SlideShare une entreprise Scribd logo
L’EUROPE  DES MONARCHIES
I / Une Europe dominée par des conflits incessants.
L’Europe en 1730
 
Les Églises d'Europe
Voici parmi des milliers d’autres, une fiche de famille reconstituée. Cette famille vivait au XVIIIème siècle dans une petite paroisse rurale de l’Ouest de la France, peuplée en partie d’agriculteurs, en partie de tisserands, la Chapelle-du-Genêt, près de la petite ville de Beaupréau en Anjou. François Brunetière, 29 ans, tisserand de cette paroisse, veuf de Marie Minault (décédée le 4 décembre 1758), fils de défunt Jean Brunetière, tisserand, et de défunte Jeanne Grasset ; Marguerite Morinière, 26 ans, de Saint-Martin de Beaupréau, fille de défunt Joseph Morinière, tisserand, et de défunte Anne Mary, mariés le 27 novembre 1759 (ni l’un ni l’autre ne signe l’acte). François, né le 28 janvier 1761, décédé le 23 février 1761, Joseph, né le 31 mars 1762 (encore vivant en 1800), François, né le 30 mars 1764 (encore vivant en 1800), Marie-Marguerite, née le 22 mars 1768, décédée le 13 février 1791,  Anonyme, né le 21 mai 1770, décédé le 21 mai 1770, Renée, née le 11 mai 1772, décédée le 28 octobre 1773. François Brunetière meurt le 27 octobre 1784. Marguerite Morinière meurt le 11 octobre 1788.
Jean  Brunetière Jeanne Grasset François  Brunetière 54 ans Joseph Morinière Anne  Mary Marguerite Morinière 55 ans Marie Minault François 1 mois Joseph >38 ans François > 36 ans Marie- Marguerite 23 ans Anonyme Mort né Renée 1 an
le taux de natalité au XVIIIème s. le taux de mortalité au XVIIIème s. l’espérance de vie au XVIIIème s. le mariage au XVIIIème s.
Les années terribles du Roi Soleil Depuis l’automne 1691, la France subit un dérèglement des températures et des précipitations. A Paris, il a gelé 15 jours en novembre, 19 jours en décembre, 27 jours en janvier, 18 jours en février 1692. Résultat : les céréales poussent mal et avec retard. (…) Les récoltes sont maigres, catastrophiques même dans certaines provinces (Anjou). En Touraine, les blés sont « brouis (rouillés) par les pluies continuelles de l’été et les froidures ». Un hiver 1692 – 1693 à peu près normal Un mois de mai singulièrement humide et froid : 19 jours de pluie à Paris et une température inférieure de 2.1°C en moyenne dans la capitale Comme en 1692, les blés souffrent. Ils germent en août, alors que la chaleur est subitement devenu intense. Mais le retour des fortes pluies en septembre, les fait définitivement pourrir. L’hiver 1693 – 1694 se singularise par sa sécheresse et sa rigueur : il fait – 13°C à Paris le 24 janvier 1694. Ce froid intense est suivi d’une période sans précipitation. En 6 mois, da janvier à juin 1694, il ne tombe que 94 mm de pluie sur la capitale contre 252 mm et 303 mm en 1692 et 1693.  Les conséquences démographiques de ces deux années de « stérilité » comme on dit à l’époque, ont été dramatiques. Les pertes humaines provoquées par la faim, la maladie et les épidémies (typhoïde, scorbut, ergotisme…) ont été chiffrées à partir des registres paroissiaux. Marcel Lachiver décompte 2 836 000 habitants disparus en deux ans , soit 1.3 million de plus qu’au cours de deux années « moyennes » dans une France qui regroupe alors environ 20 millions d’âmes. Le curé du village d’Ezy (Normandie) note dans son registre paroissial : « Cette gelée fut si forte que les chênes de cinquante ans fendaient par le milieu du tronc en deux ou trois. (…) Les volailles tombaient mortes dans leurs poulaillers, les bêtes dans leurs tanières et les hommes avaient bien de la peine à se réchauffer, surtout la nuit. (…) Pour dire une messe basse, il fallait deux réchauds, un proche du calice, et l’autre des burettes ; de l’eau bien chaude pour faire l’eau bénite. » Ce « grand hiver » affecte particulièrement la France du Nord, mais aussi le Sud-Ouest. Un autre hiver fut très rigoureux qui affaiblit davantage encore la population. La princesse Palatine, femme de Monsieur, le frère du roi, explique dans une lettre datée du 3 mars 1709 : « Hier, on m’a conté une lamentable histoire d’une pauvre femme qui, au marché, vola un pain dans une boulangerie. Le boulanger lui courut après, elle se mit à pleurer et dit : « Si l’on savait ma misère, on ne me reprendrait pas ce pain ; j’ai trois petits enfants tout nus, sans feu ni pain ; ils crient pour en avoir, je n’ai plus pu l’endurer, voilà pourquoi je l’ai pris. » Le commissaire devant lequel on l’avait menée lui répondit : « Faites bien attention à ce que vous dites car je vais vous accompagner chez vous. » « Et il y alla. En entrant dans la chambre, il vit trois petits enfants tout nus, assis dans un coin, s’enveloppant de vieilles loques ; ils tremblaient de froid, comme on tremble quand on a la fièvre. Il demanda à l’aîné : Où est votre père ? _ Derrière la porte » dit l’enfant. Le commissaire voulut voir ce que l’homme faisait derrière. De désespoir, il s’était pendu … »
Céréales de printemps (orge, avoine) Blé de printemps (froment, seigle) jachère Première année Deuxième  année Troisième année
L’agriculture au temps de la jachère Peu de pâturages Peu de bétail Peu de fumier Jachère nécessaire Rendements faibles Tous les champs en céréales
Cultures fourragères pour le bétail (luzerne, trèfle, betterave) Plus de bétail Plus de fumier Jachère inutile Augmentation des rendements Les nouvelles pratiques agricoles au XVIII ème  siècle
Une famille paysanne au XVIIe siècle (Tableau de Louis Le Nain,1641, musée du Louvre, Paris)
Le travail artisanal (peinture de Cornelis Decker, XVIIe siècle)
Les débuts de l’industrie en Europe du Nord au XVIIe siècle (Gravure d’Heinrich Gross, Bibliothèque des Arts Décoratifs, Paris.)
Vue de l'intérieur du port de Marseille (peinture de Claude Joseph Vernet, détail, 1754, musée de la Marine, Paris)
Le port de Londres sur la Tamise (gravure du XVIIIe siècle)
Tapisserie confectionnée dans la manufacture des gobelins
Tapisserie Le Roi Soleil Tapisserie des Gobelins d'après un carton de Frans Van der Meulen: elle représente Louis XIV en compagnie du Prince de Condé et du Marquis de Crequy. La cavalerie française traverse le canal de Bruge avant de vaincre les Espagnols (1667).                                           
 
 
 
La description d'un navire négrier à la fin de l’époque moderne  Il s'agit d'une brochure anonyme publiée à Paris en 1789 et fondée sur l'observation d'un navire anglais qui, destiné à transporter 482 esclaves, en transporte en réalité 609: " On doit naturellement s'attendre, en voyant entasser de cette manière un si grand nombre de nos semblables, [...] qu'un grand nombre de ces malheureux doivent tomber malades et périr. En effet, la mort fait quelquefois parmi eux des ravages horribles ; on estime que cela va à un cinquième ou vingt sur cent. Les esclaves, soit malades ou en bonne santé, n'ont jamais d'autre lit que les planches et ils sont souvent tout meurtris par le frottement et les chocs qu'occasionne le mouvement du navire, ainsi que par leurs chaînes ; et il arrive quelquefois que la chair de leurs épaules, de leurs coudes et de leurs hanches est toute emportée. [...] Les femmes et les enfants ne sont point enchaînés ; mais les hommes le sont toujours deux à deux. [...] On les fait monter tous les jours sur le pont de dessus, vers huit heures, et à mesure que chaque couple monte, on leur passe une chaîne qui croise leurs fers et qui tient à des chevilles à boucles fixées au pont : précaution absolument nécessaire pour prévenir les révoltes. [...] " Texte cité dans  La Révolution française et l'abolition de l'esclavage , EDHIS.
 
Amsterdam au XVIIème siècle
Aide pour compléter ce tableau La nature  : peinture, fresque, sculpture, architecture … Le genre  : scène religieuse, historique, de la vie quotidienne, paysage, portrait  L’organisation  : le mouvement du tableau La forme générale  : symétrie, ordre, désordre, … Les lignes  : courbes, droites … Les couleurs dominantes  : chaudes, froides, équilibrées Doc. 4 page 23 Doc. 3 page 22 Doc. 1 page 20  PAGE BAROQUE OU CLASSIQUE ? IMPRESSION GENERALE ? LES COULEURS ? LES LIGNES ? ORGANISATION FORME GENERALE GENRE NATURE ARTISTE DATE ŒUVRE
Aide pour compléter ce tableau La nature  : peinture, fresque,  sculpture, architecture … Le genre  : scène religieuse,  historique, de la vie  quotidienne, paysage, portrait  La forme générale  : symétrie,  ordre, désordre, … Les lignes  : courbes, droites … Les couleurs dominantes  : chaudes,  froides, équilibrées
 
Quelques grands savants européens

Contenu connexe

Similaire à Europe Au 18èMe 2007

La franc maconnerie et la révolution francaise [ maurice talmeyr republique s...
La franc maconnerie et la révolution francaise [ maurice talmeyr republique s...La franc maconnerie et la révolution francaise [ maurice talmeyr republique s...
La franc maconnerie et la révolution francaise [ maurice talmeyr republique s...
Andre Iridium
 
La Premiere RéPublique
La Premiere RéPubliqueLa Premiere RéPublique
La Premiere RéPublique
origene
 
Taine lettres d'un témoin de la révolution française (1796)
Taine lettres d'un témoin de la révolution française (1796)Taine lettres d'un témoin de la révolution française (1796)
Taine lettres d'un témoin de la révolution française (1796)
Andre Iridium
 
Toftgaard mazarinades
Toftgaard mazarinadesToftgaard mazarinades
Toftgaard mazarinades
Anders Toftgaard
 
Lille le musee des beaux arts - 1
Lille   le musee des beaux arts - 1Lille   le musee des beaux arts - 1
Lille le musee des beaux arts - 1
adam eva
 
Mémoires de Guerres
Mémoires de GuerresMémoires de Guerres
Mémoires de Guerres
La Drôme Le Département
 
TRAVAIL DE ANDREA GARCÍA TUDELA ET INÉS GARCÍA DEL MORAL (3 TRIM)
TRAVAIL DE ANDREA GARCÍA TUDELA ET INÉS GARCÍA DEL MORAL (3 TRIM)TRAVAIL DE ANDREA GARCÍA TUDELA ET INÉS GARCÍA DEL MORAL (3 TRIM)
TRAVAIL DE ANDREA GARCÍA TUDELA ET INÉS GARCÍA DEL MORAL (3 TRIM)
manusp14
 
La Guerre au Pays de Fouesnant - o
La Guerre au Pays de Fouesnant -  oLa Guerre au Pays de Fouesnant -  o
La Guerre au Pays de Fouesnant - o
Foenizella.com
 
Paris et la littérature Auteurs Classiques
Paris et la littérature Auteurs ClassiquesParis et la littérature Auteurs Classiques
Paris et la littérature Auteurs Classiques
FrancesForamontanos
 
Du nouveau sur le 'Romance mauresque' des 'Orientales'.pdf
Du nouveau sur le 'Romance mauresque' des 'Orientales'.pdfDu nouveau sur le 'Romance mauresque' des 'Orientales'.pdf
Du nouveau sur le 'Romance mauresque' des 'Orientales'.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
lire en vendée n° 36.pdf
lire en vendée n° 36.pdflire en vendée n° 36.pdf
lire en vendée n° 36.pdf
aperro85
 
Marivaux et son temps
Marivaux et son tempsMarivaux et son temps
Marivaux et son temps
DuretC
 
Sabine Deglise et al - Dictionnaire biographique de la Réunion. 1-Edition CLI...
Sabine Deglise et al - Dictionnaire biographique de la Réunion. 1-Edition CLI...Sabine Deglise et al - Dictionnaire biographique de la Réunion. 1-Edition CLI...
Sabine Deglise et al - Dictionnaire biographique de la Réunion. 1-Edition CLI...
CsarSobrinho
 
Les salons et l’Espagne. À propos de quelques querelles littéraires.pdf
Les salons et l’Espagne. À propos de quelques querelles littéraires.pdfLes salons et l’Espagne. À propos de quelques querelles littéraires.pdf
Les salons et l’Espagne. À propos de quelques querelles littéraires.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Universidad Complutense de Madrid
 
Diaporama sur l'ubaye, en août 1914
Diaporama sur l'ubaye, en août 1914Diaporama sur l'ubaye, en août 1914
Diaporama sur l'ubaye, en août 1914
Hubert Tassel
 
Questionnaire trivialpoursuit
Questionnaire trivialpoursuit Questionnaire trivialpoursuit
Questionnaire trivialpoursuit
MSblog
 
La Révolution française
La Révolution françaiseLa Révolution française
La Révolution française
origene
 

Similaire à Europe Au 18èMe 2007 (20)

La franc maconnerie et la révolution francaise [ maurice talmeyr republique s...
La franc maconnerie et la révolution francaise [ maurice talmeyr republique s...La franc maconnerie et la révolution francaise [ maurice talmeyr republique s...
La franc maconnerie et la révolution francaise [ maurice talmeyr republique s...
 
ALSACE
ALSACEALSACE
ALSACE
 
La Premiere RéPublique
La Premiere RéPubliqueLa Premiere RéPublique
La Premiere RéPublique
 
1connais tu l'Alsace
1connais tu l'Alsace1connais tu l'Alsace
1connais tu l'Alsace
 
Taine lettres d'un témoin de la révolution française (1796)
Taine lettres d'un témoin de la révolution française (1796)Taine lettres d'un témoin de la révolution française (1796)
Taine lettres d'un témoin de la révolution française (1796)
 
Toftgaard mazarinades
Toftgaard mazarinadesToftgaard mazarinades
Toftgaard mazarinades
 
Lille le musee des beaux arts - 1
Lille   le musee des beaux arts - 1Lille   le musee des beaux arts - 1
Lille le musee des beaux arts - 1
 
Mémoires de Guerres
Mémoires de GuerresMémoires de Guerres
Mémoires de Guerres
 
TRAVAIL DE ANDREA GARCÍA TUDELA ET INÉS GARCÍA DEL MORAL (3 TRIM)
TRAVAIL DE ANDREA GARCÍA TUDELA ET INÉS GARCÍA DEL MORAL (3 TRIM)TRAVAIL DE ANDREA GARCÍA TUDELA ET INÉS GARCÍA DEL MORAL (3 TRIM)
TRAVAIL DE ANDREA GARCÍA TUDELA ET INÉS GARCÍA DEL MORAL (3 TRIM)
 
La Guerre au Pays de Fouesnant - o
La Guerre au Pays de Fouesnant -  oLa Guerre au Pays de Fouesnant -  o
La Guerre au Pays de Fouesnant - o
 
Paris et la littérature Auteurs Classiques
Paris et la littérature Auteurs ClassiquesParis et la littérature Auteurs Classiques
Paris et la littérature Auteurs Classiques
 
Du nouveau sur le 'Romance mauresque' des 'Orientales'.pdf
Du nouveau sur le 'Romance mauresque' des 'Orientales'.pdfDu nouveau sur le 'Romance mauresque' des 'Orientales'.pdf
Du nouveau sur le 'Romance mauresque' des 'Orientales'.pdf
 
lire en vendée n° 36.pdf
lire en vendée n° 36.pdflire en vendée n° 36.pdf
lire en vendée n° 36.pdf
 
Marivaux et son temps
Marivaux et son tempsMarivaux et son temps
Marivaux et son temps
 
Sabine Deglise et al - Dictionnaire biographique de la Réunion. 1-Edition CLI...
Sabine Deglise et al - Dictionnaire biographique de la Réunion. 1-Edition CLI...Sabine Deglise et al - Dictionnaire biographique de la Réunion. 1-Edition CLI...
Sabine Deglise et al - Dictionnaire biographique de la Réunion. 1-Edition CLI...
 
Les salons et l’Espagne. À propos de quelques querelles littéraires.pdf
Les salons et l’Espagne. À propos de quelques querelles littéraires.pdfLes salons et l’Espagne. À propos de quelques querelles littéraires.pdf
Les salons et l’Espagne. À propos de quelques querelles littéraires.pdf
 
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
Les écrivains français du XVIIe siècle à l’école du Quichotte - Les nouvelles...
 
Diaporama sur l'ubaye, en août 1914
Diaporama sur l'ubaye, en août 1914Diaporama sur l'ubaye, en août 1914
Diaporama sur l'ubaye, en août 1914
 
Questionnaire trivialpoursuit
Questionnaire trivialpoursuit Questionnaire trivialpoursuit
Questionnaire trivialpoursuit
 
La Révolution française
La Révolution françaiseLa Révolution française
La Révolution française
 

Plus de origene

Fiche 5 h 001 2010
Fiche 5 h 001 2010Fiche 5 h 001 2010
Fiche 5 h 001 2010
origene
 
Se repérer sur la terre 2010
Se repérer sur la terre 2010Se repérer sur la terre 2010
Se repérer sur la terre 2010
origene
 
Fiche 934
Fiche 934Fiche 934
Fiche 934
origene
 
Fiche 933
Fiche 933Fiche 933
Fiche 933
origene
 
Fiche 932
Fiche 932Fiche 932
Fiche 932
origene
 
Fiche 931
Fiche 931Fiche 931
Fiche 931
origene
 
Fiche 930
Fiche 930Fiche 930
Fiche 930
origene
 
Fiche 926
Fiche 926Fiche 926
Fiche 926
origene
 
Fiche 925
Fiche 925Fiche 925
Fiche 925
origene
 
Fiche 924
Fiche 924Fiche 924
Fiche 924
origene
 
Fiche 923
Fiche 923Fiche 923
Fiche 923
origene
 
Fiche 927
Fiche 927Fiche 927
Fiche 927
origene
 
Fiche 5 G 006 2009
Fiche 5 G 006 2009Fiche 5 G 006 2009
Fiche 5 G 006 2009
origene
 
Fiche 919
Fiche 919Fiche 919
Fiche 919
origene
 
Fiche 918
Fiche 918Fiche 918
Fiche 918
origene
 
Fiche 920
Fiche 920Fiche 920
Fiche 920
origene
 
Fiche 910
Fiche 910Fiche 910
Fiche 910
origene
 
Fiche 918
Fiche 918Fiche 918
Fiche 918
origene
 
Fiche 919
Fiche 919Fiche 919
Fiche 919
origene
 
Fiche 913
Fiche 913Fiche 913
Fiche 913
origene
 

Plus de origene (20)

Fiche 5 h 001 2010
Fiche 5 h 001 2010Fiche 5 h 001 2010
Fiche 5 h 001 2010
 
Se repérer sur la terre 2010
Se repérer sur la terre 2010Se repérer sur la terre 2010
Se repérer sur la terre 2010
 
Fiche 934
Fiche 934Fiche 934
Fiche 934
 
Fiche 933
Fiche 933Fiche 933
Fiche 933
 
Fiche 932
Fiche 932Fiche 932
Fiche 932
 
Fiche 931
Fiche 931Fiche 931
Fiche 931
 
Fiche 930
Fiche 930Fiche 930
Fiche 930
 
Fiche 926
Fiche 926Fiche 926
Fiche 926
 
Fiche 925
Fiche 925Fiche 925
Fiche 925
 
Fiche 924
Fiche 924Fiche 924
Fiche 924
 
Fiche 923
Fiche 923Fiche 923
Fiche 923
 
Fiche 927
Fiche 927Fiche 927
Fiche 927
 
Fiche 5 G 006 2009
Fiche 5 G 006 2009Fiche 5 G 006 2009
Fiche 5 G 006 2009
 
Fiche 919
Fiche 919Fiche 919
Fiche 919
 
Fiche 918
Fiche 918Fiche 918
Fiche 918
 
Fiche 920
Fiche 920Fiche 920
Fiche 920
 
Fiche 910
Fiche 910Fiche 910
Fiche 910
 
Fiche 918
Fiche 918Fiche 918
Fiche 918
 
Fiche 919
Fiche 919Fiche 919
Fiche 919
 
Fiche 913
Fiche 913Fiche 913
Fiche 913
 

Europe Au 18èMe 2007

  • 1. L’EUROPE DES MONARCHIES
  • 2. I / Une Europe dominée par des conflits incessants.
  • 4.  
  • 6. Voici parmi des milliers d’autres, une fiche de famille reconstituée. Cette famille vivait au XVIIIème siècle dans une petite paroisse rurale de l’Ouest de la France, peuplée en partie d’agriculteurs, en partie de tisserands, la Chapelle-du-Genêt, près de la petite ville de Beaupréau en Anjou. François Brunetière, 29 ans, tisserand de cette paroisse, veuf de Marie Minault (décédée le 4 décembre 1758), fils de défunt Jean Brunetière, tisserand, et de défunte Jeanne Grasset ; Marguerite Morinière, 26 ans, de Saint-Martin de Beaupréau, fille de défunt Joseph Morinière, tisserand, et de défunte Anne Mary, mariés le 27 novembre 1759 (ni l’un ni l’autre ne signe l’acte). François, né le 28 janvier 1761, décédé le 23 février 1761, Joseph, né le 31 mars 1762 (encore vivant en 1800), François, né le 30 mars 1764 (encore vivant en 1800), Marie-Marguerite, née le 22 mars 1768, décédée le 13 février 1791, Anonyme, né le 21 mai 1770, décédé le 21 mai 1770, Renée, née le 11 mai 1772, décédée le 28 octobre 1773. François Brunetière meurt le 27 octobre 1784. Marguerite Morinière meurt le 11 octobre 1788.
  • 7. Jean Brunetière Jeanne Grasset François Brunetière 54 ans Joseph Morinière Anne Mary Marguerite Morinière 55 ans Marie Minault François 1 mois Joseph >38 ans François > 36 ans Marie- Marguerite 23 ans Anonyme Mort né Renée 1 an
  • 8. le taux de natalité au XVIIIème s. le taux de mortalité au XVIIIème s. l’espérance de vie au XVIIIème s. le mariage au XVIIIème s.
  • 9. Les années terribles du Roi Soleil Depuis l’automne 1691, la France subit un dérèglement des températures et des précipitations. A Paris, il a gelé 15 jours en novembre, 19 jours en décembre, 27 jours en janvier, 18 jours en février 1692. Résultat : les céréales poussent mal et avec retard. (…) Les récoltes sont maigres, catastrophiques même dans certaines provinces (Anjou). En Touraine, les blés sont « brouis (rouillés) par les pluies continuelles de l’été et les froidures ». Un hiver 1692 – 1693 à peu près normal Un mois de mai singulièrement humide et froid : 19 jours de pluie à Paris et une température inférieure de 2.1°C en moyenne dans la capitale Comme en 1692, les blés souffrent. Ils germent en août, alors que la chaleur est subitement devenu intense. Mais le retour des fortes pluies en septembre, les fait définitivement pourrir. L’hiver 1693 – 1694 se singularise par sa sécheresse et sa rigueur : il fait – 13°C à Paris le 24 janvier 1694. Ce froid intense est suivi d’une période sans précipitation. En 6 mois, da janvier à juin 1694, il ne tombe que 94 mm de pluie sur la capitale contre 252 mm et 303 mm en 1692 et 1693. Les conséquences démographiques de ces deux années de « stérilité » comme on dit à l’époque, ont été dramatiques. Les pertes humaines provoquées par la faim, la maladie et les épidémies (typhoïde, scorbut, ergotisme…) ont été chiffrées à partir des registres paroissiaux. Marcel Lachiver décompte 2 836 000 habitants disparus en deux ans , soit 1.3 million de plus qu’au cours de deux années « moyennes » dans une France qui regroupe alors environ 20 millions d’âmes. Le curé du village d’Ezy (Normandie) note dans son registre paroissial : « Cette gelée fut si forte que les chênes de cinquante ans fendaient par le milieu du tronc en deux ou trois. (…) Les volailles tombaient mortes dans leurs poulaillers, les bêtes dans leurs tanières et les hommes avaient bien de la peine à se réchauffer, surtout la nuit. (…) Pour dire une messe basse, il fallait deux réchauds, un proche du calice, et l’autre des burettes ; de l’eau bien chaude pour faire l’eau bénite. » Ce « grand hiver » affecte particulièrement la France du Nord, mais aussi le Sud-Ouest. Un autre hiver fut très rigoureux qui affaiblit davantage encore la population. La princesse Palatine, femme de Monsieur, le frère du roi, explique dans une lettre datée du 3 mars 1709 : « Hier, on m’a conté une lamentable histoire d’une pauvre femme qui, au marché, vola un pain dans une boulangerie. Le boulanger lui courut après, elle se mit à pleurer et dit : « Si l’on savait ma misère, on ne me reprendrait pas ce pain ; j’ai trois petits enfants tout nus, sans feu ni pain ; ils crient pour en avoir, je n’ai plus pu l’endurer, voilà pourquoi je l’ai pris. » Le commissaire devant lequel on l’avait menée lui répondit : « Faites bien attention à ce que vous dites car je vais vous accompagner chez vous. » « Et il y alla. En entrant dans la chambre, il vit trois petits enfants tout nus, assis dans un coin, s’enveloppant de vieilles loques ; ils tremblaient de froid, comme on tremble quand on a la fièvre. Il demanda à l’aîné : Où est votre père ? _ Derrière la porte » dit l’enfant. Le commissaire voulut voir ce que l’homme faisait derrière. De désespoir, il s’était pendu … »
  • 10. Céréales de printemps (orge, avoine) Blé de printemps (froment, seigle) jachère Première année Deuxième année Troisième année
  • 11. L’agriculture au temps de la jachère Peu de pâturages Peu de bétail Peu de fumier Jachère nécessaire Rendements faibles Tous les champs en céréales
  • 12. Cultures fourragères pour le bétail (luzerne, trèfle, betterave) Plus de bétail Plus de fumier Jachère inutile Augmentation des rendements Les nouvelles pratiques agricoles au XVIII ème siècle
  • 13. Une famille paysanne au XVIIe siècle (Tableau de Louis Le Nain,1641, musée du Louvre, Paris)
  • 14. Le travail artisanal (peinture de Cornelis Decker, XVIIe siècle)
  • 15. Les débuts de l’industrie en Europe du Nord au XVIIe siècle (Gravure d’Heinrich Gross, Bibliothèque des Arts Décoratifs, Paris.)
  • 16. Vue de l'intérieur du port de Marseille (peinture de Claude Joseph Vernet, détail, 1754, musée de la Marine, Paris)
  • 17. Le port de Londres sur la Tamise (gravure du XVIIIe siècle)
  • 18. Tapisserie confectionnée dans la manufacture des gobelins
  • 19. Tapisserie Le Roi Soleil Tapisserie des Gobelins d'après un carton de Frans Van der Meulen: elle représente Louis XIV en compagnie du Prince de Condé et du Marquis de Crequy. La cavalerie française traverse le canal de Bruge avant de vaincre les Espagnols (1667).                                           
  • 20.  
  • 21.  
  • 22.  
  • 23. La description d'un navire négrier à la fin de l’époque moderne Il s'agit d'une brochure anonyme publiée à Paris en 1789 et fondée sur l'observation d'un navire anglais qui, destiné à transporter 482 esclaves, en transporte en réalité 609: " On doit naturellement s'attendre, en voyant entasser de cette manière un si grand nombre de nos semblables, [...] qu'un grand nombre de ces malheureux doivent tomber malades et périr. En effet, la mort fait quelquefois parmi eux des ravages horribles ; on estime que cela va à un cinquième ou vingt sur cent. Les esclaves, soit malades ou en bonne santé, n'ont jamais d'autre lit que les planches et ils sont souvent tout meurtris par le frottement et les chocs qu'occasionne le mouvement du navire, ainsi que par leurs chaînes ; et il arrive quelquefois que la chair de leurs épaules, de leurs coudes et de leurs hanches est toute emportée. [...] Les femmes et les enfants ne sont point enchaînés ; mais les hommes le sont toujours deux à deux. [...] On les fait monter tous les jours sur le pont de dessus, vers huit heures, et à mesure que chaque couple monte, on leur passe une chaîne qui croise leurs fers et qui tient à des chevilles à boucles fixées au pont : précaution absolument nécessaire pour prévenir les révoltes. [...] " Texte cité dans La Révolution française et l'abolition de l'esclavage , EDHIS.
  • 24.  
  • 26. Aide pour compléter ce tableau La nature  : peinture, fresque, sculpture, architecture … Le genre  : scène religieuse, historique, de la vie quotidienne, paysage, portrait L’organisation : le mouvement du tableau La forme générale  : symétrie, ordre, désordre, … Les lignes  : courbes, droites … Les couleurs dominantes  : chaudes, froides, équilibrées Doc. 4 page 23 Doc. 3 page 22 Doc. 1 page 20 PAGE BAROQUE OU CLASSIQUE ? IMPRESSION GENERALE ? LES COULEURS ? LES LIGNES ? ORGANISATION FORME GENERALE GENRE NATURE ARTISTE DATE ŒUVRE
  • 27. Aide pour compléter ce tableau La nature  : peinture, fresque, sculpture, architecture … Le genre  : scène religieuse, historique, de la vie quotidienne, paysage, portrait La forme générale  : symétrie, ordre, désordre, … Les lignes  : courbes, droites … Les couleurs dominantes  : chaudes, froides, équilibrées
  • 28.