SlideShare une entreprise Scribd logo
Savez-vous tout sur la BIO ?
Volet 3 - Les questionnements scientifiques
Décembre 2018
2
Protéines
Cela n’a échappé à personne, la bio a le vent en poupe : l'Agence Bio parle même de "croissance exponentielle" des
achats de produits alimentaires issus de l'agriculture biologique.
C’est dans ce contexte que L’agence Protéines vous présente depuis plusieurs mois son décryptage sur le sujet.
Après les 5 faits et chiffres marquants mais méconnus sur le sujet, le social Listening" de la bio en France et la place de
ce marché en retail,
ce mois-ci l’agence s’attarde sur ses questionnements scientifiques
autour de la démocratisation de la Bio
Les questionnements
scientifiques
autour de la démocratisation
de la Bio
4
Protéines
Le propre de l’agriculture biologique est d’apporter des solutions
agricoles meilleures pour l’environnement, tout en offrant aux
consommateurs des produits de qualité.
Cependant, l’explosion de la demande de produits bios
et du nombre de conversions questionnent
les limites du système en matière de durabilité.
Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour une prise en
compte plus rationnelle et holistique du sujet.
Nous faisons ici le tour des questions-clés
que pose la démocratisation de la bio,
au travers de différents témoignages et écrits scientifiques.
5
Protéines
Bio et impacts sur les sols
Protéines
6
Le cuivre
La contamination des sols par les métaux lourds
Contrairement à une idée reçue, l’utilisation d’intrants (naturels) est autorisée en agriculture
biologique. Utilisés en excès*, ils peuvent avoir des effets néfastes sur la croissance et le
développement de nombreuses plantes, des communautés microbiennes et de la faune des sols.
*doses variables selon les organismes considérés
Si les pesticides “bio” se
dégradent plus
rapidement que les
produits de synthèse
dans l’environnement,
le soufre et le cuivre
font exception.
Protéines
7
Le soufre
Plusieurs organismes “bio”
préconisent de proscrire
l’utilisation du soufre pendant
les périodes de pollinisation
active (journée) et d’éviter
autant que possible leur
utilisation.
Pour autant, la position de
l’ANSES demeure à ce jour que
les pesticides contenant du
soufre représentent un risque
acceptable pour les abeilles et
autres pollinisateurs.
8
Protéines
La technique du labour
L'Agriculture Biologique doit relever le double défi de se passer d’intrants tout en ayant
une maîtrise raisonnée des alternatives mécaniques de travail du sol.
Plus de ¾ des agriculteurs en bio
ont encore recours au labour 1
,
pratique qui nuirait au stockage du
carbone (CO2) dans les sols.
Un point de vue prédominant
parmi les sphères “expertes”2
mais
récemment remis en cause 3
!
1. Grandes Cultures Biologiques - Travail du sol : Pratiques et attentes. Alter Agri n°81-janvier-février 2007. 2. Soutenue par des instances de renom
telles que le Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. 3. Travaux de l’INRA - Unité de recherche AgroImpact : lien 1 ;
lien 2
Protéines
9
La lutte contre les “nuisibles”
Bien que “naturels”, les insecticides bio n’en demeurent
pas moins des produits toxiques pour les insectes
nuisibles (comme ceux utilisés en agriculture conventionnelle).
Limites : moindre sélectivité, efficacité et rémanence
(multiplication des applications au champ).
10
Protéines
Bio et gaspillage alimentaire
11
Protéines
Plus de gaspillage pour
les fruits et légumes bio
Déformés, disgracieux, mal proportionnés ou bien tordus, les fruits et légumes bio
ne satisfont plus les exigences des consommateurs. Leur apparence “atypique” est la
principale source de gaspillage alimentaire des produits bio.
Les fruits et légumes
“disgracieux”
12
Protéines
Plus de gaspillage pour
les fruits et légumes bio
Sans conservateurs et autres produits
permettant aux fruits et légumes de mieux
se conserver, les produits bio seraient
gaspillés en plus grande quantité.
Pas de recours aux
conservateurs et
fertilisants chimiques
13
Protéines
Bio et origine
14
Protéines
Bio ne veut pas forcément dire local
En 2017, 31 %* des produits bio consommés en France ont été importés.
* agencebio.org
15
Protéines
Bio et santé
16
Protéines
Aucune étude fondée sur l’amélioration
de la santé grâce au bio
89%* des Français sont convaincus que
les produits bio sont meilleurs pour leur santé, cependant aucune preuve scientifique
justifie ce constat.
*baromètre de la consommation et de la perception
des produits biologiques en France - 15ème édition
- Février 2018. CSA & Agence BIO. Echantillon :
1002 personnes, représentatives de la population
Française
Protéines
17
Les perturbateurs endocriniens
Certains intrants utilisés en agriculture biologique sont soupçonnés d’avoir des propriétés de perturbation endocrinienne*
*Altération des fonctions de l’appareil endocrinien (i.e. hormonal) induisant en conséquence des effets nocifs sur la
santé d’un organisme intact, de ses descendants ou au sein de (sous-)populations.
Protéines
18
VOUS SOUHAITEZ VOUS LANCER SUR LE MARCHÉ DE LA BIO ? OU CHALLENGER VOTRE
POSITIONNEMENT BIO ACTUEL ?
L’agence Protéines vous aide à décrypter le nouveau contexte de la bio en France :
les enjeux socio-économiques,
consommateurs,
environnement et santé.
Vous êtes intéressé(e) par l’une de nos offres ? ou vous souhaitez simplement en
savoir plus ? Contactez nous : contact@proteines.fr
Mercipour votre attention !
Alvina Tissandier
Consultante Senior pour la Pôle
développement & prospective
a.tissandier@proteines.com
01 42 12 84 2392 rue Réaumur,
75002 Paris

Contenu connexe

Similaire à Les enjeux de la bio en france

BB59: De l’uniformité à la diversité : de l’agriculture industrielle aux syst...
BB59: De l’uniformité à la diversité : de l’agriculture industrielle aux syst...BB59: De l’uniformité à la diversité : de l’agriculture industrielle aux syst...
BB59: De l’uniformité à la diversité : de l’agriculture industrielle aux syst...
Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Materiaal hester
Materiaal hesterMateriaal hester
Materiaal hester
monballieu
 
Effets des biocides sur la résistance aux antibiotiques
Effets des biocides sur la résistance aux antibiotiquesEffets des biocides sur la résistance aux antibiotiques
Effets des biocides sur la résistance aux antibiotiques
GreenFacts
 
Savez-vous tout sur la BIO ? Focus Social Listening
Savez-vous tout sur la BIO ? Focus Social ListeningSavez-vous tout sur la BIO ? Focus Social Listening
Savez-vous tout sur la BIO ? Focus Social Listening
Alvina Tissandier
 
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleSemences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Guyon Jacky
 
The Role of Biotechnology in our Food Supply (French)
The Role of Biotechnology in our Food Supply (French)The Role of Biotechnology in our Food Supply (French)
The Role of Biotechnology in our Food Supply (French)
Food Insight
 
this his about me what do yoi need moere
this his about me what do yoi need moerethis his about me what do yoi need moere
this his about me what do yoi need moere
Levi586607
 
La bio pour quoi faire
La bio pour quoi faire La bio pour quoi faire
La bio pour quoi faire
imaginaction
 
Promotion des pratiques d'agriculture durable et agro-écologie dans le maraîc...
Promotion des pratiques d'agriculture durable et agro-écologie dans le maraîc...Promotion des pratiques d'agriculture durable et agro-écologie dans le maraîc...
Promotion des pratiques d'agriculture durable et agro-écologie dans le maraîc...
BTC CTB
 
Livret pesticides web
Livret pesticides webLivret pesticides web
Livret pesticides web
Elsa von Licy
 
Les essentiels food avril
Les essentiels food avrilLes essentiels food avril
Les essentiels food avril
Hombeline Fournier
 
effinews veille décisions n°69
effinews veille décisions n°69effinews veille décisions n°69
effinews veille décisions n°69
david zentao
 
Lazare spg workshop cotonou
Lazare spg workshop cotonouLazare spg workshop cotonou
Lazare spg workshop cotonou
PABE BENIN
 
Alimentation
AlimentationAlimentation
Alimentation
Miloé Santé
 
L'actu des éco responsables n° 10
L'actu des éco responsables n° 10L'actu des éco responsables n° 10
L'actu des éco responsables n° 10
Mathieu Monsel
 
Articles silence novembre 2010
Articles silence novembre 2010Articles silence novembre 2010
Articles silence novembre 2010
paysanbio
 
Les Plantes Génétiquement Modifiées
Les Plantes Génétiquement ModifiéesLes Plantes Génétiquement Modifiées
Les Plantes Génétiquement Modifiées
GreenFacts
 
Que signifie l'appellation "naturel" pour le consommateur ?
Que signifie l'appellation "naturel" pour le consommateur ?Que signifie l'appellation "naturel" pour le consommateur ?
Que signifie l'appellation "naturel" pour le consommateur ?
Ipsos France
 
Un coup de fourchette pour le climat
Un coup de fourchette pour le climatUn coup de fourchette pour le climat
Un coup de fourchette pour le climat
RAC-F
 
Christian Lafaye
Christian LafayeChristian Lafaye
Christian Lafaye
Seas Monique
 

Similaire à Les enjeux de la bio en france (20)

BB59: De l’uniformité à la diversité : de l’agriculture industrielle aux syst...
BB59: De l’uniformité à la diversité : de l’agriculture industrielle aux syst...BB59: De l’uniformité à la diversité : de l’agriculture industrielle aux syst...
BB59: De l’uniformité à la diversité : de l’agriculture industrielle aux syst...
 
Materiaal hester
Materiaal hesterMateriaal hester
Materiaal hester
 
Effets des biocides sur la résistance aux antibiotiques
Effets des biocides sur la résistance aux antibiotiquesEffets des biocides sur la résistance aux antibiotiques
Effets des biocides sur la résistance aux antibiotiques
 
Savez-vous tout sur la BIO ? Focus Social Listening
Savez-vous tout sur la BIO ? Focus Social ListeningSavez-vous tout sur la BIO ? Focus Social Listening
Savez-vous tout sur la BIO ? Focus Social Listening
 
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétaleSemences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
Semences. Le GNIS veut élargir l'offre variétale
 
The Role of Biotechnology in our Food Supply (French)
The Role of Biotechnology in our Food Supply (French)The Role of Biotechnology in our Food Supply (French)
The Role of Biotechnology in our Food Supply (French)
 
this his about me what do yoi need moere
this his about me what do yoi need moerethis his about me what do yoi need moere
this his about me what do yoi need moere
 
La bio pour quoi faire
La bio pour quoi faire La bio pour quoi faire
La bio pour quoi faire
 
Promotion des pratiques d'agriculture durable et agro-écologie dans le maraîc...
Promotion des pratiques d'agriculture durable et agro-écologie dans le maraîc...Promotion des pratiques d'agriculture durable et agro-écologie dans le maraîc...
Promotion des pratiques d'agriculture durable et agro-écologie dans le maraîc...
 
Livret pesticides web
Livret pesticides webLivret pesticides web
Livret pesticides web
 
Les essentiels food avril
Les essentiels food avrilLes essentiels food avril
Les essentiels food avril
 
effinews veille décisions n°69
effinews veille décisions n°69effinews veille décisions n°69
effinews veille décisions n°69
 
Lazare spg workshop cotonou
Lazare spg workshop cotonouLazare spg workshop cotonou
Lazare spg workshop cotonou
 
Alimentation
AlimentationAlimentation
Alimentation
 
L'actu des éco responsables n° 10
L'actu des éco responsables n° 10L'actu des éco responsables n° 10
L'actu des éco responsables n° 10
 
Articles silence novembre 2010
Articles silence novembre 2010Articles silence novembre 2010
Articles silence novembre 2010
 
Les Plantes Génétiquement Modifiées
Les Plantes Génétiquement ModifiéesLes Plantes Génétiquement Modifiées
Les Plantes Génétiquement Modifiées
 
Que signifie l'appellation "naturel" pour le consommateur ?
Que signifie l'appellation "naturel" pour le consommateur ?Que signifie l'appellation "naturel" pour le consommateur ?
Que signifie l'appellation "naturel" pour le consommateur ?
 
Un coup de fourchette pour le climat
Un coup de fourchette pour le climatUn coup de fourchette pour le climat
Un coup de fourchette pour le climat
 
Christian Lafaye
Christian LafayeChristian Lafaye
Christian Lafaye
 

Les enjeux de la bio en france

  • 1. Savez-vous tout sur la BIO ? Volet 3 - Les questionnements scientifiques Décembre 2018
  • 2. 2 Protéines Cela n’a échappé à personne, la bio a le vent en poupe : l'Agence Bio parle même de "croissance exponentielle" des achats de produits alimentaires issus de l'agriculture biologique. C’est dans ce contexte que L’agence Protéines vous présente depuis plusieurs mois son décryptage sur le sujet. Après les 5 faits et chiffres marquants mais méconnus sur le sujet, le social Listening" de la bio en France et la place de ce marché en retail, ce mois-ci l’agence s’attarde sur ses questionnements scientifiques autour de la démocratisation de la Bio
  • 3. Les questionnements scientifiques autour de la démocratisation de la Bio
  • 4. 4 Protéines Le propre de l’agriculture biologique est d’apporter des solutions agricoles meilleures pour l’environnement, tout en offrant aux consommateurs des produits de qualité. Cependant, l’explosion de la demande de produits bios et du nombre de conversions questionnent les limites du système en matière de durabilité. Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour une prise en compte plus rationnelle et holistique du sujet. Nous faisons ici le tour des questions-clés que pose la démocratisation de la bio, au travers de différents témoignages et écrits scientifiques.
  • 6. Protéines 6 Le cuivre La contamination des sols par les métaux lourds Contrairement à une idée reçue, l’utilisation d’intrants (naturels) est autorisée en agriculture biologique. Utilisés en excès*, ils peuvent avoir des effets néfastes sur la croissance et le développement de nombreuses plantes, des communautés microbiennes et de la faune des sols. *doses variables selon les organismes considérés Si les pesticides “bio” se dégradent plus rapidement que les produits de synthèse dans l’environnement, le soufre et le cuivre font exception.
  • 7. Protéines 7 Le soufre Plusieurs organismes “bio” préconisent de proscrire l’utilisation du soufre pendant les périodes de pollinisation active (journée) et d’éviter autant que possible leur utilisation. Pour autant, la position de l’ANSES demeure à ce jour que les pesticides contenant du soufre représentent un risque acceptable pour les abeilles et autres pollinisateurs.
  • 8. 8 Protéines La technique du labour L'Agriculture Biologique doit relever le double défi de se passer d’intrants tout en ayant une maîtrise raisonnée des alternatives mécaniques de travail du sol. Plus de ¾ des agriculteurs en bio ont encore recours au labour 1 , pratique qui nuirait au stockage du carbone (CO2) dans les sols. Un point de vue prédominant parmi les sphères “expertes”2 mais récemment remis en cause 3 ! 1. Grandes Cultures Biologiques - Travail du sol : Pratiques et attentes. Alter Agri n°81-janvier-février 2007. 2. Soutenue par des instances de renom telles que le Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. 3. Travaux de l’INRA - Unité de recherche AgroImpact : lien 1 ; lien 2
  • 9. Protéines 9 La lutte contre les “nuisibles” Bien que “naturels”, les insecticides bio n’en demeurent pas moins des produits toxiques pour les insectes nuisibles (comme ceux utilisés en agriculture conventionnelle). Limites : moindre sélectivité, efficacité et rémanence (multiplication des applications au champ).
  • 11. 11 Protéines Plus de gaspillage pour les fruits et légumes bio Déformés, disgracieux, mal proportionnés ou bien tordus, les fruits et légumes bio ne satisfont plus les exigences des consommateurs. Leur apparence “atypique” est la principale source de gaspillage alimentaire des produits bio. Les fruits et légumes “disgracieux”
  • 12. 12 Protéines Plus de gaspillage pour les fruits et légumes bio Sans conservateurs et autres produits permettant aux fruits et légumes de mieux se conserver, les produits bio seraient gaspillés en plus grande quantité. Pas de recours aux conservateurs et fertilisants chimiques
  • 14. 14 Protéines Bio ne veut pas forcément dire local En 2017, 31 %* des produits bio consommés en France ont été importés. * agencebio.org
  • 16. 16 Protéines Aucune étude fondée sur l’amélioration de la santé grâce au bio 89%* des Français sont convaincus que les produits bio sont meilleurs pour leur santé, cependant aucune preuve scientifique justifie ce constat. *baromètre de la consommation et de la perception des produits biologiques en France - 15ème édition - Février 2018. CSA & Agence BIO. Echantillon : 1002 personnes, représentatives de la population Française
  • 17. Protéines 17 Les perturbateurs endocriniens Certains intrants utilisés en agriculture biologique sont soupçonnés d’avoir des propriétés de perturbation endocrinienne* *Altération des fonctions de l’appareil endocrinien (i.e. hormonal) induisant en conséquence des effets nocifs sur la santé d’un organisme intact, de ses descendants ou au sein de (sous-)populations.
  • 18. Protéines 18 VOUS SOUHAITEZ VOUS LANCER SUR LE MARCHÉ DE LA BIO ? OU CHALLENGER VOTRE POSITIONNEMENT BIO ACTUEL ? L’agence Protéines vous aide à décrypter le nouveau contexte de la bio en France : les enjeux socio-économiques, consommateurs, environnement et santé. Vous êtes intéressé(e) par l’une de nos offres ? ou vous souhaitez simplement en savoir plus ? Contactez nous : contact@proteines.fr
  • 19. Mercipour votre attention ! Alvina Tissandier Consultante Senior pour la Pôle développement & prospective a.tissandier@proteines.com 01 42 12 84 2392 rue Réaumur, 75002 Paris