SlideShare une entreprise Scribd logo
Techniques de
pulvérisation
Phytofar 2012 - 2013
Objectif de la pulvérisation
Atteindre une (ou plusieurs) cible(s) avec un (ou
plusieurs) produit(s)
2
•Insecte
•Adventice
•Plante ou partie de
la plante cultivée
•Sol
Techniques de pulvérisation - aperç u
I. Importance de la taille des gouttelettes
• Obtenir une efficacité maximale
• Pré venir des effets indé sirables
I. Les buses de pulvé risation
• Fonction
• Types et proprié té s
III. Conseils pratiques
• Application sur le terrain/au champ
3
I. Importance de la taille des gouttelettes
Il n’existe pas UNE taille de goutte …
NMD = diamètre médian numérique
VMD = diamètre médian volumétrique
Les deux doivent être le plus proche possible l’un de l’autre pour une répartition homogène
4
I. Importance de la taille des gouttelettes
1.5mm
Taille des gouttes et degré
de couverture jouent un rô le
important dans l’efficacité !
1. Obtenir une efficacité maximale
5
I. Importance de la taille des gouttelettes
Type de produit Taille des
gouttes
souhaitée
µm Taille
moyenne des
gouttes (VMD)
Type de buse
Produits de
contact
Très fines à
fines
<200 Buses à fentes (jaune, bleu,
rouge)
Buses anti-dérive (bleu, rouge)
Systémique Moyennes à
grosses
200-450 Buses à fente (bleu, rouge)
Buses anti-dérive (bleu, rouge)
Systémique/Herbi-
cides de prairie
Grosses 300-450 Buses à fente (bleu, rouge, brun)
Buses anti-dérive (bleu, rouge)
Azote liquide Très grosses >450 Buses multi-filets (3, 5, 6, 7 ou
8)
1. Obtenir une efficacité maximale
6
I. Importance de la taille des gouttelettes
Les produits peuvent seulement avoir un effet à l’endroit oùils sont appliqués et sur les
organismes ciblés.
Effets indé sirables
- Dé rive
• Le déplacement non souhaité de produits de
protection des plantes en dehors de la parcelle
à la suite de déplacements d’air
- Emission
• Perte du liquide de pulvérisation vers
- le sol,
- l’air.
2. Pré venir des effets indé sirables
Gouttelettes trop petites
Gouttelettes trop petites
Gouttelettes trop grosses
7
I. Importance de la taille des gouttelettes
Choix de la taille des gouttes
Gouttelettes plus petites Grosses gouttes
COMPROMIS
Choix des buses de
pulvé risation
Efficacité maximale Effets secondaires minimum
8
Techniques de pulvérisation - aperç u
I. Importance de la taille des gouttelettes
• Obtenir une efficacité maximale
• Pré venir des effets indé sirables
I. Les buses de pulvé risation
• Fonction
• Types et proprié té s
III. Conseils pratiques
• Application sur le terrain/au champ
9
II. Buses de pulvérisation
1. Fonction
 Veiller à la répartition et au transport de la bouillie de pulvérisation à
l’endroit oùl’efficacité de la matière active est requise
 Les buses de pulvérisation sont très importantes pour:
• La quantité pulvérisée
• L’endroit oùle produit se dépose
• Le degré de couverture
Rechercher une efficacité optimale
&
Prévenir les effets indésirables
10
II. Buses de pulvérisation
2. Types et caracté ristiques
 Buses à turbulence
• Avec cô ne creux
• Avec cô ne plein
• Buse à grosses gouttes
 Buses à fente
• Classique
• Anti-dé rive
• A aspiration d’air
• A injection d’air
 Buses miroir
 Jets spé ciaux
• Multi-filets et Buse bout de rampe11
II. Buses de pulvérisation
Buses à turbulence
 Cô ne plein ou creux
• Pour les vergers (pulvérisation par rangée et à “la lance”)
• Limites du spectre de distribution mal-définies
• Moins bonne distribution transversale
• Nécessité de régler la rampe plus haute (70-90cm)
• Pression de pulvérisation plus importante (2.5-5bar) (10 en culture fruitière)
• Spectre très large de dimensions des gouttelettes avec beaucoup de petites gouttes
• Sensible à la dérive
Mauvais profil de
distribution latérale
Cône creux
Cône plein
12
II. Buses de pulvérisation
Buse à fente
 Buse à fente classique
• La plus utilisée pour les pulvérisations en champs (85%)
• Empreinte de pulvérisation éliptique
• Pression de pulvérisation de 2-4 bar
• Angle de 110° , parfois 80° ou 65°
• Spectre relativement large de dimensions des gouttelettes
La répartition des gouttes permet un recouvrement optimal
Forme du jet 65° Forme du jet 80° Forme du jet 110°
13
II. Buses de pulvérisation
Buse à fente
Buse à fente classique
- La répartition des gouttes permet un
recouvrement optimal
Forme du jet 110°
Distance entre les buses
de 50 cm
Hauteur de la rampe de 50-70 cm
100 % de
recouvremen
t
Un montage
minutieux est
nécessaire
=
baïonnette
14
II. Buses de pulvérisation
Buse à fente
 Buse à fente classique
 Buse à fente anti-dé rive
• Utilisée à basse pression (1 – 2.5 bar)
• Présence d’une pastille de calibrage
• Grosses gouttes
• Même qualité de répartition que la buse à fente classique
• Moins de dérive
Buse à fente
classique
Buse à fente
anti-dérive
Buse à fente
classique
Buse à fente
anti-dérive
15
II. Buses de pulvérisation
Buse à fente
 Buse à fente standard
 Buse à fente anti-dé rive
 Buse à fente à aspiration d’air
• Action suivant le principe “Venturi”
• L’air aspiré se mélange à la bouillie de pulvérisation
• Spectre de taille des gouttes très hétérogène dûà la formation de
gouttes remplies d’air
• Pression de travail élevée (3-8 bar) = vitesse très élevée des
gouttes
• Limitation importante de la dérive
Buse à fente
standard
Buse à fente anti-
dérive
Buse à fente à
aspiration d’air
16
liquide
air air
II. Buses de pulvérisation
Buse à fente
 Buse à fente standard
 Buse à fente anti-dé rive
 Buse à fente avec mé lange d’air
 Buse à fente à injection d’air
- Buse bifluide liquide/air
- Le liquide et l’air (sous pression) arrivent
en même temps dans la buse
- Au plus d’air, au plus fine sera la goutte
- Vitesse élevée des gouttes
- Coûteux
- Assistance d’air
• Formation de gouttes suivant le
principe normal
• Courant d’air transportant les
gouttes dans la végétation
• La direction du courant d’air et
l’orientation des buses peuvent
être modifiées
17
II. Buses de pulvérisation
Buse à miroir
 Formation d’un jet de pulvérisation par projection de la bouillie
contre une paroi
 Peu de petites gouttes, spectre très étroit de dimension des
gouttes
 Empreinte de pulvérisation en forme de rectangle long et
étroit dans lequel la répartition des goutellettes est uniforme et
bien délimitée
 Recouvrement difficile – plutô t réservée pour les
pulvérisations de rangées ou de bandes
18
II. Buses de pulvérisation
Buses spé ciales
 Buses à plusieurs filets
• Diffusion via 3, 5, … filets
• Uniquement pour la pulvérisation d’engrais
liquides
19
II. Buses de pulvérisation
Buses spéciales
Buses multi-filets
Buses bout de rampe
• Uniquement prévue pour l’extrémité de la rampe
• Débit plus élevé – recouvrement non nécessaire
• La dernière ligne est traitée
Buse à fente classique Buse bout de rampeBuse à fente à aspiration
d’air
20
II. Buses de pulvérisation
Buses de pulvé risation: Code-Iso
 1 couleur = 1 dé bit (l/min)
 Uniformité pour tous les fabricants
 Facilité d’emploi pour l’agriculteur
 Moins d’erreurs possibles
Litre / min L/Ha
3 bar 2 bar 3 bar / 6km 2 bar / 6 km
Orange 01 0.40 0.33 80 65
Vert 015 0.60 0.49 120 98
Jaune 02 0.80 0.65 160 131
Bleu 03 1.20 0.98 240 196
Rouge 04 1.60 1.31 320 261
Brun 05 2.00 1.63 400 327
Gris 06 2.40 1.96 480 392
Blanc 08 3.20 2.61 640 523
21
II. Buses de pulvérisation
Quantité par buse (code-iso)
23
II. Buses de pulvérisation
Décision
Buse de pulvé risation
Un des plus petits mais sans aucun doute un des plus
importants éléments de l’appareil de pulvérisation.
Evitons le maillon faible de la chaî ne !!!!
24
Techniques de pulvérisation - aperç u
I. Importance de la taille des gouttelettes
• Obtenir une efficacité maximale
• Pré venir des effets indé sirables
I. Les buses de pulvé risation
• Fonction
• Types et proprié té s
III. Conseils pratiques
• Application sur le terrain/au champ
25
III. Conseils pratiques
a. Température
b. Humidité relative
c. Vent
d. Volume par ha
e. Pression
f. Mode d’action
g. Vitesse d’avancement
h. Hauteur de la rampe
Données plus ou moins
déterminées en fonction des
circonstances du moment
A adapter selon les
circonstances
Techniques de pulvé.
Que faut-il prendre en compte sur le champ?
26
27
Température ambiante
 Tempé rature idé ale : entre 15 et 22° C
1. Par tempé rature trop é levé e  les petites gouttes s’é vaporent 
dé rive
2. Turbulence due à l’é chauffement du sol  dé rive
3. Influence de la sé cheresse + T° + vent  surtout valable pour
les herbicides (film de protection alté ré par le dé placement des
poussiè res)
4. Pour certains types de produits, l’efficacité et la sé lectivité sont
lié es à la tempé rature  il faut en tenir compte
28
Hygrométrie
 Hygromé trie doit être supé rieure à 60%, idé alement >80%
1. En é té : souvent le matin ou le soir
2. Eviter les vents du Nord ou d’Est
3. La cuticule doit être suffisamment permé able
Influence des conditions sè ches
4. En cas d’hygromé trie faible, l’é vaporation augmente ce qui
diminue la taille des gouttes qui deviennent plus sensibles à la
dé rive
III. Conseils pratiques
a. Température
b. Humidité relative
c. Vent
d. Volume par ha
e. Pression
f. Mode d’action
g. Vitesse d’avancement
h. Hauteur de la rampe
Données plus ou moins
déterminées en fonction des
circonstances du moment
A adapter selon les
circonstances
Que faut-il prendre en compte sur le champ?
31
III. Conseils pratiques
d. Volume ha
Idé alement entre 150 – 300 l/ha
A adapter en fonction : Culture – Humidité relative - Type de buse
d. Pression de travail
Idéalement entre 2-4 bar
A adapter : Type de produit – Vent
f. Vitesse d’avancement
Idé alement entre 6 et 10 km/h
A adapter : Type de machine – caracté ristiques du sol
f. Hauteur de la rampe
Idé alement 50 cm au-dessus de la culture
A adapter : Vent - Type de machine – caracté ristiques du sol
Choix des buses
32
33
Remarque : Pour certaines buses ou pour certains types de produits,
le volume d’eau, la pression et la tempé rature doivent être adapté s
Critè res
buse Anti-dérive
Volume Environ 200 L
Temp. 15-22° C
Pression 3-6 bar
Hygrométrie % > 60 %
Vent Jusqu’à 18 km/h (max 3 beauforts)
Conseils pratiques – Zones tampons
Zones tampons (eau de surface)
• Une zone tampon est une bande de terrain non traité e se trouvant à
proximité d’une surface d’eau (ruisseau, é tang, mare, fosse
contenant de l’eau,...).
• La largeur d’une zone tampon est la distance minimale sé parant la
derniè re ligne traité e du champ et la berge de la surface d’eau.
34
Conseils pratiques – Zones tampons
Zones tampons (eau de surface)
• En fonction d’une é valuation de risques, des zones tampons
supplé mentaires de 2,5,10,20 ou 30 m peuvent être exigé es:
• Type de culture (grandes cultures, vergers, houblon)
• Valeurs seuil (par ex. tox pour les org. aquatiques)
• Dé rive
• Vitesse de dé gradation
• Accumulation biologique
• Dans toutes les situations, on doit respecter une zone non-traité e de:
• 1 m pour les pulvé risations en champs (grandes cultures, cultures de
lé gumes, cultures de fraises,…)
• 3 m pour les pulvé risations en vergers
Voir étiquette
35
36
Annexe A: Classement des diffé rentes combinaisons
de pulvé risateurs et buses anti-dé rive
Document Phytoweb:
http://www.fytoweb.fgov.be/FR/doc/buses-FR.pdf
Exemple d’une page du document
37
1. Les zones tampons spé cifié es sur l’é tiquette peuvent être
ré duites
-> mesures de ré duction de la dé rive
40
Actions entreprises par Phytofar
Utilisation de jets anti-dérive en arboriculture
41
Jets classiques Jets anti-dérive
Conclusions générales de l’étude
42
1. Les jets anti-dé rive sont solides et ne pré sentent pas de risques
plus importants de casse.
2. Durant la saison, on n’a pas observé de bouchage de jets.
3. L’efficacité biologique n’est pas influencé e par le choix des jets
ni de la machine. La lutte contre la tavelure et l’oidium a é té
excellente.
4. Le choix des jets ne montre pas de diffé rence significative dans
les niveaux de ré sidus de Captan.
5. Des diffé rences significatives de ré partition dans le haut de la
vé gé tation peuvent apparaî tre. Importance d’ajuster le
pulvé risateur
Conclusion:
Atteindre la cible pour assurer l’efficacité maximale
et
é viter les effets indé sirables
43
MERCI POUR
VOTRE
ATTENTION!
Phytofar 2012-2013
Sources photos: TOPPS, Phytofar,, pcfruit, Comité Ré gional
Phyto

Contenu connexe

En vedette

Amp st louis pag version finale jan11
Amp st louis pag version finale jan11Amp st louis pag version finale jan11
Amp st louis pag version finale jan11kanedimat1980
 
Le futur des interfaces sur smartphone
Le futur des interfaces sur smartphoneLe futur des interfaces sur smartphone
Le futur des interfaces sur smartphonedrcube
 
Vie de Sainte Ritata de Cascia, la Sainte des cas désespérés et impossibles
Vie de Sainte Ritata de Cascia, la Sainte des cas désespérés et impossiblesVie de Sainte Ritata de Cascia, la Sainte des cas désespérés et impossibles
Vie de Sainte Ritata de Cascia, la Sainte des cas désespérés et impossiblesSherler Kriztoff
 
L'enquête des quatre
L'enquête des quatreL'enquête des quatre
L'enquête des quatre0441492h
 
War Ram - Juin 2014
War Ram - Juin 2014War Ram - Juin 2014
War Ram - Juin 2014WarRam
 
Thanksgiving Dinners by 3L
Thanksgiving Dinners by 3LThanksgiving Dinners by 3L
Thanksgiving Dinners by 3LAmanda Ingalls
 
Discours Manuéla MONDESIR- Rentrée du Balisier du 22 Sept. 12
Discours Manuéla MONDESIR- Rentrée du Balisier du 22 Sept. 12Discours Manuéla MONDESIR- Rentrée du Balisier du 22 Sept. 12
Discours Manuéla MONDESIR- Rentrée du Balisier du 22 Sept. 12Jo Anis
 
Leprogressiste2226
Leprogressiste2226Leprogressiste2226
Leprogressiste2226Jo Anis
 
Ansam asam le_journal_du_balisier_de_saint_joseph[1]
Ansam asam le_journal_du_balisier_de_saint_joseph[1]Ansam asam le_journal_du_balisier_de_saint_joseph[1]
Ansam asam le_journal_du_balisier_de_saint_joseph[1]Jo Anis
 

En vedette (20)

obsolescence programée
obsolescence programéeobsolescence programée
obsolescence programée
 
Amp st louis pag version finale jan11
Amp st louis pag version finale jan11Amp st louis pag version finale jan11
Amp st louis pag version finale jan11
 
Le futur des interfaces sur smartphone
Le futur des interfaces sur smartphoneLe futur des interfaces sur smartphone
Le futur des interfaces sur smartphone
 
Vie de Sainte Ritata de Cascia, la Sainte des cas désespérés et impossibles
Vie de Sainte Ritata de Cascia, la Sainte des cas désespérés et impossiblesVie de Sainte Ritata de Cascia, la Sainte des cas désespérés et impossibles
Vie de Sainte Ritata de Cascia, la Sainte des cas désespérés et impossibles
 
L'enquête des quatre
L'enquête des quatreL'enquête des quatre
L'enquête des quatre
 
War Ram - Juin 2014
War Ram - Juin 2014War Ram - Juin 2014
War Ram - Juin 2014
 
EL COLLLELLL
EL COLLLELLLEL COLLLELLL
EL COLLLELLL
 
Memoi re
Memoi reMemoi re
Memoi re
 
Don du sang
Don du sangDon du sang
Don du sang
 
Thanksgiving Dinners by 3L
Thanksgiving Dinners by 3LThanksgiving Dinners by 3L
Thanksgiving Dinners by 3L
 
Compu training
Compu trainingCompu training
Compu training
 
Evaluation part 4
Evaluation part 4Evaluation part 4
Evaluation part 4
 
PR #35
PR #35PR #35
PR #35
 
FRANÇAIS
FRANÇAISFRANÇAIS
FRANÇAIS
 
Discours Manuéla MONDESIR- Rentrée du Balisier du 22 Sept. 12
Discours Manuéla MONDESIR- Rentrée du Balisier du 22 Sept. 12Discours Manuéla MONDESIR- Rentrée du Balisier du 22 Sept. 12
Discours Manuéla MONDESIR- Rentrée du Balisier du 22 Sept. 12
 
Leprogressiste2226
Leprogressiste2226Leprogressiste2226
Leprogressiste2226
 
Ansam asam le_journal_du_balisier_de_saint_joseph[1]
Ansam asam le_journal_du_balisier_de_saint_joseph[1]Ansam asam le_journal_du_balisier_de_saint_joseph[1]
Ansam asam le_journal_du_balisier_de_saint_joseph[1]
 
Débuter avec Twitter (2012)
Débuter avec Twitter (2012)Débuter avec Twitter (2012)
Débuter avec Twitter (2012)
 
management_SI
management_SImanagement_SI
management_SI
 
Lea roback fini!
Lea roback fini!Lea roback fini!
Lea roback fini!
 

Plus de Phytofar mobile

Présentation phytofar local phyto 12092012
Présentation phytofar local phyto 12092012Présentation phytofar local phyto 12092012
Présentation phytofar local phyto 12092012Phytofar mobile
 
Presentation phytofar nouvelles législations 12092012 compressed
Presentation phytofar nouvelles législations 12092012 compressedPresentation phytofar nouvelles législations 12092012 compressed
Presentation phytofar nouvelles législations 12092012 compressedPhytofar mobile
 
Presentatie phytofar nieuwe wetgeving 12092012
Presentatie phytofar nieuwe wetgeving 12092012Presentatie phytofar nieuwe wetgeving 12092012
Presentatie phytofar nieuwe wetgeving 12092012Phytofar mobile
 
Presentation pertes ponctuelles 12.09.2012
Presentation pertes ponctuelles  12.09.2012Presentation pertes ponctuelles  12.09.2012
Presentation pertes ponctuelles 12.09.2012Phytofar mobile
 
Presentatie phytofar puntvervuiling 12092012
Presentatie phytofar puntvervuiling 12092012Presentatie phytofar puntvervuiling 12092012
Presentatie phytofar puntvervuiling 12092012Phytofar mobile
 
Presentatie phytofar spuittechniek 12092012
Presentatie phytofar spuittechniek 12092012Presentatie phytofar spuittechniek 12092012
Presentatie phytofar spuittechniek 12092012Phytofar mobile
 
Présentation phytofar protection de l'utilisateur 12092012
Présentation phytofar protection de l'utilisateur 12092012Présentation phytofar protection de l'utilisateur 12092012
Présentation phytofar protection de l'utilisateur 12092012Phytofar mobile
 
Presentatie phytofar bescherming van de gebruiker 12092012
Presentatie phytofar bescherming van de gebruiker 12092012Presentatie phytofar bescherming van de gebruiker 12092012
Presentatie phytofar bescherming van de gebruiker 12092012Phytofar mobile
 

Plus de Phytofar mobile (8)

Présentation phytofar local phyto 12092012
Présentation phytofar local phyto 12092012Présentation phytofar local phyto 12092012
Présentation phytofar local phyto 12092012
 
Presentation phytofar nouvelles législations 12092012 compressed
Presentation phytofar nouvelles législations 12092012 compressedPresentation phytofar nouvelles législations 12092012 compressed
Presentation phytofar nouvelles législations 12092012 compressed
 
Presentatie phytofar nieuwe wetgeving 12092012
Presentatie phytofar nieuwe wetgeving 12092012Presentatie phytofar nieuwe wetgeving 12092012
Presentatie phytofar nieuwe wetgeving 12092012
 
Presentation pertes ponctuelles 12.09.2012
Presentation pertes ponctuelles  12.09.2012Presentation pertes ponctuelles  12.09.2012
Presentation pertes ponctuelles 12.09.2012
 
Presentatie phytofar puntvervuiling 12092012
Presentatie phytofar puntvervuiling 12092012Presentatie phytofar puntvervuiling 12092012
Presentatie phytofar puntvervuiling 12092012
 
Presentatie phytofar spuittechniek 12092012
Presentatie phytofar spuittechniek 12092012Presentatie phytofar spuittechniek 12092012
Presentatie phytofar spuittechniek 12092012
 
Présentation phytofar protection de l'utilisateur 12092012
Présentation phytofar protection de l'utilisateur 12092012Présentation phytofar protection de l'utilisateur 12092012
Présentation phytofar protection de l'utilisateur 12092012
 
Presentatie phytofar bescherming van de gebruiker 12092012
Presentatie phytofar bescherming van de gebruiker 12092012Presentatie phytofar bescherming van de gebruiker 12092012
Presentatie phytofar bescherming van de gebruiker 12092012
 

Dernier

Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesHamdConseil
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesSOLIANAEvelyne
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...zidani2
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptxMARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptxMartin M Flynn
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?sashaflor182
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsTechnologia Formation
 
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgérieSeifTech
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Technologia Formation
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"tachakourtzineb
 

Dernier (12)

Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptxMARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 

Presentation phytofar techniques de pulvérisation 12092012

  • 2. Objectif de la pulvérisation Atteindre une (ou plusieurs) cible(s) avec un (ou plusieurs) produit(s) 2 •Insecte •Adventice •Plante ou partie de la plante cultivée •Sol
  • 3. Techniques de pulvérisation - aperç u I. Importance de la taille des gouttelettes • Obtenir une efficacité maximale • Pré venir des effets indé sirables I. Les buses de pulvé risation • Fonction • Types et proprié té s III. Conseils pratiques • Application sur le terrain/au champ 3
  • 4. I. Importance de la taille des gouttelettes Il n’existe pas UNE taille de goutte … NMD = diamètre médian numérique VMD = diamètre médian volumétrique Les deux doivent être le plus proche possible l’un de l’autre pour une répartition homogène 4
  • 5. I. Importance de la taille des gouttelettes 1.5mm Taille des gouttes et degré de couverture jouent un rô le important dans l’efficacité ! 1. Obtenir une efficacité maximale 5
  • 6. I. Importance de la taille des gouttelettes Type de produit Taille des gouttes souhaitée µm Taille moyenne des gouttes (VMD) Type de buse Produits de contact Très fines à fines <200 Buses à fentes (jaune, bleu, rouge) Buses anti-dérive (bleu, rouge) Systémique Moyennes à grosses 200-450 Buses à fente (bleu, rouge) Buses anti-dérive (bleu, rouge) Systémique/Herbi- cides de prairie Grosses 300-450 Buses à fente (bleu, rouge, brun) Buses anti-dérive (bleu, rouge) Azote liquide Très grosses >450 Buses multi-filets (3, 5, 6, 7 ou 8) 1. Obtenir une efficacité maximale 6
  • 7. I. Importance de la taille des gouttelettes Les produits peuvent seulement avoir un effet à l’endroit oùils sont appliqués et sur les organismes ciblés. Effets indé sirables - Dé rive • Le déplacement non souhaité de produits de protection des plantes en dehors de la parcelle à la suite de déplacements d’air - Emission • Perte du liquide de pulvérisation vers - le sol, - l’air. 2. Pré venir des effets indé sirables Gouttelettes trop petites Gouttelettes trop petites Gouttelettes trop grosses 7
  • 8. I. Importance de la taille des gouttelettes Choix de la taille des gouttes Gouttelettes plus petites Grosses gouttes COMPROMIS Choix des buses de pulvé risation Efficacité maximale Effets secondaires minimum 8
  • 9. Techniques de pulvérisation - aperç u I. Importance de la taille des gouttelettes • Obtenir une efficacité maximale • Pré venir des effets indé sirables I. Les buses de pulvé risation • Fonction • Types et proprié té s III. Conseils pratiques • Application sur le terrain/au champ 9
  • 10. II. Buses de pulvérisation 1. Fonction  Veiller à la répartition et au transport de la bouillie de pulvérisation à l’endroit oùl’efficacité de la matière active est requise  Les buses de pulvérisation sont très importantes pour: • La quantité pulvérisée • L’endroit oùle produit se dépose • Le degré de couverture Rechercher une efficacité optimale & Prévenir les effets indésirables 10
  • 11. II. Buses de pulvérisation 2. Types et caracté ristiques  Buses à turbulence • Avec cô ne creux • Avec cô ne plein • Buse à grosses gouttes  Buses à fente • Classique • Anti-dé rive • A aspiration d’air • A injection d’air  Buses miroir  Jets spé ciaux • Multi-filets et Buse bout de rampe11
  • 12. II. Buses de pulvérisation Buses à turbulence  Cô ne plein ou creux • Pour les vergers (pulvérisation par rangée et à “la lance”) • Limites du spectre de distribution mal-définies • Moins bonne distribution transversale • Nécessité de régler la rampe plus haute (70-90cm) • Pression de pulvérisation plus importante (2.5-5bar) (10 en culture fruitière) • Spectre très large de dimensions des gouttelettes avec beaucoup de petites gouttes • Sensible à la dérive Mauvais profil de distribution latérale Cône creux Cône plein 12
  • 13. II. Buses de pulvérisation Buse à fente  Buse à fente classique • La plus utilisée pour les pulvérisations en champs (85%) • Empreinte de pulvérisation éliptique • Pression de pulvérisation de 2-4 bar • Angle de 110° , parfois 80° ou 65° • Spectre relativement large de dimensions des gouttelettes La répartition des gouttes permet un recouvrement optimal Forme du jet 65° Forme du jet 80° Forme du jet 110° 13
  • 14. II. Buses de pulvérisation Buse à fente Buse à fente classique - La répartition des gouttes permet un recouvrement optimal Forme du jet 110° Distance entre les buses de 50 cm Hauteur de la rampe de 50-70 cm 100 % de recouvremen t Un montage minutieux est nécessaire = baïonnette 14
  • 15. II. Buses de pulvérisation Buse à fente  Buse à fente classique  Buse à fente anti-dé rive • Utilisée à basse pression (1 – 2.5 bar) • Présence d’une pastille de calibrage • Grosses gouttes • Même qualité de répartition que la buse à fente classique • Moins de dérive Buse à fente classique Buse à fente anti-dérive Buse à fente classique Buse à fente anti-dérive 15
  • 16. II. Buses de pulvérisation Buse à fente  Buse à fente standard  Buse à fente anti-dé rive  Buse à fente à aspiration d’air • Action suivant le principe “Venturi” • L’air aspiré se mélange à la bouillie de pulvérisation • Spectre de taille des gouttes très hétérogène dûà la formation de gouttes remplies d’air • Pression de travail élevée (3-8 bar) = vitesse très élevée des gouttes • Limitation importante de la dérive Buse à fente standard Buse à fente anti- dérive Buse à fente à aspiration d’air 16 liquide air air
  • 17. II. Buses de pulvérisation Buse à fente  Buse à fente standard  Buse à fente anti-dé rive  Buse à fente avec mé lange d’air  Buse à fente à injection d’air - Buse bifluide liquide/air - Le liquide et l’air (sous pression) arrivent en même temps dans la buse - Au plus d’air, au plus fine sera la goutte - Vitesse élevée des gouttes - Coûteux - Assistance d’air • Formation de gouttes suivant le principe normal • Courant d’air transportant les gouttes dans la végétation • La direction du courant d’air et l’orientation des buses peuvent être modifiées 17
  • 18. II. Buses de pulvérisation Buse à miroir  Formation d’un jet de pulvérisation par projection de la bouillie contre une paroi  Peu de petites gouttes, spectre très étroit de dimension des gouttes  Empreinte de pulvérisation en forme de rectangle long et étroit dans lequel la répartition des goutellettes est uniforme et bien délimitée  Recouvrement difficile – plutô t réservée pour les pulvérisations de rangées ou de bandes 18
  • 19. II. Buses de pulvérisation Buses spé ciales  Buses à plusieurs filets • Diffusion via 3, 5, … filets • Uniquement pour la pulvérisation d’engrais liquides 19
  • 20. II. Buses de pulvérisation Buses spéciales Buses multi-filets Buses bout de rampe • Uniquement prévue pour l’extrémité de la rampe • Débit plus élevé – recouvrement non nécessaire • La dernière ligne est traitée Buse à fente classique Buse bout de rampeBuse à fente à aspiration d’air 20
  • 21. II. Buses de pulvérisation Buses de pulvé risation: Code-Iso  1 couleur = 1 dé bit (l/min)  Uniformité pour tous les fabricants  Facilité d’emploi pour l’agriculteur  Moins d’erreurs possibles Litre / min L/Ha 3 bar 2 bar 3 bar / 6km 2 bar / 6 km Orange 01 0.40 0.33 80 65 Vert 015 0.60 0.49 120 98 Jaune 02 0.80 0.65 160 131 Bleu 03 1.20 0.98 240 196 Rouge 04 1.60 1.31 320 261 Brun 05 2.00 1.63 400 327 Gris 06 2.40 1.96 480 392 Blanc 08 3.20 2.61 640 523 21
  • 22. II. Buses de pulvérisation Quantité par buse (code-iso) 23
  • 23. II. Buses de pulvérisation Décision Buse de pulvé risation Un des plus petits mais sans aucun doute un des plus importants éléments de l’appareil de pulvérisation. Evitons le maillon faible de la chaî ne !!!! 24
  • 24. Techniques de pulvérisation - aperç u I. Importance de la taille des gouttelettes • Obtenir une efficacité maximale • Pré venir des effets indé sirables I. Les buses de pulvé risation • Fonction • Types et proprié té s III. Conseils pratiques • Application sur le terrain/au champ 25
  • 25. III. Conseils pratiques a. Température b. Humidité relative c. Vent d. Volume par ha e. Pression f. Mode d’action g. Vitesse d’avancement h. Hauteur de la rampe Données plus ou moins déterminées en fonction des circonstances du moment A adapter selon les circonstances Techniques de pulvé. Que faut-il prendre en compte sur le champ? 26
  • 26. 27 Température ambiante  Tempé rature idé ale : entre 15 et 22° C 1. Par tempé rature trop é levé e  les petites gouttes s’é vaporent  dé rive 2. Turbulence due à l’é chauffement du sol  dé rive 3. Influence de la sé cheresse + T° + vent  surtout valable pour les herbicides (film de protection alté ré par le dé placement des poussiè res) 4. Pour certains types de produits, l’efficacité et la sé lectivité sont lié es à la tempé rature  il faut en tenir compte
  • 27. 28 Hygrométrie  Hygromé trie doit être supé rieure à 60%, idé alement >80% 1. En é té : souvent le matin ou le soir 2. Eviter les vents du Nord ou d’Est 3. La cuticule doit être suffisamment permé able Influence des conditions sè ches 4. En cas d’hygromé trie faible, l’é vaporation augmente ce qui diminue la taille des gouttes qui deviennent plus sensibles à la dé rive
  • 28. III. Conseils pratiques a. Température b. Humidité relative c. Vent d. Volume par ha e. Pression f. Mode d’action g. Vitesse d’avancement h. Hauteur de la rampe Données plus ou moins déterminées en fonction des circonstances du moment A adapter selon les circonstances Que faut-il prendre en compte sur le champ? 31
  • 29. III. Conseils pratiques d. Volume ha Idé alement entre 150 – 300 l/ha A adapter en fonction : Culture – Humidité relative - Type de buse d. Pression de travail Idéalement entre 2-4 bar A adapter : Type de produit – Vent f. Vitesse d’avancement Idé alement entre 6 et 10 km/h A adapter : Type de machine – caracté ristiques du sol f. Hauteur de la rampe Idé alement 50 cm au-dessus de la culture A adapter : Vent - Type de machine – caracté ristiques du sol Choix des buses 32
  • 30. 33 Remarque : Pour certaines buses ou pour certains types de produits, le volume d’eau, la pression et la tempé rature doivent être adapté s Critè res buse Anti-dérive Volume Environ 200 L Temp. 15-22° C Pression 3-6 bar Hygrométrie % > 60 % Vent Jusqu’à 18 km/h (max 3 beauforts)
  • 31. Conseils pratiques – Zones tampons Zones tampons (eau de surface) • Une zone tampon est une bande de terrain non traité e se trouvant à proximité d’une surface d’eau (ruisseau, é tang, mare, fosse contenant de l’eau,...). • La largeur d’une zone tampon est la distance minimale sé parant la derniè re ligne traité e du champ et la berge de la surface d’eau. 34
  • 32. Conseils pratiques – Zones tampons Zones tampons (eau de surface) • En fonction d’une é valuation de risques, des zones tampons supplé mentaires de 2,5,10,20 ou 30 m peuvent être exigé es: • Type de culture (grandes cultures, vergers, houblon) • Valeurs seuil (par ex. tox pour les org. aquatiques) • Dé rive • Vitesse de dé gradation • Accumulation biologique • Dans toutes les situations, on doit respecter une zone non-traité e de: • 1 m pour les pulvé risations en champs (grandes cultures, cultures de lé gumes, cultures de fraises,…) • 3 m pour les pulvé risations en vergers Voir étiquette 35
  • 33. 36 Annexe A: Classement des diffé rentes combinaisons de pulvé risateurs et buses anti-dé rive Document Phytoweb: http://www.fytoweb.fgov.be/FR/doc/buses-FR.pdf Exemple d’une page du document
  • 34. 37 1. Les zones tampons spé cifié es sur l’é tiquette peuvent être ré duites -> mesures de ré duction de la dé rive
  • 36. Utilisation de jets anti-dérive en arboriculture 41 Jets classiques Jets anti-dérive
  • 37. Conclusions générales de l’étude 42 1. Les jets anti-dé rive sont solides et ne pré sentent pas de risques plus importants de casse. 2. Durant la saison, on n’a pas observé de bouchage de jets. 3. L’efficacité biologique n’est pas influencé e par le choix des jets ni de la machine. La lutte contre la tavelure et l’oidium a é té excellente. 4. Le choix des jets ne montre pas de diffé rence significative dans les niveaux de ré sidus de Captan. 5. Des diffé rences significatives de ré partition dans le haut de la vé gé tation peuvent apparaî tre. Importance d’ajuster le pulvé risateur
  • 38. Conclusion: Atteindre la cible pour assurer l’efficacité maximale et é viter les effets indé sirables 43
  • 39. MERCI POUR VOTRE ATTENTION! Phytofar 2012-2013 Sources photos: TOPPS, Phytofar,, pcfruit, Comité Ré gional Phyto