SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  126
Plan de travail:
I. Introduction:
II.L’habitat
1- Définition de l’habitat.
2- Types de l’habitat.
III- l’habitat collectif :
1- Définition de l’habitat collectif.
2- Histoire de l’habitat collectif .
3 - Caractéristiques de l’habitat collectif
4- Types d’habitat collectif .
5- Avantages et inconvénients .
6- Analyse d’exemples:
* M9D4-Oressence.
* Le bâtiment bleu.
f- Analyse des façades.
g- Analyse de structure.
h- Analyse des ambiances intérieures.
i- Synthèse.
a- situation et accessibilité.
b- Analyse d’implantation .
c- Analyse des volumes .
d- Analyse des espaces en plan .
e- Analyse des espaces en coupes.
6- Comparaison entre les exemples.
IV.L’habitat semi collectif
1- Définition de l’habitat semi collectif .
2 - Histoire de l’habitat semi collectif .
3 - Caractéristiques de l’habitat collectif.
4- Types de l’habitat semi collectif.
5- Avantages et inconvénients.
6- Analyse d’exemples:
* Hollainhof.
* Cambridge.
a- situation et accessibilité.
b- Analyse d’implantation.
c- Analyse des volumes.
d- Analyse des espaces en plan.
e- Analyse des espaces en coupes.
f- Analyse des façades.
g- Analyse de structure.
h- Analyse des ambiances intérieures.
i- synthèse.
.
V- Conclusion.
6- Comparaison entre les exemples.
l’habitat s’est développé en subissant diverses
transformations suivant les besoins de la vie. Ce qui
donna naissance a une multitude de types d’habitats:
l’individuel ,le semi-collectif (l’intermédiaire) et le
collectif. La question qui se pose, Si on va réaliser notre
propre maison:
‘’ quel sera le choix idéal ? ‘’
C’est quoi l’habitat?
L’habitat est l’endroit ou vis l’etre humain
domicile ,demeure ,logement….
C’est aussi un ensemble complexe qui se
compose essentiellement d’ :
Un espaces habitables ( les logements )
Un espaces non- habitables ( jardin ,
parking...etc.).
1) Habitat individuel.
1) 2) Habitat collectif.
2) 3) L’habitat semi collectif.
Quel sont les types d’habitats ?
1) Définition.
2)histoire de l’habitat collectif.
3) Caractéristiques.
4) Types de l’habitat collectif.
5) Avantages et inconvénients.
6) Analyse d’exemples.
L’habitat collectif est
l’habitat le plus dense en
zone urbaine se
développe en hauteur
supérieur à niveau .
Les espaces collectifs
« espace de
stationnement, espace
vert entourant les
immeubles , cage
d’escaliers , ascenseur »
sont partagés par tous les
habitants.
DEFINITION :
 Au début du 19eme siècle , au cours de la révolution
industrielle, l’immeuble collectif commence à se faire
de plus en plus massif donc l’habitat change dans
cette période jusqu’il est influencé par des nouvelles
logiques comme :
*la densité.
*La rareté d’assiette de terrain.
*des nouvelles techniques de constructions après la
2emme guère mondiale.
1) La hauteur est forte:
la construction dépasse
R+3.
2) C’est l’habitat le plus
dense et se trouve
généralement en zone
urbaine.
3) Forme d’habitat
comportant plusieurs
logements dans un
même immeuble.
Caractéristiques:
4) Les espaces extérieures
sont collectifs:
Jardin ,parking …
Typologie d’habitat collectif
La tour La barre L’ilot Le plot
Les avantages et inconvénients
- Consommation économique du terrain à
bâtir.
-Économie en ce qui concerne les frais des
infrastructures techniques.
-Construction et installation technique
simple.
Les avantages :
- l’homogénéité de toutes les
cellules d’habitation.
- l’impossibilité de pouvoir les
adapter à des exigences
différentes.
- l’anonymat.
- La densité très forte.
Les inconvénients :
Exemple d’analyse d’habitat
collectif :
bâtiment bleu
Présentation de projet:
Fonction: logement
Gabarit: R+3,R+4,R+5
Typologie: f2,f3,f4
Les bâtiments contient un sous
sol, RDC Et étages.
-sous sol et le RDC: locaux et
commerce.
-Etages :habitation.
Le bâtiment donne la
forme d’un ilot fermé
autour d’une cour
centrale qui est
matérialisé comme aire
de jeu (stade).
Situer dans le centre
ville de Tizi-Ouzou
dans la zone urbaine,
construit pendant les
années 70.
Les limites:
Du nord: avenue Ath
maamar.
Du l’est: rue rabia Ali.
Du ouest: rue achereouche
med.
Du sud: boulvard abban
ramdan.
N
CONCEPTS:
Façade extérieur
Façade intérieur
-Le jeu de volumes (emboitement
des volumes).
- Le système constructif mixte.
-Le rapport plein et vide (le bâti et
non bâti(les fenêtres)).
-La transparence: les fenêtres et les
bais pour assurer la continuité
visuelle.
-Le rythme dans quelques façades
(Éléments horizontaux) cassé par la
verticalité des cages d’escalier.
- Le contraste de texture: lisse et
rigoureuse au même temps.
ouest: l’entré principale, accès piéton.
est: accès piéton et par escalier
.
Accessibilité:
L’entré principale
De coté ouest a
l’extérieure
Plan de masse:
Boulevard Abane Ramdane
Limite de terrain
Rue khemi Mohammed
Rue achereouche
Rue ali rabia
Cour centrale
N
le bâtiment bleu s’organise en ilot
fermé avec une cour centrale.
Le projet contient 8 blocs de
déférent gabarit
RDC destiné
au commerce
R+5 R+3 R+4
La cour
engendre un
aire calme
d’intimité
pour les
habitant et
isolé des
nuisances
extérieur
L’ accès aux blocs se fait de la
cour
Rue
secondaire
Passage ou
galerie
Cour
centrale
Cage
d’escalier
Entrée
au logements
1er seuil 2eme seuil
Hiérarchie d’accès :
public Semi public privé
l’étage est composé de quatre
appartements c’est des
F4 et f3,et un hall distributif
vers les appartement,
Et une pièce réservé pour les
services des appartement (eau
,électricité et gaz).
1er étage
Analyse des plans:
Plan 1er étage:
Analyse des appartements:
Le 1er appartement Le 2eme appartement
Espace nuit
Espace jour
Le 3eme appartement Le 4eme appartement
Espace nuit
Espace jour
Des appartements de F 3
Des appartements de F 4
Espace de
distribution
(16m²)
Analyse des façades:
Le corps
Le sous
bassement
Equilibre
entre
plein/vid
e
Le rythme
L’horizontalité
Escalier vers le sous-sol
Ouverture pour aération
et éclairage
Analyse des espaces intérieurs:
Escalier pour monter au
3em étage (circulation
verticale) , en trouve des
petite ouverture pour
l’éclairage naturelle
Synthèse:
Aspects négatifs :
•Mauvais
ensoleillement surtout
sur les façades
intérieurs des
bâtiments.
• Absence des accès
mécaniques vers les
bâtiments.
•Nuisances sonores.
•Absence d’hygiène et
d’espace vert.
Aspects positifs:
• Cage d’escalier
éclairée.
• présence d’un espace
central semi privé.
• Façade équilibrée (plein
et vide)
• Une bonne répartition
des espaces (espace
jour/ espace nuit).
Exemple d’analyse d’habitat
collectif :
M9D4/Oressence.
 Nom du projet : M9D4 / Oressence.
 Paris XIIIème, ZAC Massena Chevaleret.
 Programme : 55 logements et commerces.
 Maître d’ouvrage : VINCI IMMOBILIER.
 Aménageur : SEMAPA.
 Architecte : Anne DEMIANS.
 Directeur de projet : Martin MERCIER.
 Chef de projet : Arnaud HOUSSET.
 Coût : 6 900 000 € HT.
 Anne Démians est une
architecte française née en
1966 à Paris, elle anime
un bureau d’étude qui
prend son nom.
 Elle reçoit le prix de
l’œuvre originale en 2013
pour le projet qu’on va
présenter.
CONCEPT DU PROJET:
Le concept de ce projet est de créer un
espace ouvert et fermé en même temps
pour assurer l’intimité de l’intérieur; on
peut fermer les fenêtres tous le temps en
gardant l’éclairage.
C’est des bâtiments d’habitat
collectifs de 55 logements avec des
locaux de commerce en RDC, dans
un milieu urbain dense, avec une
forme originale et une façade
atypique.
Le projet est prés d’un flux mécanique de haute
circulation et un carrefour intéressant. Le
chemin de fer est à 18m ce qui cause un
problème de nuisances.
Le projet est situé entre
la rue Léo Fränkel et la
rue Chevaleret (deux rues
de grand flux) alors
l’architecte a laissé un
passage au milieu pour
faciliter la circulation.
Il existe deux accès au
bâtiment, le premier
donne sur la rue qui
contient des commerces,
et le deuxième donne sur
la cour.
I
le 1er accès présente
une contrainte: on
devait s’adapter avec la
pente ce qui a donné
une itinéraire piéton
très longue.
La typologie
du terrain a
exigé cet
accès.
La forme du bâti est irrégulière , elle a
une longueur maximale de 47m sur
une largeur de 23m , il est sous forme
de « L ».
Intégration :
Le projet s’intègre parfaitement
dans son site ; il y a une harmonie
dans les hauteurs et les façades.
Le bâtiment se
subdivise à
partir du
troisième étage
en deux entités
prenant une
forme simple
(parallélépipèd
e) reliées par
une terrasse
desservant
quatre
appartements.
La hiérarchie des espaces
intérieurs est faite d’une façon
qui assure la continuité.
L'espace central contient des
sanitaires, les dressings et les
buanderies ; ‘’ c’est la bande
active’’ autour duquel les
autres espaces sont organisés.
Les séjours et les cuisines sont orientés
vers le sud-est et sud-ouest pour qu’ils
puissent profiter le maximum du soleil
du jour. Les chambres sont orientées
vers le sens inverse.
Cette orientation est réussite, elle
permet d’avoir un ensoleillement
favorable pour tous les logements .
Les logements des différents étages ne
sont pas identiques ni en surfaces ni au
nombre de pièces, ils sont distribués
selon l’orientation et la forme du
bâtiment.
La circulation verticale est assurée
par deux escaliers et deux
ascenseurs.
la bande active
C’est le nom donné au cœur du logement
qui regroupe l’ensemble des pièces de
service (salles de bain, WC, dressing,
buanderie) et qui s’intercale entre le séjour
et les chambres pour tout à la fois séparer
et réunir. En fonction de l’ouverture ou de
la fermeture des séparatifs, la bande active
devient un prolongement de la partie la
plus intime de l’appartement ou un
prolongement de l’espace de réception.
Coupe horizontale coupe verticale
Ce bâtiment est recouvert
d’un voile en métal
tendu, il assure l’intimité
et l’avantage de voir sans
être vu.
Le traitement de la
façade de RDC et
différent, il est plus
clos.
Des parois coulissantes
assurent le confort visuel,
thermique et acoustique.
La façade est
décorée par des
motifs sous forme
de cubes de
différentes
dimensions.
Les panneaux coulissants:
Les hauteurs:
L’architecte a laissé un vide au milieu du
bâtiment qui comporte une terrasse pour
harmoniser les hauteurs des bâtiments
voisins et pour offrir un espace de
respiration au niveau urbain.
« La morphologie du
bâtiment est défini par la
forme du terrain et de son
environnement » .
Anne Démians.
Analyse des ouvertures :
Sud-estSud-ouest
Le sud est extrêmement ouvert vers l’extérieur
mais protégé d’une mantille métallique
composée de grand plaques d’acier perforés.
Les autres façades nord
et nord-ouest sont plus
sobres et discrètes; c’est
là où se situent les
chambres dont
l’intimité est préservée.
La cuisine :
La cuisine est conçue comme un espace
annexe du séjour bien éclairée et
conviviale. Elle donne à la fois sur la pièce
principale et sur la ville.
On a le choix de l’ouverture ou de la
fermeture des parois coulissantes de la
loggia.
Le séjour:
C’est l’endroit le plus important
du logement, il bénéficie d’un
meilleur éclairage et lumière, il
est relié directement avec la
cuisine sans aucune séparation.
Agencement:
L’aménagement intérieur est relié à
l’architecture en termes de couleurs et
matériaux.
Il y en a pas beaucoup des meubles
dans les pièces, c’est un décor qui a une
tendance contemporaine.
L’extérieur:
Le traitement du sol se matérialise par
une alternance d’un serrée des minéraux
et des végétaux.
La végétation n’est pas assez importante,
elle ne dépasse pas 40% de la surface non
bâtie, le pavé domine.
Le système structurel est en
poteaux-poutres et des murs
porteurs renforcé par des pivots
centrales en béton armé,
Terrasse:
La seule terrasse accessible est celle de
troisième étage desservant quatre
appartements.
Ces terrasses sont
séparées par des
cloisons en bois pour
leurs donner un sens
d’appartenance.
Aspects positifs :
L’architecte a pu faire un
travail original en termes
de forme et habillage.
Comme elle a créer un
espace qui préserve
l’intimité et qui a des vues
vers le paysage urbain
extérieur en même temps.
Aspects négatifs:
Le projet n’a pas
beaucoup d’espaces
verts, il est construit sur
tout en béton armé qui
un matériau non
écologique .
Bâtiment bleu oressence
Matériaux utilisé est le béton
armé
L’utilisation de divers
matériaux constructifs
Façade ordinaire Façade atypique
La présence d’un espace
central -semi privé –
Moins d’espace vert
L’absence d’un espace central
Plus d’espace vert
1) Définition.
2) Historique.
3) Caractéristiques.
4) Types de l’habitat semi collectif.
5) Avantages et inconvénients.
6) Analyse d’exemples
L’habitat semi-collectif ou intermédiaire,
ensemble de logements avec mitoyenneté
verticale et/ou horizontale ne dépasse pas
R+2 avec accès au logement individualisé
à partir de la chaussée et espace privatif
extérieur sous forme de jardin ou terrasse,
Il est en général plus dense que l’habitat
individuel tout en essayant d’assurer au
mieux l’intimité.
DEFINITION :
Une entrée individuelle pour chaque maison
H≤3NIVEAU
 La naissance de cette forme urbaine peut être
attestée au XIXe siècle. C’est à cette époque
qu’une préoccupation nouvelle apparaissent :
la volonté d’associer les avantages du collectif
et de l’individuel.
 La mitoyenneté horizontale et/ou
verticale.
 La faible hauteur, généralement ne
dépasse pas les 03 niveaux.
 Les espaces extérieurs privés.
 Le contrôle des vis-à-vis.
 L’intermédiaire représente la
possibilité de combiner, d’assembler,
de superposer les logements entre
eux.
 Il permet de moduler la densité, et
d’apporter une diversité au paysage
urbain.
Caractéristiques:
Maisons en
bande
Habitat semi -collectif en
pente
FAIBLE HAUTEUR
Mitoyenneté horizontal
Maisons semi collectif Duplexe
Espace extérieurs privé
 1-Maisons en bandes:
Ces maisons comportent
un petit jardin à l’avant
et à l’arrière. Elles sont
en recule par rapport a
la voirie et sont
implanté sur les limites
séparatives latérales des
parcelles
Maisons accolées et petits
collectifs:
Cet ensemble est composé de maisons individuelles
accolées par le garage . De petits collectifs d’un étage
avec comble aménagés complètent cette opération .
Maison jumelée:
Chacun des deux
logements dispose
d’une entrée privative,
d’un sous-sol, d’un
jardin et d’une jolie
vue vers la campagne.
Maisons jumelées et
superposées:
Cet habitat est
composé de maisons
jumelées et
superposées , en
forme de cubes.
Chaque logement
dispose d’un jardin,
d’un garage, d’une
entrée privative.
Maisons jumelées accolées:
Ce sont des maisons bi
familiales collées les
unes aux autres par le
garage .
Elles comportent un jardin
à l’avant et à l’arrière.
Les avantages et inconvénients:
Sentiment d’une plus grande sécurité pour les personnes
isolées, les personnes âgées.
 L’habitat intermédiaire offre, l’intimité, car la structure d’un
édifice semi-collectif crée une intériorité , qui préserve une
certaine intimité des logements, contrôle des vis-à-vis.
A) Les avantages:
Nécessité de traiter les vis-à-vis (moins de Co-
visibilité).
Mitoyenneté pas souvent spontanément souhaitée.
Taille des logements jugés trop petites (sentiment
d’enfermement) par rapport a l’habitat individuel.
La proximité du voisinage induit des gènes sonores
et un manque d’intimité.
B) Les inconvénients :
Exemple d’analyse d’habitat
semi collectif :
Cambridge
Fiche technique :
Situation: Hills road, Highestt, Cambridge / England
Les architectes: Eric Lyons & Partners
Date de construction : 1964
Surface de la parcelle : 7780 m²
Surface de la cellule : 148,7 m²
Nombre des cellules : 18
Type de la famille : 4 personnes
Cambridge
(Angleterre),
ville du
Royaume-Uni,
dans l’est de
l’Angleterre,
chef-lieu du
Cambridgeshire.
PLAN DE SITUATION
Le projet
On a 3 accès :
-Le premier, un accès
mécanique par le Nord.
-Le deuxième, un autre accès
mécanique par l'Est
(TENISON ROAD).
-Le troisième; un accès piéton
par le Sud qui mène vers
HILLS ROAD.
-La circulation
mécanique se trouve
à la périphérie des
logements.
-Les espaces intérieures
entre les logements
sont consacré
uniquement pour la
circulation piéton ce
qui permette
d'assurée la sécurité
et le calme.
L'orientation de projet :
- Chaque sous projet
prend une trame
différente, mais on
remarque que la
cellule de chaque
projet est toujours le
module de base.
- Le module de trame
dans notre projet fait
6x6 m² c'est la largeur
du la cellule.
- Cette logique donne
l'aspect que la cellule
gère le projet.
La création d'un espace
public au cœur de
projet, puis la mis en
place des espaces semi
– publics au niveau de
chaque sou projet.
Chaque cellule (maison)
possède des espaces
privées.
(Jardin et seuil).
Le taux de l'espace vert
(42,4 %).
Ces =0,30
La parcelle prend une forme régulière d'une surface totale de : 7780 m²,
elle est plat d'une pente de 0 %.
- Le projet est proposé
pour 18 familles de 4
personnes : les
parents avec un
enfant de 10 à14 ans
et un adolescent de 14
à20 ans.
- On remarque que le
sens de la vie
individuelle apparaît
dans la création des
espaces privées
comme le seuil et le
jardin.
- La circulation horizontale est
assurée par un ensemble des
dégagements centraux qui
organisent les étages et ses
espaces (organisation
centralisé).
- La circulation verticale est
assurée par une cage
d'escaliers qui disposé au
Nord.
La cellule est partagée en deux
parties :
- Espace jour qui conte les espaces
communautaires + la cuisine +
l'entrée, le dégagement et le
WC de RDC.
- Espace nuit qui conte touts les
chambres les dégagements de
2eme et 3eme étage et ces
sanitaires.
* Cette disposition permettre
d'assurer le maximum du
calme pour les espaces nuit
(confort acoustique).
SurfaceSurface
4,6 m²S.D.B9 m²Entrée
+d 1
12,5 m²Chambr
e 1
3,5 m²Dégage
ment 2
10 m²Chambr
e 3
3,5 m²Dégage
ment 3
11,2 m²Chambr
e 2
30,9 m²Séjour
familial
+
repas
16m²Chambr
e des
parents
29,5 m²séjour
0,7 m²Rangem
ent 1
11,9 m²cuisine
0,5 m²Rangem
ent 2
1,7 m²w.c 1
1 m²Rangem
ent 3
2,2 m²w.c 2
Séjour D 2
CU
Séjour
+
Repas
WCEntréeD 1
CH 2
D 3
WC
CH 1
SDB
CH 4
CH 3
La façade d'entrée :
-Dans la façade on remarque que le plein domine le vide .
-O n remarque aussi le rythme.
Synthèse:
Aspects positifs : Aspects négatifs:
s :
• Gagne plus
d’espace.
• Une façade urbaine
riche.
• La conservation
d’énergie(système de
chauffage et
ventilation)
• Plus de densité
d’habitation.
• Manque espace de
stationnement.
• Manque espace de
jeux pour les enfants.
• Accès dangereux
sur la route.
• Manque de
locations
commerciales .
Exemple d’analyse d’habitat
semi collectif :
hollainhof
Fiche technique:
 le projet : 120 logements et crèche.
 Fonction : logement et éducation.
 Date de Livraison: 1999 .
 Maîtrise d’œuvre: Neutelings et Riedjik.
 Type d’opération: 120 logements (du F2 au F4),
mono-orientés, avec accès individuel, disposant d’une
terrasse ou d’un petit jardin.
 Gabarit : R+3 (hauteur=12m) .
 Sur face de la parcelle: 1,5 H.
 parking souterrain de 90 places.
Le projet se situe à
Flandre: ( Belgique )
Province de Flandre-
Orion dans la ville
De Gant a l’ouest de de
Belgique .
* Adresse : Alphonse de
Hollainhof
Brussel seportstraat
(straat : rue )
Implantation :
AutoRoute R40Le projetRivière :leie
Route a grande
circulation
Eglise
• Les logements sont
implantés dans un
terrain plat.
• Le terrain se situe
entre une rivière
coté est et une
route à grande
circulation et des
maisons
individuelles coté
Ouest et une
autoroute national
coté Sud-est et une
église coté Nord.
Vue sur l’entrée
mécanique: coté
cour.
Vue sur l’entrée
mécanique: coté
rue.
Vue sur le projet
Sur la cour: coté rivière
Vue sur le projet
et l’église:
coté rivière.
Environnement
immédiat:
. Le principe des
architectes est de
densifier les franges de
la parcelle pour laisser
le cœur de l'îlot libre.
. Deux bandes de
logements s'alignent
l'une sur la rue, et
l'autre sur
la rivière Leie (se qui
laisse la vue
panoramique du coté
rivière ).
Plan de masse :
Plan de l’ensemble et numérotation des ilots
A B C CD BDCB
Pour l’analyse des plans
L'architecte a travaillée un jeu d’ imbrication ( pleins et de vides
pour préserver l'intimité des logements ).
• Les bandes de
logements sont
basées sur une
trame carrée de
16 *16 mètres.
• Quatorze
modules sont
ainsi créés.
La trame: 16*16
Le concept pour La volumétrie du
projet hollainhof se traduit à une
Imbrication de volumes qui se
résume
entre le plein et le vide qui est
irrégulier
pour un résultat moins massif
Et pour préserver l’intimité
des habitants.
Exemple : ( volume A et D) coté rivière
Plan de végétation:
• Une cour centrale est ainsi
créée, cet espace vert
public accueille une crèche.
Plan d’emprise au sole:
Espace jardin public
Espace privé : logement
Equipement éducatif :
crèche
Jardin public
Jardinet privé
végétation
• L'accès principal à la placette intérieure se fait sous le porche
formé
par les logements sur la rue.
• Des venelles servent d'accès publics secondaires,
reliant la berge de la rivière au cœur de l'îlot.
• Les voitures passent sous ce porche pour rejoindre le parking
Souterrain.
C
C
C
Accès mécanique
Circulation verticale
venelles
Accès parking
Accès piéton
Plan parking
Plan RDC
v
Légende
Accès mécanique et piéton
Accès parking
Circulation vertical du
parking au cœur de l’ilots
Circulation verticale
au logement
Accès de la cour et de la rue
a la cage d’escalier et au
logement
Accès de la cour au parking
et au logement
Accès de la cour au parking
Accès de la rue au logement
accès au logement
Escalier (RDC ,1er étage )
En duplex
Remarque ; les logement coté rivière se sont tous des duplex
et les logement coté rue sont de logement simplexe.
Plan 1er étage
Circulation vertical
Escalier ( RDC, 1er étage ) duplex
Coursive qui distribue sur les logement
Circulation vertical
Coursive qui distribue sur les logement
2eme étage
3eme étage
Duplex RDC-1er étage
* Superficie de 114 mètres carrés.
* 3 chambres
* Séjour orienté Sud-Ouest (sur
l’espace commun)
* Entrée au rez-de-chaussée
Par les jardin ou par les coursives.
Simplex 2ème étage (coté rue)
‣ Superficie variables de 60 à 75 m2
‣ 1 à 2 chambres
‣ Séjour orienté Sud-Ouest (sur
l’espace commun)
‣ Entrée au 2ème étages par les
coursives
‣ Entrée des duplex du 3ème étages
Duplex 2-3ème étage
‣ Superficie variables de 60 à 75 m2
‣ 2 chambres
‣ Séjour orienté Sud-Ouest (sur
l’espace commun)
‣ Entrée au 2ème étages par les
coursives
2
2 2
2
2
2 2
2 22
2
2
22
2
2
6666 6 6
6
6
4
4
4
4
4
Plan RDC
1: séjour
2: chambre
3: cuisine
4: dégagement
5: WC
6: SDB
7: terrasse
2 2 2 2 2 2 2 2
1 1 1
1 1 1 1 1
3 3 3 3 3 3 3 3
55555555
Plans 1er étage
1: séjour
2: chambre
3: cuisine
4: dégagement
5: WC
6: SDB
7: terrasse
1 1
1
1
22222
3 3 3 3
2
5
5
5
666
7 7
4
4
Plan de 2eme étage
Pan de 3eme étage
Présence des espaces extérieurs (terrasse) au niveau de
2eme et 3eme étages .
D’après la coupe le système
constructif est fait par des
murs porteurs .
On remarque dans les façades la
transition ente espaces publics
collectifs et l’espace privés est
gérée par
l'utilisation d'une paroi de
maçonnée servant d'écran de
protection du coté de la
Rue et de la rivière , et de
clôture de propriété du côté de
la cour.
Ecran de protection
Perspective et façade du coté rivière :
NORD-EST
* On remarque que le jeu
d’imbrication entre le vide et le plain
préserve l’intimité des habitants.
* Utilisation des ouvertures
horizontales qui suivent l’organisation
en bande de l’habitat.
Hollainhof Cambridge
Présence des espaces de
stationnements
L’absence des parking
Une volumétrie riche Une simple volumétrie
Façade avec ouverture
horizontale
Des ouvertures verticaux
Tableau comparative:
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences

Contenu connexe

Tendances

Mode de production en algerie
Mode de production en algerie Mode de production en algerie
Mode de production en algerie sedyna
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdfLyndaBENAZIEZ
 
Analyse villa la roche
Analyse villa la rocheAnalyse villa la roche
Analyse villa la rocheMaher Younes
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.lyahia menadi
 
Méthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiMéthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiotsmane souhila
 
La révolution et les types des Minarets
La révolution et les types des MinaretsLa révolution et les types des Minarets
La révolution et les types des Minaretsk Marou
 
Projet: école d'architecture
Projet: école d'architectureProjet: école d'architecture
Projet: école d'architectureSarra Achoura
 
l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel Nina Lee
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbainexiluokong
 
Analyse de maisons semi collective à Djelfa
Analyse de maisons semi collective à DjelfaAnalyse de maisons semi collective à Djelfa
Analyse de maisons semi collective à Djelfacelinerabehi
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaineSami Sahli
 
analyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxanalyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxAMINFERNANE
 
Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Sami Sahli
 
Affichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infAffichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infHiba Architecte
 
Phenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyPhenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyHiba Architecte
 

Tendances (20)

Pouillon
PouillonPouillon
Pouillon
 
Mode de production en algerie
Mode de production en algerie Mode de production en algerie
Mode de production en algerie
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
Analyse villa la roche
Analyse villa la rocheAnalyse villa la roche
Analyse villa la roche
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
 
Méthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiMéthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradi
 
Mohamadia.
Mohamadia.Mohamadia.
Mohamadia.
 
La révolution et les types des Minarets
La révolution et les types des MinaretsLa révolution et les types des Minarets
La révolution et les types des Minarets
 
Projet: école d'architecture
Projet: école d'architectureProjet: école d'architecture
Projet: école d'architecture
 
La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)
 
Numausus
NumaususNumausus
Numausus
 
l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
Analyse de maisons semi collective à Djelfa
Analyse de maisons semi collective à DjelfaAnalyse de maisons semi collective à Djelfa
Analyse de maisons semi collective à Djelfa
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaine
 
analyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxanalyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptx
 
Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02
 
Affichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infAffichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha inf
 
Phenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyPhenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein dey
 

Similaire à Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences

Similaire à Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences (20)

Fleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnFleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnn
 
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptxLanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
Lanalyse_des_exemples_de_lilot_ouvert_et.pptx
 
Projet urbain
Projet urbainProjet urbain
Projet urbain
 
Affichage 500
Affichage 500Affichage 500
Affichage 500
 
Analyse contextuelle
Analyse contextuelleAnalyse contextuelle
Analyse contextuelle
 
Exemple livresque 02 de sarra achoura
Exemple livresque 02 de sarra achouraExemple livresque 02 de sarra achoura
Exemple livresque 02 de sarra achoura
 
Book Sara Guilbert
Book Sara GuilbertBook Sara Guilbert
Book Sara Guilbert
 
Portfolio architecture
Portfolio architecturePortfolio architecture
Portfolio architecture
 
villa tugendhat
villa tugendhatvilla tugendhat
villa tugendhat
 
maison-sur-la-cascade archgggggggppt.pdf
maison-sur-la-cascade archgggggggppt.pdfmaison-sur-la-cascade archgggggggppt.pdf
maison-sur-la-cascade archgggggggppt.pdf
 
L'espace de la ville
L'espace de la villeL'espace de la ville
L'espace de la ville
 
Portfolio
PortfolioPortfolio
Portfolio
 
Centre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwaCentre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwa
 
Construction moderne 94
Construction moderne 94Construction moderne 94
Construction moderne 94
 
Hassan fethy houria.pptx
Hassan fethy houria.pptxHassan fethy houria.pptx
Hassan fethy houria.pptx
 
Programmation et structuration
Programmation et structurationProgrammation et structuration
Programmation et structuration
 
Koshino
KoshinoKoshino
Koshino
 
EURONANTES : GARE LAMOTTE ORGANISE UNE VISITE ARCHITECTURALE DU CHANTIER DU V...
EURONANTES : GARE LAMOTTE ORGANISE UNE VISITE ARCHITECTURALE DU CHANTIER DU V...EURONANTES : GARE LAMOTTE ORGANISE UNE VISITE ARCHITECTURALE DU CHANTIER DU V...
EURONANTES : GARE LAMOTTE ORGANISE UNE VISITE ARCHITECTURALE DU CHANTIER DU V...
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
BOOK LAURA MACAIRE
BOOK LAURA MACAIREBOOK LAURA MACAIRE
BOOK LAURA MACAIRE
 

Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences

  • 1.
  • 2. Plan de travail: I. Introduction: II.L’habitat 1- Définition de l’habitat. 2- Types de l’habitat. III- l’habitat collectif : 1- Définition de l’habitat collectif. 2- Histoire de l’habitat collectif . 3 - Caractéristiques de l’habitat collectif 4- Types d’habitat collectif . 5- Avantages et inconvénients . 6- Analyse d’exemples: * M9D4-Oressence. * Le bâtiment bleu.
  • 3. f- Analyse des façades. g- Analyse de structure. h- Analyse des ambiances intérieures. i- Synthèse. a- situation et accessibilité. b- Analyse d’implantation . c- Analyse des volumes . d- Analyse des espaces en plan . e- Analyse des espaces en coupes. 6- Comparaison entre les exemples.
  • 4. IV.L’habitat semi collectif 1- Définition de l’habitat semi collectif . 2 - Histoire de l’habitat semi collectif . 3 - Caractéristiques de l’habitat collectif. 4- Types de l’habitat semi collectif. 5- Avantages et inconvénients. 6- Analyse d’exemples: * Hollainhof. * Cambridge. a- situation et accessibilité. b- Analyse d’implantation. c- Analyse des volumes. d- Analyse des espaces en plan. e- Analyse des espaces en coupes. f- Analyse des façades. g- Analyse de structure. h- Analyse des ambiances intérieures.
  • 5. i- synthèse. . V- Conclusion. 6- Comparaison entre les exemples.
  • 6. l’habitat s’est développé en subissant diverses transformations suivant les besoins de la vie. Ce qui donna naissance a une multitude de types d’habitats: l’individuel ,le semi-collectif (l’intermédiaire) et le collectif. La question qui se pose, Si on va réaliser notre propre maison: ‘’ quel sera le choix idéal ? ‘’
  • 7. C’est quoi l’habitat? L’habitat est l’endroit ou vis l’etre humain domicile ,demeure ,logement…. C’est aussi un ensemble complexe qui se compose essentiellement d’ : Un espaces habitables ( les logements ) Un espaces non- habitables ( jardin , parking...etc.).
  • 8. 1) Habitat individuel. 1) 2) Habitat collectif. 2) 3) L’habitat semi collectif. Quel sont les types d’habitats ?
  • 9. 1) Définition. 2)histoire de l’habitat collectif. 3) Caractéristiques. 4) Types de l’habitat collectif. 5) Avantages et inconvénients. 6) Analyse d’exemples.
  • 10. L’habitat collectif est l’habitat le plus dense en zone urbaine se développe en hauteur supérieur à niveau . Les espaces collectifs « espace de stationnement, espace vert entourant les immeubles , cage d’escaliers , ascenseur » sont partagés par tous les habitants. DEFINITION :
  • 11.  Au début du 19eme siècle , au cours de la révolution industrielle, l’immeuble collectif commence à se faire de plus en plus massif donc l’habitat change dans cette période jusqu’il est influencé par des nouvelles logiques comme : *la densité. *La rareté d’assiette de terrain. *des nouvelles techniques de constructions après la 2emme guère mondiale.
  • 12. 1) La hauteur est forte: la construction dépasse R+3. 2) C’est l’habitat le plus dense et se trouve généralement en zone urbaine. 3) Forme d’habitat comportant plusieurs logements dans un même immeuble. Caractéristiques:
  • 13. 4) Les espaces extérieures sont collectifs: Jardin ,parking …
  • 14. Typologie d’habitat collectif La tour La barre L’ilot Le plot
  • 15. Les avantages et inconvénients - Consommation économique du terrain à bâtir. -Économie en ce qui concerne les frais des infrastructures techniques. -Construction et installation technique simple. Les avantages :
  • 16. - l’homogénéité de toutes les cellules d’habitation. - l’impossibilité de pouvoir les adapter à des exigences différentes. - l’anonymat. - La densité très forte. Les inconvénients :
  • 18. Présentation de projet: Fonction: logement Gabarit: R+3,R+4,R+5 Typologie: f2,f3,f4 Les bâtiments contient un sous sol, RDC Et étages. -sous sol et le RDC: locaux et commerce. -Etages :habitation. Le bâtiment donne la forme d’un ilot fermé autour d’une cour centrale qui est matérialisé comme aire de jeu (stade).
  • 19. Situer dans le centre ville de Tizi-Ouzou dans la zone urbaine, construit pendant les années 70.
  • 20. Les limites: Du nord: avenue Ath maamar. Du l’est: rue rabia Ali. Du ouest: rue achereouche med. Du sud: boulvard abban ramdan. N
  • 21. CONCEPTS: Façade extérieur Façade intérieur -Le jeu de volumes (emboitement des volumes). - Le système constructif mixte. -Le rapport plein et vide (le bâti et non bâti(les fenêtres)). -La transparence: les fenêtres et les bais pour assurer la continuité visuelle. -Le rythme dans quelques façades (Éléments horizontaux) cassé par la verticalité des cages d’escalier. - Le contraste de texture: lisse et rigoureuse au même temps.
  • 22. ouest: l’entré principale, accès piéton. est: accès piéton et par escalier . Accessibilité: L’entré principale De coté ouest a l’extérieure
  • 23. Plan de masse: Boulevard Abane Ramdane Limite de terrain Rue khemi Mohammed Rue achereouche Rue ali rabia Cour centrale N le bâtiment bleu s’organise en ilot fermé avec une cour centrale.
  • 24. Le projet contient 8 blocs de déférent gabarit RDC destiné au commerce R+5 R+3 R+4 La cour engendre un aire calme d’intimité pour les habitant et isolé des nuisances extérieur
  • 25. L’ accès aux blocs se fait de la cour Rue secondaire Passage ou galerie Cour centrale Cage d’escalier Entrée au logements 1er seuil 2eme seuil Hiérarchie d’accès : public Semi public privé
  • 26. l’étage est composé de quatre appartements c’est des F4 et f3,et un hall distributif vers les appartement, Et une pièce réservé pour les services des appartement (eau ,électricité et gaz). 1er étage Analyse des plans: Plan 1er étage:
  • 27. Analyse des appartements: Le 1er appartement Le 2eme appartement Espace nuit Espace jour
  • 28. Le 3eme appartement Le 4eme appartement Espace nuit Espace jour
  • 29. Des appartements de F 3 Des appartements de F 4 Espace de distribution (16m²)
  • 30. Analyse des façades: Le corps Le sous bassement
  • 32. Escalier vers le sous-sol Ouverture pour aération et éclairage Analyse des espaces intérieurs: Escalier pour monter au 3em étage (circulation verticale) , en trouve des petite ouverture pour l’éclairage naturelle
  • 33. Synthèse: Aspects négatifs : •Mauvais ensoleillement surtout sur les façades intérieurs des bâtiments. • Absence des accès mécaniques vers les bâtiments. •Nuisances sonores. •Absence d’hygiène et d’espace vert. Aspects positifs: • Cage d’escalier éclairée. • présence d’un espace central semi privé. • Façade équilibrée (plein et vide) • Une bonne répartition des espaces (espace jour/ espace nuit).
  • 35.  Nom du projet : M9D4 / Oressence.  Paris XIIIème, ZAC Massena Chevaleret.  Programme : 55 logements et commerces.  Maître d’ouvrage : VINCI IMMOBILIER.  Aménageur : SEMAPA.  Architecte : Anne DEMIANS.  Directeur de projet : Martin MERCIER.  Chef de projet : Arnaud HOUSSET.  Coût : 6 900 000 € HT.
  • 36.  Anne Démians est une architecte française née en 1966 à Paris, elle anime un bureau d’étude qui prend son nom.  Elle reçoit le prix de l’œuvre originale en 2013 pour le projet qu’on va présenter.
  • 37. CONCEPT DU PROJET: Le concept de ce projet est de créer un espace ouvert et fermé en même temps pour assurer l’intimité de l’intérieur; on peut fermer les fenêtres tous le temps en gardant l’éclairage. C’est des bâtiments d’habitat collectifs de 55 logements avec des locaux de commerce en RDC, dans un milieu urbain dense, avec une forme originale et une façade atypique.
  • 38.
  • 39. Le projet est prés d’un flux mécanique de haute circulation et un carrefour intéressant. Le chemin de fer est à 18m ce qui cause un problème de nuisances. Le projet est situé entre la rue Léo Fränkel et la rue Chevaleret (deux rues de grand flux) alors l’architecte a laissé un passage au milieu pour faciliter la circulation.
  • 40. Il existe deux accès au bâtiment, le premier donne sur la rue qui contient des commerces, et le deuxième donne sur la cour. I le 1er accès présente une contrainte: on devait s’adapter avec la pente ce qui a donné une itinéraire piéton très longue. La typologie du terrain a exigé cet accès.
  • 41. La forme du bâti est irrégulière , elle a une longueur maximale de 47m sur une largeur de 23m , il est sous forme de « L ». Intégration : Le projet s’intègre parfaitement dans son site ; il y a une harmonie dans les hauteurs et les façades.
  • 42. Le bâtiment se subdivise à partir du troisième étage en deux entités prenant une forme simple (parallélépipèd e) reliées par une terrasse desservant quatre appartements.
  • 43.
  • 44. La hiérarchie des espaces intérieurs est faite d’une façon qui assure la continuité. L'espace central contient des sanitaires, les dressings et les buanderies ; ‘’ c’est la bande active’’ autour duquel les autres espaces sont organisés. Les séjours et les cuisines sont orientés vers le sud-est et sud-ouest pour qu’ils puissent profiter le maximum du soleil du jour. Les chambres sont orientées vers le sens inverse. Cette orientation est réussite, elle permet d’avoir un ensoleillement favorable pour tous les logements .
  • 45. Les logements des différents étages ne sont pas identiques ni en surfaces ni au nombre de pièces, ils sont distribués selon l’orientation et la forme du bâtiment.
  • 46. La circulation verticale est assurée par deux escaliers et deux ascenseurs.
  • 47.
  • 48. la bande active C’est le nom donné au cœur du logement qui regroupe l’ensemble des pièces de service (salles de bain, WC, dressing, buanderie) et qui s’intercale entre le séjour et les chambres pour tout à la fois séparer et réunir. En fonction de l’ouverture ou de la fermeture des séparatifs, la bande active devient un prolongement de la partie la plus intime de l’appartement ou un prolongement de l’espace de réception.
  • 50. Ce bâtiment est recouvert d’un voile en métal tendu, il assure l’intimité et l’avantage de voir sans être vu. Le traitement de la façade de RDC et différent, il est plus clos. Des parois coulissantes assurent le confort visuel, thermique et acoustique. La façade est décorée par des motifs sous forme de cubes de différentes dimensions.
  • 52. Les hauteurs: L’architecte a laissé un vide au milieu du bâtiment qui comporte une terrasse pour harmoniser les hauteurs des bâtiments voisins et pour offrir un espace de respiration au niveau urbain. « La morphologie du bâtiment est défini par la forme du terrain et de son environnement » . Anne Démians.
  • 53. Analyse des ouvertures : Sud-estSud-ouest Le sud est extrêmement ouvert vers l’extérieur mais protégé d’une mantille métallique composée de grand plaques d’acier perforés.
  • 54. Les autres façades nord et nord-ouest sont plus sobres et discrètes; c’est là où se situent les chambres dont l’intimité est préservée.
  • 55. La cuisine : La cuisine est conçue comme un espace annexe du séjour bien éclairée et conviviale. Elle donne à la fois sur la pièce principale et sur la ville. On a le choix de l’ouverture ou de la fermeture des parois coulissantes de la loggia.
  • 56. Le séjour: C’est l’endroit le plus important du logement, il bénéficie d’un meilleur éclairage et lumière, il est relié directement avec la cuisine sans aucune séparation.
  • 57. Agencement: L’aménagement intérieur est relié à l’architecture en termes de couleurs et matériaux. Il y en a pas beaucoup des meubles dans les pièces, c’est un décor qui a une tendance contemporaine.
  • 58. L’extérieur: Le traitement du sol se matérialise par une alternance d’un serrée des minéraux et des végétaux. La végétation n’est pas assez importante, elle ne dépasse pas 40% de la surface non bâtie, le pavé domine.
  • 59. Le système structurel est en poteaux-poutres et des murs porteurs renforcé par des pivots centrales en béton armé,
  • 60. Terrasse: La seule terrasse accessible est celle de troisième étage desservant quatre appartements. Ces terrasses sont séparées par des cloisons en bois pour leurs donner un sens d’appartenance.
  • 61. Aspects positifs : L’architecte a pu faire un travail original en termes de forme et habillage. Comme elle a créer un espace qui préserve l’intimité et qui a des vues vers le paysage urbain extérieur en même temps. Aspects négatifs: Le projet n’a pas beaucoup d’espaces verts, il est construit sur tout en béton armé qui un matériau non écologique .
  • 62. Bâtiment bleu oressence Matériaux utilisé est le béton armé L’utilisation de divers matériaux constructifs Façade ordinaire Façade atypique La présence d’un espace central -semi privé – Moins d’espace vert L’absence d’un espace central Plus d’espace vert
  • 63. 1) Définition. 2) Historique. 3) Caractéristiques. 4) Types de l’habitat semi collectif. 5) Avantages et inconvénients. 6) Analyse d’exemples
  • 64. L’habitat semi-collectif ou intermédiaire, ensemble de logements avec mitoyenneté verticale et/ou horizontale ne dépasse pas R+2 avec accès au logement individualisé à partir de la chaussée et espace privatif extérieur sous forme de jardin ou terrasse, Il est en général plus dense que l’habitat individuel tout en essayant d’assurer au mieux l’intimité. DEFINITION :
  • 65. Une entrée individuelle pour chaque maison H≤3NIVEAU
  • 66.  La naissance de cette forme urbaine peut être attestée au XIXe siècle. C’est à cette époque qu’une préoccupation nouvelle apparaissent : la volonté d’associer les avantages du collectif et de l’individuel.
  • 67.  La mitoyenneté horizontale et/ou verticale.  La faible hauteur, généralement ne dépasse pas les 03 niveaux.  Les espaces extérieurs privés.  Le contrôle des vis-à-vis.  L’intermédiaire représente la possibilité de combiner, d’assembler, de superposer les logements entre eux.  Il permet de moduler la densité, et d’apporter une diversité au paysage urbain. Caractéristiques:
  • 68. Maisons en bande Habitat semi -collectif en pente FAIBLE HAUTEUR Mitoyenneté horizontal
  • 71.  1-Maisons en bandes: Ces maisons comportent un petit jardin à l’avant et à l’arrière. Elles sont en recule par rapport a la voirie et sont implanté sur les limites séparatives latérales des parcelles
  • 72. Maisons accolées et petits collectifs: Cet ensemble est composé de maisons individuelles accolées par le garage . De petits collectifs d’un étage avec comble aménagés complètent cette opération .
  • 73. Maison jumelée: Chacun des deux logements dispose d’une entrée privative, d’un sous-sol, d’un jardin et d’une jolie vue vers la campagne.
  • 74. Maisons jumelées et superposées: Cet habitat est composé de maisons jumelées et superposées , en forme de cubes. Chaque logement dispose d’un jardin, d’un garage, d’une entrée privative.
  • 75. Maisons jumelées accolées: Ce sont des maisons bi familiales collées les unes aux autres par le garage . Elles comportent un jardin à l’avant et à l’arrière.
  • 76. Les avantages et inconvénients: Sentiment d’une plus grande sécurité pour les personnes isolées, les personnes âgées.  L’habitat intermédiaire offre, l’intimité, car la structure d’un édifice semi-collectif crée une intériorité , qui préserve une certaine intimité des logements, contrôle des vis-à-vis. A) Les avantages:
  • 77. Nécessité de traiter les vis-à-vis (moins de Co- visibilité). Mitoyenneté pas souvent spontanément souhaitée. Taille des logements jugés trop petites (sentiment d’enfermement) par rapport a l’habitat individuel. La proximité du voisinage induit des gènes sonores et un manque d’intimité. B) Les inconvénients :
  • 78. Exemple d’analyse d’habitat semi collectif : Cambridge
  • 79. Fiche technique : Situation: Hills road, Highestt, Cambridge / England Les architectes: Eric Lyons & Partners Date de construction : 1964 Surface de la parcelle : 7780 m² Surface de la cellule : 148,7 m² Nombre des cellules : 18 Type de la famille : 4 personnes
  • 80. Cambridge (Angleterre), ville du Royaume-Uni, dans l’est de l’Angleterre, chef-lieu du Cambridgeshire.
  • 83. On a 3 accès : -Le premier, un accès mécanique par le Nord. -Le deuxième, un autre accès mécanique par l'Est (TENISON ROAD). -Le troisième; un accès piéton par le Sud qui mène vers HILLS ROAD.
  • 84. -La circulation mécanique se trouve à la périphérie des logements. -Les espaces intérieures entre les logements sont consacré uniquement pour la circulation piéton ce qui permette d'assurée la sécurité et le calme.
  • 86. - Chaque sous projet prend une trame différente, mais on remarque que la cellule de chaque projet est toujours le module de base. - Le module de trame dans notre projet fait 6x6 m² c'est la largeur du la cellule. - Cette logique donne l'aspect que la cellule gère le projet.
  • 87. La création d'un espace public au cœur de projet, puis la mis en place des espaces semi – publics au niveau de chaque sou projet. Chaque cellule (maison) possède des espaces privées. (Jardin et seuil). Le taux de l'espace vert (42,4 %).
  • 89. La parcelle prend une forme régulière d'une surface totale de : 7780 m², elle est plat d'une pente de 0 %.
  • 90. - Le projet est proposé pour 18 familles de 4 personnes : les parents avec un enfant de 10 à14 ans et un adolescent de 14 à20 ans. - On remarque que le sens de la vie individuelle apparaît dans la création des espaces privées comme le seuil et le jardin.
  • 91.
  • 92. - La circulation horizontale est assurée par un ensemble des dégagements centraux qui organisent les étages et ses espaces (organisation centralisé). - La circulation verticale est assurée par une cage d'escaliers qui disposé au Nord.
  • 93. La cellule est partagée en deux parties : - Espace jour qui conte les espaces communautaires + la cuisine + l'entrée, le dégagement et le WC de RDC. - Espace nuit qui conte touts les chambres les dégagements de 2eme et 3eme étage et ces sanitaires. * Cette disposition permettre d'assurer le maximum du calme pour les espaces nuit (confort acoustique).
  • 94. SurfaceSurface 4,6 m²S.D.B9 m²Entrée +d 1 12,5 m²Chambr e 1 3,5 m²Dégage ment 2 10 m²Chambr e 3 3,5 m²Dégage ment 3 11,2 m²Chambr e 2 30,9 m²Séjour familial + repas 16m²Chambr e des parents 29,5 m²séjour 0,7 m²Rangem ent 1 11,9 m²cuisine 0,5 m²Rangem ent 2 1,7 m²w.c 1 1 m²Rangem ent 3 2,2 m²w.c 2
  • 95. Séjour D 2 CU Séjour + Repas WCEntréeD 1 CH 2 D 3 WC CH 1 SDB CH 4 CH 3
  • 96.
  • 97. La façade d'entrée : -Dans la façade on remarque que le plein domine le vide . -O n remarque aussi le rythme.
  • 98. Synthèse: Aspects positifs : Aspects négatifs: s : • Gagne plus d’espace. • Une façade urbaine riche. • La conservation d’énergie(système de chauffage et ventilation) • Plus de densité d’habitation. • Manque espace de stationnement. • Manque espace de jeux pour les enfants. • Accès dangereux sur la route. • Manque de locations commerciales .
  • 99. Exemple d’analyse d’habitat semi collectif : hollainhof
  • 100. Fiche technique:  le projet : 120 logements et crèche.  Fonction : logement et éducation.  Date de Livraison: 1999 .  Maîtrise d’œuvre: Neutelings et Riedjik.  Type d’opération: 120 logements (du F2 au F4), mono-orientés, avec accès individuel, disposant d’une terrasse ou d’un petit jardin.  Gabarit : R+3 (hauteur=12m) .  Sur face de la parcelle: 1,5 H.  parking souterrain de 90 places.
  • 101. Le projet se situe à Flandre: ( Belgique ) Province de Flandre- Orion dans la ville De Gant a l’ouest de de Belgique . * Adresse : Alphonse de Hollainhof Brussel seportstraat (straat : rue )
  • 102. Implantation : AutoRoute R40Le projetRivière :leie Route a grande circulation Eglise • Les logements sont implantés dans un terrain plat. • Le terrain se situe entre une rivière coté est et une route à grande circulation et des maisons individuelles coté Ouest et une autoroute national coté Sud-est et une église coté Nord.
  • 103. Vue sur l’entrée mécanique: coté cour. Vue sur l’entrée mécanique: coté rue. Vue sur le projet Sur la cour: coté rivière Vue sur le projet et l’église: coté rivière. Environnement immédiat:
  • 104. . Le principe des architectes est de densifier les franges de la parcelle pour laisser le cœur de l'îlot libre. . Deux bandes de logements s'alignent l'une sur la rue, et l'autre sur la rivière Leie (se qui laisse la vue panoramique du coté rivière ). Plan de masse :
  • 105. Plan de l’ensemble et numérotation des ilots A B C CD BDCB Pour l’analyse des plans L'architecte a travaillée un jeu d’ imbrication ( pleins et de vides pour préserver l'intimité des logements ).
  • 106. • Les bandes de logements sont basées sur une trame carrée de 16 *16 mètres. • Quatorze modules sont ainsi créés. La trame: 16*16
  • 107. Le concept pour La volumétrie du projet hollainhof se traduit à une Imbrication de volumes qui se résume entre le plein et le vide qui est irrégulier pour un résultat moins massif Et pour préserver l’intimité des habitants. Exemple : ( volume A et D) coté rivière
  • 108. Plan de végétation: • Une cour centrale est ainsi créée, cet espace vert public accueille une crèche. Plan d’emprise au sole: Espace jardin public Espace privé : logement Equipement éducatif : crèche Jardin public Jardinet privé végétation
  • 109. • L'accès principal à la placette intérieure se fait sous le porche formé par les logements sur la rue. • Des venelles servent d'accès publics secondaires, reliant la berge de la rivière au cœur de l'îlot. • Les voitures passent sous ce porche pour rejoindre le parking Souterrain. C C C Accès mécanique Circulation verticale venelles Accès parking Accès piéton
  • 110. Plan parking Plan RDC v Légende Accès mécanique et piéton Accès parking Circulation vertical du parking au cœur de l’ilots Circulation verticale au logement Accès de la cour et de la rue a la cage d’escalier et au logement Accès de la cour au parking et au logement Accès de la cour au parking Accès de la rue au logement accès au logement Escalier (RDC ,1er étage ) En duplex Remarque ; les logement coté rivière se sont tous des duplex et les logement coté rue sont de logement simplexe.
  • 111. Plan 1er étage Circulation vertical Escalier ( RDC, 1er étage ) duplex Coursive qui distribue sur les logement
  • 112. Circulation vertical Coursive qui distribue sur les logement 2eme étage
  • 114. Duplex RDC-1er étage * Superficie de 114 mètres carrés. * 3 chambres * Séjour orienté Sud-Ouest (sur l’espace commun) * Entrée au rez-de-chaussée Par les jardin ou par les coursives. Simplex 2ème étage (coté rue) ‣ Superficie variables de 60 à 75 m2 ‣ 1 à 2 chambres ‣ Séjour orienté Sud-Ouest (sur l’espace commun) ‣ Entrée au 2ème étages par les coursives ‣ Entrée des duplex du 3ème étages Duplex 2-3ème étage ‣ Superficie variables de 60 à 75 m2 ‣ 2 chambres ‣ Séjour orienté Sud-Ouest (sur l’espace commun) ‣ Entrée au 2ème étages par les coursives
  • 115. 2 2 2 2 2 2 2 2 22 2 2 22 2 2 6666 6 6 6 6 4 4 4 4 4 Plan RDC 1: séjour 2: chambre 3: cuisine 4: dégagement 5: WC 6: SDB 7: terrasse
  • 116. 2 2 2 2 2 2 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 3 3 3 3 3 3 3 3 55555555 Plans 1er étage 1: séjour 2: chambre 3: cuisine 4: dégagement 5: WC 6: SDB 7: terrasse
  • 117. 1 1 1 1 22222 3 3 3 3 2 5 5 5 666 7 7 4 4 Plan de 2eme étage
  • 118. Pan de 3eme étage Présence des espaces extérieurs (terrasse) au niveau de 2eme et 3eme étages .
  • 119. D’après la coupe le système constructif est fait par des murs porteurs .
  • 120. On remarque dans les façades la transition ente espaces publics collectifs et l’espace privés est gérée par l'utilisation d'une paroi de maçonnée servant d'écran de protection du coté de la Rue et de la rivière , et de clôture de propriété du côté de la cour. Ecran de protection
  • 121. Perspective et façade du coté rivière : NORD-EST * On remarque que le jeu d’imbrication entre le vide et le plain préserve l’intimité des habitants. * Utilisation des ouvertures horizontales qui suivent l’organisation en bande de l’habitat.
  • 122. Hollainhof Cambridge Présence des espaces de stationnements L’absence des parking Une volumétrie riche Une simple volumétrie Façade avec ouverture horizontale Des ouvertures verticaux