SlideShare une entreprise Scribd logo
Revue de Presse
Octobre - novembre 2017
Sommaire
devient le premier distributeur de Corse
Guide Lavage & Stations Service Actualités - 01/11/2017
PHILIPPE GUY, directeur général de la Sara: «Pour faire baisser les prix, il faudrait...
France-Antilles Guadeloupe - 28/11/2017
BOURSE-Rubis à un pic historique, SocGen recommande d'acheter le titre
Reuters - 22/11/2017
Hausse de l'activité de Rubis au 3T
BIP - Bulletin De L'industrie Pétrolière - 21/11/2017
Elle porte bien son nom, elle triple de valeur
Investir-Le Journal Des Finances - 18/11/2017
Rubis : le chiffre d'affaires bondit grâce aux acquisitions
Lantenne.Com - 16/11/2017
LE COIN DU SPECULATEUR Achetez Rubis à 55,50 euros
La Lettre De La Bourse - 16/11/2017
Rubis accélère encore sa croissance
Lefigaro.Fr - 10/11/2017
RUBIS : recherché après un trimestre de qualité
Zonebourse.Com - 10/11/2017
RESULTATS Rubis : chiffre d'affaires en forte hausse au 3ème trimestre
Médiacom' - 15/11/2017
Rubis
Tradingcentral.Fr - 10/11/2017
Rubis: le chiffre d'affaires bondit au 3e trimestre grâce aux acquisitions
Agence France Presse Fil Eco - 09/11/2017
Rubis rattrapé par la géopolitique ?
La Lettre De La Bourse - 05/10/2017
FRANCE Corse : Rubis rachète la distribution de carburants d'EG Retail
BIP - Bulletin De L'industrie Pétrolière - 06/10/2017
Produits pétroliers : Rubis se renforce en Corse
Les Echos - 04/10/2017
3
4
7
8
9
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
RUBIS
devient le premier distributeur de Corse
S
ociété spécialiste de l'aval
pétrolier, Rubis poursuit sa
diversification en rachetant à
la société EG Retail (France)
SAS (anciennement EFR
France) son activité de distri-
bution de carburants en Corse
ainsi que les unités logistiques
associées. L'opération qui
reste soumise à l'aval des
autorités de la concurrence
porte sur la commercialisa-
tion en Corse de carburants
à travers un réseau de 17 dis-
tributeurs agréés opérant
actuellement sous enseigne
BP, permettant à Rubis de
devenir le numéro un local
avec un réseau de 64 sta-
tions. Par ailleurs, le groupe
prend 21,5 % de parts sup-
plémentaires dans les dépôts
pétroliers DPLC à Ajaccio et
Bastia, portant ainsi sa partici-
pation à 75 %. Rubis annonce
également que l'ensemble du
réseau adoptera progressive-
ment l'identité visuelle ViTO
et qu'il reprendra la clientèle
^lf^'(mm/j (mmmM ^ h m J ^ ^ ^ ^ m m
Site in casa vostra!
corse de la carte pétrolière
« Go the easy way ». « Cette
opération s'inscrit dans la
ligne stratégique de Rubis
de saisir toutes opportunités
de renforcement de ses posi-
tions. L'apport de ces nou-
veaux actifs et les synergies
attendues contribueront posi-
tivement à la rentabilité du
groupe », précise le groupe
Rubis qui deviendra ainsi le
premier opérateur en Corse.
Tous droits de reproduction réservés
Guide Lavage & Stat
PAYS :France
PAGE(S) :41
SURFACE :26 %
PERIODICITE :Bimestriel
DIFFUSION :(7000)
1 novembre 2017 - N°169
Page 3
DEPARTEMENTALES INDUSTRIE
PHILIPPE GUY, directeur général
de la Sara : « Pour faire baisser les prix,
il faudrait maîtriser nos coûts de
production »
Basée sur les trois départements français d'Amérique - Martinique, Guadeloupe et
Guyane -, la Société anonyme de la raffinerie des Antilles (Sara) est en constante évolution.
Philippe Guy, directeur général de l'entreprise de raffinage, présente quelques-uns des
projets.
Propos recueillis par Estelle
VIRASSAMY
Vous avez lancé des projets dans
le domaine des énergies nouvelles.
Pouvez-vous nous en dire plus ?
Nos projets sont surtout centrés sur
l'addition de deux technologies : la
production d'électricité à partir des
panneaux solaires, c'est-à-dire du
photovoltaïque et le stockage de
cette énergie par la voie de
l'hydrogène. C'est ce qu'on appelle
une combinaison hybride. Lorsqu'il
y a beaucoup de soleil, ça permet de
produire beaucoup d'hydrogène. Cet
hydrogène peut être remis dans une
pile à combustible pour produire de
l'électricité la nuit, quand il y a un
pic de consommation. Le concept
est assez simple, mais ça requiert
des technologies très modernes,
surtout en termes de pilotage
informatique de l'installation.
Où en êtes-vous dans la réalisation
de ce projet ?
En Martinique, nous avons une
première centrale photovoltaïque de
4 hectares en construction. Il faut
savoir que pour produire 1
mégawatt, c'est-à-dire à peu près le
besoin en puissance de 3000
habitants sur nos territoires, il faut
une combinaison entre une centrale
photovoltaïque et l'hydrogène qui va
prendre une emprise de 6 à 7
hectares au sol. On réfléchit
évidemment à d'autres solutions.
Nous avons aussi un projet innovant
de centrale hybride en Guadeloupe,
avec ce principe de stockage de
l'énergie via l'hydrogène qui semble
être la voie de l'avenir.
(Roberto BIRHUS)
Que deviendra cette production ?
Nous ne sommes pas du tout dans
une concurrence avec EDF. Ce sont
de toutes petites puissances.
L'électricité produite est revendue à
EDF, avec qui nous discutons pour
savoir quand il en a besoin. C'est un
projet tout à fait collaboratif.
0gjqa7qMVqlR3IHmX9UOXn-SVuCNLv5XeS3bPl423YIhtLaTUQ5o9jwZliSAySagZZmQ4
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :20
SURFACE :54 %
PERIODICITE :Quotidien
JOURNALISTE :Propos Recueillis P…
28 novembre 2017 > Page source
Page 4
Aujourd'hui, d'où viennent les
capitaux de la Sara ?
Ce sont des capitaux 100% privés.
71% sont détenus par le groupe
français Rubis, qui s'est énormément
développé ces dernières années dans
la Caraïbe.
Le groupe barbadien Sol détient
29%. Ce sont des opérateurs qui
sont attentifs à leur marché et savent
le gérer.
Le prix du carburant est un sujet
qui fait souvent débat. De quoi se
compose-t-il, et est-il différent sur
les trois territoires ?
Le prix du carburant lorsqu'il sort de
la raffinerie de Martinique ou des
dépôts de Guadeloupe et de Guyane,
avant l'ajout des taxes et des coûts
de transport, est exactement le
même. C'est à peu près 65 centimes.
Après, il faut y ajouter les coûts de
transport, la marge des distributeurs,
les compagnies pétrolières, et la
marge du gérant.
Aujourd'hui, quand vous allez à la
pompe, plus de 80% du prix, c'est le
coût de la matière première (pétrole
brut) et les taxes (lire par ailleurs).
À chaque fois que le prix du pétrole
brut augmente, le prix du carburant
à la sortie de la Sara et à la
station-service va augmenter le mois
suivant. Quand le prix du pétrole
brut baisse, le prix du carburant
baisse. Tous les mois, nos prix sont
contrôlés par la Direction régionale
des entreprises, de la concurrence,
de la consommation, du travail et de
l'emploi (Dieecte).
Comment pourrait-on faire
baisser les prix des carburants ?
À notre niveau, pour faire baisser les
prix, il faudrait maîtriser nos coûts
de production. Il faudrait acheter le
pétrole brut qui nécessite le moins
d'énergie possible. C'est un exemple
d'optimisation. Il y a un deuxième
levier, qui est encore plus intéressant
que la maîtrise des coûts. Si, avec la
même activité, le même outil
industriel, vous fabriquez des
produits qui ont une valeur plus
importante sur le marché, vous allez
créer plus de valeurs. Par exemple,
vous pouvez choisir de faire du
bitume à la place du fioul lourd.
Aujourd'hui, sur les territoires
antillo-guyanais il se vend beaucoup
plus cher. C'est un projet que nous
avons à l'étude et qui doit passer en
première approbation au conseil
d'administration le 14 décembre.
L'autre piste pour faire baisser les
prix des carburants, c'est la
fabrication de CO2. Sur les
territoires antillo-guyanais, 3000
tonnes de CO2 sont importées
chaque année. Ce CO2 est utilisé par
les compagnies qui produisent de
l'eau potable, les brasseurs, les
entreprises qui sont dans la
métallurgie, etc. Pourquoi ne pas le
fabriquer localement ?
D'où vient le pétrole brut qui
arrive dans les DFA ?
Il vient majoritairement de la mer du
Nord. On importe 700000 à 800000
tonnes par an. Pourquoi la mer du
Nord ? D'abord parce que le prix de
transport n'est pas le plus cher, bien
au contraire. Ensuite, ce que l'on
achète, c'est le rapport qualité/prix.
On peut acheter du pétrole brut
vénézuélien, qui sera moins cher que
celui de la mer du Nord, mais quand
il faudra le traiter on aura des coûts
de production extrêmement élevés.
LA SARA AUJOURD'HUI
La Sara est une entreprise de
raffinage créée en 1969 pour assurer
l'indépendance énergétique de la
Martinique et de la Guadeloupe. La
raffinerie est installée en Martinique.
La Sara est présente en Guadeloupe
à travers son dépôt de Jarry,
construit en 1970. Son arrivée en
Guyane date de 1982 avec la
construction du dépôt de
Degrad-des-Cannes, puis la mise en
service de celui de Kourou en 2000.
À partir du pétrole brut, l'outil
industriel produit du gaz butane, du
gazole, de l'essence, du kérosène et
du fioul lourd. Sa capacité de
production est d'environ 800000
tonnes/an.
661
C'est, en millions d'euros, le chiffre
d'affaires de la Sara. De par ce
chiffre d'affaires, la raffinerie un
acteur majeur du PIB des trois
territoires.
UNE ENTREPRISE QUI
DÉFEND SON ANCRAGE
LOCAL
La Sara représente aujourd'hui 600
contrats, dont 300 contrats Sara,
donc c'est 600 familles
antillo-guyanaises. « Nous sommes
implantés sur les trois territoires
avec la caractéristique suivante :
quand on se développe, nous
voulons nous développer sur les
territoires. Depuis deux ans, nous
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :20
SURFACE :54 %
PERIODICITE :Quotidien
JOURNALISTE :Propos Recueillis P…
28 novembre 2017 > Page source
Page 5
avons recruté 45 personnes avec une
augmentation de notre effectif net de
26 personnes soit pratiquement +
10%. Et ce sont toutes des personnes
Antillo-Guyanaises. » Vingt salariés
travaillent au dépôt de Jarry.
RÉPARTITION DE LA
PRODUCTION
Après transformation, le pétrole brut
acheté par la Sara est vendu sous
forme de :
- Gaz (bouteille) : 2%
- Essence : 30%
- Diesel : 25%
- Carburéacteur : 15%
- Fioul lourd : 28% ■
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :20
SURFACE :54 %
PERIODICITE :Quotidien
JOURNALISTE :Propos Recueillis P…
28 novembre 2017 > Page source
Page 6
BOURSE-Rubis à un pic historique, SocGen
recommande d'acheter le titre
PARIS, 22 novembre (Reuters) - Rubis a touché un nouveau plus haut historique mercredi à la Bourse de Paris,
porté par un avis très favorable des analystes de Société Générale qui saluent la "success story" du groupe dont les
résultats, selon eux, devraient encore croître.
Ils ont ainsi entamé leur suivi sur le spécialiste des infrastructures de stockage et de distribution d'énergie avec
une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 66 euros.
A 10h37, l'action Rubis grimpe de 2,11% à 59,63 euros, après avoir atteint plus tôt en séance un record à 59,97
euros. Il s'agit de la plus forte hausse de l'indice parisien SBF 120 , qui recule au même moment de 0,06%.
"La consolidation progressive des récentes acquisitions du pôle Rubis Energie, couplée à la progression rapide des
capacités de stockage de Rubis Terminal, devraient offrir des perspectives solides de croissance à court et moyen
terme", indiquent les analystes de Société Générale dans une note.
"Les positions de marché semblent sécurisées et la stratégie intensive de fusions-acquisitions devrait continuer à
faire croître le bénéfice par action et la valorisation", ajoutent-ils.
Les analystes s'appuient notamment sur l'historique jugé positif de la direction de Rubis en matière de croissance
externe.
"La stratégie d'acquisition a été à la fois agressive et bien exécutée, caractérisée par l'absence notable de problème
d'intégration et par la rapidité - voire l'immédiateté - du caractère relutif des opérations réalisées", saluent-ils.
(Blandine Hénault, édité par Patrick Vignal)
Reuters le 22 nov. 17 à 10 42.
tag:reuters.com,2017:newsml_L8N1NS28J:366671886
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :Royaume-uni
SURFACE :39 %
PERIODICITE :Quotidien
DIFFUSION :139069
22 novembre 2017
Page 7
FRANCEEFRANC
Hausse de l'activité de Rubis au 3Te de l'activité de Rubis au 3T
L'activité du groupe Rubis, spécialiste français du stockage et de la distribution de produits
pétroliers, reste toujours bien orientée. A l'issue de son troisième trimestre, le Français a en
effet enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 36 % par rapport à la même période de 2018,
à 1,008 milliard d'euros, a-t-il annoncé dans un communiqué du 9 novembre. Le volume global
d'activité a progressé de 28 % (+ 5 % à structure constante).Par activité, Rubis Énergie
(distribution de produits pétroliers) a ainsi vu son chiffre d'affaires s'apprécier de 28 %,
à 680 M€, pour des volumes commercialisés qui ont augmenté de 32 % sur un an,
à 1,043 million de mètres cubes (+ 3 % à structure constante). La branche Support et Services
(raffinage, négoce-approvisionnement et shipping) a dégagé un chiffre d'affaires de 253 M€,
en hausse de 73 %. Le chiffre d'affaires de Rubis Terminal (prestations et stockage de produits
liquides) s'est pour sa part élevé à 44 M€, soit 30 % de plus par rapport au 3
e
trimestre de 2016
(+ 10 % à structure constante).
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :3
SURFACE :20 %
PERIODICITE :Quotidien
DIFFUSION :(109)
21 novembre 2017 - N°4141
Page 8
Investir 10 Elleporte bien son nom, elle a triplé de valeur
Elle porte bien son nom, elle triple de valeur
est un euphémisme de dire que Rubis
réalise un parcours sans faute dans
l '
Investir 10 Rendement . Depuis son
entrée dans la sélection , le 29
septembre2014, le titre a bondi de 200 %%. C'
est neuf fois
mieux que le Cac 40 sur la même période .Alors que
la Bourse hésite sur la marche à suivre depuis le
début de ce mois ,le spécialiste à la fois du stockage
de produits pétroliers et dela distribution degaz de
pétrole liquéfié (GPL) et de carburants fait office
de valeur refuge . Il vient de gagner 5,1 %% en six
séances ,alors que le Cac 40 a reculé de 2,5 %% ! Au
premier semestre , son chiffre d
'
affaires a encore
bondi de20%% ,et les analystes de Portzamparc
estimentque la fermeture éventuelle de la frontière
entre la Turquie et le Kurdistan irakien n'
aurait
qu'
un faible impact pour le groupe pétrolier
présentdans la région :« Moins de 5 %% de l
'
excédent brut
d
'
exploitation serait exposé en année pleine . » En 2017,
Rubis devrait annoncer une croissance à deux
chiffresde sesbénéfices . Son bilan solide lui permet
également de réaliser des acquisitions . La hausse
du titre ne semble donc pasterminée ,loin delà.
Aidé , entre autres , par la bonne performance de
cette action depuis le début de , l
'
Investir 10
Rendement gagne 17,2 %% en 2017 Il fait jeu égal
avecl
'
Investir 10Grandes Valeurs.
-
FRANÇOIS MONNIER
NOSARBITRAGES
Lacomposition des quatre sélections demeure
inchangée.
00 investir GRANDES VALEURS
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003
CAC 40
281)
CAC40 AVEC DIV.
211)
140
70
-70
+ 144 ,9 %%
NOTRE
SÉLECTION
+ 320%%
2004 07 09 11 13 15 2017
VALEUR
Én
DATE
D ENTRÉE
PER PRIX DE
DEPUIS REVIENT
L'
ENTRÉE
VARIATIONS SUR LA SEMAINE
NOTRESÉLECTION
- 0 ,9
40
- 2 ,5
VARIATIONS EN2017
NOTRESÉLECTION
+ 17,2 %%
40
+ 9 ,8
Bouyguesa detrès beaux résultats à neuf mois.
Lecycledans la construction renoue avecla
croissance, alors que le redressement dans latéléphonie
s' intensifie. Lesdeux mouvements vont se poursuivre.
OBJECTIF POTENTIEL PER
2017
EST.
2017
EST.
(16-11-17) ,SEMAINE)
AIR LIQUIDE
BOLLORÉ
BOL
BOUVGLIES
EN
CAPGEDAINI
El FFAGE
R
ENGIE
ENGI
ILI AD
LD
JCDECAUX
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
GLE
VALEO
FR
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :1-6
SURFACE :70 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
RUBRIQUE :Investir10
DIFFUSION :70624
18 novembre 2017 - N°2289
Page 9
10 investir VALEURS MOYENNES
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003
450
360
270
180
90
-90
CACSMALL
+ 209 ,1
CACSMALL AVEC D
+ 312
2004 07 09 11 13 15 2017
VALEUR
M NÉMO
AKKA TECHNOLOGIES
AKA
ALTAREA
ALTA
ALUN
ATE
COFACE
COLAS
NE
IMERVS
NK
MAISONS DU MONDE
M
PLASTIC OMNIUM
ROM
SPI E
SPIE
TELEPERFORMANCE
RCF
DATE
D
'
ENTRÉE
9-1-17
19-10-15
20-3-17
4-9-17
18-9-17
31-7-17
16-1-17
24-2-14
PERF.
DEPUIS
ENTRÉE
+ 26%%
+ 32%%
+ 50 %%
27%%
-
-1%%
+ 13%%
+ 5%%
+
+ 218 %%
PRIXDE
REVIENT
36,90Euro
143,50Euro
47,02Euro
,10Euro
178 ,25Euro
76,64Euro
31,32Euro
33,02Euro
20 ,70Euro
.29 Euro
VARIATIONS SURLA SEMAINE
NOTRESÉLECTION
-
2 %%
CACSMALL
VARIATIONS EN 2017
NOTRESÉLECTION
+ 14 ,3%%
CACSMALL
+ 15,2 %%
L
'
action du leader mondial de la construction de
routes, colas, a reculé à la suite de lapublication
dutroisième trimestre , attestant une déception en
Amérique du Nord pour des raisons climatiques.
OBJECTIF POTENTIEL PER
2017
EST.
21
DT
2017
EST.
1,396
COURS
(16-11-17)
46 ,55 Euro
10,6 6,3%% 190 ,05 Euro
18,1 159' 70 ,72Euro
18,8 9Euro
14.3 4,7%% 175 Euro
14 2,5%% 75 ,98Euro
.6 1,4%% 35 ,49 Euro
12,7 1,7%% 34 ,63Euro
15,7
25
2,5%% 22 ,10Euro
121,65 Euro
VARIATION
(SEMAINE)
- 8,4 %%
- 1,6 %%
- 2,8%%
- 3,8
- 4,9
- 4,1 %%
+ 0,4%%
- 3,2%%
- 0 ,7
-0 ,1%%
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :1-6
SURFACE :70 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
RUBRIQUE :Investir10
DIFFUSION :70624
18 novembre 2017 - N°2289
Page 10
110
investir RENDEMENT
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003
CAC40
450
360 CAC40AVECDIV.
270 + 144 ,9 %%
180
90
NOTRE
SÉLECTION
+ 405
VARIATIONS SUR SEMAINE
NOTRESÉLECTION
- 0 ,5 %%
CAC40
- 2,5 %%
VARIATIONS EN2017
NOTRESÉLECTION
+ 17,2 %%
CAC40
+ 9,8 %%
EnBourse, ALDAutomotive a fait lesfrais de la fin du
Dieselvoulue par le gouvernement . Maislegroupe
-00 pourra s'
yadapter rapidement. Lemarché aété
2004 07 09 n 13 15 2017 rassuré par desrésultats record à neuf mois.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :1-6
SURFACE :70 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
RUBRIQUE :Investir10
DIFFUSION :70624
18 novembre 2017 - N°2289
Page 11
investir INTERNATIONAL
250
200
150
100
50
- 50
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003
WORLD
MS CI AVEC DIV.
+ 183 %%
NOTRE
SÉLECTION
2004
VALEUR
M D
07 09 11 13 15 2017
DATE PERF
D
'
ENTRÉE DEPUIS
L'
ENTRÉE
DE
REVIENT
VARIATIONS SUR LA SEMAINE
NOTRE SÉLECTION! MSCIVVORLD
017
%%
VARIATIONS EN2017
NOTRE SÉLECTION
+ %%
+ 16,3 %%
Desstatistiques économiques décevantes venant de
Chineont pesé cette semaine sur lescours des
matièrespremières et ont occasionné des prises de
bénéficessur les producteurs ,dont le suisse Glencore.
OBJECTIF PER
2017
EST.
R DE
2017
EST.
COURS
(16-11-17)
VARIATION
SEMAI NU
ALPHABET
AMADEUS
ES0109067019
IRE HATHAWAY
U5846707026
EXXONMOBIL
052023161022
GLENCORE
JE00134T313W64
IN DITEX
ES0148396007
LOCKHEED MARTIN
U55093301094
PORSCHE
RYANAIR
IE0OBYTPXV33
SAP
0E0007164600
Parmi les 900 valeurs de la cote,Investir-Le Journal des Finances vous présente ici ses40 préférées ,regroupées en quatre sélections valeurs . Les arbitrages ont lieu dans les vraies conditions du marché et sont
réalisés de façon hebdomadaire avec exécution sur la base des cours de clôture du lundi.
est pcssible d
'
acheter la sélection Investir 10 Grandes Valeurs en Bourse sous lescodesmnémc 110GSet FRC011630474Les frais degestion annuels scnt de1,5 %%,et Investir en perçcit la moitié
Plus forte hausse de la semaine I Plus forte baisse de la semaine
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :1-6
SURFACE :70 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
RUBRIQUE :Investir10
DIFFUSION :70624
18 novembre 2017 - N°2289
Page 12
Rubis : le chiffre d'affaires bondit grâce aux
acquisitions
Rubis : le chiffre d'affaires bondit grâce aux acquisitions : Le groupe français Rubis, spécialisé
dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a annoncé un chiffre d'affaires en forte
hausse au troisième trimestre, gonflé par ses acquisitions récentes. Son chiffre d'affaires a atteint
1,008 milliard d'euros, en hausse de 36% par rapport à la même période de l'an dernier, a indiqué
le groupe. La branche Énergie, dédiée à la distribution de carburants, a vu son chiffre d'affaires
progresser de 28 %, à 680 millions d'euros, avec des volumes en hausse de 32 %.
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.lantenne.com/
PAYS :France
TYPE :Web Pro et Spécialisé
16 novembre 2017 - 15:18 > Version en ligne
Page 13
LE COIN DU SPECULATEUR
Achetez Rubis à 55,50 euros
L'orientation chaotique des marchés d'actions depuis quelques séancesincite à plus de prudence. C'est dans
cet esprit que nous revenons sur ce très beau dossier spécialisé dans la distribution et le stockage de produits
pétroliers. Sa faible sensibilité à la conjoncture liée à une demande peu élastique des agents économiques pour
le GPL ou l'essence en guise de chauffage ou de transport, ou pour le stockage de produits divers, ainsi que les
fortes barrières à l'entrée que le groupe a su se construire à l'aide d'une stratégie d'acquisitions opportunistes
lui confèrent un profil défensif très appréciable. Ce n'est d'ailleurs pas une surprise de voir le titre progresser de
48 % depuis le début de l'année et évoluer près de sesrecords historiques de 57,19 euros inscrits le 13 novembre.
Le potentiel n'en est pas pour autant épuisé.Bien au contraire puisque le profil défensif de la société ne l'empêche
pas de délivrer une forte croissance de sesbénéfices. En moyenne, sur les six derniers exercices, la progression
du résultat opérationnel et du bénéfice net atteint respectivement 40.1 % et 45.3 % par an à partir d'une
croissance annuelle de 17.9 % du chiffre d'affaires. Ce dernier indicateur n'est pas le plus pertinent pour mesurer
la performance du groupe dans la mesure où il intègre la volatilité des prix des produits pétroliers à laquelle
Rubis est très peu sensible puisque le groupe ne fait que les répercuter auprès de sesclients comme distributeur
et négociant. Ses parts de marché importantes dans des zones stratégiques comme les Caraïbes, La Réunion,
certains pays d'Europe ou d'Afrique, et le contrôle logistique de toute la chaîne de valeur des infrastructures
d'approvisionnement jusqu'à la distribution des produits pétroliers donnent à Rubis un réel pouvoir de fixation
de sesprix de vente. En témoigne sur les neuf premiers mois de l'exercice l'appréciation de la marge unitaire
de la branche de distribution malgré une très nette remontée des cours d'approvisionnement, notamment ceux
du propane. Cette solidité desmarges associéeà une hausse de 3 % des volumes sur les trois derniers mois (+ 32 %
en intégrant les récentes acquisitions réalisées en Haïti, à Madagascar ou au Portugal) préfigure un exercice 2017
de qualité. Et ce malgré le passage de plusieurs ouragans dans la zone des Caraïbes où le groupe est très présent
(près de 400 stations-service). Mais l'impact s'est finalement révélé très limité et entièrement couvert par les
assurances. Dans le stockage, la tendance est également très favorable avec une forte hausse de 18 % du chiffre
d'affaires, ressorti à 245 millions sur les neuf premiers mois. Cette performance reflète la mise en exploitation
de nouvelles capacités de stockage notamment en Europe du Nord, à Amsterdam et à Anvers, et une solide
dynamique en France (+ 5 %) et en Turquie (+ 28 %) par où transite le pétrole venant du Kurdistan irakien. Au
final, le marché table pour cette année sur une croissance de 22 % du résultat opérationnel courant, à
366 millions d'euros, à partir d'un chiffre d'affaires en hausse de 29 %, à 3,88 milliards, et sur une progression
de 26 % du bénéfice net, à 262 millions. Pour 2018, la visibilité reste excellente avec une nouvelle augmentation
de 14 % du résultat opérationnel courant et de 12 % du bénéfice net. Ceshypothèses sont valorisées à 20,3 et
18,1 fois, ce qui reste abordable au regard des taux de croissance affichés sur longue période et de la capacité du
groupe à générer d'importants flux nets de trésorerie (154 millions espéréscette année). Il faut aussi souligner
la solide structure financière (endettement net limité à 28 % des fonds propres en fin d'année) qui permet de
continuer de saisir des opportunités de croissance externe et de poursuivre le développement. Code Isin :
FR0013269123 ; PEA : oui ; PEA-PME : non.
Niveau de risque : • faible - •• moyen - ••• important - •••• très important - ••••• très spéculatif
Niveau de risque : •••
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :6
SURFACE :54 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
DIFFUSION :(3500)
16 novembre 2017 - N°1451
Page 14
Rubis accélère encore sa croissance
Rubis accélère encore sa croissance : Par Loïc Danton Publié le 10/11/2017 à 10:37 Mise à jour
le 10/11/2017 à 10:37 Le spécialiste de l’aval pétrolier et chimique (distribution de GPK-Fioul et
activités de stockage) a publié un chiffre d’affaires trimestriel de 1,01 milliard d’euros, en
croissance de 36% dont 5% à périmètre constant. Rubis Énergie, qui regroupe les activités de
distribution de produits pétroliers, a enregistré une hausse de ses volumes de 32% dont 3% à
données comparables, avec des progressions organiques de 3% dans toutes les régions où opère le
groupe, y comprise les Caraïbes malgré les ouragans qui ont frappé la région. Les activités
Support et Services s’envolent de 73% à 253 millions d’euros pour un volume en augmentation
de 60% quand Rubis Terminal, qui comprend notamment les activités de stockage, gagne 15% à
74 millions d’euros. Sur neuf mois, les facturations s’élèvent à 2,82 milliards d’euros, en hausse
de 29%. Notre recommandation pour RUBIS: CONSERVEZ La solidité du modèle économique
du groupe ne se dément pas quels que soient les aléas. La saison des ouragans a été
particulièrement destructrice dans les Caraïbes durant le trimestre, et Rubis avait déjà
communiqué à ce sujet pour rassurer sur l’état de ses installations dans la région. L’impact réel
sur l’activité était cependant redouté, puisque cette région est la première du groupe dans la
distribution de produits pétroliers, et que les infrastructures locales avaient été touchées ce qui a
sans doute ralenti un temps cette activité. Au final, le chiffre d’affaires reste en croissance
soutenue et les volumes distribués au même niveau que les autres zones. De plus, la direction, si
elle ne donne pas d’objectifs pour l’exercice, précise qu’elle est parvenue à maintenir ses marges
unitaires malgré la forte hausse des cotations de produits pétroliers. De bon augure pour les
comptes annuels. Conservez. Cours à date du conseil: 55,35 € Objectif de cours: 60 € soit un
potentiel de +8,4% Profil d’investisseur: tout public Horizon d’investissement: 6 à 12 mois
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.lefigaro.fr/
PAYS :France
TYPE :Web Grand Public
10 novembre 2017 - 09:38 > Version en ligne
Page 15
RUBIS : recherché après un trimestre de
qualité
RUBIS : recherché après un trimestre de qualité : En hausse de 2,7% à 55,60 euros, Rubis signe
l'une des plus fortes progressions du SBF120 après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel
dont la qualité a été salué par plusieurs analystes. Au troisième trimestre, le spécialiste de l'aval
pétrolier a vu son chiffre d'affaires bondir de 36% à 1,008 milliard d'euros. Rubis Énergie affiche
un volume d'activité en hausse de 32 %, intégrant les activités de distribution de fiouls acquises
en Haïti (mai 2017) et à Madagascar (juillet 2017). À structure constante, la croissance atteint 3
%. Rubis Support et Services, comprenant la Sara (raffinerie des Antilles) et l'ensemble des
activités de shipping et négoce, a généré un chiffre d'affaires de 253 millions d'euros avec une
activité soutenue (+ 60 %). Rubis Terminal enregistre une progression des recettes de stockage
du périmètre sous gestion de 13 % (ensemble des dépôts pris à 100 %), dont + 5 % en France et +
30 % hors France. Les analystes ont, comme le plus souvent, apprécié cette publication. Gilbert
Dupont a relevé son objectif de cours sur le titre de 64,8 à 65,9 euros tout en réitérant sa
recommandation d'Achat. Le titre reste dans la liste des valeurs favorites du broker. Ce dernier a
salué au troisième trimestre une dynamique favorable des volumes et une bonne résistance des
marges. Selon une source de marché, Oddo BHF a confirmé sa recommandation d'Achat et son
objectif de cours de 62,5 euros sur Rubis après des résultats du troisième trimestre, qui confirme
"la solidité économique du groupe". Rubis continue de surprendre positivement le bureau
d'études. Une nouvelle fois, le groupe démontre sa capacité à gérer parfaitement des situations
complexes comme l'envolée des prix des matières premières ou les ouragans dans les Caraïbes
(zone représentant 41% des profits du groupe au premier semestre). Cette solidité du modèle
économique associée à la perspective de nouvelles acquisitions (marge de manœuvre financière
proche de 500 millions d'euros) et à une valorisation raisonnable (multiples sans prime par rapport
aux midcaps françaises) explique la recommandation à l'Achat du courtier. Portzamparc enfin, a
confirmé sa recommandation Renforcer et son objectif de cours de 59 euros.
Tous droits de reproduction réservés
URL :http://www.zonebourse.com/
PAYS :France
TYPE :Web Grand Public
10 novembre 2017 - 15:30 > Version en ligne
Page 16
RESULTATS
Rubis : chiffre d'affaires en forte hausse
au 3
ème
trimestre
Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de
produits pétroliers, a annoncé jeudi un chiffre d'affaires en forte hausse
au troisième trimestre, gonflé par ses acquisitions récentes.
Son chiffre d'affaires
a atteint 1,008 milliard
d'euros, en hausse de
36% par rapport à la
même période de l'an
dernier, a indiqué le
groupe dans un com-
muniqué. La branche
Energie, dédiée à la
distribution de carbu-
rants, a vu son chiffre
d'affaires progresser
de 28%, à 680 mil-
lions d'euros, avec des
volumes en hausse de
32%. Ce chiffre in-
tègre les activités de
distribution de fioul
acquises à Haïti (mai
2017) et à Madagas-
car (juillet 2017). À
périmètre constant,
la croissance des vo-
lumes n'atteint que
3%. L'activité support
et services a bondi
pour sa part de 73%, à
253 millions d'euros,
tandis que celle de
stockage de produits
liquides a gagné 15%,
à 74 millions d'euros,
indique Rubis.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :5
SURFACE :23 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
15 novembre 2017 - N°457
Page 17
Rubis
Rubis : Rubis, le spécialiste de l’aval pétrolier, a déclaré que «le troisième trimestre 2017 a
connu un bon développement avec un volume global d`activité en progression de 28%, dont + 5%
à structure constante. Rubis Énergie affiche un volume d`activité en hausse de 32%, intégrant les
activités de distribution de fiouls acquises en Haïti (mai 2017) et à Madagascar (juillet 2017). À
structure constante, la croissance atteint 3%. Rubis Support et Services, comprenant la Sara
(raffinerie des Antilles) et l`ensemble des activités de shipping et négoce, a généré un chiffre
d`affaires de 253 millions d’euros avec une activité soutenue (+60%). Rubis Terminal enregistre
une progression des recettes de stockage du périmètre sous gestion de 13% (ensemble des dépôts
pris à 100%), dont +5% en France et +30% hors France. Dans une période marquée par une forte
hausse des cotations de produits pétroliers (propane: +51%), le groupe a réussi à maintenir ses
marges unitaires.» Le groupe publiera son chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2017 le 9
février 2018.
Tous droits de reproduction réservés
URL :https://www.tradingcentral.fr/
PAYS :France
TYPE :Web Grand Public
10 novembre 2017 - 10:21 > Version en ligne
Page 18
Rubis: le chiffre d'affaires bondit au 3e trimestre grâce
aux acquisitions
Paris, 9 nov. 2017 (AFP) -
Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a annoncé jeudi un
chiffre d'affaires en forte hausse au troisième trimestre, gonflé par ses acquisitions récentes.
Son chiffre d'affaires a atteint 1,008 milliard d'euros, en hausse de 36% par rapport à la même période de l'an
dernier, a indiqué le groupe dans un communiqué.
La branche Energie, dédiée à la distribution de carburants, a vu son chiffre d'affaires progresser de 28%, à 680
millions d'euros, avec des volumes en hausse de 32%.
Ce chiffre intègre les activités de distribution de fioul acquises à Haïti (mai 2017) et à Madagascar (juillet 2017).
À périmètre constant, la croissance des volumes n'atteint que 3%.
L'activité support et services a bondi pour sa part de 73%, à 253 millions d'euros, tandis que celle de stockage de
produits liquides a gagné 15%, à 74 millions d'euros, indique Rubis.
jmi/soe/cj
RUBIS
Afp le 09 nov. 17 à 18 29.
TX-PAR-MEC74
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
SURFACE :26 %
PERIODICITE :Quotidien
9 novembre 2017 - Edition Fil Eco
Page 19
Rubis rattrapé par Le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers va-t-il faire les frais du
la géopolitique ? regain de tensions entre la Turquie et le Kurdistan irakien ? Il ne faut pas l'exclure
après les propos tenus par le président turc Erdogan visant à fermer la frontière terrestre
et les vannes de l'oléoduc permettant au Kurdistan irakien d'exporter, via le port turc
de Ceyhan, une bonne partie de son pétrole, si le pays parvient à imposer son projet
d'indépendance, porteur de « risque de guerre ethnique ». Rubis est concerné car il
possède une unité en Turquie ayant réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 31 millions
de dollars et un résultat brut d'exploitation de 20 millions. Les analystes du bureau
d'études Portzamparc préfèrent malgré tout relativiser cette menace dans la mesure
où le dépôt turc en question représente moins de 5 % de l'excédent brut d'exploitation
de Rubis en année pleine et où les opérations du groupe sont surtout réalisées par
camion. Il serait plus facile pour le gouvernement turc de fermer l'oléoduc. En outre, la
Turquie se priverait elle-même de certains revenus car elle touche des droits par baril
et consomme pour ses propres besoins le pétrole du Kurdistan irakien.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :8
SURFACE :19 %
PERIODICITE :Hebdomadaire
DIFFUSION :(3500)
5 octobre 2017 - N°1445
Page 20
FRANCE
Corse : Rubis rachète la distribution de carburants d'EG Retail
Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers,
a racheté l'activité distribution de carburants d'EG Retail en Corse, ainsi que les actifs
logistiques associés. La transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, porte sur « un réseau
de 17 distributeurs agréés opérant actuellement sous enseigne BP », précise dans un
communiqué publié le 3 octobre Rubis, qui devient ainsi « le numéro un local avec un réseau
de 64 stations ». L'opération inclut également la participation de 21,5% détenue dans les
dépôts pétroliers DPLC à Ajaccio et Bastia, portant la participation de Rubis à 75 %.
Cette opération s'inscrit dans la stratégie de croissance externe de Rubis qui, depuis le début
de l'année, a racheté les actifs de distribution de GPL de Repsol dans les îles de Madère et des
Açores (cf. BIP du 03.08), le premier distributeur de produits pétroliers de Madagascar (cf. BIP
du 24.07) le premier réseau de stations-service d'Haïti (cf. BIP du 22.02)et a pris le contrôle
d'un dépôt pétrolier en Turquie (cf. BIP du 09.01).
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :4
SURFACE :23 %
PERIODICITE :Quotidien
DIFFUSION :(109)
6 octobre 2017 - N°1414
Page 21
en bref
INDUSTRIE & SERVICES
Produits pétroliers :
Rubis se renforce en Corse
ÉNERGIELe groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage
et la distribution de produits pétroliers, a annoncé mardi le
rachat des activités du britannique Euro Garages en Corse. La
transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, porte notam-
ment sur « un réseau de 17distributeurs agréés opérant actuelle-
ment sous enseigne BP », précise dans un communiqué Rubis,
qui devient ainsi « le numéro un local avec un réseau de 64 sta-
tions ». L'acquisition inclut également la participation minori-
taire d'Euro Garages dans les dépôts pétroliers DPLC d'Ajac-
cio et de Bastia, dont Rubis détient désormais 75 %. Cette
opération « et les synergies attendues contribueront positive-
ment à la rentabilité du groupe » dès sa clôture « prévue fin
octobre », ajoute Rubis.
Tous droits de reproduction réservés
PAYS :France
PAGE(S) :20
SURFACE :5 %
PERIODICITE :Quotidien
RUBRIQUE :Industrie et services
DIFFUSION :123636
4 octobre 2017 - N°22543
Page 22

Contenu connexe

Similaire à Revue de presse octobre novembre

Sara, fleuron de l'industrie locale
Sara, fleuron de l'industrie locale Sara, fleuron de l'industrie locale
Sara, fleuron de l'industrie locale
LaSARAentreprise
 

Similaire à Revue de presse octobre novembre (20)

Sara, fleuron de l'industrie locale
Sara, fleuron de l'industrie locale Sara, fleuron de l'industrie locale
Sara, fleuron de l'industrie locale
 
Lettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energieLettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energie
 
Lettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energieLettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energie
 
VITOGAZ présente: La Revue de presse RUBIS mars 2015
VITOGAZ présente: La Revue de presse RUBIS mars 2015VITOGAZ présente: La Revue de presse RUBIS mars 2015
VITOGAZ présente: La Revue de presse RUBIS mars 2015
 
Revue de presse
Revue de presseRevue de presse
Revue de presse
 
2014 lettre api_special_tria
2014 lettre api_special_tria2014 lettre api_special_tria
2014 lettre api_special_tria
 
2015 lettre api_special_tria
2015 lettre api_special_tria2015 lettre api_special_tria
2015 lettre api_special_tria
 
SOREA Mag' n°5 - La newsletter électrique - Novembre 2017
SOREA Mag' n°5 - La newsletter électrique - Novembre 2017SOREA Mag' n°5 - La newsletter électrique - Novembre 2017
SOREA Mag' n°5 - La newsletter électrique - Novembre 2017
 
Rubis rejoint la selection midcaps d'Oddo Securities
Rubis rejoint la selection midcaps d'Oddo Securities Rubis rejoint la selection midcaps d'Oddo Securities
Rubis rejoint la selection midcaps d'Oddo Securities
 
Hydrogene pour un monde decarbone
Hydrogene pour un monde decarboneHydrogene pour un monde decarbone
Hydrogene pour un monde decarbone
 
Des routiers testent le bio gnv
Des routiers testent le bio gnvDes routiers testent le bio gnv
Des routiers testent le bio gnv
 
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
 
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
 
Flash inno septembre - octobre 2020
Flash inno septembre - octobre 2020Flash inno septembre - octobre 2020
Flash inno septembre - octobre 2020
 
Inf'OSE décembre 2017
Inf'OSE décembre 2017Inf'OSE décembre 2017
Inf'OSE décembre 2017
 
dp_premiere_pierre_cooper
dp_premiere_pierre_cooperdp_premiere_pierre_cooper
dp_premiere_pierre_cooper
 
Plaquette ecofip 2013
Plaquette ecofip 2013 Plaquette ecofip 2013
Plaquette ecofip 2013
 
Sudest17102013
Sudest17102013Sudest17102013
Sudest17102013
 
Revue de presse (septembre 2017)
Revue de presse (septembre 2017)Revue de presse (septembre 2017)
Revue de presse (septembre 2017)
 
L’économie verte en Aquitaine
L’économie verte en AquitaineL’économie verte en Aquitaine
L’économie verte en Aquitaine
 

Plus de VITOGAZ FRANCE

Plus de VITOGAZ FRANCE (20)

VITOGAZ FRANCE présente le baromètre du prix GPL de décembre, une fin d'année...
VITOGAZ FRANCE présente le baromètre du prix GPL de décembre, une fin d'année...VITOGAZ FRANCE présente le baromètre du prix GPL de décembre, une fin d'année...
VITOGAZ FRANCE présente le baromètre du prix GPL de décembre, une fin d'année...
 
Chargé de clientèle -H/F CDD
Chargé de clientèle -H/F CDD Chargé de clientèle -H/F CDD
Chargé de clientèle -H/F CDD
 
2017.10.06 Gestionnaires d'exploitation
2017.10.06 Gestionnaires d'exploitation2017.10.06 Gestionnaires d'exploitation
2017.10.06 Gestionnaires d'exploitation
 
Baromètre GPL - Novembre 2017
Baromètre GPL - Novembre 2017Baromètre GPL - Novembre 2017
Baromètre GPL - Novembre 2017
 
Baromètre GPL - Octobre 2017
Baromètre GPL - Octobre 2017Baromètre GPL - Octobre 2017
Baromètre GPL - Octobre 2017
 
Baromètre GPL - Septembre 2017
Baromètre GPL - Septembre 2017 Baromètre GPL - Septembre 2017
Baromètre GPL - Septembre 2017
 
Communiqué RUBIS
Communiqué RUBISCommuniqué RUBIS
Communiqué RUBIS
 
La Ford Mustang passe au GPL
La Ford Mustang passe au GPL La Ford Mustang passe au GPL
La Ford Mustang passe au GPL
 
En France, 72% des automobilistes sont prêts à rouler au gpl
En France, 72% des automobilistes sont prêts à rouler au gplEn France, 72% des automobilistes sont prêts à rouler au gpl
En France, 72% des automobilistes sont prêts à rouler au gpl
 
Les raisons de la nouvelle croissance en 2017 pour le Groupe RUBIS
Les raisons de la nouvelle croissance en 2017 pour le Groupe RUBISLes raisons de la nouvelle croissance en 2017 pour le Groupe RUBIS
Les raisons de la nouvelle croissance en 2017 pour le Groupe RUBIS
 
RUBIS renforce son activité en Turquie
RUBIS renforce son activité en TurquieRUBIS renforce son activité en Turquie
RUBIS renforce son activité en Turquie
 
Baromètre prix gpl de Mars 2017
Baromètre prix gpl de Mars 2017Baromètre prix gpl de Mars 2017
Baromètre prix gpl de Mars 2017
 
Baromètre gpl février 2017
Baromètre gpl février 2017Baromètre gpl février 2017
Baromètre gpl février 2017
 
Baromètre gpl - janvier 2017
Baromètre gpl - janvier 2017Baromètre gpl - janvier 2017
Baromètre gpl - janvier 2017
 
Baromètre prix gpl décembre 2016
Baromètre prix gpl décembre 2016Baromètre prix gpl décembre 2016
Baromètre prix gpl décembre 2016
 
baromètre GPL-C octobre 2016
baromètre GPL-C octobre 2016 baromètre GPL-C octobre 2016
baromètre GPL-C octobre 2016
 
VITOGAZ exposant au salon de la construction Artibat
VITOGAZ exposant au salon de la construction ArtibatVITOGAZ exposant au salon de la construction Artibat
VITOGAZ exposant au salon de la construction Artibat
 
Baromètre GPL aout 2016
Baromètre GPL aout 2016Baromètre GPL aout 2016
Baromètre GPL aout 2016
 
Baromètre GPL juin 2016
Baromètre GPL juin 2016Baromètre GPL juin 2016
Baromètre GPL juin 2016
 
Revue de presse RUBIS
Revue de presse RUBISRevue de presse RUBIS
Revue de presse RUBIS
 

Revue de presse octobre novembre

  • 1. Revue de Presse Octobre - novembre 2017
  • 2. Sommaire devient le premier distributeur de Corse Guide Lavage & Stations Service Actualités - 01/11/2017 PHILIPPE GUY, directeur général de la Sara: «Pour faire baisser les prix, il faudrait... France-Antilles Guadeloupe - 28/11/2017 BOURSE-Rubis à un pic historique, SocGen recommande d'acheter le titre Reuters - 22/11/2017 Hausse de l'activité de Rubis au 3T BIP - Bulletin De L'industrie Pétrolière - 21/11/2017 Elle porte bien son nom, elle triple de valeur Investir-Le Journal Des Finances - 18/11/2017 Rubis : le chiffre d'affaires bondit grâce aux acquisitions Lantenne.Com - 16/11/2017 LE COIN DU SPECULATEUR Achetez Rubis à 55,50 euros La Lettre De La Bourse - 16/11/2017 Rubis accélère encore sa croissance Lefigaro.Fr - 10/11/2017 RUBIS : recherché après un trimestre de qualité Zonebourse.Com - 10/11/2017 RESULTATS Rubis : chiffre d'affaires en forte hausse au 3ème trimestre Médiacom' - 15/11/2017 Rubis Tradingcentral.Fr - 10/11/2017 Rubis: le chiffre d'affaires bondit au 3e trimestre grâce aux acquisitions Agence France Presse Fil Eco - 09/11/2017 Rubis rattrapé par la géopolitique ? La Lettre De La Bourse - 05/10/2017 FRANCE Corse : Rubis rachète la distribution de carburants d'EG Retail BIP - Bulletin De L'industrie Pétrolière - 06/10/2017 Produits pétroliers : Rubis se renforce en Corse Les Echos - 04/10/2017 3 4 7 8 9 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
  • 3. RUBIS devient le premier distributeur de Corse S ociété spécialiste de l'aval pétrolier, Rubis poursuit sa diversification en rachetant à la société EG Retail (France) SAS (anciennement EFR France) son activité de distri- bution de carburants en Corse ainsi que les unités logistiques associées. L'opération qui reste soumise à l'aval des autorités de la concurrence porte sur la commercialisa- tion en Corse de carburants à travers un réseau de 17 dis- tributeurs agréés opérant actuellement sous enseigne BP, permettant à Rubis de devenir le numéro un local avec un réseau de 64 sta- tions. Par ailleurs, le groupe prend 21,5 % de parts sup- plémentaires dans les dépôts pétroliers DPLC à Ajaccio et Bastia, portant ainsi sa partici- pation à 75 %. Rubis annonce également que l'ensemble du réseau adoptera progressive- ment l'identité visuelle ViTO et qu'il reprendra la clientèle ^lf^'(mm/j (mmmM ^ h m J ^ ^ ^ ^ m m Site in casa vostra! corse de la carte pétrolière « Go the easy way ». « Cette opération s'inscrit dans la ligne stratégique de Rubis de saisir toutes opportunités de renforcement de ses posi- tions. L'apport de ces nou- veaux actifs et les synergies attendues contribueront posi- tivement à la rentabilité du groupe », précise le groupe Rubis qui deviendra ainsi le premier opérateur en Corse. Tous droits de reproduction réservés Guide Lavage & Stat PAYS :France PAGE(S) :41 SURFACE :26 % PERIODICITE :Bimestriel DIFFUSION :(7000) 1 novembre 2017 - N°169 Page 3
  • 4. DEPARTEMENTALES INDUSTRIE PHILIPPE GUY, directeur général de la Sara : « Pour faire baisser les prix, il faudrait maîtriser nos coûts de production » Basée sur les trois départements français d'Amérique - Martinique, Guadeloupe et Guyane -, la Société anonyme de la raffinerie des Antilles (Sara) est en constante évolution. Philippe Guy, directeur général de l'entreprise de raffinage, présente quelques-uns des projets. Propos recueillis par Estelle VIRASSAMY Vous avez lancé des projets dans le domaine des énergies nouvelles. Pouvez-vous nous en dire plus ? Nos projets sont surtout centrés sur l'addition de deux technologies : la production d'électricité à partir des panneaux solaires, c'est-à-dire du photovoltaïque et le stockage de cette énergie par la voie de l'hydrogène. C'est ce qu'on appelle une combinaison hybride. Lorsqu'il y a beaucoup de soleil, ça permet de produire beaucoup d'hydrogène. Cet hydrogène peut être remis dans une pile à combustible pour produire de l'électricité la nuit, quand il y a un pic de consommation. Le concept est assez simple, mais ça requiert des technologies très modernes, surtout en termes de pilotage informatique de l'installation. Où en êtes-vous dans la réalisation de ce projet ? En Martinique, nous avons une première centrale photovoltaïque de 4 hectares en construction. Il faut savoir que pour produire 1 mégawatt, c'est-à-dire à peu près le besoin en puissance de 3000 habitants sur nos territoires, il faut une combinaison entre une centrale photovoltaïque et l'hydrogène qui va prendre une emprise de 6 à 7 hectares au sol. On réfléchit évidemment à d'autres solutions. Nous avons aussi un projet innovant de centrale hybride en Guadeloupe, avec ce principe de stockage de l'énergie via l'hydrogène qui semble être la voie de l'avenir. (Roberto BIRHUS) Que deviendra cette production ? Nous ne sommes pas du tout dans une concurrence avec EDF. Ce sont de toutes petites puissances. L'électricité produite est revendue à EDF, avec qui nous discutons pour savoir quand il en a besoin. C'est un projet tout à fait collaboratif. 0gjqa7qMVqlR3IHmX9UOXn-SVuCNLv5XeS3bPl423YIhtLaTUQ5o9jwZliSAySagZZmQ4 Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :20 SURFACE :54 % PERIODICITE :Quotidien JOURNALISTE :Propos Recueillis P… 28 novembre 2017 > Page source Page 4
  • 5. Aujourd'hui, d'où viennent les capitaux de la Sara ? Ce sont des capitaux 100% privés. 71% sont détenus par le groupe français Rubis, qui s'est énormément développé ces dernières années dans la Caraïbe. Le groupe barbadien Sol détient 29%. Ce sont des opérateurs qui sont attentifs à leur marché et savent le gérer. Le prix du carburant est un sujet qui fait souvent débat. De quoi se compose-t-il, et est-il différent sur les trois territoires ? Le prix du carburant lorsqu'il sort de la raffinerie de Martinique ou des dépôts de Guadeloupe et de Guyane, avant l'ajout des taxes et des coûts de transport, est exactement le même. C'est à peu près 65 centimes. Après, il faut y ajouter les coûts de transport, la marge des distributeurs, les compagnies pétrolières, et la marge du gérant. Aujourd'hui, quand vous allez à la pompe, plus de 80% du prix, c'est le coût de la matière première (pétrole brut) et les taxes (lire par ailleurs). À chaque fois que le prix du pétrole brut augmente, le prix du carburant à la sortie de la Sara et à la station-service va augmenter le mois suivant. Quand le prix du pétrole brut baisse, le prix du carburant baisse. Tous les mois, nos prix sont contrôlés par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Dieecte). Comment pourrait-on faire baisser les prix des carburants ? À notre niveau, pour faire baisser les prix, il faudrait maîtriser nos coûts de production. Il faudrait acheter le pétrole brut qui nécessite le moins d'énergie possible. C'est un exemple d'optimisation. Il y a un deuxième levier, qui est encore plus intéressant que la maîtrise des coûts. Si, avec la même activité, le même outil industriel, vous fabriquez des produits qui ont une valeur plus importante sur le marché, vous allez créer plus de valeurs. Par exemple, vous pouvez choisir de faire du bitume à la place du fioul lourd. Aujourd'hui, sur les territoires antillo-guyanais il se vend beaucoup plus cher. C'est un projet que nous avons à l'étude et qui doit passer en première approbation au conseil d'administration le 14 décembre. L'autre piste pour faire baisser les prix des carburants, c'est la fabrication de CO2. Sur les territoires antillo-guyanais, 3000 tonnes de CO2 sont importées chaque année. Ce CO2 est utilisé par les compagnies qui produisent de l'eau potable, les brasseurs, les entreprises qui sont dans la métallurgie, etc. Pourquoi ne pas le fabriquer localement ? D'où vient le pétrole brut qui arrive dans les DFA ? Il vient majoritairement de la mer du Nord. On importe 700000 à 800000 tonnes par an. Pourquoi la mer du Nord ? D'abord parce que le prix de transport n'est pas le plus cher, bien au contraire. Ensuite, ce que l'on achète, c'est le rapport qualité/prix. On peut acheter du pétrole brut vénézuélien, qui sera moins cher que celui de la mer du Nord, mais quand il faudra le traiter on aura des coûts de production extrêmement élevés. LA SARA AUJOURD'HUI La Sara est une entreprise de raffinage créée en 1969 pour assurer l'indépendance énergétique de la Martinique et de la Guadeloupe. La raffinerie est installée en Martinique. La Sara est présente en Guadeloupe à travers son dépôt de Jarry, construit en 1970. Son arrivée en Guyane date de 1982 avec la construction du dépôt de Degrad-des-Cannes, puis la mise en service de celui de Kourou en 2000. À partir du pétrole brut, l'outil industriel produit du gaz butane, du gazole, de l'essence, du kérosène et du fioul lourd. Sa capacité de production est d'environ 800000 tonnes/an. 661 C'est, en millions d'euros, le chiffre d'affaires de la Sara. De par ce chiffre d'affaires, la raffinerie un acteur majeur du PIB des trois territoires. UNE ENTREPRISE QUI DÉFEND SON ANCRAGE LOCAL La Sara représente aujourd'hui 600 contrats, dont 300 contrats Sara, donc c'est 600 familles antillo-guyanaises. « Nous sommes implantés sur les trois territoires avec la caractéristique suivante : quand on se développe, nous voulons nous développer sur les territoires. Depuis deux ans, nous Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :20 SURFACE :54 % PERIODICITE :Quotidien JOURNALISTE :Propos Recueillis P… 28 novembre 2017 > Page source Page 5
  • 6. avons recruté 45 personnes avec une augmentation de notre effectif net de 26 personnes soit pratiquement + 10%. Et ce sont toutes des personnes Antillo-Guyanaises. » Vingt salariés travaillent au dépôt de Jarry. RÉPARTITION DE LA PRODUCTION Après transformation, le pétrole brut acheté par la Sara est vendu sous forme de : - Gaz (bouteille) : 2% - Essence : 30% - Diesel : 25% - Carburéacteur : 15% - Fioul lourd : 28% ■ Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :20 SURFACE :54 % PERIODICITE :Quotidien JOURNALISTE :Propos Recueillis P… 28 novembre 2017 > Page source Page 6
  • 7. BOURSE-Rubis à un pic historique, SocGen recommande d'acheter le titre PARIS, 22 novembre (Reuters) - Rubis a touché un nouveau plus haut historique mercredi à la Bourse de Paris, porté par un avis très favorable des analystes de Société Générale qui saluent la "success story" du groupe dont les résultats, selon eux, devraient encore croître. Ils ont ainsi entamé leur suivi sur le spécialiste des infrastructures de stockage et de distribution d'énergie avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 66 euros. A 10h37, l'action Rubis grimpe de 2,11% à 59,63 euros, après avoir atteint plus tôt en séance un record à 59,97 euros. Il s'agit de la plus forte hausse de l'indice parisien SBF 120 , qui recule au même moment de 0,06%. "La consolidation progressive des récentes acquisitions du pôle Rubis Energie, couplée à la progression rapide des capacités de stockage de Rubis Terminal, devraient offrir des perspectives solides de croissance à court et moyen terme", indiquent les analystes de Société Générale dans une note. "Les positions de marché semblent sécurisées et la stratégie intensive de fusions-acquisitions devrait continuer à faire croître le bénéfice par action et la valorisation", ajoutent-ils. Les analystes s'appuient notamment sur l'historique jugé positif de la direction de Rubis en matière de croissance externe. "La stratégie d'acquisition a été à la fois agressive et bien exécutée, caractérisée par l'absence notable de problème d'intégration et par la rapidité - voire l'immédiateté - du caractère relutif des opérations réalisées", saluent-ils. (Blandine Hénault, édité par Patrick Vignal) Reuters le 22 nov. 17 à 10 42. tag:reuters.com,2017:newsml_L8N1NS28J:366671886 Tous droits de reproduction réservés PAYS :Royaume-uni SURFACE :39 % PERIODICITE :Quotidien DIFFUSION :139069 22 novembre 2017 Page 7
  • 8. FRANCEEFRANC Hausse de l'activité de Rubis au 3Te de l'activité de Rubis au 3T L'activité du groupe Rubis, spécialiste français du stockage et de la distribution de produits pétroliers, reste toujours bien orientée. A l'issue de son troisième trimestre, le Français a en effet enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 36 % par rapport à la même période de 2018, à 1,008 milliard d'euros, a-t-il annoncé dans un communiqué du 9 novembre. Le volume global d'activité a progressé de 28 % (+ 5 % à structure constante).Par activité, Rubis Énergie (distribution de produits pétroliers) a ainsi vu son chiffre d'affaires s'apprécier de 28 %, à 680 M€, pour des volumes commercialisés qui ont augmenté de 32 % sur un an, à 1,043 million de mètres cubes (+ 3 % à structure constante). La branche Support et Services (raffinage, négoce-approvisionnement et shipping) a dégagé un chiffre d'affaires de 253 M€, en hausse de 73 %. Le chiffre d'affaires de Rubis Terminal (prestations et stockage de produits liquides) s'est pour sa part élevé à 44 M€, soit 30 % de plus par rapport au 3 e trimestre de 2016 (+ 10 % à structure constante). Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :3 SURFACE :20 % PERIODICITE :Quotidien DIFFUSION :(109) 21 novembre 2017 - N°4141 Page 8
  • 9. Investir 10 Elleporte bien son nom, elle a triplé de valeur Elle porte bien son nom, elle triple de valeur est un euphémisme de dire que Rubis réalise un parcours sans faute dans l ' Investir 10 Rendement . Depuis son entrée dans la sélection , le 29 septembre2014, le titre a bondi de 200 %%. C' est neuf fois mieux que le Cac 40 sur la même période .Alors que la Bourse hésite sur la marche à suivre depuis le début de ce mois ,le spécialiste à la fois du stockage de produits pétroliers et dela distribution degaz de pétrole liquéfié (GPL) et de carburants fait office de valeur refuge . Il vient de gagner 5,1 %% en six séances ,alors que le Cac 40 a reculé de 2,5 %% ! Au premier semestre , son chiffre d ' affaires a encore bondi de20%% ,et les analystes de Portzamparc estimentque la fermeture éventuelle de la frontière entre la Turquie et le Kurdistan irakien n' aurait qu' un faible impact pour le groupe pétrolier présentdans la région :« Moins de 5 %% de l ' excédent brut d ' exploitation serait exposé en année pleine . » En 2017, Rubis devrait annoncer une croissance à deux chiffresde sesbénéfices . Son bilan solide lui permet également de réaliser des acquisitions . La hausse du titre ne semble donc pasterminée ,loin delà. Aidé , entre autres , par la bonne performance de cette action depuis le début de , l ' Investir 10 Rendement gagne 17,2 %% en 2017 Il fait jeu égal avecl ' Investir 10Grandes Valeurs. - FRANÇOIS MONNIER NOSARBITRAGES Lacomposition des quatre sélections demeure inchangée. 00 investir GRANDES VALEURS VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 CAC 40 281) CAC40 AVEC DIV. 211) 140 70 -70 + 144 ,9 %% NOTRE SÉLECTION + 320%% 2004 07 09 11 13 15 2017 VALEUR Én DATE D ENTRÉE PER PRIX DE DEPUIS REVIENT L' ENTRÉE VARIATIONS SUR LA SEMAINE NOTRESÉLECTION - 0 ,9 40 - 2 ,5 VARIATIONS EN2017 NOTRESÉLECTION + 17,2 %% 40 + 9 ,8 Bouyguesa detrès beaux résultats à neuf mois. Lecycledans la construction renoue avecla croissance, alors que le redressement dans latéléphonie s' intensifie. Lesdeux mouvements vont se poursuivre. OBJECTIF POTENTIEL PER 2017 EST. 2017 EST. (16-11-17) ,SEMAINE) AIR LIQUIDE BOLLORÉ BOL BOUVGLIES EN CAPGEDAINI El FFAGE R ENGIE ENGI ILI AD LD JCDECAUX SOCIÉTÉ GÉNÉRALE GLE VALEO FR Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :1-6 SURFACE :70 % PERIODICITE :Hebdomadaire RUBRIQUE :Investir10 DIFFUSION :70624 18 novembre 2017 - N°2289 Page 9
  • 10. 10 investir VALEURS MOYENNES VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 450 360 270 180 90 -90 CACSMALL + 209 ,1 CACSMALL AVEC D + 312 2004 07 09 11 13 15 2017 VALEUR M NÉMO AKKA TECHNOLOGIES AKA ALTAREA ALTA ALUN ATE COFACE COLAS NE IMERVS NK MAISONS DU MONDE M PLASTIC OMNIUM ROM SPI E SPIE TELEPERFORMANCE RCF DATE D ' ENTRÉE 9-1-17 19-10-15 20-3-17 4-9-17 18-9-17 31-7-17 16-1-17 24-2-14 PERF. DEPUIS ENTRÉE + 26%% + 32%% + 50 %% 27%% - -1%% + 13%% + 5%% + + 218 %% PRIXDE REVIENT 36,90Euro 143,50Euro 47,02Euro ,10Euro 178 ,25Euro 76,64Euro 31,32Euro 33,02Euro 20 ,70Euro .29 Euro VARIATIONS SURLA SEMAINE NOTRESÉLECTION - 2 %% CACSMALL VARIATIONS EN 2017 NOTRESÉLECTION + 14 ,3%% CACSMALL + 15,2 %% L ' action du leader mondial de la construction de routes, colas, a reculé à la suite de lapublication dutroisième trimestre , attestant une déception en Amérique du Nord pour des raisons climatiques. OBJECTIF POTENTIEL PER 2017 EST. 21 DT 2017 EST. 1,396 COURS (16-11-17) 46 ,55 Euro 10,6 6,3%% 190 ,05 Euro 18,1 159' 70 ,72Euro 18,8 9Euro 14.3 4,7%% 175 Euro 14 2,5%% 75 ,98Euro .6 1,4%% 35 ,49 Euro 12,7 1,7%% 34 ,63Euro 15,7 25 2,5%% 22 ,10Euro 121,65 Euro VARIATION (SEMAINE) - 8,4 %% - 1,6 %% - 2,8%% - 3,8 - 4,9 - 4,1 %% + 0,4%% - 3,2%% - 0 ,7 -0 ,1%% Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :1-6 SURFACE :70 % PERIODICITE :Hebdomadaire RUBRIQUE :Investir10 DIFFUSION :70624 18 novembre 2017 - N°2289 Page 10
  • 11. 110 investir RENDEMENT VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 CAC40 450 360 CAC40AVECDIV. 270 + 144 ,9 %% 180 90 NOTRE SÉLECTION + 405 VARIATIONS SUR SEMAINE NOTRESÉLECTION - 0 ,5 %% CAC40 - 2,5 %% VARIATIONS EN2017 NOTRESÉLECTION + 17,2 %% CAC40 + 9,8 %% EnBourse, ALDAutomotive a fait lesfrais de la fin du Dieselvoulue par le gouvernement . Maislegroupe -00 pourra s' yadapter rapidement. Lemarché aété 2004 07 09 n 13 15 2017 rassuré par desrésultats record à neuf mois. Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :1-6 SURFACE :70 % PERIODICITE :Hebdomadaire RUBRIQUE :Investir10 DIFFUSION :70624 18 novembre 2017 - N°2289 Page 11
  • 12. investir INTERNATIONAL 250 200 150 100 50 - 50 VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 WORLD MS CI AVEC DIV. + 183 %% NOTRE SÉLECTION 2004 VALEUR M D 07 09 11 13 15 2017 DATE PERF D ' ENTRÉE DEPUIS L' ENTRÉE DE REVIENT VARIATIONS SUR LA SEMAINE NOTRE SÉLECTION! MSCIVVORLD 017 %% VARIATIONS EN2017 NOTRE SÉLECTION + %% + 16,3 %% Desstatistiques économiques décevantes venant de Chineont pesé cette semaine sur lescours des matièrespremières et ont occasionné des prises de bénéficessur les producteurs ,dont le suisse Glencore. OBJECTIF PER 2017 EST. R DE 2017 EST. COURS (16-11-17) VARIATION SEMAI NU ALPHABET AMADEUS ES0109067019 IRE HATHAWAY U5846707026 EXXONMOBIL 052023161022 GLENCORE JE00134T313W64 IN DITEX ES0148396007 LOCKHEED MARTIN U55093301094 PORSCHE RYANAIR IE0OBYTPXV33 SAP 0E0007164600 Parmi les 900 valeurs de la cote,Investir-Le Journal des Finances vous présente ici ses40 préférées ,regroupées en quatre sélections valeurs . Les arbitrages ont lieu dans les vraies conditions du marché et sont réalisés de façon hebdomadaire avec exécution sur la base des cours de clôture du lundi. est pcssible d ' acheter la sélection Investir 10 Grandes Valeurs en Bourse sous lescodesmnémc 110GSet FRC011630474Les frais degestion annuels scnt de1,5 %%,et Investir en perçcit la moitié Plus forte hausse de la semaine I Plus forte baisse de la semaine Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :1-6 SURFACE :70 % PERIODICITE :Hebdomadaire RUBRIQUE :Investir10 DIFFUSION :70624 18 novembre 2017 - N°2289 Page 12
  • 13. Rubis : le chiffre d'affaires bondit grâce aux acquisitions Rubis : le chiffre d'affaires bondit grâce aux acquisitions : Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a annoncé un chiffre d'affaires en forte hausse au troisième trimestre, gonflé par ses acquisitions récentes. Son chiffre d'affaires a atteint 1,008 milliard d'euros, en hausse de 36% par rapport à la même période de l'an dernier, a indiqué le groupe. La branche Énergie, dédiée à la distribution de carburants, a vu son chiffre d'affaires progresser de 28 %, à 680 millions d'euros, avec des volumes en hausse de 32 %. Tous droits de reproduction réservés URL :http://www.lantenne.com/ PAYS :France TYPE :Web Pro et Spécialisé 16 novembre 2017 - 15:18 > Version en ligne Page 13
  • 14. LE COIN DU SPECULATEUR Achetez Rubis à 55,50 euros L'orientation chaotique des marchés d'actions depuis quelques séancesincite à plus de prudence. C'est dans cet esprit que nous revenons sur ce très beau dossier spécialisé dans la distribution et le stockage de produits pétroliers. Sa faible sensibilité à la conjoncture liée à une demande peu élastique des agents économiques pour le GPL ou l'essence en guise de chauffage ou de transport, ou pour le stockage de produits divers, ainsi que les fortes barrières à l'entrée que le groupe a su se construire à l'aide d'une stratégie d'acquisitions opportunistes lui confèrent un profil défensif très appréciable. Ce n'est d'ailleurs pas une surprise de voir le titre progresser de 48 % depuis le début de l'année et évoluer près de sesrecords historiques de 57,19 euros inscrits le 13 novembre. Le potentiel n'en est pas pour autant épuisé.Bien au contraire puisque le profil défensif de la société ne l'empêche pas de délivrer une forte croissance de sesbénéfices. En moyenne, sur les six derniers exercices, la progression du résultat opérationnel et du bénéfice net atteint respectivement 40.1 % et 45.3 % par an à partir d'une croissance annuelle de 17.9 % du chiffre d'affaires. Ce dernier indicateur n'est pas le plus pertinent pour mesurer la performance du groupe dans la mesure où il intègre la volatilité des prix des produits pétroliers à laquelle Rubis est très peu sensible puisque le groupe ne fait que les répercuter auprès de sesclients comme distributeur et négociant. Ses parts de marché importantes dans des zones stratégiques comme les Caraïbes, La Réunion, certains pays d'Europe ou d'Afrique, et le contrôle logistique de toute la chaîne de valeur des infrastructures d'approvisionnement jusqu'à la distribution des produits pétroliers donnent à Rubis un réel pouvoir de fixation de sesprix de vente. En témoigne sur les neuf premiers mois de l'exercice l'appréciation de la marge unitaire de la branche de distribution malgré une très nette remontée des cours d'approvisionnement, notamment ceux du propane. Cette solidité desmarges associéeà une hausse de 3 % des volumes sur les trois derniers mois (+ 32 % en intégrant les récentes acquisitions réalisées en Haïti, à Madagascar ou au Portugal) préfigure un exercice 2017 de qualité. Et ce malgré le passage de plusieurs ouragans dans la zone des Caraïbes où le groupe est très présent (près de 400 stations-service). Mais l'impact s'est finalement révélé très limité et entièrement couvert par les assurances. Dans le stockage, la tendance est également très favorable avec une forte hausse de 18 % du chiffre d'affaires, ressorti à 245 millions sur les neuf premiers mois. Cette performance reflète la mise en exploitation de nouvelles capacités de stockage notamment en Europe du Nord, à Amsterdam et à Anvers, et une solide dynamique en France (+ 5 %) et en Turquie (+ 28 %) par où transite le pétrole venant du Kurdistan irakien. Au final, le marché table pour cette année sur une croissance de 22 % du résultat opérationnel courant, à 366 millions d'euros, à partir d'un chiffre d'affaires en hausse de 29 %, à 3,88 milliards, et sur une progression de 26 % du bénéfice net, à 262 millions. Pour 2018, la visibilité reste excellente avec une nouvelle augmentation de 14 % du résultat opérationnel courant et de 12 % du bénéfice net. Ceshypothèses sont valorisées à 20,3 et 18,1 fois, ce qui reste abordable au regard des taux de croissance affichés sur longue période et de la capacité du groupe à générer d'importants flux nets de trésorerie (154 millions espéréscette année). Il faut aussi souligner la solide structure financière (endettement net limité à 28 % des fonds propres en fin d'année) qui permet de continuer de saisir des opportunités de croissance externe et de poursuivre le développement. Code Isin : FR0013269123 ; PEA : oui ; PEA-PME : non. Niveau de risque : • faible - •• moyen - ••• important - •••• très important - ••••• très spéculatif Niveau de risque : ••• Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :6 SURFACE :54 % PERIODICITE :Hebdomadaire DIFFUSION :(3500) 16 novembre 2017 - N°1451 Page 14
  • 15. Rubis accélère encore sa croissance Rubis accélère encore sa croissance : Par Loïc Danton Publié le 10/11/2017 à 10:37 Mise à jour le 10/11/2017 à 10:37 Le spécialiste de l’aval pétrolier et chimique (distribution de GPK-Fioul et activités de stockage) a publié un chiffre d’affaires trimestriel de 1,01 milliard d’euros, en croissance de 36% dont 5% à périmètre constant. Rubis Énergie, qui regroupe les activités de distribution de produits pétroliers, a enregistré une hausse de ses volumes de 32% dont 3% à données comparables, avec des progressions organiques de 3% dans toutes les régions où opère le groupe, y comprise les Caraïbes malgré les ouragans qui ont frappé la région. Les activités Support et Services s’envolent de 73% à 253 millions d’euros pour un volume en augmentation de 60% quand Rubis Terminal, qui comprend notamment les activités de stockage, gagne 15% à 74 millions d’euros. Sur neuf mois, les facturations s’élèvent à 2,82 milliards d’euros, en hausse de 29%. Notre recommandation pour RUBIS: CONSERVEZ La solidité du modèle économique du groupe ne se dément pas quels que soient les aléas. La saison des ouragans a été particulièrement destructrice dans les Caraïbes durant le trimestre, et Rubis avait déjà communiqué à ce sujet pour rassurer sur l’état de ses installations dans la région. L’impact réel sur l’activité était cependant redouté, puisque cette région est la première du groupe dans la distribution de produits pétroliers, et que les infrastructures locales avaient été touchées ce qui a sans doute ralenti un temps cette activité. Au final, le chiffre d’affaires reste en croissance soutenue et les volumes distribués au même niveau que les autres zones. De plus, la direction, si elle ne donne pas d’objectifs pour l’exercice, précise qu’elle est parvenue à maintenir ses marges unitaires malgré la forte hausse des cotations de produits pétroliers. De bon augure pour les comptes annuels. Conservez. Cours à date du conseil: 55,35 € Objectif de cours: 60 € soit un potentiel de +8,4% Profil d’investisseur: tout public Horizon d’investissement: 6 à 12 mois Tous droits de reproduction réservés URL :http://www.lefigaro.fr/ PAYS :France TYPE :Web Grand Public 10 novembre 2017 - 09:38 > Version en ligne Page 15
  • 16. RUBIS : recherché après un trimestre de qualité RUBIS : recherché après un trimestre de qualité : En hausse de 2,7% à 55,60 euros, Rubis signe l'une des plus fortes progressions du SBF120 après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel dont la qualité a été salué par plusieurs analystes. Au troisième trimestre, le spécialiste de l'aval pétrolier a vu son chiffre d'affaires bondir de 36% à 1,008 milliard d'euros. Rubis Énergie affiche un volume d'activité en hausse de 32 %, intégrant les activités de distribution de fiouls acquises en Haïti (mai 2017) et à Madagascar (juillet 2017). À structure constante, la croissance atteint 3 %. Rubis Support et Services, comprenant la Sara (raffinerie des Antilles) et l'ensemble des activités de shipping et négoce, a généré un chiffre d'affaires de 253 millions d'euros avec une activité soutenue (+ 60 %). Rubis Terminal enregistre une progression des recettes de stockage du périmètre sous gestion de 13 % (ensemble des dépôts pris à 100 %), dont + 5 % en France et + 30 % hors France. Les analystes ont, comme le plus souvent, apprécié cette publication. Gilbert Dupont a relevé son objectif de cours sur le titre de 64,8 à 65,9 euros tout en réitérant sa recommandation d'Achat. Le titre reste dans la liste des valeurs favorites du broker. Ce dernier a salué au troisième trimestre une dynamique favorable des volumes et une bonne résistance des marges. Selon une source de marché, Oddo BHF a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 62,5 euros sur Rubis après des résultats du troisième trimestre, qui confirme "la solidité économique du groupe". Rubis continue de surprendre positivement le bureau d'études. Une nouvelle fois, le groupe démontre sa capacité à gérer parfaitement des situations complexes comme l'envolée des prix des matières premières ou les ouragans dans les Caraïbes (zone représentant 41% des profits du groupe au premier semestre). Cette solidité du modèle économique associée à la perspective de nouvelles acquisitions (marge de manœuvre financière proche de 500 millions d'euros) et à une valorisation raisonnable (multiples sans prime par rapport aux midcaps françaises) explique la recommandation à l'Achat du courtier. Portzamparc enfin, a confirmé sa recommandation Renforcer et son objectif de cours de 59 euros. Tous droits de reproduction réservés URL :http://www.zonebourse.com/ PAYS :France TYPE :Web Grand Public 10 novembre 2017 - 15:30 > Version en ligne Page 16
  • 17. RESULTATS Rubis : chiffre d'affaires en forte hausse au 3 ème trimestre Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a annoncé jeudi un chiffre d'affaires en forte hausse au troisième trimestre, gonflé par ses acquisitions récentes. Son chiffre d'affaires a atteint 1,008 milliard d'euros, en hausse de 36% par rapport à la même période de l'an dernier, a indiqué le groupe dans un com- muniqué. La branche Energie, dédiée à la distribution de carbu- rants, a vu son chiffre d'affaires progresser de 28%, à 680 mil- lions d'euros, avec des volumes en hausse de 32%. Ce chiffre in- tègre les activités de distribution de fioul acquises à Haïti (mai 2017) et à Madagas- car (juillet 2017). À périmètre constant, la croissance des vo- lumes n'atteint que 3%. L'activité support et services a bondi pour sa part de 73%, à 253 millions d'euros, tandis que celle de stockage de produits liquides a gagné 15%, à 74 millions d'euros, indique Rubis. Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :5 SURFACE :23 % PERIODICITE :Hebdomadaire 15 novembre 2017 - N°457 Page 17
  • 18. Rubis Rubis : Rubis, le spécialiste de l’aval pétrolier, a déclaré que «le troisième trimestre 2017 a connu un bon développement avec un volume global d`activité en progression de 28%, dont + 5% à structure constante. Rubis Énergie affiche un volume d`activité en hausse de 32%, intégrant les activités de distribution de fiouls acquises en Haïti (mai 2017) et à Madagascar (juillet 2017). À structure constante, la croissance atteint 3%. Rubis Support et Services, comprenant la Sara (raffinerie des Antilles) et l`ensemble des activités de shipping et négoce, a généré un chiffre d`affaires de 253 millions d’euros avec une activité soutenue (+60%). Rubis Terminal enregistre une progression des recettes de stockage du périmètre sous gestion de 13% (ensemble des dépôts pris à 100%), dont +5% en France et +30% hors France. Dans une période marquée par une forte hausse des cotations de produits pétroliers (propane: +51%), le groupe a réussi à maintenir ses marges unitaires.» Le groupe publiera son chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2017 le 9 février 2018. Tous droits de reproduction réservés URL :https://www.tradingcentral.fr/ PAYS :France TYPE :Web Grand Public 10 novembre 2017 - 10:21 > Version en ligne Page 18
  • 19. Rubis: le chiffre d'affaires bondit au 3e trimestre grâce aux acquisitions Paris, 9 nov. 2017 (AFP) - Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a annoncé jeudi un chiffre d'affaires en forte hausse au troisième trimestre, gonflé par ses acquisitions récentes. Son chiffre d'affaires a atteint 1,008 milliard d'euros, en hausse de 36% par rapport à la même période de l'an dernier, a indiqué le groupe dans un communiqué. La branche Energie, dédiée à la distribution de carburants, a vu son chiffre d'affaires progresser de 28%, à 680 millions d'euros, avec des volumes en hausse de 32%. Ce chiffre intègre les activités de distribution de fioul acquises à Haïti (mai 2017) et à Madagascar (juillet 2017). À périmètre constant, la croissance des volumes n'atteint que 3%. L'activité support et services a bondi pour sa part de 73%, à 253 millions d'euros, tandis que celle de stockage de produits liquides a gagné 15%, à 74 millions d'euros, indique Rubis. jmi/soe/cj RUBIS Afp le 09 nov. 17 à 18 29. TX-PAR-MEC74 Tous droits de reproduction réservés PAYS :France SURFACE :26 % PERIODICITE :Quotidien 9 novembre 2017 - Edition Fil Eco Page 19
  • 20. Rubis rattrapé par Le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers va-t-il faire les frais du la géopolitique ? regain de tensions entre la Turquie et le Kurdistan irakien ? Il ne faut pas l'exclure après les propos tenus par le président turc Erdogan visant à fermer la frontière terrestre et les vannes de l'oléoduc permettant au Kurdistan irakien d'exporter, via le port turc de Ceyhan, une bonne partie de son pétrole, si le pays parvient à imposer son projet d'indépendance, porteur de « risque de guerre ethnique ». Rubis est concerné car il possède une unité en Turquie ayant réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 31 millions de dollars et un résultat brut d'exploitation de 20 millions. Les analystes du bureau d'études Portzamparc préfèrent malgré tout relativiser cette menace dans la mesure où le dépôt turc en question représente moins de 5 % de l'excédent brut d'exploitation de Rubis en année pleine et où les opérations du groupe sont surtout réalisées par camion. Il serait plus facile pour le gouvernement turc de fermer l'oléoduc. En outre, la Turquie se priverait elle-même de certains revenus car elle touche des droits par baril et consomme pour ses propres besoins le pétrole du Kurdistan irakien. Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :8 SURFACE :19 % PERIODICITE :Hebdomadaire DIFFUSION :(3500) 5 octobre 2017 - N°1445 Page 20
  • 21. FRANCE Corse : Rubis rachète la distribution de carburants d'EG Retail Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a racheté l'activité distribution de carburants d'EG Retail en Corse, ainsi que les actifs logistiques associés. La transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, porte sur « un réseau de 17 distributeurs agréés opérant actuellement sous enseigne BP », précise dans un communiqué publié le 3 octobre Rubis, qui devient ainsi « le numéro un local avec un réseau de 64 stations ». L'opération inclut également la participation de 21,5% détenue dans les dépôts pétroliers DPLC à Ajaccio et Bastia, portant la participation de Rubis à 75 %. Cette opération s'inscrit dans la stratégie de croissance externe de Rubis qui, depuis le début de l'année, a racheté les actifs de distribution de GPL de Repsol dans les îles de Madère et des Açores (cf. BIP du 03.08), le premier distributeur de produits pétroliers de Madagascar (cf. BIP du 24.07) le premier réseau de stations-service d'Haïti (cf. BIP du 22.02)et a pris le contrôle d'un dépôt pétrolier en Turquie (cf. BIP du 09.01). Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :4 SURFACE :23 % PERIODICITE :Quotidien DIFFUSION :(109) 6 octobre 2017 - N°1414 Page 21
  • 22. en bref INDUSTRIE & SERVICES Produits pétroliers : Rubis se renforce en Corse ÉNERGIELe groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a annoncé mardi le rachat des activités du britannique Euro Garages en Corse. La transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, porte notam- ment sur « un réseau de 17distributeurs agréés opérant actuelle- ment sous enseigne BP », précise dans un communiqué Rubis, qui devient ainsi « le numéro un local avec un réseau de 64 sta- tions ». L'acquisition inclut également la participation minori- taire d'Euro Garages dans les dépôts pétroliers DPLC d'Ajac- cio et de Bastia, dont Rubis détient désormais 75 %. Cette opération « et les synergies attendues contribueront positive- ment à la rentabilité du groupe » dès sa clôture « prévue fin octobre », ajoute Rubis. Tous droits de reproduction réservés PAYS :France PAGE(S) :20 SURFACE :5 % PERIODICITE :Quotidien RUBRIQUE :Industrie et services DIFFUSION :123636 4 octobre 2017 - N°22543 Page 22