SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  33
Les enfants du
Paradis
Photoreportage réalisé par la classe de Cm1-Cm2 du
Groupe Scolaire Le Détroit.
L’école, un droit ou un devoir?
Au début quand on réfléchissait tous ensemble sur la
question de l’école, pour nous c’était plutôt une punition
d’aller à l’école et on ne comprenait pas pourquoi on parlait de
droit. Et puis, quand on fait nos exposés sur les droits de
l’enfant. On a compris qu’en fonction de si on était une fille
ou un garçon, pauvre ou riche, habitant de la ville ou de la
campagne, bien portant ou handicapé, on avait pas les
mêmes chances d’aller à l’école et de faire des études au
Maroc.
Dessin de
Nayl, CM2
Un droit pour tous au Maroc?
Lorsqu’on regarde les chiffres. Il y aurait 90 % des enfants qui seraient
scolarisés en primaire au Maroc. Mais, seulement 30% des enfants finissent
leur parcours scolaire. Quant aux 10% qui restent, on trouve « les enfants de la
rue », les enfants venant de l’immigration clandestine (migrants subsahariens
et syriens) et les enfants ayant un handicap.
90%3010%)
Les enfants handicapés et l’école
Lors de nos recherches sur le droit des enfants
d’accéder à l’école, deux élèves ont présenté un exposé
sur le Handicap au Maroc. Ils nous ont parlé de
l’association créée par la mère de notre camarade,
Imad. Imad a un handicap mental et on est
ensemble depuis la maternelle.
Cela nous semblait banal d’être dans la même classe
mais lors de l’exposé, on a compris que c’était une
situation malheureusement peu fréquente. Alors, on
est allé visiter l’association et on a essayé de
comprendre pourquoi les enfants handicapés
n’avaient pas ou très peu accès à l’école au Maroc.
L’association « Les enfants du Paradis «
L’association « Enfants du paradis » a été crée en 2007 par Mme
Karima Ben Lachhab et Mr Chakir Chaoui, éducateur spécialisé.
2007
Association non gouvernementale à caractère humanitaire pour
personnes à besoins spécifiques.
Elle accueille des enfants, des adolescents et des adultes présentant un
handicap mental.
36personnes travaillent pour l’association
.36
L’association « Les enfants du Paradis «
)
Les parents payent en fonction de leurs moyens : entre 100dh et 800dh par mois.
:100800
Plusieurs activités sont proposées : activités scolaires, activités de rééducation,
activités de socialisation et des activités thérapeutiques
Une loi permettant de scolariser les enfants handicapés existent mais elle n’est pas
appliquée.
140 enfants sont accueillis et 260 enfants sont sur liste d’attente.
140260
Dessin de Khalid, CM2
Dessin de Mariam, CM1.
L’association remplace-t’elle l’école?
 Oui, dans un certain sens, elle remplace l’école car celle-ci n’accepte
pas les enfants handicapés. L’association offre aux enfants des
activités d’éveil, de stimulation, des activités scolaires et de
socialisation.
 Mais l’association ne peut pas remplacer l’école car elle ne peut
répondre à l’immense demande : 260 enfants sont sur liste
d’attente actuellement.
 Mais le plus important pour nous c’est que malgré le très beau
travail de l’association avec les enfants, ils sont isolés de la société.
Nous pensons qu’ils ont autant besoin d’apprendre avec
nous que nous nous avons besoin d’apprendre avec eux.
« Les différences
Tout le monde est
différent
Personne n’est parfait
On est pas forcément bon
On tous est un pot fêlé !
Fille ou garçon
On est tous pareils
Papa ou maman
On est tous des
merveilles… »
Poème et affiche réalisés par
Jad, Hicham, Yasmine,
Mohamed
On est tous un « pot fêlé »!
« Un porteur d'eau, quelque part en Inde, transportait de l'eau d'une source jusqu'à un village, où
il la vendait. Il portait son fardeau dans deux pots, attachés à une barre de bois de chaque côté de
ses épaules. Le pot qu'il portait à droite était intact, et arrivait toujours plein au village, mais le
pot de gauche, fêlé, perdait la moitié de l'eau en chemin. Cela dura des années. L'homme n'avait
pas les moyens de s'acheter un autre pot. Un jour le pot fêlé prit la parole et dit au porteur : - Je
suis honteux de mon imperfection et je te demande pardon. Je perds l'eau que je devrais garder.
Vraiment, j'ai honte, je t'assure. Le porteur regarda le récipient et lui dit : - À notre prochain
voyage, tu regarderas du côté gauche du chemin, de ton côté. - Et qu'y verrai-je ? demanda le pot.
- Tu y verras les fleurs auxquelles ton eau perdue, pendant tout ce temps, a donné la vie.  »
Conte transmis par Jean-Claude Carrière dans Contes philosophiques du monde entier Éd. Plon
2008
Affiche faite par Samah, Sofia, Hamza, Marwa et Imad, CM2
Affiche réalisée par Ghita, Hiba, Mariam et Inès, CM1
Pourquoi sont-ils exclus de l’école publique?
l’école n’est pas adaptée pour eux à plusieurs niveaux :
-Légalement, les directeurs sont obligés de les accepter mais ils
refusent qu’ils soient accompagnés d’une personne qui les aide.
-Les bâtiments scolaires ne disposent pas d’accès pour accueillir des
enfants handicapés physiques comme une rampe ou un
ascenseur.
- Et surtout, le principal obstacle est la mentalité. Un élève
handicapé est perçu comme un fardeau pour un enseignant qui a
une classe de 40 élèves et une gène par les parents des élèves.
Quelles seraient selon vous les solutions ?
Il y en a plusieurs selon nous qui sont vraiment liées entre elles
La première ce serait de créer des écoles ouvertes à tout le monde, il
y aurait des cours où on serait tous ensemble et d’autres qui seraient
aménagés pour les enfants handicapés.
Cette solution permettrait de changer les mentalités et le regard des
gens sur le handicap.
La deuxième ce serait de sensibiliser les gens au maximum. D’ailleurs
dans notre classe, on a décidé de faire une exposition de notre visite. On
invitera les parents et les collégiens à boire un thé et on leur parlera de
notre expérience.
.
Jeudi 19 janvier 2017
Les impressions de notre visite
Nos impressions
Pour finir…
Peu d’enfants handicapés sont scolarisés au Maroc
Peu de subvention pour l’association « Enfants du paradis » Et dire qu’on est
en 20172017.

Contenu connexe

En vedette

En vedette (13)

Je vais à l'école...elle va à l'école collège Epinac
Je vais à l'école...elle va à l'école collège Epinac Je vais à l'école...elle va à l'école collège Epinac
Je vais à l'école...elle va à l'école collège Epinac
 
HERRAMIENTAS DE LA WEB SOCIAL
HERRAMIENTAS DE LA WEB SOCIALHERRAMIENTAS DE LA WEB SOCIAL
HERRAMIENTAS DE LA WEB SOCIAL
 
Financing the sustaibanable ocean economy
Financing the sustaibanable ocean economyFinancing the sustaibanable ocean economy
Financing the sustaibanable ocean economy
 
The gender gap on Wikipedia
The gender gap on WikipediaThe gender gap on Wikipedia
The gender gap on Wikipedia
 
BioBanking 2017
BioBanking 2017BioBanking 2017
BioBanking 2017
 
Demolition waste management 007
Demolition waste management 007Demolition waste management 007
Demolition waste management 007
 
Wearables entendendo o usuário
Wearables entendendo o usuárioWearables entendendo o usuário
Wearables entendendo o usuário
 
Managerial control
Managerial controlManagerial control
Managerial control
 
γιορκι καιτη
γιορκι καιτηγιορκι καιτη
γιορκι καιτη
 
P-5. English is fun!
P-5. English is fun!P-5. English is fun!
P-5. English is fun!
 
Major issues, For the Diplomatic Education and training center, Mid career co...
Major issues, For the Diplomatic Education and training center, Mid career co...Major issues, For the Diplomatic Education and training center, Mid career co...
Major issues, For the Diplomatic Education and training center, Mid career co...
 
driMET technology, from our partner Weston Body Hardware
driMET technology, from our partner Weston Body HardwaredriMET technology, from our partner Weston Body Hardware
driMET technology, from our partner Weston Body Hardware
 
Visit by Iranian Delegation to FAO - Fisheries and Aquaculture Department
Visit by Iranian Delegation to FAO -  Fisheries and Aquaculture DepartmentVisit by Iranian Delegation to FAO -  Fisheries and Aquaculture Department
Visit by Iranian Delegation to FAO - Fisheries and Aquaculture Department
 

Similaire à Les enfants-handicapes au-maroc_photoreportage

Book nana ketcha Art et éducation
Book nana ketcha   Art et éducationBook nana ketcha   Art et éducation
Book nana ketcha Art et éducation
Alain NANA KETCHA
 
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
Charles Quist
 
MadagasiCARE Francais
MadagasiCARE FrancaisMadagasiCARE Francais
MadagasiCARE Francais
MadagasiCARE
 
Handirection du monde
Handirection du mondeHandirection du monde
Handirection du monde
Réseau Pro Santé
 
Livret Projets Inde
Livret Projets Inde Livret Projets Inde
Livret Projets Inde
Emy DG
 
Lieu Laura - Reportage
Lieu Laura - ReportageLieu Laura - Reportage
Lieu Laura - Reportage
Laura Lieu
 
Programme developpementcitoyen
Programme developpementcitoyenProgramme developpementcitoyen
Programme developpementcitoyen
Ministère de la Jeunesse et des Sports - Maroc
 

Similaire à Les enfants-handicapes au-maroc_photoreportage (20)

Moi, élève solidaire
Moi, élève solidaireMoi, élève solidaire
Moi, élève solidaire
 
Lettre Ticket Repas janvier 2017
Lettre Ticket Repas janvier 2017Lettre Ticket Repas janvier 2017
Lettre Ticket Repas janvier 2017
 
école Notre-Dame à Tonneins - l'histoire et le présent
école Notre-Dame à Tonneins - l'histoire et le présentécole Notre-Dame à Tonneins - l'histoire et le présent
école Notre-Dame à Tonneins - l'histoire et le présent
 
Conseil des ambassadeurs juin2012
Conseil des ambassadeurs juin2012Conseil des ambassadeurs juin2012
Conseil des ambassadeurs juin2012
 
Waday2019 Enfant@Hôpital
Waday2019 Enfant@HôpitalWaday2019 Enfant@Hôpital
Waday2019 Enfant@Hôpital
 
Book nana ketcha Art et éducation
Book nana ketcha   Art et éducationBook nana ketcha   Art et éducation
Book nana ketcha Art et éducation
 
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
 
MadagasiCARE Francais
MadagasiCARE FrancaisMadagasiCARE Francais
MadagasiCARE Francais
 
Bulletin Automne 2009-FR
Bulletin Automne 2009-FRBulletin Automne 2009-FR
Bulletin Automne 2009-FR
 
Projet humanitaire
Projet humanitaireProjet humanitaire
Projet humanitaire
 
Handirection du monde
Handirection du mondeHandirection du monde
Handirection du monde
 
Mettre-en-lumière 2010-2011
Mettre-en-lumière 2010-2011Mettre-en-lumière 2010-2011
Mettre-en-lumière 2010-2011
 
Livret Projets Inde
Livret Projets Inde Livret Projets Inde
Livret Projets Inde
 
Lieu Laura - Reportage
Lieu Laura - ReportageLieu Laura - Reportage
Lieu Laura - Reportage
 
Rapport d'activités 2013 cochlée bretagne
Rapport d'activités 2013 cochlée bretagneRapport d'activités 2013 cochlée bretagne
Rapport d'activités 2013 cochlée bretagne
 
Programme developpementcitoyen
Programme developpementcitoyenProgramme developpementcitoyen
Programme developpementcitoyen
 
Sélection documentaire-Canopé Normandie
Sélection documentaire-Canopé NormandieSélection documentaire-Canopé Normandie
Sélection documentaire-Canopé Normandie
 
Isaa nyaphaga pre?sentation au rotarien le mans berengere 1
Isaa nyaphaga pre?sentation au rotarien le mans berengere 1Isaa nyaphaga pre?sentation au rotarien le mans berengere 1
Isaa nyaphaga pre?sentation au rotarien le mans berengere 1
 
Le Soleil de Seno - 03.2013
Le Soleil de Seno - 03.2013Le Soleil de Seno - 03.2013
Le Soleil de Seno - 03.2013
 
SOS éducation - Rapport d'activité 2014-2015
SOS éducation - Rapport d'activité 2014-2015SOS éducation - Rapport d'activité 2014-2015
SOS éducation - Rapport d'activité 2014-2015
 

Plus de Mission laïque française

Plus de Mission laïque française (20)

La Mission laïque française, acteur historique de l'enseignement français à l...
La Mission laïque française, acteur historique de l'enseignement français à l...La Mission laïque française, acteur historique de l'enseignement français à l...
La Mission laïque française, acteur historique de l'enseignement français à l...
 
Paroles d'aujourd'hui pour le monde de demain (affiches 6e)
Paroles d'aujourd'hui pour le monde de demain (affiches 6e)Paroles d'aujourd'hui pour le monde de demain (affiches 6e)
Paroles d'aujourd'hui pour le monde de demain (affiches 6e)
 
Fondation Ecole française d'Erevan
Fondation Ecole française d'Erevan Fondation Ecole française d'Erevan
Fondation Ecole française d'Erevan
 
Concours des Chercheurs en herbe 2016
Concours des Chercheurs en herbe 2016Concours des Chercheurs en herbe 2016
Concours des Chercheurs en herbe 2016
 
Concours 2016 des Itinéraires humanistes
Concours 2016 des Itinéraires humanistesConcours 2016 des Itinéraires humanistes
Concours 2016 des Itinéraires humanistes
 
Silence violence !
Silence violence !Silence violence !
Silence violence !
 
Jeu de cartes Droifant
Jeu de cartes DroifantJeu de cartes Droifant
Jeu de cartes Droifant
 
Non aux enfants soldats
Non aux enfants soldatsNon aux enfants soldats
Non aux enfants soldats
 
Non au travail des enfants
Non au travail des enfantsNon au travail des enfants
Non au travail des enfants
 
Non au racket
Non au racketNon au racket
Non au racket
 
Le droit d'être protégé de la violence
Le droit d'être protégé de la violenceLe droit d'être protégé de la violence
Le droit d'être protégé de la violence
 
Le droit d'aller à l'école
Le droit d'aller à l'écoleLe droit d'aller à l'école
Le droit d'aller à l'école
 
Violence - Calligrammes
Violence - CalligrammesViolence - Calligrammes
Violence - Calligrammes
 
Demain sera un autre jour...
Demain sera un autre jour...Demain sera un autre jour...
Demain sera un autre jour...
 
Tous les coups sont permis
Tous les coups sont permisTous les coups sont permis
Tous les coups sont permis
 
De la lumière dans la vie des enfants
De la lumière dans la vie des enfantsDe la lumière dans la vie des enfants
De la lumière dans la vie des enfants
 
Enfants dans la guerre - Shenyang
Enfants dans la guerre - Shenyang Enfants dans la guerre - Shenyang
Enfants dans la guerre - Shenyang
 
Protégeons les enfants - La voix du lad 1
Protégeons les enfants - La voix du lad 1Protégeons les enfants - La voix du lad 1
Protégeons les enfants - La voix du lad 1
 
Les dix mots de la non violence - Addis Abeba
Les dix mots de la non violence - Addis AbebaLes dix mots de la non violence - Addis Abeba
Les dix mots de la non violence - Addis Abeba
 
Jeux du Golfe 2015
Jeux du Golfe 2015Jeux du Golfe 2015
Jeux du Golfe 2015
 

Les enfants-handicapes au-maroc_photoreportage

  • 1. Les enfants du Paradis Photoreportage réalisé par la classe de Cm1-Cm2 du Groupe Scolaire Le Détroit.
  • 2. L’école, un droit ou un devoir? Au début quand on réfléchissait tous ensemble sur la question de l’école, pour nous c’était plutôt une punition d’aller à l’école et on ne comprenait pas pourquoi on parlait de droit. Et puis, quand on fait nos exposés sur les droits de l’enfant. On a compris qu’en fonction de si on était une fille ou un garçon, pauvre ou riche, habitant de la ville ou de la campagne, bien portant ou handicapé, on avait pas les mêmes chances d’aller à l’école et de faire des études au Maroc. Dessin de Nayl, CM2
  • 3. Un droit pour tous au Maroc? Lorsqu’on regarde les chiffres. Il y aurait 90 % des enfants qui seraient scolarisés en primaire au Maroc. Mais, seulement 30% des enfants finissent leur parcours scolaire. Quant aux 10% qui restent, on trouve « les enfants de la rue », les enfants venant de l’immigration clandestine (migrants subsahariens et syriens) et les enfants ayant un handicap. 90%3010%)
  • 4. Les enfants handicapés et l’école Lors de nos recherches sur le droit des enfants d’accéder à l’école, deux élèves ont présenté un exposé sur le Handicap au Maroc. Ils nous ont parlé de l’association créée par la mère de notre camarade, Imad. Imad a un handicap mental et on est ensemble depuis la maternelle. Cela nous semblait banal d’être dans la même classe mais lors de l’exposé, on a compris que c’était une situation malheureusement peu fréquente. Alors, on est allé visiter l’association et on a essayé de comprendre pourquoi les enfants handicapés n’avaient pas ou très peu accès à l’école au Maroc.
  • 5. L’association « Les enfants du Paradis « L’association « Enfants du paradis » a été crée en 2007 par Mme Karima Ben Lachhab et Mr Chakir Chaoui, éducateur spécialisé. 2007 Association non gouvernementale à caractère humanitaire pour personnes à besoins spécifiques. Elle accueille des enfants, des adolescents et des adultes présentant un handicap mental. 36personnes travaillent pour l’association .36
  • 6.
  • 7. L’association « Les enfants du Paradis « ) Les parents payent en fonction de leurs moyens : entre 100dh et 800dh par mois. :100800 Plusieurs activités sont proposées : activités scolaires, activités de rééducation, activités de socialisation et des activités thérapeutiques Une loi permettant de scolariser les enfants handicapés existent mais elle n’est pas appliquée. 140 enfants sont accueillis et 260 enfants sont sur liste d’attente. 140260 Dessin de Khalid, CM2 Dessin de Mariam, CM1.
  • 8. L’association remplace-t’elle l’école?  Oui, dans un certain sens, elle remplace l’école car celle-ci n’accepte pas les enfants handicapés. L’association offre aux enfants des activités d’éveil, de stimulation, des activités scolaires et de socialisation.  Mais l’association ne peut pas remplacer l’école car elle ne peut répondre à l’immense demande : 260 enfants sont sur liste d’attente actuellement.  Mais le plus important pour nous c’est que malgré le très beau travail de l’association avec les enfants, ils sont isolés de la société. Nous pensons qu’ils ont autant besoin d’apprendre avec nous que nous nous avons besoin d’apprendre avec eux.
  • 9.
  • 10. « Les différences Tout le monde est différent Personne n’est parfait On est pas forcément bon On tous est un pot fêlé ! Fille ou garçon On est tous pareils Papa ou maman On est tous des merveilles… » Poème et affiche réalisés par Jad, Hicham, Yasmine, Mohamed
  • 11. On est tous un « pot fêlé »! « Un porteur d'eau, quelque part en Inde, transportait de l'eau d'une source jusqu'à un village, où il la vendait. Il portait son fardeau dans deux pots, attachés à une barre de bois de chaque côté de ses épaules. Le pot qu'il portait à droite était intact, et arrivait toujours plein au village, mais le pot de gauche, fêlé, perdait la moitié de l'eau en chemin. Cela dura des années. L'homme n'avait pas les moyens de s'acheter un autre pot. Un jour le pot fêlé prit la parole et dit au porteur : - Je suis honteux de mon imperfection et je te demande pardon. Je perds l'eau que je devrais garder. Vraiment, j'ai honte, je t'assure. Le porteur regarda le récipient et lui dit : - À notre prochain voyage, tu regarderas du côté gauche du chemin, de ton côté. - Et qu'y verrai-je ? demanda le pot. - Tu y verras les fleurs auxquelles ton eau perdue, pendant tout ce temps, a donné la vie.  » Conte transmis par Jean-Claude Carrière dans Contes philosophiques du monde entier Éd. Plon 2008
  • 12. Affiche faite par Samah, Sofia, Hamza, Marwa et Imad, CM2 Affiche réalisée par Ghita, Hiba, Mariam et Inès, CM1
  • 13. Pourquoi sont-ils exclus de l’école publique? l’école n’est pas adaptée pour eux à plusieurs niveaux : -Légalement, les directeurs sont obligés de les accepter mais ils refusent qu’ils soient accompagnés d’une personne qui les aide. -Les bâtiments scolaires ne disposent pas d’accès pour accueillir des enfants handicapés physiques comme une rampe ou un ascenseur. - Et surtout, le principal obstacle est la mentalité. Un élève handicapé est perçu comme un fardeau pour un enseignant qui a une classe de 40 élèves et une gène par les parents des élèves.
  • 14. Quelles seraient selon vous les solutions ? Il y en a plusieurs selon nous qui sont vraiment liées entre elles La première ce serait de créer des écoles ouvertes à tout le monde, il y aurait des cours où on serait tous ensemble et d’autres qui seraient aménagés pour les enfants handicapés. Cette solution permettrait de changer les mentalités et le regard des gens sur le handicap. La deuxième ce serait de sensibiliser les gens au maximum. D’ailleurs dans notre classe, on a décidé de faire une exposition de notre visite. On invitera les parents et les collégiens à boire un thé et on leur parlera de notre expérience.
  • 15. .
  • 16. Jeudi 19 janvier 2017 Les impressions de notre visite
  • 17.
  • 18.
  • 19.
  • 20.
  • 21.
  • 23.
  • 24.
  • 25.
  • 26.
  • 27.
  • 28.
  • 29.
  • 30.
  • 31.
  • 32.
  • 33. Pour finir… Peu d’enfants handicapés sont scolarisés au Maroc Peu de subvention pour l’association « Enfants du paradis » Et dire qu’on est en 20172017.