SlideShare une entreprise Scribd logo
1/24
Master Management des entreprises de l’économie sociale
(MEES)
2015-2016
Livret d’accueil
Université de Reims Champagne-Ardenne
Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion – Scolarité du Master Management
57bis, rue Pierre Taittinger – 51096 Reims Cedex
2/24
Cette année, vous intégrez votre seconde année de Master Management qui
clore votre formation par un domaine de spécialisation. En choisissant le Master 2
Management des Entreprises de l’Economie Sociale, vous marquez votre différence :
celle de vouloir « manager autrement ».
Au cours de cette semaine d’intégration, vous aurez l’occasion de rencontrer des
hommes et des femmes, acteurs quotidien de ces entreprises de l’économie sociale.
Par leurs témoignages, ils vous feront découvrir leurs métiers, leurs activités et les
valeurs qu’ils défendent. Il s’agit d’ouvrir une première porte, de vous permettre de
vous sensibiliser à ces entreprises.
Ce livret sera là pour vous accompagner tout au long de votre année universitaire et
contient les informations utiles pour repérer les dates clefs de cette année et vous
aider à vous organiser :
 le programme de la semaine d’intégration ;
 les enseignements propres à votre parcours ;
 le planning des examens et congés ;
 le planning des dates de remises de mémoires et soutenances de stages ;
 les guides méthodologiques pour les rapports de stage et le mémoire
professionnel ;
 les coordonnées utiles : scolarité, responsables de parcours, bureau accueil
étudiant.
L’ensemble de l’équipe pédagogique et administrative vous souhaite une très
bonne année universitaire à l’URCA.
3/24
Master Management
Management des entreprises de l’économie sociale (M.E.E.S.)
coopératives – mutuelles – associations - fondations
Laëtitia Lethielleux et Michèle Severs
La formation des cadres de l’économie sociale,
une préoccupation sans cesse réaffirmée …
Dans une société de plus en plus complexe et en constante évolution, les élus et les salariés
des associations, des coopératives, des mutuelles et des fondations (ce que l’on appelle les
entreprises de l’économie sociale) doivent faire face à des responsabilités de plus en plus
lourdes.
Le management de ces entreprises exige la maîtrise d'un certain nombre d'informations
dans des domaines aussi divers que la gestion comptable et financière, la gestion des
ressources humaines, les dispositifs juridiques et administratifs mais aussi la gestion de
projet, le développement local, etc…
C’est pour répondre à cette demande que la Faculté des Sciences Economiques, Sociales et
de Gestion a créé un parcours spécialisé en Master Management.
Cette création se justifie aussi par l’importance du gisement d’emploi : les emplois de
l’économie sociale en Champagne-Ardenne représentent 11% des emplois salariés totaux.
La plus grande part est réalisée par les associations (67%), suivies par les coopératives (27
%) et enfin par les mutuelles.
o Les mutuelles connaissent une croissance plus forte en Champagne-Ardenne qu’au
niveau national.
o Les associations connaissent une évolution identique en Champagne-Ardenne et au
niveau national.
o Les coopératives connaissent une légère baisse des effectifs moins forte en
Champagne-Ardenne qu’au niveau national.
Objectifs de la formation
La formation de Master s’adresse aux décideurs intervenants dans le champ de l’économie
sociale ; qu’il s’agisse des décideurs-élus des Conseils d’Administration des entreprises de
l’économie sociale, des décideurs-salariés de ces structures ou des décideurs des
collectivités et organismes publics en relation avec ces entreprises.
1- L'objectif numéro 1 de la formation est la maîtrise du processus décisionnel :
compréhension de l'information, évaluation des projets, choix, contrôle a priori et a posteriori.
La formation doit permettre aux décideurs de mieux appréhender les décisions qu'ils doivent
prendre. Il s'agit moins de qualifier les participants sur des tâches d'opérateurs que de
permettre à des décideurs de disposer de la maîtrise politique des outils de gestion à
leur disposition.
4/24
2 - La contrainte d'interactivité.
Il faut d'ores et déjà avoir à l'esprit qu'il n'y a pas de décideur type mais des personnes qui
remplissent des fonctions multiples et variées au sein des structures. Il s'agit de partir des
expériences concrètes et des difficultés rencontrées par les participants et de leur faire
découvrir le potentiel de réponses qui existe, notamment au sein même de l'économie
sociale.
3– Il s’agit de faire naître des projets sur un territoire identifié en mobilisant des acteurs
de l’économie sociale. De ce point de vue, la formation a pour objectif :
o de créer les conditions nécessaires pour concevoir et réaliser des projets de
développement local ;
o de guider et d’accompagner les projets en alertant les acteurs sur les exigences à
remplir et à leur apporter les instruments, les connaissances et les compétences dont
ils ont besoin pour définir leurs projets et prendre leurs décisions.
Organisation de la formation
La durée prévue de la formation est de 350 heures sur 30 semaines, soit deux semestres
universitaires.
La formation est en alternance. Tous les étudiants exercent par ailleurs une activité dans
une structure de l’économie sociale. Les étudiants sont dans leur structure lundi, mardi et
mercredi. La formation se tient sur 5 demi-journées par semaines:
o jeudi matin et après-midi
o vendredi matin
o vendredi après-midi
o samedi matin
5/24
Programme des études
La formation se décompose en 3 sous-ensembles qui renvoient à 3 objectifs bien
particuliers.
o connaissance de l’économie sociale,
o problèmes et avenir de l’économie sociale,
o spécialisation technique.
Le premier sous-ensemble « connaissance de l’économie sociale » répond à l’objectif de
faire découvrir dans le détail l’univers de l’économie sociale et solidaire aussi bien du point
de vue des structures (effectifs, statuts, modes d’organisation, …) que de l’histoire et des
représentations théoriques. Cet objectif est tout à la fois une commande des secteurs
professionnels et une étape indispensable dans la formation des décideurs.
o C’est une commande des secteurs professionnels qui tiennent à faire émerger une
« culture commune » au niveau des structures susceptible de permettre une
meilleure identification institutionnelle de l’E.S.S. et de favoriser les échanges inter-
structures ; c’est aussi une nécessité au regard de la faiblesse des références à
l’E.S.S. dans les formations des étudiants en Economie, Gestion et Sciences
Sociales ;
o C’est une étape indispensable dans la formation puisque différentes études ainsi que
l’expérience d’autres formations, montrent que la connaissance des spécificités
institutionnelles de l’économie sociale est un levier sur lequel peuvent s’appuyer les
décideurs des structures ; c’est aussi un préalable indispensable à une insertion
réussie de jeunes diplômés dans des structures aux « cultures d’entreprises » très
prégnantes sur les pratiques de gestion.
Le deuxième sous-ensemble « problèmes et avenir de l’économie sociale » répond à un
double objectif.
o Il s’agit déjà de compléter les enseignements précédents en faisant découvrir les
bouleversements actuels qui affectent et sont susceptibles d’affecter l’économie
sociale.
o Il s’agit aussi de montrer les risques encourus par les structures mais aussi les
opportunités ouvertes par les restructurations en cours ; de ce point de vue, ces
enseignements forment la justification aux enseignements du troisième sous-
ensemble.
Le troisième sous-ensemble, dit de « spécialisations techniques », doit permettre à
chaque étudiant :
o de se doter d’un niveau de connaissances et de compétences techniques
susceptibles de lui permettre une insertion au sein des E.E.S. ;
o de répondre de manières différenciées aux enjeux évoqués précédemment en
fonction de ses aspirations personnelles et professionnelles.
6/24
La spécialité MEES de 2ème
du Master Management propose deux parcours de
formation : un parcours professionnel (A) et un parcours recherche (B).
SEMESTRE 3
U.E. E.C. (enseignement) E.C.T.S. C.M. T.D.
11
A/B
Comptabilité de gestion et contrôle 2 10 5
Marketing et communication associatifs 2 10 5
Fiscalité 2 10 5
12
A/B
Analyse et diagnostic financiers 2 10 5
Management de projet 2 10 5
Management des ressources humaines dans les E.E.S. 2 10 5
13 L’économie sociale en France 2 10 5
A/B Structuration et théories de l’E.S. 2 10 5
Les pratiques de gouvernance 2 10 5
14
A
Méthodologie du projet et projet tutoré 6 12
15 A Anglais des affaires 2 20
Techniques de recherche d’emploi 2 10
Conférences de professionnalisation 2 10
14 B
Epistémologie générale
Epistémologie des sciences économiques
Epistémologies des sciences de gestion
2
2
2
10
15
15
15 B
Approfondissements des approches institutionnalistes
Approfondissements des approches en théorie des organisations
3
3
30
30
SEMESTRE 4
U.E. E.C. (enseignement) E.C.T.S. C.M. T.D.
16 A Développement durable 2 10 5
Négociation/vente 2 10 5
Droit social 2 10 5
17 A Outils bureautiques de gestion 2 10 5
Méthodes d’aide à la décision 2 10 5
Production de l’information 2 10 5
18 A Le financement des entreprises de l’E.S. 2 10 5
Droit des entreprises de l’E.S. 2 10 5
Expression et communication personnelles 2 15
19 A Rapport de recherche/ ou création d’entreprise 4
Conférences sur les enjeux de l’E.S. 2 24
20 A Méthodologie du stage et alternance en entreprise 6 12
16 B
Techniques d’enquête et de recherche participante
Econométrie
3
3
15
15
17B
Séminaire de recherche 1
Séminaire de recherche 2
Conférences sur les enjeux de l’ES
2
2
2
15
15
24
18 B
Méthodologie du mémoire de recherche en management et
mémoire de recherche
18 15
7/24
Equipe pédagogique
Le tableau suivant dresse la liste de toutes les personnes impliquées d’une manière ou d’une
autre dans le fonctionnement du parcours.
Noms Prénom Matières
AHMED-MALEK Jermouna
Conférences de professionnalisation
technique recherche emploi/ découverte du
secteur
ALBERTINI Xavier fiscalité
BOUDES Mélissa L’économie sociale en France
BRULE Elodie Développement local et durable
CARISSIMO Caroline Conférences
CAUET Frédéric
technique recherche emploi/ découverte du
secteur
CHAILLOU Sébastien Conférences
COMBES-JORET Monique
GRH
Méthodologie du stage
DIDI Djamel
Financement de l'ES et conférences
Structuration de l’ESS
Pratiques de gouvernance
FAUCHEUX Alain analyse financière
GAIGNETTE Antonin méthode d'aide à la décision
GILLET Nicolas Création de site Web
GRANTOT Edgar Financement de l’ESS
LAURIN Patrick négociation-vente
LAFAYE Christelle Conférences
LETHIELLEUX Laëtitia Droit ES, droit social, Pratiques de gouvernance
MEREAUX Jean-Paul comptabilité
OUIN Virginie Management de projet
PETITJEAN Amélie marketing
SARCELET Emilie Anglais
SEVERS Michèle L'ES en France
SIBAUD Laëtitia Conférences sur les enjeux de l’ESS
TEDESCHI Enzo communication
TONDRIAUX David
production de l'information et bureautique
Outils bureautiques
VIGIER Philippe Management projet
8/24
CALENDRIERS
Rentrée universitaire 17 septembre 2015
Vacances Toussaint 26 oct au 2 novembre 2015
Vacances de Noël 19 déc au 4 janvier 2016
Vacances d’hiver 28 février au 9 mars 2015
Vacances de Pâques 4 avril au 17 avril 2016
Fin des enseignements 17 juin 2016
Date limite de stage 15 juin 2016
Planning stages et mémoires
1. Stages en alternance
Le stage en alternance doit débuter sur une période allant début octobre (au plus
tôt) /2 novembre 2015 (au plus tard) jusqu’au 15 juin 2016 à raison de 3 jours par
semaine (lundi, mardi et mercredi). Attention, il fait l’objet d’une convention de stage
à retirer auprès de Mme CRESSON et signée par le responsable du parcours. Il ne
s’agit pas d’un « contrat d’alternance » au sens juridique du terme mais d’un stage,
rémunéré par les structures.
Type de
stages
Date début Date fin Date limite de
remise des
rapports
Dates
soutenances
Stage en
alternance Entre début
octobre 2015
et le
2 novembre
2015
15 juin 2016 6 juin 2016 à
14h
Du 9 au 17 juin
2016
2. Rapport de recherche ou de création d’entreprise
La méthodologie et les attentes de l’équipe pédagogique vous seront exposées au
cours d’un enseignement spécifique. L’objectif est de produire :
 Pour le rapport de recherche : une réflexion théorique sur les pratiques dans
les EES en vous inspirant des observations réalisées dans le cadre de votre
stage. Ce rapport fera l’objet d’une courte présentation (10 min) lors de
votre soutenance de stage.
9/24
 Pour le projet de création d’entreprise : un business model en vue du
lancement de votre future entreprise de l’ESS. Ce projet fera l’objet d’une
courte présentation (10 min) lors de votre soutenance de stage. Vous
serez accompagné par l’incubateur de l’URCA (Créativ’Labz).
Un guide méthodologique vous est proposé pour vous aider à comprendre le travail
demandé. Par ailleurs, vous disposerez d’un accompagnement tout au long de votre
démarche par un enseignant (tuteur universitaire).
La date limite de remise du rapport (et des 2 exemplaires + 1 CD) est
fixée au :
6 juin 2016 avant 14h
Dépôt au bureau de Mme CRESSON
Cette date doit être IMPERATIVEMENT respectée sous peine d’un point retiré par
jour de retard sur la note finale.
Conseils valables pour les rapports de stage et de recherche ou de
création d’entreprise
 Le dépôt doit être fait EXCLUSIVEMENT au bureau de Mme CRESSON. Ne pas
remettre vos documents au tuteur universitaire ;
 2 exemplaires (pour chacun des rapports) + 1 CD (avec une copie WORD – pas
de format docx- et une version PDF) ;
10/24
Note d’information sur les stages
Master 2 MEES
Dans le cadre du master 2 MEES, le stage a une durée totale de 4 ½ mois et est
réalisé de novembre à mi-juin à raison de 3 jours par semaine.
Le volume horaire globale est de 545 h.
Le stage doit obligatoirement être rémunéré.
Merci d’annexer à votre convention de stage, les dates des congés
prévus avec les structures (ponts/ périodes de vacances).
11/24
GUIDES METHODOLOGIQUES
RAPPORT DE STAGE
ET
RAPPORT DE RECHERCHE
12/24
LE RAPPORT DE STAGE
Remarques préliminaires :
Au cours de l’année, vous serez amenés à remettre un document d’étape à votre tuteur (trice)
universitaire avant le 11 février 2016 sur votre stage et l’état d’avancement de votre
recherche.
Le rapport de stage est un document dactylographié de 50 pages environ (sans les annexes). Il
devra être remis à chaque membre du Jury.
Le rapport doit comprendre trois grandes parties :
 la première partie vise à présenter le contexte de la mission en l’articulant avec les
enjeux du stage ;
 la deuxième partie correspond au rapport de mission proprement dit en énonçant la
démarche retenue et en énumérant les résultats obtenus. Il vous est demandé de
montrer les liens entre les enseignements et la mission et d’apporter un regard
« critique » sur l’application des éléments théoriques ;
 la troisième partie est l’occasion pour l’étudiant d’opérer un bilan non seulement
professionnel mais aussi personnel de son intervention.
1 - LE CONTEXTE DE LA MISSION, UN ELEMENT ESSENTIEL
Préciser le contexte du stage (autrement dit de la mission) ne signifie pas opérer une
description factuelle et sans enjeu de l’organisation et de son secteur.
Dans le cadre d’une entreprise la présentation du secteur d'activité doit mettre en avant les
principaux enjeux actuels de ce secteur : les axes d'innovation et de changement, la nature et
les caractéristiques de la demande, les intermédiaires, les éléments importants de
l'environnement (économique, juridique, technologique, culturel,...).
La présentation de l'organisation doit mettre en avant les principaux enjeux actuels ou
priorités stratégiques de celle-ci. Ainsi, des éléments comme les dates ayant marqué la vie de
l'organisation, le Président et l'équipe dirigeante, l’organigramme, l'effectif, les
caractéristiques principales de sa stratégie (champ d'activité, positionnement concurrentiel,
mode de développement....), ses clients, ses concurrents principaux, sa structure financière…
Ces éléments ne doivent être développés que lorsqu’ils permettent de mieux comprendre les
motifs à l’origine de la mission et l’enjeu de celle-ci pour l’organisation.
Il est INDISPENSABLE D’AVOIR LA BONNE DISTANCE CRITIQUE vis à vis des
« documents maison » : ceux-ci sont un outil de communication interne et externe de
l’organisation.
13/24
Ne considérez pas la présentation de la mission pour un exercice formel. C’est bien au
contraire cette partie qui doit permettre de mieux comprendre cette mission et son importance
pour l’organisation.
Vous devez bien comprendre les raisons de cette démarche et nous les restituer.
2 - RAPPORT DE MISSION, DEMARCHE ET RESULTATS
Le rapport de mission constitue le cœur de la deuxième partie. C’est un document qui doit être
conçu délibérément dans une perspective opérationnelle.
Dans cette partie, l’étudiant doit montrer qu’il maîtrise les concepts essentiels en gestion et
dispose de références théoriques qui en font un spécialiste de l’économie sociale.
L’objectif est de produire des recommandations pour un plan d’action opérationnel.
Différentes étapes sont nécessaires : analyse- synthèse, diagnostic et plan d’action.
Votre mission correspond s’est déroulée en trois phases : analyse- synthèse, diagnostic
et le plan d’action
1
Analyse et synthèse 
2
Le diagnostic de la situation 
3
Le plan d’action
Il s’agit de procéder à une
étude critique des
informations provenant de
sources diversifiées sur la
situation de l’organisation et
son évolution. L’analyse
critique de chaque
information permet une
synthèse personnelle.
.
Le diagnostic comprend trois
étapes :
1. l'identification du
problème tel qu’il est
formulé et apparaît en
premier lieu;
2. l'identification du
problème réel qui peut être
à l’origine du problème
apparent ;
3. les propositions générales
de solutions indiquent la
direction dans laquelle il
faut agir.
Les actions proposées
forment un ensemble cohérent
et planifié. Elles doivent :
1. permettre et résoudre le
problème réel que l’on a
identifié.
2. être compatibles avec la
stratégie et la culture de
l’organisation.
Votre texte devra donc décrire dans le détail en la justifiant la démarche utilisée pour remplir
la mission : déroulement du plan d'action prévu et mis en œuvre avec tout le détail
méthodologique nécessaire.
L'analyse des résultats sera évidemment essentielle. C’est elle qui permettra de justifier les
recommandations.
14/24
La partie « résultats » doit être présentée de manière pertinente par rapport à l’utilisation
future qui en sera faite dans l’entreprise : quelles informations seront utilisées ? Présentées
sous quelle forme (tableau, schéma…) ? Dans quel type de support (synthèse de 1 page ou de
10 pages avec ou sans annexes, vues sous PowerPoint…) ?
L'étudiant doit adapter le rapport au contexte du stage. Par exemple il peut utiliser, après
concertation avec son tuteur universitaire, la présentation souhaitée par le tuteur
professionnel.
3 - BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL
L’objectif du bilan est de permettre à l’étudiant de dresser de manière lucide et équilibrée la
liste de ses réussites et de ses échecs en tant que professionnel mais aussi de manière plus
personnelle.
Ce travail d’analyse critique doit permettre à chacun de mieux choisir sa prochaine mission
opérationnelle et à mieux s’y préparer. Le stage participe à la fois à la construction de votre
projet professionnel et à votre « apprentissage » de la vie dans toutes ses dimensions.
15/24
Partie II
LA SOUTENANCE DE STAGE
La soutenance aura lieu devant un jury composé d'au moins deux personnes, comprenant au
minimum : le Tuteur Universitaire, Président de Jury, assisté du Tuteur professionnel.
L'étudiant devra présenter son stage en 15 minutes en mettant l'accent sur les points
importants (objectif et intérêt du stage, démarche et surtout résultats). Il fera une soutenance
sous Powerpoint.
Chaque étudiant organise lui-même sa soutenance (date et heure, lieu) avec les membres
du jury et doit se charger lui-même de la réservation du matériel audiovisuel.
Rapport, soutenance et commentaires du tuteur professionnel doivent permettre d'évaluer les
capacités de l'étudiant.
Le stage sera évalué par les membres du jury à l'aide d’une grille qui prend en compte
différents critères :
 l'intégration dans la structure,
 la manière dont l'étudiant a su restituer :
- la mission qui lui était confiée,
- la démarche qu'il a utilisée pour remplir cette mission en utilisant des éléments
théoriques,
- une synthèse du rapport de recherche.
 la qualité des résultats obtenus pendant le stage,
 la qualité de la communication écrite et orale.
16/24
Partie III
CAHIER DES CHARGES
POUR LA MISE EN PAGE DES RAPPORTS
1. Le document comprend :
 une couverture avec tous les éléments signalétiques nécessaires et en particulier un
titre évocateur (permettant d'identifier la mission) ;
 un sommaire avec des titres évocateurs ;
 une introduction qui met en perspective le stage et présente l'articulation du rapport ;
 une bibliographie comportant à la fois des références du monde professionnel et des
références académiques avec les mêmes exigences formelles que pour le rapport de
recherche ;
 des annexes organisées c'est-à-dire numérotées, avec un titre, des sources et
introduites dans le texte du rapport : planning, fichiers, questionnaires, lettres, cartes,
informations détaillées justifiant l'analyse et les recommandations ;
 éventuellement un glossaire,
 une table des matières,
 une page de synthèse en quatrième de couverture. Elle ne doit pas comporter
d'éléments confidentiels et elle doit préciser tous les éléments signalétiques figurant
sur la couverture.
2. Pagination :
 Page de garde en couverture
 Feuille blanche
 Page de remerciements
 Introduction et développement
 Bibliographie
 Annexes
 Glossaire
 Table des matières
 Numérotation
La numérotation commence à la première page de l’introduction.
17/24
Présentation de la page de garde (exemple)
En haut logos fac et Université
Université de Reims Champagne-Ardenne
Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion
en gros caractères
La mise en place d’un plan de formation
dans un IME
rapport de stage au sein de l’entreprise Detête
Master MEES
Présenté par Sarah YUN
présentation : comme vous le voulez
Composition du jury :
Monsieur X
Mademoiselle Y
stage réalisé du tant au tant – soutenance le tant
3. Reliure
La reliure doit si possible être de type « collage » et non de type « spirale ».
4. Bibliographie
La bibliographie devra être présentée selon les règles désormais standard pour les documents
universitaires (dactylographiée et normalisée) :
=> exemple d'ouvrage :
Fombonne J. (1992), Pour un historique de la fonction personnel, Paris, Editions
d’Organisation.
=> exemple d'article :
Thierry D. (2002), "Passer à une gestion des âges à une gestion par les âges.",
Entreprises et carrières, n°81 p. 63-70.
En-tête et pied de page
Vous pouvez indiquer le nombre total de page selon un système « x/X » ou « x » correspond
au numéro de page et « X » au nombre total de pages.
18/24
Rapport de recherche
1. Les objectifs pédagogiques du rapport de recherche
Le rapport de recherche n’est pas un mémoire professionnel mais constitue une étape
préliminaire à un travail de recherche.
L’objectif est d’apporter une réflexion, à la fois théorique et pratique, sur un sujet préoccupant
les structures de l’économie sociale. Par exemple, la gestion des bénévoles (implications,
place et reconnaissance dans les EES…).
Cet exercice se veut une réflexion introductive sur une thématique posée au sein de votre
structure d’accueil et qui rencontre un écho dans le monde universitaire et de la recherche.
2. Les impératifs de cet exercice
- Ce rapport comportera aux alentours de 30 pages (hors annexes et bibliographie) ;
- Le sujet doit porter sur un aspect théorique et pratique ;
- L’étudiant devra essayer de contacter un spécialiste sur le point traité et l’invité à la
journée d’étude de l’IRG pour une présentation plus amples de ses travaux ;
- Le rapport constitue un support introductif pour entamer la présentation et la
discussion sur une des thématiques actuelles des EES ;
- Le rapport devra IMPERATIVEMENT être remis le 6 juin 2016 au bureau de
Mme CRESSON en 2 versions papier (reliées) et par courriel à Mme
LETHIELLEUX.
3. Comment réaliser ce rapport de recherche ?
a. Détermination du sujet de recherche
Attention, le sujet de recherche doit, dans la mesure du possible, partir d’une des
problématiques rencontrées sur votre terrain de stage. N’hésitez pas à en discuter avec votre
tuteur professionnel. Ce rapport doit avoir une utilité pour lui comme pour l’université.
L’objectif de cette réflexion est d’établir un lien entre les préoccupations pratiques des
organisations et la recherche théorique.
Si cela n’était pas le cas, il vous reviendra de proposer à votre tuteur universitaire des sujets
(cf. les conférences).
Ne commencez la deuxième étape qu’une fois votre sujet validé par votre tuteur universitaire.
b. Recherche bibliographique
La bibliothèque regorge de trésors… pour vous aider à entamer votre réflexion. Nous vous
conseillons de partir de revues spécialisées (RECMA…) pour commencer à établir votre
documentation.
19/24
A partir d’articles de revues de management, de presse, de droit… nous vous conseillons de
photocopier les articles ainsi que leur bibliographie. C’est à l’aide de ces bibliographies que
vous continuerez votre recherche en sélectionnant les articles susceptibles de vous intéresser.
De fil en aiguille, vous allez commencer à retrouver les mêmes références. C’est à ce
moment-là que vous pourrez considérer votre recherche bibliographique comme terminée.
La recherche sur Internet est également très utile (notamment pour retrouver des actes de
colloques, des articles de chercheurs…). Attention, à ne pas tomber dans le travers des
encyclopédies en ligne…. Ni le plagiat.
CONSEILS :
- vérifier toujours que vous disposez de tous les éléments bibliographiques utiles pour la
rédaction de votre bibliographie finale (nom des auteurs, titre de la revue, nombre de
pages…, année, volume…) ;
- lire au fur et à mesure les documents photocopiés et les classer par ordre d’importance
au regard de votre sujet ;
- essayer, dès que possible, d’avoir un regard critique sur la réflexion de l’auteur pour
apporter un plus et vous démarquer.
c. Prise de contact et recherche de spécialistes
Une partie de votre travail consiste à contacter un spécialiste et à lui demander d’intervenir
lors de cette journée à vos côtés sur votre sujet.
d. Organisation des idées et construction d’un plan
La construction du rapport repose avant tout sur la manière dont vous allez organiser vos
idées. De cette organisation découle votre esprit logique et votre démonstration. La séance
n°1 de méthodologie sur le sujet de réflexion pourra vous aider à y voir plus clair (cf. les
étapes de la réflexion, les mots de liaisons…).
e. Rédaction du rapport
 NE JAMAIS RECOPIER un auteur : vous pouvez le citer entre guillemets et italiques
mais en aucun cas vous approprier sa pensée. Si vous le citez, vous devez expliquer en quoi
vous êtes d’accord ou en quoi vous vous éloigner de ses idées. Vous pouvez renforcer son
opinion à l’aide d’exemples et illustrations vécues ou observées sur le terrain.
 La rédaction est un acte difficile et qui n’a jamais connu l’angoisse de la page blanche.
Néanmoins, il faut bien s’y atteler. Pour éviter le stress des dernières semaines, nous vous
conseillons d’écrire au fur et à mesure. Bien sûr, le plan arrivera peut-être à la fin mais ce qui
compte c’est de se constituer des fichiers par thèmes et de commencer à poser sa réflexion sur
un point du sujet. Votre rapport va progressivement se monter et il ne restera plus qu’à
organiser de manière logique (transition, conclusion de parties…) les pièces du puzzle. Cette
rédaction intermédiaire vous sera également utile pour communiquer avec votre tuteur
universitaire.
 PRENEZ le temps de vous relire… tout le monde fait des fautes d’orthographe mais…
certains plus que d’autres. La relecture est un exercice difficile et pénible (en règle générale, il
20/24
n’est pas agréable de relire ce que l’on connaît déjà et très difficile de repérer ses propres
fautes). Il faut prendre de la distance par rapport à son travail pour pouvoir l’améliorer, le
corriger et… le digérer en plus de la présenter.
 Privilégier les phrases courtes illustrées par un exemple si besoin.
- Il ne faut pas chercher à avoir un style lourd et pompeux qui finit par nuire à la
compréhension globale de votre texte ;
- Eviter, dès que possible, les répétitions, l’utilisation abusive des verbes « être et
avoir » ;
- Vérifier que vos phrases contiennent un sujet/ sujet et complément ;
- Faire très attention aux accords des participes passés (fautes récurrentes chez les
étudiants) ;
- Assurez-vous de pouvoir être compris et relu sans difficulté.
 Aérer votre rapport : times new romans 12 interligne 1 ½. La présentation joue
énormément dans la volonté de continuer à lire et à entrer dans la réflexion. Il ne faut pas
multiplier les couleurs et fantaisies mais proposer un travail « professionnel ».
 Ne pas oublier les rubriques suivantes pour faciliter la lecture de votre rapport et son
exploitation par des professionnels comme des étudiants :
- un sommaire (plan avec la numérotation des pages) ;
- un résumé de votre mémoire en français et en anglais (1 page) ;
- une liste des abréviations (après le sommaire) ;
- la bibliographie (après la conclusion et avant les annexes) ;
- les annexes ;
- un glossaire pour les mots spécifiques.
Les notes de bas de page doivent être brèves et ont pour fonction de préciser un élément ou de
présenter des commentaires qui alourdiraient le texte.
4. Conseils pour la présentation
Les remerciements et mise en garde :
Ne pas oublier la page de remerciement et de mentionner sur une page à part :
« L’Université n’entend donner aucune approbation aux opinions émises dans ce mémoire.
Ces opinions doivent être considérées comme propres à leur auteur ».
Le rapport de recherche sera remis en 2 exemplaires papiers au bureau de Mme
CRESSON au plus tard le 6 juin 2016 avant 14h. Le dépôt sera accompagné d’un CD
avec une version word (pas de docx) et une version PDF.
21/24
La page de couverture :
Université de Reims Champagne- Ardenne
Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion
TITRE DU RAPPORT
Rapport de recherche
Master MEES
Présenté par (Prénom et Nom)
Nom, prénom et statut, université de rattachement du directeur (trice)
de mémoire.
2015-2016
22/24
Projet Création d’entreprise
Pour l’année 2015-2016, vous aurez la possibilité de travailler sur l’année
universitaire à un projet de création d’entreprise dans l’ESS en collaboration avec
l’incubateur de l’URCA : CREATIV’LABZ.
1. Présentation du dispositif
L'URCA vient de lancer son Incubateur Universitaire, le CRÉATIV'LABZ, avec pour
objectif l'accompagnement de la démarche entrepreneuriale de nos étudiant(e)s et
jeunes diplômé(e)s, et ce au travers de 2 programmes : Pré-Incubation (non sélectif
et sans engagement) et Incubation (sur sélection de projet - 6 mois reconductible une
fois).
Les programmes d'accompagnement (coaching, méthodologie, tutorat-mentorat,
ateliers, réseaux et experts, appui à la recherche de fonds...) débuteront dès la
prochaine rentrée universitaire en novembre 2015.
Une présentation de l’Incubateur vous sera proposée courant septembre 2015.
Pour ce faire, un appel à candidature est lancé auprès de l'ensemble des
étudiant(e)s.
Vous aurez jusqu'au 18 octobre 2015 pour candidater et vous serez intégré(e)s sur
l'un des deux programmes au regard de l'avancement du projet, de la problématique,
de l'objet, de l'ambition et de leurs motivations notamment.
Le dossier est en ligne à l'adresse suivante : www.univ-reims.fr/incubateur
2. Rapport et soutenance
Vous serez amené à présenter votre projet lors de votre soutenance de stage.
Date de remise du projet : le 6 juin 2016 avant 14h.
23/24
24/24
Coordonnées utiles
RESPONSABLES PARCOURS M.E.E.S
Mme LETHIELLEUX Laëtitia Mme SEVERS Michèle
Bureau : 1021 Bureau : 3096
E-mail : laetitia.lethielleux@univ-reims.fr michele.severs@univ-reims.fr
SCOLARITE M.E.E.S
Responsable: Mme CRESSON Sandrine
Bureau: B 3111
E-mail : sandrine.cresson@univ-reims.fr
Tél: 03.26.91.87.02
BUREAU ACCUEIL ÉTUDIANTS
Accueil étudiants (dépôt des mémoires, plaquettes des diplômes…)
Bureau : B 3012
Tél : 03.26.91.38.26
E-mail : info.seg@univ-reims.fr
Pour l’orientation :
Adresse : SIOU Campus croix rouge
Rue de Rilly- La- Montagne
51100 REIMS
Tél : 03.26.91.87.55
E-mail : siou.campuscroixrouge@univ-reims.fr
Pôle relations Etudiants/ Entreprises et Formation continue
Responsable du Pôle
Jérémy MAUUARIN
03.26.91.89.34
jeremy.mauuarin@univ-reims.fr
Chargée de Mission
Isabelle BOYS
03.26.91.38.42
isabelle.boys@univ-reims.fr
Assistante du Pôle
Yanna ABATI
03.26.91.89.35
yanna.abati@univ-reims.fr

Contenu connexe

En vedette

WUD 2007 Paris : 10 enjeux d'utilisabilité pour les interfaces sociales
WUD 2007 Paris : 10 enjeux d'utilisabilité pour les interfaces socialesWUD 2007 Paris : 10 enjeux d'utilisabilité pour les interfaces sociales
WUD 2007 Paris : 10 enjeux d'utilisabilité pour les interfaces sociales
Frederic CAVAZZA
 
L Histoire De Monsieur Bouziane
L Histoire De Monsieur BouzianeL Histoire De Monsieur Bouziane
L Histoire De Monsieur Bouziane
cyberpresquile
 
La réplica al testimonio
La réplica al testimonioLa réplica al testimonio
La réplica al testimonio
Recursos Cristianos. Org
 
INFORMATICA.
INFORMATICA. INFORMATICA.
INFORMATICA.
carolina
 
Un arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoiseUn arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoise
agn-1
 
PROF. LAURA GARCIA ASTURIMA
PROF. LAURA GARCIA ASTURIMAPROF. LAURA GARCIA ASTURIMA
PROF. LAURA GARCIA ASTURIMA
guestb39534
 
contigo creamos deseos - Admore DC
contigo creamos deseos - Admore DCcontigo creamos deseos - Admore DC
contigo creamos deseos - Admore DC
Admore.es
 
Le lancement du développent des produits de Tourisme et Parcs Nouveau-Brunswick
Le lancement du développent des produits de Tourisme et Parcs Nouveau-BrunswickLe lancement du développent des produits de Tourisme et Parcs Nouveau-Brunswick
Le lancement du développent des produits de Tourisme et Parcs Nouveau-Brunswick
Tourism Cafe Canada
 
la veille de Né Kid du 10.09.09 : les applications mobiles
la veille de Né Kid du 10.09.09 : les applications mobilesla veille de Né Kid du 10.09.09 : les applications mobiles
la veille de Né Kid du 10.09.09 : les applications mobiles
Né Kid
 
LA CASE présentation
LA CASE présentationLA CASE présentation
LA CASE présentation
lacasemartinique
 
GUÍA DE LABORATORIO: CICLO OVÁRICO
GUÍA DE LABORATORIO: CICLO OVÁRICOGUÍA DE LABORATORIO: CICLO OVÁRICO
GUÍA DE LABORATORIO: CICLO OVÁRICO
patricia urbano
 
HP WORLD TOUR 2015: HP AppPulse Mobile
HP WORLD TOUR 2015:   HP AppPulse MobileHP WORLD TOUR 2015:   HP AppPulse Mobile
HP WORLD TOUR 2015: HP AppPulse Mobile
Guillaume Deshayes
 
Informatico
InformaticoInformatico
Informatico
MarisselGarcia
 
La Libertad
La LibertadLa Libertad
La veille de Né Kid du 18.02.09 : Twitter et le micro-blogging
La veille de Né Kid du 18.02.09 : Twitter et le micro-bloggingLa veille de Né Kid du 18.02.09 : Twitter et le micro-blogging
La veille de Né Kid du 18.02.09 : Twitter et le micro-blogging
Né Kid
 
Les vedettes cachées de Skilto
Les vedettes cachées de SkiltoLes vedettes cachées de Skilto
Les vedettes cachées de Skilto
daverbeeck
 
Informatica2
Informatica2Informatica2
Informatica2
guest2273bb
 
Outils De Dev Open Source 11
Outils De Dev Open Source 11Outils De Dev Open Source 11
Outils De Dev Open Source 11
Khaled Ben Driss
 
10 Mandamientos De La Calida Che
10 Mandamientos De La Calida Che10 Mandamientos De La Calida Che
10 Mandamientos De La Calida Che
ronnymendezv
 

En vedette (20)

Rapport
RapportRapport
Rapport
 
WUD 2007 Paris : 10 enjeux d'utilisabilité pour les interfaces sociales
WUD 2007 Paris : 10 enjeux d'utilisabilité pour les interfaces socialesWUD 2007 Paris : 10 enjeux d'utilisabilité pour les interfaces sociales
WUD 2007 Paris : 10 enjeux d'utilisabilité pour les interfaces sociales
 
L Histoire De Monsieur Bouziane
L Histoire De Monsieur BouzianeL Histoire De Monsieur Bouziane
L Histoire De Monsieur Bouziane
 
La réplica al testimonio
La réplica al testimonioLa réplica al testimonio
La réplica al testimonio
 
INFORMATICA.
INFORMATICA. INFORMATICA.
INFORMATICA.
 
Un arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoiseUn arôme de pétales bleu turquoise
Un arôme de pétales bleu turquoise
 
PROF. LAURA GARCIA ASTURIMA
PROF. LAURA GARCIA ASTURIMAPROF. LAURA GARCIA ASTURIMA
PROF. LAURA GARCIA ASTURIMA
 
contigo creamos deseos - Admore DC
contigo creamos deseos - Admore DCcontigo creamos deseos - Admore DC
contigo creamos deseos - Admore DC
 
Le lancement du développent des produits de Tourisme et Parcs Nouveau-Brunswick
Le lancement du développent des produits de Tourisme et Parcs Nouveau-BrunswickLe lancement du développent des produits de Tourisme et Parcs Nouveau-Brunswick
Le lancement du développent des produits de Tourisme et Parcs Nouveau-Brunswick
 
la veille de Né Kid du 10.09.09 : les applications mobiles
la veille de Né Kid du 10.09.09 : les applications mobilesla veille de Né Kid du 10.09.09 : les applications mobiles
la veille de Né Kid du 10.09.09 : les applications mobiles
 
LA CASE présentation
LA CASE présentationLA CASE présentation
LA CASE présentation
 
GUÍA DE LABORATORIO: CICLO OVÁRICO
GUÍA DE LABORATORIO: CICLO OVÁRICOGUÍA DE LABORATORIO: CICLO OVÁRICO
GUÍA DE LABORATORIO: CICLO OVÁRICO
 
HP WORLD TOUR 2015: HP AppPulse Mobile
HP WORLD TOUR 2015:   HP AppPulse MobileHP WORLD TOUR 2015:   HP AppPulse Mobile
HP WORLD TOUR 2015: HP AppPulse Mobile
 
Informatico
InformaticoInformatico
Informatico
 
La Libertad
La LibertadLa Libertad
La Libertad
 
La veille de Né Kid du 18.02.09 : Twitter et le micro-blogging
La veille de Né Kid du 18.02.09 : Twitter et le micro-bloggingLa veille de Né Kid du 18.02.09 : Twitter et le micro-blogging
La veille de Né Kid du 18.02.09 : Twitter et le micro-blogging
 
Les vedettes cachées de Skilto
Les vedettes cachées de SkiltoLes vedettes cachées de Skilto
Les vedettes cachées de Skilto
 
Informatica2
Informatica2Informatica2
Informatica2
 
Outils De Dev Open Source 11
Outils De Dev Open Source 11Outils De Dev Open Source 11
Outils De Dev Open Source 11
 
10 Mandamientos De La Calida Che
10 Mandamientos De La Calida Che10 Mandamientos De La Calida Che
10 Mandamientos De La Calida Che
 

Similaire à Livret ESS 2015 2016

Guide de la gestion stratégique des entreprises sociales
Guide de la gestion stratégique des entreprises socialesGuide de la gestion stratégique des entreprises sociales
Guide de la gestion stratégique des entreprises sociales
Académie des Entrepreneurs Sociaux
 
Management et gestion des ressources humaines : stratégies, acteurs et pratiques
Management et gestion des ressources humaines : stratégies, acteurs et pratiquesManagement et gestion des ressources humaines : stratégies, acteurs et pratiques
Management et gestion des ressources humaines : stratégies, acteurs et pratiques
Damien Raczy
 
Referentiel eco gestion_2009
Referentiel eco gestion_2009Referentiel eco gestion_2009
Referentiel eco gestion_2009
scrogneugneu
 
Repenser la-formation-des-managers 201006
Repenser la-formation-des-managers 201006Repenser la-formation-des-managers 201006
Repenser la-formation-des-managers 201006
meriem haddadi
 
MIME Firenze
MIME FirenzeMIME Firenze
MIME Firenze
methodemime
 
Appel communication rame 2013
Appel   communication rame 2013Appel   communication rame 2013
Appel communication rame 2013
Sonia Gannar
 
BTS SP3S
BTS SP3SBTS SP3S
BTS SP3S
Emmanuel JORRY
 
La Formation à la Région Martinique
La Formation à la Région Martinique La Formation à la Région Martinique
La Formation à la Région Martinique
Institution Publique
 
Plan d'affaires cufop
Plan d'affaires cufopPlan d'affaires cufop
Plan d'affaires cufop
Bellson Blow
 
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarismeRapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Société Tripalio
 
Guide ess et_universites
Guide ess et_universitesGuide ess et_universites
Guide ess et_universites
aprova84
 
Management et pilotage des universités - Plaquette du Master "Développement e...
Management et pilotage des universités - Plaquette du Master "Développement e...Management et pilotage des universités - Plaquette du Master "Développement e...
Management et pilotage des universités - Plaquette du Master "Développement e...
Romain Pierronnet
 
guidemesure_fr_compl.pdf
guidemesure_fr_compl.pdfguidemesure_fr_compl.pdf
guidemesure_fr_compl.pdf
JordaniMike
 
Document de travail - Les organisations du travail apprenantes : enjeux et dé...
Document de travail - Les organisations du travail apprenantes : enjeux et dé...Document de travail - Les organisations du travail apprenantes : enjeux et dé...
Document de travail - Les organisations du travail apprenantes : enjeux et dé...
France Stratégie
 
L'impact de la GPEEC sur la performance organisationnelle de.docx
L'impact de la GPEEC sur la performance organisationnelle de.docxL'impact de la GPEEC sur la performance organisationnelle de.docx
L'impact de la GPEEC sur la performance organisationnelle de.docx
MeryemImourig
 
Tes présentation pg term es-2014
Tes  présentation pg term es-2014Tes  présentation pg term es-2014
Tes présentation pg term es-2014
Philippe Watrelot
 

Similaire à Livret ESS 2015 2016 (20)

Guide de la gestion stratégique des entreprises sociales
Guide de la gestion stratégique des entreprises socialesGuide de la gestion stratégique des entreprises sociales
Guide de la gestion stratégique des entreprises sociales
 
Management et gestion des ressources humaines : stratégies, acteurs et pratiques
Management et gestion des ressources humaines : stratégies, acteurs et pratiquesManagement et gestion des ressources humaines : stratégies, acteurs et pratiques
Management et gestion des ressources humaines : stratégies, acteurs et pratiques
 
Presentation blogs edm_pfeg
Presentation blogs edm_pfegPresentation blogs edm_pfeg
Presentation blogs edm_pfeg
 
Presentation blogs edm_pfeg
Presentation blogs edm_pfegPresentation blogs edm_pfeg
Presentation blogs edm_pfeg
 
Syllabus
SyllabusSyllabus
Syllabus
 
Referentiel eco gestion_2009
Referentiel eco gestion_2009Referentiel eco gestion_2009
Referentiel eco gestion_2009
 
Repenser la-formation-des-managers 201006
Repenser la-formation-des-managers 201006Repenser la-formation-des-managers 201006
Repenser la-formation-des-managers 201006
 
Programme LPRO
Programme LPROProgramme LPRO
Programme LPRO
 
MIME Firenze
MIME FirenzeMIME Firenze
MIME Firenze
 
Appel communication rame 2013
Appel   communication rame 2013Appel   communication rame 2013
Appel communication rame 2013
 
BTS SP3S
BTS SP3SBTS SP3S
BTS SP3S
 
La Formation à la Région Martinique
La Formation à la Région Martinique La Formation à la Région Martinique
La Formation à la Région Martinique
 
Plan d'affaires cufop
Plan d'affaires cufopPlan d'affaires cufop
Plan d'affaires cufop
 
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarismeRapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
 
Guide ess et_universites
Guide ess et_universitesGuide ess et_universites
Guide ess et_universites
 
Management et pilotage des universités - Plaquette du Master "Développement e...
Management et pilotage des universités - Plaquette du Master "Développement e...Management et pilotage des universités - Plaquette du Master "Développement e...
Management et pilotage des universités - Plaquette du Master "Développement e...
 
guidemesure_fr_compl.pdf
guidemesure_fr_compl.pdfguidemesure_fr_compl.pdf
guidemesure_fr_compl.pdf
 
Document de travail - Les organisations du travail apprenantes : enjeux et dé...
Document de travail - Les organisations du travail apprenantes : enjeux et dé...Document de travail - Les organisations du travail apprenantes : enjeux et dé...
Document de travail - Les organisations du travail apprenantes : enjeux et dé...
 
L'impact de la GPEEC sur la performance organisationnelle de.docx
L'impact de la GPEEC sur la performance organisationnelle de.docxL'impact de la GPEEC sur la performance organisationnelle de.docx
L'impact de la GPEEC sur la performance organisationnelle de.docx
 
Tes présentation pg term es-2014
Tes  présentation pg term es-2014Tes  présentation pg term es-2014
Tes présentation pg term es-2014
 

Livret ESS 2015 2016

  • 1. 1/24 Master Management des entreprises de l’économie sociale (MEES) 2015-2016 Livret d’accueil Université de Reims Champagne-Ardenne Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion – Scolarité du Master Management 57bis, rue Pierre Taittinger – 51096 Reims Cedex
  • 2. 2/24 Cette année, vous intégrez votre seconde année de Master Management qui clore votre formation par un domaine de spécialisation. En choisissant le Master 2 Management des Entreprises de l’Economie Sociale, vous marquez votre différence : celle de vouloir « manager autrement ». Au cours de cette semaine d’intégration, vous aurez l’occasion de rencontrer des hommes et des femmes, acteurs quotidien de ces entreprises de l’économie sociale. Par leurs témoignages, ils vous feront découvrir leurs métiers, leurs activités et les valeurs qu’ils défendent. Il s’agit d’ouvrir une première porte, de vous permettre de vous sensibiliser à ces entreprises. Ce livret sera là pour vous accompagner tout au long de votre année universitaire et contient les informations utiles pour repérer les dates clefs de cette année et vous aider à vous organiser :  le programme de la semaine d’intégration ;  les enseignements propres à votre parcours ;  le planning des examens et congés ;  le planning des dates de remises de mémoires et soutenances de stages ;  les guides méthodologiques pour les rapports de stage et le mémoire professionnel ;  les coordonnées utiles : scolarité, responsables de parcours, bureau accueil étudiant. L’ensemble de l’équipe pédagogique et administrative vous souhaite une très bonne année universitaire à l’URCA.
  • 3. 3/24 Master Management Management des entreprises de l’économie sociale (M.E.E.S.) coopératives – mutuelles – associations - fondations Laëtitia Lethielleux et Michèle Severs La formation des cadres de l’économie sociale, une préoccupation sans cesse réaffirmée … Dans une société de plus en plus complexe et en constante évolution, les élus et les salariés des associations, des coopératives, des mutuelles et des fondations (ce que l’on appelle les entreprises de l’économie sociale) doivent faire face à des responsabilités de plus en plus lourdes. Le management de ces entreprises exige la maîtrise d'un certain nombre d'informations dans des domaines aussi divers que la gestion comptable et financière, la gestion des ressources humaines, les dispositifs juridiques et administratifs mais aussi la gestion de projet, le développement local, etc… C’est pour répondre à cette demande que la Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion a créé un parcours spécialisé en Master Management. Cette création se justifie aussi par l’importance du gisement d’emploi : les emplois de l’économie sociale en Champagne-Ardenne représentent 11% des emplois salariés totaux. La plus grande part est réalisée par les associations (67%), suivies par les coopératives (27 %) et enfin par les mutuelles. o Les mutuelles connaissent une croissance plus forte en Champagne-Ardenne qu’au niveau national. o Les associations connaissent une évolution identique en Champagne-Ardenne et au niveau national. o Les coopératives connaissent une légère baisse des effectifs moins forte en Champagne-Ardenne qu’au niveau national. Objectifs de la formation La formation de Master s’adresse aux décideurs intervenants dans le champ de l’économie sociale ; qu’il s’agisse des décideurs-élus des Conseils d’Administration des entreprises de l’économie sociale, des décideurs-salariés de ces structures ou des décideurs des collectivités et organismes publics en relation avec ces entreprises. 1- L'objectif numéro 1 de la formation est la maîtrise du processus décisionnel : compréhension de l'information, évaluation des projets, choix, contrôle a priori et a posteriori. La formation doit permettre aux décideurs de mieux appréhender les décisions qu'ils doivent prendre. Il s'agit moins de qualifier les participants sur des tâches d'opérateurs que de permettre à des décideurs de disposer de la maîtrise politique des outils de gestion à leur disposition.
  • 4. 4/24 2 - La contrainte d'interactivité. Il faut d'ores et déjà avoir à l'esprit qu'il n'y a pas de décideur type mais des personnes qui remplissent des fonctions multiples et variées au sein des structures. Il s'agit de partir des expériences concrètes et des difficultés rencontrées par les participants et de leur faire découvrir le potentiel de réponses qui existe, notamment au sein même de l'économie sociale. 3– Il s’agit de faire naître des projets sur un territoire identifié en mobilisant des acteurs de l’économie sociale. De ce point de vue, la formation a pour objectif : o de créer les conditions nécessaires pour concevoir et réaliser des projets de développement local ; o de guider et d’accompagner les projets en alertant les acteurs sur les exigences à remplir et à leur apporter les instruments, les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour définir leurs projets et prendre leurs décisions. Organisation de la formation La durée prévue de la formation est de 350 heures sur 30 semaines, soit deux semestres universitaires. La formation est en alternance. Tous les étudiants exercent par ailleurs une activité dans une structure de l’économie sociale. Les étudiants sont dans leur structure lundi, mardi et mercredi. La formation se tient sur 5 demi-journées par semaines: o jeudi matin et après-midi o vendredi matin o vendredi après-midi o samedi matin
  • 5. 5/24 Programme des études La formation se décompose en 3 sous-ensembles qui renvoient à 3 objectifs bien particuliers. o connaissance de l’économie sociale, o problèmes et avenir de l’économie sociale, o spécialisation technique. Le premier sous-ensemble « connaissance de l’économie sociale » répond à l’objectif de faire découvrir dans le détail l’univers de l’économie sociale et solidaire aussi bien du point de vue des structures (effectifs, statuts, modes d’organisation, …) que de l’histoire et des représentations théoriques. Cet objectif est tout à la fois une commande des secteurs professionnels et une étape indispensable dans la formation des décideurs. o C’est une commande des secteurs professionnels qui tiennent à faire émerger une « culture commune » au niveau des structures susceptible de permettre une meilleure identification institutionnelle de l’E.S.S. et de favoriser les échanges inter- structures ; c’est aussi une nécessité au regard de la faiblesse des références à l’E.S.S. dans les formations des étudiants en Economie, Gestion et Sciences Sociales ; o C’est une étape indispensable dans la formation puisque différentes études ainsi que l’expérience d’autres formations, montrent que la connaissance des spécificités institutionnelles de l’économie sociale est un levier sur lequel peuvent s’appuyer les décideurs des structures ; c’est aussi un préalable indispensable à une insertion réussie de jeunes diplômés dans des structures aux « cultures d’entreprises » très prégnantes sur les pratiques de gestion. Le deuxième sous-ensemble « problèmes et avenir de l’économie sociale » répond à un double objectif. o Il s’agit déjà de compléter les enseignements précédents en faisant découvrir les bouleversements actuels qui affectent et sont susceptibles d’affecter l’économie sociale. o Il s’agit aussi de montrer les risques encourus par les structures mais aussi les opportunités ouvertes par les restructurations en cours ; de ce point de vue, ces enseignements forment la justification aux enseignements du troisième sous- ensemble. Le troisième sous-ensemble, dit de « spécialisations techniques », doit permettre à chaque étudiant : o de se doter d’un niveau de connaissances et de compétences techniques susceptibles de lui permettre une insertion au sein des E.E.S. ; o de répondre de manières différenciées aux enjeux évoqués précédemment en fonction de ses aspirations personnelles et professionnelles.
  • 6. 6/24 La spécialité MEES de 2ème du Master Management propose deux parcours de formation : un parcours professionnel (A) et un parcours recherche (B). SEMESTRE 3 U.E. E.C. (enseignement) E.C.T.S. C.M. T.D. 11 A/B Comptabilité de gestion et contrôle 2 10 5 Marketing et communication associatifs 2 10 5 Fiscalité 2 10 5 12 A/B Analyse et diagnostic financiers 2 10 5 Management de projet 2 10 5 Management des ressources humaines dans les E.E.S. 2 10 5 13 L’économie sociale en France 2 10 5 A/B Structuration et théories de l’E.S. 2 10 5 Les pratiques de gouvernance 2 10 5 14 A Méthodologie du projet et projet tutoré 6 12 15 A Anglais des affaires 2 20 Techniques de recherche d’emploi 2 10 Conférences de professionnalisation 2 10 14 B Epistémologie générale Epistémologie des sciences économiques Epistémologies des sciences de gestion 2 2 2 10 15 15 15 B Approfondissements des approches institutionnalistes Approfondissements des approches en théorie des organisations 3 3 30 30 SEMESTRE 4 U.E. E.C. (enseignement) E.C.T.S. C.M. T.D. 16 A Développement durable 2 10 5 Négociation/vente 2 10 5 Droit social 2 10 5 17 A Outils bureautiques de gestion 2 10 5 Méthodes d’aide à la décision 2 10 5 Production de l’information 2 10 5 18 A Le financement des entreprises de l’E.S. 2 10 5 Droit des entreprises de l’E.S. 2 10 5 Expression et communication personnelles 2 15 19 A Rapport de recherche/ ou création d’entreprise 4 Conférences sur les enjeux de l’E.S. 2 24 20 A Méthodologie du stage et alternance en entreprise 6 12 16 B Techniques d’enquête et de recherche participante Econométrie 3 3 15 15 17B Séminaire de recherche 1 Séminaire de recherche 2 Conférences sur les enjeux de l’ES 2 2 2 15 15 24 18 B Méthodologie du mémoire de recherche en management et mémoire de recherche 18 15
  • 7. 7/24 Equipe pédagogique Le tableau suivant dresse la liste de toutes les personnes impliquées d’une manière ou d’une autre dans le fonctionnement du parcours. Noms Prénom Matières AHMED-MALEK Jermouna Conférences de professionnalisation technique recherche emploi/ découverte du secteur ALBERTINI Xavier fiscalité BOUDES Mélissa L’économie sociale en France BRULE Elodie Développement local et durable CARISSIMO Caroline Conférences CAUET Frédéric technique recherche emploi/ découverte du secteur CHAILLOU Sébastien Conférences COMBES-JORET Monique GRH Méthodologie du stage DIDI Djamel Financement de l'ES et conférences Structuration de l’ESS Pratiques de gouvernance FAUCHEUX Alain analyse financière GAIGNETTE Antonin méthode d'aide à la décision GILLET Nicolas Création de site Web GRANTOT Edgar Financement de l’ESS LAURIN Patrick négociation-vente LAFAYE Christelle Conférences LETHIELLEUX Laëtitia Droit ES, droit social, Pratiques de gouvernance MEREAUX Jean-Paul comptabilité OUIN Virginie Management de projet PETITJEAN Amélie marketing SARCELET Emilie Anglais SEVERS Michèle L'ES en France SIBAUD Laëtitia Conférences sur les enjeux de l’ESS TEDESCHI Enzo communication TONDRIAUX David production de l'information et bureautique Outils bureautiques VIGIER Philippe Management projet
  • 8. 8/24 CALENDRIERS Rentrée universitaire 17 septembre 2015 Vacances Toussaint 26 oct au 2 novembre 2015 Vacances de Noël 19 déc au 4 janvier 2016 Vacances d’hiver 28 février au 9 mars 2015 Vacances de Pâques 4 avril au 17 avril 2016 Fin des enseignements 17 juin 2016 Date limite de stage 15 juin 2016 Planning stages et mémoires 1. Stages en alternance Le stage en alternance doit débuter sur une période allant début octobre (au plus tôt) /2 novembre 2015 (au plus tard) jusqu’au 15 juin 2016 à raison de 3 jours par semaine (lundi, mardi et mercredi). Attention, il fait l’objet d’une convention de stage à retirer auprès de Mme CRESSON et signée par le responsable du parcours. Il ne s’agit pas d’un « contrat d’alternance » au sens juridique du terme mais d’un stage, rémunéré par les structures. Type de stages Date début Date fin Date limite de remise des rapports Dates soutenances Stage en alternance Entre début octobre 2015 et le 2 novembre 2015 15 juin 2016 6 juin 2016 à 14h Du 9 au 17 juin 2016 2. Rapport de recherche ou de création d’entreprise La méthodologie et les attentes de l’équipe pédagogique vous seront exposées au cours d’un enseignement spécifique. L’objectif est de produire :  Pour le rapport de recherche : une réflexion théorique sur les pratiques dans les EES en vous inspirant des observations réalisées dans le cadre de votre stage. Ce rapport fera l’objet d’une courte présentation (10 min) lors de votre soutenance de stage.
  • 9. 9/24  Pour le projet de création d’entreprise : un business model en vue du lancement de votre future entreprise de l’ESS. Ce projet fera l’objet d’une courte présentation (10 min) lors de votre soutenance de stage. Vous serez accompagné par l’incubateur de l’URCA (Créativ’Labz). Un guide méthodologique vous est proposé pour vous aider à comprendre le travail demandé. Par ailleurs, vous disposerez d’un accompagnement tout au long de votre démarche par un enseignant (tuteur universitaire). La date limite de remise du rapport (et des 2 exemplaires + 1 CD) est fixée au : 6 juin 2016 avant 14h Dépôt au bureau de Mme CRESSON Cette date doit être IMPERATIVEMENT respectée sous peine d’un point retiré par jour de retard sur la note finale. Conseils valables pour les rapports de stage et de recherche ou de création d’entreprise  Le dépôt doit être fait EXCLUSIVEMENT au bureau de Mme CRESSON. Ne pas remettre vos documents au tuteur universitaire ;  2 exemplaires (pour chacun des rapports) + 1 CD (avec une copie WORD – pas de format docx- et une version PDF) ;
  • 10. 10/24 Note d’information sur les stages Master 2 MEES Dans le cadre du master 2 MEES, le stage a une durée totale de 4 ½ mois et est réalisé de novembre à mi-juin à raison de 3 jours par semaine. Le volume horaire globale est de 545 h. Le stage doit obligatoirement être rémunéré. Merci d’annexer à votre convention de stage, les dates des congés prévus avec les structures (ponts/ périodes de vacances).
  • 11. 11/24 GUIDES METHODOLOGIQUES RAPPORT DE STAGE ET RAPPORT DE RECHERCHE
  • 12. 12/24 LE RAPPORT DE STAGE Remarques préliminaires : Au cours de l’année, vous serez amenés à remettre un document d’étape à votre tuteur (trice) universitaire avant le 11 février 2016 sur votre stage et l’état d’avancement de votre recherche. Le rapport de stage est un document dactylographié de 50 pages environ (sans les annexes). Il devra être remis à chaque membre du Jury. Le rapport doit comprendre trois grandes parties :  la première partie vise à présenter le contexte de la mission en l’articulant avec les enjeux du stage ;  la deuxième partie correspond au rapport de mission proprement dit en énonçant la démarche retenue et en énumérant les résultats obtenus. Il vous est demandé de montrer les liens entre les enseignements et la mission et d’apporter un regard « critique » sur l’application des éléments théoriques ;  la troisième partie est l’occasion pour l’étudiant d’opérer un bilan non seulement professionnel mais aussi personnel de son intervention. 1 - LE CONTEXTE DE LA MISSION, UN ELEMENT ESSENTIEL Préciser le contexte du stage (autrement dit de la mission) ne signifie pas opérer une description factuelle et sans enjeu de l’organisation et de son secteur. Dans le cadre d’une entreprise la présentation du secteur d'activité doit mettre en avant les principaux enjeux actuels de ce secteur : les axes d'innovation et de changement, la nature et les caractéristiques de la demande, les intermédiaires, les éléments importants de l'environnement (économique, juridique, technologique, culturel,...). La présentation de l'organisation doit mettre en avant les principaux enjeux actuels ou priorités stratégiques de celle-ci. Ainsi, des éléments comme les dates ayant marqué la vie de l'organisation, le Président et l'équipe dirigeante, l’organigramme, l'effectif, les caractéristiques principales de sa stratégie (champ d'activité, positionnement concurrentiel, mode de développement....), ses clients, ses concurrents principaux, sa structure financière… Ces éléments ne doivent être développés que lorsqu’ils permettent de mieux comprendre les motifs à l’origine de la mission et l’enjeu de celle-ci pour l’organisation. Il est INDISPENSABLE D’AVOIR LA BONNE DISTANCE CRITIQUE vis à vis des « documents maison » : ceux-ci sont un outil de communication interne et externe de l’organisation.
  • 13. 13/24 Ne considérez pas la présentation de la mission pour un exercice formel. C’est bien au contraire cette partie qui doit permettre de mieux comprendre cette mission et son importance pour l’organisation. Vous devez bien comprendre les raisons de cette démarche et nous les restituer. 2 - RAPPORT DE MISSION, DEMARCHE ET RESULTATS Le rapport de mission constitue le cœur de la deuxième partie. C’est un document qui doit être conçu délibérément dans une perspective opérationnelle. Dans cette partie, l’étudiant doit montrer qu’il maîtrise les concepts essentiels en gestion et dispose de références théoriques qui en font un spécialiste de l’économie sociale. L’objectif est de produire des recommandations pour un plan d’action opérationnel. Différentes étapes sont nécessaires : analyse- synthèse, diagnostic et plan d’action. Votre mission correspond s’est déroulée en trois phases : analyse- synthèse, diagnostic et le plan d’action 1 Analyse et synthèse  2 Le diagnostic de la situation  3 Le plan d’action Il s’agit de procéder à une étude critique des informations provenant de sources diversifiées sur la situation de l’organisation et son évolution. L’analyse critique de chaque information permet une synthèse personnelle. . Le diagnostic comprend trois étapes : 1. l'identification du problème tel qu’il est formulé et apparaît en premier lieu; 2. l'identification du problème réel qui peut être à l’origine du problème apparent ; 3. les propositions générales de solutions indiquent la direction dans laquelle il faut agir. Les actions proposées forment un ensemble cohérent et planifié. Elles doivent : 1. permettre et résoudre le problème réel que l’on a identifié. 2. être compatibles avec la stratégie et la culture de l’organisation. Votre texte devra donc décrire dans le détail en la justifiant la démarche utilisée pour remplir la mission : déroulement du plan d'action prévu et mis en œuvre avec tout le détail méthodologique nécessaire. L'analyse des résultats sera évidemment essentielle. C’est elle qui permettra de justifier les recommandations.
  • 14. 14/24 La partie « résultats » doit être présentée de manière pertinente par rapport à l’utilisation future qui en sera faite dans l’entreprise : quelles informations seront utilisées ? Présentées sous quelle forme (tableau, schéma…) ? Dans quel type de support (synthèse de 1 page ou de 10 pages avec ou sans annexes, vues sous PowerPoint…) ? L'étudiant doit adapter le rapport au contexte du stage. Par exemple il peut utiliser, après concertation avec son tuteur universitaire, la présentation souhaitée par le tuteur professionnel. 3 - BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL L’objectif du bilan est de permettre à l’étudiant de dresser de manière lucide et équilibrée la liste de ses réussites et de ses échecs en tant que professionnel mais aussi de manière plus personnelle. Ce travail d’analyse critique doit permettre à chacun de mieux choisir sa prochaine mission opérationnelle et à mieux s’y préparer. Le stage participe à la fois à la construction de votre projet professionnel et à votre « apprentissage » de la vie dans toutes ses dimensions.
  • 15. 15/24 Partie II LA SOUTENANCE DE STAGE La soutenance aura lieu devant un jury composé d'au moins deux personnes, comprenant au minimum : le Tuteur Universitaire, Président de Jury, assisté du Tuteur professionnel. L'étudiant devra présenter son stage en 15 minutes en mettant l'accent sur les points importants (objectif et intérêt du stage, démarche et surtout résultats). Il fera une soutenance sous Powerpoint. Chaque étudiant organise lui-même sa soutenance (date et heure, lieu) avec les membres du jury et doit se charger lui-même de la réservation du matériel audiovisuel. Rapport, soutenance et commentaires du tuteur professionnel doivent permettre d'évaluer les capacités de l'étudiant. Le stage sera évalué par les membres du jury à l'aide d’une grille qui prend en compte différents critères :  l'intégration dans la structure,  la manière dont l'étudiant a su restituer : - la mission qui lui était confiée, - la démarche qu'il a utilisée pour remplir cette mission en utilisant des éléments théoriques, - une synthèse du rapport de recherche.  la qualité des résultats obtenus pendant le stage,  la qualité de la communication écrite et orale.
  • 16. 16/24 Partie III CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE EN PAGE DES RAPPORTS 1. Le document comprend :  une couverture avec tous les éléments signalétiques nécessaires et en particulier un titre évocateur (permettant d'identifier la mission) ;  un sommaire avec des titres évocateurs ;  une introduction qui met en perspective le stage et présente l'articulation du rapport ;  une bibliographie comportant à la fois des références du monde professionnel et des références académiques avec les mêmes exigences formelles que pour le rapport de recherche ;  des annexes organisées c'est-à-dire numérotées, avec un titre, des sources et introduites dans le texte du rapport : planning, fichiers, questionnaires, lettres, cartes, informations détaillées justifiant l'analyse et les recommandations ;  éventuellement un glossaire,  une table des matières,  une page de synthèse en quatrième de couverture. Elle ne doit pas comporter d'éléments confidentiels et elle doit préciser tous les éléments signalétiques figurant sur la couverture. 2. Pagination :  Page de garde en couverture  Feuille blanche  Page de remerciements  Introduction et développement  Bibliographie  Annexes  Glossaire  Table des matières  Numérotation La numérotation commence à la première page de l’introduction.
  • 17. 17/24 Présentation de la page de garde (exemple) En haut logos fac et Université Université de Reims Champagne-Ardenne Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion en gros caractères La mise en place d’un plan de formation dans un IME rapport de stage au sein de l’entreprise Detête Master MEES Présenté par Sarah YUN présentation : comme vous le voulez Composition du jury : Monsieur X Mademoiselle Y stage réalisé du tant au tant – soutenance le tant 3. Reliure La reliure doit si possible être de type « collage » et non de type « spirale ». 4. Bibliographie La bibliographie devra être présentée selon les règles désormais standard pour les documents universitaires (dactylographiée et normalisée) : => exemple d'ouvrage : Fombonne J. (1992), Pour un historique de la fonction personnel, Paris, Editions d’Organisation. => exemple d'article : Thierry D. (2002), "Passer à une gestion des âges à une gestion par les âges.", Entreprises et carrières, n°81 p. 63-70. En-tête et pied de page Vous pouvez indiquer le nombre total de page selon un système « x/X » ou « x » correspond au numéro de page et « X » au nombre total de pages.
  • 18. 18/24 Rapport de recherche 1. Les objectifs pédagogiques du rapport de recherche Le rapport de recherche n’est pas un mémoire professionnel mais constitue une étape préliminaire à un travail de recherche. L’objectif est d’apporter une réflexion, à la fois théorique et pratique, sur un sujet préoccupant les structures de l’économie sociale. Par exemple, la gestion des bénévoles (implications, place et reconnaissance dans les EES…). Cet exercice se veut une réflexion introductive sur une thématique posée au sein de votre structure d’accueil et qui rencontre un écho dans le monde universitaire et de la recherche. 2. Les impératifs de cet exercice - Ce rapport comportera aux alentours de 30 pages (hors annexes et bibliographie) ; - Le sujet doit porter sur un aspect théorique et pratique ; - L’étudiant devra essayer de contacter un spécialiste sur le point traité et l’invité à la journée d’étude de l’IRG pour une présentation plus amples de ses travaux ; - Le rapport constitue un support introductif pour entamer la présentation et la discussion sur une des thématiques actuelles des EES ; - Le rapport devra IMPERATIVEMENT être remis le 6 juin 2016 au bureau de Mme CRESSON en 2 versions papier (reliées) et par courriel à Mme LETHIELLEUX. 3. Comment réaliser ce rapport de recherche ? a. Détermination du sujet de recherche Attention, le sujet de recherche doit, dans la mesure du possible, partir d’une des problématiques rencontrées sur votre terrain de stage. N’hésitez pas à en discuter avec votre tuteur professionnel. Ce rapport doit avoir une utilité pour lui comme pour l’université. L’objectif de cette réflexion est d’établir un lien entre les préoccupations pratiques des organisations et la recherche théorique. Si cela n’était pas le cas, il vous reviendra de proposer à votre tuteur universitaire des sujets (cf. les conférences). Ne commencez la deuxième étape qu’une fois votre sujet validé par votre tuteur universitaire. b. Recherche bibliographique La bibliothèque regorge de trésors… pour vous aider à entamer votre réflexion. Nous vous conseillons de partir de revues spécialisées (RECMA…) pour commencer à établir votre documentation.
  • 19. 19/24 A partir d’articles de revues de management, de presse, de droit… nous vous conseillons de photocopier les articles ainsi que leur bibliographie. C’est à l’aide de ces bibliographies que vous continuerez votre recherche en sélectionnant les articles susceptibles de vous intéresser. De fil en aiguille, vous allez commencer à retrouver les mêmes références. C’est à ce moment-là que vous pourrez considérer votre recherche bibliographique comme terminée. La recherche sur Internet est également très utile (notamment pour retrouver des actes de colloques, des articles de chercheurs…). Attention, à ne pas tomber dans le travers des encyclopédies en ligne…. Ni le plagiat. CONSEILS : - vérifier toujours que vous disposez de tous les éléments bibliographiques utiles pour la rédaction de votre bibliographie finale (nom des auteurs, titre de la revue, nombre de pages…, année, volume…) ; - lire au fur et à mesure les documents photocopiés et les classer par ordre d’importance au regard de votre sujet ; - essayer, dès que possible, d’avoir un regard critique sur la réflexion de l’auteur pour apporter un plus et vous démarquer. c. Prise de contact et recherche de spécialistes Une partie de votre travail consiste à contacter un spécialiste et à lui demander d’intervenir lors de cette journée à vos côtés sur votre sujet. d. Organisation des idées et construction d’un plan La construction du rapport repose avant tout sur la manière dont vous allez organiser vos idées. De cette organisation découle votre esprit logique et votre démonstration. La séance n°1 de méthodologie sur le sujet de réflexion pourra vous aider à y voir plus clair (cf. les étapes de la réflexion, les mots de liaisons…). e. Rédaction du rapport  NE JAMAIS RECOPIER un auteur : vous pouvez le citer entre guillemets et italiques mais en aucun cas vous approprier sa pensée. Si vous le citez, vous devez expliquer en quoi vous êtes d’accord ou en quoi vous vous éloigner de ses idées. Vous pouvez renforcer son opinion à l’aide d’exemples et illustrations vécues ou observées sur le terrain.  La rédaction est un acte difficile et qui n’a jamais connu l’angoisse de la page blanche. Néanmoins, il faut bien s’y atteler. Pour éviter le stress des dernières semaines, nous vous conseillons d’écrire au fur et à mesure. Bien sûr, le plan arrivera peut-être à la fin mais ce qui compte c’est de se constituer des fichiers par thèmes et de commencer à poser sa réflexion sur un point du sujet. Votre rapport va progressivement se monter et il ne restera plus qu’à organiser de manière logique (transition, conclusion de parties…) les pièces du puzzle. Cette rédaction intermédiaire vous sera également utile pour communiquer avec votre tuteur universitaire.  PRENEZ le temps de vous relire… tout le monde fait des fautes d’orthographe mais… certains plus que d’autres. La relecture est un exercice difficile et pénible (en règle générale, il
  • 20. 20/24 n’est pas agréable de relire ce que l’on connaît déjà et très difficile de repérer ses propres fautes). Il faut prendre de la distance par rapport à son travail pour pouvoir l’améliorer, le corriger et… le digérer en plus de la présenter.  Privilégier les phrases courtes illustrées par un exemple si besoin. - Il ne faut pas chercher à avoir un style lourd et pompeux qui finit par nuire à la compréhension globale de votre texte ; - Eviter, dès que possible, les répétitions, l’utilisation abusive des verbes « être et avoir » ; - Vérifier que vos phrases contiennent un sujet/ sujet et complément ; - Faire très attention aux accords des participes passés (fautes récurrentes chez les étudiants) ; - Assurez-vous de pouvoir être compris et relu sans difficulté.  Aérer votre rapport : times new romans 12 interligne 1 ½. La présentation joue énormément dans la volonté de continuer à lire et à entrer dans la réflexion. Il ne faut pas multiplier les couleurs et fantaisies mais proposer un travail « professionnel ».  Ne pas oublier les rubriques suivantes pour faciliter la lecture de votre rapport et son exploitation par des professionnels comme des étudiants : - un sommaire (plan avec la numérotation des pages) ; - un résumé de votre mémoire en français et en anglais (1 page) ; - une liste des abréviations (après le sommaire) ; - la bibliographie (après la conclusion et avant les annexes) ; - les annexes ; - un glossaire pour les mots spécifiques. Les notes de bas de page doivent être brèves et ont pour fonction de préciser un élément ou de présenter des commentaires qui alourdiraient le texte. 4. Conseils pour la présentation Les remerciements et mise en garde : Ne pas oublier la page de remerciement et de mentionner sur une page à part : « L’Université n’entend donner aucune approbation aux opinions émises dans ce mémoire. Ces opinions doivent être considérées comme propres à leur auteur ». Le rapport de recherche sera remis en 2 exemplaires papiers au bureau de Mme CRESSON au plus tard le 6 juin 2016 avant 14h. Le dépôt sera accompagné d’un CD avec une version word (pas de docx) et une version PDF.
  • 21. 21/24 La page de couverture : Université de Reims Champagne- Ardenne Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion TITRE DU RAPPORT Rapport de recherche Master MEES Présenté par (Prénom et Nom) Nom, prénom et statut, université de rattachement du directeur (trice) de mémoire. 2015-2016
  • 22. 22/24 Projet Création d’entreprise Pour l’année 2015-2016, vous aurez la possibilité de travailler sur l’année universitaire à un projet de création d’entreprise dans l’ESS en collaboration avec l’incubateur de l’URCA : CREATIV’LABZ. 1. Présentation du dispositif L'URCA vient de lancer son Incubateur Universitaire, le CRÉATIV'LABZ, avec pour objectif l'accompagnement de la démarche entrepreneuriale de nos étudiant(e)s et jeunes diplômé(e)s, et ce au travers de 2 programmes : Pré-Incubation (non sélectif et sans engagement) et Incubation (sur sélection de projet - 6 mois reconductible une fois). Les programmes d'accompagnement (coaching, méthodologie, tutorat-mentorat, ateliers, réseaux et experts, appui à la recherche de fonds...) débuteront dès la prochaine rentrée universitaire en novembre 2015. Une présentation de l’Incubateur vous sera proposée courant septembre 2015. Pour ce faire, un appel à candidature est lancé auprès de l'ensemble des étudiant(e)s. Vous aurez jusqu'au 18 octobre 2015 pour candidater et vous serez intégré(e)s sur l'un des deux programmes au regard de l'avancement du projet, de la problématique, de l'objet, de l'ambition et de leurs motivations notamment. Le dossier est en ligne à l'adresse suivante : www.univ-reims.fr/incubateur 2. Rapport et soutenance Vous serez amené à présenter votre projet lors de votre soutenance de stage. Date de remise du projet : le 6 juin 2016 avant 14h.
  • 23. 23/24
  • 24. 24/24 Coordonnées utiles RESPONSABLES PARCOURS M.E.E.S Mme LETHIELLEUX Laëtitia Mme SEVERS Michèle Bureau : 1021 Bureau : 3096 E-mail : laetitia.lethielleux@univ-reims.fr michele.severs@univ-reims.fr SCOLARITE M.E.E.S Responsable: Mme CRESSON Sandrine Bureau: B 3111 E-mail : sandrine.cresson@univ-reims.fr Tél: 03.26.91.87.02 BUREAU ACCUEIL ÉTUDIANTS Accueil étudiants (dépôt des mémoires, plaquettes des diplômes…) Bureau : B 3012 Tél : 03.26.91.38.26 E-mail : info.seg@univ-reims.fr Pour l’orientation : Adresse : SIOU Campus croix rouge Rue de Rilly- La- Montagne 51100 REIMS Tél : 03.26.91.87.55 E-mail : siou.campuscroixrouge@univ-reims.fr Pôle relations Etudiants/ Entreprises et Formation continue Responsable du Pôle Jérémy MAUUARIN 03.26.91.89.34 jeremy.mauuarin@univ-reims.fr Chargée de Mission Isabelle BOYS 03.26.91.38.42 isabelle.boys@univ-reims.fr Assistante du Pôle Yanna ABATI 03.26.91.89.35 yanna.abati@univ-reims.fr