SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  113
Le Mouvement Moderne
Ce mouvement qui a débuté dans les
premières années du XXème siècle fut
novateur à la fin des années 20.
Les effets en furent si puissants que
toutes les parties du monde
industrialisé connaissent:
LE STYLE INTERNATIONAL
Le Style international est un courant en
architecture qui s'est épanoui entre les années
1920 et la fin des années 1980 dans le monde
entier et s’est consacré essentiellement à la
construction de logement et de bâtiments:
-Industriels dépouillés d’ornements,
-Libéré du passé académique ou
historique
- Reposant essentiellement sur le
fonctionnalisme;
-Elle se veut démocratique.
« international » ; renvoie aux aspirations 
universalisantes des avant-gardes européennes, 
à leur souci de privilégier les solutions
collectives sur les actes créateurs individuels, à 
leur volonté d’inscrire l’architecture dans une 
dimension socialisante et politique au sens large 
du terme.
« style » ;  induit les aspects formels voire 
formalistes de l’architecture.
• Il est caractérisé par
–un retour au décor minimal et aux
lignes géométriques pures,
–une tendance à la subordination de la
forme au prédicat fonctionnel et
–une exergue de la rationnalité, grâce
notamment au déploiement de
techniques et de matériaux
nouveaux.
• Les architectes qui ont œuvré dans le
Style international voulaient
–Rompre avec la tradition
architecturale, et sont venus à des
volumétries simples, sans
ornementation.
–Recherche le dépouillement.
• Matériaux privilégiés:
–le verre pour les façades,
–l’acier pour les supports extérieurs et
–le béton pour les planchers et les
supports intérieurs.
–Les plans étaient fonctionnels et
logiques.
Le style devint plus évident pour les
gratte-ciel.
• Parmi ses protagonistes majeurs sont les
architectes:
• Walter Gropius
• Adolf Loos
• Auguste Perret
• Ludwig Mies van der Rohe
• Oscar Niemeyer et
• Le Corbusier
Le siège de l’ONU a new York
•Il a été inauguré le 9 janvier 1951
et devient le symbole de
l'internationalisme et du progrès
• Il applique la conception de
bâtiments séparés selon leur
fonction.
•abrite le secrétariat des nations
unies culmine à 164 mètres et se
présente sur deux faces comme un
mur-rideau de verre et aluminium.
• les autres côtés sont couverts de
plaques de marbre
Les réalisations
Les architectes du style internationalLes architectes du style international
WalterWalter Gropius
•Pietro Belluschi
•Ludwig Mies van der Rohe
•Le Corbusier
•Paul Rudolf
•Marcel Breuer
•Bertrand Goldberg
•Louis Kahn
•Claude Laurens
•Oscar Niemeyer
•Richard Neutra
•Kenzo Tange
•Le bâtiment se présente comme
un parallélépipède de couleur
bronze posé sur sa plazza en
granite
• une ossature en béton armé sur
laquelle est suspendue la façade-
rideau
•utilisation de poteaux métalliques
en « I » non structurels de couleur
bronze pour signifier la structure
en façade
• des stores à trois positions :
ouvert, mi-ouvert, et fermé
expriment la régularité
le Seagram building
Mies van der Rohe
• Présente un plan original en
forme de T majuscule et joue
sur les effets de dissymétrie.
• l’ effet de peau tendue sur un
squelette métallique ,
• La façade verticale et les
grands panneaux de verre
exprime le style internationale
• Pan Am Bulding:
1963- Walter
Gropius-
Vaste surface-
Simple et massif-
Sans décoration
Inutile-
• Appartements
• Lake Shore Drive,
• Chicago, 1951,
Architecte :
• Mies Van der Rohe
• Le Corbusier:
Brésil-
• LE CORBUSIER
Le Pavillon de Barcelone Mies Van Der
Rohe- 1932-
• une audacieuse
conception
de l'espace
et par le rôle
fondamental que
joue la lumière
naturelle.
• En construisant ce pavillon, Mies parvint à
trouver un idéal du bâtiment moderne avec
-un espace de circulation libre,
construit de verre, d'acier et
-de 4 types de marbre.
l'acier, le verre et les marbres utilisés dans le
pavillon produisent un effet de légèreté et
d'élégance.
-une structure mixte (voiles en béton et
poteaux en acier cruciformes) et des
cloisons en acier.
-porteur d'un langage d'expression
nouveau, avec des parois très légères
constituées d'acier et de verre, offrant une
transparence extérieur - intérieur du
bâtiment.
Plan et composition :
Différentes vues
• A droite du plan se trouve un “bloc creux” de couleur
vert foncé. Il contient un petit bassin dans lequel se
trouve la sculpture emblématique du pavillon ainsi
qu’un salon. Ce bloc sombre se trouve au nord.
• Le local de service au sud-ouest est
affecté aujourd’hui à la billetterie et à la
librairie
• A gauche du plan on peut voir un grand angle
clair, sorte de bloc encore plus évidé, qui
semble retenir l’ensemble. Il détermine les
limites sud d’un grand bassin peu profond où
l’on peut contempler un tapis de galets.
• sauter de l’autre côté, côté nord, pour
apprécier la dualité clair-sombre, sud-nord
qui tient l’ensemble.
• Travertin
• Utilisé au bloc claire
Marbre noire utilisé
au bloc sombre
• Marbre vératre
• utilisé au petit basin
• Onyx utilise à
• l’intérieur
• (pavillon principale )
Transparence et obscurité
La sculpture est de Georg Kolbe
(nommé le Matin). Sa ligne de regard
“théorique” est dirigée selon l’axe
nord-sud. En réalité, éblouie, la statue
détourne le regard mais elle dit ce
qu’est l’architecture : une modulation
du montré et du caché, de la
transparence et de l’opacité, du voilé
et du dévoilé.
Transparence et obscurité :
• La sculpture est de Georg Kolbe (nommé
le Matin). Sa ligne de regard “théorique”
est dirigée selon l’axe nord-sud. En
réalité, éblouie, la statue détourne le
regard mais elle dit ce qu’est
l’architecture : une modulation du montré
et du caché, de la transparence et de
l’opacité, du voilé et du dévoilé.
Transparence et obscurité :
• Nous sortons du
salon pour admirer
le grand bassin.
La photographie
est prise en
diagonale. Cette
diagonale articule
l’ensemble selon
un axe de
transparence qui
relie le “côté rue”
au “côté jardin”
Transparence et obscurité :
Ses réalisations témoignent de l'intérêt qu'il
apporte au rapport intérieur-extérieur.
« L'espace extérieur est considéré comme
un prolongement de l'espace intérieur »
Mies van der rohe.
Son architecture est aussi marquée par la
dissociation de l'enveloppe et de la
structure.
-parois plus indépendantes de la
structure et de la toiture : d’où la liberté
totale au volume intérieur.
• La chaise conçue
Pour le Pavillon.
Célèbre pour ses « Less is More »et « Gott
steckt im Detail (God is in the details) »,
Mies essaye
de créer des espaces neutres, contemplatifs
LESS IS MORE
grâce à une architecture basée sur
l'honnêteté des matériaux et l'intégrité
structurale.
Les citations de Ludwig Mies van der RoheLes citations de Ludwig Mies van der Rohe
qui traduisent sa philosophie:qui traduisent sa philosophie:
• "Dieu est dans les détails."
• " Moins, c’est plus. "
• "L'Architecture est la volonté de l'époque
traduit dans l'espace."
LE CORBUSIER
• Le Modulor est une notion architecturale
inventée par Le Corbusier en 1943.
Silhouette humaine standardisée servant
à concevoir la structure et la taille des
unités d'habitation, comme la
Cité radieuse de Marseille, Maison
Radieuse de Rezé ou l'
Unité d'habitation de Firminy-Vert, elle
devait permettre, selon lui, un confort
maximal dans les relations entre l'homme
et son espace vital.
• Ainsi, Le Corbusier pense créer un
système plus adapté que l'actuel système
métrique, car il est directement lié à la
morphologie humaine, et espère voir un
jour le remplacement de ce dernier.
• Il s'agit d'un mot-valise composé sur
« module » et « nombre d'or ». En effet,
les proportions fixées par le modulor sont
directement liées au nombre d'or. Par
exemple, le rapport entre la taille (1m83)
et la hauteur du nombril (1m13) moyenne
est égal à 1,619, soit le nombre d'or à un
millième près.
• D'autre part la taille humaine standard
1,83 mètre est basée sur l'observation de
l'architecture traditionnelle européenne et
de l'utilisation des proportions de cette
unité pour élaborer l'harmonie d'une
architecture. (Source Wikipédia).
Unité Habitation à Marseille:
La Cité Radieuse
• Prototype des quelques unités
d'habitations que Le Corbusier va
disséminer en France et à Berlin, la
Cité Radieuse de Marseille est une
ville à la verticale.
Le Rez-de-chaussée
est dégagé par la
présence d'énormes
piliers de béton(Pare-
soleil).
•Ce sont plus de 300 appartements en duplex
qui occupent les étages avec des
commerces, un hôtel et, sur le toit, une école,
une piscine, une piste, ..
Terrasse De l’Unité d’habitation
Vues
Intérieures de
l’Unité
d’habitation
Maternelle au 8ème
étage
Prévue par Le Corbusier
• Le Corbusier invente ainsi un objet
urbain, ni barre, ni tour "intrinsèque
comme un gratte-ciel",
un unicum qui, placé en représentation
dans l’espace de la ville, transcende
sur le plan symbolique la fonction
ordinaire du logement.
• La cité-jardin verticale selon Le Corbusier
résulte
"du don des techniques modernes,
phénomène de synthèse architectural
supprimant le gaspillage et prenant en
charge les plus lourdes fonctions
domestiques.
• Selon Le Corbusier, l’Unité d’Habitation
crée un phénomène social productif dans
lequel l’individuel et le collectif
s’équilibrent dans une juste répartition des
fonctions de la vie quotidienne
Objectifs généraux
• Son objectif est de faire porter l’innovation sur
quatre points précis :
- d’abord, la dimension urbaine, dans la
mesure où ce projet représente une
tentative radicale de renouvellement de
la structure traditionnelle de l’îlot, aux
niveaux spatial et fonctionnel
• ensuite, les techniques de
construction, (orienter vers des
procédés d’industrialisation, contrôlés
par l’utilisation d’un nouveau
dimensionnement donné par le
Modulor).
• l’emploi de nouveaux matériaux,
dont la mise en œuvre devrait
favoriser les techniques
d’assemblage et de montage.
• enfin, la conception du logement, d’un
point de vue technique par le contrôle du
son, de la lumière, de la ventilation et d’un
point de vue spatial par la mise en place
de dispositifs susceptibles de produire de
nouveaux usages dans l’espace de
l’habitat.
LE CORBUSIER
• C’est Le Corbusier qui va
contribuer au vrai changement
significatif de l’architecture
moderne en modifiant de fond
en comble les principes.
LE MODULOR
• Le Modulor est une notion
architecturale inventée par Le
Corbusier en 1943.
• Silhouette humaine standardisée
servant à concevoir la structure et la
taille des unités d'habitation:
Marseille..
• Il s'agit d'un mot composé sur « module»
et « nombre d'or ».
• Les proportions fixées par le modulor
sont directement liées au nombre d'or.
• Par exemple:
Le rapport entre la taille (1m83) et
la hauteur du nombril (1m13)
moyenne est égal à 1,619, soit le
nombre d'or à un millième près.
• La taille humaine
standard 1,83mètre
est basée sur
l'observation de
l'architecture
traditionnelle
européenne et
de l'utilisation des proportions de cette unité
pour élaborer l'harmonie d'une
architecture.
GAMME DE DIMENSIONS
HUMAINE
• Qui visqe à standardiser
• Tracé régulateur : ensemble de lignes
directrices choisi par l’architecte*, en fonction
de son parti architectural*, pour guider sa
composition* d’une façade* ou d’un plan
d’édifice*.
• Ce tracé n’est pas forcément répétitif comme
celui d’un papier millimétré.
• La pensée moderne croyait dans l’existence
De l’homme universel.
• Le modulor crée par le Corbusier est devenue
L’échelle qu’il va utiliser dans tout ses projet
• En plus du tracé régulateur .
• (2,26 m correspondait a l’homme
ouvrant ses bras Vers le haut .)
• Le Corbusier était très mystique et
croyait dans l’existence d’un ordre
qui régissait le monde .
. Les 5 points d’une architecture
moderne:
• En 1927 Le Corbusier était le premier a codifier
l’architecture moderne en 5 point :
• 1 - Les pilotis, libérant le rez-de-chaussée.
VILLA Baiseau à sainte
Monique ,1927
CarthageVILLA Savoye 1930
Poissy
• Les pilotis: « La maison sur pilotis, la maison
s’enfonçait dans le sol: locaux obscurs et
souvent humide.
• Le ciment armé nous donne les pilotis.
• La maison est en l’air, loin du sol: le jardin
passe sous la maison, le jardin est aussi sur la
maison, sur le toit. » Le Corbusier
• 2. Le plan libre, dans lequel les colonnes de
béton permettent d'affranchir des murs porteurs
et d'aménager librement le cloisonnement
intérieur
• Le plan n’est +
esclave des murs
Portants :
Les murs ne se
Superposent plus.
• 3. La fenêtre en longueur, augmentant
la luminosité des pièces.
Villa Savoye 1930 Poissy
 Villa Laroche (1923 ,Paris)
• 4. La façade libre, dégagée des murs
porteurs,
qui peut être plus librement "modelée" par
l'architecte.
Maison atelier
Ozenfant (1923)
Le pavillon de l’esprit
nouveau ,Paris , 1925
VILLA SAVOYE
• Les toits-jardins:
« Depuis des siècles un comble traditionnel
supporte normalement l’hiver avec sa
couche de neige, tant que la maison est
chauffée avec des poêles.
• Dès que le chauffage central est installé,
le comble traditionnel ne convient plus.
• Le toit ne doit plus être en bosse mais
creux. Il doit rejeter des eaux à l’intérieur
et non plus à l’extérieur. »
• 5. Le toit jardin, offrant une surface libre
accessible à l'air, à la lumière et au soleil.
Villa de week-end pour la famille Savoye
qui accepte le projet, c'est un manifeste de
modernité qui affirme une volonté
architecturale satisfaisant « à l'intérieur,
tous les besoins fonctionnels ».
Le Corbusier décrit les Savoye comme des
clients « dépourvus totalement d'idées
préconçues : ni modernes, ni anciens ». La
villa qui est une « boite en l'air »située
dans une pelouse entourée de prairies et
de vergers dominant la vallée de la Seine.
Elle est la parfaite illustration issues des
recherches formelles sur la théorie
des cinq points de l'architecture
moderne formulée par le concepteur suisse
en 1927, pour théoriser les principes
fondamentaux du Mouvement moderne : les
pilotis, les toits-jardins, le plan libre,
la fenêtre en longueur et la façade libre.
La forme de RDC
est donné par le
rayon de braquage
d’une voiture: elle
est conçue pour
qu’une voiture puisse
contourner la villa
RDC
La forme de RDC est
donné par le rayon de
braquage d’une voiture:
elle est conçue pour
qu’une voiture puisse
contourner la villa
module
Rectangle
d’or
Trame et emplacement
des pilotis
Association des rectangles
d’or du RDC
Emplacement du cercle au
centre du rectangle
Apparition de rectangle et
cage d’escalier
ETAGE
COMPOSITION GEOMETRIQUE
SIMPLE ET LIBRE
COMPOSITION GEOMETRIQUE
SIMPLE ET LIBRE
Existence d’une
Trame
Analyse structurelleLa La villa savoye se base sur une trame de pilotis qui présentent le
système structurel du projet
• L'organisation intérieure poursuit
l'idée : les divisions de l'espace ne
sont pas soumises aux impératifs de
structure du bâtiment.
• Les ouvertures ainsi que les parties
pleines sont implantées librement et
organisent la façade.
Structure indépendante
Architecture fonctionnelle
Importance de la circulation
verticale
Elle se trouve dans l’axe de la porte
d’entré
Une promenade architecturale
assuré par une bais vitré qui introduit
un effet dynamique
Ainsi on peut dire que l’axe de la
maison est matérialisé par l’échappé
de la rompe
La promenade architecturale selon
Le Corbusier
Dans les villas puristes “selon l’itinéraire de la
promenade, le visiteur expérimente… “les
caractéristiques constantes et invariables” de
l’objet architectural.
La compréhension de l’architecture demande
l’intégration réciproque, durant la durée réelle
d’une promenade, d’une multiplicité de vues” Le
Corbusier
• Dans la Villa Stein et surtout dans la villa
Savoye le support principal est la rampe située
au milieu de la maison et qui relie verticalement
tous les étages selon le mode suivant:
• “De l’intérieur du vestibule, une rampe
douce conduit, sans qu’on s’en aperçoive
presque, au premier étage, où se déploie
la vie de l’habitant: réception, chambre,..
Pierre Savoye, administrateur fortuné
d'une compagnie d'assurances, et son
épouse commandèrent cette villa, "les
Heures Claires", pour leur habitation.
La construction eut lieu en 1928/1930;
le devis fut dépassé et le projet ne fut
pas intégralement exécuté. Peu de
temps après l'achèvement, des
désordres apparurent, en particulier
d'étanchéité, difficile à maîtriser avec
les terrasses et l'affleurement des
fenêtres.
Ces désordres et des revers de fortune
conduisirent au départ de la famille. La
villa resta à l'abandon.
Classée monument historique le 16
décembre 1965, devenue patrimoine
public, les travaux de restauration
s'étalèrent sur une vingtaine d'années.
Rénovée et sauvée de la ruine, nous
avons la chance aujourd'hui de pouvoir
la visiter, alors que des générations
d'élèves en architecture se sont
contentés de l'étudier sur plans.
• Prenant vue et lumière sur le pourtour
régulier de la boîte, les différentes pièces
viennent se coudoyer en rayonnant sur le
jardin suspendu qui est là comme un
distributeur de lumière appropriée et de
soleil.. mais on continue la promenade.
• Depuis le jardin à l’étage, on monte par la
rampe sur le toit de la maison où est le
solarium.
• « L’architecture arabe nous donne un
enseignement précieux.
• Elle s’apprécie à la marche, avec le pied,
c’est en marchand en se déplaçant que
l’on voit se développer les
ordonnances de l’architecture. »
• C’est un principe contraire à l’architecture
baroque qui est conçue sur le papier, autour
d’un point fixe théorique. Je préfère
l’enseignement de l’architecture arabe.
• Dans cette maison-ci, il s’agit d’une
véritable promenade architecturale,
offrant des aspects constamment
variés, inattendus, parfois
étonnant. “ Le Corbusier
Villa Stein (1928 ,GarcheS)
• Cette villa a été commandé au corbusier
Par Michaël Stein ,le mécène du peintre
Matisse .
La façade de cette villa déploie un grand
pan blanc rayé
Par deux bandes horizontale a l’intérieur le
plan est libre Chaque étage est totalement
indépendant et possède Une fonction
particulière .
Les cloisons ne sont que des membranes .
Le jeu d’espace celui des transparences et
des volumes a doubles hauteurs font la
réussite de cette villa .
Vue d’intérieur
Vue d’extérieur
Frank Lloyd Wright
Frank Lloyd Wright (1867- 1959)
C’est un architecte américain célèbre et
fondateur de l’architecture moderne ,
adepte de l’architecture organique.
Robie House, à Chicago
Maison sur la Cascade ou Fallingwater Kaufmann
House
• La Maison de la cascade (Fallingwater ou
encore Edgar Kaufmann house en anglais) est
une maison construite pour l'homme d'affaire
Edgar Kaufmann entre 1935 et 1939.
• Frank Lloyd Wright est l’un des premiers à créer
des encorbellements et des terrasses pour ouvrir
la maison sur la nature car l’environnement est un
point fort de son architecture. C’est également le
cas de la maison de la prairie qu’il a construit à
Chicago.
La maison est construite sur un plateau en béton
armé posé sur des rochers, au-dessus d’une cascade.
Ses vérandas et terrasses s’avancent sur le vide et la
nature sauvage.
La roche est omniprésente à l’intérieur de la maison et les
murs de soutènement sont en pierre.
Cette maison a pour but de démontrer toutes les
circulations qu'il peut y avoir: la lumière grâce aux baies
vitrées; l'eau grâce au torrent qui coule sous la maison.
La maison est
presque sans murs.
L'immense séjour
est déployé entre
deux plans
horizontaux de
béton
Les plafonds sont
bas pour guider le
regard vers
l’extérieur
• Je vous autorise à réaliser dans la pratique vos théories (…) Pessac doit
être un laboratoire." Henry Frugès passe commmande à l'architecte Le
Corbusier en 1924. En effet le riche industriel pessacais souhaite implanter
une " cité-jardin " pour loger ses ouvriers.
Ainsi Le Corbusier, dont les préoccupations architecturales sont le logement
de masse, va travailler avec Pierre Jeanneret sur le terrain de Pessac
"vaste prairie entourée d'un bois de pins". Le premier plan comprend 135
maisons, réparties en quatre secteurs. La composition s'inspire des plans
des cités-jardins anglaises : hiérarchie, diversité et qualité des espaces
urbains, les maisons viennent se poser comme des objets isolés aux formes
pures.
Les deux architectes définissent un modèle standard, les éléments de
construction restent très basiques et tous identiques sur chaque cellule :
ossature, fenêtres en longueur, escaliers assemblés intelligemment. Les
maisons se combineront entre elles selon leur type. Mais avant tout, le
terrain est un chantier d'application de la méthode d'organisation rigoureuse
du travail industriel qu'est le taylorisme.

Contenu connexe

Tendances

Mies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusMies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusmonim mano
 
Eclectisme, avaant garde & mouvement moderne
Eclectisme, avaant garde & mouvement moderneEclectisme, avaant garde & mouvement moderne
Eclectisme, avaant garde & mouvement moderneSami Sahli
 
Analyse de la maison sur la cascade
Analyse de la maison sur la cascadeAnalyse de la maison sur la cascade
Analyse de la maison sur la cascadeRoumaissa Saib
 
Japon & architecture
Japon & architectureJapon & architecture
Japon & architectureSami Sahli
 
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleDe l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleArchi Guelma
 
Analyse Villa Savoye
Analyse Villa Savoye Analyse Villa Savoye
Analyse Villa Savoye Mohamed Amine
 
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureExposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureArchi Guelma
 
La conception architecturale
La conception architecturale La conception architecturale
La conception architecturale Soumia Rahmani
 
Fleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnFleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnMohamed Ziane
 
l'architecte Tadao Ando
l'architecte Tadao Andol'architecte Tadao Ando
l'architecte Tadao AndoSami Sahli
 
Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants Islem Mehimdet
 
Le mouvement post moderne déconstructivisme marwa larabi
Le  mouvement post moderne déconstructivisme  marwa larabiLe  mouvement post moderne déconstructivisme  marwa larabi
Le mouvement post moderne déconstructivisme marwa larabiMarwa Larabi
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du CordoueSami Sahli
 
Post moderne 05
Post moderne 05Post moderne 05
Post moderne 05Sami Sahli
 
Architecture high tech
Architecture high techArchitecture high tech
Architecture high techSami Sahli
 
Post moderne 04
Post moderne 04Post moderne 04
Post moderne 04Sami Sahli
 

Tendances (20)

Mies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusMies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropius
 
Eclectisme, avaant garde & mouvement moderne
Eclectisme, avaant garde & mouvement moderneEclectisme, avaant garde & mouvement moderne
Eclectisme, avaant garde & mouvement moderne
 
Analyse contextuelle
Analyse contextuelleAnalyse contextuelle
Analyse contextuelle
 
Analyse de la maison sur la cascade
Analyse de la maison sur la cascadeAnalyse de la maison sur la cascade
Analyse de la maison sur la cascade
 
Japon & architecture
Japon & architectureJapon & architecture
Japon & architecture
 
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleDe l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
 
Analyse Villa Savoye
Analyse Villa Savoye Analyse Villa Savoye
Analyse Villa Savoye
 
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureExposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
 
La conception architecturale
La conception architecturale La conception architecturale
La conception architecturale
 
Fleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnnFleur de seine.pptnn
Fleur de seine.pptnn
 
l'architecte Tadao Ando
l'architecte Tadao Andol'architecte Tadao Ando
l'architecte Tadao Ando
 
LES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINESLES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINES
 
Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants
 
Le mouvement post moderne déconstructivisme marwa larabi
Le  mouvement post moderne déconstructivisme  marwa larabiLe  mouvement post moderne déconstructivisme  marwa larabi
Le mouvement post moderne déconstructivisme marwa larabi
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordoue
 
Post moderne 05
Post moderne 05Post moderne 05
Post moderne 05
 
Architecture high tech
Architecture high techArchitecture high tech
Architecture high tech
 
Style moderne
Style moderneStyle moderne
Style moderne
 
Rem koolhaas
Rem koolhaasRem koolhaas
Rem koolhaas
 
Post moderne 04
Post moderne 04Post moderne 04
Post moderne 04
 

Similaire à [Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi

La cité radieuse
La cité radieuseLa cité radieuse
La cité radieuseSalle212
 
Le mouvement moderne
 Le mouvement moderne Le mouvement moderne
Le mouvement moderneSarahBelkadi1
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago CalatravaSami Sahli
 
Corbusier
CorbusierCorbusier
CorbusierLyes Kh
 
Mouvement moderne 04
Mouvement moderne 04Mouvement moderne 04
Mouvement moderne 04Sami Sahli
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Sami Sahli
 
Analyse villa la roche
Analyse villa la rocheAnalyse villa la roche
Analyse villa la rocheMaher Younes
 
Le corbusier
Le corbusierLe corbusier
Le corbusierreflets
 
Histoire de l’architecture occidental
Histoire de l’architecture occidentalHistoire de l’architecture occidental
Histoire de l’architecture occidentalSami Sahli
 
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdfilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdfgaalichmouheb
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyerSami Sahli
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Sami Sahli
 
Communique presse : Le Corbusier au musée Soulages
Communique presse :  Le Corbusier au musée SoulagesCommunique presse :  Le Corbusier au musée Soulages
Communique presse : Le Corbusier au musée SoulagesFondation Le Corbusier
 
Siécle des lumiére 03
Siécle des lumiére 03Siécle des lumiére 03
Siécle des lumiére 03Sami Sahli
 
Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Sami Sahli
 
le fonctionnalisme en architecture.pptx
le fonctionnalisme en  architecture.pptxle fonctionnalisme en  architecture.pptx
le fonctionnalisme en architecture.pptxNisrineElMassoudi
 
la tendance Futuriste en architecture
la tendance Futuriste  en architecturela tendance Futuriste  en architecture
la tendance Futuriste en architectureToubaBenterki
 

Similaire à [Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi (20)

La cité radieuse
La cité radieuseLa cité radieuse
La cité radieuse
 
Le mouvement moderne
 Le mouvement moderne Le mouvement moderne
Le mouvement moderne
 
Le mouvement moderne
Le mouvement moderneLe mouvement moderne
Le mouvement moderne
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Corbusier
CorbusierCorbusier
Corbusier
 
Mouvement moderne 04
Mouvement moderne 04Mouvement moderne 04
Mouvement moderne 04
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01
 
Analyse villa la roche
Analyse villa la rocheAnalyse villa la roche
Analyse villa la roche
 
L'espace de la ville
L'espace de la villeL'espace de la ville
L'espace de la ville
 
Le corbusier
Le corbusierLe corbusier
Le corbusier
 
Histoire de l’architecture occidental
Histoire de l’architecture occidentalHistoire de l’architecture occidental
Histoire de l’architecture occidental
 
Ratio
RatioRatio
Ratio
 
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdfilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
ilide.info-urbanisme-3-pdf-pr_64c10e5192c7ee19a042972c4b41cbe6.pdf
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01
 
Communique presse : Le Corbusier au musée Soulages
Communique presse :  Le Corbusier au musée SoulagesCommunique presse :  Le Corbusier au musée Soulages
Communique presse : Le Corbusier au musée Soulages
 
Siécle des lumiére 03
Siécle des lumiére 03Siécle des lumiére 03
Siécle des lumiére 03
 
Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02
 
le fonctionnalisme en architecture.pptx
le fonctionnalisme en  architecture.pptxle fonctionnalisme en  architecture.pptx
le fonctionnalisme en architecture.pptx
 
la tendance Futuriste en architecture
la tendance Futuriste  en architecturela tendance Futuriste  en architecture
la tendance Futuriste en architecture
 

[Cours ENAU]: Moderne corbusier - Rym Nouira El Asmi

  • 1. Le Mouvement Moderne Ce mouvement qui a débuté dans les premières années du XXème siècle fut novateur à la fin des années 20. Les effets en furent si puissants que toutes les parties du monde industrialisé connaissent: LE STYLE INTERNATIONAL
  • 2. Le Style international est un courant en architecture qui s'est épanoui entre les années 1920 et la fin des années 1980 dans le monde entier et s’est consacré essentiellement à la construction de logement et de bâtiments: -Industriels dépouillés d’ornements, -Libéré du passé académique ou historique - Reposant essentiellement sur le fonctionnalisme; -Elle se veut démocratique.
  • 4. • Il est caractérisé par –un retour au décor minimal et aux lignes géométriques pures, –une tendance à la subordination de la forme au prédicat fonctionnel et –une exergue de la rationnalité, grâce notamment au déploiement de techniques et de matériaux nouveaux.
  • 5. • Les architectes qui ont œuvré dans le Style international voulaient –Rompre avec la tradition architecturale, et sont venus à des volumétries simples, sans ornementation. –Recherche le dépouillement.
  • 6. • Matériaux privilégiés: –le verre pour les façades, –l’acier pour les supports extérieurs et –le béton pour les planchers et les supports intérieurs. –Les plans étaient fonctionnels et logiques. Le style devint plus évident pour les gratte-ciel.
  • 7. • Parmi ses protagonistes majeurs sont les architectes: • Walter Gropius • Adolf Loos • Auguste Perret • Ludwig Mies van der Rohe • Oscar Niemeyer et • Le Corbusier
  • 8. Le siège de l’ONU a new York •Il a été inauguré le 9 janvier 1951 et devient le symbole de l'internationalisme et du progrès • Il applique la conception de bâtiments séparés selon leur fonction. •abrite le secrétariat des nations unies culmine à 164 mètres et se présente sur deux faces comme un mur-rideau de verre et aluminium. • les autres côtés sont couverts de plaques de marbre Les réalisations
  • 9. Les architectes du style internationalLes architectes du style international WalterWalter Gropius •Pietro Belluschi •Ludwig Mies van der Rohe •Le Corbusier •Paul Rudolf •Marcel Breuer •Bertrand Goldberg •Louis Kahn •Claude Laurens •Oscar Niemeyer •Richard Neutra •Kenzo Tange
  • 10. •Le bâtiment se présente comme un parallélépipède de couleur bronze posé sur sa plazza en granite • une ossature en béton armé sur laquelle est suspendue la façade- rideau •utilisation de poteaux métalliques en « I » non structurels de couleur bronze pour signifier la structure en façade • des stores à trois positions : ouvert, mi-ouvert, et fermé expriment la régularité le Seagram building Mies van der Rohe
  • 11. • Présente un plan original en forme de T majuscule et joue sur les effets de dissymétrie. • l’ effet de peau tendue sur un squelette métallique , • La façade verticale et les grands panneaux de verre exprime le style internationale
  • 12. • Pan Am Bulding: 1963- Walter Gropius- Vaste surface- Simple et massif- Sans décoration Inutile-
  • 13. • Appartements • Lake Shore Drive, • Chicago, 1951, Architecte : • Mies Van der Rohe
  • 16.
  • 17. Le Pavillon de Barcelone Mies Van Der Rohe- 1932- • une audacieuse conception de l'espace et par le rôle fondamental que joue la lumière naturelle.
  • 18. • En construisant ce pavillon, Mies parvint à trouver un idéal du bâtiment moderne avec -un espace de circulation libre, construit de verre, d'acier et -de 4 types de marbre.
  • 19. l'acier, le verre et les marbres utilisés dans le pavillon produisent un effet de légèreté et d'élégance.
  • 20. -une structure mixte (voiles en béton et poteaux en acier cruciformes) et des cloisons en acier. -porteur d'un langage d'expression nouveau, avec des parois très légères constituées d'acier et de verre, offrant une transparence extérieur - intérieur du bâtiment.
  • 22. Différentes vues • A droite du plan se trouve un “bloc creux” de couleur vert foncé. Il contient un petit bassin dans lequel se trouve la sculpture emblématique du pavillon ainsi qu’un salon. Ce bloc sombre se trouve au nord.
  • 23. • Le local de service au sud-ouest est affecté aujourd’hui à la billetterie et à la librairie
  • 24. • A gauche du plan on peut voir un grand angle clair, sorte de bloc encore plus évidé, qui semble retenir l’ensemble. Il détermine les limites sud d’un grand bassin peu profond où l’on peut contempler un tapis de galets.
  • 25. • sauter de l’autre côté, côté nord, pour apprécier la dualité clair-sombre, sud-nord qui tient l’ensemble.
  • 26. • Travertin • Utilisé au bloc claire Marbre noire utilisé au bloc sombre
  • 27. • Marbre vératre • utilisé au petit basin • Onyx utilise à • l’intérieur • (pavillon principale )
  • 28. Transparence et obscurité La sculpture est de Georg Kolbe (nommé le Matin). Sa ligne de regard “théorique” est dirigée selon l’axe nord-sud. En réalité, éblouie, la statue détourne le regard mais elle dit ce qu’est l’architecture : une modulation du montré et du caché, de la transparence et de l’opacité, du voilé et du dévoilé.
  • 29. Transparence et obscurité : • La sculpture est de Georg Kolbe (nommé le Matin). Sa ligne de regard “théorique” est dirigée selon l’axe nord-sud. En réalité, éblouie, la statue détourne le regard mais elle dit ce qu’est l’architecture : une modulation du montré et du caché, de la transparence et de l’opacité, du voilé et du dévoilé.
  • 30. Transparence et obscurité : • Nous sortons du salon pour admirer le grand bassin. La photographie est prise en diagonale. Cette diagonale articule l’ensemble selon un axe de transparence qui relie le “côté rue” au “côté jardin”
  • 32. Ses réalisations témoignent de l'intérêt qu'il apporte au rapport intérieur-extérieur. « L'espace extérieur est considéré comme un prolongement de l'espace intérieur » Mies van der rohe. Son architecture est aussi marquée par la dissociation de l'enveloppe et de la structure.
  • 33. -parois plus indépendantes de la structure et de la toiture : d’où la liberté totale au volume intérieur. • La chaise conçue Pour le Pavillon.
  • 34. Célèbre pour ses « Less is More »et « Gott steckt im Detail (God is in the details) », Mies essaye de créer des espaces neutres, contemplatifs LESS IS MORE grâce à une architecture basée sur l'honnêteté des matériaux et l'intégrité structurale.
  • 35. Les citations de Ludwig Mies van der RoheLes citations de Ludwig Mies van der Rohe qui traduisent sa philosophie:qui traduisent sa philosophie: • "Dieu est dans les détails." • " Moins, c’est plus. " • "L'Architecture est la volonté de l'époque traduit dans l'espace."
  • 37. • Le Modulor est une notion architecturale inventée par Le Corbusier en 1943. Silhouette humaine standardisée servant à concevoir la structure et la taille des unités d'habitation, comme la Cité radieuse de Marseille, Maison Radieuse de Rezé ou l' Unité d'habitation de Firminy-Vert, elle devait permettre, selon lui, un confort maximal dans les relations entre l'homme et son espace vital.
  • 38. • Ainsi, Le Corbusier pense créer un système plus adapté que l'actuel système métrique, car il est directement lié à la morphologie humaine, et espère voir un jour le remplacement de ce dernier.
  • 39. • Il s'agit d'un mot-valise composé sur « module » et « nombre d'or ». En effet, les proportions fixées par le modulor sont directement liées au nombre d'or. Par exemple, le rapport entre la taille (1m83) et la hauteur du nombril (1m13) moyenne est égal à 1,619, soit le nombre d'or à un millième près.
  • 40. • D'autre part la taille humaine standard 1,83 mètre est basée sur l'observation de l'architecture traditionnelle européenne et de l'utilisation des proportions de cette unité pour élaborer l'harmonie d'une architecture. (Source Wikipédia).
  • 41.
  • 42. Unité Habitation à Marseille: La Cité Radieuse • Prototype des quelques unités d'habitations que Le Corbusier va disséminer en France et à Berlin, la Cité Radieuse de Marseille est une ville à la verticale.
  • 43. Le Rez-de-chaussée est dégagé par la présence d'énormes piliers de béton(Pare- soleil).
  • 44. •Ce sont plus de 300 appartements en duplex qui occupent les étages avec des commerces, un hôtel et, sur le toit, une école, une piscine, une piste, ..
  • 45.
  • 46. Terrasse De l’Unité d’habitation
  • 47. Vues Intérieures de l’Unité d’habitation Maternelle au 8ème étage Prévue par Le Corbusier
  • 48. • Le Corbusier invente ainsi un objet urbain, ni barre, ni tour "intrinsèque comme un gratte-ciel", un unicum qui, placé en représentation dans l’espace de la ville, transcende sur le plan symbolique la fonction ordinaire du logement.
  • 49. • La cité-jardin verticale selon Le Corbusier résulte "du don des techniques modernes, phénomène de synthèse architectural supprimant le gaspillage et prenant en charge les plus lourdes fonctions domestiques.
  • 50. • Selon Le Corbusier, l’Unité d’Habitation crée un phénomène social productif dans lequel l’individuel et le collectif s’équilibrent dans une juste répartition des fonctions de la vie quotidienne
  • 51. Objectifs généraux • Son objectif est de faire porter l’innovation sur quatre points précis : - d’abord, la dimension urbaine, dans la mesure où ce projet représente une tentative radicale de renouvellement de la structure traditionnelle de l’îlot, aux niveaux spatial et fonctionnel
  • 52. • ensuite, les techniques de construction, (orienter vers des procédés d’industrialisation, contrôlés par l’utilisation d’un nouveau dimensionnement donné par le Modulor).
  • 53. • l’emploi de nouveaux matériaux, dont la mise en œuvre devrait favoriser les techniques d’assemblage et de montage.
  • 54. • enfin, la conception du logement, d’un point de vue technique par le contrôle du son, de la lumière, de la ventilation et d’un point de vue spatial par la mise en place de dispositifs susceptibles de produire de nouveaux usages dans l’espace de l’habitat.
  • 55. LE CORBUSIER • C’est Le Corbusier qui va contribuer au vrai changement significatif de l’architecture moderne en modifiant de fond en comble les principes.
  • 56. LE MODULOR • Le Modulor est une notion architecturale inventée par Le Corbusier en 1943. • Silhouette humaine standardisée servant à concevoir la structure et la taille des unités d'habitation: Marseille..
  • 57. • Il s'agit d'un mot composé sur « module» et « nombre d'or ». • Les proportions fixées par le modulor sont directement liées au nombre d'or.
  • 58. • Par exemple: Le rapport entre la taille (1m83) et la hauteur du nombril (1m13) moyenne est égal à 1,619, soit le nombre d'or à un millième près.
  • 59. • La taille humaine standard 1,83mètre est basée sur l'observation de l'architecture traditionnelle européenne et de l'utilisation des proportions de cette unité pour élaborer l'harmonie d'une architecture.
  • 60. GAMME DE DIMENSIONS HUMAINE • Qui visqe à standardiser
  • 61. • Tracé régulateur : ensemble de lignes directrices choisi par l’architecte*, en fonction de son parti architectural*, pour guider sa composition* d’une façade* ou d’un plan d’édifice*. • Ce tracé n’est pas forcément répétitif comme celui d’un papier millimétré.
  • 62. • La pensée moderne croyait dans l’existence De l’homme universel. • Le modulor crée par le Corbusier est devenue L’échelle qu’il va utiliser dans tout ses projet • En plus du tracé régulateur . • (2,26 m correspondait a l’homme ouvrant ses bras Vers le haut .) • Le Corbusier était très mystique et croyait dans l’existence d’un ordre qui régissait le monde .
  • 63. . Les 5 points d’une architecture moderne: • En 1927 Le Corbusier était le premier a codifier l’architecture moderne en 5 point : • 1 - Les pilotis, libérant le rez-de-chaussée. VILLA Baiseau à sainte Monique ,1927 CarthageVILLA Savoye 1930 Poissy
  • 64. • Les pilotis: « La maison sur pilotis, la maison s’enfonçait dans le sol: locaux obscurs et souvent humide. • Le ciment armé nous donne les pilotis. • La maison est en l’air, loin du sol: le jardin passe sous la maison, le jardin est aussi sur la maison, sur le toit. » Le Corbusier
  • 65. • 2. Le plan libre, dans lequel les colonnes de béton permettent d'affranchir des murs porteurs et d'aménager librement le cloisonnement intérieur • Le plan n’est + esclave des murs Portants : Les murs ne se Superposent plus.
  • 66. • 3. La fenêtre en longueur, augmentant la luminosité des pièces. Villa Savoye 1930 Poissy  Villa Laroche (1923 ,Paris)
  • 67. • 4. La façade libre, dégagée des murs porteurs, qui peut être plus librement "modelée" par l'architecte. Maison atelier Ozenfant (1923) Le pavillon de l’esprit nouveau ,Paris , 1925 VILLA SAVOYE
  • 68. • Les toits-jardins: « Depuis des siècles un comble traditionnel supporte normalement l’hiver avec sa couche de neige, tant que la maison est chauffée avec des poêles. • Dès que le chauffage central est installé, le comble traditionnel ne convient plus. • Le toit ne doit plus être en bosse mais creux. Il doit rejeter des eaux à l’intérieur et non plus à l’extérieur. »
  • 69. • 5. Le toit jardin, offrant une surface libre accessible à l'air, à la lumière et au soleil.
  • 70. Villa de week-end pour la famille Savoye qui accepte le projet, c'est un manifeste de modernité qui affirme une volonté architecturale satisfaisant « à l'intérieur, tous les besoins fonctionnels ».
  • 71. Le Corbusier décrit les Savoye comme des clients « dépourvus totalement d'idées préconçues : ni modernes, ni anciens ». La villa qui est une « boite en l'air »située dans une pelouse entourée de prairies et de vergers dominant la vallée de la Seine. Elle est la parfaite illustration issues des recherches formelles sur la théorie des cinq points de l'architecture moderne formulée par le concepteur suisse en 1927, pour théoriser les principes fondamentaux du Mouvement moderne : les pilotis, les toits-jardins, le plan libre, la fenêtre en longueur et la façade libre.
  • 72. La forme de RDC est donné par le rayon de braquage d’une voiture: elle est conçue pour qu’une voiture puisse contourner la villa RDC La forme de RDC est donné par le rayon de braquage d’une voiture: elle est conçue pour qu’une voiture puisse contourner la villa
  • 73. module Rectangle d’or Trame et emplacement des pilotis Association des rectangles d’or du RDC Emplacement du cercle au centre du rectangle Apparition de rectangle et cage d’escalier
  • 74. ETAGE COMPOSITION GEOMETRIQUE SIMPLE ET LIBRE COMPOSITION GEOMETRIQUE SIMPLE ET LIBRE Existence d’une Trame
  • 75. Analyse structurelleLa La villa savoye se base sur une trame de pilotis qui présentent le système structurel du projet
  • 76. • L'organisation intérieure poursuit l'idée : les divisions de l'espace ne sont pas soumises aux impératifs de structure du bâtiment. • Les ouvertures ainsi que les parties pleines sont implantées librement et organisent la façade.
  • 79. Importance de la circulation verticale Elle se trouve dans l’axe de la porte d’entré Une promenade architecturale assuré par une bais vitré qui introduit un effet dynamique Ainsi on peut dire que l’axe de la maison est matérialisé par l’échappé de la rompe
  • 80. La promenade architecturale selon Le Corbusier Dans les villas puristes “selon l’itinéraire de la promenade, le visiteur expérimente… “les caractéristiques constantes et invariables” de l’objet architectural. La compréhension de l’architecture demande l’intégration réciproque, durant la durée réelle d’une promenade, d’une multiplicité de vues” Le Corbusier
  • 81. • Dans la Villa Stein et surtout dans la villa Savoye le support principal est la rampe située au milieu de la maison et qui relie verticalement tous les étages selon le mode suivant:
  • 82. • “De l’intérieur du vestibule, une rampe douce conduit, sans qu’on s’en aperçoive presque, au premier étage, où se déploie la vie de l’habitant: réception, chambre,..
  • 83. Pierre Savoye, administrateur fortuné d'une compagnie d'assurances, et son épouse commandèrent cette villa, "les Heures Claires", pour leur habitation. La construction eut lieu en 1928/1930; le devis fut dépassé et le projet ne fut pas intégralement exécuté. Peu de temps après l'achèvement, des désordres apparurent, en particulier d'étanchéité, difficile à maîtriser avec les terrasses et l'affleurement des fenêtres. Ces désordres et des revers de fortune conduisirent au départ de la famille. La villa resta à l'abandon. Classée monument historique le 16 décembre 1965, devenue patrimoine public, les travaux de restauration s'étalèrent sur une vingtaine d'années. Rénovée et sauvée de la ruine, nous avons la chance aujourd'hui de pouvoir la visiter, alors que des générations d'élèves en architecture se sont contentés de l'étudier sur plans.
  • 84.
  • 85. • Prenant vue et lumière sur le pourtour régulier de la boîte, les différentes pièces viennent se coudoyer en rayonnant sur le jardin suspendu qui est là comme un distributeur de lumière appropriée et de soleil.. mais on continue la promenade.
  • 86. • Depuis le jardin à l’étage, on monte par la rampe sur le toit de la maison où est le solarium.
  • 87. • « L’architecture arabe nous donne un enseignement précieux. • Elle s’apprécie à la marche, avec le pied, c’est en marchand en se déplaçant que l’on voit se développer les ordonnances de l’architecture. »
  • 88. • C’est un principe contraire à l’architecture baroque qui est conçue sur le papier, autour d’un point fixe théorique. Je préfère l’enseignement de l’architecture arabe. • Dans cette maison-ci, il s’agit d’une véritable promenade architecturale, offrant des aspects constamment variés, inattendus, parfois étonnant. “ Le Corbusier
  • 89. Villa Stein (1928 ,GarcheS) • Cette villa a été commandé au corbusier Par Michaël Stein ,le mécène du peintre Matisse . La façade de cette villa déploie un grand pan blanc rayé Par deux bandes horizontale a l’intérieur le plan est libre Chaque étage est totalement indépendant et possède Une fonction particulière . Les cloisons ne sont que des membranes . Le jeu d’espace celui des transparences et des volumes a doubles hauteurs font la réussite de cette villa .
  • 90.
  • 91.
  • 94. Frank Lloyd Wright Frank Lloyd Wright (1867- 1959) C’est un architecte américain célèbre et fondateur de l’architecture moderne , adepte de l’architecture organique.
  • 95. Robie House, à Chicago
  • 96. Maison sur la Cascade ou Fallingwater Kaufmann House
  • 97. • La Maison de la cascade (Fallingwater ou encore Edgar Kaufmann house en anglais) est une maison construite pour l'homme d'affaire Edgar Kaufmann entre 1935 et 1939. • Frank Lloyd Wright est l’un des premiers à créer des encorbellements et des terrasses pour ouvrir la maison sur la nature car l’environnement est un point fort de son architecture. C’est également le cas de la maison de la prairie qu’il a construit à Chicago.
  • 98.
  • 99.
  • 100.
  • 101. La maison est construite sur un plateau en béton armé posé sur des rochers, au-dessus d’une cascade. Ses vérandas et terrasses s’avancent sur le vide et la nature sauvage. La roche est omniprésente à l’intérieur de la maison et les murs de soutènement sont en pierre. Cette maison a pour but de démontrer toutes les circulations qu'il peut y avoir: la lumière grâce aux baies vitrées; l'eau grâce au torrent qui coule sous la maison.
  • 102. La maison est presque sans murs. L'immense séjour est déployé entre deux plans horizontaux de béton
  • 103. Les plafonds sont bas pour guider le regard vers l’extérieur
  • 104.
  • 105.
  • 106.
  • 107.
  • 108.
  • 109.
  • 110.
  • 111.
  • 112.
  • 113. • Je vous autorise à réaliser dans la pratique vos théories (…) Pessac doit être un laboratoire." Henry Frugès passe commmande à l'architecte Le Corbusier en 1924. En effet le riche industriel pessacais souhaite implanter une " cité-jardin " pour loger ses ouvriers. Ainsi Le Corbusier, dont les préoccupations architecturales sont le logement de masse, va travailler avec Pierre Jeanneret sur le terrain de Pessac "vaste prairie entourée d'un bois de pins". Le premier plan comprend 135 maisons, réparties en quatre secteurs. La composition s'inspire des plans des cités-jardins anglaises : hiérarchie, diversité et qualité des espaces urbains, les maisons viennent se poser comme des objets isolés aux formes pures. Les deux architectes définissent un modèle standard, les éléments de construction restent très basiques et tous identiques sur chaque cellule : ossature, fenêtres en longueur, escaliers assemblés intelligemment. Les maisons se combineront entre elles selon leur type. Mais avant tout, le terrain est un chantier d'application de la méthode d'organisation rigoureuse du travail industriel qu'est le taylorisme.