SlideShare une entreprise Scribd logo
Kit de l’Ambassadrice,
l’Ambassadeur
Économisons l’eau
1
Ce kit d’animation a été conçu par Mon
Atelier Ecofrugal et Orange. Vous allez
découvrir comment organiser et animer l’Atelier
Économisons l’eau avec les personnes de
votre choix : collègues, amis, voisins…
Ensemble, avec vos participants, vous
partagerez à tour de rôle vos solutions et vos
bonnes pratiques pour préserver la ressource en
eau et aussi faire des économies.
L’objectif est que chacun reparte avec une liste
d’actions pratiques à mettre en œuvre dans son
quotidien que ce soit chez lui ou au travail.
Pour organiser et animer un Atelier, c’est très
simple, pas besoin d’être un expert/une experte
Le kit d’animation vous explique comment
devenir Ambassadrice/Ambassadeur et vous
guide pas à pas.
Excellente lecture et bon Atelier !
La Team Ecofrugal & Orange
N’imprimez pas ce kit d’animation !
Sauf si vous êtes sûr de vous en servir
plusieurs fois. Pour le savoir commencez par le
parcourir en ligne et si vous préférez la version
imprimée, optez pour l’option recto/verso
monochrome et sur du papier recyclé.
Bienvenue
2
Sommaire
Edito 4
Les ordres de grandeur 6
Le format et la durée de l’Atelier 7
✓ En présentiel
✓ En distanciel
Le nombre de participants 9
Le lieu de l’Atelier 12
Les outils en distanciel 13
Votre rôle en tant qu’Ambassadrice / Ambassadeur 14
La Charte de l’Ambassadrice et de l’Ambassadeur 17
Les règles de l’Atelier 18
C’est le jour J ! 19
Le message d’accueil aux participants 20
Les ordres de grandeur 22
Vous expliquez aux participants 23
3
Sommaire
Brise-glace
24
Les 8 pistes d’actions
✓ Je mesure et je surveille la consommation d’eau 25
✓ Je détecte / je signale les fuites d’eau 30
✓ Je réduis la consommation d’eau en adoptant des bonnes pratiques 35
✓ Je réduis la consommation d’eau en utilisant des équipements hydro-économes 41
✓ Je réduis la consommation d’eau pour le jardin et l’entretien des espaces verts 47
✓ Je récupère l’eau de pluie 52
✓ Je participe à la bonne gestion de l’eau en facilitant sa captation, sa conservation,
sa dépollution et sa réutilisation 56
✓ Je réduis mon empreinte eau 64
Mes actions à la fin de l’atelier 69
Fin de l’atelier: message à lire aux participants 70
Faites votre REX 71
Faites connaitre l’Atelier autour de vous 72
Ressources pour aller plus loin 73
Licence Créative Commons 74
Contacts 75
14,5 degrés, 2022 fut l’année la plus chaude
jamais enregistrée en France métropolitaine.
La sécheresse hivernale 2022-2023 a été aussi
la plus longue jamais constatée par météo
France avec 32 jours consécutifs sans pluie.
Avec le réchauffement climatique, les épisodes
de sécheresse vont être de plus en plus
fréquents et intenses. La faune et la flore sont
affectées. La faune aquatique est en déclin en
raison de la baisse du débit des fleuves et des
rivières qui impacte aussi la production
d’électricité des barrages et le refroidissement
des centrales nucléaires.
Les sols plus secs ont moins d’humus, la forêt
et sa biodiversité sont fragilisées. Des essences
comme le hêtre vont se raréfier. Les incendies
sont aussi plus fréquents, plus virulents et plus
précoces dans la saison. Les aquifères et les
nappes phréatiques sont moins bien rechargés
ce qui impact notre approvisionnement en eau
et le rendement des cultures.
Au niveau planétaire, l’OCDE estime que 40 %
de la population mondiale sera confrontée à
des pénuries d’eau d’ici à 2050. Les conflits
d’usages, les tensions géopolitiques et les
famines liées à l’approvisionnement à l’eau
risquent de se multiplier.
Paradoxalement les risques liés à un excès
d’eau (pluies diluviennes, crues
dévastatrices, inondations...) ne vont pas
diminuer pour autant. Le réchauffement
climatique accélère l’évaporation des masses
d’eaux. L’eau qui tombe sur des sols compactés
par la sécheresse s’infiltre mal et repart
majoritairement dans l’atmosphère.
Pour connaître plus en détails les nombreux
impacts du réchauffement climatique en France,
consultez le rapport 2021 du Haut Conseil pour
le Climat et le rapport 2023 de France Stratégie.
Le temps presse. Il est urgent d’apprendre à
mieux gérer individuellement et
collectivement, cette ressource vitale qu’est
l’eau douce.
4 4
Edito
L’État a lancé en mars 2023 son plan eau
avec 53 mesures pour préserver la
ressource et réduire de 10% l’eau prélevée
d’ici 2030, toutes les filières économiques
sont concernées.
Chez Orange la direction de l’Immobilier
s’est engagée à réduire de 30% sa
consommation d’eau d’ici 2025 comparée
à 2015.
En améliorant l’efficacité hydrique de son parc
immobilier, Orange diminue aussi sa
consommation énergétique et les émissions
de CO2 liées aux opérations de pompage,
filtrage, acheminement de l’eau...
Chacun de nous peut agir à son échelle :
en réduisant sa consommation d’eau mais
aussi en améliorant la captation, la
dépollution et la réutilisation de l’eau.
Avec le kit Économisons l’eau, nous
souhaitons vous permettre d’être un
5
acteur à part entière de la bonne gestion de l’eau
et aussi aider à la mise en place de bonnes
pratiques dans vos entreprises et vos collectivités.
NB : Les connaissances scientifiques du cycle de
l’eau et des impacts environnementaux liés au
réchauffement climatique progressent.
Pour écrire ce kit nous nous sommes appuyés sur des
sources reconnues, les chiffres cités sont néanmoins
susceptibles d’évoluer à mesure que les
connaissances sur le sujet s’affinent.
Avec vos contributions et vos retours, nous
apprendrons aussi et actualiserons ce kit afin de
coller le plus fidèlement possible à la réalité.
Source statistiques.developpement-durable.gouv.fr 2021
6
Agriculture
56%
Eau Potable
26%
Refroidissement des
centrales électriques
12%
Usages industriels
6%
La répartition de l’eau consommée en France
Les ordres de grandeur
A garder en mémoire
7
Le format et la durée de l’Atelier
En présentiel ou distanciel
7
L’Atelier Ecofrugal Économisons l’eau
dure environ 1 heure. Il aborde 8 pistes
d’actions sur lesquelles vous échangerez avec
les participants. Il faut compter environ 6 à 8
minutes par piste d’action et autant pour
l’introduction et la fin de l’Atelier.
En deux sessions
C’est pratique si vous ne disposez pas de
beaucoup de temps. Par exemple si vous faites
l’Atelier au travail avec vos collègues pendant
la pause déjeuner autour d’un repas Zéro
Déchet.
Vous avancerez alors à votre rythme avec vos
participants en suivant le fil conducteur.
A la fin de l’Atelier, pensez à fixer avec votre
groupe la date du suivant.
Les durées indiquées pour discuter avec
vos participants des pistes d’actions
sont indicatives, cela peut varier en fonction
des disponibilités, des connaissances et de
l’intérêt de chacun.
La bonne gestion de votre temps
N’hésitez pas à désigner un gardien du temps
parmi les participants pour ne pas dépasser
le temps maximum imparti par piste d’action
ou bien utilisez un minuteur.
Si les échanges sont riches, proposez à
mi-parcours aux participants de faire une
sélection des pistes d’actions qu’ils
souhaitent couvrir au cours du temps restant.
Vous pouvez aussi éluder les mini quiz pour
gagner du temps. Autre option, prévoir avec
vos participants une autre date pour finir de
parcourir les pistes d’actions que vous n’aurez
pas eu le temps d’aborder.
A la carte
Si vous disposez de moins d’une heure, il
vous suffit de sélectionner vous-même ou
avec vos participants, les pistes d’actions
que vous souhaitez couvrir en priorité
parmi les 8 proposées.
Le format de l’Atelier reste le même, le kit
d’animation sera là pour vous guider pas à
pas.
8 8
En présentiel, le nombre idéal de participants
est compris entre 8 et 12 personnes,
Ambassadrice et Ambassadeur inclus. Au-delà
de 12 personnes, il est difficile pour tout le monde de
prendre la parole et de s’écouter attentivement.
En deçà de 8 personnes, le potentiel de
solutions à découvrir grâce à la mutualisation
est plus restreint.
En distanciel, que ce soit en conférence
téléphonique ou en visioconférence, il est
possible d’être plus nombreux (jusqu’à 40
personnes) à condition d’être bien organisé.
Découvrez nos conseils plus loin !
Qui inviter ?
Vous êtes libre d’inviter qui vous voulez :
collègues, amis, voisins, membres d’une
association, salariés d’une entreprise
voisine, des inconnus…
Comment ?
Via le site Web monatelier-ecofrugal.fr
Si vous êtes déjà inscrit en tant
qu'Ambassadrice ou Ambassadeur : vous avez
accès aux outils (affiche, partage sur les réseaux
sociaux) pour créer votre évènement en ligne et
envoyer vos invitations.
La plateforme vous accompagne en amont de
votre événement, dans sa préparation et son
organisation.
Elle sert aussi à prolonger les échanges une
fois l’événement passé (de nouvelles idées à
partager, une nouvelle pratique, une solution
inédite...).
9
Le nombre de participants
Si vous n’êtes pas encore inscrit
Vous pouvez rejoindre la communauté
Ecofrugal en vous inscrivant sur monatelier-
ecofrugal.fr en tant qu’Ambassadrice ou
Ambassadeur.
Vous aurez ainsi accès à toutes nos
ressources : le calculateur carbone, Mon
Guide Ecofrugal, 400 pages de conseils pour
réduire son impact environnemental ainsi que
l’ensemble des kits d’animation : Zéro Déchet,
Alimentation, Copro/Habitat, Numérique
Responsable, Sobriété Énergétique, Mobilité et
à tous les outils pour faciliter l’organisation de
vos futurs Ateliers.
Les ressources pour communiquer sur votre
Atelier sont disponibles dans votre espace
ressources.
Via vos propres outils
Vous ne souhaitez pas rejoindre la
communauté Ecofrugal et préférez organiser
votre évènement par vos propres moyens, voici
quelques conseils :
▪ planifiez votre évènement suffisamment à
l’avance (au minimum 2 semaines) pour
avoir le nombre souhaité de participants le
jour J (entre 8 et 12 personnes en
présentiel)
▪ communiquez sur votre évènement : via
un groupe WhatsApp, via les réseaux
sociaux et/ ou avec une affiche - à
télécharger dans votre espace ressources
si vous êtes inscrit sur monatelier-
ecofrugal.fr. Les personnes intéressées
pourront faire une demande d’inscription
en vous contactant par courriel
▪ assurez-vous que les participants confirment
bien leur venue en amont
10
Si vous organisez l’Atelier dans un cadre
professionnel, n’hésitez pas à en parler à votre
manager, à la direction RSE, RH ou DSI de
manière à bénéficier des outils de communication
interne et aussi avoir votre communauté dédiée
de collaborateurs engagés. Sollicitez-les pour
avoir une salle de réunion mise à disposition ou
bien des outils de visioconférence et/ou
d’animation comme Klaxoon, Miro ou
Wooclap.
Certes la visioconférence a un impact sur
l’environnement comme tout outil
numérique mais utilisée à bon escient elle
sert la transition écologique : par exemple
en réduisant les déplacements
professionnels ou bien en favorisant le
partage de bonnes pratiques pour être plus
sobre énergétiquement.
11
12
Le lieu de l’Atelier
Le partage de ses bonnes pratiques en
présentiel est très efficace pour donner envie
à d’autres de modifier de comportements.
Rien ne remplace la dynamique de
groupe en présentiel. Nous préconisons
ce mode de réunion. Le distanciel est utile
lorsqu’il existe des contraintes sanitaires
qui empêchent de se rassembler ou
quand les participants sont
géographiquement trop éloignés les uns
des autres.
Trouver le bon lieu pour un Atelier
présentiel
Idéalement, il faut que tous les participants
puissent être assis autour d’une table de
manière à pouvoir échanger facilement et
prendre des notes.
Il s’agit juste de permettre à chacun de
faire sa liste d’idées d’actions qu’il
souhaite mettre en place à l’issue de
l’Atelier (La To Do List) et également de
noter en cours d’Atelier toutes les
informations utiles (site internet, livre,
nom et adresse d’un commerçant, d’une
association, bon plan...).
En entreprise une salle de réunion fera
parfaitement l’affaire. Vous pouvez aussi
organiser votre Atelier Ecofrugal dans un
bar, un restaurant, une association, une
bibliothèque... où vous voulez du moment que
le lieu ne soit pas trop bruyant afin que vous
puissiez échanger et dialoguer efficacement.
Autre possibilité, en extérieur, par exemple en
proposant un pique-nique ou bien un apéro
Zéro Déchet.
Les outils en distanciel
Utilisez celui qui vous convient
Il existe de nombreuses plateformes pour
organiser gratuitement une visioconférence et
chatter avec ses amis, collègues.
Webex et Zoom sont celles qui ont l’impact
carbone le plus faible.*
Skype
Offre un temps illimité avec partage de
document à l’écran et se limite à 50
participants m ax i m um
Facetime
Offre un temps illimité et permet de réunir
jusqu’à 32 participants qui doivent
obligatoirement disposer d’un smartphone.
Discord
Permet de réaliser des visioconférences jusqu’à 10
personnes.
Teams
Chez Microsoft existe aussi en mode gratuit et
autorise jusqu’à 250 personnes dont 49 visibles.
Webex
Chez CISCO en version gratuite est limitée à 50
minutes et autorise jusqu’à 100 participants.
Zoom
Permet de partager et d’avoir jusqu’à 100
participants, cependant la gratuité est limitée à 40
minutes.
Whatsapp
Limité à 8 participants
Jitsi
Plateforme open source, gratuite et sécurisée
pour partager un document à l’écran, enregistrer
une visioconférence et de la diffusersur YouTube
avec l’accord des participants limités à 75.
Google Meet
En version gratuite, l’application est limitée à 1
heure et autorise jusqu’à 100 participants.
* Quelles applications mobile de visioconference pour reduire
votre-impact
13 13
En tant qu’Ambassadrice/Ambassadeur
de l’Atelier Économisons l’eau, vous
êtes le maître/la maîtresse de
cérémonie.
Le livret d’animation est votre script !
Lisez-le à l’avance pour vous familiariser avec
le déroulement de l’Atelier et être à l’aise le
jour J. Votre rôle est principalement de lancer
les sujets, de donner la parole et plus
généralement de faciliter les échanges.
Vous pouvez aussi partager ce rôle le jour J
avec une autre personne et animer l’Atelier à
tour de rôle en binôme.
Vous vous assurerez en particulier que
chacun puisse prendre la parole et évite les
hors-sujet.
On a quelques techniques/recettes pour vous
aider comme le bâton de parole qui peut être
une simple cuillère en bois. Il circule en
passant de main en main, celui qui le tient,
prend la parole et ne peut pas être
interrompue à part seulement par vous.
En tant qu’Ambassadeur/Ambassadrice,
vous êtes autorisé à interrompre le
participant si celui-ci-monopolise la parole,
s’il lance un débat plutôt que de parler de
ses solutions concrètes ou bien s’il est hors-
sujet.
En présentiel, si tous les participants ne se
connaissent pas, prévoyez un petit panneau ou
une étiquette autocollante avec le prénom de
chacun.
14
Votre rôle
14
Conseils pour l’animation en distanciel
En visio, demandez à tous les participants de
renseigner leur prénom lorsqu’ils se connectent
et demandez-leur de laisser la caméra
allumée par défaut, c’est plus agréable de
mettre un visage sur un prénom et ça favorise la
confiance entre participants.
Pour la prise de parole, demandez que la
personne qui souhaite intervenir lève la main
ou bien se signale en utilisant le tchat
par exemple. Si vous êtes nombreux, plus
d’une quinzaine de personnes par exemple,
pour chaque piste d’actions proposez à vos
participants de soumettre d’abord leurs
idées en ligne (en tchat, post-it…) pour une
présélection puis donner leur ensuite la parole
pour développer.
Pour le mini quiz avec votre groupe, utilisez
des outils de vote en ligne. C’est plus ludique
et vous gagnerez du temps.
C’est primordial d’optimiser la visio car vous
verrez il y a plus d’inertie qu’en présentiel et le
temps passe très vite !
La To Do List
Votre défi durant l’Atelier : que chacun rédige sa
To Do List. Chaque participant devra repartir
avec une liste de 10 idées d’actions
à entreprendre pour réduire sa consommation
d’eau et améliorer sa préservation. Il est donc
indispensable qu’ils notent au fur et à mesure
de l’Atelier les idées qui les inspirent et qu’ils
souhaitent mettre en place aussi bien au travail
que chez eux.
15 15
Vos invités peuvent vous aider
Si vous avez enregistré votre Atelier sur
monatelier-ecofrugal.fr, vous pouvez en amont
échanger directement avec les participants sur
l’organisation de votre événement. Un encart
« Description de l’événement » vous est dédié
pour leur donner des précisions.
Demandez à l’avance s’il y a un volontaire - le
scribe - pour prendre des notes pendant
l’événement le Jour J ainsi que des captures
d’écrans (en visio), photos et vidéos.
Elles serviront à agrémenter votre Retour
d’Expérience (REX) que vous pourrez choisir
ensuite de partager en ligne avec vos
participants ou bien tout votre communauté
Ecofrugal de collaborateurs engagés.
À noter que le respect du droit à l’image
est essentiel.
Au travail, le REX sera particulièrement utile
par exemple pour diffuser à l’issue de l’Atelier les
bonnes idées échangées par vos collègues et
faire remonter à votre direction des pistes
d’actions.
Si vous êtes nombreux dans
votre entreprise à faire l’Atelier Économisons
proposez à la direction, de créer votre
communauté Ecofrugal de collaborateurs
engagés.
En alimentant la réflexion sur les bonnes pratiques
pour préserver et économiserez l’eau, vous
poserez peut-être la première pierre d’un
futur groupe de travail sur le sujet dans
votre entreprise, votre administration ou
votre association.
16 16
Gratuité
17
17 17
La charte
En tant qu’Ambassadrice ou Ambassadeur
Ecoute
Partage
Bienveillance
Convivialité
Retour
d’expérience
▪ Expliquez les règles des échanges. On est
concret, on se base sur des exemples, on
essaye d’être concis car il y a beaucoup
de choses à dire
▪ On cherche à comprendre et enrichir les
idées des autres plutôt que de les
contredire. On est là tous ensemble pour
identifier des manières d’agir et passer un
bon moment
▪ Vous présentez le bâton de parole. Si
l’Atelier est en visio demandez aux
participants de lever le doigt pour prendre la
parole et éventuellement activez leur micro
▪ Rappelez l’un des objectifs de l’Atelier : la To
Do List. Insistez sur la nécessité de prendre
des notes en cours de route (que ce soit sur
une feuille de papier ou sur leur smartphone)
▪ Rappelez que pendant l’Atelier, le groupe
peut décider de futures actions à mettre en
place.
▪ Demandez au Scribe (le volontaire qui prend
les notes) d’être le gardien du temps si
vous avez peur de dépasser le temps
imparti pour chacune des pistes d’actions.
Un temps de référence est indiqué sur le kit
d’animation
▪ L’Atelier Économisons l’eau est gratuit,
les Ambassadrices et Ambassadeurs ne
reçoivent pas de contributionsfinancières de
la part des participants ni d’Ecofrugal, ni
d’Orange
18
Les règles de l’Atelier
18
C’est le jour J !
Durée : 1h
Le script
Pour vous faciliter la tâche, nous avons mis en
orange, les questions à poser à vos
participants le Jour J. Le texte est là à titre
indicatif. Il est souvent rédigé sous forme de
questions, vous n’êtes pas obligé de le suivre à
la lettre.
On vous demande néanmoins de lire aux
participants le texte de bienvenue d’Orange
et la Team Ecofrugal au début et les
remerciements à la fin.
Le picto ci-contre vous propose, au fur et à
mesure dans le document, des pistes
d’actions pour aller plus loin avec vos
participants.
.
19
Le message d’accueil
A lire aux participants
Seulement 2,8 % de l’eau présente sur
notre belle planète bleue est douce. Elle
se présente majoritairement sous la forme
de glace ou de neige. Au final moins de
0,7 % du volume total d’eau sur Terre est
disponible à l’état liquide.
Face au réchauffement climatique, il
devient urgent d’économiser l’eau douce
qui se raréfie.
Mi-juillet 2023, 84 départements français
étaient concernés par des mesures de
vigilance ou de limitation de l’usage de
l’eau. La moitié des sols du nord du pays
étaient asséchés et 68% des nappes
phréatiques étaient en dessous des
normales de saison.
L’Atelier Économies d’eau est un moment
privilégié entre vous pour partager
ensemble vos bonnes pratiques et en
découvrir de nouvelles pour préserver la
ressource en eau et réduire votre
consommation d’eau chez vous, au
travail, en vacances... et aussi faires des
économies.
Bonne nouvelle, à l’échelle individuelle
les pratiques à adopter sont souvent
simples et la plupart des investissements
sont relativement modestes avec
d’importantes économies à la clé.
Économiser l’eau, c’est aussi économiser
l’énergie (presque 40 % de l’eau utilisée
pour notre consommation domestique est
de l’eau chaude sanitaire). Une famille (4
personnes) économe en eau peut espérer
diviser par 2 le montant de sa facture
d’eau annuelle (504 €) comparée à une
famille ordinaire (1254 €). Source
sagemayenne.fr
20
L’Atelier Économisons d’eau va vous donner
les clés pour apprendre à préserver cette
ressource vitale.
Parlez de ce que vous faites, de ce que vous
avez testé, de ce que vous avez mis ou
souhaiteriez mettre en place chez vous ou au
travail.
Évitez les débats, c’est la faute à untel ou les
approches défaitistes : ça ne sert à rien,
c’est trop tard pour agir... soyez résolument
orientés solutions !
Au fur et à mesure du déroulement de
l’Atelier, faîtes votre liste à cocher de pistes
d’actions que vous voudriez mettre en place
dans votre sphère personnelle ou
professionnelle.
Notez les actions que vous souhaiteriez
proposer au sein de votre entreprise, de
votre administration ou de votre copro si
vous faites l’Atelier entre voisins.
Nous vous souhaitons un excellent Atelier !
21
22
Les ordres de grandeur
A garder en mémoire
Source ADEME – Astuces pour économiser l’eau à la maison et alléger ses factures
Répartition par usage de l’eau potable domestique
‐ 39% pour l’hygiène corporelle
‐ 22% pour le lavage du linge et de la vaisselle
‐ 20% pour la chasse d’eau des WC
‐ 6% pour la cuisine
‐ 6% pour le lavage de la voiture ou l’arrosage du jardin
‐ 1% seulement pour boire
Présentation rapide
L’Atelier se concentre sur les économies d’eau et sa
préservation.
Vous énumérez les 8 pistes d’actions décrites ci-dessous
que vous allez couvrir ensemble :
✓ Je mesure et je surveille la consommation d‘eau
✓ Je détecte / je signale les fuites d’eau
✓ Je réduis la consommation d’eau en adoptant des
bonnes pratiques
✓ Je réduis la consommation d’eau en utilisant des
équipements hydro-économes
✓ Je réduis la consommation d’eau pour le jardin et
l’entretien des espaces verts
✓ Je récupère l’eau de pluie
✓ Je participe à la bonne gestion de l’eau en facilitant
sa captation, sa conservation, sa dépollution et sa
réutilisation
✓ Je réduis mon empreinte eau
Vous expliquez aux participants
La philosophie, le fonctionnement et le déroulé de l’Atelier
23
24
24
24 24
Brise-glace
Durée moyenne : 5 minutes
En présentiel chaque participant est invité à
prendre la parole.
En visio si vous êtes plus de 10, demandez aux
volontaires qui souhaitent y participer, de lever le
bras.
Votre message « brise-glace » aux
participants
Brisons la glace entre participants avant de
nous lancer dans l’atelier. En 10 secondes
maximum, chacun à tour de rôle prend la
parole pour indiquer la durée de sa douche et
s’il/si elle utilise du savon ou du gel douche.
Une fois le tour de table effectué, demandez à
l’ensemble des participants de mettre leur
téléphone en mode avion le temps de l’Atelier.
25
25
25 25
Piste d’action n°1
Je mesure et je surveille la consommation d’eau (6 minutes)
Vous démarrez avec un mini quiz
Combien de litres d’eau chaque français
consomme-t-il en moyenne par jour dans le
cadre de ses différents usages domestiques ?
A. 58 litres
B. 98 litres
C. 148 litres
Réponse C - 148 litres par jour et par habitant
source ADEME. Soit près de 54 m³ d’eau par an
soit presque l’équivalent d’une piscine domestique.
Puis à tour de rôle, les participants répondent et
échanges sur les questions que vous posez au
groupe.
Il est difficile de maîtriser sa consommation
d’eau sans la connaître précisément.
Comment faites-vous pour suivre votre
consommation d’eau ?
> Avez-vous l’habitude de consulter votre facture
d’eau pour suivre son évolution ?
> Relevez-vous la consommation de votre
compteur d’eau ? Et si oui à quelle fréquence ?
> Quels sont les avantages et inconvénients ?
➔ Les chiffres sur fond noir indiquent les m³
consommés, ceux sur fonds rouge indiquent
les litres d’eau, la partie rouge est utile pour
détecter une fuite d’eau après compteur.
> Avez-vous souscrit à un système de télérelève
via un compteur d’eau communicant ?
> Quel système utilisez-vous ? Quels sont les
avantages ?
➔ Utilisez le simulateur du Centre
d’information sur l’eau pour estimer la
consommation d’eau annuelle de votre foyer.
Pour comprendre votre tarification et savoir
comment est calculé votre facture d’eau,
rendez-vous sur economie.eaufrance.fr.
> Quels sont les bénéfices d’un suivi de sa
consommation ?
> Faites-vous des économies ?
➔ La télérelève est utile pour suivre en
temps réel sa consommation d’eau. En cas
d’absence de votre domicile, via une
application connectée, vous serez prévenu
en cas de consommation d’eau anormale
possiblement signe d’une fuite d’eau.
En Ile-de-France, tous les compteurs posés
ou échangés sont désormais équipés d’un
module radio pour communiquer les
données de consommation.
26
Comment faites-vous pour connaître la
consommation d’eau de votre logement si
vous êtes locataire ?
➔ Le prix du m³ d’eau varie fortement d’une
commune à l’autre, avec des écarts pouvant
aller de 1 à 5. Si vous voulez savoir combien
est facturé le m³ d’eau (réparti entre la
distribution d’eau potable, l’assainissement,
collecte et traitement des eaux usées et
autres taxes), rendez-vous sur
services.eaufrance.fr et renseignez votre
code postal. Si vous payez l’eau dans vos
charges, c’est utile pour connaître son prix.
Connaissez-vous vos consommations d’eau
spécifiques ? Par exemple combien d’eau
vous consommez pour votre douche, votre
bain, votre jardin... ? Combien d’eau votre
machine à laver ou votre lave-vaisselle
utilise pour un cycle de lavage.
> Est-ce qu’une connaissance plus fine de votre
consommation vous a incité a changé de
pratiques ?
> Avez-vous mesuré le débit de l’ensemble de
vos sorties d’eau ?
➔En moyenne le réseau d’eau est
pressurisé à 3 bars, le débit d’eau standard
d’un robinet pleinement ouvert est de 12
litres d’eau par minute. Pour connaître le
débit d’eau de votre douchette ou de votre
lavabo, ouvrez à plein débit le robinet d’eau
puis remplissez un seau d’eau gradué
pendant 10 secondes. Multipliez ensuite le
volume d’eau par 6, vous connaitrez ainsi le
débit d’eau par minute !
Bénéficiez-vous d’un tarif/d’une redevance
incitative ?
➔ Dans plusieurs villes de France, comme
Dunkerque, Montpelier, la tarification est
progressive pour inciter à la sobriété. À
Montpellier par exemple les 15 premiers m³
d’eau sont gratuits, puis la tarification
augmente par paliers.
27
28
Dans de nombreux logements collectifs, la
facture n’est pas individualisée, vous payez
donc aussi pour votre voisin qui n’a rien fait
pour réparer sa chasse d’eau qui fuit depuis 6
mois. Cela alourdit votre facture et ne vous
encourage pas non plus à faire des économies.
Au même titre que le chauffage, il est possible
d’individualiser la facture d’eau dans les
logements collectifs. Cela nécessite un vote à la
majorité absolue.
C’est le propriétaire qui paye les travaux
d’installation et l’achat des compteurs (de 20 à
50 € pour une durée de vie de 10 à 15 ans). La
pause du matériel varie entre 100 et 200 € par
compteur. Le coût d’entretien et le relevé
peuvent ensuite représenter un coût annuel
compris entre 13 et 32 €.
Il faut donc au moins 12m³ d’économie d’eau
soit un montant équivalent à 50 € pour payer
l’amortissement du compteur, son entretien, le
relevé et le coût de facturation.
28
Le saviez-vous ?
▪ Proposer à son entreprise/administration
d’afficher la consommation d’eau du bâtiment
et son évolution comparée sur la même
période mensuelle de l’année précédente.
▪ Pauser des compteurs ou sous-compteurs
pour avoir une analyse plus fine des
consommations d’eau et ainsi mieux cibler les
actions pour réduire sa consommation d’eau
(équipements industriels, sanitaires,
climatisation...). Pour en savoir plus rendez-
vous sur orange-business.com ou consultez
le Guide IOT for green.
▪ Mettre en place un tableau de bord pour
suivre la consommation d’eau de l’ensemble
de ses sites quel que soit son fournisseur
d’eau. Orange propose ce service sans
instrumentation additionnelle en se
connectant directement aux bases de
données de comptage de la plupart des
fournisseurs (Veolia, Suez, Saur, Eau de
Paris, Eau de Marseille...) dans le cadre de
son offre Smart Eco-energy. Vous pouvez
ainsi analyser de manière automatisée les
consommations d’eau pour détecter les
gisements d’économies.
Pour aller plus loin
29
Piste d’action n°2
Je détecte/je signale les fuites d’eau (6 minutes)
Mini quiz
En moyenne une chasse d’eau qui fuit
représente combien de m³ d’eau gaspillées
par an ?
A. 75 m³
B. 150 m³
C. 220 m³
Réponse C - Source ADEME. Une chasse d’eau qui
fuit c’est 25 litres d’eau potable perdus chaque
heure, soit 220 m³ sur un an pour un coût moyen de
presque 950 € ! L’ équivalent de la facture d’eau
annuelle d’une famille de 4 personnes.
Il n’y pas de petite fuite, les petits ruisseaux font les
grandes rivières. Un robinet qui goutte, c’est 5 litres
d’eau perdus par heure, cela représente un gâchis de
44 m³ d’eau par an, soit une perte de 190 € par an.
30
30
30 30
Comment faites-vous pour détecter la
présence de fuites d’eau chez vous ?
> Vérifiez-vous de temps à autre en relevant
votre compteur d’eau le soir avant d’aller vous
coucher puis au réveil le lendemain ou alors
après vous êtes absenté quelques jours de votre
domicile ?
➔ Sur les compteurs manuels, la partie en
rouge indique la consommation en litre. Si
vous constatez un écart le lendemain par
rapport à la veille alors que personne n’a
utilisé durant la nuit la chasse d’eau, le
robinet... et qu’aucun appareil
consommateur d’eau n’a été utilisé (lave-
vaisselle le lave-linge...), c’est qu’il y a une
fuite chez vous.
Avez-vous déjà réparé une fuite d’eau ?
> Comment vous y êtes-vous pris ?
> Vous êtes-vous renseigner via un tutoriel via
Internet?
> Vous avez commandé la pièce défectueuse et
l’avez remplacé vous-même ? Par exemple la
pompe de la chasse d’eau double flux.
➔ Parfois c’est relativement simple et peu
coûteux de colmater soi-même une fuite,
comme changer le joint de la chasse d’eau.
➔ Les fuites sont parfois quasi invisibles, il
existe des pastilles de détection de fuites.
Elle se place dans les toilettes et vous aident
à repérer la fuite en colorant l’eau en bleu.
Laissez passer une heure après la dernière
chasse d’eau. Autre possibilité, disposer
d’un bout de papier sur la cuvette, s’il
devient humide, c’est qu’il y a une fuite.
31
31
31 31
Avez-vous déjà signalé des fuites d’eau sur
votre lieu de travail ?
> À qui vous-êtes-vous adressé ?
> Est-ce que la fuite a été réparée rapidement ?
Avez-vous le réflexe de couper l’eau dans
votre logement lorsque vous vous absentez
de manière prolongée ?
➔ Au-delà d’économiser de l’eau et de
l’argent en cas de fuite potentielle, couper
l’eau, permet de partir l’esprit plus tranquille
et d’éviter le stress potentiel d’un dégât des
eaux à son retour.
32
32
32 32
33
Le saviez-vous ?
En moyenne 20% de l’eau est perdue avant
d’arriver à votre compteur, cela s’explique par la
vétusté du réseau de distribution d’eau potable
en France.
Cela représente 937 millions de m³ par an soit
l’équivalent de la consommation annuelle
d’environ 18 millions d’habitants.
Source vie-publique.fr
Plus la pression de la canalisation est
importante plus il y a de risque de fuites
(dégradation des joints, des raccords...), de
goutte à goutte au niveau des robinets et de
générer des coups de bélier et sifflements.
Cela peut aussi endommager vos installations
(chauffe-eau, usure prématurée des robinets).
En moyenne on recommande une pression de 3
bars pour les logements.
La pression se vérifie avec un manomètre et se
corrige le cas échéant avec un réducteur de
pression ou bien si elle est trop faible avec un
surpresseur.
Pour les sites industriels, le réglage de la
pression d’eau est particulièrement
important pour ne pas endommager certains
équipements.
34
▪ Proposer à son entreprise/administration de
mettre en place une procédure pour que
chacun puisse facilement signaler les fuites
d’eau pour une prise en charge rapide.
▪ Lancer un diagnostic complet de la plomberie
et des canalisations d’eau. Au-delà de la
détection de fuites d’eau, c’est aussi
l’occasion de s’assurer que l’installation est
conforme : par exemple absence de
canalisations en plomb.
▪ Mettre en place un système connecté de
mesure et suivi de la consommation d’eau
pour détecter les fuites plus précocement.
Orange propose ce service dans le cadre de
son offre Smart Eco-energy. En cas de
consommation anormale, vous pouvez
intervenir à distance, en coupant l’eau. C’est
particulièrement utile pour les sites isolés
sans présence de salariés pour donner
l’alerte et intervenir.
Pour aller plus loin
Piste d’action n°3
Je réduis la consommation d’eau en adoptant des bonnes pratiques
(8 minutes)
Mini quiz
En moyenne combien de litres d’eau
utilise-t-on pour une douche rapide ?
A. de 35 à 60 litres d’eau
B. de 61 à 80 litres d’eau
C. de 81 à 100 litres d’eau
Réponse A - Une douche consomme 4 fois moins
d’eau qu’un bain qui nécessite à minima 150 litres
d’eau. Il s’agit d’une moyenne, si vous êtes du
genre à rester longtemps sous la douche, au-delà
de 10 minutes cela peut-être équivalent à un bain
en termes de consommation d’eau. Source
ADEME.
35
35
35 35
36
36
36 36
Avant même d’envisager de changer ses
équipements ou de les modifier (douchette
hydro-économe, mitigeur, réducteur...), il y a
de nombreuses pratiques faciles à adopter
pour réduire sa consommation d’eau.
Quelles sont les bonnes pratiques que vous
avez adoptées dans la salle de bain et aux
toilettes ?
> Avez-vous le réflexe de couper l’eau du robinet
lorsque vous vous rasez ? Comment faites-vous
pour réduire au minimum la consommation
d’eau ? Utilisez-vous un récipient rempli d’eau
pour rincer votre rasoir ?
> Avez-vous le réflexe de couper l’eau lorsque
vous vous savonnez les mains au lavabo ou
sous la douche ?
> Avez-vous le réflexe de couper l’eau lorsque
vous vous brossez les dents ? Utilisez-vous un
verre d’eau pour vous rincer la bouche ?
➔ Si, dans une famille de quatre personnes,
chacun laisse l’eau du robinet couler 3
minutes par jour, cela représente 26 m³
d’eau, soit une dépense de 112 € par an !
> Avez-vous réduit la durée de vos douches à 3-
5 minutes ? Utilisez-vous un minuteur/un sablier
ou écoutez-vous 2 morceaux de musique ? Ça
marche bien avec vos enfants et ados ?
> Avez-vous arrêté de prendre des bains ?
> Faites-vous couler le même bain pour tous vos
enfants ?
> Avez-vous l’habitude d’utiliser le bouton
adapté pour tirer la chasse d’eau lorsque les
toilettes sont équipées d’un double poussoir ?
37
37
37 37
➔ Aussi appelé chasse d’eau double
commande, les toilettes qui en sont équipées
sont nettement plus économes en eau. Les
anciennes commandes de chasse d’eau avec
un bouton simple consomment de 9 à 12
litres d’eau par chasse alors que les
modernes consomment entre 3 et 6 litres.
Petite commission, vous appuyez sur le petit
bouton qui libère de 3 litres d’eau, sinon
c’est le gros bouton (6 litres d’eau).
Quelles bonnes pratiques avez-vous mises
en place dans la cuisine ?
> Avez-vous l’habitude de mettre en route votre
lave-vaisselle uniquement lorsqu’il est plein ?
> Pensez-vous à retirer les résidus alimentaires
plutôt que de prélaver la vaisselle au robinet ?
> Avez-vous l’habitude de choisir le cycle
ECO ?
➔ Le mode ECO permet de faire des
économies d’eau et d’électricité, consultez le
mode d’emploi de votre appareil pour en
savoir plus.
> Avez-vous l’habitude d’utiliser une bassine
pour le lavage à la main de votre vaisselle et une
autre bassine pour le rinçage pour éviter de
laisser couler l’eau ?
➔ Sauf si vous êtes économe, faire la
vaisselle à la main consomme en moyenne
42 litres d’eau contre une dizaine de litres
d’eau avec un lave-vaisselle récent.
38
38
38 38
Quelles autres bonnes pratiques avez-vous
mises en place dans votre logement ou sur
votre lieu de travail ?
> Récupérez-vous l’eau de lavage (qui a
servie à nettoyer vos légumes) ou de cuisson
pour d’autres usages par exemple comme
arroser votre jardin ?
➔ Les eaux qui proviennent de la vaisselle
ou du lave -vaisselle, de la douche, de l’évier,
de la machine à laver... sont appelées « eaux-
grises » par opposition à « l’eau blanche »
(l’eau potable du robinet) ou les « eaux
noires » qui sont les eaux les plus polluées
comme celles des toilettes. Les eaux grises
ne doivent pas être réutilisées sans
traitement, en particulier pour l’arrosage des
fruits et légumes car elles contiennent des
polluants (résidus de détergents, lessives,
shampoings, savons, microplastiques...).
Elles peuvent uniquement servir à alimenter
les chasses d’eaux ou bien à arroser les
pelouses et les fleurs.
> Utilisez-vous une carafe d’eau que vous
gardez au réfrigérateur plutôt que de laisser
couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit fraîche ?
➔ Au-delà des économies d’eau réalisées,
laisser reposer l’eau dans une carafe, élimine
le goût du chlore. Vous pouvez aussi ajouter
du charbon noir pour corriger le goût de
votre eau.
39
Le saviez-vous ?
Le coût moyen de l’usage de l’eau domestique
est 232 € par an et par personne. Le prix du m³
d’eau est facturé en moyenne 4,3 € soit 929 €
pour un foyer de 4 personnes en 2021 contre
4,19 € en 2020 soit une hausse de 2,6 % en un
an - source Vie-publique.fr.
Le prix de l’eau a augmenté de 10 % depuis 10
ans.
La hausse va probablement s’accélérer dans la
prochaine décennie en raison de la raréfaction
de la ressource, de la vétusté du réseau mais
aussi des nouvelles normes de dépollution en
raison de la vétusté du réseau et des nouvelles
normes de dépollution - Source Banque des
territoires.
Actuellement le prix de l’eau en France est l’un
des moins cher de l’Union Européenne tout
comme celui de l’électricité.
Pour savoir combien vous payez le m³ d’eau
rendez-vous sur services.eaufrance.fr et
renseignez votre code postal.
40
▪ Proposer à son entreprise/administration de
mettre en place une campagne de
sensibilisation avec infographie et
autocollants pour encourager les
collaborateurs à réduire la consommation
d’eau : par exemple un autocollant qui
indique de lancer le lave-vaisselle
uniquement lorsqu’il est plein.
▪ Mettre en place, en concertation
éventuellement avec ses prestataires, des
protocoles de nettoyage économes en eau
pour les sols, la voirie, les équipements
industriels, la flotte de véhicules…
▪ Proposer à son entreprise/administration des
animations de sensibilisation à l’occasion de
la journée mondiale de l’eau qui a lieu
chaque année le 22 mars.
▪ Consultez-le Guide pour la réalisation des
économies d’eau dans les bâtiments et
espaces publics de l’ Établissement Public
Territorial du Bassin de la Vienne.
Pour aller plus loin
Piste d’action n°4
Je réduis la consommation d’eau en utilisant des équipements hydro-
économes (8 minutes)
Mini quiz
Avec une douchette économe de combien
réduit-on sa consommation d’eau ? En
réduisant d’un degré la température de
référence pour le chauffage, de combien
diminuera la facture ?
A. 25%
B. 50%
C. 75%
Réponse B - Source eau.grandparissud.fr
Bien s’équiper est décisif pour réduire sa
consommation d’eau, bonne nouvelle, c’est
relativement bon marché, votre investissement
sera vite amorti.
41
41
41 41
42
42
42 42
Qu’avez-vous mis en place comme
équipement dans la salle de bain et les
toilettes ?
> Vous êtes-vous équipé d’une écodouchette ?
> Quels sont les avantages ?
➔ Économique, l’écodouchette coûte 20 € en
moyenne. Le réducteur d’eau est situé dans
le pommeau de la douche. Il fait passer le
débit de votre douche de 12 l/mn à 5 l/mn. À
raison d’une douche de cinq minutes par
jour, vous économiserez 113,50 € par an et
par personne !
C’est le montant cumulé de l’économie
réalisée en eau, mais aussi en énergie. En
effet, les économiseurs réduisent non
seulement votre consommation d’eau froide,
mais aussi l’eau chaude, qui coûte environ 5
€ à produire (33 kWh sont nécessaires en
moyenne pour réchauffer 1 m³ d’eau).
Autre possibilité, s’équiper d’un stop-
douche. Vous interrompez la sortie de l’eau
par simple pression d’un bouton, sans avoir
à régler à nouveau le débit et la température.
C’est particulièrement utile si votre douche
n’est pas équipée d’un robinet
thermostatique ou de mitigeur (2 robinets
séparés un pour l’eau chaude, un pour l’eau
froide).
Facile à installer, le stop-douche s’intercale
entre le robinet et le tuyau flexible, son coût
est aussi modique. On le trouve aussi intégré
dans le pommeau de douche.
> Vous-êtes-vous équipé d’une chasse d’eau
double flux ? L’avez-vous installée vous-
même ?
➔ Les toilettes sont l’un des premiers
postes de consommation d’eau des
ménages (20%). Une famille de 4 personnes
économise ainsi jusqu’à 40 m³ par an, soit
172 €. L’investissement dans ce type de
chasse d’eau est de 180 € (150 € pour le
réservoir + 30 € pour le mécanisme double
poussoir - prix relevés chez un géant du
bricolage).
> Avez-vous équipé vos toilettes d’éco-
plaquettes ?
➔ Si vous ne souhaitez pas vous équiper
d’une chasse d’eau double flux, vous pouvez
opter pour deux plaquettes en polymère à
déposer au fond de la réserve de la chasse
d’eau.
Vous relâcherez 3 litres d’eau en moins à
chaque utilisation. Les éco-plaquettes
coûtent autour de 20 € et permettent à une
famille de 4 personnes d’économiser 62 € par
an. Votre investissement est remboursé en 4
mois !
À défaut, pour réduire de 10 % la
consommation d’eau des toilettes, vous
pouvez y placer une bouteille remplie d’eau
(évitez les briques qui se désagrègent et
finissent par endommager la chasse d’eau).
43
43
43 43
Avez-vous déjà utilisé des toilettes sèches ?
➔ Autre alternative pour supprimer
quasiment l’utilisation d’eau, les toilettes
sèches sont de plus en plus populaires en
particulier dans le cadre de festivals et
d’installations temporaires mais également
auprès des particuliers qui possèdent une
maison individuelle avec jardin.
Dans des toilettes sèches, les matières
organiques (sels et urines) sont mélangées à
de la sciure ou copeaux de bois, qui favorise
leur compostage.
Pour en savoir plus sur les toilettes sèches
et la valorisation du compost, consultez
l’étude de l’ADEME sur la gestion des sous-
produits des toilettes sèches.
> Avez-vous équipé vos robinets
d’économiseurs d’eau ?
> Est-ce facile à installer ?
➔ Les économiseurs d’eau aussi appelés
aérateurs, régulateurs, mousseurs ou
réducteurs abaissent le débit d’eau de 12
l/mn à 8 ou 6 l/mn selon les modèles et
génèrent de 30 à 50 % d’économies selon
l’ADEME. Ils s’installent facilement à la sortie
des robinets (éviers, lavabos) ou à la sortie
du tuyau de douche.
Les types de raccords varient en fonction de
la sortie du robinet (mâle ou femelle) et du
diamètre de l'orifice du robinet. L’effet
mouillant et tonifiant est inchangé.
Votre confort n’est donc pas altéré. Les
réducteurs d’eau coûtent entre 5 et 10 €
selon les modèles et certains font aussi
office de filtre anticalcaire. Ils sont très vite
amortis, moins d’un an.
44
44
44 44
> Avez-vous installé chez vous un mitigeur
thermostatique ? Quel est l’intérêt ?
➔ En ayant un réglage préfini de la
température, il évite de laisser couler
inutilement l’eau le temps d’ajuster l’eau à la
température désirée. Selon l’ADEME, un
mitigeur thermostatique, c’est 10 à 30%
d’économie d’eau par rapport à un
mélangeur standard à 2 robinets.
Avez-vous le réflexe de regarder l’étiquette
énergie lorsque vous achetez un lave-linge
ou un lave-vaisselle ?
➔ L’étiquette énergétique renseigne aussi
sur la consommation d’eau sur la base d’une
consommation annuelle.
Le guidetopten.fr affiche la consommation
d’eau par cycle et aussi le coût d’utilisation
sur 10 ans en intégrant la consommation
d’eau et d’énergie.
À noter que le guidetopten.fr permet aussi de
comparer entre eux le coût d’utilisation des
robinets thermostatiques, mitigeurs et des
douchettes.
Parfois il vaut mieux payer plus cher un
équipement à l’achat qui se relèvera plus
économe dans la durée. Le coût d’utilisation,
peut représenter finalement plusieurs fois le
prix d’achat au cours de la vie de l’appareil.
45
45
45 45
46
▪ Proposer à son entreprise/administration
d’auditer ses équipements industriels pour
investir dans des équipements hydro-
économes. Les sites industriels sont très
gourmands en eau. Les opérations de lavage,
les systèmes tels que les tours de
refroidissement, les chaudières, les
climatiseurs... nécessitent beaucoup d’eau
pour leur fonctionnement.
▪ S’équiper d’un lave-vaisselle sur son lieu de
travail (si de nombreuses personnes font leur
vaisselle à la main) ou bien d’un lave verre à
vapeur comme celui fabriqué par l’entreprise
françaises AAUM qui permet d’éliminer les
gobelets jetables.
▪ Remplacer les robinets d’eau des sanitaires
par des robinets automatiques avec détecteur
de mouvement et une température d’eau
préréglée - c’est aussi plus hygiénique - ou
bien avec un bouton poussoir : un robinet
temporisé qui se règle pour que l’eau ne
s’écoule idéalement pas plus de 10
secondes.
▪ Remplacer les chasses d’eau anciennes par
des doubles flux ou les urinoirs par des
modèles sans eau (pour en savoir plus et
faire une estimation des économies :
urimat.ch).
Pour aller plus loin
Piste d’action n°5
Je réduis la consommation d’eau pour le jardin et les entretiens d’espaces
verts (6 minutes)
Mini quiz
En moyenne avec un arrosage goutte à
goutte, de combien peut-on réduire la
consommation d’eau comparé à un
arrosage ordinaire ?
A. 20%
B. 30%
C. 50%
Réponse C - Source FAO – Réseau africain pour le
développement de l’horticulture.
.
47
47
47 47
Avez-vous mis en place l’arrosage goutte,
aussi appelé micro-irrigation dans votre
jardin ou à votre travail ?
> L’avez-vous fabriqué et installé vous-même ?
> L’arrosage goutte à goutte a-t-il été choisi par
votre entreprise ou collectivité pour l’entretien de
ses espaces verts ?
> Quels ont les avantages ? Moins de travail et
plus d’économies ?
> Votre goutte à goutte est-il couplé à un
programmateur intelligent couplé à un capteur
d’humidité ou un pluviomètre ?
➔ L’arrosage goutte à goutte consomme
nettement moins d’eau et il abreuve les
végétaux à basse pression de façon lente et
régulière. C’est un arrosage ciblé et
facilement programmable (fréquence et
durée des arrosages).
Il convient pour tous types de végétaux et
peut être relié à un capteur d’humidité ou à
un pluviomètre pour utiliser la juste quantité
d’eau.
Utilisez-vous des oyas pour votre jardin ?
➔ Une oya est une jarre microporeuse en
argile remplie d’eau qui diffuse
progressivement dans le sol. Pour les
plantes, cela permet une économie d’eau de
50% à 70%. Pour en savoir sur les oyas
consultez le guide des économies d’eau -
étang de Thau.
Avez-vous mis en place le paillage dans votre
jardin ?
> Comment faites-vous votre paillage ? Quels
sont les bénéfices ?
➔ Le paillage consiste à recouvrir le sol avec
différents matériaux naturels : paille, écorces
de bois, copeaux... Il fait écran aux pertes
d’eau en se comportant comme une éponge.
48
48
48 48
Quelles sont les autres bonnes pratiques pour
réduire la consommation d’eau des parcs et
jardins ?
> Arrosez-vous tôt le matin et/ou tard le soir pour
éviter l’évaporation de l’eau au soleil et
l'évapotranspiration (rejet de vapeur par les
plantes) ?
> Avez-vous remplacé l’arrosage au tuyau par un
arrosoir ?
Avez-vous choisi des espèces végétales qui
consomment moins d’eau et sont adaptées au
climat ?
> Avez-vous l’habitude de travailler votre sol pour
qu’il soit meuble et que l’eau s’infiltre en
profondeur eu lieu de ruisseler ?
> Avez-vous adopté pour l’arrosage doux qui
consiste à arroser moins souvent mais plus
longtemps pour que la terre s’humidifie en
profondeur ?
49
49
49 49
50
Le saviez-vous ?
Le paillage ne réduit pas seulement
l’évaporation de l’eau, il a de multiples intérêts.
Il protège les végétaux du froid et de la chaleur.
Le jardin ou les espaces verts sont aussi plus
faciles à entretenir car il empêche la pousse
des mauvaises herbes et évite d’avoir recours
au désherbage chimique.
Il protège aussi la terre de la battance, c’est la
croute provoquée par une fort pluie ou par
l’arrosage au jet, qui imperméabilise le sol.
En maintenant le sol poreux, en favorisant
l’infiltration de l’eau et l’aération du sol, le
paillage participe aussi à bonne santé du sol, en
abritant les micro-organismes et les vers de
terre qui participent à la biodiversité.
En se dégradant le paillage alimente le sol en
humus nourricier. C’est vraiment vertueux !
Pour en savoir plus sur le paillage, consultez le
Guide de l’ADEME Comment bien pailler au
jardin ?
▪ Proposer à son entreprise/administration de
de mettre en place le paillage des espaces
végétalisés.
▪ Mettre en place un système d’arrosage
automatique en goutte-à -goutte ou
s’adresser à un prestataire paysagiste.
Pour aller plus loin
51
51
51 51
Piste d’action n°6
Je récupère l’eau de pluie (6 minutes)
Mini quiz
En moyenne en France métropolitaine
combien de m³ d’eau un toit avec une surface
de 100 m2 peut-il capter ?
A. 50 m³
B. 70 m³
C. 100 m³
Réponse B - Source ADEME
Dans un foyer seulement 5% des usages
nécessitent de l’eau potable, un foyer de 2
personnes peut en théorie subvenir à plus de 60
% de ses besoins d’approvisionnement en eau.
52
52
52 52
53
53
53
53 53
Avez-vous dans votre logement ou dans
votre entreprise/collectivité un système de
récupération de l’eau de pluie ?
> Comment la collecte de l’eau de pluie est-elle
réalisée ? Via un dispositif simple comme un
collecteur anneau dans la gouttière ?
> L’eau est-elle stockée via une citerne externe
ou une cuve enterrée ?
> Y-a-t-il un système de filtration ?
> Pour quels usages l’eau de pluie est-elle
utilisée ? Arrosage du jardin, nettoyage des sols,
ou la chasse d’eau ?
> Quels sont les avantages ? Combien faites-
vous d’économies ?
> Quel est le coût de l’installation ?
> Avez-vous bénéficié de primes, d’aides
financières pour son installation ?
➔ Rendez-vous sur service-public.fr pour en
savoir plus sur les aides disponibles dans
votre commune.
➔ Il existe aussi des aides régionales. La
région Ile-de-France propose une aide
plafonnée à 50% du coût de l’installation
pouvant aller jusqu’à 20 000 € pour une cuve
enterrée et 10 000 € pour une cuve hors-sol.
Quels sont les avantages des systèmes de
récupération d’eau de pluie pour la
collectivité ?
➔ Au-delà du fait de réduire la
surexploitation des nappes phréatiques, la
collecte d’eau de pluie réduit les risques
d’inondation en évitant la surcharge des
collecteurs, des systèmes d'égouts et in fine
des stations d'épuration.
Les eaux pluviales doivent être gérées au
plus près de leur point de chute soit en les
stockant soit en favorisant leur infiltration
directe dans le sol pour éviter notamment
l’érosion et le lessivage des sols.
54
Le saviez-vous ?
L’usage de l’eau de pluie est réglementé. Un
arrêté de 2008 limite l’utilisation de l’eau de
pluie dans les bâtiments au lave-linge et aux
toilettes.
Pour la distribution d’eau pluviale, un réseau
d’adduction d’eau secondaire séparé est requis.
Vous devez aussi prévenir votre Mairie si vous
rejetez votre eau de pluie au tout à l’égout après
utilisation.
Vous continuerez néanmoins à payer la
redevance d’assainissement sur la base des m³
d’eau que vous payiez antérieurement.
Vous ne devez pas boire l’eau de pluie car elle
est impropre à la consommation humaine, mais
rassurez-vous l’usage de l’eau dans une
maison en tant que boisson représente moins
de 1% de votre consommation.
55 55
▪ Proposer à son entreprise/administration de
faire un audit de ses toits pour estimer le
volume d’eau pluviale potentiellement
récupérable.
▪ Consultez le Guide technique : récupération et
utilisation de l’eau de pluie. Ce guide en libre
accès est publié par l’ASTEE (Association
scientifique et technique pour l’eau et
l’environnement). Il est à destination des
entreprises/collectivités mais aussi des
particuliers.
Pour aller plus loin
Piste d’action n°7
Je participe à la bonne gestion de l’eau en facilitant sa captation, sa
conservation, sa dépollution et sa réutilisation (8 minutes)
Mini quiz
En France, quel est le pourcentage de la
surface du sol qui est artificialisée ?
A. 3%
B. 5%
C. 8%
Réponse C - 8% du territoire français en 2020 et
9,1 % du territoire métropolitain - source INSEE.
Les terres artificialisées ont augmenté de 70 % en
30 ans. source vie-publique.fr
56 56
➔ Un sol artificialisé est le plus souvent de
facto imperméabilisé. Les conséquences
négatives sont multiples : le risque
d’inondation augmente en favorisant le
ruissellement de l’eau sur les surfaces
imperméabilisées, les nappes phréatiques
sont moins bien rechargées, les îlots de
chaleur sont favorisés, le stockage de
carbone et la biodiversité diminuent...
➔ La meilleure façon de garder l’eau est
de la laisser circuler et s’infiltrer. L’État
via la loi « Climat et résilience » de 2021
a posé un objectif de zéro artificialisation
nette (ZAN) à l’horizon 2050.
57 57
Qu’avez-vous mis en place chez vous ou
dans votre entreprise/collectivité pour
réduire l’imperméabilisation du sol et des
surfaces : cours, jardin, parking, toit...?
➔ Par exemple utiliser des revêtements
poreux comme des pavés alvéolés qui
laissent pousser la végétation pour le
revêtement parking plutôt que de l’asphalte
ou du béton, végétaliser le toit, utiliser un
revêtement drainant (gravier) à la place du
bitume, des dalles poreuses...
Pour en savoir plus consultez le Guide
pratique pour limiter l’artificialisation du sol
du Ministère de l’Écologie.
Connaissez-vous le nom d’aménagements
techniques pour faciliter l’infiltration de l’eau
sur un terrain ?
➔ Par exemple les tranchées filtrantes, les
jardins de pluie, les noues (des fossés
ouverts, végétalisés, larges et peu profonds
pour collecter l’eau de pluie)...
Collecter l’eau au plus près du lieu où elle
est tombée via l’infiltration totale ou partielle
de la parcelle évite non seulement le
ruissellement et le risque de crues, mais
aussi d’avoir à construire et raccorder un
réseau de canalisations de collecte des eaux
pluviales.
L’agroécologie et la restauration des zones
humides favorisent la captation et le
stockage de l’eau.
58 58
De nombreuses substances liquides et
solides polluent l’eau lorsqu’elles sont
produites ou consommées. Lorsque vous
achetez des produits, tenez-vous compte de
leur toxicité pour l’environnement en
particulier pour l’eau ?
> Pour l’achat produits alimentaires, de fruits et
légumes, privilégiez-vous le label Bio qui interdit
de recourir à des produits issus de la chimie de
synthèse (fongicide, insecticide, désherbant...) ?
> Avez-vous choisi d’utiliser des produits
d’hygiène moins polluants comme les savons
solides du type savon de Marseille, savon d’Alep
plutôt que des gels douches qui contiennent de
nombreux additifs chimiques et nécessitent plus
de quantité ?
➔ Les gels douches génèrent énormément
de déchets plastiques.
Les cosmétiques solides sont préférables
aux produits solides, ils sont plus
économiques, nécessitent moins de
conservateurs et d’emballages. Plus d’infos
sur écologie.gouv.fr.
> Pour vos produits nettoyants (lessive, pastille
lave-vaisselle... ) et d’entretien privilégiez-vous
ceux qui ont l’Écolabel européen ou des produits
simples avec peu de composants (par exemple
vinaigre blanc, bicarbonate...) ?
> Avez-vous banni l’utilisation de l’eau de javel
extrêmement nocive pour l’environnement ?
> Êtes-vous attentif à ne pas surdoser les
produits nettoyants (lessive, gel douche,
shampoing...) ? Par exemple pour le gel douche,
une noix de produit dans le creux de la main
suffit.
> Pour vos impressions, privilégiez-vous le label
Imprim’Vert qui utilise des encres végétales
plutôt que des encres minérales ?
> Utilisez-vous des peintures de sols et d’autres
matériaux sans adjuvants toxiques ?
59 59
Pour déboucher vos canalisations (éviers,
toilettes...) privilégiez-vous l’utilisation de
moyens mécaniques comme une ventouse ou un
furet plutôt que des produits déboucheurs
chimiques très polluants ?
➔ Si la ventouse ne suffit pas, pensez à
démonter le culot du siphon ou directement le
siphon en positionnant dessous un seau pour
récupérer l’eau stagnante. Pour éviter
d’encrasser vos canalisations, ne videz-pas les
restes de graisse ou d’huile alimentaire dans le
lavabo, essuyez plutôt vos casseroles et poêles
avec une serviette en papier à jeter ensuite dans
le bac non-recyclable.
Pour préserver la ressource en eau, êtes-vous
attentif à bien respecter les consignes de tri ?
Veillez-vous à ne pas jeter sur la voie publique,
les toilettes ou dans la poubelle du tout-venant...
des déchets qui contaminent l’eau ?
> Évitez-vous de jeter vos mégots de cigarette
parterre ?
> Évitez-vous de jeter vos médicaments solides ou
liquides dans les toilettes ou dans le bac tout-
venant en les ramenant en pharmacie ?
> Évitez-vous de jeter vos restes de peintures,
d’huiles de vidange, solvants dans les toilettes,
égouts... en les ramenant à la déchetterie ?
> Évitez-vous de jeter vos D3E - Déchets d’
Équipements Électriques ou Électroniques - vos
batteries et piles, vos ampoules... dans le tout-venant
pour éviter une pollution du sol et de l’eau par les
métaux lourds si les déchets sont ensuite enfouis
(environ 30 % des déchets) ?
> Évitez-vous de jeter les lingettes, cheveux,
poils...dans les toilettes ?
➔ Seulement les selles, l’urine et le papier
toilette vont dans la cuvette des toilettes. Tout
autre matière et produits (poils, cheveux,
serviette hygiénique, préservatif, fil dentaire...)
risquent de former des bouchons dans les
réseaux d’assainissement avec le risque que les
eaux usées débordent en cas d’inondation et
polluent l’environnement.
60 60
Connaissez-vous d’autres bonnes pratiques
pour éviter de polluer la ressource en eau ?
> Avez-vous installé un filtre microplastique sur
votre machine à laver ?
> Utilisez-vous un sac de lavage ?
➔ Nos vêtements qui sont majoritairement
en plastique à base de fibres synthétiques
dérivées de la pétrochimie (polyester,
polyamide, élasthanne, acrylique...). Leur
lavage génère des résidus plastiques. À
partir de 2025 tous les lave-linge neufs
devront être équipés d’un filtre à
microplastiques.
Avez-vous réduit l’usage de produits
phytosanitaire pour l’entretien des parcs et
jardins ?
> Quelles sont les méthodes alternatives ?
Une fois l’eau utilisée celle-ci doit être
traitée, il existe différents procédés naturels,
biologiques ou chimiques, ces derniers sont
essentiellement des traitements de
désinfection par le chlore ou l’ozone.
Connaissez-vous des procédés de
traitements naturels des eaux usés comme
la phytoépuration ?
➔ Ce type d’assainissement utilise les
plantes pour la filtration et dépollution. C’est
un système simple et peu coûteux à mettre
en place. Il est souvent utilisé dans les
projets d’écohabitat ou en milieu péri-urbain
et rural lorsque les habitations ne sont pas
raccordées à un réseau public de collecte
des eaux-usées. Cela concerne 15 à 20% de
la population française - source
Assainissement non collectif.
Autre avantage de la phytoépuration, elle
favorise la biodiversité animale en
fournissant des habitats pour les libellules,
grenouilles, poissons...
La phytoépuration via une zone de lagunage
ou de plantation est aussi utile pour assainir
une piscine naturelle alimentée à l’eau de
pluie.
61 61
L’eau usée plutôt que d’être rejetée dans le
tout à l’égout peut encore servir après
filtration pour des usage spécifiques, avez-
vous des exemples ?
➔ Par exemple réutiliser les eaux usées
traitées (REUT) pour l’irrigation des vignes
ou l’agriculture comme à Roquefort-des-
Corbières dans l’Aude.
Dans le sud-est de l’Espagne, la région de
Murcie est la championne d’Europe de la
réutilisation des eaux usées, avec quasiment
100% des eaux usées qui servent à
l’arrosage des cultures.
Pour en savoir plus consulter le Guide sur
les ressources de substitution du
département de l’Hérault.
➔ Autre idée, réutiliser non seulement l’eau
des eaux grises/usées mais aussi leurs
calories via une pompe à chaleur pour
chauffer/climatiser un bâtiment car les eaux
usées d’un bâtiment présentent une
température se situant entre 13 et 20 degrés.
Plus d’infos sur le site de l’agence
d’urbanisme Bordeaux Aquitaine.
➔ Réutiliser les eaux usées pour refroidir et
améliorer l’efficacité des systèmes de
dépollution des systèmes industriels
producteurs de fumée.
62
Le saviez-vous ?
Le traitement des eaux usées et son
assainissement ont coûté 13,5 milliards d’euros
en 2019 (dernier chiffre connu, en hausse de
3% par rapport à 2018 - financés à hauteur de
45% par les ménages - source
statistiques.developpement-durable.gouv.fr
Le traitement des eaux usées nécessite des
investissement considérables (réseau de
collecte et station de traitement des eaux
usées, on en compte 22 613 sur le territoire).
Le traitement est aussi plus ou moins
énergivore en fonction des techniques utilisées.
Il y a 5 grandes étapes :
- le dégrillage et le tamisage - pour éliminer
les déchets volumineux
- le dessablage et le déshuilage
- le traitement biologique - via des bactéries
qui dégradent les matières organiques :
filtre à sable, filtre planté de roseaux,
lagunage, boues activées
- la clarification - pour séparer l’eau des
boues et des résidus secondaires
- le traitement des boues : 2 litres de boues
résiduaires par jour et par habitant. Elles
sont utilisées soit comme engrais, soit
incinérées ou mises en décharge.
Pour en savoir plus rendez-vous sur eau-artois-
picardie.fr
63
▪ Proposer à entreprise/administration de
stopper l’accroissement des surfaces
imperméabilisées et d’agir sur l’existant en
changeant les revêtements imperméables
extérieurs par des revêtements poreux.
▪ Engager une étude sur des possibilités de
recyclage et de réutilisation de l’eau (la
substitution).
▪ Prévenir la contamination de l’eau par la
légionnelle (pollution bactériologique) en
monitorant les températures de l’eau chaude
sanitaire pour vérifier le bon respect du
protocole de chauffage de l’eau dans les
ballons. Orange propose ce service dans le
cadre de son offre Smart Eco-energy. Vous
évitez ainsi la perte potentielle de grandes
quantités d’eau car en cas de contamination
vous devez purger de grandes quantités
d’eau pour vider votre réseau, le nettoyer
puis le rincer.
▪ Proposer à son entreprise/administration de
visite un site (industrie, collectivité...) en
pointe sur la réutilisation des eaux usées.
▪ Consultez le Guide pratique du Ministère de
l’Écologie pour limiter l’artificialisation des
sols.
▪ Consultez le portail de l’État sur la
réutilisation des eaux pluviales.
Pour aller plus loin
Piste d’action n°8
Je réduis mon empreinte eau (6 minutes)
Mini quiz
Quelle est la quantité d’eau nécessaire pour
fabriquer un smartphone ?
A. 575 litres
B. 5075 litres
C. 12075 litres
Réponse C - source watercalculator.org
Derrière chaque objet, chaque aliment (pour
sa fabrication/production) et service se cache
une consommation d’eau : c’est l’empreinte
eau ou eau virtuelle. Ainsi si la consommation
d’eau pour un usage domestique est de 148
litres par jour et par habitant, l’empreinte eau
est 4 fois plus élevée : 589 litres d’eau par jour
et par habitant.
source notre-environnement.gouv.fr
64 64
Lorsque les produits/aliments/services
qui sont consommés viennent de
l’étranger, cela revient à importer
virtuellement de l’eau dans le pays du
lieu de consommation. La France
importe bien plus d’eau qu’elle n’en
exporte. Pour en savoir plus consultez le
Centre d’information sur l’Eau.
Une étude de Green IT de 2020, estime
que l’empreinte eau du numérique
français (extraction des matières
premières, fabrication des puces et
autres composants...) représente 10,2%
de la consommation d’eau de la France.
La majeure partie de l’impact a lieu en
dehors de la France et n’est pas
perceptible, à l’échelle individuelle cela
représenterait 9,7 m³ d’eau douce par an
et par utilisateur.
65 65
Qui parmi vous a réduit l’achat de produits
l’achat neufs consommateurs d’eau ?
> Quels types de produits ?
➔ Le plan gouvernemental de mars 2023
pour une meilleure gestion de l’eau prévoit
d’intégrer progressivement l’empreinte eau
dans l’affichage environnemental des
produits.
Qui parmi vous privilégie l’achat de produits
réutilisables plutôt que jetables ?
➔ La réparation, la réduction des
emballages... permettent aussi de réduire
votre empreinte eau. Pour approfondir le
sujet organisez un atelier Ecofrugal « Zéro
Déchet » ou « Numérique Responsable »
pour sensibiliser, partager vos bonnes
pratiques et réduire votre empreinte d’eau
chez vous et au travail.
Qui parmi vous privilégie l’eau du robinet et
l’utilisation d’une gourde
plutôt que l’achat d’eau en bouteille ?
➔ Non seulement les bouteilles d’eau en
plastique nécessitent du pétrole pour leur
production et leur transport, elles génèrent
aussi énormément de déchets et leur
fabrication requiert encore de l’eau, à minima
2 litres d’eau par bouteille plastique. Pour en
savoir plus consultez l’infographie sur le site
de France Nature Environnement.
Qui parmi vous a réduit sa consommation
de viande, est devenu flexitarien ou
végétarien ?
> Quels sont les bénéfices ?
➔ 1 steak de bœuf de 220 g nécessite 3100
litres d’eau - Source C.I.E.A.U. L’empreinte
hydrique des produits animaux est plus
élevée que les produits végétaux à
l’exception de certains produits végétaux
très consommateurs d’eau comme l’avocat.
66 66
Qui privilégie les aliments locaux et de
saison ?
Qui parmi vous a réduit le gaspillage
alimentaire ?
> Quelles sont vos techniques ? Quels sont les
bénéfices ?
➔ Pour approfondir le sujet organisez un
atelier Ecofrugal « Alimentation
Responsable » pour sensibiliser, partager
vos bonnes pratiques et réduire votre
empreinte eau chez vous et au travail.
67
Le saviez-vous ?
Près de 7979 litres d’eau, soit presque 8 m³
d’eau (source watercalculator.org) sont
nécessaires pour fabriquer un jean en coton.
S’il est fabriqué en France et que sa matière est
en lin, son empreinte eau est nettement réduite
car le lin, produit localement, ne nécessite pas
d’arrosage et peu d’entrants : engrais,
pesticides...
Ses racines captent le carbone, idem pour le
chanvre qui pousse en France.
Pour connaître votre empreinte eau, rendez-
vous sur le calculateur de l’Agence de l’eau
Agour-Garonne.
68
▪ Proposer à son entreprise/administration
d’intégrer l’empreinte d’eau virtuelle dans ses
critères. Par exemple le papier recyclé
consomme de 50% à 80% moins d’eau et aussi
moins d’énergie.
▪ Calculer l’empreinte d’eau virtuelle de ses
produits et services et mettre en place un
indicateur de performance hydrique par
exemple : volume d’eau consommé par tonne
produite.
Pour aller plus loin
Mes actions à la fin l’atelier
La to do List & la photo souvenir
Prenez 5 minutes pour que chacun puisse
lire à tour de rôle les 2 actions prioritaires
de sa To Do List qu’il entend mettre en place.
Avec l’accord de vos participants, faites la
photo souvenir ou la capture d’écran (si vous
êtes en visio) de votre groupe.
69
69
69 69
70
Fin de l’Atelier
Message à lire aux participants
Merci à vous toutes et tous, d’avoir
participé à l’Atelier Économisons l’eau!
Nous espérons que l’Atelier vous aura plu
et que vous repartirez avec de nombreuses
pistes d’actions à mettre en place.
La communauté Ecofrugal réunit les
porteuses et porteurs de solutions,
celles et ceux qui mettent en commun et
partagent leurs connaissances pour
accélérer la transition écologique.
En partageant nos expériences, en
échangeant nos bonnes pratiques, en
collaborant sur des solutions
innovantes, nous allons tous ensemble
plus vite et plus loin sur le chemin de la
transition écologique !
Faites votre REX (retour d’expérience)
Via votre espace en ligne
Si vous êtes passé par monatelier-
ecofrugal.fr pour l’organisation de votre Atelier,
dès la fin de votre Atelier, l’onglet - Retour
d’Expérience - apparaîtra sur votre page
Atelier.
Ne tardez pas pour faire votre REX car les
souvenirs de l’Atelier s’amenuisent avec le
temps qui passe. Avant de vous lancer
dans votre REX, demandez au Scribe de
vous fournir ses notes.
Le REX sert à faire un compte-rendu de
votre Atelier par écrit et en images et aussi
à partager vos impressions et celles du
groupe.
Faites un point sur la To Do List, expliquez
quelles sont les actions et les initiatives
mises en place à la suite de l’Atelier. Il est
aussi utile pour poser les bases d’un futur
plan d’action à proposer à votre entreprise
ou votre administration.
Vous pourrez ensuite diffuser votre REX au
choix : à tous les participants, à tous les
membres de la communauté Ecofrugal ou
uniquement à vos collègues inscrits sur
monatelier-ecofrugal.fr si vous avez créé
votre communauté de collaborateurs
engagés.
N’hésitez pas à nous faire des
suggestions et des commentaires sur le
déroulé pour nous puissions en tenir
compte dans les prochaines versions du
kit Économisons l’eau. Avec vos
retours nous améliorerons ce kit, merci !
71
72
Faites connaître l’Atelier autour de vous
En partageant les photos de votre Atelier et vos
impressions sur vos réseaux sociaux avec le
hashtag : #AtelierEconomisonsLEau
Vous donnerez envie à d’autres de
s’intéresser à la préservation de l’eau et de
partager leurs solutions sur le sujet mais aussi
sur le Zéro Déchet, l’Alimentation, l’Habitat, la
Mobilité, le Numérique Responsable, la Sobriété
Energétique.
72
Voici une sélection de sites ressources pour
aller plus loin, approfondir vos connaissances
et améliorer vos pratiques sur la bonne
gestion de l’eau :
▪ Le site incontournable de l’ADEME avec
ses guides et ressources très utiles : Eau et
énergie : comment réduire la facture ? ;
L’eau une ressource à préserver ; Astuces
pour économiser l’eau à la maison et alléger
ses factures ; Sécheresses : comment
économiser l’eau ; Infographie sur le Cycle
de l’eau.
▪ Le Plan d’action de l’État pour une
gestion résiliente et concertée de l’eau
avec ses 53 mesures avec une multitude
de solutions à adopter.
▪ ECODO, le guide des bonnes pratiques
de la préfecture du Morbihan avec de
nombreuses études de cas pour les
entreprises et collectivités.
▪ La plateforme des bonnes pratiques pour
l’eau du Grand Sud-Ouest.
▪ Le centre d’information sur l’eau
▪ vigieau.gouv.fr, la plateforme
d’information grand-public pour savoir sur
vous êtes concerné par les restrictions
d’eau en France métropolitain et dans les
Outre-Mer.
▪ Le portail des Agences de l’eau,
établissements publics de l’État. Elles
assurent une mission d’intérêt général
visant à gérer et à préserver les
ressources en eau et les milieux
aquatiques.
▪ waterfamily.org, Cette association
française éduque à la préservation de
l’eau et propose de nombreuses
ressources pédagogiques.
Ressources pour aller plus loin
73
Licence Créative Commons
Ce travail est diffusé sous licence Creative
Commons CC-By-NC-ND.
Vous êtes tenu de transmettre ce document en
l’état, sans modification,intégralement, en incluant
les informations contenues sur cette page. Vous
ne pouvez pas modifier ce document et en faire
une utilisation commerciale.
Ce kit d’animation est réutilisable à l’infini.
Ne le jetez pas, donnez-le !
74
75
Contacts
Mon Atelier Ecofrugal
Philippe Lévêque
team@monatelier-ecofrugal.fr
01 53 76 04 42
Orange
Emmanuelle Temkine
emmanuelle.temkine@orange.com
Carine Cauchard
carine.cauchard@orange.com
Contactez-nous si vous souhaitez
contribuer à ce kit pour l’enrichir et
l’améliorer.
75

Contenu connexe

Similaire à Kit_Economisons_L_Eau.pdf

Demain mon territoire ademe 2019
Demain mon territoire ademe 2019Demain mon territoire ademe 2019
Demain mon territoire ademe 2019
PatrickTanz
 
Plan national pour le développement durable
Plan national pour le développement durablePlan national pour le développement durable
Plan national pour le développement durable
Paperjam_redaction
 
Présentation Mon Atelier Ecofrugal Office
Présentation Mon Atelier Ecofrugal OfficePrésentation Mon Atelier Ecofrugal Office
Présentation Mon Atelier Ecofrugal Office
Philippe Lévêque
 
Guide associations-durables
Guide associations-durablesGuide associations-durables
Guide associations-durables
Jamaity
 
Le programme Sans trace : Lançons la conversation
Le programme Sans trace : Lançons la conversationLe programme Sans trace : Lançons la conversation
Le programme Sans trace : Lançons la conversation
Danielle Landry
 
Dossier partenaire des rénovateurs COP22 COP21
Dossier partenaire  des rénovateurs COP22 COP21Dossier partenaire  des rénovateurs COP22 COP21
Dossier partenaire des rénovateurs COP22 COP21
Les rénovateurs de la planète
 
Présentation COPIL USSGETOM du 28 mai 2013
Présentation COPIL USSGETOM du 28 mai 2013Présentation COPIL USSGETOM du 28 mai 2013
Présentation COPIL USSGETOM du 28 mai 2013ussgetom33
 
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14Wal Touab
 
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de TrélissacProjet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Eko-think
 
Booklet Blue Factory - saison 15
Booklet Blue Factory - saison 15Booklet Blue Factory - saison 15
Booklet Blue Factory - saison 15
Jean-Baptiste Say Institute
 
Catalogue Piscinelle - Les piscines les plus design !
Catalogue Piscinelle - Les piscines les plus design ! Catalogue Piscinelle - Les piscines les plus design !
Catalogue Piscinelle - Les piscines les plus design !
achoux
 
Blue Factory Seed 17 ESCP Europe Paris
Blue Factory Seed 17 ESCP Europe ParisBlue Factory Seed 17 ESCP Europe Paris
Blue Factory Seed 17 ESCP Europe Paris
Jean-Baptiste Say Institute
 
Elo eco solidaire
Elo eco solidaireElo eco solidaire
Elo eco solidaire
tmelo250464
 
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010 présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
Recyclerie du Golfe
 
Développement durable à la BnF
Développement durable à la BnFDéveloppement durable à la BnF
Développement durable à la BnF
Bibliolab
 
Extrait tendances b1_gp
Extrait tendances b1_gpExtrait tendances b1_gp
Extrait tendances b1_gp
margot pedraza
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 13-11-23
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 13-11-23Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 13-11-23
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 13-11-23
BenotGeorges3
 
Ra14 o o
Ra14 o oRa14 o o
Ra14 o o
objectifo
 
Présentation - Deux degrés - leçon 2
Présentation - Deux degrés - leçon 2Présentation - Deux degrés - leçon 2
Présentation - Deux degrés - leçon 2
Groupe Traces
 

Similaire à Kit_Economisons_L_Eau.pdf (20)

Demain mon territoire ademe 2019
Demain mon territoire ademe 2019Demain mon territoire ademe 2019
Demain mon territoire ademe 2019
 
Final
FinalFinal
Final
 
Plan national pour le développement durable
Plan national pour le développement durablePlan national pour le développement durable
Plan national pour le développement durable
 
Présentation Mon Atelier Ecofrugal Office
Présentation Mon Atelier Ecofrugal OfficePrésentation Mon Atelier Ecofrugal Office
Présentation Mon Atelier Ecofrugal Office
 
Guide associations-durables
Guide associations-durablesGuide associations-durables
Guide associations-durables
 
Le programme Sans trace : Lançons la conversation
Le programme Sans trace : Lançons la conversationLe programme Sans trace : Lançons la conversation
Le programme Sans trace : Lançons la conversation
 
Dossier partenaire des rénovateurs COP22 COP21
Dossier partenaire  des rénovateurs COP22 COP21Dossier partenaire  des rénovateurs COP22 COP21
Dossier partenaire des rénovateurs COP22 COP21
 
Présentation COPIL USSGETOM du 28 mai 2013
Présentation COPIL USSGETOM du 28 mai 2013Présentation COPIL USSGETOM du 28 mai 2013
Présentation COPIL USSGETOM du 28 mai 2013
 
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
 
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de TrélissacProjet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
Projet de gobelets réutilisables à l’ESAT de Trélissac
 
Booklet Blue Factory - saison 15
Booklet Blue Factory - saison 15Booklet Blue Factory - saison 15
Booklet Blue Factory - saison 15
 
Catalogue Piscinelle - Les piscines les plus design !
Catalogue Piscinelle - Les piscines les plus design ! Catalogue Piscinelle - Les piscines les plus design !
Catalogue Piscinelle - Les piscines les plus design !
 
Blue Factory Seed 17 ESCP Europe Paris
Blue Factory Seed 17 ESCP Europe ParisBlue Factory Seed 17 ESCP Europe Paris
Blue Factory Seed 17 ESCP Europe Paris
 
Elo eco solidaire
Elo eco solidaireElo eco solidaire
Elo eco solidaire
 
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010 présentation Projet Recyclerie du Golfe  26 octobre 2010
présentation Projet Recyclerie du Golfe 26 octobre 2010
 
Développement durable à la BnF
Développement durable à la BnFDéveloppement durable à la BnF
Développement durable à la BnF
 
Extrait tendances b1_gp
Extrait tendances b1_gpExtrait tendances b1_gp
Extrait tendances b1_gp
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 13-11-23
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 13-11-23Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 13-11-23
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 13-11-23
 
Ra14 o o
Ra14 o oRa14 o o
Ra14 o o
 
Présentation - Deux degrés - leçon 2
Présentation - Deux degrés - leçon 2Présentation - Deux degrés - leçon 2
Présentation - Deux degrés - leçon 2
 

Kit_Economisons_L_Eau.pdf

  • 2. 1 Ce kit d’animation a été conçu par Mon Atelier Ecofrugal et Orange. Vous allez découvrir comment organiser et animer l’Atelier Économisons l’eau avec les personnes de votre choix : collègues, amis, voisins… Ensemble, avec vos participants, vous partagerez à tour de rôle vos solutions et vos bonnes pratiques pour préserver la ressource en eau et aussi faire des économies. L’objectif est que chacun reparte avec une liste d’actions pratiques à mettre en œuvre dans son quotidien que ce soit chez lui ou au travail. Pour organiser et animer un Atelier, c’est très simple, pas besoin d’être un expert/une experte Le kit d’animation vous explique comment devenir Ambassadrice/Ambassadeur et vous guide pas à pas. Excellente lecture et bon Atelier ! La Team Ecofrugal & Orange N’imprimez pas ce kit d’animation ! Sauf si vous êtes sûr de vous en servir plusieurs fois. Pour le savoir commencez par le parcourir en ligne et si vous préférez la version imprimée, optez pour l’option recto/verso monochrome et sur du papier recyclé. Bienvenue
  • 3. 2 Sommaire Edito 4 Les ordres de grandeur 6 Le format et la durée de l’Atelier 7 ✓ En présentiel ✓ En distanciel Le nombre de participants 9 Le lieu de l’Atelier 12 Les outils en distanciel 13 Votre rôle en tant qu’Ambassadrice / Ambassadeur 14 La Charte de l’Ambassadrice et de l’Ambassadeur 17 Les règles de l’Atelier 18 C’est le jour J ! 19 Le message d’accueil aux participants 20 Les ordres de grandeur 22 Vous expliquez aux participants 23
  • 4. 3 Sommaire Brise-glace 24 Les 8 pistes d’actions ✓ Je mesure et je surveille la consommation d’eau 25 ✓ Je détecte / je signale les fuites d’eau 30 ✓ Je réduis la consommation d’eau en adoptant des bonnes pratiques 35 ✓ Je réduis la consommation d’eau en utilisant des équipements hydro-économes 41 ✓ Je réduis la consommation d’eau pour le jardin et l’entretien des espaces verts 47 ✓ Je récupère l’eau de pluie 52 ✓ Je participe à la bonne gestion de l’eau en facilitant sa captation, sa conservation, sa dépollution et sa réutilisation 56 ✓ Je réduis mon empreinte eau 64 Mes actions à la fin de l’atelier 69 Fin de l’atelier: message à lire aux participants 70 Faites votre REX 71 Faites connaitre l’Atelier autour de vous 72 Ressources pour aller plus loin 73 Licence Créative Commons 74 Contacts 75
  • 5. 14,5 degrés, 2022 fut l’année la plus chaude jamais enregistrée en France métropolitaine. La sécheresse hivernale 2022-2023 a été aussi la plus longue jamais constatée par météo France avec 32 jours consécutifs sans pluie. Avec le réchauffement climatique, les épisodes de sécheresse vont être de plus en plus fréquents et intenses. La faune et la flore sont affectées. La faune aquatique est en déclin en raison de la baisse du débit des fleuves et des rivières qui impacte aussi la production d’électricité des barrages et le refroidissement des centrales nucléaires. Les sols plus secs ont moins d’humus, la forêt et sa biodiversité sont fragilisées. Des essences comme le hêtre vont se raréfier. Les incendies sont aussi plus fréquents, plus virulents et plus précoces dans la saison. Les aquifères et les nappes phréatiques sont moins bien rechargés ce qui impact notre approvisionnement en eau et le rendement des cultures. Au niveau planétaire, l’OCDE estime que 40 % de la population mondiale sera confrontée à des pénuries d’eau d’ici à 2050. Les conflits d’usages, les tensions géopolitiques et les famines liées à l’approvisionnement à l’eau risquent de se multiplier. Paradoxalement les risques liés à un excès d’eau (pluies diluviennes, crues dévastatrices, inondations...) ne vont pas diminuer pour autant. Le réchauffement climatique accélère l’évaporation des masses d’eaux. L’eau qui tombe sur des sols compactés par la sécheresse s’infiltre mal et repart majoritairement dans l’atmosphère. Pour connaître plus en détails les nombreux impacts du réchauffement climatique en France, consultez le rapport 2021 du Haut Conseil pour le Climat et le rapport 2023 de France Stratégie. Le temps presse. Il est urgent d’apprendre à mieux gérer individuellement et collectivement, cette ressource vitale qu’est l’eau douce. 4 4 Edito
  • 6. L’État a lancé en mars 2023 son plan eau avec 53 mesures pour préserver la ressource et réduire de 10% l’eau prélevée d’ici 2030, toutes les filières économiques sont concernées. Chez Orange la direction de l’Immobilier s’est engagée à réduire de 30% sa consommation d’eau d’ici 2025 comparée à 2015. En améliorant l’efficacité hydrique de son parc immobilier, Orange diminue aussi sa consommation énergétique et les émissions de CO2 liées aux opérations de pompage, filtrage, acheminement de l’eau... Chacun de nous peut agir à son échelle : en réduisant sa consommation d’eau mais aussi en améliorant la captation, la dépollution et la réutilisation de l’eau. Avec le kit Économisons l’eau, nous souhaitons vous permettre d’être un 5 acteur à part entière de la bonne gestion de l’eau et aussi aider à la mise en place de bonnes pratiques dans vos entreprises et vos collectivités. NB : Les connaissances scientifiques du cycle de l’eau et des impacts environnementaux liés au réchauffement climatique progressent. Pour écrire ce kit nous nous sommes appuyés sur des sources reconnues, les chiffres cités sont néanmoins susceptibles d’évoluer à mesure que les connaissances sur le sujet s’affinent. Avec vos contributions et vos retours, nous apprendrons aussi et actualiserons ce kit afin de coller le plus fidèlement possible à la réalité.
  • 7. Source statistiques.developpement-durable.gouv.fr 2021 6 Agriculture 56% Eau Potable 26% Refroidissement des centrales électriques 12% Usages industriels 6% La répartition de l’eau consommée en France Les ordres de grandeur A garder en mémoire
  • 8. 7 Le format et la durée de l’Atelier En présentiel ou distanciel 7 L’Atelier Ecofrugal Économisons l’eau dure environ 1 heure. Il aborde 8 pistes d’actions sur lesquelles vous échangerez avec les participants. Il faut compter environ 6 à 8 minutes par piste d’action et autant pour l’introduction et la fin de l’Atelier. En deux sessions C’est pratique si vous ne disposez pas de beaucoup de temps. Par exemple si vous faites l’Atelier au travail avec vos collègues pendant la pause déjeuner autour d’un repas Zéro Déchet. Vous avancerez alors à votre rythme avec vos participants en suivant le fil conducteur. A la fin de l’Atelier, pensez à fixer avec votre groupe la date du suivant. Les durées indiquées pour discuter avec vos participants des pistes d’actions sont indicatives, cela peut varier en fonction des disponibilités, des connaissances et de l’intérêt de chacun.
  • 9. La bonne gestion de votre temps N’hésitez pas à désigner un gardien du temps parmi les participants pour ne pas dépasser le temps maximum imparti par piste d’action ou bien utilisez un minuteur. Si les échanges sont riches, proposez à mi-parcours aux participants de faire une sélection des pistes d’actions qu’ils souhaitent couvrir au cours du temps restant. Vous pouvez aussi éluder les mini quiz pour gagner du temps. Autre option, prévoir avec vos participants une autre date pour finir de parcourir les pistes d’actions que vous n’aurez pas eu le temps d’aborder. A la carte Si vous disposez de moins d’une heure, il vous suffit de sélectionner vous-même ou avec vos participants, les pistes d’actions que vous souhaitez couvrir en priorité parmi les 8 proposées. Le format de l’Atelier reste le même, le kit d’animation sera là pour vous guider pas à pas. 8 8
  • 10. En présentiel, le nombre idéal de participants est compris entre 8 et 12 personnes, Ambassadrice et Ambassadeur inclus. Au-delà de 12 personnes, il est difficile pour tout le monde de prendre la parole et de s’écouter attentivement. En deçà de 8 personnes, le potentiel de solutions à découvrir grâce à la mutualisation est plus restreint. En distanciel, que ce soit en conférence téléphonique ou en visioconférence, il est possible d’être plus nombreux (jusqu’à 40 personnes) à condition d’être bien organisé. Découvrez nos conseils plus loin ! Qui inviter ? Vous êtes libre d’inviter qui vous voulez : collègues, amis, voisins, membres d’une association, salariés d’une entreprise voisine, des inconnus… Comment ? Via le site Web monatelier-ecofrugal.fr Si vous êtes déjà inscrit en tant qu'Ambassadrice ou Ambassadeur : vous avez accès aux outils (affiche, partage sur les réseaux sociaux) pour créer votre évènement en ligne et envoyer vos invitations. La plateforme vous accompagne en amont de votre événement, dans sa préparation et son organisation. Elle sert aussi à prolonger les échanges une fois l’événement passé (de nouvelles idées à partager, une nouvelle pratique, une solution inédite...). 9 Le nombre de participants
  • 11. Si vous n’êtes pas encore inscrit Vous pouvez rejoindre la communauté Ecofrugal en vous inscrivant sur monatelier- ecofrugal.fr en tant qu’Ambassadrice ou Ambassadeur. Vous aurez ainsi accès à toutes nos ressources : le calculateur carbone, Mon Guide Ecofrugal, 400 pages de conseils pour réduire son impact environnemental ainsi que l’ensemble des kits d’animation : Zéro Déchet, Alimentation, Copro/Habitat, Numérique Responsable, Sobriété Énergétique, Mobilité et à tous les outils pour faciliter l’organisation de vos futurs Ateliers. Les ressources pour communiquer sur votre Atelier sont disponibles dans votre espace ressources. Via vos propres outils Vous ne souhaitez pas rejoindre la communauté Ecofrugal et préférez organiser votre évènement par vos propres moyens, voici quelques conseils : ▪ planifiez votre évènement suffisamment à l’avance (au minimum 2 semaines) pour avoir le nombre souhaité de participants le jour J (entre 8 et 12 personnes en présentiel) ▪ communiquez sur votre évènement : via un groupe WhatsApp, via les réseaux sociaux et/ ou avec une affiche - à télécharger dans votre espace ressources si vous êtes inscrit sur monatelier- ecofrugal.fr. Les personnes intéressées pourront faire une demande d’inscription en vous contactant par courriel ▪ assurez-vous que les participants confirment bien leur venue en amont 10
  • 12. Si vous organisez l’Atelier dans un cadre professionnel, n’hésitez pas à en parler à votre manager, à la direction RSE, RH ou DSI de manière à bénéficier des outils de communication interne et aussi avoir votre communauté dédiée de collaborateurs engagés. Sollicitez-les pour avoir une salle de réunion mise à disposition ou bien des outils de visioconférence et/ou d’animation comme Klaxoon, Miro ou Wooclap. Certes la visioconférence a un impact sur l’environnement comme tout outil numérique mais utilisée à bon escient elle sert la transition écologique : par exemple en réduisant les déplacements professionnels ou bien en favorisant le partage de bonnes pratiques pour être plus sobre énergétiquement. 11
  • 13. 12 Le lieu de l’Atelier Le partage de ses bonnes pratiques en présentiel est très efficace pour donner envie à d’autres de modifier de comportements. Rien ne remplace la dynamique de groupe en présentiel. Nous préconisons ce mode de réunion. Le distanciel est utile lorsqu’il existe des contraintes sanitaires qui empêchent de se rassembler ou quand les participants sont géographiquement trop éloignés les uns des autres. Trouver le bon lieu pour un Atelier présentiel Idéalement, il faut que tous les participants puissent être assis autour d’une table de manière à pouvoir échanger facilement et prendre des notes. Il s’agit juste de permettre à chacun de faire sa liste d’idées d’actions qu’il souhaite mettre en place à l’issue de l’Atelier (La To Do List) et également de noter en cours d’Atelier toutes les informations utiles (site internet, livre, nom et adresse d’un commerçant, d’une association, bon plan...). En entreprise une salle de réunion fera parfaitement l’affaire. Vous pouvez aussi organiser votre Atelier Ecofrugal dans un bar, un restaurant, une association, une bibliothèque... où vous voulez du moment que le lieu ne soit pas trop bruyant afin que vous puissiez échanger et dialoguer efficacement. Autre possibilité, en extérieur, par exemple en proposant un pique-nique ou bien un apéro Zéro Déchet.
  • 14. Les outils en distanciel Utilisez celui qui vous convient Il existe de nombreuses plateformes pour organiser gratuitement une visioconférence et chatter avec ses amis, collègues. Webex et Zoom sont celles qui ont l’impact carbone le plus faible.* Skype Offre un temps illimité avec partage de document à l’écran et se limite à 50 participants m ax i m um Facetime Offre un temps illimité et permet de réunir jusqu’à 32 participants qui doivent obligatoirement disposer d’un smartphone. Discord Permet de réaliser des visioconférences jusqu’à 10 personnes. Teams Chez Microsoft existe aussi en mode gratuit et autorise jusqu’à 250 personnes dont 49 visibles. Webex Chez CISCO en version gratuite est limitée à 50 minutes et autorise jusqu’à 100 participants. Zoom Permet de partager et d’avoir jusqu’à 100 participants, cependant la gratuité est limitée à 40 minutes. Whatsapp Limité à 8 participants Jitsi Plateforme open source, gratuite et sécurisée pour partager un document à l’écran, enregistrer une visioconférence et de la diffusersur YouTube avec l’accord des participants limités à 75. Google Meet En version gratuite, l’application est limitée à 1 heure et autorise jusqu’à 100 participants. * Quelles applications mobile de visioconference pour reduire votre-impact 13 13
  • 15. En tant qu’Ambassadrice/Ambassadeur de l’Atelier Économisons l’eau, vous êtes le maître/la maîtresse de cérémonie. Le livret d’animation est votre script ! Lisez-le à l’avance pour vous familiariser avec le déroulement de l’Atelier et être à l’aise le jour J. Votre rôle est principalement de lancer les sujets, de donner la parole et plus généralement de faciliter les échanges. Vous pouvez aussi partager ce rôle le jour J avec une autre personne et animer l’Atelier à tour de rôle en binôme. Vous vous assurerez en particulier que chacun puisse prendre la parole et évite les hors-sujet. On a quelques techniques/recettes pour vous aider comme le bâton de parole qui peut être une simple cuillère en bois. Il circule en passant de main en main, celui qui le tient, prend la parole et ne peut pas être interrompue à part seulement par vous. En tant qu’Ambassadeur/Ambassadrice, vous êtes autorisé à interrompre le participant si celui-ci-monopolise la parole, s’il lance un débat plutôt que de parler de ses solutions concrètes ou bien s’il est hors- sujet. En présentiel, si tous les participants ne se connaissent pas, prévoyez un petit panneau ou une étiquette autocollante avec le prénom de chacun. 14 Votre rôle 14
  • 16. Conseils pour l’animation en distanciel En visio, demandez à tous les participants de renseigner leur prénom lorsqu’ils se connectent et demandez-leur de laisser la caméra allumée par défaut, c’est plus agréable de mettre un visage sur un prénom et ça favorise la confiance entre participants. Pour la prise de parole, demandez que la personne qui souhaite intervenir lève la main ou bien se signale en utilisant le tchat par exemple. Si vous êtes nombreux, plus d’une quinzaine de personnes par exemple, pour chaque piste d’actions proposez à vos participants de soumettre d’abord leurs idées en ligne (en tchat, post-it…) pour une présélection puis donner leur ensuite la parole pour développer. Pour le mini quiz avec votre groupe, utilisez des outils de vote en ligne. C’est plus ludique et vous gagnerez du temps. C’est primordial d’optimiser la visio car vous verrez il y a plus d’inertie qu’en présentiel et le temps passe très vite ! La To Do List Votre défi durant l’Atelier : que chacun rédige sa To Do List. Chaque participant devra repartir avec une liste de 10 idées d’actions à entreprendre pour réduire sa consommation d’eau et améliorer sa préservation. Il est donc indispensable qu’ils notent au fur et à mesure de l’Atelier les idées qui les inspirent et qu’ils souhaitent mettre en place aussi bien au travail que chez eux. 15 15
  • 17. Vos invités peuvent vous aider Si vous avez enregistré votre Atelier sur monatelier-ecofrugal.fr, vous pouvez en amont échanger directement avec les participants sur l’organisation de votre événement. Un encart « Description de l’événement » vous est dédié pour leur donner des précisions. Demandez à l’avance s’il y a un volontaire - le scribe - pour prendre des notes pendant l’événement le Jour J ainsi que des captures d’écrans (en visio), photos et vidéos. Elles serviront à agrémenter votre Retour d’Expérience (REX) que vous pourrez choisir ensuite de partager en ligne avec vos participants ou bien tout votre communauté Ecofrugal de collaborateurs engagés. À noter que le respect du droit à l’image est essentiel. Au travail, le REX sera particulièrement utile par exemple pour diffuser à l’issue de l’Atelier les bonnes idées échangées par vos collègues et faire remonter à votre direction des pistes d’actions. Si vous êtes nombreux dans votre entreprise à faire l’Atelier Économisons proposez à la direction, de créer votre communauté Ecofrugal de collaborateurs engagés. En alimentant la réflexion sur les bonnes pratiques pour préserver et économiserez l’eau, vous poserez peut-être la première pierre d’un futur groupe de travail sur le sujet dans votre entreprise, votre administration ou votre association. 16 16
  • 18. Gratuité 17 17 17 La charte En tant qu’Ambassadrice ou Ambassadeur Ecoute Partage Bienveillance Convivialité Retour d’expérience
  • 19. ▪ Expliquez les règles des échanges. On est concret, on se base sur des exemples, on essaye d’être concis car il y a beaucoup de choses à dire ▪ On cherche à comprendre et enrichir les idées des autres plutôt que de les contredire. On est là tous ensemble pour identifier des manières d’agir et passer un bon moment ▪ Vous présentez le bâton de parole. Si l’Atelier est en visio demandez aux participants de lever le doigt pour prendre la parole et éventuellement activez leur micro ▪ Rappelez l’un des objectifs de l’Atelier : la To Do List. Insistez sur la nécessité de prendre des notes en cours de route (que ce soit sur une feuille de papier ou sur leur smartphone) ▪ Rappelez que pendant l’Atelier, le groupe peut décider de futures actions à mettre en place. ▪ Demandez au Scribe (le volontaire qui prend les notes) d’être le gardien du temps si vous avez peur de dépasser le temps imparti pour chacune des pistes d’actions. Un temps de référence est indiqué sur le kit d’animation ▪ L’Atelier Économisons l’eau est gratuit, les Ambassadrices et Ambassadeurs ne reçoivent pas de contributionsfinancières de la part des participants ni d’Ecofrugal, ni d’Orange 18 Les règles de l’Atelier 18
  • 20. C’est le jour J ! Durée : 1h Le script Pour vous faciliter la tâche, nous avons mis en orange, les questions à poser à vos participants le Jour J. Le texte est là à titre indicatif. Il est souvent rédigé sous forme de questions, vous n’êtes pas obligé de le suivre à la lettre. On vous demande néanmoins de lire aux participants le texte de bienvenue d’Orange et la Team Ecofrugal au début et les remerciements à la fin. Le picto ci-contre vous propose, au fur et à mesure dans le document, des pistes d’actions pour aller plus loin avec vos participants. . 19
  • 21. Le message d’accueil A lire aux participants Seulement 2,8 % de l’eau présente sur notre belle planète bleue est douce. Elle se présente majoritairement sous la forme de glace ou de neige. Au final moins de 0,7 % du volume total d’eau sur Terre est disponible à l’état liquide. Face au réchauffement climatique, il devient urgent d’économiser l’eau douce qui se raréfie. Mi-juillet 2023, 84 départements français étaient concernés par des mesures de vigilance ou de limitation de l’usage de l’eau. La moitié des sols du nord du pays étaient asséchés et 68% des nappes phréatiques étaient en dessous des normales de saison. L’Atelier Économies d’eau est un moment privilégié entre vous pour partager ensemble vos bonnes pratiques et en découvrir de nouvelles pour préserver la ressource en eau et réduire votre consommation d’eau chez vous, au travail, en vacances... et aussi faires des économies. Bonne nouvelle, à l’échelle individuelle les pratiques à adopter sont souvent simples et la plupart des investissements sont relativement modestes avec d’importantes économies à la clé. Économiser l’eau, c’est aussi économiser l’énergie (presque 40 % de l’eau utilisée pour notre consommation domestique est de l’eau chaude sanitaire). Une famille (4 personnes) économe en eau peut espérer diviser par 2 le montant de sa facture d’eau annuelle (504 €) comparée à une famille ordinaire (1254 €). Source sagemayenne.fr 20
  • 22. L’Atelier Économisons d’eau va vous donner les clés pour apprendre à préserver cette ressource vitale. Parlez de ce que vous faites, de ce que vous avez testé, de ce que vous avez mis ou souhaiteriez mettre en place chez vous ou au travail. Évitez les débats, c’est la faute à untel ou les approches défaitistes : ça ne sert à rien, c’est trop tard pour agir... soyez résolument orientés solutions ! Au fur et à mesure du déroulement de l’Atelier, faîtes votre liste à cocher de pistes d’actions que vous voudriez mettre en place dans votre sphère personnelle ou professionnelle. Notez les actions que vous souhaiteriez proposer au sein de votre entreprise, de votre administration ou de votre copro si vous faites l’Atelier entre voisins. Nous vous souhaitons un excellent Atelier ! 21
  • 23. 22 Les ordres de grandeur A garder en mémoire Source ADEME – Astuces pour économiser l’eau à la maison et alléger ses factures Répartition par usage de l’eau potable domestique ‐ 39% pour l’hygiène corporelle ‐ 22% pour le lavage du linge et de la vaisselle ‐ 20% pour la chasse d’eau des WC ‐ 6% pour la cuisine ‐ 6% pour le lavage de la voiture ou l’arrosage du jardin ‐ 1% seulement pour boire
  • 24. Présentation rapide L’Atelier se concentre sur les économies d’eau et sa préservation. Vous énumérez les 8 pistes d’actions décrites ci-dessous que vous allez couvrir ensemble : ✓ Je mesure et je surveille la consommation d‘eau ✓ Je détecte / je signale les fuites d’eau ✓ Je réduis la consommation d’eau en adoptant des bonnes pratiques ✓ Je réduis la consommation d’eau en utilisant des équipements hydro-économes ✓ Je réduis la consommation d’eau pour le jardin et l’entretien des espaces verts ✓ Je récupère l’eau de pluie ✓ Je participe à la bonne gestion de l’eau en facilitant sa captation, sa conservation, sa dépollution et sa réutilisation ✓ Je réduis mon empreinte eau Vous expliquez aux participants La philosophie, le fonctionnement et le déroulé de l’Atelier 23
  • 25. 24 24 24 24 Brise-glace Durée moyenne : 5 minutes En présentiel chaque participant est invité à prendre la parole. En visio si vous êtes plus de 10, demandez aux volontaires qui souhaitent y participer, de lever le bras. Votre message « brise-glace » aux participants Brisons la glace entre participants avant de nous lancer dans l’atelier. En 10 secondes maximum, chacun à tour de rôle prend la parole pour indiquer la durée de sa douche et s’il/si elle utilise du savon ou du gel douche. Une fois le tour de table effectué, demandez à l’ensemble des participants de mettre leur téléphone en mode avion le temps de l’Atelier.
  • 26. 25 25 25 25 Piste d’action n°1 Je mesure et je surveille la consommation d’eau (6 minutes) Vous démarrez avec un mini quiz Combien de litres d’eau chaque français consomme-t-il en moyenne par jour dans le cadre de ses différents usages domestiques ? A. 58 litres B. 98 litres C. 148 litres Réponse C - 148 litres par jour et par habitant source ADEME. Soit près de 54 m³ d’eau par an soit presque l’équivalent d’une piscine domestique. Puis à tour de rôle, les participants répondent et échanges sur les questions que vous posez au groupe.
  • 27. Il est difficile de maîtriser sa consommation d’eau sans la connaître précisément. Comment faites-vous pour suivre votre consommation d’eau ? > Avez-vous l’habitude de consulter votre facture d’eau pour suivre son évolution ? > Relevez-vous la consommation de votre compteur d’eau ? Et si oui à quelle fréquence ? > Quels sont les avantages et inconvénients ? ➔ Les chiffres sur fond noir indiquent les m³ consommés, ceux sur fonds rouge indiquent les litres d’eau, la partie rouge est utile pour détecter une fuite d’eau après compteur. > Avez-vous souscrit à un système de télérelève via un compteur d’eau communicant ? > Quel système utilisez-vous ? Quels sont les avantages ? ➔ Utilisez le simulateur du Centre d’information sur l’eau pour estimer la consommation d’eau annuelle de votre foyer. Pour comprendre votre tarification et savoir comment est calculé votre facture d’eau, rendez-vous sur economie.eaufrance.fr. > Quels sont les bénéfices d’un suivi de sa consommation ? > Faites-vous des économies ? ➔ La télérelève est utile pour suivre en temps réel sa consommation d’eau. En cas d’absence de votre domicile, via une application connectée, vous serez prévenu en cas de consommation d’eau anormale possiblement signe d’une fuite d’eau. En Ile-de-France, tous les compteurs posés ou échangés sont désormais équipés d’un module radio pour communiquer les données de consommation. 26
  • 28. Comment faites-vous pour connaître la consommation d’eau de votre logement si vous êtes locataire ? ➔ Le prix du m³ d’eau varie fortement d’une commune à l’autre, avec des écarts pouvant aller de 1 à 5. Si vous voulez savoir combien est facturé le m³ d’eau (réparti entre la distribution d’eau potable, l’assainissement, collecte et traitement des eaux usées et autres taxes), rendez-vous sur services.eaufrance.fr et renseignez votre code postal. Si vous payez l’eau dans vos charges, c’est utile pour connaître son prix. Connaissez-vous vos consommations d’eau spécifiques ? Par exemple combien d’eau vous consommez pour votre douche, votre bain, votre jardin... ? Combien d’eau votre machine à laver ou votre lave-vaisselle utilise pour un cycle de lavage. > Est-ce qu’une connaissance plus fine de votre consommation vous a incité a changé de pratiques ? > Avez-vous mesuré le débit de l’ensemble de vos sorties d’eau ? ➔En moyenne le réseau d’eau est pressurisé à 3 bars, le débit d’eau standard d’un robinet pleinement ouvert est de 12 litres d’eau par minute. Pour connaître le débit d’eau de votre douchette ou de votre lavabo, ouvrez à plein débit le robinet d’eau puis remplissez un seau d’eau gradué pendant 10 secondes. Multipliez ensuite le volume d’eau par 6, vous connaitrez ainsi le débit d’eau par minute ! Bénéficiez-vous d’un tarif/d’une redevance incitative ? ➔ Dans plusieurs villes de France, comme Dunkerque, Montpelier, la tarification est progressive pour inciter à la sobriété. À Montpellier par exemple les 15 premiers m³ d’eau sont gratuits, puis la tarification augmente par paliers. 27
  • 29. 28 Dans de nombreux logements collectifs, la facture n’est pas individualisée, vous payez donc aussi pour votre voisin qui n’a rien fait pour réparer sa chasse d’eau qui fuit depuis 6 mois. Cela alourdit votre facture et ne vous encourage pas non plus à faire des économies. Au même titre que le chauffage, il est possible d’individualiser la facture d’eau dans les logements collectifs. Cela nécessite un vote à la majorité absolue. C’est le propriétaire qui paye les travaux d’installation et l’achat des compteurs (de 20 à 50 € pour une durée de vie de 10 à 15 ans). La pause du matériel varie entre 100 et 200 € par compteur. Le coût d’entretien et le relevé peuvent ensuite représenter un coût annuel compris entre 13 et 32 €. Il faut donc au moins 12m³ d’économie d’eau soit un montant équivalent à 50 € pour payer l’amortissement du compteur, son entretien, le relevé et le coût de facturation. 28 Le saviez-vous ?
  • 30. ▪ Proposer à son entreprise/administration d’afficher la consommation d’eau du bâtiment et son évolution comparée sur la même période mensuelle de l’année précédente. ▪ Pauser des compteurs ou sous-compteurs pour avoir une analyse plus fine des consommations d’eau et ainsi mieux cibler les actions pour réduire sa consommation d’eau (équipements industriels, sanitaires, climatisation...). Pour en savoir plus rendez- vous sur orange-business.com ou consultez le Guide IOT for green. ▪ Mettre en place un tableau de bord pour suivre la consommation d’eau de l’ensemble de ses sites quel que soit son fournisseur d’eau. Orange propose ce service sans instrumentation additionnelle en se connectant directement aux bases de données de comptage de la plupart des fournisseurs (Veolia, Suez, Saur, Eau de Paris, Eau de Marseille...) dans le cadre de son offre Smart Eco-energy. Vous pouvez ainsi analyser de manière automatisée les consommations d’eau pour détecter les gisements d’économies. Pour aller plus loin 29
  • 31. Piste d’action n°2 Je détecte/je signale les fuites d’eau (6 minutes) Mini quiz En moyenne une chasse d’eau qui fuit représente combien de m³ d’eau gaspillées par an ? A. 75 m³ B. 150 m³ C. 220 m³ Réponse C - Source ADEME. Une chasse d’eau qui fuit c’est 25 litres d’eau potable perdus chaque heure, soit 220 m³ sur un an pour un coût moyen de presque 950 € ! L’ équivalent de la facture d’eau annuelle d’une famille de 4 personnes. Il n’y pas de petite fuite, les petits ruisseaux font les grandes rivières. Un robinet qui goutte, c’est 5 litres d’eau perdus par heure, cela représente un gâchis de 44 m³ d’eau par an, soit une perte de 190 € par an. 30 30 30 30
  • 32. Comment faites-vous pour détecter la présence de fuites d’eau chez vous ? > Vérifiez-vous de temps à autre en relevant votre compteur d’eau le soir avant d’aller vous coucher puis au réveil le lendemain ou alors après vous êtes absenté quelques jours de votre domicile ? ➔ Sur les compteurs manuels, la partie en rouge indique la consommation en litre. Si vous constatez un écart le lendemain par rapport à la veille alors que personne n’a utilisé durant la nuit la chasse d’eau, le robinet... et qu’aucun appareil consommateur d’eau n’a été utilisé (lave- vaisselle le lave-linge...), c’est qu’il y a une fuite chez vous. Avez-vous déjà réparé une fuite d’eau ? > Comment vous y êtes-vous pris ? > Vous êtes-vous renseigner via un tutoriel via Internet? > Vous avez commandé la pièce défectueuse et l’avez remplacé vous-même ? Par exemple la pompe de la chasse d’eau double flux. ➔ Parfois c’est relativement simple et peu coûteux de colmater soi-même une fuite, comme changer le joint de la chasse d’eau. ➔ Les fuites sont parfois quasi invisibles, il existe des pastilles de détection de fuites. Elle se place dans les toilettes et vous aident à repérer la fuite en colorant l’eau en bleu. Laissez passer une heure après la dernière chasse d’eau. Autre possibilité, disposer d’un bout de papier sur la cuvette, s’il devient humide, c’est qu’il y a une fuite. 31 31 31 31
  • 33. Avez-vous déjà signalé des fuites d’eau sur votre lieu de travail ? > À qui vous-êtes-vous adressé ? > Est-ce que la fuite a été réparée rapidement ? Avez-vous le réflexe de couper l’eau dans votre logement lorsque vous vous absentez de manière prolongée ? ➔ Au-delà d’économiser de l’eau et de l’argent en cas de fuite potentielle, couper l’eau, permet de partir l’esprit plus tranquille et d’éviter le stress potentiel d’un dégât des eaux à son retour. 32 32 32 32
  • 34. 33 Le saviez-vous ? En moyenne 20% de l’eau est perdue avant d’arriver à votre compteur, cela s’explique par la vétusté du réseau de distribution d’eau potable en France. Cela représente 937 millions de m³ par an soit l’équivalent de la consommation annuelle d’environ 18 millions d’habitants. Source vie-publique.fr Plus la pression de la canalisation est importante plus il y a de risque de fuites (dégradation des joints, des raccords...), de goutte à goutte au niveau des robinets et de générer des coups de bélier et sifflements. Cela peut aussi endommager vos installations (chauffe-eau, usure prématurée des robinets). En moyenne on recommande une pression de 3 bars pour les logements. La pression se vérifie avec un manomètre et se corrige le cas échéant avec un réducteur de pression ou bien si elle est trop faible avec un surpresseur. Pour les sites industriels, le réglage de la pression d’eau est particulièrement important pour ne pas endommager certains équipements.
  • 35. 34 ▪ Proposer à son entreprise/administration de mettre en place une procédure pour que chacun puisse facilement signaler les fuites d’eau pour une prise en charge rapide. ▪ Lancer un diagnostic complet de la plomberie et des canalisations d’eau. Au-delà de la détection de fuites d’eau, c’est aussi l’occasion de s’assurer que l’installation est conforme : par exemple absence de canalisations en plomb. ▪ Mettre en place un système connecté de mesure et suivi de la consommation d’eau pour détecter les fuites plus précocement. Orange propose ce service dans le cadre de son offre Smart Eco-energy. En cas de consommation anormale, vous pouvez intervenir à distance, en coupant l’eau. C’est particulièrement utile pour les sites isolés sans présence de salariés pour donner l’alerte et intervenir. Pour aller plus loin
  • 36. Piste d’action n°3 Je réduis la consommation d’eau en adoptant des bonnes pratiques (8 minutes) Mini quiz En moyenne combien de litres d’eau utilise-t-on pour une douche rapide ? A. de 35 à 60 litres d’eau B. de 61 à 80 litres d’eau C. de 81 à 100 litres d’eau Réponse A - Une douche consomme 4 fois moins d’eau qu’un bain qui nécessite à minima 150 litres d’eau. Il s’agit d’une moyenne, si vous êtes du genre à rester longtemps sous la douche, au-delà de 10 minutes cela peut-être équivalent à un bain en termes de consommation d’eau. Source ADEME. 35 35 35 35
  • 37. 36 36 36 36 Avant même d’envisager de changer ses équipements ou de les modifier (douchette hydro-économe, mitigeur, réducteur...), il y a de nombreuses pratiques faciles à adopter pour réduire sa consommation d’eau. Quelles sont les bonnes pratiques que vous avez adoptées dans la salle de bain et aux toilettes ? > Avez-vous le réflexe de couper l’eau du robinet lorsque vous vous rasez ? Comment faites-vous pour réduire au minimum la consommation d’eau ? Utilisez-vous un récipient rempli d’eau pour rincer votre rasoir ? > Avez-vous le réflexe de couper l’eau lorsque vous vous savonnez les mains au lavabo ou sous la douche ? > Avez-vous le réflexe de couper l’eau lorsque vous vous brossez les dents ? Utilisez-vous un verre d’eau pour vous rincer la bouche ? ➔ Si, dans une famille de quatre personnes, chacun laisse l’eau du robinet couler 3 minutes par jour, cela représente 26 m³ d’eau, soit une dépense de 112 € par an ! > Avez-vous réduit la durée de vos douches à 3- 5 minutes ? Utilisez-vous un minuteur/un sablier ou écoutez-vous 2 morceaux de musique ? Ça marche bien avec vos enfants et ados ? > Avez-vous arrêté de prendre des bains ? > Faites-vous couler le même bain pour tous vos enfants ? > Avez-vous l’habitude d’utiliser le bouton adapté pour tirer la chasse d’eau lorsque les toilettes sont équipées d’un double poussoir ?
  • 38. 37 37 37 37 ➔ Aussi appelé chasse d’eau double commande, les toilettes qui en sont équipées sont nettement plus économes en eau. Les anciennes commandes de chasse d’eau avec un bouton simple consomment de 9 à 12 litres d’eau par chasse alors que les modernes consomment entre 3 et 6 litres. Petite commission, vous appuyez sur le petit bouton qui libère de 3 litres d’eau, sinon c’est le gros bouton (6 litres d’eau). Quelles bonnes pratiques avez-vous mises en place dans la cuisine ? > Avez-vous l’habitude de mettre en route votre lave-vaisselle uniquement lorsqu’il est plein ? > Pensez-vous à retirer les résidus alimentaires plutôt que de prélaver la vaisselle au robinet ? > Avez-vous l’habitude de choisir le cycle ECO ? ➔ Le mode ECO permet de faire des économies d’eau et d’électricité, consultez le mode d’emploi de votre appareil pour en savoir plus. > Avez-vous l’habitude d’utiliser une bassine pour le lavage à la main de votre vaisselle et une autre bassine pour le rinçage pour éviter de laisser couler l’eau ? ➔ Sauf si vous êtes économe, faire la vaisselle à la main consomme en moyenne 42 litres d’eau contre une dizaine de litres d’eau avec un lave-vaisselle récent.
  • 39. 38 38 38 38 Quelles autres bonnes pratiques avez-vous mises en place dans votre logement ou sur votre lieu de travail ? > Récupérez-vous l’eau de lavage (qui a servie à nettoyer vos légumes) ou de cuisson pour d’autres usages par exemple comme arroser votre jardin ? ➔ Les eaux qui proviennent de la vaisselle ou du lave -vaisselle, de la douche, de l’évier, de la machine à laver... sont appelées « eaux- grises » par opposition à « l’eau blanche » (l’eau potable du robinet) ou les « eaux noires » qui sont les eaux les plus polluées comme celles des toilettes. Les eaux grises ne doivent pas être réutilisées sans traitement, en particulier pour l’arrosage des fruits et légumes car elles contiennent des polluants (résidus de détergents, lessives, shampoings, savons, microplastiques...). Elles peuvent uniquement servir à alimenter les chasses d’eaux ou bien à arroser les pelouses et les fleurs. > Utilisez-vous une carafe d’eau que vous gardez au réfrigérateur plutôt que de laisser couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit fraîche ? ➔ Au-delà des économies d’eau réalisées, laisser reposer l’eau dans une carafe, élimine le goût du chlore. Vous pouvez aussi ajouter du charbon noir pour corriger le goût de votre eau.
  • 40. 39 Le saviez-vous ? Le coût moyen de l’usage de l’eau domestique est 232 € par an et par personne. Le prix du m³ d’eau est facturé en moyenne 4,3 € soit 929 € pour un foyer de 4 personnes en 2021 contre 4,19 € en 2020 soit une hausse de 2,6 % en un an - source Vie-publique.fr. Le prix de l’eau a augmenté de 10 % depuis 10 ans. La hausse va probablement s’accélérer dans la prochaine décennie en raison de la raréfaction de la ressource, de la vétusté du réseau mais aussi des nouvelles normes de dépollution en raison de la vétusté du réseau et des nouvelles normes de dépollution - Source Banque des territoires. Actuellement le prix de l’eau en France est l’un des moins cher de l’Union Européenne tout comme celui de l’électricité. Pour savoir combien vous payez le m³ d’eau rendez-vous sur services.eaufrance.fr et renseignez votre code postal.
  • 41. 40 ▪ Proposer à son entreprise/administration de mettre en place une campagne de sensibilisation avec infographie et autocollants pour encourager les collaborateurs à réduire la consommation d’eau : par exemple un autocollant qui indique de lancer le lave-vaisselle uniquement lorsqu’il est plein. ▪ Mettre en place, en concertation éventuellement avec ses prestataires, des protocoles de nettoyage économes en eau pour les sols, la voirie, les équipements industriels, la flotte de véhicules… ▪ Proposer à son entreprise/administration des animations de sensibilisation à l’occasion de la journée mondiale de l’eau qui a lieu chaque année le 22 mars. ▪ Consultez-le Guide pour la réalisation des économies d’eau dans les bâtiments et espaces publics de l’ Établissement Public Territorial du Bassin de la Vienne. Pour aller plus loin
  • 42. Piste d’action n°4 Je réduis la consommation d’eau en utilisant des équipements hydro- économes (8 minutes) Mini quiz Avec une douchette économe de combien réduit-on sa consommation d’eau ? En réduisant d’un degré la température de référence pour le chauffage, de combien diminuera la facture ? A. 25% B. 50% C. 75% Réponse B - Source eau.grandparissud.fr Bien s’équiper est décisif pour réduire sa consommation d’eau, bonne nouvelle, c’est relativement bon marché, votre investissement sera vite amorti. 41 41 41 41
  • 43. 42 42 42 42 Qu’avez-vous mis en place comme équipement dans la salle de bain et les toilettes ? > Vous êtes-vous équipé d’une écodouchette ? > Quels sont les avantages ? ➔ Économique, l’écodouchette coûte 20 € en moyenne. Le réducteur d’eau est situé dans le pommeau de la douche. Il fait passer le débit de votre douche de 12 l/mn à 5 l/mn. À raison d’une douche de cinq minutes par jour, vous économiserez 113,50 € par an et par personne ! C’est le montant cumulé de l’économie réalisée en eau, mais aussi en énergie. En effet, les économiseurs réduisent non seulement votre consommation d’eau froide, mais aussi l’eau chaude, qui coûte environ 5 € à produire (33 kWh sont nécessaires en moyenne pour réchauffer 1 m³ d’eau). Autre possibilité, s’équiper d’un stop- douche. Vous interrompez la sortie de l’eau par simple pression d’un bouton, sans avoir à régler à nouveau le débit et la température. C’est particulièrement utile si votre douche n’est pas équipée d’un robinet thermostatique ou de mitigeur (2 robinets séparés un pour l’eau chaude, un pour l’eau froide). Facile à installer, le stop-douche s’intercale entre le robinet et le tuyau flexible, son coût est aussi modique. On le trouve aussi intégré dans le pommeau de douche.
  • 44. > Vous-êtes-vous équipé d’une chasse d’eau double flux ? L’avez-vous installée vous- même ? ➔ Les toilettes sont l’un des premiers postes de consommation d’eau des ménages (20%). Une famille de 4 personnes économise ainsi jusqu’à 40 m³ par an, soit 172 €. L’investissement dans ce type de chasse d’eau est de 180 € (150 € pour le réservoir + 30 € pour le mécanisme double poussoir - prix relevés chez un géant du bricolage). > Avez-vous équipé vos toilettes d’éco- plaquettes ? ➔ Si vous ne souhaitez pas vous équiper d’une chasse d’eau double flux, vous pouvez opter pour deux plaquettes en polymère à déposer au fond de la réserve de la chasse d’eau. Vous relâcherez 3 litres d’eau en moins à chaque utilisation. Les éco-plaquettes coûtent autour de 20 € et permettent à une famille de 4 personnes d’économiser 62 € par an. Votre investissement est remboursé en 4 mois ! À défaut, pour réduire de 10 % la consommation d’eau des toilettes, vous pouvez y placer une bouteille remplie d’eau (évitez les briques qui se désagrègent et finissent par endommager la chasse d’eau). 43 43 43 43
  • 45. Avez-vous déjà utilisé des toilettes sèches ? ➔ Autre alternative pour supprimer quasiment l’utilisation d’eau, les toilettes sèches sont de plus en plus populaires en particulier dans le cadre de festivals et d’installations temporaires mais également auprès des particuliers qui possèdent une maison individuelle avec jardin. Dans des toilettes sèches, les matières organiques (sels et urines) sont mélangées à de la sciure ou copeaux de bois, qui favorise leur compostage. Pour en savoir plus sur les toilettes sèches et la valorisation du compost, consultez l’étude de l’ADEME sur la gestion des sous- produits des toilettes sèches. > Avez-vous équipé vos robinets d’économiseurs d’eau ? > Est-ce facile à installer ? ➔ Les économiseurs d’eau aussi appelés aérateurs, régulateurs, mousseurs ou réducteurs abaissent le débit d’eau de 12 l/mn à 8 ou 6 l/mn selon les modèles et génèrent de 30 à 50 % d’économies selon l’ADEME. Ils s’installent facilement à la sortie des robinets (éviers, lavabos) ou à la sortie du tuyau de douche. Les types de raccords varient en fonction de la sortie du robinet (mâle ou femelle) et du diamètre de l'orifice du robinet. L’effet mouillant et tonifiant est inchangé. Votre confort n’est donc pas altéré. Les réducteurs d’eau coûtent entre 5 et 10 € selon les modèles et certains font aussi office de filtre anticalcaire. Ils sont très vite amortis, moins d’un an. 44 44 44 44
  • 46. > Avez-vous installé chez vous un mitigeur thermostatique ? Quel est l’intérêt ? ➔ En ayant un réglage préfini de la température, il évite de laisser couler inutilement l’eau le temps d’ajuster l’eau à la température désirée. Selon l’ADEME, un mitigeur thermostatique, c’est 10 à 30% d’économie d’eau par rapport à un mélangeur standard à 2 robinets. Avez-vous le réflexe de regarder l’étiquette énergie lorsque vous achetez un lave-linge ou un lave-vaisselle ? ➔ L’étiquette énergétique renseigne aussi sur la consommation d’eau sur la base d’une consommation annuelle. Le guidetopten.fr affiche la consommation d’eau par cycle et aussi le coût d’utilisation sur 10 ans en intégrant la consommation d’eau et d’énergie. À noter que le guidetopten.fr permet aussi de comparer entre eux le coût d’utilisation des robinets thermostatiques, mitigeurs et des douchettes. Parfois il vaut mieux payer plus cher un équipement à l’achat qui se relèvera plus économe dans la durée. Le coût d’utilisation, peut représenter finalement plusieurs fois le prix d’achat au cours de la vie de l’appareil. 45 45 45 45
  • 47. 46 ▪ Proposer à son entreprise/administration d’auditer ses équipements industriels pour investir dans des équipements hydro- économes. Les sites industriels sont très gourmands en eau. Les opérations de lavage, les systèmes tels que les tours de refroidissement, les chaudières, les climatiseurs... nécessitent beaucoup d’eau pour leur fonctionnement. ▪ S’équiper d’un lave-vaisselle sur son lieu de travail (si de nombreuses personnes font leur vaisselle à la main) ou bien d’un lave verre à vapeur comme celui fabriqué par l’entreprise françaises AAUM qui permet d’éliminer les gobelets jetables. ▪ Remplacer les robinets d’eau des sanitaires par des robinets automatiques avec détecteur de mouvement et une température d’eau préréglée - c’est aussi plus hygiénique - ou bien avec un bouton poussoir : un robinet temporisé qui se règle pour que l’eau ne s’écoule idéalement pas plus de 10 secondes. ▪ Remplacer les chasses d’eau anciennes par des doubles flux ou les urinoirs par des modèles sans eau (pour en savoir plus et faire une estimation des économies : urimat.ch). Pour aller plus loin
  • 48. Piste d’action n°5 Je réduis la consommation d’eau pour le jardin et les entretiens d’espaces verts (6 minutes) Mini quiz En moyenne avec un arrosage goutte à goutte, de combien peut-on réduire la consommation d’eau comparé à un arrosage ordinaire ? A. 20% B. 30% C. 50% Réponse C - Source FAO – Réseau africain pour le développement de l’horticulture. . 47 47 47 47
  • 49. Avez-vous mis en place l’arrosage goutte, aussi appelé micro-irrigation dans votre jardin ou à votre travail ? > L’avez-vous fabriqué et installé vous-même ? > L’arrosage goutte à goutte a-t-il été choisi par votre entreprise ou collectivité pour l’entretien de ses espaces verts ? > Quels ont les avantages ? Moins de travail et plus d’économies ? > Votre goutte à goutte est-il couplé à un programmateur intelligent couplé à un capteur d’humidité ou un pluviomètre ? ➔ L’arrosage goutte à goutte consomme nettement moins d’eau et il abreuve les végétaux à basse pression de façon lente et régulière. C’est un arrosage ciblé et facilement programmable (fréquence et durée des arrosages). Il convient pour tous types de végétaux et peut être relié à un capteur d’humidité ou à un pluviomètre pour utiliser la juste quantité d’eau. Utilisez-vous des oyas pour votre jardin ? ➔ Une oya est une jarre microporeuse en argile remplie d’eau qui diffuse progressivement dans le sol. Pour les plantes, cela permet une économie d’eau de 50% à 70%. Pour en savoir sur les oyas consultez le guide des économies d’eau - étang de Thau. Avez-vous mis en place le paillage dans votre jardin ? > Comment faites-vous votre paillage ? Quels sont les bénéfices ? ➔ Le paillage consiste à recouvrir le sol avec différents matériaux naturels : paille, écorces de bois, copeaux... Il fait écran aux pertes d’eau en se comportant comme une éponge. 48 48 48 48
  • 50. Quelles sont les autres bonnes pratiques pour réduire la consommation d’eau des parcs et jardins ? > Arrosez-vous tôt le matin et/ou tard le soir pour éviter l’évaporation de l’eau au soleil et l'évapotranspiration (rejet de vapeur par les plantes) ? > Avez-vous remplacé l’arrosage au tuyau par un arrosoir ? Avez-vous choisi des espèces végétales qui consomment moins d’eau et sont adaptées au climat ? > Avez-vous l’habitude de travailler votre sol pour qu’il soit meuble et que l’eau s’infiltre en profondeur eu lieu de ruisseler ? > Avez-vous adopté pour l’arrosage doux qui consiste à arroser moins souvent mais plus longtemps pour que la terre s’humidifie en profondeur ? 49 49 49 49
  • 51. 50 Le saviez-vous ? Le paillage ne réduit pas seulement l’évaporation de l’eau, il a de multiples intérêts. Il protège les végétaux du froid et de la chaleur. Le jardin ou les espaces verts sont aussi plus faciles à entretenir car il empêche la pousse des mauvaises herbes et évite d’avoir recours au désherbage chimique. Il protège aussi la terre de la battance, c’est la croute provoquée par une fort pluie ou par l’arrosage au jet, qui imperméabilise le sol. En maintenant le sol poreux, en favorisant l’infiltration de l’eau et l’aération du sol, le paillage participe aussi à bonne santé du sol, en abritant les micro-organismes et les vers de terre qui participent à la biodiversité. En se dégradant le paillage alimente le sol en humus nourricier. C’est vraiment vertueux ! Pour en savoir plus sur le paillage, consultez le Guide de l’ADEME Comment bien pailler au jardin ?
  • 52. ▪ Proposer à son entreprise/administration de de mettre en place le paillage des espaces végétalisés. ▪ Mettre en place un système d’arrosage automatique en goutte-à -goutte ou s’adresser à un prestataire paysagiste. Pour aller plus loin 51 51 51 51
  • 53. Piste d’action n°6 Je récupère l’eau de pluie (6 minutes) Mini quiz En moyenne en France métropolitaine combien de m³ d’eau un toit avec une surface de 100 m2 peut-il capter ? A. 50 m³ B. 70 m³ C. 100 m³ Réponse B - Source ADEME Dans un foyer seulement 5% des usages nécessitent de l’eau potable, un foyer de 2 personnes peut en théorie subvenir à plus de 60 % de ses besoins d’approvisionnement en eau. 52 52 52 52
  • 54. 53 53 53 53 53 Avez-vous dans votre logement ou dans votre entreprise/collectivité un système de récupération de l’eau de pluie ? > Comment la collecte de l’eau de pluie est-elle réalisée ? Via un dispositif simple comme un collecteur anneau dans la gouttière ? > L’eau est-elle stockée via une citerne externe ou une cuve enterrée ? > Y-a-t-il un système de filtration ? > Pour quels usages l’eau de pluie est-elle utilisée ? Arrosage du jardin, nettoyage des sols, ou la chasse d’eau ? > Quels sont les avantages ? Combien faites- vous d’économies ? > Quel est le coût de l’installation ? > Avez-vous bénéficié de primes, d’aides financières pour son installation ? ➔ Rendez-vous sur service-public.fr pour en savoir plus sur les aides disponibles dans votre commune. ➔ Il existe aussi des aides régionales. La région Ile-de-France propose une aide plafonnée à 50% du coût de l’installation pouvant aller jusqu’à 20 000 € pour une cuve enterrée et 10 000 € pour une cuve hors-sol. Quels sont les avantages des systèmes de récupération d’eau de pluie pour la collectivité ? ➔ Au-delà du fait de réduire la surexploitation des nappes phréatiques, la collecte d’eau de pluie réduit les risques d’inondation en évitant la surcharge des collecteurs, des systèmes d'égouts et in fine des stations d'épuration. Les eaux pluviales doivent être gérées au plus près de leur point de chute soit en les stockant soit en favorisant leur infiltration directe dans le sol pour éviter notamment l’érosion et le lessivage des sols.
  • 55. 54 Le saviez-vous ? L’usage de l’eau de pluie est réglementé. Un arrêté de 2008 limite l’utilisation de l’eau de pluie dans les bâtiments au lave-linge et aux toilettes. Pour la distribution d’eau pluviale, un réseau d’adduction d’eau secondaire séparé est requis. Vous devez aussi prévenir votre Mairie si vous rejetez votre eau de pluie au tout à l’égout après utilisation. Vous continuerez néanmoins à payer la redevance d’assainissement sur la base des m³ d’eau que vous payiez antérieurement. Vous ne devez pas boire l’eau de pluie car elle est impropre à la consommation humaine, mais rassurez-vous l’usage de l’eau dans une maison en tant que boisson représente moins de 1% de votre consommation.
  • 56. 55 55 ▪ Proposer à son entreprise/administration de faire un audit de ses toits pour estimer le volume d’eau pluviale potentiellement récupérable. ▪ Consultez le Guide technique : récupération et utilisation de l’eau de pluie. Ce guide en libre accès est publié par l’ASTEE (Association scientifique et technique pour l’eau et l’environnement). Il est à destination des entreprises/collectivités mais aussi des particuliers. Pour aller plus loin
  • 57. Piste d’action n°7 Je participe à la bonne gestion de l’eau en facilitant sa captation, sa conservation, sa dépollution et sa réutilisation (8 minutes) Mini quiz En France, quel est le pourcentage de la surface du sol qui est artificialisée ? A. 3% B. 5% C. 8% Réponse C - 8% du territoire français en 2020 et 9,1 % du territoire métropolitain - source INSEE. Les terres artificialisées ont augmenté de 70 % en 30 ans. source vie-publique.fr 56 56 ➔ Un sol artificialisé est le plus souvent de facto imperméabilisé. Les conséquences négatives sont multiples : le risque d’inondation augmente en favorisant le ruissellement de l’eau sur les surfaces imperméabilisées, les nappes phréatiques sont moins bien rechargées, les îlots de chaleur sont favorisés, le stockage de carbone et la biodiversité diminuent... ➔ La meilleure façon de garder l’eau est de la laisser circuler et s’infiltrer. L’État via la loi « Climat et résilience » de 2021 a posé un objectif de zéro artificialisation nette (ZAN) à l’horizon 2050.
  • 58. 57 57 Qu’avez-vous mis en place chez vous ou dans votre entreprise/collectivité pour réduire l’imperméabilisation du sol et des surfaces : cours, jardin, parking, toit...? ➔ Par exemple utiliser des revêtements poreux comme des pavés alvéolés qui laissent pousser la végétation pour le revêtement parking plutôt que de l’asphalte ou du béton, végétaliser le toit, utiliser un revêtement drainant (gravier) à la place du bitume, des dalles poreuses... Pour en savoir plus consultez le Guide pratique pour limiter l’artificialisation du sol du Ministère de l’Écologie. Connaissez-vous le nom d’aménagements techniques pour faciliter l’infiltration de l’eau sur un terrain ? ➔ Par exemple les tranchées filtrantes, les jardins de pluie, les noues (des fossés ouverts, végétalisés, larges et peu profonds pour collecter l’eau de pluie)... Collecter l’eau au plus près du lieu où elle est tombée via l’infiltration totale ou partielle de la parcelle évite non seulement le ruissellement et le risque de crues, mais aussi d’avoir à construire et raccorder un réseau de canalisations de collecte des eaux pluviales. L’agroécologie et la restauration des zones humides favorisent la captation et le stockage de l’eau.
  • 59. 58 58 De nombreuses substances liquides et solides polluent l’eau lorsqu’elles sont produites ou consommées. Lorsque vous achetez des produits, tenez-vous compte de leur toxicité pour l’environnement en particulier pour l’eau ? > Pour l’achat produits alimentaires, de fruits et légumes, privilégiez-vous le label Bio qui interdit de recourir à des produits issus de la chimie de synthèse (fongicide, insecticide, désherbant...) ? > Avez-vous choisi d’utiliser des produits d’hygiène moins polluants comme les savons solides du type savon de Marseille, savon d’Alep plutôt que des gels douches qui contiennent de nombreux additifs chimiques et nécessitent plus de quantité ? ➔ Les gels douches génèrent énormément de déchets plastiques. Les cosmétiques solides sont préférables aux produits solides, ils sont plus économiques, nécessitent moins de conservateurs et d’emballages. Plus d’infos sur écologie.gouv.fr. > Pour vos produits nettoyants (lessive, pastille lave-vaisselle... ) et d’entretien privilégiez-vous ceux qui ont l’Écolabel européen ou des produits simples avec peu de composants (par exemple vinaigre blanc, bicarbonate...) ? > Avez-vous banni l’utilisation de l’eau de javel extrêmement nocive pour l’environnement ? > Êtes-vous attentif à ne pas surdoser les produits nettoyants (lessive, gel douche, shampoing...) ? Par exemple pour le gel douche, une noix de produit dans le creux de la main suffit. > Pour vos impressions, privilégiez-vous le label Imprim’Vert qui utilise des encres végétales plutôt que des encres minérales ? > Utilisez-vous des peintures de sols et d’autres matériaux sans adjuvants toxiques ?
  • 60. 59 59 Pour déboucher vos canalisations (éviers, toilettes...) privilégiez-vous l’utilisation de moyens mécaniques comme une ventouse ou un furet plutôt que des produits déboucheurs chimiques très polluants ? ➔ Si la ventouse ne suffit pas, pensez à démonter le culot du siphon ou directement le siphon en positionnant dessous un seau pour récupérer l’eau stagnante. Pour éviter d’encrasser vos canalisations, ne videz-pas les restes de graisse ou d’huile alimentaire dans le lavabo, essuyez plutôt vos casseroles et poêles avec une serviette en papier à jeter ensuite dans le bac non-recyclable. Pour préserver la ressource en eau, êtes-vous attentif à bien respecter les consignes de tri ? Veillez-vous à ne pas jeter sur la voie publique, les toilettes ou dans la poubelle du tout-venant... des déchets qui contaminent l’eau ? > Évitez-vous de jeter vos mégots de cigarette parterre ? > Évitez-vous de jeter vos médicaments solides ou liquides dans les toilettes ou dans le bac tout- venant en les ramenant en pharmacie ? > Évitez-vous de jeter vos restes de peintures, d’huiles de vidange, solvants dans les toilettes, égouts... en les ramenant à la déchetterie ? > Évitez-vous de jeter vos D3E - Déchets d’ Équipements Électriques ou Électroniques - vos batteries et piles, vos ampoules... dans le tout-venant pour éviter une pollution du sol et de l’eau par les métaux lourds si les déchets sont ensuite enfouis (environ 30 % des déchets) ? > Évitez-vous de jeter les lingettes, cheveux, poils...dans les toilettes ? ➔ Seulement les selles, l’urine et le papier toilette vont dans la cuvette des toilettes. Tout autre matière et produits (poils, cheveux, serviette hygiénique, préservatif, fil dentaire...) risquent de former des bouchons dans les réseaux d’assainissement avec le risque que les eaux usées débordent en cas d’inondation et polluent l’environnement.
  • 61. 60 60 Connaissez-vous d’autres bonnes pratiques pour éviter de polluer la ressource en eau ? > Avez-vous installé un filtre microplastique sur votre machine à laver ? > Utilisez-vous un sac de lavage ? ➔ Nos vêtements qui sont majoritairement en plastique à base de fibres synthétiques dérivées de la pétrochimie (polyester, polyamide, élasthanne, acrylique...). Leur lavage génère des résidus plastiques. À partir de 2025 tous les lave-linge neufs devront être équipés d’un filtre à microplastiques. Avez-vous réduit l’usage de produits phytosanitaire pour l’entretien des parcs et jardins ? > Quelles sont les méthodes alternatives ? Une fois l’eau utilisée celle-ci doit être traitée, il existe différents procédés naturels, biologiques ou chimiques, ces derniers sont essentiellement des traitements de désinfection par le chlore ou l’ozone. Connaissez-vous des procédés de traitements naturels des eaux usés comme la phytoépuration ? ➔ Ce type d’assainissement utilise les plantes pour la filtration et dépollution. C’est un système simple et peu coûteux à mettre en place. Il est souvent utilisé dans les projets d’écohabitat ou en milieu péri-urbain et rural lorsque les habitations ne sont pas raccordées à un réseau public de collecte des eaux-usées. Cela concerne 15 à 20% de la population française - source Assainissement non collectif. Autre avantage de la phytoépuration, elle favorise la biodiversité animale en fournissant des habitats pour les libellules, grenouilles, poissons... La phytoépuration via une zone de lagunage ou de plantation est aussi utile pour assainir une piscine naturelle alimentée à l’eau de pluie.
  • 62. 61 61 L’eau usée plutôt que d’être rejetée dans le tout à l’égout peut encore servir après filtration pour des usage spécifiques, avez- vous des exemples ? ➔ Par exemple réutiliser les eaux usées traitées (REUT) pour l’irrigation des vignes ou l’agriculture comme à Roquefort-des- Corbières dans l’Aude. Dans le sud-est de l’Espagne, la région de Murcie est la championne d’Europe de la réutilisation des eaux usées, avec quasiment 100% des eaux usées qui servent à l’arrosage des cultures. Pour en savoir plus consulter le Guide sur les ressources de substitution du département de l’Hérault. ➔ Autre idée, réutiliser non seulement l’eau des eaux grises/usées mais aussi leurs calories via une pompe à chaleur pour chauffer/climatiser un bâtiment car les eaux usées d’un bâtiment présentent une température se situant entre 13 et 20 degrés. Plus d’infos sur le site de l’agence d’urbanisme Bordeaux Aquitaine. ➔ Réutiliser les eaux usées pour refroidir et améliorer l’efficacité des systèmes de dépollution des systèmes industriels producteurs de fumée.
  • 63. 62 Le saviez-vous ? Le traitement des eaux usées et son assainissement ont coûté 13,5 milliards d’euros en 2019 (dernier chiffre connu, en hausse de 3% par rapport à 2018 - financés à hauteur de 45% par les ménages - source statistiques.developpement-durable.gouv.fr Le traitement des eaux usées nécessite des investissement considérables (réseau de collecte et station de traitement des eaux usées, on en compte 22 613 sur le territoire). Le traitement est aussi plus ou moins énergivore en fonction des techniques utilisées. Il y a 5 grandes étapes : - le dégrillage et le tamisage - pour éliminer les déchets volumineux - le dessablage et le déshuilage - le traitement biologique - via des bactéries qui dégradent les matières organiques : filtre à sable, filtre planté de roseaux, lagunage, boues activées - la clarification - pour séparer l’eau des boues et des résidus secondaires - le traitement des boues : 2 litres de boues résiduaires par jour et par habitant. Elles sont utilisées soit comme engrais, soit incinérées ou mises en décharge. Pour en savoir plus rendez-vous sur eau-artois- picardie.fr
  • 64. 63 ▪ Proposer à entreprise/administration de stopper l’accroissement des surfaces imperméabilisées et d’agir sur l’existant en changeant les revêtements imperméables extérieurs par des revêtements poreux. ▪ Engager une étude sur des possibilités de recyclage et de réutilisation de l’eau (la substitution). ▪ Prévenir la contamination de l’eau par la légionnelle (pollution bactériologique) en monitorant les températures de l’eau chaude sanitaire pour vérifier le bon respect du protocole de chauffage de l’eau dans les ballons. Orange propose ce service dans le cadre de son offre Smart Eco-energy. Vous évitez ainsi la perte potentielle de grandes quantités d’eau car en cas de contamination vous devez purger de grandes quantités d’eau pour vider votre réseau, le nettoyer puis le rincer. ▪ Proposer à son entreprise/administration de visite un site (industrie, collectivité...) en pointe sur la réutilisation des eaux usées. ▪ Consultez le Guide pratique du Ministère de l’Écologie pour limiter l’artificialisation des sols. ▪ Consultez le portail de l’État sur la réutilisation des eaux pluviales. Pour aller plus loin
  • 65. Piste d’action n°8 Je réduis mon empreinte eau (6 minutes) Mini quiz Quelle est la quantité d’eau nécessaire pour fabriquer un smartphone ? A. 575 litres B. 5075 litres C. 12075 litres Réponse C - source watercalculator.org Derrière chaque objet, chaque aliment (pour sa fabrication/production) et service se cache une consommation d’eau : c’est l’empreinte eau ou eau virtuelle. Ainsi si la consommation d’eau pour un usage domestique est de 148 litres par jour et par habitant, l’empreinte eau est 4 fois plus élevée : 589 litres d’eau par jour et par habitant. source notre-environnement.gouv.fr 64 64 Lorsque les produits/aliments/services qui sont consommés viennent de l’étranger, cela revient à importer virtuellement de l’eau dans le pays du lieu de consommation. La France importe bien plus d’eau qu’elle n’en exporte. Pour en savoir plus consultez le Centre d’information sur l’Eau. Une étude de Green IT de 2020, estime que l’empreinte eau du numérique français (extraction des matières premières, fabrication des puces et autres composants...) représente 10,2% de la consommation d’eau de la France. La majeure partie de l’impact a lieu en dehors de la France et n’est pas perceptible, à l’échelle individuelle cela représenterait 9,7 m³ d’eau douce par an et par utilisateur.
  • 66. 65 65 Qui parmi vous a réduit l’achat de produits l’achat neufs consommateurs d’eau ? > Quels types de produits ? ➔ Le plan gouvernemental de mars 2023 pour une meilleure gestion de l’eau prévoit d’intégrer progressivement l’empreinte eau dans l’affichage environnemental des produits. Qui parmi vous privilégie l’achat de produits réutilisables plutôt que jetables ? ➔ La réparation, la réduction des emballages... permettent aussi de réduire votre empreinte eau. Pour approfondir le sujet organisez un atelier Ecofrugal « Zéro Déchet » ou « Numérique Responsable » pour sensibiliser, partager vos bonnes pratiques et réduire votre empreinte d’eau chez vous et au travail. Qui parmi vous privilégie l’eau du robinet et l’utilisation d’une gourde plutôt que l’achat d’eau en bouteille ? ➔ Non seulement les bouteilles d’eau en plastique nécessitent du pétrole pour leur production et leur transport, elles génèrent aussi énormément de déchets et leur fabrication requiert encore de l’eau, à minima 2 litres d’eau par bouteille plastique. Pour en savoir plus consultez l’infographie sur le site de France Nature Environnement. Qui parmi vous a réduit sa consommation de viande, est devenu flexitarien ou végétarien ? > Quels sont les bénéfices ? ➔ 1 steak de bœuf de 220 g nécessite 3100 litres d’eau - Source C.I.E.A.U. L’empreinte hydrique des produits animaux est plus élevée que les produits végétaux à l’exception de certains produits végétaux très consommateurs d’eau comme l’avocat.
  • 67. 66 66 Qui privilégie les aliments locaux et de saison ? Qui parmi vous a réduit le gaspillage alimentaire ? > Quelles sont vos techniques ? Quels sont les bénéfices ? ➔ Pour approfondir le sujet organisez un atelier Ecofrugal « Alimentation Responsable » pour sensibiliser, partager vos bonnes pratiques et réduire votre empreinte eau chez vous et au travail.
  • 68. 67 Le saviez-vous ? Près de 7979 litres d’eau, soit presque 8 m³ d’eau (source watercalculator.org) sont nécessaires pour fabriquer un jean en coton. S’il est fabriqué en France et que sa matière est en lin, son empreinte eau est nettement réduite car le lin, produit localement, ne nécessite pas d’arrosage et peu d’entrants : engrais, pesticides... Ses racines captent le carbone, idem pour le chanvre qui pousse en France. Pour connaître votre empreinte eau, rendez- vous sur le calculateur de l’Agence de l’eau Agour-Garonne.
  • 69. 68 ▪ Proposer à son entreprise/administration d’intégrer l’empreinte d’eau virtuelle dans ses critères. Par exemple le papier recyclé consomme de 50% à 80% moins d’eau et aussi moins d’énergie. ▪ Calculer l’empreinte d’eau virtuelle de ses produits et services et mettre en place un indicateur de performance hydrique par exemple : volume d’eau consommé par tonne produite. Pour aller plus loin
  • 70. Mes actions à la fin l’atelier La to do List & la photo souvenir Prenez 5 minutes pour que chacun puisse lire à tour de rôle les 2 actions prioritaires de sa To Do List qu’il entend mettre en place. Avec l’accord de vos participants, faites la photo souvenir ou la capture d’écran (si vous êtes en visio) de votre groupe. 69 69 69 69
  • 71. 70 Fin de l’Atelier Message à lire aux participants Merci à vous toutes et tous, d’avoir participé à l’Atelier Économisons l’eau! Nous espérons que l’Atelier vous aura plu et que vous repartirez avec de nombreuses pistes d’actions à mettre en place. La communauté Ecofrugal réunit les porteuses et porteurs de solutions, celles et ceux qui mettent en commun et partagent leurs connaissances pour accélérer la transition écologique. En partageant nos expériences, en échangeant nos bonnes pratiques, en collaborant sur des solutions innovantes, nous allons tous ensemble plus vite et plus loin sur le chemin de la transition écologique !
  • 72. Faites votre REX (retour d’expérience) Via votre espace en ligne Si vous êtes passé par monatelier- ecofrugal.fr pour l’organisation de votre Atelier, dès la fin de votre Atelier, l’onglet - Retour d’Expérience - apparaîtra sur votre page Atelier. Ne tardez pas pour faire votre REX car les souvenirs de l’Atelier s’amenuisent avec le temps qui passe. Avant de vous lancer dans votre REX, demandez au Scribe de vous fournir ses notes. Le REX sert à faire un compte-rendu de votre Atelier par écrit et en images et aussi à partager vos impressions et celles du groupe. Faites un point sur la To Do List, expliquez quelles sont les actions et les initiatives mises en place à la suite de l’Atelier. Il est aussi utile pour poser les bases d’un futur plan d’action à proposer à votre entreprise ou votre administration. Vous pourrez ensuite diffuser votre REX au choix : à tous les participants, à tous les membres de la communauté Ecofrugal ou uniquement à vos collègues inscrits sur monatelier-ecofrugal.fr si vous avez créé votre communauté de collaborateurs engagés. N’hésitez pas à nous faire des suggestions et des commentaires sur le déroulé pour nous puissions en tenir compte dans les prochaines versions du kit Économisons l’eau. Avec vos retours nous améliorerons ce kit, merci ! 71
  • 73. 72 Faites connaître l’Atelier autour de vous En partageant les photos de votre Atelier et vos impressions sur vos réseaux sociaux avec le hashtag : #AtelierEconomisonsLEau Vous donnerez envie à d’autres de s’intéresser à la préservation de l’eau et de partager leurs solutions sur le sujet mais aussi sur le Zéro Déchet, l’Alimentation, l’Habitat, la Mobilité, le Numérique Responsable, la Sobriété Energétique. 72
  • 74. Voici une sélection de sites ressources pour aller plus loin, approfondir vos connaissances et améliorer vos pratiques sur la bonne gestion de l’eau : ▪ Le site incontournable de l’ADEME avec ses guides et ressources très utiles : Eau et énergie : comment réduire la facture ? ; L’eau une ressource à préserver ; Astuces pour économiser l’eau à la maison et alléger ses factures ; Sécheresses : comment économiser l’eau ; Infographie sur le Cycle de l’eau. ▪ Le Plan d’action de l’État pour une gestion résiliente et concertée de l’eau avec ses 53 mesures avec une multitude de solutions à adopter. ▪ ECODO, le guide des bonnes pratiques de la préfecture du Morbihan avec de nombreuses études de cas pour les entreprises et collectivités. ▪ La plateforme des bonnes pratiques pour l’eau du Grand Sud-Ouest. ▪ Le centre d’information sur l’eau ▪ vigieau.gouv.fr, la plateforme d’information grand-public pour savoir sur vous êtes concerné par les restrictions d’eau en France métropolitain et dans les Outre-Mer. ▪ Le portail des Agences de l’eau, établissements publics de l’État. Elles assurent une mission d’intérêt général visant à gérer et à préserver les ressources en eau et les milieux aquatiques. ▪ waterfamily.org, Cette association française éduque à la préservation de l’eau et propose de nombreuses ressources pédagogiques. Ressources pour aller plus loin 73
  • 75. Licence Créative Commons Ce travail est diffusé sous licence Creative Commons CC-By-NC-ND. Vous êtes tenu de transmettre ce document en l’état, sans modification,intégralement, en incluant les informations contenues sur cette page. Vous ne pouvez pas modifier ce document et en faire une utilisation commerciale. Ce kit d’animation est réutilisable à l’infini. Ne le jetez pas, donnez-le ! 74
  • 76. 75 Contacts Mon Atelier Ecofrugal Philippe Lévêque team@monatelier-ecofrugal.fr 01 53 76 04 42 Orange Emmanuelle Temkine emmanuelle.temkine@orange.com Carine Cauchard carine.cauchard@orange.com Contactez-nous si vous souhaitez contribuer à ce kit pour l’enrichir et l’améliorer. 75