SlideShare une entreprise Scribd logo
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (1)
Accepter l’Expiation pour toi-même
signifie de ne pas donner soutien au rêve
de maladie et de mort de quelqu’un. Cela
signifie que tu ne partages pas son souhait
de se séparer et ne le laisses pas retourner
les illusions contre lui-même. Tu ne
souhaites pas non plus qu’elles soient
retournées, plutôt, contre toi. Ainsi elles
n’ont pas d’effets. Et tu es libre des rêves
de douleur parce que tu le laisses l’être. À
moins que tu ne l’aides, tu souffriras avec
lui parce que tel est ton souhait. Et tu
deviens une figure dans son rêve de
douleur, comme lui dans le tien. Ainsi toi
et ton frère devenez tous deux des
illusions, et sans identité. Tu pourrais être
n’importe qui ou n’importe quoi, selon
celui dont tu partages le rêve mauvais. Tu
peux être sûr d’une seule chose : que tu es
mauvais, car tu partages des rêves de peur.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (2)
Il y a une façon de trouver la certitude ici
et maintenant. Refuse de faire partie des
rêves apeurants, quelque forme qu’ils
prennent, car tu perdras ton identité en
eux. Tu te trouves toi-même en ne les
acceptant pas comme te causant et te
donnant des effets. Tu te tiens à part
d’eux, mais non à part de celui qui les rêve.
Ainsi tu sépares le rêveur du rêve, et tu te
joins en l’un, mais lâche prise de l’autre. Le
rêve n’est qu’illusion dans l’esprit. Avec
l’esprit tu voudrais t’unir, mais jamais avec
le rêve. C’est le rêve que tu crains, et non
l’esprit. Tu les vois comme étant la même
chose, parce que tu penses que tu n’es
qu’un rêve. Ce qui est réel et ce qui n’est
qu’illusion en toi, tu ne le connais pas et tu
ne peux pas le distinguer.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (3)
Comme toi, ton frère pense qu’il est
un rêve. Ne partage pas son illusion de
lui-même, car ton Identité dépend de
sa réalité. Pense plutôt à lui comme à
un esprit dans lequel les illusions
persistent encore, mais un esprit qui
est un frère pour toi. Il n’est pas rendu
frère par ce qu’il rêve; pas plus que
son corps, « héros » du rêve, n’est ton
frère. C’est sa réalité qui est ton frère,
comme la tienne l’est pour lui. Ton
esprit et le sien sont joints en
fraternité. Son corps et ses rêves
semblent seulement faire un petit
fossé, là où les tiens se sont joints aux
siens.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (4)
Et pourtant, de fossé entre vos esprits,
il n’y en a pas. Ainsi te joindre à ses
rêves, c’est ne pas le rencontrer, parce
que ses rêves voudraient le séparer de
toi. Par conséquent, délivre-le
simplement en réclamant ton droit à
la fraternité, et non aux rêves de peur.
Laisse-le reconnaître qui il est, en ne
soutenant pas ses illusions par ta foi,
car si tu le fais, tu auras foi dans les
tiennes. Ayant foi dans les tiennes, il
ne sera pas délivré, et tu restes
esclave de ses rêves. Et des rêves de
peur hanteront le petit fossé, inhabité
sauf par les illusions que tu as
soutenues dans l’esprit de ton frère.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (5)
Sois certain que, si tu fais ta part, il
fera la sienne, car il se joindra à toi
là où tu te tiens. Ne l’appelle pas à
te rencontrer dans le fossé entre
vous, ou tu dois croire que c’est ta
réalité aussi bien que la sienne. Tu
ne peux pas faire sa part, mais c’est
ce que tu fais quand tu deviens une
figure passive dans ses rêves, plutôt
que le rêveur des tiens. L’identité en
rêve est in-signifiante parce que le
rêveur et le rêve ne font qu’un. Qui
partage un rêve doit être le rêve
qu’il partage, parce qu’en
partageant une cause est produite.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (6)
Tu partages la confusion et la
confusion règne en toi, car dans le
fossé il n’existe pas de soi stable. Ce
qui est le même semble différent,
parce que ce qui est le même paraît
être autre. Ses rêves sont les tiens
parce que tu les laisses l’être. Mais
si tu enlevais les tiens, il en serait
libre, ainsi que des siens. Tes rêves
sont témoins des siens, et les siens
attestent la vérité des tiens. Or si tu
vois qu’il n’y a pas de vérité dans les
tiens, ses rêves disparaîtront, et il
comprendra ce qui a fait le rêve.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (7)
Le Saint-Esprit est dans vos deux
esprits, et Il est Un parce qu’il n’y a
pas de fossé qui sépare Son Unité
d’Elle-même. Le fossé entre vos corps
n’importe pas, car ce qui est joint en
Lui est toujours un. Nul n’est malade si
quelqu’un d’autre accepte son union
avec lui. Son désir d’être un esprit
malade et séparé ne peut rester sans
un témoin ou une cause. Et les deux
ont disparu si quelqu’un a pour
volonté d’être uni avec lui. Il rêve qu’il
était séparé de son frère qui, en ne
partageant pas ses rêves, a laissé
vacant l’espace entre eux. Et le Père
vient Se joindre à Son Fils à qui S’est
joint le Saint-Esprit.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (8)
La fonction du Saint-Esprit est de prendre
l’image brisée du Fils de Dieu et de
remettre en place les morceaux. Cette
sainte image, entièrement guérie, Il la
présente à chaque morceau séparé qui
pense être une image en soi. À chacun Il
offre son Identité, que l’image entière
représente, au lieu du petit bout brisé
dont il insistait pour dire que c’était lui.
Quand il verra cette image, il se
reconnaîtra lui-même. Si tu ne partages
pas le rêve mauvais de ton frère, c’est
cette image que le miracle placera dans le
petit fossé, lavé de toutes les graines de
maladie et de péché. Et là le Père recevra
Son Fils, parce que Son Fils a été gracieux
envers lui-même.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (9)
Je Te rends grâce, Père, connaissant
que Tu viendras combler chaque petit
fossé entre les morceaux brisés de ton
saint Fils. Ta Sainteté, complète et
parfaite, réside en chacun d’eux. Et ils
sont joints parce que ce qui est en l’un
est en eux tous. Comme est saint le
plus petit grain de sable, quand il est
reconnu comme faisant partie de
l’image complète du Fils de Dieu ! Les
formes que semblent prendre les
morceaux brisés ne signifient rien. Car
le tout est en chacun. Et chaque
aspect du Fils de Dieu est exactement
le même que toute autre partie.
Chapitre 28
LE DÉFAIRE DE LA
PEUR
IV. La plus grande
jonction (10)
Ne te joins pas aux rêves de ton frère mais
joins-toi à lui; et là où tu te joins au Fils est
le Père. Qui cherche des substituts quand il
perçoit qu’il n’a rien perdu? Qui voudrait
avoir les «bénéfices» de la maladie quand
il a reçu le simple bonheur de la santé? Ce
que Dieu a donné ne peut être une perte,
et ce qui n’est pas de Lui n’a pas d’effets.
Qu’est-ce, donc, que tu percevrais dans le
petit fossé? Les graines de la maladie
viennent de la croyance qu’il y a de la joie
dans la séparation, et que l’abandonner
serait un sacrifice. Mais les miracles sont le
résultat quand tu n’insistes pas pour voir
dans le fossé ce qui n’est pas là. Ton désir
de lâcher prise des illusions, voilà tout ce
que requiert le Guérisseur du Fils de Dieu.
Il placera le miracle de la guérison là où
étaient les germes de maladie. Et il n’y
aura pas de perte, mais seulement du gain.

Contenu connexe

En vedette

6 Ways To Keep Your Best Employees from Leaving
6 Ways To Keep Your Best Employees from Leaving6 Ways To Keep Your Best Employees from Leaving
6 Ways To Keep Your Best Employees from Leaving
Alexandra Arrivillaga
 
Diapositivas del estres
Diapositivas del estresDiapositivas del estres
Diapositivas del estres
LILIANA MENDOZA MARTINEZ
 
Debate reseach paper
Debate reseach paperDebate reseach paper
Debate reseach paper
thompson617
 
Presentación2
Presentación2Presentación2
Presentación2
ejhpercca
 
NREMT Mooney 3-5-2015
NREMT Mooney 3-5-2015NREMT Mooney 3-5-2015
NREMT Mooney 3-5-2015David Mooney
 
Sancionados y Goleadores 2015
Sancionados y Goleadores 2015Sancionados y Goleadores 2015
Sancionados y Goleadores 2015
Aqueos
 
nextcomputing-packet-continuum
nextcomputing-packet-continuumnextcomputing-packet-continuum
nextcomputing-packet-continuum
blabadini
 
Nova Technology Partners, Inc. Marketing for Chiropractics PowerPoint
Nova Technology Partners, Inc. Marketing for Chiropractics PowerPointNova Technology Partners, Inc. Marketing for Chiropractics PowerPoint
Nova Technology Partners, Inc. Marketing for Chiropractics PowerPoint
Alfred Toussaint
 
PRESENTACION
PRESENTACIONPRESENTACION
PRESENTACION
chaclagato
 
Happy Thanksgiving Day
 Happy Thanksgiving Day Happy Thanksgiving Day
Happy Thanksgiving Day
secondatur
 
Evaluative commentary part 1
Evaluative commentary part 1Evaluative commentary part 1
Evaluative commentary part 1
mo_usman
 
Analisis critico lider del cambio
Analisis critico lider del cambioAnalisis critico lider del cambio
Analisis critico lider del cambio
aurisd
 
Evolucion de l a tecnologia educativa
Evolucion de l a tecnologia educativaEvolucion de l a tecnologia educativa
Evolucion de l a tecnologia educativa
roxyevelyn
 
Poster presentation NN12
Poster presentation NN12Poster presentation NN12
Poster presentation NN12
Faidra Psarommati
 
Users técnico pc - 003
Users   técnico pc - 003Users   técnico pc - 003
Users técnico pc - 003
Ezsau Eucedalopez
 
Sustainability initiative in marginal seas
Sustainability initiative in marginal seasSustainability initiative in marginal seas
Sustainability initiative in marginal seas
Nordin Hasan
 
A great demo day pitch
A great demo day pitchA great demo day pitch
A great demo day pitch
SketchDeck
 
Monumento lorca.
Monumento lorca.Monumento lorca.
Monumento lorca.
JOSÉ TOMÁS
 
Integrating Microsoft Lync with Cisco
Integrating Microsoft Lync with CiscoIntegrating Microsoft Lync with Cisco
Integrating Microsoft Lync with Cisco
Perficient, Inc.
 
Violencia intrafamiliar
Violencia intrafamiliarViolencia intrafamiliar
Violencia intrafamiliar
PIMOTO
 

En vedette (20)

6 Ways To Keep Your Best Employees from Leaving
6 Ways To Keep Your Best Employees from Leaving6 Ways To Keep Your Best Employees from Leaving
6 Ways To Keep Your Best Employees from Leaving
 
Diapositivas del estres
Diapositivas del estresDiapositivas del estres
Diapositivas del estres
 
Debate reseach paper
Debate reseach paperDebate reseach paper
Debate reseach paper
 
Presentación2
Presentación2Presentación2
Presentación2
 
NREMT Mooney 3-5-2015
NREMT Mooney 3-5-2015NREMT Mooney 3-5-2015
NREMT Mooney 3-5-2015
 
Sancionados y Goleadores 2015
Sancionados y Goleadores 2015Sancionados y Goleadores 2015
Sancionados y Goleadores 2015
 
nextcomputing-packet-continuum
nextcomputing-packet-continuumnextcomputing-packet-continuum
nextcomputing-packet-continuum
 
Nova Technology Partners, Inc. Marketing for Chiropractics PowerPoint
Nova Technology Partners, Inc. Marketing for Chiropractics PowerPointNova Technology Partners, Inc. Marketing for Chiropractics PowerPoint
Nova Technology Partners, Inc. Marketing for Chiropractics PowerPoint
 
PRESENTACION
PRESENTACIONPRESENTACION
PRESENTACION
 
Happy Thanksgiving Day
 Happy Thanksgiving Day Happy Thanksgiving Day
Happy Thanksgiving Day
 
Evaluative commentary part 1
Evaluative commentary part 1Evaluative commentary part 1
Evaluative commentary part 1
 
Analisis critico lider del cambio
Analisis critico lider del cambioAnalisis critico lider del cambio
Analisis critico lider del cambio
 
Evolucion de l a tecnologia educativa
Evolucion de l a tecnologia educativaEvolucion de l a tecnologia educativa
Evolucion de l a tecnologia educativa
 
Poster presentation NN12
Poster presentation NN12Poster presentation NN12
Poster presentation NN12
 
Users técnico pc - 003
Users   técnico pc - 003Users   técnico pc - 003
Users técnico pc - 003
 
Sustainability initiative in marginal seas
Sustainability initiative in marginal seasSustainability initiative in marginal seas
Sustainability initiative in marginal seas
 
A great demo day pitch
A great demo day pitchA great demo day pitch
A great demo day pitch
 
Monumento lorca.
Monumento lorca.Monumento lorca.
Monumento lorca.
 
Integrating Microsoft Lync with Cisco
Integrating Microsoft Lync with CiscoIntegrating Microsoft Lync with Cisco
Integrating Microsoft Lync with Cisco
 
Violencia intrafamiliar
Violencia intrafamiliarViolencia intrafamiliar
Violencia intrafamiliar
 

Similaire à IV. La plus grande jonction

Chapitre 28 - V. L’Alternative aux rêves de peur
Chapitre 28 -  V. L’Alternative aux rêves de peur Chapitre 28 -  V. L’Alternative aux rêves de peur
Chapitre 28 - V. L’Alternative aux rêves de peur
Pierrot Caron
 
V. L’alternative aux rêves de peur
V. L’alternative aux rêves de peurV. L’alternative aux rêves de peur
V. L’alternative aux rêves de peur
Pierrot Caron
 
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21:  VI. Raison versus folie Chapitre 21:  VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Pierrot Caron
 
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folieChapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Pierrot Caron
 
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêveChapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Pierrot Caron
 
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêveChapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Pierrot Caron
 
VI. Au delà du corps
VI. Au delà du corpsVI. Au delà du corps
VI. Au delà du corps
Pierrot Caron
 
Chapitre 18: VI. Au-delà du corps
Chapitre 18: VI. Au-delà du corpsChapitre 18: VI. Au-delà du corps
Chapitre 18: VI. Au-delà du corps
Pierrot Caron
 
Chapitre 18: VI. Au-delà du corps
Chapitre 18: VI. Au-delà du corpsChapitre 18: VI. Au-delà du corps
Chapitre 18: VI. Au-delà du corps
Pierrot Caron
 
Chapitre 18: II. La base du rêve
Chapitre 18: II. La base du rêveChapitre 18: II. La base du rêve
Chapitre 18: II. La base du rêve
Pierrot Caron
 
II. La base du rêve
II. La base du rêveII. La base du rêve
II. La base du rêve
Pierrot Caron
 
Chapitre 18: II. La base du rêve
Chapitre 18: II. La base du rêveChapitre 18: II. La base du rêve
Chapitre 18: II. La base du rêve
Pierrot Caron
 
IV. La peur de regarder au dedans
IV. La peur de regarder au dedansIV. La peur de regarder au dedans
IV. La peur de regarder au dedans
Pierrot Caron
 
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
 Chapitre 21:  IV. La peur de regarder au-dedans  Chapitre 21:  IV. La peur de regarder au-dedans
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
Pierrot Caron
 
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedansChapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22:  I. Le message de la relation sainte Chapitre 22:  I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainteChapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Pierrot Caron
 
II - L'alternative à la projection
II - L'alternative à la projectionII - L'alternative à la projection
II - L'alternative à la projection
Pierrot Caron
 
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionChapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Pierrot Caron
 
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionChapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Pierrot Caron
 

Similaire à IV. La plus grande jonction (20)

Chapitre 28 - V. L’Alternative aux rêves de peur
Chapitre 28 -  V. L’Alternative aux rêves de peur Chapitre 28 -  V. L’Alternative aux rêves de peur
Chapitre 28 - V. L’Alternative aux rêves de peur
 
V. L’alternative aux rêves de peur
V. L’alternative aux rêves de peurV. L’alternative aux rêves de peur
V. L’alternative aux rêves de peur
 
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21:  VI. Raison versus folie Chapitre 21:  VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
 
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folieChapitre 21: VI. Raison versus folie
Chapitre 21: VI. Raison versus folie
 
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêveChapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêve
 
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêveChapitre 18: III. Lumière dans le rêve
Chapitre 18: III. Lumière dans le rêve
 
VI. Au delà du corps
VI. Au delà du corpsVI. Au delà du corps
VI. Au delà du corps
 
Chapitre 18: VI. Au-delà du corps
Chapitre 18: VI. Au-delà du corpsChapitre 18: VI. Au-delà du corps
Chapitre 18: VI. Au-delà du corps
 
Chapitre 18: VI. Au-delà du corps
Chapitre 18: VI. Au-delà du corpsChapitre 18: VI. Au-delà du corps
Chapitre 18: VI. Au-delà du corps
 
Chapitre 18: II. La base du rêve
Chapitre 18: II. La base du rêveChapitre 18: II. La base du rêve
Chapitre 18: II. La base du rêve
 
II. La base du rêve
II. La base du rêveII. La base du rêve
II. La base du rêve
 
Chapitre 18: II. La base du rêve
Chapitre 18: II. La base du rêveChapitre 18: II. La base du rêve
Chapitre 18: II. La base du rêve
 
IV. La peur de regarder au dedans
IV. La peur de regarder au dedansIV. La peur de regarder au dedans
IV. La peur de regarder au dedans
 
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
 Chapitre 21:  IV. La peur de regarder au-dedans  Chapitre 21:  IV. La peur de regarder au-dedans
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
 
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedansChapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
Chapitre 21: IV. La peur de regarder au-dedans
 
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22:  I. Le message de la relation sainte Chapitre 22:  I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
 
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainteChapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
 
II - L'alternative à la projection
II - L'alternative à la projectionII - L'alternative à la projection
II - L'alternative à la projection
 
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionChapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
 
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionChapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
 

Plus de Pierrot Caron

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
Pierrot Caron
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
Pierrot Caron
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Pierrot Caron
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
Pierrot Caron
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Pierrot Caron
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Pierrot Caron
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Pierrot Caron
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
Pierrot Caron
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Pierrot Caron
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
Pierrot Caron
 

Plus de Pierrot Caron (20)

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
 

IV. La plus grande jonction

  • 1. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (1) Accepter l’Expiation pour toi-même signifie de ne pas donner soutien au rêve de maladie et de mort de quelqu’un. Cela signifie que tu ne partages pas son souhait de se séparer et ne le laisses pas retourner les illusions contre lui-même. Tu ne souhaites pas non plus qu’elles soient retournées, plutôt, contre toi. Ainsi elles n’ont pas d’effets. Et tu es libre des rêves de douleur parce que tu le laisses l’être. À moins que tu ne l’aides, tu souffriras avec lui parce que tel est ton souhait. Et tu deviens une figure dans son rêve de douleur, comme lui dans le tien. Ainsi toi et ton frère devenez tous deux des illusions, et sans identité. Tu pourrais être n’importe qui ou n’importe quoi, selon celui dont tu partages le rêve mauvais. Tu peux être sûr d’une seule chose : que tu es mauvais, car tu partages des rêves de peur.
  • 2. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (2) Il y a une façon de trouver la certitude ici et maintenant. Refuse de faire partie des rêves apeurants, quelque forme qu’ils prennent, car tu perdras ton identité en eux. Tu te trouves toi-même en ne les acceptant pas comme te causant et te donnant des effets. Tu te tiens à part d’eux, mais non à part de celui qui les rêve. Ainsi tu sépares le rêveur du rêve, et tu te joins en l’un, mais lâche prise de l’autre. Le rêve n’est qu’illusion dans l’esprit. Avec l’esprit tu voudrais t’unir, mais jamais avec le rêve. C’est le rêve que tu crains, et non l’esprit. Tu les vois comme étant la même chose, parce que tu penses que tu n’es qu’un rêve. Ce qui est réel et ce qui n’est qu’illusion en toi, tu ne le connais pas et tu ne peux pas le distinguer.
  • 3. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (3) Comme toi, ton frère pense qu’il est un rêve. Ne partage pas son illusion de lui-même, car ton Identité dépend de sa réalité. Pense plutôt à lui comme à un esprit dans lequel les illusions persistent encore, mais un esprit qui est un frère pour toi. Il n’est pas rendu frère par ce qu’il rêve; pas plus que son corps, « héros » du rêve, n’est ton frère. C’est sa réalité qui est ton frère, comme la tienne l’est pour lui. Ton esprit et le sien sont joints en fraternité. Son corps et ses rêves semblent seulement faire un petit fossé, là où les tiens se sont joints aux siens.
  • 4. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (4) Et pourtant, de fossé entre vos esprits, il n’y en a pas. Ainsi te joindre à ses rêves, c’est ne pas le rencontrer, parce que ses rêves voudraient le séparer de toi. Par conséquent, délivre-le simplement en réclamant ton droit à la fraternité, et non aux rêves de peur. Laisse-le reconnaître qui il est, en ne soutenant pas ses illusions par ta foi, car si tu le fais, tu auras foi dans les tiennes. Ayant foi dans les tiennes, il ne sera pas délivré, et tu restes esclave de ses rêves. Et des rêves de peur hanteront le petit fossé, inhabité sauf par les illusions que tu as soutenues dans l’esprit de ton frère.
  • 5. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (5) Sois certain que, si tu fais ta part, il fera la sienne, car il se joindra à toi là où tu te tiens. Ne l’appelle pas à te rencontrer dans le fossé entre vous, ou tu dois croire que c’est ta réalité aussi bien que la sienne. Tu ne peux pas faire sa part, mais c’est ce que tu fais quand tu deviens une figure passive dans ses rêves, plutôt que le rêveur des tiens. L’identité en rêve est in-signifiante parce que le rêveur et le rêve ne font qu’un. Qui partage un rêve doit être le rêve qu’il partage, parce qu’en partageant une cause est produite.
  • 6. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (6) Tu partages la confusion et la confusion règne en toi, car dans le fossé il n’existe pas de soi stable. Ce qui est le même semble différent, parce que ce qui est le même paraît être autre. Ses rêves sont les tiens parce que tu les laisses l’être. Mais si tu enlevais les tiens, il en serait libre, ainsi que des siens. Tes rêves sont témoins des siens, et les siens attestent la vérité des tiens. Or si tu vois qu’il n’y a pas de vérité dans les tiens, ses rêves disparaîtront, et il comprendra ce qui a fait le rêve.
  • 7. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (7) Le Saint-Esprit est dans vos deux esprits, et Il est Un parce qu’il n’y a pas de fossé qui sépare Son Unité d’Elle-même. Le fossé entre vos corps n’importe pas, car ce qui est joint en Lui est toujours un. Nul n’est malade si quelqu’un d’autre accepte son union avec lui. Son désir d’être un esprit malade et séparé ne peut rester sans un témoin ou une cause. Et les deux ont disparu si quelqu’un a pour volonté d’être uni avec lui. Il rêve qu’il était séparé de son frère qui, en ne partageant pas ses rêves, a laissé vacant l’espace entre eux. Et le Père vient Se joindre à Son Fils à qui S’est joint le Saint-Esprit.
  • 8. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (8) La fonction du Saint-Esprit est de prendre l’image brisée du Fils de Dieu et de remettre en place les morceaux. Cette sainte image, entièrement guérie, Il la présente à chaque morceau séparé qui pense être une image en soi. À chacun Il offre son Identité, que l’image entière représente, au lieu du petit bout brisé dont il insistait pour dire que c’était lui. Quand il verra cette image, il se reconnaîtra lui-même. Si tu ne partages pas le rêve mauvais de ton frère, c’est cette image que le miracle placera dans le petit fossé, lavé de toutes les graines de maladie et de péché. Et là le Père recevra Son Fils, parce que Son Fils a été gracieux envers lui-même.
  • 9. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (9) Je Te rends grâce, Père, connaissant que Tu viendras combler chaque petit fossé entre les morceaux brisés de ton saint Fils. Ta Sainteté, complète et parfaite, réside en chacun d’eux. Et ils sont joints parce que ce qui est en l’un est en eux tous. Comme est saint le plus petit grain de sable, quand il est reconnu comme faisant partie de l’image complète du Fils de Dieu ! Les formes que semblent prendre les morceaux brisés ne signifient rien. Car le tout est en chacun. Et chaque aspect du Fils de Dieu est exactement le même que toute autre partie.
  • 10. Chapitre 28 LE DÉFAIRE DE LA PEUR IV. La plus grande jonction (10) Ne te joins pas aux rêves de ton frère mais joins-toi à lui; et là où tu te joins au Fils est le Père. Qui cherche des substituts quand il perçoit qu’il n’a rien perdu? Qui voudrait avoir les «bénéfices» de la maladie quand il a reçu le simple bonheur de la santé? Ce que Dieu a donné ne peut être une perte, et ce qui n’est pas de Lui n’a pas d’effets. Qu’est-ce, donc, que tu percevrais dans le petit fossé? Les graines de la maladie viennent de la croyance qu’il y a de la joie dans la séparation, et que l’abandonner serait un sacrifice. Mais les miracles sont le résultat quand tu n’insistes pas pour voir dans le fossé ce qui n’est pas là. Ton désir de lâcher prise des illusions, voilà tout ce que requiert le Guérisseur du Fils de Dieu. Il placera le miracle de la guérison là où étaient les germes de maladie. Et il n’y aura pas de perte, mais seulement du gain.