SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  24
Télécharger pour lire hors ligne
PLAN DE TRAVAIL
-introduction
Chapitre n°1: lecture de territoire
1-Bejaia a l’échelle national
1-1) la structure naturelle(l'armature topographique)
1-2) la structure artificielle
a) l’Armature des parcours
b) l’armature des centre urbains
2-Echelle régionale
2-1) la structure naturelle (l’armature topograohique)
2-2 ) la structure artificielle
a) l’Armature des parcours
b) l’armature des centre urbains
3-echelle locale
3-1) la structure naturelle
3-2) la structure artificielle
A ) l’armature des parcours
b) L’armature des centre urbains
4-bejaia dans son site
Chapitre n°2:Bejaia dans son histoire de création
1 –période de précoloniale:
a) premier tracer humain a Bejaia
b) époque phénicien (12éme 9éme siècle AV-JC)
C) –époque romaine(SALDAE) (33AV.JC):
d) Époque hammadite (NACERIA) (1067-1509)
e) Époque espagnole (BUGIA) (1510-1555)
f) Époque turque: (1555-1833)
2 –période coloniale (Bejaia colonie française)
a) Réappropriation des lieux (1833-1848)
b) Réinterprétation des lieux 1848-1871
c) Franchissement des limites 1871-1920
d) deux directions de croissance (1920-1958)
c) Début d’éclatement :(1958-1962)
3-période postcoloniale (Bejaia indépendante)
a) La période 1962-1974
b) La période 1974-1990
c) La période 1990 à ce jour
Introduction
1-Bejaia à l’échelle nationale
1-1-la structure naturelle (l’armature topographique):
Oueds (1-melouya,2-chlef,3-
rhumel,4-medjerda)1
2
3
4
Le territoire constantinois
Le territoire algérois
Le territoire oranais
selon les éléments morphologique (orographique et hydrographique) le territoire nationale se décompose en trois
sous territoires:
Le territoire constantinois a l’est :delimité par,la mer mediterranienne au nord,le massif maurassien au sud,oued
Medjerda a l’est,oued rhumel a l’ouest.
Le territoire algérois au centre: délimite par :la mer mediterranienne au nord,l’atlas saharien au
sud ,oued rhumel à l’est et oued chlef à l’ouest
Le territoire oranais a l’ouest : delimité par:la mer mediterranienne au nord ,l’atlas saharien au sud
,oued chlef à l’est ,oued melouya à l’ouest
Coupe schématique de relief a l’échelle nationale
Établissements humaine
Parcours pheniciens
Parcours romains
1-2 -La structure artificielle:
L’armature des parcours:
le parcours est la première structure du territoire sans cette structure aucune action
d’humanisation ne peut se faire.On peut citer plusieurs types de parcours atravers les diférentes
periodes de structuration de territoire:
-parcours de crête principale
-parcours de contre créte (avec l’apparition des marchés)
-parcours de fond de vallées (époque française)
-maintenant c’est les diférentes routes nationales et chemins des wilayas qui structurent le
territoire national
b) l’armature des centres urbains:
La structure des établissements humains est le résultat de la configuration spatiale et
géométrique de la structure naturelle qui a conditionné l’implantation des hommes
Sur les chênes côtière ,ce sont les golfs et les talwegs qui ont attiré les navigateurs pour
s’installer et établir leurs comptoirs comme les phénicien , ceux qui à donner naissance
a des plusieurs ville comme Alger, Jijel;Annaba ,Bejaia…
Pour l’intérieur de pays,ce sont les lignes de créte et les lits des oueds qui ont
conditionnés l’implantation des marchés,qui ont devenus après des grands centre
urbains
2-échelle régionale:
2-1-la structure naturelle:
La décomposition de territoire régional est faite: de lest a l’ouest par une rythmique
d’oueds principaux (oued el kebir , agrioun, Soummam, sebaou,isser,elharrach) ;du nord au
sud par une rythmique des chaînes montagneuses (la chaîne côtière,le Djurdjura,les
Bibans ,les babors
-l’intersection de ces éléments topographique définit plusieurs unités territoriales
inférieures,qui sont organisées avec d’autre éléments naturels d’u degré moins important
.ainsi
-la jonction entre la chaîne des Bibans au sud et la chaîne des babors a l’est, nous définie la vallée
de oued agrioun
-la jonction entre la chaine des bibans au sud et la chaine du djurdjura,nous définie la vallée de la
soummam
-la jonction entre la chaine du djurdjura et les chaines du nord d’oued sebaou, nous définie la
bande de la vallée de sebaou
-la jonction entre la mer et les collines au nord du sebaou,djurdjura et des babors,nous définie une
bande de plaine côtière.
2-2-la structure artificielle:
a) l’armature des parcours : dans le but de
visualiser et de domine cette configuration
organiser d’élément naturelle, l’homme
aussi a suivit la méme logique de tracer
naturelle pour organisé les parcours selon
selon les diferentes phases d’exploitation:
Après le nomadisme, l’homme s’est
sédentarisé et des villages se sont formés
de part et d’autre des parcours de créte
principaux.
Avec la vennu des romains le territoire a
connu ,exploitation de fond de vallées,ou
les parcours et l’implantation des
établissements humains.
-RN9,reliant Bejaia et sétif,le long de oued
agrioun
RN24,reliant Bejaia a Alger par delys
RN12reliant Bejaia à Alger par Tizi-Ouzou
RN26,reliant Bejaia à mechdellah le long de
vallée de soummam
carte
RN 24
RN 12
RN9
RN26
Établissements
humaines
Parcours romains
Parcours phénicien
b)L'armature des centre urbains:
La configuration spatiale et géométrique des sites naturelle
comme la rythmique des talwegs et de montagne au niveau de
littorale , les lignes de crêtes et les lit des oueds, qui ont
conditionnes l’implantation des établissements humains
3-Échelle locale
3-1-laStructure naturelle (armature topographique)
La région de Bejaia est un massif
rocheux et montagneux traversé par
oued Soummam qui s’étend sur une
vallée de 80 km de longueur,son
débouchement dans la mer marque un
moment fort pour le territoire.
-le massif de Djurdjura qui séparé la
petite de la grand Kabylie ,définie une
ligne de crête qui se noie dans la mer
passant par le mont gouraya.
Soummam
- La lecture des éléments naturels qui composants le territoire
nous détermine une rythmique d’oueds et de lignes de crête qui
nous donnent une mesure et une hiérarchie, formant ainsi une
trame.
3-2-La structure artificielle
a -l’armature des parcours :
Établissements humains
Parcours phénicien
Parcours romain
La vallée de la Soummam qui est
l’assise d’un parcours territoriale
très important( actuel RN26)
L’armature des centre urbains
La vallée de la Soummam
présente un couloir
d’urbanisation très important
dont les implantation humain
sont rythmées. Il se trouve qu’a
l’origine c’était des centres
d’échange commerciaux, ensuite
des village coloniaux agricole et
actuellement des chef lieux de
wilaya ou de daïra .
Conclusion:
A travers cette lecture, nous déterminant que la structure des
éléments artificiels(parcours et établissements humains se
superpose sur la structure naturelle qui présente une trame et une
mesure
Chapitre n°2:Bejaia dans son histoire de création
a) Premier tracer humain a Bejaia
L’histoire a retenu que les premiers
habitants de Bejaia furent des
Amazighs,les Ait Vega.Le tracer
agricole établi par ces dernier,occupe
la plaine;portera la furent croissance
de la ville,il est structuré par deux
chemins d’exploitation agricole
(actuel boulevard de Soummam et
liberté)
1)-L’époque phénicienne :12 eme et 19
eme siècle AV JC
Installation d’un
comptoir commercial
Construction d’un port.
Installation d’un
comptoir commercial
Construction d’un port.
Légende :
Cours d’eau
Parcours phénicien
Comptoir phénicien
2)-L’époque romaine 33ans a JC :
La ville de Bejaia fut appelée «SALDAE »dont
l’organisation spatiale fut entreprise par les
romains qui exploite la structure topographique qui
à son tour représente le premier déterminant de la
structure urbaine.
La ville fut fortifiée par une enceinte percée
de 4 porte qui sont : PTE sarrasine, PTE
fouka, PTE etendars, PTE gouraya
Aménagement d’un port au pied de la casbah
Un certain nombre d’édifices fut bâti
(amphithéâtre, temple, les citernes)
PORTE SARASINE PORTE FOUKA CITERNE ROMAINE
Époque hammadite 1067-1152 :
_ La ville appelle « NACERIA » par son fondateur «
en-nacer », qui en l’an 460 (1067-1068) s’empara de
la montagne de bougie, localité habitée par une
tribu berbère du même nom.
L’agrandissement de l’enceinte jusqu ’au mont
gouraya
Le percement des portes au niveau de
l’enceinte reliées deux a deux par des
parcours de différentes natures :( PTE de la
mer, bab ansiwan, bab almarssa, bab el
bumud, bab al fouka, bab el – louz, bab el
margoum, PTE de la casbah).
Construction des ksour : palais de la perle, de
l’étoile palais amimoune.
Construction des mosquées
Construction des forts : bordj el ahmar, la tour
choufers –raid
La construction de la ville en 21 quartiers, qui
traverse 4 rue parallèles a la rade et 2
transversalement
La période espagnole : 1509-1555 :
Les espagnoles débarquèrent et occupèrent la
ville de Bejaia durant 45 ans, ce qui leur laissa le
temps de détruire et de saccager toute la ville,
particulièrement les palais et les mosquées
reconverties en églises.
Décroissance des remparts
La ville est organise suivant un tracée irrégulier
organique
Construction des forts : casbah ,fort Aek, fort
moussa, fort gouraya
Le fort de la casbah
le fort aekFORT GOURAYAbordj moussa
5)-Epoque turque : 1555- 1833 :
Création d’un marché turque accompagnée
d’une place a cote de la mosquée formant un
centre économique
Création d’une porte urbaine : porte du
vieillard
Sous l’occupation turque de 1555 jusqu’au
début du 19 éme siècle, la ville de Bejaia
décline complètement de son ancienne
splendeur et ne joue plus qu’un rôle
secondaire dans la destinée de l’Afrique
Mosquée sidi soufi
Baie de Bejaia
Période française
De 1833-1962
Phase :intra muros Phase :extra muros
Réappropriation de
l’espace 1833-1854
Réinterprétation des
Lieux1854-1871
Franchissement des
Limites 1871-1920 1953-1958
Nouveau traces urbain
1920-1953
1958-1962 DE L’ilot
A la barre
Phase 1 : intervention intra-muros :1833-1871 :
a)_ réappropriation de l’espace : 1833-1854 :
-Construction de la caserne de bridja sur
l’emplacement du palais de la perle
-Création d’un nouveau territoire au dessus
de la porte fouka appelé sidi soufi
- Partie
basse réservée aux colons
- partie haute réservée aux autochtones
-Occupation et réhabilitation des fort militaires
(Abdelkader, Caserne)
-Réalisation de la route reliant la ville a gouraya
-Construction de nouveaux forts (claujel, mercier)
.
-Grandes opérations d’élargissement des rues
principales.
-Structuration de l’espace urbain par des places
publique (louis Philipe, arsenal, gueydon)
-Création de nouveau quartier.
-Organisation en étoile (travaux d’Haussmann)
-Création de nœuds importants
-Développement d’une façade maritime le long de
la baie qui donnera à la ville un visage européen.
b)-la réinterprétation des lieux 1854-1871 :
La place guidon
la place arsenalMosquée sidi el-mouhoub
Phase 2: interprétation extra-muros: 1871-1962:
Franchissement des limites
Deux direction de croissance 1920-1958
Deux direction de croissance portée sur deux axes
historique importants (rue de a liberté et rue
vieillard)
L’articulation entre la première extension sur la
plaine et la seconde se fera par la place de square
dotée de l’église sainte terise; cette place devait
assurer le rôle de nouveau seuil a la ville.
1958-1962 : de l’îlot a la barre :Début d’éclatement
Le
nouveau
cartier
Début d’éclatement 1958-1962
Avec l’avènement de plan de Constantine
la vile a connu un éclatement du a la
négation de la structure au sol (axe et
tracer agricole ) d’où la disparition de la
notion de l’îlot et des éléments de
communication sociale (place et rues)
Le plan de Constantine est proposé pour
régler le problème de logement des
autochtone,a travers la projection des
immeubles HLM au niveau des noyaux
traditionnelles
Figure 8 : Bejaia en 1958
-
analyse urbaine de béjaia

Contenu connexe

Tendances

Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Hiba Architecte
 
Actions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaineActions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaineSami Sahli
 
Affichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infAffichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infHiba Architecte
 
Rénovation urbaine
Rénovation urbaineRénovation urbaine
Rénovation urbaineSami Sahli
 
Analyse du gare routiere
Analyse du gare routiereAnalyse du gare routiere
Analyse du gare routiereMinocha Archit
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaineSami Sahli
 
Mode de production en algerie
Mode de production en algerie Mode de production en algerie
Mode de production en algerie sedyna
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteArchi Guelma
 
Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainSami Sahli
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesghafour abdou
 

Tendances (20)

historiqe d'alger
historiqe d'algerhistoriqe d'alger
historiqe d'alger
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
 
Tissu urbain
Tissu urbainTissu urbain
Tissu urbain
 
El harrach
El harrachEl harrach
El harrach
 
Tipaza
TipazaTipaza
Tipaza
 
Affichage
AffichageAffichage
Affichage
 
Analyse hamma.pps fin
Analyse hamma.pps  finAnalyse hamma.pps  fin
Analyse hamma.pps fin
 
Actions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaineActions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaine
 
Analyse urbaine1
Analyse urbaine1Analyse urbaine1
Analyse urbaine1
 
Affichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infAffichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha inf
 
Mohamadia.
Mohamadia.Mohamadia.
Mohamadia.
 
Mémoire
MémoireMémoire
Mémoire
 
Rénovation urbaine
Rénovation urbaineRénovation urbaine
Rénovation urbaine
 
analyse urbaine
analyse urbaineanalyse urbaine
analyse urbaine
 
Analyse du gare routiere
Analyse du gare routiereAnalyse du gare routiere
Analyse du gare routiere
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaine
 
Mode de production en algerie
Mode de production en algerie Mode de production en algerie
Mode de production en algerie
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de site
 
Organisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbainOrganisation du tissu urbain
Organisation du tissu urbain
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
 

Similaire à analyse urbaine de béjaia

Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb sarah barkat
 
Formes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturalesFormes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturalesSami Sahli
 
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdfanalyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdfAMINEBOUGUENNOUR
 
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikAnalyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikSami Sahli
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.Wahab Bouchareb
 
Top 10 Micron Associates world tourists plugs
Top 10 Micron Associates world tourists plugsTop 10 Micron Associates world tourists plugs
Top 10 Micron Associates world tourists plugsNeil man
 
Top 10 Micron Associates world tourists plugs
Top 10 Micron Associates world tourists plugsTop 10 Micron Associates world tourists plugs
Top 10 Micron Associates world tourists plugslouiecwel
 
analyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchellanalyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de CherchellSami Sahli
 
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │BlogspotTop 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │BlogspotAmirah Morss
 
HAA-cours8 urb. Colonial.pdf
HAA-cours8 urb. Colonial.pdfHAA-cours8 urb. Colonial.pdf
HAA-cours8 urb. Colonial.pdfssuser1b8de11
 

Similaire à analyse urbaine de béjaia (20)

La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb
 
Formes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturalesFormes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturales
 
Quartier de la marine
Quartier de la marineQuartier de la marine
Quartier de la marine
 
Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]
 
Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]
 
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdfanalyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
analyseurbaine-130513024634-phpapp02.pdf
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarikAnalyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
Analyse urbaine-de-la-ville-de-boufarik
 
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.VILLES  ET ARCHITECTURES COLONIALES  AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.
 
12321
1232112321
12321
 
Memoire tipasa
Memoire tipasaMemoire tipasa
Memoire tipasa
 
Top 10 Micron Associates world tourists plugs
Top 10 Micron Associates world tourists plugsTop 10 Micron Associates world tourists plugs
Top 10 Micron Associates world tourists plugs
 
Top 10 Micron Associates world tourists plugs
Top 10 Micron Associates world tourists plugsTop 10 Micron Associates world tourists plugs
Top 10 Micron Associates world tourists plugs
 
analyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchellanalyse urbaine de la ville de Cherchell
analyse urbaine de la ville de Cherchell
 
CASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptxCASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptx
 
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │BlogspotTop 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
Top 10 Micron Associates world tourists plugs │Blogspot
 
Géographie urbaine
Géographie urbaineGéographie urbaine
Géographie urbaine
 
HAA-cours8 urb. Colonial.pdf
HAA-cours8 urb. Colonial.pdfHAA-cours8 urb. Colonial.pdf
HAA-cours8 urb. Colonial.pdf
 
Géographie urbainea
Géographie urbaineaGéographie urbainea
Géographie urbainea
 

Plus de Hiba Architecte (20)

These
TheseThese
These
 
Presentation de la zhun
Presentation de la zhunPresentation de la zhun
Presentation de la zhun
 
Les zhu ns
Les zhu nsLes zhu ns
Les zhu ns
 
Lecture typo morpholo
Lecture typo morpholoLecture typo morpholo
Lecture typo morpholo
 
Analyse typ
Analyse typAnalyse typ
Analyse typ
 
2009plan de travail
2009plan de travail2009plan de travail
2009plan de travail
 
Exposèe
ExposèeExposèe
Exposèe
 
Approch contextuelle new
Approch contextuelle newApproch contextuelle new
Approch contextuelle new
 
Approche architecturale
Approche architecturaleApproche architecturale
Approche architecturale
 
Approche architecturale
Approche architecturaleApproche architecturale
Approche architecturale
 
Approche programatique
Approche programatiqueApproche programatique
Approche programatique
 
Approche technique fin (réparé)
Approche technique fin (réparé)Approche technique fin (réparé)
Approche technique fin (réparé)
 
Approche thématique new
Approche thématique newApproche thématique new
Approche thématique new
 
Bibliographie
BibliographieBibliographie
Bibliographie
 
Conclusion 2
Conclusion 2Conclusion 2
Conclusion 2
 
Introduction générale
Introduction généraleIntroduction générale
Introduction générale
 
Préambule 2
Préambule 2Préambule 2
Préambule 2
 
Sommaire
SommaireSommaire
Sommaire
 
Notre discour
Notre discourNotre discour
Notre discour
 
Technique
TechniqueTechnique
Technique
 

analyse urbaine de béjaia

  • 1. PLAN DE TRAVAIL -introduction Chapitre n°1: lecture de territoire 1-Bejaia a l’échelle national 1-1) la structure naturelle(l'armature topographique) 1-2) la structure artificielle a) l’Armature des parcours b) l’armature des centre urbains 2-Echelle régionale 2-1) la structure naturelle (l’armature topograohique) 2-2 ) la structure artificielle a) l’Armature des parcours b) l’armature des centre urbains
  • 2. 3-echelle locale 3-1) la structure naturelle 3-2) la structure artificielle A ) l’armature des parcours b) L’armature des centre urbains 4-bejaia dans son site Chapitre n°2:Bejaia dans son histoire de création 1 –période de précoloniale: a) premier tracer humain a Bejaia b) époque phénicien (12éme 9éme siècle AV-JC) C) –époque romaine(SALDAE) (33AV.JC): d) Époque hammadite (NACERIA) (1067-1509) e) Époque espagnole (BUGIA) (1510-1555) f) Époque turque: (1555-1833) 2 –période coloniale (Bejaia colonie française) a) Réappropriation des lieux (1833-1848) b) Réinterprétation des lieux 1848-1871 c) Franchissement des limites 1871-1920
  • 3. d) deux directions de croissance (1920-1958) c) Début d’éclatement :(1958-1962) 3-période postcoloniale (Bejaia indépendante) a) La période 1962-1974 b) La période 1974-1990 c) La période 1990 à ce jour Introduction
  • 4. 1-Bejaia à l’échelle nationale 1-1-la structure naturelle (l’armature topographique): Oueds (1-melouya,2-chlef,3- rhumel,4-medjerda)1 2 3 4 Le territoire constantinois Le territoire algérois Le territoire oranais selon les éléments morphologique (orographique et hydrographique) le territoire nationale se décompose en trois sous territoires: Le territoire constantinois a l’est :delimité par,la mer mediterranienne au nord,le massif maurassien au sud,oued Medjerda a l’est,oued rhumel a l’ouest. Le territoire algérois au centre: délimite par :la mer mediterranienne au nord,l’atlas saharien au sud ,oued rhumel à l’est et oued chlef à l’ouest Le territoire oranais a l’ouest : delimité par:la mer mediterranienne au nord ,l’atlas saharien au sud ,oued chlef à l’est ,oued melouya à l’ouest
  • 5. Coupe schématique de relief a l’échelle nationale
  • 6. Établissements humaine Parcours pheniciens Parcours romains 1-2 -La structure artificielle: L’armature des parcours: le parcours est la première structure du territoire sans cette structure aucune action d’humanisation ne peut se faire.On peut citer plusieurs types de parcours atravers les diférentes periodes de structuration de territoire: -parcours de crête principale -parcours de contre créte (avec l’apparition des marchés) -parcours de fond de vallées (époque française) -maintenant c’est les diférentes routes nationales et chemins des wilayas qui structurent le territoire national
  • 7. b) l’armature des centres urbains: La structure des établissements humains est le résultat de la configuration spatiale et géométrique de la structure naturelle qui a conditionné l’implantation des hommes Sur les chênes côtière ,ce sont les golfs et les talwegs qui ont attiré les navigateurs pour s’installer et établir leurs comptoirs comme les phénicien , ceux qui à donner naissance a des plusieurs ville comme Alger, Jijel;Annaba ,Bejaia… Pour l’intérieur de pays,ce sont les lignes de créte et les lits des oueds qui ont conditionnés l’implantation des marchés,qui ont devenus après des grands centre urbains 2-échelle régionale: 2-1-la structure naturelle: La décomposition de territoire régional est faite: de lest a l’ouest par une rythmique d’oueds principaux (oued el kebir , agrioun, Soummam, sebaou,isser,elharrach) ;du nord au sud par une rythmique des chaînes montagneuses (la chaîne côtière,le Djurdjura,les Bibans ,les babors -l’intersection de ces éléments topographique définit plusieurs unités territoriales inférieures,qui sont organisées avec d’autre éléments naturels d’u degré moins important .ainsi
  • 8. -la jonction entre la chaîne des Bibans au sud et la chaîne des babors a l’est, nous définie la vallée de oued agrioun -la jonction entre la chaine des bibans au sud et la chaine du djurdjura,nous définie la vallée de la soummam -la jonction entre la chaine du djurdjura et les chaines du nord d’oued sebaou, nous définie la bande de la vallée de sebaou -la jonction entre la mer et les collines au nord du sebaou,djurdjura et des babors,nous définie une bande de plaine côtière.
  • 9. 2-2-la structure artificielle: a) l’armature des parcours : dans le but de visualiser et de domine cette configuration organiser d’élément naturelle, l’homme aussi a suivit la méme logique de tracer naturelle pour organisé les parcours selon selon les diferentes phases d’exploitation: Après le nomadisme, l’homme s’est sédentarisé et des villages se sont formés de part et d’autre des parcours de créte principaux. Avec la vennu des romains le territoire a connu ,exploitation de fond de vallées,ou les parcours et l’implantation des établissements humains. -RN9,reliant Bejaia et sétif,le long de oued agrioun RN24,reliant Bejaia a Alger par delys RN12reliant Bejaia à Alger par Tizi-Ouzou RN26,reliant Bejaia à mechdellah le long de vallée de soummam carte RN 24 RN 12 RN9 RN26
  • 10. Établissements humaines Parcours romains Parcours phénicien b)L'armature des centre urbains: La configuration spatiale et géométrique des sites naturelle comme la rythmique des talwegs et de montagne au niveau de littorale , les lignes de crêtes et les lit des oueds, qui ont conditionnes l’implantation des établissements humains
  • 11. 3-Échelle locale 3-1-laStructure naturelle (armature topographique) La région de Bejaia est un massif rocheux et montagneux traversé par oued Soummam qui s’étend sur une vallée de 80 km de longueur,son débouchement dans la mer marque un moment fort pour le territoire. -le massif de Djurdjura qui séparé la petite de la grand Kabylie ,définie une ligne de crête qui se noie dans la mer passant par le mont gouraya. Soummam - La lecture des éléments naturels qui composants le territoire nous détermine une rythmique d’oueds et de lignes de crête qui nous donnent une mesure et une hiérarchie, formant ainsi une trame.
  • 12. 3-2-La structure artificielle a -l’armature des parcours : Établissements humains Parcours phénicien Parcours romain La vallée de la Soummam qui est l’assise d’un parcours territoriale très important( actuel RN26) L’armature des centre urbains La vallée de la Soummam présente un couloir d’urbanisation très important dont les implantation humain sont rythmées. Il se trouve qu’a l’origine c’était des centres d’échange commerciaux, ensuite des village coloniaux agricole et actuellement des chef lieux de wilaya ou de daïra .
  • 13. Conclusion: A travers cette lecture, nous déterminant que la structure des éléments artificiels(parcours et établissements humains se superpose sur la structure naturelle qui présente une trame et une mesure
  • 14. Chapitre n°2:Bejaia dans son histoire de création a) Premier tracer humain a Bejaia L’histoire a retenu que les premiers habitants de Bejaia furent des Amazighs,les Ait Vega.Le tracer agricole établi par ces dernier,occupe la plaine;portera la furent croissance de la ville,il est structuré par deux chemins d’exploitation agricole (actuel boulevard de Soummam et liberté) 1)-L’époque phénicienne :12 eme et 19 eme siècle AV JC Installation d’un comptoir commercial Construction d’un port. Installation d’un comptoir commercial Construction d’un port. Légende : Cours d’eau Parcours phénicien Comptoir phénicien
  • 15. 2)-L’époque romaine 33ans a JC : La ville de Bejaia fut appelée «SALDAE »dont l’organisation spatiale fut entreprise par les romains qui exploite la structure topographique qui à son tour représente le premier déterminant de la structure urbaine. La ville fut fortifiée par une enceinte percée de 4 porte qui sont : PTE sarrasine, PTE fouka, PTE etendars, PTE gouraya Aménagement d’un port au pied de la casbah Un certain nombre d’édifices fut bâti (amphithéâtre, temple, les citernes) PORTE SARASINE PORTE FOUKA CITERNE ROMAINE
  • 16. Époque hammadite 1067-1152 : _ La ville appelle « NACERIA » par son fondateur « en-nacer », qui en l’an 460 (1067-1068) s’empara de la montagne de bougie, localité habitée par une tribu berbère du même nom. L’agrandissement de l’enceinte jusqu ’au mont gouraya Le percement des portes au niveau de l’enceinte reliées deux a deux par des parcours de différentes natures :( PTE de la mer, bab ansiwan, bab almarssa, bab el bumud, bab al fouka, bab el – louz, bab el margoum, PTE de la casbah). Construction des ksour : palais de la perle, de l’étoile palais amimoune. Construction des mosquées Construction des forts : bordj el ahmar, la tour choufers –raid La construction de la ville en 21 quartiers, qui traverse 4 rue parallèles a la rade et 2 transversalement
  • 17. La période espagnole : 1509-1555 : Les espagnoles débarquèrent et occupèrent la ville de Bejaia durant 45 ans, ce qui leur laissa le temps de détruire et de saccager toute la ville, particulièrement les palais et les mosquées reconverties en églises. Décroissance des remparts La ville est organise suivant un tracée irrégulier organique Construction des forts : casbah ,fort Aek, fort moussa, fort gouraya Le fort de la casbah le fort aekFORT GOURAYAbordj moussa
  • 18. 5)-Epoque turque : 1555- 1833 : Création d’un marché turque accompagnée d’une place a cote de la mosquée formant un centre économique Création d’une porte urbaine : porte du vieillard Sous l’occupation turque de 1555 jusqu’au début du 19 éme siècle, la ville de Bejaia décline complètement de son ancienne splendeur et ne joue plus qu’un rôle secondaire dans la destinée de l’Afrique Mosquée sidi soufi Baie de Bejaia
  • 19. Période française De 1833-1962 Phase :intra muros Phase :extra muros Réappropriation de l’espace 1833-1854 Réinterprétation des Lieux1854-1871 Franchissement des Limites 1871-1920 1953-1958 Nouveau traces urbain 1920-1953 1958-1962 DE L’ilot A la barre
  • 20. Phase 1 : intervention intra-muros :1833-1871 : a)_ réappropriation de l’espace : 1833-1854 : -Construction de la caserne de bridja sur l’emplacement du palais de la perle -Création d’un nouveau territoire au dessus de la porte fouka appelé sidi soufi - Partie basse réservée aux colons - partie haute réservée aux autochtones -Occupation et réhabilitation des fort militaires (Abdelkader, Caserne) -Réalisation de la route reliant la ville a gouraya -Construction de nouveaux forts (claujel, mercier) .
  • 21. -Grandes opérations d’élargissement des rues principales. -Structuration de l’espace urbain par des places publique (louis Philipe, arsenal, gueydon) -Création de nouveau quartier. -Organisation en étoile (travaux d’Haussmann) -Création de nœuds importants -Développement d’une façade maritime le long de la baie qui donnera à la ville un visage européen. b)-la réinterprétation des lieux 1854-1871 : La place guidon la place arsenalMosquée sidi el-mouhoub
  • 22. Phase 2: interprétation extra-muros: 1871-1962: Franchissement des limites Deux direction de croissance 1920-1958 Deux direction de croissance portée sur deux axes historique importants (rue de a liberté et rue vieillard) L’articulation entre la première extension sur la plaine et la seconde se fera par la place de square dotée de l’église sainte terise; cette place devait assurer le rôle de nouveau seuil a la ville.
  • 23. 1958-1962 : de l’îlot a la barre :Début d’éclatement Le nouveau cartier Début d’éclatement 1958-1962 Avec l’avènement de plan de Constantine la vile a connu un éclatement du a la négation de la structure au sol (axe et tracer agricole ) d’où la disparition de la notion de l’îlot et des éléments de communication sociale (place et rues) Le plan de Constantine est proposé pour régler le problème de logement des autochtone,a travers la projection des immeubles HLM au niveau des noyaux traditionnelles Figure 8 : Bejaia en 1958 -