SlideShare une entreprise Scribd logo
Tarotmag n°06
Chères et chers amis tarophiles,
Déjà une demi-saison de passée, nous n’avons pas ménagé nos efforts pour faire évoluer et
aboutir quelques dossiers, notamment le premier Championnat Senior. Celui-ci est sur de
bons rails grâce à l’implication de dirigeants du Comité Charentes. Qu’ils en soient ici sincè-
rement remerciés !
Deux championnats ont déjà eu lieu avec beaucoup de satisfactions. L’épreuve du libre par
équipes de 4 a consacré le Club de Pougues-les-Eaux dans le Nivernais et la Coupe de
France a quitté l’Aquitaine pour rejoindre l’Ile de France.
Les différentes commissions sont à pied d’œuvre pour améliorer notre communication et faire
preuve d’innovation pour contenter une grande majorité de joueurs. La licence est au cœur
de cette réflexion. Avoir une “élite” Première Série est important pour faire progresser le ni-
veau de jeu, mais une pyramide des joueurs sans base solide ne serait qu’un château de
cartes.
Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2010 en espérant vous re-
trouver nombreux à Villefranche en Beaujolais, puis à Rochefort et à Pontarlier.
Emmanuel STEFANAZZI
Président de la FFT
- Direction de la publication : Fédération Française de Tarot
- Composition, rédaction, mise en page : Adrien PEREZ
- Photos : Adrien PEREZ, Maurice DOURY
- Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel STEFANAZZI (Président), Dominique ECOIFFIER (Secrétaire National), Jean-
Pierre BOULEY (Vice-Président), Sylvain PORRET, Pierre PAQUOT ; Jean-François PERTIN ; Michel CHARLON ; Renaud
COURTNEY ; les 5 consultants et de nombreux responsables de Clubs et Comités
L’éditorial
d’Emmanuel STEFANAZZI
Président de la FFT
Tarot
Mag n°6
3
6
7
9
13
Agenda
Actus infos
Stage Adultes 2010
Du 21 au 28 août à Valençay
Stage Adultes
2009
Championnat de France
Libre par 4 interclubs 2009
Coupe de France
2009
16
19
20
22
Résultats
Championnats de France
Résultats
Open Nationaux
Que se passe-t-il
du côté de... ?
Passionné d’... aviation
Jean-François PERTIN
24
27
29
30
Portrait de joueur
Michel CHARLON
Tarot initiation
Le 21 en défense
Les consultants
Problème contrat et écarts
La donne
par Renaud COURTNEY
Sommaire
22 Nous, la fédé
Actus
Infos
Agenda JANVIER
- 29 au 31 : BALMA festival (TAROTmag n°5)
Sont notés dans l’agenda :
- les Championnats de France
- les manifestations organisées par la FFT
- les tournois, festivals et séjours du magazine
1/ Assurance
Lorsque vous organisez un tournoi et que la mairie vous demande une attestation d’assurance pour la location de la salle,
vous pouvez demander celle-ci au Cabinet Muraille de Carpentras, par courriel : marie-line.gaschin@mma.fr en précisant le
numéro d’affiliation de votre club et la date de la manifestation.
2/ TAROTmag
Nous sommes passés à 4 revues par saison. La première en septembre relatera l’Assemblée Générale, le Triathlon et les
stages d’été ; la deuxième en début d’année traitera de la Coupe de France et du Libre par équipes de club de 4 joueurs ; la
troisième après Pâques retracera les Quadrettes et le Libre ; la quatrième en juin narrera les individuels Open et Séries, le
Championnat Jeunes, les Triplettes et présentera l’Assemblée Générale.
Notre imprimeur peut effectuer les tirages en fractionnant et en modifiant la quatrième de couverture. Cela ouvre la porte à
des publicités régionales. Nous rechercherons donc 4 annonceurs par édition à partir du prochain numéro.
3/ Les Championnats de France, le Triathlon et l’Assemblée Générale de la FFT
Les différents cahiers des charges ont été modifiés et sont disponibles sur le site de la Fédération. La principale modification
consiste en l’obligation de publier le programme des championnats et des open d’accompagnement dans TAROTmag en pre-
nant un encart d’une page. En revanche, les plaquettes ne sont plus obligatoires pour les qualifiés. Vous pouvez également
suivre les candidatures et les lieux des championnats accordés dans les bandeaux de téléchargement. Toutes les attribu-
tions sont soumises au vote à bulletins secrets lors des conseils d’administration de la Fédération (sauf urgence).
FEVRIER
- 12 au 14 : VILLEFRANCHE SUR SAONE Championnats de
France Quadrettes et Etudiants
MARS
- 13 au 20 : GRASSE stage Tarot & Parfum (TAROTmag n°4)
AVRIL
- 11 au 18 : CROISIERE MEDITERRANEE FFT (TAROTmag n°5)
- 2 au 5 : PONTARLIER Championnat de France Donnes Libres (page 11)
MAI
- 12 au 16 : ARGELES-SUR-MER Championnats de France
Individuel Open, Séries et Jeunes
- 21 au 24 : VICHY Championnat de France Triplettes
JUIN
- 31 mai au 4 juin : BLANES séjour Tarot sur la Costa Brava (TAROTmag n°5)
AOUT
- 13 au 15 : ALBI Triathlon
- 21 au 28 : VALENÇAY stage adultes (page 6)
33Nous, la fédé
- 15 au 18 : ROCHEFORT Championnat de France Libre Senior (page 8)
- 26 au 28 : ARGELES-SUR-MER festival (page 12)
- 27 : BLENOD-LES-PONT-A-MOUSSON concours (page 31)
- 10 : FRASNE concours (page 26)
- 16 au 18 : CAP D’AGDE festival (page 28)
- 26 avril au 3 mai : Croisière Méditerranée Jocan Voyages (page 7)
- 7 au 9 : TULLE festival (page 5)
JUILLET
- 18 au 25 : SICILE séjour Jocan Voyages (page 7)
- 13 au 18 : ALLIER festival (page 18)
- 6 au 8 : ALES festival (TAROTmag n°7)
- 17 au 24 : SAINTE-TULLE stage jeunes
4/ La CLE
Notre Fédération est membre de la Confédération des Loisirs et de l’Esprit. La CLE regroupe 8 fédérations : Bridge, Dames,
Echecs, Jeux Mathématiques, Go, Othello, Scrabble et Tarot. La CLE est le lien avec le Secrétariat d’Etat aux Sports, elle
est reconnue “Jeunesse et Sport”, contrairement aux fédérations qui la composent (hormis les Echecs en 2000).
Lors de la dernière réunion de la CLE, dans les locaux de la Fédération Française de Bridge à Saint-Cloud, notre Président
s’est déplacé pour reprendre contact. Les difficultés pour obtenir cette reconnaissance “Jeunesse et Sport” sont nombreuses
et le Bridge vient encore d’essuyer un refus malgré une forte implication dans les écoles.
Il est nécessaire de persévérer et d’être présent dans les manifestations regroupant les différents loisirs de l’esprit.
5/ Fiscalité
Vous pouvez déclarer les frais que avez personnellement engagés dans votre activité bénévole et que l’association ne vous
rembourse pas (Code général des Impôts, articles 200, 238bis et 885-0 V bis).
L’imprimé Cerfa 11580*03 (en téléchargement sur le site www.developpement-durable.gouv.fr) doit être rempli et joint à votre
déclaration, vous devez renoncer expressément au remboursement des frais engagés.
Attention, il semblerait que le code des impôts soit sujet à interprétation. Un rendez-vous avec son contrôleur principal peut
être utile.
6/ La croisière FFT
C’est déjà presque complet, il reste cependant quelques places pour découvrir quelques joyaux méditerranéens. L’enca-
drement et l’arbitrage des tournois seront assurés par Dominique ECOIFFIER. Le formulaire d’inscription se trouve dans le
TAROTmag n°5 ou est à demander au secrétariat de la FFT.
7/ La boutique FFT
Notre fournisseur France Cartes a fait des efforts pour améliorer la qualité des jeux de cartes, tout en respectant la législa-
tion européenne contraignante. Le dos a été revu, le liseré blanc fait son retour pour éviter les fausses donnes.
Nous avons trouvé un nouveau fournisseur pour les tapis dont la livraison est prévue courant janvier. L’impression du logo
paraît plus résistante.
Pour les étuis, nous sommes toujours en négociation pour trouver un rapport qualité/prix satisfaisant.
8/ Le point sur les licences et le projet de développement
Comme le montre la courbe ci-dessous, les effectifs de la Fédération Française qui stagnaient vers la fin des années 80 ont
connu une croissance rapide, entre 1991 et 1995, grâce à la création du championnat en donnes libres.
Les membres de la commission développement ont étudié la demande de nombreux dirigeants et joueurs sur la possibilité
d’une licence à caractère “Loisir”. C’est le système actuel, dans sa globalité, qui a été repensé.
La solution la plus simple est de modifier le classement national actuel. Le tarif des licences devient fonction du classement
de chacun. Tous les joueurs seront classés, la répartition des joueurs dans les séries se fera sur la base du nombre total de
licenciés. La quatrième série qui comprendra un tiers des joueurs bénéficiera du tarif “Loisir”, le prix sera bloqué nationale-
ment et comprendra la part comité. Elle permettra de participer à toute forme de compétition et de bénéficier des mêmes avan-
tages que les autres séries.
Actus
Infos
44 Nous, la fédé
Quelques chiffres : 8346 affiliés en 1995, 8404 trois ans plus
tard, 7257 en 2005 avec plus de 43 % de non-renouvellement,
aux alentours de 7950 depuis 4 ans. La petite remontée est
due à la licence création, mais nous avons toujours autant de
pertes lors des renouvellements.
6975 licences déjà saisies fin décembre 2009, c’est bien. Une
dizaine de comités a déjà dépassé les chiffres de la saison
dernière. Le nouveau championnat Senior n’y est pas étranger.
Il faut rester à l’écoute de l’ensemble des joueurs pour propo-
ser des formules attractives et fidéliser notre base.
55Nous, la fédé
LA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUELA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUE
Président :
P. PAQUOT
Information :
Une interdiction de compétitions concerne uniquement une phase quelconque d’un championnat et ne s’applique
pas aux autres tournois (club, comité, festivals...)
LA C.D.N.P.I. COMMUNIQUELA C.D.N.P.I. COMMUNIQUE
Président :
L. MEYNET
Titulaires :
R. LAVIGNE
J. OLIVIER
Décision PI-2009-2 du 6 novembre 2009 :
Monsieur Gilbert FAIVRE, affilié n°1000017, pour avoir eu un comportement injurieux à l’égard d’une joueuse lors
d’un open national, alors qu’il détient une carte d’arbitre, a sa fonction d’arbitre suspendue durant 5 mois dont 3
mois avec sursis.
Décision PI-2009-3 du 11 décembre 2009 :
Monsieur Rudy MIRRE, affilié n°1000034, pour faute de gestion des finances du Comité Lyonnais, nuisant à
l’image du Comité Lyonnais et à celle de la Fédération Française de Tarot, est suspendu de la FFT durant une
année dont 3 mois avec sursis. En outre, il est privé définitivement de toutes fonctions électives, arbitrales et en-
seignantes. Cette décision ne remet pas en cause les engagements pris avec le Comité du Lyonnais.
Tarotmag n°06
77Vous, les participants
Stage Adultes 2009
Du grand beau temps en Lorraine !
Quelle est la mauvaise langue qui a dit que la fin août
en Lorraine était froide et pluvieuse ? Ce n’est pas, en
tout cas, Gérard SONNET, le vice-président de ce co-
mité, qui nous a accueillis et a participé à ce stage.
L’encadrement était inchangé cette année : Maurice
DOURY à l’organisation et au clavier pour l’informa-
tique des tournois, Albert MONTAGNE pour l’initiation
des débutantes, Daniel REYNAUD pour la découverte
de la signalisation, Gérard ECHES pour assimiler un
peu mieux cette signalisation et enfin Emmanuel STE-
FANAZZI pour un nouveau niveau “Compétition en
équipes”.
Si tous les centres VVF étaient comparables à celui
du Lioran, ce serait formidable. Force est de constater
que cette année, la personne derrière les fourneaux
n’avait pas les qualités requises pour nourrir une cen-
taine de tarophiles affamés ! Heureusement, l’auberge
du lac d’Hasselfurth, à quelques pas du centre, nous
a permis de passer un très agréable séjour. La der-
nière soirée s’est même finie très tard dans la nuit chez
l’aubergiste et en compagnie de l’harmonie locale.
Celle-ci et notre ami Denis BAUMANN nous ont offert
un “bœuf” terrible arrosé de quelques flacons pétil-
lants.
Les cours ont permis d’apprendre ou revoir les fonda-
mentauxetderépondreàbiendesquestions:“avez-vous
quelque chose à dire à vos partenaires ?”, “est-il judi-
cieux de prendre la main ?”, “êtes-vous main forte ?”.
Mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Il faut
prendre le temps de jouer et toujours se demander
pourquoi un partenaire a obéi… ou pas !
Et maintenant, place aux résultats !
- Libre 1 : Louis COMBETTE
- Libre 2 : Jean-Paul CHABRIER
- Libre 3 : René MILLET
- Individuel : Jacques JOUBERT
- Libre par 2 : Pascale TROCELLIER et Sébastien
DESPLANCQUES
- Triplettes : Danielle BURCKEL, Marie-Thérèse DE
GREAVE et Françoise GIROUD
- Libre par 4 : La triplette précédemment citée renfor-
cée par Pierre PLANTEROSE
- Quadrettes groupe 2 : Janou CORRE, Jean-Claude
DEVRIEZE, Jean-Pierre PRUDENT et Marc CAR-
PENTIER
- Quadrettes groupe 1 en 2 séances : Catherine LE-
BORGNE, Gérard SONNET, Jean-Paul CHABRIER
et Claude RICHARD
- Matchs par équipes : Michelle LYONNET, Janou
CORRE, Yvon MORLET, Rolland NEGRE et Jean-
Pierre PRUDENT
L’ambiance a de nouveau été excellente. On peut
jouer sérieusement en gardant son sens de l’humour.
Notre loisir se doit d’être convivial. Rendez-vous à Va-
lencay du 21 au 28 août 2010 !
Tarotmag n°06
99Vous, les participants
Championnat de France
Libre par équipes de quatre interclubs 2009
Devenir les Rois Soleil !
C’est sous le ciel de la belle ville d’Alès si fleu-
rie et son soleil éblouissant qu’a lieu la 2ème
édition de ce Championnat. 80 équipes sont
présentes, dont certaines ayant été préve-
nues la veille de leur qualification suite à des
désistements. Il est vrai que cette date de
début août est mal choisie pour organiser une
finale nationale, mais la FFT n’avait aucune
autre proposition. Elle remercie donc le Tarot
Club Alésien pour son accueil et son inves-
tissement.
En 1ère
séance, c’est l’équipe du Tarot Carolo
de Charleville Mézières (Champagne Ar-
dennes) composée de Stéphane SOTTY, Ri-
chard DUOT, Michel COPP et Françoise
BROUTEE qui prend la tête en réalisant un
score astronomique de 3307 points. Elle crée
un espace de 850 points entre elle et le qua-
tuor du club de Berche-Dampierre 2ème
, ce qui
ne déplaît pas à Jacques PETTMANN son
représentant bien content de sa prouesse.
Les astres sont avec la Franche-Comté
puisque le club de Frahier occupe la 4ème
place au grand plaisir de sa capitaine Michèle
MERLIN. En 3ème
position, Monique GIRAU-
DET et ses camarades du Tarot Club de la
Dombes de Chatillon-sur-Chalaronne (Ain)
sont aussi bien classés. Alain BOULUD et
Jean-Claude CELLIER, Vice-Champions de
France 2008 dans cette épreuve, sont 6èmes
à 2020 points. Ils représentent cette année
un nouveau club, le Papayou Vert (Loire
Forez), et sont accompagnés de Mickaël
NEEL et Patrick DEMOTTE. Avec ce bon
départ, ils réempruntent la voie lactée qui
les a menés au podium la saison dernière.
Les 3èmes
de 2008, Alain MEYRAUD, Hamed
AMROUNI, Freddy DUMUREAU et Jean-
François RENON du club de Rilhac Limoges
(Limousin) ainsi que Gilles NAVARRO et ses
mousquetaires du Tarot Club Pouguois (Ni-
vernais), qui ont échoué au pied du podium
l’an passé, sont aussi là et ont le même
désir. Ils sont respectivement 13èmes
(1585
points) et 16èmes
(1456 points). L’heureux
remplaçant de dernière minute, le jeune tou-
lousain Cyprien DEHON (Club de Bru-
guières), n’a pas fait le déplacement pour
rien (1475 points) et reste en course, tout
comme son copain du Nord Pas de Calais
Pierre-Alain MOUTON (La Garde Sans de
Henin Beaumont) à 999 points.
La moitié des équipes sont prises pour la
2ème
phase. Ça passe tout juste pour Michel
PAWLISZ et ses partenaires du Chelem
Club Maisonnais (Ile de France) à 259
points, ainsi que pour Michel CHARLON, le
secrétaire du club de Saint-Pierre-du-Mont
en Val d’Adour à 217 points. Jean-Marc
STAGLIANO et les istréens Patric FUNCK,
Jean VIOLET et Virginie PIERARD lèvent
les yeux au ciel : ils sont 41èmes
à seulement
6 points de la qualification. 39 autres délé-
gations de club sont également éliminées,
soit 156 joueurs. Quel univers impitoyable !
Les points sont divisés par 2 et c’est reparti
pour 25 donnes ! Pierre CANAVESIO et ses
équipiers du Tarot Club de Vence (Var Côte
d’Azur) sont à l’honneur en gagnant à 1970
points. Par Jupiter, le comité Champagne
Ardennes rayonne à nouveau par la perfor-
mance du club de Cumières et de ses licen-
ciés François AUBRIET, Marc GONDOUIN,
François DORVEAUX et Jean LAURENSIS
en finissant 2ème
avec 1735 points.
Jacques PETTMANN a encore soulevé ciel
et terre et du jeu, il est 3ème
avec 1594
points. Si ça continue comme ça, le titre ne
pourra échapper au club de Berche, mais
on ne va pas tirer de plans sur la comète, il
reste la finale ! Rien de nouveau sous le so-
leil pour les deux juniors Cyprien DEHON et
Pierre-Alain MOUTON au-dessus des 1000
points. Gilles NAVARRO est régulier et
marque 794 points. Michel CHARLON,
40ème
, réalise quant à lui 744 points et es-
saie de lire dans les étoiles si cela suffira
pour passer. Alain MEYRAUD et Michel
PAWLISZ font un petit score positif. A l’in-
verse, Alain BOULUD et Stéphane SOTTY
sont légèrement négatifs. Ils ont tous du
souci à se faire ! Les deux femmes capi-
taines d’équipe qui ont brillé en 1ère
séance,
Monique GIRAUDET et Michèle MERLIN,
ont fait un soleil à -1500 points : soit leurs
équipes se sont envoyées en l’air, soit elles
n’ont pas eu de chance !
Au général et ce n’est pas une surprise, le
club franc-comtois de Berche est en tête
avec 2825 points. A plus de 2600 points, on
retrouve les clubs de Cumières et de Vence.
Alain MEYRAUD et Stéphane SOTTY s’en
sortent malgré leur résultat moyen. Par
contre, Alain BOULUD et Michel CHARLON
ont failli toucher le ciel de la finale, ce sont
les premiers éliminés. Michel PAWLISZ,
Pierre LARGERON, Jean-Pierre BARDIN et
Michel ESPOSITO doivent aussi s’éclipser.
Contrairement à nos deux dames éliminées,
Olivia BARTHELEMY et Christine GRANDA-
DAM atteignent la finale.
Hamed AMROUNI et l’alsacien Laurent RIED-
MANN appliqués pour faire chuter Nord !
Bonne séance pour Pierre CANAVESIO,
Jacques PETTMANN et Marc GONDOUIN !
1100 Vous, les participants
La moitié des points est encore enlevée,
cette séance est donc capitale et peut tout
faire chambouler. Le Tarot Club Pouguois,
jusque là régulier, passe à l’offensive et
s’impose en finale avec 1771 points.
L’équipe du Tarot Club Chalusien amenée
par André VIGNERIE, dont on n’avait pas
encore parlé, termine 2ème
de séance à 1498
points alors qu’elle était 14ème
. Elle n’a plus
qu’à prier le ciel pour être sur le podium. Le
Tarot Club de Cesson Sévigné Gardez-vous
du Chien fait aussi son entrée alors qu’il
était 17ème
, ses adhérents Emile JAMOIS,
Joseph LOISANCE, Roger BELLOIR et
André LAINE ayant réalisé 1154 points. Le
Tarot Club de Vence s’accroche et fait 1009
points, tout comme celui de Cumières à
719. Pierre-Alain MOUTON et les héninois
Jean-Pierre LIEVIN, Michel DUDA et Sergio
GRAPPASONNO ne sont pas ridicules
avec 557 points, mais ne peuvent prétendre
au podium. Alain MEYRAUD est à 269, tout
comme Stéphane SOTTY qui lui a un signe
négatif devant le chiffre. Cyprien et Sylvie
DEHON associés à Josette PERES et
Denis LABARTOUILLE ont été dans la lune
comme le sont les sorcières et sont à - 585.
Une supernova à - 645 a explosé sur le club
de Berche dont le capital a fondu comme
neige au soleil en l’espace d’une séance.
Jacques PETTMANN, Denis BESSOT,
Jean-Christophe DESVOYES et Jean-Fran-
çois PRETOT ne peuvent plus prétendre au
podium.
Le Tarot Club Pouguois succède à celui de
Sète. Gilles NAVARRO, Pascal LEROYER,
Olivier BAUDOT et Sylvain AUBERT, mal-
heureux en 2008 étant 4èmes
, ont atteint le
septième ciel et sont proclamés Champions
de France. Ils doivent provenir d’une autre
planète pour avoir autant de jeu ! Tant
mieux pour eux !
Il faut décerner aussi une étoile, celle d’ar-
gent, au club de Vence pour sa magnifique
2ème
place. Bravo à Pierre CANAVESIO et
ses collègues Robert LENTINI, Jean-
Jacques RUSSO et Bernard GOUDEN-
HOOFT.
Le Tarot Club Chalusien et ses représen-
tants André VIGNERIE, Claude MANEM,
Claude LASTHERE et Jean-Claude CHA-
TEAU ont décollé au dernier moment et font
un atterrissage magnifique à la 3ème
place.
Le ciel est couvert à Cumières, son club est
4ème
mais il y a de quoi se consoler en ob-
servant le parcours des Champions de
France qui occupaient cette même place
l’année d’avant. Emile JAMOIS et Pierre-
Alain MOUTON terminent honorablement,
ils sont respectivement 5 et 6èmes
.
L’équipe vice-championne de France du Tarot Club de Vence
De gauche à droite : Pierre CANAVESIO, Bernard GOUDENHOOFT,
Jean-Jacques RUSSO et Robert LENTINI
L’équipe 3ème
du Championnat de France, le Tarot Club Chalusien
De gauche à droite : Claude MANEM, Jean-Claude CHATEAU, Claude
LASTHERE et André VIGNERIE
Vue d’ensemble sur la finale à 20 équipes
L’équipe du Tarot Club de Bruguières
L’équipe du Tarot Club de Cumières
Tarotmag n°06
Tarotmag n°06
Coupe de France 2009
Atteindre l’inaccessible étoile !
32 équipes sont réunies à Orléans pendant le
week-end du 11 novembre pour s’emparer de la
prestigieuse Coupe de France de Tarot. Cette
épreuve regroupe une fois de plus de fortes
équipes qui ont déjà brillé dans cette compéti-
tion ou dans d’autres. Donnera-t-elle naissance
à de nouvelles étoiles ?
Les seizièmes de finale
1/ L’aquitain Patrick LLESTA, vainqueur de l’édi-
tion précédente, avait remis son titre en jeu et a
réussi à se qualifier avec sa nouvelle formation
composée de Martine LARNEY, Marilyne HE-
RAUD et Jean-Philippe REVERDY. Il est op-
posé au parisien Franck FISCHER qui prend
d’entrée l’avantage (12 PM). Le 2ème
quart-temps
est fatal aux aquitains (36 à 0) qui ne reviendront
jamais dans le match.
2/ La constellation des lapins de Patrick CLAR
affronte celle du papayou vert d’Alain BOULUD
(Loire Forez). La formation bourguignonne ne
laisse aucune chance à la stéphanoise qui est
obligée de s’éteindre.
3/ Le club des cinq Frédéric DAROLLES, Gilles
MADON, Romaric KERVEILLANT, Rachid
ZAHRA et Serge VILE (Midi-Pyrénées) rencon-
tre une autre équipe bourguignonne, celle de Fa-
brice QUILLARD. Les toulousains maîtrisent,
gardant toujours une légère avance et concluent
en beauté au dernier quart-temps (21 à 2).
4/ Les locaux de Jacky NOVELLO ne se laisse-
ront jamais rattraper par les azuréens de Jean-
Marc DESANTI pourtant revenus presque à
égalité après le 1er
et le 3ème
quart-temps.
5/ Après un départ timide, les poitevins de Jean-
François FRAUDEAU expulsent de leur orbite
l’équipe de l’Ain amenée par Roger BEREY-
ZIAT. Le résultat est sans appel : 110 à 57.
6/ Avec un fort bonus et un départ tonitruant,
l’équipe de Loire Océan de Denis BERTIN, Pa-
trick CASADO, Yveline CHATELAIN, Régis BE-
NAYACHI, Dominique et Patricia GUILLAS
mène les lyonnais de Florent TRIVERO de plus
de 32 PM à mi-parcours. Mais le soleil s’est levé
à l’est : Florent TRIVERO fait une remontée fan-
tastique et réussit à gagner d’un point.
7/ Le soleil s’est couché pour les bretons de Mi-
chel BIDOIS ! Malgré leur résistance aux 2ème
et
3ème
quart-temps, ils ne peuvent empêcher les
gueugnonnais de Jean-Marc RAVE de l’emporter.
8/ Pourtant à égalité en nombre, six contre six,
les drômois Thierry LUQUE, Jean-Pierre ADE-
LIAN, Jacques FERRIERE, Kamel ZARROUG,
Michel RIOU et Philippe GOURIER vont se faire
malmener par la délégation aquitaine de Phi-
lippe GIORGINI pendant tout le match qu’ils per-
dent de 60 points.
9/ Il en est de même pour Athmane BENNACER
(Loire Forez) et ses compagnons Stéphane
DAVID, Eric DUSART, Véronique VACHER, Gé-
raldine et Pierre-Louis TYRE qui sont envoyés
par l’équipage aquitain de Jacques MARSAU-
DON dans une autre galaxie, celle des open où
ils pourront se venger !
10/ Les azuréens de Damien ESCALLIER vont
réussir à conserver leur bonus de 8 points
jusqu’à la moitié du match, mais vont recevoir
un énorme météore (43 à 6) au 3ème
quart-temps
par leurs adversaires francs-comtois Jean-
Claude CURTIL, Jérôme PEQUIGNOT, Sullivan
GAILLARDET, Pascal LIGIER et Nicolas
LAVAL. Les sudistes ne s’en remettront pas.
11/ Le duel entre les deux présidents de CCR,
Gérald DEROUIN (Sarthe Mayenne) et Laurent
FONTAN (Val d’Adour), est placé sous la
constellation de la balance : Laurent FONTAN
prend la tête après 6 donnes (7 PM), mais Gé-
rald DEROUIN réplique et gouverne à la mi-
temps de 9 points. Ça bascule finalement en
faveur de Laurent FONTAN qui s’adjuge les 2
derniers quart-temps (38 à 4 et 30 à 8).
12/ Une collision a lieu entre Sébastien BEAU-
COURT (Nord Pas de Calais) et Cathy DESJO-
BERT (Corse). Après un beau 1er
quart-temps,
Sébastien BEAUCOURT mène de 18 PM. Les
corses se rebiffent et reviennent à quasi égalité
à mi-parcours. Le 3ème
quart-temps ne fait rien
bouger et le match est plus que serré, mais
l’équipe nordiste fait le forcing et sort victorieuse.
13/ L’autre équipe de la Ligue Nord, privé de son
capitaine Jean-Régis BOIDIN, va connaître
moins de turbulences. Patrick DUFRESNOY,
Stéphane SOTTY, Sylvain DUBURQUOIS,
Pierre-Alain MOUTON et Claude LEFEBVRE
rattrapent le handicap après le 1er
quart-temps
et prennent le large. Les francs-comtois de Fran-
cis STEPLER se réveilleront au dernier quart-
temps, mais il sera trop tard !
14/ Un ancien franc-comtois Stéphane FRELIN
(Ain) est opposé à ses anciens adversaires de
comité Gilbert RAMIS, André GASCHE, Domi-
nique THIEBAUT, Michel SOUILLOT et Hervé
CAPRARO. Le 1er
quart-temps ne donne rien,
les deux équipes restent à égalité. Stéphane
FRELIN frappe 26 à 3 au 2ème
quart-temps et
confirme au 3ème
en l’emportant 23 à 20. Mais le
dénouement va être cruel pour l’équipe de l’Ain
qui se fait basculer sur un surcontrat pour perdre
le match de 5 points.
15/ Le baumois Joël RABINOVITCH se met
d’entrée de jeu sur la bonne trajectoire face à
Guy ROSSI de l’Allier en remportant les 2 pre-
miers quart-temps aisément et ne la quittera pas.
16/ C’est la guerre des étoiles ! Jacques GI-
NESTE (Ile de France) affronte Patrick LOBERT
(Midi-Pyrénées). Au bout des 2 premiers quart-
temps (15 à 5 et 19 à 5), Jacques GINESTE a le
contrôle et ne le perdra pas.
Les huitièmes de finale
1/ Big Bang : Franck FISCHER contre Patrick
CLAR ! Et c’est à coup d’explosions que vont se
dérouler les 2 premiers quart-temps : les bour-
guignons frappent fort d’entrée (27 à 0), mais les
parisiens réagissent violemment (35 à -1). A la
moitié, les franciliens ont eu une avance de 12
points. Les lapins auront beau gagner les 2 der-
niers quart-temps (18 à 16 et 25 à 16), cela ne
suffira pas : ils échouent à un point de la victoire.Grande satisfaction pour Jocelyn VAUCHAMP
(Centre), vainqueur du match !
1133Vous, les participants
2/ Comme des satellites, les équipes de Frédé-
ric DAROLLES et de Jacky NOVELLO vont se
tourner autour pendant les 3 premiers quart-
temps, mais les toulousains accélèrent dans les
6 dernières donnes (24 à 10) et remportent le
match.
3/ Jean-François FRAUDEAU, Georges ME-
TAYER, Catherine ARRICOT et Jonathan
ROCHE mènent de 17 PM après le 1er
quart-
temps face à Florent TRIVERO qui se retrouve
encore dans une situation inconfortable. Mais
accompagné de sa bonne étoile, il remonte au
2ème
quart-temps et fait la différence au 3ème
(31
à 11). L’équipe du Poitou Anjou mettra tout en
œuvre pour revenir (28 à 17) mais n’arrachera
pas le gain du match.
4/ Jean-Marc RAVE affronte Philippe GIORGINI.
Le match est d’ambiance lunatique : les bour-
guignons mènent, puis c’est au tour des aqui-
tains, et de nouveau des bourguignons qui,
après 3 quart-temps, ont 8 points d’avance. La
logique de cette alternance voudrait que les
aquitains gagnent, mais Jean-Marc RAVE et ses
coéquipiers réussissent à décrocher la lune (12
à 4) et continuent l’aventure.
5/ Jacques MARSAUDON, Patrick LESCOUT,
Philippe CASTILLON et Patrick SIGNOVERT
parviennent à conserver leur bonus de 15 PM
au 1er
quart-temps, mais sont plongés par la
suite dans un trou noir duquel ils ne sortiront pas
(34 à 2, 17 à 7, 51 à 11 en faveur de Jean-
Claude CURTIL).
6/ Comme Icare, Laurent FONTAN se rapproche
du soleil et de la victoire, étant en tête après les
3 premiers quart-temps, mais il se brûle les ailes
face à Sébastien BEAUCOURT qui remporte le
dernier quart-temps 21 à 5 et le match.
7/ La confrontation entre Jean-Régis BOIDIN qui
a réintégré sa formation et Gilbert RAMIS est
équilibrée puisque les deux équipes ont un
bonus identique. N’ayant pas encore joué, Jean-
Régis BOIDIN est frais et fonce comme un bo-
lide : il s’adjuge les 3 premiers quart-temps (16
à 7, 21 à 16 et 29 à 3), ne laissant aucun répit à
ses adversaires.
8/ La comète parisienne de Jacques GINESTE
est lancée et les francs-comtois de Joël RABI-
NOVITCH ne pourront jamais l’arrêter (25 à 0,
13 à 11 et 17 à 14). Ils sauveront tout de même
l’honneur au dernier quart-temps (18 à 5).
Les quarts de finale
1/ Belle opposition entre Franck FISCHER et
Frédéric DAROLLES : les parisiens prennent
l’avantage, mais ce n’est que de courte durée
puisque les toulousains reviennent à la vitesse
de la lumière et distancent après 2 quart-temps
de 8 PM l’équipe adverse. Il ne se passe rien au
3ème
quart-temps, l’écart reste identique. Le
match est tendu, mais les parisiens font un su-
perbe final (24 à 8) et ne laissent plus place au
suspense.
2/ Pour la 1ère
fois, Florent et Nathalie TRIVERO,
Olivier BOTELLA, Yannick MUNIER, Akil KRA-
RIA et Stéphane CRAMAILLE prennent la tête
dans un match (27 à 19). Mais il faut croire qu’ils
ne savent gérer cette situation ou que leur
bonne étoile les a quittés ! Les astres sont avec
Jean-Marc RAVE et ses coéquipiers qui revien-
nent au score avant d’arracher la victoire.
3/ Jean-Claude CURTIL part avec un handicap
de 13 PM contre Sébastien BEAUCOURT. Les
ch’tis continuent à creuser le cratère (21 à 14)
dans lequel ils envoient Jean-Claude CURTIL et
les siens qui n’en sortiront jamais.
4/ Ça tourne comme un mouvement céleste pour
Jacques GINESTE qui gagne les 3 premiers
quart-temps face à Jean-régis BOIDIN de ma-
nière régulière (14 à 6, 12 à 7, 21 à 10). Ce mou-
vement est contrarié sur la fin, mais n’empêche
pas l’équipe parisienne d’aller en demi-finale.
Les demi-finales
1/ L’affrontement entre Franck FISCHER et
Jean-Marc RAVE est l’un des plus passionnants
de cette compétition puisqu’il va y avoir sans
cesse des retournements de situation. Fort de
ses 16 points de bonus, Jean-Marc RAVE garde
la tête après les 6 premiers étuis, bien que le bé-
néfice ait été sérieusement entamé ! Franck FI-
SCHER effectue une belle remontée en gagnant
le 2ème
quart-temps 27 à 0 et a une avance de 5
points. Les bourguignons se battent et mènent
de 2 points avant l’ultime quart-temps décisif. Il
s’en est fallu de peu pour les parisiens : ils ga-
gnent de 4 PM, envoyant ainsi leurs adversaires
à la belle étoile. Certes, les gueugnonnais peu-
vent avoir des remords, mais l’étoile est belle
puisque le podium est encore jouable…
2/ Un gros handicap de 18 PM est à remonter
pour Jacques GINESTE. Sébastien BEAU-
COURT tient le choc les 2 premiers quart-temps
malgré les avoir perdus (19 à 14 et 14 à 7). Mais
les franciliens, tels des lions, certains ayant
envie de gagner leur 1er
titre, d’autres d’en ajou-
ter un à leur palmarès, vont plier le match en
exécutant 2 derniers quart-temps magnifiques
(32 à 4 et 36 à 7). La finale sera donc 100 % pa-
risienne opposant Franck FISCHER à Jacques
GINESTE. Sébastien BEAUCOURT et ses par-
tenaires devront oublier cette défaite et se re-
concentrer rapidement pour essayer d’accrocher
la 3ème
place de ce Championnat.
1144 Vous, les participants
Jean-Régis BOIDIN a rejoint Stéphane SOTTY
et Claude LEFEBVRE en défense.
La défense rodée des “papis” ! Ainsi sont sur-
nommés Jacques GINESTE, Didier MASQUE-
LIER et Jean-Claude BOURDON.
De nombreux spectateurs sont venus assis-
ter à l’affrontement entre les deux dernières
filles en course pour le titre : Delphine JU-
MEAU et Linda LAURIOT.
Pascal LELOIRE (Nord Pas de Calais) ultra
concentré en attaque !
1155Vous, les participants
La finale
1er
QT/ Michel SILBERSTEIN, attaquant de
l’équipe GINESTE, chute 2 étuis de plus que
Stéphane MARTY qui a bien su mener ses jeux
et qui a sans doute profité de grandes casse-
roles commises par la défense adverse !
L’équipe FISCHER réalise donc une belle per-
formance : 28 à 6. Ces 2 donnes vous sont pré-
sentées ci-contre.
2ème
QT/ Jacques GINESTE part en attaque face
à Eric JARDOT et gagne le quart-temps 20 à 13
malgré une bascule défavorable. L‘équipe FI-
SCHER ne mène plus que de 17 PM, qui reste
une avance considérable.
3ème
QT/ Franck FISCHER attaque contre Didier
MASQUELIER. Il ne se passe pas grand-chose :
il n’y a aucune bascule. L’équipe GINESTE a
réussi à gratter 3 PM et réduit donc son écart à 14.
4ème
QT/ Lionel CASTILLO affronte la défense
des “papis”. Pour l’équipe GINESTE, c’est Eric
DALPHIN qui attaque. Il y a peu de surprises sur
ce quart-temps. Peut-être Eric DALPHIN, mené
au score, aurait-il dû jouer une GC avec la main
d’attaque suivante (entame preneur) :
A la fin des 6 donnes, le verdict tombe ! Franck
FISCHER et ses coéquipiers ont perdu le der-
nier quart-temps d’un point. Qu’importe, ils ont
remporté le match et par conséquent la Coupe
de France 2009. Il faut féliciter toutes ses étoiles
montantes, à savoir Delphine JUMEAU, Franck
FISCHER, Lionel CASTILLO, Michel MARTIN,
Stéphane MARTY et Eric JARDOT, qui, quand
on regarde dans le télescope, ont quand même
battu les formations de Patrick LLESTA, Patrick
CLAR, Frédéric DAROLLES et Jean-Marc
RAVE, sans oublier l’équipe finaliste composée
de Jacques GINESTE, Jean-Claude BOUR-
DON, Didier MASQUELIER, Michel SILBER-
STEIN, Eric DALPHIN et Jean-Yves DUTHEIL.
Ces derniers retrouvent le podium sur lequel ils
n’étaient pas montés depuis un long moment et
ne sont donc pas des étoiles filantes !
Le match de classement
pour les 3ème et 4ème places
Encore un match palpitant, il faut croire que les
bourguignons de Jean-Marc RAVE aiment le
suspense ! Sébastien BEAUCOURT et ses équi-
piers prennent le match en main et sont en tête
après le 1er
quart-temps de 8 points. Leurs ad-
versaires reviennent légèrement au score avant
de mener de 3 points avant le dernier quart-temps.
En finale, il était plus facile de pronostiquer
après 18 donnes sur les vainqueurs, mais là,
l’écart est tellement faible qu’il en est impossi-
ble. L’équipe du Nord Pas de Calais gagne le
dernier quart-temps, mais de moins de 2 points
seulement.
Jean-Marc et François RAVE, Linda LAURIOT,
Hubert GRILLARD et Jean-Luc AULION sont
3èmes
de peu tandis que Sébastien BEAU-
COURT, Bruno LHERBIER, Cédric BENOIT et
Pascal LELOIRE échouent à la 4ème
et néan-
moins belle place. Félicitons tous ces joueurs
qui ne sont pour la plupart jamais montés sur un
podium national et espérons que ces nouvelles
étoiles brilleront dans d’autres compétitions.
Les matchs de classement
pour les 5, 6, 7 et 8èmes places
La CCN a accepté que ces matchs se déroulent
en 16 donnes pour que tout soit joué en une
demi-journée. Il n’a donc pas fallu traîner, les
équipes ayant deux rencontres à effectuer.
Le 1er
match a opposé Frédéric DAROLLES à
Jean-Régis BOIDIN. Les toulousains avaient
une avance de 15 points après le 1er
quart-
temps, mais leurs adversaires sont revenus à
égalité. Le dernier quart-temps a été décisif et a
vu la victoire des toulousains. Pour la 2ème
ren-
contre, Florent TRIVERO affrontait Jean-Claude
CURTIL et le lyonnais n’a pas changé ses habi-
tudes ! Menant au score après le 1er
quart-
temps, il n’a su garder l’avantage et a perdu le
match de 2 points.
Pour les 5ème
et 6ème
places, Frédéric DA-
ROLLES a donc joué contre Jean-Claude CUR-
TIL. Les toulousains ont pris un bon cap d’entrée
et ne l’ont jamais lâché malgré une légère fai-
blesse au 3ème
quart-temps. Pour les 7ème
et 8ème
places, on retrouvait Florent TRIVERO face à
Jean-Régis BOIDIN. Les lyonnais ne font pas de
quartier et gagnent le 1er
quart-temps 37 à 0 en
4 donnes. Florent TRIVERO mène, ça sent le
gaz ! En effet, les nordistes reviennent et ga-
gnent 14 à 3 le 2ème
quart-temps. Mais cette fois,
les lyonnais veulent s’échapper de la nébuleuse
et y parviennent. Ils gagnent les 2 derniers quart-
temps dont le 3ème
aisément et triomphent.
La FFT et ses arbitres remercient tous les partici-
pants à cette compétition qui s’est déroulée dans
la convivialité, sans aucune météorite parasite !
SUD Preneur Etui n°4 OUEST Donneur
NORDEST
Chien Ecart Michel SILBERSTEIN : ♠ C-V-7-As ♥ C ♦ C. Entame att : ♥ 7. Score : -64
Ecart Stéphane MARTY : ♠ C-V-7-As ♣ 8-7. Entame att : 12 A. Score : +56
Chien Ecart Michel SILBERSTEIN : ♠ C-As ♣ D-7-3-As. Entame def : ♠ 7. Score : -52
Ecart Stéphane MARTY : ♠ C-As ♣ D-7-3-As. Entame def : ♣ 8. Score : + 54
SUD Preneur Etui n°5 OUEST
NORD DonneurEST
Bravo à Sébastien BEAUCOURT, Bruno
LHERBIER, Pascal LELOIRE et Cédric BE-
NOIT pour leur joli parcours !
Jean-Claude
CURTIL face à
Yannick MUNIER
LLeess CChhaammppiioonn
COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE
100,9
49,2
83,9
56,8
79,1
110
57,1
72,4
74
140,7
80,6
62,6
136,7
82,4
113,6
73,8
111,1
63,7
67,8
56,8
80,9
91,4
74,9
80,4
51,9
99,3
75,5
57,2
64,8
55,1
57,6
45,5
62,4
71,1
69,9
65
77,5
50,1
85
79,1
71,3
125,8
60,5
86,2
69,6
48,2
67,8
102,1
76,6
72,5
52,9
41,2
59,1
75,7
50,3
45,9
58,3
ROSSI (11,5)
LOBERT (0,5)
GINESTE (2)
RABINOVITCH (2)
RAMIS (3,5)
FRELIN (2)
BOIDIN (3,5)
STEPLER (13)
DESJOBERT (14)
BEAUCOURT (20,5)
FONTAN (14)
DEROUIN (12,5)
ESCALLIER (15,5)
CURTIL (7)
MARSAUDON (22,5)
BENNACER (4,5)
GIORGINI (15)
LUQUE (13)
RAVE (19,5)
BIDOIS (4,5)
TRIVERO (2)
BERTIN (15,5)
BEREYZIAT (20)
FRAUDEAU (9)
DESANTI (0,5)
NOVELLO (5)
DAROLLES (8)
QUILLARD (4)
CLAR (0)
BOULUD (4,5)
FISCHER (3,5)
LLESTA (2,5)
FISCHER (3,5)
70,3
35,2
78,4
CLAR (0)
DAROLLES (8)
NOVELLO (5)
FRAUDEAU (9)
TRIVERO (2)
FISCHER (3,5)
DAROLLES (8)
TRIVERO (2)
RAVE (19,5)
GIORGINI (15)
RAVE (19,5)
FISCHER (3,5)
RAVE (19,5)
FISCHER (3,5)
MARSAUDON (22,5)
CURTIL (7)
CURTIL (7)
FONTAN (14)
BEAUCOURT (20,5)
BEAUCOURT (20,5)
BEAUCOURT (20,5)
BOIDIN (3,5)
RAMIS (3,5)
BOIDIN (3,5)
RABINOVITCH (2)
GINESTE (2)
GINESTE (2)
GINESTE (2)
GINESTE (2)
FISCHER (11)FISCHER (11)
66,4
99,9
1166 Vous, les champions
CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4
1/ Tarot Club Pouguois - Nivernais (NAVARRO Gilles, LEROYER Pascal, BAUDOT Olivier, AUBERT Sylvain) : 2532 points
2/ Tarot Club de Vence - Var Côte d’Azur (CANAVESIO Pierre, LENTINI Robert, RUSSO Jean-Jacques, GOUDENHOOFT Bernard) : 2323,5
3/ Tarot Club Chalusien - Limousin (VIGNERIE André, MANEM Claude, LASTHERE Claude, CHATEAU Jean-Claude) : 2150,5
4/ Tarot Club de Cumières - Champagne Ardennes (AUBRIET François, GONDOUIN Marc, DORVEAUX François, LAURENSIS Jean) : 2037
5/ Gardez-vous du Chien de Cesson Sévigné - Bretagne (JAMOIS Emile, LOISANCE Joseph, BELLOIR Roger, LAINE André) : 1699
6/ Tarot Club Heninois La Garde Sans - Nord Pas de Calais (MOUTON Pierre-Alain, LIEVIN Jean-Pierre, DUDA Michel, GRAPPASONNO Sergio) : 1403,5
7/ Tarot Club de Crussol Saint Peray - Drôme Ardèche (LUQUE Thierry, CLAIR Christian, COLOMBAT Eric, BONFORT Henri) : 1318
8/ Tarot Club d’Albertville - Savoie Mont Blanc (BOISSONNIER Michel, TARGONATO Nathalie, GENET Gaston, LEFEBVRE Cédric) : 1105
9/ Rilhac Limoges Tarot Club - Limousin (MEYRAUD Alain, AMROUNI Hamed, DUMUREAU Freddy, RENON Jean-François) : 819,5
10/ Tarot Club de Wintzenheim - Alsace (STIMPFLING Philippe, RIEDMANN Laurent, GARCIA Claude, GRANDADAM Christine) : 805
11/ Académie Charolaise de Tarot - Bourgogne (GAUTHIER Alain, MARCEAU Jean-Jacques, JOUVET Viviane, MOREAU René) : 802
12/ Tarot Club de Berche Dampierre - Franche-Comté (PETTMANN Jacques, PRETOT Jean-François, DESVOYES Jean-Christophe, BESSOT Denis) : 767,5
13/ Tarot Club de Montauban - Midi-Pyrénées (CRESPIN Daniel, BASSOUL Serge, CHAUMONT Bernard, LEMBOULAS Jean-Claude) : 756
14/ Tarot Club Baumois - Franche-Comté (CHAVEY Noël, STEPLER Francis, BAILLY Gilbert, JOUFFROY Rémi) : 431
15/ Tarot Carolo de Charleville Mézières - Champagne Ardennes (SOTTY Stéphane, DUOT Richard, COPP Michel, BROUTEE Françoise) : 415
16/ Tarot Club de Bruguières - Midi-Pyrénées (DEHON Cyprien, RIFFARD DEHON Sylvie, LABARTOUILLE Denis, PERES Josette) : 309
17/ L’Excuse du Pays de Saint Pourçain sur Sioule - Allier (PERROT Stéphane, BARTHELEMY Olivia, GAUME Michel, DELCROS Bernard) : - 499,5
18/ Tarot Club des Albères d’Argelès-sur-Mer - Languedoc Roussillon (MERCADIER Régis, FORMET Pierre, CHAMASSIAN Gabriel, BRUZI Henri) : - 858,5
19/ Tarot Club de Sallanches - Savoie Mont Blanc (COUETTE Estelle, GOURDEOL Serge, LAIDANI Rachid, LIMIDO Pierre) : - 1164
20/ Tarot Club du Bout de l’Ile de Rivedoux Plage - Charentes (BARNABE Christophe, BARNABE Odette, MARCHIVE Guy, GILLAIN Jean-Luc) : - 1265
nnnnaattss ddee FFrraannccee
COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE
1/ FISCHER Franck, JUMEAU Delphine, CASTILLO Lionel, MARTIN Michel, MARTY Stéphane, JARDOT Eric (Ile de France)
2/ GINESTE Jacques, BOURDON Jean-Claude, MASQUELIER Didier, SILBERSTEIN Michel, DALPHIN Eric, DUTHEIL Jean-Yves (Ile de France)
3/ RAVE Jean-Marc, GRILLARD Hubert, RAVE François, LAURIOT Linda, AULION Jean-Luc (Bourgogne)
4/ BEAUCOURT Sébastien, LHERBIER Bruno, BENOIT Cédric, LELOIRE Pascal (Nord Pas de Calais)
5/ DAROLLES Frédéric, MADON Gilles, KERVEILLANT Romaric, ZAHRA Rachid, VILE Serge (Midi-Pyrénées)
6/ CURTIL Jean-Claude, GROSJEAN Alexandre, PEQUIGNOT Jérôme, GAILLARDET Sullivan, LIGIER Pascal, LAVAL Nicolas (Franche-Comté)
7/ TRIVERO Florent, TRIVERO Nathalie, KRARIA Akil, MUNIER Yannick, CRAMAILLE Stéphane, BOTELLA Olivier (Lyonnais)
8/ BOIDIN Jean-Régis, DUFRESNOY Patrick, MOUTON Pierre-Alain, DUBURQUOIS Sylvain, SOTTY Stéphane, LEFEBVRE Claude (Nord / Champagne / Picardie)
1177Vous, les champions
L’équipe vice-championne
De gauche à droite : Eric DALPHIN, Jean-Yves DUTHEIL, Didier
MASQUELIER, Jean-Claude BOURDON, Michel SILBERSTEIN et
Jacques GINESTE
L’équipe 3ème
de la Coupe de France
De gauche à droite : Jean-Marc et François RAVE, Linda LAURIOT,
Hubert GRILLARD et Jean-Luc AULION
Tarotmag n°06
Triplettes du 11/11/2009 à Orléans (52 triplettes)Triplettes du 11/11/2009 à Orléans (52 triplettes)
1/ CHEVALIER Francis, OLIVIER Guy, ROSINOL Jean-Luc (Franche-Comté / Ile de France) : 68,816 %
2/ FOUCHER Bruno, SICRES Stéphane, COURTNEY Renaud (Midi-Pyrénées) : 65,665 %
3/ BOURDON Jean-Claude, MASQUELIER Didier, FISCHER Franck (Ile de France) : 66,360 %
4/ CASCALES Gérard, LOBERT Patrick, GOUDAL Franck (Midi-Pyrénées) : 64,912 %
Quadrettes du 12/11/2009 à Orléans (37 quadrettes)Quadrettes du 12/11/2009 à Orléans (37 quadrettes)
1/ GRUMIER Claudie, GRUMIER Gérard, PATIS Alain, VAUCHAMP Jocelyn (Champagne / Centre) : 79,607
2/ LI Sok-Lin, CASTAING Lionel, ESCALLIER Damien, JUMEAU Delphine (Var Côte d’Azur / Ile de France) : 67,387
3/ BOTELLA Olivier, CRAMAILLE Stéphane, MUNIER Yannick, KRARIA Akil (Lyonnais) : 56,370
4/ VITARD Virginie, DUFRESNOY Patrick, DUBURQUOIS Sylvain, BEAUCOURT Sébastien (Nord) : 52,413
Duplicaté Individuel du 12/11/2009Duplicaté Individuel du 12/11/2009
à Orléans (96 joueurs)à Orléans (96 joueurs)
1/ ROSINOL Jean-Luc (Ile de France) : 72,807 %
2/ PORTKA Olivier (Nivernais) : 70,411 %
3/ OLIVIER Guy (Franche-Comté) : 66,059 %
4/ BENDRELL Gérard (Val d’Adour) : 64,090 %
Libre parallèle du 12/11/2009Libre parallèle du 12/11/2009
à Orléans (56 joueurs)à Orléans (56 joueurs)
1/ BORE Nadine (Centre) : 1962
2/ ROUSSEAUX Jacques (Bourgogne) : 1952
3/ GAZE Michel (Normandie) : 1942
4/ CHATELIER Sébastien (Poitou Anjou) : 1398
Libre parallèle du 13/11/2009 après-midiLibre parallèle du 13/11/2009 après-midi
à Orléans (64 joueurs)à Orléans (64 joueurs)
1/ FALAISE Stéphane (Picardie) : 1775
2/ LOURDIN Jean-Pierre (Sarthe Mayenne) : 1303
3/ BORE Jean-Claude (Centre) : 1278
4/ CARVALHO Joaquim (Centre) : 1053
Triplettes du 13/11/2009 à Orléans (29 triplettes)Triplettes du 13/11/2009 à Orléans (29 triplettes)
1/ TYRE Géraldine, DAVID Stéphane, AYMARD Michel (Loire Forez) : 65,083 %
2/ CESARD Michelle, BENALI Djemel, BALAGEAS Jean-Philippe (Ile de France) : 58,535 %
3/ QUILLARD Fabrice, THEVENOUX Franck, BOISSON Yves (Bourgogne) : 62,500 %
4/ BOUSBA Kamel, JAKOB Richard, LOISEAUX Jean-Noël (Ile de France) : 57,879 %
Libre parallèle du 13/11/2009 soirLibre parallèle du 13/11/2009 soir
à Orléans (84 joueurs)à Orléans (84 joueurs)
1/ GAZE Michel (Normandie) : 1892
2/ BAZIN Eric (Picardie) : 1546
3/ DUPUY Laurent (Centre) : 1472
4/ LECOMTE Christian (Centre) : 1432
Quadrettes du 13/11/2009 à Orléans (26 quadrettes)Quadrettes du 13/11/2009 à Orléans (26 quadrettes)
1/ GUERIN Pascal, THEVENOUX Franck, QUILLARD Fabrice, BOISSON Yves (Bourgogne) : 58,124
2/ VACHER Véronique, BENNACER Athmane, DUSART Eric, WEIMERT Raymond (Loire Forez / Alsace) : 56,061
3/ RAMIS Gilbert, GASCHE André, THIEBAUT Dominique, SOUILLOT Michel (Franche-Comté) : 36,464
4/ PEROCHON Jean-Michel, LECLERC Véronique, TEISSIER Sandrine, RAFFOUX Noël (Charentes / Poitou) : 36,312
Libre parallèle du 14/11/2009Libre parallèle du 14/11/2009
à Orléans (92 joueurs)à Orléans (92 joueurs)
1/ DELAGE Jacques (Centre) : 1884
2/ MEYRAUD Alain (Limousin) : 1650
3/ FALAISE Stéphane (Picardie) : 1604
4/ KERVEILLANT Jean-Claude (Corse) : 1549
LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx
Triplettes du 14/11/2009 à Orléans (40 triplettes)Triplettes du 14/11/2009 à Orléans (40 triplettes)
1/ MOYERE Jérémy, DESANTI Jean-Marc, PEREZ Adrien (Vaucluse / Franche-Comté) : 67,279 %
2/ VACHER Véronique, DUSART Eric, WEIMERT Raymond (Loire Forez / Alsace) : 65,778 %
3/ JAKOB Richard, LOISEAUX Jean-Noël, TRIVERO Benoît (Ile de France / Lyonnais) : 62,715 %
4/ QUILLARD Fabrice, THEVENOUX Franck, BOISSON Yves (Bourgogne) : 61,193 %
Quadrettes en parallèle du 14/11/2009 à Orléans (13 quadrettes)Quadrettes en parallèle du 14/11/2009 à Orléans (13 quadrettes)
1/ GRUMIER Claudie, GRUMIER Gérard, PATIS Alain, VAUCHAMP Jocelyn (Champagne / Centre) : 57,951
2/ MOYERE Jérémy, DESANTI Jean-Marc, MADDALENA Patrick, WEIMERT Raymond (Vaucluse / Alsace) : 49,151
3/ PEROCHON Jean-Michel, LECLERC Véronique, JEAN Daniel, RAFFOUX Noël (Charentes / Poitou) : 32,879
4/ CESARD Michelle, ALBOU Grégory, BALAGEAS Jean-Philippe, MIRADA Yvan (Ile de France) : 27,009
Grand Libre du 14/11/2009Grand Libre du 14/11/2009
à Orléans (176 joueurs)à Orléans (176 joueurs)
1/ DELAGE Jacques (Centre) : 3175
2/ GAUDILLIERE Jacques (Bourgogne) : 2484
3/ LOUERAT Simone (Loire Océan) : 2187
4/ LIGIER Pascal (Franche-Comté) : 1549
Donnes libres du 15/11/2009Donnes libres du 15/11/2009
à Orléans (96 joueurs)à Orléans (96 joueurs)
1/ CELLIER Jean-Claude (Loire Forez) : 1450
2/ CARDON Philippe (Ile de France) : 1182
3/ PORTIER Christophe : 1145
4/ TEILLET Michel (Loire Océan) : 1140
1199Vous, les champions
DD’’OOlloonnnnee--ssuurr--MMeerrDD’’OOlloonnnnee--ssuurr--MMeerr
DDeeuuxx éévvèènneemmeennttss iimmppoorrttaannttss !!DDeeuuxx éévvèènneemmeennttss iimmppoorrttaannttss !!
Le 28 août 2009, deux membres du Tarot Club des Olonnes se sont mariés : Isabelle EONO et le président de CCR Alain
NAVEL. La FFT se joint aux joueurs de Loire Océan et souhaite beaucoup de bonheur à ce couple de passionnés de Tarot,
très présent dans la vie du comité.
2200 Vous, les licenciés
Un mois après, une autre manifestation importante avait lieu : le festival vendéen qui s’est ouvert
le vendredi 25 septembre en début d’après-midi par un duplicaté individuel de 56 joueurs que Pierre
PAQUOT (Ile de France) a remporté avec brio. En parallèle était organisé un tournoi en donnes li-
bres. Un autre parisien, Stéphane JEANNEAU du Club de Saint-Gratien, s’est imposé devant 71
autres joueurs.
Il a fallu enchaîner le soir avec les triplettes et c’est l’équipe charentaise de Christophe BARNABE,
Alain MERCIER et Guy PARRA qui a terminé 1ère
sur 26. Le libre comptait 23 tables et a été gagné
par René GENAIS de Loire Océan.
Le samedi après-midi, le tournoi de quadrettes (21 formations) n’a pas échappé au bourguignon
Pascal GUERIN qui avait fait le déplacement, allié pour l’occasion à ses amies locales Simone
LOUERAT, Christiane ROUSSEAU et Claire LABAT. En parallèle, Jean-Claude TOURNEUR (Cha-
rentes) remportait le libre de 38 tables.
Le grand libre du samedi soir (61 tables) a vu une belle performance des présidents ou anciens pré-
sidents de clubs du comité avec la victoire de Yannick JOLY devant Philippe LE RAY. Un visiteur,
Patrick DEBRADE du Limousin, a quand même accroché la 3ème
place.
Le dimanche, un autre tournoi quadrettes était organisé. 15 équipes étaient présentes. Ce sont
des habitués qui l’ont emporté, à savoir Noël RAFFOUX, Sylvie TRECOIRE et Daniel JEAN (Poi-
tou-Anjou), associé à Jean-Luc COURTOIS (Charentes). Claude LACROIX du Centre n’a pas re-
gretté d’être venu : certes, il a gagné le dernier libre parallèle (22 tables), mais il a passé surtout
un bon week-end en Vendée comme tous les autres participants !
DD’’AAcciiggnnééDD’’AAcciiggnnéé
DDééjjàà llaa 66DDééjjàà llaa 66èèmmeeèèmmee
ééddiittiioonn dduu ffeessttiivvaall !!ééddiittiioonn dduu ffeessttiivvaall !!
Le Club “Gardez-vous du Chien !” a à nouveau eu le plaisir de recevoir un
grand nombre de passionnés de Tarot le week-end des 11, 12 et 13 sep-
tembre 2009. La Fédération était représentée par son président Emmanuel
STEFANAZZI et Adrien PEREZ qui ont fait un immense plaisir aux organi-
sateurs par leur venue en lointaine Bretagne ainsi que l’informaticien et néan-
moins pourvoyeur de reblochons, Sylvain PORRET, qui a reçu un accueil
non moins chaleureux !
Comme d’habitude, le soleil était au rendez-vous et a permis un week-end
qui avait encore un arrière-goût de vacances avec les grillades prises en ter-
rasse.
Le vendredi, il y a eu 27 triplettes, puis respectivement 28 quadrettes le sa-
medi et 18 le dimanche. Les 4 tournois de libre ont quant à eux réuni res-
pectivement 19 tables le vendredi, 28 tables le samedi et 18 tables le
dimanche avec une pointe de 55 tables le samedi soir. Le samedi fut d’ail-
leurs l’occasion de réunir presque tout le monde, amateurs de libre ou de
quadrettes, autour du sempiternel grand libre, “presque tout le monde” car
le championnat de football devait prélever sa dîme sur les joueurs ! Mais ce
fut une soirée placée sous le signe de la bonne humeur, de la convivialité et
de la chance aussi, ce n’est pas le vainqueur Daniel LE DANTEC (Bretagne)
qui dira le contraire !
Le Club a eu énormément de plaisir à accueillir des joueurs venant de très
loin et de tant de régions différentes et espère bien sûr avoir la joie de les re-
trouver plus nombreux encore l’année prochaine !
DD’’AAllèèssDD’’AAllèèss
UUnn FFeessttiivvaall qquuii rroouullee !!UUnn FFeessttiivvaall qquuii rroouullee !!
En parallèle du Championnat de France en donnes libres interclubs par
équipes de 4 joueurs, le Festival d’été d’Alès a réuni, tous concours confon-
dus, non moins de 1900 participants de 35 comités différents, dont 584 au
Grand Prix d’Alès en donnes libres, tournoi d’envergure qui se classe parmi
les dix plus importants au niveau national. Karim MEKKAOUI (Languedoc
Roussillon) en est sorti vainqueur et a donc remporté la fameuse voiture
mise en jeu chaque année lors de ce rassemblement. Il faut croire que ce
Championnat réussit au biterrois : Champion de France sortant en donnes
libres par équipes de 4, il n’a pas brillé comme la saison dernière dans cette
compétition, mais s’est bien rattrapé dans les tournois d’accompagnement !
Voici les autres résultats :
- Libre 1 : Christophe TERRIER (Picardie)
- Libre 2 : Emile JAMOIS (Bretagne)
- Libre 3 : Jean-Claude TROMEUR (Normandie)
- Libre 4 : Yves JAMBU (Languedoc Roussillon)
- Duplicaté individuel : Michel KHELOUFI (Vaucluse)
- Quadrettes 1 : Noël RAFFOUX, Patrick BAUMGARTEN, Daniel JEAN (Poi-
tou Anjou) et Adrien PEREZ (Franche-Comté)
- Quadrettes 2 : Lionel DUCARD, Patrick CLAR, Yvan KETCHEDJI et Franck
THEVENOUX (Bourgogne)
- Quadrettes 3 : Michel PAWLISZ (Ile de France), Jérémy MOYERE (Vau-
cluse), Philippe COHEN et Camille GLEYZES (Languedoc Roussillon)
Le Club d’Alès n’a pas ménagé ses efforts (sortie pour les accompagnants
le samedi, plateaux repas copieux, salle climatisée) et va mettre tout en
œuvre pour encore améliorer l’accueil et donner entière satisfaction à tous.
QQuuee ssee ppaassssee--tt--iill dduu ccôôttéé......
DDee CChhaattiilllloonn--ssuurr--CChhaallaarroonnnneeDDee CChhaattiilllloonn--ssuurr--CChhaallaarroonnnnee
DDee ccoonnccoouurrss àà ffeessttiivvaall !!DDee ccoonnccoouurrss àà ffeessttiivvaall !!
DDee FFrraahhiieerrDDee FFrraahhiieerr
LLee ““BBuuddii”” eennccoorree ttrrèèss ffrrééqquueennttéé !!LLee ““BBuuddii”” eennccoorree ttrrèèss ffrrééqquueennttéé !!
Depuis 1996, en début de saison (en 2009 le 19 septem-
bre), le Tarot Club de Frahier organise sur un samedi un
challenge de 2 tournois triplettes en la mémoire de Budi-
mir JANOVIC, ancien joueur franc-comtois classé 1ère
Série Nationale qui était fort apprécié pour son humilité et
sa convivialité. C’est d’ailleurs dans cet état d’esprit que
se sont déroulés les concours. 28 triplettes ont participé :
hormis les équipes franc-comtoises, celles alsaciennes
s’étaient déplacées en nombre. On pouvait compter aussi
quelques formations lorraines et bourguignonnes.
Ce sont les alsaciens Eric DAUER, Pierre FREY et Olivier
ZIMBER qui se sont imposés en 1ère
séance. La 2nde
a été
gagnée par les jeunes bourguignons François et Paul VIL-
LIERS accompagnés d’Aurore NICOLAS. Grâce à cette
performance et leur bon pourcentage en 1ère
séance, ils
ont remporté aussi le challenge.
2211Vous, les licenciés
DDee SSaaiinntt--GGiilllleess--dduu--GGaarrddDDee SSaaiinntt--GGiilllleess--dduu--GGaarrdd
SSuuccccèèss ddeess ddeeuuxx ffeessttiivvaallss !!SSuuccccèèss ddeess ddeeuuxx ffeessttiivvaallss !!
La Féria du mois de juillet avait déjà connu une forte fré-
quentation. Il faut dire qu’elle était en parallèle du Triath-
lon FFT et que le Tarot Club Saint-Gillois avait prévu un
bon programme : des libres en pagaille, un challenge sur
3 tournois quadrettes et le fameux tournoi triplettes en
souvenir d’Aimé JACONO. Quelques résultats : le libre
du 14 juillet à 164 joueurs avait été remporté par André
OTTO, le challenge quadrettes (24, 30 et 26 inscrites) par
Jocelyn VAUCHAMP, Jean-Pierre RITTIE, Jacky NO-
VELLO du Centre associé à Jacques CHIARAMONTI de
Savoie Mont Blanc, la triplette Aimé JACONO (26 ins-
crites) par l’équipe vauclusienne de Marie-Hélène HEN-
RIC, Gérard MILARD et Alain CHABOT.
Le Festival de novembre a encore accueilli un grand nom-
bre de joueurs et il n’était pas loin de 200 personnes à
pouvoir apprécier la sardinade offerte par l’équipe orga-
nisatrice qui ne manque jamais de remercier les partici-
pants à leur tournoi et les bénévoles de clubs extérieurs
qui les aident. Le grand libre de 66 tables a vu la victoire
de Laure ACHARD (Var Côte d’Azur) qui est donc deve-
nue Championne de Camargue.
Pas de trêve entre Noël et Jour de l’An dans
l’Ain ! Nombreux ont été les joueurs, locaux
ou extérieurs, à venir participer au Festival or-
ganisé par le Tarot Club de la Dombes auquel
le président du Comité est affilié. Comme
chaque année, Gaston PELTIER a fait un bat-
tage énorme pour la manifestation et ses ef-
forts ont été récompensés : 540 inscriptions
ont été comptabilisées.
Le Festival a débuté le samedi 26 décembre
à 14h00 par le grand libre auquel 248 joueurs
ont participé et qui a été remporté par Bernard
SPIRITO du Club de Saint Sorlin en Bugey.
Le tournoi triplettes du soir comprenait 32
équipes et a vu la victoire du salarié de la
FFT, Adrien PEREZ (Franche-Comté), asso-
cié au couple Nathalie et Florent TRIVERO
(Lyonnais). Un concours en donnes libres
était organisé en parallèle et c’est le jeune
bourguignon Célestin MOREL qui s’est im-
posé.
Le dimanche après-midi, 11 quadrettes
étaient présentes et l’équipe de Patrice POIN-
CLOUX, Dominique MARTINEZ, Christian
BERAUD et Christophe VERNE n’a laissé au-
cune chance aux autres formations. Le libre
parallèle a été gagné par Fabrice GOURDE-
LIER de Bourg-en-Bresse.
Comme la salle se prête bien à l’organisation
de plusieurs tournois en même temps, une
rencontre entre 16 jeunes du comité a eu lieu
et c’est le local Adrien MICOLLET, âgé de 10
ans, qui a fini premier.
Jean-François PERTIN (Ain)
Toujours paré à décoller !
Quel petit garçon n’a jamais souhaité être pompier ou pilote d’avion ?
Jean-François PERTIN l’a rêvé et l’a fait ! Adolescent, son envie
de voler est si forte qu’il se renseigne pour devenir pilote profes-
sionnel, mais il est obligé de se raisonner et d’abandonner, le coût
des études étant exorbitant. Il part donc dans un lycée technique
pour se spécialiser en électricité et après ses études secondaires,
il est salarié dans l’industrie comme technicien de maintenance.
Le moment du service militaire arrive et en février 1964, il est in-
corporé à la base aérienne de Dijon. Pendant le temps d’instruction
militaire, un matin au lever des couleurs, le lieutenant annonce
qu’un recrutement de 10 appelés est lancé pour devenir observa-
teur navigateur dans l’escadron aérien de recherche et sauvetage
(SAR en anglais) basé à Toulouse. Jean-François ne rate pas cette
occasion pour pouvoir voler et se porte candidat. Des tests médicaux
s’en suivent et il est reconnu apte, puis il passe un concours et est
admis. Jean-François est alors affecté à la base école d’Avord, près
de Bourges, où il reçoit une instruction en aéronautique au sol puis
en vol. Son rêve de gosse se réalise enfin : monter dans un avion,
voler, faire partie du personnel navigant, voir le monde d’en haut…
Les deux mois de formation terminés, l’affectation définitive à Tou-
louse Francazal est faite et les fonctions d’observateur commen-
cent. Le rôle des SAR est d’intervenir pour retrouver des aéronefs
ou des bateaux signalés disparus sur terre comme en mer. Les
avions utilisés sont 6 quadrimoteurs L749 Constellation réformés
d’Air France et légèrement transformés pour la recherche et le sau-
vetage : quatre bulles d’observation et toute la partie arrière char-
gée avec des fûts parachutables pour la terre, des canots
pneumatiques à gonflage automatique pour la mer et une rampe
de lancement pour lâcher ce matériel. C’est une vie d’équipage
avec en permanence 2 avions en alerte : à cette époque, l’un est à
Toulouse et l’autre en Algérie sur la base de Bou-Sfer, dans la zone
restée française de Mers-El-Kébir. L’équipage, composé de 2 pi-
lotes, 2 mécaniciens navigants, un navigateur et 4 observateurs par
avion, doit être prêt à décoller en 20 minutes après une mise en
alerte. Les 24 heures d’astreinte se passent en lisant, en dormant,
en regardant la télévision ou en jouant au Tarot ! Quand l’équipe
n’est pas d’alerte, elle part en mission d’entraînement : recherches
fictives de marqueurs fluorescents en mer, entraînements de pilote
et d’équipage par beau temps pour que tout se passe bien en condi-
tions dégradées.
Jean-François s’est bien promené pendant son temps de navigant
(Sénégal, Tchad, Canaries, Baléares, Italie et bien sûr la France
de long en large) et a effectué 515 heures de vol en un an. Il a tout
de même eu l’occasion de participer à deux recherches réelles : les
restes de l’avion Paris-Nouakchott retrouvés dans la Sierra Nevada
et un voilier entre Cherbourg et le Pays de Galles.
A sa libération en juin 1965, Jean-François a presque 21 ans. Il re-
trouve la vie civile et rompt tout contact avec l’armée de l’air pour
des raisons familiales et professionnelles. En 1967, il décide une ré-
orientation professionnelle et devient professeur technique en élec-
trotechnique. En 1972, il retrouve sa ville natale en obtenant sa
mutation du Lycée de Saint-Jean-de-Maurienne vers le Lycée Car-
riat de Bourg-en-Bresse qu’il ne quittera plus. Dès lors, stabilisé, il
reprend contact avec la réserve de l’armée de l’air, mais il est trop
tard, ayant laissé passer 7 ans. Et les avions s’éloignent une nou-
velle fois de sa vie...
Les années passent et en décembre 2004, Jean-François est à la
retraite, non erreur, il est pensionné du ministère de l’Education Na-
tionale ! Un copain mécanicien bénévole à l’aéro-club de Bourg-
en-Bresse le pousse à renouer avec l’aéronautique. La décision est
vite prise et en novembre 2005, Jean-François retrouve l’ambiance
aviation et la bonne odeur caractéristique d’un avion. Tout cela fait
partie du virus ! Pour devenir pilote privé, ce n’est pas très compli-
qué : on commence par une visite médicale chez un médecin agréé
aéronautique, puis on choisit un instructeur, on s’équipe d’un ma-
nuel de pilote d’avion et on travaille sérieusement le pilotage
(l’avion, les instruments, la météo, la navigation, les procédures
radio, la règlementation…).
Quand l’instructeur le décide, en général après 10 à 15 heures de
vol en double commande, on se retrouve un beau jour lâché, c'est-
à-dire que l’on fait son premier vol seul aux commandes. L’instruc-
tion continue alors en alternance avec des vols en solo et des vols
2222 Vous, les licenciés
avec l’instructeur. On travaille les navigations, les approches et les
atterrissages sur des aérodromes extérieurs avec, pour les plus im-
portants, des contrôleurs aériens qui ordonnent les procédures à
respecter.
Après ces enseignements et ces apprentissages, Jean-François
passe son examen théorique organisé par la Direction Régionale de
l’Aviation Civile à Lyon Saint-Exupéry, puis dans la foulée un test en
vol avec un inspecteur. En avril 2007, Jean-François obtient son
brevet tant désiré.
Ça y est, Jean-François peut voler quand il veut et comme il veut
avec les beaux avions du club. Ce sont tous des avions Robin avec
des puissances moteur différentes. L’avion vert de la photo décolle
à 110 km/h sur 450 mètres de piste. Il vole en croisière à 200 km/h
avec son moteur Lycomming de 180 CV à 2500 tours/min en
consommant 35 litres d’essence avion à l’heure à 1,80 € le litre ac-
tuellement. Jean-François vole à peu près une fois par semaine
suivant la disponibilité des avions, les conditions météorologiques
et ses autres occupations. Une heure en l’air, c’est environ une
demi-journée passée à l’aéro-club. Il faut préparer le vol en éditant
la carte météo aviation et les vents, en consultant les bulletins
météo des aérodromes environnants et en établissant une naviga-
tion. Il faut vérifier les papiers de l’avion, puis le préparer par ce
qu’on appelle une visite pré-vol, évitant ainsi toutes prises de
risques. En rentrant de la promenade, il faut remplir les papiers ré-
glementaires du club et ceux de l’avion et ne pas oublier de ranger
les clés de contact !
Ce loisir demande le respect de nombreuses règles et obligations,
mais Jean-François aime cette rigueur technique et l’environne-
ment aéronautique. Le temps passé en l’air est un immense plaisir
et ce n’est pas le plus fatigant : quand l’avion est réglé, il vole
presque tout seul. Il faut surveiller la machine avec un coup d’œil
circulaire sur le tableau de bord et regarder surtout dehors pour évi-
ter les collisions. Les petits avions ne vont pas dans l’espace des
gros avions commerciaux, mais dans le ciel à basse altitude, qui
est fréquenté par des hélicoptères, d’autres petits avions, des ULM,
des planeurs, des avions de chasse. Il faut donc être prudent et at-
tentif au trafic radio. Voir et être vu sont deux règles de base de la
sécurité dans l’aviation de loisir.
Il ne reste ensuite plus qu’à profiter de la beauté des paysages vus
d’en haut : les Alpes et le Mont Blanc qui se détachent juste après
avoir quitté la piste de Bourg, les champs de colza et les nuances
de vert au printemps, les couleurs variées de l’automne, les étangs
de la Dombes, les beaux villages organisés autour de leur église,
et rien n’empêche Jean-François d’apercevoir en bout d’aile les
maisons des copains du Tarot, comme celle d’Hervé BENOIT située
dans le circuit de piste ou de vérifier si Jean-Claude RAY entretient
bien son potager par un regard à droite au décollage en piste 18 !
Jean-François aime la convivialité des tables de Tarot, mais aussi
celle des sorties organisées au sein de l’aéro-club : voyages en
groupe sur des sites pittoresques comme Millau, la chaîne des
Puys, vols de nuit lorsque la météo est parfaite... En général, il vole
tout seul ou avec un ami ou un autre membre du club et quand ses
petites-filles viennent en vacances, papi ne manque pas de leur
faire faire un tour d’avion ! Emmanuel STEFANAZZI, qui a pris de
la hauteur à la FFT, est attendu de pied ferme pour un survol de sa
nouvelle région !
Pour conclure, Jean-François tient tout de même à rappeler que
l’aviation de loisir est très différente de l’aviation commerciale et
professionnelle. Les qualifications et compétences sont très éloi-
gnées. Il revendique n’être qu’un “pilote du dimanche” qui se fait
plaisir dans un environnement à trois dimensions avec dans les
mains d’agréables petites machines et il espère en profiter tant que
le médecin aéronautique renouvellera le certificat médical d’apti-
tude. Alors bons vols Jean-François !
2233Vous, les licenciés
ppppoooorrrrttttrrrraaaaiiiitttt
ddddeeee jjjjoooouuuueeeeuuuurrrr
Michel est né le 9 juin 1947 à Sedan où il
passe une enfance heureuse. Sa scolarité
se déroule bien jusqu’à l’arrivée au lycée :
Michel ne supporte pas le changement du
primaire à l’enseignement secondaire et re-
double sa 6ème
. Ses parents décident alors
de l’envoyer dans un lycée privé. Michel
s’oriente vers une voie technique et prépare
un CAP d’Aide Monteur en Chauffage Cen-
tral qu’il réussit.
A 17 ans passés, il est embauché, mais réa-
lise qu’une profession manuelle ne lui
convient pas. Michel tombe par hasard sur
une affiche de l’armée qui fait la propagande
pour s’engager dans les troupes de marine
(appellation des anciennes troupes colo-
niales) : “Engagez-vous dans les TDM,
armes à vocation outre-mer, vous verrez du
pays !”. Michel est emballé et rejoint l’armée
le 14 juin 1965. Il aurait dû y rentrer plus tôt,
mais a demandé à décaler de quelques
jours la date de son incorporation pour as-
sister au 2ème
match de la finale de la Coupe
de France de football entre Rennes et
Sedan. En effet, à l’époque, la finale devait
être rejouée en cas de match nul. Michel,
fervent supporter du Club Sportif Sedan Ar-
dennes, avait assisté à la 1ère
rencontre (2-2)
et ne voulait en aucun cas manquer le 2ème
rendez-vous ! Malheureusement, Sedan
perd 3 buts à 1 et c’est après cette défaite et
le cœur nostalgique de sa ville que Michel
part pour Fréjus faire ses classes. Ses tests
sont concluants et il accède très rapidement
à l’ENSOA (Ecole Nationale des Sous-Offi-
ciers d’Active) à Saint-Maixent. En quittant
cette école, Michel, étant artilleur, sort Ma-
réchal des Logis.
Et l’aventure commence ! L’affiche de l’ar-
mée ne mentait pas, Michel va voir du
pays !
- De juin 1966 à juin 1967 :
En sortant de Saint-Maixent, étant à voca-
tion outre-mer, il part pour Mers-El-Kébir où
une base militaire française importante est
implantée. Chef de pièce au 10ème
RAMA, il
n’y restera qu’un an, suite à la décision de
dissoudre la base, les accords entre l’Algé-
rie et la France étant rompus.
- De juin 1967 à avril 1969 :
Michel revient à Fréjus. Lors d’une permis-
sion, de retour à Sedan, il rencontre Josiane
qu’il épousera le 3 août 1968 et avec la-
quelle il aura 3 enfants : Nathalie, Stéphane
et Cédric.
- D’avril 1969 à octobre 1971 :
La famille quitte la métropole pour la Gua-
deloupe. Michel occupe des emplois inter-
armes, postes ne tenant pas compte de sa
spécialité d’artilleur. Il est en charge d’un se-
crétariat 2ème
bureau, puis de la gestion d’un
foyer et y prend goût.
- D’octobre 1971 à novembre 1974 :
Michel rejoint le 41ème
Régiment d’Artillerie
de Marine à La Fère dans l’Aisne. Il de-
mande un changement d’orientation qui est
accepté : il est reclassé branche 07 et quitte
donc l’artillerie pour la restauration collective.
- De novembre 1974 à juin 1977 :
Michel est envoyé à Djibouti pour gérer un
centre d’estivage. Equipé de 2 bars, un res-
taurant, un hôtel, de bungalows et d’une pis-
cine, ce centre de loisirs, situé à 50 km de la
ville à 700 m d’altitude, permet aux militaires
et familles de venir se reposer et de bénéfi-
cier d’un peu de fraîcheur, la température
atteignant en règle générale plus de 40° à
l’ombre à Djibouti.
- De juin 1977 à mai 1980 :
Il regagne la France et Montlhéry, commune
de région parisienne réputée pour son au-
todrome. Il occupe les places de gérant de
cercle et officier d’ordinaire du 1er
RAMA.
- De mai 1980 à juin 1982 :
Michel part au titre de l’AMT (Assistance Mi-
litaire Technique) au Niger à Niamey. Il est
gérant de cercle pour l’armée nigérienne et
est le seul français du cercle.
- De l’été 1982 à l’été 1984 :
Il se retrouve à Montpellier à l’EAI (Ecole
Application Infanterie) en tant que compta-
ble du cercle officiers au parc Montcalm.
MMiicchheell CCHHAARRLLOONN ((VVaall dd’’AAddoouurr))
Comme Ulysse !
2244 Vous, les licenciés
- De l’été 1984 à l’été 1986 :
Michel atterrit à la Réunion. Il est gérant du
CMSO (Cercle Militaire Sous-Officiers) à
Saint-Denis.
- D’octobre 1987 à juin 1990 :
Direction la Bretagne ! Michel arrive au
RICM (Régiment Infanterie Chars des Ma-
rines) à Vannes.
- De 1990 à 1993 :
Il repart pour Djibouti au centre d’estivage
d’Arta. A 13 ans d’intervalle, il reprend le
même poste et retrouve la plupart des em-
ployés qu’il a gérés auparavant. En 1993, il
décide de prendre sa retraite, mais, avant,
effectue un stage de reconversion. En mai
1994, il est officiellement à la retraite après
28 années de carrière dont 13 outre-mer.
Malgré les divers déménagements et les
soucis occasionnés pour les études des en-
fants, Michel n’a pas vu passer sa carrière,
toujours content de partir, de rentrer, de re-
partir, de rencontrer de nouveaux hori-
zons… De plus, Michel a pu s’adonner à de
nombreux loisirs tels que la pétanque, mais
surtout la plongée sous-marine. Michel a
constitué une magnifique collection de co-
quillages qu’il a pêchés lui-même, lavés et
nettoyés.
En 1993, après sa campagne de Djibouti, il
prend ses congés chez sa belle famille dans
les Landes et choisit d’y passer sa retraite et
ses vieux jours. Il s’installe dans un ancien
moulin rénové à Bougue à côté de Mont-de-
Marsan sur un terrain de près de 4 hectares
avec prairie, verger et feuillus (chênes et
châtaigniers), mais surtout un étang, l’une
des principales conditions d’achat de la pro-
priété. Vous l’aurez compris, Michel adore
la pêche et ne peut s’en priver depuis qu’il
est jeune. Quand il rentrait de ses séjours
longs, il était capable de passer 100 jours à
la pêche sur 114 jours de congés de fin de
campagne. Même l’hiver, il faisait du feu et
n’avait pas peur d’être le seul à pêcher.
Outre la pêche dans son étang, il se rend
aux lacs de Parentis et de Sanguinet qui
abondent de brochets, sandres, perches et
truites, ce qui fait le plus grand bonheur de
Michel. Mais ce n’est pas tout ! Sa maison
étant située en pleine campagne et près de
la forêt, Michel peut aller ramasser des
champignons. Il adore cette activité qui lui
permet de s’oxygéner et de conserver la
forme, mais aussi de faire des bons repas
avec les cèpes, les girolles, les chanterelles
grises ou encore les pieds de mouton ré-
coltés.
Et le Tarot dans tout ça ? Michel l’a appris à
l’armée, étonnant non ! Avec quatre de ses
collègues, il faisait une cagnotte qu’ils al-
laient dépenser au restaurant avec leurs
proches. Michel jouait aussi beaucoup avec
sa belle famille quand il était de retour en
France et tapait souvent le carton pendant
de longues nuits. Michel a aussi inculqué le
Tarot à ses enfants. Dès que la famille avait
un moment de libre, elle se réunissait pour
faire quelques parties et si l’un des enfants
ne voulait pas jouer, la femme de Michel
prenait le relais. Josiane est une redoutable
adversaire puisqu’elle a empêché Michel de
réaliser un chelem annoncé avec un 16 7ème
!
Depuis, il essaie de se venger sur ses pe-
tits-enfants Estelle et Anthony à qui il a
transmis le virus, mais il n’y parvient pas !
Son 1er
contact avec un club FFT va avoir
lieu à la Réunion en 1984 quand il était en
séjour long. Il se rend au VVF de Saint-
Gilles où Patrice TOULET, passé depuis au
bridge mais qui joue régulièrement sur Web-
Tarot, l’initie au Tarot de compétition. Il a
fallu attendre la retraite avant que Michel ne
puisse pratiquer le duplicaté, découvert et
tant apprécié 10 années auparavant. En
1994, il s’inscrit au club de Saint-Pierre-du-
Mont. C’est un licencié assidu et friand de
compétition. Plus tard, Michel décide de
s’investir dans la vie associative du Tarot :
il devient secrétaire de son club et participe
à la création du comité Val d’Adour avec
son investigateur Jean-Pierre LACROIX et
son actuel président André PEYRIN et en
juin 2004, il prend la place de président de
CCR du comité. Cette saison, Michel a
passé la main à Laurent FONTAN, ce qui lui
permet de se consacrer davantage au dé-
veloppement et au site internet du comité
qu’il gère avec Jérôme LABARBE. Michel
fait essentiellement le travail de base
(textes, photos, rédaction des comptes-ren-
dus des tournois régionaux et nationaux,
plus quelques festivals extérieurs auxquels
il participe). Le comité peut être fier de ce
site vivant, riche, mis à jour régulièrement
qu’il est conseillé de visiter.
2255Vous, les licenciés
Michel est à l’actif de nombreuses qualifi-
cations aux Championnats de France. L’un
des ses plus grands regrets est d’avoir ter-
miné 4ème
de la finale nationale Triplettes
Promotion 1996 avec Xavier SAUVETON et
Didier DIVAL. Mais attention, il a gagné haut
la main cette année les quadrettes 2ème
Di-
vision en Val d’Adour avec Jérôme LA-
BARBE, Antoine PHILIPPOT et Racqui
LEFEBVRE et compte bien cette fois-ci
monter sur le podium à Villefranche-sur-
Saône. D’ailleurs, le comité Lyonnais vous
y attend nombreux et vous assure que vous
serez bien accueillis. Heureux qui comme
Michel fera ce long voyage !
Tarotmag n°06
Dans le précédent magazine, cette rubrique
initiation était consacrée au Petit. Il est temps
de se pencher sur un autre oudler : le 21.
Faut-il tirer ou non le 21 à l’entame ou dès
que l’on est en main pour sauver le Petit
d’un partenaire ? C’est l’éternelle question
qui fait débat entre de nombreux joueurs car
d’une part, jouer le 21, c’est renforcer le jeu
du preneur qui pourra placer l’Excuse gra-
tuitement et sans aucune difficulté ou qui
deviendra maître avec ses gros atouts, mais
d’autre part, ne pas faire l’ambulance peut
permettre à l’attaquant
de prendre le Petit et
de gagner sa partie.
Placé devant ou au milieu, quand on est
main forte avec le 21, il est déconseillé de le
tirer. Il est possible dans ce cas de jouer un
atout pair pour enlever les gros atouts de
défense. En débarrassant ces tarots, le 21
a de grandes chances d’être préservé et de
ne pas exploser sur un éventuel coup
d’atout du preneur.
Sur les gros jeux (poignée montrée par l’at-
taquant), si le 21 est 5 ou 6ème
et est ac-
compagné d’un atout majeur, il est possible
de mettre un atout en dessous pour rece-
voir une double charge sur le 21.
Ne pas le jouer peut être très dangereux, le
preneur pouvant donner un coup d’atout fai-
sant exploser l’atout de protection et le 21,
devenir maître et tirer le Petit.
Quand il est accompagné de l’Excuse, il est
très rare de le jouer, le preneur possédant
probablement le Petit, mais il ne faut pas
écarter la possibilité du jeu d’attaque sans
bout ! Il faut donc être vigilant et savoir éva-
luer les risques.
La question n’est plus de savoir désormais
s’il faut tirer le 21,
mais le poser.
Il doit en effet assurer le
sauvetage du Petit sa-
chant que le partenaire
qui a entamé atout dé-
tient normalement un
atout de protection. Cela
évite aussi de marier 2
gros atouts en défense.
Intéressons nous à présent à une technique
de Tarot qui fait appel
généralement au 21 :
la Baie des Cochons.
C’est un coup qui fonctionne à 100 % car le
preneur ne peut intervenir pour l’éviter.
Cette technique de défense doit permettre
de rentrer au minimum le Roi.
Fermons ce chapitre et abordons les an-
nonces qu’il est possible de faire en équipes
sur le 21 :
- Quand il est joué par un défenseur
Il est possible de répondre sur le 21. Un par-
tenaire possédant une grosse main d’atouts
peut demander un retour atout en posant un
atout demandeur sur le 21.
- Sur un coup d’atout du preneur
Sur le 21 posé du fond ou du milieu suite à
un coup d’atout du preneur, il est possible
d’annoncer le 20. Cela peut permettre au
défenseur qui détient le Petit avec le 21 de
le jouer sur la table.
Si le Petit est avec le
21 de devant ou du
milieu et avec l’en-
tame, court et avec de
faibles atouts, il est
souvent bon de jouer
le 21. Cela permet de dédoubler les
atouts de défense et de sauver le Petit sur
un atout de protection d’un coéquipier.
Généralités :
De la place du fond, le 21 ne se joue jamais
car il protège le Petit. Des autres places, il
est judicieux de le jouer quand il est court et
qu’il n’est pas accompagné d’atouts ma-
jeurs (18, 19 ou 20).
2277Vous, les joueurs
C’est un coup de défense qui consiste à re-
jouer dans la couleur du preneur sous cer-
taines conditions. Il se pratique par le
défenseur qui possède un atout maître et
qui n’a plus de cartes dans la coupe du pre-
neur. Ce coup est basé sur la confiance des
autres défenseurs qui doivent envoyer leurs
plus gros points dans la coupe.
Sur une entame atout d'un coéquipier, le
possesseur du 21 doit dans la plupart des
cas le mettre s'il joue avant le preneur.
Tarotmag n°06
Voici votre main d’attaque sur le 1er
étui du dernier
quart-temps d’un match par équipes que vous
menez de 2 points. L’entame est au milieu.
Quel sera votre contrat ?Quel sera votre contrat ?
Si vous attaquez ou aviez dû attaquer ceSi vous attaquez ou aviez dû attaquer ce
jeu en garde, quel aurait été votre écart ?jeu en garde, quel aurait été votre écart ?
Aurait-il été différent en triplettes ?Aurait-il été différent en triplettes ?
CHIEN
LLeessCCoonnssuullttaannttss
L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION
Voici un problème à discussions ! Une chose est sûre, c’est qu’un surcontrat s’impose. Le risque de faire une GC est évident : quid de la prise des points
à ♥ et du passage du grand mariage ♣ ? Le choix dépendra du sentiment et de la forme de l’attaquant ! Sur une garde, en équipes, le premier objectif
est de gagner et ne pas être basculé. L’écart “écureuil” en couchant la Dame de ♠, la Dame de ♣ et le Cavalier de ♦ et en faisant la coupe à ♥ sem-
ble adapté à la situation. Par contre, en triplettes, l’écart pourra être différent pour essayer d’aller au bout : il est possible de coucher les ♥ et d’assècher
le Roi de ♦ pour pousser les ♠ ou alors de coucher les ♠ et garder singlette ♥ pour pousser les ♦, l’entame atout de défense étant fort probable.
Nathalie TRIVERO (Lyonnais) - Première Série Pique
La réussite de la GC me semble conditionnée par l’encaissement du grand mariage ♣ ou de la fourchette ♦.
Le jeu est cependant trop beau pour une simple garde (il faudrait 2 atouts au chien pour une plus-value poi-
gnée + Petit au bout). Je fais donc une GS. Sur une simple garde, j’écarte les 2 petits ♥, la Dame de ♠, le
Cavalier de ♦, la Dame et le petit ♣ (écart “coffre-fort” pour me rapprocher de la gagne). Je pose mon Petit
dès le 1er
♥ joué. En triplettes, je couche les 2 ♥ et les 4 ♦. Je pousse les ♠ et retarde la pose du Petit.
Cyrille GERMAIN (Sarthe Mayenne) - Première Série Carreau
Je demande une GC. Mes tarots sont faibles mais je suis quand même 8ème
! J'espère pouvoir faire 3 voire 4
plis avec mes tarots en prenant des points à ♥. Je jouerai 3 ou 4 atouts intermédiaires dans l'espoir de faire
ma Dame de ♠ ou mes Cavaliers de ♦ et ♣. Sur une garde, il aurait fallu composer avec ce chien très vi-
lain ! J’aurais conservé les 5 ♠ même si les chances de faire la Dame auraient été limitées et aurais couché
2 ♥ et 4 ♦. En triplettes, l’écart aurait été identique.
Christophe SCHEBACHER (Alsace) - Deuxième Série Coeur
Malgré la hauteur relativement faible de mes atouts, je ferais une GC. En prenant des points à ♥ et en fai-
sant une levée à ♠ ou celle du Cavalier de ♦, ce qui semble réalisable, ça devrait gagner ! En garde, je res-
terais plein à ♣ (R-D-C) et à ♦ (R-C-V) et pousserais des ♠ vides. Mon écart serait donc le suivant : 5 et 7
de ♥, 3 et 4 de ♦, Dame de ♠ et 2 de ♣. Je jouerais 1 ou 2 atouts selon la rapidité de la découverte de la
coupe, puis les ♠. Mon écart aurait été le même en triplettes.
Jean-Christophe BEZET (Allier) - Promotion
En équipes, je fais une GC. J’ai 29 points effectifs sans compter un éventuel pli d’atout. Je pense prendre 8
points à ♥. Une entame favorable ou une jouerie atout en défense déclenchée par la pose du Petit peut per-
mettre d’encaisser le Cavalier de ♦ ou la Dame de ♠. En garde, je couche les 2 ♥ pour poser le Petit et
conserve la singlette à l’As de ♠ pour assurer la gagne. En triplettes, j’écarte la Dame de ♣ et garde 2 sin-
glettes, une à l’As de ♠, l’autre au 5 de ♥, pour essayer d’aller au bout en poussant les ♦.
Noé CECILLON (Vaucluse) - Junior
Mon contrat est une GS. Je pense réaliser le mariage ♣, le Roi de ♦ et mes 2 bouts (29 points) et compte pren-
dre au moins 6 points dans la coupe. Je peux espérer faire les levées de la Dame de ♠ et du Cavalier de ♦.
La GC est trop risquée, je peux avoir besoin des points du chien pour gagner. Sur une garde, j’aurais écarté
les 2 ♥ pour sortir le Petit, la Dame de ♠ infaisable, la Dame de ♣ et le Cavalier et le Valet de ♦ (écart blindé
pour gagner). En triplettes, une légère variante à l’écart : j’aurais couché le 2 de ♣ à la place du Valet de ♦.
2299Vous, les joueurs
3300 Vous, les joueurs
par Renaud COURTNEY (Midi-Pyrénées)
Champion de France Triplettes D1 en 2007, le lorrain Renaud COURTNEY joue désormais en Midi-Pyré-
nées. Pour 2010, la FFT lui souhaite de remporter un nouveau titre, performance qu’il mériterait car Re-
naud est un joueur estimé pour sa grande qualité de jeu et fort apprécié pour sa gentillesse.
PROBLÈME : QUADRETTESPROBLÈME : QUADRETTES
Félicitations, vous êtes qualifié pour le Championnat de France à Villefranche-sur-Saône. Vous décidez
avec vos partenaires de faire une dernière mise au point avant la compétition nationale et vous rendez dans
un festival quadrettes. Etant attaquant n°8, vous débutez à la table 6 par l’étui 13 avec entame devant.
SUD Preneur
NORD Donneur
OUEST
EST
ATTAQUE : Quel sera votre écart ?
Après le chien, je me retrouve avec un jeu d'attaque relativement puis-
sant. Je ne pense pas pouvoir le chuter même si je donne mes ♦, je vais
donc garder un jeu plein avec les têtes en haut.
Mon écart est le suivant : ♠ C - V - 5 / ♥ 8 - 6 / ♣ 6
Quelle ligne d’attaque comptez-vous adopter ?
Je vais pousser mes ♦ en commençant par le Valet. Je jouerai le Cava-
lier en 2ème
, même s'il a de fortes chances d'être coupé, mais la reprise de
main éventuelle est trop importante avec 7 atouts pour que je puisse me
permettre de jouer un petit ♦ au 2ème
tour. J'espère faire ma femme de ♦
en débordement.
Quant au Petit, mon écart me permet de retarder sa pose. Je ne le met-
trai donc pas à la 1ère
occasion (vraisemblablement à ♠) et essaierai d'al-
ler au bout. Mais si cela devient tangent, je le poserai sur sa 2ème
place,
c’est-à-dire sur le 2ème
♥.
DEFENSE : Quelle entame sera effectuée par Ouest et pourquoi ?
Sur un chien fort, à savoir un atout et un Roi, il est préférable de produire
une entame sérieuse. Le joueur de devant facilitera la jouerie de ses par-
tenaires s'il trouve la coupe. Il jouera donc sous son Roi de ♠ 4ème
de l'As.
ETUDE DE LA DONNE : développez la jouerie qui sera pratiquée sur
cette donne en apportant des commentaires pour la compréhension
de celle-ci.CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien :
A
♠
♥
♦
♣
OUEST SUD EST NORD
Pli 1 As ♠ 4 A 7 ♠ 2 ♠
Pli 2 3 ♦ V ♦ R ♦ 4 ♦
Pli 3 V ♥ R ♥ As ♥ 5 ♥
Pli 4 5 ♦ C ♦ 6 A 7 ♦
Pli 5 C ♥ 1 A 10 ♥ 2 ♥
Pli 6 6 ♦ As ♦ 7 A 10 ♦
Pli 7 6 ♠ 9 A 10 ♠ 3 ♠
Pli 8 16 A 2 ♦ 8 A 11 A
Pli 9 4 ♥ 18 A 3 ♥ 19 A
Pli 10 2 A 21 A 13 A 5 A
Pli 11 3 A 8 ♦ 10 A Ex
Pli 12 2 ♣ 17 A 7 ♥ 15 A
Pli 13 3 ♣ 9 ♦ 14 A D ♠
Pli 14 5 ♣ 12 A 20 A V ♣
Pli 15 9 ♣ 10 ♣ D ♥ 8 ♠
Pli 16 8 ♣ C ♣ 9 ♥ D ♣
Pli 17 R ♠ D ♦ 4 ♠ As ♣
Pli 18 9 ♠ R ♣ 4 ♣ 7 ♣
SCORE - 66
LLaa DDoonnnnee
21 - 18 - 17 - 12 - 9 - 4 - 1
C - V - 5
R - 8 - 6
D - C - V - 9 - 8 - 2 - As
R - C - 10 - 6
COMMENTAIRES
Remarque : Le système d’annonces utilisé est celui FFT.
Pli 1 : Ouest trouve la coupe à ♠. Sud ne coupe pas du Petit.
Pli 2 : Sud joue le Valet de ♦ pris du Roi par Est.
Pli 3 : Est, malgré la coupe trouvée à ♠ et ses singletons ♣ et ♦ dans la
longue du preneur, décide de se déclarer main forte en jouant l’As de ♥
dans le Roi du chien (il est tellement rare d'avoir en défense 7 atouts et une
couleur 6ème
qu’il serait dommage de ne pas en profiter !). Nord fait bien
attention à poser le 5 afin de pouvoir annoncer le doubleton. Ouest pose
le Valet afin d'éviter que le preneur duke. Sud pose le Roi.
Pli 4 : Sud joue le Cavalier de ♦. Est coupe du 6. Nord et Ouest n'an-
noncent aucune tenue.
Pli 5 : Est joue le 10 de ♥. Nord pose le 2 de ♥ et annonce donc le dou-
bleton. Ouest pose le Cavalier pour 3 raisons : l’annonce de la Dame au
fond, la possibilité que l’attaquant ait gardé le Roi 2nd
ou 3ème
et éviter que
le preneur s’excuse gratuitement. Sud, comme prévu dans son plan de
jeu, pose le Petit sur sa 2ème
place.
Pli 6 : Sud joue ♦. Est coupe et reste en main.
Pli 7 : Comme il a vu le doubleton ♥ du milieu, Est souhaite que le 3ème
♥
vienne de devant afin que Nord puisse prendre en fourchette un atout au
preneur. Il revient donc dans la coupe, à savoir ♠.
Plis 8 et 9 : Sud pousse ♦, les 3 défenseurs coupent. Ouest est en main
du 16. Ayant vu la main forte d'Est et le doubleton de Nord, il joue son 3ème
♥.
Sud a bien compris qu'Est a la main forte, étant donné qu’il a ouvert ♥
dans le Roi du chien, mais il ne peut poser le 21 car il n'est pas suffisam-
ment fort derrière. Il pose donc le 18. Est, ne sachant pas où se situe le
19, décide de ne pas poser la femme de ♥. Il peut espérer la faire en dé-
bord ou en défausse sur ♣. Nord surcoupe du 19.
Pli 10 : Le Petit étant sorti, le preneur ayant coupé 3 fois et une main forte
ayant été déclarée, Nord décide de jouer un atout pour remettre en main
Est qui pourra revenir ♥. Il joue donc le 5 d’atout sur lequel Ouest pisse
du 2. Sud décide de ne pas subir le 2 pour 1 et pose donc le 21.
Pli 11 : Sud joue ♦. Est coupe du 10 sur lequel Nord s'excuse afin de gar-
der son 15 qui explosera un gros atout du preneur sur un retour ♥.
Pli 12 : Est continue ♥. Nord coupe de son dernier atout, le 15. Ouest dé-
fausse ♣. Sud surcoupe du 17.
Pli 13 : Sud joue ♦. Est coupe du 14. Nord sauve sa Dame de ♠. Ouest
garde son Roi de ♠ 2nd
et continue à faire disparaître ses ♣.
Pli 14 : Est tire son 20 maître sur lequel Nord et Ouest enlèvent les ♣ et
va chercher le dernier atout du preneur.
Plis 15 et 16 : Est joue sa Dame, puis son dernier ♥. Ouest continue à se
débarrasser de ses petits ♣. Au pli 16, Nord charge la Dame de ♣ deve-
nue inutile et Sud est obligé de donner le Cavalier de ♣.
Plis 17 et 18 : Est revient du 4 de ♠. Ouest prend du Roi. Sud part de la
Dame de ♦. Ouest finit par le 9 de ♠ et le Roi de ♣ du preneur est en-
fermé.
Conclusion : Le jeu chute de 8, avec une défense propre et sans que le
preneur puisse y faire grand chose.
Les clés de cette donne sont : l'entame qui est déterminante, la décision
d'Est au pli 3 de jouer main forte ♥, l'annonce du doubleton ♥ au pli 5 de
Nord ce qui amène Est à jouer un 2ème
♠ au pli 7 plutôt qu’un 3ème
♥, le
retour ♥ d’Ouest au pli 9 pour prendre en fourchette un atout au preneur,
l'atout mis par Nord au pli 10, les 5 ♣ défaussés par Ouest du pli 12 au
pli 16 afin d'enfermer le Roi de ♣ de l’attaquant.
Avec un écart un peu plus sécuritaire, c'est-à-dire la Dame de ♦ ou le Ca-
valier de ♣ couché à la place du 6 de ♣, et si l'attaquant avait compté
ses points, il aurait été en position de gagne au pli 12 s’il avait tiré le Roi
de ♣ après avoir encaissé du 17 (1 ou 0 de bon).
Tarotmag n°06

Contenu connexe

Tendances

Tarotmag 24
Tarotmag 24Tarotmag 24
Tarotmag 28
Tarotmag 28Tarotmag 28
TarotMag 29
TarotMag 29TarotMag 29
Tarotmag n°02
Tarotmag n°02Tarotmag n°02
TarotMag n°21
TarotMag n°21TarotMag n°21
Tarotmag 33
Tarotmag 33Tarotmag 33
Tarot Mag 23
Tarot Mag 23Tarot Mag 23
Tarotmag n°11
Tarotmag n°11Tarotmag n°11
Tarotmag 30
Tarotmag 30Tarotmag 30
Tarotmag n°14
Tarotmag n°14Tarotmag n°14
Tarotmag n°04
Tarotmag n°04Tarotmag n°04
Tarotmag 32
Tarotmag 32Tarotmag 32
Tarotmag n°03
Tarotmag n°03Tarotmag n°03
Tarotmag n°19
Tarotmag n°19Tarotmag n°19
Tarotmag n°20
Tarotmag n°20Tarotmag n°20
Tarotmag n°16
Tarotmag n°16Tarotmag n°16
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10Tarotmag n°10
Tarotmag 26
Tarotmag 26Tarotmag 26
Tarotmag n°18
Tarotmag n°18Tarotmag n°18
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13Tarotmag n°13

Tendances (20)

Tarotmag 24
Tarotmag 24Tarotmag 24
Tarotmag 24
 
Tarotmag 28
Tarotmag 28Tarotmag 28
Tarotmag 28
 
TarotMag 29
TarotMag 29TarotMag 29
TarotMag 29
 
Tarotmag n°02
Tarotmag n°02Tarotmag n°02
Tarotmag n°02
 
TarotMag n°21
TarotMag n°21TarotMag n°21
TarotMag n°21
 
Tarotmag 33
Tarotmag 33Tarotmag 33
Tarotmag 33
 
Tarot Mag 23
Tarot Mag 23Tarot Mag 23
Tarot Mag 23
 
Tarotmag n°11
Tarotmag n°11Tarotmag n°11
Tarotmag n°11
 
Tarotmag 30
Tarotmag 30Tarotmag 30
Tarotmag 30
 
Tarotmag n°14
Tarotmag n°14Tarotmag n°14
Tarotmag n°14
 
Tarotmag n°04
Tarotmag n°04Tarotmag n°04
Tarotmag n°04
 
Tarotmag 32
Tarotmag 32Tarotmag 32
Tarotmag 32
 
Tarotmag n°03
Tarotmag n°03Tarotmag n°03
Tarotmag n°03
 
Tarotmag n°19
Tarotmag n°19Tarotmag n°19
Tarotmag n°19
 
Tarotmag n°20
Tarotmag n°20Tarotmag n°20
Tarotmag n°20
 
Tarotmag n°16
Tarotmag n°16Tarotmag n°16
Tarotmag n°16
 
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
 
Tarotmag 26
Tarotmag 26Tarotmag 26
Tarotmag 26
 
Tarotmag n°18
Tarotmag n°18Tarotmag n°18
Tarotmag n°18
 
Tarotmag n°13
Tarotmag n°13Tarotmag n°13
Tarotmag n°13
 

En vedette

Tarotmag n°01
Tarotmag n°01Tarotmag n°01
Tarotmag n°17
Tarotmag n°17Tarotmag n°17
Tarotmag n°09
Tarotmag n°09Tarotmag n°09
Chap 5 système linéaire
Chap 5 système linéaireChap 5 système linéaire
Chap 5 système linéaire
Alberto Landim
 
PROJET 2013-2014 - L’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques
PROJET 2013-2014 - L’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiquesPROJET 2013-2014 - L’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques
PROJET 2013-2014 - L’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques
Conseil de Developpement Economique et Social
 
Programme d'Enseignement moral et civique
Programme d'Enseignement moral et civiqueProgramme d'Enseignement moral et civique
Programme d'Enseignement moral et civique
Sud-Ouest
 
Allégations d’étiquetage
Allégations d’étiquetageAllégations d’étiquetage
Allégations d’étiquetage
Imprimante à étiquettes couleur
 
Réaliser des étiquettes
Réaliser des étiquettesRéaliser des étiquettes
Réaliser des étiquettes
Imprimante à étiquettes couleur
 
Dinepa infos le numero 18
Dinepa infos le numero 18Dinepa infos le numero 18
Dinepa infos le numero 18
Com23
 

En vedette (10)

Tarotmag n°01
Tarotmag n°01Tarotmag n°01
Tarotmag n°01
 
Tarotmag n°17
Tarotmag n°17Tarotmag n°17
Tarotmag n°17
 
Tarotmag n°09
Tarotmag n°09Tarotmag n°09
Tarotmag n°09
 
Latest pictures
Latest picturesLatest pictures
Latest pictures
 
Chap 5 système linéaire
Chap 5 système linéaireChap 5 système linéaire
Chap 5 système linéaire
 
PROJET 2013-2014 - L’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques
PROJET 2013-2014 - L’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiquesPROJET 2013-2014 - L’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques
PROJET 2013-2014 - L’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques
 
Programme d'Enseignement moral et civique
Programme d'Enseignement moral et civiqueProgramme d'Enseignement moral et civique
Programme d'Enseignement moral et civique
 
Allégations d’étiquetage
Allégations d’étiquetageAllégations d’étiquetage
Allégations d’étiquetage
 
Réaliser des étiquettes
Réaliser des étiquettesRéaliser des étiquettes
Réaliser des étiquettes
 
Dinepa infos le numero 18
Dinepa infos le numero 18Dinepa infos le numero 18
Dinepa infos le numero 18
 

Similaire à Tarotmag n°06

TarotMag 24
TarotMag 24TarotMag 24
Newsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdfNewsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdf
JrmeLabarbe1
 
Newsletter N°4
Newsletter N°4Newsletter N°4
Newsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdfNewsletter_n4.pdf
Newsletter n°6
Newsletter n°6Newsletter n°6
Le tarot n°5
Le tarot n°5Le tarot n°5
TarotMag 26
TarotMag 26 TarotMag 26
Tarotmag 31
Tarotmag 31Tarotmag 31
TarotMag 27
TarotMag 27TarotMag 27
TarotMag 28
TarotMag 28TarotMag 28
Newsletter n°5
Newsletter n°5Newsletter n°5
Newsletter_n1.pdf
Newsletter_n1.pdfNewsletter_n1.pdf
TarotMag 25
TarotMag 25TarotMag 25
Newsletter N°3
Newsletter N°3Newsletter N°3
Newsletter_n3.pdf
Newsletter_n3.pdfNewsletter_n3.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdfnewsletter n°3 modifiée.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdf
Fédération Française de Tarot
 

Similaire à Tarotmag n°06 (16)

TarotMag 24
TarotMag 24TarotMag 24
TarotMag 24
 
Newsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdfNewsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdf
 
Newsletter N°4
Newsletter N°4Newsletter N°4
Newsletter N°4
 
Newsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdfNewsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdf
 
Newsletter n°6
Newsletter n°6Newsletter n°6
Newsletter n°6
 
Le tarot n°5
Le tarot n°5Le tarot n°5
Le tarot n°5
 
TarotMag 26
TarotMag 26 TarotMag 26
TarotMag 26
 
Tarotmag 31
Tarotmag 31Tarotmag 31
Tarotmag 31
 
TarotMag 27
TarotMag 27TarotMag 27
TarotMag 27
 
TarotMag 28
TarotMag 28TarotMag 28
TarotMag 28
 
Newsletter n°5
Newsletter n°5Newsletter n°5
Newsletter n°5
 
Newsletter_n1.pdf
Newsletter_n1.pdfNewsletter_n1.pdf
Newsletter_n1.pdf
 
TarotMag 25
TarotMag 25TarotMag 25
TarotMag 25
 
Newsletter N°3
Newsletter N°3Newsletter N°3
Newsletter N°3
 
Newsletter_n3.pdf
Newsletter_n3.pdfNewsletter_n3.pdf
Newsletter_n3.pdf
 
newsletter n°3 modifiée.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdfnewsletter n°3 modifiée.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdf
 

Tarotmag n°06

  • 2. Chères et chers amis tarophiles, Déjà une demi-saison de passée, nous n’avons pas ménagé nos efforts pour faire évoluer et aboutir quelques dossiers, notamment le premier Championnat Senior. Celui-ci est sur de bons rails grâce à l’implication de dirigeants du Comité Charentes. Qu’ils en soient ici sincè- rement remerciés ! Deux championnats ont déjà eu lieu avec beaucoup de satisfactions. L’épreuve du libre par équipes de 4 a consacré le Club de Pougues-les-Eaux dans le Nivernais et la Coupe de France a quitté l’Aquitaine pour rejoindre l’Ile de France. Les différentes commissions sont à pied d’œuvre pour améliorer notre communication et faire preuve d’innovation pour contenter une grande majorité de joueurs. La licence est au cœur de cette réflexion. Avoir une “élite” Première Série est important pour faire progresser le ni- veau de jeu, mais une pyramide des joueurs sans base solide ne serait qu’un château de cartes. Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2010 en espérant vous re- trouver nombreux à Villefranche en Beaujolais, puis à Rochefort et à Pontarlier. Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Composition, rédaction, mise en page : Adrien PEREZ - Photos : Adrien PEREZ, Maurice DOURY - Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel STEFANAZZI (Président), Dominique ECOIFFIER (Secrétaire National), Jean- Pierre BOULEY (Vice-Président), Sylvain PORRET, Pierre PAQUOT ; Jean-François PERTIN ; Michel CHARLON ; Renaud COURTNEY ; les 5 consultants et de nombreux responsables de Clubs et Comités L’éditorial d’Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT Tarot Mag n°6 3 6 7 9 13 Agenda Actus infos Stage Adultes 2010 Du 21 au 28 août à Valençay Stage Adultes 2009 Championnat de France Libre par 4 interclubs 2009 Coupe de France 2009 16 19 20 22 Résultats Championnats de France Résultats Open Nationaux Que se passe-t-il du côté de... ? Passionné d’... aviation Jean-François PERTIN 24 27 29 30 Portrait de joueur Michel CHARLON Tarot initiation Le 21 en défense Les consultants Problème contrat et écarts La donne par Renaud COURTNEY Sommaire 22 Nous, la fédé
  • 3. Actus Infos Agenda JANVIER - 29 au 31 : BALMA festival (TAROTmag n°5) Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine 1/ Assurance Lorsque vous organisez un tournoi et que la mairie vous demande une attestation d’assurance pour la location de la salle, vous pouvez demander celle-ci au Cabinet Muraille de Carpentras, par courriel : marie-line.gaschin@mma.fr en précisant le numéro d’affiliation de votre club et la date de la manifestation. 2/ TAROTmag Nous sommes passés à 4 revues par saison. La première en septembre relatera l’Assemblée Générale, le Triathlon et les stages d’été ; la deuxième en début d’année traitera de la Coupe de France et du Libre par équipes de club de 4 joueurs ; la troisième après Pâques retracera les Quadrettes et le Libre ; la quatrième en juin narrera les individuels Open et Séries, le Championnat Jeunes, les Triplettes et présentera l’Assemblée Générale. Notre imprimeur peut effectuer les tirages en fractionnant et en modifiant la quatrième de couverture. Cela ouvre la porte à des publicités régionales. Nous rechercherons donc 4 annonceurs par édition à partir du prochain numéro. 3/ Les Championnats de France, le Triathlon et l’Assemblée Générale de la FFT Les différents cahiers des charges ont été modifiés et sont disponibles sur le site de la Fédération. La principale modification consiste en l’obligation de publier le programme des championnats et des open d’accompagnement dans TAROTmag en pre- nant un encart d’une page. En revanche, les plaquettes ne sont plus obligatoires pour les qualifiés. Vous pouvez également suivre les candidatures et les lieux des championnats accordés dans les bandeaux de téléchargement. Toutes les attribu- tions sont soumises au vote à bulletins secrets lors des conseils d’administration de la Fédération (sauf urgence). FEVRIER - 12 au 14 : VILLEFRANCHE SUR SAONE Championnats de France Quadrettes et Etudiants MARS - 13 au 20 : GRASSE stage Tarot & Parfum (TAROTmag n°4) AVRIL - 11 au 18 : CROISIERE MEDITERRANEE FFT (TAROTmag n°5) - 2 au 5 : PONTARLIER Championnat de France Donnes Libres (page 11) MAI - 12 au 16 : ARGELES-SUR-MER Championnats de France Individuel Open, Séries et Jeunes - 21 au 24 : VICHY Championnat de France Triplettes JUIN - 31 mai au 4 juin : BLANES séjour Tarot sur la Costa Brava (TAROTmag n°5) AOUT - 13 au 15 : ALBI Triathlon - 21 au 28 : VALENÇAY stage adultes (page 6) 33Nous, la fédé - 15 au 18 : ROCHEFORT Championnat de France Libre Senior (page 8) - 26 au 28 : ARGELES-SUR-MER festival (page 12) - 27 : BLENOD-LES-PONT-A-MOUSSON concours (page 31) - 10 : FRASNE concours (page 26) - 16 au 18 : CAP D’AGDE festival (page 28) - 26 avril au 3 mai : Croisière Méditerranée Jocan Voyages (page 7) - 7 au 9 : TULLE festival (page 5) JUILLET - 18 au 25 : SICILE séjour Jocan Voyages (page 7) - 13 au 18 : ALLIER festival (page 18) - 6 au 8 : ALES festival (TAROTmag n°7) - 17 au 24 : SAINTE-TULLE stage jeunes
  • 4. 4/ La CLE Notre Fédération est membre de la Confédération des Loisirs et de l’Esprit. La CLE regroupe 8 fédérations : Bridge, Dames, Echecs, Jeux Mathématiques, Go, Othello, Scrabble et Tarot. La CLE est le lien avec le Secrétariat d’Etat aux Sports, elle est reconnue “Jeunesse et Sport”, contrairement aux fédérations qui la composent (hormis les Echecs en 2000). Lors de la dernière réunion de la CLE, dans les locaux de la Fédération Française de Bridge à Saint-Cloud, notre Président s’est déplacé pour reprendre contact. Les difficultés pour obtenir cette reconnaissance “Jeunesse et Sport” sont nombreuses et le Bridge vient encore d’essuyer un refus malgré une forte implication dans les écoles. Il est nécessaire de persévérer et d’être présent dans les manifestations regroupant les différents loisirs de l’esprit. 5/ Fiscalité Vous pouvez déclarer les frais que avez personnellement engagés dans votre activité bénévole et que l’association ne vous rembourse pas (Code général des Impôts, articles 200, 238bis et 885-0 V bis). L’imprimé Cerfa 11580*03 (en téléchargement sur le site www.developpement-durable.gouv.fr) doit être rempli et joint à votre déclaration, vous devez renoncer expressément au remboursement des frais engagés. Attention, il semblerait que le code des impôts soit sujet à interprétation. Un rendez-vous avec son contrôleur principal peut être utile. 6/ La croisière FFT C’est déjà presque complet, il reste cependant quelques places pour découvrir quelques joyaux méditerranéens. L’enca- drement et l’arbitrage des tournois seront assurés par Dominique ECOIFFIER. Le formulaire d’inscription se trouve dans le TAROTmag n°5 ou est à demander au secrétariat de la FFT. 7/ La boutique FFT Notre fournisseur France Cartes a fait des efforts pour améliorer la qualité des jeux de cartes, tout en respectant la législa- tion européenne contraignante. Le dos a été revu, le liseré blanc fait son retour pour éviter les fausses donnes. Nous avons trouvé un nouveau fournisseur pour les tapis dont la livraison est prévue courant janvier. L’impression du logo paraît plus résistante. Pour les étuis, nous sommes toujours en négociation pour trouver un rapport qualité/prix satisfaisant. 8/ Le point sur les licences et le projet de développement Comme le montre la courbe ci-dessous, les effectifs de la Fédération Française qui stagnaient vers la fin des années 80 ont connu une croissance rapide, entre 1991 et 1995, grâce à la création du championnat en donnes libres. Les membres de la commission développement ont étudié la demande de nombreux dirigeants et joueurs sur la possibilité d’une licence à caractère “Loisir”. C’est le système actuel, dans sa globalité, qui a été repensé. La solution la plus simple est de modifier le classement national actuel. Le tarif des licences devient fonction du classement de chacun. Tous les joueurs seront classés, la répartition des joueurs dans les séries se fera sur la base du nombre total de licenciés. La quatrième série qui comprendra un tiers des joueurs bénéficiera du tarif “Loisir”, le prix sera bloqué nationale- ment et comprendra la part comité. Elle permettra de participer à toute forme de compétition et de bénéficier des mêmes avan- tages que les autres séries. Actus Infos 44 Nous, la fédé Quelques chiffres : 8346 affiliés en 1995, 8404 trois ans plus tard, 7257 en 2005 avec plus de 43 % de non-renouvellement, aux alentours de 7950 depuis 4 ans. La petite remontée est due à la licence création, mais nous avons toujours autant de pertes lors des renouvellements. 6975 licences déjà saisies fin décembre 2009, c’est bien. Une dizaine de comités a déjà dépassé les chiffres de la saison dernière. Le nouveau championnat Senior n’y est pas étranger. Il faut rester à l’écoute de l’ensemble des joueurs pour propo- ser des formules attractives et fidéliser notre base.
  • 5. 55Nous, la fédé LA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUELA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUE Président : P. PAQUOT Information : Une interdiction de compétitions concerne uniquement une phase quelconque d’un championnat et ne s’applique pas aux autres tournois (club, comité, festivals...) LA C.D.N.P.I. COMMUNIQUELA C.D.N.P.I. COMMUNIQUE Président : L. MEYNET Titulaires : R. LAVIGNE J. OLIVIER Décision PI-2009-2 du 6 novembre 2009 : Monsieur Gilbert FAIVRE, affilié n°1000017, pour avoir eu un comportement injurieux à l’égard d’une joueuse lors d’un open national, alors qu’il détient une carte d’arbitre, a sa fonction d’arbitre suspendue durant 5 mois dont 3 mois avec sursis. Décision PI-2009-3 du 11 décembre 2009 : Monsieur Rudy MIRRE, affilié n°1000034, pour faute de gestion des finances du Comité Lyonnais, nuisant à l’image du Comité Lyonnais et à celle de la Fédération Française de Tarot, est suspendu de la FFT durant une année dont 3 mois avec sursis. En outre, il est privé définitivement de toutes fonctions électives, arbitrales et en- seignantes. Cette décision ne remet pas en cause les engagements pris avec le Comité du Lyonnais.
  • 7. 77Vous, les participants Stage Adultes 2009 Du grand beau temps en Lorraine ! Quelle est la mauvaise langue qui a dit que la fin août en Lorraine était froide et pluvieuse ? Ce n’est pas, en tout cas, Gérard SONNET, le vice-président de ce co- mité, qui nous a accueillis et a participé à ce stage. L’encadrement était inchangé cette année : Maurice DOURY à l’organisation et au clavier pour l’informa- tique des tournois, Albert MONTAGNE pour l’initiation des débutantes, Daniel REYNAUD pour la découverte de la signalisation, Gérard ECHES pour assimiler un peu mieux cette signalisation et enfin Emmanuel STE- FANAZZI pour un nouveau niveau “Compétition en équipes”. Si tous les centres VVF étaient comparables à celui du Lioran, ce serait formidable. Force est de constater que cette année, la personne derrière les fourneaux n’avait pas les qualités requises pour nourrir une cen- taine de tarophiles affamés ! Heureusement, l’auberge du lac d’Hasselfurth, à quelques pas du centre, nous a permis de passer un très agréable séjour. La der- nière soirée s’est même finie très tard dans la nuit chez l’aubergiste et en compagnie de l’harmonie locale. Celle-ci et notre ami Denis BAUMANN nous ont offert un “bœuf” terrible arrosé de quelques flacons pétil- lants. Les cours ont permis d’apprendre ou revoir les fonda- mentauxetderépondreàbiendesquestions:“avez-vous quelque chose à dire à vos partenaires ?”, “est-il judi- cieux de prendre la main ?”, “êtes-vous main forte ?”. Mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Il faut prendre le temps de jouer et toujours se demander pourquoi un partenaire a obéi… ou pas ! Et maintenant, place aux résultats ! - Libre 1 : Louis COMBETTE - Libre 2 : Jean-Paul CHABRIER - Libre 3 : René MILLET - Individuel : Jacques JOUBERT - Libre par 2 : Pascale TROCELLIER et Sébastien DESPLANCQUES - Triplettes : Danielle BURCKEL, Marie-Thérèse DE GREAVE et Françoise GIROUD - Libre par 4 : La triplette précédemment citée renfor- cée par Pierre PLANTEROSE - Quadrettes groupe 2 : Janou CORRE, Jean-Claude DEVRIEZE, Jean-Pierre PRUDENT et Marc CAR- PENTIER - Quadrettes groupe 1 en 2 séances : Catherine LE- BORGNE, Gérard SONNET, Jean-Paul CHABRIER et Claude RICHARD - Matchs par équipes : Michelle LYONNET, Janou CORRE, Yvon MORLET, Rolland NEGRE et Jean- Pierre PRUDENT L’ambiance a de nouveau été excellente. On peut jouer sérieusement en gardant son sens de l’humour. Notre loisir se doit d’être convivial. Rendez-vous à Va- lencay du 21 au 28 août 2010 !
  • 9. 99Vous, les participants Championnat de France Libre par équipes de quatre interclubs 2009 Devenir les Rois Soleil ! C’est sous le ciel de la belle ville d’Alès si fleu- rie et son soleil éblouissant qu’a lieu la 2ème édition de ce Championnat. 80 équipes sont présentes, dont certaines ayant été préve- nues la veille de leur qualification suite à des désistements. Il est vrai que cette date de début août est mal choisie pour organiser une finale nationale, mais la FFT n’avait aucune autre proposition. Elle remercie donc le Tarot Club Alésien pour son accueil et son inves- tissement. En 1ère séance, c’est l’équipe du Tarot Carolo de Charleville Mézières (Champagne Ar- dennes) composée de Stéphane SOTTY, Ri- chard DUOT, Michel COPP et Françoise BROUTEE qui prend la tête en réalisant un score astronomique de 3307 points. Elle crée un espace de 850 points entre elle et le qua- tuor du club de Berche-Dampierre 2ème , ce qui ne déplaît pas à Jacques PETTMANN son représentant bien content de sa prouesse. Les astres sont avec la Franche-Comté puisque le club de Frahier occupe la 4ème place au grand plaisir de sa capitaine Michèle MERLIN. En 3ème position, Monique GIRAU- DET et ses camarades du Tarot Club de la Dombes de Chatillon-sur-Chalaronne (Ain) sont aussi bien classés. Alain BOULUD et Jean-Claude CELLIER, Vice-Champions de France 2008 dans cette épreuve, sont 6èmes à 2020 points. Ils représentent cette année un nouveau club, le Papayou Vert (Loire Forez), et sont accompagnés de Mickaël NEEL et Patrick DEMOTTE. Avec ce bon départ, ils réempruntent la voie lactée qui les a menés au podium la saison dernière. Les 3èmes de 2008, Alain MEYRAUD, Hamed AMROUNI, Freddy DUMUREAU et Jean- François RENON du club de Rilhac Limoges (Limousin) ainsi que Gilles NAVARRO et ses mousquetaires du Tarot Club Pouguois (Ni- vernais), qui ont échoué au pied du podium l’an passé, sont aussi là et ont le même désir. Ils sont respectivement 13èmes (1585 points) et 16èmes (1456 points). L’heureux remplaçant de dernière minute, le jeune tou- lousain Cyprien DEHON (Club de Bru- guières), n’a pas fait le déplacement pour rien (1475 points) et reste en course, tout comme son copain du Nord Pas de Calais Pierre-Alain MOUTON (La Garde Sans de Henin Beaumont) à 999 points. La moitié des équipes sont prises pour la 2ème phase. Ça passe tout juste pour Michel PAWLISZ et ses partenaires du Chelem Club Maisonnais (Ile de France) à 259 points, ainsi que pour Michel CHARLON, le secrétaire du club de Saint-Pierre-du-Mont en Val d’Adour à 217 points. Jean-Marc STAGLIANO et les istréens Patric FUNCK, Jean VIOLET et Virginie PIERARD lèvent les yeux au ciel : ils sont 41èmes à seulement 6 points de la qualification. 39 autres délé- gations de club sont également éliminées, soit 156 joueurs. Quel univers impitoyable ! Les points sont divisés par 2 et c’est reparti pour 25 donnes ! Pierre CANAVESIO et ses équipiers du Tarot Club de Vence (Var Côte d’Azur) sont à l’honneur en gagnant à 1970 points. Par Jupiter, le comité Champagne Ardennes rayonne à nouveau par la perfor- mance du club de Cumières et de ses licen- ciés François AUBRIET, Marc GONDOUIN, François DORVEAUX et Jean LAURENSIS en finissant 2ème avec 1735 points. Jacques PETTMANN a encore soulevé ciel et terre et du jeu, il est 3ème avec 1594 points. Si ça continue comme ça, le titre ne pourra échapper au club de Berche, mais on ne va pas tirer de plans sur la comète, il reste la finale ! Rien de nouveau sous le so- leil pour les deux juniors Cyprien DEHON et Pierre-Alain MOUTON au-dessus des 1000 points. Gilles NAVARRO est régulier et marque 794 points. Michel CHARLON, 40ème , réalise quant à lui 744 points et es- saie de lire dans les étoiles si cela suffira pour passer. Alain MEYRAUD et Michel PAWLISZ font un petit score positif. A l’in- verse, Alain BOULUD et Stéphane SOTTY sont légèrement négatifs. Ils ont tous du souci à se faire ! Les deux femmes capi- taines d’équipe qui ont brillé en 1ère séance, Monique GIRAUDET et Michèle MERLIN, ont fait un soleil à -1500 points : soit leurs équipes se sont envoyées en l’air, soit elles n’ont pas eu de chance ! Au général et ce n’est pas une surprise, le club franc-comtois de Berche est en tête avec 2825 points. A plus de 2600 points, on retrouve les clubs de Cumières et de Vence. Alain MEYRAUD et Stéphane SOTTY s’en sortent malgré leur résultat moyen. Par contre, Alain BOULUD et Michel CHARLON ont failli toucher le ciel de la finale, ce sont les premiers éliminés. Michel PAWLISZ, Pierre LARGERON, Jean-Pierre BARDIN et Michel ESPOSITO doivent aussi s’éclipser. Contrairement à nos deux dames éliminées, Olivia BARTHELEMY et Christine GRANDA- DAM atteignent la finale. Hamed AMROUNI et l’alsacien Laurent RIED- MANN appliqués pour faire chuter Nord ! Bonne séance pour Pierre CANAVESIO, Jacques PETTMANN et Marc GONDOUIN !
  • 10. 1100 Vous, les participants La moitié des points est encore enlevée, cette séance est donc capitale et peut tout faire chambouler. Le Tarot Club Pouguois, jusque là régulier, passe à l’offensive et s’impose en finale avec 1771 points. L’équipe du Tarot Club Chalusien amenée par André VIGNERIE, dont on n’avait pas encore parlé, termine 2ème de séance à 1498 points alors qu’elle était 14ème . Elle n’a plus qu’à prier le ciel pour être sur le podium. Le Tarot Club de Cesson Sévigné Gardez-vous du Chien fait aussi son entrée alors qu’il était 17ème , ses adhérents Emile JAMOIS, Joseph LOISANCE, Roger BELLOIR et André LAINE ayant réalisé 1154 points. Le Tarot Club de Vence s’accroche et fait 1009 points, tout comme celui de Cumières à 719. Pierre-Alain MOUTON et les héninois Jean-Pierre LIEVIN, Michel DUDA et Sergio GRAPPASONNO ne sont pas ridicules avec 557 points, mais ne peuvent prétendre au podium. Alain MEYRAUD est à 269, tout comme Stéphane SOTTY qui lui a un signe négatif devant le chiffre. Cyprien et Sylvie DEHON associés à Josette PERES et Denis LABARTOUILLE ont été dans la lune comme le sont les sorcières et sont à - 585. Une supernova à - 645 a explosé sur le club de Berche dont le capital a fondu comme neige au soleil en l’espace d’une séance. Jacques PETTMANN, Denis BESSOT, Jean-Christophe DESVOYES et Jean-Fran- çois PRETOT ne peuvent plus prétendre au podium. Le Tarot Club Pouguois succède à celui de Sète. Gilles NAVARRO, Pascal LEROYER, Olivier BAUDOT et Sylvain AUBERT, mal- heureux en 2008 étant 4èmes , ont atteint le septième ciel et sont proclamés Champions de France. Ils doivent provenir d’une autre planète pour avoir autant de jeu ! Tant mieux pour eux ! Il faut décerner aussi une étoile, celle d’ar- gent, au club de Vence pour sa magnifique 2ème place. Bravo à Pierre CANAVESIO et ses collègues Robert LENTINI, Jean- Jacques RUSSO et Bernard GOUDEN- HOOFT. Le Tarot Club Chalusien et ses représen- tants André VIGNERIE, Claude MANEM, Claude LASTHERE et Jean-Claude CHA- TEAU ont décollé au dernier moment et font un atterrissage magnifique à la 3ème place. Le ciel est couvert à Cumières, son club est 4ème mais il y a de quoi se consoler en ob- servant le parcours des Champions de France qui occupaient cette même place l’année d’avant. Emile JAMOIS et Pierre- Alain MOUTON terminent honorablement, ils sont respectivement 5 et 6èmes . L’équipe vice-championne de France du Tarot Club de Vence De gauche à droite : Pierre CANAVESIO, Bernard GOUDENHOOFT, Jean-Jacques RUSSO et Robert LENTINI L’équipe 3ème du Championnat de France, le Tarot Club Chalusien De gauche à droite : Claude MANEM, Jean-Claude CHATEAU, Claude LASTHERE et André VIGNERIE Vue d’ensemble sur la finale à 20 équipes L’équipe du Tarot Club de Bruguières L’équipe du Tarot Club de Cumières
  • 13. Coupe de France 2009 Atteindre l’inaccessible étoile ! 32 équipes sont réunies à Orléans pendant le week-end du 11 novembre pour s’emparer de la prestigieuse Coupe de France de Tarot. Cette épreuve regroupe une fois de plus de fortes équipes qui ont déjà brillé dans cette compéti- tion ou dans d’autres. Donnera-t-elle naissance à de nouvelles étoiles ? Les seizièmes de finale 1/ L’aquitain Patrick LLESTA, vainqueur de l’édi- tion précédente, avait remis son titre en jeu et a réussi à se qualifier avec sa nouvelle formation composée de Martine LARNEY, Marilyne HE- RAUD et Jean-Philippe REVERDY. Il est op- posé au parisien Franck FISCHER qui prend d’entrée l’avantage (12 PM). Le 2ème quart-temps est fatal aux aquitains (36 à 0) qui ne reviendront jamais dans le match. 2/ La constellation des lapins de Patrick CLAR affronte celle du papayou vert d’Alain BOULUD (Loire Forez). La formation bourguignonne ne laisse aucune chance à la stéphanoise qui est obligée de s’éteindre. 3/ Le club des cinq Frédéric DAROLLES, Gilles MADON, Romaric KERVEILLANT, Rachid ZAHRA et Serge VILE (Midi-Pyrénées) rencon- tre une autre équipe bourguignonne, celle de Fa- brice QUILLARD. Les toulousains maîtrisent, gardant toujours une légère avance et concluent en beauté au dernier quart-temps (21 à 2). 4/ Les locaux de Jacky NOVELLO ne se laisse- ront jamais rattraper par les azuréens de Jean- Marc DESANTI pourtant revenus presque à égalité après le 1er et le 3ème quart-temps. 5/ Après un départ timide, les poitevins de Jean- François FRAUDEAU expulsent de leur orbite l’équipe de l’Ain amenée par Roger BEREY- ZIAT. Le résultat est sans appel : 110 à 57. 6/ Avec un fort bonus et un départ tonitruant, l’équipe de Loire Océan de Denis BERTIN, Pa- trick CASADO, Yveline CHATELAIN, Régis BE- NAYACHI, Dominique et Patricia GUILLAS mène les lyonnais de Florent TRIVERO de plus de 32 PM à mi-parcours. Mais le soleil s’est levé à l’est : Florent TRIVERO fait une remontée fan- tastique et réussit à gagner d’un point. 7/ Le soleil s’est couché pour les bretons de Mi- chel BIDOIS ! Malgré leur résistance aux 2ème et 3ème quart-temps, ils ne peuvent empêcher les gueugnonnais de Jean-Marc RAVE de l’emporter. 8/ Pourtant à égalité en nombre, six contre six, les drômois Thierry LUQUE, Jean-Pierre ADE- LIAN, Jacques FERRIERE, Kamel ZARROUG, Michel RIOU et Philippe GOURIER vont se faire malmener par la délégation aquitaine de Phi- lippe GIORGINI pendant tout le match qu’ils per- dent de 60 points. 9/ Il en est de même pour Athmane BENNACER (Loire Forez) et ses compagnons Stéphane DAVID, Eric DUSART, Véronique VACHER, Gé- raldine et Pierre-Louis TYRE qui sont envoyés par l’équipage aquitain de Jacques MARSAU- DON dans une autre galaxie, celle des open où ils pourront se venger ! 10/ Les azuréens de Damien ESCALLIER vont réussir à conserver leur bonus de 8 points jusqu’à la moitié du match, mais vont recevoir un énorme météore (43 à 6) au 3ème quart-temps par leurs adversaires francs-comtois Jean- Claude CURTIL, Jérôme PEQUIGNOT, Sullivan GAILLARDET, Pascal LIGIER et Nicolas LAVAL. Les sudistes ne s’en remettront pas. 11/ Le duel entre les deux présidents de CCR, Gérald DEROUIN (Sarthe Mayenne) et Laurent FONTAN (Val d’Adour), est placé sous la constellation de la balance : Laurent FONTAN prend la tête après 6 donnes (7 PM), mais Gé- rald DEROUIN réplique et gouverne à la mi- temps de 9 points. Ça bascule finalement en faveur de Laurent FONTAN qui s’adjuge les 2 derniers quart-temps (38 à 4 et 30 à 8). 12/ Une collision a lieu entre Sébastien BEAU- COURT (Nord Pas de Calais) et Cathy DESJO- BERT (Corse). Après un beau 1er quart-temps, Sébastien BEAUCOURT mène de 18 PM. Les corses se rebiffent et reviennent à quasi égalité à mi-parcours. Le 3ème quart-temps ne fait rien bouger et le match est plus que serré, mais l’équipe nordiste fait le forcing et sort victorieuse. 13/ L’autre équipe de la Ligue Nord, privé de son capitaine Jean-Régis BOIDIN, va connaître moins de turbulences. Patrick DUFRESNOY, Stéphane SOTTY, Sylvain DUBURQUOIS, Pierre-Alain MOUTON et Claude LEFEBVRE rattrapent le handicap après le 1er quart-temps et prennent le large. Les francs-comtois de Fran- cis STEPLER se réveilleront au dernier quart- temps, mais il sera trop tard ! 14/ Un ancien franc-comtois Stéphane FRELIN (Ain) est opposé à ses anciens adversaires de comité Gilbert RAMIS, André GASCHE, Domi- nique THIEBAUT, Michel SOUILLOT et Hervé CAPRARO. Le 1er quart-temps ne donne rien, les deux équipes restent à égalité. Stéphane FRELIN frappe 26 à 3 au 2ème quart-temps et confirme au 3ème en l’emportant 23 à 20. Mais le dénouement va être cruel pour l’équipe de l’Ain qui se fait basculer sur un surcontrat pour perdre le match de 5 points. 15/ Le baumois Joël RABINOVITCH se met d’entrée de jeu sur la bonne trajectoire face à Guy ROSSI de l’Allier en remportant les 2 pre- miers quart-temps aisément et ne la quittera pas. 16/ C’est la guerre des étoiles ! Jacques GI- NESTE (Ile de France) affronte Patrick LOBERT (Midi-Pyrénées). Au bout des 2 premiers quart- temps (15 à 5 et 19 à 5), Jacques GINESTE a le contrôle et ne le perdra pas. Les huitièmes de finale 1/ Big Bang : Franck FISCHER contre Patrick CLAR ! Et c’est à coup d’explosions que vont se dérouler les 2 premiers quart-temps : les bour- guignons frappent fort d’entrée (27 à 0), mais les parisiens réagissent violemment (35 à -1). A la moitié, les franciliens ont eu une avance de 12 points. Les lapins auront beau gagner les 2 der- niers quart-temps (18 à 16 et 25 à 16), cela ne suffira pas : ils échouent à un point de la victoire.Grande satisfaction pour Jocelyn VAUCHAMP (Centre), vainqueur du match ! 1133Vous, les participants
  • 14. 2/ Comme des satellites, les équipes de Frédé- ric DAROLLES et de Jacky NOVELLO vont se tourner autour pendant les 3 premiers quart- temps, mais les toulousains accélèrent dans les 6 dernières donnes (24 à 10) et remportent le match. 3/ Jean-François FRAUDEAU, Georges ME- TAYER, Catherine ARRICOT et Jonathan ROCHE mènent de 17 PM après le 1er quart- temps face à Florent TRIVERO qui se retrouve encore dans une situation inconfortable. Mais accompagné de sa bonne étoile, il remonte au 2ème quart-temps et fait la différence au 3ème (31 à 11). L’équipe du Poitou Anjou mettra tout en œuvre pour revenir (28 à 17) mais n’arrachera pas le gain du match. 4/ Jean-Marc RAVE affronte Philippe GIORGINI. Le match est d’ambiance lunatique : les bour- guignons mènent, puis c’est au tour des aqui- tains, et de nouveau des bourguignons qui, après 3 quart-temps, ont 8 points d’avance. La logique de cette alternance voudrait que les aquitains gagnent, mais Jean-Marc RAVE et ses coéquipiers réussissent à décrocher la lune (12 à 4) et continuent l’aventure. 5/ Jacques MARSAUDON, Patrick LESCOUT, Philippe CASTILLON et Patrick SIGNOVERT parviennent à conserver leur bonus de 15 PM au 1er quart-temps, mais sont plongés par la suite dans un trou noir duquel ils ne sortiront pas (34 à 2, 17 à 7, 51 à 11 en faveur de Jean- Claude CURTIL). 6/ Comme Icare, Laurent FONTAN se rapproche du soleil et de la victoire, étant en tête après les 3 premiers quart-temps, mais il se brûle les ailes face à Sébastien BEAUCOURT qui remporte le dernier quart-temps 21 à 5 et le match. 7/ La confrontation entre Jean-Régis BOIDIN qui a réintégré sa formation et Gilbert RAMIS est équilibrée puisque les deux équipes ont un bonus identique. N’ayant pas encore joué, Jean- Régis BOIDIN est frais et fonce comme un bo- lide : il s’adjuge les 3 premiers quart-temps (16 à 7, 21 à 16 et 29 à 3), ne laissant aucun répit à ses adversaires. 8/ La comète parisienne de Jacques GINESTE est lancée et les francs-comtois de Joël RABI- NOVITCH ne pourront jamais l’arrêter (25 à 0, 13 à 11 et 17 à 14). Ils sauveront tout de même l’honneur au dernier quart-temps (18 à 5). Les quarts de finale 1/ Belle opposition entre Franck FISCHER et Frédéric DAROLLES : les parisiens prennent l’avantage, mais ce n’est que de courte durée puisque les toulousains reviennent à la vitesse de la lumière et distancent après 2 quart-temps de 8 PM l’équipe adverse. Il ne se passe rien au 3ème quart-temps, l’écart reste identique. Le match est tendu, mais les parisiens font un su- perbe final (24 à 8) et ne laissent plus place au suspense. 2/ Pour la 1ère fois, Florent et Nathalie TRIVERO, Olivier BOTELLA, Yannick MUNIER, Akil KRA- RIA et Stéphane CRAMAILLE prennent la tête dans un match (27 à 19). Mais il faut croire qu’ils ne savent gérer cette situation ou que leur bonne étoile les a quittés ! Les astres sont avec Jean-Marc RAVE et ses coéquipiers qui revien- nent au score avant d’arracher la victoire. 3/ Jean-Claude CURTIL part avec un handicap de 13 PM contre Sébastien BEAUCOURT. Les ch’tis continuent à creuser le cratère (21 à 14) dans lequel ils envoient Jean-Claude CURTIL et les siens qui n’en sortiront jamais. 4/ Ça tourne comme un mouvement céleste pour Jacques GINESTE qui gagne les 3 premiers quart-temps face à Jean-régis BOIDIN de ma- nière régulière (14 à 6, 12 à 7, 21 à 10). Ce mou- vement est contrarié sur la fin, mais n’empêche pas l’équipe parisienne d’aller en demi-finale. Les demi-finales 1/ L’affrontement entre Franck FISCHER et Jean-Marc RAVE est l’un des plus passionnants de cette compétition puisqu’il va y avoir sans cesse des retournements de situation. Fort de ses 16 points de bonus, Jean-Marc RAVE garde la tête après les 6 premiers étuis, bien que le bé- néfice ait été sérieusement entamé ! Franck FI- SCHER effectue une belle remontée en gagnant le 2ème quart-temps 27 à 0 et a une avance de 5 points. Les bourguignons se battent et mènent de 2 points avant l’ultime quart-temps décisif. Il s’en est fallu de peu pour les parisiens : ils ga- gnent de 4 PM, envoyant ainsi leurs adversaires à la belle étoile. Certes, les gueugnonnais peu- vent avoir des remords, mais l’étoile est belle puisque le podium est encore jouable… 2/ Un gros handicap de 18 PM est à remonter pour Jacques GINESTE. Sébastien BEAU- COURT tient le choc les 2 premiers quart-temps malgré les avoir perdus (19 à 14 et 14 à 7). Mais les franciliens, tels des lions, certains ayant envie de gagner leur 1er titre, d’autres d’en ajou- ter un à leur palmarès, vont plier le match en exécutant 2 derniers quart-temps magnifiques (32 à 4 et 36 à 7). La finale sera donc 100 % pa- risienne opposant Franck FISCHER à Jacques GINESTE. Sébastien BEAUCOURT et ses par- tenaires devront oublier cette défaite et se re- concentrer rapidement pour essayer d’accrocher la 3ème place de ce Championnat. 1144 Vous, les participants Jean-Régis BOIDIN a rejoint Stéphane SOTTY et Claude LEFEBVRE en défense. La défense rodée des “papis” ! Ainsi sont sur- nommés Jacques GINESTE, Didier MASQUE- LIER et Jean-Claude BOURDON. De nombreux spectateurs sont venus assis- ter à l’affrontement entre les deux dernières filles en course pour le titre : Delphine JU- MEAU et Linda LAURIOT. Pascal LELOIRE (Nord Pas de Calais) ultra concentré en attaque !
  • 15. 1155Vous, les participants La finale 1er QT/ Michel SILBERSTEIN, attaquant de l’équipe GINESTE, chute 2 étuis de plus que Stéphane MARTY qui a bien su mener ses jeux et qui a sans doute profité de grandes casse- roles commises par la défense adverse ! L’équipe FISCHER réalise donc une belle per- formance : 28 à 6. Ces 2 donnes vous sont pré- sentées ci-contre. 2ème QT/ Jacques GINESTE part en attaque face à Eric JARDOT et gagne le quart-temps 20 à 13 malgré une bascule défavorable. L‘équipe FI- SCHER ne mène plus que de 17 PM, qui reste une avance considérable. 3ème QT/ Franck FISCHER attaque contre Didier MASQUELIER. Il ne se passe pas grand-chose : il n’y a aucune bascule. L’équipe GINESTE a réussi à gratter 3 PM et réduit donc son écart à 14. 4ème QT/ Lionel CASTILLO affronte la défense des “papis”. Pour l’équipe GINESTE, c’est Eric DALPHIN qui attaque. Il y a peu de surprises sur ce quart-temps. Peut-être Eric DALPHIN, mené au score, aurait-il dû jouer une GC avec la main d’attaque suivante (entame preneur) : A la fin des 6 donnes, le verdict tombe ! Franck FISCHER et ses coéquipiers ont perdu le der- nier quart-temps d’un point. Qu’importe, ils ont remporté le match et par conséquent la Coupe de France 2009. Il faut féliciter toutes ses étoiles montantes, à savoir Delphine JUMEAU, Franck FISCHER, Lionel CASTILLO, Michel MARTIN, Stéphane MARTY et Eric JARDOT, qui, quand on regarde dans le télescope, ont quand même battu les formations de Patrick LLESTA, Patrick CLAR, Frédéric DAROLLES et Jean-Marc RAVE, sans oublier l’équipe finaliste composée de Jacques GINESTE, Jean-Claude BOUR- DON, Didier MASQUELIER, Michel SILBER- STEIN, Eric DALPHIN et Jean-Yves DUTHEIL. Ces derniers retrouvent le podium sur lequel ils n’étaient pas montés depuis un long moment et ne sont donc pas des étoiles filantes ! Le match de classement pour les 3ème et 4ème places Encore un match palpitant, il faut croire que les bourguignons de Jean-Marc RAVE aiment le suspense ! Sébastien BEAUCOURT et ses équi- piers prennent le match en main et sont en tête après le 1er quart-temps de 8 points. Leurs ad- versaires reviennent légèrement au score avant de mener de 3 points avant le dernier quart-temps. En finale, il était plus facile de pronostiquer après 18 donnes sur les vainqueurs, mais là, l’écart est tellement faible qu’il en est impossi- ble. L’équipe du Nord Pas de Calais gagne le dernier quart-temps, mais de moins de 2 points seulement. Jean-Marc et François RAVE, Linda LAURIOT, Hubert GRILLARD et Jean-Luc AULION sont 3èmes de peu tandis que Sébastien BEAU- COURT, Bruno LHERBIER, Cédric BENOIT et Pascal LELOIRE échouent à la 4ème et néan- moins belle place. Félicitons tous ces joueurs qui ne sont pour la plupart jamais montés sur un podium national et espérons que ces nouvelles étoiles brilleront dans d’autres compétitions. Les matchs de classement pour les 5, 6, 7 et 8èmes places La CCN a accepté que ces matchs se déroulent en 16 donnes pour que tout soit joué en une demi-journée. Il n’a donc pas fallu traîner, les équipes ayant deux rencontres à effectuer. Le 1er match a opposé Frédéric DAROLLES à Jean-Régis BOIDIN. Les toulousains avaient une avance de 15 points après le 1er quart- temps, mais leurs adversaires sont revenus à égalité. Le dernier quart-temps a été décisif et a vu la victoire des toulousains. Pour la 2ème ren- contre, Florent TRIVERO affrontait Jean-Claude CURTIL et le lyonnais n’a pas changé ses habi- tudes ! Menant au score après le 1er quart- temps, il n’a su garder l’avantage et a perdu le match de 2 points. Pour les 5ème et 6ème places, Frédéric DA- ROLLES a donc joué contre Jean-Claude CUR- TIL. Les toulousains ont pris un bon cap d’entrée et ne l’ont jamais lâché malgré une légère fai- blesse au 3ème quart-temps. Pour les 7ème et 8ème places, on retrouvait Florent TRIVERO face à Jean-Régis BOIDIN. Les lyonnais ne font pas de quartier et gagnent le 1er quart-temps 37 à 0 en 4 donnes. Florent TRIVERO mène, ça sent le gaz ! En effet, les nordistes reviennent et ga- gnent 14 à 3 le 2ème quart-temps. Mais cette fois, les lyonnais veulent s’échapper de la nébuleuse et y parviennent. Ils gagnent les 2 derniers quart- temps dont le 3ème aisément et triomphent. La FFT et ses arbitres remercient tous les partici- pants à cette compétition qui s’est déroulée dans la convivialité, sans aucune météorite parasite ! SUD Preneur Etui n°4 OUEST Donneur NORDEST Chien Ecart Michel SILBERSTEIN : ♠ C-V-7-As ♥ C ♦ C. Entame att : ♥ 7. Score : -64 Ecart Stéphane MARTY : ♠ C-V-7-As ♣ 8-7. Entame att : 12 A. Score : +56 Chien Ecart Michel SILBERSTEIN : ♠ C-As ♣ D-7-3-As. Entame def : ♠ 7. Score : -52 Ecart Stéphane MARTY : ♠ C-As ♣ D-7-3-As. Entame def : ♣ 8. Score : + 54 SUD Preneur Etui n°5 OUEST NORD DonneurEST Bravo à Sébastien BEAUCOURT, Bruno LHERBIER, Pascal LELOIRE et Cédric BE- NOIT pour leur joli parcours ! Jean-Claude CURTIL face à Yannick MUNIER
  • 16. LLeess CChhaammppiioonn COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 100,9 49,2 83,9 56,8 79,1 110 57,1 72,4 74 140,7 80,6 62,6 136,7 82,4 113,6 73,8 111,1 63,7 67,8 56,8 80,9 91,4 74,9 80,4 51,9 99,3 75,5 57,2 64,8 55,1 57,6 45,5 62,4 71,1 69,9 65 77,5 50,1 85 79,1 71,3 125,8 60,5 86,2 69,6 48,2 67,8 102,1 76,6 72,5 52,9 41,2 59,1 75,7 50,3 45,9 58,3 ROSSI (11,5) LOBERT (0,5) GINESTE (2) RABINOVITCH (2) RAMIS (3,5) FRELIN (2) BOIDIN (3,5) STEPLER (13) DESJOBERT (14) BEAUCOURT (20,5) FONTAN (14) DEROUIN (12,5) ESCALLIER (15,5) CURTIL (7) MARSAUDON (22,5) BENNACER (4,5) GIORGINI (15) LUQUE (13) RAVE (19,5) BIDOIS (4,5) TRIVERO (2) BERTIN (15,5) BEREYZIAT (20) FRAUDEAU (9) DESANTI (0,5) NOVELLO (5) DAROLLES (8) QUILLARD (4) CLAR (0) BOULUD (4,5) FISCHER (3,5) LLESTA (2,5) FISCHER (3,5) 70,3 35,2 78,4 CLAR (0) DAROLLES (8) NOVELLO (5) FRAUDEAU (9) TRIVERO (2) FISCHER (3,5) DAROLLES (8) TRIVERO (2) RAVE (19,5) GIORGINI (15) RAVE (19,5) FISCHER (3,5) RAVE (19,5) FISCHER (3,5) MARSAUDON (22,5) CURTIL (7) CURTIL (7) FONTAN (14) BEAUCOURT (20,5) BEAUCOURT (20,5) BEAUCOURT (20,5) BOIDIN (3,5) RAMIS (3,5) BOIDIN (3,5) RABINOVITCH (2) GINESTE (2) GINESTE (2) GINESTE (2) GINESTE (2) FISCHER (11)FISCHER (11) 66,4 99,9 1166 Vous, les champions
  • 17. CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4 1/ Tarot Club Pouguois - Nivernais (NAVARRO Gilles, LEROYER Pascal, BAUDOT Olivier, AUBERT Sylvain) : 2532 points 2/ Tarot Club de Vence - Var Côte d’Azur (CANAVESIO Pierre, LENTINI Robert, RUSSO Jean-Jacques, GOUDENHOOFT Bernard) : 2323,5 3/ Tarot Club Chalusien - Limousin (VIGNERIE André, MANEM Claude, LASTHERE Claude, CHATEAU Jean-Claude) : 2150,5 4/ Tarot Club de Cumières - Champagne Ardennes (AUBRIET François, GONDOUIN Marc, DORVEAUX François, LAURENSIS Jean) : 2037 5/ Gardez-vous du Chien de Cesson Sévigné - Bretagne (JAMOIS Emile, LOISANCE Joseph, BELLOIR Roger, LAINE André) : 1699 6/ Tarot Club Heninois La Garde Sans - Nord Pas de Calais (MOUTON Pierre-Alain, LIEVIN Jean-Pierre, DUDA Michel, GRAPPASONNO Sergio) : 1403,5 7/ Tarot Club de Crussol Saint Peray - Drôme Ardèche (LUQUE Thierry, CLAIR Christian, COLOMBAT Eric, BONFORT Henri) : 1318 8/ Tarot Club d’Albertville - Savoie Mont Blanc (BOISSONNIER Michel, TARGONATO Nathalie, GENET Gaston, LEFEBVRE Cédric) : 1105 9/ Rilhac Limoges Tarot Club - Limousin (MEYRAUD Alain, AMROUNI Hamed, DUMUREAU Freddy, RENON Jean-François) : 819,5 10/ Tarot Club de Wintzenheim - Alsace (STIMPFLING Philippe, RIEDMANN Laurent, GARCIA Claude, GRANDADAM Christine) : 805 11/ Académie Charolaise de Tarot - Bourgogne (GAUTHIER Alain, MARCEAU Jean-Jacques, JOUVET Viviane, MOREAU René) : 802 12/ Tarot Club de Berche Dampierre - Franche-Comté (PETTMANN Jacques, PRETOT Jean-François, DESVOYES Jean-Christophe, BESSOT Denis) : 767,5 13/ Tarot Club de Montauban - Midi-Pyrénées (CRESPIN Daniel, BASSOUL Serge, CHAUMONT Bernard, LEMBOULAS Jean-Claude) : 756 14/ Tarot Club Baumois - Franche-Comté (CHAVEY Noël, STEPLER Francis, BAILLY Gilbert, JOUFFROY Rémi) : 431 15/ Tarot Carolo de Charleville Mézières - Champagne Ardennes (SOTTY Stéphane, DUOT Richard, COPP Michel, BROUTEE Françoise) : 415 16/ Tarot Club de Bruguières - Midi-Pyrénées (DEHON Cyprien, RIFFARD DEHON Sylvie, LABARTOUILLE Denis, PERES Josette) : 309 17/ L’Excuse du Pays de Saint Pourçain sur Sioule - Allier (PERROT Stéphane, BARTHELEMY Olivia, GAUME Michel, DELCROS Bernard) : - 499,5 18/ Tarot Club des Albères d’Argelès-sur-Mer - Languedoc Roussillon (MERCADIER Régis, FORMET Pierre, CHAMASSIAN Gabriel, BRUZI Henri) : - 858,5 19/ Tarot Club de Sallanches - Savoie Mont Blanc (COUETTE Estelle, GOURDEOL Serge, LAIDANI Rachid, LIMIDO Pierre) : - 1164 20/ Tarot Club du Bout de l’Ile de Rivedoux Plage - Charentes (BARNABE Christophe, BARNABE Odette, MARCHIVE Guy, GILLAIN Jean-Luc) : - 1265 nnnnaattss ddee FFrraannccee COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 1/ FISCHER Franck, JUMEAU Delphine, CASTILLO Lionel, MARTIN Michel, MARTY Stéphane, JARDOT Eric (Ile de France) 2/ GINESTE Jacques, BOURDON Jean-Claude, MASQUELIER Didier, SILBERSTEIN Michel, DALPHIN Eric, DUTHEIL Jean-Yves (Ile de France) 3/ RAVE Jean-Marc, GRILLARD Hubert, RAVE François, LAURIOT Linda, AULION Jean-Luc (Bourgogne) 4/ BEAUCOURT Sébastien, LHERBIER Bruno, BENOIT Cédric, LELOIRE Pascal (Nord Pas de Calais) 5/ DAROLLES Frédéric, MADON Gilles, KERVEILLANT Romaric, ZAHRA Rachid, VILE Serge (Midi-Pyrénées) 6/ CURTIL Jean-Claude, GROSJEAN Alexandre, PEQUIGNOT Jérôme, GAILLARDET Sullivan, LIGIER Pascal, LAVAL Nicolas (Franche-Comté) 7/ TRIVERO Florent, TRIVERO Nathalie, KRARIA Akil, MUNIER Yannick, CRAMAILLE Stéphane, BOTELLA Olivier (Lyonnais) 8/ BOIDIN Jean-Régis, DUFRESNOY Patrick, MOUTON Pierre-Alain, DUBURQUOIS Sylvain, SOTTY Stéphane, LEFEBVRE Claude (Nord / Champagne / Picardie) 1177Vous, les champions L’équipe vice-championne De gauche à droite : Eric DALPHIN, Jean-Yves DUTHEIL, Didier MASQUELIER, Jean-Claude BOURDON, Michel SILBERSTEIN et Jacques GINESTE L’équipe 3ème de la Coupe de France De gauche à droite : Jean-Marc et François RAVE, Linda LAURIOT, Hubert GRILLARD et Jean-Luc AULION
  • 19. Triplettes du 11/11/2009 à Orléans (52 triplettes)Triplettes du 11/11/2009 à Orléans (52 triplettes) 1/ CHEVALIER Francis, OLIVIER Guy, ROSINOL Jean-Luc (Franche-Comté / Ile de France) : 68,816 % 2/ FOUCHER Bruno, SICRES Stéphane, COURTNEY Renaud (Midi-Pyrénées) : 65,665 % 3/ BOURDON Jean-Claude, MASQUELIER Didier, FISCHER Franck (Ile de France) : 66,360 % 4/ CASCALES Gérard, LOBERT Patrick, GOUDAL Franck (Midi-Pyrénées) : 64,912 % Quadrettes du 12/11/2009 à Orléans (37 quadrettes)Quadrettes du 12/11/2009 à Orléans (37 quadrettes) 1/ GRUMIER Claudie, GRUMIER Gérard, PATIS Alain, VAUCHAMP Jocelyn (Champagne / Centre) : 79,607 2/ LI Sok-Lin, CASTAING Lionel, ESCALLIER Damien, JUMEAU Delphine (Var Côte d’Azur / Ile de France) : 67,387 3/ BOTELLA Olivier, CRAMAILLE Stéphane, MUNIER Yannick, KRARIA Akil (Lyonnais) : 56,370 4/ VITARD Virginie, DUFRESNOY Patrick, DUBURQUOIS Sylvain, BEAUCOURT Sébastien (Nord) : 52,413 Duplicaté Individuel du 12/11/2009Duplicaté Individuel du 12/11/2009 à Orléans (96 joueurs)à Orléans (96 joueurs) 1/ ROSINOL Jean-Luc (Ile de France) : 72,807 % 2/ PORTKA Olivier (Nivernais) : 70,411 % 3/ OLIVIER Guy (Franche-Comté) : 66,059 % 4/ BENDRELL Gérard (Val d’Adour) : 64,090 % Libre parallèle du 12/11/2009Libre parallèle du 12/11/2009 à Orléans (56 joueurs)à Orléans (56 joueurs) 1/ BORE Nadine (Centre) : 1962 2/ ROUSSEAUX Jacques (Bourgogne) : 1952 3/ GAZE Michel (Normandie) : 1942 4/ CHATELIER Sébastien (Poitou Anjou) : 1398 Libre parallèle du 13/11/2009 après-midiLibre parallèle du 13/11/2009 après-midi à Orléans (64 joueurs)à Orléans (64 joueurs) 1/ FALAISE Stéphane (Picardie) : 1775 2/ LOURDIN Jean-Pierre (Sarthe Mayenne) : 1303 3/ BORE Jean-Claude (Centre) : 1278 4/ CARVALHO Joaquim (Centre) : 1053 Triplettes du 13/11/2009 à Orléans (29 triplettes)Triplettes du 13/11/2009 à Orléans (29 triplettes) 1/ TYRE Géraldine, DAVID Stéphane, AYMARD Michel (Loire Forez) : 65,083 % 2/ CESARD Michelle, BENALI Djemel, BALAGEAS Jean-Philippe (Ile de France) : 58,535 % 3/ QUILLARD Fabrice, THEVENOUX Franck, BOISSON Yves (Bourgogne) : 62,500 % 4/ BOUSBA Kamel, JAKOB Richard, LOISEAUX Jean-Noël (Ile de France) : 57,879 % Libre parallèle du 13/11/2009 soirLibre parallèle du 13/11/2009 soir à Orléans (84 joueurs)à Orléans (84 joueurs) 1/ GAZE Michel (Normandie) : 1892 2/ BAZIN Eric (Picardie) : 1546 3/ DUPUY Laurent (Centre) : 1472 4/ LECOMTE Christian (Centre) : 1432 Quadrettes du 13/11/2009 à Orléans (26 quadrettes)Quadrettes du 13/11/2009 à Orléans (26 quadrettes) 1/ GUERIN Pascal, THEVENOUX Franck, QUILLARD Fabrice, BOISSON Yves (Bourgogne) : 58,124 2/ VACHER Véronique, BENNACER Athmane, DUSART Eric, WEIMERT Raymond (Loire Forez / Alsace) : 56,061 3/ RAMIS Gilbert, GASCHE André, THIEBAUT Dominique, SOUILLOT Michel (Franche-Comté) : 36,464 4/ PEROCHON Jean-Michel, LECLERC Véronique, TEISSIER Sandrine, RAFFOUX Noël (Charentes / Poitou) : 36,312 Libre parallèle du 14/11/2009Libre parallèle du 14/11/2009 à Orléans (92 joueurs)à Orléans (92 joueurs) 1/ DELAGE Jacques (Centre) : 1884 2/ MEYRAUD Alain (Limousin) : 1650 3/ FALAISE Stéphane (Picardie) : 1604 4/ KERVEILLANT Jean-Claude (Corse) : 1549 LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx Triplettes du 14/11/2009 à Orléans (40 triplettes)Triplettes du 14/11/2009 à Orléans (40 triplettes) 1/ MOYERE Jérémy, DESANTI Jean-Marc, PEREZ Adrien (Vaucluse / Franche-Comté) : 67,279 % 2/ VACHER Véronique, DUSART Eric, WEIMERT Raymond (Loire Forez / Alsace) : 65,778 % 3/ JAKOB Richard, LOISEAUX Jean-Noël, TRIVERO Benoît (Ile de France / Lyonnais) : 62,715 % 4/ QUILLARD Fabrice, THEVENOUX Franck, BOISSON Yves (Bourgogne) : 61,193 % Quadrettes en parallèle du 14/11/2009 à Orléans (13 quadrettes)Quadrettes en parallèle du 14/11/2009 à Orléans (13 quadrettes) 1/ GRUMIER Claudie, GRUMIER Gérard, PATIS Alain, VAUCHAMP Jocelyn (Champagne / Centre) : 57,951 2/ MOYERE Jérémy, DESANTI Jean-Marc, MADDALENA Patrick, WEIMERT Raymond (Vaucluse / Alsace) : 49,151 3/ PEROCHON Jean-Michel, LECLERC Véronique, JEAN Daniel, RAFFOUX Noël (Charentes / Poitou) : 32,879 4/ CESARD Michelle, ALBOU Grégory, BALAGEAS Jean-Philippe, MIRADA Yvan (Ile de France) : 27,009 Grand Libre du 14/11/2009Grand Libre du 14/11/2009 à Orléans (176 joueurs)à Orléans (176 joueurs) 1/ DELAGE Jacques (Centre) : 3175 2/ GAUDILLIERE Jacques (Bourgogne) : 2484 3/ LOUERAT Simone (Loire Océan) : 2187 4/ LIGIER Pascal (Franche-Comté) : 1549 Donnes libres du 15/11/2009Donnes libres du 15/11/2009 à Orléans (96 joueurs)à Orléans (96 joueurs) 1/ CELLIER Jean-Claude (Loire Forez) : 1450 2/ CARDON Philippe (Ile de France) : 1182 3/ PORTIER Christophe : 1145 4/ TEILLET Michel (Loire Océan) : 1140 1199Vous, les champions
  • 20. DD’’OOlloonnnnee--ssuurr--MMeerrDD’’OOlloonnnnee--ssuurr--MMeerr DDeeuuxx éévvèènneemmeennttss iimmppoorrttaannttss !!DDeeuuxx éévvèènneemmeennttss iimmppoorrttaannttss !! Le 28 août 2009, deux membres du Tarot Club des Olonnes se sont mariés : Isabelle EONO et le président de CCR Alain NAVEL. La FFT se joint aux joueurs de Loire Océan et souhaite beaucoup de bonheur à ce couple de passionnés de Tarot, très présent dans la vie du comité. 2200 Vous, les licenciés Un mois après, une autre manifestation importante avait lieu : le festival vendéen qui s’est ouvert le vendredi 25 septembre en début d’après-midi par un duplicaté individuel de 56 joueurs que Pierre PAQUOT (Ile de France) a remporté avec brio. En parallèle était organisé un tournoi en donnes li- bres. Un autre parisien, Stéphane JEANNEAU du Club de Saint-Gratien, s’est imposé devant 71 autres joueurs. Il a fallu enchaîner le soir avec les triplettes et c’est l’équipe charentaise de Christophe BARNABE, Alain MERCIER et Guy PARRA qui a terminé 1ère sur 26. Le libre comptait 23 tables et a été gagné par René GENAIS de Loire Océan. Le samedi après-midi, le tournoi de quadrettes (21 formations) n’a pas échappé au bourguignon Pascal GUERIN qui avait fait le déplacement, allié pour l’occasion à ses amies locales Simone LOUERAT, Christiane ROUSSEAU et Claire LABAT. En parallèle, Jean-Claude TOURNEUR (Cha- rentes) remportait le libre de 38 tables. Le grand libre du samedi soir (61 tables) a vu une belle performance des présidents ou anciens pré- sidents de clubs du comité avec la victoire de Yannick JOLY devant Philippe LE RAY. Un visiteur, Patrick DEBRADE du Limousin, a quand même accroché la 3ème place. Le dimanche, un autre tournoi quadrettes était organisé. 15 équipes étaient présentes. Ce sont des habitués qui l’ont emporté, à savoir Noël RAFFOUX, Sylvie TRECOIRE et Daniel JEAN (Poi- tou-Anjou), associé à Jean-Luc COURTOIS (Charentes). Claude LACROIX du Centre n’a pas re- gretté d’être venu : certes, il a gagné le dernier libre parallèle (22 tables), mais il a passé surtout un bon week-end en Vendée comme tous les autres participants ! DD’’AAcciiggnnééDD’’AAcciiggnnéé DDééjjàà llaa 66DDééjjàà llaa 66èèmmeeèèmmee ééddiittiioonn dduu ffeessttiivvaall !!ééddiittiioonn dduu ffeessttiivvaall !! Le Club “Gardez-vous du Chien !” a à nouveau eu le plaisir de recevoir un grand nombre de passionnés de Tarot le week-end des 11, 12 et 13 sep- tembre 2009. La Fédération était représentée par son président Emmanuel STEFANAZZI et Adrien PEREZ qui ont fait un immense plaisir aux organi- sateurs par leur venue en lointaine Bretagne ainsi que l’informaticien et néan- moins pourvoyeur de reblochons, Sylvain PORRET, qui a reçu un accueil non moins chaleureux ! Comme d’habitude, le soleil était au rendez-vous et a permis un week-end qui avait encore un arrière-goût de vacances avec les grillades prises en ter- rasse. Le vendredi, il y a eu 27 triplettes, puis respectivement 28 quadrettes le sa- medi et 18 le dimanche. Les 4 tournois de libre ont quant à eux réuni res- pectivement 19 tables le vendredi, 28 tables le samedi et 18 tables le dimanche avec une pointe de 55 tables le samedi soir. Le samedi fut d’ail- leurs l’occasion de réunir presque tout le monde, amateurs de libre ou de quadrettes, autour du sempiternel grand libre, “presque tout le monde” car le championnat de football devait prélever sa dîme sur les joueurs ! Mais ce fut une soirée placée sous le signe de la bonne humeur, de la convivialité et de la chance aussi, ce n’est pas le vainqueur Daniel LE DANTEC (Bretagne) qui dira le contraire ! Le Club a eu énormément de plaisir à accueillir des joueurs venant de très loin et de tant de régions différentes et espère bien sûr avoir la joie de les re- trouver plus nombreux encore l’année prochaine ! DD’’AAllèèssDD’’AAllèèss UUnn FFeessttiivvaall qquuii rroouullee !!UUnn FFeessttiivvaall qquuii rroouullee !! En parallèle du Championnat de France en donnes libres interclubs par équipes de 4 joueurs, le Festival d’été d’Alès a réuni, tous concours confon- dus, non moins de 1900 participants de 35 comités différents, dont 584 au Grand Prix d’Alès en donnes libres, tournoi d’envergure qui se classe parmi les dix plus importants au niveau national. Karim MEKKAOUI (Languedoc Roussillon) en est sorti vainqueur et a donc remporté la fameuse voiture mise en jeu chaque année lors de ce rassemblement. Il faut croire que ce Championnat réussit au biterrois : Champion de France sortant en donnes libres par équipes de 4, il n’a pas brillé comme la saison dernière dans cette compétition, mais s’est bien rattrapé dans les tournois d’accompagnement ! Voici les autres résultats : - Libre 1 : Christophe TERRIER (Picardie) - Libre 2 : Emile JAMOIS (Bretagne) - Libre 3 : Jean-Claude TROMEUR (Normandie) - Libre 4 : Yves JAMBU (Languedoc Roussillon) - Duplicaté individuel : Michel KHELOUFI (Vaucluse) - Quadrettes 1 : Noël RAFFOUX, Patrick BAUMGARTEN, Daniel JEAN (Poi- tou Anjou) et Adrien PEREZ (Franche-Comté) - Quadrettes 2 : Lionel DUCARD, Patrick CLAR, Yvan KETCHEDJI et Franck THEVENOUX (Bourgogne) - Quadrettes 3 : Michel PAWLISZ (Ile de France), Jérémy MOYERE (Vau- cluse), Philippe COHEN et Camille GLEYZES (Languedoc Roussillon) Le Club d’Alès n’a pas ménagé ses efforts (sortie pour les accompagnants le samedi, plateaux repas copieux, salle climatisée) et va mettre tout en œuvre pour encore améliorer l’accueil et donner entière satisfaction à tous.
  • 21. QQuuee ssee ppaassssee--tt--iill dduu ccôôttéé...... DDee CChhaattiilllloonn--ssuurr--CChhaallaarroonnnneeDDee CChhaattiilllloonn--ssuurr--CChhaallaarroonnnnee DDee ccoonnccoouurrss àà ffeessttiivvaall !!DDee ccoonnccoouurrss àà ffeessttiivvaall !! DDee FFrraahhiieerrDDee FFrraahhiieerr LLee ““BBuuddii”” eennccoorree ttrrèèss ffrrééqquueennttéé !!LLee ““BBuuddii”” eennccoorree ttrrèèss ffrrééqquueennttéé !! Depuis 1996, en début de saison (en 2009 le 19 septem- bre), le Tarot Club de Frahier organise sur un samedi un challenge de 2 tournois triplettes en la mémoire de Budi- mir JANOVIC, ancien joueur franc-comtois classé 1ère Série Nationale qui était fort apprécié pour son humilité et sa convivialité. C’est d’ailleurs dans cet état d’esprit que se sont déroulés les concours. 28 triplettes ont participé : hormis les équipes franc-comtoises, celles alsaciennes s’étaient déplacées en nombre. On pouvait compter aussi quelques formations lorraines et bourguignonnes. Ce sont les alsaciens Eric DAUER, Pierre FREY et Olivier ZIMBER qui se sont imposés en 1ère séance. La 2nde a été gagnée par les jeunes bourguignons François et Paul VIL- LIERS accompagnés d’Aurore NICOLAS. Grâce à cette performance et leur bon pourcentage en 1ère séance, ils ont remporté aussi le challenge. 2211Vous, les licenciés DDee SSaaiinntt--GGiilllleess--dduu--GGaarrddDDee SSaaiinntt--GGiilllleess--dduu--GGaarrdd SSuuccccèèss ddeess ddeeuuxx ffeessttiivvaallss !!SSuuccccèèss ddeess ddeeuuxx ffeessttiivvaallss !! La Féria du mois de juillet avait déjà connu une forte fré- quentation. Il faut dire qu’elle était en parallèle du Triath- lon FFT et que le Tarot Club Saint-Gillois avait prévu un bon programme : des libres en pagaille, un challenge sur 3 tournois quadrettes et le fameux tournoi triplettes en souvenir d’Aimé JACONO. Quelques résultats : le libre du 14 juillet à 164 joueurs avait été remporté par André OTTO, le challenge quadrettes (24, 30 et 26 inscrites) par Jocelyn VAUCHAMP, Jean-Pierre RITTIE, Jacky NO- VELLO du Centre associé à Jacques CHIARAMONTI de Savoie Mont Blanc, la triplette Aimé JACONO (26 ins- crites) par l’équipe vauclusienne de Marie-Hélène HEN- RIC, Gérard MILARD et Alain CHABOT. Le Festival de novembre a encore accueilli un grand nom- bre de joueurs et il n’était pas loin de 200 personnes à pouvoir apprécier la sardinade offerte par l’équipe orga- nisatrice qui ne manque jamais de remercier les partici- pants à leur tournoi et les bénévoles de clubs extérieurs qui les aident. Le grand libre de 66 tables a vu la victoire de Laure ACHARD (Var Côte d’Azur) qui est donc deve- nue Championne de Camargue. Pas de trêve entre Noël et Jour de l’An dans l’Ain ! Nombreux ont été les joueurs, locaux ou extérieurs, à venir participer au Festival or- ganisé par le Tarot Club de la Dombes auquel le président du Comité est affilié. Comme chaque année, Gaston PELTIER a fait un bat- tage énorme pour la manifestation et ses ef- forts ont été récompensés : 540 inscriptions ont été comptabilisées. Le Festival a débuté le samedi 26 décembre à 14h00 par le grand libre auquel 248 joueurs ont participé et qui a été remporté par Bernard SPIRITO du Club de Saint Sorlin en Bugey. Le tournoi triplettes du soir comprenait 32 équipes et a vu la victoire du salarié de la FFT, Adrien PEREZ (Franche-Comté), asso- cié au couple Nathalie et Florent TRIVERO (Lyonnais). Un concours en donnes libres était organisé en parallèle et c’est le jeune bourguignon Célestin MOREL qui s’est im- posé. Le dimanche après-midi, 11 quadrettes étaient présentes et l’équipe de Patrice POIN- CLOUX, Dominique MARTINEZ, Christian BERAUD et Christophe VERNE n’a laissé au- cune chance aux autres formations. Le libre parallèle a été gagné par Fabrice GOURDE- LIER de Bourg-en-Bresse. Comme la salle se prête bien à l’organisation de plusieurs tournois en même temps, une rencontre entre 16 jeunes du comité a eu lieu et c’est le local Adrien MICOLLET, âgé de 10 ans, qui a fini premier.
  • 22. Jean-François PERTIN (Ain) Toujours paré à décoller ! Quel petit garçon n’a jamais souhaité être pompier ou pilote d’avion ? Jean-François PERTIN l’a rêvé et l’a fait ! Adolescent, son envie de voler est si forte qu’il se renseigne pour devenir pilote profes- sionnel, mais il est obligé de se raisonner et d’abandonner, le coût des études étant exorbitant. Il part donc dans un lycée technique pour se spécialiser en électricité et après ses études secondaires, il est salarié dans l’industrie comme technicien de maintenance. Le moment du service militaire arrive et en février 1964, il est in- corporé à la base aérienne de Dijon. Pendant le temps d’instruction militaire, un matin au lever des couleurs, le lieutenant annonce qu’un recrutement de 10 appelés est lancé pour devenir observa- teur navigateur dans l’escadron aérien de recherche et sauvetage (SAR en anglais) basé à Toulouse. Jean-François ne rate pas cette occasion pour pouvoir voler et se porte candidat. Des tests médicaux s’en suivent et il est reconnu apte, puis il passe un concours et est admis. Jean-François est alors affecté à la base école d’Avord, près de Bourges, où il reçoit une instruction en aéronautique au sol puis en vol. Son rêve de gosse se réalise enfin : monter dans un avion, voler, faire partie du personnel navigant, voir le monde d’en haut… Les deux mois de formation terminés, l’affectation définitive à Tou- louse Francazal est faite et les fonctions d’observateur commen- cent. Le rôle des SAR est d’intervenir pour retrouver des aéronefs ou des bateaux signalés disparus sur terre comme en mer. Les avions utilisés sont 6 quadrimoteurs L749 Constellation réformés d’Air France et légèrement transformés pour la recherche et le sau- vetage : quatre bulles d’observation et toute la partie arrière char- gée avec des fûts parachutables pour la terre, des canots pneumatiques à gonflage automatique pour la mer et une rampe de lancement pour lâcher ce matériel. C’est une vie d’équipage avec en permanence 2 avions en alerte : à cette époque, l’un est à Toulouse et l’autre en Algérie sur la base de Bou-Sfer, dans la zone restée française de Mers-El-Kébir. L’équipage, composé de 2 pi- lotes, 2 mécaniciens navigants, un navigateur et 4 observateurs par avion, doit être prêt à décoller en 20 minutes après une mise en alerte. Les 24 heures d’astreinte se passent en lisant, en dormant, en regardant la télévision ou en jouant au Tarot ! Quand l’équipe n’est pas d’alerte, elle part en mission d’entraînement : recherches fictives de marqueurs fluorescents en mer, entraînements de pilote et d’équipage par beau temps pour que tout se passe bien en condi- tions dégradées. Jean-François s’est bien promené pendant son temps de navigant (Sénégal, Tchad, Canaries, Baléares, Italie et bien sûr la France de long en large) et a effectué 515 heures de vol en un an. Il a tout de même eu l’occasion de participer à deux recherches réelles : les restes de l’avion Paris-Nouakchott retrouvés dans la Sierra Nevada et un voilier entre Cherbourg et le Pays de Galles. A sa libération en juin 1965, Jean-François a presque 21 ans. Il re- trouve la vie civile et rompt tout contact avec l’armée de l’air pour des raisons familiales et professionnelles. En 1967, il décide une ré- orientation professionnelle et devient professeur technique en élec- trotechnique. En 1972, il retrouve sa ville natale en obtenant sa mutation du Lycée de Saint-Jean-de-Maurienne vers le Lycée Car- riat de Bourg-en-Bresse qu’il ne quittera plus. Dès lors, stabilisé, il reprend contact avec la réserve de l’armée de l’air, mais il est trop tard, ayant laissé passer 7 ans. Et les avions s’éloignent une nou- velle fois de sa vie... Les années passent et en décembre 2004, Jean-François est à la retraite, non erreur, il est pensionné du ministère de l’Education Na- tionale ! Un copain mécanicien bénévole à l’aéro-club de Bourg- en-Bresse le pousse à renouer avec l’aéronautique. La décision est vite prise et en novembre 2005, Jean-François retrouve l’ambiance aviation et la bonne odeur caractéristique d’un avion. Tout cela fait partie du virus ! Pour devenir pilote privé, ce n’est pas très compli- qué : on commence par une visite médicale chez un médecin agréé aéronautique, puis on choisit un instructeur, on s’équipe d’un ma- nuel de pilote d’avion et on travaille sérieusement le pilotage (l’avion, les instruments, la météo, la navigation, les procédures radio, la règlementation…). Quand l’instructeur le décide, en général après 10 à 15 heures de vol en double commande, on se retrouve un beau jour lâché, c'est- à-dire que l’on fait son premier vol seul aux commandes. L’instruc- tion continue alors en alternance avec des vols en solo et des vols 2222 Vous, les licenciés
  • 23. avec l’instructeur. On travaille les navigations, les approches et les atterrissages sur des aérodromes extérieurs avec, pour les plus im- portants, des contrôleurs aériens qui ordonnent les procédures à respecter. Après ces enseignements et ces apprentissages, Jean-François passe son examen théorique organisé par la Direction Régionale de l’Aviation Civile à Lyon Saint-Exupéry, puis dans la foulée un test en vol avec un inspecteur. En avril 2007, Jean-François obtient son brevet tant désiré. Ça y est, Jean-François peut voler quand il veut et comme il veut avec les beaux avions du club. Ce sont tous des avions Robin avec des puissances moteur différentes. L’avion vert de la photo décolle à 110 km/h sur 450 mètres de piste. Il vole en croisière à 200 km/h avec son moteur Lycomming de 180 CV à 2500 tours/min en consommant 35 litres d’essence avion à l’heure à 1,80 € le litre ac- tuellement. Jean-François vole à peu près une fois par semaine suivant la disponibilité des avions, les conditions météorologiques et ses autres occupations. Une heure en l’air, c’est environ une demi-journée passée à l’aéro-club. Il faut préparer le vol en éditant la carte météo aviation et les vents, en consultant les bulletins météo des aérodromes environnants et en établissant une naviga- tion. Il faut vérifier les papiers de l’avion, puis le préparer par ce qu’on appelle une visite pré-vol, évitant ainsi toutes prises de risques. En rentrant de la promenade, il faut remplir les papiers ré- glementaires du club et ceux de l’avion et ne pas oublier de ranger les clés de contact ! Ce loisir demande le respect de nombreuses règles et obligations, mais Jean-François aime cette rigueur technique et l’environne- ment aéronautique. Le temps passé en l’air est un immense plaisir et ce n’est pas le plus fatigant : quand l’avion est réglé, il vole presque tout seul. Il faut surveiller la machine avec un coup d’œil circulaire sur le tableau de bord et regarder surtout dehors pour évi- ter les collisions. Les petits avions ne vont pas dans l’espace des gros avions commerciaux, mais dans le ciel à basse altitude, qui est fréquenté par des hélicoptères, d’autres petits avions, des ULM, des planeurs, des avions de chasse. Il faut donc être prudent et at- tentif au trafic radio. Voir et être vu sont deux règles de base de la sécurité dans l’aviation de loisir. Il ne reste ensuite plus qu’à profiter de la beauté des paysages vus d’en haut : les Alpes et le Mont Blanc qui se détachent juste après avoir quitté la piste de Bourg, les champs de colza et les nuances de vert au printemps, les couleurs variées de l’automne, les étangs de la Dombes, les beaux villages organisés autour de leur église, et rien n’empêche Jean-François d’apercevoir en bout d’aile les maisons des copains du Tarot, comme celle d’Hervé BENOIT située dans le circuit de piste ou de vérifier si Jean-Claude RAY entretient bien son potager par un regard à droite au décollage en piste 18 ! Jean-François aime la convivialité des tables de Tarot, mais aussi celle des sorties organisées au sein de l’aéro-club : voyages en groupe sur des sites pittoresques comme Millau, la chaîne des Puys, vols de nuit lorsque la météo est parfaite... En général, il vole tout seul ou avec un ami ou un autre membre du club et quand ses petites-filles viennent en vacances, papi ne manque pas de leur faire faire un tour d’avion ! Emmanuel STEFANAZZI, qui a pris de la hauteur à la FFT, est attendu de pied ferme pour un survol de sa nouvelle région ! Pour conclure, Jean-François tient tout de même à rappeler que l’aviation de loisir est très différente de l’aviation commerciale et professionnelle. Les qualifications et compétences sont très éloi- gnées. Il revendique n’être qu’un “pilote du dimanche” qui se fait plaisir dans un environnement à trois dimensions avec dans les mains d’agréables petites machines et il espère en profiter tant que le médecin aéronautique renouvellera le certificat médical d’apti- tude. Alors bons vols Jean-François ! 2233Vous, les licenciés
  • 24. ppppoooorrrrttttrrrraaaaiiiitttt ddddeeee jjjjoooouuuueeeeuuuurrrr Michel est né le 9 juin 1947 à Sedan où il passe une enfance heureuse. Sa scolarité se déroule bien jusqu’à l’arrivée au lycée : Michel ne supporte pas le changement du primaire à l’enseignement secondaire et re- double sa 6ème . Ses parents décident alors de l’envoyer dans un lycée privé. Michel s’oriente vers une voie technique et prépare un CAP d’Aide Monteur en Chauffage Cen- tral qu’il réussit. A 17 ans passés, il est embauché, mais réa- lise qu’une profession manuelle ne lui convient pas. Michel tombe par hasard sur une affiche de l’armée qui fait la propagande pour s’engager dans les troupes de marine (appellation des anciennes troupes colo- niales) : “Engagez-vous dans les TDM, armes à vocation outre-mer, vous verrez du pays !”. Michel est emballé et rejoint l’armée le 14 juin 1965. Il aurait dû y rentrer plus tôt, mais a demandé à décaler de quelques jours la date de son incorporation pour as- sister au 2ème match de la finale de la Coupe de France de football entre Rennes et Sedan. En effet, à l’époque, la finale devait être rejouée en cas de match nul. Michel, fervent supporter du Club Sportif Sedan Ar- dennes, avait assisté à la 1ère rencontre (2-2) et ne voulait en aucun cas manquer le 2ème rendez-vous ! Malheureusement, Sedan perd 3 buts à 1 et c’est après cette défaite et le cœur nostalgique de sa ville que Michel part pour Fréjus faire ses classes. Ses tests sont concluants et il accède très rapidement à l’ENSOA (Ecole Nationale des Sous-Offi- ciers d’Active) à Saint-Maixent. En quittant cette école, Michel, étant artilleur, sort Ma- réchal des Logis. Et l’aventure commence ! L’affiche de l’ar- mée ne mentait pas, Michel va voir du pays ! - De juin 1966 à juin 1967 : En sortant de Saint-Maixent, étant à voca- tion outre-mer, il part pour Mers-El-Kébir où une base militaire française importante est implantée. Chef de pièce au 10ème RAMA, il n’y restera qu’un an, suite à la décision de dissoudre la base, les accords entre l’Algé- rie et la France étant rompus. - De juin 1967 à avril 1969 : Michel revient à Fréjus. Lors d’une permis- sion, de retour à Sedan, il rencontre Josiane qu’il épousera le 3 août 1968 et avec la- quelle il aura 3 enfants : Nathalie, Stéphane et Cédric. - D’avril 1969 à octobre 1971 : La famille quitte la métropole pour la Gua- deloupe. Michel occupe des emplois inter- armes, postes ne tenant pas compte de sa spécialité d’artilleur. Il est en charge d’un se- crétariat 2ème bureau, puis de la gestion d’un foyer et y prend goût. - D’octobre 1971 à novembre 1974 : Michel rejoint le 41ème Régiment d’Artillerie de Marine à La Fère dans l’Aisne. Il de- mande un changement d’orientation qui est accepté : il est reclassé branche 07 et quitte donc l’artillerie pour la restauration collective. - De novembre 1974 à juin 1977 : Michel est envoyé à Djibouti pour gérer un centre d’estivage. Equipé de 2 bars, un res- taurant, un hôtel, de bungalows et d’une pis- cine, ce centre de loisirs, situé à 50 km de la ville à 700 m d’altitude, permet aux militaires et familles de venir se reposer et de bénéfi- cier d’un peu de fraîcheur, la température atteignant en règle générale plus de 40° à l’ombre à Djibouti. - De juin 1977 à mai 1980 : Il regagne la France et Montlhéry, commune de région parisienne réputée pour son au- todrome. Il occupe les places de gérant de cercle et officier d’ordinaire du 1er RAMA. - De mai 1980 à juin 1982 : Michel part au titre de l’AMT (Assistance Mi- litaire Technique) au Niger à Niamey. Il est gérant de cercle pour l’armée nigérienne et est le seul français du cercle. - De l’été 1982 à l’été 1984 : Il se retrouve à Montpellier à l’EAI (Ecole Application Infanterie) en tant que compta- ble du cercle officiers au parc Montcalm. MMiicchheell CCHHAARRLLOONN ((VVaall dd’’AAddoouurr)) Comme Ulysse ! 2244 Vous, les licenciés
  • 25. - De l’été 1984 à l’été 1986 : Michel atterrit à la Réunion. Il est gérant du CMSO (Cercle Militaire Sous-Officiers) à Saint-Denis. - D’octobre 1987 à juin 1990 : Direction la Bretagne ! Michel arrive au RICM (Régiment Infanterie Chars des Ma- rines) à Vannes. - De 1990 à 1993 : Il repart pour Djibouti au centre d’estivage d’Arta. A 13 ans d’intervalle, il reprend le même poste et retrouve la plupart des em- ployés qu’il a gérés auparavant. En 1993, il décide de prendre sa retraite, mais, avant, effectue un stage de reconversion. En mai 1994, il est officiellement à la retraite après 28 années de carrière dont 13 outre-mer. Malgré les divers déménagements et les soucis occasionnés pour les études des en- fants, Michel n’a pas vu passer sa carrière, toujours content de partir, de rentrer, de re- partir, de rencontrer de nouveaux hori- zons… De plus, Michel a pu s’adonner à de nombreux loisirs tels que la pétanque, mais surtout la plongée sous-marine. Michel a constitué une magnifique collection de co- quillages qu’il a pêchés lui-même, lavés et nettoyés. En 1993, après sa campagne de Djibouti, il prend ses congés chez sa belle famille dans les Landes et choisit d’y passer sa retraite et ses vieux jours. Il s’installe dans un ancien moulin rénové à Bougue à côté de Mont-de- Marsan sur un terrain de près de 4 hectares avec prairie, verger et feuillus (chênes et châtaigniers), mais surtout un étang, l’une des principales conditions d’achat de la pro- priété. Vous l’aurez compris, Michel adore la pêche et ne peut s’en priver depuis qu’il est jeune. Quand il rentrait de ses séjours longs, il était capable de passer 100 jours à la pêche sur 114 jours de congés de fin de campagne. Même l’hiver, il faisait du feu et n’avait pas peur d’être le seul à pêcher. Outre la pêche dans son étang, il se rend aux lacs de Parentis et de Sanguinet qui abondent de brochets, sandres, perches et truites, ce qui fait le plus grand bonheur de Michel. Mais ce n’est pas tout ! Sa maison étant située en pleine campagne et près de la forêt, Michel peut aller ramasser des champignons. Il adore cette activité qui lui permet de s’oxygéner et de conserver la forme, mais aussi de faire des bons repas avec les cèpes, les girolles, les chanterelles grises ou encore les pieds de mouton ré- coltés. Et le Tarot dans tout ça ? Michel l’a appris à l’armée, étonnant non ! Avec quatre de ses collègues, il faisait une cagnotte qu’ils al- laient dépenser au restaurant avec leurs proches. Michel jouait aussi beaucoup avec sa belle famille quand il était de retour en France et tapait souvent le carton pendant de longues nuits. Michel a aussi inculqué le Tarot à ses enfants. Dès que la famille avait un moment de libre, elle se réunissait pour faire quelques parties et si l’un des enfants ne voulait pas jouer, la femme de Michel prenait le relais. Josiane est une redoutable adversaire puisqu’elle a empêché Michel de réaliser un chelem annoncé avec un 16 7ème ! Depuis, il essaie de se venger sur ses pe- tits-enfants Estelle et Anthony à qui il a transmis le virus, mais il n’y parvient pas ! Son 1er contact avec un club FFT va avoir lieu à la Réunion en 1984 quand il était en séjour long. Il se rend au VVF de Saint- Gilles où Patrice TOULET, passé depuis au bridge mais qui joue régulièrement sur Web- Tarot, l’initie au Tarot de compétition. Il a fallu attendre la retraite avant que Michel ne puisse pratiquer le duplicaté, découvert et tant apprécié 10 années auparavant. En 1994, il s’inscrit au club de Saint-Pierre-du- Mont. C’est un licencié assidu et friand de compétition. Plus tard, Michel décide de s’investir dans la vie associative du Tarot : il devient secrétaire de son club et participe à la création du comité Val d’Adour avec son investigateur Jean-Pierre LACROIX et son actuel président André PEYRIN et en juin 2004, il prend la place de président de CCR du comité. Cette saison, Michel a passé la main à Laurent FONTAN, ce qui lui permet de se consacrer davantage au dé- veloppement et au site internet du comité qu’il gère avec Jérôme LABARBE. Michel fait essentiellement le travail de base (textes, photos, rédaction des comptes-ren- dus des tournois régionaux et nationaux, plus quelques festivals extérieurs auxquels il participe). Le comité peut être fier de ce site vivant, riche, mis à jour régulièrement qu’il est conseillé de visiter. 2255Vous, les licenciés Michel est à l’actif de nombreuses qualifi- cations aux Championnats de France. L’un des ses plus grands regrets est d’avoir ter- miné 4ème de la finale nationale Triplettes Promotion 1996 avec Xavier SAUVETON et Didier DIVAL. Mais attention, il a gagné haut la main cette année les quadrettes 2ème Di- vision en Val d’Adour avec Jérôme LA- BARBE, Antoine PHILIPPOT et Racqui LEFEBVRE et compte bien cette fois-ci monter sur le podium à Villefranche-sur- Saône. D’ailleurs, le comité Lyonnais vous y attend nombreux et vous assure que vous serez bien accueillis. Heureux qui comme Michel fera ce long voyage !
  • 27. Dans le précédent magazine, cette rubrique initiation était consacrée au Petit. Il est temps de se pencher sur un autre oudler : le 21. Faut-il tirer ou non le 21 à l’entame ou dès que l’on est en main pour sauver le Petit d’un partenaire ? C’est l’éternelle question qui fait débat entre de nombreux joueurs car d’une part, jouer le 21, c’est renforcer le jeu du preneur qui pourra placer l’Excuse gra- tuitement et sans aucune difficulté ou qui deviendra maître avec ses gros atouts, mais d’autre part, ne pas faire l’ambulance peut permettre à l’attaquant de prendre le Petit et de gagner sa partie. Placé devant ou au milieu, quand on est main forte avec le 21, il est déconseillé de le tirer. Il est possible dans ce cas de jouer un atout pair pour enlever les gros atouts de défense. En débarrassant ces tarots, le 21 a de grandes chances d’être préservé et de ne pas exploser sur un éventuel coup d’atout du preneur. Sur les gros jeux (poignée montrée par l’at- taquant), si le 21 est 5 ou 6ème et est ac- compagné d’un atout majeur, il est possible de mettre un atout en dessous pour rece- voir une double charge sur le 21. Ne pas le jouer peut être très dangereux, le preneur pouvant donner un coup d’atout fai- sant exploser l’atout de protection et le 21, devenir maître et tirer le Petit. Quand il est accompagné de l’Excuse, il est très rare de le jouer, le preneur possédant probablement le Petit, mais il ne faut pas écarter la possibilité du jeu d’attaque sans bout ! Il faut donc être vigilant et savoir éva- luer les risques. La question n’est plus de savoir désormais s’il faut tirer le 21, mais le poser. Il doit en effet assurer le sauvetage du Petit sa- chant que le partenaire qui a entamé atout dé- tient normalement un atout de protection. Cela évite aussi de marier 2 gros atouts en défense. Intéressons nous à présent à une technique de Tarot qui fait appel généralement au 21 : la Baie des Cochons. C’est un coup qui fonctionne à 100 % car le preneur ne peut intervenir pour l’éviter. Cette technique de défense doit permettre de rentrer au minimum le Roi. Fermons ce chapitre et abordons les an- nonces qu’il est possible de faire en équipes sur le 21 : - Quand il est joué par un défenseur Il est possible de répondre sur le 21. Un par- tenaire possédant une grosse main d’atouts peut demander un retour atout en posant un atout demandeur sur le 21. - Sur un coup d’atout du preneur Sur le 21 posé du fond ou du milieu suite à un coup d’atout du preneur, il est possible d’annoncer le 20. Cela peut permettre au défenseur qui détient le Petit avec le 21 de le jouer sur la table. Si le Petit est avec le 21 de devant ou du milieu et avec l’en- tame, court et avec de faibles atouts, il est souvent bon de jouer le 21. Cela permet de dédoubler les atouts de défense et de sauver le Petit sur un atout de protection d’un coéquipier. Généralités : De la place du fond, le 21 ne se joue jamais car il protège le Petit. Des autres places, il est judicieux de le jouer quand il est court et qu’il n’est pas accompagné d’atouts ma- jeurs (18, 19 ou 20). 2277Vous, les joueurs C’est un coup de défense qui consiste à re- jouer dans la couleur du preneur sous cer- taines conditions. Il se pratique par le défenseur qui possède un atout maître et qui n’a plus de cartes dans la coupe du pre- neur. Ce coup est basé sur la confiance des autres défenseurs qui doivent envoyer leurs plus gros points dans la coupe. Sur une entame atout d'un coéquipier, le possesseur du 21 doit dans la plupart des cas le mettre s'il joue avant le preneur.
  • 29. Voici votre main d’attaque sur le 1er étui du dernier quart-temps d’un match par équipes que vous menez de 2 points. L’entame est au milieu. Quel sera votre contrat ?Quel sera votre contrat ? Si vous attaquez ou aviez dû attaquer ceSi vous attaquez ou aviez dû attaquer ce jeu en garde, quel aurait été votre écart ?jeu en garde, quel aurait été votre écart ? Aurait-il été différent en triplettes ?Aurait-il été différent en triplettes ? CHIEN LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION Voici un problème à discussions ! Une chose est sûre, c’est qu’un surcontrat s’impose. Le risque de faire une GC est évident : quid de la prise des points à ♥ et du passage du grand mariage ♣ ? Le choix dépendra du sentiment et de la forme de l’attaquant ! Sur une garde, en équipes, le premier objectif est de gagner et ne pas être basculé. L’écart “écureuil” en couchant la Dame de ♠, la Dame de ♣ et le Cavalier de ♦ et en faisant la coupe à ♥ sem- ble adapté à la situation. Par contre, en triplettes, l’écart pourra être différent pour essayer d’aller au bout : il est possible de coucher les ♥ et d’assècher le Roi de ♦ pour pousser les ♠ ou alors de coucher les ♠ et garder singlette ♥ pour pousser les ♦, l’entame atout de défense étant fort probable. Nathalie TRIVERO (Lyonnais) - Première Série Pique La réussite de la GC me semble conditionnée par l’encaissement du grand mariage ♣ ou de la fourchette ♦. Le jeu est cependant trop beau pour une simple garde (il faudrait 2 atouts au chien pour une plus-value poi- gnée + Petit au bout). Je fais donc une GS. Sur une simple garde, j’écarte les 2 petits ♥, la Dame de ♠, le Cavalier de ♦, la Dame et le petit ♣ (écart “coffre-fort” pour me rapprocher de la gagne). Je pose mon Petit dès le 1er ♥ joué. En triplettes, je couche les 2 ♥ et les 4 ♦. Je pousse les ♠ et retarde la pose du Petit. Cyrille GERMAIN (Sarthe Mayenne) - Première Série Carreau Je demande une GC. Mes tarots sont faibles mais je suis quand même 8ème ! J'espère pouvoir faire 3 voire 4 plis avec mes tarots en prenant des points à ♥. Je jouerai 3 ou 4 atouts intermédiaires dans l'espoir de faire ma Dame de ♠ ou mes Cavaliers de ♦ et ♣. Sur une garde, il aurait fallu composer avec ce chien très vi- lain ! J’aurais conservé les 5 ♠ même si les chances de faire la Dame auraient été limitées et aurais couché 2 ♥ et 4 ♦. En triplettes, l’écart aurait été identique. Christophe SCHEBACHER (Alsace) - Deuxième Série Coeur Malgré la hauteur relativement faible de mes atouts, je ferais une GC. En prenant des points à ♥ et en fai- sant une levée à ♠ ou celle du Cavalier de ♦, ce qui semble réalisable, ça devrait gagner ! En garde, je res- terais plein à ♣ (R-D-C) et à ♦ (R-C-V) et pousserais des ♠ vides. Mon écart serait donc le suivant : 5 et 7 de ♥, 3 et 4 de ♦, Dame de ♠ et 2 de ♣. Je jouerais 1 ou 2 atouts selon la rapidité de la découverte de la coupe, puis les ♠. Mon écart aurait été le même en triplettes. Jean-Christophe BEZET (Allier) - Promotion En équipes, je fais une GC. J’ai 29 points effectifs sans compter un éventuel pli d’atout. Je pense prendre 8 points à ♥. Une entame favorable ou une jouerie atout en défense déclenchée par la pose du Petit peut per- mettre d’encaisser le Cavalier de ♦ ou la Dame de ♠. En garde, je couche les 2 ♥ pour poser le Petit et conserve la singlette à l’As de ♠ pour assurer la gagne. En triplettes, j’écarte la Dame de ♣ et garde 2 sin- glettes, une à l’As de ♠, l’autre au 5 de ♥, pour essayer d’aller au bout en poussant les ♦. Noé CECILLON (Vaucluse) - Junior Mon contrat est une GS. Je pense réaliser le mariage ♣, le Roi de ♦ et mes 2 bouts (29 points) et compte pren- dre au moins 6 points dans la coupe. Je peux espérer faire les levées de la Dame de ♠ et du Cavalier de ♦. La GC est trop risquée, je peux avoir besoin des points du chien pour gagner. Sur une garde, j’aurais écarté les 2 ♥ pour sortir le Petit, la Dame de ♠ infaisable, la Dame de ♣ et le Cavalier et le Valet de ♦ (écart blindé pour gagner). En triplettes, une légère variante à l’écart : j’aurais couché le 2 de ♣ à la place du Valet de ♦. 2299Vous, les joueurs
  • 30. 3300 Vous, les joueurs par Renaud COURTNEY (Midi-Pyrénées) Champion de France Triplettes D1 en 2007, le lorrain Renaud COURTNEY joue désormais en Midi-Pyré- nées. Pour 2010, la FFT lui souhaite de remporter un nouveau titre, performance qu’il mériterait car Re- naud est un joueur estimé pour sa grande qualité de jeu et fort apprécié pour sa gentillesse. PROBLÈME : QUADRETTESPROBLÈME : QUADRETTES Félicitations, vous êtes qualifié pour le Championnat de France à Villefranche-sur-Saône. Vous décidez avec vos partenaires de faire une dernière mise au point avant la compétition nationale et vous rendez dans un festival quadrettes. Etant attaquant n°8, vous débutez à la table 6 par l’étui 13 avec entame devant. SUD Preneur NORD Donneur OUEST EST ATTAQUE : Quel sera votre écart ? Après le chien, je me retrouve avec un jeu d'attaque relativement puis- sant. Je ne pense pas pouvoir le chuter même si je donne mes ♦, je vais donc garder un jeu plein avec les têtes en haut. Mon écart est le suivant : ♠ C - V - 5 / ♥ 8 - 6 / ♣ 6 Quelle ligne d’attaque comptez-vous adopter ? Je vais pousser mes ♦ en commençant par le Valet. Je jouerai le Cava- lier en 2ème , même s'il a de fortes chances d'être coupé, mais la reprise de main éventuelle est trop importante avec 7 atouts pour que je puisse me permettre de jouer un petit ♦ au 2ème tour. J'espère faire ma femme de ♦ en débordement. Quant au Petit, mon écart me permet de retarder sa pose. Je ne le met- trai donc pas à la 1ère occasion (vraisemblablement à ♠) et essaierai d'al- ler au bout. Mais si cela devient tangent, je le poserai sur sa 2ème place, c’est-à-dire sur le 2ème ♥. DEFENSE : Quelle entame sera effectuée par Ouest et pourquoi ? Sur un chien fort, à savoir un atout et un Roi, il est préférable de produire une entame sérieuse. Le joueur de devant facilitera la jouerie de ses par- tenaires s'il trouve la coupe. Il jouera donc sous son Roi de ♠ 4ème de l'As. ETUDE DE LA DONNE : développez la jouerie qui sera pratiquée sur cette donne en apportant des commentaires pour la compréhension de celle-ci.CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien : A ♠ ♥ ♦ ♣ OUEST SUD EST NORD Pli 1 As ♠ 4 A 7 ♠ 2 ♠ Pli 2 3 ♦ V ♦ R ♦ 4 ♦ Pli 3 V ♥ R ♥ As ♥ 5 ♥ Pli 4 5 ♦ C ♦ 6 A 7 ♦ Pli 5 C ♥ 1 A 10 ♥ 2 ♥ Pli 6 6 ♦ As ♦ 7 A 10 ♦ Pli 7 6 ♠ 9 A 10 ♠ 3 ♠ Pli 8 16 A 2 ♦ 8 A 11 A Pli 9 4 ♥ 18 A 3 ♥ 19 A Pli 10 2 A 21 A 13 A 5 A Pli 11 3 A 8 ♦ 10 A Ex Pli 12 2 ♣ 17 A 7 ♥ 15 A Pli 13 3 ♣ 9 ♦ 14 A D ♠ Pli 14 5 ♣ 12 A 20 A V ♣ Pli 15 9 ♣ 10 ♣ D ♥ 8 ♠ Pli 16 8 ♣ C ♣ 9 ♥ D ♣ Pli 17 R ♠ D ♦ 4 ♠ As ♣ Pli 18 9 ♠ R ♣ 4 ♣ 7 ♣ SCORE - 66 LLaa DDoonnnnee 21 - 18 - 17 - 12 - 9 - 4 - 1 C - V - 5 R - 8 - 6 D - C - V - 9 - 8 - 2 - As R - C - 10 - 6
  • 31. COMMENTAIRES Remarque : Le système d’annonces utilisé est celui FFT. Pli 1 : Ouest trouve la coupe à ♠. Sud ne coupe pas du Petit. Pli 2 : Sud joue le Valet de ♦ pris du Roi par Est. Pli 3 : Est, malgré la coupe trouvée à ♠ et ses singletons ♣ et ♦ dans la longue du preneur, décide de se déclarer main forte en jouant l’As de ♥ dans le Roi du chien (il est tellement rare d'avoir en défense 7 atouts et une couleur 6ème qu’il serait dommage de ne pas en profiter !). Nord fait bien attention à poser le 5 afin de pouvoir annoncer le doubleton. Ouest pose le Valet afin d'éviter que le preneur duke. Sud pose le Roi. Pli 4 : Sud joue le Cavalier de ♦. Est coupe du 6. Nord et Ouest n'an- noncent aucune tenue. Pli 5 : Est joue le 10 de ♥. Nord pose le 2 de ♥ et annonce donc le dou- bleton. Ouest pose le Cavalier pour 3 raisons : l’annonce de la Dame au fond, la possibilité que l’attaquant ait gardé le Roi 2nd ou 3ème et éviter que le preneur s’excuse gratuitement. Sud, comme prévu dans son plan de jeu, pose le Petit sur sa 2ème place. Pli 6 : Sud joue ♦. Est coupe et reste en main. Pli 7 : Comme il a vu le doubleton ♥ du milieu, Est souhaite que le 3ème ♥ vienne de devant afin que Nord puisse prendre en fourchette un atout au preneur. Il revient donc dans la coupe, à savoir ♠. Plis 8 et 9 : Sud pousse ♦, les 3 défenseurs coupent. Ouest est en main du 16. Ayant vu la main forte d'Est et le doubleton de Nord, il joue son 3ème ♥. Sud a bien compris qu'Est a la main forte, étant donné qu’il a ouvert ♥ dans le Roi du chien, mais il ne peut poser le 21 car il n'est pas suffisam- ment fort derrière. Il pose donc le 18. Est, ne sachant pas où se situe le 19, décide de ne pas poser la femme de ♥. Il peut espérer la faire en dé- bord ou en défausse sur ♣. Nord surcoupe du 19. Pli 10 : Le Petit étant sorti, le preneur ayant coupé 3 fois et une main forte ayant été déclarée, Nord décide de jouer un atout pour remettre en main Est qui pourra revenir ♥. Il joue donc le 5 d’atout sur lequel Ouest pisse du 2. Sud décide de ne pas subir le 2 pour 1 et pose donc le 21. Pli 11 : Sud joue ♦. Est coupe du 10 sur lequel Nord s'excuse afin de gar- der son 15 qui explosera un gros atout du preneur sur un retour ♥. Pli 12 : Est continue ♥. Nord coupe de son dernier atout, le 15. Ouest dé- fausse ♣. Sud surcoupe du 17. Pli 13 : Sud joue ♦. Est coupe du 14. Nord sauve sa Dame de ♠. Ouest garde son Roi de ♠ 2nd et continue à faire disparaître ses ♣. Pli 14 : Est tire son 20 maître sur lequel Nord et Ouest enlèvent les ♣ et va chercher le dernier atout du preneur. Plis 15 et 16 : Est joue sa Dame, puis son dernier ♥. Ouest continue à se débarrasser de ses petits ♣. Au pli 16, Nord charge la Dame de ♣ deve- nue inutile et Sud est obligé de donner le Cavalier de ♣. Plis 17 et 18 : Est revient du 4 de ♠. Ouest prend du Roi. Sud part de la Dame de ♦. Ouest finit par le 9 de ♠ et le Roi de ♣ du preneur est en- fermé. Conclusion : Le jeu chute de 8, avec une défense propre et sans que le preneur puisse y faire grand chose. Les clés de cette donne sont : l'entame qui est déterminante, la décision d'Est au pli 3 de jouer main forte ♥, l'annonce du doubleton ♥ au pli 5 de Nord ce qui amène Est à jouer un 2ème ♠ au pli 7 plutôt qu’un 3ème ♥, le retour ♥ d’Ouest au pli 9 pour prendre en fourchette un atout au preneur, l'atout mis par Nord au pli 10, les 5 ♣ défaussés par Ouest du pli 12 au pli 16 afin d'enfermer le Roi de ♣ de l’attaquant. Avec un écart un peu plus sécuritaire, c'est-à-dire la Dame de ♦ ou le Ca- valier de ♣ couché à la place du 6 de ♣, et si l'attaquant avait compté ses points, il aurait été en position de gagne au pli 12 s’il avait tiré le Roi de ♣ après avoir encaissé du 17 (1 ou 0 de bon).