SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  24
3 / Les inégalités de développement dans le monde. 3 / 1  le concept de développement. Rappel dans la fiche ….. : l’idh 3 / 2 Les relations Nord-Sud. 25
3 / 2 Les relations Nord-Sud.
3 / 3 La décolonisation. 3 / 3 / 1 Les grandes phases de la décolonisation. 3 / 3 / 1 / 1 l’après-guerre
[object Object],[object Object],[object Object],Cette situation mondiale trouve une partie de ses causes dans l’histoire du XIX ème  et du XX ème  siècle, à savoir la colonisation puis la décolonisation d’une grande partie du monde par une petite partie du monde 3 / 2 Les relations Nord-Sud.
3 / 3 LA DÉCOLONISATION. 3 / 3 / 1 LES GRANDES PHASES DE LA DÉCOLONISATION. 3 / 3 / 1 / 1 L’APRÈS-GUERRE
Depuis plus d’un an, j’exprime l’opinion que l’Indochine ne devrait pas retomber sous la domination de la France, mais qu’elle devrait être mise sous la tutelle d’une commission internationale. (…) Il y a cent ans que la France saigne ce pays. Le peuple d’Indochine mérite un sort plus enviable. F. Roosevelt, 1945. La crise du système colonial se manifeste par le puissant essor de la liberté et de l’indépendance de toutes les nations, un adversaire de l’oppression nationale et de l’exploitation coloniale sous toutes ses formes. A. Jdanov, septembre 1947. Bloc  capitaliste Bloc   communiste 3 / 3 / 1 / 1 l’après-guerre Ils désirent tous les deux une décolonisation, mais pour des raisons souvent différentes.
Le général de Gaulle organise la conférence de Brazzaville sur le sujet de l’avenir des empires coloniaux. Les fins de l’œuvre de civilisation accomplie par la France dans les colonies écartent toute idée d’autonomie, toute possibilité d’évolution hors du bloc français de l’empire ; la constitution éventuelle, même lointaine, de self-governement dans les colonies est à écarter. Extrait de l’acte final à la conférence de Brazzaville (février 1944). 3 / 3 / 1 / 1 l’après-guerre "Plus ça change..." - Governor-General Félix Eboué and General de Gaulle at the Brazzaville Conference, February 1944
3 / 3 / 1 / 2 La conférence de Bandung (22 avril 1955)
3 / 3 / 1 / 2 La conférence de Bandung (22 avril 1955) Résolution finale de la conférence de Bandung La conférence déclare approuver entièrement les principes fondamentaux des droits de l’homme, tels qu’ils sont définis dans la Charte de l’ONU, et appuyer entièrement le principe du droit des peuples et des nations à disposer d’eux-mêmes tel qu’il est défini dans la Charte. La conférence est d’accord :  - pour déclarer que le colonialisme sous toutes ses formes est un mal auquel il doit être rapidement mis fin ; -    pour affirmer que la soumission des peuples au joug étranger et à l’exploitation étrangère constitue une violation des droits fondamentaux de l’homme, est contraire à la Charte des Nations unies et est un obstacle à la consolidation de la paix mondiale ; - pour affirmer son soutien à la cause de la liberté et de l’indépendance de tels peuples. -          
3 / 3 / 1 / 2 La conférence de Bandung (22 avril 1955)
[object Object],[object Object],[object Object],3 / 3 / 1 / 3 La naissance du Tiers monde
3 / 3 / 2  Les grands mouvements d’indépendance coloniale. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde
3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde « Le spectacle imprévu de rangées innombrables d’hommes et de femmes mourant simplement plutôt que de se plier à l’agresseur doit finir par le toucher, ainsi que son armée. D’un point de vue pratique, les pertes en hommes ne seraient probablement pas supérieures à ce qu’elles seraient dans le cas d’une résistance armée ; il n’y aurait aucune dépense en armes et fortifications. La formation non violente reçue par les gens améliorera considérablement le moral. Ces hommes et ces femmes auront fait preuve d’un courage nettement supérieur à celui de la guerre armée. (…) le courage consiste à mourir, pas à tuer. » Gandhi, Résistance non violente, Buchet chastel, 1940.
 
3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde INDE PAKISTAN
3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde Les troubles après l’indépendance A leur naissance, l’Inde et le Pakistan étaient deux frères siamois soudés l’un à l’autre par une tumeur maligne, le Pendjab. (…) Son découpage avait laissé 5 millions de Sikhs et d’Hindous dans la moitié pakistanaise du Pendjab et 5 millions de Musulmans dans la moitié indienne. Intoxiquées par les promesses de Jinnah et des leaders de la Ligue musulmane, les masses musulmanes exploitées avaient fini par se convaincre qu’au Pakistan, « Pays des Purs », usuriers hindous, commerçants et impitoyables grands propriétaires sikhs auraient disparu. Or ils étaient toujours là. Ils occupaient leurs fermes et leurs boutiques, exigeaient le paiement de leurs intérêts et de leurs loyers. (…) Au même moment, dans la partie devenue indienne, les Sikhs se préparaient à chasser tous les Musulmans qui vivaient dans la zone afin d’installer à leur place leurs frères fuyant le territoire pakistanais. Il était donc inévitable que tous – Hindous, Sikhs et Musulmans – s’affrontent avec une égale furie exterminatrice. Les peuples industrialisés s’étaient entre-tués à coups d’explosions atomiques, de V1, d’obus au phosphore, de lance-flammes et de gaz asphyxiants. Les peuples du Pendjab se massacrèrent avec des épieux en bambou, des couteaux, des sabres, des matraques, des marteaux, des pavés et des crochets en forme de dents de tigre. Epouvantés par la frénésie qu’ils avaient inconsciemment déchaînée, leurs dirigeants essayèrent désespérément de les faire revenir à la raison. En vain : l’Inde était devenue folle. D. Lapierre et L. Collins, Cette nuit, la liberté, 1963.
3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde
 
Train de réfugiés lors de la partition: déplacements de population, émeutes et massacres ont provoqué un million de morts 3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde
3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde Bilan de la démocratie indienne vers 1960. "Il est incontestable, à la fin des années 50, que l'Inde a réussi son indépendance. Les formidables menaces qui pesaient sur la survie et l'unité du pays, afflux des réfugiés, guerre frontalière, marasme économique, morcellement politique, ont été levées. Le pays s'est donné un corps d'institutions, une politique de développement, une personnalité internationale... L'Inde est un des rares pays du Tiers Monde où fonctionne un véritable système démocratique. Contrairement à bien des pronostics, cette démocratie a survécu à la mort de son fondateur, Nehru, et ne semble menacée, dix ans plus tard, ni par une révolution ni par un coup d'Etat... Pour beaucoup, l'expérience indienne fait contrepoids à l'expérience chinoise, et son issue, réussite ou échec, aura valeur exemplaire." J. Pouchepadass,  L'Inde au XXe siècle , p. 180, PUF, 1975.
Les troubles après l’indépendance A leur naissance, l’Inde et le Pakistan étaient deux frères siamois soudés l’un à l’autre par une tumeur maligne, le Pendjab. (…) Son découpage avait laissé 5 millions de Sikhs et d’Hindous dans la moitié pakistanaise du Pendjab et 5 millions de Musulmans dans la moitié indienne. Intoxiquées par les promesses de Jinnah et des leaders de la Ligue musulmane, les masses musulmanes exploitées avaient fini par se convaincre qu’au Pakistan, « Pays des Purs », usuriers hindous, commerçants et impitoyables grands propriétaires sikhs auraient disparu. Or ils étaient toujours là. Ils occupaient leurs fermes et leurs boutiques, exigeaient le paiement de leurs intérêts et de leurs loyers. (…) Au même moment, dans la partie devenue indienne, les Sikhs se préparaient à chasser tous les Musulmans qui vivaient dans la zone afin d’installer à leur place leurs frères fuyant le territoire pakistanais. Il était donc inévitable que tous – Hindous, Sikhs et Musulmans – s’affrontent avec une égale furie exterminatrice. Les peuples industrialisés s’étaient entre-tués à coups d’explosions atomiques, de V1, d’obus au phosphore, de lance-flammes et de gaz asphyxiants. Les peuples du Pendjab se massacrèrent avec des épieux en bambou, des couteaux, des sabres, des matraques, des marteaux, des pavés et des crochets en forme de dents de tigre. Epouvantés par la frénésie qu’ils avaient inconsciemment déchaînée, leurs dirigeants essayèrent désespérément de les faire revenir à la raison. En vain : l’Inde était devenue folle. D. Lapierre et L. Collins, Cette nuit, la liberté, 1963. 3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde
Muhammad Ali Jinnah   1876-1948 3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde
Bilan de la démocratie indienne vers 1960. "Il est incontestable, à la fin des années 50, que l'Inde a réussi son indépendance. Les formidables menaces qui pesaient sur la survie et l'unité du pays, afflux des réfugiés, guerre frontalière, marasme économique, morcellement politique, ont été levées. Le pays s'est donné un corps d'institutions, une politique de développement, une personnalité internationale... L'Inde est un des rares pays du Tiers Monde où fonctionne un véritable système démocratique. Contrairement à bien des pronostics, cette démocratie a survécu à la mort de son fondateur, Nehru, et ne semble menacée, dix ans plus tard, ni par une révolution ni par un coup d'Etat... Pour beaucoup, l'expérience indienne fait contrepoids à l'expérience chinoise, et son issue, réussite ou échec, aura valeur exemplaire." J. Pouchepadass,  L'Inde au XXe siècle , p. 180, PUF, 1975.   3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde
3 / 3 / 2 / 1  L’indépendance de l’Inde Nehru et Gandhi en 1946 à Bombay.

Contenu connexe

Similaire à Fiche 924

La Presse Nouvelle Magazine 293 fevrier_2012
La Presse Nouvelle Magazine 293  fevrier_2012La Presse Nouvelle Magazine 293  fevrier_2012
La Presse Nouvelle Magazine 293 fevrier_2012
Tikoun38
 
Lidentité en question a travers l'histoire
Lidentité en question a travers l'histoireLidentité en question a travers l'histoire
Lidentité en question a travers l'histoire
JoseCotes7
 
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
jmdbt
 
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
Faga1939
 
Arcand adrien du communisme au mondialisme clan9 bibliothèque dissidence na...
Arcand adrien   du communisme au mondialisme clan9 bibliothèque dissidence na...Arcand adrien   du communisme au mondialisme clan9 bibliothèque dissidence na...
Arcand adrien du communisme au mondialisme clan9 bibliothèque dissidence na...
freemens
 

Similaire à Fiche 924 (20)

Le fascisme italien blog
Le fascisme italien blogLe fascisme italien blog
Le fascisme italien blog
 
La Presse Nouvelle Magazine 223 fevrier 2005
La Presse Nouvelle Magazine 223 fevrier 2005La Presse Nouvelle Magazine 223 fevrier 2005
La Presse Nouvelle Magazine 223 fevrier 2005
 
La Presse Nouvelle Magazine 293 fevrier_2012
La Presse Nouvelle Magazine 293  fevrier_2012La Presse Nouvelle Magazine 293  fevrier_2012
La Presse Nouvelle Magazine 293 fevrier_2012
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
Lidentité en question a travers l'histoire
Lidentité en question a travers l'histoireLidentité en question a travers l'histoire
Lidentité en question a travers l'histoire
 
L echo 170912
L echo 170912L echo 170912
L echo 170912
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
 
Le Congo, pourra-t-il exporter la paix au Rwanda
Le Congo, pourra-t-il exporter la paix au RwandaLe Congo, pourra-t-il exporter la paix au Rwanda
Le Congo, pourra-t-il exporter la paix au Rwanda
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
 
Armes nucléaires. — 04. Date et figures de la résistance à l’arme nucléaire ...
Armes nucléaires. — 04. Date et figures de la résistance  à l’arme nucléaire ...Armes nucléaires. — 04. Date et figures de la résistance  à l’arme nucléaire ...
Armes nucléaires. — 04. Date et figures de la résistance à l’arme nucléaire ...
 
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
 
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
COMMENT FAIRE LA PREVALENCE DES VALEURS DE LA CIVILISATION SUR LA BARBARIE DA...
 
Oute 011 0009
Oute 011 0009Oute 011 0009
Oute 011 0009
 
N59
N59N59
N59
 
Soutien syrie programme
Soutien syrie programmeSoutien syrie programme
Soutien syrie programme
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialismeMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
 
Arcand adrien du communisme au mondialisme clan9 bibliothèque dissidence na...
Arcand adrien   du communisme au mondialisme clan9 bibliothèque dissidence na...Arcand adrien   du communisme au mondialisme clan9 bibliothèque dissidence na...
Arcand adrien du communisme au mondialisme clan9 bibliothèque dissidence na...
 
Shadowvoices, présentation du monde d'AmnesYa 4k51
Shadowvoices, présentation du monde d'AmnesYa 4k51Shadowvoices, présentation du monde d'AmnesYa 4k51
Shadowvoices, présentation du monde d'AmnesYa 4k51
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. IntroductionMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 01. Introduction
 

Plus de origene

Fiche 5 h 001 2010
Fiche 5 h 001 2010Fiche 5 h 001 2010
Fiche 5 h 001 2010
origene
 
Se repérer sur la terre 2010
Se repérer sur la terre 2010Se repérer sur la terre 2010
Se repérer sur la terre 2010
origene
 
Fiche 934
Fiche 934Fiche 934
Fiche 934
origene
 
Fiche 933
Fiche 933Fiche 933
Fiche 933
origene
 
Fiche 932
Fiche 932Fiche 932
Fiche 932
origene
 
Fiche 931
Fiche 931Fiche 931
Fiche 931
origene
 
Fiche 930
Fiche 930Fiche 930
Fiche 930
origene
 
Fiche 926
Fiche 926Fiche 926
Fiche 926
origene
 
Fiche 925
Fiche 925Fiche 925
Fiche 925
origene
 
Fiche 923
Fiche 923Fiche 923
Fiche 923
origene
 
Fiche 927
Fiche 927Fiche 927
Fiche 927
origene
 
Fiche 5 G 006 2009
Fiche 5 G 006 2009Fiche 5 G 006 2009
Fiche 5 G 006 2009
origene
 
Fiche 919
Fiche 919Fiche 919
Fiche 919
origene
 
Fiche 918
Fiche 918Fiche 918
Fiche 918
origene
 
Fiche 920
Fiche 920Fiche 920
Fiche 920
origene
 
Fiche 910
Fiche 910Fiche 910
Fiche 910
origene
 
Fiche 918
Fiche 918Fiche 918
Fiche 918
origene
 
Fiche 919
Fiche 919Fiche 919
Fiche 919
origene
 
Fiche 913
Fiche 913Fiche 913
Fiche 913
origene
 
Fiche 911
Fiche 911Fiche 911
Fiche 911
origene
 

Plus de origene (20)

Fiche 5 h 001 2010
Fiche 5 h 001 2010Fiche 5 h 001 2010
Fiche 5 h 001 2010
 
Se repérer sur la terre 2010
Se repérer sur la terre 2010Se repérer sur la terre 2010
Se repérer sur la terre 2010
 
Fiche 934
Fiche 934Fiche 934
Fiche 934
 
Fiche 933
Fiche 933Fiche 933
Fiche 933
 
Fiche 932
Fiche 932Fiche 932
Fiche 932
 
Fiche 931
Fiche 931Fiche 931
Fiche 931
 
Fiche 930
Fiche 930Fiche 930
Fiche 930
 
Fiche 926
Fiche 926Fiche 926
Fiche 926
 
Fiche 925
Fiche 925Fiche 925
Fiche 925
 
Fiche 923
Fiche 923Fiche 923
Fiche 923
 
Fiche 927
Fiche 927Fiche 927
Fiche 927
 
Fiche 5 G 006 2009
Fiche 5 G 006 2009Fiche 5 G 006 2009
Fiche 5 G 006 2009
 
Fiche 919
Fiche 919Fiche 919
Fiche 919
 
Fiche 918
Fiche 918Fiche 918
Fiche 918
 
Fiche 920
Fiche 920Fiche 920
Fiche 920
 
Fiche 910
Fiche 910Fiche 910
Fiche 910
 
Fiche 918
Fiche 918Fiche 918
Fiche 918
 
Fiche 919
Fiche 919Fiche 919
Fiche 919
 
Fiche 913
Fiche 913Fiche 913
Fiche 913
 
Fiche 911
Fiche 911Fiche 911
Fiche 911
 

Fiche 924

  • 1. 3 / Les inégalités de développement dans le monde. 3 / 1 le concept de développement. Rappel dans la fiche ….. : l’idh 3 / 2 Les relations Nord-Sud. 25
  • 2. 3 / 2 Les relations Nord-Sud.
  • 3. 3 / 3 La décolonisation. 3 / 3 / 1 Les grandes phases de la décolonisation. 3 / 3 / 1 / 1 l’après-guerre
  • 4.
  • 5. 3 / 3 LA DÉCOLONISATION. 3 / 3 / 1 LES GRANDES PHASES DE LA DÉCOLONISATION. 3 / 3 / 1 / 1 L’APRÈS-GUERRE
  • 6. Depuis plus d’un an, j’exprime l’opinion que l’Indochine ne devrait pas retomber sous la domination de la France, mais qu’elle devrait être mise sous la tutelle d’une commission internationale. (…) Il y a cent ans que la France saigne ce pays. Le peuple d’Indochine mérite un sort plus enviable. F. Roosevelt, 1945. La crise du système colonial se manifeste par le puissant essor de la liberté et de l’indépendance de toutes les nations, un adversaire de l’oppression nationale et de l’exploitation coloniale sous toutes ses formes. A. Jdanov, septembre 1947. Bloc capitaliste Bloc communiste 3 / 3 / 1 / 1 l’après-guerre Ils désirent tous les deux une décolonisation, mais pour des raisons souvent différentes.
  • 7. Le général de Gaulle organise la conférence de Brazzaville sur le sujet de l’avenir des empires coloniaux. Les fins de l’œuvre de civilisation accomplie par la France dans les colonies écartent toute idée d’autonomie, toute possibilité d’évolution hors du bloc français de l’empire ; la constitution éventuelle, même lointaine, de self-governement dans les colonies est à écarter. Extrait de l’acte final à la conférence de Brazzaville (février 1944). 3 / 3 / 1 / 1 l’après-guerre "Plus ça change..." - Governor-General Félix Eboué and General de Gaulle at the Brazzaville Conference, February 1944
  • 8. 3 / 3 / 1 / 2 La conférence de Bandung (22 avril 1955)
  • 9. 3 / 3 / 1 / 2 La conférence de Bandung (22 avril 1955) Résolution finale de la conférence de Bandung La conférence déclare approuver entièrement les principes fondamentaux des droits de l’homme, tels qu’ils sont définis dans la Charte de l’ONU, et appuyer entièrement le principe du droit des peuples et des nations à disposer d’eux-mêmes tel qu’il est défini dans la Charte. La conférence est d’accord : - pour déclarer que le colonialisme sous toutes ses formes est un mal auquel il doit être rapidement mis fin ; -   pour affirmer que la soumission des peuples au joug étranger et à l’exploitation étrangère constitue une violation des droits fondamentaux de l’homme, est contraire à la Charte des Nations unies et est un obstacle à la consolidation de la paix mondiale ; - pour affirmer son soutien à la cause de la liberté et de l’indépendance de tels peuples. -          
  • 10. 3 / 3 / 1 / 2 La conférence de Bandung (22 avril 1955)
  • 11.
  • 12. 3 / 3 / 2 Les grands mouvements d’indépendance coloniale. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde
  • 13. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde « Le spectacle imprévu de rangées innombrables d’hommes et de femmes mourant simplement plutôt que de se plier à l’agresseur doit finir par le toucher, ainsi que son armée. D’un point de vue pratique, les pertes en hommes ne seraient probablement pas supérieures à ce qu’elles seraient dans le cas d’une résistance armée ; il n’y aurait aucune dépense en armes et fortifications. La formation non violente reçue par les gens améliorera considérablement le moral. Ces hommes et ces femmes auront fait preuve d’un courage nettement supérieur à celui de la guerre armée. (…) le courage consiste à mourir, pas à tuer. » Gandhi, Résistance non violente, Buchet chastel, 1940.
  • 14.  
  • 15. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde INDE PAKISTAN
  • 16. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde Les troubles après l’indépendance A leur naissance, l’Inde et le Pakistan étaient deux frères siamois soudés l’un à l’autre par une tumeur maligne, le Pendjab. (…) Son découpage avait laissé 5 millions de Sikhs et d’Hindous dans la moitié pakistanaise du Pendjab et 5 millions de Musulmans dans la moitié indienne. Intoxiquées par les promesses de Jinnah et des leaders de la Ligue musulmane, les masses musulmanes exploitées avaient fini par se convaincre qu’au Pakistan, « Pays des Purs », usuriers hindous, commerçants et impitoyables grands propriétaires sikhs auraient disparu. Or ils étaient toujours là. Ils occupaient leurs fermes et leurs boutiques, exigeaient le paiement de leurs intérêts et de leurs loyers. (…) Au même moment, dans la partie devenue indienne, les Sikhs se préparaient à chasser tous les Musulmans qui vivaient dans la zone afin d’installer à leur place leurs frères fuyant le territoire pakistanais. Il était donc inévitable que tous – Hindous, Sikhs et Musulmans – s’affrontent avec une égale furie exterminatrice. Les peuples industrialisés s’étaient entre-tués à coups d’explosions atomiques, de V1, d’obus au phosphore, de lance-flammes et de gaz asphyxiants. Les peuples du Pendjab se massacrèrent avec des épieux en bambou, des couteaux, des sabres, des matraques, des marteaux, des pavés et des crochets en forme de dents de tigre. Epouvantés par la frénésie qu’ils avaient inconsciemment déchaînée, leurs dirigeants essayèrent désespérément de les faire revenir à la raison. En vain : l’Inde était devenue folle. D. Lapierre et L. Collins, Cette nuit, la liberté, 1963.
  • 17. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde
  • 18.  
  • 19. Train de réfugiés lors de la partition: déplacements de population, émeutes et massacres ont provoqué un million de morts 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde
  • 20. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde Bilan de la démocratie indienne vers 1960. "Il est incontestable, à la fin des années 50, que l'Inde a réussi son indépendance. Les formidables menaces qui pesaient sur la survie et l'unité du pays, afflux des réfugiés, guerre frontalière, marasme économique, morcellement politique, ont été levées. Le pays s'est donné un corps d'institutions, une politique de développement, une personnalité internationale... L'Inde est un des rares pays du Tiers Monde où fonctionne un véritable système démocratique. Contrairement à bien des pronostics, cette démocratie a survécu à la mort de son fondateur, Nehru, et ne semble menacée, dix ans plus tard, ni par une révolution ni par un coup d'Etat... Pour beaucoup, l'expérience indienne fait contrepoids à l'expérience chinoise, et son issue, réussite ou échec, aura valeur exemplaire." J. Pouchepadass, L'Inde au XXe siècle , p. 180, PUF, 1975.
  • 21. Les troubles après l’indépendance A leur naissance, l’Inde et le Pakistan étaient deux frères siamois soudés l’un à l’autre par une tumeur maligne, le Pendjab. (…) Son découpage avait laissé 5 millions de Sikhs et d’Hindous dans la moitié pakistanaise du Pendjab et 5 millions de Musulmans dans la moitié indienne. Intoxiquées par les promesses de Jinnah et des leaders de la Ligue musulmane, les masses musulmanes exploitées avaient fini par se convaincre qu’au Pakistan, « Pays des Purs », usuriers hindous, commerçants et impitoyables grands propriétaires sikhs auraient disparu. Or ils étaient toujours là. Ils occupaient leurs fermes et leurs boutiques, exigeaient le paiement de leurs intérêts et de leurs loyers. (…) Au même moment, dans la partie devenue indienne, les Sikhs se préparaient à chasser tous les Musulmans qui vivaient dans la zone afin d’installer à leur place leurs frères fuyant le territoire pakistanais. Il était donc inévitable que tous – Hindous, Sikhs et Musulmans – s’affrontent avec une égale furie exterminatrice. Les peuples industrialisés s’étaient entre-tués à coups d’explosions atomiques, de V1, d’obus au phosphore, de lance-flammes et de gaz asphyxiants. Les peuples du Pendjab se massacrèrent avec des épieux en bambou, des couteaux, des sabres, des matraques, des marteaux, des pavés et des crochets en forme de dents de tigre. Epouvantés par la frénésie qu’ils avaient inconsciemment déchaînée, leurs dirigeants essayèrent désespérément de les faire revenir à la raison. En vain : l’Inde était devenue folle. D. Lapierre et L. Collins, Cette nuit, la liberté, 1963. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde
  • 22. Muhammad Ali Jinnah 1876-1948 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde
  • 23. Bilan de la démocratie indienne vers 1960. "Il est incontestable, à la fin des années 50, que l'Inde a réussi son indépendance. Les formidables menaces qui pesaient sur la survie et l'unité du pays, afflux des réfugiés, guerre frontalière, marasme économique, morcellement politique, ont été levées. Le pays s'est donné un corps d'institutions, une politique de développement, une personnalité internationale... L'Inde est un des rares pays du Tiers Monde où fonctionne un véritable système démocratique. Contrairement à bien des pronostics, cette démocratie a survécu à la mort de son fondateur, Nehru, et ne semble menacée, dix ans plus tard, ni par une révolution ni par un coup d'Etat... Pour beaucoup, l'expérience indienne fait contrepoids à l'expérience chinoise, et son issue, réussite ou échec, aura valeur exemplaire." J. Pouchepadass, L'Inde au XXe siècle , p. 180, PUF, 1975. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde
  • 24. 3 / 3 / 2 / 1 L’indépendance de l’Inde Nehru et Gandhi en 1946 à Bombay.