SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  169
Télécharger pour lire hors ligne
Analyse urbaine de Mustapha
inférieurPlan de Travail
Site et Situation
Lecture Historique
Lecture Socio-économique
Lecture Morphologique
Zone d’Intervention
Lecture Perceptuelle
Lecture Écologique
Synthèse Générale
Problématique Générale
Introduction
Les villes algériennes connaissent aujourd'hui une véritable crise
environnementale, comprise comme une perte d’identité, et une
disparition progressive de l’essence de la ville : de ses qualités visuelles et
émotionnelles, conséquences des nouvelles pratique de l’espace qui
participe a la prolifération des formes architecturale inadaptés a notre
environnement, alors que la création architecturale a cette obligation de
regarder ce qui est fait avant pour enrichir le contexte .
C’est dans ce but, pour qu’une intervention soit bien réussie il faut avant
tout bien comprendre et saisir l’aire d’étude.
Introduction
L’objet de l’analyse urbaine est l’étude de la réalité urbaine dans ses trois
composantes :
1- le cadre physique et spatial, c’est l’image concrète des formes données
aux objets et aux lieux construits par les acteurs urbains en fonction de
mode de production et d’appropriation de l’espace induit par
l’environnement social, économique et culturel.
2- le cadre social et économique, c’est le processus de formation des
structures et de relations socioéconomique qui sont a l’organisation du
fonctionnement du développement de l’espace urbain
3- le cadre historique . C’est le contexte de références des structures, des
morphologie urbaines, il fait appel aux systèmes , aux institutions de
souveraineté, au développement culturel, au savoir faire technique, tt
simplement a l’histoire de la ville dans sa spécifié et sa destinée
Tout simplement le but de cette étude est de comprendre notre zone
d’étude afin de bien y intervenir .
Site et Situation
Site et Situation
La zone d’étude est situé dans la commune
de sidi m’hamed, elle est délimitée :
Au Nord : le boulevard Amirouche
Au Sud : la rue Taglit Abdelkader
A l’Est : le faisceau SNTF, la rue Hassiba
Ben Bouali, la rue Mohamed Belouizdad
A l’Ouest : la rue Didouche Mourad, la rue
Ghermoul, la rue Mohamed Zekkal
Site et Situation
A partir de la place
Mauritania a travers la rampe
Salah Gherbi et depuis
l’avenue de l’ALN un premier
accès a partir du boulevard
khemisti par la rampe
Tafourah, un deuxième accès
a partir de la rue Hassiba Ben
Bouali par l’échangeur,
depuis la rue Didouche
Mourad par l’intersection
entre l’avenue Ghermoul et la
rue Mourad Didouche et un
dernier accès depuis la voie
ferrée par la gare ferroviaire
de l’Agha.
2
1
34 56
A- accessibilité a l’échelle territoriale:
L’accessibilité se fait par:
• l’avenue de l’ALN à travers l’échangeur (1)
• la voie ferrée par la gare Agha (2)
B-accessibilité a l’échelle de la ville:
L’accessibilité se fait par:
• la rue Hassiba Ben Bouali :reliant le nœud Mauritania au
nœud 1er
Mai (3)
•La rue Med Belouizdad :reliant le nœud 1er
mai au Hamma
(4)
•L’avenue Ali Mellah :reliant le nœud 1er
mai a Addis Abeba
(5)
Accessibili
té
La zone d’étude
Site et Situation
Rupture visuelle
par rapport à l’axe
Amirouche
Vers bvdamirouche
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresintroductionintroduction Les limitesLes limitesintroductionintroduction Les limitesLes limites
Skyline
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Le caractère aéré de la
place donne une
sensation de perte
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
La présence de quelques îlots d’une vétusté avancées qui sont à l’écart
de la vie urbaine de par leur fonction peu importante et leur état de
dégradation, qui vont nous servir comme aires d’interventions
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Vide foncier très
mal exploité
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Pollution visuelle vue de la passerelle.
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Barrière formé par:
La trémie Les deux bretelles
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Densité du flux piéton et mécanique et
manque de repères publics
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
La perte de la place du 1er Mai et Mauritania comme repère
socioculturel et leurs réduction en un carrefour de transition
malgré les tentative d’aménagement réalisées récemment
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
?
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
La forte identité
symbolique de la place 1er
Mai et le carrefour
Mauritania.
-1er Mai : la
présence de
l’hôpital
Mustapha ,du
ministère de la
jeunesse et des
sports et le siège de
l’UGTA attribuent à
la zone une
importance à
l’échelle nationale.
l’hôpital Mustapha
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Siège de l’UGTA
Siège du MJS
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
-Carrefour Mauritania : la présence de l’immeuble Mauritania
(ex ministère des finances) , la bourse d’Alger et le
commissariat central.
l’immeuble
Mauritania
la bourse d’Alger
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
L’immeuble à arcades
L’existence de quelques édifices d’une valeur architecturale qui
renforce la toponymie du lieu
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Café de la bourse
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Vers la rue Hassiba Ben Bouali
Café de la Bourse
La rue Hassiba
Ben Bouali
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
La transition entre la zone de Mustapha avec la basse ville
reste très banal, par le biais d’une simple passerelle étroite,
insuffisante face au flux important qui s’y pratique
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Étroitess
e
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
La passerelle de champ manœuvre ; assure la liaison entre le site
d’intervention et l’arrêt de bus du 2 Mai tout on traversons le chemin de fer
qui constitue une rupture physique
L’arrêt de bus
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
L’emprise extraordinaire qu’occupent les ateliers de l’ SNTF en pleine
zone urbaine
la rupture
physique entre
la ville et le
port (la mer),
accentué par
les
infrastructure
de transport,
pose des
problèmes de
lisibilités et de
perméabilités,
vecteurs de la
qualité urbaine
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Ateliers SNTF
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Les percées
urbaines.
Axe principalLimites de la zone d’étude
Limite physique ( Gare ferroviaire)
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
P.O.S U29
P.O.S
U31
Limites
administratives
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Les points de repères
Les points de repères sont des références ponctuelles , considérées
comme extérieur pour l’observateur tel que : le SNTF , Ministère des
finances , l’école de commerce ,ils ont aussi un caractère de singularité
aspect par lequel il se détache de leurs contexte comme unique ou
mémorable tel que :
• la gare
• la vue panoramique qu’offre V. H
• l’hôpital
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Ce sont des lieux stratégiques d’une ville. Ils sont des points de convergence
des voies, de rassemblement et de concentration, les nœuds peuvent être
appelés centre par leurs influences.
Nœud du 1er
Mai
Nœud du
Nœud du Victor
Hugo
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
1er
noeud: place du 1er
Mai
C’est un vaste nœud qui est le point de rencontre et de concentration d’axe de
circulation à l’échelle de la ville, son influence lui donne le caractère d’un
centre, il relie 3 quartiers: Mustapha Inf, Mustapha Sup. et Hamma
1er
Mai
La trémie
Axe Ali Mellah
Axe belouezded
Axe Hassiba
Axe Ali Mokrani
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
C’est un nœud introverti du fait qu’il donne peu de sensation directionnelle. Le
nœud du 1er
Mai présente un sérieux problème d’organisation au niveau de la
circulation mécanique.
Le caractère aéré de la place donne une sensation de
Recommandations pour le nœud 1er
Mai
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Restructurer le nœud du 1er Mai et aménagé un nouveau réseau routier qui relira
la rue Ali Melleh avec la rue Hassiba Ben Bouali, cela diminuera le transit.
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
2eme noeud.: Place Mauritania
C’est un nœud à l’échelle du quartier et de la ville, il est le point de
rassemblement de certaines fonctions(Gare - SNTF- école de
commerce- Ministère des finances)
Rue Hammani (ex Rue Charasse)
L’avenue l’ALN
Rue Didouche Mourad
Axe Hassiba
Rue de la Gare
Axe Amirouche
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
C’est un point
extraverti par ses
principales
directions ,qui sont
explicites et sa
liaison claire avec
le front de mer qui
s’avoue comme
une porte à la
ville.
Recommandations pour le nœud : Place Mauritania
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
L’ouverture d’un axe de circulation ,qui sera le prolongement de la
rue de la gare vers le 1er Mai ,soulagera le transit de la rue
Hassiba.
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
3eme noeud.:
Victor Hugo
Axe de croissance(Victor Hugo)
Axe de centralité(Hassiba ben
Bouali)
Un nœud connu à
l’échelle du quartier.
C’est l’intersection
d’un axe de centralité
et une ligne de
croissance.
La séquence est une succession interrompue de forme urbaine le long
d’un parcours ,elle constitue un prédominant de l’image des gens. Son
interrompissions peut être dû à une nature topographique ,à une
flexion de la voie ,à son élargissement ou même un changement
brusque de sa morphologie architecturale.
Les séquences sont étudiées et distinguées par leurs modes d’identité ou
leur degré d’importance, par leur continuités et par la qualité
directionnelle qu’elles offrent.
Cette étude va nous permettre d’entamer la première lecture urbaine sur
l’axe Hassiba et de réduire l’analyse a une échelle plus maîtrisable selon
L’étude
séquentielle :
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
La première séquence :
- Est limitée par le
nœud Mauritania
et la place V.H,
constitue un
corridor courbe
par l’effet de sa
perspective ,qui
lui donne un
caractère
transitaire ; elle
est marquée par le
bouleversement de
sa façade front de
mer qui est
constituée de plein
et de vide et d’un
gabarit écrasé par
les deux
L’immeuble SNTF L’immeuble
Mauritania
2
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
L’immeuble
Mauritania
L’immeuble
SNTF
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
1
2ème séquence :
Limitée par la place
Victor Hugo et le
nœud du 1er
Mai ,
cette séquence se
détache de la première
à cause de leur
caractère discontinu
dû à la flexion de la
voie qui se présente
comme une
interruption de la
continuité spatiale et à
la modification
soudaine des
bâtiments ,qui sont
plus ou moins
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
3éme séquence :
Boulevard Victor Hugo ;c’est un axe de
croissance ,son caractère topographique
l’ouvre sur une vue panoramique qui
s’atténue avec la pente ,il constitue un
second point de franchissement après la
rampe Gherbi par les qualités de sa
largeurs ,son couloir visuel et
l’implantation des palmiers.
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Au niveau de la Place MauritaniaAu niveau de la Place Mauritania
Porte et seuil de la villePorte et seuil de la ville
Elle a une grandeElle a une grande
importance a l’échelle local etimportance a l’échelle local et
nationalnational
Elle est fréquentée parElle est fréquentée par
toutes les catégories d’âge ettoutes les catégories d’âge et
de sexede sexe
Fréquentée soit par lesFréquentée soit par les
résidants, ou bien desrésidants, ou bien des
passagers pour diversespassagers pour diverses
raisons :raisons :
Régler des tachesRégler des taches
administrativesadministratives
Faire les courses …..etcFaire les courses …..etc
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
La rue Hassiba Ben Bouali:La rue Hassiba Ben Bouali:
Une rue qui relie deux grandesUne rue qui relie deux grandes
places: la place Mauritania a laplaces: la place Mauritania a la
place du 1er Maiplace du 1er Mai
une rue a forte dominanceune rue a forte dominance
commerciale, elle regroupe aussicommerciale, elle regroupe aussi
un nombre importantun nombre important
d’équipements administratifsd’équipements administratifs
important tels: les banques, laimportant tels: les banques, la
poste ……etc.poste ……etc.
Existence de végétation quiExistence de végétation qui
ajoute une petite boufféeajoute une petite bouffée
d’oxygène a une rue très saturé,d’oxygène a une rue très saturé,
avec des trottoirs étroits ce quiavec des trottoirs étroits ce qui
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
La place de la presse :La place de la presse :
Elle ne remplie pas sa fonction deElle ne remplie pas sa fonction de
place(lieu de détente, de rencontre…..)place(lieu de détente, de rencontre…..)
Elle n’a aucun cachet architectural, etElle n’a aucun cachet architectural, et
la forme des pergolas ne s’inscris pasla forme des pergolas ne s’inscris pas
dans l’alignement des façades de l’axedans l’alignement des façades de l’axe
Hassiba.Hassiba.
La liaison entre la l’axe Hassiba et laLa liaison entre la l’axe Hassiba et la
rue de la gare se fait par un tunnel quirue de la gare se fait par un tunnel qui
n’a pas de fonction particulière sauf len’a pas de fonction particulière sauf le
fait qu’il sert de socle pour la « stèle »fait qu’il sert de socle pour la « stèle »
Comme on l’as pu constater avecComme on l’as pu constater avec
le manque de mobilier urbain, nosle manque de mobilier urbain, nos
génies responsable on vite pensés agénies responsable on vite pensés a
ça ! et PAF! Ça a donner la « placeça ! et PAF! Ça a donner la « place
de la presse » !de la presse » !
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
la rue de la gare :la rue de la gare :
Elle relie la place Mauritania jusqu'as laElle relie la place Mauritania jusqu'as la
nouvelle place de La Presse.nouvelle place de La Presse.
Elle est très peu fréquenté a cause de laElle est très peu fréquenté a cause de la
non-lisibilité de sa fonction, elle nenon-lisibilité de sa fonction, elle ne
participe pas a l’ambiance urbaine quiparticipe pas a l’ambiance urbaine qui
est inexistante sur cet axe.est inexistante sur cet axe.
Sentiment d’insécuritéSentiment d’insécurité
Les escaliers menés autre fois a l’arrêtLes escaliers menés autre fois a l’arrêt
de la gare ferroviaire, l’accès de cettede la gare ferroviaire, l’accès de cette
dernière a été déplacé, aujourd'hui audernière a été déplacé, aujourd'hui au
dessous des escaliers est aménagé desdessous des escaliers est aménagé des
toilettestoilettes public.public.
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
 Refuge pour les sans abris.Refuge pour les sans abris.
La place du 1er Mai:La place du 1er Mai:
TentativesTentatives
d’aménagement ratéesd’aménagement ratées
 Stèle d’aucune valeurStèle d’aucune valeur
artistique.artistique.
Lecture Perceptuelle
Caractère du lieu etCaractère du lieu et
vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine
introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
Problématique de la lecture
sensible de l’espace urbain :
Comment faire revivre l’espace urbain
pour les résidants et les passagers et
pour toute les catégories d’âge ?
Lecture Historique
Alger à l'époqueAlger à l'époque
coloniale:coloniale:
Dès leur arrivée
en 1830, les colons
tendaient à
affirmer la
supériorité de la
civilisation
occidentale. Alors,
un urbanisme
moderne à
l'européenne,
fondé sur la
régularité et les
larges perspectives
fut adapté.
Lecture Historique
Depuis, Alger est devenue un
véritable laboratoire d'expérience
architectural et urbanistique, les
expéditions des architectes,
écrivains et chercheurs de l'Europe
qui ont caractérisé la fin du 19ème
siècle et qui ont tenté de
comprendre cette population qui
les a profondément marqué, donna
naissance à un discours de formes
et d'architectures d'où l'éclectisme
et la pluralité du cadre bâti algérien
de cette époque.
Toutes les opérations revêtaient un
caractère militaire dont le souci
était la réalisation da liaisons
rapides permettant le déplacement
des troupes.
Lecture Historique
A partir de 1845
des aménagements
se sont succédés
dans la partie basse
de la casbah avec
les élargissements
des rues Bab
Azzoun /Bab El
Oued et de la
Marine.
Lecture Historique
ainsi que
l’aménagement de
la place des
Martyrs (place
d’armes). L’afflux
massif
d’immigrants fera
« éclater »
l’enceinte de la
vielle ville et
l’extension
s’orientera vers
Bab El Oued,
l’Agha et
Mustapha.
Lecture Historique
Entre 1880 et 1930, Alger
connut une effervescence
économique: le port fut
agrandi ,deux gares
furent construites et le
train relia Alger aux
grandes villes ,le trammay
reliera Bologhine/Bab El
Oued jusqu’au jardin
d’essai.
Lecture Historique
En 1891 l’armée cède
à la ville des terrains,
l’enceinte est
supprimée et ces
terrains sont utilisés
pour réaliser la
jonction entre Alger et
Mustapha qui
s’annexeront en une
seule commune en
1904 ; et la ville
continue son
extension vers le
Hamma et Hussein
Dey.
Lecture Historique
L’hôpital mustapha
VILLAGE dans la ville, il couvre plus
de 8 ha de superficie et
atteint presque les 4 000
habitants
Cerné par des
murailles, il se
présente, vu des
hauteurs qui le
dominent, comme un
vaste polygone aux
constructions
symétriques
principalement
disposées le long
d'une double allée
centrale. Entre les
branches de cette
dernière, un large
espace forme jardin
Lecture Historique
Mais l'hôpital de
Mustapha n'est pas
seulement un
établissement
hospitalier, le plus vaste
de l'Afrique du Nord,
c'est encore, Alger étant
ville universitaire, un
hôpital de Faculté
disposant, comme tel, de
grands services
d'enseignement.
Lecture Historique
La gare de l'Agha n'était
pas grande mais elle avait
le charme désuet de ces
gares de province à un
seul guichet et qui
finissent par appartenir au
paysage familier. Placée
près du centre - ville, elle
accueillait tous les
voyageurs qui résidaient
autour du quartier. Il
suffisait d'emprunter
l'avenue de la gare, à deux
pas du carrefour de l'Agha
et à proximité du
Maurétania pour rejoindre
très rapidement les voies
Lecture Historique
Cette avenue avait d'ailleurs
l'avantage d'abriter une
station de taxis. Le trafic
ferroviaire des usagers était
irrégulier mais suffisant pour
concurrencer la gare
principale trop excentrée. Le
lundi matin, à sept heures,
sur le quai, attendait la
micheline pour Blida ou
l'omnibus. On passait par le
Hamma, le gué de
Constantine, Birtouta, les
Quatre-Chemins, Boufarik,
Beni-Mered et Blida, les
destinations les plus
empruntées par les Algérois.
(Extrait de "page 32,Alger de ma jeunesse,1945-1962,tome 2,
J.C.Humbert, éditions Jacques Gandini, 7 rue de roquebillière, 06359
Nice )
Lecture Historique
La région Sud d'Alger,
relativement mieux orientée, plus
étalée et moins abrupte, prit
d'année en année une importance
non négligeable, non sans
transformer la physionomie du
site où dominaient autrefois les
villas dans leur bouquet de
verdure.
A l'extrémité inférieure du
boulevard La Ferrière, on
s'engageait dans le quartier de
l'Agha par le boulevard Baudin,
bordé d'immeubles édifiés à
l'occasion du Centenaire de
l'Algérie : la Maison des
Étudiants, la Maison de
l'Agriculture, les Ponts et
Chaussées, etc., pour atteindre le
Centre universitaire de Amirouche
Lecture Historique
C'est l'Alger moderne, aux larges rues
commerçantes, abondamment éclairées
le soir
On passe, sans transition, de la vie
occidentale la plus raffinée à la vie
orientale en gravissant les ruelles
tortueuses et étroites qui conduisent au
quartier arabe, dernier témoin du passé
dans l’évolution et la transformation de
la vieille cité barbaresque.
Lecture Historique
A quelque endroit que l'on se trouve on découvre toujours
la mer, la ville et les montagnes ; mais selon que l'on est
plus ou moins élevé, la ville se développe ou se rétrécit et
la mer l'environne alors d'une grande nappe bleue ou
frissonnent de longues raies de lumière.
Lecture Historique
Lecture Historique
En 1962, après
l’indépendence, Alger a
connue plusieurs projets,
qui rentraient pour la plus
part dans le cadre général
des planifications urbaine
du Grand Alger.
Lecture Historique
Il est nécessaire de parler de
nouveaux centres urbains qui
participent à la nouvelle structure
d’Alger, par excellence ce centre doit
contribuer au développement des
relations interne pour l’élaboration
d’une nouvelle image. La mutation du
centre doit permettre le
rafraîchissement des liens et
l’élaboration d’une nouvelle image.
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
 Elle englobe une population totale de 39446 habitants avec un parcElle englobe une population totale de 39446 habitants avec un parc
de logements de 7226 soit un T.O.L de 5,4.de logements de 7226 soit un T.O.L de 5,4.
 L’objectif principal consiste à mettre en évidence le bilanL’objectif principal consiste à mettre en évidence le bilan
sociodémographique de l’aire d’étude, l’estimation de la populationsociodémographique de l’aire d’étude, l’estimation de la population
et la quantification des différents besoins théorique en logements,et la quantification des différents besoins théorique en logements,
équipements et emplois a court ou a long terme.équipements et emplois a court ou a long terme.
 Situation au RGPH 1998 :Situation au RGPH 1998 :
  Source : O N SSource : O N S
 La population du P O S U 29 représente 21,27 % de la population deLa population du P O S U 29 représente 21,27 % de la population de
la commune quant au nombre de personnes par ménage il est égales 6la commune quant au nombre de personnes par ménage il est égales 6
personnespersonnes
MasculinsMasculins FémininsFéminins TotalTotal MénagesMénages
95079507 97329732 1923919239 35253525
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Les handicapés ont des besoin qui
doivent
être pris en considération par les
acteurs publics
En occident, tout ça est pris en
considération
Malheureusement en Algérie c’est pas
le cas !
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Pour l’habitat, on note essentiellement deux types :
habitat collectif mixte :
 Il constitue la typologie dominante dans l’aire d’étude, il
s’étale sur 27,85 ha soit 37,5 de la surface totale
 Il est constitué principalement d’immeuble datant de l’époque
coloniale
 Ce sont des immeubles dont les RDC sont occupés par des
commerces, services et activités, ils accueillent aussi dans les
niveaux courant des administrations, et professions libérales
(cabinet médical, avocat……)
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Un phénomène courant a été constaté :Un phénomène courant a été constaté :
l’occupation systématique des terrasses par le biaisl’occupation systématique des terrasses par le biais
d’extensions faisant office de logement au détrimentd’extensions faisant office de logement au détriment
de locaux communs tels que les buanderies.de locaux communs tels que les buanderies.
Un autre aspect constaté : les extensionsUn autre aspect constaté : les extensions
anarchiques au niveau des balcons défigurent deanarchiques au niveau des balcons défigurent de
belles façades urbaines, apparition d’un agglomératsbelles façades urbaines, apparition d’un agglomérats
de parpaings, tôle et autre matériaux.de parpaings, tôle et autre matériaux.
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Habitant individuel:
Il est principalement sous formeIl est principalement sous forme
de constructions datant dede constructions datant de
l’époque coloniale et dans unl’époque coloniale et dans un
état tendant vers le mauvais, leétat tendant vers le mauvais, le
gabarits varie en générale dugabarits varie en générale du
RDC au R+1, il existe aussiRDC au R+1, il existe aussi
quelques nouvellesquelques nouvelles
constructions en général aconstructions en général a
R+2ou plus, disséminées ça etR+2ou plus, disséminées ça et
la travers l’aire d’étude, sansla travers l’aire d’étude, sans
véritable empreintevéritable empreinte
architecturale.architecturale.
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
La situation du logement :
•La situation du
logement est restée
stable depuis le
RGPH de 1998 selon
notre enquête sur le
terrain et les
informations issues
des services
techniques de l’APC
de Sidi M’hamed
Occup
é
Inoccupé
s
Total T.O.
L
Déficit
P O S U 29 3478 731 4209 5,90 624
Sur la base d’un
T.O.L, On enregistre
un déficit important de
624 logements
Les logements
inoccupés ne sont pas
inclus dans les calculs.
Besoins en logements :
 
Parc (2002) Logements prévus pour
2007
POS U29 3478 965
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
État du bâti En ce qui concerne l’état du bâti, une
analyse des données chiffrés, nous permette
d’évaluer la situation de l’état du bâti,
récapitulé dans les tableaux suivants :
SecteuSecteu
rsrs
Bon %Bon % MoyenMoyen
%%
MauvaisMauvais
%%
11 3030 7070 --
22 3.73.7 40.7440.74 55.5655.56
33 28.5728.57 57.1457.14 14.2914.29
44 68.7568.75 2525 6.256.25
55 32.7632.76 56.9056.90 10.3410.34
66 13.4813.48 60.6860.68 25 .8425 .84
77 49.2349.23 33.8533.85 16.9216.92
88 14.8114.81 59.2659.26 25.9325.93
99 47.2747.27 32.7332.73 2020
TotalTotal 32 .5532 .55 46.7246.72 20.7420.74
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
ustrations pour l’État du bâti
MoyenMoyen
MauvaisMauvais BONBON
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Équipements sanitaire:
Le plus important équipement
dans notre aire d’étude est
l’hôpital Mustapha
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
uipements scolaires et de la formation :On cite :
CEM « les cinq innocents »
EFE « Ibn El Rachik »
EFE « Ibn Toumrert 
Ecole de formation de
management
Ecole de formation « IFTA »
Ecole privée, Institut des arts et
métiers
DésignationDésignation primaireprimaire moyenmoyen Secondaire etSecondaire et
techniquetechnique
élèves:/classeélèves:/classe 3636 3939 3535
Source :Direction de la planification et de la gestion du territoire
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Équipements scolaires et de la
formation :
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Équipements culturels :
Centre culturel
espagnol
Bibliothèque, elles
sont au nombre de
deux
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Équipements Publiques
La sûreté urbaine
Hôtels, ils sont nombre
de onze mais la
majorité est d’une
qualité de service très
limitée
La RTA
La mutuelle, elles sont
au nombre de deux
L’ OAIC
La CASNOS
Le ministère de la
jeunesse et du sport
CNMA
La banque, la CNEP, la
BADR
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Équipements Publiques
POS U29 HOPITAL MUSTAPHAPOS U29 HOPITAL MUSTAPHA
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Les équipements de culte :
Une mosquée
Une église
Un presbytère.
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Densités :
Le tableau suivant représente les densités brutes (habitants/ha et
logement/ha) :
SecteursSecteurs SurfaceSurface
(ha)(ha)
PopulatioPopulatio
nn
LogementLogement
ss
DensitésDensités
(hab/ha)(hab/ha)
DensitésDensités
(logt/ha)(logt/ha)
11 1515 -- -- -- --
22 1,51,5 950950 195195 633633 130130
33 33 322322 6666 107107 2222
44 22 21442144 440440 10721072 220220
55 33 38093809 782782 12701270 261261
66 66 39553955 812812 659659 135135
77 33 32763276 672672 10921092 224224
88 22 19001900 390390 950950 195195
99 3,53,5 41524152 852852 11861186 243243
TotalTotal 4040 20 50820 508 4 2094 209 513513 105105
Résultats :
Une très forte
densité en
logements et
habitant a l’hectare
est constaté a
travers notre aire
d’étude
Synthèse :
Nature de
l’occupation du
sol
Habitat
collectif mixte
Equipements
Activités et
services.
Lecture Socio-économiqu
PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement
Problématique de la lecture
socioéconomique :
Comment solutionner les problèmes de la société
en termes d’emplois, d’habitat et
Sous synthèse :
Sur le plan quantitatif, le niveau des
équipements est très élevé dans l’aire
d’étude
Par contre sur le niveau qualitatif, il
accuse un déficit en équipements
sportifs, culturels tels qu’on l’as
constaté lors de cette lecture .
Lecture Écologique
 Nature des pollutions au niveauNature des pollutions au niveau
du périmètre d’étude :du périmètre d’étude :
Pollution de l’air avec un traficPollution de l’air avec un trafic
automobile denseautomobile dense
Déchets solides ou urbains,ils sontDéchets solides ou urbains,ils sont
composés d’ordures ménagères,composés d’ordures ménagères,
de déchets d’emballage et dede déchets d’emballage et de
déchets hospitaliersdéchets hospitaliers
Le manque flagrant de prise enLe manque flagrant de prise en
charge des déchets urbains secharge des déchets urbains se
traduit par la multiplication detraduit par la multiplication de
dépotoirs ça et la engendrant desdépotoirs ça et la engendrant des
odeurs nauséabondesodeurs nauséabondes
Étude environnementale :
Lecture Écologique
Nuisances sonores :Nuisances sonores :
 Bruits d’origine urbaineBruits d’origine urbaine : :
le trafic automobile est la principalele trafic automobile est la principale
source de bruites dans cette zone,source de bruites dans cette zone,
les chemins de fer longeant le siteles chemins de fer longeant le site
dans sa partie Nord provoquent desdans sa partie Nord provoquent des
désagrément pour les riverains, lesdésagrément pour les riverains, les
vibrations peuvent affecté lesvibrations peuvent affecté les
constructions en mauvais étatsconstructions en mauvais états
 Dégradation du bâti :Dégradation du bâti :
Les gravats sont le résultat desLes gravats sont le résultat des
différentes démolitions et chantiersdifférentes démolitions et chantiers
notamment le projet du métronotamment le projet du métro
d’Alger, ils provoquent desd’Alger, ils provoquent des
désagrément a la populationdésagrément a la population
résidente et affectent l’esthétiquerésidente et affectent l’esthétique
du site.du site.
Lecture Écologique
La pollution visuelle :La pollution visuelle :
 La vétusté des battissesLa vétusté des battisses
 L’existence des hangarsL’existence des hangars
 L’insalubrité des rues et des façades des immeublesL’insalubrité des rues et des façades des immeubles
Illustrations photos
d’images qu’on souhaites
qu’il viendra un jour ou
elles disparaîtrons a vie
de notre beau et
sympathique pays
l’Algérie
Le tissu
• La trame des voies définit et ordonne les îlots, ils sont le résultat
des tracés des rues
L’îlot
• « L’îlot est l’unité urbaine élémentaire de gestion de la croissance,
elle offre la possibilité de contrôle et d’adaptation à toutes les
situations et donc une meilleure maîtrise architecturale »
• L’îlot n’est pas un bloc posé arbitrairement, mais un produit d’une
expérimentation, en effet l’îlot opère des formations et
transformations, il est un organisme et par sa pérennité au fil des
millénaires un héritier de l’histoire
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
• L’îlot exprime un mode d’association, il est un assemblage de
parties autonomes : groupement de bâti organisé selon une logique
déterminée, il dépend du statue des rues qui els bordent, de leurs
positions par rapport aux voies 
•L’îlot est donc défini comme un groupement de parcelles limitées
au minimum par trois voies et présentant un intérieur et un
extérieur, sans être explicitement codifié, il est part contre doué de
caractéristiques malléables internes qui peuvent être étudiées et
testées surtout à travers les mécanismes de croissance.
De la sorte l’îlot garantit le passage et l’articulation entre
l’architecture de la ville et l’architecture de l’édifice ou la limite et
la mesure est clairement définie.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La trame des voies définit et ordonne les îlots, ils sont le
résultat des tracés des rues .
Les voies ce sont les élément qui
structurent et organisent le tissu
,il existe plusieurs parcours
classés selon leur rôle dans le
tissu :
• Parcours matrice :c’est le
parcours qui engendre la première
édification ,généralement il relie
deux parties.
• Parcours d’implantation : c’est
le parcours qui permet de
desservir les autres parcelle en
étant perpendiculaire au premier
parcours
• Parcours de liaison
Parcours matrice
Parcours de liaison
Parcours d’implantation
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Du point de vue fonctionnels trois îlots composent notre site :
•Îlots habitat
•Îlots mixte
•Îlots équipement
Îlots mixte Îlots habitat Îlots équipement
1- La fonction
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
2- La forme
1
234
5
10
9
8
7 6
Forme
triangulaire
Forme trapusForme irrégulière
Forme
rectangulaire
Forme
triangulaire
Forme trapusForme
irrégulière
Forme
irrégulière
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
L`architecture
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Ilots
haussmannien
Ilots HBM Ilots barre
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
L’étude de l’îlot suivra la hiérarchie suivante :
1- L’îlot dans la ville
2- La parcelle dans l’îlot
3- Le bâti dans la parcelle
1
234
5
10
9
8
7 6
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Notre zone d’intervention s’insère entre la place Mauritania et la
place 1er
Mai , seuils et portes à la ville ,y compris la zone portuaire
on passant par la gare ferroviaire ,donc elle est bien définie dans la
trame urbaine de la ville .
Limites d’interventions
1- L’îlot dans la
ville
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Le groupement obéit à un
schéma d’organisation
autour d’une cour
L’ilots est une pièce de
l’ensemble urbain ,on parle ici de
relation des élément qui le
compose
Système bloqué
Système Multidirectionnel
La cour
Propriété associative Propriétés distributive
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
ILOTSILOTS ILOTSILOTS
HaussmannienHaussmannien
ILOTSILOTS
HBMHBM
ILOTSILOTS
BarreBarre
La forme de l’ilotsLa forme de l’ilots
Critères d’analyse:Critères d’analyse:
 L’occupation de laL’occupation de la
parcelleparcelle
 La formeLa forme
 L’espace libreL’espace libre
 Accès au logementAccès au logement
Occupation totale deOccupation totale de
la parcellela parcelle
Le bâtiment suit laLe bâtiment suit la
forme de la parcelleforme de la parcelle
Intérieur caché sousIntérieur caché sous
forme de courette etforme de courette et
puits de lumièrepuits de lumière
Accès au logement enAccès au logement en
façade ou à l’air librefaçade ou à l’air libre
OccupationOccupation
périphérique de lapériphérique de la
parcelleparcelle
Forme régulière 1/3 deForme régulière 1/3 de
la parcellela parcelle
Cour intérieur avec vuCour intérieur avec vu
sur l’extérieur par lessur l’extérieur par les
accèsaccès
Au centre et à l’airAu centre et à l’air
Occupation diagonaleOccupation diagonale
de la parcellede la parcelle
Forme rectangulaireForme rectangulaire
ExtérieurExtérieur
Au centre et extrémitéAu centre et extrémité
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
 ActivitésActivités
 Alignement desAlignement des
façades avec la ruefaçades avec la rue
 Relation bâtiment /Relation bâtiment /
espace publicespace public
 PropriétésPropriétés
distributivesdistributives
 Importance desImportance des
façadesfaçades
 Le gabaritLe gabarit
Commerce au RDC cotéCommerce au RDC coté
ruerue
ExistantExistant
DirectDirect
Elément ordonnateurElément ordonnateur
autour duquel s’organiseautour duquel s’organise
la courla cour
Façade extérieurFaçade extérieur
importante ,intérieurimportante ,intérieur
moins importantemoins importante
Entre R+5 et R+7Entre R+5 et R+7
Commerce au RDC cotéCommerce au RDC coté
ruerue
ExistantExistant
IndirectIndirect
Espace libreEspace libre
Toutes les façades sontToutes les façades sont
importantesimportantes
R+5R+5
Non prévu mais il existeNon prévu mais il existe
InexistantInexistant
IndirectIndirect
Elément ordonnateur :Elément ordonnateur :
l’escalier et le couloirl’escalier et le couloir
Deux façades importante,Deux façades importante,
les pignons n’ont pas deles pignons n’ont pas de
traitementtraitement
Entre R+8 et R+15Entre R+8 et R+15
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Les voies
1-Structure du
réseau viaire
2-
Hiérarchisation
des voies
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
« La voie de circulation est - et de loin l’élément le plus répandu de l’espace
urbain . Par ailleurs, c’est aussi le lieu de l’échange , de la rencontre, et du
commerce, puisque c’est l’espace public le plus immédiatement accessible.
L’essor de l’automobile lui a quelque peu fait perdre cette richesse, la réduisant
souvent à n’être rien d’autre, strictement, que lieu de circulation »
L’axe Hassiba
« LECTURE DE LE VILLE DE MARC ERRERA et BRUNO CASSIERS »
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
L’axe Hassiba Ben Bouali est un axe de
centralité limité par deux nœuds centraux : le
nœud 1er
Mai (1) et le nœud Mauritania (2) ,il
est marqué par la flexion de sa voie au niveau
de la place Victor Hugo ,par son caractère
transitaire et aussi par le manque d’animation
ou d’ambiance urbaine
1-Structure du réseau viaire
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Axe de desserte
Axe de croissance (Victor
Axe de centralité ( la rue Hassiba Ben Bouali) Axe urbain
Structure du réseau viaire
1
2
Articulation
(flexion)
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
2- Hiérarchisation des
voies
POS U29 HOPITAL MUSTAPHA
Le POS U29 est doté d’un réseau routier bien structuré
formé de mailles orthogonale constituées de plusieurs voies
importantes telle que la rue Hassiba ben bouali, la rue Di
Douche Mourad… assurant la desserte de tout le périmètre
d’étude et qui est hiérarchisé comme suit :
1- Voies primaires :
• La rue Hassiba ben bouali
• L’avenue Ali Mellah
• La rue Di douche Mourad…
2- Voies secondaires:
• La rue Bicha
• La rue Hoche
• Boulevard Victor Hugo
• La rue Redha Houhou…
3- voies tertiaires :
• La rue Bouznad
Salim
• La rue Benaddouna
• La rue Ali Ziane…
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La rue Hassiba ben bouali
L’avenue Ali Mellah
La rue Di douche Mourad
1. Voies primaires
- Ces voies assurent le liaison avec les
différents quartiers environnants de la
capital et supportent un trafic important,
elle sont toutes en moyen état avec des
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La rue Bicha
La rue Hoche
Boulevard Victor Hugo
La rue Redha Houhou
2- Voies secondaires
Ces voies assurent la liaison entre les différents
quartiers et équipements existants à l’intérieur du
périmètre du POS, de même que les voies
primaires, les voies tertiaires supportent un trafic
important et sont toutes en moyen état avec des
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Nom de la voieNom de la voie ClassificationClassification Influence de laInfluence de la
circulationcirculation
EtatEtat
 La rue Hassiba benLa rue Hassiba ben
BoualiBouali
 L’avenue Ali MellahL’avenue Ali Mellah
 La rue Di doucheLa rue Di douche
MouradMourad
La rue BichaLa rue Bicha
La rue HocheLa rue Hoche
Boulevard VictorBoulevard Victor
HugoHugo
La rue Redha HouhouLa rue Redha Houhou
VPVP
VPVP
VPVP
VSVS
VSVS
VSVS
VSVS
ForteForte
ForteForte
ForteForte
MoyenneMoyenne
ForteForte
ForteForte
ForteForte
BonBon
BonBon
BonBon
MoyenMoyen
MoyenMoyen
BonBon
MoyenMoyen
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La rue BouznadLa rue Bouznad
SalimSalim
La rueLa rue
BenaddounaBenaddouna
La rue Ali Ziane…La rue Ali Ziane…
VTVT
VTVT
VTVT
MoyenneMoyenne
MoyenneMoyenne
MoyenneMoyenne
MoyenMoyen
MoyenMoyen
MoyenMoyen
VP : voie primaire VS : voie secondaire VT : voie
tertiaire
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Problématique :
Les principaux problèmes rencontrés au niveau du POS U29
concernant le réseau viaire et la circulation mécanique sont
résumés comme suit :
• Etranglement mécanique au niveau des intersections ;
• absence de feux tricolores ;
• Etroitesse des voies ;
• Dégradation de certaine voies ;
• Stationnement anarchique sur les deux cotés des voies du à
l’insuffisance d’aires de stationnement .
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Etranglement mécanique
au niveau des intersections
Etroitesse des
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Stationnement anarchique sur
les deux cotés des voies du à
l’insuffisance d’aires de
stationnement .
Parking public
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
RecommandationsRecommandations
Afin de remédier aux problèmes soulevés, une série d’actions à menerAfin de remédier aux problèmes soulevés, une série d’actions à mener
est préconisée afin de soulager et d’améliorer la circulation au niveauest préconisée afin de soulager et d’améliorer la circulation au niveau
du périmètre d’étude :du périmètre d’étude :
 Ouverture du tronçon de la rue Nassira Nounou (occupé commeOuverture du tronçon de la rue Nassira Nounou (occupé comme
parking par le ministère du travail et de l’action sociale )parking par le ministère du travail et de l’action sociale )
 Réglementation du stationnement latéralRéglementation du stationnement latéral
 Réfection de toutes les chaussées dégradéesRéfection de toutes les chaussées dégradées
 Renforcement des parkings privés et publicsRenforcement des parkings privés et publics
 Réalisation des parkings prévus au sous-solRéalisation des parkings prévus au sous-sol
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Alignement
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Les perspectives courbes
possèdent un caractère
dynamique particulier :
suggestion très marquée de
mouvement, mais révélation
progressive de l’espace.
Elles engendrent souvent un
équilibre harmonieux entre la
continuité et la variété.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Le regard est attiré vers un point de fuite ,
mais rencontre toute fois un certains nombre
d’échappatoires inattendues.
Point de
fuite
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
VersMauritania
Verslerond
point
1ierMai
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La ville unité organique est le lieu de la communication et de l’échange
définit par des éléments morphologiques : la place et la rue.
La place :
Seuil et espace public, elle est une forme urbaine de base structurant et
organisant la forme et l’espace de la ville. Elle est le support fondamental
garantissant a cohérence.
La place est un élément morphologique de communication sociale, elle a
toujours joué un rôle primordial dans le fonctionnement de la forme de la
ville, c’est un moment d’articulation, un moment stratégique statique et de
choix directionnel.
La place moment fort et de franchissement, une porte a la ville et au
quartiers. La place mesure l’espace urbain, elle a une position dans la
structure urbaine, elle obéit a un tracé géométrique avec des dimensions,
elle définit la trame urbaine.
La place est formée par le bâti qui l’entoure, elle s’inscrit dans un rapport
d’ouverture et de fermeture.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La place se caractérise par les activités qu’elle porte y
compris les activités qui composent le bâti qui la borde.
Elle se définit aussi dans le rapport qu’elle a avec les
autres places et dans la structure urbaine.
Par moments progressifs, la place ponctue la croissance de
la ville
Dans la ville d’Alger, les places obéissent a un ordre, elle
imprègne un rythme (400 a 500m) du statique et du
dynamique.
Elles représentent une momentalité et une symbolique par
leur vocation elles sont porteuses de mémoire urbaine.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Se situe à l’intersection de
deux axes de croissance
(parcours matrice) structurant
la ville d’Alger, en
l’occurrence la rue Hassiba
Ben Bouali (route de
Constantine) et la rue de
Didouche Mourad (route de
Laghouat) reliée a la rue
Richelieu.
Cette place est une figure
irrégulière (formée de petites
places) éclatée, organisée par
des formes géométriques
simples .
La place Mauritania :La place Mauritania :
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Une composition de la placeUne composition de la place
par un bâti périphériquepar un bâti périphérique
avec un élémentavec un élément
exceptionnel marqué par leexceptionnel marqué par le
ministère des finances quiministère des finances qui
monte sur onze étages quimonte sur onze étages qui
opère un recul et dégage uneopère un recul et dégage une
place autonome utiliséeplace autonome utilisée
comme parkingcomme parking
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Chaque édifice qui borde laChaque édifice qui borde la
place offre, un soubassementplace offre, un soubassement
dédié aux activités dedédié aux activités de
commerce et de service, uncommerce et de service, un
corps pour l’habitat et uncorps pour l’habitat et un
couronnement (toitures oucouronnement (toitures ou
terrasses).terrasses).
Des arbres sont plantés le longDes arbres sont plantés le long
de la chaussée de la ruede la chaussée de la rue
Hassiba Ben Bouali et rueHassiba Ben Bouali et rue
Richelieu.Richelieu.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Les angles sont traités en saillie droite, ils affirment, à partir premierLes angles sont traités en saillie droite, ils affirment, à partir premier
étage, en encorbellement (reprenant la typologie de la Casbah) sur laétage, en encorbellement (reprenant la typologie de la Casbah) sur la
façade des bow-windows.façade des bow-windows.
La circulation s’effectue sur pratiquement toute la place effaçant
le caractère statique sauf dans le coté du marché Clauzel.
Le coté de la place en relation et seuil au marché Clauzel offre
un traitement spécifique de son sol
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Reliée à laReliée à la
structure urbainestructure urbaine
de la ville par lesde la ville par les
axes structurants,axes structurants,
la place Mauritaniala place Mauritania
est articulée à laest articulée à la
trame des places detrame des places de
la ville reliée a lala ville reliée a la
place du 1er Maiplace du 1er Mai
avec la rue Hassibaavec la rue Hassiba
Ben BoualiBen Bouali
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Se situe a l’intersection de deuxSe situe a l’intersection de deux
axes de croissance rue Hassibaaxes de croissance rue Hassiba
Ben Bouali et MohamedBen Bouali et Mohamed
Belouizdad auquel s’ajoute l’axeBelouizdad auquel s’ajoute l’axe
de dédoublement (ligne de forcede dédoublement (ligne de force
structurant la croissance),structurant la croissance),
l’avenue Ali Mellah.l’avenue Ali Mellah.
Elle présente une figureElle présente une figure
irrégulière dont un coté quiirrégulière dont un coté qui
n’est pas clairement définin’est pas clairement défini
Elle a des dimensions de 80.80,Elle a des dimensions de 80.80,
le coté en élévation représentele coté en élévation représente
le quart du coté en planle quart du coté en plan
La place du 1er Mai :La place du 1er Mai :
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Le bâti périphérique est généréLe bâti périphérique est généré
par les bordures et angles despar les bordures et angles des
îlots définis par la trame desîlots définis par la trame des
voies, une des bordures de lavoies, une des bordures de la
place n’est pas affirmée car laplace n’est pas affirmée car la
limite qu’offre la barre delimite qu’offre la barre de
gabarit r+16 en rupture avec lesgabarit r+16 en rupture avec les
autres gabarits, positionnée enautres gabarits, positionnée en
biais ignorant la place parbiais ignorant la place par
l’absence de l’alignement etl’absence de l’alignement et
d’ouverture de celle-ci.d’ouverture de celle-ci.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Sur l’angle qui amorce laSur l’angle qui amorce la
rue Mohamed Belouizdadrue Mohamed Belouizdad
un traitement du bâti avecun traitement du bâti avec
arcades au R.D.C,arcades au R.D.C,
continuité du gabarit R+5continuité du gabarit R+5
en toiture en tuile rougeen toiture en tuile rouge
Du coté de la rueDu coté de la rue
Mohamed Belouizdad unMohamed Belouizdad un
traitement d’angle cassé,traitement d’angle cassé,
représenté par un élémentreprésenté par un élément
additionnel en saillie quiadditionnel en saillie qui
consacre la synergie deconsacre la synergie de
l’encorbellement du k’boul’encorbellement du k’bou
de la casbah et du bow-de la casbah et du bow-
window.window.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La place assure la fluiditéLa place assure la fluidité
de la circulation de lade la circulation de la
rue Hassiba Ben Boualirue Hassiba Ben Bouali
articulée a la rue Aliarticulée a la rue Ali
Mellah par une trémieMellah par une trémie
(inaugurée le 1er Mai(inaugurée le 1er Mai
2002) marquant le2002) marquant le
caractère de transit ducaractère de transit du
flux mécanique auflux mécanique au
détriment du piéton ; audétriment du piéton ; au
dessus de la trémie undessus de la trémie un
espace statique seespace statique se
dessine mais non encoredessine mais non encore
aménagé.aménagé.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
 En contact direct avec la place 1er Mai, la place qui marque le seuil aEn contact direct avec la place 1er Mai, la place qui marque le seuil a
l’hôpital Mustapha, est aussi a aménager.l’hôpital Mustapha, est aussi a aménager.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La place est en rapport avec une autre place, la place Mokrania laquelleLa place est en rapport avec une autre place, la place Mokrania laquelle
elle est articulée par le boulevard Aissat Idirelle est articulée par le boulevard Aissat Idir
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Le rythme est créé
par la répétions
d’éléments
reconnaissables à
intervalles régulière.
la découpe très
régulière du terrain
s’est marquée dans
la largeur des
façades, et les
proportions de
celles-ci(hauteur
supérieur à la
largeur
Rythme
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Le passage à un
rythme vertical à un
rythme horizontal est
rarement à même de
créer une impression
de continuité.les deux
caractères se nuisent
d’autant plus , que les
détails architecturaux
appartiennent à des
échelles très
différentes .seule la
continuité du gabarit
préserve une certaine
homogénéité à la rue
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Un des facteurs
fondamentaux de l’aspects
d’une rue est le rapport de sa
hauteur et de sa largeur.
Le gabarit
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
L’irrégularité des gabarits, dans une même rue, ne produit pas en général
un effet cohérant. Faute d’une hauteur de corniche sensiblement
constante,(habituellement perçue comme étant sa limite supérieur)
l’espace-rue ne possède plus vraiment une dimension propre.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Gabarit homogène
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Skyline
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Les arbres
d’alignements qui
favorisent
l’impressions de
continuité,
soulignant les
perspectives, et
peuvent modifier
l’échelle d’un
ensemble ou en
masquer l’aspect
disparate.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
La végétation
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Insertion d’un élément nouveau
dans un ensemble existant
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Introduction d’un élément de style différent:
Introduction d’un élément à caractère horizontale nie catégoriquement
la verticalité de la rue. mais à une même échelle(respecte le gabarit
environnant)
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Introduction d’un élément d’échelle
différente
Sans discuter des mérites esthétiques du nouveau bâtiment ,il ne fait pas
de doute que sa présence écrase les maisons avoisinantes ,et que
l’échelle de la rue en est perturbée.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Nouvel élément intégré
Le fait qu’une construction contemporaine fasse usage d’un style
et de matériaux différents de ceux des constructions anciennes
,ne crée pas nécessairement une rupture de l’ensemble .la
réussite de l’intégration dépendra d’un certain facteurs :
• gabarit
• harmonie des échelles
• choix des matériaux et des couleurs
• volonté de participer au caractère de l’ensemble ,par
opposition à la volonté d’affirmation individuelle
Ainsi le passé doit trouver une continuité dans le nouveau et le nouveau n’est
seulement nouveau qu’en fonction de ,ou rapporté a l’ancien.
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière
Lecture Morphologique
Synthèse Générale
Le site est mal vécu ,c’est un lieu de transit entre
plusieurs points focaux tel que :Mauritania, 1er
Mai,didouche mourad ,Hassiba ,le port ,et la ville.
Entre l’hôpital ,le port et la gare ,le quartier
souffre d’un manque d’équipements d’accueil
hôtelier.
Le site de Mustapha Inférieur révèle à première vue une
multitude de problèmes liés au fonctionnement et la
continuité entre les différents niveaux: la ville , le quartier
et de l’équipement.
Le site présente des potentialités pour être un lieu
d’articulation entre différentes strates de la ville et un
point stratégique pour une concentration d’équipement
et de flux .
Problématique Générale
Comment revaloriser l’axe Hassiba pour qu’il puise jouer
son rôle d’axe de centralité
Comment matérialiser et renforcer la liaison ville/mer?
Dans le cadre de la métropolisation de la ville d’Alger,
par quels moyens va-t-on rentabiliser l’espace foncier entre
hassiba, le chemin de fer et la zone portuaire?
La première image que présente Alger au yeux du monde,
c’est la figure du front de mer qui exprime un certain
ordre, une certaine continuité urbaine.
La ville d’Alger est marquée par une rupture topographique entre la partie
haute, théâtre de la vie urbaine, et la partie basse caractérisé par la platitude
accueillant différentes fonctions de transport et le port
Cette séparation franche entre le secteur portuaire et le reste de la ville et la
mer, ce qui a accentué le clivage spatial et social entre la communauté
portuaire et urbaine qui constituent deux mondes antagonistes dont le
dialogue est systématiquement absent.
Il faut créer une continuité spatiale et fonctionnelle entre la ville et son por
Zone d’Intervention
Limites d’interventions
Notre aire d’intervention fait partie de la centralité organisatrice d’Alger.
C’est ainsi que notre intervention (les projets) peuvent être un catalyseur
de transformation et de développement de la ville, qui ira jusqu’à atteindre
l’objectif principal qui consiste a concilier la ville et la mer.
Zone d’Intervention
Zone d’Intervention
Relation inexistante
entre notre aire d’étude
et la mer.
Une barrière physique
et visuelle qui
comprend les
différentes voies et
bien sur la gare
ferroviaire est établie.
La restructuration du
port et son
réaménagement est
primordial pour
revaloriser cette
relation ville-mer.?
Aperçue Vidéographiqu
Zone d’Intervention
1ere barrière: Gare ferroviaire.
Zone d’Intervention
2eme barrière:
l’avenue ALN
Zone d’Intervention
3eme barrière: l’arrêt de
bus et la voie
Zone d’Intervention
Vue anarchique des activités portuaire depuis
la passerelle(seul relation visuelle avec le
port).
Zone d’Intervention
Activité économique du port directement au porte
d’Alger
Zone d’Intervention
Plies de containers donnant sur l’arrêt de bus 2Mai???
Quais anarchique
Zone d’Intervention
la limite ferroviaire dans notre Zone d’Intervention
La seul limite existante dans le quartier de Mustapha Inférieur est
fondamentalement localisée au niveau du faisceau ferroviaire, qui non seulement
isole la partie basse de la partie haute de la ville, mais occupe un lot de terrain
très important et très intéressant à exploiter.Problématique
Les voies elles même couvrent des surfaces considérable et constituent des
obstacles à la circulation et à l’aménagement des quartiers, parfois
insupportables.
Zone d’Intervention
Recommandations
Recouvrir les voies ferroviaires par une esplanade, qui assurera la liaison entre
les deux entités de la ville: ville haute et ville basse incluant la zone portuaire.
Cette solution sera capable d’articuler les deux entités qui sont la ville et le port
Esplanade
Zone d’Intervention
Offrir une perméabilité physique et visuelle entre ville haute et
ville basse
-perméabilité physique par le franchissement
- perméabilité visuelle par le prolongement des axes
Préserver et dégager les vues sur la
mer à partir de la ville en
prolongement des rues existante
Prolongement de la rue de la
gare jusqu’au 1er
Mai
Ali melleh Hopital
Rue
Hoche
V.Hugo
Zone d’Intervention
Désenclaver la
zone portuaire:
En créant un axe
reliant Hassiba au
port.
 Accéder depuis
l’esplanade qui offre
une perméabilité
visuel et physique au
port.
Esplanade
Exemple : port de croisière
BarceloneAu Départ c’était
un port industriel
ce n’est qu’en
1988, qu’il est
reconvertie en un
port de croisière,
le port de
Barcelone projette
son ouverture
définitive à la mer.
Appelé Le Vell gauche (le
vieux port), il a été
transformé en secteur désuet
pour les usages
traditionnels, est tourné en
1995 dans un espace de 55.6
hectares d'unique en
Europe, un port intégré
Exemple: port de croisière
BarceloneIl est difficile de trouver un espace à
Barcelone avec tellement de potentiels.
Le port de croisière a une grande gamme
d’activités culturel, des sports, des affaires
et des offres de loisirs :, L' Aquarium, le
Musé d' Història de Catalunya – « musée
de l'histoire de la Catalogne » , le musée
maritime, le centre commercial mondial,
le bâtiment d'Escar, la plage de Sant
Sebastià, le club Maritime de Reial, les
clubs de natation.
Exemple: port de croisière
Barcelone
Le port de croisière représente une
attraction unique pour la ville, les
citoyens et les entreprises. Chaque
année est visitée par plus de 16
millions et le succès de n'importe
quels événements tenus dans cet
endroit sont garantis.

Contenu connexe

Tendances

Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainSami Sahli
 
Méthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiMéthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiotsmane souhila
 
Mohammadia. logements socials
Mohammadia. logements socialsMohammadia. logements socials
Mohammadia. logements socialsSami Sahli
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Hiba Architecte
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbainSami Sahli
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01Sami Sahli
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05Sami Sahli
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04Sami Sahli
 
Paris seine rive gauche affichage
Paris seine rive gauche affichageParis seine rive gauche affichage
Paris seine rive gauche affichageHiba Architecte
 
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueMorphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueSami Sahli
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 

Tendances (20)

Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbain
 
Méthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiMéthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradi
 
Mohammadia. logements socials
Mohammadia. logements socialsMohammadia. logements socials
Mohammadia. logements socials
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
 
Analyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturaleAnalyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturale
 
analyse urbaine
analyse urbaineanalyse urbaine
analyse urbaine
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
Methode typomorpho
Methode typomorphoMethode typomorpho
Methode typomorpho
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05
 
BASTION 23.pptx
BASTION 23.pptxBASTION 23.pptx
BASTION 23.pptx
 
Expose dellys
Expose dellysExpose dellys
Expose dellys
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
 
Analyse urbaine1
Analyse urbaine1Analyse urbaine1
Analyse urbaine1
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
Paris seine rive gauche affichage
Paris seine rive gauche affichageParis seine rive gauche affichage
Paris seine rive gauche affichage
 
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueMorphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologique
 
LES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINESLES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINES
 
Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 

En vedette

En vedette (19)

Approche Paysagère
Approche PaysagèreApproche Paysagère
Approche Paysagère
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaine
 
Patrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbainPatrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbain
 
2 analyse qualification_tache_urbaine Imi. ;)
2 analyse qualification_tache_urbaine Imi. ;) 2 analyse qualification_tache_urbaine Imi. ;)
2 analyse qualification_tache_urbaine Imi. ;)
 
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
 
Resources touristiques swot
Resources touristiques swotResources touristiques swot
Resources touristiques swot
 
Fini batoir oui
Fini batoir ouiFini batoir oui
Fini batoir oui
 
Mémoire
MémoireMémoire
Mémoire
 
Top 10 photography
Top 10 photographyTop 10 photography
Top 10 photography
 
Nature's best photography
Nature's best photographyNature's best photography
Nature's best photography
 
Affichage
AffichageAffichage
Affichage
 
Concept architectural
Concept architecturalConcept architectural
Concept architectural
 
Concertation espace public Lamant 11 sept 2014
Concertation espace public Lamant 11 sept 2014Concertation espace public Lamant 11 sept 2014
Concertation espace public Lamant 11 sept 2014
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
Etude impact pmc
Etude impact pmcEtude impact pmc
Etude impact pmc
 
Espaces publiques 03
Espaces publiques 03Espaces publiques 03
Espaces publiques 03
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
Diaporama stage 3ème
Diaporama stage 3èmeDiaporama stage 3ème
Diaporama stage 3ème
 
analyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaanalyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaia
 

Similaire à Affichage final du site mustapha inf

Centralité urbaine 02
Centralité urbaine 02Centralité urbaine 02
Centralité urbaine 02Sami Sahli
 
Centralité urbaine
Centralité urbaineCentralité urbaine
Centralité urbaineSami Sahli
 
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdfanalyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdfAMINEBOUGUENNOUR
 
My architectural Portfolio
My architectural PortfolioMy architectural Portfolio
My architectural Portfolioilyasel
 
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptla ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptHichemChaib2
 

Similaire à Affichage final du site mustapha inf (8)

Centralité urbaine 02
Centralité urbaine 02Centralité urbaine 02
Centralité urbaine 02
 
Centralité urbaine
Centralité urbaineCentralité urbaine
Centralité urbaine
 
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdfanalyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
 
La centralité urbaine
 La centralité urbaine La centralité urbaine
La centralité urbaine
 
My architectural Portfolio
My architectural PortfolioMy architectural Portfolio
My architectural Portfolio
 
Tipaza
TipazaTipaza
Tipaza
 
These
TheseThese
These
 
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptla ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
 

Plus de Hiba Architecte (20)

Presentation de la zhun
Presentation de la zhunPresentation de la zhun
Presentation de la zhun
 
Les zhu ns
Les zhu nsLes zhu ns
Les zhu ns
 
Lecture typo morpholo
Lecture typo morpholoLecture typo morpholo
Lecture typo morpholo
 
Analyse typ
Analyse typAnalyse typ
Analyse typ
 
2009plan de travail
2009plan de travail2009plan de travail
2009plan de travail
 
Géographie urbainea
Géographie urbaineaGéographie urbainea
Géographie urbainea
 
Exposèe
ExposèeExposèe
Exposèe
 
Approch contextuelle new
Approch contextuelle newApproch contextuelle new
Approch contextuelle new
 
Approche architecturale
Approche architecturaleApproche architecturale
Approche architecturale
 
Approche architecturale
Approche architecturaleApproche architecturale
Approche architecturale
 
Approche programatique
Approche programatiqueApproche programatique
Approche programatique
 
Approche technique fin (réparé)
Approche technique fin (réparé)Approche technique fin (réparé)
Approche technique fin (réparé)
 
Approche thématique new
Approche thématique newApproche thématique new
Approche thématique new
 
Bibliographie
BibliographieBibliographie
Bibliographie
 
Conclusion 2
Conclusion 2Conclusion 2
Conclusion 2
 
Introduction générale
Introduction généraleIntroduction générale
Introduction générale
 
Préambule 2
Préambule 2Préambule 2
Préambule 2
 
Sommaire
SommaireSommaire
Sommaire
 
Notre discour
Notre discourNotre discour
Notre discour
 
Technique
TechniqueTechnique
Technique
 

Affichage final du site mustapha inf

  • 1. Analyse urbaine de Mustapha inférieurPlan de Travail Site et Situation Lecture Historique Lecture Socio-économique Lecture Morphologique Zone d’Intervention Lecture Perceptuelle Lecture Écologique Synthèse Générale Problématique Générale
  • 2. Introduction Les villes algériennes connaissent aujourd'hui une véritable crise environnementale, comprise comme une perte d’identité, et une disparition progressive de l’essence de la ville : de ses qualités visuelles et émotionnelles, conséquences des nouvelles pratique de l’espace qui participe a la prolifération des formes architecturale inadaptés a notre environnement, alors que la création architecturale a cette obligation de regarder ce qui est fait avant pour enrichir le contexte . C’est dans ce but, pour qu’une intervention soit bien réussie il faut avant tout bien comprendre et saisir l’aire d’étude.
  • 3. Introduction L’objet de l’analyse urbaine est l’étude de la réalité urbaine dans ses trois composantes : 1- le cadre physique et spatial, c’est l’image concrète des formes données aux objets et aux lieux construits par les acteurs urbains en fonction de mode de production et d’appropriation de l’espace induit par l’environnement social, économique et culturel. 2- le cadre social et économique, c’est le processus de formation des structures et de relations socioéconomique qui sont a l’organisation du fonctionnement du développement de l’espace urbain 3- le cadre historique . C’est le contexte de références des structures, des morphologie urbaines, il fait appel aux systèmes , aux institutions de souveraineté, au développement culturel, au savoir faire technique, tt simplement a l’histoire de la ville dans sa spécifié et sa destinée Tout simplement le but de cette étude est de comprendre notre zone d’étude afin de bien y intervenir .
  • 5. Site et Situation La zone d’étude est situé dans la commune de sidi m’hamed, elle est délimitée : Au Nord : le boulevard Amirouche Au Sud : la rue Taglit Abdelkader A l’Est : le faisceau SNTF, la rue Hassiba Ben Bouali, la rue Mohamed Belouizdad A l’Ouest : la rue Didouche Mourad, la rue Ghermoul, la rue Mohamed Zekkal
  • 6. Site et Situation A partir de la place Mauritania a travers la rampe Salah Gherbi et depuis l’avenue de l’ALN un premier accès a partir du boulevard khemisti par la rampe Tafourah, un deuxième accès a partir de la rue Hassiba Ben Bouali par l’échangeur, depuis la rue Didouche Mourad par l’intersection entre l’avenue Ghermoul et la rue Mourad Didouche et un dernier accès depuis la voie ferrée par la gare ferroviaire de l’Agha.
  • 7. 2 1 34 56 A- accessibilité a l’échelle territoriale: L’accessibilité se fait par: • l’avenue de l’ALN à travers l’échangeur (1) • la voie ferrée par la gare Agha (2) B-accessibilité a l’échelle de la ville: L’accessibilité se fait par: • la rue Hassiba Ben Bouali :reliant le nœud Mauritania au nœud 1er Mai (3) •La rue Med Belouizdad :reliant le nœud 1er mai au Hamma (4) •L’avenue Ali Mellah :reliant le nœud 1er mai a Addis Abeba (5) Accessibili té La zone d’étude Site et Situation
  • 8. Rupture visuelle par rapport à l’axe Amirouche Vers bvdamirouche Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresintroductionintroduction Les limitesLes limitesintroductionintroduction Les limitesLes limites
  • 9. Skyline Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 10. Le caractère aéré de la place donne une sensation de perte Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 11. La présence de quelques îlots d’une vétusté avancées qui sont à l’écart de la vie urbaine de par leur fonction peu importante et leur état de dégradation, qui vont nous servir comme aires d’interventions Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 12. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 13. Vide foncier très mal exploité Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 14. Pollution visuelle vue de la passerelle. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 15. Barrière formé par: La trémie Les deux bretelles Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 16. Densité du flux piéton et mécanique et manque de repères publics Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 17. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 18. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 19. La perte de la place du 1er Mai et Mauritania comme repère socioculturel et leurs réduction en un carrefour de transition malgré les tentative d’aménagement réalisées récemment Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 20. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 21. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 22. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 23. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 24. ? Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 25. La forte identité symbolique de la place 1er Mai et le carrefour Mauritania. -1er Mai : la présence de l’hôpital Mustapha ,du ministère de la jeunesse et des sports et le siège de l’UGTA attribuent à la zone une importance à l’échelle nationale. l’hôpital Mustapha Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 26. Siège de l’UGTA Siège du MJS Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 27. -Carrefour Mauritania : la présence de l’immeuble Mauritania (ex ministère des finances) , la bourse d’Alger et le commissariat central. l’immeuble Mauritania la bourse d’Alger Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 28. L’immeuble à arcades L’existence de quelques édifices d’une valeur architecturale qui renforce la toponymie du lieu Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 29. Café de la bourse Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères Vers la rue Hassiba Ben Bouali
  • 30. Café de la Bourse La rue Hassiba Ben Bouali Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 31. La transition entre la zone de Mustapha avec la basse ville reste très banal, par le biais d’une simple passerelle étroite, insuffisante face au flux important qui s’y pratique Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 32. Étroitess e Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 33. La passerelle de champ manœuvre ; assure la liaison entre le site d’intervention et l’arrêt de bus du 2 Mai tout on traversons le chemin de fer qui constitue une rupture physique L’arrêt de bus Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 34. L’emprise extraordinaire qu’occupent les ateliers de l’ SNTF en pleine zone urbaine la rupture physique entre la ville et le port (la mer), accentué par les infrastructure de transport, pose des problèmes de lisibilités et de perméabilités, vecteurs de la qualité urbaine Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 35. Ateliers SNTF Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 36. Les percées urbaines. Axe principalLimites de la zone d’étude Limite physique ( Gare ferroviaire) Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 37. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères P.O.S U29 P.O.S U31 Limites administratives
  • 38. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères Les points de repères Les points de repères sont des références ponctuelles , considérées comme extérieur pour l’observateur tel que : le SNTF , Ministère des finances , l’école de commerce ,ils ont aussi un caractère de singularité aspect par lequel il se détache de leurs contexte comme unique ou mémorable tel que : • la gare • la vue panoramique qu’offre V. H • l’hôpital
  • 39. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 40. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 41. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères Ce sont des lieux stratégiques d’une ville. Ils sont des points de convergence des voies, de rassemblement et de concentration, les nœuds peuvent être appelés centre par leurs influences. Nœud du 1er Mai Nœud du Nœud du Victor Hugo
  • 42. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères 1er noeud: place du 1er Mai C’est un vaste nœud qui est le point de rencontre et de concentration d’axe de circulation à l’échelle de la ville, son influence lui donne le caractère d’un centre, il relie 3 quartiers: Mustapha Inf, Mustapha Sup. et Hamma 1er Mai La trémie Axe Ali Mellah Axe belouezded Axe Hassiba Axe Ali Mokrani
  • 43. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères C’est un nœud introverti du fait qu’il donne peu de sensation directionnelle. Le nœud du 1er Mai présente un sérieux problème d’organisation au niveau de la circulation mécanique. Le caractère aéré de la place donne une sensation de Recommandations pour le nœud 1er Mai
  • 44. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères Restructurer le nœud du 1er Mai et aménagé un nouveau réseau routier qui relira la rue Ali Melleh avec la rue Hassiba Ben Bouali, cela diminuera le transit.
  • 45. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères 2eme noeud.: Place Mauritania C’est un nœud à l’échelle du quartier et de la ville, il est le point de rassemblement de certaines fonctions(Gare - SNTF- école de commerce- Ministère des finances) Rue Hammani (ex Rue Charasse) L’avenue l’ALN Rue Didouche Mourad Axe Hassiba Rue de la Gare Axe Amirouche
  • 46. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères C’est un point extraverti par ses principales directions ,qui sont explicites et sa liaison claire avec le front de mer qui s’avoue comme une porte à la ville. Recommandations pour le nœud : Place Mauritania
  • 47. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères L’ouverture d’un axe de circulation ,qui sera le prolongement de la rue de la gare vers le 1er Mai ,soulagera le transit de la rue Hassiba.
  • 48. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères 3eme noeud.: Victor Hugo Axe de croissance(Victor Hugo) Axe de centralité(Hassiba ben Bouali) Un nœud connu à l’échelle du quartier. C’est l’intersection d’un axe de centralité et une ligne de croissance.
  • 49. La séquence est une succession interrompue de forme urbaine le long d’un parcours ,elle constitue un prédominant de l’image des gens. Son interrompissions peut être dû à une nature topographique ,à une flexion de la voie ,à son élargissement ou même un changement brusque de sa morphologie architecturale. Les séquences sont étudiées et distinguées par leurs modes d’identité ou leur degré d’importance, par leur continuités et par la qualité directionnelle qu’elles offrent. Cette étude va nous permettre d’entamer la première lecture urbaine sur l’axe Hassiba et de réduire l’analyse a une échelle plus maîtrisable selon L’étude séquentielle : Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 50. La première séquence : - Est limitée par le nœud Mauritania et la place V.H, constitue un corridor courbe par l’effet de sa perspective ,qui lui donne un caractère transitaire ; elle est marquée par le bouleversement de sa façade front de mer qui est constituée de plein et de vide et d’un gabarit écrasé par les deux L’immeuble SNTF L’immeuble Mauritania 2 Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 51. L’immeuble Mauritania L’immeuble SNTF Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 52. 1 2ème séquence : Limitée par la place Victor Hugo et le nœud du 1er Mai , cette séquence se détache de la première à cause de leur caractère discontinu dû à la flexion de la voie qui se présente comme une interruption de la continuité spatiale et à la modification soudaine des bâtiments ,qui sont plus ou moins Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 53. 3éme séquence : Boulevard Victor Hugo ;c’est un axe de croissance ,son caractère topographique l’ouvre sur une vue panoramique qui s’atténue avec la pente ,il constitue un second point de franchissement après la rampe Gherbi par les qualités de sa largeurs ,son couloir visuel et l’implantation des palmiers. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  • 54. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères Au niveau de la Place MauritaniaAu niveau de la Place Mauritania Porte et seuil de la villePorte et seuil de la ville Elle a une grandeElle a une grande importance a l’échelle local etimportance a l’échelle local et nationalnational Elle est fréquentée parElle est fréquentée par toutes les catégories d’âge ettoutes les catégories d’âge et de sexede sexe Fréquentée soit par lesFréquentée soit par les résidants, ou bien desrésidants, ou bien des passagers pour diversespassagers pour diverses raisons :raisons : Régler des tachesRégler des taches administrativesadministratives Faire les courses …..etcFaire les courses …..etc
  • 55. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères La rue Hassiba Ben Bouali:La rue Hassiba Ben Bouali: Une rue qui relie deux grandesUne rue qui relie deux grandes places: la place Mauritania a laplaces: la place Mauritania a la place du 1er Maiplace du 1er Mai une rue a forte dominanceune rue a forte dominance commerciale, elle regroupe aussicommerciale, elle regroupe aussi un nombre importantun nombre important d’équipements administratifsd’équipements administratifs important tels: les banques, laimportant tels: les banques, la poste ……etc.poste ……etc. Existence de végétation quiExistence de végétation qui ajoute une petite boufféeajoute une petite bouffée d’oxygène a une rue très saturé,d’oxygène a une rue très saturé, avec des trottoirs étroits ce quiavec des trottoirs étroits ce qui
  • 56. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères La place de la presse :La place de la presse : Elle ne remplie pas sa fonction deElle ne remplie pas sa fonction de place(lieu de détente, de rencontre…..)place(lieu de détente, de rencontre…..) Elle n’a aucun cachet architectural, etElle n’a aucun cachet architectural, et la forme des pergolas ne s’inscris pasla forme des pergolas ne s’inscris pas dans l’alignement des façades de l’axedans l’alignement des façades de l’axe Hassiba.Hassiba. La liaison entre la l’axe Hassiba et laLa liaison entre la l’axe Hassiba et la rue de la gare se fait par un tunnel quirue de la gare se fait par un tunnel qui n’a pas de fonction particulière sauf len’a pas de fonction particulière sauf le fait qu’il sert de socle pour la « stèle »fait qu’il sert de socle pour la « stèle » Comme on l’as pu constater avecComme on l’as pu constater avec le manque de mobilier urbain, nosle manque de mobilier urbain, nos génies responsable on vite pensés agénies responsable on vite pensés a ça ! et PAF! Ça a donner la « placeça ! et PAF! Ça a donner la « place de la presse » !de la presse » !
  • 57. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères la rue de la gare :la rue de la gare : Elle relie la place Mauritania jusqu'as laElle relie la place Mauritania jusqu'as la nouvelle place de La Presse.nouvelle place de La Presse. Elle est très peu fréquenté a cause de laElle est très peu fréquenté a cause de la non-lisibilité de sa fonction, elle nenon-lisibilité de sa fonction, elle ne participe pas a l’ambiance urbaine quiparticipe pas a l’ambiance urbaine qui est inexistante sur cet axe.est inexistante sur cet axe. Sentiment d’insécuritéSentiment d’insécurité Les escaliers menés autre fois a l’arrêtLes escaliers menés autre fois a l’arrêt de la gare ferroviaire, l’accès de cettede la gare ferroviaire, l’accès de cette dernière a été déplacé, aujourd'hui audernière a été déplacé, aujourd'hui au dessous des escaliers est aménagé desdessous des escaliers est aménagé des toilettestoilettes public.public.
  • 58. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères  Refuge pour les sans abris.Refuge pour les sans abris. La place du 1er Mai:La place du 1er Mai: TentativesTentatives d’aménagement ratéesd’aménagement ratées  Stèle d’aucune valeurStèle d’aucune valeur artistique.artistique.
  • 59. Lecture Perceptuelle Caractère du lieu etCaractère du lieu et vécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine introductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères Problématique de la lecture sensible de l’espace urbain : Comment faire revivre l’espace urbain pour les résidants et les passagers et pour toute les catégories d’âge ?
  • 60. Lecture Historique Alger à l'époqueAlger à l'époque coloniale:coloniale: Dès leur arrivée en 1830, les colons tendaient à affirmer la supériorité de la civilisation occidentale. Alors, un urbanisme moderne à l'européenne, fondé sur la régularité et les larges perspectives fut adapté.
  • 61. Lecture Historique Depuis, Alger est devenue un véritable laboratoire d'expérience architectural et urbanistique, les expéditions des architectes, écrivains et chercheurs de l'Europe qui ont caractérisé la fin du 19ème siècle et qui ont tenté de comprendre cette population qui les a profondément marqué, donna naissance à un discours de formes et d'architectures d'où l'éclectisme et la pluralité du cadre bâti algérien de cette époque. Toutes les opérations revêtaient un caractère militaire dont le souci était la réalisation da liaisons rapides permettant le déplacement des troupes.
  • 62. Lecture Historique A partir de 1845 des aménagements se sont succédés dans la partie basse de la casbah avec les élargissements des rues Bab Azzoun /Bab El Oued et de la Marine.
  • 63. Lecture Historique ainsi que l’aménagement de la place des Martyrs (place d’armes). L’afflux massif d’immigrants fera « éclater » l’enceinte de la vielle ville et l’extension s’orientera vers Bab El Oued, l’Agha et Mustapha.
  • 64. Lecture Historique Entre 1880 et 1930, Alger connut une effervescence économique: le port fut agrandi ,deux gares furent construites et le train relia Alger aux grandes villes ,le trammay reliera Bologhine/Bab El Oued jusqu’au jardin d’essai.
  • 65. Lecture Historique En 1891 l’armée cède à la ville des terrains, l’enceinte est supprimée et ces terrains sont utilisés pour réaliser la jonction entre Alger et Mustapha qui s’annexeront en une seule commune en 1904 ; et la ville continue son extension vers le Hamma et Hussein Dey.
  • 66. Lecture Historique L’hôpital mustapha VILLAGE dans la ville, il couvre plus de 8 ha de superficie et atteint presque les 4 000 habitants Cerné par des murailles, il se présente, vu des hauteurs qui le dominent, comme un vaste polygone aux constructions symétriques principalement disposées le long d'une double allée centrale. Entre les branches de cette dernière, un large espace forme jardin
  • 67. Lecture Historique Mais l'hôpital de Mustapha n'est pas seulement un établissement hospitalier, le plus vaste de l'Afrique du Nord, c'est encore, Alger étant ville universitaire, un hôpital de Faculté disposant, comme tel, de grands services d'enseignement.
  • 68. Lecture Historique La gare de l'Agha n'était pas grande mais elle avait le charme désuet de ces gares de province à un seul guichet et qui finissent par appartenir au paysage familier. Placée près du centre - ville, elle accueillait tous les voyageurs qui résidaient autour du quartier. Il suffisait d'emprunter l'avenue de la gare, à deux pas du carrefour de l'Agha et à proximité du Maurétania pour rejoindre très rapidement les voies
  • 69. Lecture Historique Cette avenue avait d'ailleurs l'avantage d'abriter une station de taxis. Le trafic ferroviaire des usagers était irrégulier mais suffisant pour concurrencer la gare principale trop excentrée. Le lundi matin, à sept heures, sur le quai, attendait la micheline pour Blida ou l'omnibus. On passait par le Hamma, le gué de Constantine, Birtouta, les Quatre-Chemins, Boufarik, Beni-Mered et Blida, les destinations les plus empruntées par les Algérois. (Extrait de "page 32,Alger de ma jeunesse,1945-1962,tome 2, J.C.Humbert, éditions Jacques Gandini, 7 rue de roquebillière, 06359 Nice )
  • 70. Lecture Historique La région Sud d'Alger, relativement mieux orientée, plus étalée et moins abrupte, prit d'année en année une importance non négligeable, non sans transformer la physionomie du site où dominaient autrefois les villas dans leur bouquet de verdure. A l'extrémité inférieure du boulevard La Ferrière, on s'engageait dans le quartier de l'Agha par le boulevard Baudin, bordé d'immeubles édifiés à l'occasion du Centenaire de l'Algérie : la Maison des Étudiants, la Maison de l'Agriculture, les Ponts et Chaussées, etc., pour atteindre le Centre universitaire de Amirouche
  • 71. Lecture Historique C'est l'Alger moderne, aux larges rues commerçantes, abondamment éclairées le soir On passe, sans transition, de la vie occidentale la plus raffinée à la vie orientale en gravissant les ruelles tortueuses et étroites qui conduisent au quartier arabe, dernier témoin du passé dans l’évolution et la transformation de la vieille cité barbaresque.
  • 72. Lecture Historique A quelque endroit que l'on se trouve on découvre toujours la mer, la ville et les montagnes ; mais selon que l'on est plus ou moins élevé, la ville se développe ou se rétrécit et la mer l'environne alors d'une grande nappe bleue ou frissonnent de longues raies de lumière.
  • 74. Lecture Historique En 1962, après l’indépendence, Alger a connue plusieurs projets, qui rentraient pour la plus part dans le cadre général des planifications urbaine du Grand Alger.
  • 75. Lecture Historique Il est nécessaire de parler de nouveaux centres urbains qui participent à la nouvelle structure d’Alger, par excellence ce centre doit contribuer au développement des relations interne pour l’élaboration d’une nouvelle image. La mutation du centre doit permettre le rafraîchissement des liens et l’élaboration d’une nouvelle image.
  • 76. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement  Elle englobe une population totale de 39446 habitants avec un parcElle englobe une population totale de 39446 habitants avec un parc de logements de 7226 soit un T.O.L de 5,4.de logements de 7226 soit un T.O.L de 5,4.  L’objectif principal consiste à mettre en évidence le bilanL’objectif principal consiste à mettre en évidence le bilan sociodémographique de l’aire d’étude, l’estimation de la populationsociodémographique de l’aire d’étude, l’estimation de la population et la quantification des différents besoins théorique en logements,et la quantification des différents besoins théorique en logements, équipements et emplois a court ou a long terme.équipements et emplois a court ou a long terme.  Situation au RGPH 1998 :Situation au RGPH 1998 :   Source : O N SSource : O N S  La population du P O S U 29 représente 21,27 % de la population deLa population du P O S U 29 représente 21,27 % de la population de la commune quant au nombre de personnes par ménage il est égales 6la commune quant au nombre de personnes par ménage il est égales 6 personnespersonnes MasculinsMasculins FémininsFéminins TotalTotal MénagesMénages 95079507 97329732 1923919239 35253525
  • 77. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Les handicapés ont des besoin qui doivent être pris en considération par les acteurs publics En occident, tout ça est pris en considération Malheureusement en Algérie c’est pas le cas !
  • 78. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Pour l’habitat, on note essentiellement deux types : habitat collectif mixte :  Il constitue la typologie dominante dans l’aire d’étude, il s’étale sur 27,85 ha soit 37,5 de la surface totale  Il est constitué principalement d’immeuble datant de l’époque coloniale  Ce sont des immeubles dont les RDC sont occupés par des commerces, services et activités, ils accueillent aussi dans les niveaux courant des administrations, et professions libérales (cabinet médical, avocat……)
  • 79. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Un phénomène courant a été constaté :Un phénomène courant a été constaté : l’occupation systématique des terrasses par le biaisl’occupation systématique des terrasses par le biais d’extensions faisant office de logement au détrimentd’extensions faisant office de logement au détriment de locaux communs tels que les buanderies.de locaux communs tels que les buanderies. Un autre aspect constaté : les extensionsUn autre aspect constaté : les extensions anarchiques au niveau des balcons défigurent deanarchiques au niveau des balcons défigurent de belles façades urbaines, apparition d’un agglomératsbelles façades urbaines, apparition d’un agglomérats de parpaings, tôle et autre matériaux.de parpaings, tôle et autre matériaux.
  • 80. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Habitant individuel: Il est principalement sous formeIl est principalement sous forme de constructions datant dede constructions datant de l’époque coloniale et dans unl’époque coloniale et dans un état tendant vers le mauvais, leétat tendant vers le mauvais, le gabarits varie en générale dugabarits varie en générale du RDC au R+1, il existe aussiRDC au R+1, il existe aussi quelques nouvellesquelques nouvelles constructions en général aconstructions en général a R+2ou plus, disséminées ça etR+2ou plus, disséminées ça et la travers l’aire d’étude, sansla travers l’aire d’étude, sans véritable empreintevéritable empreinte architecturale.architecturale.
  • 81. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement La situation du logement : •La situation du logement est restée stable depuis le RGPH de 1998 selon notre enquête sur le terrain et les informations issues des services techniques de l’APC de Sidi M’hamed Occup é Inoccupé s Total T.O. L Déficit P O S U 29 3478 731 4209 5,90 624 Sur la base d’un T.O.L, On enregistre un déficit important de 624 logements Les logements inoccupés ne sont pas inclus dans les calculs. Besoins en logements :   Parc (2002) Logements prévus pour 2007 POS U29 3478 965
  • 82. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement État du bâti En ce qui concerne l’état du bâti, une analyse des données chiffrés, nous permette d’évaluer la situation de l’état du bâti, récapitulé dans les tableaux suivants : SecteuSecteu rsrs Bon %Bon % MoyenMoyen %% MauvaisMauvais %% 11 3030 7070 -- 22 3.73.7 40.7440.74 55.5655.56 33 28.5728.57 57.1457.14 14.2914.29 44 68.7568.75 2525 6.256.25 55 32.7632.76 56.9056.90 10.3410.34 66 13.4813.48 60.6860.68 25 .8425 .84 77 49.2349.23 33.8533.85 16.9216.92 88 14.8114.81 59.2659.26 25.9325.93 99 47.2747.27 32.7332.73 2020 TotalTotal 32 .5532 .55 46.7246.72 20.7420.74
  • 83. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement ustrations pour l’État du bâti MoyenMoyen MauvaisMauvais BONBON
  • 84. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Équipements sanitaire: Le plus important équipement dans notre aire d’étude est l’hôpital Mustapha
  • 85. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement uipements scolaires et de la formation :On cite : CEM « les cinq innocents » EFE « Ibn El Rachik » EFE « Ibn Toumrert  Ecole de formation de management Ecole de formation « IFTA » Ecole privée, Institut des arts et métiers DésignationDésignation primaireprimaire moyenmoyen Secondaire etSecondaire et techniquetechnique élèves:/classeélèves:/classe 3636 3939 3535 Source :Direction de la planification et de la gestion du territoire
  • 86. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Équipements scolaires et de la formation :
  • 87. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Équipements culturels : Centre culturel espagnol Bibliothèque, elles sont au nombre de deux
  • 88. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Équipements Publiques La sûreté urbaine Hôtels, ils sont nombre de onze mais la majorité est d’une qualité de service très limitée La RTA La mutuelle, elles sont au nombre de deux L’ OAIC La CASNOS Le ministère de la jeunesse et du sport CNMA La banque, la CNEP, la BADR
  • 89. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Équipements Publiques POS U29 HOPITAL MUSTAPHAPOS U29 HOPITAL MUSTAPHA
  • 90. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Les équipements de culte : Une mosquée Une église Un presbytère.
  • 91. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Densités : Le tableau suivant représente les densités brutes (habitants/ha et logement/ha) : SecteursSecteurs SurfaceSurface (ha)(ha) PopulatioPopulatio nn LogementLogement ss DensitésDensités (hab/ha)(hab/ha) DensitésDensités (logt/ha)(logt/ha) 11 1515 -- -- -- -- 22 1,51,5 950950 195195 633633 130130 33 33 322322 6666 107107 2222 44 22 21442144 440440 10721072 220220 55 33 38093809 782782 12701270 261261 66 66 39553955 812812 659659 135135 77 33 32763276 672672 10921092 224224 88 22 19001900 390390 950950 195195 99 3,53,5 41524152 852852 11861186 243243 TotalTotal 4040 20 50820 508 4 2094 209 513513 105105 Résultats : Une très forte densité en logements et habitant a l’hectare est constaté a travers notre aire d’étude Synthèse : Nature de l’occupation du sol Habitat collectif mixte Equipements Activités et services.
  • 92. Lecture Socio-économiqu PopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Problématique de la lecture socioéconomique : Comment solutionner les problèmes de la société en termes d’emplois, d’habitat et Sous synthèse : Sur le plan quantitatif, le niveau des équipements est très élevé dans l’aire d’étude Par contre sur le niveau qualitatif, il accuse un déficit en équipements sportifs, culturels tels qu’on l’as constaté lors de cette lecture .
  • 93. Lecture Écologique  Nature des pollutions au niveauNature des pollutions au niveau du périmètre d’étude :du périmètre d’étude : Pollution de l’air avec un traficPollution de l’air avec un trafic automobile denseautomobile dense Déchets solides ou urbains,ils sontDéchets solides ou urbains,ils sont composés d’ordures ménagères,composés d’ordures ménagères, de déchets d’emballage et dede déchets d’emballage et de déchets hospitaliersdéchets hospitaliers Le manque flagrant de prise enLe manque flagrant de prise en charge des déchets urbains secharge des déchets urbains se traduit par la multiplication detraduit par la multiplication de dépotoirs ça et la engendrant desdépotoirs ça et la engendrant des odeurs nauséabondesodeurs nauséabondes Étude environnementale :
  • 94. Lecture Écologique Nuisances sonores :Nuisances sonores :  Bruits d’origine urbaineBruits d’origine urbaine : : le trafic automobile est la principalele trafic automobile est la principale source de bruites dans cette zone,source de bruites dans cette zone, les chemins de fer longeant le siteles chemins de fer longeant le site dans sa partie Nord provoquent desdans sa partie Nord provoquent des désagrément pour les riverains, lesdésagrément pour les riverains, les vibrations peuvent affecté lesvibrations peuvent affecté les constructions en mauvais étatsconstructions en mauvais états  Dégradation du bâti :Dégradation du bâti : Les gravats sont le résultat desLes gravats sont le résultat des différentes démolitions et chantiersdifférentes démolitions et chantiers notamment le projet du métronotamment le projet du métro d’Alger, ils provoquent desd’Alger, ils provoquent des désagrément a la populationdésagrément a la population résidente et affectent l’esthétiquerésidente et affectent l’esthétique du site.du site.
  • 95. Lecture Écologique La pollution visuelle :La pollution visuelle :  La vétusté des battissesLa vétusté des battisses  L’existence des hangarsL’existence des hangars  L’insalubrité des rues et des façades des immeublesL’insalubrité des rues et des façades des immeubles Illustrations photos d’images qu’on souhaites qu’il viendra un jour ou elles disparaîtrons a vie de notre beau et sympathique pays l’Algérie
  • 96. Le tissu • La trame des voies définit et ordonne les îlots, ils sont le résultat des tracés des rues L’îlot • « L’îlot est l’unité urbaine élémentaire de gestion de la croissance, elle offre la possibilité de contrôle et d’adaptation à toutes les situations et donc une meilleure maîtrise architecturale » • L’îlot n’est pas un bloc posé arbitrairement, mais un produit d’une expérimentation, en effet l’îlot opère des formations et transformations, il est un organisme et par sa pérennité au fil des millénaires un héritier de l’histoire Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 97. • L’îlot exprime un mode d’association, il est un assemblage de parties autonomes : groupement de bâti organisé selon une logique déterminée, il dépend du statue des rues qui els bordent, de leurs positions par rapport aux voies  •L’îlot est donc défini comme un groupement de parcelles limitées au minimum par trois voies et présentant un intérieur et un extérieur, sans être explicitement codifié, il est part contre doué de caractéristiques malléables internes qui peuvent être étudiées et testées surtout à travers les mécanismes de croissance. De la sorte l’îlot garantit le passage et l’articulation entre l’architecture de la ville et l’architecture de l’édifice ou la limite et la mesure est clairement définie. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 98. La trame des voies définit et ordonne les îlots, ils sont le résultat des tracés des rues . Les voies ce sont les élément qui structurent et organisent le tissu ,il existe plusieurs parcours classés selon leur rôle dans le tissu : • Parcours matrice :c’est le parcours qui engendre la première édification ,généralement il relie deux parties. • Parcours d’implantation : c’est le parcours qui permet de desservir les autres parcelle en étant perpendiculaire au premier parcours • Parcours de liaison Parcours matrice Parcours de liaison Parcours d’implantation Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 99. Du point de vue fonctionnels trois îlots composent notre site : •Îlots habitat •Îlots mixte •Îlots équipement Îlots mixte Îlots habitat Îlots équipement 1- La fonction Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 100. 2- La forme 1 234 5 10 9 8 7 6 Forme triangulaire Forme trapusForme irrégulière Forme rectangulaire Forme triangulaire Forme trapusForme irrégulière Forme irrégulière Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 101. L`architecture Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 102. Ilots haussmannien Ilots HBM Ilots barre Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 103. L’étude de l’îlot suivra la hiérarchie suivante : 1- L’îlot dans la ville 2- La parcelle dans l’îlot 3- Le bâti dans la parcelle 1 234 5 10 9 8 7 6 Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 104. Notre zone d’intervention s’insère entre la place Mauritania et la place 1er Mai , seuils et portes à la ville ,y compris la zone portuaire on passant par la gare ferroviaire ,donc elle est bien définie dans la trame urbaine de la ville . Limites d’interventions 1- L’îlot dans la ville Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 105. Le groupement obéit à un schéma d’organisation autour d’une cour L’ilots est une pièce de l’ensemble urbain ,on parle ici de relation des élément qui le compose Système bloqué Système Multidirectionnel La cour Propriété associative Propriétés distributive Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 106. ILOTSILOTS ILOTSILOTS HaussmannienHaussmannien ILOTSILOTS HBMHBM ILOTSILOTS BarreBarre La forme de l’ilotsLa forme de l’ilots Critères d’analyse:Critères d’analyse:  L’occupation de laL’occupation de la parcelleparcelle  La formeLa forme  L’espace libreL’espace libre  Accès au logementAccès au logement Occupation totale deOccupation totale de la parcellela parcelle Le bâtiment suit laLe bâtiment suit la forme de la parcelleforme de la parcelle Intérieur caché sousIntérieur caché sous forme de courette etforme de courette et puits de lumièrepuits de lumière Accès au logement enAccès au logement en façade ou à l’air librefaçade ou à l’air libre OccupationOccupation périphérique de lapériphérique de la parcelleparcelle Forme régulière 1/3 deForme régulière 1/3 de la parcellela parcelle Cour intérieur avec vuCour intérieur avec vu sur l’extérieur par lessur l’extérieur par les accèsaccès Au centre et à l’airAu centre et à l’air Occupation diagonaleOccupation diagonale de la parcellede la parcelle Forme rectangulaireForme rectangulaire ExtérieurExtérieur Au centre et extrémitéAu centre et extrémité Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 107.  ActivitésActivités  Alignement desAlignement des façades avec la ruefaçades avec la rue  Relation bâtiment /Relation bâtiment / espace publicespace public  PropriétésPropriétés distributivesdistributives  Importance desImportance des façadesfaçades  Le gabaritLe gabarit Commerce au RDC cotéCommerce au RDC coté ruerue ExistantExistant DirectDirect Elément ordonnateurElément ordonnateur autour duquel s’organiseautour duquel s’organise la courla cour Façade extérieurFaçade extérieur importante ,intérieurimportante ,intérieur moins importantemoins importante Entre R+5 et R+7Entre R+5 et R+7 Commerce au RDC cotéCommerce au RDC coté ruerue ExistantExistant IndirectIndirect Espace libreEspace libre Toutes les façades sontToutes les façades sont importantesimportantes R+5R+5 Non prévu mais il existeNon prévu mais il existe InexistantInexistant IndirectIndirect Elément ordonnateur :Elément ordonnateur : l’escalier et le couloirl’escalier et le couloir Deux façades importante,Deux façades importante, les pignons n’ont pas deles pignons n’ont pas de traitementtraitement Entre R+8 et R+15Entre R+8 et R+15 Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 108. Les voies 1-Structure du réseau viaire 2- Hiérarchisation des voies Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 109. « La voie de circulation est - et de loin l’élément le plus répandu de l’espace urbain . Par ailleurs, c’est aussi le lieu de l’échange , de la rencontre, et du commerce, puisque c’est l’espace public le plus immédiatement accessible. L’essor de l’automobile lui a quelque peu fait perdre cette richesse, la réduisant souvent à n’être rien d’autre, strictement, que lieu de circulation » L’axe Hassiba « LECTURE DE LE VILLE DE MARC ERRERA et BRUNO CASSIERS » Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 110. L’axe Hassiba Ben Bouali est un axe de centralité limité par deux nœuds centraux : le nœud 1er Mai (1) et le nœud Mauritania (2) ,il est marqué par la flexion de sa voie au niveau de la place Victor Hugo ,par son caractère transitaire et aussi par le manque d’animation ou d’ambiance urbaine 1-Structure du réseau viaire Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 111. Axe de desserte Axe de croissance (Victor Axe de centralité ( la rue Hassiba Ben Bouali) Axe urbain Structure du réseau viaire 1 2 Articulation (flexion) Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 112. 2- Hiérarchisation des voies POS U29 HOPITAL MUSTAPHA Le POS U29 est doté d’un réseau routier bien structuré formé de mailles orthogonale constituées de plusieurs voies importantes telle que la rue Hassiba ben bouali, la rue Di Douche Mourad… assurant la desserte de tout le périmètre d’étude et qui est hiérarchisé comme suit : 1- Voies primaires : • La rue Hassiba ben bouali • L’avenue Ali Mellah • La rue Di douche Mourad… 2- Voies secondaires: • La rue Bicha • La rue Hoche • Boulevard Victor Hugo • La rue Redha Houhou… 3- voies tertiaires : • La rue Bouznad Salim • La rue Benaddouna • La rue Ali Ziane… Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 113. La rue Hassiba ben bouali L’avenue Ali Mellah La rue Di douche Mourad 1. Voies primaires - Ces voies assurent le liaison avec les différents quartiers environnants de la capital et supportent un trafic important, elle sont toutes en moyen état avec des Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 114. La rue Bicha La rue Hoche Boulevard Victor Hugo La rue Redha Houhou 2- Voies secondaires Ces voies assurent la liaison entre les différents quartiers et équipements existants à l’intérieur du périmètre du POS, de même que les voies primaires, les voies tertiaires supportent un trafic important et sont toutes en moyen état avec des Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 115. Nom de la voieNom de la voie ClassificationClassification Influence de laInfluence de la circulationcirculation EtatEtat  La rue Hassiba benLa rue Hassiba ben BoualiBouali  L’avenue Ali MellahL’avenue Ali Mellah  La rue Di doucheLa rue Di douche MouradMourad La rue BichaLa rue Bicha La rue HocheLa rue Hoche Boulevard VictorBoulevard Victor HugoHugo La rue Redha HouhouLa rue Redha Houhou VPVP VPVP VPVP VSVS VSVS VSVS VSVS ForteForte ForteForte ForteForte MoyenneMoyenne ForteForte ForteForte ForteForte BonBon BonBon BonBon MoyenMoyen MoyenMoyen BonBon MoyenMoyen Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 116. La rue BouznadLa rue Bouznad SalimSalim La rueLa rue BenaddounaBenaddouna La rue Ali Ziane…La rue Ali Ziane… VTVT VTVT VTVT MoyenneMoyenne MoyenneMoyenne MoyenneMoyenne MoyenMoyen MoyenMoyen MoyenMoyen VP : voie primaire VS : voie secondaire VT : voie tertiaire Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 117. Problématique : Les principaux problèmes rencontrés au niveau du POS U29 concernant le réseau viaire et la circulation mécanique sont résumés comme suit : • Etranglement mécanique au niveau des intersections ; • absence de feux tricolores ; • Etroitesse des voies ; • Dégradation de certaine voies ; • Stationnement anarchique sur les deux cotés des voies du à l’insuffisance d’aires de stationnement . Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 118. Etranglement mécanique au niveau des intersections Etroitesse des Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 119. Stationnement anarchique sur les deux cotés des voies du à l’insuffisance d’aires de stationnement . Parking public Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 120. RecommandationsRecommandations Afin de remédier aux problèmes soulevés, une série d’actions à menerAfin de remédier aux problèmes soulevés, une série d’actions à mener est préconisée afin de soulager et d’améliorer la circulation au niveauest préconisée afin de soulager et d’améliorer la circulation au niveau du périmètre d’étude :du périmètre d’étude :  Ouverture du tronçon de la rue Nassira Nounou (occupé commeOuverture du tronçon de la rue Nassira Nounou (occupé comme parking par le ministère du travail et de l’action sociale )parking par le ministère du travail et de l’action sociale )  Réglementation du stationnement latéralRéglementation du stationnement latéral  Réfection de toutes les chaussées dégradéesRéfection de toutes les chaussées dégradées  Renforcement des parkings privés et publicsRenforcement des parkings privés et publics  Réalisation des parkings prévus au sous-solRéalisation des parkings prévus au sous-sol Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 121. Alignement Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 122. Les perspectives courbes possèdent un caractère dynamique particulier : suggestion très marquée de mouvement, mais révélation progressive de l’espace. Elles engendrent souvent un équilibre harmonieux entre la continuité et la variété. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 123. Le regard est attiré vers un point de fuite , mais rencontre toute fois un certains nombre d’échappatoires inattendues. Point de fuite Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 124. VersMauritania Verslerond point 1ierMai Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 125. La ville unité organique est le lieu de la communication et de l’échange définit par des éléments morphologiques : la place et la rue. La place : Seuil et espace public, elle est une forme urbaine de base structurant et organisant la forme et l’espace de la ville. Elle est le support fondamental garantissant a cohérence. La place est un élément morphologique de communication sociale, elle a toujours joué un rôle primordial dans le fonctionnement de la forme de la ville, c’est un moment d’articulation, un moment stratégique statique et de choix directionnel. La place moment fort et de franchissement, une porte a la ville et au quartiers. La place mesure l’espace urbain, elle a une position dans la structure urbaine, elle obéit a un tracé géométrique avec des dimensions, elle définit la trame urbaine. La place est formée par le bâti qui l’entoure, elle s’inscrit dans un rapport d’ouverture et de fermeture. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 126. La place se caractérise par les activités qu’elle porte y compris les activités qui composent le bâti qui la borde. Elle se définit aussi dans le rapport qu’elle a avec les autres places et dans la structure urbaine. Par moments progressifs, la place ponctue la croissance de la ville Dans la ville d’Alger, les places obéissent a un ordre, elle imprègne un rythme (400 a 500m) du statique et du dynamique. Elles représentent une momentalité et une symbolique par leur vocation elles sont porteuses de mémoire urbaine. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 127. Se situe à l’intersection de deux axes de croissance (parcours matrice) structurant la ville d’Alger, en l’occurrence la rue Hassiba Ben Bouali (route de Constantine) et la rue de Didouche Mourad (route de Laghouat) reliée a la rue Richelieu. Cette place est une figure irrégulière (formée de petites places) éclatée, organisée par des formes géométriques simples . La place Mauritania :La place Mauritania : Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 128. Une composition de la placeUne composition de la place par un bâti périphériquepar un bâti périphérique avec un élémentavec un élément exceptionnel marqué par leexceptionnel marqué par le ministère des finances quiministère des finances qui monte sur onze étages quimonte sur onze étages qui opère un recul et dégage uneopère un recul et dégage une place autonome utiliséeplace autonome utilisée comme parkingcomme parking Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 129. Chaque édifice qui borde laChaque édifice qui borde la place offre, un soubassementplace offre, un soubassement dédié aux activités dedédié aux activités de commerce et de service, uncommerce et de service, un corps pour l’habitat et uncorps pour l’habitat et un couronnement (toitures oucouronnement (toitures ou terrasses).terrasses). Des arbres sont plantés le longDes arbres sont plantés le long de la chaussée de la ruede la chaussée de la rue Hassiba Ben Bouali et rueHassiba Ben Bouali et rue Richelieu.Richelieu. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 130. Les angles sont traités en saillie droite, ils affirment, à partir premierLes angles sont traités en saillie droite, ils affirment, à partir premier étage, en encorbellement (reprenant la typologie de la Casbah) sur laétage, en encorbellement (reprenant la typologie de la Casbah) sur la façade des bow-windows.façade des bow-windows. La circulation s’effectue sur pratiquement toute la place effaçant le caractère statique sauf dans le coté du marché Clauzel. Le coté de la place en relation et seuil au marché Clauzel offre un traitement spécifique de son sol Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 131. Reliée à laReliée à la structure urbainestructure urbaine de la ville par lesde la ville par les axes structurants,axes structurants, la place Mauritaniala place Mauritania est articulée à laest articulée à la trame des places detrame des places de la ville reliée a lala ville reliée a la place du 1er Maiplace du 1er Mai avec la rue Hassibaavec la rue Hassiba Ben BoualiBen Bouali Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 132. Se situe a l’intersection de deuxSe situe a l’intersection de deux axes de croissance rue Hassibaaxes de croissance rue Hassiba Ben Bouali et MohamedBen Bouali et Mohamed Belouizdad auquel s’ajoute l’axeBelouizdad auquel s’ajoute l’axe de dédoublement (ligne de forcede dédoublement (ligne de force structurant la croissance),structurant la croissance), l’avenue Ali Mellah.l’avenue Ali Mellah. Elle présente une figureElle présente une figure irrégulière dont un coté quiirrégulière dont un coté qui n’est pas clairement définin’est pas clairement défini Elle a des dimensions de 80.80,Elle a des dimensions de 80.80, le coté en élévation représentele coté en élévation représente le quart du coté en planle quart du coté en plan La place du 1er Mai :La place du 1er Mai : Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 133. Le bâti périphérique est généréLe bâti périphérique est généré par les bordures et angles despar les bordures et angles des îlots définis par la trame desîlots définis par la trame des voies, une des bordures de lavoies, une des bordures de la place n’est pas affirmée car laplace n’est pas affirmée car la limite qu’offre la barre delimite qu’offre la barre de gabarit r+16 en rupture avec lesgabarit r+16 en rupture avec les autres gabarits, positionnée enautres gabarits, positionnée en biais ignorant la place parbiais ignorant la place par l’absence de l’alignement etl’absence de l’alignement et d’ouverture de celle-ci.d’ouverture de celle-ci. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 134. Sur l’angle qui amorce laSur l’angle qui amorce la rue Mohamed Belouizdadrue Mohamed Belouizdad un traitement du bâti avecun traitement du bâti avec arcades au R.D.C,arcades au R.D.C, continuité du gabarit R+5continuité du gabarit R+5 en toiture en tuile rougeen toiture en tuile rouge Du coté de la rueDu coté de la rue Mohamed Belouizdad unMohamed Belouizdad un traitement d’angle cassé,traitement d’angle cassé, représenté par un élémentreprésenté par un élément additionnel en saillie quiadditionnel en saillie qui consacre la synergie deconsacre la synergie de l’encorbellement du k’boul’encorbellement du k’bou de la casbah et du bow-de la casbah et du bow- window.window. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 135. La place assure la fluiditéLa place assure la fluidité de la circulation de lade la circulation de la rue Hassiba Ben Boualirue Hassiba Ben Bouali articulée a la rue Aliarticulée a la rue Ali Mellah par une trémieMellah par une trémie (inaugurée le 1er Mai(inaugurée le 1er Mai 2002) marquant le2002) marquant le caractère de transit ducaractère de transit du flux mécanique auflux mécanique au détriment du piéton ; audétriment du piéton ; au dessus de la trémie undessus de la trémie un espace statique seespace statique se dessine mais non encoredessine mais non encore aménagé.aménagé. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 136.  En contact direct avec la place 1er Mai, la place qui marque le seuil aEn contact direct avec la place 1er Mai, la place qui marque le seuil a l’hôpital Mustapha, est aussi a aménager.l’hôpital Mustapha, est aussi a aménager. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 137. La place est en rapport avec une autre place, la place Mokrania laquelleLa place est en rapport avec une autre place, la place Mokrania laquelle elle est articulée par le boulevard Aissat Idirelle est articulée par le boulevard Aissat Idir Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 138. Le rythme est créé par la répétions d’éléments reconnaissables à intervalles régulière. la découpe très régulière du terrain s’est marquée dans la largeur des façades, et les proportions de celles-ci(hauteur supérieur à la largeur Rythme Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 139. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 140. Le passage à un rythme vertical à un rythme horizontal est rarement à même de créer une impression de continuité.les deux caractères se nuisent d’autant plus , que les détails architecturaux appartiennent à des échelles très différentes .seule la continuité du gabarit préserve une certaine homogénéité à la rue Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 141. Un des facteurs fondamentaux de l’aspects d’une rue est le rapport de sa hauteur et de sa largeur. Le gabarit Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 142. L’irrégularité des gabarits, dans une même rue, ne produit pas en général un effet cohérant. Faute d’une hauteur de corniche sensiblement constante,(habituellement perçue comme étant sa limite supérieur) l’espace-rue ne possède plus vraiment une dimension propre. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 143. Gabarit homogène Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 144. Skyline Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 145. Les arbres d’alignements qui favorisent l’impressions de continuité, soulignant les perspectives, et peuvent modifier l’échelle d’un ensemble ou en masquer l’aspect disparate. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique La végétation
  • 146. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 147. Insertion d’un élément nouveau dans un ensemble existant Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 148. Introduction d’un élément de style différent: Introduction d’un élément à caractère horizontale nie catégoriquement la verticalité de la rue. mais à une même échelle(respecte le gabarit environnant) Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 149. Introduction d’un élément d’échelle différente Sans discuter des mérites esthétiques du nouveau bâtiment ,il ne fait pas de doute que sa présence écrase les maisons avoisinantes ,et que l’échelle de la rue en est perturbée. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 150. Nouvel élément intégré Le fait qu’une construction contemporaine fasse usage d’un style et de matériaux différents de ceux des constructions anciennes ,ne crée pas nécessairement une rupture de l’ensemble .la réussite de l’intégration dépendra d’un certain facteurs : • gabarit • harmonie des échelles • choix des matériaux et des couleurs • volonté de participer au caractère de l’ensemble ,par opposition à la volonté d’affirmation individuelle Ainsi le passé doit trouver une continuité dans le nouveau et le nouveau n’est seulement nouveau qu’en fonction de ,ou rapporté a l’ancien. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncière Lecture Morphologique
  • 151. Synthèse Générale Le site est mal vécu ,c’est un lieu de transit entre plusieurs points focaux tel que :Mauritania, 1er Mai,didouche mourad ,Hassiba ,le port ,et la ville. Entre l’hôpital ,le port et la gare ,le quartier souffre d’un manque d’équipements d’accueil hôtelier. Le site de Mustapha Inférieur révèle à première vue une multitude de problèmes liés au fonctionnement et la continuité entre les différents niveaux: la ville , le quartier et de l’équipement. Le site présente des potentialités pour être un lieu d’articulation entre différentes strates de la ville et un point stratégique pour une concentration d’équipement et de flux .
  • 152. Problématique Générale Comment revaloriser l’axe Hassiba pour qu’il puise jouer son rôle d’axe de centralité Comment matérialiser et renforcer la liaison ville/mer? Dans le cadre de la métropolisation de la ville d’Alger, par quels moyens va-t-on rentabiliser l’espace foncier entre hassiba, le chemin de fer et la zone portuaire?
  • 153. La première image que présente Alger au yeux du monde, c’est la figure du front de mer qui exprime un certain ordre, une certaine continuité urbaine. La ville d’Alger est marquée par une rupture topographique entre la partie haute, théâtre de la vie urbaine, et la partie basse caractérisé par la platitude accueillant différentes fonctions de transport et le port Cette séparation franche entre le secteur portuaire et le reste de la ville et la mer, ce qui a accentué le clivage spatial et social entre la communauté portuaire et urbaine qui constituent deux mondes antagonistes dont le dialogue est systématiquement absent. Il faut créer une continuité spatiale et fonctionnelle entre la ville et son por Zone d’Intervention
  • 154. Limites d’interventions Notre aire d’intervention fait partie de la centralité organisatrice d’Alger. C’est ainsi que notre intervention (les projets) peuvent être un catalyseur de transformation et de développement de la ville, qui ira jusqu’à atteindre l’objectif principal qui consiste a concilier la ville et la mer. Zone d’Intervention
  • 155. Zone d’Intervention Relation inexistante entre notre aire d’étude et la mer. Une barrière physique et visuelle qui comprend les différentes voies et bien sur la gare ferroviaire est établie. La restructuration du port et son réaménagement est primordial pour revaloriser cette relation ville-mer.?
  • 159. Zone d’Intervention 3eme barrière: l’arrêt de bus et la voie
  • 160. Zone d’Intervention Vue anarchique des activités portuaire depuis la passerelle(seul relation visuelle avec le port).
  • 161. Zone d’Intervention Activité économique du port directement au porte d’Alger
  • 162. Zone d’Intervention Plies de containers donnant sur l’arrêt de bus 2Mai??? Quais anarchique
  • 163. Zone d’Intervention la limite ferroviaire dans notre Zone d’Intervention La seul limite existante dans le quartier de Mustapha Inférieur est fondamentalement localisée au niveau du faisceau ferroviaire, qui non seulement isole la partie basse de la partie haute de la ville, mais occupe un lot de terrain très important et très intéressant à exploiter.Problématique Les voies elles même couvrent des surfaces considérable et constituent des obstacles à la circulation et à l’aménagement des quartiers, parfois insupportables.
  • 164. Zone d’Intervention Recommandations Recouvrir les voies ferroviaires par une esplanade, qui assurera la liaison entre les deux entités de la ville: ville haute et ville basse incluant la zone portuaire. Cette solution sera capable d’articuler les deux entités qui sont la ville et le port Esplanade
  • 165. Zone d’Intervention Offrir une perméabilité physique et visuelle entre ville haute et ville basse -perméabilité physique par le franchissement - perméabilité visuelle par le prolongement des axes Préserver et dégager les vues sur la mer à partir de la ville en prolongement des rues existante Prolongement de la rue de la gare jusqu’au 1er Mai Ali melleh Hopital Rue Hoche V.Hugo
  • 166. Zone d’Intervention Désenclaver la zone portuaire: En créant un axe reliant Hassiba au port.  Accéder depuis l’esplanade qui offre une perméabilité visuel et physique au port. Esplanade
  • 167. Exemple : port de croisière BarceloneAu Départ c’était un port industriel ce n’est qu’en 1988, qu’il est reconvertie en un port de croisière, le port de Barcelone projette son ouverture définitive à la mer. Appelé Le Vell gauche (le vieux port), il a été transformé en secteur désuet pour les usages traditionnels, est tourné en 1995 dans un espace de 55.6 hectares d'unique en Europe, un port intégré
  • 168. Exemple: port de croisière BarceloneIl est difficile de trouver un espace à Barcelone avec tellement de potentiels. Le port de croisière a une grande gamme d’activités culturel, des sports, des affaires et des offres de loisirs :, L' Aquarium, le Musé d' Història de Catalunya – « musée de l'histoire de la Catalogne » , le musée maritime, le centre commercial mondial, le bâtiment d'Escar, la plage de Sant Sebastià, le club Maritime de Reial, les clubs de natation.
  • 169. Exemple: port de croisière Barcelone Le port de croisière représente une attraction unique pour la ville, les citoyens et les entreprises. Chaque année est visitée par plus de 16 millions et le succès de n'importe quels événements tenus dans cet endroit sont garantis.