SlideShare une entreprise Scribd logo
Le rôle de la barre dans
l’évolution des galaxies spirales
Grégory Maubon
11 décembre 2001
2
Directeurs de thèse
Philippe Prugniel – Observatoire de Lyon
Emmanuel Davoust - Observatoire Midi Pyrénées
Déroulement
Octobre 1998 – Octobre 2001
Population stellaire des bulbes = 1 an
Taille des disques de spirales = 6 mois
Cinématique dans les galaxies barrées = 1 an et 6 mois
3
Plan de l’exposé
1. Rôle dynamique de la barre
Introduction
2. Taille des disques
de spirales
3. Population stellaire
des bulbes
4
Introduction
5
Un exemple de barre
6
Comprendre les barres
Observations
Modèles
Naissance
Evolution Dissolution
Cycle de vie d’une barre
?
7
Naissance de la barre
Une instabilité
• Spontanée dans un disque de matière
• Due à une interaction avec de la matière extérieure
Travaux de Nogushi (1996) et Miwa et Nogushi (1998) :
• simulations des deux types de création
• propriétés différentes
• liens avec les observations
 instabilité => galaxies tardives
 interaction => galaxies précoces
8
Evolution
de la barre, de la galaxie due à la barre
La barre n’est pas un élément isolé
• Relation taille barre / taille disque (Duval et Monet 1985)
• Relation taille barre / taille bulbe (Athanassoula et Martinet
1980)
Effet mécanique de la barre sur le gaz
⇒ mouvement net vers le centre
• Simulations de Friedli et Benz (1993) : de 0,2 à 7 M / ans
• Observations, dont Regan et al. (1997) pour NGC 1365 :  1 M / ans
• Actualité : que devient ce gaz?
9
Evolution (2)
La rotation de la barre
• La barre est en rotation rigide
• La vitesse angulaire n’est pas constante
Simulations numériques de Friedli et Benz (1993) montrent
que cette vitesse diminue au cours du temps
⇒ Possibilité de déterminer un âge de la barre
10
Dissolution de la barre
L’augmentation de la masse au centre engendre une
fragilisation puis une dissolution de la barre.
Hasan et Norman (1990) et Norman (1996)
• Trou noir de 1% à 2% de la masse galactique totale
• Masse centrale de 1% à 10% de la masse totale
• Durée dépend de la vitesse d’accrétion (0,2 à 20 Ga)
• Autres sources possibles : interaction, absorption de galaxies satellites
11
Un cycle?
Une nouvelle barre peut-elle se former après la dissolution
de l’ancienne?
⇒ Alimentation en gaz du disque
⇒ Interaction
Evolution de la galaxie
Cinématique des galaxies barrées
à anneau circumnucléaire
13
Objectifs
Base de données de modèles de galaxies barrées réelles :
• Positions des résonances
• Vitesse de rotation de la barre (âge)
• Quantifier le flux de gaz vers le centre
• Etudier les lieux de formation d’étoiles
• etc.
⇒ Champs de vitesse gaz et étoiles
⇒ Potentiel gravitationnel
14
Le choix de l’échantillon
Etude de l’orbite d’une étoile dans un potentiel barré :
Certains rayons sont particuliers
gaz se concentre sur l’ILR
=> étude de galaxies à anneau circumnucléaire
Centre ILR CO OLR
Rayon
Corotation (CO) : étoiles tournent à la même vitesse que la barre
Résonances de Lindblad (ILR, OLR): vitesses angulaires de la
barre et des étoiles sont liées.
15
Echantillon et résultats
Nom Type
33Å.mm-1
Hα, gaz
66Å.mm-1
Hβ, étoiles
CaT
(étoiles jeunes)
T-W
NGC 1343 SBb X X
NGC 1819 SB0 X
NGC 2903 SBbc X
NGC 3351 SBb X
NGC 4314 SBa X X X
NGC 5430 SBb X X X
NGC 5850 SBb X
NGC 6654 SB0-a X
NGC 7217 Sb X X
NGC 7469 SBa X
NGC 7570 SBb X X
16
Exemple : NGC 5430
V
17
Champ de vitesse
du gaz
Profils suivant le grand
axe de la barre
18
Autres résultats NGC 5430
• Vitesse de rotation de la barre par la méthode de Tremaine
et Weinberg (1984) :
Ωb = 23 km.s-1
.kpc-1
• « 3ème
bras » perturbe le champ de vitesse nord
• Noyau double ? (Considère, non publié)
• Courbe de rotation CO : accord avec Hα
19
Perspectives
Nom Type
33Å.mm-1
Hα, gaz
66Å.mm-1
Hβ, étoiles
CaT
(étoiles jeunes)
T-W
NGC 1343 SBb X X
NGC 1819 SB0 X
NGC 2903 SBbc X
NGC 3351 SBb X
NGC 4314 SBa X X X
NGC 5430 SBb X X X
NGC 5850 SBb X
NGC 6654 SB0-a X
NGC 7217 Sb X X
NGC 7469 SBa X
NGC 7570 SBb X X
Travail en cours : Compléter la base de données
20
La taille des disques de galaxies
barrées et non barrées
21
Objectifs
Présence d’une barre
⇒ modifie la morphologie
⇒ évolution
Etudier l’influence de la barre sur le
diamètre des galaxies
22
Echantillon principal
Source : LEDA (Paturel et al. 1997)
Critères de sélection :
• - 3,5 < t < 8,5 => E/SO à Sd
• st < 4
• inclinaison < 85°
• MB< -19
• 1000 km.s-1
< V < 10000 km.s-1
15693 objets dont 4528 (29%) sont catalogués barrés
23
Echantillons secondaires
1. Sous échantillons tirés de l’échantillon principal avec
différentes coupures :
• Incl < 60°
• st < 1
• slogd25 < 0,1
• D < 70 Mpc
2. Galaxies de UGC pour avoir une classification SA / SB
et un diamètre plus homogènes : 6906 objets dont 1731
(25%) sont barrés
24
Le paramètre de taille
logdc : logarithme du diamètre à l’isophote de 25ème
magnitude
en B corrigé de l’inclinaison et de l’absorption interne.
Lien avec le rayon de
« Cut off » observé par
Pohlen et al. (2000) sur un
ensemble de 31 galaxies.
25
Effets sur les diamètres
1. Effet de morphologie
• Taille des disques (Roberts et Haynes 1984)
• Propriétés des barres
2. Effet de distance
• Biais de Malmquist
26
Correction de l’effet de distance
Correction linéaire avec la
distance :
logdcc = logdc-0,001839*logdc
27
Résultats (1)
Echantillon principal Sous échantillons
SB = 3951
SA = 9402
SB = 3392
SA = 4229
SB = 2234
SA = 3180
SB = 2988
SA = 6102
SB = 4528
SA = 11165
28
Résultats (2)
Couleur différence SB – SA
Filtre bleu 0,016  0,004
Filtre rouge 0,011  0,004
Toutes les contraintes
Résultats UGC
SB = 1027
SA = 777
29
En résumé …
Différence « toutes contraintes comprises » trouvée de
l’ordre de 0,02 :
les SB ont un diamètre 5% plus grand que les SA
Explications :
1. Répartition de la luminosité différente?
2. Quantité de matière lumineuse différente?
30
D’autres indicateurs
• Magnitude absolue en B
• Magnitude absolue en I
• Dispersion de vitesse au centre
• Vitesse maximale de rotation du disque
• Masse de HI
• Luminosité dans l’infrarouge lointain
Utilisation de paramètres disponibles dans LEDA
31
Liens avec la formation stellaire
Hypothèse : écart de taille = écart de luminosité dû à un
excès de formation stellaire
Utilisation du code PEGASE :
Sur une population vieille de 15 Ga, on ajoute une formation
d’étoiles constante sur 100 Ma
Pour correspondre à l’écart en luminosité, la population
jeune correspond à 1/2000ème
de la masse totale.
Galaxie de 1011
M => 0,5 M / an
32
Conclusions
• SB sont plus grandes que les SA
• Pas de rapports nets avec la « masse »
• Excès de formation stellaire induit par la barre
Causalité?
1. La barre fait « grandir » le disque
2. Un grand disque favorise l ’apparition de la barre
Après traitement des biais, les résultats se
maintiennent pour les types Sa à Sc
33
La population stellaire des bulbes
34
Présentation
• Caractériser plusieurs populations stellaires dans les bulbes
• Origine et évolution des bulbes
• Relation avec la présence d’une barre
35
L’échantillon
88 galaxies spirales sélectionnées à l’origine pour une étude
cinématique et morphologique (Héraudeau et al. 1998, 1999)
• MB entre –23 et –18
• V < à 4000 km.s-1
(galaxies proches)
• Dispersion de vitesse centrale entre 50km.s-1
et 220km.s-1
• 36 SB sur les 88 objets (40%)
Archivage des données dans
HFA et traitements par des
procédures d’Hypercat
36
Indices
utilisés
Mg2
Fe5270
Fe5335
37
Schéma d’extraction
• indices bruts sur chaque spectre
• combinaison des indices pour chaque objet
• correction de dispersion de vitesse
• correction d’ouverture
• évaluation de la contamination par la lumière du disque
• évaluation de la contamination par l’émission du gaz
38
Relations
entre
Indices et
Vitesses
Confirme Mg2 / σ0
Montre Mg2 / Vm
Indique <Fe> / σ0 / Vm
Prugniel et al. (2001)
39
Le plan Mg2 / <Fe>
Modèles de Borges et al. (1996) :
Liens en Mg2 et <Fe> pour une
population d’étoiles de 12 Ga avec
différents [Mg/Fe]
[Mg/Fe] = 0 pour une
création d’étoiles continue
[Mg/Fe] > 0,4 pour une
création rapide (collapse)
40
Modèle de bulbes
Population P1 P2
[Fe/H] 0 à -1
égale à celui de la
population primaire
Age (en Ga) 16 entre 1 et 16
[Mg/Fe] 0,6 0 (solaire)
41
Modèle
et
données
Combinaison de
P1 et P2 encadre
nos données
42
Les trois
zones
= Zone A =
Plutôt P2
Métallicité faible
Petits bulbes
= Zone B =
Plutôt P1
[Mg/Fe] élevé
Gros bulbes
= Zone C =
combinaison
43
Positions
des galaxies
barrées
A = 57% de SB
B = 24% de SB
44
Conclusions
• Relations entre les indices et la masse pour les
bulbes
• Bulbes de spirales composées de 2 types de
populations stellaires
• Mécanisme de création de P2 : la barre?
• Les galaxies de B’ n’ont jamais été barrées?
45
Conclusions générales
46
1. Base de données cinématiques (galaxies à anneau)
2. Lien entre la taille du disque et la présence d’une barre
3. Lien entre la population stellaire du bulbe
et la présence d’une barre
La barre est un mécanisme
d’évolution séculaire des galaxies

Contenu connexe

Tendances

Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Nicolas Coltice
 
La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1
Nicolas Coltice
 
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Nicolas Coltice
 
Cours 5 : Une courte histoire de la Terre
Cours 5 : Une courte histoire de la TerreCours 5 : Une courte histoire de la Terre
Cours 5 : Une courte histoire de la Terre
Nicolas Coltice
 
Cours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaireCours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaire
Nicolas Coltice
 
Cours radioactivite 2009 2010
Cours radioactivite 2009 2010Cours radioactivite 2009 2010
Cours radioactivite 2009 2010
saad-bryan
 
Présentation La course aux chocs
Présentation La course aux chocsPrésentation La course aux chocs
Présentation La course aux chocs
chainreactionfr
 
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaquesCours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Nicolas Coltice
 
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la TerreCours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Nicolas Coltice
 
Présentation Arbez-Carme - La fin du monde à cause d'une météorite ?
Présentation Arbez-Carme - La fin du monde à cause d'une météorite ?Présentation Arbez-Carme - La fin du monde à cause d'une météorite ?
Présentation Arbez-Carme - La fin du monde à cause d'une météorite ?
chainreactionfr
 
Présentation Lycée Marguerite Yourcenar - Equipe 1
Présentation Lycée Marguerite Yourcenar - Equipe 1Présentation Lycée Marguerite Yourcenar - Equipe 1
Présentation Lycée Marguerite Yourcenar - Equipe 1
chainreactionfr
 

Tendances (12)

Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
 
La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1
 
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
Cours sur la Structure interne de la Terre - L1
 
Cours 5 : Une courte histoire de la Terre
Cours 5 : Une courte histoire de la TerreCours 5 : Une courte histoire de la Terre
Cours 5 : Une courte histoire de la Terre
 
Cours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaireCours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaire
 
Cours radioactivite 2009 2010
Cours radioactivite 2009 2010Cours radioactivite 2009 2010
Cours radioactivite 2009 2010
 
Présentation La course aux chocs
Présentation La course aux chocsPrésentation La course aux chocs
Présentation La course aux chocs
 
diapo année 2 n°1
diapo année 2 n°1diapo année 2 n°1
diapo année 2 n°1
 
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaquesCours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
Cours de préparation à l'aggrégation SVT - Tectonique des plaques
 
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la TerreCours 4 : Structure et composition de la Terre
Cours 4 : Structure et composition de la Terre
 
Présentation Arbez-Carme - La fin du monde à cause d'une météorite ?
Présentation Arbez-Carme - La fin du monde à cause d'une météorite ?Présentation Arbez-Carme - La fin du monde à cause d'une météorite ?
Présentation Arbez-Carme - La fin du monde à cause d'une météorite ?
 
Présentation Lycée Marguerite Yourcenar - Equipe 1
Présentation Lycée Marguerite Yourcenar - Equipe 1Présentation Lycée Marguerite Yourcenar - Equipe 1
Présentation Lycée Marguerite Yourcenar - Equipe 1
 

En vedette

Cuisine vietnamienne
Cuisine vietnamienneCuisine vietnamienne
Cuisine vietnamienne
Horizon-Vietnam-Voyage
 
Cómo subir y embeber audios en blogs de Word Press
Cómo subir y embeber audios en blogs de Word PressCómo subir y embeber audios en blogs de Word Press
Cómo subir y embeber audios en blogs de Word Press
Patricia Bertolotti
 
Volver A Los 17
Volver A Los 17Volver A Los 17
Volver A Los 17
Rosa Ponce
 
Mobile design examples
Mobile design examplesMobile design examples
Mobile design examples
David Gracia
 
Meurant robert (clermont)
Meurant robert (clermont)Meurant robert (clermont)
Meurant robert (clermont)
Fabrice Carlier
 
Dix ans après Maputo. Note APESS. Eléments de bilan du soutien public à l’él...
Dix ans après Maputo. Note APESS. Eléments de bilan du soutien public à l’él...Dix ans après Maputo. Note APESS. Eléments de bilan du soutien public à l’él...
Dix ans après Maputo. Note APESS. Eléments de bilan du soutien public à l’él...
APESS. Association pour la Promotion de l'Elevage au Sahel et en Savane
 
Senador Hernán Larrain Fernández en "II seminario internacional "Transparenci...
Senador Hernán Larrain Fernández en "II seminario internacional "Transparenci...Senador Hernán Larrain Fernández en "II seminario internacional "Transparenci...
Senador Hernán Larrain Fernández en "II seminario internacional "Transparenci...
congresochile
 
5 minute lesson plan
5 minute lesson plan5 minute lesson plan
5 minute lesson plan
ruskky
 
Education en milieu pastoral au Tchad Les enjeux vus par une organisation d’...
Education en milieu pastoral au Tchad Les enjeux vus par une organisation d’...Education en milieu pastoral au Tchad Les enjeux vus par une organisation d’...
Education en milieu pastoral au Tchad Les enjeux vus par une organisation d’...
APESS. Association pour la Promotion de l'Elevage au Sahel et en Savane
 
Brochure collèges/lycées 2016
Brochure collèges/lycées 2016Brochure collèges/lycées 2016
Brochure collèges/lycées 2016
Centre Historique Minier
 
Les 3 piliers du zen de Philip Kapleau
Les 3 piliers du zen de Philip KapleauLes 3 piliers du zen de Philip Kapleau
Les 3 piliers du zen de Philip Kapleau
XTURON
 
Qualitytest
QualitytestQualitytest
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Septembre 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Septembre 2015Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Septembre 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Septembre 2015
Marc Pasal Huot
 
03 presentation-entrees-sorties
03 presentation-entrees-sorties03 presentation-entrees-sorties
03 presentation-entrees-sorties
fschoubben
 
Ilsind
IlsindIlsind
Ilsind
sawkatil
 
Scilab pour l'enseignement des mathématiques
Scilab pour l'enseignement des mathématiquesScilab pour l'enseignement des mathématiques
Scilab pour l'enseignement des mathématiques
Scilab
 
Les tracasseries routières : freins à l’intégration des marchés ? Par Moussa ...
Les tracasseries routières : freins à l’intégration des marchés ? Par Moussa ...Les tracasseries routières : freins à l’intégration des marchés ? Par Moussa ...
Les tracasseries routières : freins à l’intégration des marchés ? Par Moussa ...
APESS. Association pour la Promotion de l'Elevage au Sahel et en Savane
 
Semaine de l'énergie solidaire 2015 - Programme détaillé par région
Semaine de l'énergie solidaire 2015 - Programme détaillé par régionSemaine de l'énergie solidaire 2015 - Programme détaillé par région
Semaine de l'énergie solidaire 2015 - Programme détaillé par région
Equipe CCP Communication et Partenariats
 
Présentation de Xplanner pour Sage CRM
Présentation de Xplanner pour Sage CRMPrésentation de Xplanner pour Sage CRM
Présentation de Xplanner pour Sage CRM
Fred Canevet
 
Utile pour moi / Nutrition bien être
Utile pour moi / Nutrition bien êtreUtile pour moi / Nutrition bien être
Utile pour moi / Nutrition bien être
Tocup
 

En vedette (20)

Cuisine vietnamienne
Cuisine vietnamienneCuisine vietnamienne
Cuisine vietnamienne
 
Cómo subir y embeber audios en blogs de Word Press
Cómo subir y embeber audios en blogs de Word PressCómo subir y embeber audios en blogs de Word Press
Cómo subir y embeber audios en blogs de Word Press
 
Volver A Los 17
Volver A Los 17Volver A Los 17
Volver A Los 17
 
Mobile design examples
Mobile design examplesMobile design examples
Mobile design examples
 
Meurant robert (clermont)
Meurant robert (clermont)Meurant robert (clermont)
Meurant robert (clermont)
 
Dix ans après Maputo. Note APESS. Eléments de bilan du soutien public à l’él...
Dix ans après Maputo. Note APESS. Eléments de bilan du soutien public à l’él...Dix ans après Maputo. Note APESS. Eléments de bilan du soutien public à l’él...
Dix ans après Maputo. Note APESS. Eléments de bilan du soutien public à l’él...
 
Senador Hernán Larrain Fernández en "II seminario internacional "Transparenci...
Senador Hernán Larrain Fernández en "II seminario internacional "Transparenci...Senador Hernán Larrain Fernández en "II seminario internacional "Transparenci...
Senador Hernán Larrain Fernández en "II seminario internacional "Transparenci...
 
5 minute lesson plan
5 minute lesson plan5 minute lesson plan
5 minute lesson plan
 
Education en milieu pastoral au Tchad Les enjeux vus par une organisation d’...
Education en milieu pastoral au Tchad Les enjeux vus par une organisation d’...Education en milieu pastoral au Tchad Les enjeux vus par une organisation d’...
Education en milieu pastoral au Tchad Les enjeux vus par une organisation d’...
 
Brochure collèges/lycées 2016
Brochure collèges/lycées 2016Brochure collèges/lycées 2016
Brochure collèges/lycées 2016
 
Les 3 piliers du zen de Philip Kapleau
Les 3 piliers du zen de Philip KapleauLes 3 piliers du zen de Philip Kapleau
Les 3 piliers du zen de Philip Kapleau
 
Qualitytest
QualitytestQualitytest
Qualitytest
 
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Septembre 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Septembre 2015Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Septembre 2015
Les actualités de la Roumanie pour le Mois de Septembre 2015
 
03 presentation-entrees-sorties
03 presentation-entrees-sorties03 presentation-entrees-sorties
03 presentation-entrees-sorties
 
Ilsind
IlsindIlsind
Ilsind
 
Scilab pour l'enseignement des mathématiques
Scilab pour l'enseignement des mathématiquesScilab pour l'enseignement des mathématiques
Scilab pour l'enseignement des mathématiques
 
Les tracasseries routières : freins à l’intégration des marchés ? Par Moussa ...
Les tracasseries routières : freins à l’intégration des marchés ? Par Moussa ...Les tracasseries routières : freins à l’intégration des marchés ? Par Moussa ...
Les tracasseries routières : freins à l’intégration des marchés ? Par Moussa ...
 
Semaine de l'énergie solidaire 2015 - Programme détaillé par région
Semaine de l'énergie solidaire 2015 - Programme détaillé par régionSemaine de l'énergie solidaire 2015 - Programme détaillé par région
Semaine de l'énergie solidaire 2015 - Programme détaillé par région
 
Présentation de Xplanner pour Sage CRM
Présentation de Xplanner pour Sage CRMPrésentation de Xplanner pour Sage CRM
Présentation de Xplanner pour Sage CRM
 
Utile pour moi / Nutrition bien être
Utile pour moi / Nutrition bien êtreUtile pour moi / Nutrition bien être
Utile pour moi / Nutrition bien être
 

Similaire à Rôle de la barre dans l'évolution des galaxies spirales

HDR.pdf
HDR.pdfHDR.pdf
Cristallographie cours
Cristallographie coursCristallographie cours
Cristallographie cours
Yassine King
 
Two-dimensional electron gas with universal
Two-dimensional electron gas with universalTwo-dimensional electron gas with universal
Two-dimensional electron gas with universal
Banan ELKERDI
 
Magister bouderba
Magister bouderbaMagister bouderba
Magister bouderba
Yasmina Bouderba
 
SOLAR IMPULSE - LESSON - MAGNETS (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - MAGNETS (FR)SOLAR IMPULSE - LESSON - MAGNETS (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - MAGNETS (FR)
Solar Impulse
 
Chap09la vie dans l'univers la vie dans l'univers.ppt
Chap09la vie dans l'univers la vie dans l'univers.pptChap09la vie dans l'univers la vie dans l'univers.ppt
Chap09la vie dans l'univers la vie dans l'univers.ppt
RamziHALOUANI
 
Cours spectroscopie gamma et RPE lst (1).pdf
Cours spectroscopie gamma et RPE lst (1).pdfCours spectroscopie gamma et RPE lst (1).pdf
Cours spectroscopie gamma et RPE lst (1).pdf
NabilBenhamid
 
matière noire.pdf
matière noire.pdfmatière noire.pdf
matière noire.pdf
MissouPrincesse
 
Lumière fil conducteur_ms_manaus_with_comments_in_english
Lumière fil conducteur_ms_manaus_with_comments_in_englishLumière fil conducteur_ms_manaus_with_comments_in_english
Lumière fil conducteur_ms_manaus_with_comments_in_english
Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière (LARSIM CEA-Saclay)
 
diapo_presentation_these_Kamsap
diapo_presentation_these_Kamsapdiapo_presentation_these_Kamsap
diapo_presentation_these_Kamsap
Marius Kamsap
 
Presentation bi2 s3+son
Presentation bi2 s3+sonPresentation bi2 s3+son
Presentation bi2 s3+son
ABDERRAHMANE REGGAD
 
Presentation de mon mémoire de magister
Presentation de mon mémoire de magisterPresentation de mon mémoire de magister
Presentation de mon mémoire de magister
ABDERRAHMANE REGGAD
 
BEEM magnetic microscopy - Data Storage
BEEM magnetic microscopy - Data StorageBEEM magnetic microscopy - Data Storage
BEEM magnetic microscopy - Data Storage
niazi2012
 
cristallographie
cristallographiecristallographie
cristallographie
Rafael Nadal
 
La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015
La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015
La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015
Nicolas Coltice
 

Similaire à Rôle de la barre dans l'évolution des galaxies spirales (15)

HDR.pdf
HDR.pdfHDR.pdf
HDR.pdf
 
Cristallographie cours
Cristallographie coursCristallographie cours
Cristallographie cours
 
Two-dimensional electron gas with universal
Two-dimensional electron gas with universalTwo-dimensional electron gas with universal
Two-dimensional electron gas with universal
 
Magister bouderba
Magister bouderbaMagister bouderba
Magister bouderba
 
SOLAR IMPULSE - LESSON - MAGNETS (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - MAGNETS (FR)SOLAR IMPULSE - LESSON - MAGNETS (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - MAGNETS (FR)
 
Chap09la vie dans l'univers la vie dans l'univers.ppt
Chap09la vie dans l'univers la vie dans l'univers.pptChap09la vie dans l'univers la vie dans l'univers.ppt
Chap09la vie dans l'univers la vie dans l'univers.ppt
 
Cours spectroscopie gamma et RPE lst (1).pdf
Cours spectroscopie gamma et RPE lst (1).pdfCours spectroscopie gamma et RPE lst (1).pdf
Cours spectroscopie gamma et RPE lst (1).pdf
 
matière noire.pdf
matière noire.pdfmatière noire.pdf
matière noire.pdf
 
Lumière fil conducteur_ms_manaus_with_comments_in_english
Lumière fil conducteur_ms_manaus_with_comments_in_englishLumière fil conducteur_ms_manaus_with_comments_in_english
Lumière fil conducteur_ms_manaus_with_comments_in_english
 
diapo_presentation_these_Kamsap
diapo_presentation_these_Kamsapdiapo_presentation_these_Kamsap
diapo_presentation_these_Kamsap
 
Presentation bi2 s3+son
Presentation bi2 s3+sonPresentation bi2 s3+son
Presentation bi2 s3+son
 
Presentation de mon mémoire de magister
Presentation de mon mémoire de magisterPresentation de mon mémoire de magister
Presentation de mon mémoire de magister
 
BEEM magnetic microscopy - Data Storage
BEEM magnetic microscopy - Data StorageBEEM magnetic microscopy - Data Storage
BEEM magnetic microscopy - Data Storage
 
cristallographie
cristallographiecristallographie
cristallographie
 
La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015
La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015
La recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon - AERES 2015
 

Plus de Grégory MAUBON, PhD

Réalité augmentée et santé (ANDRA 2018)
Réalité augmentée et santé (ANDRA 2018)Réalité augmentée et santé (ANDRA 2018)
Réalité augmentée et santé (ANDRA 2018)
Grégory MAUBON, PhD
 
Réalité augmentée: une technologie à la portée de tous pour accroître votre c...
Réalité augmentée: une technologie à la portée de tous pour accroître votre c...Réalité augmentée: une technologie à la portée de tous pour accroître votre c...
Réalité augmentée: une technologie à la portée de tous pour accroître votre c...
Grégory MAUBON, PhD
 
Parlons réalité augmentée et SIG le 5 juin à Bruxelles avec AM/FM-GIS BELUX
Parlons réalité augmentée et SIG le 5 juin à Bruxelles avec AM/FM-GIS BELUXParlons réalité augmentée et SIG le 5 juin à Bruxelles avec AM/FM-GIS BELUX
Parlons réalité augmentée et SIG le 5 juin à Bruxelles avec AM/FM-GIS BELUX
Grégory MAUBON, PhD
 
La réalité augmentée pour les PME et les PMI
La réalité augmentée pour les PME et les PMILa réalité augmentée pour les PME et les PMI
La réalité augmentée pour les PME et les PMI
Grégory MAUBON, PhD
 
Présentation réalité augmentée à Epitech Strasbourg
Présentation réalité augmentée à Epitech StrasbourgPrésentation réalité augmentée à Epitech Strasbourg
Présentation réalité augmentée à Epitech Strasbourg
Grégory MAUBON, PhD
 
La réalité augmentée : Que retenir de 2016 ?
La réalité augmentée : Que retenir de 2016 ?La réalité augmentée : Que retenir de 2016 ?
La réalité augmentée : Que retenir de 2016 ?
Grégory MAUBON, PhD
 
Réalité augmentée : tendances et opportunités #forumblanc
Réalité augmentée : tendances et opportunités #forumblancRéalité augmentée : tendances et opportunités #forumblanc
Réalité augmentée : tendances et opportunités #forumblanc
Grégory MAUBON, PhD
 
Réalité augmentée et formation aux 8ème rencontres de la eformation
Réalité augmentée et formation aux 8ème rencontres de la eformationRéalité augmentée et formation aux 8ème rencontres de la eformation
Réalité augmentée et formation aux 8ème rencontres de la eformation
Grégory MAUBON, PhD
 
La RA en moins de 30 minutes ! (janvier 2016)
La RA en moins de 30 minutes ! (janvier 2016)La RA en moins de 30 minutes ! (janvier 2016)
La RA en moins de 30 minutes ! (janvier 2016)
Grégory MAUBON, PhD
 
La Réalité Augmentée par la pratique !
La Réalité Augmentée par la pratique !La Réalité Augmentée par la pratique !
La Réalité Augmentée par la pratique !
Grégory MAUBON, PhD
 
Réalité Augmentée - Présentation pour le Club Eco-Entreprises
Réalité Augmentée - Présentation pour le Club Eco-EntreprisesRéalité Augmentée - Présentation pour le Club Eco-Entreprises
Réalité Augmentée - Présentation pour le Club Eco-Entreprises
Grégory MAUBON, PhD
 
Vers l’entreprise de demain ...
Vers l’entreprise de demain ...Vers l’entreprise de demain ...
Vers l’entreprise de demain ...
Grégory MAUBON, PhD
 
Réalité augmentée et Packaging pour la customisation de masse
Réalité augmentée et Packaging pour la customisation de masseRéalité augmentée et Packaging pour la customisation de masse
Réalité augmentée et Packaging pour la customisation de masse
Grégory MAUBON, PhD
 
AG de la JCE de Rennes le 29 avril 2015
AG de la JCE de Rennes le 29 avril 2015AG de la JCE de Rennes le 29 avril 2015
AG de la JCE de Rennes le 29 avril 2015
Grégory MAUBON, PhD
 
La réalité augmentée pour l'entreprise ... en 15 minutes !
La réalité augmentée pour l'entreprise ... en 15 minutes !La réalité augmentée pour l'entreprise ... en 15 minutes !
La réalité augmentée pour l'entreprise ... en 15 minutes !
Grégory MAUBON, PhD
 
Réalité Augmentée et Industrie - Reims Image 2014
Réalité Augmentée et Industrie - Reims Image 2014Réalité Augmentée et Industrie - Reims Image 2014
Réalité Augmentée et Industrie - Reims Image 2014
Grégory MAUBON, PhD
 
Présentation de Hootsuite (Hootup)
Présentation de Hootsuite (Hootup)Présentation de Hootsuite (Hootup)
Présentation de Hootsuite (Hootup)
Grégory MAUBON, PhD
 
Mettre la réalité augmentée à votre service
Mettre la réalité augmentée à votre serviceMettre la réalité augmentée à votre service
Mettre la réalité augmentée à votre service
Grégory MAUBON, PhD
 
BigData comment l'utilisateur peut-il s'en sortir ?
BigData comment l'utilisateur peut-il s'en sortir ?BigData comment l'utilisateur peut-il s'en sortir ?
BigData comment l'utilisateur peut-il s'en sortir ?
Grégory MAUBON, PhD
 
La curation de contenu en quelques minutes !
La curation de contenu en quelques minutes !La curation de contenu en quelques minutes !
La curation de contenu en quelques minutes !
Grégory MAUBON, PhD
 

Plus de Grégory MAUBON, PhD (20)

Réalité augmentée et santé (ANDRA 2018)
Réalité augmentée et santé (ANDRA 2018)Réalité augmentée et santé (ANDRA 2018)
Réalité augmentée et santé (ANDRA 2018)
 
Réalité augmentée: une technologie à la portée de tous pour accroître votre c...
Réalité augmentée: une technologie à la portée de tous pour accroître votre c...Réalité augmentée: une technologie à la portée de tous pour accroître votre c...
Réalité augmentée: une technologie à la portée de tous pour accroître votre c...
 
Parlons réalité augmentée et SIG le 5 juin à Bruxelles avec AM/FM-GIS BELUX
Parlons réalité augmentée et SIG le 5 juin à Bruxelles avec AM/FM-GIS BELUXParlons réalité augmentée et SIG le 5 juin à Bruxelles avec AM/FM-GIS BELUX
Parlons réalité augmentée et SIG le 5 juin à Bruxelles avec AM/FM-GIS BELUX
 
La réalité augmentée pour les PME et les PMI
La réalité augmentée pour les PME et les PMILa réalité augmentée pour les PME et les PMI
La réalité augmentée pour les PME et les PMI
 
Présentation réalité augmentée à Epitech Strasbourg
Présentation réalité augmentée à Epitech StrasbourgPrésentation réalité augmentée à Epitech Strasbourg
Présentation réalité augmentée à Epitech Strasbourg
 
La réalité augmentée : Que retenir de 2016 ?
La réalité augmentée : Que retenir de 2016 ?La réalité augmentée : Que retenir de 2016 ?
La réalité augmentée : Que retenir de 2016 ?
 
Réalité augmentée : tendances et opportunités #forumblanc
Réalité augmentée : tendances et opportunités #forumblancRéalité augmentée : tendances et opportunités #forumblanc
Réalité augmentée : tendances et opportunités #forumblanc
 
Réalité augmentée et formation aux 8ème rencontres de la eformation
Réalité augmentée et formation aux 8ème rencontres de la eformationRéalité augmentée et formation aux 8ème rencontres de la eformation
Réalité augmentée et formation aux 8ème rencontres de la eformation
 
La RA en moins de 30 minutes ! (janvier 2016)
La RA en moins de 30 minutes ! (janvier 2016)La RA en moins de 30 minutes ! (janvier 2016)
La RA en moins de 30 minutes ! (janvier 2016)
 
La Réalité Augmentée par la pratique !
La Réalité Augmentée par la pratique !La Réalité Augmentée par la pratique !
La Réalité Augmentée par la pratique !
 
Réalité Augmentée - Présentation pour le Club Eco-Entreprises
Réalité Augmentée - Présentation pour le Club Eco-EntreprisesRéalité Augmentée - Présentation pour le Club Eco-Entreprises
Réalité Augmentée - Présentation pour le Club Eco-Entreprises
 
Vers l’entreprise de demain ...
Vers l’entreprise de demain ...Vers l’entreprise de demain ...
Vers l’entreprise de demain ...
 
Réalité augmentée et Packaging pour la customisation de masse
Réalité augmentée et Packaging pour la customisation de masseRéalité augmentée et Packaging pour la customisation de masse
Réalité augmentée et Packaging pour la customisation de masse
 
AG de la JCE de Rennes le 29 avril 2015
AG de la JCE de Rennes le 29 avril 2015AG de la JCE de Rennes le 29 avril 2015
AG de la JCE de Rennes le 29 avril 2015
 
La réalité augmentée pour l'entreprise ... en 15 minutes !
La réalité augmentée pour l'entreprise ... en 15 minutes !La réalité augmentée pour l'entreprise ... en 15 minutes !
La réalité augmentée pour l'entreprise ... en 15 minutes !
 
Réalité Augmentée et Industrie - Reims Image 2014
Réalité Augmentée et Industrie - Reims Image 2014Réalité Augmentée et Industrie - Reims Image 2014
Réalité Augmentée et Industrie - Reims Image 2014
 
Présentation de Hootsuite (Hootup)
Présentation de Hootsuite (Hootup)Présentation de Hootsuite (Hootup)
Présentation de Hootsuite (Hootup)
 
Mettre la réalité augmentée à votre service
Mettre la réalité augmentée à votre serviceMettre la réalité augmentée à votre service
Mettre la réalité augmentée à votre service
 
BigData comment l'utilisateur peut-il s'en sortir ?
BigData comment l'utilisateur peut-il s'en sortir ?BigData comment l'utilisateur peut-il s'en sortir ?
BigData comment l'utilisateur peut-il s'en sortir ?
 
La curation de contenu en quelques minutes !
La curation de contenu en quelques minutes !La curation de contenu en quelques minutes !
La curation de contenu en quelques minutes !
 

Rôle de la barre dans l'évolution des galaxies spirales

  • 1. Le rôle de la barre dans l’évolution des galaxies spirales Grégory Maubon 11 décembre 2001
  • 2. 2 Directeurs de thèse Philippe Prugniel – Observatoire de Lyon Emmanuel Davoust - Observatoire Midi Pyrénées Déroulement Octobre 1998 – Octobre 2001 Population stellaire des bulbes = 1 an Taille des disques de spirales = 6 mois Cinématique dans les galaxies barrées = 1 an et 6 mois
  • 3. 3 Plan de l’exposé 1. Rôle dynamique de la barre Introduction 2. Taille des disques de spirales 3. Population stellaire des bulbes
  • 6. 6 Comprendre les barres Observations Modèles Naissance Evolution Dissolution Cycle de vie d’une barre ?
  • 7. 7 Naissance de la barre Une instabilité • Spontanée dans un disque de matière • Due à une interaction avec de la matière extérieure Travaux de Nogushi (1996) et Miwa et Nogushi (1998) : • simulations des deux types de création • propriétés différentes • liens avec les observations  instabilité => galaxies tardives  interaction => galaxies précoces
  • 8. 8 Evolution de la barre, de la galaxie due à la barre La barre n’est pas un élément isolé • Relation taille barre / taille disque (Duval et Monet 1985) • Relation taille barre / taille bulbe (Athanassoula et Martinet 1980) Effet mécanique de la barre sur le gaz ⇒ mouvement net vers le centre • Simulations de Friedli et Benz (1993) : de 0,2 à 7 M / ans • Observations, dont Regan et al. (1997) pour NGC 1365 :  1 M / ans • Actualité : que devient ce gaz?
  • 9. 9 Evolution (2) La rotation de la barre • La barre est en rotation rigide • La vitesse angulaire n’est pas constante Simulations numériques de Friedli et Benz (1993) montrent que cette vitesse diminue au cours du temps ⇒ Possibilité de déterminer un âge de la barre
  • 10. 10 Dissolution de la barre L’augmentation de la masse au centre engendre une fragilisation puis une dissolution de la barre. Hasan et Norman (1990) et Norman (1996) • Trou noir de 1% à 2% de la masse galactique totale • Masse centrale de 1% à 10% de la masse totale • Durée dépend de la vitesse d’accrétion (0,2 à 20 Ga) • Autres sources possibles : interaction, absorption de galaxies satellites
  • 11. 11 Un cycle? Une nouvelle barre peut-elle se former après la dissolution de l’ancienne? ⇒ Alimentation en gaz du disque ⇒ Interaction Evolution de la galaxie
  • 12. Cinématique des galaxies barrées à anneau circumnucléaire
  • 13. 13 Objectifs Base de données de modèles de galaxies barrées réelles : • Positions des résonances • Vitesse de rotation de la barre (âge) • Quantifier le flux de gaz vers le centre • Etudier les lieux de formation d’étoiles • etc. ⇒ Champs de vitesse gaz et étoiles ⇒ Potentiel gravitationnel
  • 14. 14 Le choix de l’échantillon Etude de l’orbite d’une étoile dans un potentiel barré : Certains rayons sont particuliers gaz se concentre sur l’ILR => étude de galaxies à anneau circumnucléaire Centre ILR CO OLR Rayon Corotation (CO) : étoiles tournent à la même vitesse que la barre Résonances de Lindblad (ILR, OLR): vitesses angulaires de la barre et des étoiles sont liées.
  • 15. 15 Echantillon et résultats Nom Type 33Å.mm-1 Hα, gaz 66Å.mm-1 Hβ, étoiles CaT (étoiles jeunes) T-W NGC 1343 SBb X X NGC 1819 SB0 X NGC 2903 SBbc X NGC 3351 SBb X NGC 4314 SBa X X X NGC 5430 SBb X X X NGC 5850 SBb X NGC 6654 SB0-a X NGC 7217 Sb X X NGC 7469 SBa X NGC 7570 SBb X X
  • 17. 17 Champ de vitesse du gaz Profils suivant le grand axe de la barre
  • 18. 18 Autres résultats NGC 5430 • Vitesse de rotation de la barre par la méthode de Tremaine et Weinberg (1984) : Ωb = 23 km.s-1 .kpc-1 • « 3ème bras » perturbe le champ de vitesse nord • Noyau double ? (Considère, non publié) • Courbe de rotation CO : accord avec Hα
  • 19. 19 Perspectives Nom Type 33Å.mm-1 Hα, gaz 66Å.mm-1 Hβ, étoiles CaT (étoiles jeunes) T-W NGC 1343 SBb X X NGC 1819 SB0 X NGC 2903 SBbc X NGC 3351 SBb X NGC 4314 SBa X X X NGC 5430 SBb X X X NGC 5850 SBb X NGC 6654 SB0-a X NGC 7217 Sb X X NGC 7469 SBa X NGC 7570 SBb X X Travail en cours : Compléter la base de données
  • 20. 20 La taille des disques de galaxies barrées et non barrées
  • 21. 21 Objectifs Présence d’une barre ⇒ modifie la morphologie ⇒ évolution Etudier l’influence de la barre sur le diamètre des galaxies
  • 22. 22 Echantillon principal Source : LEDA (Paturel et al. 1997) Critères de sélection : • - 3,5 < t < 8,5 => E/SO à Sd • st < 4 • inclinaison < 85° • MB< -19 • 1000 km.s-1 < V < 10000 km.s-1 15693 objets dont 4528 (29%) sont catalogués barrés
  • 23. 23 Echantillons secondaires 1. Sous échantillons tirés de l’échantillon principal avec différentes coupures : • Incl < 60° • st < 1 • slogd25 < 0,1 • D < 70 Mpc 2. Galaxies de UGC pour avoir une classification SA / SB et un diamètre plus homogènes : 6906 objets dont 1731 (25%) sont barrés
  • 24. 24 Le paramètre de taille logdc : logarithme du diamètre à l’isophote de 25ème magnitude en B corrigé de l’inclinaison et de l’absorption interne. Lien avec le rayon de « Cut off » observé par Pohlen et al. (2000) sur un ensemble de 31 galaxies.
  • 25. 25 Effets sur les diamètres 1. Effet de morphologie • Taille des disques (Roberts et Haynes 1984) • Propriétés des barres 2. Effet de distance • Biais de Malmquist
  • 26. 26 Correction de l’effet de distance Correction linéaire avec la distance : logdcc = logdc-0,001839*logdc
  • 27. 27 Résultats (1) Echantillon principal Sous échantillons SB = 3951 SA = 9402 SB = 3392 SA = 4229 SB = 2234 SA = 3180 SB = 2988 SA = 6102 SB = 4528 SA = 11165
  • 28. 28 Résultats (2) Couleur différence SB – SA Filtre bleu 0,016  0,004 Filtre rouge 0,011  0,004 Toutes les contraintes Résultats UGC SB = 1027 SA = 777
  • 29. 29 En résumé … Différence « toutes contraintes comprises » trouvée de l’ordre de 0,02 : les SB ont un diamètre 5% plus grand que les SA Explications : 1. Répartition de la luminosité différente? 2. Quantité de matière lumineuse différente?
  • 30. 30 D’autres indicateurs • Magnitude absolue en B • Magnitude absolue en I • Dispersion de vitesse au centre • Vitesse maximale de rotation du disque • Masse de HI • Luminosité dans l’infrarouge lointain Utilisation de paramètres disponibles dans LEDA
  • 31. 31 Liens avec la formation stellaire Hypothèse : écart de taille = écart de luminosité dû à un excès de formation stellaire Utilisation du code PEGASE : Sur une population vieille de 15 Ga, on ajoute une formation d’étoiles constante sur 100 Ma Pour correspondre à l’écart en luminosité, la population jeune correspond à 1/2000ème de la masse totale. Galaxie de 1011 M => 0,5 M / an
  • 32. 32 Conclusions • SB sont plus grandes que les SA • Pas de rapports nets avec la « masse » • Excès de formation stellaire induit par la barre Causalité? 1. La barre fait « grandir » le disque 2. Un grand disque favorise l ’apparition de la barre Après traitement des biais, les résultats se maintiennent pour les types Sa à Sc
  • 34. 34 Présentation • Caractériser plusieurs populations stellaires dans les bulbes • Origine et évolution des bulbes • Relation avec la présence d’une barre
  • 35. 35 L’échantillon 88 galaxies spirales sélectionnées à l’origine pour une étude cinématique et morphologique (Héraudeau et al. 1998, 1999) • MB entre –23 et –18 • V < à 4000 km.s-1 (galaxies proches) • Dispersion de vitesse centrale entre 50km.s-1 et 220km.s-1 • 36 SB sur les 88 objets (40%) Archivage des données dans HFA et traitements par des procédures d’Hypercat
  • 37. 37 Schéma d’extraction • indices bruts sur chaque spectre • combinaison des indices pour chaque objet • correction de dispersion de vitesse • correction d’ouverture • évaluation de la contamination par la lumière du disque • évaluation de la contamination par l’émission du gaz
  • 38. 38 Relations entre Indices et Vitesses Confirme Mg2 / σ0 Montre Mg2 / Vm Indique <Fe> / σ0 / Vm Prugniel et al. (2001)
  • 39. 39 Le plan Mg2 / <Fe> Modèles de Borges et al. (1996) : Liens en Mg2 et <Fe> pour une population d’étoiles de 12 Ga avec différents [Mg/Fe] [Mg/Fe] = 0 pour une création d’étoiles continue [Mg/Fe] > 0,4 pour une création rapide (collapse)
  • 40. 40 Modèle de bulbes Population P1 P2 [Fe/H] 0 à -1 égale à celui de la population primaire Age (en Ga) 16 entre 1 et 16 [Mg/Fe] 0,6 0 (solaire)
  • 42. 42 Les trois zones = Zone A = Plutôt P2 Métallicité faible Petits bulbes = Zone B = Plutôt P1 [Mg/Fe] élevé Gros bulbes = Zone C = combinaison
  • 43. 43 Positions des galaxies barrées A = 57% de SB B = 24% de SB
  • 44. 44 Conclusions • Relations entre les indices et la masse pour les bulbes • Bulbes de spirales composées de 2 types de populations stellaires • Mécanisme de création de P2 : la barre? • Les galaxies de B’ n’ont jamais été barrées?
  • 46. 46 1. Base de données cinématiques (galaxies à anneau) 2. Lien entre la taille du disque et la présence d’une barre 3. Lien entre la population stellaire du bulbe et la présence d’une barre La barre est un mécanisme d’évolution séculaire des galaxies