les chiffres clés 2016 de la Seine-et-Marne
Les chiffres clés 2016 de la Seine-et-MarneLes chiffres clés 2016 de la Seine-et-Marne
Les chiffres clés 2016 de la Seine-et-Marne
 
Insee pib 2016
Insee pib 2016Insee pib 2016
Insee pib 2016
 
Reperes et chiffres cles departement ardeche
Reperes et chiffres cles departement ardecheReperes et chiffres cles departement ardeche
Reperes et chiffres cles departement ardeche
 
Légère hausse du PIB au premier trimestre 2017
Légère hausse du PIB au premier trimestre 2017Légère hausse du PIB au premier trimestre 2017
Légère hausse du PIB au premier trimestre 2017
 
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 4e trimestre 2018
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 4e trimestre 2018Bref conjoncture Seine-et-Marne - 4e trimestre 2018
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 4e trimestre 2018
 
La création d’établissements dans le Pays de Lorient : évolution 2008 - 2014....
La création d’établissements dans le Pays de Lorient : évolution 2008 - 2014....La création d’établissements dans le Pays de Lorient : évolution 2008 - 2014....
La création d’établissements dans le Pays de Lorient : évolution 2008 - 2014....
 
Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l’emploi et ...
Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l’emploi et ...Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l’emploi et ...
Aire urbaine de Lorient : une convergence du tissu productif, de l’emploi et ...
 
l'emploi intérimaire en octobre 2015
l'emploi intérimaire en octobre 2015l'emploi intérimaire en octobre 2015
l'emploi intérimaire en octobre 2015
 
Hausse de 0,4% du PIB au premier trimestre 2017
Hausse de 0,4% du PIB au premier trimestre 2017Hausse de 0,4% du PIB au premier trimestre 2017
Hausse de 0,4% du PIB au premier trimestre 2017
 
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 1er trimestre 2021
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 1er trimestre 2021''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 1er trimestre 2021
''Bref conjoncture seine-et-marne'' - 1er trimestre 2021
 
Comptes nationaux trimestriels : document Insee pour le 4e trimestre 2016
Comptes nationaux trimestriels : document Insee pour le 4e trimestre 2016Comptes nationaux trimestriels : document Insee pour le 4e trimestre 2016
Comptes nationaux trimestriels : document Insee pour le 4e trimestre 2016
 
Actu Eco 26/09/2014
Actu Eco 26/09/2014Actu Eco 26/09/2014
Actu Eco 26/09/2014
 
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
Quelle conjoncture en Seine-et-Marne ? (Décembre 2016)
 
Insee hausse des créations d'entreprises
Insee hausse des créations d'entreprisesInsee hausse des créations d'entreprises
Insee hausse des créations d'entreprises
 
Insee repli des créations d'entreprise
Insee repli des créations d'entrepriseInsee repli des créations d'entreprise
Insee repli des créations d'entreprise
 
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 3e trimestre 2015
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 3e trimestre 2015Bref conjoncture Seine-et-Marne - 3e trimestre 2015
Bref conjoncture Seine-et-Marne - 3e trimestre 2015
 
Lever les freins pour une économie dynamique, durable et inclusive
Lever les freins pour une économie dynamique, durable et inclusiveLever les freins pour une économie dynamique, durable et inclusive
Lever les freins pour une économie dynamique, durable et inclusive
 
Les chiffres 2014 de la création d'entreprise en Seine-et-Marne
Les chiffres 2014 de la création d'entreprise en Seine-et-MarneLes chiffres 2014 de la création d'entreprise en Seine-et-Marne
Les chiffres 2014 de la création d'entreprise en Seine-et-Marne
 
Insee : PIB au 2e trimestre 2017
Insee : PIB au 2e trimestre 2017Insee : PIB au 2e trimestre 2017
Insee : PIB au 2e trimestre 2017
 
L’économie en Bretagne Sud. Tendances et évolutions récentes.- Note des agenc...
L’économie en Bretagne Sud. Tendances et évolutions récentes.- Note des agenc...L’économie en Bretagne Sud. Tendances et évolutions récentes.- Note des agenc...
L’économie en Bretagne Sud. Tendances et évolutions récentes.- Note des agenc...
 

Similaire à Etude conjoncturelle Acoss stat sur la micro-entreprise en 2016

Panorama defaillance+12-2016-fr- COFACE
Panorama defaillance+12-2016-fr- COFACEPanorama defaillance+12-2016-fr- COFACE
Panorama defaillance+12-2016-fr- COFACEGaudefroy Ariane
 
Observatoire paca-conjoncture-32-1 t-2018
Observatoire paca-conjoncture-32-1 t-2018Observatoire paca-conjoncture-32-1 t-2018
Observatoire paca-conjoncture-32-1 t-2018France Travail
 
E&S_Evolutions_du_marche_du travail_et_de _l-emploi_note régionale_1T2022.pdf
E&S_Evolutions_du_marche_du travail_et_de _l-emploi_note régionale_1T2022.pdfE&S_Evolutions_du_marche_du travail_et_de _l-emploi_note régionale_1T2022.pdf
E&S_Evolutions_du_marche_du travail_et_de _l-emploi_note régionale_1T2022.pdfFrance Travail
 
ES_note_regionale_4T_2022.pdf
ES_note_regionale_4T_2022.pdfES_note_regionale_4T_2022.pdf
ES_note_regionale_4T_2022.pdfFrance Travail
 
Es les evolutions_du_marche_du_travail_et_de_lemploi_en_region_paca
Es les evolutions_du_marche_du_travail_et_de_lemploi_en_region_pacaEs les evolutions_du_marche_du_travail_et_de_lemploi_en_region_paca
Es les evolutions_du_marche_du_travail_et_de_lemploi_en_region_pacaFrance Travail
 
Dernier observatoire paca-conjoncture-33-2 t2018
Dernier observatoire paca-conjoncture-33-2 t2018Dernier observatoire paca-conjoncture-33-2 t2018
Dernier observatoire paca-conjoncture-33-2 t2018France Travail
 
Observation partenariale-de-la-conjoncture-1 t2019
Observation partenariale-de-la-conjoncture-1 t2019Observation partenariale-de-la-conjoncture-1 t2019
Observation partenariale-de-la-conjoncture-1 t2019France Travail
 
Evolutions du marche_du_travail_et_de_emploi_en_region_provence-alpes-cote_d_...
Evolutions du marche_du_travail_et_de_emploi_en_region_provence-alpes-cote_d_...Evolutions du marche_du_travail_et_de_emploi_en_region_provence-alpes-cote_d_...
Evolutions du marche_du_travail_et_de_emploi_en_region_provence-alpes-cote_d_...France Travail
 
Evolutions du marche du travail et de emploi en région Provence Alpes Côte d'...
Evolutions du marche du travail et de emploi en région Provence Alpes Côte d'...Evolutions du marche du travail et de emploi en région Provence Alpes Côte d'...
Evolutions du marche du travail et de emploi en région Provence Alpes Côte d'...France Travail
 
Services : le baromètre du 1er trimestre 2018
Services : le baromètre du 1er trimestre 2018Services : le baromètre du 1er trimestre 2018
Services : le baromètre du 1er trimestre 2018Société Tripalio
 
L'emploi intérimaire en septembre 2017
L'emploi intérimaire en septembre 2017 L'emploi intérimaire en septembre 2017
L'emploi intérimaire en septembre 2017 France Travail
 
ES - Emploi-et-chomage-en-region-provence-alpes-cote-d-azur-au-4 t-2018
ES - Emploi-et-chomage-en-region-provence-alpes-cote-d-azur-au-4 t-2018ES - Emploi-et-chomage-en-region-provence-alpes-cote-d-azur-au-4 t-2018
ES - Emploi-et-chomage-en-region-provence-alpes-cote-d-azur-au-4 t-2018France Travail
 
ES_note_regionale_2T2022.pdf
ES_note_regionale_2T2022.pdfES_note_regionale_2T2022.pdf
ES_note_regionale_2T2022.pdfFrance Travail
 
Observation partenariale-de-la-conjoncture-regionale-2 t-2020
Observation partenariale-de-la-conjoncture-regionale-2 t-2020Observation partenariale-de-la-conjoncture-regionale-2 t-2020
Observation partenariale-de-la-conjoncture-regionale-2 t-2020France Travail
 
L'emploi intérimaire en août 2017
L'emploi intérimaire en août 2017L'emploi intérimaire en août 2017
L'emploi intérimaire en août 2017France Travail
 
Bpifrance le Lab - PME - 64e enquête de conjoncture - Janvier 2017
Bpifrance le Lab - PME - 64e enquête de conjoncture - Janvier 2017Bpifrance le Lab - PME - 64e enquête de conjoncture - Janvier 2017
Bpifrance le Lab - PME - 64e enquête de conjoncture - Janvier 2017Bpifrance
 
cariforef_opc55_web_2023-1T.pdf
cariforef_opc55_web_2023-1T.pdfcariforef_opc55_web_2023-1T.pdf
cariforef_opc55_web_2023-1T.pdfFrance Travail
 
Tableau de bord régional Agefiph Paca Données : janvier - juin 2015
Tableau de bord régional Agefiph Paca Données : janvier - juin 2015Tableau de bord régional Agefiph Paca Données : janvier - juin 2015
Tableau de bord régional Agefiph Paca Données : janvier - juin 2015AVIE
 
Observation partenariale de la conjoncture 3e trimestre 2019
Observation partenariale de la conjoncture   3e trimestre 2019Observation partenariale de la conjoncture   3e trimestre 2019
Observation partenariale de la conjoncture 3e trimestre 2019France Travail
 

Similaire à Etude conjoncturelle Acoss stat sur la micro-entreprise en 2016 (20)

Panorama defaillance+12-2016-fr- COFACE
Panorama defaillance+12-2016-fr- COFACEPanorama defaillance+12-2016-fr- COFACE
Panorama defaillance+12-2016-fr- COFACE
 
Observatoire paca-conjoncture-32-1 t-2018
Observatoire paca-conjoncture-32-1 t-2018Observatoire paca-conjoncture-32-1 t-2018
Observatoire paca-conjoncture-32-1 t-2018
 
E&S_Evolutions_du_marche_du travail_et_de _l-emploi_note régionale_1T2022.pdf
E&S_Evolutions_du_marche_du travail_et_de _l-emploi_note régionale_1T2022.pdfE&S_Evolutions_du_marche_du travail_et_de _l-emploi_note régionale_1T2022.pdf
E&S_Evolutions_du_marche_du travail_et_de _l-emploi_note régionale_1T2022.pdf
 
ES_note_regionale_4T_2022.pdf
ES_note_regionale_4T_2022.pdfES_note_regionale_4T_2022.pdf
ES_note_regionale_4T_2022.pdf
 
Es les evolutions_du_marche_du_travail_et_de_lemploi_en_region_paca
Es les evolutions_du_marche_du_travail_et_de_lemploi_en_region_pacaEs les evolutions_du_marche_du_travail_et_de_lemploi_en_region_paca
Es les evolutions_du_marche_du_travail_et_de_lemploi_en_region_paca
 
Dernier observatoire paca-conjoncture-33-2 t2018
Dernier observatoire paca-conjoncture-33-2 t2018Dernier observatoire paca-conjoncture-33-2 t2018
Dernier observatoire paca-conjoncture-33-2 t2018
 
Observation partenariale-de-la-conjoncture-1 t2019
Observation partenariale-de-la-conjoncture-1 t2019Observation partenariale-de-la-conjoncture-1 t2019
Observation partenariale-de-la-conjoncture-1 t2019
 
Evolutions du marche_du_travail_et_de_emploi_en_region_provence-alpes-cote_d_...
Evolutions du marche_du_travail_et_de_emploi_en_region_provence-alpes-cote_d_...Evolutions du marche_du_travail_et_de_emploi_en_region_provence-alpes-cote_d_...
Evolutions du marche_du_travail_et_de_emploi_en_region_provence-alpes-cote_d_...
 
Evolutions du marche du travail et de emploi en région Provence Alpes Côte d'...
Evolutions du marche du travail et de emploi en région Provence Alpes Côte d'...Evolutions du marche du travail et de emploi en région Provence Alpes Côte d'...
Evolutions du marche du travail et de emploi en région Provence Alpes Côte d'...
 
Services : le baromètre du 1er trimestre 2018
Services : le baromètre du 1er trimestre 2018Services : le baromètre du 1er trimestre 2018
Services : le baromètre du 1er trimestre 2018
 
L'emploi intérimaire en septembre 2017
L'emploi intérimaire en septembre 2017 L'emploi intérimaire en septembre 2017
L'emploi intérimaire en septembre 2017
 
ES - Emploi-et-chomage-en-region-provence-alpes-cote-d-azur-au-4 t-2018
ES - Emploi-et-chomage-en-region-provence-alpes-cote-d-azur-au-4 t-2018ES - Emploi-et-chomage-en-region-provence-alpes-cote-d-azur-au-4 t-2018
ES - Emploi-et-chomage-en-region-provence-alpes-cote-d-azur-au-4 t-2018
 
ES_note_regionale_2T2022.pdf
ES_note_regionale_2T2022.pdfES_note_regionale_2T2022.pdf
ES_note_regionale_2T2022.pdf
 
Observation partenariale-de-la-conjoncture-regionale-2 t-2020
Observation partenariale-de-la-conjoncture-regionale-2 t-2020Observation partenariale-de-la-conjoncture-regionale-2 t-2020
Observation partenariale-de-la-conjoncture-regionale-2 t-2020
 
L'emploi intérimaire en août 2017
L'emploi intérimaire en août 2017L'emploi intérimaire en août 2017
L'emploi intérimaire en août 2017
 
Bpifrance le Lab - PME - 64e enquête de conjoncture - Janvier 2017
Bpifrance le Lab - PME - 64e enquête de conjoncture - Janvier 2017Bpifrance le Lab - PME - 64e enquête de conjoncture - Janvier 2017
Bpifrance le Lab - PME - 64e enquête de conjoncture - Janvier 2017
 
cariforef_opc55_web_2023-1T.pdf
cariforef_opc55_web_2023-1T.pdfcariforef_opc55_web_2023-1T.pdf
cariforef_opc55_web_2023-1T.pdf
 
Tableau de bord régional Agefiph Paca Données : janvier - juin 2015
Tableau de bord régional Agefiph Paca Données : janvier - juin 2015Tableau de bord régional Agefiph Paca Données : janvier - juin 2015
Tableau de bord régional Agefiph Paca Données : janvier - juin 2015
 
Observation partenariale de la conjoncture 3e trimestre 2019
Observation partenariale de la conjoncture   3e trimestre 2019Observation partenariale de la conjoncture   3e trimestre 2019
Observation partenariale de la conjoncture 3e trimestre 2019
 
insee coût du travail
insee coût du travailinsee coût du travail
insee coût du travail
 

Plus de Camille Dupuy

Vie & Véranda : guide pour ouvrir une franchise dans le bâtiment
Vie & Véranda : guide pour ouvrir une franchise dans le bâtimentVie & Véranda : guide pour ouvrir une franchise dans le bâtiment
Vie & Véranda : guide pour ouvrir une franchise dans le bâtimentCamille Dupuy
 
Partenariat L'Eau Vive Terre de Liens
Partenariat L'Eau Vive Terre de LiensPartenariat L'Eau Vive Terre de Liens
Partenariat L'Eau Vive Terre de LiensCamille Dupuy
 
Guide pour accompagner les entreprises dans la lutte contre les discriminations
Guide pour accompagner les entreprises dans la lutte contre les discriminationsGuide pour accompagner les entreprises dans la lutte contre les discriminations
Guide pour accompagner les entreprises dans la lutte contre les discriminationsCamille Dupuy
 
Interview Ayhan Kirici Europe parlementaire
Interview Ayhan Kirici Europe parlementaireInterview Ayhan Kirici Europe parlementaire
Interview Ayhan Kirici Europe parlementaireCamille Dupuy
 
Foire aux Vins Leader Price 2017
Foire aux Vins Leader Price 2017Foire aux Vins Leader Price 2017
Foire aux Vins Leader Price 2017Camille Dupuy
 
Catalogue foire aux vins lidl 2017
Catalogue foire aux vins lidl 2017Catalogue foire aux vins lidl 2017
Catalogue foire aux vins lidl 2017Camille Dupuy
 
Foire à la Bière Lidl 2017 - Catalogue
Foire à la Bière Lidl 2017 - CatalogueFoire à la Bière Lidl 2017 - Catalogue
Foire à la Bière Lidl 2017 - CatalogueCamille Dupuy
 
Liste des lauréats Meilleure Chaîne de magasins 2016-2017
Liste des lauréats Meilleure Chaîne de magasins 2016-2017Liste des lauréats Meilleure Chaîne de magasins 2016-2017
Liste des lauréats Meilleure Chaîne de magasins 2016-2017Camille Dupuy
 
Sous amendement AS406 loi Travail
Sous amendement AS406 loi TravailSous amendement AS406 loi Travail
Sous amendement AS406 loi TravailCamille Dupuy
 
Amendement AS390 à la loi Travail
Amendement AS390 à la loi TravailAmendement AS390 à la loi Travail
Amendement AS390 à la loi TravailCamille Dupuy
 
Apef services infographie2015
Apef services infographie2015Apef services infographie2015
Apef services infographie2015Camille Dupuy
 
Amendement 1721 à la loi Travail
Amendement 1721 à la loi Travail Amendement 1721 à la loi Travail
Amendement 1721 à la loi Travail Camille Dupuy
 
PROJET DE LOI visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protec...
PROJET DE LOI visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protec...PROJET DE LOI visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protec...
PROJET DE LOI visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protec...Camille Dupuy
 
Le secteur des franchises sur le réseau Viadeo
Le secteur des franchises sur le réseau ViadeoLe secteur des franchises sur le réseau Viadeo
Le secteur des franchises sur le réseau ViadeoCamille Dupuy
 
Petit déjeuner Loi Macron et franchise - Gouache Avocats
Petit déjeuner Loi Macron et franchise - Gouache AvocatsPetit déjeuner Loi Macron et franchise - Gouache Avocats
Petit déjeuner Loi Macron et franchise - Gouache AvocatsCamille Dupuy
 
2eme baromètre Territoires & Marketing / Toute La Franchise sur les candidats...
2eme baromètre Territoires & Marketing / Toute La Franchise sur les candidats...2eme baromètre Territoires & Marketing / Toute La Franchise sur les candidats...
2eme baromètre Territoires & Marketing / Toute La Franchise sur les candidats...Camille Dupuy
 
Les étapes pour se lancer en franchise
Les étapes pour se lancer en franchiseLes étapes pour se lancer en franchise
Les étapes pour se lancer en franchiseCamille Dupuy
 
Panorama de la jurisprudence 2014
Panorama de la jurisprudence 2014Panorama de la jurisprudence 2014
Panorama de la jurisprudence 2014Camille Dupuy
 
Baromètre Toute la Franchise sur les candidats à la franchise 2014
Baromètre Toute la Franchise sur les candidats à la franchise 2014Baromètre Toute la Franchise sur les candidats à la franchise 2014
Baromètre Toute la Franchise sur les candidats à la franchise 2014Camille Dupuy
 

Plus de Camille Dupuy (20)

Vie & Véranda : guide pour ouvrir une franchise dans le bâtiment
Vie & Véranda : guide pour ouvrir une franchise dans le bâtimentVie & Véranda : guide pour ouvrir une franchise dans le bâtiment
Vie & Véranda : guide pour ouvrir une franchise dans le bâtiment
 
Partenariat L'Eau Vive Terre de Liens
Partenariat L'Eau Vive Terre de LiensPartenariat L'Eau Vive Terre de Liens
Partenariat L'Eau Vive Terre de Liens
 
Guide pour accompagner les entreprises dans la lutte contre les discriminations
Guide pour accompagner les entreprises dans la lutte contre les discriminationsGuide pour accompagner les entreprises dans la lutte contre les discriminations
Guide pour accompagner les entreprises dans la lutte contre les discriminations
 
Interview Ayhan Kirici Europe parlementaire
Interview Ayhan Kirici Europe parlementaireInterview Ayhan Kirici Europe parlementaire
Interview Ayhan Kirici Europe parlementaire
 
Foire aux Vins Leader Price 2017
Foire aux Vins Leader Price 2017Foire aux Vins Leader Price 2017
Foire aux Vins Leader Price 2017
 
Catalogue foire aux vins lidl 2017
Catalogue foire aux vins lidl 2017Catalogue foire aux vins lidl 2017
Catalogue foire aux vins lidl 2017
 
Foire à la Bière Lidl 2017 - Catalogue
Foire à la Bière Lidl 2017 - CatalogueFoire à la Bière Lidl 2017 - Catalogue
Foire à la Bière Lidl 2017 - Catalogue
 
Liste des lauréats Meilleure Chaîne de magasins 2016-2017
Liste des lauréats Meilleure Chaîne de magasins 2016-2017Liste des lauréats Meilleure Chaîne de magasins 2016-2017
Liste des lauréats Meilleure Chaîne de magasins 2016-2017
 
Sous amendement AS406 loi Travail
Sous amendement AS406 loi TravailSous amendement AS406 loi Travail
Sous amendement AS406 loi Travail
 
Amendement AS390 à la loi Travail
Amendement AS390 à la loi TravailAmendement AS390 à la loi Travail
Amendement AS390 à la loi Travail
 
Apef services infographie2015
Apef services infographie2015Apef services infographie2015
Apef services infographie2015
 
Amendement 1721 à la loi Travail
Amendement 1721 à la loi Travail Amendement 1721 à la loi Travail
Amendement 1721 à la loi Travail
 
PROJET DE LOI visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protec...
PROJET DE LOI visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protec...PROJET DE LOI visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protec...
PROJET DE LOI visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protec...
 
L'avenir du travail
L'avenir du travailL'avenir du travail
L'avenir du travail
 
Le secteur des franchises sur le réseau Viadeo
Le secteur des franchises sur le réseau ViadeoLe secteur des franchises sur le réseau Viadeo
Le secteur des franchises sur le réseau Viadeo
 
Petit déjeuner Loi Macron et franchise - Gouache Avocats
Petit déjeuner Loi Macron et franchise - Gouache AvocatsPetit déjeuner Loi Macron et franchise - Gouache Avocats
Petit déjeuner Loi Macron et franchise - Gouache Avocats
 
2eme baromètre Territoires & Marketing / Toute La Franchise sur les candidats...
2eme baromètre Territoires & Marketing / Toute La Franchise sur les candidats...2eme baromètre Territoires & Marketing / Toute La Franchise sur les candidats...
2eme baromètre Territoires & Marketing / Toute La Franchise sur les candidats...
 
Les étapes pour se lancer en franchise
Les étapes pour se lancer en franchiseLes étapes pour se lancer en franchise
Les étapes pour se lancer en franchise
 
Panorama de la jurisprudence 2014
Panorama de la jurisprudence 2014Panorama de la jurisprudence 2014
Panorama de la jurisprudence 2014
 
Baromètre Toute la Franchise sur les candidats à la franchise 2014
Baromètre Toute la Franchise sur les candidats à la franchise 2014Baromètre Toute la Franchise sur les candidats à la franchise 2014
Baromètre Toute la Franchise sur les candidats à la franchise 2014
 

Etude conjoncturelle Acoss stat sur la micro-entreprise en 2016

  • 1. Acoss - Direction des Statistiques, des Etudes et de la Prévision N° 252 – JUILLET 2017 LES MICRO-ENTREPRENEURS1 FIN 2016 Fin 2016, le nombre de micro-entrepreneurs (ME) inscrits, ayant ou non déclaré un chiffre d’affaires, est de 1 072 000. Il augmente de 7,0 % sur un an (+ 70 000), soit un rythme en hausse par rapport l’année précédente (+ 3,3 %). Cette accélération constitue une inflexion, le rythme de progression ayant tendance à baisser depuis la création du dispositif. Ce dynamisme s’explique en premier lieu par la forte hausse des immatriculations 2 sur un an (+ 8,2 % fin 2016) après la baisse de 7,4 % observée fin 2015. Il s’explique aussi par la diminution des radiations (- 4,9 % après + 4,4 %). La hausse du nombre d’inscrits est particu- lièrement marquée dans les secteurs des transports (+ 67,7 % sur un an, tableau 2), des activités immobilières (+ 19,1 %), de la santé (+ 16,9 %), du conseil pour les Fin 2016, le nombre de micro- entrepreneurs inscrits s’établit à 1 072 000, en hausse de 7,0 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse constitue la première accélération depuis la création du dispositif, le rythme de progression ayant tendance à diminuer depuis 2009 (+ 7,5 % fin 2014, + 3,3 % fin 2015). Ce dynamisme résulte du rebond des immatriculations (+ 8,2 % fin 2016, après - 7,4 % en 2015) et de la baisse des radiations (- 4,9 %, après + 4,4 %). 670 000 micro-entrepreneurs déclarent un chiffre d’affaires positif au quatrième trimestre 2016, soit 62,5 % des inscrits. Leur progression reste forte (+ 6,1%) bien que plus faible que celle observée un an plus tôt (+ 7,8 %). Le chiffre d’affaires trimestriel global progresse lui aussi à un rythme encore soutenu (+ 8,9 %, après + 11,4 % un an plus tôt), tandis que le chiffre d’affaires trimestriel moyen reste sur la dynamique positive engagée en 2015, atteignant 3 518 euros au quatrième trimestre 2016 (+ 2,7 % sur un an fin 2016). Quelques secteurs sont particulière- ment dynamiques en nombre de micro-entreprises économiquement actives. C’est notamment le cas des transports, de la santé, des activités immobilières, du nettoyage et de l’hébergement-restauration. Le nombre de micro-entrepreneurs économiquement actifs ralentit dans la plupart des régions. Certaines restent toutefois très dynamiques (Aquitaine, Pays de la Loire et Ile-de- France). Tableau 1 : Nombre de micro-entreprises (ME) et chiffre d’affaires 2015T4 2016T1 2016T2 2016T3 2016T4 Nombre de comptes ouverts ou fermés sur les 12 derniers mois (milliers) Nombre d’immatriculations au dispositif ME (1) 306 312 321 326 331 Evolution annuelle (en %) -7,4 -5,5 0,0 3,9 8,2 Nombre de radiations de comptes ME (2) 275 274 272 268 261 Evolution annuelle (en %) (a) 4,4 9,2 19,8 27,8 -4,9 Création nette de comptes ME (1)-(2) 32 37 49 58 70 Nombre de comptes en fin de trimestre (milliers) Nombre de comptes ME administrativement actifs (3) 1 001 1 067 1 116 1 153 1 072 Evolution annuelle (en %) 3,3 3,6 4,6 5,3 7,0 Nombre de comptes ME économiquement actifs (4) 631 611 653 653 670 Evolution annuelle (en %) 7,8 7,0 6,4 6,1 6,1 Part des comptes ME économiquement actifs (4)/(3) 63,0% 57,3% 58,5% 56,6% 62,5% Evolution annuelle (en points) 2,6 pt 1,8 pt 1,0 pt 0,4 pt -0,6 pt Chiffre d'affaires du trimestre Chiffre d’affaires global (millions d’euros) (5) 2 163 1 956 2 247 2 194 2 355 Evolution annuelle (en %) 11,4 11,7 10,5 8,9 8,9 Chiffre d’affaires moyen (euros) (5)/(4) 3 426 3 199 3 441 3 359 3 518 Evolution annuelle (en %) 3,4 4,5 3,9 2,6 2,7 (a) Les fortes évolutions annuelles des radiations constatées aux 3 premiers trimestres 2016 sont liées à la modification du traitement des radiations d’office courant 2015 (encadré). Source : Acoss-Urssaf Graphique 1 : Evolution des nombres de comptes administrativement et économi- quement actifs Source : Acoss-Urssaf 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 0 200 400 600 800 1 000 1 200 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 Nombre de comptes économiquement actifs Nombre de comptes administrativement actifs Part des comptes économiquement actifs 1 Au 1er janvier 2016, les régimes du micro-social et du micro-fiscal ont fusionné sous la dénomination « micro-entrepreneur ». Le champ de cette publication porte ainsi sur les micro-entreprises soumises au régime micro-social sous jacent au dispositif auto- entrepreneur institué en 2009 ; elle exclut les micro-entreprises payant leurs cotisations sociales selon le droit commun (encadré). 2 Une immatriculation peut correspondre à une ré immatriculation rattachée à un SIREN existant. Il s’agit donc d’une notion différente de celle de la création d’entreprise retenue par l’Insee.
  • 2. 119 - DÉCEMBRE 2010 2 N° 252 – JUILLET 2017 Carte 1 : Glissement annuel du nombre de micro-entrepreneurs économique- ment actifs au 31 décembre 2016 Moyenne France : + 6,1 % Source : Acoss-Urssaf Carte 2 : Glissement annuel du chiffre d’affaires des micro-entrepreneurs au quatrième trimestre 2016 Moyenne France : + 8,9 % Source : Acoss-Urssaf Note : les chiffres en gras portent sur le périmètre des régions administratives en vigueur à compter du 1er janvier 2016. affaires (+ 13,4 %) et du commerce de gros (+ 12,2 %). Le nombre de micro-entreprises ayant déclaré un chiffre d’affaires positif ralentit quant à lui : + 6,1 % sur un an, après + 7,8 % fin 2015. Ainsi, 670 000 micro- entrepreneurs sont économiquement actifs fin 2016, soit 62,5 % des inscrits (contre 63,0 % un an plus tôt). Ils déclarent un chiffre d’affaires trimestriel moyen de 3 518 euros, en hausse de 2,7 % sur un an, après + 3,4 % l’année précédente (tableau 1 et graphique 2). Bien qu’en ralentisse- ment, le chiffre d’affaires global reste très dynamique (+ 8,9 % sur un an fin 2016, après + 11,4 % fin 2015) et atteint 2,355 milliards d’euros au quatrième trimestre 2016. Des disparités sectorielles… Fin 2016, la quasi-totalité des secteurs connaît une augmentation du nombre de micro-entrepreneurs économiquement actifs sur un an (tableau 2) ; seules les activités de commerce de détail alimen- taire (- 1,9 %), de commerce de détail sur marchés non classé ailleurs (- 1,5 %), de commerce de détail non spécialisé (- 0,4 %) et de réparations hors automobile (- 0,3 %) font exception. Toutefois, la majorité des secteurs présente une hausse plus faible que celle enregistrée un an plus tôt. Seuls les secteurs des transports, de l’hébergement-restauration, des activités informatiques, du conseil pour les affaires et de l’enseignement observent une accélération (tableau 2). En outre, l’ampleur des évolutions reste contrastée entre les secteurs. Le secteur des transports demeure très dynamique : + 50,5 % sur un an, après + 43,7 % un an plus tôt. Une accélération est aussi enregistrée dans le secteur de l’hébergement - restaura- tion (+ 10,1 % après + 8,4 % fin 2015). Bien qu’en décélération, les activités immobilières (+ 14,7 %), le secteur de la santé (+ 15,5 %) et celui du nettoyage (+ 12,1 %) affichent toujours des évolutions sur un an supérieures à 10 %. Les secteurs des arts, spectacles et activités récréatives (+ 9,1 %), du com- merce de gros (+ 7,8 %), les activités comptables, de conseil et d’ingénierie (+ 7,3 %) et les activités financières et d’assurance (+ 6,7 %) passent quant à eux sous la barre des + 10 %. Le nombre de micro entrepreneurs économiquement actifs marque le pas dans le secteur du BTP (+ 2,7 % pour les travaux de finition et + 3,9 % pour les autres activités après respectivement + 7,6 % et + 7,2 % fin 2015) et surtout dans les activités de commerce de détail (- 0,5 % au total, après + 3,8 % un an plus tôt). Les secteurs de la coiffure et de la santé restent, de loin, ceux dont la part de micro- entrepreneurs économiquement actifs est la plus importante (respectivement 82 % et 83 %). Le chiffre d’affaires trimestriel global augmente lui aussi dans tous les secteurs, La hausse est la plus forte dans les secteurs de la santé (+ 16,2 % sur un an), des activités immobilières (+ 21,4 %) et des transports (+ 35,1 %). Dans ce dernier, la progression reste toutefois modérée au regard de la très forte augmentation des effectifs. Le chiffre d’affaires moyen y diminue significative- ment (- 10,3 %), alors qu’il augmente ou se stabilise dans les autres secteurs. Cette baisse est à mettre en relation avec celle de l’ancienneté moyenne des micro-entre- preneurs (Acoss Stat n°202) résultant de l’accélération des entrées dans ce secteur. …et régionales Le chiffre d’affaires continue d’augmenter dans l’ensemble des régions (carte 2), sous l’effet notamment de la hausse du nombre de micro-entrepreneurs économi- quement actifs (carte 1). Celle-ci est toutefois plus faible qu’en 2015 dans toutes les régions à l’exception de l’Alsace. Une décélération marquée du nombre de micro-entrepreneurs actifs est observée en Corse (+ 3,0 % après + 11,6 % un an plus tôt) et en Paca (+ 2,8 % après + 7,1 %). Ces régions enregistrent d’ailleurs les Graphique 2 : Glissement annuel du nombre de micro-entrepreneurs économi- quement actifs et du chiffre d’affaires trimestriel Source : Acoss-Urssaf 0 500 1000 1500 2000 2500 -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 2012 2013 2014 2015 2016 Chiffres d'affaires trimestriel (niveau) Nombre de ME économiquement actifs (GA) Chiffres d'affaires trimestriel (GA) Chiffres d'affaires trimestriel moyen (GA)
  • 3. 119 - DÉCEMBRE 2010 3 N° 252 – JUILLET 2017 évolutions les plus faibles, avec la Lorraine (+ 4,0 %). A contrario, les régions Aquitaine (+ 9,5 %), Pays de la Loire (+ 8,2 %) et Ile-de-France (+ 7,8 %) connaissent les plus fortes hausses. La hausse du chiffre d’affaires trimestriel global dépasse 10 % dans le sud ouest et en Rhône-Alpes. Elle est nettement plus modérée dans le Nord et à l’est du pays. Guillaume Lièvre Urssaf de Poitou-Charentes Tableau 2 : Les micro-entrepreneurs par secteur d'activité fin 2016 Nombre d’immatriculations au dispositif ME sur les 12 derniers mois Nombre de radiations de comptes ME sur les 12 derniers mois Nombre de ME administrativement actifs en fin de trimestre Nombre de ME économiquement actifs en fin de trimestre Chiffre d’affaires trimestriel global Chiffre d’affaires trimestriel moyen Secteur d'activité milliers milliers milliers GA (%) milliers GA (%) % ME éco. actifs millions d’euros GA (%) euros GA (%) 2015 T4 2016 T2 2016 T4 2015 T4 2016 T2 2016 T4 2016 T4 2015 T4 2016 T2 2016 T4 2016 T4 2015 T4 2016 T2 2016 T4 2016 T4 2016 T4 2016 T2 2016 T4 2016 T4 2016 T2 2016 T4 A - Agriculture, sylviculture et pêche 0,6 0,6 0,5 0,5 0,5 0,5 2,3 5,6 2,9 3,6 1,6 9,8 4,1 2,7 69 5 3 0 2 950 -0,9 -2,2 CZ1 - Industrie 14,4 14,7 14,9 13,4 13,2 12,3 61,8 1,6 2,5 4,5 42,8 6,2 5,6 5,3 69 131 10 10 3 052 3,9 4,0 CZ2 - Métiers de bouche 5,6 5,8 5,7 5,0 4,9 4,8 18,8 3,4 4,7 5,5 11,4 9,2 4,8 4,5 60 41 6 8 3 653 0,7 2,8 F1 - BTP travaux de finition 16,7 16,3 15,9 17,2 16,6 15,9 67,3 -0,7 -0,4 0,1 42,2 7,6 4,0 2,7 63 203 11 8 4 803 6,8 4,9 F2 - BTP autres 19,7 19,6 19,1 20,3 19,8 18,7 73,4 -0,7 -0,3 0,6 45,5 7,2 4,7 3,9 62 235 12 8 5 170 6,6 4,4 G1 - Commerce - réparation d'auto. 9,7 9,9 9,7 9,0 8,8 8,5 25,9 2,8 3,9 5,1 13,3 7,7 5,1 4,3 51 55 8 7 4 120 2,3 2,7 G2 - Commerce de gros, intermédiaires du commerce 10,1 10,4 11,2 9,1 8,9 8,3 26,7 4,3 6,1 12,2 13,3 12,7 7,5 7,8 50 69 14 13 5 172 5,6 4,9 G3 - Commerce de détail alim. hors métiers de bouche 1,1 1,1 1,0 1,0 1,0 1,0 2,8 2,5 1,6 2,6 1,6 8,5 4,2 -1,9 58 8 7 3 4 891 2,5 5,4 G4 - Commerce de détail non alimentaire 12,4 12,2 11,8 12,4 12,1 11,0 40,4 -0,1 0,2 2,1 24,4 5,1 1,4 0,7 60 90 3 3 3 701 1,2 2,3 G5 - Commerce de détail sur marchés non classé ailleurs 11,0 10,6 10,1 10,9 10,5 9,7 48,6 0,2 0,2 0,8 30,0 5,4 0,7 -1,5 62 69 0 2 2 308 -0,2 3,4 G6 - Commerce de détail non spécialisé 9,5 9,7 9,9 11,9 11,3 9,5 30,3 -7,4 -4,7 1,3 18,1 -0,9 -1,2 -0,4 60 69 4 3 3 814 5,3 3,2 H - Transports 11,2 16,4 20,6 6,0 6,8 9,3 28,1 45,5 65,6 67,7 9,0 43,7 58,1 50,5 32 22 38 35 2 482 -12,7 -10,3 I - Hébergement et restauration 10,3 11,3 12,3 8,9 8,8 8,6 33,3 4,9 7,9 12,3 19,4 8,4 8,7 10,1 58 82 10 11 4 213 1,1 1,2 J - Informatique 12,3 12,7 12,8 13,1 13,0 11,8 37,7 -2,3 -0,8 2,6 20,7 2,1 2,4 3,1 55 76 11 8 3 666 8,1 5,0 K - Activités financières et d'assurance 2,3 2,4 2,4 2,1 2,1 1,8 5,6 5,1 5,6 11,5 3,1 13,6 9,9 6,7 56 14 9 5 4 536 -0,5 -1,7 L - Activités immobilières 5,9 6,6 7,0 4,4 4,4 4,6 15,2 13,6 16,5 19,1 7,3 19,5 14,2 14,7 48 42 25 21 5 703 9,2 5,8 M1 - Activités juridiques 0,4 0,4 0,4 0,4 0,4 0,4 1,2 0,1 -1,3 -1,8 0,9 -4,3 -2,4 2,9 74 6 4 4 6 996 6,8 0,9 M2 - Activités comptables, de conseil et d'ingénierie 12,7 13,3 13,1 10,5 10,6 10,5 37,5 6,6 7,3 7,6 22,0 10,4 9,0 7,3 59 97 13 10 4 397 3,3 3,0 M3 - Conseil pour les affaires et autres … 17,3 19,0 22,0 14,8 15,1 16,0 50,8 5,9 8,2 13,4 27,3 5,8 6,3 8,4 54 123 8 7 4 510 2,0 -1,1 M4 - Activités spécialisées de design 6,2 7,2 7,4 5,4 5,5 5,2 22,5 4,3 7,7 11,2 12,8 8,2 10,1 7,1 57 46 16 11 3 557 5,4 3,8 M5 - Autres activités scientifiques. et techniques 14,3 14,6 14,5 12,9 12,8 12,1 48,4 3,1 3,6 5,2 29,2 9,4 6,8 5,6 60 100 9 8 3 434 2,5 2,0 N1 - Activités de nettoyage 8,1 9,0 9,1 6,3 6,0 6,3 28,1 8,0 11,4 11,2 18,1 14,1 13,8 12,1 64 55 19 16 3 070 4,5 3,6 N2 - Autres de service administratif et de soutien 11,3 11,4 11,3 12,1 11,8 10,2 37,5 -2,0 -1,1 3,2 24,0 3,9 2,5 2,0 64 81 5 5 3 363 2,5 2,6 PZ - Enseignement 12,6 13,1 13,7 10,6 10,7 10,2 47,6 4,7 5,3 7,9 32,3 5,6 6,7 7,5 68 111 10 10 3 434 3,0 2,7 QZ - Santé 13,0 14,3 14,7 6,9 7,0 7,4 51,6 16,1 16,6 16,6 42,9 16,6 15,4 15,5 83 112 21 16 2 618 4,7 0,6 R1 - Arts, spectacles, activités récréatives 20,6 21,5 21,7 15,1 15,2 15,2 76,0 8,6 8,9 9,3 47,2 13,0 11,1 9,1 62 117 16 12 2 486 4,2 2,9 R2 - Activités sportives 7,1 7,0 7,5 5,4 5,4 5,4 30,3 6,3 5,8 7,7 20,5 7,4 6,0 6,5 68 54 10 8 2 660 3,6 1,1 S1 - Réparations hors auto. 5,0 4,5 4,3 5,5 5,3 4,7 22,2 -2,1 -2,9 -1,9 16,0 3,0 1,0 -0,3 72 48 8 3 2 977 7,2 3,6 S2 - Coiffure et soins du corps 10,4 10,2 10,3 10,5 10,1 9,2 50,0 -0,3 0,3 2,2 40,8 3,7 2,7 3,2 82 109 9 7 2 674 5,7 3,9 S3 - Autres services personnels 10,1 10,3 10,9 9,3 9,1 8,5 38,0 2,3 3,2 6,6 25,5 5,9 5,3 5,9 67 64 8 8 2 530 2,8 2,0 Z - Autres 4,1 4,4 5,0 3,4 3,4 3,2 11,5 8,0 9,6 18,8 6,3 12,4 14,2 15,9 54 20 14 18 3 162 0,2 1,8 Inconnu 0,3 0,6 0,4 0,4 0,5 0,6 0,3 -8,5 19,0 -37,4 0,2 -34,6 -5,4 -30,3 47 0 5 -30 2 789 11,1 0,1 TOTAL 306,4 321,0 331,5 274,7 271,6 261,2 1 071,7 3,3 4,6 7,0 669,5 7,8 6,4 6,1 62 2 355 10,5 8,9 3 518 3,9 2,7 dont : professions libérales 102,3 108,7 114,0 79,9 80,9 80,7 345,4 7,7 8,6 10,7 220,7 9,9 9,5 9,1 64 755 12,7 10,5 3 422 2,9 1,2 artisans- commerçants 204,1 212,2 217,4 194,7 190,7 180,5 726,3 1,4 2,9 5,4 448,9 6,8 5,0 4,6 62 1 600 9,5 8,2 3 565 4,3 3,4 GA : glissement annuel Source : Acoss-Urssaf n.d. : non disponible
  • 4. 103– Juin 2010 ISSN 1636-4201 – Acoss – 36, rue de Valmy - 93 108 Montreuil Cedex – Tél. : 01 77 93 65 00 – Directeur de la publication : Yann-Gaël Amghar Rédacteur en chef : Alain Gubian – Responsable éditorial : Cyrille Hagneré – Réalisation : Direction des Statistiques, des Etudes et de la Prévision La collection Acoss Stat est consultable en ligne sur www.acoss.fr dans la rubrique Observatoire économique – Pour toute demande : disep.service.statistique@acoss.fr – Impression Hélio Service Pour approfondir… - « Les auto-entrepreneurs fin 2015 », Acoss Stat n°235, juillet 2016. - « Les auto-entrepreneurs en 2013 : leur nombre continue de progresser mais leur chiffre d’affaires moyen diminue », Acoss Stat n° 202, décembre 2014. Retrouvez sur acoss.fr les publications de l’Acoss et des Urssaf, des données à télécharger, ainsi que des précisions sur les sources et les méthodologies. Tableau A : Taux applicables en 2016 Prélèvement social forfaitaire Versement libératoire de l’impôt sur le revenu Vente de marchandises 13,4 % 1,0 % Prestations de services commerciales ou artisanales 23,1 % 1,7 % Autres prestations de services relevant du RSI 23,1 % 2,2 % Activités libérales relevant de la CIPAV 22,9 % 2,2 % Encadré : Sources et méthodologie Du dispositif auto-entrepreneur… Le régime de l’auto-entrepreneur (AE) a été créé par la loi n°2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l’économie. Il concerne les activités commerciales, artisanales et certaines activités libérales. Sont exclues du dispositif les professions libérales affiliées à une caisse de retraite autre que la Cipav (Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse) ou le RSI (Régime social des indépendants), à savoir, notamment, les activités agricoles rattachées à la Mutualité sociale agricole (MSA), les professions juridiques et judiciaires, les professions de santé, les experts comptables, les agents généraux d’assurance. Sont également exclues les activités relevant de la TVA immobilière (opérations des marchands de biens, lotisseurs, agents immobiliers…). Les AE sont, comme les autres travailleurs indépendants, affiliés au RSI pour l’assurance maladie. Ce régime est caractérisé par : - des formalités de création allégées, - le paiement de cotisations uniquement lorsque l’activité génère un chiffre d’affaires, - le caractère libératoire des versements de cotisations et contributions sociales et, si le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain seuil, de l’impôt sur le revenu (les taux de prélèvement sont définis dans le tableau A), - la franchise de TVA, et donc sa non- récupération, - l’absence de limitation de durée, dès lors que le chiffre d’affaires est inférieur aux seuils du régime micro fiscal (soit 82 200 € pour une activité d’achat/revente et 32 900 € pour une activité de prestations ou de service en 2016). En cas de dépassement, sans toutefois dépasser les seuils de franchise de TVA (90 300 € pour les activités d’achat-vente et 34 900 € pour les activités de prestation de services), il est possible de conserver le régime d’AE l’année du dépassement et la suivante. Depuis le 1er janvier 2011, tout AE est soumis à l’obligation de déclarer son chiffre d’affaires à chaque échéance, quel que soit le montant, même s’il est nul. Il est aussi redevable depuis cette date de la contribution à la formation professionnelle. En outre, à compter de 2012, l’AE est redevable, pour chaque déclaration non réalisée, d'une pénalité d'un montant égal à 1,50 % du plafond mensuel de sécurité sociale en vigueur arrondi à l'euro supérieur et d’une taxation d’office calculée en fonction du nombre de déclarations mensuelles ou trimestrielles non transmises au terme de l’année. Les Urssaf enregistrent les déclarations et les paiements pour le compte de tous les orga- nismes sociaux (RSI et CIPAV notamment), ainsi que pour les services fiscaux si le cotisant choisit le prélèvement libératoire. …au régime du micro-entrepreneur La loi Pinel du 18 Juin 2014 a créé un régime unique, simplifié, en fusionnant au 1er janvier 2016 les régimes du micro-social (AE) et du micro-fiscal. Ce régime dit du « micro- entrepreneur » (ME) permet à l’ensemble des travailleurs indépendants concernés de bénéficier du mode de calcul et de paiement simplifié des cotisations basé sur le chiffre d’affaires réalisé, ainsi que de l’option pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu sous conditions de revenu. Ce régime devait s’appliquer automatique- ment au 1er janvier 2016 à l’ensemble des travailleurs indépendants relevant des professions artisanales ou commerciales et à ceux relevant de la Cipav bénéficiant des régimes micro-fiscaux définis aux articles 50- 0 et 102 ter du code général des impôts. Toutefois, la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 est revenue partiellement sur ces dispositions : les travailleurs indépendants bénéficiant des régimes fiscaux de la micro-entreprise qui relevaient au 31 décembre 2015 du régime social de droit commun, ont été maintenus dans ce régime, sauf demande contraire. Les radiations Depuis la mise en place du dispositif, les radiations interviennent plus fortement au quatrième trimestre de chaque année en raison de la réglementation qui rend effective certaines demandes de radiation au 31 décembre de l’année. La radiation intervient systématiquement au quatrième trimestre lorsque : - la demande de radiation pour changement de régime d’imposition ou de changement de régime (régime AE vers régime « classique des travailleurs indépendants) est effectuée plus de trois mois après le début d’activité ; - le chiffre d’affaires annuel déclaré par l’AE dépasse le seuil de franchise de TVA ; - le chiffre d’affaires annuel déclaré par l’AE dépasse deux années consécutivement le seuil de régime micro-fiscal. La loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 a introduit à compter du 1er janvier 2011 un mécanisme de radiation d’office en cas de chiffres d’affaires nul sur 24 mois ou 8 trimestres consécutifs. La loi Pinel du 18 Juin 2014 a supprimé cette disposition et a aligné le mécanisme de radiation pour chiffre d’affaires nul sur celui des travailleurs indépendants « classiques » : à compter du 1er janvier 2016, ce type de radiation intervient au 31 décembre après deux années consécutives sans chiffre d’affaires. Les radiations d’office en cours d’année ont ainsi été suspendues dès le début de l’année 2015. Le suivi statistique Les informations statistiques sur les ME exploitées dans cette publication sont issues du système d’information décisionnel de l’Acoss et des Urssaf. Celui-ci centralise depuis 2009, via des alimentations mensuelles, les informations relatives aux ME de la France entière hors Mayotte. Les données utilisées dans cette publication sont issues d’une extraction au 31/12/2016. Afin de mieux classifier les activités des ME, une nomenclature spécifique agrégée en 30 classes a été constituée. Elle est construite à partir de la nomenclature d’activités entrée en vigueur au 1er janvier 2008 (NAF rév.2). Certaines classes sont issues des nomenclatures agrégées connues (A, H, I, J, K, L, P, Q), d’autres sont des regroupements de postes à des niveaux plus ou moins fins, tels que « CZ2 - Métiers de bouche » par exemple. Le détail de la nomenclature est disponible sur acoss.fr. Définitions Est considéré comme administrativement actif un ME ayant été immatriculé avant ou pendant la période et non radié au cours de cette période, qu’il ait déclaré ou pas un chiffre d’affaire positif. Est considéré comme économiquement actif un ME ayant déclaré un chiffre d’affaire positif sur la période étudiée.