SlideShare une entreprise Scribd logo
FPC
All data taken from the Performance Handbook Edition 31
Cout d'exploitation
1. Duree d'amortissement
2. Carburant
3. Lubrifiants,Filtres,Graisse
4. Pneus
5. Train de roulement
6. Resere pour reparations
7. Estimation brute
COÛT D’EXPLOITATION
22-1
22
TABLE DES MATIÈRES
Formulaire type . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-2
Détails du calcul :
Frais fixes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-5
Guide de durée d’amortissement . . . . . . . . . . . .22-6
Amortissement des tracteurs agricoles . . . . . .22-10
Prix à destination . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-10
Valeur résiduelle à la revente . . . . . . . . . . . . . .22-10
Valeur à amortir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-11
Intérêts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-11
Assurances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-11
Impôts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-11
Consommation de carburant (av. tables) . . . . .22-12
Lubrifiants, filtres, graisse (av. tables) . . . . . .22-22
Pneus :
Estimation de la durée . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-29
Estimation de la durée (méthode Goodyear) . .22-32
Train de roulement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-33
Facteurs de base et facteurs spéciaux . . . . . . .22-34
Réserve pour réparations . . . . . . . . . . . . . . . . .22-35
Estimation du coût (graphiques) . . . . . . . . . . .22-37
Articles d’usure spéciaux . . . . . . . . . . . . . . . . .22-44
Salaire du conducteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-44
Exemples de coûts d’exploitation
Exemple I : Tracteur à chaînes . . . . . . . . . . . . . . .22-44
Exemple II : Chargeuse sur pneus . . . . . . . . . . . .22-46
Coût horaire d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-47
Coût d’exploitation, estimation brute . . . . . . . . . . .22-50
Généralités
La rentabilité maximale d’un engin de terrassement
résulte du rapport entre la capacité de production et le coût
d’exploitation, c’est-à-dire assurer la production désirée au
coût le plus bas possible. La rentabilité d’une machine se
mesure le plus souvent en utilisant la formule ci-dessous,
très simple :
Frais horaires minima
= Rentabilité maxi-
_______________________________
Capacité de production maximale male de la machine
La plupart des chapitres de ce manuel traitent de la capa-
cité de production des machines Caterpillar. Dans ce
chapitre, nous considérons le coût d’exploitation.
Les frais fixes et variables d’exploitation, horaires, pour
une machine donnée varient considérablement d’un cas
d’application à l’autre du fait de l’influence de nombreuses
variables : nature du travail, prix du carburant et des
lubrifiants, frais d’expédition de l’usine à l’endroit d’utili-
sation, charges financières, etc. Nous ne prétendons pas,
dans ce manuel, pouvoir donner un coût d’exploitation
horaire bien défini pour chaque modèle. Les utilisateurs de
matériel doivent pouvoir estimer avec un degré de préci-
sion acceptable ce qu’une machine leur coûtera. Dans ce
chapitre, donc, nous suggérons la marche à suivre pour
estimer le montant total des frais d’exploitation, fixes et
variables, et nous présentons également les renseigne-
ments pour chaque machine Caterpillar qui, compte tenu
des conditions locales, permettent d’arriver à un coût
estimé d’une précision acceptable.
La méthode suggérée part des principes suivants :
● Nous ne donnons pas le prix des différents postes men-
tionnés. Pour que les chiffres soient précis, les prix doi-
vent être obtenus localement.
● Les calculs sont basés sur la machine équipée. Il n’est
pas nécessaire de procéder à des calculs séparés pour la
machine non équipée, le bulldozer, les commandes, etc.
● Les coefficients indiqués conviennent partout où l’on uti-
lise le système décimal pour la monnaie.
● Du fait des divergences entre les normes suivies par les
entreprises, ce qui semble être une application très dure
dans un cas peut paraître normal dans un autre. Par
conséquent, pour mieux décrire les conditions d’emploi,
celles-ci sont classées par «zones».
● Sauf indication contraire, le mot «heure» indique dans
le texte qui suit les heures de fonctionnement de la
machine, et non pas les heures au compteur d’entretien.
1
2
3
4
5
6
8
9
11
12
15
10a
10b
22-2
Coût d’exploitation Formulaire type
CALCUL ESTIMATIF DU COÛT D’EXPLOITATION HORAIRE DATE _____________
(1) (2)
Désignation de la machine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
Durée prévue d’exploitation (années) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
Fréquence d’utilisation prévue (heures/année) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
Utilisation réelle pendant la durée d’exploitation (total des heures) . . . . . . . . __________ __________
FRAIS FIXES
1. a. Prix à destination (équipements inclus) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
b. Moins prix de remplacement des pneus (le cas échéant) . . . . . . . . . . __________ __________
c. Prix à destination moins les pneus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
2. Moins valeur résiduelle à la revente . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (___%) __________ (___%) __________
(Voir poste 2A au verso)
3. a. Valeur à amortir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
(poste 1c moins poste 2)
b. Coût horaire :
Valeur
_______ (1) _________ (2) __________ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
Heures
4. Intérêts N +1 3 prix à dest. 3 taux d’int. simple
_____
N = nbre d’années 2N
________________________________ =
heures/année
+ 1 + 1
(1) _____ 3 _______ 3 ___ % (2) _____ 3 _______ 3 ___ %
______________________ = ______________________ = __________ __________
_____ heures/année _____ heures/année
5. Assurances N + 1
3 prix à dest. 3 taux d’assurance
_____
N = nbre d’années 2N
_________________________________ =
heures/année
+ 1 + 1
(1) _____ 3 _______ 3 ___ % (2) _____ 3 _______ 3 ___ %
______________________ = ______________________ = __________ __________
_____ heures/année _____ heures/année
Ou
$ __________ par année ÷ __________ heures/année = IMPRIMÉ CATERPILLAR NO. 01-085419-01 (52.00)
Formulaire type
22-3
22
Coût d’exploitation
(1) (2)
6. Impôts sur la propriété N + 1
3 prix à dest. 3 % d’impôts
_____
N = nbre d’années 2N
______________________________ =
heures/année
+ 1 + 1
(1) _____ 3 _______ 3 ___ % (2) _____ 3 _______ 3 ___ %
______________________ = ______________________ = __________ __________
_____ heures/année _____ heures/année
Ou
$ __________ par année ÷ __________ heures/année =
7. TOTAL DES FRAIS FIXES HORAIRES
(additionner les postes 3b, 4, 5, et 6) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
FRAIS VARIABLES
8. Carburant : Prix unitaire 3 consommation
(1) ___________ 3 ___________ = __________ __________
(2) ___________ 3 ___________ =
9. Huiles, graisse, filtres :
(Voir poste 9A au verso) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
10. a. Pneus : Coût de remplacement ÷ durée en heures
Coût
______ (1) __________ (2) __________ . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
Durée
b. Train de roulement
(Chocs + abrasion + facteur Z) 3 facteur de base
(1) (______ + ______ + ______) = ______ 3 ______ = __________ __________
(2) (______ + ______ + ______) = ______ 3 ______ =
(Total) (Facteur)
11. Réserve pour réparations
(Coefficient longue durée 3 facteur de réparation de base)
(1) ______ 3 ______ = (2) ______ 3 ______ = __________ __________
12. Pièces d’usure spéciales : Coût ÷ durée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
(Voir poste 12A au verso)
13. TOTAL DES FRAIS VARIABLES
(additionner 8, 9, 10a (ou 10b), 11 et 12) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
14. FRAIS FIXES + FRAIS VARIABLES
(additionner 7 et 13) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
15. SALAIRE HORAIRE DU CONDUCTEUR (avantages inclus) . . . . . . . . . . __________ __________
16. TOTAL DES FRAIS FIXES ET VARIABLES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
22-4
Coût d’exploitation Calculs supplémentaires
POSTE 2A : Valeur résiduelle à la revente
Prix de revente brut (1) (___%) __________ (2) (___%) __________
Moins : a. Commission __________ __________
b. Remise en état __________ __________
c. Inflation pendant
la durée d’exploitation* __________ __________
Valeur résiduelle nette __________ (___%) __________ (___%) du prix
(Entrer au poste 2) initial à destination
*Quand des prix d’enchères sont utilisés pour évaluer la valeur résiduelle, il faut déduire l’inflation applicable pendant la période
de propriété de façon à montrer en valeur constante, la part d’actif qui doit être récupérée par l’exploitation de la machine.
POSTE 9A : Huiles, graisse, filtres
Prix unitaire 3 consommation = coût/heure
Moteur (1) __________ 3 __________ = ________ (2) __________ 3 __________ = ________
Boîte __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________
Réducteurs lat. __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________
Hydraulique __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________
Graisse __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________
Filtres __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________
Total (1) ________ (2) __________
(Entrer ce total au poste 9 ou utiliser les estimations brutes)
POSTE 12A : Articles spéciaux (lames de coupe, outils d’attaque du sol, dents, réparation de bras, etc.)
(1) Coût Durée Coût/heure (2)
1. ____________ ÷ ____________ = ____________ 1. ____________ ÷ ____________ = ____________
2. ____________ ÷ ____________ = ____________ 2. ____________ ÷ ____________ = ____________
3. ____________ ÷ ____________ = ____________ 3. ____________ ÷ ____________ = ____________
4. ____________ ÷ ____________ = ____________ 4. ____________ ÷ ____________ = ____________
5. ____________ ÷ ____________ = ____________ 5. ____________ ÷ ____________ = ____________
6. ____________ ÷ ____________ = ____________ 6. ____________ ÷ ____________ = ____________
Total (1) ____________ (2) ____________
(Entrer ce total au poste 12)
FACTEURS DE CONVERSION DES RÉSERVES POUR RÉPARATIONS (ligne 11)
Destinés aux pays autres que les Etats-Unis étant donné les différences possibles entre le prix des pièces et de la main-d’oeuvre
réels et ceux figurant dans les tables.
Taux main-d’oeuvre (1)____________________ (2)____________________
Taux pièces (1)____________________ (2)____________________
22-5
22
Coût d’exploitation
Frais fixes
(Postes 1 à 7)
En vue de protéger son investissement en matériel et afin
d’être en mesure de le remplacer au moment voulu, le pro-
priétaire doit récupérer, sur la durée d’exploitation de la
machine, un montant égal à la dépréciation de cette
machine, majoré des frais variables ainsi que des intérêts,
assurances et impôts.
L’amortissement, ou dépréciation, est une méthode comp-
table permettant d’évaluer à l’avance la perte de valeur
marchande de sa propriété et de récupérer son investisse-
ment d’origine par l’établissement de programmes de frais
selon les diverses utilisations du bien considéré. Pour ces
prévisions, il sera fortement recommandé de se faire assis-
ter sur le plan financier et fiscal.
La règle d’amortissement indiquée dans ce manuel
ne tient pas compte des réglementations gouverne-
mentales pour le calcul des impôts. Nous utilisons une
méthode d’amortissement simple, professionnelle,
tenant compte uniquement du nombre d’heures ou
d’années que le propriétaire envisage d’utiliser la
machine avec profit. Considérant les conditions écono-
miques mondiales actuelles et la tendance à l’utilisation de
matériel toujours plus grand et plus onéreux, de nom-
breux utilisateurs continuent d’exploiter leurs machines
longtemps après que leur amortissement “fiscal” ait été
atteint. D’autre part, dans plusieurs pays, des avantages
sur le plan fiscal peuvent favoriser la revente de la machine
avant qu’elle n’approche des limites de sa durée de vie utile.
Aussi est il impératif de considérer soigneusement
les périodes d’amortissement étant donné que le cal-
cul du coût d’exploitation peut être basé soit sur la
durée de vie utile de la machine, soit sur sa durée
d’amortissement “fiscal.”
Les tables des pages qui suivent ne font que suggérer
le nombre d’heures à prendre en considération pour le cal-
cul de l’amortissement. Il faut reconnaître, toutefois, que
des facteurs autres que les conditions de marche peuvent
influencer la période choisie pour l’amortissement : un uti-
lisateur peut décider d’accélérer l’amortissement, une
machine peut être achetée pour un chantier spécifique, les
coutumes locales peuvent être différentes, les conditions
économiques dans la région peuvent aussi influencer la
décision, de même que les disponibilités en devises étran-
gères et beaucoup d’autres considérations encore.
La table soumise ne tient pas compte des méthodes d’en-
tretien, bien que celles-ci soient importantes, pour déter-
miner la durée d’utilisation économique des machines. Par
exemple, les conditions de travail peuvent suggérer 12 000
heures comme période à retenir pour l’amortissement mais
si l’entretien est mal fait, il est possible que la machine ne
soit pas rentable après 10 000 heures. Un entretien bien fait
et régulier peut prolonger la durée d’utilisation économique
d’un matériel.
Par conséquent, la connaissance des caractéristiques
propres à l’application envisagée, des conditions de travail
et des méthodes d’entretien ainsi que de tout facteur spécial
est indispensable pour le calcul de la période à retenir pour
l’amortissement.
FRAIS FIXES ESTIMÉS
1-7
22-6
Coût d’exploitation Frais fixes
● Guide de durée d’amortissement
DURÉE D’AMORTISSEMENT EN FONCTION DE
L’APPLICATION ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL
ZONE A ZONE B ZONE C
Modérée Moyenne Très difficile
TRACTEURS
À CHAÎNES
D3C-D5C
D5M-D6M
D6R-D7R
D8R
D9R
D10R/D11R
TRACTEURS
AGRICOLES
CHALLENGER 35, 45 et 55
CHALLENGER 65E-95E
TRACTEURS “SR”
NIVELEUSES
120H à 16H
24H
PELLES
HYDRAULIQUES
M312-M320, 307B
311B-318B L
PELLES
HYDRAULIQUES
320B, 322B
320B, 322B,
345B, 365B, 375
PELLES
HYDRAULIQUES
SÉRIE 5000
5080
5110B
5130B et 5230
N/A=Ne s’applique pas.
Traction de décapeuses, la plupart
des travaux agricoles avec instru-
ments tractés, mise en tas de maté-
riaux et de charbon. Pas de chocs.
Travail intermittent à plein régime.
10 000 heures
15 000 heures
20 000 heures
25 000 heures
35 000 heures
50 000 heures
Traction de moissonneuses-bat-
teuses, de voitures de grain et de
charrettes de grain.
10 000 heures
12 000 heures
14 000 heures
Travaux légers d’entretien routier.
Travaux de finition. Mélange des
matières de revêtement (à la station
d’enrobage ou mélange sur route).
Travaux de déneigement légers.
Déplacements fréquents.
20 000 heures
40 000 heures
Construction utilitaire, matériaux de
faible densité, manutention et rema-
nutention de déchets de toutes sortes.
10 000 heures
12 000 heures
Construction utilitaire peu profonde
où la pelle creuse et pose les tuyaux
pendant des périodes de 3 ou 4
heures. Matériau de faible densité,
foisonné, peu ou pas de chocs. La
plupart de la manutention de déchets.
15 000 heures
15 000 heures
20 000 heures
Chargement continu de matériau
foisonné ou en tas. État du sol sa-
tisfaisant. (Conditions similaires à
celles considérées comme “nor-
males” pour les chargeuses sur
pneus.)
20 000 heures
30 000 heures
50 000 heures
Chargement en continu de roches
bien pétardées ou depuis un front
de taille relativement serré. État du
sol satisfaisant : sec, peu de chocs
ou pas de patinage du train de
roulement.
18 000 heures
25 000 heures
40 000 heures
Chargement continu en roche mal
éclatée, talus vierges ou mal défon-
cés. Mauvais état du sol : terrain iné-
gal, chocs élevés et glissement du
train de roulement.
15 000 heures
30 000 heures
30 000 heures
Creusage intensif ou creusage de
tranchées où la machine creuse sans
cesse dans un sol à couches naturel-
les de glaise. Quelques déplace-
ments et fonctionnement régulier à
pleins gaz. La plupart des applica-
tions forestières.
12 000 heures
12 000 heures
18 000 heures
Creusage continu de tranchées ou
chargement de camions avec roche
ou sol rocailleux. Beaucoup de dé-
placements sur mauvais terrain. La
machine travaille continuellement
sur sol rocheux avec chargements
lourds constants et chocs élevés.
10 000 heures
10 000 heures
15 000 heures
Cavage continu en glaise ou gravier
sablonneux, exploitation de chantiers
et applications en scieries.
8000 heures
10 000 heures
Creusage continu dans rocaille ou
glaisière naturelle, travail dur, uti-
lisation de marteau, travail en forêts
ou en carrières.
6000 heures
8000 heures
Entretien des routes de chantier.
Construction routière, creusement
de fossés. Épandage de remblais
foisonnés. Aménagement du sol et
nivellement. Entretien des routes
en été et travaux de déneigement
moyens ou durs. Marche avec une
niveleuse élévatrice.
15 000 heures
35 000 heures
Entretien de route à sol dur et
rocheux. Épandage des remblais
dans des conditions sévères.
Défonçage au ripper-scarificateur
d’asphalte ou de ciment. Facteurs
de charge continuellement élevés.
Chocs fréquents.
12 000 heures
30 000 heures
Traction de cultivateurs, de versoirs,
de charrues à soc, de herses, pour le
premier labour et le labour de finition.
8000 heures
10 000 heures
12 000 heures
Traction de décapeuses/poseuses,
utilisés en travaux de construction,
de défonçage et de nivelage.
N/A
8000 heures
10 000 heures
Travaux de production au bulldozer
dans l’argile, le sable et les graviers;
poussage de décapeuses; défon-
çage au ripper de la zone d’emprunt;
la plupart des travaux de défriche-
ment et de débardage. Chocs mo-
dérés.Travail de production de rem-
blayage.
1 8000 heures
12 000 heures
15 000 heures
20 000 heures
25 000 heures
40 000 heures
Travaux de défonçage durs dans la
roche. Poussage de décapeuses et
travail au bulldozer dans de la roche
dure.Travail sur des terrains rocheux.
Chocs continus ou sévères.
NA
NA
10 000 heures
15 000 heures
20 000 heures
30 000 heures
22-7
22
Coût d’exploitation
Frais fixes
● Guide de durée d’amortissement
ZONE A ZONE B ZONE C
Modérée Moyenne Très difficile
ABATTEUSES-
GROUPEUSES
CHARGEUSES-
PELLETEUSES
MATÉRIEL
FORESTIER
Abatteuses sur pneus
Transporteurs de
bois court
Tracteurs débardeurs
sur pneus
Tracteurs débardeurs
à chaînes
Pelles forestières
Chargeurs à
flèche articulée
PIPELAYERS
561M-572R
583R-589
DÉCAPEUSES
AUTOMOTRICES
613C Série II, 611
615C Série II
621G-627G, 631E-657E
TOMBEREAUX/
TRACTEURS DE
TRAVAUX
PUBLICS,
MINES ET
CARRIÈRES
769D-777D
784C-797
*Données insuffisantes.
Abattage et empilage en continu, sur
terrain favorable. Sol plat, arbres de
taille uniforme, inférieurs à 305 mm
(12 pouces).
18 000 heures
Applications utilitaires à service
léger sur des sols légers ou moyens.
Profondeur de tranchées inférieure
à 1,83 m (6 pieds).
12 000 heures
Débardage intermittent sur courtes
distances sans mise en tas. État du
sol satisfaisant : terrain de niveau,
sec, peu ou pas de souches.
*
*
10 000 heures
12 000 heures
*
*
Travaux dans la boue, l’eau ou la
roche rares ou inexistants.Travail sur
des surfaces planes sans irrégularités.
20 000 heures
25 000 heures
Travail en terrain plat ou avec pente
favorable sur des routes bien entrete-
nues.Pas de chocs.Matériaux faciles
à charger.
12 000 heures
22 000 heures
Fonctionnement continu à un poids
brut moyen inférieur au poids de la
machine recommandé. Excellentes
voies de transport. Pas de sur-
charge, faible coefficient de charge.
(Voir la section Consommation
horaire de carburant.)
50 000 heures
60 000 heures
Fonctionnement continu à un poids
brut moyen proche du poids de la
machine recommandé. Surcharge
minimale, bonnes voies de trans-
port, coefficient de charge modéré.
(Voir la section Consommation
horaire de carburant.)
40 000 heures
50 000 heures
Fonctionnement continu à un poids
brut moyen égal ou supérieur au
poids de la machine recommandé.
Surcharge, mauvaises voies de trans-
port, coefficient de charge élevé.
(Voir la section Consommation
horaire de carburant.)
Remarque — Un chargement con-
tinu au delà du poids brut maximum
recommandé réduira davantage le
nombre d’heures de la Zone C.
30 000 heures
40 000 heures
Conditions de chargement et état
des pistes de transport variables.Dis-
tance des parcours en charge vari-
able. Pentes adverses ou favorables.
Quelques chocs. Travaux typiques
de construction routière sur des chan-
tiers variés.
10 000 heures
17 000 heures
Chocs sévères, par exemple charge-
ment de roches défoncées au ripper.
Surcharge.Résistance au roulement
toujours élevée. Mauvaises pistes
de transport.
8000 heures
12 000 heures
Travaux de pipelayer typiques dans
des conditions de travail allant de
très bonnes à sévères.
15 000 heures
20 000 heures
Utilisation constante dans de la
boue profonde, dans l’eau ou sur
des surfaces rocheuses.
10 000 heures
15 000 heures
Braquages constants, débardage
continu sur distance intermédiaire,
quelques travaux de mise en tas.
État du sol satisfaisant : sec avec
peu de souches, terrain moyen-
nement accidenté.
*
*
1 8000 heures
10 000 heures
*
*
Braquages constants, débardage
en continu sur de longues dis-
tances avec de nombreuses mises
en tas. État du sol insatisfaisant;
humide, terrain accidenté et nom-
breuses souches.
*
*
7200 heures
8200 heures
*
*
Applications de construction uti-
litaire sur des sols moyens ou
lourds. Utilisation occasionnelle
d’outils à débit constant. Profon-
deurs de fouille jusqu’à 3,05 m
(10 pieds).
10 000 heures
Applications de production ou de
fouille dans la roche. Utilisation
régulière d’outils à débit constant.
Profondeurs de fouille supérieures
à 3,05 m (10 pieds).
5000 heures
Travail continu, sur terrain favorable.
Sol peu accidenté, quelques arbres
jusqu’a 508 mm (20 pouces) de dia-
mètre ou arbres feuillus.
15 000 heures
Travail continu sur pente raide, avec
présence de souches et arbres au
sol. Arbres en général avec 508 mm
(20 pouces) de diamètre ou gros
feuillus.
10 000 heures
22-8
Coût d’exploitation Frais fixes
● Guide de durée d’amortissement
ZONE A ZONE B ZONE C
Modérée Moyenne Très difficile
TOMBEREAUX
ARTICULÉS
TRACTEURS
SUR PNEUS ET
COMPACTEURS
CHARGEUSES
SUR PNEUS
902-908
914G-972G
980G-992G
994D
CHARGEUSES
À CHAÎNES
933C-939C
953C
963C-973C
CHARGEUSES
INDUSTRIELLES
*Données insuffisantes.
Travaux de terrassement et reprise
au tas avec matériel chargeur bien
adapté.Transports courts à moyens
sur routes plates bien entretenues.
Matériaux non collants.Peu de chocs.
15 000 heures
Travaux divers, légers.Mise en tas de
matériaux.Traction de compacteurs.
Refoulement au bulldozer de matières
foisonnées. Pas de chocs.
15 000 heures
Chargement intermittent de camions
par reprise au tas, alimentation de
trémies sur surfaces dures et lisses.
Matériaux non collants de faible
densité. Travaux variés pour collec-
tivités locales et entreprises.Déneige-
ments faciles. Chargement/transport
sur surfaces en bon état, trajets
courts, sans pentes.
*
12 000 heures
15 000 heures
60 000 heures
Défrichement de petite végétation,
décapage de terre végétale, trans-
port vers le tas. Chargement inter-
mittent de camions en matériaux
repris sur stock. Matériaux de faible
densité, roulant facilement; travail
avec un godet normal.Pas de chocs.
Remblayage et nivellement.
8000 heures
10 000 heures
12 000 heures
Chargement intermittent de camions
par reprise au tas, alimentation de
trémies sur surfaces dures et lisses.
Matériaux non collants de faible
densité. Travaux variés pour collec-
tivités locales et entreprises.Déneige-
ments faciles. Chargement/transport
sur surfaces en bon état, trajets
courts, sans pentes.
12 000 heures
Chargement continu de camions
par reprise au tas. Matériaux de
densité faible à moyenne avec
godet approprié. Alimentation de
trémies avec résistance au roule-
ment faible à moyenne. Charge-
ment de matériaux en place, faciles
à creuser. Chargement/transport sur
sols en mauvais état, avec faibles
pentes défavorables.
10 000 heures
Chargement de roche pétardée
(grosses chargeuses). Manutention
de matériaux de forte densité avec
machine munie de contrepoids.
Chargement continu de matériaux
en place très compacts.Travail con-
tinu sur sols irréguliers ou à faible
portance. Chargement/transport de
matériaux difficiles à creuser; trajets
longs sur sols en mauvais état et
pentes défavorables.
8000 heures
Excavation de matériaux en place,
défoncement intermittent au ripper,
excavation de sous-sols dans des
dépôts naturels d’argile, de sable,
d’alluvions, de gravier. Quelques
déplacements.Travail continu à plein
régime.
6000 heures
8000 heures
10 000 heures
Chargement de roches désagré-
gées, de pavés, de moraines, de
caliches. Travail en aciérie. Maté-
riaux de densité élevée; travail avec
un godet normal.Travail continu sur
des surfaces rocheuses. Travail en
ripper fréquent dans des sols durs,
rocheux. Chocs fréquents.
Non recommandé
6000 heures
8000 heures
Chargement continu de camions
par reprise au tas. Matériaux de
densité faible à moyenne avec
godet approprié. Alimentation de
trémies avec résistance au roule-
ment faible à moyenne. Charge-
ment de matériaux en place, faciles
à creuser. Chargement/transport sur
sols en mauvais état, avec faibles
pentes défavorables.
*
10 000 heures
12 000 heures
50 000 heures
Chargement de roche pétardée
(grosses chargeuses). Manutention
de matériaux de forte densité avec
machine munie de contrepoids.
Chargement continu de matériaux
en place très compacts.Travail con-
tinu sur sols irréguliers ou à faible
portance. Chargement/transport de
matériaux difficiles à creuser; trajets
longs sur sols en mauvais état et
pentes défavorables.
*
8000 heures
10 000 heures
40 000 heures
Travail de grosse production en bull-
dozer, poussage de décapeuses
dans l’argile, le sable, les alluvions,
les graviers désagrégés. Nettoyage
autour des pelles.
12 000 heures
Travaux de production dans la roche.
Poussage de décapeuses dans des
zones d’emprunt rocheuses présen-
tant de gros blocs de pierre. Chocs
importants.Travail en compacteur sur
décharge.
8000 heures
Conditions de charge et état des
routes variables. Forte résistance au
roulement et mauvaise adhérence
sur une partie du trajet. Quelques
pentes défavorables.Chocs moyens.
Chantiers types :construction routière,
construction de barrages, mines à
ciel ouvert, etc.
10 000 heures
Emploi répété sur routes mal entre-
tenues, forte résistance au roule-
ment et mauvaise adhérence. Nom-
breuses pentes défavorables et
chocs violents. Matériels chargeurs
mal adaptés et charge excessive.
8000 heures
22-9
22
Coût d’exploitation
Frais fixes
● Guide de durée d’amortissement
ZONE A ZONE B ZONE C
Modérée Moyenne Très difficile
TOMBEREAUX
ARTICULÉS
SOUTERRAINS
AD40, AE40
CHARGEURS-
TRANSPORTEURS
SOUTERRAINS
R1300, R1600, R1700,
R2900
TOMBEREAUX
RIGIDES
SOUTERRAINS
69D à benne
basculante
69D à éjecteur
73D à benne
basculante
Fonctionnement continu à moins de
80% du poids brut maximum recom-
mandé.
Distances de transport courtes à
moyennes :
300 à 1000 mètres
(990 à 3300 pieds)
Voies de transport de niveau, bien
entretenues.
Très peu de chocs de la benne.
Facteur de charge peu élevé.
40 000 heures
Creusement et transport jusqu’à la
station de transfert au niveau du sol
de matériaux repris sur stock.
Minerai et rebuts de faible densité,
s’écoulant librement.
Surfaces en excellent état au point
de prélèvement.
Distances de transport courtes :
25 à 100 mètres
(80 à 330 pieds)
Voies de niveau avec surface en
bon état.
Facteur de charge peu élevé.
25 000 heures
Fonctionnement continu à moins de
80% du poids brut maximum recom-
mandé.
Distances de transport courtes à
moyennes :
300 à 1000 mètres
(990 à 3300 pieds)
Voies de transport de niveau, bien
entretenues.
Très peu de chocs de la benne.
Facteur de charge peu élevé.
40 000 heures
Fonctionnement intermittent au
poids brut maximum recommandé.
Distances de transport moyennes à
longues :
1000 à 5000 mètres
(3300 à 16,000 pieds)
État variable des voies de transport
et/ou pentes.
Chocs occasionnels de la benne.
Facteur de charge moyen.
30 000 heures
Fonctionnement continu au poids
brut maximum recommandé.
Grandes distances de transport :
Plus de 5000 mètres
(Plus de 16,000 pieds)
Voies de transport en mauvais état
et/ou fortes pentes.
Chocs fréquents de la benne.
Facteur de charge élevé.
20 000 heures
Chargement intermittent dans des
camions/à la station de transfert
pour l’aménagement/la production.
Creusement assez facile dans du
minerai et des rebuts bien fragmentés
de densité peu élevée à moyenne.
État moyen des surfaces au point
de prélèvement.
Distances de transport moyennes :
100 à 200 mètres
(330 à 660 pieds)
Voies en mauvais état et légères
pentes défavorables.
Facteur de charge moyen.
20 000 heures
Chargement continu (travail de pro-
duction) de camions à la hauteur de
chargement maximum ou proche de
celle-ci.
Creusement difficile.
Chargement d’engins de transport.
Mauvais état des surfaces au point
de prélèvement.
Grandes distances de transport :
200 à 300 mètres
(650 à 990 pieds)
Voies de transport en mauvais état
et pentes défavorables.
Facteur de charge élevé.
15 000 heures
Fonctionnement intermittent au
poids brut maximum recommandé.
Distances de transport moyennes à
longues :
1000 à 5000 mètres
(3300 à 16,000 pieds)
État variable des voies de transport
et/ou pentes.
Chocs occasionnels de la benne.
Facteur de charge moyen.
30 000 heures
Fonctionnement continu au poids
brut maximum recommandé.
Grandes distances de transport :
Plus de 5000 mètres
(Plus de 16,000 pieds)
Voies de transport en mauvais état
et/ou fortes pentes.
Chocs fréquents de la benne.
Facteur de charge élevé.
15 000 heures
22-10
Coût d’exploitation Amortissement des tracteurs agricoles
Prix à destination
Valeur résiduelle à la revente
2
1
AMORTISSEMENT ET FRAIS DE RÉPARATION
DES TRACTEURS AGRICOLES
Au contraire des tracteurs de chantier dont le terme
d’amortissement est très souvent de 10 000 heures, la durée
utile escomptée d’un tracteur à chaînes en acier Caterpillar
utilisé dans l’agriculture peut s’étendre jusqu’à 20 000 heu-
res et même davantage (environ 18 ans). La durée utile
escomptée des tracteurs de la gamme Challenger est de
10 000 heures.
La diminution de la valeur d’un tracteur représente tou-
jours une part considérable du coût du matériel d’une
exploitation agricole. La valeur marchande réelle d’un trac-
teur est fonction de nombreuses variables : âge de la
machine, état général du tracteur, taux de développement
des exploitations agricoles de la région, réputation de cer-
taines marques de tracteurs auprès des utilisateurs, etc.
Quelles que soient ces variables, la baisse de la valeur
est plus considérable durant la première année que durant
la deuxième, plus considérable durant la deuxième année
que durant la troisième et ainsi de suite. Plus la durée de
vie de la machine est courte, plus la perte de valeur en
l’espace d’un an sera élevée.
Bien que le pourcentage de pertes au cours de chaque
année dépende de la durée de vie de la machine, on admet
généralement que la dépréciation atteint 40 à 50% au
cours du premier quart de la durée de vie de la machine.
Lorsque la première moitié de la durée de vie de la
machine est atteinte, cette dépréciation est de 70 à 75%.
L’une des méthodes couramment utilisées pour calculer
la dépréciation des tracteurs agricoles est la méthode dite
de l’amortissement à taux dégressif.
Supposez que la durée de vie d’une machine est de 18
ans. Attribuez ensuite à chacune de ces années une valeur,
à savoir 18 pour la première année, 17 pour la deuxième,
16 pour la troisième et ainsi de suite. La somme des nom-
bres attribués à chaque année est de 171; si l’on divise la
valeur d’acquisition de la machine neuve par ce nombre
(171), on obtient un chiffre déterminé exprimé en valeur
monétaire. La première année, on porte donc 18 unités au
titre de l’amortissement, la deuxième année 17 unités, etc.
En conséquence, la dépréciation calculée pour les qua-
tre premières années d’utilisation de la machine s’établit
comme suit :
Dépréciation Valeur
Unités durant Dépréciation portée
Année d’amort. l’année cumulée en compte
1ère 18 18/171 ou 10,5% 10,5% 89,5%
2ème 17 17/171 ou 9,9% (10,5 + 9,9) 20,4% 79,6%
3ème 16 16/171 ou 9,3% (20,4 + 9,3) 29,7% 70,3%
4ème 15 15/171 ou 8,7% (29,7 + 8,7) 38,4% 61,6%
Réparations — Les frais de réparation des tracteurs agri-
coles peuvent être estimés en adoptant une formule dans
laquelle le système référentiel est l’inverse de celui adopté
pour l’amortissement.
Supposons de nouveau une durée de vie égale à 18 ans;
la somme des nombres serait également 171. Mais le nom-
bre référentiel attribué pour la première année serait de
1, pour la seconde année de 2, etc.
(N.B. : La méthode adoptée pour le calcul de l’amortisse-
ment permet de comptabiliser ce dernier à concurrence de
100% du prix d’acquisition. L’Association Américaine des
Ingénieurs Agronomes recommande d’estimer les frais de
réparation des tracteurs à chaînes à 78% du prix d’acqui-
sition, ce chiffre étant de 120% pour les tracteurs sur
pneus.)
(Postes 1a, b, c)
Le prix à destination doit inclure tous les coûts relatifs
à la mise en oeuvre de la machine au chantier, y compris
le transport et les taxes éventuelles.
Les pneus étant considérés comme étant des éléments
d’usure, on ne calcule pas leur amortissement. Aussi, cer-
tains utilisateurs préfèrent les déduire du prix à destina-
tion, en particulier s’il s’agit de grosses machines.
(Postes 2 et 2A)
Une machine de terrassement conserve toujours une
certaine valeur de revente. Généralement, l’on amortit la
totalité du prix d’achat d’une machine de terrassement.
Certains utilisateurs, toutefois, préfèrent déduire de ce prix
une valeur résiduelle correspondant à la valeur de reprise.
Le choix est laissé à chaque entreprise individuelle, mais
il faut à nouveau tenir compte, tout comme pour les ter-
mes d’amortissement, que le coût actuel très élevé du maté-
riel exige pratiquement que la valeur de revente soit prise
en considération lorsque l’on calcule la valeur nette à amor-
tir. Et si les machines sont revendues avant qu’elles n’aient
atteint leur limite de vie utile, cette considération ne prend
que plus d’importance.
Pour de nombreux utilisateurs, la valeur de reprise du
matériel est une considération essentielle dans le choix de
la machine. En effet, ceci permet de réduire l’importance
du capital à recouvrir par amortissement. La très forte
valeur de revente des machines Caterpillar peut permet-
tre une réduction des charges d’amortissement, ce qui con-
tribue à réduire le total des frais d’exploitation et, par
conséquent, améliorer la position de l’entreprise vis-à-vis
de la concurrence.
VALEUR RÉSIDUELLE À LA REVENTE
PRIX À DESTINATION
1
2
Valeur à amortir
Intérêts
Assurances
Impôts
6
5
4
3
22-11
22
Coût d’exploitation
Si l’on tient compte de la valeur de reprise du matériel
pour le calcul des frais d’exploitation, il faut s’assurer des
conditions locales. En effet, les valeurs de reprise varient
largement d’un pays à l’autre. Les facteurs les plus impor-
tants à considérer, quelle que soit la région, sont le nom-
bre d’heures fournies par la machine lors de sa revente, le
type de travail effectué par cette machine et les conditions
qu’elle a rencontrées et finalement son état mécanique
général. Le concessionnaire Cat est certes le mieux placé
pour vous renseigner à ce sujet.
On peut se référer au poste 2A pour le calcul estimatif
de la valeur de revente. Si l’on se réfère aux prix atteints
par les machines d’occasion, il faut cependant les diminuer
d’un coefficient donné en raison de l’inflation. Pour cela, on
peut se référer aux indices nationaux pour la construction
ou aux indices établis par le concessionnaire. Une autre
méthode pour déterminer la valeur résiduelle consiste à
comparer la valeur des machines d’occasion à celle des
machines neuves, à condition qu’elles n’aient pas subi des
modifications majeures.
(Postes 3a et b)
Il s’agit du prix à destination moins la valeur résiduelle,
divisé par le nombre total d’heures d’utilisation. Ceci donne
le coût horaire.
(Poste 4)
Certaines entreprises incorporent ces frais aux mon-
tants horaires des frais d’exploitation, fixes et variables;
d’autres les incorporent à leurs frais généraux. Lorsque
ces postes sont alloués aux machines, ils sont générale-
ment basés sur le montant moyen, au cours de l’année, de
l’investissement présenté par la machine.
Intérêt : Cet élément du prix de revient représente
l’intérêt que l’argent investi dans une machine aurait rap-
porté s’il avait été investi dans un compte en banque
payant un taux d’intéret fixe. Il est nécessaire de tenir
compte de ce facteur, que la machine soit payée comptant
ou à tempérament.
Si la machine va être utilisée pendant N années, calcu-
ler l’investissement annuel moyen pour la période d’utili-
sation et appliquer le taux d’intérêt ainsi que l’utilisation
annuelle prévue :
[N + 1
]
______ 3 prix à dest. 3 taux d’intérêt simple
2N
_______________________________________________
heures/année
(Postes 5 et 6)
Le coût des assurances et impôts peut se calculer d’une
ou deux façons. Si le coût spécifique annuel est connu,
celuici doit être multiplié par la fréquence d’utilisation
(heures/année). S’il n’est pas connu, on peut appliquer les
formules suivantes :
Assurance
_________________
N = nbre d’années
[N + 1
]
______ 3 prix à destination 3 taux d’assurance (%)
2N
___________________________________________________
heures/année
Impôts
_________________
N = nbre d’années
[N + 1
prix à destination
] taux d’impôt (%)
______ 3 3
2N
_________________________________________________
heures/année
ASSURANCES ET IMPÔTS
INTERÊTS
VALEUR À AMORTIR
3
4
5-6
22-12
Coût d’exploitation Consommation de carburant
8
(Postes 8 à 13)
(Poste 8)
On peut déterminer exactement sur le chantier la con-
sommation en carburant. Si ceci, toutefois, ne peut pas
être fait, on peut prédire la consommation compte tenu du
modèle de la machine et de son emploi.
L’application détermine le facteur de charge du moteur
et, ainsi, la consommation de carburant. Un moteur qui
tourne continuellement à pleine puissance a un facteur de
charge de 1,0. Des machines de terrassement peuvent mar-
cher, de temps en temps, à un facteur de charge de 1,0,
mais travaillent rarement à ce niveau pendant une longue
période. Le facteur de charge est inférieur à 1,0 lorsque le
moteur tourne au ralenti, lorsque les bulldozers ou les
pousseurs sont en marche arrière, lorsque les machines
de transport roulent à vide, lorsque des manoeuvres déli-
cates se font à un régime inférieur au régime nominal ou
lorsque la machine descend les pentes.
Les tableaux ci-après donnent les consommations cor-
respondant à des facteurs de charge différents pour des
machines Caterpillar. Étant donné que l’emploi de chaque
type de machine varie, des guides tenant compte des appli-
cations permettent d’évaluer les facteurs de charge.
Pour estimer la consommation horaire, il faut donc choi-
sir le facteur de charge approprié sur le tableau, tenant
compte de l’application. On calcule alors :
Consommation horaire 3 Prix effectif du carburant =
Frais horaires en carburant
La consommation de carburant dépend de nombreux fac-
teurs variables. On a en effet pu constater que sur deux
machines évoluant simultanément dans les mêmes condi-
tions, la consommation pouvait accuser une différence de
10 à 12% en raison du tempérament et de la manière dif-
férente de conduire des deux conducteurs. Toutefois, les
fourchettes indiquées s’appliquent à un vaste éventail
d’applications. Pour une estimation aussi réaliste que pos-
sible tenant compte de vos conditions particulières, con-
sulter le concessionnaire Caterpillar.
Il faut aussi savoir qu’une étude de consommation menée
sur une courte période donnera une consommation plus éle-
vée que les moyennes indiquées ci-après pour les raisons
suivantes : (1) l’étude se fera sous un rendement de 100%,
sans interruptions ni temps morts et (2) les conducteurs
savent qu’ils travaillent sous contrôle et chercheront par
conséquent à réaliser la plus forte production possible. Les
valeurs ci-après par contre tiennent compte des temps
improductifs “normaux” dans le cycle de travail et s’appro-
chent donc davantage des conditions réelles.
CARBURANT
FRAIS VARIABLES ESTIMÉS
8-13
8
22-13
22
Coût d’exploitation
Consommation horaire de carburant
● Tracteurs à chaînes
● Tracteurs agricoles
8
TABLEAUX DE CONSOMMATION ET FACTEURS DE CHARGE
TRACTEURS À CHAÎNES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
D3C et LGP Série III 4-71
⁄2 1-2 71
⁄2-11 2-3 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2
D4C et LGP Série III 51
⁄2-91
⁄2 11
⁄2-21
⁄2 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2 11-15 3-4
D5C et LGP Série III 51
⁄2-91
⁄2 11
⁄2-21
⁄2 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2 13-17 31
⁄2-41
⁄2
D4E 51
⁄2-91
⁄2 11
⁄2-21
⁄2 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2 11-15 3-4
D5M XL et LGP 6-101
⁄2 11
⁄2-3 101
⁄2-141
⁄2 3-4 121
⁄2-17 31
⁄2-41
⁄2
D5B 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2 11-17 3-41
⁄2 15-21 4-51
⁄2
D6M XL et LGP 11-15 3-4 121
⁄2-191
⁄2 31
⁄2-5 17-24 41
⁄2-61
⁄2
D6G 11-201
⁄2 31
⁄2-5 151
⁄2-21 4-6 23-281
⁄2 6-71
⁄2
D6R XL, XR et LGP 13-221
⁄2 31
⁄2-6 171
⁄2-25 41
⁄2-61
⁄2 25-301
⁄2 61
⁄2-81
⁄2
D7G Série II* 19-25 5-61
⁄2 26-34 7-9 32-40 81
⁄2-101
⁄2
D7R XR et LGP 19-23 5-6 25-28 61
⁄2-71
⁄2 32-36 81
⁄2-10
D8R et LGP 23-28 6-71
⁄2 28-38 71
⁄2-10 38-51 10-131
⁄2
D9R 36-47 91
⁄2-121
⁄2 47-58 121
⁄2-151
⁄2 60-76 16-20
D10R 44-59 111
⁄2-151
⁄2 59-76 151
⁄2-20 76-93 20-241
⁄2
D11R 62-87 161
⁄2-23 87-112 23-291
⁄2 112-134 291
⁄2-351
⁄2
*Consommation pour machines D7G avec moteur à chambres de précombustion. La consommation est inférieure d’environ 10% pour un D7G équipé d’un moteur à
injection directe.
TRACTEURS AGRICOLES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
D4E SR 51
⁄2-91
⁄2 11
⁄2-21
⁄2 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2 11-15 3-4
D6G SR 11-19 3-5 15-21 4-51
⁄2 21-26 51
⁄2-7
Challenger 35 91
⁄2-21 21
⁄2-51
⁄2 21-32 51
⁄2-81
⁄2 32-42 81
⁄2-11
Challenger 45 91
⁄2-23 21
⁄2-6 23-38 6-10 38-45 10-12
Challenger 55 11-26 3-7 26-42 7-11 42-53 11-14
Challenger 65E 23-30 6-8 26-38 7-10 38-57 10-15
Challenger 75E 26-34 7-9 34-45 9-12 45-64 12-17
Challenger 85E 26-38 7-10 38-53 10-14 53-68 14-18
Challenger 95E 26-42 7-11 42-57 11-15 57-76 15-20
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Travail continu en ripper, travail en pousseur, refoulement en descente; travaux agricoles avec équipement
tracté à plein régime, moteur surchargé à la puissance maximum la plupart du temps; peu ou pas de marche
à vide ou de marche AR.
Moyen : Travail de production en bulldozer; traction de décapeuses; travail essentiellement en pousseur; travaux
agricoles avec équipement tracté à plein régime mais sans surcharge permanente du moteur. Quelque
marche au ralenti et sans charge.
Faible : Fréquente marche au ralenti ou sans charge.
22-14
Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant
● Niveleuses
● Pelles hydrauliques
8
NIVELEUSES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
120H* 9-13 2.4-3.4 13-17 3.4-4.5 17-21 4.5-5.5
135H* 10-14 2.6-3.7 14-18 3.7-4.8 18-22 4.8-5.9
12H 11-16 2.9-4.2 16-21 4.2-5.5 21-26 5.5-6.7
140H* 12-17 3.1-4.4 17-22 4.4-5.7 22-26 5.7-7.0
143H** 12-17 3.2-4.6 17-22 4.6-5.9 22-28 5.9-7.3
160H* 14-20 3.7-5.3 20-26 5.3-6.8 26-32 6.8-8.4
163H** 14-21 3.8-5.4 20-27 5.4-7.0 27-33 7.0-8.6
14H 15-22 4.0-5.8 22-28 5.8-7.5 28-35 7.5-9.2
16H 19-27 5.0-7.1 27-35 7.1-9.2 35-43 9.2-11.3
24H 32-46 8.6-12.2 46-60 12.2-15.8 60-74 15.8-19.4
**Multiplier la consommation par 1,10 pour machines avec Puissance variable ou Gestion de la puissance du moteur.
**Multiplier la consommation par 1,15 si la Traction intégrale est utilisée.
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Creusement de fossés, épandage de remblai, régalage de base, défonçage, durs travaux d’entretien routier,
déneigement.
Moyen : Travaux moyens d’entretien routier, régalage superficiel, scarifiage, déneigement.
Faible : Travaux d’entretien légers, finition, déplacements sur route.
PELLES HYDRAULIQUES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
301.5 * * * * * *
302.5 * * * * * *
307B/307B SB 3-5 3
⁄4-11
⁄4 5-8 11
⁄4-2 7-10 13
⁄4-21
⁄2
311B 4-6 1-11
⁄2 6-9 11
⁄2-21
⁄4 9-12 21
⁄4-31
⁄2
312B/312B L 4-6 1-11
⁄2 6-9 11
⁄2-21
⁄2 10-13 21
⁄4-31
⁄2
313B CR * * * * * *
315B 5-9 11
⁄4-21
⁄4 9-13 21
⁄4-31
⁄2 13-15 31
⁄2-4
317B L 6-10 11
⁄2-21
⁄2 10-13 21
⁄2-31
⁄2 14-17 33
⁄4-41
⁄2
318B L 8-12 2-31
⁄2 12-14 31
⁄2-33
⁄4 15-19 4-5
M312 5-9 11
⁄4-21
⁄4 9-12 21
⁄4-31
⁄2 12-15 31
⁄2-4
M315 6-10 13
⁄4-21
⁄2 10-13 21
⁄2-31
⁄2 13-16 31
⁄2-41
⁄2
M318 8-12 2-31
⁄2 12-16 31
⁄2-4 17-19 41
⁄2-5
M320 9-13 2-31
⁄2 13-17 31
⁄2-41
⁄2 17-20 41
⁄2-51
⁄2
320C 9-13 21
⁄2-31
⁄2 13-15 31
⁄2-4 15-19 4-5
322B 11-15 3-4 16-18 41
⁄4-43
⁄4 18-23 43
⁄4-61
⁄4
325B 13-16 31
⁄2-41
⁄4 18-21 43
⁄4-51
⁄2 25-27 63
⁄4-71
⁄4
330B 18-24 43
⁄4-61
⁄2 24-30 61
⁄2-8 34-38 9-10
345B 25-30 51
⁄2-8 35-40 91
⁄4-101
⁄2 45-50 113
⁄4-131
⁄4
365B 34-38 9-10 45-51 12-131
⁄2 61-67 16-173
⁄4
375 40-44 101
⁄2-113
⁄4 53-59 14-153
⁄4 71-77 183
⁄4-201
⁄2
5110B 69-74 18-19 84-89 22-24 103-108 27-28
5130B 91-95 24-25 110-114 29-30 129-132 34-35
5230 163-193 43-51 193-204 51-54 208-227 55-60
*Données insuffisantes.
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Essentiellement pose de tuyaux en terrain rocheux. 90-95% d’utilisation journalière pour excavation.
Moyen : Essentiellement pose de conduites en terrain argileux. 60-85% d’utilisation journalière pour excavation.
Chargement de grumes.
Faible : Essentiellement travaux de voirie en argile sableuse. Moins de 50% d’utilisation journalière pour excavation.
Manutention de ferraille.
22-15
22
Coût d’exploitation
Consommation horaire de carburant
● Pelles butte ● Pipelayers
● Décapeuses automotrices
8
PELLES BUTTE
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
5080 36-42 10-11 46-53 12-14 62-74 18-20
5130B 91-95 24-25 110-114 29-30 129-132 34-35
5230 163-193 43-51 193-204 51-54 208-227 55-60
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Travail continu en terrain difficile à creuser.
Moyen : Cycles constants avec temps morts (ralenti) assez fréquents.
Faible : Travaux légers et faciles. Nombreux temps morts.
PIPELAYERS
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
561M 4-71
⁄2 1-2 71
⁄2-11 2-3 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2
572R 71
⁄2-11 2-3 13-17 31
⁄2-41
⁄2 17-21 41
⁄2-51
⁄2
583R 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2 161
⁄2-20 41
⁄2-51
⁄2 221
⁄2-26 61
⁄2-71
⁄2
589 17-21 41
⁄2-51
⁄2 26-30 7-8 34-40 9-101
⁄2
FACTEUR DE CHARGE
Le facteur de charge pour les pipelayers dépend en grande partie du temps de marche à vide.
DÉCAPEUSES AUTOMOTRICES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
613C Série II 15-19 4-5 21-25 51
⁄2-61
⁄2 271
⁄2-34 71
⁄4-9
611 23-26 6-7 30-36 8-91
⁄2 42-471
⁄2 11-121
⁄2
615C Série II 23-26 6-7 30-36 8-91
⁄2 42-471
⁄2 11-121
⁄2
621G 27-32 7-81
⁄2 38-44 10-111
⁄2 49-57 13-15
623G 30-36 8-91
⁄2 40-46 101
⁄2-12 53-59 14-151
⁄2
627G 451
⁄2-51 12-131
⁄2 64-70 17-181
⁄2 85-891
⁄2 221
⁄2-231
⁄2
631E Série II 40-45 101
⁄2-12 53-59 14-151
⁄2 72-78 19-201
⁄2
637E Série II 64-70 17-181
⁄2 87-93 23-241
⁄2 1131
⁄2-121 30-32
651E 47-57 121
⁄2-15 66-76 171
⁄2-20 87-95 23-25
657E 87-98 23-26 116-1251
⁄2 301
⁄2-33 153-163 401
⁄2-43
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Cycles constants, avec forte résistance continuelle au roulement.
Moyen : Utilisation type sur chantier routier.
Faible : Utilisation normale avec fréquentes périodes à vide ou pentes favorables avec peu de résistance au roulement;
matériau facile à charger.
CHARGEUSES-PELLETEUSES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
416C (NA) 4,5-6,4 1.2-1.7 6,4-8,3 1.7-2.2 8,3-10,2 2.2-2.7
428C (NA) 4,5-6,4 1.2-1.7 6,4-8,3 1.7-2.2 8,3-10,2 2.2-2.7
416C (T) 5,3-7,2 1.4-1.9 7,2-9,1 1.9-2.4 9,1-11,4 2.4-3.0
428C (T) 5,3-7,2 1.4-1.9 7,2-9,1 1.9-2.4 9,1-11,4 2.4-3.0
426C 5,3-7,2 1.4-1.9 7,2-9,1 1.9-2.4 9,1-11,4 2.4-3.0
436C 6,1-8,3 1.6-2.2 8,3-10,2 2.2-2.7 10,2-12,5 2.7-3.3
438C 6,1-8,3 1.6-2.2 8,3-10,2 2.2-2.7 10,2-12,5 2.7-3.3
446B 7,6-9,8 2.0-2.6 9,8-12,1 2.6-3.2 12,1-14,4 3.2-3.8
NA = Aspiration atmosphérique
T = À turbocompresseur
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Travail de production avec des cycles longs et/ou des outils à débit constant.
Moyen : Travail général avec des cycles réguliers dans des applications moyennes.
Faible : Travail de construction utilitaire avec des cycles intermittents dans des applications légères ou moyennes.
MATÉRIEL FORESTIER
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
525B 10-14 23
⁄4-33
⁄4 14-18 33
⁄4-43
⁄4 18-25 43
⁄4-61
⁄2
535B * * * * * *
545 * * * * * *
517 7-13 11
⁄2-31
⁄2 13-18 31
⁄2-5 15-21 4-51
⁄2
527 14-19 33
⁄4-5 19-24 5-61
⁄4 24-32 61
⁄4-81
⁄2
550 * * * * * *
570 * * * * * *
580 * * * * * *
554 * * * * * *
574 * * * * * *
320C FM * * * * * *
539 * * * * * *
*Données insuffisantes.
FACTEUR DE CHARGE — 525
Élevé : Débardage de charges de plus de 6800 kg (15 000 lb) sur terrain à fortes pentes (plus de 10%), avec grande
résistance au traînage.
Moyen : Débardage de charges jusqu’à 6800 kg (15 000 lb) sur terrain à pentes moyennes (5 à 10%), avec résistance
moyenne au traînage.
Faible : Débardage de charges de moins de 4500 kg (10 000 lb) sur terrain assez plat (pentes de 0 à 5%), avec faible
résistance au traînage.
FACTEUR DE CHARGE — 517
Élevé : Débardage de charges de plus de 4536 kg (10 000 lb) sur terrain à fortes pentes (plus de 30%), avec grande
résistance au traînage.
Moyen : Débardage de charges jusqu’à 4536 kg (10 000 lb) sur terrain à pentes moyennes (8 à 30%), avec résistance
moyenne au traînage.
Faible : Débardage de charges de moins de 4536 kg (10 000 lb) sur terrain assez plat (pentes de 0 à 30%), avec faible
résistance au traînage.
FACTEUR DE CHARGE — 527
Élevé : Débardage de charges de plus de 6360 kg (14 000 lb) sur terrain à fortes pentes (plus de 30%), avec grande
résistance au traînage.
Moyen : Débardage de charges jusqu’à 6360 kg (14 000 lb) sur terrain à pentes moyennes (8 à 30%), avec résistance
moyenne au traînage.
Faible : Débardage de charges de moins de 6360 kg (14 000 lb) sur terrain assez plat (pentes de 0 à 8%), avec faible
résistance au traînage.
22-16
Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant
● Chargeuses-pelleteuses ● Matériel forestier
8
22-17
22
Coût d’exploitation
Consommation horaire de carburant
● Tombereaux/tracteurs de TP, mines et carrières
● Tombereaux articulés ● Chargeurs à bras télescopique
8
TOMBEREAUX/TRACTEURS DE TRAVAUX PUBLICS, MINES ET CARRIÈRES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
769D 20,8-30,3 51
⁄2-8 30,3-40 8-101
⁄2 40-68 101
⁄2-14
771D 22,7-32,2 6-81
⁄2 32,2-41,6 81
⁄2-11 41,6-55 11-141
⁄2
773D 24,5-36 61
⁄2-91
⁄2 36-53 91
⁄2-14 53-68 14-18
775D 30,3-41,6 8-11 41,6-56,8 11-15 56,8-73,8 15-191
⁄2
776D 53,0-73,8 14-191
⁄2 73,8-96,5 191
⁄2-251
⁄2 96,5-117,3 251
⁄2-31
777D 36,0-53,0 91
⁄2-14 53,0-73,8 14-191
⁄2 73,8-96,5 191
⁄2-251
⁄2
784C/785C 53,0-79,5 14-21 79,5-109,8 21-29 100,8-145,7 29-381
⁄2
789C 68,1-102,2 18-27 102,2-141,9 27-371
⁄2 141,9-185,5 371
⁄2-49
793C 86-129 23-34 129-172 34-451
⁄2 172-215 451
⁄2-57
797 121-183 32-48 183-244 48-641
⁄2 244-304 641
⁄2-80
NOTA : Des facteurs de charge supérieurs à 50% peuvent être rencontrés dans certaines applications.
FACTEUR DE CHARGE
Faible : 20 à 30% Moyen : 30 à 40% Élevé : 40 à 50%
TOMBEREAUX ARTICULÉS
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
D25D 13,1-18,3 3.5-4.8 18,3-25,7 4.8-6.8 25,7-37,1 6.8-9.8
D30D 14,7-20,4 3.9-5.4 20,4-28,7 5.4-7.6 28,7-41,5 7.6-11.0
725 10,6-14,8 2.8-3.9 14,8-20,8 3.9-5.5 20,8-30,1 5.5-8.0
730 11,7-16,3 3.1-4.3 16,3-23,0 4.3-6.1 23,0-33,2 6.1-8.8
D350E Série II 14,4-20,0 3.8-5.3 20,0-28,1 5.3-7.4 28,1-40,6 7.4-10.7
D400E Série II 15,8-22,0 4.2-5.8 22,0-31,0 5.8-8.2 31,0-44,7 8.2-11.8
D400E Série II à éjecteur 16,3-22,7 4.3-6.0 22,7-31,9 6.0-8.4 31,9-46,0 8.4-12.2
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Trajets longs avec de nombreuses pentes défavorables. Emploi fréquent sur pistes très mal entretenues avec
forte résistance au roulement.
Moyen : Chargements/transports en conditions variables, avec durée de chargement et de trajet moyenne. Pentes
défavorables et forte résistance au roulement peu fréquentes.
Faible : Temps morts longs et fréquents. Trajets moyens à courts sur pistes plates bien entretenues. Résistance totale
au roulement minimale.
CHARGEURS À BRAS TÉLESCOPIQUE
Modèle Intermittent Continu
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
TH62 5,0-7,0 1.3-1.8 8,0-13,0 2.0-3.3
TH63 5,0-7,0 1.3-1.8 8,0-13,0 2.0-3.3
TH82 5,0-7,0 1.3-1.8 8,0-13,0 2.0-3.3
TH83 5,0-7,0 1.3-1.8 8,0-13,0 2.0-3.3
TH103 6,0-9,0 1.5-2.0 9,0-13,0 2.2-3.3
FACTEUR DE CHARGE
Continu : Applications avec chargement/cycles continus.
Intermittent : Applications avec chargement/cycles moyens, avec périodes de marche au ralenti.
22-18
Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant
● Tracteurs sur pneus et compacteurs
● Matériel de compactage
8
TRACTEURS SUR PNEUS ET COMPACTEURS
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
814F 21-25 51
⁄2-61
⁄2 26-30 7-8 36-40 91
⁄2-101
⁄2
815F 26-30 7-8 36-42 91
⁄2-11 44-47 111
⁄2-121
⁄2
816F 26-30 7-8 36-42 91
⁄2-11 44-47 111
⁄2-121
⁄2
824G 28-32 71
⁄2-81
⁄2 38-44 10-111
⁄2 51-57 131
⁄2-15
825G 36-42 91
⁄2-11 51-57 131
⁄2-15 60-66 16-171
⁄2
826G 36-42 91
⁄2-11 51-57 131
⁄2-15 60-66 16-171
⁄2
834G 40-45 101
⁄2-12 53-59 14-151
⁄2 72-78 19-201
⁄2
836G 28-34 71
⁄2-9 38-42 10-11 45-53 12-14
844 41-49 11-13 53-61 14-16 64-72 17-19
854G 53-61 14-16 68-76 18-20 83-91 22-24
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Refoulement massif, compactage de matériaux difficiles. Travail d’enfouissement massif.
Moyen : Refoulement intensif, travail essentiellement en pousseur, nettoyage autour des pelles, compactage normal.
Faible : Marche fréquente à vide ou nombreux déplacements sans charge.
MATÉRIEL DE COMPACTAGE
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
CS-323C 8-11 2-3 11-13 3-31
⁄2 11-15 3-4
CS-431C 8-11 2-3 11-13 3-31
⁄2 11-15 3-4
CS-433C 11 3 11-13 3-31
⁄2 13-15 31
⁄2-4
CS-531D * * * * * *
CS-533D * * * * * *
CS-563D 13 31
⁄2 13-15 31
⁄2-4 15-21 4-51
⁄2
CS-573 13 31
⁄2 13-15 31
⁄2-4 15-21 4-51
⁄2
CS-583D 15-17 4-41
⁄2 17-19 41
⁄2-5 19-23 5-6
CP-323C 9-13 21
⁄2-31
⁄2 13-15 31
⁄2-4 15-19 4-5
CP-433C 13 31
⁄2 15-17 4-41
⁄2 17-19 41
⁄2-5
CP-533D 15 4 17-19 41
⁄2-5 19-25 5-61
⁄2
CP-563D 15 4 17-19 41
⁄2-5 21-25 51
⁄2-61
⁄2
CB-214D 2-3 1
⁄2-1 21
⁄2-31
⁄2
1
⁄2-1 3-4 3
⁄4-11
⁄2
CB-224D 2-4 1
⁄2-1 3-4 1
⁄2-1 31
⁄2-41
⁄2
3
⁄4-11
⁄2
CB-225D 2-3 1
⁄2-1 21
⁄2-31
⁄2
1
⁄2-1 3-4 3
⁄4-11
⁄2
CB-334D 3,8-5,7 1-1.5 5.7-7 1.5-1.8 7-10 1.8-2.6
CB-335D 3,5-5,5 0.9-1.4 5.5-6.5 1.4-1.7 6.5-9 1.7-2.4
CB-434C 11-13 3-31
⁄2 13-17 31
⁄2-41
⁄2 17-19 41
⁄2-5
CB-534C 13 31
⁄2 15-17 4-41
⁄2 17-23 41
⁄2-6
CB-535B 13 31
⁄2 15-17 4-41
⁄2 17-23 41
⁄2-6
CB-544 11-13 3-31
⁄2 13-17 31
⁄2-41
⁄2 17-19 41
⁄2-5
CB-545 11-13 3-31
⁄2 13-17 31
⁄2-41
⁄2 17-19 41
⁄2-5
CB-634C 13-15 31
⁄2-4 15-19 4-5 19-21 5-51
⁄2
PF-300B 13 31
⁄2 15-17 4-41
⁄2 17-23 41
⁄2-6
PS-300B 13 31
⁄2 15-17 4-41
⁄2 17-23 41
⁄2-6
PS-500 13-15 31
⁄2-4 15-19 4-5 19-21 5-51
⁄2
*Données insuffisantes.
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : 80 à 100% de vibrations, sol fortement cohésif, couches de 305 mm (12") ou plus.
Moyen : 50 à 80% de vibrations, sol granuleux, couches de 100 mm à 305 mm (4" à 12").
Faible : 30 à 50% de vibrations, mélange d’asphalte, couches de 51 mm à 305 mm (2" à 4").
22-19
22
Coût d’exploitation
Consommation horaire de carburant
● Finisseurs
● Chargeuses sur pneus et chargeuses industrielles
8
FINISSEURS
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
BG-210B 11-13 3-31
⁄2 13-15 31
⁄2-4 15-19 4-5
AP-800C 11-15 3-4 15-19 4-5 17-19 41
⁄2-5
AP-900B 13-17 31
⁄2-41
⁄2 17-21 41
⁄2-51
⁄2 19-25 5-61
⁄2
AP-1000B 18-20 43
⁄4-51
⁄4 22-24 53
⁄4-61
⁄4 25-27 61
⁄2-71
⁄4
AP-650B 11-15 3-4 15-19 4-5 19-21 5-51
⁄2
AP-1050B 19-21 5-51
⁄2 23-25 6-61
⁄2 26-28 63
⁄4-71
⁄2
AP-1055B 19-21 5-51
⁄2 23-25 6-61
⁄2 26-28 63
⁄4-71
⁄2
BG-650 11-13 3-31
⁄2 13-17 31
⁄2-41
⁄2 17-19 41
⁄2-5
BG-730 13-17 31
⁄2-41
⁄2 17-19 41
⁄2-5 19-25 5-61
⁄2
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Épandage de couches épaisses et larges.
Moyen : Couches d’une largeur de 3 à 4 m (10-12') et d’une épaisseur de 50-75 cm (2-3").
Faible : Travail sur couches étroites — faible production.
CHARGEUSES SUR PNEUS ET CHARGEUSES INDUSTRIELLES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
902 * * * * * *
906 * * * * * *
908 * * * * * *
914G, IT14G 5-61
⁄2 1-2 8-101
⁄2 2-23
⁄4 111
⁄2-13 3-31
⁄2
924G 51
⁄2-71
⁄2 11
⁄2-2 91
⁄2-12 21
⁄2-3 13-15 31
⁄2-4
928G, IT28G 71
⁄2-11 2-3 11-15 3-4 15-19 4-5
938G, IT38G 9-121
⁄2 2-3 13-17 31
⁄2-41
⁄2 18-22 43
⁄4-53
⁄4
950G 11-15 3-4 17-21 41
⁄2-51
⁄2 23-28 6-71
⁄2
962G, IT62G 12-16 3-4 18-22 5-6 24-29 61
⁄2-8
966G 17-21 41
⁄2-51
⁄2 23-28 6-71
⁄2 32-38 81
⁄2-10
972G 19-23 5-6 25-30 61
⁄2-8 35-41 9-11
980G 23-26 6-7 30-36 8-91
⁄2 42-47 11-121
⁄2
988G 30-38 8-10 40-45 101
⁄2-12 57-62 15-161
⁄2
990 Série II 45-53 12-14 601
⁄2-68 16-18 791
⁄2-87 21-23
992G 58-66 15-17 83-91 22-24 116-125 30-33
994D 102-1091
⁄2 27-29 129-144 34-38 163-178 43-47
*Données insuffisantes.
FACTEUR DE CHARGE
Remarque : Le tableau ci-dessus fournit des taux de consommation généraux (consommation horaire) basés sur les
facteurs de charge ci-après. Le taux d’utilisation et l’efficacité de la machine doivent être utilisés conjointe-
ment avec ces facteurs de charge afin d’évaluer correctement la consommation de carburant. Toutefois,
l’efficacité énergétique (volume de matériau déplacé par quantité de carburant consommée) s’avère le
meilleur indice de l’impact de la consommation de carburant sur les frais d’exploitation.
Élevé : Chargement de camions continu et soutenu en espace restreint, creusage dans les sols fortement tassés
et chargement de roche pétardée depuis un front de taille.
Moyen : Productivité maximum pour le chargement d’agrégats dans des camions et des trémies. Machine affectée
aux opérations normales de chargement/transport associées aux applications de production élevée dans
le traitement de matériaux en tas et en lot.
Faible : Travaux divers légers, construction, chargement d’agrégats dans des camions à faible taux de production,
et la plupart des applications forestières avec marche à vide fréquente, déplacements sans charge et
chargement/transport.
CHARGEUSES À CHAÎNES
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
933C 31
⁄2-71
⁄2 1-2 71
⁄2-11 2-3 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2
939C 51
⁄2-91
⁄2 11
⁄2-21
⁄2 91
⁄2-13 21
⁄2-31
⁄2 13-17 31
⁄2-41
⁄2
953C 10-15 21
⁄2-4 15-20 4-5 20-25 5-7
963C 13-17 31
⁄2-41
⁄2 19-23 5-6 23-28 6-71
⁄2
973C 19-23 5-6 28-34 71
⁄2-9 36-42 91
⁄2-11
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Excavation et chargement continus de matériau en place. Défrichage.
Moyen : Chargement de matériau en place avec périodes au ralenti ou mise en tas avec déplacements.
Faible : Fréquentes périodes de ralenti, quelle que soit l’application.
TOMBEREAUX ARTICULÉS
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
AE40 Série II 18,9-34 5-9 34-52,9 9-14 52,9-68,1 14-18
AD45 * * * * * *
AD55 * * * * * *
*Données insuffisantes.
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Fonctionnement continu au poids brut maximum recommandé avec grandes distances de transport, pentes
défavorables et voies mal entretenues.
Moyen : Utilisation normale avec poids brut moyen inférieur au poids brut maximum recommandé, sur voies de trans-
port en bon état avec quelques pentes défavorables.
Faible : Distances de transport courtes à moyennes avec charges ne faisant pas le poids brut maximum recommandé;
voies de transport de niveau et bien entretenues. Marche fréquente à vide.
22-20
Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant
● Chargeuses à chaînes
● Exploitation minière souterraine
8
22-21
22
Coût d’exploitation
Consommation horaire de carburant
● Exploitation minière souterraine
8
CHARGEURS-TRANSPORTEURS (LHD)
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
R1300 11,3-15,1 3-4 15,1-18,9 4-5 18,9-30,2 5-8
R1600 15,1-22,7 4-6 22,7-28,3 6-7.5 28,3-39,7 7.5-10.5
R1700G 22,7-26,4 6-7 26,4-34 6-9 34-45,4 9-12
R2900 30,2-37,8 8-10 37,8-45,4 10-12 45,4-56,7 12-15
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : Cycle de chargement continu. Chargement continu de minerai mal fragmenté aux points de prélèvement. Grandes distances
de transport. Pentes défavorables. Peu ou pas de marche à vide.
Moyen : Cycle de chargement régulier. Distances de transport moyennes. Voies bien entretenues. Pentes défavorables. Fréquentes
périodes de marche à vide.
Faible : Cycle de chargement intermittent. Chargement de minerai et de rebuts bien fragmentés et de faible densité. Distances de
transport courtes. Longues périodes de marche à vide.
TOMBEREAUX À CHÂSSIS RIGIDE
Modèle Faible Moyen Élevé
Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S.
69D à déversement 20,8-30,3 5.5-8 30,3-40 8-10.5 40-68 10.5-14
69D à éjecteur 20,8-30,3 5.5-8 30,3-40 8-10.5 40-68 10.5-14
73D à déversement 22,7-32,2 6-8.5 36-53 9.5-14 53-68 14-18
FACTEUR DE CHARGE
Élevé : 40 à 50%
Moyen : 30 à 40%
}Se référer au facteur de charge de l’ECM.
Faible : 20 à 30%
22-22
Coût d’exploitation Consommation de lubrifiants, filtres, graisse
● Lubrifiants
9
CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS
(Si les machines travaillent dans une boue profonde, dans l’eau ou en atmosphère très poussiéreuse, augmenter les quantités de 25%.)
Carter Boîte Commandes
Modèle moteur de vitesses Réducteurs hydrauliques Vidanges* Graisseurs**
Gal Gal Gal Gal
Tracteurs à chaînes Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S.
D3C/D4C Série III 0,045 0.012 0,011 0.003 0,009 0.002 0,015 0.004 16 320
D5C Série III 0,045 0.012 0,011 0.003 0,012 0.003 0,015 0.004 16 320
D4E 0,076 0.020 0,039 0.010 0,018 0.005 0,011 0.003 11 864
D5M 0,076 0.020 0,120 0.032 0,006 0.002 0,018 0.005 12 336
D5B 0,108 0.029 0,076 0.020 0,022 0.006 0,024 0.006 9 916
D6M 0,104 0.027 0,120 0.032 0,007 0.002 0,015 0.004 11 152
D6G 0,108 0.029 0,095 0.025 0,038 0.010 0,025 0.006 12 132
D6R 0,110 0.029 0,148 0.039 0,014 0.004 0,040 0.011 13 32
D7G 0,110 0.029 0,070 0.019 0,034 0.009 0,046 0.012 14 560
D7R 0,110 0.029 0,178 0.047 0,013 0.003 0,030 0.007 10 20
D8R 0,130 0.034 0,144 0.038 0,014 0.004 0,036 0.010 ,313,7 580
D9R 0,182 0.048 0,164 0.043 0,015 0.004 0,039 0.010 ,313,3 580
D10R 0,272 0.072 0,189 0.050 0,023 0.006 0,054 0.014 ,313,3 628
D11R 0,424 0.112 0,344 0.091 0,030 0.008 0,106 0.028 ,313,3 816
Tracteurs agricoles
D4E SR 0,038 0.010 0,039 0.010 0,018 0.005 0,011 0.003 11 864
D6G SR 0,109 0.029 0,045 0.012 0,038 0.010 0,024 0.006 13 428
Challenger 35 0,130 0.034 0,121 0.032 *** *** *** *** 10 160
Challenger 45 0,130 0.034 0,121 0.032 *** *** *** *** 10 160
Challenger 55 0,130 0.034 0,121 0.032 *** *** *** *** 10 160
Challenger 65E 0,104 0.027 0,055 0.015 0,197 0.052 0,110 0.029 14 12
Challenger 75E 0,136 0.036 0,055 0.015 0,197 0.052 0,120 0.032 14 12
Challenger 85E 0,136 0.036 0,055 0.015 0,197 0.052 0,120 0.032 14 12
Challenger 95E 0,136 0.036 0,055 0.015 0,197 0.052 0.120 0.032 14 12
Niveleuses
120H 0,092 0.024 0,047 0.012 0,049 0.013 0,019 0.005 12 876
135H 0,092 0.024 0,047 0.012 0,061 0.016 0,019 0.005 12 876
12H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,065 0.017 0,019 0.005 12 876
140H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,065 0.017 0,019 0.005 12 876
143H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,065 0.017 0,019 0.005 12 876
160H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,080 0.021 0,019 0.005 12 876
163H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,080 0.021 0,019 0.005 12 876
14H 0,108 0.029 0,083 0.022 0,098 0.026 0,032 0.015 12 916
16H 0,136 0.036 0,140 0.037 0,121 0.032 0,032 0.015 12 916
24H 0,272 0.072 0,224 0.060 0,330 0.087 0,127 0.034 20 2056
***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction
de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien.
***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine.
***Carter moteur commun avec celui de la boîte de vitesses.
(Postes 9 et 9A)
Le coût des lubrifiants peut être évalué d’une façon assez
précise en prenant les tables de consommation ci-dessous,
et en tenant compte des prix locaux.
Le tableau de la page suivante permet d’évaluer le coût
des filtres à huile.
Pour permettre un calcul rapide, nous donnons au dernier
tableau de cette série le coût horaire approximatif, en dol-
lars US, pour l’ensemble des lubrifiants, filtres et graisse.
NOTA : Ces chiffres se rapportent à des machines tra-
vaillant dans des conditions idéales, sans pertes
de lubrifiant. Calculés partiellement en répartis-
sant les intervalles prescrits (en heures) en con-
tenances. Ces calculs ne tiennent pas compte des
quantités d’appoint.
LUBRIFIANTS, FILTRES, GRAISSE
9
22-23
22
Coût d’exploitation
Consommation de lubrifiants, filtres, graisse
● Lubrifiants
9
CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS
Carter Boîte Commandes
Modèle moteur de vitesses† Réducteurs†† hydrauliques Vidanges* Graisseurs**
Pelles hydrauliques Gal Gal Gal Gal
et pelles butte Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S.
301.5 NA NA NA NA NA NA
302.5 NA NA NA NA NA NA
307B 0,032 0.008 — — 0,003 0.001 0,047 0.012 15 969
307B SB 0,032 0.008 — — 0,003 0.001 0,047 0.012 15 1067
311B 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,079 0.021 15 863
312B 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,081 0.021 15 863
312B L 0,060 0.016 — — 0,005 0.001 0,094 0.025 15 863
312B/312B L (France) 0,017 0.004 — — 0,005 0.001 0,076 0.020 11 863
313B CR 0,077 0.020 — — 0,005 0.001 0,095 0.025 15 863
315B 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,094 0.025 15 912
315B L (France) 0,034 0.009 — — 0,006 0.001 0,094 0.025 14 912
317B L/317B LN 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,094 0.025 15 912
318B L/318B LN 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,094 0.025 15 912
M312 0,034 0.009 0,03 0.008 0,008 0.002 0,058 0.015 17 1088
M315 0,034 0.009 0,03 0.008 0,008 0.002 0,058 0.015 17 1088
M318 0,080 0.021 0,03 0.008 0,008 0.002 0,067 0.018 17 1088
M320 0,080 0.021 0,03 0.008 0,008 0.002 0,067 0.018 17 1088
320C 0,060 0.016 — — 0,020 0.005 0,100 0.026 10 368
322B 0,086 0.023 — — 0,020 0.005 0,133 0.035 14 910
325B 0,080 0.021 — — 0,016 0.004 0,155 0.041 14 910
330B 0,120 0.032 — — 0,030 0.007 0,200 0.053 14 926
345B Série II 0,120 0.032 — — 0,026 0.007 0,265 0.070 14 926
365B 0,120 0.032 — — 0,030 0.007 0,335 0.089 14 924
375 0,260 0.069 — — 0,050 0.013 0,498 0.132 14 1991
5080 FS 0,260 0.069 — — 0,050 0.013 0,498 0.132 11 1492
5110B ME 0,244 0.064 — — 0,056 00.0146 0,540 0.143 14 Grais. auto.*
5130B FS 0,250 0.066 0,077 0.020 0,392 0.103 0,600 0.159 20 Grais. auto.*
5130B ME 0,250 0.066 0,077 0.020 0,392 0.103 0,600 0.159 20 2800 +
Grais. auto.*
5230 FS 0,864 0.228 0,090 0.024 0,499 0.131 0,830 0.169 22 Grais. auto.*
5230 ME 0,864 0.228 0,090 0.024 0,499 0.131 0,830 0.169 22 2800 +
Grais. auto.*
***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction
de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien de la machine.
***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine.
††Avec entraînement de pompe hydraulique (Pelles hydrauliques).
††Avec entraînements de translation et réducteurs d’orientation (Pelles hydrauliques).
NOTA : Avec enrouleur manuel de flexible pour le graissage de l’axe de godet sur modèle ME (creusage intensif).
CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DE GRAISSE DU SYSTÈME DE GRAISSAGE AUTOMATIQUE*
Remplissages Intervalles Poids de la
de la cartouche de graissage Nombre cartouche de
Modèle kg/h lb/h de graisse* (minutes) d’injecteurs graisse (lb)
5110B ME 0,14 0,33 6 10 21 120
5130B FS 0,34 0,75 13 10 48 120
5130B ME 0,27 0,60 10 10 36 120
5230 FS 0,47 1,04 5 10 48 400
5230 ME 0,33 0,73 4 10 38 400
*Nombre total de remplissages de la cartouche de graisse du système de graissage automatique effectués sur une période de 2000 heures.
NOTA : Ces chiffres valent pour le système de graissage automatique tel qu’il est réglé à l’usine.
Consommation de lubrifiants, filtres, graisse
● Lubrifiants
9
CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS
Carter Boîte Commandes
Modèle moteur de vitesses† Réducteurs†† hydrauliques Vidanges* Graisseurs**
Chargeuses- Gal Gal Gal Gal
pelleteuses Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S.
416C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012
426C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012
428C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012
436C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012
438C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012
446B 0,027 0.006 0,026 0.005 0,029 0.008 0,022 0.006 11 8092
Matériel forestier
525B 0,076 0.020 0,053 0.014 0,045 0.012 0,034 0.009 13 2436
535B *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
545 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
517 0,034 0.009 0,117 0.031 0,014 0.003 0,023 0.006 12 2336
527 0,044 0.011 0,132 0.034 0,014 0.003 0,034 0.009 11 2152
550 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
570 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
580 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
554 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
574 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
320C FM *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
539 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
Pipelayers
561M 0,102 0.027 0,106 0.028 0,006 0.002 0,030 0.008 16 3400
572R 0,132 0.035 0,117 0.031 0,038 0.010 0,072 0.019 13 3632
583R 0,132 0.035 0,155 0.041 0,011 0.003 0,083 0.022 14 2268
589 0,171 0.045 0,167 0.044 0,023 0.006 0,114 0.030 16 2464
Décapeuses
automotrices
613C Série II 0,104 0.027 0,035 0.009 0,015 0.004 0,049 0.013 12 5808
611 0,108 0.028 0,036 0.009 0,031 0.008 0,080 0.021 12 5168
615C Série II 0,104 0.027 0,035 0.009 0,015 0.004 0,049 0.013 12 9404
621G 0,108 0.028 0,140 0.036 0,080 0.021 0,066 0.017 12 1224
623G 0,108 0.028 0,140 0.036 0,080 0.021 0,066 0.017 12 1884
627G 0,216 0.056 0,212 0.055 0,104 0.027 0,095 0.025 23 1224
631E Série II 0,180 0.047 0,127 0.033 0,093 0.024 0,095 0.025 12 1368
637E Série II 0,288 0.075 0,176 0.046 0,124 0.032 0,095 0.025 23 1368
651E 0,272 0.071 0,138 0.036 0,098 0.025 0,095 0.025 12 1368
657E 0,452 0.118 0,259 0.067 0,211 0.055 0,095 0.025 23 1368
***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction
de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien.
***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine.
***Données insuffisantes.
NOTA : Le nombre de vidanges pour 627G, 637E Série II et 657E à double train moteur s’entend pour les deux moteurs (tracteur et décapeuse).
Coût d’exploitation
22-24
Coût d’exploitation
Consommation de lubrifiants, filtres, graisse
● Lubrifiants
9
22-25
22
CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS
Carter Boîte Commandes
Modèle moteur de vitesses Réducteurs† hydrauliques†† Vidanges* Graisseurs**
Tombereaux/tracteurs
de TP, mines Gal Gal Gal Gal
et carrières Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S.
769D 0,182 0.048 0,083 0.022 0,083 0.022 0,276 0.073 20 552
771D 0,182 0.048 0,083 0.022 0,083 0.022 0,276 0.073 20 552
773D 0,273 0.072 0,083 0.022 0,155 0.041 0,276 0.073 20 552
775D 0,273 0.072 0,083 0.022 0,155 0.041 0,276 0.073 20 552
776D 0,500 0.132 0,083 0.022 0,326 0.086 0,302 0.080 20 1056
777D 0,500 0.132 0,083 0.022 0,326 0.086 0,302 0.080 20 632
784C 0,531 0.140 0,076 0.020 0,292 0.077 0,337 0.101 ,716,7 Grais. auto.*
785C 0,531 0.140 0,076 0.020 0,292 0.077 0,337 0.101 ,716,7 Grais. auto.*
789C 0,796 0.210 0,076 0.020 0,375 0.099 0,531 0.157 ,716,7 Grais. auto.*
793C 0,584 0.154 0,076 0.020 0,445 0.118 0,580 0.170 ,712,7 Grais. auto.*
797 0,910 0.240 0,629 0.166 0,587 0.155 0,921 0.243 ,714,3 Grais. auto.*
***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction
de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien.
***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine.
††Avec différentiel.
††Avec circuit de freins/convertisseur/levage de benne et circuit de direction.
CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DE GRAISSE DU SYSTÈME DE GRAISSAGE AUTOMATIQUE*
Remplissages Intervalles Poids de la
de la cartouche de graissage Nombre cartouche de
Modèle kg/h lb/h de graisse* (minutes) d’injecteurs graisse (lb)
784C/785C 0,022 0,010 1 60 27 60
789C 0,022 0,010 1 60 27 60
793C 0,023 0,011 1 60 29 60
797 0,045 0,020 2 60 18 60
*Nombre total de remplissages de la cartouche de graisse du système de graissage automatique effectués sur une période de 2000 heures.
NOTA : Ces chiffres valent pour le système de graissage automatique tel qu’il est réglé à l’usine.
CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS
Carter Boîte Commandes
Modèle moteur de vitesses Réducteurs hydrauliques Vidanges* Graisseurs**
Tombereaux
articulés Gal Gal Gal Gal
souterrains Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S.
AE40 Série II 0,182 0.048 0,085 0.022 0,095 0.025 0,584 0.154 18 5200
AD45 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
AD55 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
Chargeurs-
transporteurs
(LHD)
R1300 0,100 0.026 0,045 0.012 0,080 0.021 0,044 0.011 13 3888
R1600G 0,112 0.029 0,036 0.009 0,140 0.037 0,061 0.016 13 4288
R1700G 0,112 0.029 0,036 0.036 0,142 0.037 0,132 0.035 13 4288
R2900 0,152 0.010 0,062 0.165 0,246 0.680 0,130 0.345 13 4296
Tombereaux
rigides
souterrains
69D à déversement 0,182 0.048 0,083 0.022 0,083 0.022 0,276 0.073 20 552
69D à éjecteur 0,182 0.048 0,083 0.022 0,083 0.022 0,276 0.073 20 552
73D à déversement 0,273 0.072 0,083 0.022 0,155 0.041 0,276 0.073 20 552
***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures.
***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures.
***Données insuffisantes.
22-26
Coût d’exploitation
CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS
Carter Boîte Commandes
Modèle moteur de vitesses Réducteurs† hydrauliques†† Vidanges* Graisseurs**
Tombereaux Gal Gal Gal Gal
articulés Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S.
D25D 0,136 0.036 0,038 0.010 0,068 0.018 0,100 0.026 15 2488
D30D 0,136 0.036 0,038 0.010 0,068 0.018 0,100 0.026 15 3688
725 0,062 0.016 0,036 0.010 0,065 0.017 0,038 0.010 19 4600
730 0,062 0.016 0,036 0.010 0,065 0.017 0,038 0.010 19 4600
D350E Série II 0,136 0.036 0,055 0.015 0,227 0.060 0,125 0.033 17 2816
D400E Série II 0,136 0.036 0,055 0.015 0,236 0.062 0,125 0.033 17 2816
D400E Série II à éjecteur 0,136 0.036 0,055 0.015 0,236 0.062 0,163 0.043 17 4016
Tracteurs sur pneus
et compacteurs
814F 0,112 0.029 0,059 0.015 0,033 0.008 0,043 0.011 12 190
815F 0,112 0.029 0,059 0.015 0,033 0.008 0,043 0.011 12 190
816F 0,112 0.029 0,059 0.015 0,033 0.008 0,043 0.011 12 190
824G 0,136 0.036 0,062 0.016 0,045 0.011 0,044 0.011 12 136
825G 0,136 0.036 0,062 0.016 0,045 0.011 0,044 0.011 12 136
826G 0,136 0.036 0,062 0.016 0,045 0.011 0,044 0.011 12 136
834G 0,120 0.032 0,083 0.022 0,073 0.019 0,071 0.019 8 182
836G 0,120 0.032 0,083 0.022 0,073 0.019 0,071 0.019 8 146
844 0,288 0.075 0,070 0.018 0,218 0.057 0,152 0.040 15 266
854G 0,408 0.108 0,169 0.045 0,353 0.093 0,243 0.054 15 76
Chargeuses sur pneus
et chargeuses
industrielles
902 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
906 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
908 *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***
914G 0,014 0.004 0,069 0.018 0,013 0.004 — — 7 600
IT14G 0,014 0.004 0,069 0.018 0,013 0.004 — — 7 600
924F 0,040 0.010 0,023 0.006 0,020 0.006 0,026 0.007 12 404
IT24F 0,040 0.010 0,023 0.006 0,020 0.006 0,026 0.007 12 584
928G 0,080 0.021 0,034 0.009 0,026 0.007 0,035 0.009 12 444
IT28G 0,080 0.021 0,034 0.009 0,026 0.007 0,035 0.009 12 784
938G 0,080 0.021 0,030 0.008 0,026 0.007 0,045 0.012 13 464
IT38G 0,080 0.021 0,030 0.008 0,026 0.007 0,045 0.012 13 464
950G 0,120 0.032 0,034 0.009 0,036 0.010 0,076 0.020 13 444
962G, IT62G 0,120 0.032 0,034 0.009 0,036 0.010 0,076 0.020 13 444
966G 0,112 0.030 0,050 0.013 0,064 0.017 0,104 0.027 13 464
972G 0,112 0.030 0,050 0.013 0,064 0.017 0,104 0.027 13 464
980G 0,112 0.030 0,062 0.016 0,084 0.022 0,104 0.027 13 774
988G 0,240 0.064 0,070 0.018 0,146 0.039 0,134 0.035 13 2526
990 Série II 0,288 0.075 0,070 0.018 0,218 0.057 0,152 0.040 15 266
992G 0,408 0.108 0,169 0.045 0,353 0.093 0,243 0.054 15 76
994D 0,800 0.208 0,291 0.076 0,621 0.164 0,450 0.119 17 3694
Chargeurs à bras
télescopique
TH62 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 1760
TH63 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 2000
TH82 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 1760
TH83 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 2000
TH103 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 2000
Chargeuses à chaînes
933C 0,048 0.012 0,014 0.004 0,008 0.002 0,026 0.007 14 720
939C 0,049 0.013 0,015 0.004 0,008 0.002 0,026 0.007 16 720
953C 0,084 0.022 0,054 0.014 0,015 0.004 **** **** 9 732
963C 0,084 0.022 0,072 0.018 0,015 0.004 **** **** 9 332
973C 0,110 0.029 0,019 0.005 0,029 0.008 0,030 0.008 11 400
****Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures (500 sur 834G et 836G). Ce nombre
peut varier en fonction de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien.
****Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine.
****Données insuffisantes.
****Compris avec la transmission hydrostatique.
*††Avec différentiel (Chargeuses sur pneus, chargeuses industrielles et tombereaux articulés).
Consommation de lubrifiants, filtres, graisse
● Lubrifiants
9
Coût
horaire
approx.
de
Modèle filtre Filtres§
Chargeuses-pelleteuses
416C 0,16 16
426C 0,16 16
428C 0,16 16
436C 0,16 16
438C 0,16 16
446B 0,17 16
Matériel forestier
525B 0,21 30
535B * **
545 * **
517 0,09 24
527 0,10 24
550 * **
570 * **
580 * **
554 * **
574 * **
320C FM * **
539 * **
Pipelayers
561M 0,25 35
572R 0,20 27
583R 0,31 33
589 0,39 43
Série 5000
5110B * *
5130B 0,89 88
5230 1,49 140
Décapeuses automotrices
613C Série II 0,14 28
611 0,14 28
615C Série II 0,17 28
621G 0,22 28
623G 0,18 24
627G 0,29 40
631E Série II 0,32 40
637E Série II 0,46 56
651E 0,33 40
657E 0,53 57
Tombereaux/tracteurs de
TP, mines et carrières
769D, 771D 0,31 43
773D, 775D 0,32 47
776D, 777D 0,42 50
784C 0,61 80
785C 0,61 80
789C 0,76 88
793C 0,72 72
797 2,09 123
Coût
horaire
approx.
de
Modèle filtre Filtres§
Chargeurs à bras
télescopique
TH62 0,29 22
TH63 0,29 22
TH82 0,29 22
TH83 0,29 22
TH103 0,29 22
Tombereaux articulés
D25D 0,19 32
D30D 0,19 32
725 0,37 26
730 0,37 26
D350E Série II 0,50 44
D400E Série II 0,57 44
Tracteurs sur pneus
et compacteurs
814F 0,13 28
815F, 816F 0,14 28
824G, 825G
826G 0,18 28
834G 0,26 36
844 0,11 40
854G 0,13 29
836G 0,11 32
Chargeuses sur pneus et
chargeuses industrielles
902 * *
906 * *
908 * *
914G 0,27 23
IT14G 0,27 23
924F 0,15 24
IT24F 0,15 24
928G 0,24 26
IT28G 0,24 26
938G 0,22 25
IT38G 0,22 25
950G 0,28 25
962G, IT62G 0,28 25
966G 0,26 25
972G 0,26 25
980G 0,39 37
988G 0,44 28
990 Série II 0,43 56
992G 0,70 47
994D 1,31 94
Chargeuses à chaînes
933C 0,08 28
939C 0,08 30
953C 0,29 34
963C 0,31 36
973C 0,31 36
22-27
22
Coût d’exploitation
GUIDE POUR ESTIMER LE COÛT HORAIRE DES
FILTRES (PRIX LOCAUX)
Le coût horaire estimé figurant ci-contre a été calculé
comme suit :
Intervalle Nombre Nombre
entre de de filtres/ Coût
Filtres vid.* filtres Coût** 2000 h total
Moteur 250 h _____ $_____ _____ $_____
Boîte 500 hr. _____ $_____ _____ $_____
Hydr. 500 hr. _____ $_____ _____ $_____
Carb. — prim. 2000 hr. _____ $_____ _____ $_____
— fin. 500 hr. _____ $_____ _____ $_____
Air — prim. 2000 hr. _____ $_____ _____ $_____
Air — sec. 1000 hr. _____ $_____ _____ $_____
Coût
total/2000 h = $_____
Coût total $_____ ÷ 2000 h = $_____ par heure.
**Les intervalles entre changements de filtre peuvent varier en fonction de la
machine et de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide
d’entretien.
**Le coût du filtre indiqué est identique au prix client conseillé. Pour les petites
pelles, et le modèle 613C, nous admettons un prix de $6.50 par filtre.
REMARQUE : Le coût de la main-d’oeuvre n’est pas com-
pris dans les chiffres ci-contre. Compter
environ 5 minutes par changement de fil-
tre pour déterminer le coût de la main-
d’oeuvre. Pour un taux horaire de $50, par
exemple, un changement de filtre revient
à $4.17.
Coût
horaire
approx.
de
Modèle filtre Filtres§
Tracteurs à chaînes
D3C Série III 0,08 23
D4C Série III 0,08 23
D5C Série III 0,08 23
D4E 0,09 23
D5M 0,25 35
D5B 0,11 26
D6M 0,27 35
D6G 0,09 24
D6R 0,13 24
D7G 0,10 24
D7R 0,08 24
D8R 0,35 33
D9R 0,47 51
D10R 0,52 47
D11R 0,62 53
Coût
horaire
approx.
de
Modèle filtre Filtres§
Tracteurs agricoles
D4E SR 0,09 23
D6G SR 0,12 27
Challenger 35 0,31 37
Challenger 45 0,31 37
Challenger 55 0,31 37
Challenger 65E 0,63 36
Challenger 75E 0,63 36
Challenger 85E 0,72 36
Challenger 95E 0,72 36
Niveleuses
120H 0,16 26
135H 0,16 26
12H 0,12 22
140H 0,12 22
143H 0,19 26
160H 0,12 22
163H 0,19 26
14H 0,12 22
16H 0,16 22
24H 0,67 58
Consommation de lubrifiants, filtres, graisse
● Filtres
9
**Données insuffisantes.
§Nombre total de filtres remplacés sur une période de 2000 heures. Comprend
carter moteur, boîte, hydraulique, circuit de carburant et admission. Certains
modèles incluent additif pour liquide de refroidissement et filtres à air de cabine.
Filtres à air non compris pour les chargeurs à bras télescopique.
22-28
Coût d’exploitation Consommation de lubrifiants, filtres, graisse
● Filtres
9
GUIDE POUR ESTIMER LE COÛT HORAIRE DES
FILTRES (PRIX LOCAUX)
Le coût horaire estimé figurant ci-contre a été calculé
comme suit :
Intervalle Nombre Nombre
entre de de filtres/ Coût
Filtres vid.* filtres Coût** 2000 h total
Moteur 250 h _____ $_____ _____ $_____
Boîte 500 hr. _____ $_____ _____ $_____
Hydr. 500 hr. _____ $_____ _____ $_____
Carb. — prim. 2000 hr. _____ $_____ _____ $_____
— fin. 500 hr. _____ $_____ _____ $_____
Air — prim. 2000 hr. _____ $_____ _____ $_____
Air — sec. 1000 hr. _____ $_____ _____ $_____
Coût
total/2000 h = $_____
Coût total $_____ ÷ 2000 h = $_____ par heure
**Les intervalles entre changements de filtre peuvent varier en fonction de la
machine et de la teneur en soufre de carburant. Toujours se référer au guide
d’entretien.
**Le coût du filtre indiqué est identique au prix client conseillé.
REMARQUE : Le coût de la main-d’oeuvre n’est pas com-
pris dans les chiffres. Compter environ
5 minutes par changement de filtre pour
déterminer le coût de la main-d’oeuvre.
Pour un taux horaire de $50, par exemple,
un changement de filtre revient à $4.17.
Modèle Filtres§
301.5 **
302.5 **
307B/307B SB 26
311B 29
312B (3064) 29
312B (3054) 27
313B CR 26
315B 29
315B L (3054) 30
317B 32
318B L* 32
M312 14
M315 16
Modèle Filtres§
M318 20
M320 20
320C 23
322B 35
325B 35
330B 27
345B Série II 27
365B 30
375 48
5080 46
5110B 70
5130B 88
5230 140
**Machines construites en France.
**Données insuffisantes.
§Nombre total de filtres remplacés sur une période de 2000 heures. Comprend
carter moteur, boîte, hydraulique, circuit de carburant et admission.
Filtre
Moteur
Carburant 5 5 5 4 5 5 4 5 5 4 4 8 8 4 4 4 4 4 4 8 8
Huile 9 9 9 5 9 9 8 9 9 8 8 8 8 4 8 8 8 8 8 8 8
Filtre à air 1 1 1 4 1 1 4 4 4 0 0 0 0 1 1 1 1 1 4 1 0
Séparateur
d’eau — — — — — — — — — — — — — — 8 8 — — — — —
Hydraulique
Retour 5 3 3 3 5 3 3 3 3 1 2 2 2 3 3 3 3 3 3 15 15
Écoulement — 5 5 5 — 5 5 5 5 — — — — 5 5 5 5 5 5 10 10
Dérivation — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —
Pilote 5 5 5 5 5 5 5 5 5 1 2 2 2 5 5 5 5 5 5 5 5
Crépine 1 1 1 1 1 1 1 1 1 — — — — 1 1 1 1 1 1 1 —
Nombre total de
changements 26 29 29 27 26 29 30 32 32 14 16 20 20 23 35 35 27 27 30 48 46
3
0
7
B
/
3
0
7
B
S
B
3
1
1
B
3
1
2
B
(
3
0
6
4
)
3
1
2
B
(
3
0
5
4
)
3
1
5
B
3
1
5
B
L
(
3
0
5
4
)
3
1
7
B
3
1
8
B
L
(
3
0
4
6
)
3
1
3
B
C
R
M
3
1
2
M
3
1
5
M
3
1
8
M
3
2
0
3
2
0
C
3
2
2
B
3
2
5
B
3
3
0
B
3
4
5
B
S
é
r
i
e
I
I
3
6
5
B
3
7
5
5
0
8
0
Modèle
PELLES HYDRAULIQUES
Nombre total de filtres changés sur 2000 heures
Modèle
Filtre
Moteur
Carburant 8 8 8 8 8 ** ** 8 16
Huile 8 8 8 8 16 ** ** 16 16
Filtre à air 12 12 12 12 12 ** ** 24 24
Séparateur
d’eau 2 8 8 8 2 ** ** 2 2
Hydraulique 8 8 16 16 — ** ** — —
Frein — — 4 — 4 ** ** 4 4
Boîte 4 4 4 4 4 ** ** 4 4
Liq. refr. — — 4 — — ** ** 8 —
Pilote — — — 4 4 ** ** — —
Conv. couple — — — — 4 ** ** 4 4
Direction — — — — 4 ** ** 4 4
Nombre total
de changements 40 48 64 60 58 ** ** 74 74
EXPLOITATION MINIÈRE SOUTERRAINE
Nombre total de filtres changés sur 2000 heures
R
1
3
0
0
R
1
6
0
0
R
1
7
0
0
G
R
2
9
0
0
A
E
4
0
I
I
A
D
4
5
A
D
5
5
6
9
D
7
3
D
22-29
22
Coût d’exploitation
Pneus
10a
(Poste 10a)
Le coût des pneus est un élément important du coût
horaire d’exploitation des machines qui les utilisent. On
peut déterminer la valeur de ce facteur en utilisant les chif-
fres de durée des pneus obtenus en se basant sur l’expé-
rience et les prix effectivement payés par l’utilisateur.
Si la durée probable des pneus ne peut pas être détermi-
née par expérience, on peut utiliser les courbes données
ci-contre.
Estimation de la durée des pneus
● Ces courbes ne comprennent pas la durée supplémen-
taire procurée par le rechapage; elles supposent que le
pneu neuf sert jusqu’à ce qu’il soit hors d’usage. Cela ne
veut pas dire que cette pratique soit toujours recom-
mandable.
● Ce barème s’applique aux pneus montés en équipement
normal. Les autres pneus fournis sur demande sont plus
ou moins durables selon le cas.
● Les défaillances graves consécutives à un indice t-km/h
trop élevé ne sont pas prises en considération. Il en est
de même pour les défaillances prématurées dues à des
crevaisons.
● Zones d’application :
Zone A :Applications dans lesquelles, sur presque tous les
pneus, la bande de roulement s’use à fond par abrasion.
Zone B : Applications dans lesquelles certains pneus
s’usent normalement, mais les autres sont mis pré-
maturément hors d’usage par des coupures, des chocs
et des perforations non réparables.
Zone C : Applications dans lesquelles la bande de roule-
ment s’use rarement à fond en raison de dommages non
réparables, généralement occasionnés par des coupures,
des chocs et des surcharges continues.
NOTA : La durée des pneus peut souvent être augmentée
par l’utilisation de pneus à chape spéciale ou de
pneus à bande surépaisse.
NOTA : Une défaillance prématurée peut se produire à
tout moment en cas de crevaison.
PNEUS
10a
NIVELEUSES
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
TRACTEURS DÉBARDEURS
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
Zones d’application
Zones d’application
22-30
Coût d’exploitation Pneus
10a
Légende :
Zone A — Applications dans lesquelles, sur presque tous les
pneus, la bande de roulement s’use à fond par
abrasion.
Zone B — Applications dans lesquelles certains pneus s’usent
normalement, mais les autres sont mis prématuré-
ment hors d’usage par des coupures, des chocs
et des perforations non réparables.
Zone C — Applications dans lesquelles la bande de roulement
s’use rarement à fond en raison de dommages non
réparables, généralement occasionnés par des
coupures, des chocs et des surcharges continues.
CHARGEURS-TRANSPORTEURS (LHD)
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures Zones d’application
A B C
350-200
200-100
550-350
CHARGEURS RIGIDES COMPACTS
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
Zones d’application
TOMBEREAUX DE TRAVAUX PUBLICS, MINES ET CARRIÈRES
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
Zones d’application
DÉCAPEUSES AUTOMOTRICES
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
Zones d’application
22-31
22
Coût d’exploitation
Pneus
10a
Coût horaire des pneus -
Facteurs de base
Application
Durée de Zone A Zone B Zone C
service 8000-5000 5000-2500 2500-500
Modèle
990
992G
994D $20-$40 $30-$80 $60-$400
TOMBEREAUX SOUTERRAINS
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
Zones d’application
3000-1000
1000-500
Légende :
Zone A — Applications dans lesquelles, sur presque tous les
pneus, la bande de roulement s’use à fond par
abrasion.
Zone B — Applications dans lesquelles certains pneus s’usent
normalement, mais les autres sont mis prématuré-
ment hors d’usage par des coupures, des chocs
et des perforations non réparables.
Zone C — Applications dans lesquelles la bande de roulement
s’use rarement à fond en raison de dommages non
réparables, généralement occasionnés par des
coupures, des chocs et des surcharges continues.
TRACTEURS SUR PNEUS
CHARGEUSES SUR PNEUS
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
Zones d’application
TOMBEREAUX ARTICULÉS
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
Zones d’application
TRACTEURS/TOMBEREAUX
Durée
estimée
des
pneus,
en
heures
Zones d’application
6000-3000
5500-3000
3000-500
7000-5500
8000-4000
4000-2000
12,000-8000
22-32
Coût d’exploitation Pneus
10a
MÉTHODE GOODYEAR DE CALCUL ESTIMATIF
DE LA DURÉE DES PNEUS
À titre d’élément supplémentaire du calcul estimatif de
la durée des pneus des engins de transport, Goodyear Tire
and Rubber Co. communique les renseignements suivants
qui sont reproduits avec son accord. LISEZ SOIGNEUSE-
MENT CES EXTRAITS DE L’AVANT-PROPOS.
“...À l’heure actuelle, il n’existe pas de méthode précise
permettant de prévoir la durée des pneus. Les spécia-
listes ont à leur disposition de nombreuses méthodes
théoriques ... cependant trop complexes et trop longues
pour être valables auprès de l’utilisateur.
“Néanmoins, les fabricants, après de nombreuses études
portant sur la longévité des pneus, ont élaboré un sys-
tème permet-tant des estimations approximatives de
leur longévité. Les études faites par les grands manu-
facturiers et au moins deux des plus importants fabri-
cants de matériel concordent à ce sujet.
“La table (qui suit) comporte les éléments nécessaires
à ce système...”
ESTIMATION DE LA DURÉE DE VIE DES PNEUS
D’ENGINS DE TRANSPORT
(tombereaux et décapeuses)
No Condition Coefficient
I Entretien
Excellent 1,090
Moyen 0,981
Mauvais 0,763
II Vitesse (maximale)
16 km/h ; 10 mi/h 1,090
32 km/h ; 20 mi/h 0,872
48 km/h ; 30 mi/h 0,763
III État du sol
Terre meuble — sans pierres 1,090
Terre meuble — avec quelques pierres 0,981
Bien entretenu, pistes en gravier 0,981
Mal entretenu, pistes en gravier 0,763
Pierres coupantes 0,654
IV Roues
Libres 1,090
AV 0,981
Motrices (vidage arrière) 0,872
Motrices (vidage par le fond) 0,763
Motrices (décapeuses automotrices) 0,654
No Condition Coefficient
V Charge (voir No. VIII, remarque)
Recom. charge T&RA/ETRTO* 1,090
Surcharge de 20% 0,872
Surcharge de 40% 0,545
VI Virage
Néant 1,090
Moyen 0,981
Nombreux 0,872
VII Pente (roues motrices seulement)
Néant 1,090
Max. 5% 0,981
Max. 15% 0,763
VIII Autres combinaisons d’éléments
(voir remarque ci-dessous)
Néant 1,090
Moyen 0,981
Nombreuses 0,872
La condition VIII est à utiliser quand une surcharge est
accompagnée d’une combinaison d’une ou plusieurs des
conditions de base relatives à l’entretien, la vitesse, l’é-
tat du sol et les virages. La combinaison de plusieurs élé-
ments à leur niveau le plus grave, le tout accompagnant
une surcharge, créera une nouvelle condition encore plus
grave qui contribuera à la défaillance prématurée des
pneumatiques plutot que celle causée par les divers élé-
ments pris séparément.
*Tire and Rim Association/European Tire and Rim Technical Organization.
Type de pneus
Durée moyenne de base
Heures Milles km
E-3 Std. Bias Belted 2510 25,100 40 400
E-4 Xtra Tread 3510 35,100 56 500
Radial RL4 Xtra Tread 4200 42,000 67 600
Multiplier les heures ou les kilomètres de base par le
coefficient approprié de chaque condition pour obtenir
approximativement la durée prévue, en heures ou kilo-
mètres, du pneu.
Exemple : Un camion de chantier dont les roues motri-
ces sont équipées de pneus E4, circulant sur une piste bien
entretenue avec des virages peu prononcés, peu de pentes
et bénéficiant d’un entretien des pneumatiques “moyen”
mais ayant une surcharge de 20% :
Condition : I II III IV V VI VII VIII
Coefficient : 0,981 3 0,872 3 0,981 3 0,872 3 0,872 3 0,981 3 0,981 3 0,981
3 3510 heures de base = 2114 heures (± 2100 heures)
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook
Coût horaire machinerie  Performance Handbook

Contenu connexe

Similaire à Coût horaire machinerie Performance Handbook

Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manualKubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
fhsejkdkme
 
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manualKubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
fjskksmem
 
Kubota g26 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g26 ride on mower parts catalogue manualKubota g26 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g26 ride on mower parts catalogue manual
fjskksmem
 
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manualKubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
dhjfjkmmmde
 
ETUDE DE PRIX DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS.pptx
ETUDE DE PRIX DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS.pptxETUDE DE PRIX DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS.pptx
ETUDE DE PRIX DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS.pptx
MamyRakotomalala3
 
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revientEvolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient nov 2014
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient nov 2014Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient nov 2014
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient nov 2014
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
Fcd pp-of-sap ordre de fabrication
Fcd pp-of-sap ordre de fabricationFcd pp-of-sap ordre de fabrication
Fcd pp-of-sap ordre de fabrication
MICKAEL QUESNOT
 
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
TD-TMM2_GIM transmission de puissance.pdf
TD-TMM2_GIM transmission de puissance.pdfTD-TMM2_GIM transmission de puissance.pdf
TD-TMM2_GIM transmission de puissance.pdf
MakAl3
 
Le controle budgétaire
Le controle budgétaireLe controle budgétaire
Le controle budgétaire
Jamal Yasser
 
Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2
Jamal Yasser
 
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manualKubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
idkkmdmd
 
Kubota b1820 tractor parts catalogue manual
Kubota b1820 tractor parts catalogue manualKubota b1820 tractor parts catalogue manual
Kubota b1820 tractor parts catalogue manual
idkkmdmd
 
Kubota b1620 tractor parts catalogue manual
Kubota b1620 tractor parts catalogue manualKubota b1620 tractor parts catalogue manual
Kubota b1620 tractor parts catalogue manual
idkkmdmd
 
261507976 cotation-de-fabrication
261507976 cotation-de-fabrication261507976 cotation-de-fabrication
261507976 cotation-de-fabrication
abdelkader SLIMANE
 
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manualKubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
fjskksmem
 
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manualKubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
dhjfjkmmmde
 
Kubota b1820 tractor parts catalogue manual
Kubota b1820 tractor parts catalogue manualKubota b1820 tractor parts catalogue manual
Kubota b1820 tractor parts catalogue manual
dhjfjkmmmde
 

Similaire à Coût horaire machinerie Performance Handbook (20)

Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manualKubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
 
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manualKubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
 
Kubota g26 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g26 ride on mower parts catalogue manualKubota g26 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g26 ride on mower parts catalogue manual
 
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manualKubota g23 ride on mower parts catalogue manual
Kubota g23 ride on mower parts catalogue manual
 
ETUDE DE PRIX DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS.pptx
ETUDE DE PRIX DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS.pptxETUDE DE PRIX DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS.pptx
ETUDE DE PRIX DU BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS.pptx
 
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revientEvolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient
 
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient nov 2014
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient nov 2014Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient nov 2014
Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient nov 2014
 
Fcd pp-of-sap ordre de fabrication
Fcd pp-of-sap ordre de fabricationFcd pp-of-sap ordre de fabrication
Fcd pp-of-sap ordre de fabrication
 
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
Comité National Routier : Evolution du prix du gazole et incidence sur le pri...
 
TD-TMM2_GIM transmission de puissance.pdf
TD-TMM2_GIM transmission de puissance.pdfTD-TMM2_GIM transmission de puissance.pdf
TD-TMM2_GIM transmission de puissance.pdf
 
Le controle budgétaire
Le controle budgétaireLe controle budgétaire
Le controle budgétaire
 
Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2Livre complet-micro-econo-s2
Livre complet-micro-econo-s2
 
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manualKubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
 
Kubota b1820 tractor parts catalogue manual
Kubota b1820 tractor parts catalogue manualKubota b1820 tractor parts catalogue manual
Kubota b1820 tractor parts catalogue manual
 
Kubota b1620 tractor parts catalogue manual
Kubota b1620 tractor parts catalogue manualKubota b1620 tractor parts catalogue manual
Kubota b1620 tractor parts catalogue manual
 
261507976 cotation-de-fabrication
261507976 cotation-de-fabrication261507976 cotation-de-fabrication
261507976 cotation-de-fabrication
 
Ing p3-10
Ing p3-10Ing p3-10
Ing p3-10
 
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manualKubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
 
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manualKubota b1220 tractor parts catalogue manual
Kubota b1220 tractor parts catalogue manual
 
Kubota b1820 tractor parts catalogue manual
Kubota b1820 tractor parts catalogue manualKubota b1820 tractor parts catalogue manual
Kubota b1820 tractor parts catalogue manual
 

Coût horaire machinerie Performance Handbook

  • 1. FPC All data taken from the Performance Handbook Edition 31 Cout d'exploitation 1. Duree d'amortissement 2. Carburant 3. Lubrifiants,Filtres,Graisse 4. Pneus 5. Train de roulement 6. Resere pour reparations 7. Estimation brute
  • 2. COÛT D’EXPLOITATION 22-1 22 TABLE DES MATIÈRES Formulaire type . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-2 Détails du calcul : Frais fixes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-5 Guide de durée d’amortissement . . . . . . . . . . . .22-6 Amortissement des tracteurs agricoles . . . . . .22-10 Prix à destination . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-10 Valeur résiduelle à la revente . . . . . . . . . . . . . .22-10 Valeur à amortir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-11 Intérêts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-11 Assurances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-11 Impôts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-11 Consommation de carburant (av. tables) . . . . .22-12 Lubrifiants, filtres, graisse (av. tables) . . . . . .22-22 Pneus : Estimation de la durée . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-29 Estimation de la durée (méthode Goodyear) . .22-32 Train de roulement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-33 Facteurs de base et facteurs spéciaux . . . . . . .22-34 Réserve pour réparations . . . . . . . . . . . . . . . . .22-35 Estimation du coût (graphiques) . . . . . . . . . . .22-37 Articles d’usure spéciaux . . . . . . . . . . . . . . . . .22-44 Salaire du conducteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-44 Exemples de coûts d’exploitation Exemple I : Tracteur à chaînes . . . . . . . . . . . . . . .22-44 Exemple II : Chargeuse sur pneus . . . . . . . . . . . .22-46 Coût horaire d’exploitation . . . . . . . . . . . . . . . . . .22-47 Coût d’exploitation, estimation brute . . . . . . . . . . .22-50 Généralités La rentabilité maximale d’un engin de terrassement résulte du rapport entre la capacité de production et le coût d’exploitation, c’est-à-dire assurer la production désirée au coût le plus bas possible. La rentabilité d’une machine se mesure le plus souvent en utilisant la formule ci-dessous, très simple : Frais horaires minima = Rentabilité maxi- _______________________________ Capacité de production maximale male de la machine La plupart des chapitres de ce manuel traitent de la capa- cité de production des machines Caterpillar. Dans ce chapitre, nous considérons le coût d’exploitation. Les frais fixes et variables d’exploitation, horaires, pour une machine donnée varient considérablement d’un cas d’application à l’autre du fait de l’influence de nombreuses variables : nature du travail, prix du carburant et des lubrifiants, frais d’expédition de l’usine à l’endroit d’utili- sation, charges financières, etc. Nous ne prétendons pas, dans ce manuel, pouvoir donner un coût d’exploitation horaire bien défini pour chaque modèle. Les utilisateurs de matériel doivent pouvoir estimer avec un degré de préci- sion acceptable ce qu’une machine leur coûtera. Dans ce chapitre, donc, nous suggérons la marche à suivre pour estimer le montant total des frais d’exploitation, fixes et variables, et nous présentons également les renseigne- ments pour chaque machine Caterpillar qui, compte tenu des conditions locales, permettent d’arriver à un coût estimé d’une précision acceptable. La méthode suggérée part des principes suivants : ● Nous ne donnons pas le prix des différents postes men- tionnés. Pour que les chiffres soient précis, les prix doi- vent être obtenus localement. ● Les calculs sont basés sur la machine équipée. Il n’est pas nécessaire de procéder à des calculs séparés pour la machine non équipée, le bulldozer, les commandes, etc. ● Les coefficients indiqués conviennent partout où l’on uti- lise le système décimal pour la monnaie. ● Du fait des divergences entre les normes suivies par les entreprises, ce qui semble être une application très dure dans un cas peut paraître normal dans un autre. Par conséquent, pour mieux décrire les conditions d’emploi, celles-ci sont classées par «zones». ● Sauf indication contraire, le mot «heure» indique dans le texte qui suit les heures de fonctionnement de la machine, et non pas les heures au compteur d’entretien. 1 2 3 4 5 6 8 9 11 12 15 10a 10b
  • 3. 22-2 Coût d’exploitation Formulaire type CALCUL ESTIMATIF DU COÛT D’EXPLOITATION HORAIRE DATE _____________ (1) (2) Désignation de la machine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ Durée prévue d’exploitation (années) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ Fréquence d’utilisation prévue (heures/année) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ Utilisation réelle pendant la durée d’exploitation (total des heures) . . . . . . . . __________ __________ FRAIS FIXES 1. a. Prix à destination (équipements inclus) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ b. Moins prix de remplacement des pneus (le cas échéant) . . . . . . . . . . __________ __________ c. Prix à destination moins les pneus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ 2. Moins valeur résiduelle à la revente . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . (___%) __________ (___%) __________ (Voir poste 2A au verso) 3. a. Valeur à amortir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ (poste 1c moins poste 2) b. Coût horaire : Valeur _______ (1) _________ (2) __________ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ Heures 4. Intérêts N +1 3 prix à dest. 3 taux d’int. simple _____ N = nbre d’années 2N ________________________________ = heures/année + 1 + 1 (1) _____ 3 _______ 3 ___ % (2) _____ 3 _______ 3 ___ % ______________________ = ______________________ = __________ __________ _____ heures/année _____ heures/année 5. Assurances N + 1 3 prix à dest. 3 taux d’assurance _____ N = nbre d’années 2N _________________________________ = heures/année + 1 + 1 (1) _____ 3 _______ 3 ___ % (2) _____ 3 _______ 3 ___ % ______________________ = ______________________ = __________ __________ _____ heures/année _____ heures/année Ou $ __________ par année ÷ __________ heures/année = IMPRIMÉ CATERPILLAR NO. 01-085419-01 (52.00)
  • 4. Formulaire type 22-3 22 Coût d’exploitation (1) (2) 6. Impôts sur la propriété N + 1 3 prix à dest. 3 % d’impôts _____ N = nbre d’années 2N ______________________________ = heures/année + 1 + 1 (1) _____ 3 _______ 3 ___ % (2) _____ 3 _______ 3 ___ % ______________________ = ______________________ = __________ __________ _____ heures/année _____ heures/année Ou $ __________ par année ÷ __________ heures/année = 7. TOTAL DES FRAIS FIXES HORAIRES (additionner les postes 3b, 4, 5, et 6) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . FRAIS VARIABLES 8. Carburant : Prix unitaire 3 consommation (1) ___________ 3 ___________ = __________ __________ (2) ___________ 3 ___________ = 9. Huiles, graisse, filtres : (Voir poste 9A au verso) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ 10. a. Pneus : Coût de remplacement ÷ durée en heures Coût ______ (1) __________ (2) __________ . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ Durée b. Train de roulement (Chocs + abrasion + facteur Z) 3 facteur de base (1) (______ + ______ + ______) = ______ 3 ______ = __________ __________ (2) (______ + ______ + ______) = ______ 3 ______ = (Total) (Facteur) 11. Réserve pour réparations (Coefficient longue durée 3 facteur de réparation de base) (1) ______ 3 ______ = (2) ______ 3 ______ = __________ __________ 12. Pièces d’usure spéciales : Coût ÷ durée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ (Voir poste 12A au verso) 13. TOTAL DES FRAIS VARIABLES (additionner 8, 9, 10a (ou 10b), 11 et 12) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ 14. FRAIS FIXES + FRAIS VARIABLES (additionner 7 et 13) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________ 15. SALAIRE HORAIRE DU CONDUCTEUR (avantages inclus) . . . . . . . . . . __________ __________ 16. TOTAL DES FRAIS FIXES ET VARIABLES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __________ __________
  • 5. 22-4 Coût d’exploitation Calculs supplémentaires POSTE 2A : Valeur résiduelle à la revente Prix de revente brut (1) (___%) __________ (2) (___%) __________ Moins : a. Commission __________ __________ b. Remise en état __________ __________ c. Inflation pendant la durée d’exploitation* __________ __________ Valeur résiduelle nette __________ (___%) __________ (___%) du prix (Entrer au poste 2) initial à destination *Quand des prix d’enchères sont utilisés pour évaluer la valeur résiduelle, il faut déduire l’inflation applicable pendant la période de propriété de façon à montrer en valeur constante, la part d’actif qui doit être récupérée par l’exploitation de la machine. POSTE 9A : Huiles, graisse, filtres Prix unitaire 3 consommation = coût/heure Moteur (1) __________ 3 __________ = ________ (2) __________ 3 __________ = ________ Boîte __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________ Réducteurs lat. __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________ Hydraulique __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________ Graisse __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________ Filtres __________ 3 __________ = ________ __________ 3 __________ = ________ Total (1) ________ (2) __________ (Entrer ce total au poste 9 ou utiliser les estimations brutes) POSTE 12A : Articles spéciaux (lames de coupe, outils d’attaque du sol, dents, réparation de bras, etc.) (1) Coût Durée Coût/heure (2) 1. ____________ ÷ ____________ = ____________ 1. ____________ ÷ ____________ = ____________ 2. ____________ ÷ ____________ = ____________ 2. ____________ ÷ ____________ = ____________ 3. ____________ ÷ ____________ = ____________ 3. ____________ ÷ ____________ = ____________ 4. ____________ ÷ ____________ = ____________ 4. ____________ ÷ ____________ = ____________ 5. ____________ ÷ ____________ = ____________ 5. ____________ ÷ ____________ = ____________ 6. ____________ ÷ ____________ = ____________ 6. ____________ ÷ ____________ = ____________ Total (1) ____________ (2) ____________ (Entrer ce total au poste 12) FACTEURS DE CONVERSION DES RÉSERVES POUR RÉPARATIONS (ligne 11) Destinés aux pays autres que les Etats-Unis étant donné les différences possibles entre le prix des pièces et de la main-d’oeuvre réels et ceux figurant dans les tables. Taux main-d’oeuvre (1)____________________ (2)____________________ Taux pièces (1)____________________ (2)____________________
  • 6. 22-5 22 Coût d’exploitation Frais fixes (Postes 1 à 7) En vue de protéger son investissement en matériel et afin d’être en mesure de le remplacer au moment voulu, le pro- priétaire doit récupérer, sur la durée d’exploitation de la machine, un montant égal à la dépréciation de cette machine, majoré des frais variables ainsi que des intérêts, assurances et impôts. L’amortissement, ou dépréciation, est une méthode comp- table permettant d’évaluer à l’avance la perte de valeur marchande de sa propriété et de récupérer son investisse- ment d’origine par l’établissement de programmes de frais selon les diverses utilisations du bien considéré. Pour ces prévisions, il sera fortement recommandé de se faire assis- ter sur le plan financier et fiscal. La règle d’amortissement indiquée dans ce manuel ne tient pas compte des réglementations gouverne- mentales pour le calcul des impôts. Nous utilisons une méthode d’amortissement simple, professionnelle, tenant compte uniquement du nombre d’heures ou d’années que le propriétaire envisage d’utiliser la machine avec profit. Considérant les conditions écono- miques mondiales actuelles et la tendance à l’utilisation de matériel toujours plus grand et plus onéreux, de nom- breux utilisateurs continuent d’exploiter leurs machines longtemps après que leur amortissement “fiscal” ait été atteint. D’autre part, dans plusieurs pays, des avantages sur le plan fiscal peuvent favoriser la revente de la machine avant qu’elle n’approche des limites de sa durée de vie utile. Aussi est il impératif de considérer soigneusement les périodes d’amortissement étant donné que le cal- cul du coût d’exploitation peut être basé soit sur la durée de vie utile de la machine, soit sur sa durée d’amortissement “fiscal.” Les tables des pages qui suivent ne font que suggérer le nombre d’heures à prendre en considération pour le cal- cul de l’amortissement. Il faut reconnaître, toutefois, que des facteurs autres que les conditions de marche peuvent influencer la période choisie pour l’amortissement : un uti- lisateur peut décider d’accélérer l’amortissement, une machine peut être achetée pour un chantier spécifique, les coutumes locales peuvent être différentes, les conditions économiques dans la région peuvent aussi influencer la décision, de même que les disponibilités en devises étran- gères et beaucoup d’autres considérations encore. La table soumise ne tient pas compte des méthodes d’en- tretien, bien que celles-ci soient importantes, pour déter- miner la durée d’utilisation économique des machines. Par exemple, les conditions de travail peuvent suggérer 12 000 heures comme période à retenir pour l’amortissement mais si l’entretien est mal fait, il est possible que la machine ne soit pas rentable après 10 000 heures. Un entretien bien fait et régulier peut prolonger la durée d’utilisation économique d’un matériel. Par conséquent, la connaissance des caractéristiques propres à l’application envisagée, des conditions de travail et des méthodes d’entretien ainsi que de tout facteur spécial est indispensable pour le calcul de la période à retenir pour l’amortissement. FRAIS FIXES ESTIMÉS 1-7
  • 7. 22-6 Coût d’exploitation Frais fixes ● Guide de durée d’amortissement DURÉE D’AMORTISSEMENT EN FONCTION DE L’APPLICATION ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL ZONE A ZONE B ZONE C Modérée Moyenne Très difficile TRACTEURS À CHAÎNES D3C-D5C D5M-D6M D6R-D7R D8R D9R D10R/D11R TRACTEURS AGRICOLES CHALLENGER 35, 45 et 55 CHALLENGER 65E-95E TRACTEURS “SR” NIVELEUSES 120H à 16H 24H PELLES HYDRAULIQUES M312-M320, 307B 311B-318B L PELLES HYDRAULIQUES 320B, 322B 320B, 322B, 345B, 365B, 375 PELLES HYDRAULIQUES SÉRIE 5000 5080 5110B 5130B et 5230 N/A=Ne s’applique pas. Traction de décapeuses, la plupart des travaux agricoles avec instru- ments tractés, mise en tas de maté- riaux et de charbon. Pas de chocs. Travail intermittent à plein régime. 10 000 heures 15 000 heures 20 000 heures 25 000 heures 35 000 heures 50 000 heures Traction de moissonneuses-bat- teuses, de voitures de grain et de charrettes de grain. 10 000 heures 12 000 heures 14 000 heures Travaux légers d’entretien routier. Travaux de finition. Mélange des matières de revêtement (à la station d’enrobage ou mélange sur route). Travaux de déneigement légers. Déplacements fréquents. 20 000 heures 40 000 heures Construction utilitaire, matériaux de faible densité, manutention et rema- nutention de déchets de toutes sortes. 10 000 heures 12 000 heures Construction utilitaire peu profonde où la pelle creuse et pose les tuyaux pendant des périodes de 3 ou 4 heures. Matériau de faible densité, foisonné, peu ou pas de chocs. La plupart de la manutention de déchets. 15 000 heures 15 000 heures 20 000 heures Chargement continu de matériau foisonné ou en tas. État du sol sa- tisfaisant. (Conditions similaires à celles considérées comme “nor- males” pour les chargeuses sur pneus.) 20 000 heures 30 000 heures 50 000 heures Chargement en continu de roches bien pétardées ou depuis un front de taille relativement serré. État du sol satisfaisant : sec, peu de chocs ou pas de patinage du train de roulement. 18 000 heures 25 000 heures 40 000 heures Chargement continu en roche mal éclatée, talus vierges ou mal défon- cés. Mauvais état du sol : terrain iné- gal, chocs élevés et glissement du train de roulement. 15 000 heures 30 000 heures 30 000 heures Creusage intensif ou creusage de tranchées où la machine creuse sans cesse dans un sol à couches naturel- les de glaise. Quelques déplace- ments et fonctionnement régulier à pleins gaz. La plupart des applica- tions forestières. 12 000 heures 12 000 heures 18 000 heures Creusage continu de tranchées ou chargement de camions avec roche ou sol rocailleux. Beaucoup de dé- placements sur mauvais terrain. La machine travaille continuellement sur sol rocheux avec chargements lourds constants et chocs élevés. 10 000 heures 10 000 heures 15 000 heures Cavage continu en glaise ou gravier sablonneux, exploitation de chantiers et applications en scieries. 8000 heures 10 000 heures Creusage continu dans rocaille ou glaisière naturelle, travail dur, uti- lisation de marteau, travail en forêts ou en carrières. 6000 heures 8000 heures Entretien des routes de chantier. Construction routière, creusement de fossés. Épandage de remblais foisonnés. Aménagement du sol et nivellement. Entretien des routes en été et travaux de déneigement moyens ou durs. Marche avec une niveleuse élévatrice. 15 000 heures 35 000 heures Entretien de route à sol dur et rocheux. Épandage des remblais dans des conditions sévères. Défonçage au ripper-scarificateur d’asphalte ou de ciment. Facteurs de charge continuellement élevés. Chocs fréquents. 12 000 heures 30 000 heures Traction de cultivateurs, de versoirs, de charrues à soc, de herses, pour le premier labour et le labour de finition. 8000 heures 10 000 heures 12 000 heures Traction de décapeuses/poseuses, utilisés en travaux de construction, de défonçage et de nivelage. N/A 8000 heures 10 000 heures Travaux de production au bulldozer dans l’argile, le sable et les graviers; poussage de décapeuses; défon- çage au ripper de la zone d’emprunt; la plupart des travaux de défriche- ment et de débardage. Chocs mo- dérés.Travail de production de rem- blayage. 1 8000 heures 12 000 heures 15 000 heures 20 000 heures 25 000 heures 40 000 heures Travaux de défonçage durs dans la roche. Poussage de décapeuses et travail au bulldozer dans de la roche dure.Travail sur des terrains rocheux. Chocs continus ou sévères. NA NA 10 000 heures 15 000 heures 20 000 heures 30 000 heures
  • 8. 22-7 22 Coût d’exploitation Frais fixes ● Guide de durée d’amortissement ZONE A ZONE B ZONE C Modérée Moyenne Très difficile ABATTEUSES- GROUPEUSES CHARGEUSES- PELLETEUSES MATÉRIEL FORESTIER Abatteuses sur pneus Transporteurs de bois court Tracteurs débardeurs sur pneus Tracteurs débardeurs à chaînes Pelles forestières Chargeurs à flèche articulée PIPELAYERS 561M-572R 583R-589 DÉCAPEUSES AUTOMOTRICES 613C Série II, 611 615C Série II 621G-627G, 631E-657E TOMBEREAUX/ TRACTEURS DE TRAVAUX PUBLICS, MINES ET CARRIÈRES 769D-777D 784C-797 *Données insuffisantes. Abattage et empilage en continu, sur terrain favorable. Sol plat, arbres de taille uniforme, inférieurs à 305 mm (12 pouces). 18 000 heures Applications utilitaires à service léger sur des sols légers ou moyens. Profondeur de tranchées inférieure à 1,83 m (6 pieds). 12 000 heures Débardage intermittent sur courtes distances sans mise en tas. État du sol satisfaisant : terrain de niveau, sec, peu ou pas de souches. * * 10 000 heures 12 000 heures * * Travaux dans la boue, l’eau ou la roche rares ou inexistants.Travail sur des surfaces planes sans irrégularités. 20 000 heures 25 000 heures Travail en terrain plat ou avec pente favorable sur des routes bien entrete- nues.Pas de chocs.Matériaux faciles à charger. 12 000 heures 22 000 heures Fonctionnement continu à un poids brut moyen inférieur au poids de la machine recommandé. Excellentes voies de transport. Pas de sur- charge, faible coefficient de charge. (Voir la section Consommation horaire de carburant.) 50 000 heures 60 000 heures Fonctionnement continu à un poids brut moyen proche du poids de la machine recommandé. Surcharge minimale, bonnes voies de trans- port, coefficient de charge modéré. (Voir la section Consommation horaire de carburant.) 40 000 heures 50 000 heures Fonctionnement continu à un poids brut moyen égal ou supérieur au poids de la machine recommandé. Surcharge, mauvaises voies de trans- port, coefficient de charge élevé. (Voir la section Consommation horaire de carburant.) Remarque — Un chargement con- tinu au delà du poids brut maximum recommandé réduira davantage le nombre d’heures de la Zone C. 30 000 heures 40 000 heures Conditions de chargement et état des pistes de transport variables.Dis- tance des parcours en charge vari- able. Pentes adverses ou favorables. Quelques chocs. Travaux typiques de construction routière sur des chan- tiers variés. 10 000 heures 17 000 heures Chocs sévères, par exemple charge- ment de roches défoncées au ripper. Surcharge.Résistance au roulement toujours élevée. Mauvaises pistes de transport. 8000 heures 12 000 heures Travaux de pipelayer typiques dans des conditions de travail allant de très bonnes à sévères. 15 000 heures 20 000 heures Utilisation constante dans de la boue profonde, dans l’eau ou sur des surfaces rocheuses. 10 000 heures 15 000 heures Braquages constants, débardage continu sur distance intermédiaire, quelques travaux de mise en tas. État du sol satisfaisant : sec avec peu de souches, terrain moyen- nement accidenté. * * 1 8000 heures 10 000 heures * * Braquages constants, débardage en continu sur de longues dis- tances avec de nombreuses mises en tas. État du sol insatisfaisant; humide, terrain accidenté et nom- breuses souches. * * 7200 heures 8200 heures * * Applications de construction uti- litaire sur des sols moyens ou lourds. Utilisation occasionnelle d’outils à débit constant. Profon- deurs de fouille jusqu’à 3,05 m (10 pieds). 10 000 heures Applications de production ou de fouille dans la roche. Utilisation régulière d’outils à débit constant. Profondeurs de fouille supérieures à 3,05 m (10 pieds). 5000 heures Travail continu, sur terrain favorable. Sol peu accidenté, quelques arbres jusqu’a 508 mm (20 pouces) de dia- mètre ou arbres feuillus. 15 000 heures Travail continu sur pente raide, avec présence de souches et arbres au sol. Arbres en général avec 508 mm (20 pouces) de diamètre ou gros feuillus. 10 000 heures
  • 9. 22-8 Coût d’exploitation Frais fixes ● Guide de durée d’amortissement ZONE A ZONE B ZONE C Modérée Moyenne Très difficile TOMBEREAUX ARTICULÉS TRACTEURS SUR PNEUS ET COMPACTEURS CHARGEUSES SUR PNEUS 902-908 914G-972G 980G-992G 994D CHARGEUSES À CHAÎNES 933C-939C 953C 963C-973C CHARGEUSES INDUSTRIELLES *Données insuffisantes. Travaux de terrassement et reprise au tas avec matériel chargeur bien adapté.Transports courts à moyens sur routes plates bien entretenues. Matériaux non collants.Peu de chocs. 15 000 heures Travaux divers, légers.Mise en tas de matériaux.Traction de compacteurs. Refoulement au bulldozer de matières foisonnées. Pas de chocs. 15 000 heures Chargement intermittent de camions par reprise au tas, alimentation de trémies sur surfaces dures et lisses. Matériaux non collants de faible densité. Travaux variés pour collec- tivités locales et entreprises.Déneige- ments faciles. Chargement/transport sur surfaces en bon état, trajets courts, sans pentes. * 12 000 heures 15 000 heures 60 000 heures Défrichement de petite végétation, décapage de terre végétale, trans- port vers le tas. Chargement inter- mittent de camions en matériaux repris sur stock. Matériaux de faible densité, roulant facilement; travail avec un godet normal.Pas de chocs. Remblayage et nivellement. 8000 heures 10 000 heures 12 000 heures Chargement intermittent de camions par reprise au tas, alimentation de trémies sur surfaces dures et lisses. Matériaux non collants de faible densité. Travaux variés pour collec- tivités locales et entreprises.Déneige- ments faciles. Chargement/transport sur surfaces en bon état, trajets courts, sans pentes. 12 000 heures Chargement continu de camions par reprise au tas. Matériaux de densité faible à moyenne avec godet approprié. Alimentation de trémies avec résistance au roule- ment faible à moyenne. Charge- ment de matériaux en place, faciles à creuser. Chargement/transport sur sols en mauvais état, avec faibles pentes défavorables. 10 000 heures Chargement de roche pétardée (grosses chargeuses). Manutention de matériaux de forte densité avec machine munie de contrepoids. Chargement continu de matériaux en place très compacts.Travail con- tinu sur sols irréguliers ou à faible portance. Chargement/transport de matériaux difficiles à creuser; trajets longs sur sols en mauvais état et pentes défavorables. 8000 heures Excavation de matériaux en place, défoncement intermittent au ripper, excavation de sous-sols dans des dépôts naturels d’argile, de sable, d’alluvions, de gravier. Quelques déplacements.Travail continu à plein régime. 6000 heures 8000 heures 10 000 heures Chargement de roches désagré- gées, de pavés, de moraines, de caliches. Travail en aciérie. Maté- riaux de densité élevée; travail avec un godet normal.Travail continu sur des surfaces rocheuses. Travail en ripper fréquent dans des sols durs, rocheux. Chocs fréquents. Non recommandé 6000 heures 8000 heures Chargement continu de camions par reprise au tas. Matériaux de densité faible à moyenne avec godet approprié. Alimentation de trémies avec résistance au roule- ment faible à moyenne. Charge- ment de matériaux en place, faciles à creuser. Chargement/transport sur sols en mauvais état, avec faibles pentes défavorables. * 10 000 heures 12 000 heures 50 000 heures Chargement de roche pétardée (grosses chargeuses). Manutention de matériaux de forte densité avec machine munie de contrepoids. Chargement continu de matériaux en place très compacts.Travail con- tinu sur sols irréguliers ou à faible portance. Chargement/transport de matériaux difficiles à creuser; trajets longs sur sols en mauvais état et pentes défavorables. * 8000 heures 10 000 heures 40 000 heures Travail de grosse production en bull- dozer, poussage de décapeuses dans l’argile, le sable, les alluvions, les graviers désagrégés. Nettoyage autour des pelles. 12 000 heures Travaux de production dans la roche. Poussage de décapeuses dans des zones d’emprunt rocheuses présen- tant de gros blocs de pierre. Chocs importants.Travail en compacteur sur décharge. 8000 heures Conditions de charge et état des routes variables. Forte résistance au roulement et mauvaise adhérence sur une partie du trajet. Quelques pentes défavorables.Chocs moyens. Chantiers types :construction routière, construction de barrages, mines à ciel ouvert, etc. 10 000 heures Emploi répété sur routes mal entre- tenues, forte résistance au roule- ment et mauvaise adhérence. Nom- breuses pentes défavorables et chocs violents. Matériels chargeurs mal adaptés et charge excessive. 8000 heures
  • 10. 22-9 22 Coût d’exploitation Frais fixes ● Guide de durée d’amortissement ZONE A ZONE B ZONE C Modérée Moyenne Très difficile TOMBEREAUX ARTICULÉS SOUTERRAINS AD40, AE40 CHARGEURS- TRANSPORTEURS SOUTERRAINS R1300, R1600, R1700, R2900 TOMBEREAUX RIGIDES SOUTERRAINS 69D à benne basculante 69D à éjecteur 73D à benne basculante Fonctionnement continu à moins de 80% du poids brut maximum recom- mandé. Distances de transport courtes à moyennes : 300 à 1000 mètres (990 à 3300 pieds) Voies de transport de niveau, bien entretenues. Très peu de chocs de la benne. Facteur de charge peu élevé. 40 000 heures Creusement et transport jusqu’à la station de transfert au niveau du sol de matériaux repris sur stock. Minerai et rebuts de faible densité, s’écoulant librement. Surfaces en excellent état au point de prélèvement. Distances de transport courtes : 25 à 100 mètres (80 à 330 pieds) Voies de niveau avec surface en bon état. Facteur de charge peu élevé. 25 000 heures Fonctionnement continu à moins de 80% du poids brut maximum recom- mandé. Distances de transport courtes à moyennes : 300 à 1000 mètres (990 à 3300 pieds) Voies de transport de niveau, bien entretenues. Très peu de chocs de la benne. Facteur de charge peu élevé. 40 000 heures Fonctionnement intermittent au poids brut maximum recommandé. Distances de transport moyennes à longues : 1000 à 5000 mètres (3300 à 16,000 pieds) État variable des voies de transport et/ou pentes. Chocs occasionnels de la benne. Facteur de charge moyen. 30 000 heures Fonctionnement continu au poids brut maximum recommandé. Grandes distances de transport : Plus de 5000 mètres (Plus de 16,000 pieds) Voies de transport en mauvais état et/ou fortes pentes. Chocs fréquents de la benne. Facteur de charge élevé. 20 000 heures Chargement intermittent dans des camions/à la station de transfert pour l’aménagement/la production. Creusement assez facile dans du minerai et des rebuts bien fragmentés de densité peu élevée à moyenne. État moyen des surfaces au point de prélèvement. Distances de transport moyennes : 100 à 200 mètres (330 à 660 pieds) Voies en mauvais état et légères pentes défavorables. Facteur de charge moyen. 20 000 heures Chargement continu (travail de pro- duction) de camions à la hauteur de chargement maximum ou proche de celle-ci. Creusement difficile. Chargement d’engins de transport. Mauvais état des surfaces au point de prélèvement. Grandes distances de transport : 200 à 300 mètres (650 à 990 pieds) Voies de transport en mauvais état et pentes défavorables. Facteur de charge élevé. 15 000 heures Fonctionnement intermittent au poids brut maximum recommandé. Distances de transport moyennes à longues : 1000 à 5000 mètres (3300 à 16,000 pieds) État variable des voies de transport et/ou pentes. Chocs occasionnels de la benne. Facteur de charge moyen. 30 000 heures Fonctionnement continu au poids brut maximum recommandé. Grandes distances de transport : Plus de 5000 mètres (Plus de 16,000 pieds) Voies de transport en mauvais état et/ou fortes pentes. Chocs fréquents de la benne. Facteur de charge élevé. 15 000 heures
  • 11. 22-10 Coût d’exploitation Amortissement des tracteurs agricoles Prix à destination Valeur résiduelle à la revente 2 1 AMORTISSEMENT ET FRAIS DE RÉPARATION DES TRACTEURS AGRICOLES Au contraire des tracteurs de chantier dont le terme d’amortissement est très souvent de 10 000 heures, la durée utile escomptée d’un tracteur à chaînes en acier Caterpillar utilisé dans l’agriculture peut s’étendre jusqu’à 20 000 heu- res et même davantage (environ 18 ans). La durée utile escomptée des tracteurs de la gamme Challenger est de 10 000 heures. La diminution de la valeur d’un tracteur représente tou- jours une part considérable du coût du matériel d’une exploitation agricole. La valeur marchande réelle d’un trac- teur est fonction de nombreuses variables : âge de la machine, état général du tracteur, taux de développement des exploitations agricoles de la région, réputation de cer- taines marques de tracteurs auprès des utilisateurs, etc. Quelles que soient ces variables, la baisse de la valeur est plus considérable durant la première année que durant la deuxième, plus considérable durant la deuxième année que durant la troisième et ainsi de suite. Plus la durée de vie de la machine est courte, plus la perte de valeur en l’espace d’un an sera élevée. Bien que le pourcentage de pertes au cours de chaque année dépende de la durée de vie de la machine, on admet généralement que la dépréciation atteint 40 à 50% au cours du premier quart de la durée de vie de la machine. Lorsque la première moitié de la durée de vie de la machine est atteinte, cette dépréciation est de 70 à 75%. L’une des méthodes couramment utilisées pour calculer la dépréciation des tracteurs agricoles est la méthode dite de l’amortissement à taux dégressif. Supposez que la durée de vie d’une machine est de 18 ans. Attribuez ensuite à chacune de ces années une valeur, à savoir 18 pour la première année, 17 pour la deuxième, 16 pour la troisième et ainsi de suite. La somme des nom- bres attribués à chaque année est de 171; si l’on divise la valeur d’acquisition de la machine neuve par ce nombre (171), on obtient un chiffre déterminé exprimé en valeur monétaire. La première année, on porte donc 18 unités au titre de l’amortissement, la deuxième année 17 unités, etc. En conséquence, la dépréciation calculée pour les qua- tre premières années d’utilisation de la machine s’établit comme suit : Dépréciation Valeur Unités durant Dépréciation portée Année d’amort. l’année cumulée en compte 1ère 18 18/171 ou 10,5% 10,5% 89,5% 2ème 17 17/171 ou 9,9% (10,5 + 9,9) 20,4% 79,6% 3ème 16 16/171 ou 9,3% (20,4 + 9,3) 29,7% 70,3% 4ème 15 15/171 ou 8,7% (29,7 + 8,7) 38,4% 61,6% Réparations — Les frais de réparation des tracteurs agri- coles peuvent être estimés en adoptant une formule dans laquelle le système référentiel est l’inverse de celui adopté pour l’amortissement. Supposons de nouveau une durée de vie égale à 18 ans; la somme des nombres serait également 171. Mais le nom- bre référentiel attribué pour la première année serait de 1, pour la seconde année de 2, etc. (N.B. : La méthode adoptée pour le calcul de l’amortisse- ment permet de comptabiliser ce dernier à concurrence de 100% du prix d’acquisition. L’Association Américaine des Ingénieurs Agronomes recommande d’estimer les frais de réparation des tracteurs à chaînes à 78% du prix d’acqui- sition, ce chiffre étant de 120% pour les tracteurs sur pneus.) (Postes 1a, b, c) Le prix à destination doit inclure tous les coûts relatifs à la mise en oeuvre de la machine au chantier, y compris le transport et les taxes éventuelles. Les pneus étant considérés comme étant des éléments d’usure, on ne calcule pas leur amortissement. Aussi, cer- tains utilisateurs préfèrent les déduire du prix à destina- tion, en particulier s’il s’agit de grosses machines. (Postes 2 et 2A) Une machine de terrassement conserve toujours une certaine valeur de revente. Généralement, l’on amortit la totalité du prix d’achat d’une machine de terrassement. Certains utilisateurs, toutefois, préfèrent déduire de ce prix une valeur résiduelle correspondant à la valeur de reprise. Le choix est laissé à chaque entreprise individuelle, mais il faut à nouveau tenir compte, tout comme pour les ter- mes d’amortissement, que le coût actuel très élevé du maté- riel exige pratiquement que la valeur de revente soit prise en considération lorsque l’on calcule la valeur nette à amor- tir. Et si les machines sont revendues avant qu’elles n’aient atteint leur limite de vie utile, cette considération ne prend que plus d’importance. Pour de nombreux utilisateurs, la valeur de reprise du matériel est une considération essentielle dans le choix de la machine. En effet, ceci permet de réduire l’importance du capital à recouvrir par amortissement. La très forte valeur de revente des machines Caterpillar peut permet- tre une réduction des charges d’amortissement, ce qui con- tribue à réduire le total des frais d’exploitation et, par conséquent, améliorer la position de l’entreprise vis-à-vis de la concurrence. VALEUR RÉSIDUELLE À LA REVENTE PRIX À DESTINATION 1 2
  • 12. Valeur à amortir Intérêts Assurances Impôts 6 5 4 3 22-11 22 Coût d’exploitation Si l’on tient compte de la valeur de reprise du matériel pour le calcul des frais d’exploitation, il faut s’assurer des conditions locales. En effet, les valeurs de reprise varient largement d’un pays à l’autre. Les facteurs les plus impor- tants à considérer, quelle que soit la région, sont le nom- bre d’heures fournies par la machine lors de sa revente, le type de travail effectué par cette machine et les conditions qu’elle a rencontrées et finalement son état mécanique général. Le concessionnaire Cat est certes le mieux placé pour vous renseigner à ce sujet. On peut se référer au poste 2A pour le calcul estimatif de la valeur de revente. Si l’on se réfère aux prix atteints par les machines d’occasion, il faut cependant les diminuer d’un coefficient donné en raison de l’inflation. Pour cela, on peut se référer aux indices nationaux pour la construction ou aux indices établis par le concessionnaire. Une autre méthode pour déterminer la valeur résiduelle consiste à comparer la valeur des machines d’occasion à celle des machines neuves, à condition qu’elles n’aient pas subi des modifications majeures. (Postes 3a et b) Il s’agit du prix à destination moins la valeur résiduelle, divisé par le nombre total d’heures d’utilisation. Ceci donne le coût horaire. (Poste 4) Certaines entreprises incorporent ces frais aux mon- tants horaires des frais d’exploitation, fixes et variables; d’autres les incorporent à leurs frais généraux. Lorsque ces postes sont alloués aux machines, ils sont générale- ment basés sur le montant moyen, au cours de l’année, de l’investissement présenté par la machine. Intérêt : Cet élément du prix de revient représente l’intérêt que l’argent investi dans une machine aurait rap- porté s’il avait été investi dans un compte en banque payant un taux d’intéret fixe. Il est nécessaire de tenir compte de ce facteur, que la machine soit payée comptant ou à tempérament. Si la machine va être utilisée pendant N années, calcu- ler l’investissement annuel moyen pour la période d’utili- sation et appliquer le taux d’intérêt ainsi que l’utilisation annuelle prévue : [N + 1 ] ______ 3 prix à dest. 3 taux d’intérêt simple 2N _______________________________________________ heures/année (Postes 5 et 6) Le coût des assurances et impôts peut se calculer d’une ou deux façons. Si le coût spécifique annuel est connu, celuici doit être multiplié par la fréquence d’utilisation (heures/année). S’il n’est pas connu, on peut appliquer les formules suivantes : Assurance _________________ N = nbre d’années [N + 1 ] ______ 3 prix à destination 3 taux d’assurance (%) 2N ___________________________________________________ heures/année Impôts _________________ N = nbre d’années [N + 1 prix à destination ] taux d’impôt (%) ______ 3 3 2N _________________________________________________ heures/année ASSURANCES ET IMPÔTS INTERÊTS VALEUR À AMORTIR 3 4 5-6
  • 13. 22-12 Coût d’exploitation Consommation de carburant 8 (Postes 8 à 13) (Poste 8) On peut déterminer exactement sur le chantier la con- sommation en carburant. Si ceci, toutefois, ne peut pas être fait, on peut prédire la consommation compte tenu du modèle de la machine et de son emploi. L’application détermine le facteur de charge du moteur et, ainsi, la consommation de carburant. Un moteur qui tourne continuellement à pleine puissance a un facteur de charge de 1,0. Des machines de terrassement peuvent mar- cher, de temps en temps, à un facteur de charge de 1,0, mais travaillent rarement à ce niveau pendant une longue période. Le facteur de charge est inférieur à 1,0 lorsque le moteur tourne au ralenti, lorsque les bulldozers ou les pousseurs sont en marche arrière, lorsque les machines de transport roulent à vide, lorsque des manoeuvres déli- cates se font à un régime inférieur au régime nominal ou lorsque la machine descend les pentes. Les tableaux ci-après donnent les consommations cor- respondant à des facteurs de charge différents pour des machines Caterpillar. Étant donné que l’emploi de chaque type de machine varie, des guides tenant compte des appli- cations permettent d’évaluer les facteurs de charge. Pour estimer la consommation horaire, il faut donc choi- sir le facteur de charge approprié sur le tableau, tenant compte de l’application. On calcule alors : Consommation horaire 3 Prix effectif du carburant = Frais horaires en carburant La consommation de carburant dépend de nombreux fac- teurs variables. On a en effet pu constater que sur deux machines évoluant simultanément dans les mêmes condi- tions, la consommation pouvait accuser une différence de 10 à 12% en raison du tempérament et de la manière dif- férente de conduire des deux conducteurs. Toutefois, les fourchettes indiquées s’appliquent à un vaste éventail d’applications. Pour une estimation aussi réaliste que pos- sible tenant compte de vos conditions particulières, con- sulter le concessionnaire Caterpillar. Il faut aussi savoir qu’une étude de consommation menée sur une courte période donnera une consommation plus éle- vée que les moyennes indiquées ci-après pour les raisons suivantes : (1) l’étude se fera sous un rendement de 100%, sans interruptions ni temps morts et (2) les conducteurs savent qu’ils travaillent sous contrôle et chercheront par conséquent à réaliser la plus forte production possible. Les valeurs ci-après par contre tiennent compte des temps improductifs “normaux” dans le cycle de travail et s’appro- chent donc davantage des conditions réelles. CARBURANT FRAIS VARIABLES ESTIMÉS 8-13 8
  • 14. 22-13 22 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Tracteurs à chaînes ● Tracteurs agricoles 8 TABLEAUX DE CONSOMMATION ET FACTEURS DE CHARGE TRACTEURS À CHAÎNES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. D3C et LGP Série III 4-71 ⁄2 1-2 71 ⁄2-11 2-3 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 D4C et LGP Série III 51 ⁄2-91 ⁄2 11 ⁄2-21 ⁄2 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 11-15 3-4 D5C et LGP Série III 51 ⁄2-91 ⁄2 11 ⁄2-21 ⁄2 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 D4E 51 ⁄2-91 ⁄2 11 ⁄2-21 ⁄2 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 11-15 3-4 D5M XL et LGP 6-101 ⁄2 11 ⁄2-3 101 ⁄2-141 ⁄2 3-4 121 ⁄2-17 31 ⁄2-41 ⁄2 D5B 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 11-17 3-41 ⁄2 15-21 4-51 ⁄2 D6M XL et LGP 11-15 3-4 121 ⁄2-191 ⁄2 31 ⁄2-5 17-24 41 ⁄2-61 ⁄2 D6G 11-201 ⁄2 31 ⁄2-5 151 ⁄2-21 4-6 23-281 ⁄2 6-71 ⁄2 D6R XL, XR et LGP 13-221 ⁄2 31 ⁄2-6 171 ⁄2-25 41 ⁄2-61 ⁄2 25-301 ⁄2 61 ⁄2-81 ⁄2 D7G Série II* 19-25 5-61 ⁄2 26-34 7-9 32-40 81 ⁄2-101 ⁄2 D7R XR et LGP 19-23 5-6 25-28 61 ⁄2-71 ⁄2 32-36 81 ⁄2-10 D8R et LGP 23-28 6-71 ⁄2 28-38 71 ⁄2-10 38-51 10-131 ⁄2 D9R 36-47 91 ⁄2-121 ⁄2 47-58 121 ⁄2-151 ⁄2 60-76 16-20 D10R 44-59 111 ⁄2-151 ⁄2 59-76 151 ⁄2-20 76-93 20-241 ⁄2 D11R 62-87 161 ⁄2-23 87-112 23-291 ⁄2 112-134 291 ⁄2-351 ⁄2 *Consommation pour machines D7G avec moteur à chambres de précombustion. La consommation est inférieure d’environ 10% pour un D7G équipé d’un moteur à injection directe. TRACTEURS AGRICOLES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. D4E SR 51 ⁄2-91 ⁄2 11 ⁄2-21 ⁄2 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 11-15 3-4 D6G SR 11-19 3-5 15-21 4-51 ⁄2 21-26 51 ⁄2-7 Challenger 35 91 ⁄2-21 21 ⁄2-51 ⁄2 21-32 51 ⁄2-81 ⁄2 32-42 81 ⁄2-11 Challenger 45 91 ⁄2-23 21 ⁄2-6 23-38 6-10 38-45 10-12 Challenger 55 11-26 3-7 26-42 7-11 42-53 11-14 Challenger 65E 23-30 6-8 26-38 7-10 38-57 10-15 Challenger 75E 26-34 7-9 34-45 9-12 45-64 12-17 Challenger 85E 26-38 7-10 38-53 10-14 53-68 14-18 Challenger 95E 26-42 7-11 42-57 11-15 57-76 15-20 FACTEUR DE CHARGE Élevé : Travail continu en ripper, travail en pousseur, refoulement en descente; travaux agricoles avec équipement tracté à plein régime, moteur surchargé à la puissance maximum la plupart du temps; peu ou pas de marche à vide ou de marche AR. Moyen : Travail de production en bulldozer; traction de décapeuses; travail essentiellement en pousseur; travaux agricoles avec équipement tracté à plein régime mais sans surcharge permanente du moteur. Quelque marche au ralenti et sans charge. Faible : Fréquente marche au ralenti ou sans charge.
  • 15. 22-14 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Niveleuses ● Pelles hydrauliques 8 NIVELEUSES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 120H* 9-13 2.4-3.4 13-17 3.4-4.5 17-21 4.5-5.5 135H* 10-14 2.6-3.7 14-18 3.7-4.8 18-22 4.8-5.9 12H 11-16 2.9-4.2 16-21 4.2-5.5 21-26 5.5-6.7 140H* 12-17 3.1-4.4 17-22 4.4-5.7 22-26 5.7-7.0 143H** 12-17 3.2-4.6 17-22 4.6-5.9 22-28 5.9-7.3 160H* 14-20 3.7-5.3 20-26 5.3-6.8 26-32 6.8-8.4 163H** 14-21 3.8-5.4 20-27 5.4-7.0 27-33 7.0-8.6 14H 15-22 4.0-5.8 22-28 5.8-7.5 28-35 7.5-9.2 16H 19-27 5.0-7.1 27-35 7.1-9.2 35-43 9.2-11.3 24H 32-46 8.6-12.2 46-60 12.2-15.8 60-74 15.8-19.4 **Multiplier la consommation par 1,10 pour machines avec Puissance variable ou Gestion de la puissance du moteur. **Multiplier la consommation par 1,15 si la Traction intégrale est utilisée. FACTEUR DE CHARGE Élevé : Creusement de fossés, épandage de remblai, régalage de base, défonçage, durs travaux d’entretien routier, déneigement. Moyen : Travaux moyens d’entretien routier, régalage superficiel, scarifiage, déneigement. Faible : Travaux d’entretien légers, finition, déplacements sur route. PELLES HYDRAULIQUES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 301.5 * * * * * * 302.5 * * * * * * 307B/307B SB 3-5 3 ⁄4-11 ⁄4 5-8 11 ⁄4-2 7-10 13 ⁄4-21 ⁄2 311B 4-6 1-11 ⁄2 6-9 11 ⁄2-21 ⁄4 9-12 21 ⁄4-31 ⁄2 312B/312B L 4-6 1-11 ⁄2 6-9 11 ⁄2-21 ⁄2 10-13 21 ⁄4-31 ⁄2 313B CR * * * * * * 315B 5-9 11 ⁄4-21 ⁄4 9-13 21 ⁄4-31 ⁄2 13-15 31 ⁄2-4 317B L 6-10 11 ⁄2-21 ⁄2 10-13 21 ⁄2-31 ⁄2 14-17 33 ⁄4-41 ⁄2 318B L 8-12 2-31 ⁄2 12-14 31 ⁄2-33 ⁄4 15-19 4-5 M312 5-9 11 ⁄4-21 ⁄4 9-12 21 ⁄4-31 ⁄2 12-15 31 ⁄2-4 M315 6-10 13 ⁄4-21 ⁄2 10-13 21 ⁄2-31 ⁄2 13-16 31 ⁄2-41 ⁄2 M318 8-12 2-31 ⁄2 12-16 31 ⁄2-4 17-19 41 ⁄2-5 M320 9-13 2-31 ⁄2 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 17-20 41 ⁄2-51 ⁄2 320C 9-13 21 ⁄2-31 ⁄2 13-15 31 ⁄2-4 15-19 4-5 322B 11-15 3-4 16-18 41 ⁄4-43 ⁄4 18-23 43 ⁄4-61 ⁄4 325B 13-16 31 ⁄2-41 ⁄4 18-21 43 ⁄4-51 ⁄2 25-27 63 ⁄4-71 ⁄4 330B 18-24 43 ⁄4-61 ⁄2 24-30 61 ⁄2-8 34-38 9-10 345B 25-30 51 ⁄2-8 35-40 91 ⁄4-101 ⁄2 45-50 113 ⁄4-131 ⁄4 365B 34-38 9-10 45-51 12-131 ⁄2 61-67 16-173 ⁄4 375 40-44 101 ⁄2-113 ⁄4 53-59 14-153 ⁄4 71-77 183 ⁄4-201 ⁄2 5110B 69-74 18-19 84-89 22-24 103-108 27-28 5130B 91-95 24-25 110-114 29-30 129-132 34-35 5230 163-193 43-51 193-204 51-54 208-227 55-60 *Données insuffisantes. FACTEUR DE CHARGE Élevé : Essentiellement pose de tuyaux en terrain rocheux. 90-95% d’utilisation journalière pour excavation. Moyen : Essentiellement pose de conduites en terrain argileux. 60-85% d’utilisation journalière pour excavation. Chargement de grumes. Faible : Essentiellement travaux de voirie en argile sableuse. Moins de 50% d’utilisation journalière pour excavation. Manutention de ferraille.
  • 16. 22-15 22 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Pelles butte ● Pipelayers ● Décapeuses automotrices 8 PELLES BUTTE Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 5080 36-42 10-11 46-53 12-14 62-74 18-20 5130B 91-95 24-25 110-114 29-30 129-132 34-35 5230 163-193 43-51 193-204 51-54 208-227 55-60 FACTEUR DE CHARGE Élevé : Travail continu en terrain difficile à creuser. Moyen : Cycles constants avec temps morts (ralenti) assez fréquents. Faible : Travaux légers et faciles. Nombreux temps morts. PIPELAYERS Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 561M 4-71 ⁄2 1-2 71 ⁄2-11 2-3 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 572R 71 ⁄2-11 2-3 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 17-21 41 ⁄2-51 ⁄2 583R 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 161 ⁄2-20 41 ⁄2-51 ⁄2 221 ⁄2-26 61 ⁄2-71 ⁄2 589 17-21 41 ⁄2-51 ⁄2 26-30 7-8 34-40 9-101 ⁄2 FACTEUR DE CHARGE Le facteur de charge pour les pipelayers dépend en grande partie du temps de marche à vide. DÉCAPEUSES AUTOMOTRICES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 613C Série II 15-19 4-5 21-25 51 ⁄2-61 ⁄2 271 ⁄2-34 71 ⁄4-9 611 23-26 6-7 30-36 8-91 ⁄2 42-471 ⁄2 11-121 ⁄2 615C Série II 23-26 6-7 30-36 8-91 ⁄2 42-471 ⁄2 11-121 ⁄2 621G 27-32 7-81 ⁄2 38-44 10-111 ⁄2 49-57 13-15 623G 30-36 8-91 ⁄2 40-46 101 ⁄2-12 53-59 14-151 ⁄2 627G 451 ⁄2-51 12-131 ⁄2 64-70 17-181 ⁄2 85-891 ⁄2 221 ⁄2-231 ⁄2 631E Série II 40-45 101 ⁄2-12 53-59 14-151 ⁄2 72-78 19-201 ⁄2 637E Série II 64-70 17-181 ⁄2 87-93 23-241 ⁄2 1131 ⁄2-121 30-32 651E 47-57 121 ⁄2-15 66-76 171 ⁄2-20 87-95 23-25 657E 87-98 23-26 116-1251 ⁄2 301 ⁄2-33 153-163 401 ⁄2-43 FACTEUR DE CHARGE Élevé : Cycles constants, avec forte résistance continuelle au roulement. Moyen : Utilisation type sur chantier routier. Faible : Utilisation normale avec fréquentes périodes à vide ou pentes favorables avec peu de résistance au roulement; matériau facile à charger.
  • 17. CHARGEUSES-PELLETEUSES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 416C (NA) 4,5-6,4 1.2-1.7 6,4-8,3 1.7-2.2 8,3-10,2 2.2-2.7 428C (NA) 4,5-6,4 1.2-1.7 6,4-8,3 1.7-2.2 8,3-10,2 2.2-2.7 416C (T) 5,3-7,2 1.4-1.9 7,2-9,1 1.9-2.4 9,1-11,4 2.4-3.0 428C (T) 5,3-7,2 1.4-1.9 7,2-9,1 1.9-2.4 9,1-11,4 2.4-3.0 426C 5,3-7,2 1.4-1.9 7,2-9,1 1.9-2.4 9,1-11,4 2.4-3.0 436C 6,1-8,3 1.6-2.2 8,3-10,2 2.2-2.7 10,2-12,5 2.7-3.3 438C 6,1-8,3 1.6-2.2 8,3-10,2 2.2-2.7 10,2-12,5 2.7-3.3 446B 7,6-9,8 2.0-2.6 9,8-12,1 2.6-3.2 12,1-14,4 3.2-3.8 NA = Aspiration atmosphérique T = À turbocompresseur FACTEUR DE CHARGE Élevé : Travail de production avec des cycles longs et/ou des outils à débit constant. Moyen : Travail général avec des cycles réguliers dans des applications moyennes. Faible : Travail de construction utilitaire avec des cycles intermittents dans des applications légères ou moyennes. MATÉRIEL FORESTIER Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 525B 10-14 23 ⁄4-33 ⁄4 14-18 33 ⁄4-43 ⁄4 18-25 43 ⁄4-61 ⁄2 535B * * * * * * 545 * * * * * * 517 7-13 11 ⁄2-31 ⁄2 13-18 31 ⁄2-5 15-21 4-51 ⁄2 527 14-19 33 ⁄4-5 19-24 5-61 ⁄4 24-32 61 ⁄4-81 ⁄2 550 * * * * * * 570 * * * * * * 580 * * * * * * 554 * * * * * * 574 * * * * * * 320C FM * * * * * * 539 * * * * * * *Données insuffisantes. FACTEUR DE CHARGE — 525 Élevé : Débardage de charges de plus de 6800 kg (15 000 lb) sur terrain à fortes pentes (plus de 10%), avec grande résistance au traînage. Moyen : Débardage de charges jusqu’à 6800 kg (15 000 lb) sur terrain à pentes moyennes (5 à 10%), avec résistance moyenne au traînage. Faible : Débardage de charges de moins de 4500 kg (10 000 lb) sur terrain assez plat (pentes de 0 à 5%), avec faible résistance au traînage. FACTEUR DE CHARGE — 517 Élevé : Débardage de charges de plus de 4536 kg (10 000 lb) sur terrain à fortes pentes (plus de 30%), avec grande résistance au traînage. Moyen : Débardage de charges jusqu’à 4536 kg (10 000 lb) sur terrain à pentes moyennes (8 à 30%), avec résistance moyenne au traînage. Faible : Débardage de charges de moins de 4536 kg (10 000 lb) sur terrain assez plat (pentes de 0 à 30%), avec faible résistance au traînage. FACTEUR DE CHARGE — 527 Élevé : Débardage de charges de plus de 6360 kg (14 000 lb) sur terrain à fortes pentes (plus de 30%), avec grande résistance au traînage. Moyen : Débardage de charges jusqu’à 6360 kg (14 000 lb) sur terrain à pentes moyennes (8 à 30%), avec résistance moyenne au traînage. Faible : Débardage de charges de moins de 6360 kg (14 000 lb) sur terrain assez plat (pentes de 0 à 8%), avec faible résistance au traînage. 22-16 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Chargeuses-pelleteuses ● Matériel forestier 8
  • 18. 22-17 22 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Tombereaux/tracteurs de TP, mines et carrières ● Tombereaux articulés ● Chargeurs à bras télescopique 8 TOMBEREAUX/TRACTEURS DE TRAVAUX PUBLICS, MINES ET CARRIÈRES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 769D 20,8-30,3 51 ⁄2-8 30,3-40 8-101 ⁄2 40-68 101 ⁄2-14 771D 22,7-32,2 6-81 ⁄2 32,2-41,6 81 ⁄2-11 41,6-55 11-141 ⁄2 773D 24,5-36 61 ⁄2-91 ⁄2 36-53 91 ⁄2-14 53-68 14-18 775D 30,3-41,6 8-11 41,6-56,8 11-15 56,8-73,8 15-191 ⁄2 776D 53,0-73,8 14-191 ⁄2 73,8-96,5 191 ⁄2-251 ⁄2 96,5-117,3 251 ⁄2-31 777D 36,0-53,0 91 ⁄2-14 53,0-73,8 14-191 ⁄2 73,8-96,5 191 ⁄2-251 ⁄2 784C/785C 53,0-79,5 14-21 79,5-109,8 21-29 100,8-145,7 29-381 ⁄2 789C 68,1-102,2 18-27 102,2-141,9 27-371 ⁄2 141,9-185,5 371 ⁄2-49 793C 86-129 23-34 129-172 34-451 ⁄2 172-215 451 ⁄2-57 797 121-183 32-48 183-244 48-641 ⁄2 244-304 641 ⁄2-80 NOTA : Des facteurs de charge supérieurs à 50% peuvent être rencontrés dans certaines applications. FACTEUR DE CHARGE Faible : 20 à 30% Moyen : 30 à 40% Élevé : 40 à 50% TOMBEREAUX ARTICULÉS Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. D25D 13,1-18,3 3.5-4.8 18,3-25,7 4.8-6.8 25,7-37,1 6.8-9.8 D30D 14,7-20,4 3.9-5.4 20,4-28,7 5.4-7.6 28,7-41,5 7.6-11.0 725 10,6-14,8 2.8-3.9 14,8-20,8 3.9-5.5 20,8-30,1 5.5-8.0 730 11,7-16,3 3.1-4.3 16,3-23,0 4.3-6.1 23,0-33,2 6.1-8.8 D350E Série II 14,4-20,0 3.8-5.3 20,0-28,1 5.3-7.4 28,1-40,6 7.4-10.7 D400E Série II 15,8-22,0 4.2-5.8 22,0-31,0 5.8-8.2 31,0-44,7 8.2-11.8 D400E Série II à éjecteur 16,3-22,7 4.3-6.0 22,7-31,9 6.0-8.4 31,9-46,0 8.4-12.2 FACTEUR DE CHARGE Élevé : Trajets longs avec de nombreuses pentes défavorables. Emploi fréquent sur pistes très mal entretenues avec forte résistance au roulement. Moyen : Chargements/transports en conditions variables, avec durée de chargement et de trajet moyenne. Pentes défavorables et forte résistance au roulement peu fréquentes. Faible : Temps morts longs et fréquents. Trajets moyens à courts sur pistes plates bien entretenues. Résistance totale au roulement minimale. CHARGEURS À BRAS TÉLESCOPIQUE Modèle Intermittent Continu Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. TH62 5,0-7,0 1.3-1.8 8,0-13,0 2.0-3.3 TH63 5,0-7,0 1.3-1.8 8,0-13,0 2.0-3.3 TH82 5,0-7,0 1.3-1.8 8,0-13,0 2.0-3.3 TH83 5,0-7,0 1.3-1.8 8,0-13,0 2.0-3.3 TH103 6,0-9,0 1.5-2.0 9,0-13,0 2.2-3.3 FACTEUR DE CHARGE Continu : Applications avec chargement/cycles continus. Intermittent : Applications avec chargement/cycles moyens, avec périodes de marche au ralenti.
  • 19. 22-18 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Tracteurs sur pneus et compacteurs ● Matériel de compactage 8 TRACTEURS SUR PNEUS ET COMPACTEURS Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 814F 21-25 51 ⁄2-61 ⁄2 26-30 7-8 36-40 91 ⁄2-101 ⁄2 815F 26-30 7-8 36-42 91 ⁄2-11 44-47 111 ⁄2-121 ⁄2 816F 26-30 7-8 36-42 91 ⁄2-11 44-47 111 ⁄2-121 ⁄2 824G 28-32 71 ⁄2-81 ⁄2 38-44 10-111 ⁄2 51-57 131 ⁄2-15 825G 36-42 91 ⁄2-11 51-57 131 ⁄2-15 60-66 16-171 ⁄2 826G 36-42 91 ⁄2-11 51-57 131 ⁄2-15 60-66 16-171 ⁄2 834G 40-45 101 ⁄2-12 53-59 14-151 ⁄2 72-78 19-201 ⁄2 836G 28-34 71 ⁄2-9 38-42 10-11 45-53 12-14 844 41-49 11-13 53-61 14-16 64-72 17-19 854G 53-61 14-16 68-76 18-20 83-91 22-24 FACTEUR DE CHARGE Élevé : Refoulement massif, compactage de matériaux difficiles. Travail d’enfouissement massif. Moyen : Refoulement intensif, travail essentiellement en pousseur, nettoyage autour des pelles, compactage normal. Faible : Marche fréquente à vide ou nombreux déplacements sans charge. MATÉRIEL DE COMPACTAGE Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. CS-323C 8-11 2-3 11-13 3-31 ⁄2 11-15 3-4 CS-431C 8-11 2-3 11-13 3-31 ⁄2 11-15 3-4 CS-433C 11 3 11-13 3-31 ⁄2 13-15 31 ⁄2-4 CS-531D * * * * * * CS-533D * * * * * * CS-563D 13 31 ⁄2 13-15 31 ⁄2-4 15-21 4-51 ⁄2 CS-573 13 31 ⁄2 13-15 31 ⁄2-4 15-21 4-51 ⁄2 CS-583D 15-17 4-41 ⁄2 17-19 41 ⁄2-5 19-23 5-6 CP-323C 9-13 21 ⁄2-31 ⁄2 13-15 31 ⁄2-4 15-19 4-5 CP-433C 13 31 ⁄2 15-17 4-41 ⁄2 17-19 41 ⁄2-5 CP-533D 15 4 17-19 41 ⁄2-5 19-25 5-61 ⁄2 CP-563D 15 4 17-19 41 ⁄2-5 21-25 51 ⁄2-61 ⁄2 CB-214D 2-3 1 ⁄2-1 21 ⁄2-31 ⁄2 1 ⁄2-1 3-4 3 ⁄4-11 ⁄2 CB-224D 2-4 1 ⁄2-1 3-4 1 ⁄2-1 31 ⁄2-41 ⁄2 3 ⁄4-11 ⁄2 CB-225D 2-3 1 ⁄2-1 21 ⁄2-31 ⁄2 1 ⁄2-1 3-4 3 ⁄4-11 ⁄2 CB-334D 3,8-5,7 1-1.5 5.7-7 1.5-1.8 7-10 1.8-2.6 CB-335D 3,5-5,5 0.9-1.4 5.5-6.5 1.4-1.7 6.5-9 1.7-2.4 CB-434C 11-13 3-31 ⁄2 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 17-19 41 ⁄2-5 CB-534C 13 31 ⁄2 15-17 4-41 ⁄2 17-23 41 ⁄2-6 CB-535B 13 31 ⁄2 15-17 4-41 ⁄2 17-23 41 ⁄2-6 CB-544 11-13 3-31 ⁄2 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 17-19 41 ⁄2-5 CB-545 11-13 3-31 ⁄2 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 17-19 41 ⁄2-5 CB-634C 13-15 31 ⁄2-4 15-19 4-5 19-21 5-51 ⁄2 PF-300B 13 31 ⁄2 15-17 4-41 ⁄2 17-23 41 ⁄2-6 PS-300B 13 31 ⁄2 15-17 4-41 ⁄2 17-23 41 ⁄2-6 PS-500 13-15 31 ⁄2-4 15-19 4-5 19-21 5-51 ⁄2 *Données insuffisantes. FACTEUR DE CHARGE Élevé : 80 à 100% de vibrations, sol fortement cohésif, couches de 305 mm (12") ou plus. Moyen : 50 à 80% de vibrations, sol granuleux, couches de 100 mm à 305 mm (4" à 12"). Faible : 30 à 50% de vibrations, mélange d’asphalte, couches de 51 mm à 305 mm (2" à 4").
  • 20. 22-19 22 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Finisseurs ● Chargeuses sur pneus et chargeuses industrielles 8 FINISSEURS Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. BG-210B 11-13 3-31 ⁄2 13-15 31 ⁄2-4 15-19 4-5 AP-800C 11-15 3-4 15-19 4-5 17-19 41 ⁄2-5 AP-900B 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 17-21 41 ⁄2-51 ⁄2 19-25 5-61 ⁄2 AP-1000B 18-20 43 ⁄4-51 ⁄4 22-24 53 ⁄4-61 ⁄4 25-27 61 ⁄2-71 ⁄4 AP-650B 11-15 3-4 15-19 4-5 19-21 5-51 ⁄2 AP-1050B 19-21 5-51 ⁄2 23-25 6-61 ⁄2 26-28 63 ⁄4-71 ⁄2 AP-1055B 19-21 5-51 ⁄2 23-25 6-61 ⁄2 26-28 63 ⁄4-71 ⁄2 BG-650 11-13 3-31 ⁄2 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 17-19 41 ⁄2-5 BG-730 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 17-19 41 ⁄2-5 19-25 5-61 ⁄2 FACTEUR DE CHARGE Élevé : Épandage de couches épaisses et larges. Moyen : Couches d’une largeur de 3 à 4 m (10-12') et d’une épaisseur de 50-75 cm (2-3"). Faible : Travail sur couches étroites — faible production. CHARGEUSES SUR PNEUS ET CHARGEUSES INDUSTRIELLES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 902 * * * * * * 906 * * * * * * 908 * * * * * * 914G, IT14G 5-61 ⁄2 1-2 8-101 ⁄2 2-23 ⁄4 111 ⁄2-13 3-31 ⁄2 924G 51 ⁄2-71 ⁄2 11 ⁄2-2 91 ⁄2-12 21 ⁄2-3 13-15 31 ⁄2-4 928G, IT28G 71 ⁄2-11 2-3 11-15 3-4 15-19 4-5 938G, IT38G 9-121 ⁄2 2-3 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 18-22 43 ⁄4-53 ⁄4 950G 11-15 3-4 17-21 41 ⁄2-51 ⁄2 23-28 6-71 ⁄2 962G, IT62G 12-16 3-4 18-22 5-6 24-29 61 ⁄2-8 966G 17-21 41 ⁄2-51 ⁄2 23-28 6-71 ⁄2 32-38 81 ⁄2-10 972G 19-23 5-6 25-30 61 ⁄2-8 35-41 9-11 980G 23-26 6-7 30-36 8-91 ⁄2 42-47 11-121 ⁄2 988G 30-38 8-10 40-45 101 ⁄2-12 57-62 15-161 ⁄2 990 Série II 45-53 12-14 601 ⁄2-68 16-18 791 ⁄2-87 21-23 992G 58-66 15-17 83-91 22-24 116-125 30-33 994D 102-1091 ⁄2 27-29 129-144 34-38 163-178 43-47 *Données insuffisantes. FACTEUR DE CHARGE Remarque : Le tableau ci-dessus fournit des taux de consommation généraux (consommation horaire) basés sur les facteurs de charge ci-après. Le taux d’utilisation et l’efficacité de la machine doivent être utilisés conjointe- ment avec ces facteurs de charge afin d’évaluer correctement la consommation de carburant. Toutefois, l’efficacité énergétique (volume de matériau déplacé par quantité de carburant consommée) s’avère le meilleur indice de l’impact de la consommation de carburant sur les frais d’exploitation. Élevé : Chargement de camions continu et soutenu en espace restreint, creusage dans les sols fortement tassés et chargement de roche pétardée depuis un front de taille. Moyen : Productivité maximum pour le chargement d’agrégats dans des camions et des trémies. Machine affectée aux opérations normales de chargement/transport associées aux applications de production élevée dans le traitement de matériaux en tas et en lot. Faible : Travaux divers légers, construction, chargement d’agrégats dans des camions à faible taux de production, et la plupart des applications forestières avec marche à vide fréquente, déplacements sans charge et chargement/transport.
  • 21. CHARGEUSES À CHAÎNES Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 933C 31 ⁄2-71 ⁄2 1-2 71 ⁄2-11 2-3 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 939C 51 ⁄2-91 ⁄2 11 ⁄2-21 ⁄2 91 ⁄2-13 21 ⁄2-31 ⁄2 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 953C 10-15 21 ⁄2-4 15-20 4-5 20-25 5-7 963C 13-17 31 ⁄2-41 ⁄2 19-23 5-6 23-28 6-71 ⁄2 973C 19-23 5-6 28-34 71 ⁄2-9 36-42 91 ⁄2-11 FACTEUR DE CHARGE Élevé : Excavation et chargement continus de matériau en place. Défrichage. Moyen : Chargement de matériau en place avec périodes au ralenti ou mise en tas avec déplacements. Faible : Fréquentes périodes de ralenti, quelle que soit l’application. TOMBEREAUX ARTICULÉS Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. AE40 Série II 18,9-34 5-9 34-52,9 9-14 52,9-68,1 14-18 AD45 * * * * * * AD55 * * * * * * *Données insuffisantes. FACTEUR DE CHARGE Élevé : Fonctionnement continu au poids brut maximum recommandé avec grandes distances de transport, pentes défavorables et voies mal entretenues. Moyen : Utilisation normale avec poids brut moyen inférieur au poids brut maximum recommandé, sur voies de trans- port en bon état avec quelques pentes défavorables. Faible : Distances de transport courtes à moyennes avec charges ne faisant pas le poids brut maximum recommandé; voies de transport de niveau et bien entretenues. Marche fréquente à vide. 22-20 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Chargeuses à chaînes ● Exploitation minière souterraine 8
  • 22. 22-21 22 Coût d’exploitation Consommation horaire de carburant ● Exploitation minière souterraine 8 CHARGEURS-TRANSPORTEURS (LHD) Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. R1300 11,3-15,1 3-4 15,1-18,9 4-5 18,9-30,2 5-8 R1600 15,1-22,7 4-6 22,7-28,3 6-7.5 28,3-39,7 7.5-10.5 R1700G 22,7-26,4 6-7 26,4-34 6-9 34-45,4 9-12 R2900 30,2-37,8 8-10 37,8-45,4 10-12 45,4-56,7 12-15 FACTEUR DE CHARGE Élevé : Cycle de chargement continu. Chargement continu de minerai mal fragmenté aux points de prélèvement. Grandes distances de transport. Pentes défavorables. Peu ou pas de marche à vide. Moyen : Cycle de chargement régulier. Distances de transport moyennes. Voies bien entretenues. Pentes défavorables. Fréquentes périodes de marche à vide. Faible : Cycle de chargement intermittent. Chargement de minerai et de rebuts bien fragmentés et de faible densité. Distances de transport courtes. Longues périodes de marche à vide. TOMBEREAUX À CHÂSSIS RIGIDE Modèle Faible Moyen Élevé Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. Litres Gal U.S. 69D à déversement 20,8-30,3 5.5-8 30,3-40 8-10.5 40-68 10.5-14 69D à éjecteur 20,8-30,3 5.5-8 30,3-40 8-10.5 40-68 10.5-14 73D à déversement 22,7-32,2 6-8.5 36-53 9.5-14 53-68 14-18 FACTEUR DE CHARGE Élevé : 40 à 50% Moyen : 30 à 40% }Se référer au facteur de charge de l’ECM. Faible : 20 à 30%
  • 23. 22-22 Coût d’exploitation Consommation de lubrifiants, filtres, graisse ● Lubrifiants 9 CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS (Si les machines travaillent dans une boue profonde, dans l’eau ou en atmosphère très poussiéreuse, augmenter les quantités de 25%.) Carter Boîte Commandes Modèle moteur de vitesses Réducteurs hydrauliques Vidanges* Graisseurs** Gal Gal Gal Gal Tracteurs à chaînes Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. D3C/D4C Série III 0,045 0.012 0,011 0.003 0,009 0.002 0,015 0.004 16 320 D5C Série III 0,045 0.012 0,011 0.003 0,012 0.003 0,015 0.004 16 320 D4E 0,076 0.020 0,039 0.010 0,018 0.005 0,011 0.003 11 864 D5M 0,076 0.020 0,120 0.032 0,006 0.002 0,018 0.005 12 336 D5B 0,108 0.029 0,076 0.020 0,022 0.006 0,024 0.006 9 916 D6M 0,104 0.027 0,120 0.032 0,007 0.002 0,015 0.004 11 152 D6G 0,108 0.029 0,095 0.025 0,038 0.010 0,025 0.006 12 132 D6R 0,110 0.029 0,148 0.039 0,014 0.004 0,040 0.011 13 32 D7G 0,110 0.029 0,070 0.019 0,034 0.009 0,046 0.012 14 560 D7R 0,110 0.029 0,178 0.047 0,013 0.003 0,030 0.007 10 20 D8R 0,130 0.034 0,144 0.038 0,014 0.004 0,036 0.010 ,313,7 580 D9R 0,182 0.048 0,164 0.043 0,015 0.004 0,039 0.010 ,313,3 580 D10R 0,272 0.072 0,189 0.050 0,023 0.006 0,054 0.014 ,313,3 628 D11R 0,424 0.112 0,344 0.091 0,030 0.008 0,106 0.028 ,313,3 816 Tracteurs agricoles D4E SR 0,038 0.010 0,039 0.010 0,018 0.005 0,011 0.003 11 864 D6G SR 0,109 0.029 0,045 0.012 0,038 0.010 0,024 0.006 13 428 Challenger 35 0,130 0.034 0,121 0.032 *** *** *** *** 10 160 Challenger 45 0,130 0.034 0,121 0.032 *** *** *** *** 10 160 Challenger 55 0,130 0.034 0,121 0.032 *** *** *** *** 10 160 Challenger 65E 0,104 0.027 0,055 0.015 0,197 0.052 0,110 0.029 14 12 Challenger 75E 0,136 0.036 0,055 0.015 0,197 0.052 0,120 0.032 14 12 Challenger 85E 0,136 0.036 0,055 0.015 0,197 0.052 0,120 0.032 14 12 Challenger 95E 0,136 0.036 0,055 0.015 0,197 0.052 0.120 0.032 14 12 Niveleuses 120H 0,092 0.024 0,047 0.012 0,049 0.013 0,019 0.005 12 876 135H 0,092 0.024 0,047 0.012 0,061 0.016 0,019 0.005 12 876 12H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,065 0.017 0,019 0.005 12 876 140H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,065 0.017 0,019 0.005 12 876 143H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,065 0.017 0,019 0.005 12 876 160H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,080 0.021 0,019 0.005 12 876 163H 0,108 0.029 0,047 0.012 0,080 0.021 0,019 0.005 12 876 14H 0,108 0.029 0,083 0.022 0,098 0.026 0,032 0.015 12 916 16H 0,136 0.036 0,140 0.037 0,121 0.032 0,032 0.015 12 916 24H 0,272 0.072 0,224 0.060 0,330 0.087 0,127 0.034 20 2056 ***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien. ***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine. ***Carter moteur commun avec celui de la boîte de vitesses. (Postes 9 et 9A) Le coût des lubrifiants peut être évalué d’une façon assez précise en prenant les tables de consommation ci-dessous, et en tenant compte des prix locaux. Le tableau de la page suivante permet d’évaluer le coût des filtres à huile. Pour permettre un calcul rapide, nous donnons au dernier tableau de cette série le coût horaire approximatif, en dol- lars US, pour l’ensemble des lubrifiants, filtres et graisse. NOTA : Ces chiffres se rapportent à des machines tra- vaillant dans des conditions idéales, sans pertes de lubrifiant. Calculés partiellement en répartis- sant les intervalles prescrits (en heures) en con- tenances. Ces calculs ne tiennent pas compte des quantités d’appoint. LUBRIFIANTS, FILTRES, GRAISSE 9
  • 24. 22-23 22 Coût d’exploitation Consommation de lubrifiants, filtres, graisse ● Lubrifiants 9 CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS Carter Boîte Commandes Modèle moteur de vitesses† Réducteurs†† hydrauliques Vidanges* Graisseurs** Pelles hydrauliques Gal Gal Gal Gal et pelles butte Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. 301.5 NA NA NA NA NA NA 302.5 NA NA NA NA NA NA 307B 0,032 0.008 — — 0,003 0.001 0,047 0.012 15 969 307B SB 0,032 0.008 — — 0,003 0.001 0,047 0.012 15 1067 311B 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,079 0.021 15 863 312B 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,081 0.021 15 863 312B L 0,060 0.016 — — 0,005 0.001 0,094 0.025 15 863 312B/312B L (France) 0,017 0.004 — — 0,005 0.001 0,076 0.020 11 863 313B CR 0,077 0.020 — — 0,005 0.001 0,095 0.025 15 863 315B 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,094 0.025 15 912 315B L (France) 0,034 0.009 — — 0,006 0.001 0,094 0.025 14 912 317B L/317B LN 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,094 0.025 15 912 318B L/318B LN 0,059 0.016 — — 0,005 0.001 0,094 0.025 15 912 M312 0,034 0.009 0,03 0.008 0,008 0.002 0,058 0.015 17 1088 M315 0,034 0.009 0,03 0.008 0,008 0.002 0,058 0.015 17 1088 M318 0,080 0.021 0,03 0.008 0,008 0.002 0,067 0.018 17 1088 M320 0,080 0.021 0,03 0.008 0,008 0.002 0,067 0.018 17 1088 320C 0,060 0.016 — — 0,020 0.005 0,100 0.026 10 368 322B 0,086 0.023 — — 0,020 0.005 0,133 0.035 14 910 325B 0,080 0.021 — — 0,016 0.004 0,155 0.041 14 910 330B 0,120 0.032 — — 0,030 0.007 0,200 0.053 14 926 345B Série II 0,120 0.032 — — 0,026 0.007 0,265 0.070 14 926 365B 0,120 0.032 — — 0,030 0.007 0,335 0.089 14 924 375 0,260 0.069 — — 0,050 0.013 0,498 0.132 14 1991 5080 FS 0,260 0.069 — — 0,050 0.013 0,498 0.132 11 1492 5110B ME 0,244 0.064 — — 0,056 00.0146 0,540 0.143 14 Grais. auto.* 5130B FS 0,250 0.066 0,077 0.020 0,392 0.103 0,600 0.159 20 Grais. auto.* 5130B ME 0,250 0.066 0,077 0.020 0,392 0.103 0,600 0.159 20 2800 + Grais. auto.* 5230 FS 0,864 0.228 0,090 0.024 0,499 0.131 0,830 0.169 22 Grais. auto.* 5230 ME 0,864 0.228 0,090 0.024 0,499 0.131 0,830 0.169 22 2800 + Grais. auto.* ***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien de la machine. ***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine. ††Avec entraînement de pompe hydraulique (Pelles hydrauliques). ††Avec entraînements de translation et réducteurs d’orientation (Pelles hydrauliques). NOTA : Avec enrouleur manuel de flexible pour le graissage de l’axe de godet sur modèle ME (creusage intensif). CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DE GRAISSE DU SYSTÈME DE GRAISSAGE AUTOMATIQUE* Remplissages Intervalles Poids de la de la cartouche de graissage Nombre cartouche de Modèle kg/h lb/h de graisse* (minutes) d’injecteurs graisse (lb) 5110B ME 0,14 0,33 6 10 21 120 5130B FS 0,34 0,75 13 10 48 120 5130B ME 0,27 0,60 10 10 36 120 5230 FS 0,47 1,04 5 10 48 400 5230 ME 0,33 0,73 4 10 38 400 *Nombre total de remplissages de la cartouche de graisse du système de graissage automatique effectués sur une période de 2000 heures. NOTA : Ces chiffres valent pour le système de graissage automatique tel qu’il est réglé à l’usine.
  • 25. Consommation de lubrifiants, filtres, graisse ● Lubrifiants 9 CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS Carter Boîte Commandes Modèle moteur de vitesses† Réducteurs†† hydrauliques Vidanges* Graisseurs** Chargeuses- Gal Gal Gal Gal pelleteuses Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. 416C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012 426C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012 428C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012 436C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012 438C 0,017 0.004 0,010 0.002 0,018 0.005 0,015 0.004 11 8012 446B 0,027 0.006 0,026 0.005 0,029 0.008 0,022 0.006 11 8092 Matériel forestier 525B 0,076 0.020 0,053 0.014 0,045 0.012 0,034 0.009 13 2436 535B *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 545 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 517 0,034 0.009 0,117 0.031 0,014 0.003 0,023 0.006 12 2336 527 0,044 0.011 0,132 0.034 0,014 0.003 0,034 0.009 11 2152 550 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 570 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 580 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 554 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 574 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 320C FM *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 539 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** Pipelayers 561M 0,102 0.027 0,106 0.028 0,006 0.002 0,030 0.008 16 3400 572R 0,132 0.035 0,117 0.031 0,038 0.010 0,072 0.019 13 3632 583R 0,132 0.035 0,155 0.041 0,011 0.003 0,083 0.022 14 2268 589 0,171 0.045 0,167 0.044 0,023 0.006 0,114 0.030 16 2464 Décapeuses automotrices 613C Série II 0,104 0.027 0,035 0.009 0,015 0.004 0,049 0.013 12 5808 611 0,108 0.028 0,036 0.009 0,031 0.008 0,080 0.021 12 5168 615C Série II 0,104 0.027 0,035 0.009 0,015 0.004 0,049 0.013 12 9404 621G 0,108 0.028 0,140 0.036 0,080 0.021 0,066 0.017 12 1224 623G 0,108 0.028 0,140 0.036 0,080 0.021 0,066 0.017 12 1884 627G 0,216 0.056 0,212 0.055 0,104 0.027 0,095 0.025 23 1224 631E Série II 0,180 0.047 0,127 0.033 0,093 0.024 0,095 0.025 12 1368 637E Série II 0,288 0.075 0,176 0.046 0,124 0.032 0,095 0.025 23 1368 651E 0,272 0.071 0,138 0.036 0,098 0.025 0,095 0.025 12 1368 657E 0,452 0.118 0,259 0.067 0,211 0.055 0,095 0.025 23 1368 ***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien. ***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine. ***Données insuffisantes. NOTA : Le nombre de vidanges pour 627G, 637E Série II et 657E à double train moteur s’entend pour les deux moteurs (tracteur et décapeuse). Coût d’exploitation 22-24
  • 26. Coût d’exploitation Consommation de lubrifiants, filtres, graisse ● Lubrifiants 9 22-25 22 CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS Carter Boîte Commandes Modèle moteur de vitesses Réducteurs† hydrauliques†† Vidanges* Graisseurs** Tombereaux/tracteurs de TP, mines Gal Gal Gal Gal et carrières Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. 769D 0,182 0.048 0,083 0.022 0,083 0.022 0,276 0.073 20 552 771D 0,182 0.048 0,083 0.022 0,083 0.022 0,276 0.073 20 552 773D 0,273 0.072 0,083 0.022 0,155 0.041 0,276 0.073 20 552 775D 0,273 0.072 0,083 0.022 0,155 0.041 0,276 0.073 20 552 776D 0,500 0.132 0,083 0.022 0,326 0.086 0,302 0.080 20 1056 777D 0,500 0.132 0,083 0.022 0,326 0.086 0,302 0.080 20 632 784C 0,531 0.140 0,076 0.020 0,292 0.077 0,337 0.101 ,716,7 Grais. auto.* 785C 0,531 0.140 0,076 0.020 0,292 0.077 0,337 0.101 ,716,7 Grais. auto.* 789C 0,796 0.210 0,076 0.020 0,375 0.099 0,531 0.157 ,716,7 Grais. auto.* 793C 0,584 0.154 0,076 0.020 0,445 0.118 0,580 0.170 ,712,7 Grais. auto.* 797 0,910 0.240 0,629 0.166 0,587 0.155 0,921 0.243 ,714,3 Grais. auto.* ***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien. ***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine. ††Avec différentiel. ††Avec circuit de freins/convertisseur/levage de benne et circuit de direction. CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DE GRAISSE DU SYSTÈME DE GRAISSAGE AUTOMATIQUE* Remplissages Intervalles Poids de la de la cartouche de graissage Nombre cartouche de Modèle kg/h lb/h de graisse* (minutes) d’injecteurs graisse (lb) 784C/785C 0,022 0,010 1 60 27 60 789C 0,022 0,010 1 60 27 60 793C 0,023 0,011 1 60 29 60 797 0,045 0,020 2 60 18 60 *Nombre total de remplissages de la cartouche de graisse du système de graissage automatique effectués sur une période de 2000 heures. NOTA : Ces chiffres valent pour le système de graissage automatique tel qu’il est réglé à l’usine. CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS Carter Boîte Commandes Modèle moteur de vitesses Réducteurs hydrauliques Vidanges* Graisseurs** Tombereaux articulés Gal Gal Gal Gal souterrains Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. AE40 Série II 0,182 0.048 0,085 0.022 0,095 0.025 0,584 0.154 18 5200 AD45 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** AD55 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** Chargeurs- transporteurs (LHD) R1300 0,100 0.026 0,045 0.012 0,080 0.021 0,044 0.011 13 3888 R1600G 0,112 0.029 0,036 0.009 0,140 0.037 0,061 0.016 13 4288 R1700G 0,112 0.029 0,036 0.036 0,142 0.037 0,132 0.035 13 4288 R2900 0,152 0.010 0,062 0.165 0,246 0.680 0,130 0.345 13 4296 Tombereaux rigides souterrains 69D à déversement 0,182 0.048 0,083 0.022 0,083 0.022 0,276 0.073 20 552 69D à éjecteur 0,182 0.048 0,083 0.022 0,083 0.022 0,276 0.073 20 552 73D à déversement 0,273 0.072 0,083 0.022 0,155 0.041 0,276 0.073 20 552 ***Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures. ***Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. ***Données insuffisantes.
  • 27. 22-26 Coût d’exploitation CONSOMMATION HORAIRE, APPROXIMATIVE, DES LUBRIFIANTS Carter Boîte Commandes Modèle moteur de vitesses Réducteurs† hydrauliques†† Vidanges* Graisseurs** Tombereaux Gal Gal Gal Gal articulés Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. Litres U.S. D25D 0,136 0.036 0,038 0.010 0,068 0.018 0,100 0.026 15 2488 D30D 0,136 0.036 0,038 0.010 0,068 0.018 0,100 0.026 15 3688 725 0,062 0.016 0,036 0.010 0,065 0.017 0,038 0.010 19 4600 730 0,062 0.016 0,036 0.010 0,065 0.017 0,038 0.010 19 4600 D350E Série II 0,136 0.036 0,055 0.015 0,227 0.060 0,125 0.033 17 2816 D400E Série II 0,136 0.036 0,055 0.015 0,236 0.062 0,125 0.033 17 2816 D400E Série II à éjecteur 0,136 0.036 0,055 0.015 0,236 0.062 0,163 0.043 17 4016 Tracteurs sur pneus et compacteurs 814F 0,112 0.029 0,059 0.015 0,033 0.008 0,043 0.011 12 190 815F 0,112 0.029 0,059 0.015 0,033 0.008 0,043 0.011 12 190 816F 0,112 0.029 0,059 0.015 0,033 0.008 0,043 0.011 12 190 824G 0,136 0.036 0,062 0.016 0,045 0.011 0,044 0.011 12 136 825G 0,136 0.036 0,062 0.016 0,045 0.011 0,044 0.011 12 136 826G 0,136 0.036 0,062 0.016 0,045 0.011 0,044 0.011 12 136 834G 0,120 0.032 0,083 0.022 0,073 0.019 0,071 0.019 8 182 836G 0,120 0.032 0,083 0.022 0,073 0.019 0,071 0.019 8 146 844 0,288 0.075 0,070 0.018 0,218 0.057 0,152 0.040 15 266 854G 0,408 0.108 0,169 0.045 0,353 0.093 0,243 0.054 15 76 Chargeuses sur pneus et chargeuses industrielles 902 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 906 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 908 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** 914G 0,014 0.004 0,069 0.018 0,013 0.004 — — 7 600 IT14G 0,014 0.004 0,069 0.018 0,013 0.004 — — 7 600 924F 0,040 0.010 0,023 0.006 0,020 0.006 0,026 0.007 12 404 IT24F 0,040 0.010 0,023 0.006 0,020 0.006 0,026 0.007 12 584 928G 0,080 0.021 0,034 0.009 0,026 0.007 0,035 0.009 12 444 IT28G 0,080 0.021 0,034 0.009 0,026 0.007 0,035 0.009 12 784 938G 0,080 0.021 0,030 0.008 0,026 0.007 0,045 0.012 13 464 IT38G 0,080 0.021 0,030 0.008 0,026 0.007 0,045 0.012 13 464 950G 0,120 0.032 0,034 0.009 0,036 0.010 0,076 0.020 13 444 962G, IT62G 0,120 0.032 0,034 0.009 0,036 0.010 0,076 0.020 13 444 966G 0,112 0.030 0,050 0.013 0,064 0.017 0,104 0.027 13 464 972G 0,112 0.030 0,050 0.013 0,064 0.017 0,104 0.027 13 464 980G 0,112 0.030 0,062 0.016 0,084 0.022 0,104 0.027 13 774 988G 0,240 0.064 0,070 0.018 0,146 0.039 0,134 0.035 13 2526 990 Série II 0,288 0.075 0,070 0.018 0,218 0.057 0,152 0.040 15 266 992G 0,408 0.108 0,169 0.045 0,353 0.093 0,243 0.054 15 76 994D 0,800 0.208 0,291 0.076 0,621 0.164 0,450 0.119 17 3694 Chargeurs à bras télescopique TH62 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 1760 TH63 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 2000 TH82 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 1760 TH83 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 2000 TH103 0,016 0.004 0,030 0.008 0,008 0.002 0,095 0.025 14 2000 Chargeuses à chaînes 933C 0,048 0.012 0,014 0.004 0,008 0.002 0,026 0.007 14 720 939C 0,049 0.013 0,015 0.004 0,008 0.002 0,026 0.007 16 720 953C 0,084 0.022 0,054 0.014 0,015 0.004 **** **** 9 732 963C 0,084 0.022 0,072 0.018 0,015 0.004 **** **** 9 332 973C 0,110 0.029 0,019 0.005 0,029 0.008 0,030 0.008 11 400 ****Nombre total de vidanges (carter moteur, boîte, réducteurs, commandes hydrauliques) effectuées sur une période de 2000 heures (500 sur 834G et 836G). Ce nombre peut varier en fonction de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien. ****Nombre total de graisseurs à graisser sur une période de 2000 heures. Ce nombre peut varier en fonction de l’équipement de la machine. ****Données insuffisantes. ****Compris avec la transmission hydrostatique. *††Avec différentiel (Chargeuses sur pneus, chargeuses industrielles et tombereaux articulés). Consommation de lubrifiants, filtres, graisse ● Lubrifiants 9
  • 28. Coût horaire approx. de Modèle filtre Filtres§ Chargeuses-pelleteuses 416C 0,16 16 426C 0,16 16 428C 0,16 16 436C 0,16 16 438C 0,16 16 446B 0,17 16 Matériel forestier 525B 0,21 30 535B * ** 545 * ** 517 0,09 24 527 0,10 24 550 * ** 570 * ** 580 * ** 554 * ** 574 * ** 320C FM * ** 539 * ** Pipelayers 561M 0,25 35 572R 0,20 27 583R 0,31 33 589 0,39 43 Série 5000 5110B * * 5130B 0,89 88 5230 1,49 140 Décapeuses automotrices 613C Série II 0,14 28 611 0,14 28 615C Série II 0,17 28 621G 0,22 28 623G 0,18 24 627G 0,29 40 631E Série II 0,32 40 637E Série II 0,46 56 651E 0,33 40 657E 0,53 57 Tombereaux/tracteurs de TP, mines et carrières 769D, 771D 0,31 43 773D, 775D 0,32 47 776D, 777D 0,42 50 784C 0,61 80 785C 0,61 80 789C 0,76 88 793C 0,72 72 797 2,09 123 Coût horaire approx. de Modèle filtre Filtres§ Chargeurs à bras télescopique TH62 0,29 22 TH63 0,29 22 TH82 0,29 22 TH83 0,29 22 TH103 0,29 22 Tombereaux articulés D25D 0,19 32 D30D 0,19 32 725 0,37 26 730 0,37 26 D350E Série II 0,50 44 D400E Série II 0,57 44 Tracteurs sur pneus et compacteurs 814F 0,13 28 815F, 816F 0,14 28 824G, 825G 826G 0,18 28 834G 0,26 36 844 0,11 40 854G 0,13 29 836G 0,11 32 Chargeuses sur pneus et chargeuses industrielles 902 * * 906 * * 908 * * 914G 0,27 23 IT14G 0,27 23 924F 0,15 24 IT24F 0,15 24 928G 0,24 26 IT28G 0,24 26 938G 0,22 25 IT38G 0,22 25 950G 0,28 25 962G, IT62G 0,28 25 966G 0,26 25 972G 0,26 25 980G 0,39 37 988G 0,44 28 990 Série II 0,43 56 992G 0,70 47 994D 1,31 94 Chargeuses à chaînes 933C 0,08 28 939C 0,08 30 953C 0,29 34 963C 0,31 36 973C 0,31 36 22-27 22 Coût d’exploitation GUIDE POUR ESTIMER LE COÛT HORAIRE DES FILTRES (PRIX LOCAUX) Le coût horaire estimé figurant ci-contre a été calculé comme suit : Intervalle Nombre Nombre entre de de filtres/ Coût Filtres vid.* filtres Coût** 2000 h total Moteur 250 h _____ $_____ _____ $_____ Boîte 500 hr. _____ $_____ _____ $_____ Hydr. 500 hr. _____ $_____ _____ $_____ Carb. — prim. 2000 hr. _____ $_____ _____ $_____ — fin. 500 hr. _____ $_____ _____ $_____ Air — prim. 2000 hr. _____ $_____ _____ $_____ Air — sec. 1000 hr. _____ $_____ _____ $_____ Coût total/2000 h = $_____ Coût total $_____ ÷ 2000 h = $_____ par heure. **Les intervalles entre changements de filtre peuvent varier en fonction de la machine et de la teneur en soufre du carburant. Toujours se référer au guide d’entretien. **Le coût du filtre indiqué est identique au prix client conseillé. Pour les petites pelles, et le modèle 613C, nous admettons un prix de $6.50 par filtre. REMARQUE : Le coût de la main-d’oeuvre n’est pas com- pris dans les chiffres ci-contre. Compter environ 5 minutes par changement de fil- tre pour déterminer le coût de la main- d’oeuvre. Pour un taux horaire de $50, par exemple, un changement de filtre revient à $4.17. Coût horaire approx. de Modèle filtre Filtres§ Tracteurs à chaînes D3C Série III 0,08 23 D4C Série III 0,08 23 D5C Série III 0,08 23 D4E 0,09 23 D5M 0,25 35 D5B 0,11 26 D6M 0,27 35 D6G 0,09 24 D6R 0,13 24 D7G 0,10 24 D7R 0,08 24 D8R 0,35 33 D9R 0,47 51 D10R 0,52 47 D11R 0,62 53 Coût horaire approx. de Modèle filtre Filtres§ Tracteurs agricoles D4E SR 0,09 23 D6G SR 0,12 27 Challenger 35 0,31 37 Challenger 45 0,31 37 Challenger 55 0,31 37 Challenger 65E 0,63 36 Challenger 75E 0,63 36 Challenger 85E 0,72 36 Challenger 95E 0,72 36 Niveleuses 120H 0,16 26 135H 0,16 26 12H 0,12 22 140H 0,12 22 143H 0,19 26 160H 0,12 22 163H 0,19 26 14H 0,12 22 16H 0,16 22 24H 0,67 58 Consommation de lubrifiants, filtres, graisse ● Filtres 9 **Données insuffisantes. §Nombre total de filtres remplacés sur une période de 2000 heures. Comprend carter moteur, boîte, hydraulique, circuit de carburant et admission. Certains modèles incluent additif pour liquide de refroidissement et filtres à air de cabine. Filtres à air non compris pour les chargeurs à bras télescopique.
  • 29. 22-28 Coût d’exploitation Consommation de lubrifiants, filtres, graisse ● Filtres 9 GUIDE POUR ESTIMER LE COÛT HORAIRE DES FILTRES (PRIX LOCAUX) Le coût horaire estimé figurant ci-contre a été calculé comme suit : Intervalle Nombre Nombre entre de de filtres/ Coût Filtres vid.* filtres Coût** 2000 h total Moteur 250 h _____ $_____ _____ $_____ Boîte 500 hr. _____ $_____ _____ $_____ Hydr. 500 hr. _____ $_____ _____ $_____ Carb. — prim. 2000 hr. _____ $_____ _____ $_____ — fin. 500 hr. _____ $_____ _____ $_____ Air — prim. 2000 hr. _____ $_____ _____ $_____ Air — sec. 1000 hr. _____ $_____ _____ $_____ Coût total/2000 h = $_____ Coût total $_____ ÷ 2000 h = $_____ par heure **Les intervalles entre changements de filtre peuvent varier en fonction de la machine et de la teneur en soufre de carburant. Toujours se référer au guide d’entretien. **Le coût du filtre indiqué est identique au prix client conseillé. REMARQUE : Le coût de la main-d’oeuvre n’est pas com- pris dans les chiffres. Compter environ 5 minutes par changement de filtre pour déterminer le coût de la main-d’oeuvre. Pour un taux horaire de $50, par exemple, un changement de filtre revient à $4.17. Modèle Filtres§ 301.5 ** 302.5 ** 307B/307B SB 26 311B 29 312B (3064) 29 312B (3054) 27 313B CR 26 315B 29 315B L (3054) 30 317B 32 318B L* 32 M312 14 M315 16 Modèle Filtres§ M318 20 M320 20 320C 23 322B 35 325B 35 330B 27 345B Série II 27 365B 30 375 48 5080 46 5110B 70 5130B 88 5230 140 **Machines construites en France. **Données insuffisantes. §Nombre total de filtres remplacés sur une période de 2000 heures. Comprend carter moteur, boîte, hydraulique, circuit de carburant et admission. Filtre Moteur Carburant 5 5 5 4 5 5 4 5 5 4 4 8 8 4 4 4 4 4 4 8 8 Huile 9 9 9 5 9 9 8 9 9 8 8 8 8 4 8 8 8 8 8 8 8 Filtre à air 1 1 1 4 1 1 4 4 4 0 0 0 0 1 1 1 1 1 4 1 0 Séparateur d’eau — — — — — — — — — — — — — — 8 8 — — — — — Hydraulique Retour 5 3 3 3 5 3 3 3 3 1 2 2 2 3 3 3 3 3 3 15 15 Écoulement — 5 5 5 — 5 5 5 5 — — — — 5 5 5 5 5 5 10 10 Dérivation — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — Pilote 5 5 5 5 5 5 5 5 5 1 2 2 2 5 5 5 5 5 5 5 5 Crépine 1 1 1 1 1 1 1 1 1 — — — — 1 1 1 1 1 1 1 — Nombre total de changements 26 29 29 27 26 29 30 32 32 14 16 20 20 23 35 35 27 27 30 48 46 3 0 7 B / 3 0 7 B S B 3 1 1 B 3 1 2 B ( 3 0 6 4 ) 3 1 2 B ( 3 0 5 4 ) 3 1 5 B 3 1 5 B L ( 3 0 5 4 ) 3 1 7 B 3 1 8 B L ( 3 0 4 6 ) 3 1 3 B C R M 3 1 2 M 3 1 5 M 3 1 8 M 3 2 0 3 2 0 C 3 2 2 B 3 2 5 B 3 3 0 B 3 4 5 B S é r i e I I 3 6 5 B 3 7 5 5 0 8 0 Modèle PELLES HYDRAULIQUES Nombre total de filtres changés sur 2000 heures Modèle Filtre Moteur Carburant 8 8 8 8 8 ** ** 8 16 Huile 8 8 8 8 16 ** ** 16 16 Filtre à air 12 12 12 12 12 ** ** 24 24 Séparateur d’eau 2 8 8 8 2 ** ** 2 2 Hydraulique 8 8 16 16 — ** ** — — Frein — — 4 — 4 ** ** 4 4 Boîte 4 4 4 4 4 ** ** 4 4 Liq. refr. — — 4 — — ** ** 8 — Pilote — — — 4 4 ** ** — — Conv. couple — — — — 4 ** ** 4 4 Direction — — — — 4 ** ** 4 4 Nombre total de changements 40 48 64 60 58 ** ** 74 74 EXPLOITATION MINIÈRE SOUTERRAINE Nombre total de filtres changés sur 2000 heures R 1 3 0 0 R 1 6 0 0 R 1 7 0 0 G R 2 9 0 0 A E 4 0 I I A D 4 5 A D 5 5 6 9 D 7 3 D
  • 30. 22-29 22 Coût d’exploitation Pneus 10a (Poste 10a) Le coût des pneus est un élément important du coût horaire d’exploitation des machines qui les utilisent. On peut déterminer la valeur de ce facteur en utilisant les chif- fres de durée des pneus obtenus en se basant sur l’expé- rience et les prix effectivement payés par l’utilisateur. Si la durée probable des pneus ne peut pas être détermi- née par expérience, on peut utiliser les courbes données ci-contre. Estimation de la durée des pneus ● Ces courbes ne comprennent pas la durée supplémen- taire procurée par le rechapage; elles supposent que le pneu neuf sert jusqu’à ce qu’il soit hors d’usage. Cela ne veut pas dire que cette pratique soit toujours recom- mandable. ● Ce barème s’applique aux pneus montés en équipement normal. Les autres pneus fournis sur demande sont plus ou moins durables selon le cas. ● Les défaillances graves consécutives à un indice t-km/h trop élevé ne sont pas prises en considération. Il en est de même pour les défaillances prématurées dues à des crevaisons. ● Zones d’application : Zone A :Applications dans lesquelles, sur presque tous les pneus, la bande de roulement s’use à fond par abrasion. Zone B : Applications dans lesquelles certains pneus s’usent normalement, mais les autres sont mis pré- maturément hors d’usage par des coupures, des chocs et des perforations non réparables. Zone C : Applications dans lesquelles la bande de roule- ment s’use rarement à fond en raison de dommages non réparables, généralement occasionnés par des coupures, des chocs et des surcharges continues. NOTA : La durée des pneus peut souvent être augmentée par l’utilisation de pneus à chape spéciale ou de pneus à bande surépaisse. NOTA : Une défaillance prématurée peut se produire à tout moment en cas de crevaison. PNEUS 10a NIVELEUSES Durée estimée des pneus, en heures TRACTEURS DÉBARDEURS Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application Zones d’application
  • 31. 22-30 Coût d’exploitation Pneus 10a Légende : Zone A — Applications dans lesquelles, sur presque tous les pneus, la bande de roulement s’use à fond par abrasion. Zone B — Applications dans lesquelles certains pneus s’usent normalement, mais les autres sont mis prématuré- ment hors d’usage par des coupures, des chocs et des perforations non réparables. Zone C — Applications dans lesquelles la bande de roulement s’use rarement à fond en raison de dommages non réparables, généralement occasionnés par des coupures, des chocs et des surcharges continues. CHARGEURS-TRANSPORTEURS (LHD) Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application A B C 350-200 200-100 550-350 CHARGEURS RIGIDES COMPACTS Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application TOMBEREAUX DE TRAVAUX PUBLICS, MINES ET CARRIÈRES Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application DÉCAPEUSES AUTOMOTRICES Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application
  • 32. 22-31 22 Coût d’exploitation Pneus 10a Coût horaire des pneus - Facteurs de base Application Durée de Zone A Zone B Zone C service 8000-5000 5000-2500 2500-500 Modèle 990 992G 994D $20-$40 $30-$80 $60-$400 TOMBEREAUX SOUTERRAINS Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application 3000-1000 1000-500 Légende : Zone A — Applications dans lesquelles, sur presque tous les pneus, la bande de roulement s’use à fond par abrasion. Zone B — Applications dans lesquelles certains pneus s’usent normalement, mais les autres sont mis prématuré- ment hors d’usage par des coupures, des chocs et des perforations non réparables. Zone C — Applications dans lesquelles la bande de roulement s’use rarement à fond en raison de dommages non réparables, généralement occasionnés par des coupures, des chocs et des surcharges continues. TRACTEURS SUR PNEUS CHARGEUSES SUR PNEUS Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application TOMBEREAUX ARTICULÉS Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application TRACTEURS/TOMBEREAUX Durée estimée des pneus, en heures Zones d’application 6000-3000 5500-3000 3000-500 7000-5500 8000-4000 4000-2000 12,000-8000
  • 33. 22-32 Coût d’exploitation Pneus 10a MÉTHODE GOODYEAR DE CALCUL ESTIMATIF DE LA DURÉE DES PNEUS À titre d’élément supplémentaire du calcul estimatif de la durée des pneus des engins de transport, Goodyear Tire and Rubber Co. communique les renseignements suivants qui sont reproduits avec son accord. LISEZ SOIGNEUSE- MENT CES EXTRAITS DE L’AVANT-PROPOS. “...À l’heure actuelle, il n’existe pas de méthode précise permettant de prévoir la durée des pneus. Les spécia- listes ont à leur disposition de nombreuses méthodes théoriques ... cependant trop complexes et trop longues pour être valables auprès de l’utilisateur. “Néanmoins, les fabricants, après de nombreuses études portant sur la longévité des pneus, ont élaboré un sys- tème permet-tant des estimations approximatives de leur longévité. Les études faites par les grands manu- facturiers et au moins deux des plus importants fabri- cants de matériel concordent à ce sujet. “La table (qui suit) comporte les éléments nécessaires à ce système...” ESTIMATION DE LA DURÉE DE VIE DES PNEUS D’ENGINS DE TRANSPORT (tombereaux et décapeuses) No Condition Coefficient I Entretien Excellent 1,090 Moyen 0,981 Mauvais 0,763 II Vitesse (maximale) 16 km/h ; 10 mi/h 1,090 32 km/h ; 20 mi/h 0,872 48 km/h ; 30 mi/h 0,763 III État du sol Terre meuble — sans pierres 1,090 Terre meuble — avec quelques pierres 0,981 Bien entretenu, pistes en gravier 0,981 Mal entretenu, pistes en gravier 0,763 Pierres coupantes 0,654 IV Roues Libres 1,090 AV 0,981 Motrices (vidage arrière) 0,872 Motrices (vidage par le fond) 0,763 Motrices (décapeuses automotrices) 0,654 No Condition Coefficient V Charge (voir No. VIII, remarque) Recom. charge T&RA/ETRTO* 1,090 Surcharge de 20% 0,872 Surcharge de 40% 0,545 VI Virage Néant 1,090 Moyen 0,981 Nombreux 0,872 VII Pente (roues motrices seulement) Néant 1,090 Max. 5% 0,981 Max. 15% 0,763 VIII Autres combinaisons d’éléments (voir remarque ci-dessous) Néant 1,090 Moyen 0,981 Nombreuses 0,872 La condition VIII est à utiliser quand une surcharge est accompagnée d’une combinaison d’une ou plusieurs des conditions de base relatives à l’entretien, la vitesse, l’é- tat du sol et les virages. La combinaison de plusieurs élé- ments à leur niveau le plus grave, le tout accompagnant une surcharge, créera une nouvelle condition encore plus grave qui contribuera à la défaillance prématurée des pneumatiques plutot que celle causée par les divers élé- ments pris séparément. *Tire and Rim Association/European Tire and Rim Technical Organization. Type de pneus Durée moyenne de base Heures Milles km E-3 Std. Bias Belted 2510 25,100 40 400 E-4 Xtra Tread 3510 35,100 56 500 Radial RL4 Xtra Tread 4200 42,000 67 600 Multiplier les heures ou les kilomètres de base par le coefficient approprié de chaque condition pour obtenir approximativement la durée prévue, en heures ou kilo- mètres, du pneu. Exemple : Un camion de chantier dont les roues motri- ces sont équipées de pneus E4, circulant sur une piste bien entretenue avec des virages peu prononcés, peu de pentes et bénéficiant d’un entretien des pneumatiques “moyen” mais ayant une surcharge de 20% : Condition : I II III IV V VI VII VIII Coefficient : 0,981 3 0,872 3 0,981 3 0,872 3 0,872 3 0,981 3 0,981 3 0,981 3 3510 heures de base = 2114 heures (± 2100 heures)