SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  43
Télécharger pour lire hors ligne
Dirigé par: Mr Belkhamsa Gr:06 Présenté par:Araour Sonia
Ould Ali Sara
Plan de travail
Introduction
 Définitions
 Hiérarchisation des espaces
 Historique
1. L’immeuble de rapport
2.Typologies majeures du 19ème siècle
-La cité ouvrière
-La cité jardin
3.Typologies majeures du 20ème siècle
a. la première moitié du 20ème siècle
b. La deuxième moitié du 20ème siècle
 Analyse d’exemple
 Définitions
 Avantages
 Réglementation de l’habitat intermédiaire
 Caractéristiques
 Origines
 Typologies
 Analyse d’exemple
Synthèse
Bibliographie
L’habitat coLLectif
L’habitat intermédiaire
En urbanisme l’habitat est une part d’un tissu bâti spécialement affecté au
logement des habitants et qui consiste en général la fonction principale des
villes associées ou non avec d’autres fonctions.
On peut classer l’habitat en 3 catégorie
Habitat individuel
Habitat intermédiaire
Habitat collectif
Afin de mieux comprendre l’évolution de l’habitat collectif et
intermédiaire à travers le temps on va d’abord étudier les différentes
typologies majeures apparues depuis le 18ème siècle
Deuxièmement, on va analyser des exemples contemporains.
Introduction
L’habitatcoLLectif
Définitions
 un alignement ininterrompus de bâtiments élevés
bordant des voies étroites (source: Dictionnaire
d’urbanisme)
un type d’habitat humain consistant à rassembler
plusieurs logements(appartements) au sein d’un
même édifice.
On l’oppose à l’habitat individuel
Selon l’institut national français de la statique des
études économiques l’habitat collectif est un
immeuble qui comprend au moins deux logements.
Hiérarchisation des espaces
Le 18ème siècle
-le logement collectif était souvent
occupé à titre provisoire et favorisant la
promiscuité.
-Le tracé de la ville était un tracé.
orthogonal qui la divise en ilots pouvant
prendre plusieurs formes.
-Apparition des immeubles de rapport.
Le19èmesiècle
L’habitat collectif a vu le jour pendant le 19ème
siècle et a servit à abriter les populations
ouvrières concentrées dans les villes pendant la
révolution industrielle d’où le fondements des
cités ouvrières et cités jardins et autres
typologies .
Historique
Comme on trouve des espaces semi privés comme les ascenseurs, escaliers, paliers
entre deux logements
L’habitatcoLLectif 1. L’immeuble de rapport
Type d’habitat collectif qui revient au 18ème siècle mais qui s’est
développé et étendue au 19ème siècle .
- C’est un immeuble de plusieurs logements loués par un ou
plusieurs propriétaires
- Les immeubles de rapports se font nombreux dans la ville de
Paris (fig1).
-La façade principale de l’immeuble reçoit souvent des
éléments décoratifs sous formes de moulures de plâtre(fig2)
Rez-de-chaussée donnant sur un
boulevard réservé aux
commerces et parfois aux
logements
Le 3ème et 4ème
étage sont presque
identiques
Le premier étage est un entresol
Le 2ème étage a une hauteur
sous plafond plus importante
Le 5ème étage est
pourvu d’un balcon
commun entre les
logements de ce niveau
Le 6ème étage accueille
généralement les chambres de
bonnes et dispose d’un plafond
plus bas
Fig1: Caractéristique de l’immeuble de rapport
Fig. 2
L’habitatcoLLectif 2. Typologies majeures du 19ème siècle
La cité ouvrière
-Absence de repères
-Conçue pour améliorer les conditions de vie des ouvriers qui
habitaient des maisons insalubres (bidonvilles)
-Construite à l’extérieur de la ville
-Constitue à l’origine, une zone essentiellement résidentielle
-Destinée aux ouvriers d’une même usine
-Peut être accompagné d’équipements collectifs
La cité ouvrière de Mulhouse (fig3)
- Construite par la SOMCO dans la deuxième
moitié du 19ème siècle à la périphérie nord/nord-
ouest de la ville.
- La cité est construite selon un plan orthogonal
où les rues et les passages sont des ruelles de
2,50 mètres de largeur(fig4) se coupent à angle
droit.
- Initialement, une grande place centrale (fig5)
était prévue pour divers équipements, à savoir
des commerces, des bains et lavoirs Elle a
cependant été réduite et c’est actuellement un
espace vert.
-Le modèle d’habitation retenu est
une maison accolée sur deux côtés avec
un jardin appelé le carré mulhousien(fig6).
Fig3 Fig4
Fig5 Fig6
L’inconvénient de cette
typologie est qu’elle favorise
la ségrégation en isolant la
société ouvrière.
L’habitatcoLLectif  La cité jardin
Selon son fondateur _Ebenezer Howard _ :
«Une cité jardin est une ville conçue en vue d’assurer à
la population de saines conditions de vie et de travail ,
les dimensions doivent être justes suffisantes pour
permettre le plein développement de la vie sociale;
entourée d’une ceinture rurale, le sol étant dans sa
totalité propriété publique ou administré par
fidéicommis pour le compte de la communauté. »
Fig7: Le concept des
trois aimants
Ce schéma
résume les
avantages
obtenues par la
symbiose de la
ville et la
compagne
(principe des cités
jardins )
équipements
publics
Jardin
central
BoulevardGrande avenue
Parc central
Chemin de fer
Maisons
-La cité de forme circulaire est
organisée autour d’un jardin
central
-Les espaces publics sont placés
autour du jardin central
-6 boulevards traversent la cité et
la divise en 6 parties
égales(quartiers) comprenant
chacune un parc central
-Les maisons sont principalement
construites en cercles centriques
Fig8: Hiérarchisation des espaces
Contrairement aux cités ouvrières
les cités jardin ont pu assurer une
certaine mixité sociale.
Fig9: La cité
jardin de Stains
à Paris
L’habitatcoLLectif 3.Typologies majeures du 20ème siècle
3.a. La première moitié du 20ème siècle:
Caractérisé principalement par
-l’apparition du mouvement moderne et la publication de la Charte d’Athènes par Le Corbusier
Mouvement architectural dont les
principaux concepts sont:
-Le décor minimal
-Les lignes géométriques pures
-Emploi des nouveaux matériaux et
techniques de construction apparus après
la révolution industrielle
-Les cinq points de l’architecture moderne
(les pilotis, le plan libre, les fenêtres
horizontales, la façade libre, les toitures-
terrasses)
Texte fondamental rédigé par le Corbusier
,concrétisant les différentes réflexions des
congrès internationaux de l’architecture
moderne (CIAM, 1928-1956)
Ce texte énonce principalement les moyens
d’améliorer les conditions de vie urbaine en
tenant compte des 4 fonctions principales
d’une ville moderne(fig10)
La charte d’Athènes fut publié en 1943par
Le Corbusier en 1943 avant de la mettre en
application dans ses projets urbanistiques
dont le meilleur exemple est La cité
radieuse de Marseille.
Ville moderne
travail
circulation
Culture de
l’esprit et
du corps
habitation
Fig.10
L’habitatcoLLectif
L’unité d’habitation de Marseille
-La Cité radieuse, ou Unité d’Habitation, de Marseille est un exemple de logement
collectif de l’après-guerre (1939-1945) et d’architecture moderne.
-On l’appelle aussi « la maison du fada ».
-La cité répond parfaitement aux 4 fonctions principales de la ville moderne (fig11)
-La cité est surélevée sur pilotis et surmontée d’un toit-terrasse (piliers de
l’architecture moderne)
Fig11
Habitation
la cité est constitué
de 337 appartements
en duplex répartis sur
18 étages
Travail
La cité contient des
commerces, hôtels,
bureaux,
bibliothèque
Circulation
Les appartements
sont séparés par des
rues intérieures de 7
mètres de
Culture de l’esprit et
du corps
La cité dispose de
plusieurs lieux de
divertissement: salle
de spectacle ,piscine
sur le terrasse.
-Ce sont des ensembles de logements collectifs souvent en nombre important
-Destinés à régler le problème de crise de logement.
-Généralement caractérisé par le caractère répétitif des bâtiments (fig12) .
-peuvent être monofonctionnels ou rassemblant plusieurs fonctions urbaines
-Marqués par un urbanisme de barres (fig13) et de tours (fig14)
-Apparition des grands ensembles
Fig12: Zone d’aménagement concerté
à Darnétal en France
Fig13 Fig14
L’habitatcoLLectif
L’habitatcoLLectif 3.b. La deuxième moitié du 20ème siècle
-Fondement d’un nouveau style architectural dont les concepts s’opposent à ceux du
modernisme Le post-modernisme
-Tendance architecturale fondé par Robert Venturi
-C’est une réinterprétation des symboles et des motifs ornementaux
traditionnels (fig15)
-Considère les productions de l’architecture moderne comme fade et
sans âme
-Caractérisé par:
*L’utilisation d’angles non orthogonaux
*Le retour de la symétrie classique (fig16)
*Réintroduction de la couleur et du symbolisme en architecture
-Grande importance donnée à l’espace public
Fig17: Espaces d’Abraxas
Espaces d’abraxas
Complexe immobilier
post- moderne construit
en 1978, situé à Noisy
Le Grand en France,
regroupant 600
logements dans trois
bâtiments
Fig15
Fig16
L’Ecoquartier
-Sa réflexion vise à décliner les principes de développement durable à l’échelle d’un quartier.
-On y retrouve les 3piliers fondateurs du concept du développement durable: aspects
environnementaux, dimensions sociales et économiques
La ville intelligente
Quartier Vauban
-premier quartier
écologique
-Situé à Fibourg ,
Allemagne
-Réalisé en 1994
Fig. 18
-Ville utilisant les technologies de l'information et
de la communication, consiste globalement en
l’optimisation des coûts, de l’organisation, du
bien-être des habitants.
-Ce concept d’origine anglo-saxonne n’est pas
nouveau. Les pionnières dans le domaine sont les
mégalopoles d’Asie, comme Hong-Kong ou
Singapour(Fig19)
-Peut être classée d’après six critères principaux
(Fig20).
Fig20Fig19
L’habitatcoLLectif
L’habitatcoLLectif
Plan de travail
1-Fiche technique du projet
2-analyse contextuelle
3-analyse du plan de masse
4-Hiérarchisation des espaces
5-Méthodologie
6-Analyse spatiale
7-Analyse des façades et les matériaux
utilisés
L’habitatcoLLectif
1-Fiche technique du projet
Date de réalisation: 1998-2002
Architectes: Baumschloger et Eberle
Situation géographique: Saint-Grall (Nord-est
de la Suisse
Type d’habitat: Habitat collectif
type de bloc: plot
nombre de blocs: 8
Gabarits: R+4
Type de logements: simplex(F2-F3-F5-F6)
Plan de situation
Le plot est un petit immeuble collectif ,avec
quatre façades pourvues d’ouvertures ,ayant
généralement quatre logements d’angle à
façade perpendiculaire ,pour bien aérer et
ensoleiller.
2-Analyse contextuelle
Habitat collectif
Barres
Maisons individuelles
Les huit plots se trouvent à
la périphérie de la ville. Ils
sont entourés de différentes
typologies d’habitat, du coté
Ouest par
Des habitat collectif ,de l’
Est par des barres ,du Nord
par des maisons
individuelles
et du Sud par une foret
L’habitatcoLLectif
Accessibilité
Accessibilité du coté
Nord par la Rue de
Rehelobelstrasse
Accessibilité du coté
Ouest par Rue
Achslenstasse
L’habitatcoLLectif
3-Analyse du plan de masse
Rues internes
Les 8 plots sont reliés à travers
des rues internes , cela
permet d’avoir un rapport
entre les entrées principales .
Les rues sont accompagnés de
lignes de haies à gauche et à
droite
Accès au plot
Rue interne Entrée du sous-sol d’un plot
L’habitatcoLLectif
Espace de jeux pour enfants:
Définit sur une petite
plateforme en béton, entouré
des arbustes comme
protection.
Espaces verts
l’espace extérieur est couvert
de gazon qui donne à l’habitant
la sensation de liberté d’espace.
La disposition de ces espaces
par rapports aux plots se fait
selon le principe du plein et du
vide afin d’éviter les problèmes
de vis-à-vis.
Les espaces extérieurs
Le plein
Le vide
L’habitatcoLLectif
Gabarits des plots
Niveau1
Niveau2
Niveau3
Parkings au sous-sol
Les plots sont mis en trois
niveaux différents,
les plots du niveau1 sont en
R+4, ceux du 2ème niveau
sont en R+4 +sous sol, ceux
du 3ème niveau sont en
R+4+2 sous-sol.
Niveau 1
Niveau 2 Niveau 3
4-Hiérarchisation des espaces
Espace public(voie principale)
Espace semi-public (espaces
verts-espaces de jeux)
Espace de transition (voie
interne)
Espace privé (logements) et
semi privé(escaliers; parking)
L’habitatcoLLectif
5-Méthodologie
3-L’idée des diagonales est plus intéressante que
les droites afin de créer des espaces verts car ils
offrent plus de panorama et aussi pour éviter
Le vis-à-vis. .
1-L’idée
initiale était
de créer neufs
plots alignés
2-Soustraction
d’un plot car il
est situé au
niveau de la
route
L’habitatcoLLectif
WC SDB
Espace
privé
Espace
semi
privé
Les logements sont organisés autour de l’escalier
cellules de formes et nombre de pièces différents
Plan du 1er étage(3 logements )
Plan du 2ème étage(4 logements d’angle)
Appartement 1
F5
CH CH
CH
CHCH cuisine
séjour
Séjour wc SDB
cuisine CH CH
Appartement 2
F6
Appartement 3
F3
Appartement 1
F3
Appartement 2
F3
Appartement 4
F2Appartement 3
F5
6-Analyse spatiale
L’habitatcoLLectif
Zone jour Zone nuit
Zone
humide
L’habitatcoLLectif 7-Analyse des façades et les matériaux utilisés
Aire de
circulation
Porte fenêtre
parapet
Panneaux de
verre
•Utilisation des parapets et des
panneaux en verre coulissants
translucides qui servent à ;
-Protéger et isoler des vents et
des vues de l’extérieur vers
l’intérieur.
-Faire pénétrer la lumière.
-La double façade sert à protéger
l’intérieur des rayons solaires.
Les 4 façades du plot sont presque identiques
Façade balcon ou double
façade
Le bâtiment contient une
bordure de balcons tout au tour
de chaque étage ,dont la
superficie est 27m2 pour un
appartement de 4-5 pièces ,d’une
surface de 107m2. Il sert
d’espace de circulation et parfois
aménagé en espace de détente.
L’habitatintermédiaire
• un type d’habitat entre l’individuel et le collectif , c ’est la solution adoptée pour
combiner les avantages de l’individuel et le collectif , il se traduit par l’agencement
vertical de deux habitations , chacune d’elles disposent d’un accès individuel.
• Pour le Corbusier c’est l’immeuble villa où chacun des appartements individuels de ce
dernier avait son propre jardin suspendu.
• Il existe une définition réglementaire pour l’intermédiaire qui se base sur cinq
caractéristiques ( surface améliorée, une hauteur maximale de trois niveaux, un accès
individuel , partie commune c’est les réseaux , densité de 40 logements/ ha ) selon
Philipe Barbeyer.
Définitions
Avantages
• Une intimité préservé
• Un outil pour modeler la ville
• Il assure la meilleure homogénéité
entre l’habitat et son environnement
• Favoriser une mixité de typologies
de logements
• Répondre au désir
d’individualisation des habitants et
offrir une qualité de vie
Réglementation de l’habitat intermédiaire
Au regard de la réglementation, l’habitat
l’intermédiaire n’existe pas. Seules deux
catégories existent : l’habitat individuel et
l’habitat collectif.
Le code de l’habitation et de la construction
considère la superposition de plus de 2 logements
(avec ou sans partie commune) comme une
caractéristique de l’habitat collectif, on applique
alors la réglementation des immeubles collectifs
aux logements intermédiaires.
L’habitatintermédiaire
Ses caractéristiques
Faible hauteur
R+3
Espaces extérieurs
privés 20m²
Contrôle de vis-à-vis
(ouvertures)
Parties communes
réduites ( parvis
extérieur commun )
Accès privatif pour
chaque logement
Contrôle de vis-à-vis
(implanter un abri
couvert)
L’habitatintermédiaire
Son origine
L’origine formelle qui est
celle de l’architecture en
gradin ( l’exemple le plus
ancien de l’habitat
intermédiaire ) ses origines
sont lointaines en
particulier dans
l’architecture de Babylone
Une origine conceptuelle
récente qui a consisté à
définir un type d’habitat
entre l’individuel et le
collectif, le Corbusier et
Walter Gropius ont,
expérimenté des formes
urbaines nouvelles,
intermédiaires en 1920, avec
notamment la cité Frugès
L’habitat semi collectif est apparu au début du 20e siècle
L’habitatintermédiaire
Typologies
 L’habitat intermédiaire individuelle
Maisons en bande, comportent un petit jardin une
l’avant et une l’arrière
Maisons jumelées, deux logements disposer d’une
entrée privatif, un sous-sol et un jardin
Maisons accolées, ce sont des maisons accolées par le
garage et possèdent un habillage en bois et des jardins
Maisons superposées, sont en fou moi de cubes, chaque
logement disposer d’un jardin, d’un garage et d’une
entrée privative
L’habitatintermédiaire
 L’habitat intermédiaire collectif
Immeubles en gradin, c’est une forme originale
,permettait de créer de grandes terrasses sur les toitures,
exemple ( Saint
Le petit collectif, il est caractérisé par un volume global
dans lequel s’insèrent plusieurs logements en suplex ou
duplex
Villa urbaine, cette villa possède quatre logements qui offre
des terrasses privatifs
la longère. Un volume global apparaît, divisés en plusieurs
logements. Les petits logements sont réalisés sous les
combles. La hauteur du bâti : R+1+C.
L’habitatintermédiaire
Plan de travail
1-Fiche technique du projet
2-Situation géographique
3-Analyse du plan de masse
4- Analyse de l’extérieur
5-Analyse de la cellule
6-Analyse spatiale
7-Hiérarchisation des espaces
8-Analyse des façades et les matériaux
utilisés
9- Des vues vers l’intérieur et l’extérieur
1-Analyse d’un exemple intermédiaire
La varenne
RIOM
(63)
Au centre -est
de la France
Adresse de l’opération : ZAC de la varenne 1-8 rue jacques prevet 63300 Riom
Date de l’opération : 1992
Maitre d’ouvrage : OPHIS- office public de l’habitat et de l’immobilier social
Maitre d’œuvre : Jean Claude Marquet
Nombre de logements et programme: 37 logements, dont 28 en intermédiaire
et par surface 14 T3 et 14 T4
Surface de la parcelle: 2222 m² environ
L’habitatintermédiaire
2-Situation géographique
Ces logements intermédiaires se situent
au centre-est de la France exactement
dans la ville de Riom fait partie d’une
ZAC de 11 hectares dont elle tire le nom:
la varenne
La varenne est un quartier situé à l’est de
Riom à proximité de la rocade en France,
le quartier dispose d’écoles, de collèges,
de lycées d’équipements sportifs et de
commerces
L’habitatintermédiaire
3- Analyse du plan masse
Deux batiments composés de 4 et 3 modules identiques, regroupant chacun 4 logements
imbriqués en duplex se font face et forment une rue centrale.
Cette rue est d’usage public.
L’habitatintermédiaire
Accès mécaniques Accès piétons
4-Analyse de l’extérieur
L’organisation de ces logements
Ces logements s’organise autour d’une rue central qui dessert tous les logements et sur
lequel donne le stationnement automobile
Rue centrale Le stationnement des
voitures
La présence de la voiture sur cet espace largement emprunté par les habitants pour
rejoindre leur logements engendre certains conflits d’usage et des risques pour les plus
jeunes
L’habitatintermédiaire
5-Analyse de la cellule
Analyse volumétrique
La volumétrie est simple,
mais une imbrication
complexe: les garages au rez
-de –chaussée , duplex
imbriqués, symétrique et
inversés
Il s’agit de deux petits immeubles
collectifs, les modes d’accès c’est-à-dire
les escaliers sont perpendiculaires à la
façade, des duplex avec jardin et avec
accès droit au garage
L’habitatintermédiaire
Analyse de l’intérieur
Analyse de la cellule
Façade principale
Cet habitat est composé d’un
module de quatre logements
imbriqués, deux F3 en duplex
accessible depuis le rez de
chaussée, et deux F4 en
duplex accessible à l’étage
Les entrées bien que
dissimilées et en retrait par
rapport aux escaliers d’accès
sont mis en valeur par le
dessin de la façade qui
rappelle un imposant porche
urbain.
L’habitatintermédiaire
6-Analyse spatiale
• Identification des espaces intérieurs
Les duplex accessibles de plain pied au RDC sont de conception classique: séjour et
cuisine et un garage; deux chambres et une salle de bain à l’étage, on pénètre d’abord
dans la partie nuit au 1er étage avant d’arriver aux espaces jours située au deuxième étage
( séjour, cuisine et une chambre )
1
1 1
1
1 1 1 1
1 1
2 2
3 344
44
44
1 - Chambre 2- Séjour
3 - Cuisine 4- salle de bain
Plan 1er étage Plan 2ème étage
Au rez de chaussée on trouve des garages libres
dans chaque cellule et un jardin à l’arrière de
chaque logement
L’habitatintermédiaire
Analyse spatiale
Les espaces jours et les espaces nuits
Plan 1er étage Plan 2ème étage
L’habitatintermédiaire
Espaces nuits Espaces jours Espaces humides
Au 1er étage on trouve seulement les espaces nuit et les espaces jours au 2ème étage
7-HIÉRARCHISATION DES ESPACES
Plan 1er étage Plan 2ème étage
Partie privé Partie commune
L’habitatintermédiaire
8-Analyse des façades
Elévation sur la rue centrale, l ’ensemble est composé d’un modèle de quatre
logements imbriqués qui se répète. l’utilisation d’un seul type d’ouvertures en horizontal
L’habitatintermédiaire
Façade principale ( fig. 1)
L’opération est composé d’un module de quatre
logements imbriqués, une symétrie parfaite (fig. 1).
Les entrées bien que dissimulées et en retrait par
rapport aux escaliers d’accès sont mis en valeur par
le dessin de la façade qui rappelle un imposant
porche urbain
9-Des vues vers l’intérieur et l’extérieur
L’habitatintermédiaire
Vue sur les terrasses prolongeant les
cuisines, il est regrettable qu’elles ne
soient pas de tailles suffisantes à
permettre une réelle appropriation et un
usage confortable , le séjour attenant ne
dispose pas d’accès direct à cet espace
Une vue de l’extérieur
Vue du hall d’entrée
d’un logement du RDC
De grands porches
éclairés zénitalement
abritent les
cheminements et les
paliers des
logements
Synthèse
Apparue principalement pour abriter les populations ouvrières puis destiné à régler le
problème de crise de logements après la révolution industrielle, l’habitat collectif est
maintenant une des principales typologies d’habitat humain présentant plusieurs avantages
tel que la consommation économique des terrains à bâtir, l’assurance de la mixité sociale et
fonctionnelle…
L’habitat intermédiaire joue un rôle de : retour vers la nature et le développement de la
qualité environnementale et la relation habitat /environnement, Le développement du
concept de l'esprit individuel dans la vie collectif ainsi que la cellule gère le projet
L’accès individuel pour chaque logement donne une sensation que les habitants rentrent
dans une maison individuelle
Bibliographie
-Pierre Merlin, Françoise Choay. Dictionnaire de l’urbanisme et de l’aménagement.2ème
édition, Juillet 1996,Pressses universitaires de France.
-Waclaw Ostrowski. L’urbanisme contemporain-Des origines à la Charte d’Athènes. Paris,
1968. Chapitre: Les CIAM et la Charte d’Athènes, p.181-186. Format: PDF.
-Letizia Capannini.L’habitat collectif méditerranéen, Cas d’étude en Europe et en Afrique
du Nord. Laboratoire ACS; Université Paris 8. Format: PDF.
-Agence d’urbanisme et de développement intercommunal de l’agglomération rennaise.
Entre maison et appartement: habitat intermédiaire.4 Avenue Henri Fréville, Décembre
2008. Format: PDF.
-Le concept des cité jardins. Association régionale de cités jardins d’ile de France.
Disponible sur internet:
< http://www.tourisme93.com/stains/concept-cites-jardins.html>.
-Société Mulhousienne des cités ouvrières. Décembre 2016. Disponible sur internet:
< https://fr.wikipedia.org/wiki/Société_mulhousienne_des_cités_ouvrières>.

Contenu connexe

Tendances

L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel Nina Lee
 
Confort en architecture
Confort en architectureConfort en architecture
Confort en architectureSami Sahli
 
Analyse de maisons semi collective à Djelfa
Analyse de maisons semi collective à DjelfaAnalyse de maisons semi collective à Djelfa
Analyse de maisons semi collective à Djelfacelinerabehi
 
La grande poste d'alger
La grande poste d'alger    La grande poste d'alger
La grande poste d'alger ILYES MHAMMEDIA
 
analyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annabaanalyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'AnnabaSami Sahli
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du CordoueSami Sahli
 
Mies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusMies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusmonim mano
 
Rénovation urbaine
Rénovation urbaineRénovation urbaine
Rénovation urbaineSami Sahli
 
Mode de production en algerie
Mode de production en algerie Mode de production en algerie
Mode de production en algerie sedyna
 
Fleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnFleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnMohamed Ziane
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.lyahia menadi
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabiteSami Sahli
 
analyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxanalyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxAMINFERNANE
 

Tendances (20)

L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel
 
Confort en architecture
Confort en architectureConfort en architecture
Confort en architecture
 
Analyse de maisons semi collective à Djelfa
Analyse de maisons semi collective à DjelfaAnalyse de maisons semi collective à Djelfa
Analyse de maisons semi collective à Djelfa
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
La maison kabyle lounis
La maison kabyle lounisLa maison kabyle lounis
La maison kabyle lounis
 
La grande poste d'alger
La grande poste d'alger    La grande poste d'alger
La grande poste d'alger
 
analyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annabaanalyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annaba
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordoue
 
Analyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturaleAnalyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturale
 
Les illots
Les illotsLes illots
Les illots
 
La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
Mies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusMies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropius
 
Rénovation urbaine
Rénovation urbaineRénovation urbaine
Rénovation urbaine
 
Mode de production en algerie
Mode de production en algerie Mode de production en algerie
Mode de production en algerie
 
Fleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnFleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnn
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Analyse urbaine casbah
Analyse  urbaine casbahAnalyse  urbaine casbah
Analyse urbaine casbah
 
analyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxanalyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptx
 

Similaire à habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)

rénovation urbaine
rénovation urbainerénovation urbaine
rénovation urbaineanfalka
 
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdfilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdfgaalichmouheb
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05Sami Sahli
 
Le mouvement moderne
 Le mouvement moderne Le mouvement moderne
Le mouvement moderneSarahBelkadi1
 
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.pptLES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.pptanfalka
 
Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainSami Sahli
 
Approche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteApproche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteAsma LAOUEDJ
 
Fiche maisons de_ville
Fiche maisons de_villeFiche maisons de_ville
Fiche maisons de_villeImmy Gray
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Sami Sahli
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Sami Sahli
 
La cité radieuse
La cité radieuseLa cité radieuse
La cité radieuseSalle212
 
La rénovation urbaine
La rénovation urbaineLa rénovation urbaine
La rénovation urbaineYazid B
 
Cités jardins . londres 1905 1925
Cités jardins . londres 1905 1925Cités jardins . londres 1905 1925
Cités jardins . londres 1905 1925Sami Sahli
 
Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Sami Sahli
 
Planification urbaine
Planification urbainePlanification urbaine
Planification urbaineSami Sahli
 
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptxLanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptxmayamd154
 

Similaire à habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples) (20)

Cité jardin-howard
Cité jardin-howardCité jardin-howard
Cité jardin-howard
 
rénovation urbaine
rénovation urbainerénovation urbaine
rénovation urbaine
 
L'espace de la ville
L'espace de la villeL'espace de la ville
L'espace de la ville
 
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdfilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05
 
Le mouvement moderne
 Le mouvement moderne Le mouvement moderne
Le mouvement moderne
 
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.pptLES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
 
Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbain
 
Approche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteApproche fonctionnaliste
Approche fonctionnaliste
 
Fiche maisons de_ville
Fiche maisons de_villeFiche maisons de_ville
Fiche maisons de_ville
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01
 
La cité radieuse
La cité radieuseLa cité radieuse
La cité radieuse
 
Resumé de livre
Resumé de livreResumé de livre
Resumé de livre
 
La rénovation urbaine
La rénovation urbaineLa rénovation urbaine
La rénovation urbaine
 
Le mouvement moderne
Le mouvement moderneLe mouvement moderne
Le mouvement moderne
 
Cités jardins . londres 1905 1925
Cités jardins . londres 1905 1925Cités jardins . londres 1905 1925
Cités jardins . londres 1905 1925
 
Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04
 
Planification urbaine
Planification urbainePlanification urbaine
Planification urbaine
 
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptxLanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
 

Dernier

Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...NaimDoumissi
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationpapediallo3
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 

Dernier (18)

Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 

habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)

  • 1. Dirigé par: Mr Belkhamsa Gr:06 Présenté par:Araour Sonia Ould Ali Sara
  • 2. Plan de travail Introduction  Définitions  Hiérarchisation des espaces  Historique 1. L’immeuble de rapport 2.Typologies majeures du 19ème siècle -La cité ouvrière -La cité jardin 3.Typologies majeures du 20ème siècle a. la première moitié du 20ème siècle b. La deuxième moitié du 20ème siècle  Analyse d’exemple  Définitions  Avantages  Réglementation de l’habitat intermédiaire  Caractéristiques  Origines  Typologies  Analyse d’exemple Synthèse Bibliographie L’habitat coLLectif L’habitat intermédiaire
  • 3. En urbanisme l’habitat est une part d’un tissu bâti spécialement affecté au logement des habitants et qui consiste en général la fonction principale des villes associées ou non avec d’autres fonctions. On peut classer l’habitat en 3 catégorie Habitat individuel Habitat intermédiaire Habitat collectif Afin de mieux comprendre l’évolution de l’habitat collectif et intermédiaire à travers le temps on va d’abord étudier les différentes typologies majeures apparues depuis le 18ème siècle Deuxièmement, on va analyser des exemples contemporains. Introduction
  • 4.
  • 5. L’habitatcoLLectif Définitions  un alignement ininterrompus de bâtiments élevés bordant des voies étroites (source: Dictionnaire d’urbanisme) un type d’habitat humain consistant à rassembler plusieurs logements(appartements) au sein d’un même édifice. On l’oppose à l’habitat individuel Selon l’institut national français de la statique des études économiques l’habitat collectif est un immeuble qui comprend au moins deux logements. Hiérarchisation des espaces Le 18ème siècle -le logement collectif était souvent occupé à titre provisoire et favorisant la promiscuité. -Le tracé de la ville était un tracé. orthogonal qui la divise en ilots pouvant prendre plusieurs formes. -Apparition des immeubles de rapport. Le19èmesiècle L’habitat collectif a vu le jour pendant le 19ème siècle et a servit à abriter les populations ouvrières concentrées dans les villes pendant la révolution industrielle d’où le fondements des cités ouvrières et cités jardins et autres typologies . Historique Comme on trouve des espaces semi privés comme les ascenseurs, escaliers, paliers entre deux logements
  • 6. L’habitatcoLLectif 1. L’immeuble de rapport Type d’habitat collectif qui revient au 18ème siècle mais qui s’est développé et étendue au 19ème siècle . - C’est un immeuble de plusieurs logements loués par un ou plusieurs propriétaires - Les immeubles de rapports se font nombreux dans la ville de Paris (fig1). -La façade principale de l’immeuble reçoit souvent des éléments décoratifs sous formes de moulures de plâtre(fig2) Rez-de-chaussée donnant sur un boulevard réservé aux commerces et parfois aux logements Le 3ème et 4ème étage sont presque identiques Le premier étage est un entresol Le 2ème étage a une hauteur sous plafond plus importante Le 5ème étage est pourvu d’un balcon commun entre les logements de ce niveau Le 6ème étage accueille généralement les chambres de bonnes et dispose d’un plafond plus bas Fig1: Caractéristique de l’immeuble de rapport Fig. 2
  • 7. L’habitatcoLLectif 2. Typologies majeures du 19ème siècle La cité ouvrière -Absence de repères -Conçue pour améliorer les conditions de vie des ouvriers qui habitaient des maisons insalubres (bidonvilles) -Construite à l’extérieur de la ville -Constitue à l’origine, une zone essentiellement résidentielle -Destinée aux ouvriers d’une même usine -Peut être accompagné d’équipements collectifs La cité ouvrière de Mulhouse (fig3) - Construite par la SOMCO dans la deuxième moitié du 19ème siècle à la périphérie nord/nord- ouest de la ville. - La cité est construite selon un plan orthogonal où les rues et les passages sont des ruelles de 2,50 mètres de largeur(fig4) se coupent à angle droit. - Initialement, une grande place centrale (fig5) était prévue pour divers équipements, à savoir des commerces, des bains et lavoirs Elle a cependant été réduite et c’est actuellement un espace vert. -Le modèle d’habitation retenu est une maison accolée sur deux côtés avec un jardin appelé le carré mulhousien(fig6). Fig3 Fig4 Fig5 Fig6 L’inconvénient de cette typologie est qu’elle favorise la ségrégation en isolant la société ouvrière.
  • 8. L’habitatcoLLectif  La cité jardin Selon son fondateur _Ebenezer Howard _ : «Une cité jardin est une ville conçue en vue d’assurer à la population de saines conditions de vie et de travail , les dimensions doivent être justes suffisantes pour permettre le plein développement de la vie sociale; entourée d’une ceinture rurale, le sol étant dans sa totalité propriété publique ou administré par fidéicommis pour le compte de la communauté. » Fig7: Le concept des trois aimants Ce schéma résume les avantages obtenues par la symbiose de la ville et la compagne (principe des cités jardins ) équipements publics Jardin central BoulevardGrande avenue Parc central Chemin de fer Maisons -La cité de forme circulaire est organisée autour d’un jardin central -Les espaces publics sont placés autour du jardin central -6 boulevards traversent la cité et la divise en 6 parties égales(quartiers) comprenant chacune un parc central -Les maisons sont principalement construites en cercles centriques Fig8: Hiérarchisation des espaces Contrairement aux cités ouvrières les cités jardin ont pu assurer une certaine mixité sociale. Fig9: La cité jardin de Stains à Paris
  • 9. L’habitatcoLLectif 3.Typologies majeures du 20ème siècle 3.a. La première moitié du 20ème siècle: Caractérisé principalement par -l’apparition du mouvement moderne et la publication de la Charte d’Athènes par Le Corbusier Mouvement architectural dont les principaux concepts sont: -Le décor minimal -Les lignes géométriques pures -Emploi des nouveaux matériaux et techniques de construction apparus après la révolution industrielle -Les cinq points de l’architecture moderne (les pilotis, le plan libre, les fenêtres horizontales, la façade libre, les toitures- terrasses) Texte fondamental rédigé par le Corbusier ,concrétisant les différentes réflexions des congrès internationaux de l’architecture moderne (CIAM, 1928-1956) Ce texte énonce principalement les moyens d’améliorer les conditions de vie urbaine en tenant compte des 4 fonctions principales d’une ville moderne(fig10) La charte d’Athènes fut publié en 1943par Le Corbusier en 1943 avant de la mettre en application dans ses projets urbanistiques dont le meilleur exemple est La cité radieuse de Marseille. Ville moderne travail circulation Culture de l’esprit et du corps habitation Fig.10
  • 10. L’habitatcoLLectif L’unité d’habitation de Marseille -La Cité radieuse, ou Unité d’Habitation, de Marseille est un exemple de logement collectif de l’après-guerre (1939-1945) et d’architecture moderne. -On l’appelle aussi « la maison du fada ». -La cité répond parfaitement aux 4 fonctions principales de la ville moderne (fig11) -La cité est surélevée sur pilotis et surmontée d’un toit-terrasse (piliers de l’architecture moderne) Fig11 Habitation la cité est constitué de 337 appartements en duplex répartis sur 18 étages Travail La cité contient des commerces, hôtels, bureaux, bibliothèque Circulation Les appartements sont séparés par des rues intérieures de 7 mètres de Culture de l’esprit et du corps La cité dispose de plusieurs lieux de divertissement: salle de spectacle ,piscine sur le terrasse.
  • 11. -Ce sont des ensembles de logements collectifs souvent en nombre important -Destinés à régler le problème de crise de logement. -Généralement caractérisé par le caractère répétitif des bâtiments (fig12) . -peuvent être monofonctionnels ou rassemblant plusieurs fonctions urbaines -Marqués par un urbanisme de barres (fig13) et de tours (fig14) -Apparition des grands ensembles Fig12: Zone d’aménagement concerté à Darnétal en France Fig13 Fig14 L’habitatcoLLectif
  • 12. L’habitatcoLLectif 3.b. La deuxième moitié du 20ème siècle -Fondement d’un nouveau style architectural dont les concepts s’opposent à ceux du modernisme Le post-modernisme -Tendance architecturale fondé par Robert Venturi -C’est une réinterprétation des symboles et des motifs ornementaux traditionnels (fig15) -Considère les productions de l’architecture moderne comme fade et sans âme -Caractérisé par: *L’utilisation d’angles non orthogonaux *Le retour de la symétrie classique (fig16) *Réintroduction de la couleur et du symbolisme en architecture -Grande importance donnée à l’espace public Fig17: Espaces d’Abraxas Espaces d’abraxas Complexe immobilier post- moderne construit en 1978, situé à Noisy Le Grand en France, regroupant 600 logements dans trois bâtiments Fig15 Fig16
  • 13. L’Ecoquartier -Sa réflexion vise à décliner les principes de développement durable à l’échelle d’un quartier. -On y retrouve les 3piliers fondateurs du concept du développement durable: aspects environnementaux, dimensions sociales et économiques La ville intelligente Quartier Vauban -premier quartier écologique -Situé à Fibourg , Allemagne -Réalisé en 1994 Fig. 18 -Ville utilisant les technologies de l'information et de la communication, consiste globalement en l’optimisation des coûts, de l’organisation, du bien-être des habitants. -Ce concept d’origine anglo-saxonne n’est pas nouveau. Les pionnières dans le domaine sont les mégalopoles d’Asie, comme Hong-Kong ou Singapour(Fig19) -Peut être classée d’après six critères principaux (Fig20). Fig20Fig19 L’habitatcoLLectif
  • 14. L’habitatcoLLectif Plan de travail 1-Fiche technique du projet 2-analyse contextuelle 3-analyse du plan de masse 4-Hiérarchisation des espaces 5-Méthodologie 6-Analyse spatiale 7-Analyse des façades et les matériaux utilisés
  • 15. L’habitatcoLLectif 1-Fiche technique du projet Date de réalisation: 1998-2002 Architectes: Baumschloger et Eberle Situation géographique: Saint-Grall (Nord-est de la Suisse Type d’habitat: Habitat collectif type de bloc: plot nombre de blocs: 8 Gabarits: R+4 Type de logements: simplex(F2-F3-F5-F6) Plan de situation Le plot est un petit immeuble collectif ,avec quatre façades pourvues d’ouvertures ,ayant généralement quatre logements d’angle à façade perpendiculaire ,pour bien aérer et ensoleiller.
  • 16. 2-Analyse contextuelle Habitat collectif Barres Maisons individuelles Les huit plots se trouvent à la périphérie de la ville. Ils sont entourés de différentes typologies d’habitat, du coté Ouest par Des habitat collectif ,de l’ Est par des barres ,du Nord par des maisons individuelles et du Sud par une foret L’habitatcoLLectif Accessibilité Accessibilité du coté Nord par la Rue de Rehelobelstrasse Accessibilité du coté Ouest par Rue Achslenstasse
  • 17. L’habitatcoLLectif 3-Analyse du plan de masse Rues internes Les 8 plots sont reliés à travers des rues internes , cela permet d’avoir un rapport entre les entrées principales . Les rues sont accompagnés de lignes de haies à gauche et à droite Accès au plot Rue interne Entrée du sous-sol d’un plot
  • 18. L’habitatcoLLectif Espace de jeux pour enfants: Définit sur une petite plateforme en béton, entouré des arbustes comme protection. Espaces verts l’espace extérieur est couvert de gazon qui donne à l’habitant la sensation de liberté d’espace. La disposition de ces espaces par rapports aux plots se fait selon le principe du plein et du vide afin d’éviter les problèmes de vis-à-vis. Les espaces extérieurs Le plein Le vide
  • 19. L’habitatcoLLectif Gabarits des plots Niveau1 Niveau2 Niveau3 Parkings au sous-sol Les plots sont mis en trois niveaux différents, les plots du niveau1 sont en R+4, ceux du 2ème niveau sont en R+4 +sous sol, ceux du 3ème niveau sont en R+4+2 sous-sol. Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 4-Hiérarchisation des espaces Espace public(voie principale) Espace semi-public (espaces verts-espaces de jeux) Espace de transition (voie interne) Espace privé (logements) et semi privé(escaliers; parking)
  • 20. L’habitatcoLLectif 5-Méthodologie 3-L’idée des diagonales est plus intéressante que les droites afin de créer des espaces verts car ils offrent plus de panorama et aussi pour éviter Le vis-à-vis. . 1-L’idée initiale était de créer neufs plots alignés 2-Soustraction d’un plot car il est situé au niveau de la route
  • 21. L’habitatcoLLectif WC SDB Espace privé Espace semi privé Les logements sont organisés autour de l’escalier cellules de formes et nombre de pièces différents Plan du 1er étage(3 logements ) Plan du 2ème étage(4 logements d’angle) Appartement 1 F5 CH CH CH CHCH cuisine séjour Séjour wc SDB cuisine CH CH Appartement 2 F6 Appartement 3 F3 Appartement 1 F3 Appartement 2 F3 Appartement 4 F2Appartement 3 F5 6-Analyse spatiale
  • 23. L’habitatcoLLectif 7-Analyse des façades et les matériaux utilisés Aire de circulation Porte fenêtre parapet Panneaux de verre •Utilisation des parapets et des panneaux en verre coulissants translucides qui servent à ; -Protéger et isoler des vents et des vues de l’extérieur vers l’intérieur. -Faire pénétrer la lumière. -La double façade sert à protéger l’intérieur des rayons solaires. Les 4 façades du plot sont presque identiques Façade balcon ou double façade Le bâtiment contient une bordure de balcons tout au tour de chaque étage ,dont la superficie est 27m2 pour un appartement de 4-5 pièces ,d’une surface de 107m2. Il sert d’espace de circulation et parfois aménagé en espace de détente.
  • 24.
  • 25. L’habitatintermédiaire • un type d’habitat entre l’individuel et le collectif , c ’est la solution adoptée pour combiner les avantages de l’individuel et le collectif , il se traduit par l’agencement vertical de deux habitations , chacune d’elles disposent d’un accès individuel. • Pour le Corbusier c’est l’immeuble villa où chacun des appartements individuels de ce dernier avait son propre jardin suspendu. • Il existe une définition réglementaire pour l’intermédiaire qui se base sur cinq caractéristiques ( surface améliorée, une hauteur maximale de trois niveaux, un accès individuel , partie commune c’est les réseaux , densité de 40 logements/ ha ) selon Philipe Barbeyer. Définitions Avantages • Une intimité préservé • Un outil pour modeler la ville • Il assure la meilleure homogénéité entre l’habitat et son environnement • Favoriser une mixité de typologies de logements • Répondre au désir d’individualisation des habitants et offrir une qualité de vie Réglementation de l’habitat intermédiaire Au regard de la réglementation, l’habitat l’intermédiaire n’existe pas. Seules deux catégories existent : l’habitat individuel et l’habitat collectif. Le code de l’habitation et de la construction considère la superposition de plus de 2 logements (avec ou sans partie commune) comme une caractéristique de l’habitat collectif, on applique alors la réglementation des immeubles collectifs aux logements intermédiaires.
  • 26. L’habitatintermédiaire Ses caractéristiques Faible hauteur R+3 Espaces extérieurs privés 20m² Contrôle de vis-à-vis (ouvertures) Parties communes réduites ( parvis extérieur commun ) Accès privatif pour chaque logement Contrôle de vis-à-vis (implanter un abri couvert)
  • 27. L’habitatintermédiaire Son origine L’origine formelle qui est celle de l’architecture en gradin ( l’exemple le plus ancien de l’habitat intermédiaire ) ses origines sont lointaines en particulier dans l’architecture de Babylone Une origine conceptuelle récente qui a consisté à définir un type d’habitat entre l’individuel et le collectif, le Corbusier et Walter Gropius ont, expérimenté des formes urbaines nouvelles, intermédiaires en 1920, avec notamment la cité Frugès L’habitat semi collectif est apparu au début du 20e siècle
  • 28. L’habitatintermédiaire Typologies  L’habitat intermédiaire individuelle Maisons en bande, comportent un petit jardin une l’avant et une l’arrière Maisons jumelées, deux logements disposer d’une entrée privatif, un sous-sol et un jardin Maisons accolées, ce sont des maisons accolées par le garage et possèdent un habillage en bois et des jardins Maisons superposées, sont en fou moi de cubes, chaque logement disposer d’un jardin, d’un garage et d’une entrée privative
  • 29. L’habitatintermédiaire  L’habitat intermédiaire collectif Immeubles en gradin, c’est une forme originale ,permettait de créer de grandes terrasses sur les toitures, exemple ( Saint Le petit collectif, il est caractérisé par un volume global dans lequel s’insèrent plusieurs logements en suplex ou duplex Villa urbaine, cette villa possède quatre logements qui offre des terrasses privatifs la longère. Un volume global apparaît, divisés en plusieurs logements. Les petits logements sont réalisés sous les combles. La hauteur du bâti : R+1+C.
  • 30. L’habitatintermédiaire Plan de travail 1-Fiche technique du projet 2-Situation géographique 3-Analyse du plan de masse 4- Analyse de l’extérieur 5-Analyse de la cellule 6-Analyse spatiale 7-Hiérarchisation des espaces 8-Analyse des façades et les matériaux utilisés 9- Des vues vers l’intérieur et l’extérieur
  • 31. 1-Analyse d’un exemple intermédiaire La varenne RIOM (63) Au centre -est de la France Adresse de l’opération : ZAC de la varenne 1-8 rue jacques prevet 63300 Riom Date de l’opération : 1992 Maitre d’ouvrage : OPHIS- office public de l’habitat et de l’immobilier social Maitre d’œuvre : Jean Claude Marquet Nombre de logements et programme: 37 logements, dont 28 en intermédiaire et par surface 14 T3 et 14 T4 Surface de la parcelle: 2222 m² environ L’habitatintermédiaire
  • 32. 2-Situation géographique Ces logements intermédiaires se situent au centre-est de la France exactement dans la ville de Riom fait partie d’une ZAC de 11 hectares dont elle tire le nom: la varenne La varenne est un quartier situé à l’est de Riom à proximité de la rocade en France, le quartier dispose d’écoles, de collèges, de lycées d’équipements sportifs et de commerces L’habitatintermédiaire
  • 33. 3- Analyse du plan masse Deux batiments composés de 4 et 3 modules identiques, regroupant chacun 4 logements imbriqués en duplex se font face et forment une rue centrale. Cette rue est d’usage public. L’habitatintermédiaire Accès mécaniques Accès piétons
  • 34. 4-Analyse de l’extérieur L’organisation de ces logements Ces logements s’organise autour d’une rue central qui dessert tous les logements et sur lequel donne le stationnement automobile Rue centrale Le stationnement des voitures La présence de la voiture sur cet espace largement emprunté par les habitants pour rejoindre leur logements engendre certains conflits d’usage et des risques pour les plus jeunes L’habitatintermédiaire
  • 35. 5-Analyse de la cellule Analyse volumétrique La volumétrie est simple, mais une imbrication complexe: les garages au rez -de –chaussée , duplex imbriqués, symétrique et inversés Il s’agit de deux petits immeubles collectifs, les modes d’accès c’est-à-dire les escaliers sont perpendiculaires à la façade, des duplex avec jardin et avec accès droit au garage L’habitatintermédiaire
  • 36. Analyse de l’intérieur Analyse de la cellule Façade principale Cet habitat est composé d’un module de quatre logements imbriqués, deux F3 en duplex accessible depuis le rez de chaussée, et deux F4 en duplex accessible à l’étage Les entrées bien que dissimilées et en retrait par rapport aux escaliers d’accès sont mis en valeur par le dessin de la façade qui rappelle un imposant porche urbain. L’habitatintermédiaire
  • 37. 6-Analyse spatiale • Identification des espaces intérieurs Les duplex accessibles de plain pied au RDC sont de conception classique: séjour et cuisine et un garage; deux chambres et une salle de bain à l’étage, on pénètre d’abord dans la partie nuit au 1er étage avant d’arriver aux espaces jours située au deuxième étage ( séjour, cuisine et une chambre ) 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 3 344 44 44 1 - Chambre 2- Séjour 3 - Cuisine 4- salle de bain Plan 1er étage Plan 2ème étage Au rez de chaussée on trouve des garages libres dans chaque cellule et un jardin à l’arrière de chaque logement L’habitatintermédiaire
  • 38. Analyse spatiale Les espaces jours et les espaces nuits Plan 1er étage Plan 2ème étage L’habitatintermédiaire Espaces nuits Espaces jours Espaces humides Au 1er étage on trouve seulement les espaces nuit et les espaces jours au 2ème étage
  • 39. 7-HIÉRARCHISATION DES ESPACES Plan 1er étage Plan 2ème étage Partie privé Partie commune L’habitatintermédiaire
  • 40. 8-Analyse des façades Elévation sur la rue centrale, l ’ensemble est composé d’un modèle de quatre logements imbriqués qui se répète. l’utilisation d’un seul type d’ouvertures en horizontal L’habitatintermédiaire Façade principale ( fig. 1) L’opération est composé d’un module de quatre logements imbriqués, une symétrie parfaite (fig. 1). Les entrées bien que dissimulées et en retrait par rapport aux escaliers d’accès sont mis en valeur par le dessin de la façade qui rappelle un imposant porche urbain
  • 41. 9-Des vues vers l’intérieur et l’extérieur L’habitatintermédiaire Vue sur les terrasses prolongeant les cuisines, il est regrettable qu’elles ne soient pas de tailles suffisantes à permettre une réelle appropriation et un usage confortable , le séjour attenant ne dispose pas d’accès direct à cet espace Une vue de l’extérieur Vue du hall d’entrée d’un logement du RDC De grands porches éclairés zénitalement abritent les cheminements et les paliers des logements
  • 42. Synthèse Apparue principalement pour abriter les populations ouvrières puis destiné à régler le problème de crise de logements après la révolution industrielle, l’habitat collectif est maintenant une des principales typologies d’habitat humain présentant plusieurs avantages tel que la consommation économique des terrains à bâtir, l’assurance de la mixité sociale et fonctionnelle… L’habitat intermédiaire joue un rôle de : retour vers la nature et le développement de la qualité environnementale et la relation habitat /environnement, Le développement du concept de l'esprit individuel dans la vie collectif ainsi que la cellule gère le projet L’accès individuel pour chaque logement donne une sensation que les habitants rentrent dans une maison individuelle
  • 43. Bibliographie -Pierre Merlin, Françoise Choay. Dictionnaire de l’urbanisme et de l’aménagement.2ème édition, Juillet 1996,Pressses universitaires de France. -Waclaw Ostrowski. L’urbanisme contemporain-Des origines à la Charte d’Athènes. Paris, 1968. Chapitre: Les CIAM et la Charte d’Athènes, p.181-186. Format: PDF. -Letizia Capannini.L’habitat collectif méditerranéen, Cas d’étude en Europe et en Afrique du Nord. Laboratoire ACS; Université Paris 8. Format: PDF. -Agence d’urbanisme et de développement intercommunal de l’agglomération rennaise. Entre maison et appartement: habitat intermédiaire.4 Avenue Henri Fréville, Décembre 2008. Format: PDF. -Le concept des cité jardins. Association régionale de cités jardins d’ile de France. Disponible sur internet: < http://www.tourisme93.com/stains/concept-cites-jardins.html>. -Société Mulhousienne des cités ouvrières. Décembre 2016. Disponible sur internet: < https://fr.wikipedia.org/wiki/Société_mulhousienne_des_cités_ouvrières>.