SlideShare une entreprise Scribd logo
1
Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
Ecole Polytechnique de l’Architecture et de l’Urbanisme
REM
KOOLHAAS
Réalisé par :
Ghassane Adnane dirigé par :
Dahmane Zinedine Mr. Sidi Moussa
Groupe : 02
2
Sommaire
1 Introduction……………………………………………………….…3
2 Biographie………………………………………………………….…4
3 Philosophie……………………………………………………………6
4 Les ouvrages…………………………………………………….……9
Delirious NewYork………………………………………9
Junkspace…………………………………………….……12
S, M, L, XL……………………………………………….…13
5 Les œuvres de l'architecte……………………………………15
Maisonà Bordeaux……………………………………15
La bibliothèque centrale de Seattle……………17
La casa de musica………………………………………20
6 Autres œuvres de Rem……………………………………..…23
7 Les récompenses…………………………………………………25
8 Étude d’une œuvre particulière…………………………..27
Le siège de la télévisionchinoise (CCTV).…..27
9 Bibliographie………………………………………………………36
3
Introduction
L’architecture postmoderne est un style ou un
mouvement qui a émergé dans les années 1960 en
réaction à l’austérité, à la formalité et au manque de
variété de l’architecture moderne, en particulier dans le
style international prôné par Le Corbusier et Mies van
der Rrohe. À la fin des années 1990, il s’est divisé en
une multitude de nouvelles tendances, dont on trouve
le deconstructivisme.
Le deconstructivisme est un courant architectural qui
tend notamment à déconstruire les modèles de
l’architecture moderne, en incitant par exemple à
repenser les formes géométriques architectural et c’est
un qualificatif mis en place par les critiques d’art selon
certains critères bien spécifiques. Mais avant cela il faut
rappeler que la déconstruction est une méthode
d’analyse des textes littéraires et philosophiques mise
en place par le philosophe Jacques Derrida.Et parmi
les architectes déconstructivistes on a Rem Koolhaas
qui construit partout, et porte son regard provocateur sur
l’architecture et la culture contemporaines
Qui est Rem Koolhaas ? Pourquoi Rem Koolhaas ? À
quoi pense-t-il ? Quelle est sa philosophie et sa
manière de pensée envers l’architecture ? Par quoi
marque Rem Koolhaas l’architecture ? En poursuivant
nous allons avoir toutes les réponses de ces questions !
4
Biographie
Remment « Rem » Lucas
Koolhaas, c’est un architecte, urbaniste
et théoricien de l’architecture de
nationalité néerlandaise né le 17
novembre 1944 à Rotterdam au Pays-
Bas.il est né entouré d’architectes (son
grand-père était un architecte et aussi
son cousin).
Au début, il a travaillé comme
journaliste dans le magazine
haagse post (âpres avoir étudié à
l’académie du film et la télévision
d’Amsterdam). En 1968, il a fréquenté à l’architecture
association school de Londres jusqu’a
1972, puis il a bénéficié d’une bourse
d’études aux États-Unis à l’université
Cornell de New-York. Après avoir
travaillé comme chercheur à l’IAUS
(The Institute for Architecture & Urban
Studies) de New York (sous la
direction de Peter Eisenman). En 1974
il a remporté « progressive architecture
Award » avec L. Spear.
5
Rem fonde l’OMA (Office for Metropolitan
Architecture), en 1975, avec Elie et Zoe Zenghelis et sa
femme Madelon Vriesendrop, le but de cette fondation et de
définir de nouveaux types de relations théoriques et pratiques
entre l’architecture et la situation culturelle contemporaine.
Rem Koolhaas connaît la célébrité en 1978 avec
la publication de son premier livre : Delirious New
York (1978), où il essaye d’expliquer
théoriquement « comment il a été possible qu’une ville
comme New York, qui n’a pas été planifiée, soit devenue
la quintessence de la contemporanéité ».
Son agence réalise plusieurs projets ambitieux,
répondant notamment aux commandes privées : Villa
dall’Ava à Saint-Cloud (1991), la maison à Bordeaux
(1998, équerre d’argent), ou à plus large échelle, avec
les deux îlots d’habitation à Fukuoka au Japon appelés
Nexus Housing (1991), et aussi le Kunsthal de
Rotterdam (1992)
En 1994, OMA contribue au projet d’urbanisme
Euralille (70 ha) rassemblant, un ensemble de bureaux
et de centres sociaux, auquel Jean Nouvel, Christian de
Portzamparc participent à travers la réalisation de
bâtiments individuels
6
Philosophie
À travers les livres de Rem Koolhaas et les plus
connus parmi eux, « Delirious New York », « S, M, L, XL
» et « Junkspace », et a travers sa théorie de la Bigness,
fondée sur 5 théorèmes, que nous allons connaître à la
suite. On peut trouver sa manière de pensée
Koolhaas cite des philosophes qui n’ont pas pensé
l’urbanisation. Koolhaas et beaucoup d’architectes
considèrent que c’est leur architecture qui fait le lieu, et
non l’inverse. Sa manière de penser de Koolhaas ne va
pas au bout du raisonnement. Il critique un certain
nombre de choses, mais il ne va pas assez loin dans la
critique. Il critique l’absence de politique, mais il n’en dit
pas plus, par exemple. Il en va de même du BTP qui est
chez lui un sujet tabou. C’est un architecte qui
réinterprète sa pensée et la situe dans quelque chose de
neuf.
Aussi, il impressionne ses jeunes équipes par sa
rigueur, sa curiosité, son regard décalé et le coup
d’avance qu’il semble avoir, toujours, sur ses
contemporains
7
Il fait surtout :
Des constructions de grandes échelles
Afin que son architecture apparaît d’au loin
Architecture qui fait le lieu et non l’inverse
L’indépendance de ses constructions du lieu de la réalisation
La casa de musica Porto Mahanakhon Bangkok
La casa de musica Porto Le musée national d'art Séoul
8
La transparence des constructions
Pour permettre à l’infiltration de la lumière naturelle aux
constructions et aussi économiser de l’énergie.
Inclusion de la technologie dans ses construictions
Nexus housing, Japon Educatorium, Pays-Bas
Escaliers électriques Ascenseur
9
Les ouvrages
Delirious New York :
« Un manifeste rétroactif pour Manhattan »
C’est un livre de
1978, écrit par l’architecte
néerlandais REM
Koolhaas. Le livre sert de
manifeste rétroactif pour
Manhattan entre 1850 et
1960, analysant le
développement de
l’architecture et des
concepts urbains dans
toute l’histoire de New York
à partir de la fondation du
nouvel Amsterdam par les
Néerlandais, à la conception du siège des Nations Unies
par le Corbusier. REM Koolhaas décrit le concept de «
manhattanisme », la théorie de la création et le
fonctionnement de la ville de New York, en longueur du
livre.
Ce livre contient une théorie nommée « Bigness »
cachée basée sur cinq théorèmes :
10
1)Au-delà d’une certaine masse critique, le bâtiment
ne peut plus être contrôlé, ce qui déclenche une
autonomie de ses parties qui restent cependant
soumises au tout. Le gratte-ciel n’est plus une entité
mais un ensemble de particules fonctionnelles. La
Bigness organise à la fois leur indépendance et leur
interdépendance.
2)L’ascenseur, par sa capacité à établir des
connections mécaniques plutôt qu’architecturales, a
permis de dépasser les problèmes de composition,
d’échelle et de proportion en architecture : il n’y a
plus d’art de l’architecture.
3)La distance noyau/enveloppe du bâtiment
augmente et entraîne une dissociation entre la
façade et l’intérieur du bâtiment.
4)Par leur taille ces bâtiments entrent dans un
domaine extérieur au qualitatif. C’est-à-dire que leur
impact est indépendant de la notion de bien ou de
mal. Leur perception n’est pas inscrite dans la
réalité collective et ne peut alors pas être évaluée
suivant ces critères.
11
5)La Bigness n’appartient pas au tissu urbain « son
message implicite est « on s’en fout du contexte »
(Its subtext is fuck context) ». Elle est incapable
d’établir des relations avec la ville, elle est sa propre
raison d’être.
Rem Koolhaas résume ainsi la Bigness :
architecture vs urbanisme. La taille des objets
architecturaux les fait rentrer dans le domaine de
l’urbanisme, avec notamment la connexion de domaines
particuliers en un système. Mais dans un même temps
la Bigness est un objet architectural qui n’existe pas par
rapport à la ville et ne s’insère pas dans la ville.
12
Junkspace :
« Repenser radicalement l’espace urbain »
En trois essais décisifs,
Rem Koolhaasnous invite à
tourner la tête vers ce que nos
villes sont devenues. Qu’est-ce
qu’un paysage urbain ? Que
peuvent aujourd’huil’architecte
et l’urbaniste ? Ces questions,
Koolhaasne les adresse pas aux
spécialistesmais aux hommes
qui vivent, marchent et
respirent dans ce que l’on
appelleencore les villes.
Koolhaas, qui fut aussi
journalisteet scénariste pour le
cinéma, est un écrivain. Par son
écriture tendue, souvent
provocatrice, parfois lyrique et toujours précise, il grave dans
la matière de la langue les mutationsque connaît,depuisle
début du Xxe siècle, l’espace que nous habitons.L’ascenseur,
la climatisation,le placoplâtreont aboli les repères
traditionnelsde l’architecture, pour façonner un espace plus
continu et plus instableà la fois – le Junkspace. C’est en se
confrontant aux effets réels de ces innovationsque l’on
pourra, sérieusement, repenser l’espace urbain.
13
S, M, L, XL :
« Small, Medium, Large, Extra Large »
La prochaine publication
phare de Koolhaasétait S, M,
L, XL, avec Bruce Mau, Jennifer
Sigler et Hans Werlemann
(1995), un tome de 1376 pages
combinantessais, manifestes,
journauxintimes, fiction, récits
de voyage et méditationssur la
ville contemporaine. La
dispositionde l'énorme livre a
transformé l'édition
architecturale, et de tels livres
- graphiques en couleuret
textes denses - sont depuis devenuscourants. En apparence,
S, M, L, XL donne un enregistrement de la mise en œuvre
réelle du « Manhattanisme» à travers les divers projets et
textes (pour la plupartnon réalisés) que OMA avait générés
jusqu'à ce moment-là. La mise en page de type lexique (avec
un "dictionnaire"marginalcomposé par Jennifer Sigler, qui a
également édité le livre) a engendré un certain nombre de
concepts qui sont devenus courants dansla théorie
architecturale ultérieure, en particulier "Bigness » : "anciens"
14
principes architecturaux (composition, échelle, proportion,
détail) ne s'appliquentpluslorsqu'un immeuble acquiert
Bigness. Cela a été démontré dans le plan OMA pour le
développementde "Euralille" (1990-1994), un nouveau
centre pourla villede Lille en France, une ville rendue célèbre
par sa position sur la nouvelleligne ferroviaire de Paris à
Londres via la Manche Tunnel. L'OMA a installéune gare,
deux centres de commerce et d’affaires, un parc urbain et
'Congrexpo' (Lille Grand Palais, un "Grand Palais"
contemporainavec une grande salle de concert, trois
auditoriumset un espace d'exposition)avec Cecil Balmond.
Dans un autre essai du livre, intitulé« villegénérique »,
Koolhaasdéclare que le progrès, l'identité,l'architecture, la
ville et la rue sont des choses du passé : « Le soulagement…
c'est fini. Voilàl'histoire de la ville. Nous pouvonsquitter le
théâtre maintenant... »
15
Les œuvres de l’architecte
Maison à Bordeaux :
« Une maison dont son cœur est une machine ! »
Un couple vivait dans
une très belle et vieille
maison à Bordeaux. Ils
voulaient une nouvelle
maison, peut-être une
maison très simple. Ils
regardaient, différents
architectes. Puis le mari a
eu un accident de voiture.
Il a failli mourir, mais il a
survécu. Maintenant, il a
besoin d’un fauteuil roulant.
La Maison à Bordeaux est une résidence privée de trois
étages sur une collineen forme de cap surplombantBordeaux.
Le niveau inférieur est une série de cavernes creusées dans la
colline, conçues pour la vie la plus intime de la famille ; le rez-
de-chaussée au rez-de-jardin est une pièce vitrée – moitié
intérieure, moitié extérieure – pour vivre ; et l’étage supérieur
est divisé en un espace pourles enfantset un pourles parents.
Le cœur de la maison est une plate-forme d’ascenseur de
16
3x3,5m qui se déplace
librement entre les trois
étages, faisant partie de
l’espace de vie ou de la cuisine
ou se transformant en espace
de bureau intime, et donnant
accès aux livres, aux œuvres
d’art et à la cave à vin.
Deux ans plus tard, le
couple repense à la maison.
Maintenant,Ana nouvellemaison pouvaitlibérer le mari de la
prison que leur ancienne maison et la cité médiévale étaient
devenues. « Contrairement à ce que vous attendez », a-t-il
déclaré à l’architecte,« je ne veux pas d’unemaison simple. Je
veux une maison complexe, car la maisondéfinira mon monde
… » Ils ont acheté un terrain sur une colline avec une vue
panoramique sur la ville.
L’architecte a proposé une maison – ou en fait trois maisons
les unes sur les autres. L’homme avait sa propre « chambre »,
ou plutôt « station » : la plate-forme de l’ascenseur. Le
mouvement de l’ascenseur change continuellement
l’architecture de la maison. Une machine est son cœur.
17
La bibliothèque centrale de Seattle :
La bibliothèquecentrale de la Seattle Public Library est la
bibliothèque phare du
système de la Seattle Public
Library. Le bâtiment en
verre et en acier de 11
étages (56,9 mètres de
haut) au centre-ville de
Seattle, Washington a été
ouvert au public le
dimanche23 mai 2004. Rem
Koolhaas et Joshua Prince-
Ramus de OMA / LMN
étaient les principaux
architectes, Magnusson Klemencic Associates était l’ingénieur
en structure d’Arup ; Arup a également fourni des services
d’ingénierie mécanique, électrique et de plomberie, ainsi que
des services de sécurité incendie / vie, de sécurité,
d’informatique et de communication et de consultation
audiovisuelle;et Hoffman ConstructionCompanyde Portland,
Oregon, était l’entrepreneur général. La bibliothèque
publique de 33 722,6 m2
(362 987 pieds carrés) peut contenir
environ 1,45 million de livres et autres documents, dispose
d’unparkingpublicsouterrainpour143 véhiculeset comprend
plus de 400 ordinateurs ouverts au public. Plus de 2 millions
de personnes ont visité la nouvellebibliothèqueaucoursde sa
première année.
18
Il s’agit du troisième bâtimentdelabibliothèque centrale
de Seattleà être situé surle même site au 1000 FourthAvenue.
La bibliothèque a un aspect unique et saisissant, composé de
plusieurs « plates-formes flottantes » discrètes apparemment
enveloppéesdansun grand filet en acier autourd’une peau de
verre.
L’espace intérieur de la
bibliothèque
19
L’évolution de la bibliothèque
En 1906
En 1960
2004 jusqu’à aujourd’hui
20
La casa de musica :
En 1999, il a été annoncéque Porto et Rotterdam serait
nommé en tant que Capitaleeuropéenne de la culture en
2001.
En vue de ce grand événement, un concours a été
organisé entre 5 renommés études privés à construire un
bâtiment de la culture, dans un quartier caractéristique de la
ville. Une conception portugaise un bâtiment pourla ville
néerlandaise,tandisqu’un architecte néerlandaistravaillant
dans la ville du
Portugal.
Ainsi, Alvaro
Siza a été chargé de
travailler sur le sol
néerlandais,tandis
que le vainqueurde
Porto a été reconnu
et controversées
architecte Rem Koolhaas.
Le projet avait plusieurs inconvénients: problèmes de
météo, aux services financiers et constructive, donc je n’ai
pas ouvert jusqu’en 2005, avec un concert de CLA et Lou
Reed. Cependant,après une certaine controverse, le
bâtiment a été accepté presque à l’unanimité,et les
inconvénientsétaient dansle passé.
21
La première contribution
de la Casa da Musica est la
relation innovantequi se pose
entre l’intérieuret l’extérieur.
Bien que ce volume est assez
fermé, l’intentionest qu’il
raconte avec le plus grand
possible grâce à la vision
extérieure. Ainsi, invite les visiteurs à toujours être en rapport
avec l’environnementet le contexte, et peuvent voir la ville et
même le ciel et la mer.
La façon particulièrele
travail se fait au début de la
définitiondes deux plus
grands auditoriums. Bien que
l’architecte ne voulaitpas la
même morphologieque les
cases traditionnellesont
rectangulaires, après des consultationsavec des spécialistes
et de mener diverses études, acoustiquement conclu que
c’était la meilleure résolution. Organisé ces deux parties étant
sous forme moulée a été d’adopterle reste du programme.
Au cours de ce processus de conception,d’autres
espaces ont été créés ou contractés à partir du résultat de la
morphologieétrange. Chacunde ces espaces « surplus » a été
attribué un rôle, et ils servent tous comme une fonction
secondaire des auditoriums.C’est pourquoiil Ya un
22
restaurant avec terrasse,
un bar, des salles de
répétition, studios
d’enregistrement, salle
multimédia,et plus encore.
Les espaces
intérieurs
23
Autres œuvres de Rem :
Educatorium, Pays-Bas, 1995
Euralille, Lille, 1994
Nexus housing, Japon, 1991
24
L’ambassade des Pays-Bas, Berlin,
De Rotterdam, Rotterdam, 2013
Kunsthal, Rotterdam, 1992
25
Les récompenses
 Prix Antoni Gaudí pourle projet Eurallile en 1992.
 Prix de l’Équerre d’argent en 1998, pour la Maison
Lemoine à Bordeaux.
 Prix Pritzker en 2000.
 Chevalierde la Légion d’honneur en 2001.
 Praemium Imperiale en 2003.
 Prix du Royal Institute of British Architects RIBA en 2004.
 Prix de l’Union européenne pourl’architecture
contemporaineMies van der Rohe en 2005.
 Doctorat honorifiquede la Katholieke Universiteit de
Leuven en 2007.
 Lion d’or à la 12e
exposition internationaled’architecture
de Venise pour l’ensemble de son œuvre en 2010
 La Vrije Universiteit d’Amsterdam a décerné 19 octobre
2012 à Rem Koolhaasun doctorat honorifique pourses «
services exceptionnelsà l’architecture »
26
Légion d’honneur. 2001
Le Pritzker. 2000
RIBA Award. 2004
L’Équerre d’argent. 1998
27
Etude d’une œuvre particulière
 Siège de la télévision chinoise :
Le siège de CCTVvise unealternativeà la typologieépuiséedu
gratte-ciel. Au lieu de concourirdans la course à la hauteuret
au style ultimes dans une tour bidimensionnelletraditionnelle
« planant » vers le ciel, la boucle de CCTV propose une
expérience vraiment tridimensionnelle, aboutissant à un
cantilever de 75 mètres. Le bâtiment est visible depuis la
majeure partie de Pékin ; il apparaît parfois comme grand et
parfois petit, sous certains angles forts et sous d’autres doux.
28
La forme de la vidéosurveillance facilite la combinaison de
l’ensemble du processus de fabrication de la télévision dans
une boucle d’activités interconnectées. Deux tours s’élèvent
d’uneplate-forme de studiode productioncommune,le socle.
Chaque tour a un caractère différent : la tour 1 sert de zone
d’édition et de bureaux, et la tour inférieure 2 est dédiée à la
diffusion des informations. Ils sont rejoints par un pont
cantilever pour l’administration, l’Overhang.
La structure innovante du bâtiment est le résultat d’une
collaborationà long terme entre les ingénieurs européens et
chinoispour réaliser de
nouvelles possibilités
pour les tours. Les
forces à l’œuvre dansla
structure sont rendues
visibles sur la façade :
une nappe de tubes en
acier triangulés –
diagrides – qui, au lieu
de former un motif régulier de diamants, deviennent denses
dans les zones de plus grande contrainte, plus lâches et plus
ouvertes dans les zones nécessitant moins soutien. La façade
elle-même devient une manifestation visuelle de la structure
du bâtiment.
29
Concept
Koolhaasa imaginé un bâtimentdont la forme
tridimensionnelleoffre au personnel de vidéosurveillancede
remplir les fonctions dansune « bouclecontinue » se référant
à une télévisionen circuit fermé et a présenté le début d’un
défi d’ingénierie.
Le nouveaubâtiment se
compose de deux hautes
tours en forme de L, reliées
en haut et en bas à un angle
qui forme une boucle, qui a
été décrite comme une croix
sur Z. Conçu par OMA
comme une réinventiondu
gratte-ciel comme une boucle, la construction de l’immeuble
a débuté en 2004. Avec environ 473 000m2
, abrite le siège
des studios de télévisionCCTV, des bureaux et des
installationsde diffusion et de production. Il s’agit du plus
grand projet d’OMA et de son premier bâtiment majeur en
Chine.
30
Les espaces :
Le bâtiment défie la recherche typiquepoursuivantla
hauteurfinale du gratte-ciel. Issu d’une plate-forme
commune, les deux tours sont inclinéesl’une vers l’autre et
fusionnent en un cantilever perpendiculairede 75 mètres. Le
design combine l’ensemble du processus de travailtélévisé,
auparavantdispersé dansplusieurs endroitsde la ville,créant
une boucle d’activitésinterconnectées.
DOMAINES FONCTIONNELS
Le bâtiment de 473 000 m2
est divisé comme suit :
64.200m2
d’administration
54.900m2
multi-usages
65.800m2
de nouvellesproductions
31.800m2
de programmes de productionaudiovisuelle
30.000m2
de locauxpour le personnel
61.500m2
parking
15.000m2
d’espaces de services
Construction :
Le bâtiment n’est pas une tour traditionnelle,mais une
boucle de six sections horizontales et verticales couvrant
473.000 m2
de surface au sol, créant une grille irrégulière sur
la façade du bâtimentavec un centre ouvert.
31
Sa construction est considérée comme un défi structurel,
notamment parce qu’elle se situe dansune zone sismique. Le
surplomb s’étend perpendiculairementà 75 m à l’ouest et à
67 m au sud.
Le bâtiment a été
construit en joignanttrois
volumes pourcréer un
volume final unique. Afin
de ne pas bloquer les
différentielsstructurels,
cette connexiondevait
avoirlieu à l’aube, lorsque
l’acier des tours jumelles
a été refroidi et relevé et
a géré la même
température.
32
La structure :
Comme PEKIN est une
région très séismique, ce
bâtiment était un défi pour
les ingénieurs Rem Koolhaas
a construit ce bâtiment en
utilisantle système anti-
séismique
Aussi Rem a utiliser le
système des diagonales,ce
système sert a transférer les
charges suspendues dans
cet gratte-ciel
Plus une zone de ce bâtiment supporte plus de charges
plus on trouve que ces diagonalessont serrées, moinsde
charges supportées les diagonalessont plus élargit. Ces
diagonalestransfèrent les charges horizontalestel que les
vents violentset verticales (au moins le mobilier).
33
Les tours :
Tour 1
La plus haute tour de 234 mètres de
54 étages, avec une empreinte de
40x60 m, 2.400m2
et une superficie
de 405.000m² de planchers’élève.
Le hallprincipalde 10 000 m2
, dans la
tour 1, est un atrium souterrain de trois étages et trois
étendues au-dessus du sol. Il a une connexion directe avec le
réseau souterrain de Pékin et est le lieu d’arrivée et de départ
des 10 000 travailleursqui viennentau siège de CCTV.
Connecté au hall, le plusgrand de 2000 m2
remplit la
fonction première du bâtiment :
créer la télévision.
La tour se compose d’une série
de sections horizontales et
verticales qui l’établissentcomme
une structure attachée à la terre
et non comme un gratte-ciel.
Celui-ci contiendral’administration,la diffusion, les studios et
les zones de production.
34
Studios d’enregistrements
Espace de productions
Bureaux d’administration
35
Tour 2
La tour 2 a une hauteurde 210m de 44 étages et une
empreinte de 40x52m, 2.000m2
.
Le pluspetit bâtiment abrite la télévisiondu Centre culturel
(CCTV). Cela a un hall de 2000 m2
, des salles de réunion
simples et VIP, salle
d’expositions et une cafeteria.
Salles d’expositions
Le hall
La cafeteria
36
Le siège social de CCTV permet un accès public à des
installationsde production sans précédent dansles médias
chinois. Une « boucleouverte » emmène les visiteurs à
travers le bâtiment, exposant le travail quotidiendes études
et l’histoire de la vidéosurveillance,culminantsur le
cantilever, avec des vues spectaculaires sur le quartier
financier, la Cité interdite et le reste de Pékin.
Salles de réunions
Simple
VIP
37
Bibliographie
Ouvrages
Junkspace
OMA the construction of merveilles
Qu’est-ce que l’OMA
Sites WEB
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rem_Koolhaas
https://oma.eu/partners/rem-koolhaas
https://www.linternaute.fr/biographie/art/1775712-rem-koolhaas-biographie-courte-dates-
citations/
https://www.pritzkerprize.com/laureates/2000
https://en.wikiquote.org/wiki/Rem_Koolhaas
https://oma.eu/projects
https://oma.eu/projects/maison-a-bordeaux
https://oma.eu/projects/seattle-central-library
https://oma.eu/projects/casa-da-musica
https://www.archdaily.com/tag/rem-koolhaas
https://www.archdaily.com/236175/cctv-headquarters-oma
https://en.wikiarquitectura.com/building/cctv-headquarters/#

Contenu connexe

Tendances

Post moderne 02
Post moderne 02Post moderne 02
Post moderne 02Sami Sahli
 
Cours HCA: L'école de CHICAGO
Cours HCA: L'école de CHICAGOCours HCA: L'école de CHICAGO
Cours HCA: L'école de CHICAGO
Archi Guelma
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Sami Sahli
 
Approche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteApproche fonctionnaliste
Approche fonctionnaliste
Asma LAOUEDJ
 
Cours l'art nouveau
Cours l'art nouveauCours l'art nouveau
Cours l'art nouveau
Archi Guelma
 
Phenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyPhenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyHiba Architecte
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
Sami Sahli
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04Sami Sahli
 
Etude analytique des concepts de conception du park mall(setif)
Etude analytique des concepts de conception du park mall(setif)Etude analytique des concepts de conception du park mall(setif)
Etude analytique des concepts de conception du park mall(setif)
Houssem Koussa
 
Le mouvement moderne
Le mouvement moderneLe mouvement moderne
Le mouvement moderne
Feriel Aouadi
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
ghafour abdou
 
Affichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infAffichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infHiba Architecte
 
Voute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaretVoute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaret
BOUZIDA Djihene
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Sami Sahli
 
Renewable Energy School ( SMART TACHNO POLE ) - EL HARRACH - ALGERIE
Renewable Energy School ( SMART TACHNO POLE ) - EL HARRACH - ALGERIERenewable Energy School ( SMART TACHNO POLE ) - EL HARRACH - ALGERIE
Renewable Energy School ( SMART TACHNO POLE ) - EL HARRACH - ALGERIE
tahi Houssam
 

Tendances (20)

Post moderne 02
Post moderne 02Post moderne 02
Post moderne 02
 
Cours HCA: L'école de CHICAGO
Cours HCA: L'école de CHICAGOCours HCA: L'école de CHICAGO
Cours HCA: L'école de CHICAGO
 
Methde sensoille
Methde sensoilleMethde sensoille
Methde sensoille
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01
 
Approche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteApproche fonctionnaliste
Approche fonctionnaliste
 
Cours l'art nouveau
Cours l'art nouveauCours l'art nouveau
Cours l'art nouveau
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
Phenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyPhenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein dey
 
Mouvement moderne
Mouvement moderneMouvement moderne
Mouvement moderne
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
 
Etude analytique des concepts de conception du park mall(setif)
Etude analytique des concepts de conception du park mall(setif)Etude analytique des concepts de conception du park mall(setif)
Etude analytique des concepts de conception du park mall(setif)
 
Mohamadia.
Mohamadia.Mohamadia.
Mohamadia.
 
Analyse hamma.pps fin
Analyse hamma.pps  finAnalyse hamma.pps  fin
Analyse hamma.pps fin
 
Le mouvement moderne
Le mouvement moderneLe mouvement moderne
Le mouvement moderne
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
 
Affichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infAffichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha inf
 
Voute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaretVoute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaret
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01
 
Renewable Energy School ( SMART TACHNO POLE ) - EL HARRACH - ALGERIE
Renewable Energy School ( SMART TACHNO POLE ) - EL HARRACH - ALGERIERenewable Energy School ( SMART TACHNO POLE ) - EL HARRACH - ALGERIE
Renewable Energy School ( SMART TACHNO POLE ) - EL HARRACH - ALGERIE
 

Similaire à Rem koolhaas

radicalisme en architecture
radicalisme en architectureradicalisme en architecture
radicalisme en architecture
Nour El Houda Mchr
 
Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe
Abd El Malek Kermache
 
Analyse Villa Savoye
Analyse Villa Savoye Analyse Villa Savoye
Analyse Villa Savoye
Mohamed Amine
 
la tendance Futuriste en architecture
la tendance Futuriste  en architecturela tendance Futuriste  en architecture
la tendance Futuriste en architecture
ToubaBenterki
 
atmosphériques narratives portfolio (v2019 short BD)
atmosphériques narratives portfolio (v2019 short BD)atmosphériques narratives portfolio (v2019 short BD)
atmosphériques narratives portfolio (v2019 short BD)
Cyrille Weiner
 
Corbusier
CorbusierCorbusier
Corbusier
Lyes Kh
 
Toulouse a-t-elle un avenir ? (Chapitre 4)
Toulouse a-t-elle un avenir ? (Chapitre 4)Toulouse a-t-elle un avenir ? (Chapitre 4)
Toulouse a-t-elle un avenir ? (Chapitre 4)
LEGUEVAQUES Christophe
 
Le mouvement post moderne déconstructivisme marwa larabi
Le  mouvement post moderne déconstructivisme  marwa larabiLe  mouvement post moderne déconstructivisme  marwa larabi
Le mouvement post moderne déconstructivisme marwa larabi
Marwa Larabi
 
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdfilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
gaalichmouheb
 
[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi
[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi
[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi
Med Amine Henteti
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
Sami Sahli
 
L'espace de la ville
L'espace de la villeL'espace de la ville
L'espace de la ville
Feriel Aouadi
 
Approche paysagiste
Approche paysagisteApproche paysagiste
Approche paysagiste
Hania Zazoua
 
La cité radieuse
La cité radieuseLa cité radieuse
La cité radieuseSalle212
 
Mouvement moderne 04
Mouvement moderne 04Mouvement moderne 04
Mouvement moderne 04Sami Sahli
 
le mouvement modern et le structuralisme
le mouvement modern et le structuralismele mouvement modern et le structuralisme
le mouvement modern et le structuralisme
moka chan
 
Ratio
RatioRatio
Ratio
Sami Sahli
 
Mouvement moderne 06
Mouvement moderne 06Mouvement moderne 06
Mouvement moderne 06Sami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
Sami Sahli
 

Similaire à Rem koolhaas (20)

radicalisme en architecture
radicalisme en architectureradicalisme en architecture
radicalisme en architecture
 
Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe
 
Analyse Villa Savoye
Analyse Villa Savoye Analyse Villa Savoye
Analyse Villa Savoye
 
la tendance Futuriste en architecture
la tendance Futuriste  en architecturela tendance Futuriste  en architecture
la tendance Futuriste en architecture
 
atmosphériques narratives portfolio (v2019 short BD)
atmosphériques narratives portfolio (v2019 short BD)atmosphériques narratives portfolio (v2019 short BD)
atmosphériques narratives portfolio (v2019 short BD)
 
Corbusier
CorbusierCorbusier
Corbusier
 
Toulouse a-t-elle un avenir ? (Chapitre 4)
Toulouse a-t-elle un avenir ? (Chapitre 4)Toulouse a-t-elle un avenir ? (Chapitre 4)
Toulouse a-t-elle un avenir ? (Chapitre 4)
 
Le mouvement post moderne déconstructivisme marwa larabi
Le  mouvement post moderne déconstructivisme  marwa larabiLe  mouvement post moderne déconstructivisme  marwa larabi
Le mouvement post moderne déconstructivisme marwa larabi
 
01
0101
01
 
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdfilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
 
[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi
[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi
[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
L'espace de la ville
L'espace de la villeL'espace de la ville
L'espace de la ville
 
Approche paysagiste
Approche paysagisteApproche paysagiste
Approche paysagiste
 
La cité radieuse
La cité radieuseLa cité radieuse
La cité radieuse
 
Mouvement moderne 04
Mouvement moderne 04Mouvement moderne 04
Mouvement moderne 04
 
le mouvement modern et le structuralisme
le mouvement modern et le structuralismele mouvement modern et le structuralisme
le mouvement modern et le structuralisme
 
Ratio
RatioRatio
Ratio
 
Mouvement moderne 06
Mouvement moderne 06Mouvement moderne 06
Mouvement moderne 06
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 

Rem koolhaas

  • 1. 1 Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Ecole Polytechnique de l’Architecture et de l’Urbanisme REM KOOLHAAS Réalisé par : Ghassane Adnane dirigé par : Dahmane Zinedine Mr. Sidi Moussa Groupe : 02
  • 2. 2 Sommaire 1 Introduction……………………………………………………….…3 2 Biographie………………………………………………………….…4 3 Philosophie……………………………………………………………6 4 Les ouvrages…………………………………………………….……9 Delirious NewYork………………………………………9 Junkspace…………………………………………….……12 S, M, L, XL……………………………………………….…13 5 Les œuvres de l'architecte……………………………………15 Maisonà Bordeaux……………………………………15 La bibliothèque centrale de Seattle……………17 La casa de musica………………………………………20 6 Autres œuvres de Rem……………………………………..…23 7 Les récompenses…………………………………………………25 8 Étude d’une œuvre particulière…………………………..27 Le siège de la télévisionchinoise (CCTV).…..27 9 Bibliographie………………………………………………………36
  • 3. 3 Introduction L’architecture postmoderne est un style ou un mouvement qui a émergé dans les années 1960 en réaction à l’austérité, à la formalité et au manque de variété de l’architecture moderne, en particulier dans le style international prôné par Le Corbusier et Mies van der Rrohe. À la fin des années 1990, il s’est divisé en une multitude de nouvelles tendances, dont on trouve le deconstructivisme. Le deconstructivisme est un courant architectural qui tend notamment à déconstruire les modèles de l’architecture moderne, en incitant par exemple à repenser les formes géométriques architectural et c’est un qualificatif mis en place par les critiques d’art selon certains critères bien spécifiques. Mais avant cela il faut rappeler que la déconstruction est une méthode d’analyse des textes littéraires et philosophiques mise en place par le philosophe Jacques Derrida.Et parmi les architectes déconstructivistes on a Rem Koolhaas qui construit partout, et porte son regard provocateur sur l’architecture et la culture contemporaines Qui est Rem Koolhaas ? Pourquoi Rem Koolhaas ? À quoi pense-t-il ? Quelle est sa philosophie et sa manière de pensée envers l’architecture ? Par quoi marque Rem Koolhaas l’architecture ? En poursuivant nous allons avoir toutes les réponses de ces questions !
  • 4. 4 Biographie Remment « Rem » Lucas Koolhaas, c’est un architecte, urbaniste et théoricien de l’architecture de nationalité néerlandaise né le 17 novembre 1944 à Rotterdam au Pays- Bas.il est né entouré d’architectes (son grand-père était un architecte et aussi son cousin). Au début, il a travaillé comme journaliste dans le magazine haagse post (âpres avoir étudié à l’académie du film et la télévision d’Amsterdam). En 1968, il a fréquenté à l’architecture association school de Londres jusqu’a 1972, puis il a bénéficié d’une bourse d’études aux États-Unis à l’université Cornell de New-York. Après avoir travaillé comme chercheur à l’IAUS (The Institute for Architecture & Urban Studies) de New York (sous la direction de Peter Eisenman). En 1974 il a remporté « progressive architecture Award » avec L. Spear.
  • 5. 5 Rem fonde l’OMA (Office for Metropolitan Architecture), en 1975, avec Elie et Zoe Zenghelis et sa femme Madelon Vriesendrop, le but de cette fondation et de définir de nouveaux types de relations théoriques et pratiques entre l’architecture et la situation culturelle contemporaine. Rem Koolhaas connaît la célébrité en 1978 avec la publication de son premier livre : Delirious New York (1978), où il essaye d’expliquer théoriquement « comment il a été possible qu’une ville comme New York, qui n’a pas été planifiée, soit devenue la quintessence de la contemporanéité ». Son agence réalise plusieurs projets ambitieux, répondant notamment aux commandes privées : Villa dall’Ava à Saint-Cloud (1991), la maison à Bordeaux (1998, équerre d’argent), ou à plus large échelle, avec les deux îlots d’habitation à Fukuoka au Japon appelés Nexus Housing (1991), et aussi le Kunsthal de Rotterdam (1992) En 1994, OMA contribue au projet d’urbanisme Euralille (70 ha) rassemblant, un ensemble de bureaux et de centres sociaux, auquel Jean Nouvel, Christian de Portzamparc participent à travers la réalisation de bâtiments individuels
  • 6. 6 Philosophie À travers les livres de Rem Koolhaas et les plus connus parmi eux, « Delirious New York », « S, M, L, XL » et « Junkspace », et a travers sa théorie de la Bigness, fondée sur 5 théorèmes, que nous allons connaître à la suite. On peut trouver sa manière de pensée Koolhaas cite des philosophes qui n’ont pas pensé l’urbanisation. Koolhaas et beaucoup d’architectes considèrent que c’est leur architecture qui fait le lieu, et non l’inverse. Sa manière de penser de Koolhaas ne va pas au bout du raisonnement. Il critique un certain nombre de choses, mais il ne va pas assez loin dans la critique. Il critique l’absence de politique, mais il n’en dit pas plus, par exemple. Il en va de même du BTP qui est chez lui un sujet tabou. C’est un architecte qui réinterprète sa pensée et la situe dans quelque chose de neuf. Aussi, il impressionne ses jeunes équipes par sa rigueur, sa curiosité, son regard décalé et le coup d’avance qu’il semble avoir, toujours, sur ses contemporains
  • 7. 7 Il fait surtout : Des constructions de grandes échelles Afin que son architecture apparaît d’au loin Architecture qui fait le lieu et non l’inverse L’indépendance de ses constructions du lieu de la réalisation La casa de musica Porto Mahanakhon Bangkok La casa de musica Porto Le musée national d'art Séoul
  • 8. 8 La transparence des constructions Pour permettre à l’infiltration de la lumière naturelle aux constructions et aussi économiser de l’énergie. Inclusion de la technologie dans ses construictions Nexus housing, Japon Educatorium, Pays-Bas Escaliers électriques Ascenseur
  • 9. 9 Les ouvrages Delirious New York : « Un manifeste rétroactif pour Manhattan » C’est un livre de 1978, écrit par l’architecte néerlandais REM Koolhaas. Le livre sert de manifeste rétroactif pour Manhattan entre 1850 et 1960, analysant le développement de l’architecture et des concepts urbains dans toute l’histoire de New York à partir de la fondation du nouvel Amsterdam par les Néerlandais, à la conception du siège des Nations Unies par le Corbusier. REM Koolhaas décrit le concept de « manhattanisme », la théorie de la création et le fonctionnement de la ville de New York, en longueur du livre. Ce livre contient une théorie nommée « Bigness » cachée basée sur cinq théorèmes :
  • 10. 10 1)Au-delà d’une certaine masse critique, le bâtiment ne peut plus être contrôlé, ce qui déclenche une autonomie de ses parties qui restent cependant soumises au tout. Le gratte-ciel n’est plus une entité mais un ensemble de particules fonctionnelles. La Bigness organise à la fois leur indépendance et leur interdépendance. 2)L’ascenseur, par sa capacité à établir des connections mécaniques plutôt qu’architecturales, a permis de dépasser les problèmes de composition, d’échelle et de proportion en architecture : il n’y a plus d’art de l’architecture. 3)La distance noyau/enveloppe du bâtiment augmente et entraîne une dissociation entre la façade et l’intérieur du bâtiment. 4)Par leur taille ces bâtiments entrent dans un domaine extérieur au qualitatif. C’est-à-dire que leur impact est indépendant de la notion de bien ou de mal. Leur perception n’est pas inscrite dans la réalité collective et ne peut alors pas être évaluée suivant ces critères.
  • 11. 11 5)La Bigness n’appartient pas au tissu urbain « son message implicite est « on s’en fout du contexte » (Its subtext is fuck context) ». Elle est incapable d’établir des relations avec la ville, elle est sa propre raison d’être. Rem Koolhaas résume ainsi la Bigness : architecture vs urbanisme. La taille des objets architecturaux les fait rentrer dans le domaine de l’urbanisme, avec notamment la connexion de domaines particuliers en un système. Mais dans un même temps la Bigness est un objet architectural qui n’existe pas par rapport à la ville et ne s’insère pas dans la ville.
  • 12. 12 Junkspace : « Repenser radicalement l’espace urbain » En trois essais décisifs, Rem Koolhaasnous invite à tourner la tête vers ce que nos villes sont devenues. Qu’est-ce qu’un paysage urbain ? Que peuvent aujourd’huil’architecte et l’urbaniste ? Ces questions, Koolhaasne les adresse pas aux spécialistesmais aux hommes qui vivent, marchent et respirent dans ce que l’on appelleencore les villes. Koolhaas, qui fut aussi journalisteet scénariste pour le cinéma, est un écrivain. Par son écriture tendue, souvent provocatrice, parfois lyrique et toujours précise, il grave dans la matière de la langue les mutationsque connaît,depuisle début du Xxe siècle, l’espace que nous habitons.L’ascenseur, la climatisation,le placoplâtreont aboli les repères traditionnelsde l’architecture, pour façonner un espace plus continu et plus instableà la fois – le Junkspace. C’est en se confrontant aux effets réels de ces innovationsque l’on pourra, sérieusement, repenser l’espace urbain.
  • 13. 13 S, M, L, XL : « Small, Medium, Large, Extra Large » La prochaine publication phare de Koolhaasétait S, M, L, XL, avec Bruce Mau, Jennifer Sigler et Hans Werlemann (1995), un tome de 1376 pages combinantessais, manifestes, journauxintimes, fiction, récits de voyage et méditationssur la ville contemporaine. La dispositionde l'énorme livre a transformé l'édition architecturale, et de tels livres - graphiques en couleuret textes denses - sont depuis devenuscourants. En apparence, S, M, L, XL donne un enregistrement de la mise en œuvre réelle du « Manhattanisme» à travers les divers projets et textes (pour la plupartnon réalisés) que OMA avait générés jusqu'à ce moment-là. La mise en page de type lexique (avec un "dictionnaire"marginalcomposé par Jennifer Sigler, qui a également édité le livre) a engendré un certain nombre de concepts qui sont devenus courants dansla théorie architecturale ultérieure, en particulier "Bigness » : "anciens"
  • 14. 14 principes architecturaux (composition, échelle, proportion, détail) ne s'appliquentpluslorsqu'un immeuble acquiert Bigness. Cela a été démontré dans le plan OMA pour le développementde "Euralille" (1990-1994), un nouveau centre pourla villede Lille en France, une ville rendue célèbre par sa position sur la nouvelleligne ferroviaire de Paris à Londres via la Manche Tunnel. L'OMA a installéune gare, deux centres de commerce et d’affaires, un parc urbain et 'Congrexpo' (Lille Grand Palais, un "Grand Palais" contemporainavec une grande salle de concert, trois auditoriumset un espace d'exposition)avec Cecil Balmond. Dans un autre essai du livre, intitulé« villegénérique », Koolhaasdéclare que le progrès, l'identité,l'architecture, la ville et la rue sont des choses du passé : « Le soulagement… c'est fini. Voilàl'histoire de la ville. Nous pouvonsquitter le théâtre maintenant... »
  • 15. 15 Les œuvres de l’architecte Maison à Bordeaux : « Une maison dont son cœur est une machine ! » Un couple vivait dans une très belle et vieille maison à Bordeaux. Ils voulaient une nouvelle maison, peut-être une maison très simple. Ils regardaient, différents architectes. Puis le mari a eu un accident de voiture. Il a failli mourir, mais il a survécu. Maintenant, il a besoin d’un fauteuil roulant. La Maison à Bordeaux est une résidence privée de trois étages sur une collineen forme de cap surplombantBordeaux. Le niveau inférieur est une série de cavernes creusées dans la colline, conçues pour la vie la plus intime de la famille ; le rez- de-chaussée au rez-de-jardin est une pièce vitrée – moitié intérieure, moitié extérieure – pour vivre ; et l’étage supérieur est divisé en un espace pourles enfantset un pourles parents. Le cœur de la maison est une plate-forme d’ascenseur de
  • 16. 16 3x3,5m qui se déplace librement entre les trois étages, faisant partie de l’espace de vie ou de la cuisine ou se transformant en espace de bureau intime, et donnant accès aux livres, aux œuvres d’art et à la cave à vin. Deux ans plus tard, le couple repense à la maison. Maintenant,Ana nouvellemaison pouvaitlibérer le mari de la prison que leur ancienne maison et la cité médiévale étaient devenues. « Contrairement à ce que vous attendez », a-t-il déclaré à l’architecte,« je ne veux pas d’unemaison simple. Je veux une maison complexe, car la maisondéfinira mon monde … » Ils ont acheté un terrain sur une colline avec une vue panoramique sur la ville. L’architecte a proposé une maison – ou en fait trois maisons les unes sur les autres. L’homme avait sa propre « chambre », ou plutôt « station » : la plate-forme de l’ascenseur. Le mouvement de l’ascenseur change continuellement l’architecture de la maison. Une machine est son cœur.
  • 17. 17 La bibliothèque centrale de Seattle : La bibliothèquecentrale de la Seattle Public Library est la bibliothèque phare du système de la Seattle Public Library. Le bâtiment en verre et en acier de 11 étages (56,9 mètres de haut) au centre-ville de Seattle, Washington a été ouvert au public le dimanche23 mai 2004. Rem Koolhaas et Joshua Prince- Ramus de OMA / LMN étaient les principaux architectes, Magnusson Klemencic Associates était l’ingénieur en structure d’Arup ; Arup a également fourni des services d’ingénierie mécanique, électrique et de plomberie, ainsi que des services de sécurité incendie / vie, de sécurité, d’informatique et de communication et de consultation audiovisuelle;et Hoffman ConstructionCompanyde Portland, Oregon, était l’entrepreneur général. La bibliothèque publique de 33 722,6 m2 (362 987 pieds carrés) peut contenir environ 1,45 million de livres et autres documents, dispose d’unparkingpublicsouterrainpour143 véhiculeset comprend plus de 400 ordinateurs ouverts au public. Plus de 2 millions de personnes ont visité la nouvellebibliothèqueaucoursde sa première année.
  • 18. 18 Il s’agit du troisième bâtimentdelabibliothèque centrale de Seattleà être situé surle même site au 1000 FourthAvenue. La bibliothèque a un aspect unique et saisissant, composé de plusieurs « plates-formes flottantes » discrètes apparemment enveloppéesdansun grand filet en acier autourd’une peau de verre. L’espace intérieur de la bibliothèque
  • 19. 19 L’évolution de la bibliothèque En 1906 En 1960 2004 jusqu’à aujourd’hui
  • 20. 20 La casa de musica : En 1999, il a été annoncéque Porto et Rotterdam serait nommé en tant que Capitaleeuropéenne de la culture en 2001. En vue de ce grand événement, un concours a été organisé entre 5 renommés études privés à construire un bâtiment de la culture, dans un quartier caractéristique de la ville. Une conception portugaise un bâtiment pourla ville néerlandaise,tandisqu’un architecte néerlandaistravaillant dans la ville du Portugal. Ainsi, Alvaro Siza a été chargé de travailler sur le sol néerlandais,tandis que le vainqueurde Porto a été reconnu et controversées architecte Rem Koolhaas. Le projet avait plusieurs inconvénients: problèmes de météo, aux services financiers et constructive, donc je n’ai pas ouvert jusqu’en 2005, avec un concert de CLA et Lou Reed. Cependant,après une certaine controverse, le bâtiment a été accepté presque à l’unanimité,et les inconvénientsétaient dansle passé.
  • 21. 21 La première contribution de la Casa da Musica est la relation innovantequi se pose entre l’intérieuret l’extérieur. Bien que ce volume est assez fermé, l’intentionest qu’il raconte avec le plus grand possible grâce à la vision extérieure. Ainsi, invite les visiteurs à toujours être en rapport avec l’environnementet le contexte, et peuvent voir la ville et même le ciel et la mer. La façon particulièrele travail se fait au début de la définitiondes deux plus grands auditoriums. Bien que l’architecte ne voulaitpas la même morphologieque les cases traditionnellesont rectangulaires, après des consultationsavec des spécialistes et de mener diverses études, acoustiquement conclu que c’était la meilleure résolution. Organisé ces deux parties étant sous forme moulée a été d’adopterle reste du programme. Au cours de ce processus de conception,d’autres espaces ont été créés ou contractés à partir du résultat de la morphologieétrange. Chacunde ces espaces « surplus » a été attribué un rôle, et ils servent tous comme une fonction secondaire des auditoriums.C’est pourquoiil Ya un
  • 22. 22 restaurant avec terrasse, un bar, des salles de répétition, studios d’enregistrement, salle multimédia,et plus encore. Les espaces intérieurs
  • 23. 23 Autres œuvres de Rem : Educatorium, Pays-Bas, 1995 Euralille, Lille, 1994 Nexus housing, Japon, 1991
  • 24. 24 L’ambassade des Pays-Bas, Berlin, De Rotterdam, Rotterdam, 2013 Kunsthal, Rotterdam, 1992
  • 25. 25 Les récompenses  Prix Antoni Gaudí pourle projet Eurallile en 1992.  Prix de l’Équerre d’argent en 1998, pour la Maison Lemoine à Bordeaux.  Prix Pritzker en 2000.  Chevalierde la Légion d’honneur en 2001.  Praemium Imperiale en 2003.  Prix du Royal Institute of British Architects RIBA en 2004.  Prix de l’Union européenne pourl’architecture contemporaineMies van der Rohe en 2005.  Doctorat honorifiquede la Katholieke Universiteit de Leuven en 2007.  Lion d’or à la 12e exposition internationaled’architecture de Venise pour l’ensemble de son œuvre en 2010  La Vrije Universiteit d’Amsterdam a décerné 19 octobre 2012 à Rem Koolhaasun doctorat honorifique pourses « services exceptionnelsà l’architecture »
  • 26. 26 Légion d’honneur. 2001 Le Pritzker. 2000 RIBA Award. 2004 L’Équerre d’argent. 1998
  • 27. 27 Etude d’une œuvre particulière  Siège de la télévision chinoise : Le siège de CCTVvise unealternativeà la typologieépuiséedu gratte-ciel. Au lieu de concourirdans la course à la hauteuret au style ultimes dans une tour bidimensionnelletraditionnelle « planant » vers le ciel, la boucle de CCTV propose une expérience vraiment tridimensionnelle, aboutissant à un cantilever de 75 mètres. Le bâtiment est visible depuis la majeure partie de Pékin ; il apparaît parfois comme grand et parfois petit, sous certains angles forts et sous d’autres doux.
  • 28. 28 La forme de la vidéosurveillance facilite la combinaison de l’ensemble du processus de fabrication de la télévision dans une boucle d’activités interconnectées. Deux tours s’élèvent d’uneplate-forme de studiode productioncommune,le socle. Chaque tour a un caractère différent : la tour 1 sert de zone d’édition et de bureaux, et la tour inférieure 2 est dédiée à la diffusion des informations. Ils sont rejoints par un pont cantilever pour l’administration, l’Overhang. La structure innovante du bâtiment est le résultat d’une collaborationà long terme entre les ingénieurs européens et chinoispour réaliser de nouvelles possibilités pour les tours. Les forces à l’œuvre dansla structure sont rendues visibles sur la façade : une nappe de tubes en acier triangulés – diagrides – qui, au lieu de former un motif régulier de diamants, deviennent denses dans les zones de plus grande contrainte, plus lâches et plus ouvertes dans les zones nécessitant moins soutien. La façade elle-même devient une manifestation visuelle de la structure du bâtiment.
  • 29. 29 Concept Koolhaasa imaginé un bâtimentdont la forme tridimensionnelleoffre au personnel de vidéosurveillancede remplir les fonctions dansune « bouclecontinue » se référant à une télévisionen circuit fermé et a présenté le début d’un défi d’ingénierie. Le nouveaubâtiment se compose de deux hautes tours en forme de L, reliées en haut et en bas à un angle qui forme une boucle, qui a été décrite comme une croix sur Z. Conçu par OMA comme une réinventiondu gratte-ciel comme une boucle, la construction de l’immeuble a débuté en 2004. Avec environ 473 000m2 , abrite le siège des studios de télévisionCCTV, des bureaux et des installationsde diffusion et de production. Il s’agit du plus grand projet d’OMA et de son premier bâtiment majeur en Chine.
  • 30. 30 Les espaces : Le bâtiment défie la recherche typiquepoursuivantla hauteurfinale du gratte-ciel. Issu d’une plate-forme commune, les deux tours sont inclinéesl’une vers l’autre et fusionnent en un cantilever perpendiculairede 75 mètres. Le design combine l’ensemble du processus de travailtélévisé, auparavantdispersé dansplusieurs endroitsde la ville,créant une boucle d’activitésinterconnectées. DOMAINES FONCTIONNELS Le bâtiment de 473 000 m2 est divisé comme suit : 64.200m2 d’administration 54.900m2 multi-usages 65.800m2 de nouvellesproductions 31.800m2 de programmes de productionaudiovisuelle 30.000m2 de locauxpour le personnel 61.500m2 parking 15.000m2 d’espaces de services Construction : Le bâtiment n’est pas une tour traditionnelle,mais une boucle de six sections horizontales et verticales couvrant 473.000 m2 de surface au sol, créant une grille irrégulière sur la façade du bâtimentavec un centre ouvert.
  • 31. 31 Sa construction est considérée comme un défi structurel, notamment parce qu’elle se situe dansune zone sismique. Le surplomb s’étend perpendiculairementà 75 m à l’ouest et à 67 m au sud. Le bâtiment a été construit en joignanttrois volumes pourcréer un volume final unique. Afin de ne pas bloquer les différentielsstructurels, cette connexiondevait avoirlieu à l’aube, lorsque l’acier des tours jumelles a été refroidi et relevé et a géré la même température.
  • 32. 32 La structure : Comme PEKIN est une région très séismique, ce bâtiment était un défi pour les ingénieurs Rem Koolhaas a construit ce bâtiment en utilisantle système anti- séismique Aussi Rem a utiliser le système des diagonales,ce système sert a transférer les charges suspendues dans cet gratte-ciel Plus une zone de ce bâtiment supporte plus de charges plus on trouve que ces diagonalessont serrées, moinsde charges supportées les diagonalessont plus élargit. Ces diagonalestransfèrent les charges horizontalestel que les vents violentset verticales (au moins le mobilier).
  • 33. 33 Les tours : Tour 1 La plus haute tour de 234 mètres de 54 étages, avec une empreinte de 40x60 m, 2.400m2 et une superficie de 405.000m² de planchers’élève. Le hallprincipalde 10 000 m2 , dans la tour 1, est un atrium souterrain de trois étages et trois étendues au-dessus du sol. Il a une connexion directe avec le réseau souterrain de Pékin et est le lieu d’arrivée et de départ des 10 000 travailleursqui viennentau siège de CCTV. Connecté au hall, le plusgrand de 2000 m2 remplit la fonction première du bâtiment : créer la télévision. La tour se compose d’une série de sections horizontales et verticales qui l’établissentcomme une structure attachée à la terre et non comme un gratte-ciel. Celui-ci contiendral’administration,la diffusion, les studios et les zones de production.
  • 34. 34 Studios d’enregistrements Espace de productions Bureaux d’administration
  • 35. 35 Tour 2 La tour 2 a une hauteurde 210m de 44 étages et une empreinte de 40x52m, 2.000m2 . Le pluspetit bâtiment abrite la télévisiondu Centre culturel (CCTV). Cela a un hall de 2000 m2 , des salles de réunion simples et VIP, salle d’expositions et une cafeteria. Salles d’expositions Le hall La cafeteria
  • 36. 36 Le siège social de CCTV permet un accès public à des installationsde production sans précédent dansles médias chinois. Une « boucleouverte » emmène les visiteurs à travers le bâtiment, exposant le travail quotidiendes études et l’histoire de la vidéosurveillance,culminantsur le cantilever, avec des vues spectaculaires sur le quartier financier, la Cité interdite et le reste de Pékin. Salles de réunions Simple VIP
  • 37. 37 Bibliographie Ouvrages Junkspace OMA the construction of merveilles Qu’est-ce que l’OMA Sites WEB https://fr.wikipedia.org/wiki/Rem_Koolhaas https://oma.eu/partners/rem-koolhaas https://www.linternaute.fr/biographie/art/1775712-rem-koolhaas-biographie-courte-dates- citations/ https://www.pritzkerprize.com/laureates/2000 https://en.wikiquote.org/wiki/Rem_Koolhaas https://oma.eu/projects https://oma.eu/projects/maison-a-bordeaux https://oma.eu/projects/seattle-central-library https://oma.eu/projects/casa-da-musica https://www.archdaily.com/tag/rem-koolhaas https://www.archdaily.com/236175/cctv-headquarters-oma https://en.wikiarquitectura.com/building/cctv-headquarters/#