SlideShare une entreprise Scribd logo
Etablissement Inter-Etats D’enseignements supérieur CENTRE D’EXCELLENCE TECHNOLOGIQUE PAUL
BIYA B.P: 13719 Yaoundé Cameroun Tel : (237) 242 7299 57 / 242 72 99 58 Site web :
www.iai.cameroun.com Email : contact@iaicameroun.com
----------------------------------------------------
EXPOSE CCNA 4
Fait par :
 BEKONO Sylvana
 KINA Yann Ludovic
 LISSOM Alex
Classe : SR3 A
Encadré par :
M WAMBO
THEME : FRAME RELAY
Année Académique 2020/2021
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
2
Sommaire
Sommaire ................................................................................................................................................ 1
Introduction............................................................................................................................................. 3
I Définitions : ..................................................................................................................................... 4
II Qu’est ce que frame relay ............................................................................................................... 4
III Topologie......................................................................................................................................... 5
IV Technologie ..................................................................................................................................... 8
V Fonctionnement, table de commutation et processus de transmission ...................................... 10
VI Implémentation............................................................................................................................. 14
Conclusion ............................................................................................................................................. 17
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
3
Introduction
De plus en plus d’entreprise déploie des sites distants géographique ceci pour un souci de
performances. Nombreuses solutions sont proposées tant par les operateurs de téléphonies que
par les operateurs satellitaires. Il est question pour nous de présenter le protocole Frame Relay
dans la suite de notre document.
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
4
I Définitions :
· Tarif d’accès : Vitesse d’horloge de la connexion.
· DLCI (Identificateur de connexion de liaison de données) : C’est un numéro désignant
un point d’extrémité. Le commutateur Frame Relay mappe deux DLCI (Source et destination)
afin de créer un PVC. Il a une portée locale.
· PVC (Circuit virtuel permanent) : Circuit virtuel agissant comme une liaison point-à-
point dédiée pour relier deux extrémités dans un environnement commuté.
· LMI (Interface de supervision locale) : Norme de signalisation entre le point
d’extrémité et le commutateur Frame Relay chargé de la gestion et maintenance de l’état entre
les unités.
· CIR (Débit de données garanti) : Débit de données que le fournisseur s’engage à
fournir.
· Bc (Débit garanti en rafale) : Nombre maximum de bits que le commutateur accepte de
transférer sur une période donnée.
· Be (Débit garanti en excès) : Nombre maximum de bits non garantis que le
commutateur tentera de transférer au-delà du CIR. Il est généralement limité par la vitesse du
port de la boucle locale. Les trames émises en excès ont leur bit d’éligibilité à la suppression
mis à 1.
· FECN (Notification explicite de congestion au destinataire) : Bit défini dans une
trame qui signale à l’unité réceptrice de lancer des procédures de prévention de congestion.
· BECN (Notification explicite de congestion à la source) : Idem mais pour l’unité
source. Un routeur recevant cette notification réduira le débit de transmission de 25%.
· Bit d’éligibilité à la suppression : Bit qui indique que la trame peut être supprimée en
priorité en cas de congestion.
II Qu’est-ce que Frame Relay
Commençons par définir notre protocole inventé par Éric SCACE
a. Concept
Frame Relay est un protocole WAN hautes performances qui fonctionne au niveau des
couches physiques et de liaison de données du modèle de référence OSI. Frame Relay a été
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
5
conçu à l'origine pour être utilisé sur les interfaces de réseau numérique à intégration de services
(RNIS). Aujourd'hui, il est également utilisé sur une variété d'autres interfaces réseau. Frame
Relay est un exemple de technologie à commutation de paquets. Les réseaux à commutation de
paquets permettent aux stations terminales de partager dynamiquement le support réseau et la
bande passante disponible. En effet, en tant que protocole de couche 2, il permet l'encapsulation
des trames avec détection d'erreur standard (le CRC ou Cyclic Redundancy Check); en tant que
protocole de couche 3, il fournit plusieurs liaisons logiques sur un 46 même circuit physique et
permet au réseau d’acheminer les données sur ces liaisons jusqu’à leurs destinations
respectives. Ceci offre une efficacité en volume et en vitesse.
a. Commutation de paquets
Processus d'acheminement dans lequel les messages sont découpés en paquets, chaque
paquet comportant les adresses nécessaires à son routage; dans les nœuds du réseau, ces paquets
sont reçus dans une file d'attente et retransmis, après analyse des adresses, sur la voie de
transmission appropriée; à l'arrivée, on reconstitue les messages à partir des paquets reçus. La
réservation de ressources ne concerne pour un paquet donné que la liaison reliant deux unités
d'acheminement sur laquelle le paquet considéré est actuellement en cours de transit, et
uniquement pendant la durée de transit de ce paquet entre les deux unités d'acheminement
considérées. Un avantage évident de la commutation de paquets sur la commutation de circuits
est donc une utilisation beaucoup plus rationnelle des ressources de communication : les
ressources ne sont réservées que durant leur utilisation effective.
III Topologie
Frame Relay peut être conçue suivant deux topologies
a. Maillage global
Chaque unité Frame Relay est reliée par un circuit virtuel permanent à chacune des autres unités
du réseau WAN multipoint. Toute mise à jour transmise à une unité est vue par toutes les autres
unités. Avec cette topologie, l'intégralité du réseau WAN Frame Relay peut être traitée comme
une seule liaison de données.
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
6
Une topologie à maillage global convient dans le cas où l'accès aux services doit être
très fiable et que ces services sont dispersés géographiquement. Une topologie à maillage global
connecte un site à chacun des autres sites. L'utilisation de lignes louées pour les
interconnexions, les interfaces série et les lignes supplémentaires viennent augmenter les coûts.
Dans cet exemple, 10 lignes dédiées sont nécessaires pour connecter chaque site dans une
topologie à maillage global.il convient dont d’utiliser le maillage de Frame Relay.
Le concepteur du réseau peut concevoir des connexions multiples en configurant
simplement des circuits virtuels supplémentaires sur chaque liaison existante, comme illustré à
la Figure ci dessus. Cette mise à niveau logicielle fait évoluer la topologie en étoile en une
topologie à maillage global, sans supplément de coût en matériel ou lignes dédiées. Comme les
circuits virtuels utilisent le multiplexage statistique, l'emploi de circuits virtuels multiples sur
une liaison d'accès permet en général de mieux exploiter Frame Relay que l'emploi de circuits
virtuels uniques. La Figure montre comment SPAN a utilisé quatre circuits virtuels sur chaque
liaison pour étendre son réseau sans matériel supplémentaire. Les fournisseurs de services
facturent la bande passante supplémentaire, mais cette solution est en général plus efficace que
l'utilisation de lignes dédiées.
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
7
b. La topologie à maillage partiel
Ce type de topologie est également appelé topologie en étoile ou topologie " hub-and-
spokes ". Dans une topologie à maillage partiel, les unités du nuage Frame Relay ne sont pas
toutes reliées aux autres unités par un circuit virtuel permanent.
Pour les grands réseaux, la topologie à maillage global est rarement abordable, car le
nombre de liaisons supplémentaires augmente de façon exponentielle. Il ne s'agit pas d'un
problème de coût en matériel, mais bien de nombre de circuits virtuels dont la limite théorique
est de 1000 par liaison. Dans la pratique, la limite est inférieure à ce chiffre.
Pour cette raison, les réseaux de grande taille sont en général configurés dans une
topologie à maillage partiel. Dans le maillage partiel, le nombre d'interconnexions est plus élevé
que dans une disposition en étoile, mais moins élevé que dans un maillage global. La disposition
physique dépend des flux de données prévus.
c. Format de la trame
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
8
Le format des trames Frame Relay est le suivant :
 Drapeau : Indique le début et la fin de la trame.
 Adresse : Contient l’adresse d’extrémité (10 premiers bits), ainsi que les mécanismes
de notification de congestion (3 derniers bits).
- DLCI.
- FECN.
- BECN.
- Bit d’éligibilité à la suppression.
·
 Données : Informations encapsulées de couche supérieure.
 FCS : Séquence de contrôle de trame.
IV Technologie
Frame Relay est une technologie à accès multiples qui ne diffuse pas de broadcasts, car
elle ne comporte pas de canal de broadcast. Les broadcasts sont transmis à travers Frame Relay
par l'envoi des paquets à toutes les adresses de destination du réseau. Frame Relay définit la
connexion entre l'ETTD (Équipement Terminal de Traitement de Données) du client et l'ETCD
(Équipement de Terminaison de Circuit de Données) de l'opérateur télécom. En général,
l'ETTD est un routeur et l'ETCD, un commutateur Frame Relay (dans ce cas, l'ETTD et l'ETCD
renvoient à la couche liaison de données et non à la couche physique). Chaque site peut être
connecté à chacun des autres sites par un circuit virtuel. Chaque routeur nécessite une seule
interface physique avec l'opérateur télécom. La technologie Frame Relay est mise en œuvre
principalement en tant que service fourni par un opérateur télécom, mais elle peut aussi être
utilisée dans des réseaux privés.
Le service Frame Relay passe par un circuit virtuel permanent (PVC) qui est une liaison
de données non fiable. Un identificateur de connexion de liaisons de données (DLCI) permet
d'identifier un circuit virtuel permanent. Le numéro DLCI est un identificateur local placé entre
l'ETTD et l'ETCD qui identifie le circuit logique entre les unités d'origine et de destination. Le
contrat de service précise en bits par seconde le débit de données garanti par l'opérateur télécom
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
9
et auquel le commutateur Frame Relay doit transférer les données. L’extrémité de chaque
liaison est identifiée par un numéro appelé DLCI (Data Link Connection Identifier) ou
identificateur de connexion de liaison de données qui est fourni par le fournisseur de services
Frame Relay. Le commutateur Frame Relay mappe alors deux DLCI (source et destination)
pour créer un PVC. Ces DLCI ont une valeur locale, autrement dit, ces valeurs ne sont pas
uniques dans le réseau étendu Frame Relay. Deux équipements reliés par un circuit virtuel
peuvent utiliser une valeur DLCI différente pour désigner la même connexion. Le routeur n’a
besoin que d’une interface même pour plusieurs PVC.
d. Interface LMI & DLCI
La mise en œuvre et le fonctionnement de la technologie Frame Relay repose
essentiellement sur les interfaces LMI, dont les fonctions de base sont :
 Déterminer la fonctionnalité des PVC connus du routeur
 Transmettre des messages de veille, pour éviter que le PVC ne se ferme pour cause
d’inactivité.
 Indiquer au routeur les PVC disponibles.
Il existe des extensions LMI, qui sont optionnelles :
 Messages d’état des circuits virtuels (Extension universelle) : Signalisation
périodique sur les PVC (Nouveaux, supprimés, leur intégrité, etc.).
 Diffusion multicast (Extension facultative) : Permet la diffusion des messages de
protocole de routage et ARP, qui doivent être normalement transmis à plusieurs
destinataires. Cela utilise les DLCI 1019 à 1022.
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
10
 Adressage global (Extension facultative) : Portée globale des DLCI au lieu d’être
locale.
 Permet d’avoir un DLCI unique sur le réseau Frame Relay.
 Contrôle de flux simple (Extension facultative) : Contrôle de flux de type
XON/XOFF, destiné aux unités dont les couches supérieures ne peuvent pas utiliser les
bits de notification de congestion, mais nécessitant un niveau de contrôle de flux.
Le schéma ci-dessus représente une trame Frame Relay spécifique aux messages LMI.
 DLCI LMI : DLCI pour les messages LMI. Il est fixé à 1023.
 Indicateur de protocole : Défini sur une valeur précisant l’interface LMI.
 Type de message : Deux types ont été définis, qui permettent de vérifier l’intégrité des
liaisons logiques et physiques.
 Message d’état : Emis en réponse à un message de demande d’état. Message de
veille ou message d’état sur chaque DLCI défini pour la liaison.
 Message de demande d’état.
 Éléments d’information (IE) : Contient un ou plusieurs éléments
d’information d’1 octet chacun, et un ou plusieurs octets de données.
V Fonctionnement, table de commutation et processus de
transmission
La norme Frame Relay de base ne supporte que des PVC reconnus localement. Il n’y a
pas d’adresses pour désigner les nœuds distants. Il est donc impossible d’utiliser un processus
classique de résolution d’adresses.
Pour pallier à ce problème, il y a deux possibilités :
 Créer manuellement des cartes statiques avec la commande frame-relay map.
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
11
 Opter pour l’extension LMI sur l’adressage global. Ainsi, chaque nœud aura un DLCI
unique.
La carte Frame Relay comporte trois champs :
 DLCI local par lequel passer pour atteindre la destination.
 L’adresse de couche 3 du nœud distant correspondant.
· L’état de la connexion :
 Active state : Connexion active. Les routeurs peuvent échanger des données.
 Inactive state : La connexion locale au commutateur est en service, mais la connexion
du routeur distant au commutateur ne l’est pas.
 Deleted state : Soit aucun LMI n’est reçu du commutateur, soit aucun service n’est
assuré entre le routeur local et le commutateur.
Il existe un mécanisme de résolution d’adresse inverse (Inverse-ARP), qui permet à un
routeur d’élaborer automatiquement la carte Frame Relay :
 Le routeur prend connaissance des DLCI au moment de l’échange LMI initiale avec le
commutateur.
 Il envoie alors une requête Inverse-ARP à chaque DLCI pour chaque protocole de
couche 3 configurés localement.
 Les informations renvoyées sont utilisées pour remplir la carte Frame Relay.
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
12
La table de commutation Frame Relay dispose de quatre colonnes :
 Port d’entrée.
 DLCI d’entrée.
 Port de sortie.
 DLCI de sortie.
Cette table de commutation est basée sur un port du commutateur, il y a donc autant de
tables qu’il y a de ports fonctionnels. De plus, elle est administrée, ce qui signifie que c’est
l’opérateur qui décide du contenu de chaque table. Elle sert :
 Au moment du premier échange LMI, afin d’informer le routeur des DLCI des nœuds
distants qui lui sont accessibles.
 Durant la transmission des données, où elle fonctionne comme une table de
commutateur LAN.
Le processus de découverte est le suivant :
 Émission d’un message de demande d’état au commutateur Frame Relay (donne l’état
du routeur local et demande celui des connexions des routeurs distants).
 Le commutateur répond avec un message d’état, contenant les DLCI des routeurs
distants qui sont accessibles au routeur local.
 Pour chaque DLCI actif, le routeur envoie un paquet Inverse-ARP afin de se présenter
et de demander aux routeurs distants de s’identifier (Adresse de couche 3).
 Le routeur mappe dans sa carte chaque adresse de noeud distant qu’il reçoit par le biais
d’un message de résolution d’adresse inverse.
 Les messages de résolution d’adresse inverse sont ensuite échangés toutes les 60
secondes.
 Les messages de vieille sont envoyés toutes les 10 secondes au commutateur.
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
13
Les sous interfaces Frame Relay
Les sous-interfaces sont des subdivisions logiques d’une interface physique et peuvent être de
deux types :
 Point-à-point.
 Multipoint.
Les caractéristiques des sous-interfaces point-à-point sont :
 Une sous-interface par PVC.
 Une attribution statique de DLCI par sous-interface.
 Chaque connexion point-à-point est son propre sous-réseau.
 Chaque interface possède un seul DLCI.
 Split horizon ne fonctionne pas comme on voudrait qu’il fonctionne dans le principe,
Car il ne connaît pas le principe de sous-interface, ce qui veut dire que les mises à jour
de routage ne seront pas propagées vers les autres sous-interfaces.
Les caractéristiques des sous-interfaces multipoints sont :
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
14
 Une seule sous-interface pour établir plusieurs PVC.
 Autant d’attributions statiques de DLCI qu’il y a de PVC (Destinataires).
 Toutes les interfaces font partie du même sous-réseau.
 Chaque interface possède son DLCI local.
 Split horizon fonctionne avec ce type de sous-interface.
VI Implémentation
1. Passez à Router1 et exécutez les commandes suivantes pour activer l'encapsulation de
relais de trame sur l'interface se9 / 0.
2. Router1 (config) #interface se9 / 0
3. Router1 (config-if) #encapsulation frame-relay
Router1 (config-if) #no shut Router1 (config-if) #exit
4. Ensuite, exécutez les commandes suivantes pour créer les sous-interfaces de relais de
trame point à point (une pour Router2 et une pour Router3), attribuez les adresses IP et
spécifiez les numéros DLCI.
5. Router1 (config) #interface se9 / 0.101 point à point
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
15
6. Router1 (config-subif) #ip add 10.1.1.0 255.0.0.0
7. Router1 (config-subif) # frame-relay interface-dlci 101
Router1 (config-subif) # sortir
Router1 (config) #interface se9 / 0.102 point à point
Router1 (config-subif) #ip ajouter 20.1.1.0 255.0.0.0
Router1 (config-subif) # frame-relay interface-dlci 102
Router1 (config-subif) #exit
Après avoir configuré le relais de trame sur Router1, passez à Router2. Exécutez les
commandes suivantes pour configurer le relais de trame point à point
Router2 (config) #interface se9 / 0
Router2 (config-if) #ip ajouter 10.1.1.2 255.0.0.0
Router2 (config-if) #encapsulation frame-relay
Router2 (config-if) # frame-relay interface-dlci 201
Router2 (config-if) #no shut
Router2 (config-if) #exit
Après avoir configuré le relais de trame sur Router1 et Router2, passez à Router3. Exécutez les
commandes suivantes pour configurer le relais de trame point à point
Router3 (config) #interface se9 / 0
Router3 (config-if) #ip add 20.1.1.2 255.0.0.0
Router3 (config-if) #encapsulation frame-relay
Router3 (config-if) # frame-relay interface-dlci 301
Router3 (config-if) #no shut
Router3 (config-if) #exit
Vérification de la configuration du relais de trames
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
16
Maintenant, vous avez configuré l'encapsulation de relais de trame point à point sur tous les
routeurs. Ensuite, vérifiez votre configuration de relais de trames . Pour ce faire, exécutez les
commandes suivantes sur Router3 et examinez la sortie de chaque commande.
Router2 # show frame-relay pvc
Router2 # show frame-relay map
Exposée de CCNA 4 : Frame Relay
17
Conclusion
Arrivé au terme de notre exposée nous avons présenté Frame Relay comme étant un protocole
de couche 1 et 2 qui utilise la commutation de paquets pour pouvoir acheminer ses trames. Le
Frame-Relay permet de mettre en œuvre un Wan, en utilisant un parc réseau hétérogène. Bien
qu’étant obsolète, il est encore une solution exploité par certaines entreprises surtout pour son
rapport cout et débit.

Contenu connexe

Tendances

CDMA
CDMACDMA
CDMA
RAOUF34
 
cours ospf
cours ospf cours ospf
cours ospf
EL AMRI El Hassan
 
Présentation Cdma, Multiplexage CDMA, principes de Code et cas d'exemple
Présentation Cdma, Multiplexage CDMA, principes de Code et cas d'exemplePrésentation Cdma, Multiplexage CDMA, principes de Code et cas d'exemple
Présentation Cdma, Multiplexage CDMA, principes de Code et cas d'exemple
Max Benana
 
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
omar bllaouhamou
 
Toip slide
Toip slideToip slide
Toip slide
Dimitri LEMBOKOLO
 
Réseaux de transmission des données
Réseaux de transmission des donnéesRéseaux de transmission des données
Réseaux de transmission des données
Abdeljalil BENIICHE
 
Introduction_Reseau.ppt
Introduction_Reseau.pptIntroduction_Reseau.ppt
Introduction_Reseau.ppt
AmalHadri2
 
Modulation Analogique
Modulation Analogique Modulation Analogique
Modulation Analogique
SAHELAicha
 
Fonctionnalités et protocoles des couches applicatives
Fonctionnalités et protocoles des couches applicativesFonctionnalités et protocoles des couches applicatives
Fonctionnalités et protocoles des couches applicatives
fadelaBritel
 
Memoire Master Telecom & Rx
Memoire Master Telecom & Rx Memoire Master Telecom & Rx
Memoire Master Telecom & Rx
MAGAYE GAYE
 
Concepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutationConcepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutation
EL AMRI El Hassan
 
Chap3 liaison de données
Chap3 liaison de donnéesChap3 liaison de données
Chap3 liaison de données
Ens Kouba
 
Mise en place d'un reseau securise par Cisco ASA
Mise en place d'un reseau securise par Cisco ASAMise en place d'un reseau securise par Cisco ASA
Mise en place d'un reseau securise par Cisco ASA
Ousmane BADJI
 
Architecture reseau mobile
Architecture reseau mobileArchitecture reseau mobile
Architecture reseau mobile
Gilles Samba
 
Travaux Dirigée: Equipements d'interconnexion
Travaux Dirigée: Equipements d'interconnexionTravaux Dirigée: Equipements d'interconnexion
Travaux Dirigée: Equipements d'interconnexion
Ines Kechiche
 
Réseaux et protocoles - Cours + exercices
Réseaux et protocoles - Cours + exercices Réseaux et protocoles - Cours + exercices
Réseaux et protocoles - Cours + exercices
sarah Benmerzouk
 
interferences entre-symboles
interferences entre-symbolesinterferences entre-symboles
interferences entre-symboles
BAKKOURY Jamila
 
GSM_Planification dimensionnement
GSM_Planification dimensionnementGSM_Planification dimensionnement
GSM_Planification dimensionnement
Fabrice BAKANIBONA
 

Tendances (20)

CDMA
CDMACDMA
CDMA
 
Radio Mobile
Radio MobileRadio Mobile
Radio Mobile
 
cours ospf
cours ospf cours ospf
cours ospf
 
Présentation Cdma, Multiplexage CDMA, principes de Code et cas d'exemple
Présentation Cdma, Multiplexage CDMA, principes de Code et cas d'exemplePrésentation Cdma, Multiplexage CDMA, principes de Code et cas d'exemple
Présentation Cdma, Multiplexage CDMA, principes de Code et cas d'exemple
 
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
correction examen rattrapage 2012 transmission numérique
 
Transmission de signal
Transmission de signalTransmission de signal
Transmission de signal
 
Toip slide
Toip slideToip slide
Toip slide
 
Réseaux de transmission des données
Réseaux de transmission des donnéesRéseaux de transmission des données
Réseaux de transmission des données
 
Introduction_Reseau.ppt
Introduction_Reseau.pptIntroduction_Reseau.ppt
Introduction_Reseau.ppt
 
Modulation Analogique
Modulation Analogique Modulation Analogique
Modulation Analogique
 
Fonctionnalités et protocoles des couches applicatives
Fonctionnalités et protocoles des couches applicativesFonctionnalités et protocoles des couches applicatives
Fonctionnalités et protocoles des couches applicatives
 
Memoire Master Telecom & Rx
Memoire Master Telecom & Rx Memoire Master Telecom & Rx
Memoire Master Telecom & Rx
 
Concepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutationConcepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutation
 
Chap3 liaison de données
Chap3 liaison de donnéesChap3 liaison de données
Chap3 liaison de données
 
Mise en place d'un reseau securise par Cisco ASA
Mise en place d'un reseau securise par Cisco ASAMise en place d'un reseau securise par Cisco ASA
Mise en place d'un reseau securise par Cisco ASA
 
Architecture reseau mobile
Architecture reseau mobileArchitecture reseau mobile
Architecture reseau mobile
 
Travaux Dirigée: Equipements d'interconnexion
Travaux Dirigée: Equipements d'interconnexionTravaux Dirigée: Equipements d'interconnexion
Travaux Dirigée: Equipements d'interconnexion
 
Réseaux et protocoles - Cours + exercices
Réseaux et protocoles - Cours + exercices Réseaux et protocoles - Cours + exercices
Réseaux et protocoles - Cours + exercices
 
interferences entre-symboles
interferences entre-symbolesinterferences entre-symboles
interferences entre-symboles
 
GSM_Planification dimensionnement
GSM_Planification dimensionnementGSM_Planification dimensionnement
GSM_Planification dimensionnement
 

Similaire à ccna 4 frame relay exposée.docx

Cours frame relay
Cours frame relayCours frame relay
Cours frame relay
EL AMRI El Hassan
 
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
KanySidibe
 
Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)
EL AMRI El Hassan
 
Commutation
CommutationCommutation
Commutation
Ines Kechiche
 
Rapport W-CDMA Coding & Multiplexing
Rapport W-CDMA  Coding & MultiplexingRapport W-CDMA  Coding & Multiplexing
Rapport W-CDMA Coding & Multiplexing
Anouar Loukili
 
Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Coursrseaux 111019081618-phpapp01Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Fabrice Enock
 
un pdf bien detaillé a propos du frame relay
un pdf bien detaillé a propos du frame relayun pdf bien detaillé a propos du frame relay
un pdf bien detaillé a propos du frame relay
Othmane88
 
Wi-fi
Wi-fiWi-fi
ITN_Module_6.pptx
ITN_Module_6.pptxITN_Module_6.pptx
ITN_Module_6.pptx
serieux1
 
Routage dans les réseaux ad hoc
Routage dans les réseaux ad hocRoutage dans les réseaux ad hoc
Routage dans les réseaux ad hoc
hamouze
 
Simulation d'un réseau Ad-Hoc sous NS2
Simulation d'un réseau Ad-Hoc sous NS2Simulation d'un réseau Ad-Hoc sous NS2
Simulation d'un réseau Ad-Hoc sous NS2
Rihab Chebbah
 
Reseau Ad hoc - Bachar Haydar
Reseau Ad hoc - Bachar HaydarReseau Ad hoc - Bachar Haydar
Reseau Ad hoc - Bachar Haydar
Bashar Haidar
 
MPLS-TE
MPLS-TEMPLS-TE
MPLS-TE
Aymen Bouzid
 
OSV atelier bus mob-bi
OSV atelier bus   mob-biOSV atelier bus   mob-bi
OSV atelier bus mob-bi
FabMob
 
End year project: Monitoring a wireless sensors network with internet of things
End year project: Monitoring a wireless sensors network with internet of thingsEnd year project: Monitoring a wireless sensors network with internet of things
End year project: Monitoring a wireless sensors network with internet of things
Amine Moula
 
res_mobiles_ch4.pdf
res_mobiles_ch4.pdfres_mobiles_ch4.pdf
res_mobiles_ch4.pdf
kohay75604
 
Introduction_Reseau.pdf
Introduction_Reseau.pdfIntroduction_Reseau.pdf
Introduction_Reseau.pdf
MohamedElbrak2
 

Similaire à ccna 4 frame relay exposée.docx (20)

Cours frame relay
Cours frame relayCours frame relay
Cours frame relay
 
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
 
Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)
 
Commutation
CommutationCommutation
Commutation
 
Rapport W-CDMA Coding & Multiplexing
Rapport W-CDMA  Coding & MultiplexingRapport W-CDMA  Coding & Multiplexing
Rapport W-CDMA Coding & Multiplexing
 
Chap5 wan
Chap5 wanChap5 wan
Chap5 wan
 
Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Coursrseaux 111019081618-phpapp01Coursrseaux 111019081618-phpapp01
Coursrseaux 111019081618-phpapp01
 
Cours réseaux
Cours réseauxCours réseaux
Cours réseaux
 
un pdf bien detaillé a propos du frame relay
un pdf bien detaillé a propos du frame relayun pdf bien detaillé a propos du frame relay
un pdf bien detaillé a propos du frame relay
 
Wi-fi
Wi-fiWi-fi
Wi-fi
 
ITN_Module_6.pptx
ITN_Module_6.pptxITN_Module_6.pptx
ITN_Module_6.pptx
 
Routage dans les réseaux ad hoc
Routage dans les réseaux ad hocRoutage dans les réseaux ad hoc
Routage dans les réseaux ad hoc
 
Simulation d'un réseau Ad-Hoc sous NS2
Simulation d'un réseau Ad-Hoc sous NS2Simulation d'un réseau Ad-Hoc sous NS2
Simulation d'un réseau Ad-Hoc sous NS2
 
Examen1
Examen1Examen1
Examen1
 
Reseau Ad hoc - Bachar Haydar
Reseau Ad hoc - Bachar HaydarReseau Ad hoc - Bachar Haydar
Reseau Ad hoc - Bachar Haydar
 
MPLS-TE
MPLS-TEMPLS-TE
MPLS-TE
 
OSV atelier bus mob-bi
OSV atelier bus   mob-biOSV atelier bus   mob-bi
OSV atelier bus mob-bi
 
End year project: Monitoring a wireless sensors network with internet of things
End year project: Monitoring a wireless sensors network with internet of thingsEnd year project: Monitoring a wireless sensors network with internet of things
End year project: Monitoring a wireless sensors network with internet of things
 
res_mobiles_ch4.pdf
res_mobiles_ch4.pdfres_mobiles_ch4.pdf
res_mobiles_ch4.pdf
 
Introduction_Reseau.pdf
Introduction_Reseau.pdfIntroduction_Reseau.pdf
Introduction_Reseau.pdf
 

ccna 4 frame relay exposée.docx

  • 1. Etablissement Inter-Etats D’enseignements supérieur CENTRE D’EXCELLENCE TECHNOLOGIQUE PAUL BIYA B.P: 13719 Yaoundé Cameroun Tel : (237) 242 7299 57 / 242 72 99 58 Site web : www.iai.cameroun.com Email : contact@iaicameroun.com ---------------------------------------------------- EXPOSE CCNA 4 Fait par :  BEKONO Sylvana  KINA Yann Ludovic  LISSOM Alex Classe : SR3 A Encadré par : M WAMBO THEME : FRAME RELAY Année Académique 2020/2021
  • 2. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 2 Sommaire Sommaire ................................................................................................................................................ 1 Introduction............................................................................................................................................. 3 I Définitions : ..................................................................................................................................... 4 II Qu’est ce que frame relay ............................................................................................................... 4 III Topologie......................................................................................................................................... 5 IV Technologie ..................................................................................................................................... 8 V Fonctionnement, table de commutation et processus de transmission ...................................... 10 VI Implémentation............................................................................................................................. 14 Conclusion ............................................................................................................................................. 17
  • 3. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 3 Introduction De plus en plus d’entreprise déploie des sites distants géographique ceci pour un souci de performances. Nombreuses solutions sont proposées tant par les operateurs de téléphonies que par les operateurs satellitaires. Il est question pour nous de présenter le protocole Frame Relay dans la suite de notre document.
  • 4. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 4 I Définitions : · Tarif d’accès : Vitesse d’horloge de la connexion. · DLCI (Identificateur de connexion de liaison de données) : C’est un numéro désignant un point d’extrémité. Le commutateur Frame Relay mappe deux DLCI (Source et destination) afin de créer un PVC. Il a une portée locale. · PVC (Circuit virtuel permanent) : Circuit virtuel agissant comme une liaison point-à- point dédiée pour relier deux extrémités dans un environnement commuté. · LMI (Interface de supervision locale) : Norme de signalisation entre le point d’extrémité et le commutateur Frame Relay chargé de la gestion et maintenance de l’état entre les unités. · CIR (Débit de données garanti) : Débit de données que le fournisseur s’engage à fournir. · Bc (Débit garanti en rafale) : Nombre maximum de bits que le commutateur accepte de transférer sur une période donnée. · Be (Débit garanti en excès) : Nombre maximum de bits non garantis que le commutateur tentera de transférer au-delà du CIR. Il est généralement limité par la vitesse du port de la boucle locale. Les trames émises en excès ont leur bit d’éligibilité à la suppression mis à 1. · FECN (Notification explicite de congestion au destinataire) : Bit défini dans une trame qui signale à l’unité réceptrice de lancer des procédures de prévention de congestion. · BECN (Notification explicite de congestion à la source) : Idem mais pour l’unité source. Un routeur recevant cette notification réduira le débit de transmission de 25%. · Bit d’éligibilité à la suppression : Bit qui indique que la trame peut être supprimée en priorité en cas de congestion. II Qu’est-ce que Frame Relay Commençons par définir notre protocole inventé par Éric SCACE a. Concept Frame Relay est un protocole WAN hautes performances qui fonctionne au niveau des couches physiques et de liaison de données du modèle de référence OSI. Frame Relay a été
  • 5. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 5 conçu à l'origine pour être utilisé sur les interfaces de réseau numérique à intégration de services (RNIS). Aujourd'hui, il est également utilisé sur une variété d'autres interfaces réseau. Frame Relay est un exemple de technologie à commutation de paquets. Les réseaux à commutation de paquets permettent aux stations terminales de partager dynamiquement le support réseau et la bande passante disponible. En effet, en tant que protocole de couche 2, il permet l'encapsulation des trames avec détection d'erreur standard (le CRC ou Cyclic Redundancy Check); en tant que protocole de couche 3, il fournit plusieurs liaisons logiques sur un 46 même circuit physique et permet au réseau d’acheminer les données sur ces liaisons jusqu’à leurs destinations respectives. Ceci offre une efficacité en volume et en vitesse. a. Commutation de paquets Processus d'acheminement dans lequel les messages sont découpés en paquets, chaque paquet comportant les adresses nécessaires à son routage; dans les nœuds du réseau, ces paquets sont reçus dans une file d'attente et retransmis, après analyse des adresses, sur la voie de transmission appropriée; à l'arrivée, on reconstitue les messages à partir des paquets reçus. La réservation de ressources ne concerne pour un paquet donné que la liaison reliant deux unités d'acheminement sur laquelle le paquet considéré est actuellement en cours de transit, et uniquement pendant la durée de transit de ce paquet entre les deux unités d'acheminement considérées. Un avantage évident de la commutation de paquets sur la commutation de circuits est donc une utilisation beaucoup plus rationnelle des ressources de communication : les ressources ne sont réservées que durant leur utilisation effective. III Topologie Frame Relay peut être conçue suivant deux topologies a. Maillage global Chaque unité Frame Relay est reliée par un circuit virtuel permanent à chacune des autres unités du réseau WAN multipoint. Toute mise à jour transmise à une unité est vue par toutes les autres unités. Avec cette topologie, l'intégralité du réseau WAN Frame Relay peut être traitée comme une seule liaison de données.
  • 6. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 6 Une topologie à maillage global convient dans le cas où l'accès aux services doit être très fiable et que ces services sont dispersés géographiquement. Une topologie à maillage global connecte un site à chacun des autres sites. L'utilisation de lignes louées pour les interconnexions, les interfaces série et les lignes supplémentaires viennent augmenter les coûts. Dans cet exemple, 10 lignes dédiées sont nécessaires pour connecter chaque site dans une topologie à maillage global.il convient dont d’utiliser le maillage de Frame Relay. Le concepteur du réseau peut concevoir des connexions multiples en configurant simplement des circuits virtuels supplémentaires sur chaque liaison existante, comme illustré à la Figure ci dessus. Cette mise à niveau logicielle fait évoluer la topologie en étoile en une topologie à maillage global, sans supplément de coût en matériel ou lignes dédiées. Comme les circuits virtuels utilisent le multiplexage statistique, l'emploi de circuits virtuels multiples sur une liaison d'accès permet en général de mieux exploiter Frame Relay que l'emploi de circuits virtuels uniques. La Figure montre comment SPAN a utilisé quatre circuits virtuels sur chaque liaison pour étendre son réseau sans matériel supplémentaire. Les fournisseurs de services facturent la bande passante supplémentaire, mais cette solution est en général plus efficace que l'utilisation de lignes dédiées.
  • 7. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 7 b. La topologie à maillage partiel Ce type de topologie est également appelé topologie en étoile ou topologie " hub-and- spokes ". Dans une topologie à maillage partiel, les unités du nuage Frame Relay ne sont pas toutes reliées aux autres unités par un circuit virtuel permanent. Pour les grands réseaux, la topologie à maillage global est rarement abordable, car le nombre de liaisons supplémentaires augmente de façon exponentielle. Il ne s'agit pas d'un problème de coût en matériel, mais bien de nombre de circuits virtuels dont la limite théorique est de 1000 par liaison. Dans la pratique, la limite est inférieure à ce chiffre. Pour cette raison, les réseaux de grande taille sont en général configurés dans une topologie à maillage partiel. Dans le maillage partiel, le nombre d'interconnexions est plus élevé que dans une disposition en étoile, mais moins élevé que dans un maillage global. La disposition physique dépend des flux de données prévus. c. Format de la trame
  • 8. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 8 Le format des trames Frame Relay est le suivant :  Drapeau : Indique le début et la fin de la trame.  Adresse : Contient l’adresse d’extrémité (10 premiers bits), ainsi que les mécanismes de notification de congestion (3 derniers bits). - DLCI. - FECN. - BECN. - Bit d’éligibilité à la suppression. ·  Données : Informations encapsulées de couche supérieure.  FCS : Séquence de contrôle de trame. IV Technologie Frame Relay est une technologie à accès multiples qui ne diffuse pas de broadcasts, car elle ne comporte pas de canal de broadcast. Les broadcasts sont transmis à travers Frame Relay par l'envoi des paquets à toutes les adresses de destination du réseau. Frame Relay définit la connexion entre l'ETTD (Équipement Terminal de Traitement de Données) du client et l'ETCD (Équipement de Terminaison de Circuit de Données) de l'opérateur télécom. En général, l'ETTD est un routeur et l'ETCD, un commutateur Frame Relay (dans ce cas, l'ETTD et l'ETCD renvoient à la couche liaison de données et non à la couche physique). Chaque site peut être connecté à chacun des autres sites par un circuit virtuel. Chaque routeur nécessite une seule interface physique avec l'opérateur télécom. La technologie Frame Relay est mise en œuvre principalement en tant que service fourni par un opérateur télécom, mais elle peut aussi être utilisée dans des réseaux privés. Le service Frame Relay passe par un circuit virtuel permanent (PVC) qui est une liaison de données non fiable. Un identificateur de connexion de liaisons de données (DLCI) permet d'identifier un circuit virtuel permanent. Le numéro DLCI est un identificateur local placé entre l'ETTD et l'ETCD qui identifie le circuit logique entre les unités d'origine et de destination. Le contrat de service précise en bits par seconde le débit de données garanti par l'opérateur télécom
  • 9. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 9 et auquel le commutateur Frame Relay doit transférer les données. L’extrémité de chaque liaison est identifiée par un numéro appelé DLCI (Data Link Connection Identifier) ou identificateur de connexion de liaison de données qui est fourni par le fournisseur de services Frame Relay. Le commutateur Frame Relay mappe alors deux DLCI (source et destination) pour créer un PVC. Ces DLCI ont une valeur locale, autrement dit, ces valeurs ne sont pas uniques dans le réseau étendu Frame Relay. Deux équipements reliés par un circuit virtuel peuvent utiliser une valeur DLCI différente pour désigner la même connexion. Le routeur n’a besoin que d’une interface même pour plusieurs PVC. d. Interface LMI & DLCI La mise en œuvre et le fonctionnement de la technologie Frame Relay repose essentiellement sur les interfaces LMI, dont les fonctions de base sont :  Déterminer la fonctionnalité des PVC connus du routeur  Transmettre des messages de veille, pour éviter que le PVC ne se ferme pour cause d’inactivité.  Indiquer au routeur les PVC disponibles. Il existe des extensions LMI, qui sont optionnelles :  Messages d’état des circuits virtuels (Extension universelle) : Signalisation périodique sur les PVC (Nouveaux, supprimés, leur intégrité, etc.).  Diffusion multicast (Extension facultative) : Permet la diffusion des messages de protocole de routage et ARP, qui doivent être normalement transmis à plusieurs destinataires. Cela utilise les DLCI 1019 à 1022.
  • 10. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 10  Adressage global (Extension facultative) : Portée globale des DLCI au lieu d’être locale.  Permet d’avoir un DLCI unique sur le réseau Frame Relay.  Contrôle de flux simple (Extension facultative) : Contrôle de flux de type XON/XOFF, destiné aux unités dont les couches supérieures ne peuvent pas utiliser les bits de notification de congestion, mais nécessitant un niveau de contrôle de flux. Le schéma ci-dessus représente une trame Frame Relay spécifique aux messages LMI.  DLCI LMI : DLCI pour les messages LMI. Il est fixé à 1023.  Indicateur de protocole : Défini sur une valeur précisant l’interface LMI.  Type de message : Deux types ont été définis, qui permettent de vérifier l’intégrité des liaisons logiques et physiques.  Message d’état : Emis en réponse à un message de demande d’état. Message de veille ou message d’état sur chaque DLCI défini pour la liaison.  Message de demande d’état.  Éléments d’information (IE) : Contient un ou plusieurs éléments d’information d’1 octet chacun, et un ou plusieurs octets de données. V Fonctionnement, table de commutation et processus de transmission La norme Frame Relay de base ne supporte que des PVC reconnus localement. Il n’y a pas d’adresses pour désigner les nœuds distants. Il est donc impossible d’utiliser un processus classique de résolution d’adresses. Pour pallier à ce problème, il y a deux possibilités :  Créer manuellement des cartes statiques avec la commande frame-relay map.
  • 11. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 11  Opter pour l’extension LMI sur l’adressage global. Ainsi, chaque nœud aura un DLCI unique. La carte Frame Relay comporte trois champs :  DLCI local par lequel passer pour atteindre la destination.  L’adresse de couche 3 du nœud distant correspondant. · L’état de la connexion :  Active state : Connexion active. Les routeurs peuvent échanger des données.  Inactive state : La connexion locale au commutateur est en service, mais la connexion du routeur distant au commutateur ne l’est pas.  Deleted state : Soit aucun LMI n’est reçu du commutateur, soit aucun service n’est assuré entre le routeur local et le commutateur. Il existe un mécanisme de résolution d’adresse inverse (Inverse-ARP), qui permet à un routeur d’élaborer automatiquement la carte Frame Relay :  Le routeur prend connaissance des DLCI au moment de l’échange LMI initiale avec le commutateur.  Il envoie alors une requête Inverse-ARP à chaque DLCI pour chaque protocole de couche 3 configurés localement.  Les informations renvoyées sont utilisées pour remplir la carte Frame Relay.
  • 12. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 12 La table de commutation Frame Relay dispose de quatre colonnes :  Port d’entrée.  DLCI d’entrée.  Port de sortie.  DLCI de sortie. Cette table de commutation est basée sur un port du commutateur, il y a donc autant de tables qu’il y a de ports fonctionnels. De plus, elle est administrée, ce qui signifie que c’est l’opérateur qui décide du contenu de chaque table. Elle sert :  Au moment du premier échange LMI, afin d’informer le routeur des DLCI des nœuds distants qui lui sont accessibles.  Durant la transmission des données, où elle fonctionne comme une table de commutateur LAN. Le processus de découverte est le suivant :  Émission d’un message de demande d’état au commutateur Frame Relay (donne l’état du routeur local et demande celui des connexions des routeurs distants).  Le commutateur répond avec un message d’état, contenant les DLCI des routeurs distants qui sont accessibles au routeur local.  Pour chaque DLCI actif, le routeur envoie un paquet Inverse-ARP afin de se présenter et de demander aux routeurs distants de s’identifier (Adresse de couche 3).  Le routeur mappe dans sa carte chaque adresse de noeud distant qu’il reçoit par le biais d’un message de résolution d’adresse inverse.  Les messages de résolution d’adresse inverse sont ensuite échangés toutes les 60 secondes.  Les messages de vieille sont envoyés toutes les 10 secondes au commutateur.
  • 13. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 13 Les sous interfaces Frame Relay Les sous-interfaces sont des subdivisions logiques d’une interface physique et peuvent être de deux types :  Point-à-point.  Multipoint. Les caractéristiques des sous-interfaces point-à-point sont :  Une sous-interface par PVC.  Une attribution statique de DLCI par sous-interface.  Chaque connexion point-à-point est son propre sous-réseau.  Chaque interface possède un seul DLCI.  Split horizon ne fonctionne pas comme on voudrait qu’il fonctionne dans le principe, Car il ne connaît pas le principe de sous-interface, ce qui veut dire que les mises à jour de routage ne seront pas propagées vers les autres sous-interfaces. Les caractéristiques des sous-interfaces multipoints sont :
  • 14. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 14  Une seule sous-interface pour établir plusieurs PVC.  Autant d’attributions statiques de DLCI qu’il y a de PVC (Destinataires).  Toutes les interfaces font partie du même sous-réseau.  Chaque interface possède son DLCI local.  Split horizon fonctionne avec ce type de sous-interface. VI Implémentation 1. Passez à Router1 et exécutez les commandes suivantes pour activer l'encapsulation de relais de trame sur l'interface se9 / 0. 2. Router1 (config) #interface se9 / 0 3. Router1 (config-if) #encapsulation frame-relay Router1 (config-if) #no shut Router1 (config-if) #exit 4. Ensuite, exécutez les commandes suivantes pour créer les sous-interfaces de relais de trame point à point (une pour Router2 et une pour Router3), attribuez les adresses IP et spécifiez les numéros DLCI. 5. Router1 (config) #interface se9 / 0.101 point à point
  • 15. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 15 6. Router1 (config-subif) #ip add 10.1.1.0 255.0.0.0 7. Router1 (config-subif) # frame-relay interface-dlci 101 Router1 (config-subif) # sortir Router1 (config) #interface se9 / 0.102 point à point Router1 (config-subif) #ip ajouter 20.1.1.0 255.0.0.0 Router1 (config-subif) # frame-relay interface-dlci 102 Router1 (config-subif) #exit Après avoir configuré le relais de trame sur Router1, passez à Router2. Exécutez les commandes suivantes pour configurer le relais de trame point à point Router2 (config) #interface se9 / 0 Router2 (config-if) #ip ajouter 10.1.1.2 255.0.0.0 Router2 (config-if) #encapsulation frame-relay Router2 (config-if) # frame-relay interface-dlci 201 Router2 (config-if) #no shut Router2 (config-if) #exit Après avoir configuré le relais de trame sur Router1 et Router2, passez à Router3. Exécutez les commandes suivantes pour configurer le relais de trame point à point Router3 (config) #interface se9 / 0 Router3 (config-if) #ip add 20.1.1.2 255.0.0.0 Router3 (config-if) #encapsulation frame-relay Router3 (config-if) # frame-relay interface-dlci 301 Router3 (config-if) #no shut Router3 (config-if) #exit Vérification de la configuration du relais de trames
  • 16. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 16 Maintenant, vous avez configuré l'encapsulation de relais de trame point à point sur tous les routeurs. Ensuite, vérifiez votre configuration de relais de trames . Pour ce faire, exécutez les commandes suivantes sur Router3 et examinez la sortie de chaque commande. Router2 # show frame-relay pvc Router2 # show frame-relay map
  • 17. Exposée de CCNA 4 : Frame Relay 17 Conclusion Arrivé au terme de notre exposée nous avons présenté Frame Relay comme étant un protocole de couche 1 et 2 qui utilise la commutation de paquets pour pouvoir acheminer ses trames. Le Frame-Relay permet de mettre en œuvre un Wan, en utilisant un parc réseau hétérogène. Bien qu’étant obsolète, il est encore une solution exploité par certaines entreprises surtout pour son rapport cout et débit.