SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
NTABAZA NDAGE VIANNEY
Cours d’Informatique
Promotion : DEA
Faculté : Sciences Pharmaceutiques
Université de Lubumbashi
Pr Ilunga Mutombo
Année académique : 2013-2014
Travaux pratiques No : 1
Date : 14 janvier 2014

La vente du médicament dans le contexte Lushois
Introduction
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que est médicament toute
substance utilisée pour guérir ou soigner une maladie ; ou toute substance utilisée pour
diagnostiquer une maladie, pour restaurer ou corriger une fonction de l’organisme. Et cette
organisation donne les normes de la vente de ces différentes substances.

Développement
A Lubumbashi par contre, la vente du médicament est loin d’être modèle. Le
médicament n’est peut être dispensé que par un pharmacien ou alors par quelqu’un qui a la
maitrise de ce dernier ; mais à Lubumbashi la vente des médicaments se fait le plus souvent
dans des boutiques tenues par n’importe qui, qui dispose un moyen financier pour ce faire.
Ces personnes qui ouvrent ces boutiques à médicaments ne connaissent ni les règles de ventes
ni les règles déontologiques qui président à la vente des substances médicamenteuses. Cela est
aggravé aussi par la manque des services gouvernementaux rigoureux qui s’occuperaient ou
réglementeraient la vente du médicament. Selon l’OMS, on ne peut vendre des substances
médicamenteuses que sur base d’une ordonnance médicale établie et signée par un médecin
ou un pharmacien reconnu par l’état (c’est-à-dire inscrit au tableau de l’ordre). Mais vu la
pauvreté qui frappe la ville de Lubumbashi comme toutes les autres villes du pays, les
habitants se procurent les médicaments sans ordonnance (automédication) car pour avoir une
ordonnance, il faut d’abord une consultation médicale suivie d’une liste d’examen de
laboratoire. Ce qui couterait plus par rapport à l’automédication couramment exploitée par la
majorité de Lushois. Il suffit de connaitre quelques symptômes pour telle ou telle autre
affections de son organisme ou celui de son proche pour que quand cela arrive on a une idée
de quelle affection de l’organisme s’agit-il. Et, par la suite se procurer le médicament dans

NTABAZA NDAGE VIANNEY

Page 1
n’importe quelle boutique qui en dispose. Les autres, demandent aux vendeurs en exposant
leurs cas et une suggestion des produits en fonction de ce qu’ils disposent est opérée. Tous,
c’est-à-dire le malade et le vendeur ne connaissant pas exactement de quelle pathologie il
s’agit, ils passent très souvent à côté de l’essentiel. Ce qui permet à la maladie de progresser
et de tuer son hôte. Ou alors, la prise des substances médicamenteuses pour une pathologie
non spécifique peut altérer une autre fonction de l’organisme en créant une autre pathologie.
La vente du médicament dans le contexte Lushois ne respecte aucune norme et ne répond à
aucun principe de base. Le cas le plus frappant est celui de la vente des antibiotiques. En
principe la vente minimum d’un antibiotique quelconque doit être égale à une cure de ce
dernier. Mais à Lubumbashi, on assiste à une vente des antibiotiques comme des cacahouètes.
Quelqu’un qui a besoin d’une capsule ou gélule de l’ampicilline par exemple, on le lui donne
sans connaitre pour quelle raison monsieur ou madame veut cet antibiotique. Ce qui rend
maintenant les micro-organismes pour lesquels ce type d’antibiotiques sont consommés
résistant s car ils ne reçoivent pas la dose nécessaire pour le rendre vulnérable. Par contre, ils
reçoivent de petite quantité des substances médicamenteuses qui leur permettent de
développer une habitude à ce médicament causant ainsi une antibiorésistance à cet
antibiotique et à ses homologues. Quand la maladie s’aggrave,le malade étant obligé à se faire
examiner, les antibiotiques fournis bien qu’efficaces en qualité et en quantité n’auront plus
d’effet sur les micro-organismes car ceux-ci ont déjà développés une résistance.

Conclusion
La vente des médicaments à Lubumbashi connait un grand problème même sur l’éthique et
cela demande une grande sensibilisation de la population (en masse) et la réglementation du
secteur pharmaceutique pour les dirigeants du pays en général et de la ville de Lubumbashi en
particulier. Il faut relever le niveau du secteur par la mise en place d’une personne qu’il faut à
la place qu’il faut. Introduire en effet dans la mentalité des Lushois et des tenanciers des
pharmacies les normes de la bonne vente du médicament.

NTABAZA NDAGE VIANNEY

Page 2

Contenu connexe

En vedette

Chapitre 4 Formes pharmaceutique des voies transmucosales
Chapitre 4 Formes pharmaceutique des voies transmucosalesChapitre 4 Formes pharmaceutique des voies transmucosales
Chapitre 4 Formes pharmaceutique des voies transmucosalesfibustier
 
Chapitre 8 Les bonnes pratiques de préparation officinale
Chapitre 8 Les bonnes pratiques de préparation officinaleChapitre 8 Les bonnes pratiques de préparation officinale
Chapitre 8 Les bonnes pratiques de préparation officinalefibustier
 
Galénique Chapitre 1 opérations de mesures
Galénique Chapitre 1 opérations de mesuresGalénique Chapitre 1 opérations de mesures
Galénique Chapitre 1 opérations de mesuresfibustier
 
Chapitre 3 Formes pharmaceutiques de la voie orale
Chapitre 3 Formes pharmaceutiques de la voie oraleChapitre 3 Formes pharmaceutiques de la voie orale
Chapitre 3 Formes pharmaceutiques de la voie oralefibustier
 
Origine de la vie
Origine de la vieOrigine de la vie
Origine de la vieAya299
 
Chapitre 5 Formes pharmaceutiques de la voie cutanée
Chapitre 5 Formes pharmaceutiques de la voie cutanéeChapitre 5 Formes pharmaceutiques de la voie cutanée
Chapitre 5 Formes pharmaceutiques de la voie cutanéefibustier
 
Chapitre 9 Les Comprimés
Chapitre 9 Les ComprimésChapitre 9 Les Comprimés
Chapitre 9 Les Comprimésfibustier
 
Chapitre 6 Les excipients
Chapitre 6 Les excipientsChapitre 6 Les excipients
Chapitre 6 Les excipientsfibustier
 
Pharmacie galénique bp 2 2
Pharmacie galénique bp 2 2Pharmacie galénique bp 2 2
Pharmacie galénique bp 2 2Tin Huynh
 
Galénique Chapitre 2 opérations pharmaceutiques
Galénique Chapitre 2 opérations pharmaceutiquesGalénique Chapitre 2 opérations pharmaceutiques
Galénique Chapitre 2 opérations pharmaceutiquesfibustier
 
Les soins pharmaceutiques
Les soins pharmaceutiquesLes soins pharmaceutiques
Les soins pharmaceutiquesAntarès
 
Chapitre 7 Conservation des préparations
Chapitre 7 Conservation des préparationsChapitre 7 Conservation des préparations
Chapitre 7 Conservation des préparationsfibustier
 
Classification des médicaments (1)
Classification des médicaments (1)Classification des médicaments (1)
Classification des médicaments (1)Hana Hanouna
 
Biologie cellulaire
Biologie cellulaireBiologie cellulaire
Biologie cellulaireBriMel0236
 
Les posologies a connaitre
Les posologies a connaitreLes posologies a connaitre
Les posologies a connaitreRose De Sable
 

En vedette (16)

Chapitre 4 Formes pharmaceutique des voies transmucosales
Chapitre 4 Formes pharmaceutique des voies transmucosalesChapitre 4 Formes pharmaceutique des voies transmucosales
Chapitre 4 Formes pharmaceutique des voies transmucosales
 
Chapitre 8 Les bonnes pratiques de préparation officinale
Chapitre 8 Les bonnes pratiques de préparation officinaleChapitre 8 Les bonnes pratiques de préparation officinale
Chapitre 8 Les bonnes pratiques de préparation officinale
 
Galénique Chapitre 1 opérations de mesures
Galénique Chapitre 1 opérations de mesuresGalénique Chapitre 1 opérations de mesures
Galénique Chapitre 1 opérations de mesures
 
Chapitre 3 Formes pharmaceutiques de la voie orale
Chapitre 3 Formes pharmaceutiques de la voie oraleChapitre 3 Formes pharmaceutiques de la voie orale
Chapitre 3 Formes pharmaceutiques de la voie orale
 
Origine de la vie
Origine de la vieOrigine de la vie
Origine de la vie
 
Chapitre 5 Formes pharmaceutiques de la voie cutanée
Chapitre 5 Formes pharmaceutiques de la voie cutanéeChapitre 5 Formes pharmaceutiques de la voie cutanée
Chapitre 5 Formes pharmaceutiques de la voie cutanée
 
Chapitre 9 Les Comprimés
Chapitre 9 Les ComprimésChapitre 9 Les Comprimés
Chapitre 9 Les Comprimés
 
Chapitre 6 Les excipients
Chapitre 6 Les excipientsChapitre 6 Les excipients
Chapitre 6 Les excipients
 
Pharmacie galénique bp 2 2
Pharmacie galénique bp 2 2Pharmacie galénique bp 2 2
Pharmacie galénique bp 2 2
 
Galénique Chapitre 2 opérations pharmaceutiques
Galénique Chapitre 2 opérations pharmaceutiquesGalénique Chapitre 2 opérations pharmaceutiques
Galénique Chapitre 2 opérations pharmaceutiques
 
Les soins pharmaceutiques
Les soins pharmaceutiquesLes soins pharmaceutiques
Les soins pharmaceutiques
 
4ºeso Chapitre 1 La Cellule
4ºeso Chapitre 1 La Cellule4ºeso Chapitre 1 La Cellule
4ºeso Chapitre 1 La Cellule
 
Chapitre 7 Conservation des préparations
Chapitre 7 Conservation des préparationsChapitre 7 Conservation des préparations
Chapitre 7 Conservation des préparations
 
Classification des médicaments (1)
Classification des médicaments (1)Classification des médicaments (1)
Classification des médicaments (1)
 
Biologie cellulaire
Biologie cellulaireBiologie cellulaire
Biologie cellulaire
 
Les posologies a connaitre
Les posologies a connaitreLes posologies a connaitre
Les posologies a connaitre
 

Similaire à Concerne cours DEA Informatique Janvier 2014

Effets secondaires
Effets secondairesEffets secondaires
Effets secondairesITPCMENA
 
L'automédication responsable en France
L'automédication responsable en France L'automédication responsable en France
L'automédication responsable en France Ipsos France
 
03 acide mycophenoliqu questions réponses
03 acide mycophenoliqu   questions réponses03 acide mycophenoliqu   questions réponses
03 acide mycophenoliqu questions réponsessoshepatites
 
03 depliant acide mycophenolique 600x210mm
03 depliant acide mycophenolique 600x210mm03 depliant acide mycophenolique 600x210mm
03 depliant acide mycophenolique 600x210mmsoshepatites
 
2021 Edition découverte de la revue Prescrire
2021 Edition découverte de la revue Prescrire 2021 Edition découverte de la revue Prescrire
2021 Edition découverte de la revue Prescrire Audrey Verdez
 
L’ivg en ville place aux médecins généralistes.
L’ivg en ville   place aux médecins généralistes.L’ivg en ville   place aux médecins généralistes.
L’ivg en ville place aux médecins généralistes.Réseau Pro Santé
 
Les médicaments au coeur de la vie
Les médicaments au coeur de la vieLes médicaments au coeur de la vie
Les médicaments au coeur de la vieMònica Moro
 
02 cyclosporine questions réponses
02 cyclosporine   questions réponses02 cyclosporine   questions réponses
02 cyclosporine questions réponsessoshepatites
 
Linnovation en sante_lespoir_des_francais
Linnovation en sante_lespoir_des_francaisLinnovation en sante_lespoir_des_francais
Linnovation en sante_lespoir_des_francaisAssociation LIR
 
Deviens_pharmacien.pptx
Deviens_pharmacien.pptxDeviens_pharmacien.pptx
Deviens_pharmacien.pptxUresSantos
 
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 55 : L’automédication ce n’est pa...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 55 : L’automédication ce n’est pa...[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 55 : L’automédication ce n’est pa...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 55 : L’automédication ce n’est pa...MNH - Mutuelle Nationales des Hospitaliers
 
cialis - cialis generique, achat cialis
cialis - cialis generique, achat cialiscialis - cialis generique, achat cialis
cialis - cialis generique, achat cialislovesugar50
 
Comment lutter contre les faux medicament
Comment lutter contre les faux medicamentComment lutter contre les faux medicament
Comment lutter contre les faux medicamentDaouda MAÏGA
 
4 stratégies pour réinventer la pharmacie
4 stratégies pour réinventer la pharmacie4 stratégies pour réinventer la pharmacie
4 stratégies pour réinventer la pharmacieSophie Gillardeau
 
cialis - cialis generique, achat cialis
cialis - cialis generique, achat cialiscialis - cialis generique, achat cialis
cialis - cialis generique, achat cialischordwasher34
 
Bulletin Attadamoune 2010
Bulletin Attadamoune 2010Bulletin Attadamoune 2010
Bulletin Attadamoune 2010collabopharma
 

Similaire à Concerne cours DEA Informatique Janvier 2014 (20)

Effets secondaires
Effets secondairesEffets secondaires
Effets secondaires
 
L'automédication responsable en France
L'automédication responsable en France L'automédication responsable en France
L'automédication responsable en France
 
03 acide mycophenoliqu questions réponses
03 acide mycophenoliqu   questions réponses03 acide mycophenoliqu   questions réponses
03 acide mycophenoliqu questions réponses
 
03 depliant acide mycophenolique 600x210mm
03 depliant acide mycophenolique 600x210mm03 depliant acide mycophenolique 600x210mm
03 depliant acide mycophenolique 600x210mm
 
2021 Edition découverte de la revue Prescrire
2021 Edition découverte de la revue Prescrire 2021 Edition découverte de la revue Prescrire
2021 Edition découverte de la revue Prescrire
 
L’ivg en ville place aux médecins généralistes.
L’ivg en ville   place aux médecins généralistes.L’ivg en ville   place aux médecins généralistes.
L’ivg en ville place aux médecins généralistes.
 
Les médicaments au coeur de la vie
Les médicaments au coeur de la vieLes médicaments au coeur de la vie
Les médicaments au coeur de la vie
 
02 cyclosporine questions réponses
02 cyclosporine   questions réponses02 cyclosporine   questions réponses
02 cyclosporine questions réponses
 
Linnovation en sante_lespoir_des_francais
Linnovation en sante_lespoir_des_francaisLinnovation en sante_lespoir_des_francais
Linnovation en sante_lespoir_des_francais
 
Deviens_pharmacien.pptx
Deviens_pharmacien.pptxDeviens_pharmacien.pptx
Deviens_pharmacien.pptx
 
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 55 : L’automédication ce n’est pa...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 55 : L’automédication ce n’est pa...[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 55 : L’automédication ce n’est pa...
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 55 : L’automédication ce n’est pa...
 
Mediel 2015
Mediel 2015Mediel 2015
Mediel 2015
 
cialis - cialis generique, achat cialis
cialis - cialis generique, achat cialiscialis - cialis generique, achat cialis
cialis - cialis generique, achat cialis
 
Comment lutter contre les faux medicament
Comment lutter contre les faux medicamentComment lutter contre les faux medicament
Comment lutter contre les faux medicament
 
4 stratégies pour réinventer la pharmacie
4 stratégies pour réinventer la pharmacie4 stratégies pour réinventer la pharmacie
4 stratégies pour réinventer la pharmacie
 
Revue afh n 210
Revue afh n 210Revue afh n 210
Revue afh n 210
 
cialis - cialis generique, achat cialis
cialis - cialis generique, achat cialiscialis - cialis generique, achat cialis
cialis - cialis generique, achat cialis
 
Bulletin Attadamoune 2010
Bulletin Attadamoune 2010Bulletin Attadamoune 2010
Bulletin Attadamoune 2010
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 
Doun++
Doun++Doun++
Doun++
 

Concerne cours DEA Informatique Janvier 2014

  • 1. NTABAZA NDAGE VIANNEY Cours d’Informatique Promotion : DEA Faculté : Sciences Pharmaceutiques Université de Lubumbashi Pr Ilunga Mutombo Année académique : 2013-2014 Travaux pratiques No : 1 Date : 14 janvier 2014 La vente du médicament dans le contexte Lushois Introduction L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que est médicament toute substance utilisée pour guérir ou soigner une maladie ; ou toute substance utilisée pour diagnostiquer une maladie, pour restaurer ou corriger une fonction de l’organisme. Et cette organisation donne les normes de la vente de ces différentes substances. Développement A Lubumbashi par contre, la vente du médicament est loin d’être modèle. Le médicament n’est peut être dispensé que par un pharmacien ou alors par quelqu’un qui a la maitrise de ce dernier ; mais à Lubumbashi la vente des médicaments se fait le plus souvent dans des boutiques tenues par n’importe qui, qui dispose un moyen financier pour ce faire. Ces personnes qui ouvrent ces boutiques à médicaments ne connaissent ni les règles de ventes ni les règles déontologiques qui président à la vente des substances médicamenteuses. Cela est aggravé aussi par la manque des services gouvernementaux rigoureux qui s’occuperaient ou réglementeraient la vente du médicament. Selon l’OMS, on ne peut vendre des substances médicamenteuses que sur base d’une ordonnance médicale établie et signée par un médecin ou un pharmacien reconnu par l’état (c’est-à-dire inscrit au tableau de l’ordre). Mais vu la pauvreté qui frappe la ville de Lubumbashi comme toutes les autres villes du pays, les habitants se procurent les médicaments sans ordonnance (automédication) car pour avoir une ordonnance, il faut d’abord une consultation médicale suivie d’une liste d’examen de laboratoire. Ce qui couterait plus par rapport à l’automédication couramment exploitée par la majorité de Lushois. Il suffit de connaitre quelques symptômes pour telle ou telle autre affections de son organisme ou celui de son proche pour que quand cela arrive on a une idée de quelle affection de l’organisme s’agit-il. Et, par la suite se procurer le médicament dans NTABAZA NDAGE VIANNEY Page 1
  • 2. n’importe quelle boutique qui en dispose. Les autres, demandent aux vendeurs en exposant leurs cas et une suggestion des produits en fonction de ce qu’ils disposent est opérée. Tous, c’est-à-dire le malade et le vendeur ne connaissant pas exactement de quelle pathologie il s’agit, ils passent très souvent à côté de l’essentiel. Ce qui permet à la maladie de progresser et de tuer son hôte. Ou alors, la prise des substances médicamenteuses pour une pathologie non spécifique peut altérer une autre fonction de l’organisme en créant une autre pathologie. La vente du médicament dans le contexte Lushois ne respecte aucune norme et ne répond à aucun principe de base. Le cas le plus frappant est celui de la vente des antibiotiques. En principe la vente minimum d’un antibiotique quelconque doit être égale à une cure de ce dernier. Mais à Lubumbashi, on assiste à une vente des antibiotiques comme des cacahouètes. Quelqu’un qui a besoin d’une capsule ou gélule de l’ampicilline par exemple, on le lui donne sans connaitre pour quelle raison monsieur ou madame veut cet antibiotique. Ce qui rend maintenant les micro-organismes pour lesquels ce type d’antibiotiques sont consommés résistant s car ils ne reçoivent pas la dose nécessaire pour le rendre vulnérable. Par contre, ils reçoivent de petite quantité des substances médicamenteuses qui leur permettent de développer une habitude à ce médicament causant ainsi une antibiorésistance à cet antibiotique et à ses homologues. Quand la maladie s’aggrave,le malade étant obligé à se faire examiner, les antibiotiques fournis bien qu’efficaces en qualité et en quantité n’auront plus d’effet sur les micro-organismes car ceux-ci ont déjà développés une résistance. Conclusion La vente des médicaments à Lubumbashi connait un grand problème même sur l’éthique et cela demande une grande sensibilisation de la population (en masse) et la réglementation du secteur pharmaceutique pour les dirigeants du pays en général et de la ville de Lubumbashi en particulier. Il faut relever le niveau du secteur par la mise en place d’une personne qu’il faut à la place qu’il faut. Introduire en effet dans la mentalité des Lushois et des tenanciers des pharmacies les normes de la bonne vente du médicament. NTABAZA NDAGE VIANNEY Page 2