SlideShare une entreprise Scribd logo
0
TP N°1
Audit et Efficacité Energétique
Rapport D’audit pour l’étude de cas
« Master Industry »
GE : Systèmes Electriques et Energies Renouvelables
Réalisé par :
OUGUNIR Najoua EL MERRAKECHI ALI
AOUZAL Ghizlane ROCHD Abdelilah
NAIT KHACHAT Kamal
Prof : M. EL KHAILI
1
III. Rapport de l’audit
1. Analyse des consommations
a. Validation des résultats
Avant d’entamer l’analyse des résultats issus de l’inventaire des différents postes de
consommation au sein de l’usine, une étape de validation parait être indispensable afin de dévoiler
les éventuelles erreurs de calcul. Pour ce faire, on propose de vérifier les résultats en refaisant les
calculs.
La première erreur trouvée est liée au calcul de la consommation journalière des
compresseurs de l’atelier 2. En effet, il s’avère que le responsable du recensement a oublié de
multiplier la puissance des compresseurs par la durée journalière du fonctionnement.
En multipliant la puissance des compresseurs (128 W) par leur durée de fonctionnement
journalière (20h/jour), on trouve :
𝐸𝑐𝑜𝑚𝑝𝑟𝑒𝑠𝑠𝑒𝑢𝑟𝑠(𝐴2) = 128 × 20 = 2560 𝐾𝑊ℎ
La deuxième erreur a été détectée au niveau du calcul de la consommation des
« Transporteurs » et « Autres Moteurs ».
2
En effet, d’après la fiche identité de ces deux équipements, on trouve que leurs puissances
sont respectivement 20 KW et 30 KW. En multipliant ces deux valeurs par la durée de
fonctionnement donnée (16h/jour), on trouve plutôt 320 KWh pour les « Transporteurs » et 480
KWh pour les « Autres Moteurs ».
La troisième erreur a été remarquée au niveau de la puissance des lampes TL du
Département Commercial. En effet, le nombre des lampes dans ce département est 25, et non pas
30 !
La quatrième erreur découle automatiquement de la troisième : la consommation totale de
ces 25 lampes, fonctionnant 24h/24, vaut donc 84 KWh au lieu de 100,8 KWh.
3
Le tableau ci-dessous est le bilan des mesures effectués au sein de l’atelier 1.
Equipement
Puissance
(Kw)
Cos(phi) Rendement
Puissance
absorbée
(KVA)
Courant
(A)
S1 calculée
Atelier 1
tours 5,5 0,86 0,83 6,62 11,6 6,395348837
fraiseuses 8 0,85 0,9 8,88 15,8 9,411764706
perceuses 5,5 0,84 0,89 6,17 11,1 6,547619048
appareils de
levage
15 0,85 0,87 17,24 30,8 17,64705882
postes de
soudure
75 0,87 0,8 93,75 163,7 86,20689655
ventilateurs 18 0,85 0,9 20 35,7 21,17647059
compresseurs 132 0,84 0,91 145,05 262,3 157,1428571
presse 75 0,85 0,85 88,23 157,7 88,23529412
fours 37 0,85 0,8 47,5 84,9 43,52941176
Pour vérifier la validité des mesures nous avons procéder au calcul de la puissance apparente
de chaque équipement en utilisant la puissance active et le cos(phi) mesurés. En utilisant la formule
suivante :
𝑆 =
𝑃
cos(𝜑)
4
En appliquant la formule précédente nous avons obtenu les résultats qui figurent dans la
dernière colonne. En aucun cas la puissance calculée est égale à la puissance mesurée.
Nous avons alors supposé que cette puissance calculée est la puissance apparente du fondamental et
la puissance mesurée est la puissance apparente S. Dans tous les cas la première ne doit jamais
dépasser la deuxième, or que ce n’est pas le cas pour certain équipement.
Pour remédier à ces erreurs de mesures, nous avons gardé la puissance calculée comme puissance
apparente globale S.
Ensuite, pour calculer la puissance déformante nous avons exploité la formule suivante :
𝐷 = √𝑆2 − 𝑆1
2
Equipement
Puissance
apparente S
(KVA)
Puissance apparente
S1
(KVA)
Puissance
Déformante
(KVAD)
THD
(%)
Atelier 1
tours 6,62 6,395348837 1,71 26,73
fraiseuses 9,411764706 9,411764706 0,00 0
perceuses 6,547619048 6,547619048 0,00 0
appareils de levage 17,64705882 17,64705882 0,00 0
postes de soudure 93,75 86,20689655
36,84 42,73
ventilateurs 21,17647059 21,17647059 0,00 0
compresseurs 157,1428571 157,1428571 0,00 0
presse 88,23529412 88,23529412 0,00 0
fours 47,5 43,52941176 19,01 43,67
5
Sachant que la puissance déformante est liée aux harmoniques, alors les éléments qui
génèrent des harmoniques sont les équipements dont la puissance déformante n’est pas nulle. Les
équipements qui génèrent le plus d’harmoniques sont les postes de soudure avec un THD qui voisine
les 43%, par contre la presse, les compresseurs, les ventilateurs, les perceuse et fraiseuses ne génère
aucun harmonique avec un THD nul.
Pour le cas de l’atelier 2 nous avons également constaté le même problème de puissance
relevé dans le premier atelier. Nous avons alors procédé à la même démarche.
Equipement Puissance (Kw)
S1
(kVA)
S
(kVA)
D
(KVA)
THD
(%)
Atelier 2
tours 3,4 3,95 4,1 1,09 31,95
fraiseuses 4 4,71 4,71 0,00 0,00
perceuses 5 5,95 5,95 0,00 0,00
appareils de
levage
12 14,12 14,12 0,00 0,00
postes de
soudure
60 68,97 75 29,47 49,12
ventilateurs 15 17,65 17,65 0,00 0,00
compresseurs 128 152,38 152,38 0,00 0,00
presse 70 82,35 82,35 0,00 0,00
fours 30 35,29 37,5 12,67 42,24
Pour le cas de l’atelier 3 nous avons constaté le même problème de puissance relevé dans le
premier atelier. Nous avons alors procédé à la même démarche.
Equipement Puissance (Kw)
S1
(kVA)
S
(kVA)
D
(KVA)
THD
(%)
Atelier 3
tours 2,1 2,44 2,53 0,66 31,52
fraiseuses 5 5,88 5,88 0,00 0,00
perceuses 2,9 3,45 3,45 0,00 0,00
appareils de
levage
10
11,76
11,77
0,35 3,53
6
postes de
soudure
45
51,72
56,25
22,11 49,12
ventilateurs 4 4,71 4,71 0,20 4,92
compresseurs 90 107,14 107,14 0,00 0,00
presse 55 64,71 64,70 0,00 0,00
fours 15 17,65 18,75 6,34 42,24
b. Présentation des résultats
D’après un bilan global, il s’avère respectivement que :
 Le pôle le plus énergivore est celui « Ateliers » avec un pourcentage de 94,2% de la
consommation globale ;
 Le pôle « Autres moteurs » vient ensuite avec un pourcentage de 0.2437 % ;
 Le pôle « Eclairage » occupe un pourcentage de 0,1746 % ;
 Le pôle « Transporteurs » vient finalement avec un pourcentage de 0,5808.
Si on décortique le pôle le plus énergivore, à savoir, celui des ateliers, on trouve que l’atelier
1 consomme plus d’énergie avec un pourcentage de 40 %. Ensuite, l’atelier 2 avec un pourcentage
de 35 %, et en dernier l’atelier 3 avec un pourcentage de 25%.
320 KWh
18548 KWh
480 KWh 343.8 KWh
Répartition de la consommation journalière totale
Transporteurs
Ateliers
Autres moteurs
Eclairage
7
Données liées aux ateliers
Maintenant, et pour pouvoir comparer les consommations de chaque équipement des ateliers
en question, nous proposons de les présenter sur un même graphique.
40%
35%
25%
Répartition de la consommation
journalière par Atelier
Atelier 1
Atelier 2
Atelier 3
0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000
Tours
Fraiseuses
Perceuses
Appareils de levage
Postes de soudure
Ventilateurs
Compresseurs
Presse
Fours
Répartition de la consommation journalière Equipement/Atelier
(KWh)
Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3
8
D’après ce graphique, on remarque que les compresseurs sont les équipements les plus
énergivores, alors que les tours sont les équipements qui consomment peu d’énergie. Par ailleurs, il
s’avère que la consommation relative aux équipements de l’atelier 1 est la plus forte.
Données liées à l’éclairage
D’après le graphe ci-dessous, l’administration est l’endroit qui consomme plus de l’énergie
suivie du département commerciale, par contre on consomme moins d’énergie dans le parking.
43.2
43.2
4…
100.8
84
6
8.4 12 3
Répartition des consommations liées à l'éclairage en (KWh)
Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3
Administration Département commercial Accueil et espace vert
Douches et vestiaires pour employés Magasins de stockage et distribution Parking
9
Energie réactive (kVARh)
Atelier 1
Atelier 2
Atelier 3
c. Diagnostic et interprétation des résultats
Problème 1 : THD
Le calcul de THD dans les différents ateliers a montré que la puissance déformante y
associée est importante pour certains équipements. La présence des harmoniques dans le courant est
une source d’échauffement d’équipements et de gaspillage de l’énergie. Toutefois, nous avons
trouvé un problème dans le calcul pour évaluer le THD. En tant qu’auditeurs, on allait contacté le
responsable de l’inventaire pour vérifier ce point mais nous ne disposons pas de son contact !
Problème 2 : Energie réactive
On remarque que la consommation de l’énergie réactive est très importante au niveau de l’atelier 1 :
Puissance réactive (KVAR) Energie réactive (kVARh)
Atelier 1 229.38 4587.6
Atelier 2 203.04 4061.4
Atelier 3 141.86 2837.2
Les principaux consommateurs de l’énergie réactive sont :
 Les postes de soudures ;
 Les compresseurs ;
 Les presses ;
 Les fours.
10
Problème 3 : Eclairage
La consommation élevée due à l’éclairage est due essentiellement à deux facteurs, à savoir,
l’utilisation des lampes non économes et la permanence de l’utilisation.
2. Préconisations
a. Action N°1 : Filtres Passifs
Pour palier au problème des harmoniques, nous proposons l’utilisation d’un filtre passif pour
réduire le THD en courant.
La mise en place de telle solution contribuera de maximiser l’exploitation de la puissance
apparente en diminuant considérablement la puissance déformante, ce qui permettra de réaliser des
économies sur les factures d’électricité.
b. Action N°2 : Compensateurs Statiques
En vue de remédier au problème de l’énergie réactive, et améliorer le facteur de puissance,
nous proposons de mettre en place un compensateur statique. Pour ce faire, on utilise des
condensateurs, en général installés en batterie.
11
Dans notre cas, l’installation est étendue et comporte des ateliers avec des régimes de charge
différents, alors on doit opter pour une compensation locale au niveau de l’atelier 1, la batterie est
implantée au niveau du groupe d’installations à compenser. C’est donc la solution préconisée.
c. Action N°3 : Lampes Economes
Il s’est avéré que l’éclairage est exploité d’une manière non rationnelle. En faisant une
comparaison avec les standards : la norme européenne NF EN 12 464 Éclairage intérieur des lieux
de travail prescrit un niveau d’éclairement à maintenir. La norme susnommée exige un niveau
d’éclairage bien particulier selon l’emplacement.
A partir du niveau d’éclairage imposé, de la superficie de l’emplacement et du flux lumineux
délivré par chaque lampe on peut déduire le nombre de lampe dont on aura besoin.
Le choix des lampes économique est effectué de telle manière qu’aucun travail de rénovation
ne sera imposé, donc un simple changement suffira.
Emplacement Em (lux)
Atelier mécanique 300
Bureaux 200
Vestiaire 120
Entrepôts 100
Parking (circulation peu intense) 5
Emplacement Types des
lampes utilisée
Puissance(W) Types de
lampes
Puissance Flux
lumineux
Atelier 1 Lampe
suspension avec
assiette en tôle
émaillée
100 Lampe LED 120 18000
Atelier 2 Lampe
suspension avec
assiette en tôle
émaillée
100 Lampe LED 120 18000
Atelier 3 Lampe
suspension avec
assiette en tôle
émaillée
100 Lampe LED 120 18000
Administration Lampes tl 2*70 TL 5 eco 25,2 2900
Département
commercial
Lampes tl 2*70 TL 5 eco 25,2 2900
12
Emplacement Superficie
m²
Lux Flux
(lm)
Nombre Puissance
Unitaire(W)
Puissance
(W)
Energie
(kWh)
Atelier 1 1000 300 18000 17 120 2000 48
Atelier 2 1000 300 18000 17 120 2000 48
Atelier 3 1000 300 18000 17 120 2000 48
Administration 500 200 2900 34 25,2 869 21
Département
commercial 500 200 2900 34
25,2
869 21
Accueil et espace
vert 150 200 1521 20
13
256 6
Douches et
vestiaires pour
employés 100 120 1521 8
13
103 2
Magasins de
stockage et
distribution 600 100 1521 39
13
513 12
Parking 150 50 1521 5 13 64 2
Total de l’énergie consommée : 208
Accueil et
espace vert
A incandescence 25 Lampe LED 13 1521
Douches et
vestiaires pour
employés
A incandescence 25 Lampe LED 13 1521
Magasins de
stockage et
distribution
A incandescence 25 Lampe LED 13 1521
Parking A incandescence 25 Lampe LED 13 1521
13
d. Action N°4 : Bonne gestion de la consommation
Pour éviter les surcharges des réseaux, on propose à l’usine de travailler pendant les heures
creuses, qui correspondent généralement à une plage quotidienne de 8 heures : 22h à 6h, afin de
lisser la charge sur le réseau d’électricité. En outre, le prix du kilowattheure pendant les heures
creuses est moins cher.
IV. Conclusion
L’audit réalisé a montré que :
• « Master Industry » comporte des points de consommation non optimisée ;
• Une consommation non optimisée signifie la présence de gisements d’économie non
explorés ;
• Le diagnostic et l’identification des problèmes permettront de trouver des préconisations ;
• L’application des préconisations proposées permettra d’explorer les gisements d’économie
disponibles, et par conséquent, se rapprocher à l’excellence opérationnelle.
48
48
48
21
21
6
2
12
2
208
43.2
43.2
43.2
100.8
100.8
6
8.4
12
3
361

Contenu connexe

Tendances

2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
BassamRhouma
 
Dimensionnement d'une installation photovoltaïque à la Faculté des sciences d...
Dimensionnement d'une installation photovoltaïque à la Faculté des sciences d...Dimensionnement d'une installation photovoltaïque à la Faculté des sciences d...
Dimensionnement d'une installation photovoltaïque à la Faculté des sciences d...
Achrefsuissi
 
PFE-CVC.pdf
PFE-CVC.pdfPFE-CVC.pdf
PFE-CVC.pdf
simmsos
 
438563918-Rapport-de-stage-SPE-pdf.pdf
438563918-Rapport-de-stage-SPE-pdf.pdf438563918-Rapport-de-stage-SPE-pdf.pdf
438563918-Rapport-de-stage-SPE-pdf.pdf
DriaChaima
 
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenanceRapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
YounesSALEK1
 
Présentation PFE
Présentation PFEPrésentation PFE
Présentation PFE
Ghizlane ALOZADE
 
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Soufiane KALLIDA
 
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBTEtude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
SadokZgolli
 
Office schérifien de phosphate (maroc)
Office schérifien de phosphate (maroc)Office schérifien de phosphate (maroc)
Office schérifien de phosphate (maroc)
Excen Trique
 
Conception & dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
Conception & dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonomeConception & dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
Conception & dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
salem ben moussa
 
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
DhaouiMastour
 
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Hatem Jebali
 
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMARRapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAROmar EL Aamrani
 
Rapport de stage centrale de production d'électricité.
Rapport de stage centrale de production d'électricité.Rapport de stage centrale de production d'électricité.
Rapport de stage centrale de production d'électricité.
Mohamedhassanmohamed10
 
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
HousamRiad
 
Présentation soutenance du PFE
Présentation soutenance du PFEPrésentation soutenance du PFE
Présentation soutenance du PFE
marouan barssa
 
573423917-Systeme-de-Pompage-Solaire-PFE-2020.pptx
573423917-Systeme-de-Pompage-Solaire-PFE-2020.pptx573423917-Systeme-de-Pompage-Solaire-PFE-2020.pptx
573423917-Systeme-de-Pompage-Solaire-PFE-2020.pptx
NassimaBekhoucha1
 

Tendances (20)

2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
2022-RAPPORT DE PROJET FIN D'ETUDE-REHOUMA BASSEM.pdf
 
Dimensionnement d'une installation photovoltaïque à la Faculté des sciences d...
Dimensionnement d'une installation photovoltaïque à la Faculté des sciences d...Dimensionnement d'une installation photovoltaïque à la Faculté des sciences d...
Dimensionnement d'une installation photovoltaïque à la Faculté des sciences d...
 
Version final
Version finalVersion final
Version final
 
PFE-CVC.pdf
PFE-CVC.pdfPFE-CVC.pdf
PFE-CVC.pdf
 
438563918-Rapport-de-stage-SPE-pdf.pdf
438563918-Rapport-de-stage-SPE-pdf.pdf438563918-Rapport-de-stage-SPE-pdf.pdf
438563918-Rapport-de-stage-SPE-pdf.pdf
 
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenanceRapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
Rapport stage : Mise en place d’un plan de maintenance
 
Projet photovoltaîque
Projet photovoltaîqueProjet photovoltaîque
Projet photovoltaîque
 
Présentation PFE
Présentation PFEPrésentation PFE
Présentation PFE
 
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
Rapport de projet de fin d'études - SIEMENS 2016
 
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBTEtude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
Etude d'installation électrique et réalisation de l'armoire électrique TGBT
 
Rapport Knani
Rapport KnaniRapport Knani
Rapport Knani
 
Office schérifien de phosphate (maroc)
Office schérifien de phosphate (maroc)Office schérifien de phosphate (maroc)
Office schérifien de phosphate (maroc)
 
Conception & dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
Conception & dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonomeConception & dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
Conception & dimensionnement d'une installation photovoltaïque autonome
 
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
Stage de Perfectonnement Génie Electrique (1) mm 24
 
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
 
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMARRapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
Rapport de Stage PFE 2016 ELAAMRANI OMAR
 
Rapport de stage centrale de production d'électricité.
Rapport de stage centrale de production d'électricité.Rapport de stage centrale de production d'électricité.
Rapport de stage centrale de production d'électricité.
 
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
ÉTUDE PRÉLIMINAIRE EN SIMULATION DU SYSTÈME ÉOLIEN DE PRODUCTION D’ÉNERGIE ÉL...
 
Présentation soutenance du PFE
Présentation soutenance du PFEPrésentation soutenance du PFE
Présentation soutenance du PFE
 
573423917-Systeme-de-Pompage-Solaire-PFE-2020.pptx
573423917-Systeme-de-Pompage-Solaire-PFE-2020.pptx573423917-Systeme-de-Pompage-Solaire-PFE-2020.pptx
573423917-Systeme-de-Pompage-Solaire-PFE-2020.pptx
 

Similaire à Rapport d'Audit.docx

Plaquette cer -_janvier_10-2010-00083-01-e
Plaquette cer -_janvier_10-2010-00083-01-ePlaquette cer -_janvier_10-2010-00083-01-e
Plaquette cer -_janvier_10-2010-00083-01-eGimélec
 
Compensation en Comprimes
Compensation en ComprimesCompensation en Comprimes
Compensation en Comprimes
Lorenzo Monti
 
dimensionnement pv - Energies Renouvelables
dimensionnement pv - Energies Renouvelablesdimensionnement pv - Energies Renouvelables
dimensionnement pv - Energies Renouvelables
Mounsif Merrouni
 
Crentre danalyse application
Crentre danalyse applicationCrentre danalyse application
Crentre danalyse application
Tazi Ghita
 
Projet efficacité-version-finale
Projet efficacité-version-finaleProjet efficacité-version-finale
Projet efficacité-version-finale
omar bllaouhamou
 
Presentation PPT (1).pptx
Presentation PPT (1).pptxPresentation PPT (1).pptx
Presentation PPT (1).pptx
Mohamed854100
 
14aGE- TRA-TFP-TFD Dimensionnement et essais.pdf
14aGE- TRA-TFP-TFD Dimensionnement et essais.pdf14aGE- TRA-TFP-TFD Dimensionnement et essais.pdf
14aGE- TRA-TFP-TFD Dimensionnement et essais.pdf
TackoKanoute
 
Carel adiabatic humidification-2018
Carel adiabatic humidification-2018Carel adiabatic humidification-2018
Carel adiabatic humidification-2018
Martin Cormier
 
Etude de cas : Déterminer la puissance d'une chaudière d'un bâtiment de 42 lo...
Etude de cas : Déterminer la puissance d'une chaudière d'un bâtiment de 42 lo...Etude de cas : Déterminer la puissance d'une chaudière d'un bâtiment de 42 lo...
Etude de cas : Déterminer la puissance d'une chaudière d'un bâtiment de 42 lo...
Cegibat
 
993 169-p50-bassdef infrarouge
993 169-p50-bassdef infrarouge993 169-p50-bassdef infrarouge
993 169-p50-bassdef infrarougeBen Fethi
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsableLUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE
 
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdfARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
OussamaMakran1
 
PDF.pdfhhhhhgggggh jjv h jjyyytttgg uyhtt
PDF.pdfhhhhhgggggh jjv h jjyyytttgg uyhttPDF.pdfhhhhhgggggh jjv h jjyyytttgg uyhtt
PDF.pdfhhhhhgggggh jjv h jjyyytttgg uyhtt
abdeialiji1975
 
controle 2 anisse.pdf
controle 2 anisse.pdfcontrole 2 anisse.pdf
controle 2 anisse.pdf
Bougrain
 
M4.5 fSO-50001 Janvier 2023.pptx
M4.5 fSO-50001 Janvier 2023.pptxM4.5 fSO-50001 Janvier 2023.pptx
M4.5 fSO-50001 Janvier 2023.pptx
PhilippeRoesch3
 
Modlisation et-optimisation-dun-systme-p-20150511154437-782257
Modlisation et-optimisation-dun-systme-p-20150511154437-782257Modlisation et-optimisation-dun-systme-p-20150511154437-782257
Modlisation et-optimisation-dun-systme-p-20150511154437-782257
Mohamed RAAIS
 
Tablomag n°5 10/2011
Tablomag n°5 10/2011Tablomag n°5 10/2011
Tablomag n°5 10/2011
Gimélec
 
Cpta analytique
Cpta analytiqueCpta analytique
Cpta analytique
Sarra El Achiqi
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Production d'énergie responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Production d'énergie responsableLUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Production d'énergie responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Production d'énergie responsable
LUXEMBOURG CREATIVE
 

Similaire à Rapport d'Audit.docx (20)

Plaquette cer -_janvier_10-2010-00083-01-e
Plaquette cer -_janvier_10-2010-00083-01-ePlaquette cer -_janvier_10-2010-00083-01-e
Plaquette cer -_janvier_10-2010-00083-01-e
 
Compensation en Comprimes
Compensation en ComprimesCompensation en Comprimes
Compensation en Comprimes
 
dimensionnement pv - Energies Renouvelables
dimensionnement pv - Energies Renouvelablesdimensionnement pv - Energies Renouvelables
dimensionnement pv - Energies Renouvelables
 
Crentre danalyse application
Crentre danalyse applicationCrentre danalyse application
Crentre danalyse application
 
Projet efficacité-version-finale
Projet efficacité-version-finaleProjet efficacité-version-finale
Projet efficacité-version-finale
 
Presentation PPT (1).pptx
Presentation PPT (1).pptxPresentation PPT (1).pptx
Presentation PPT (1).pptx
 
14aGE- TRA-TFP-TFD Dimensionnement et essais.pdf
14aGE- TRA-TFP-TFD Dimensionnement et essais.pdf14aGE- TRA-TFP-TFD Dimensionnement et essais.pdf
14aGE- TRA-TFP-TFD Dimensionnement et essais.pdf
 
Carel adiabatic humidification-2018
Carel adiabatic humidification-2018Carel adiabatic humidification-2018
Carel adiabatic humidification-2018
 
Etude de cas : Déterminer la puissance d'une chaudière d'un bâtiment de 42 lo...
Etude de cas : Déterminer la puissance d'une chaudière d'un bâtiment de 42 lo...Etude de cas : Déterminer la puissance d'une chaudière d'un bâtiment de 42 lo...
Etude de cas : Déterminer la puissance d'une chaudière d'un bâtiment de 42 lo...
 
993 169-p50-bassdef infrarouge
993 169-p50-bassdef infrarouge993 169-p50-bassdef infrarouge
993 169-p50-bassdef infrarouge
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsableLUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Vers une production d'énergie plus responsable
 
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdfARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
ARMOR_-_L_efficacite_energetique_-_15_novembre_2012-1.pdf
 
PDF.pdfhhhhhgggggh jjv h jjyyytttgg uyhtt
PDF.pdfhhhhhgggggh jjv h jjyyytttgg uyhttPDF.pdfhhhhhgggggh jjv h jjyyytttgg uyhtt
PDF.pdfhhhhhgggggh jjv h jjyyytttgg uyhtt
 
controle 2 anisse.pdf
controle 2 anisse.pdfcontrole 2 anisse.pdf
controle 2 anisse.pdf
 
M4.5 fSO-50001 Janvier 2023.pptx
M4.5 fSO-50001 Janvier 2023.pptxM4.5 fSO-50001 Janvier 2023.pptx
M4.5 fSO-50001 Janvier 2023.pptx
 
Modlisation et-optimisation-dun-systme-p-20150511154437-782257
Modlisation et-optimisation-dun-systme-p-20150511154437-782257Modlisation et-optimisation-dun-systme-p-20150511154437-782257
Modlisation et-optimisation-dun-systme-p-20150511154437-782257
 
Tablomag n°5 10/2011
Tablomag n°5 10/2011Tablomag n°5 10/2011
Tablomag n°5 10/2011
 
Cpta analytique
Cpta analytiqueCpta analytique
Cpta analytique
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Production d'énergie responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Production d'énergie responsableLUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Production d'énergie responsable
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Production d'énergie responsable
 
darkawi_SGE_2016_VF
darkawi_SGE_2016_VFdarkawi_SGE_2016_VF
darkawi_SGE_2016_VF
 

Dernier

Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation  Lock Out Tag Out.pptxProcédure consignation  Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
caggoune66
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
Txaruka
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Billy DEYLORD
 

Dernier (13)

Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation  Lock Out Tag Out.pptxProcédure consignation  Lock Out Tag Out.pptx
Procédure consignation Lock Out Tag Out.pptx
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
 

Rapport d'Audit.docx

  • 1. 0 TP N°1 Audit et Efficacité Energétique Rapport D’audit pour l’étude de cas « Master Industry » GE : Systèmes Electriques et Energies Renouvelables Réalisé par : OUGUNIR Najoua EL MERRAKECHI ALI AOUZAL Ghizlane ROCHD Abdelilah NAIT KHACHAT Kamal Prof : M. EL KHAILI
  • 2. 1 III. Rapport de l’audit 1. Analyse des consommations a. Validation des résultats Avant d’entamer l’analyse des résultats issus de l’inventaire des différents postes de consommation au sein de l’usine, une étape de validation parait être indispensable afin de dévoiler les éventuelles erreurs de calcul. Pour ce faire, on propose de vérifier les résultats en refaisant les calculs. La première erreur trouvée est liée au calcul de la consommation journalière des compresseurs de l’atelier 2. En effet, il s’avère que le responsable du recensement a oublié de multiplier la puissance des compresseurs par la durée journalière du fonctionnement. En multipliant la puissance des compresseurs (128 W) par leur durée de fonctionnement journalière (20h/jour), on trouve : 𝐸𝑐𝑜𝑚𝑝𝑟𝑒𝑠𝑠𝑒𝑢𝑟𝑠(𝐴2) = 128 × 20 = 2560 𝐾𝑊ℎ La deuxième erreur a été détectée au niveau du calcul de la consommation des « Transporteurs » et « Autres Moteurs ».
  • 3. 2 En effet, d’après la fiche identité de ces deux équipements, on trouve que leurs puissances sont respectivement 20 KW et 30 KW. En multipliant ces deux valeurs par la durée de fonctionnement donnée (16h/jour), on trouve plutôt 320 KWh pour les « Transporteurs » et 480 KWh pour les « Autres Moteurs ». La troisième erreur a été remarquée au niveau de la puissance des lampes TL du Département Commercial. En effet, le nombre des lampes dans ce département est 25, et non pas 30 ! La quatrième erreur découle automatiquement de la troisième : la consommation totale de ces 25 lampes, fonctionnant 24h/24, vaut donc 84 KWh au lieu de 100,8 KWh.
  • 4. 3 Le tableau ci-dessous est le bilan des mesures effectués au sein de l’atelier 1. Equipement Puissance (Kw) Cos(phi) Rendement Puissance absorbée (KVA) Courant (A) S1 calculée Atelier 1 tours 5,5 0,86 0,83 6,62 11,6 6,395348837 fraiseuses 8 0,85 0,9 8,88 15,8 9,411764706 perceuses 5,5 0,84 0,89 6,17 11,1 6,547619048 appareils de levage 15 0,85 0,87 17,24 30,8 17,64705882 postes de soudure 75 0,87 0,8 93,75 163,7 86,20689655 ventilateurs 18 0,85 0,9 20 35,7 21,17647059 compresseurs 132 0,84 0,91 145,05 262,3 157,1428571 presse 75 0,85 0,85 88,23 157,7 88,23529412 fours 37 0,85 0,8 47,5 84,9 43,52941176 Pour vérifier la validité des mesures nous avons procéder au calcul de la puissance apparente de chaque équipement en utilisant la puissance active et le cos(phi) mesurés. En utilisant la formule suivante : 𝑆 = 𝑃 cos(𝜑)
  • 5. 4 En appliquant la formule précédente nous avons obtenu les résultats qui figurent dans la dernière colonne. En aucun cas la puissance calculée est égale à la puissance mesurée. Nous avons alors supposé que cette puissance calculée est la puissance apparente du fondamental et la puissance mesurée est la puissance apparente S. Dans tous les cas la première ne doit jamais dépasser la deuxième, or que ce n’est pas le cas pour certain équipement. Pour remédier à ces erreurs de mesures, nous avons gardé la puissance calculée comme puissance apparente globale S. Ensuite, pour calculer la puissance déformante nous avons exploité la formule suivante : 𝐷 = √𝑆2 − 𝑆1 2 Equipement Puissance apparente S (KVA) Puissance apparente S1 (KVA) Puissance Déformante (KVAD) THD (%) Atelier 1 tours 6,62 6,395348837 1,71 26,73 fraiseuses 9,411764706 9,411764706 0,00 0 perceuses 6,547619048 6,547619048 0,00 0 appareils de levage 17,64705882 17,64705882 0,00 0 postes de soudure 93,75 86,20689655 36,84 42,73 ventilateurs 21,17647059 21,17647059 0,00 0 compresseurs 157,1428571 157,1428571 0,00 0 presse 88,23529412 88,23529412 0,00 0 fours 47,5 43,52941176 19,01 43,67
  • 6. 5 Sachant que la puissance déformante est liée aux harmoniques, alors les éléments qui génèrent des harmoniques sont les équipements dont la puissance déformante n’est pas nulle. Les équipements qui génèrent le plus d’harmoniques sont les postes de soudure avec un THD qui voisine les 43%, par contre la presse, les compresseurs, les ventilateurs, les perceuse et fraiseuses ne génère aucun harmonique avec un THD nul. Pour le cas de l’atelier 2 nous avons également constaté le même problème de puissance relevé dans le premier atelier. Nous avons alors procédé à la même démarche. Equipement Puissance (Kw) S1 (kVA) S (kVA) D (KVA) THD (%) Atelier 2 tours 3,4 3,95 4,1 1,09 31,95 fraiseuses 4 4,71 4,71 0,00 0,00 perceuses 5 5,95 5,95 0,00 0,00 appareils de levage 12 14,12 14,12 0,00 0,00 postes de soudure 60 68,97 75 29,47 49,12 ventilateurs 15 17,65 17,65 0,00 0,00 compresseurs 128 152,38 152,38 0,00 0,00 presse 70 82,35 82,35 0,00 0,00 fours 30 35,29 37,5 12,67 42,24 Pour le cas de l’atelier 3 nous avons constaté le même problème de puissance relevé dans le premier atelier. Nous avons alors procédé à la même démarche. Equipement Puissance (Kw) S1 (kVA) S (kVA) D (KVA) THD (%) Atelier 3 tours 2,1 2,44 2,53 0,66 31,52 fraiseuses 5 5,88 5,88 0,00 0,00 perceuses 2,9 3,45 3,45 0,00 0,00 appareils de levage 10 11,76 11,77 0,35 3,53
  • 7. 6 postes de soudure 45 51,72 56,25 22,11 49,12 ventilateurs 4 4,71 4,71 0,20 4,92 compresseurs 90 107,14 107,14 0,00 0,00 presse 55 64,71 64,70 0,00 0,00 fours 15 17,65 18,75 6,34 42,24 b. Présentation des résultats D’après un bilan global, il s’avère respectivement que :  Le pôle le plus énergivore est celui « Ateliers » avec un pourcentage de 94,2% de la consommation globale ;  Le pôle « Autres moteurs » vient ensuite avec un pourcentage de 0.2437 % ;  Le pôle « Eclairage » occupe un pourcentage de 0,1746 % ;  Le pôle « Transporteurs » vient finalement avec un pourcentage de 0,5808. Si on décortique le pôle le plus énergivore, à savoir, celui des ateliers, on trouve que l’atelier 1 consomme plus d’énergie avec un pourcentage de 40 %. Ensuite, l’atelier 2 avec un pourcentage de 35 %, et en dernier l’atelier 3 avec un pourcentage de 25%. 320 KWh 18548 KWh 480 KWh 343.8 KWh Répartition de la consommation journalière totale Transporteurs Ateliers Autres moteurs Eclairage
  • 8. 7 Données liées aux ateliers Maintenant, et pour pouvoir comparer les consommations de chaque équipement des ateliers en question, nous proposons de les présenter sur un même graphique. 40% 35% 25% Répartition de la consommation journalière par Atelier Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000 Tours Fraiseuses Perceuses Appareils de levage Postes de soudure Ventilateurs Compresseurs Presse Fours Répartition de la consommation journalière Equipement/Atelier (KWh) Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3
  • 9. 8 D’après ce graphique, on remarque que les compresseurs sont les équipements les plus énergivores, alors que les tours sont les équipements qui consomment peu d’énergie. Par ailleurs, il s’avère que la consommation relative aux équipements de l’atelier 1 est la plus forte. Données liées à l’éclairage D’après le graphe ci-dessous, l’administration est l’endroit qui consomme plus de l’énergie suivie du département commerciale, par contre on consomme moins d’énergie dans le parking. 43.2 43.2 4… 100.8 84 6 8.4 12 3 Répartition des consommations liées à l'éclairage en (KWh) Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3 Administration Département commercial Accueil et espace vert Douches et vestiaires pour employés Magasins de stockage et distribution Parking
  • 10. 9 Energie réactive (kVARh) Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3 c. Diagnostic et interprétation des résultats Problème 1 : THD Le calcul de THD dans les différents ateliers a montré que la puissance déformante y associée est importante pour certains équipements. La présence des harmoniques dans le courant est une source d’échauffement d’équipements et de gaspillage de l’énergie. Toutefois, nous avons trouvé un problème dans le calcul pour évaluer le THD. En tant qu’auditeurs, on allait contacté le responsable de l’inventaire pour vérifier ce point mais nous ne disposons pas de son contact ! Problème 2 : Energie réactive On remarque que la consommation de l’énergie réactive est très importante au niveau de l’atelier 1 : Puissance réactive (KVAR) Energie réactive (kVARh) Atelier 1 229.38 4587.6 Atelier 2 203.04 4061.4 Atelier 3 141.86 2837.2 Les principaux consommateurs de l’énergie réactive sont :  Les postes de soudures ;  Les compresseurs ;  Les presses ;  Les fours.
  • 11. 10 Problème 3 : Eclairage La consommation élevée due à l’éclairage est due essentiellement à deux facteurs, à savoir, l’utilisation des lampes non économes et la permanence de l’utilisation. 2. Préconisations a. Action N°1 : Filtres Passifs Pour palier au problème des harmoniques, nous proposons l’utilisation d’un filtre passif pour réduire le THD en courant. La mise en place de telle solution contribuera de maximiser l’exploitation de la puissance apparente en diminuant considérablement la puissance déformante, ce qui permettra de réaliser des économies sur les factures d’électricité. b. Action N°2 : Compensateurs Statiques En vue de remédier au problème de l’énergie réactive, et améliorer le facteur de puissance, nous proposons de mettre en place un compensateur statique. Pour ce faire, on utilise des condensateurs, en général installés en batterie.
  • 12. 11 Dans notre cas, l’installation est étendue et comporte des ateliers avec des régimes de charge différents, alors on doit opter pour une compensation locale au niveau de l’atelier 1, la batterie est implantée au niveau du groupe d’installations à compenser. C’est donc la solution préconisée. c. Action N°3 : Lampes Economes Il s’est avéré que l’éclairage est exploité d’une manière non rationnelle. En faisant une comparaison avec les standards : la norme européenne NF EN 12 464 Éclairage intérieur des lieux de travail prescrit un niveau d’éclairement à maintenir. La norme susnommée exige un niveau d’éclairage bien particulier selon l’emplacement. A partir du niveau d’éclairage imposé, de la superficie de l’emplacement et du flux lumineux délivré par chaque lampe on peut déduire le nombre de lampe dont on aura besoin. Le choix des lampes économique est effectué de telle manière qu’aucun travail de rénovation ne sera imposé, donc un simple changement suffira. Emplacement Em (lux) Atelier mécanique 300 Bureaux 200 Vestiaire 120 Entrepôts 100 Parking (circulation peu intense) 5 Emplacement Types des lampes utilisée Puissance(W) Types de lampes Puissance Flux lumineux Atelier 1 Lampe suspension avec assiette en tôle émaillée 100 Lampe LED 120 18000 Atelier 2 Lampe suspension avec assiette en tôle émaillée 100 Lampe LED 120 18000 Atelier 3 Lampe suspension avec assiette en tôle émaillée 100 Lampe LED 120 18000 Administration Lampes tl 2*70 TL 5 eco 25,2 2900 Département commercial Lampes tl 2*70 TL 5 eco 25,2 2900
  • 13. 12 Emplacement Superficie m² Lux Flux (lm) Nombre Puissance Unitaire(W) Puissance (W) Energie (kWh) Atelier 1 1000 300 18000 17 120 2000 48 Atelier 2 1000 300 18000 17 120 2000 48 Atelier 3 1000 300 18000 17 120 2000 48 Administration 500 200 2900 34 25,2 869 21 Département commercial 500 200 2900 34 25,2 869 21 Accueil et espace vert 150 200 1521 20 13 256 6 Douches et vestiaires pour employés 100 120 1521 8 13 103 2 Magasins de stockage et distribution 600 100 1521 39 13 513 12 Parking 150 50 1521 5 13 64 2 Total de l’énergie consommée : 208 Accueil et espace vert A incandescence 25 Lampe LED 13 1521 Douches et vestiaires pour employés A incandescence 25 Lampe LED 13 1521 Magasins de stockage et distribution A incandescence 25 Lampe LED 13 1521 Parking A incandescence 25 Lampe LED 13 1521
  • 14. 13 d. Action N°4 : Bonne gestion de la consommation Pour éviter les surcharges des réseaux, on propose à l’usine de travailler pendant les heures creuses, qui correspondent généralement à une plage quotidienne de 8 heures : 22h à 6h, afin de lisser la charge sur le réseau d’électricité. En outre, le prix du kilowattheure pendant les heures creuses est moins cher. IV. Conclusion L’audit réalisé a montré que : • « Master Industry » comporte des points de consommation non optimisée ; • Une consommation non optimisée signifie la présence de gisements d’économie non explorés ; • Le diagnostic et l’identification des problèmes permettront de trouver des préconisations ; • L’application des préconisations proposées permettra d’explorer les gisements d’économie disponibles, et par conséquent, se rapprocher à l’excellence opérationnelle. 48 48 48 21 21 6 2 12 2 208 43.2 43.2 43.2 100.8 100.8 6 8.4 12 3 361