SlideShare une entreprise Scribd logo
EXPLORATION GEOLOGIQUE ET MINIERE
Teng Tuuma Geoservices sarl de Ouagadougou (TTG)
2019-2020
Mamadou DIARRA
HYGIENE – SANTE – SEURITE - ENVIRONNEMENT
SOINS DE PREMIER (1er) SECOURS
SOINS DE 1er SECOURS_14 Janv. 2020.pdf
La sécurité au travail dans le secteur minier
Principes de base et meilleures pratiques
Introduction
Les activités de l’exploration généralement, amènent les Géologues et leurs équipes
à opérer dans des conditions difficiles, en terrain inhospitalier, dans des zones isolées
du pays, loin de toute assistance en cas d’accident ou autres urgences.
 La prévention des désastres est de loin préférable à une cure même bien
orchestrée. La prévention des accidents et la réduction des risques résultent d’une
bonne connaissance de la situation potentiellement hasardeuse. L’objectif de ces
procédures d’opérations générales est de faire le point des mesures de prévention en
vue de réduire les risques.
 Le but est d’éliminer TOUT accident de travail avec blessure sur le lieu de travail au
sein de la société.
 Etre en sécurité signifie vivre les conditions de sécurité et non pas les appliquer par
convenance. Aussi veuillez vous préservé vous-même et vos collègues de travail de
tout dangers.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
DEFINITION:
Le premier secours, c’est l’ensemble des gestes et mesures
d’urgence nécessaires pour :
 Sauver des vies,
 Empêcher l’aggravation des blessures,
 Eviter les sur accidents
 Soulager les douleurs et réconforter les victimes en attendant l’arrivée
des secours plus spécialisées.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
DEFINITION (suite)
 Les premiers secours sont donc un ensemble de gestes
élémentaires de survie que l’on peut donner à une personne
victime d’une maladie ou d’un accident avant l’arrivée d’une
personne beaucoup plus qualifiée (médecin, infirmier,
pompiers…) pour une prise en charge en vue d’un retours à la
normale.
 C’est connaître certaines notions d’hygiène et
d’assainissement pour éviter les maladies et les épidémies.
 C’est surtout un état d’esprit par le quel on peut rendre
service à ses semblables.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
BUT:
La formation de base aux premiers secours à pour but:
 L’acquisition des connaissances nécessaires à la bonne
exécution des gestes de secours destinés à préserver
l’intégrité physique d’une victime.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Objectif général
A l’issue de la formation, l’étudiant doit être capable d’exécuter
correctement les gestes de premiers secours destinés à :
•protéger la victime et les témoins,
•alerter les secours d’urgence adaptés,
•empêcher l’aggravation de la victime et préserver son intégrité
physique.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Les principes d’action du secouriste
 Lorsque survient un accident ou une maladie soudaine, il faut évaluer la situation et
l’état de la victime.
 L’objectif, c’est d’administrer les soins d’urgence prioritaires pour mettre hors de
danger la vie de la victime.
 Pour se faire, le secouriste doit intervenir avec méthode et sang-froid en respectant
les principes suivants :
•Le PAS
•P = Protéger
•A = Alerter
•S = Secourir
•Le SAP
•S = Secourir
•A = Alerter
•P = Protéger
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Le Contenu du PAS ou du SAP
 Protéger :
 Alerter :
 Secourir:
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Le Contenu du PAS ou du SAP
 Protéger : le secouriste doit se protéger, protéger la victime et son entourage ainsi
que ses biens. Il doit s’assurer que sa victime et lui-même ne courent aucun risque
ou que le danger et/ou la source du danger est supprimée.
 Dans la protection il peut arriver qu’on ait recours au dégagement d’urgence pour
mettre à l’abris sa victime et soi même.
 Alerter : le secouriste s’assure qu’il aura de l’aide en informant les autorités
compétentes ou les services de santé le plus appropriés et plus proche (la protection
civile, police secours ou la Gendarmerie, les CM…). L’alerte s’articule autour de
quatre points qui sont :
 La nature de l’accident ou de la maladie,
 Lieu de l’accident,
 L’Etat de la route,
 Nombre de victimes,
 L’état apparent des victimes (une évaluation rapide basée sur une simple observation
des victimes).
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
 Secourir : le secouriste examine ensuite la victime et lui prodigue les premiers soins
à chaque étape de l’examen.
• L’examen consiste à vérifier les fonctions vitales suivantes appelées triangle de vie :
 la conscience : il s’agit de la fonction nerveuse, et l’on vérifie si la victime réagit
aux stimulation sonores et/ou physiques ( victime consciente) ou pas (victime
inconsciente). Si elle est consciente la mettre en APD, inconscient en PLS.
 la circulation du sang : Fonction circulatoire, le pouls est-il perceptible ?
 la respiration: Fonction ventilatoire, la victime respire-t-elle ?
 Ensuite, il faut vérifier les Hémorragies, les Fractures et les autres types de Lésions
(écorchures, égratignures, Brûlures…)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
L’ordre d’évacuation
•le choqué
•les grosses hémorragies
•les fractures multiples
•les plaies
•l’asphyxié
Les positions d’attente
•P L S : position latérale de sécurité (victimes inconscientes ou victimes de
noyades)
•A P D : allonger plat dos (victimes conscientes)
•P D A : position demi assise (victimes ayant des cotes cassés)
cassés)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Les positions d’attente
•P L S : position latérale de sécurité (victimes inconscientes ou victimes de noyades)
•A P D : allonger plat dos (victimes conscientes)
•P D A : position demi assise (victimes ayant des cotes cassés cassés )
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
LES HEMORRAGIES
L’hémorragie est l’écoulement du sang hors des vaisseaux sanguins.
 Le sang s’écoule soit à l’extérieur du corps par une plaie : il s’agit d’une
hémorragie externe,
 soit à l’intérieur du corps et reste invisible : c’est l’hémorragie interne.
 Il arrive parfois que suite à une hémorragie interne, le sang s’écoule par
les orifices naturels : il s’agit d’une hémorragie interne extériorisée.
 L’hémorragie externe:
Elle se manifeste par l’écoulement visible du sang à travers une plaie.
 Conduite à tenir:.
 Avant toute intervention, veiller à ce protéger les mains afin d’éviter tout contact
direct avec le sang de la victime.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
 L’hémorragie interne
 Le saignement se produit à l’intérieur du corps. Le sang reste invisible, ne permettant
pas ainsi d’apprécier la quantité de sang perdue. Certains signes permettent de
suspecter l’hémorragie interne :
 Conduite à tenir
Le secouriste doit intervenir rapidement pour éviter l’état de choc, pouvant entraîner la
mort
 L’hémorragie extériorisée
 Il s’agit en réalité d’une hémorragie interne, mais le sang perdu ressort de l’organisme
par les orifices naturels.
NB: Le saignement des oreilles et du nez peut être le signe d’une fracture du crâne
après un accident.
Dans tous les autres cas d’hémorragie extériorisée, adresser le malade au centre
médical.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
L’ETAT DE CHOC
C’est une situation grave résultant essentiellement d’une défaillance de la
circulation sanguine vers certaines parties du corps.
Le cerveau ou d’autres organes vitaux peuvent être ainsi privés
d’oxygène et entraîner la mort de l’individu.
 Causes
•perte importante de liquide corporel,
•électrisation,
•douleurs violentes,
•réactions allergiques,
•blessures multiples, etc.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
 Signes d’un choqué
•agitation et angoisse,
•bâillements et soupir,
•coloration grise des lèvres et de la racine des ongles,
•peau froide et moite avec des sueurs abondantes,
•pouls faibles et rapides,
•respiration haletante et rapide,
•soif, nausée et vomissements,
•trouble graduel de la conscience
 Conduite à tenir.
•supprimer la cause,
•allonger la victime à plat dos et soulever les jambes pour favoriser l’afflux du sang vers
le cerveau,
•couvrir la victime pour la réchauffer,
•rassurer la victime et l’évacuer vers un centre médical.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
LES FRACTURES
 Une fracture est une cassure, rupture ou brisure de l’os.
 Causes
•accidents,
•chutes,
•coups violents sur l’os, etc.
 Les types de fractures
Les fractures fermées sans déplacement : il y a seulement une fissure de l’os.
C’est une fracture simple.
Les fractures fermées avec déplacement : les os brisés peuvent se déplacer
laisser des fragments d’os au niveau de la fracture.
Les fractures ouvertes : les os sont extériorisés avec une plaie béante. Ce
sont des fractures compliquées.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Signes
•douleur vive au niveau du foyer de la fracture,
•déformation du membre,
•impossibilité de faire des mouvement avec le membre fracturé,
•gonflement du membre parfois.
 Conduite à tenir
•interdire au blessé tout mouvement,
•Immobiliser le membre fracturé en respectant la déformation,
•assurer l’évacuation.
NB : pour une fracture ouverte, arrêter l’hémorragie d’abord avant de
passer à toute immobilisation.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Les fractures particulières
 Ce sont des fractures qui se situent en dehors des membres
Fracture du crâne (signes) : saignement surtout des oreilles, du nez, de la bouche, perte de
connaissance immédiate ou progressive
 Conduite à tenir :
•allonger la victime en APD si elle est consciente ou en PLS si elle est inconsciente,
•bien couvrir et bien caler la tête avec des vêtements mous
•assurer l’évacuation.
Fracture de la colonne vertébrale : douleur vive au dos, impossibilité de soulever les membres, perte
de connaissance.
 Conduite à tenir :
• encourager le blessé à rester immobile,
• immobiliser le malade sur un plan dur,
• assurer l’évacuation.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Fracture des côtes :
douleur vive localisée, impossibilité de respirer à fond, crachats
sanguinolents, état de choc parfois.
 Conduite à tenir :
•évacuer la victime d’urgence dans la position qui lui convient.
Fracture de la clavicule :
douleur vive et localisée au niveau de la clavicule, déformation.
 Conduite à tenir :
•immobiliser la clavicule à l’aide d’une écharpe oblique,
•assurer l’évacuation.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
ETOUFFEMENT
Définition :
 Pour notre cours l’étouffement va concerner essentiellement l’obstruction totale des
voies aériennes par un corps étranger. L’air ne peut plus passer, la mort de la
victime est imminente.
 Causes :
 Le plus souvent l’étouffement chez les adultes survient lors de l’alimentation.
 Chez les enfants c’est lors de l’ amusement, que la victime peut porter à la bouche
et tenter d’avaler un petit objet.
 Signes :
 La victime porte brutalement ses mains à la gorge
 Elle ne peut ni tousser ni parler
 Elle a la bouche ouverte
 Elle fait des efforts pour respirer sans que l’air entre ni ne sorte.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
ETOUFFEMENT
 Premiers secours :
 Adulte :
Pour désobstruer les voies aériennes, on peut utiliser la méthode des Tapes dans le
dos. Cette méthode consiste à donner 5 claques vigoureuses entre les deux
omoplates.
Si cette méthode ne permet pas d’expulser l’objet , on peut passer à la méthode de
Heimlich qui consiste à une compression abdominale dans le creux de l’estomac.
Si après 5 compression l’objet n’est pas expulsé, il faut reprendre la séquence
et demander un avis médical
 Nourrisson
Pour les enfants de moins d’un an on peut toujours utiliser les 5 claques dans le dos.
Cette méthode va consister à coucher le bébé à califourchon sur l’avant bras et
effectuer les 5 tapes dans le dos.
Si l’objet n’est pas expulsé, on utilise la compression sur le thorax.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
ELECTRISATION
 C’est le passage d’un courant électrique dans l’organisme. Elle provoque un état de
choc, des brûlures et souvent la mort.
 Premiers secours
 Si la victime est encore en contact avec la source d’électricité, il faut couper le
courant en retirant la prise ou en interrompant l’alimentation au tableau électrique.
 Si on ne peut couper le courant, procéder comme suit :
•Enfiler des chaussures en caoutchouc et se placer sur un morceau de bois sec, sur
du papier plié ou tout autre isolant,
•Au moyen d’un objet isolant, en bois sec ou d’un rouleau de papier, éloigner la victime
de la source d’électricité,
•Si la victime paraît commotionnée, la réconforter, examiner si elle présente des
brûlures et rester auprès d’elle jusqu’à ce qu’elle soit en sécurité.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
ELECTRISATION
Prévention
 Veiller à ce que les installations et les appareils soient sûrs,
 Recouvrir les prises moins utilisées avec des objets isolants
et mettre hors de portée des enfants les appareils
électriques.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
LES PLAIES
Définition
 Ce sont des lésions de la peau ou des muqueuses.
Causes
 Elles sont dues aux morsures, coupures, piqûres, brûlures,
écorchures, aux armes, …
Signes
 La lésion de la peau,
 La douleur,
 La présence de sang,
 La fièvre (cas des plaies particulières et des plaies graves)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Types de plaies et CAT
Les plaies simples
 Elles sont superficielles et peu profondes.
 CAT : nettoyer la plaie avec du savon, ou tout autre antiseptique (Bétadine, …), puis
la recouvrir à l’aide d’un pansement propre, surveiller puis évacuer.
Les plaies graves
 Elles sont étendues et profondes.
 CAT : Emballer, Etiqueter, Evacuer (les 3 E)
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Les plaies particulières
Ce sont les abcès, les panaris, les furoncles.
CAT : faire un pansement chaux alcoolisé et évacuer.
NB : toute plaie négligée s’aggrave et peut conduire à
la gangrène, au tétanos puis à la mort.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
LES BRULURES
 Une brûlure est une lésion de la peau par la chaleur (feu), par un produit chimique,
par les insectes (cantharides) ou par le frottement continu
 Les brûlures simples
 Brûlure du premier degré : elle se présente sous forme de rougeur de la peau.
 Brûlure du second degré : formation de cloques contenant un liquide claire. Il faut
crever le bouton à l’aide d’un objet stérile, appliquer un antiseptique et surveiller.
 Les brûlures graves
 Ce sont les brûlures du troisième degré. Elles sont profondes et étendues.
 Les brûlures graves surviennent souvent à la maison et concernent une fois sur
deux des enfants.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
LES BRULURES
 Premiers secours
 Soustraire la victime de la cause,
 Refroidir la partie brûlée avec de l’eau froide,
 Recouvrir la victime avec un tissu propre (drap, serviette),
 Donner fréquemment au brûlé de petites gorgées d’eau,
 Surveiller et évacuer d’urgence en APD.
 Un grand brûlé peut à tout moment sombrer dans un état de choc.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
BRULURES
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
Les brûlures graves particulières
 Brûlure par un produit chimique : le seul traitement consiste à
déshabiller complètement la victime et la doucher à grande eau
pendant 10 minutes au minimum, l’emballer et l’évacuer d’urgence.
 Brûlure interne : inhalation de gaz lacrymogènes ou ingestion de
produits chimiques (pétrole, eau de javel), provocant une brûlure des
voies respiratoires. Il faut éviter de faire vomir la victime, l’évacuer
d’urgence.
 Une personne en flamme : il faut l’empêcher de courir, l’enrouler
d’une épaisse couverture ou le rouler par terre, éviter de le déshabiller
et assurer l’évacuation.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
LES MORSURES ET PIQURES D’ANIMAUX
 Les morsures et piqûres d’animaux peuvent être dangereuses. Elles peuvent
provoquer des douleurs, des infections, un état de choc et parfois la mort.
 Les morsures et piqûres les plus courantes sont celles occasionnées par les
abeilles, les chiens, les serpents, les scorpions et les guêpes.
 Premiers secours
 En cas de morsure ou piqûre par un animal, il faut procéder comme suit :
 Aider la victime à garder son calme,
 Nettoyer la blessure en la savonnant soigneusement et rincer à grande eau, même
si la plaie est de petite taille,
 Couvrir la blessure d’un pansement propre,
 Identifier si possible l’animal et évacuer la victime d’urgence vers le centre médical.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MORSURES ET PIQURES
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
LES MORSURES ET PIQURES D’ANIMAUX
 Cas des piqûres d’abeilles et de guêpes :
 Placer une compresse froide sur la piqûre pour atténuer la douleur et limiter
l’inflammation.
 Cas de morsure de chien :
 Conduire la victime au centre de santé pour recevoir un traitement antitétanique,
 Vérifier si le chien est malade ou s’il a un comportement bizarre, s’il est faible ou
si sa gueule est entourée d’écumes. Il se peut qu’il ait la rage.
 L’abattre dans ce cas pour éviter d’autres cas de morsures car elles peuvent être
mortelles,
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
LES MORSURES ET PIQURES D’ANIMAUX
 Cas de morsure de serpent :
 Allonger aussitôt la victime sur le sol,
 Demander à la victime de garder son calme afin de ralentir la propagation du venin,
 Expliquer tranquillement à la victime se l’on compte faire en insistant sur le fait que l’action du venin
peut être circonscrite si elle reste calme,
 Laver soigneusement la plaie en utilisant abondamment tout liquide disponible de façon à extraire la
plus grande quantité de venin,
 Si la victime a été mordue au bras ou à la jambe, immobiliser le membre au moyen d’ atèles,
 Organiser l’évacuation vers le centre médical le plus approprié,
 Identifier et tuer le serpent si possible et l’emporter au centre médical pour déterminer le sérum
approprié.
 Cas de piqûre de scorpion :
 La piqûre de scorpion est douloureuse, mais elle n’est généralement pas mortelle. Il faut agir comme
pour une morsure de serpent.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
LES MALADIES TROPICALES
 Les maladies tropicales sont des maladies infectieuses qui se produisent dans les tropiques et les
régions subtropicales. Selon l'Organisation mondiale de la santé se sont des maladies délaissées qui
affectent de façon disproportionnée les populations pauvres et marginalisées.
 Paludisme
 C’est une maladie parasitaire endémique transmise par la piqûre d’un moustique (l’anophèle)
Sans traitement ou mal traité, le paludisme peut conduire à la mort.
 Signes
 Corps très chaud,
 Maux de tête violents,
 Courbatures,
 Troubles digestifs.
 Signes de complications
 Coma,
 Délires,
 Convulsions,
 Avortement possible chez une femme enceinte ou accouchement prématuré.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
Méningite
 Définition
 C’est une maladie grave et très contagieuse. Elle est causée par un microbe. Elle sévit surtout en
saison sèche. Non traitée cette maladie est le plus souvent mortelle.90% des malades correctement
soignés et assez tôt échappent à la mort.
 Transmission
 Elle se transmet à travers des gouttelettes de salives et de morve répandues dans l’air par des
personnes qui toussent ou qui éternuent. On l’attrape par la bouche et par le nez.
 Même les personnes apparaissant saines peuvent porter les germes et transmettre la maladie.
 Signes
Chez le bébé :
•Fièvre
•Vomissements
•Fontanelle bombée
•Nuque molle (l’enfant ne peut pas tenir la tète
•Diarrhée
•Convulsions
•Perte de connaissance
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
Méningite (suite)
Chez l’adulte :
•Fièvre Brutale
•Maux de tète intenses
•Raideur de la nuque
 Conduite à tenir:
•Faire baisser la fièvre par un enveloppement froid,
•Evacuer de toute urgence dans un centre médicale,
•Faire vacciner l’entourage du malade,
•Suivre la politique sanitaire du pays.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
La Dysenterie
 La dysenterie est une inflammation du côlon ou de l'intestin grêle, souvent
d'apparition brutale, qui est généralement réversible en quelques jours.
 Elle sa caractérise par :
 Une diarrhée fréquente,
 Des selles sanguinolentes,
 La présence de mucus dans les selles,
 Des douleurs abdominales,
 Des sensations de faux besoins,
 Une fièvre,
 Des vomissements.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
La Dysenterie(suite)
 Les bactéries responsables de la dysenterie créent des lésions de la paroi
intestinale et bloquent sa fonction de réabsorption de l'eau contenue dans les
selles.
 Il existe ainsi un fort risque de déshydratation pouvant mener à une altération de
l'état général.
Bon à savoir : les cas relativement peu intenses de dysenterie peuvent durer de
4 à 8 jours tandis que les cas plus graves peuvent durer de 3 à 6 semaines.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
Causes de la dysenterie
 La dysenterie est causée par deux principales formes d'infection :
 La dysenterie bacillaire ou dysenterie bactérienne : appelée shigellose, elle est
causée par l’un des divers types de la bactérie Shigella. C'est la cause la plus
fréquente de dysenterie.
 La dysenterie amibienne : appelée aussi amibiase, elle est causée par l'amibe
Entamoeba histolytica, un parasite protozoaire microscopique. L'amibe est peu
courante, sauf dans les régions tropicales où sa prévalence est très élevée.
 Chacune des deux infections sont transmises soit par voie féca-orale, soit par
ingestion d'eau souillée ou de légumes mal lavés contenant des micro-excréments.
Bon à savoir : dans la plupart des cas, l'amibiase ne provoque aucun symptôme.
Seulement 10 % des personnes infectées développent une dysenterie.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
La dysenterie
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
Dysenterie : diagnostic et traitement
 Le traitement de la dysenterie repose en première intention sur :
 Des antibiotiques pour les formes bactériennes les plus graves,
 Une réhydratation (absorption de riz, carottes cuites et eau) voire une réhydratation prolongée à
l'hôpital,
 Une coproculture (afin d’identifier le germe responsable).
 En amont de l'infection, on veillera à respecter une prophylaxie particulière surtout lors de voyages en
pays tropicaux. Il conviendra de faire attention :
• Aux mesures sanitaires,
 À l'apprentissage de l’hygiène,
 À l'aménagement de latrines (surtout dans les pays du sud) et à leur hygiène,
 Au contrôle des mouches (et du dépôt de leurs excréments) à l'aide de répulsifs,
 À l'approvisionnement en eau potable (boire de l'eau en bouteille impérativement),
 Aux fruits et légumes crus.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
Dysenterie : diagnostic et traitement
Eu égard aux complications possibles de la dysenterie, il convient
impérativement de consulter votre médecin si les symptômes persistent
plus de trois jours (forte fièvre, diarrhée sévère, nausées) ou de se
rendre aux urgences les plus proches.
 Bon à savoir : des complications aiguës et graves peuvent survenir,
surtout chez le nourrisson et le jeune enfant : hypoglycémie,
bactériémies ou septicémies, déshydratation, insuffisance rénale aiguë,
occlusion intestinale ou péritonite.
 Il convient de faire particulièrement attention aux signes d’irritabilité, de
léthargie ou de fièvre chez le nourrisson.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
Tuberculose :
 La définition:
 La tuberculose est une maladie qui est caractérisée par une affection, et plus particulièrement une infection des
poumons, mais aussi des membranes pulmonaires.
 La tuberculose pulmonaire est extrêmement contagieuse. Le corps médical a réussi à identifier les bacilles
qui sont responsables de cette infection : il s’agit d’une bacille de Koch. Du nom du médecin qui a fait cette
découverte.
NB: Il existe plusieurs variantes qui sont:
la tuberculose osseuse, tuberculose ganglionnaire, tuberculose urinaire, tuberculose intestinale, tuberculose
miliaire, ou encore la tuberculose rénale. Il s’agit alors d’une tuberculose non-contagieuse.
 Symptômes:
 Une insuffisance, ou détresse, respiratoire, de la fièvre, une perte de poids, des sueurs froides la nuit, mais aussi
une toux singulière, notamment.
 Traitement: vaccin contre la tuberculose. Le traitement dure le plus souvent six mois.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
La Rougeole
La rougeole est une maladie infectieuse et éruptive extrêmement contagieuse
due à un virus de la famille des paramyxoviridés.
Cette pathologie reste une cause mondiale très importante de décès chez les
enfants, malgré l’apparition du vaccin.
L’infection touche les muqueuses des voies respiratoires de l’individu et peut
entrainer de sévères complications dans tout le corps.
La transmission du virus se fait par voies aériennes lors de la projection de
gouttelettes de salive lorsque la personne infectée tousse ou éternue.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
La Rougeole (suite)
 Symptômes et complications de la rougeole:
 Les premiers symptômes apparaissent environ 10 jours après l’infection du patient par le virus,
ces 10 jours correspondent à la période d’incubation du virus. Ces symptômes sont le plus
souvent :
•Une forte fièvre
•Un écoulement nasal
•Une toux
•Une conjonctivite avec une rougeur des yeux
•Des petites taches blanches à l’intérieur de la bouche, appelées taches de Köplik
•Une fatigue générale
 Ensuite survient l’éruption cutanée quelques jours plus tard. Cette éruption se caractérise par
des boutons rouges qui se développent sur toute la surface du corps
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
La Rougeole (suite)
 Traitement et prévention de la rougeole:
 Il n’y a pas de traitements de la maladie de la rougeole
 Le meilleur moyen de ne pas contracter la rougeole reste la vaccination. Le vaccin de la rougeole est le vaccin R-
O-R, Rougeole-Oreillons-Rubéole, il n’est obligatoire mais est fortement recommandé, surtout chez les
nourrissons.
 Ce vaccin est composé de deux injections : une première injection à 12 mois, puis une seconde entre 16 et 18
mois. L’objectif de cette vaccination est d’éviter la contamination, mais également de faire disparaitre la rougeole.
 En général, les patients ne meurent pas de la rougeole mais des complications, parmi lesquelles on observe :
•Des cécités
•Des encéphalites : 1 cas sur 1000
•Des otites : 5 à 15% des cas
•Des diarrhées sévères
•Des infections auriculaires
•Des infections respiratoires : 5 à 10%
 Chez les femmes enceintes, la rougeole peut entrainer une fausse couche ou un accouchement prématuré.
SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
MALADIES TROPICALES
La Rougeole
SOINS DE 1er SECOURS_14 Janv. 2020.pdf

Contenu connexe

Similaire à SOINS DE 1er SECOURS_14 Janv. 2020.pdf

Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)
pascalbaudin
 
Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)
pascalbaudin
 
Clarke Enrgie Le 15 avril 2022.pptx
Clarke Enrgie Le 15 avril 2022.pptxClarke Enrgie Le 15 avril 2022.pptx
Clarke Enrgie Le 15 avril 2022.pptx
ChokriBesbes
 
AIDE MÉMOIRE SST 2021.pdf
AIDE MÉMOIRE SST 2021.pdfAIDE MÉMOIRE SST 2021.pdf
AIDE MÉMOIRE SST 2021.pdf
JoseFernandez364749
 
Formation PSC 1
Formation PSC 1Formation PSC 1
Formation PSC 1
Antoine Coulombeaux
 
Secourisme
SecourismeSecourisme
Secourisme
pdehem
 
Généralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secoursGénéralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secours
Mbonda Aime
 
Le polytraumatisé cours externe
Le polytraumatisé cours externeLe polytraumatisé cours externe
Le polytraumatisé cours externe
Hilou Hamid
 
HYGIENE-ET-SECURITE-SUR-CHANTIERS-BTP.pptx
HYGIENE-ET-SECURITE-SUR-CHANTIERS-BTP.pptxHYGIENE-ET-SECURITE-SUR-CHANTIERS-BTP.pptx
HYGIENE-ET-SECURITE-SUR-CHANTIERS-BTP.pptx
chabane2
 
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptxPolytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
cyliabenali1
 
Prise en charge du traumatisé grave en salle de déchoquage
Prise en charge du traumatisé grave en salle de déchoquagePrise en charge du traumatisé grave en salle de déchoquage
Prise en charge du traumatisé grave en salle de déchoquage
Abryda Aity
 
Cat devant un polytraumatisme
Cat devant un polytraumatismeCat devant un polytraumatisme
Cat devant un polytraumatisme
Idris Ahmed
 
support numerique de formation SST (Ilis sst-2014-demo)
support numerique de formation  SST (Ilis sst-2014-demo)support numerique de formation  SST (Ilis sst-2014-demo)
support numerique de formation SST (Ilis sst-2014-demo)
Parcelis Formation
 
Manouvres principales en secourisme.pdf
Manouvres principales en  secourisme.pdfManouvres principales en  secourisme.pdf
Manouvres principales en secourisme.pdf
Billal Khaldi
 
Le Damage Control à la phase Préhospitalière
Le Damage Control à la phase Préhospitalière Le Damage Control à la phase Préhospitalière
Le Damage Control à la phase Préhospitalière
Réseau Pro Santé
 
Hemoragie et secourisme au niveau professionel
Hemoragie et secourisme au niveau professionelHemoragie et secourisme au niveau professionel
Hemoragie et secourisme au niveau professionel
ishakgm
 
Aphorismes gériatriques.
Aphorismes gériatriques.Aphorismes gériatriques.
Aphorismes gériatriques.
Réseau Pro Santé
 

Similaire à SOINS DE 1er SECOURS_14 Janv. 2020.pdf (20)

Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)
 
Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)
 
Clarke Enrgie Le 15 avril 2022.pptx
Clarke Enrgie Le 15 avril 2022.pptxClarke Enrgie Le 15 avril 2022.pptx
Clarke Enrgie Le 15 avril 2022.pptx
 
AIDE MÉMOIRE SST 2021.pdf
AIDE MÉMOIRE SST 2021.pdfAIDE MÉMOIRE SST 2021.pdf
AIDE MÉMOIRE SST 2021.pdf
 
Gestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secoursGestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secours
 
Formation PSC 1
Formation PSC 1Formation PSC 1
Formation PSC 1
 
Secourisme
SecourismeSecourisme
Secourisme
 
Généralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secoursGénéralités sur les premiers secours
Généralités sur les premiers secours
 
Le polytraumatisé cours externe
Le polytraumatisé cours externeLe polytraumatisé cours externe
Le polytraumatisé cours externe
 
HYGIENE-ET-SECURITE-SUR-CHANTIERS-BTP.pptx
HYGIENE-ET-SECURITE-SUR-CHANTIERS-BTP.pptxHYGIENE-ET-SECURITE-SUR-CHANTIERS-BTP.pptx
HYGIENE-ET-SECURITE-SUR-CHANTIERS-BTP.pptx
 
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptxPolytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
 
Prise en charge du traumatisé grave en salle de déchoquage
Prise en charge du traumatisé grave en salle de déchoquagePrise en charge du traumatisé grave en salle de déchoquage
Prise en charge du traumatisé grave en salle de déchoquage
 
Cat devant un polytraumatisme
Cat devant un polytraumatismeCat devant un polytraumatisme
Cat devant un polytraumatisme
 
support numerique de formation SST (Ilis sst-2014-demo)
support numerique de formation  SST (Ilis sst-2014-demo)support numerique de formation  SST (Ilis sst-2014-demo)
support numerique de formation SST (Ilis sst-2014-demo)
 
Manouvres principales en secourisme.pdf
Manouvres principales en  secourisme.pdfManouvres principales en  secourisme.pdf
Manouvres principales en secourisme.pdf
 
Le Damage Control à la phase Préhospitalière
Le Damage Control à la phase Préhospitalière Le Damage Control à la phase Préhospitalière
Le Damage Control à la phase Préhospitalière
 
Reftech Sst2
Reftech Sst2Reftech Sst2
Reftech Sst2
 
Reftech Sst2
Reftech Sst2Reftech Sst2
Reftech Sst2
 
Hemoragie et secourisme au niveau professionel
Hemoragie et secourisme au niveau professionelHemoragie et secourisme au niveau professionel
Hemoragie et secourisme au niveau professionel
 
Aphorismes gériatriques.
Aphorismes gériatriques.Aphorismes gériatriques.
Aphorismes gériatriques.
 

SOINS DE 1er SECOURS_14 Janv. 2020.pdf

  • 1. EXPLORATION GEOLOGIQUE ET MINIERE Teng Tuuma Geoservices sarl de Ouagadougou (TTG) 2019-2020 Mamadou DIARRA HYGIENE – SANTE – SEURITE - ENVIRONNEMENT SOINS DE PREMIER (1er) SECOURS
  • 3. La sécurité au travail dans le secteur minier Principes de base et meilleures pratiques
  • 4. Introduction Les activités de l’exploration généralement, amènent les Géologues et leurs équipes à opérer dans des conditions difficiles, en terrain inhospitalier, dans des zones isolées du pays, loin de toute assistance en cas d’accident ou autres urgences.  La prévention des désastres est de loin préférable à une cure même bien orchestrée. La prévention des accidents et la réduction des risques résultent d’une bonne connaissance de la situation potentiellement hasardeuse. L’objectif de ces procédures d’opérations générales est de faire le point des mesures de prévention en vue de réduire les risques.  Le but est d’éliminer TOUT accident de travail avec blessure sur le lieu de travail au sein de la société.  Etre en sécurité signifie vivre les conditions de sécurité et non pas les appliquer par convenance. Aussi veuillez vous préservé vous-même et vos collègues de travail de tout dangers.
  • 5. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
  • 6. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) DEFINITION: Le premier secours, c’est l’ensemble des gestes et mesures d’urgence nécessaires pour :  Sauver des vies,  Empêcher l’aggravation des blessures,  Eviter les sur accidents  Soulager les douleurs et réconforter les victimes en attendant l’arrivée des secours plus spécialisées.
  • 7. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
  • 8. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) DEFINITION (suite)  Les premiers secours sont donc un ensemble de gestes élémentaires de survie que l’on peut donner à une personne victime d’une maladie ou d’un accident avant l’arrivée d’une personne beaucoup plus qualifiée (médecin, infirmier, pompiers…) pour une prise en charge en vue d’un retours à la normale.  C’est connaître certaines notions d’hygiène et d’assainissement pour éviter les maladies et les épidémies.  C’est surtout un état d’esprit par le quel on peut rendre service à ses semblables.
  • 9. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) BUT: La formation de base aux premiers secours à pour but:  L’acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours destinés à préserver l’intégrité physique d’une victime.
  • 10. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Objectif général A l’issue de la formation, l’étudiant doit être capable d’exécuter correctement les gestes de premiers secours destinés à : •protéger la victime et les témoins, •alerter les secours d’urgence adaptés, •empêcher l’aggravation de la victime et préserver son intégrité physique.
  • 11. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Les principes d’action du secouriste  Lorsque survient un accident ou une maladie soudaine, il faut évaluer la situation et l’état de la victime.  L’objectif, c’est d’administrer les soins d’urgence prioritaires pour mettre hors de danger la vie de la victime.  Pour se faire, le secouriste doit intervenir avec méthode et sang-froid en respectant les principes suivants : •Le PAS •P = Protéger •A = Alerter •S = Secourir •Le SAP •S = Secourir •A = Alerter •P = Protéger
  • 12. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Le Contenu du PAS ou du SAP  Protéger :  Alerter :  Secourir:
  • 13. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Le Contenu du PAS ou du SAP  Protéger : le secouriste doit se protéger, protéger la victime et son entourage ainsi que ses biens. Il doit s’assurer que sa victime et lui-même ne courent aucun risque ou que le danger et/ou la source du danger est supprimée.  Dans la protection il peut arriver qu’on ait recours au dégagement d’urgence pour mettre à l’abris sa victime et soi même.  Alerter : le secouriste s’assure qu’il aura de l’aide en informant les autorités compétentes ou les services de santé le plus appropriés et plus proche (la protection civile, police secours ou la Gendarmerie, les CM…). L’alerte s’articule autour de quatre points qui sont :  La nature de l’accident ou de la maladie,  Lieu de l’accident,  L’Etat de la route,  Nombre de victimes,  L’état apparent des victimes (une évaluation rapide basée sur une simple observation des victimes).
  • 14. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)  Secourir : le secouriste examine ensuite la victime et lui prodigue les premiers soins à chaque étape de l’examen. • L’examen consiste à vérifier les fonctions vitales suivantes appelées triangle de vie :  la conscience : il s’agit de la fonction nerveuse, et l’on vérifie si la victime réagit aux stimulation sonores et/ou physiques ( victime consciente) ou pas (victime inconsciente). Si elle est consciente la mettre en APD, inconscient en PLS.  la circulation du sang : Fonction circulatoire, le pouls est-il perceptible ?  la respiration: Fonction ventilatoire, la victime respire-t-elle ?  Ensuite, il faut vérifier les Hémorragies, les Fractures et les autres types de Lésions (écorchures, égratignures, Brûlures…)
  • 15. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) L’ordre d’évacuation •le choqué •les grosses hémorragies •les fractures multiples •les plaies •l’asphyxié Les positions d’attente •P L S : position latérale de sécurité (victimes inconscientes ou victimes de noyades) •A P D : allonger plat dos (victimes conscientes) •P D A : position demi assise (victimes ayant des cotes cassés) cassés)
  • 16. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Les positions d’attente •P L S : position latérale de sécurité (victimes inconscientes ou victimes de noyades) •A P D : allonger plat dos (victimes conscientes) •P D A : position demi assise (victimes ayant des cotes cassés cassés )
  • 17. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
  • 18. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) LES HEMORRAGIES L’hémorragie est l’écoulement du sang hors des vaisseaux sanguins.  Le sang s’écoule soit à l’extérieur du corps par une plaie : il s’agit d’une hémorragie externe,  soit à l’intérieur du corps et reste invisible : c’est l’hémorragie interne.  Il arrive parfois que suite à une hémorragie interne, le sang s’écoule par les orifices naturels : il s’agit d’une hémorragie interne extériorisée.  L’hémorragie externe: Elle se manifeste par l’écoulement visible du sang à travers une plaie.  Conduite à tenir:.  Avant toute intervention, veiller à ce protéger les mains afin d’éviter tout contact direct avec le sang de la victime.
  • 19. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)  L’hémorragie interne  Le saignement se produit à l’intérieur du corps. Le sang reste invisible, ne permettant pas ainsi d’apprécier la quantité de sang perdue. Certains signes permettent de suspecter l’hémorragie interne :  Conduite à tenir Le secouriste doit intervenir rapidement pour éviter l’état de choc, pouvant entraîner la mort  L’hémorragie extériorisée  Il s’agit en réalité d’une hémorragie interne, mais le sang perdu ressort de l’organisme par les orifices naturels. NB: Le saignement des oreilles et du nez peut être le signe d’une fracture du crâne après un accident. Dans tous les autres cas d’hémorragie extériorisée, adresser le malade au centre médical.
  • 20. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) L’ETAT DE CHOC C’est une situation grave résultant essentiellement d’une défaillance de la circulation sanguine vers certaines parties du corps. Le cerveau ou d’autres organes vitaux peuvent être ainsi privés d’oxygène et entraîner la mort de l’individu.  Causes •perte importante de liquide corporel, •électrisation, •douleurs violentes, •réactions allergiques, •blessures multiples, etc.
  • 21. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)  Signes d’un choqué •agitation et angoisse, •bâillements et soupir, •coloration grise des lèvres et de la racine des ongles, •peau froide et moite avec des sueurs abondantes, •pouls faibles et rapides, •respiration haletante et rapide, •soif, nausée et vomissements, •trouble graduel de la conscience  Conduite à tenir. •supprimer la cause, •allonger la victime à plat dos et soulever les jambes pour favoriser l’afflux du sang vers le cerveau, •couvrir la victime pour la réchauffer, •rassurer la victime et l’évacuer vers un centre médical.
  • 22. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) LES FRACTURES  Une fracture est une cassure, rupture ou brisure de l’os.  Causes •accidents, •chutes, •coups violents sur l’os, etc.  Les types de fractures Les fractures fermées sans déplacement : il y a seulement une fissure de l’os. C’est une fracture simple. Les fractures fermées avec déplacement : les os brisés peuvent se déplacer laisser des fragments d’os au niveau de la fracture. Les fractures ouvertes : les os sont extériorisés avec une plaie béante. Ce sont des fractures compliquées.
  • 23. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
  • 24. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Signes •douleur vive au niveau du foyer de la fracture, •déformation du membre, •impossibilité de faire des mouvement avec le membre fracturé, •gonflement du membre parfois.  Conduite à tenir •interdire au blessé tout mouvement, •Immobiliser le membre fracturé en respectant la déformation, •assurer l’évacuation. NB : pour une fracture ouverte, arrêter l’hémorragie d’abord avant de passer à toute immobilisation.
  • 25. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Les fractures particulières  Ce sont des fractures qui se situent en dehors des membres Fracture du crâne (signes) : saignement surtout des oreilles, du nez, de la bouche, perte de connaissance immédiate ou progressive  Conduite à tenir : •allonger la victime en APD si elle est consciente ou en PLS si elle est inconsciente, •bien couvrir et bien caler la tête avec des vêtements mous •assurer l’évacuation. Fracture de la colonne vertébrale : douleur vive au dos, impossibilité de soulever les membres, perte de connaissance.  Conduite à tenir : • encourager le blessé à rester immobile, • immobiliser le malade sur un plan dur, • assurer l’évacuation.
  • 26. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Fracture des côtes : douleur vive localisée, impossibilité de respirer à fond, crachats sanguinolents, état de choc parfois.  Conduite à tenir : •évacuer la victime d’urgence dans la position qui lui convient. Fracture de la clavicule : douleur vive et localisée au niveau de la clavicule, déformation.  Conduite à tenir : •immobiliser la clavicule à l’aide d’une écharpe oblique, •assurer l’évacuation.
  • 27. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) ETOUFFEMENT Définition :  Pour notre cours l’étouffement va concerner essentiellement l’obstruction totale des voies aériennes par un corps étranger. L’air ne peut plus passer, la mort de la victime est imminente.  Causes :  Le plus souvent l’étouffement chez les adultes survient lors de l’alimentation.  Chez les enfants c’est lors de l’ amusement, que la victime peut porter à la bouche et tenter d’avaler un petit objet.  Signes :  La victime porte brutalement ses mains à la gorge  Elle ne peut ni tousser ni parler  Elle a la bouche ouverte  Elle fait des efforts pour respirer sans que l’air entre ni ne sorte.
  • 28. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
  • 29. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) ETOUFFEMENT  Premiers secours :  Adulte : Pour désobstruer les voies aériennes, on peut utiliser la méthode des Tapes dans le dos. Cette méthode consiste à donner 5 claques vigoureuses entre les deux omoplates. Si cette méthode ne permet pas d’expulser l’objet , on peut passer à la méthode de Heimlich qui consiste à une compression abdominale dans le creux de l’estomac. Si après 5 compression l’objet n’est pas expulsé, il faut reprendre la séquence et demander un avis médical  Nourrisson Pour les enfants de moins d’un an on peut toujours utiliser les 5 claques dans le dos. Cette méthode va consister à coucher le bébé à califourchon sur l’avant bras et effectuer les 5 tapes dans le dos. Si l’objet n’est pas expulsé, on utilise la compression sur le thorax.
  • 30. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) ELECTRISATION  C’est le passage d’un courant électrique dans l’organisme. Elle provoque un état de choc, des brûlures et souvent la mort.  Premiers secours  Si la victime est encore en contact avec la source d’électricité, il faut couper le courant en retirant la prise ou en interrompant l’alimentation au tableau électrique.  Si on ne peut couper le courant, procéder comme suit : •Enfiler des chaussures en caoutchouc et se placer sur un morceau de bois sec, sur du papier plié ou tout autre isolant, •Au moyen d’un objet isolant, en bois sec ou d’un rouleau de papier, éloigner la victime de la source d’électricité, •Si la victime paraît commotionnée, la réconforter, examiner si elle présente des brûlures et rester auprès d’elle jusqu’à ce qu’elle soit en sécurité.
  • 31. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS)
  • 32. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) ELECTRISATION Prévention  Veiller à ce que les installations et les appareils soient sûrs,  Recouvrir les prises moins utilisées avec des objets isolants et mettre hors de portée des enfants les appareils électriques.
  • 33. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) LES PLAIES Définition  Ce sont des lésions de la peau ou des muqueuses. Causes  Elles sont dues aux morsures, coupures, piqûres, brûlures, écorchures, aux armes, … Signes  La lésion de la peau,  La douleur,  La présence de sang,  La fièvre (cas des plaies particulières et des plaies graves)
  • 34. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Types de plaies et CAT Les plaies simples  Elles sont superficielles et peu profondes.  CAT : nettoyer la plaie avec du savon, ou tout autre antiseptique (Bétadine, …), puis la recouvrir à l’aide d’un pansement propre, surveiller puis évacuer. Les plaies graves  Elles sont étendues et profondes.  CAT : Emballer, Etiqueter, Evacuer (les 3 E)
  • 35. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Les plaies particulières Ce sont les abcès, les panaris, les furoncles. CAT : faire un pansement chaux alcoolisé et évacuer. NB : toute plaie négligée s’aggrave et peut conduire à la gangrène, au tétanos puis à la mort.
  • 36. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) LES BRULURES  Une brûlure est une lésion de la peau par la chaleur (feu), par un produit chimique, par les insectes (cantharides) ou par le frottement continu  Les brûlures simples  Brûlure du premier degré : elle se présente sous forme de rougeur de la peau.  Brûlure du second degré : formation de cloques contenant un liquide claire. Il faut crever le bouton à l’aide d’un objet stérile, appliquer un antiseptique et surveiller.  Les brûlures graves  Ce sont les brûlures du troisième degré. Elles sont profondes et étendues.  Les brûlures graves surviennent souvent à la maison et concernent une fois sur deux des enfants.
  • 37. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) LES BRULURES  Premiers secours  Soustraire la victime de la cause,  Refroidir la partie brûlée avec de l’eau froide,  Recouvrir la victime avec un tissu propre (drap, serviette),  Donner fréquemment au brûlé de petites gorgées d’eau,  Surveiller et évacuer d’urgence en APD.  Un grand brûlé peut à tout moment sombrer dans un état de choc.
  • 38. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) BRULURES
  • 39. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) Les brûlures graves particulières  Brûlure par un produit chimique : le seul traitement consiste à déshabiller complètement la victime et la doucher à grande eau pendant 10 minutes au minimum, l’emballer et l’évacuer d’urgence.  Brûlure interne : inhalation de gaz lacrymogènes ou ingestion de produits chimiques (pétrole, eau de javel), provocant une brûlure des voies respiratoires. Il faut éviter de faire vomir la victime, l’évacuer d’urgence.  Une personne en flamme : il faut l’empêcher de courir, l’enrouler d’une épaisse couverture ou le rouler par terre, éviter de le déshabiller et assurer l’évacuation.
  • 40. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) LES MORSURES ET PIQURES D’ANIMAUX  Les morsures et piqûres d’animaux peuvent être dangereuses. Elles peuvent provoquer des douleurs, des infections, un état de choc et parfois la mort.  Les morsures et piqûres les plus courantes sont celles occasionnées par les abeilles, les chiens, les serpents, les scorpions et les guêpes.  Premiers secours  En cas de morsure ou piqûre par un animal, il faut procéder comme suit :  Aider la victime à garder son calme,  Nettoyer la blessure en la savonnant soigneusement et rincer à grande eau, même si la plaie est de petite taille,  Couvrir la blessure d’un pansement propre,  Identifier si possible l’animal et évacuer la victime d’urgence vers le centre médical.
  • 41. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MORSURES ET PIQURES
  • 42. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) LES MORSURES ET PIQURES D’ANIMAUX  Cas des piqûres d’abeilles et de guêpes :  Placer une compresse froide sur la piqûre pour atténuer la douleur et limiter l’inflammation.  Cas de morsure de chien :  Conduire la victime au centre de santé pour recevoir un traitement antitétanique,  Vérifier si le chien est malade ou s’il a un comportement bizarre, s’il est faible ou si sa gueule est entourée d’écumes. Il se peut qu’il ait la rage.  L’abattre dans ce cas pour éviter d’autres cas de morsures car elles peuvent être mortelles,
  • 43. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) LES MORSURES ET PIQURES D’ANIMAUX  Cas de morsure de serpent :  Allonger aussitôt la victime sur le sol,  Demander à la victime de garder son calme afin de ralentir la propagation du venin,  Expliquer tranquillement à la victime se l’on compte faire en insistant sur le fait que l’action du venin peut être circonscrite si elle reste calme,  Laver soigneusement la plaie en utilisant abondamment tout liquide disponible de façon à extraire la plus grande quantité de venin,  Si la victime a été mordue au bras ou à la jambe, immobiliser le membre au moyen d’ atèles,  Organiser l’évacuation vers le centre médical le plus approprié,  Identifier et tuer le serpent si possible et l’emporter au centre médical pour déterminer le sérum approprié.  Cas de piqûre de scorpion :  La piqûre de scorpion est douloureuse, mais elle n’est généralement pas mortelle. Il faut agir comme pour une morsure de serpent.
  • 44. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES LES MALADIES TROPICALES  Les maladies tropicales sont des maladies infectieuses qui se produisent dans les tropiques et les régions subtropicales. Selon l'Organisation mondiale de la santé se sont des maladies délaissées qui affectent de façon disproportionnée les populations pauvres et marginalisées.  Paludisme  C’est une maladie parasitaire endémique transmise par la piqûre d’un moustique (l’anophèle) Sans traitement ou mal traité, le paludisme peut conduire à la mort.  Signes  Corps très chaud,  Maux de tête violents,  Courbatures,  Troubles digestifs.  Signes de complications  Coma,  Délires,  Convulsions,  Avortement possible chez une femme enceinte ou accouchement prématuré.
  • 45. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES Méningite  Définition  C’est une maladie grave et très contagieuse. Elle est causée par un microbe. Elle sévit surtout en saison sèche. Non traitée cette maladie est le plus souvent mortelle.90% des malades correctement soignés et assez tôt échappent à la mort.  Transmission  Elle se transmet à travers des gouttelettes de salives et de morve répandues dans l’air par des personnes qui toussent ou qui éternuent. On l’attrape par la bouche et par le nez.  Même les personnes apparaissant saines peuvent porter les germes et transmettre la maladie.  Signes Chez le bébé : •Fièvre •Vomissements •Fontanelle bombée •Nuque molle (l’enfant ne peut pas tenir la tète •Diarrhée •Convulsions •Perte de connaissance
  • 46. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES Méningite (suite) Chez l’adulte : •Fièvre Brutale •Maux de tète intenses •Raideur de la nuque  Conduite à tenir: •Faire baisser la fièvre par un enveloppement froid, •Evacuer de toute urgence dans un centre médicale, •Faire vacciner l’entourage du malade, •Suivre la politique sanitaire du pays.
  • 47. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES
  • 48. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES La Dysenterie  La dysenterie est une inflammation du côlon ou de l'intestin grêle, souvent d'apparition brutale, qui est généralement réversible en quelques jours.  Elle sa caractérise par :  Une diarrhée fréquente,  Des selles sanguinolentes,  La présence de mucus dans les selles,  Des douleurs abdominales,  Des sensations de faux besoins,  Une fièvre,  Des vomissements.
  • 49. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES La Dysenterie(suite)  Les bactéries responsables de la dysenterie créent des lésions de la paroi intestinale et bloquent sa fonction de réabsorption de l'eau contenue dans les selles.  Il existe ainsi un fort risque de déshydratation pouvant mener à une altération de l'état général. Bon à savoir : les cas relativement peu intenses de dysenterie peuvent durer de 4 à 8 jours tandis que les cas plus graves peuvent durer de 3 à 6 semaines.
  • 50. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES Causes de la dysenterie  La dysenterie est causée par deux principales formes d'infection :  La dysenterie bacillaire ou dysenterie bactérienne : appelée shigellose, elle est causée par l’un des divers types de la bactérie Shigella. C'est la cause la plus fréquente de dysenterie.  La dysenterie amibienne : appelée aussi amibiase, elle est causée par l'amibe Entamoeba histolytica, un parasite protozoaire microscopique. L'amibe est peu courante, sauf dans les régions tropicales où sa prévalence est très élevée.  Chacune des deux infections sont transmises soit par voie féca-orale, soit par ingestion d'eau souillée ou de légumes mal lavés contenant des micro-excréments. Bon à savoir : dans la plupart des cas, l'amibiase ne provoque aucun symptôme. Seulement 10 % des personnes infectées développent une dysenterie.
  • 51. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES La dysenterie
  • 52. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES Dysenterie : diagnostic et traitement  Le traitement de la dysenterie repose en première intention sur :  Des antibiotiques pour les formes bactériennes les plus graves,  Une réhydratation (absorption de riz, carottes cuites et eau) voire une réhydratation prolongée à l'hôpital,  Une coproculture (afin d’identifier le germe responsable).  En amont de l'infection, on veillera à respecter une prophylaxie particulière surtout lors de voyages en pays tropicaux. Il conviendra de faire attention : • Aux mesures sanitaires,  À l'apprentissage de l’hygiène,  À l'aménagement de latrines (surtout dans les pays du sud) et à leur hygiène,  Au contrôle des mouches (et du dépôt de leurs excréments) à l'aide de répulsifs,  À l'approvisionnement en eau potable (boire de l'eau en bouteille impérativement),  Aux fruits et légumes crus.
  • 53. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES Dysenterie : diagnostic et traitement Eu égard aux complications possibles de la dysenterie, il convient impérativement de consulter votre médecin si les symptômes persistent plus de trois jours (forte fièvre, diarrhée sévère, nausées) ou de se rendre aux urgences les plus proches.  Bon à savoir : des complications aiguës et graves peuvent survenir, surtout chez le nourrisson et le jeune enfant : hypoglycémie, bactériémies ou septicémies, déshydratation, insuffisance rénale aiguë, occlusion intestinale ou péritonite.  Il convient de faire particulièrement attention aux signes d’irritabilité, de léthargie ou de fièvre chez le nourrisson.
  • 54. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES Tuberculose :  La définition:  La tuberculose est une maladie qui est caractérisée par une affection, et plus particulièrement une infection des poumons, mais aussi des membranes pulmonaires.  La tuberculose pulmonaire est extrêmement contagieuse. Le corps médical a réussi à identifier les bacilles qui sont responsables de cette infection : il s’agit d’une bacille de Koch. Du nom du médecin qui a fait cette découverte. NB: Il existe plusieurs variantes qui sont: la tuberculose osseuse, tuberculose ganglionnaire, tuberculose urinaire, tuberculose intestinale, tuberculose miliaire, ou encore la tuberculose rénale. Il s’agit alors d’une tuberculose non-contagieuse.  Symptômes:  Une insuffisance, ou détresse, respiratoire, de la fièvre, une perte de poids, des sueurs froides la nuit, mais aussi une toux singulière, notamment.  Traitement: vaccin contre la tuberculose. Le traitement dure le plus souvent six mois.
  • 55. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES La Rougeole La rougeole est une maladie infectieuse et éruptive extrêmement contagieuse due à un virus de la famille des paramyxoviridés. Cette pathologie reste une cause mondiale très importante de décès chez les enfants, malgré l’apparition du vaccin. L’infection touche les muqueuses des voies respiratoires de l’individu et peut entrainer de sévères complications dans tout le corps. La transmission du virus se fait par voies aériennes lors de la projection de gouttelettes de salive lorsque la personne infectée tousse ou éternue.
  • 56. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES La Rougeole (suite)  Symptômes et complications de la rougeole:  Les premiers symptômes apparaissent environ 10 jours après l’infection du patient par le virus, ces 10 jours correspondent à la période d’incubation du virus. Ces symptômes sont le plus souvent : •Une forte fièvre •Un écoulement nasal •Une toux •Une conjonctivite avec une rougeur des yeux •Des petites taches blanches à l’intérieur de la bouche, appelées taches de Köplik •Une fatigue générale  Ensuite survient l’éruption cutanée quelques jours plus tard. Cette éruption se caractérise par des boutons rouges qui se développent sur toute la surface du corps
  • 57. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES La Rougeole (suite)  Traitement et prévention de la rougeole:  Il n’y a pas de traitements de la maladie de la rougeole  Le meilleur moyen de ne pas contracter la rougeole reste la vaccination. Le vaccin de la rougeole est le vaccin R- O-R, Rougeole-Oreillons-Rubéole, il n’est obligatoire mais est fortement recommandé, surtout chez les nourrissons.  Ce vaccin est composé de deux injections : une première injection à 12 mois, puis une seconde entre 16 et 18 mois. L’objectif de cette vaccination est d’éviter la contamination, mais également de faire disparaitre la rougeole.  En général, les patients ne meurent pas de la rougeole mais des complications, parmi lesquelles on observe : •Des cécités •Des encéphalites : 1 cas sur 1000 •Des otites : 5 à 15% des cas •Des diarrhées sévères •Des infections auriculaires •Des infections respiratoires : 5 à 10%  Chez les femmes enceintes, la rougeole peut entrainer une fausse couche ou un accouchement prématuré.
  • 58. SOINS DE PREMIER (1er SECOURS) MALADIES TROPICALES La Rougeole