SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  9
Télécharger pour lire hors ligne
1
VERS LA COLONISATION HUMAINE DES AUTRES MONDES
Fernando Alcoforado*
Cet article vise à présenter les avancées scientifiques et technologiques qui doivent être
réalisées pour que l'humanité puisse coloniser d'autres mondes. Trois des derniers livres
que nous avons publiés [1][2][3] mettent en évidence la nécessité d'une colonisation
humaine d'autres mondes, étant donné que l'humanité pourrait être sujette à l'extinction
avec des menaces à son existence de la planète Terre, comme, par exemple, le répétition
des grandes éruptions de volcans comme celles qui se sont produites il y a 250 millions
d'années qui ont mis fin à un cycle de vie sur Terre et au changement climatique qui
pourrait devenir catastrophique et mettre en péril l'existence de la vie sur Terre, ainsi que
les menaces de l'espace extra-atmosphérique telles que , par exemple, la collision sur la
planète Terre d'astéroïdes, de comètes, de planètes du système solaire et de planètes
orphelines qui errent dans l'espace extra-atmosphérique, par la dégradation de
l'environnement terrestre résultant de l'éloignement continu de la Lune par rapport à la
Terre, par l'émission des rayons gamma résultant de l'explosion d'étoiles supernova qui
ont le pouvoir d'anéantir la vie sur Terre, de la mort du Soleil, de la collision entre les
galaxies d'Andromède et de la Voie lactée et de la mort de l'Univers.
Pour faire face à la répétition de grandes éruptions de volcans comme celles survenues il
y a 250 millions d'années qui ont mis fin à un cycle de vie sur Terre et au changement
climatique qui, lorsqu'il devient catastrophique, met en péril l'existence de la vie sur Terre,
il est nécessaire de surveiller tous les volcans et les changements du climat de la Terre
pour planifier bien à l'avance la fuite des humains vers des endroits potentiellement
habitables du système solaire tels que Mars, Titan (lune de Saturne) et Callisto (lune de
Jupiter) avec l'implantation de colonies spatiales. Pour faire face aux astéroïdes
susceptibles d'entrer en collision avec la planète Terre, la stratégie consiste à surveiller
ceux qui se trouvent dans la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter et ceux qui se
trouvent dans la "Ceinture de Kuiper" après la planète Neptune, ainsi qu'à surveiller les
comètes situées dans la "Oort Cloud" au bord du système solaire et les détourne de leur
trajectoire s'ils sont détectés avec suffisamment de temps pour lancer de puissantes fusées
interceptrices. Pour faire face à la possibilité de collision des planètes du système solaire
avec la Terre, il est important de surveiller les performances de chacune d'entre elles et
d'identifier les planètes habitables pour les humains en dehors du système solaire afin de
planifier leur évasion vers des exoplanètes susceptibles d'être habitables pour l'homme,
comme par exemple "Proxima b" en orbite autour d'une étoile faisant partie du système
Alpha du Centaure, le plus proche du système solaire, où seraient implantées des colonies
spatiales.
Pour faire face à la collision de planètes orphelines sur la planète Terre, il est nécessaire
de surveiller les performances de chacune d'entre elles et de planifier la fuite des êtres
humains vers d'autres lieux habitables possibles pour les êtres humains situés dans le
système solaire tels que Mars, Titan ( lune de Saturne) et Callisto (lune de Jupiter) avec
le déploiement de colonies spatiales. En cas de détérioration profonde de l'environnement
terrestre résultant de l'éloignement continu de la Lune de la Terre, il est nécessaire de
surveiller l'environnement terrestre pour évaluer son évolution et, en cas de menace
concrète d'émission de rayons gamma résultant de la explosion d'étoiles supernova, il est
nécessaire de surveiller son apparition et d'évaluer la possibilité que la Terre soit frappée
par des rayons gamma pour planifier, dans les deux cas, la fuite d'êtres humains vers
d'éventuels lieux habitables du système solaire tels que Mars, Titan ( lune de Saturne) et
Callisto (lune de Saturne). Jupiter) où seraient implantées des colonies spatiales. Avant la
2
mort du Soleil, l'humanité devrait surveiller l'évolution de cette étoile pour planifier la
fuite des êtres humains pour quitter le système solaire et atteindre une nouvelle planète
dans un autre système planétaire habitable pour les êtres humains. Parmi plusieurs
exoplanètes (planètes situées en dehors du système solaire en orbite autour d'autres
étoiles), la plus viable est l'exoplanète "Proxima b" en orbite autour de l'étoile la plus
proche du Soleil, faisant partie du système Alpha Centauri, qui se trouve à 4,2 années-
lumière de la Terre. D'autres exoplanètes doivent être étudiées pour évaluer si elles
peuvent être habitées par des humains.
Avant la collision entre les galaxies d'Andromède et de la Voie lactée, il est très important
de surveiller leur évolution et de rechercher l'existence d'exoplanètes habitables par
l'homme dans une galaxie plus proche de la Voie lactée pour dresser des plans d'évasions
humaines, par exemple vers le Canis Major Galaxie naine située à 25 000 années-lumière
de la Terre qui est une galaxie satellite de la Voie lactée située dans la constellation du
Grand Chien ou du Grand Nuage de Magellan qui est située à 163 mille années-lumière
de la Terre. Il est nécessaire de rechercher l'existence ou non d'un multivers ou d'Univers
parallèles, ce qui est une autre question importante à étudier car l'existence ou non
d'Univers parallèles ouvre la possibilité que des êtres humains survivent à la fin de notre
Univers en se dirigeant vers d'autres Univers parallèles où les exoplanètes doivent faire
l'objet de recherches pour déterminer si elles peuvent être habitées par des humains. Après
avoir vérifié l'existence d'Univers parallèles, il faut favoriser les avancées scientifiques et
technologiques pour savoir y accéder, découvrir des exoplanètes habitables par des êtres
humains, visant la fuite des êtres humains vers des Univers parallèles.
Mars, explorée depuis environ 60 ans, devrait être la première alternative à être colonisée
par l'homme. Les États-Unis et l'Union soviétique ont tenté à plusieurs reprises pendant
la guerre froide de mettre en orbite la planète rouge avec un satellite et d'atterrir avec une
sonde. Plus tard, ce fut au tour des rovers de s'y promener, mais une longue route jalonnée
d'erreurs et de succès fut nécessaire jusqu'à ce que nous atteignions le niveau actuel.
Plusieurs sondes, rovers (véhicules spatiaux) et atterrisseurs (vaisseaux spatiaux qui se
posent au sol d'un corps céleste) ont été envoyés sur Mars au cours des 60 dernières
années [4]. La mission Mars Exploration Rovers ou NASA Mars Exploration Vehicles
consiste à envoyer sur Mars des véhicules spatiaux géologiques (rovers) équipés de
plusieurs instruments modernes capables de se déplacer pour explorer l'environnement
martien [5]. Chaque véhicule doit être transporté sur sa propre fusée et atterrir sur Mars.
En janvier 2004, deux robots ou rovers appelés Spirit et Opportunity ont atterri de part et
d'autre de la planète rouge. Ces explorateurs robotiques ont parcouru des kilomètres à
travers la surface martienne, étudiant la géologie de terrain et effectuant des observations
atmosphériques. Emportant des ensembles d'instruments scientifiques identiques et
sophistiqués, les deux rovers ont trouvé des preuves d'anciens environnements martiens
où existaient une humidité intermittente et des conditions habitables. Le premier des
objectifs scientifiques de la mission était de rechercher et de caractériser un large éventail
de roches et de sols pour trouver des indices sur l'activité passée de l'eau sur Mars. Les
rovers visaient des endroits sur les côtés opposés de Mars qui semblent avoir eu de l'eau
liquide dans le passé. Spirit a atterri dans le cratère Gusev, un ancien lac possible dans un
cratère d'impact géant. Opportunity a atterri sur Meridiani Planum, un endroit où les
gisements de minéraux suggéraient que Mars avait une histoire humide.
La NASA a envoyé le rover Curiosity en 2011, qui était le premier atterrissage sur Mars
à l'aide d'un parachute et, quelques instants avant le contact avec le sol, des roquettes ont
été tirées pour réduire la vitesse de descente [5]. Le rover Curiosity a atterri sur ses roues,
la corde a été coupée et l'atterrisseur s'est envolé pour atterrir à une distance de sécurité.
3
Curiosity reste aujourd'hui opérationnelle dans le but d'étudier l'habitabilité de la planète
Mars et son aréologie (une science analogue à la géologie terrestre). Au début de sa
mission, les outils scientifiques de Curiosity ont trouvé des preuves chimiques et
minérales d'environnements habitables dans le passé martien dans le cratère Gale. En
2013, la NASA a envoyé la sonde MAVEN (Mars Atmospheric and Volatile EvolutioN)
qui collecte toujours des mesures de l'atmosphère martienne pour aider à comprendre les
changements climatiques complexes sur la planète Mars. La mission pourrait enfin aider
à comprendre comment Mars a perdu son atmosphère dans le passé. Il y a longtemps,
Mars possédait une atmosphère capable de maintenir à sa surface de l'eau liquide,
nécessaire au développement de la vie telle que nous la connaissons. Cependant, un
phénomène s'est produit, de sorte que la planète a perdu une grande partie de l'atmosphère
et, par conséquent, sa capacité à avoir de l'eau stable à la surface. MAVEN fournit des
informations sur comment et à quelle vitesse les gaz atmosphériques fuient actuellement
dans l'espace. Cela fait de MAVEN le premier vaisseau spatial à prendre des mesures
directes de l'atmosphère martienne.
En 2016, la mission ExoMars, fruit d'un partenariat entre l'ESA (Agence spatiale
européenne) et la société russe Roscosmos, avait pour principal objectif de rechercher des
signes de vie ancienne sur Mars et avait pour objectif de cartographier l'atmosphère
martienne et d'analyser le méthane et d'autres traces de gaz qui s'y trouvent, car elles
peuvent être des signes de vie ou d'activité géologique. En 2018, la NASA a envoyé la
sonde Insight pour étudier l'intérieur de la planète rouge à l'aide d'instruments
géophysiques très sophistiqués. Le vaisseau spatial est capable de détecter les processus
de formation de Mars, ainsi que de mesurer les "signes vitaux" de la planète
spécifiquement grâce à la sismologie, aux mesures de flux de chaleur et au suivi de
précision. Cette mission comprend également des caméras à bord du vaisseau spatial. Le
vaisseau spatial Insight est capable d'utiliser un mécanisme qui lui permet de creuser de
plus en plus profondément dans le sol pour mesurer comment la chaleur circule sous la
surface martienne. Ainsi, les scientifiques chercheront à en savoir plus sur la composition
de la planète Mars et son évolution dans le temps [5].
En 2020, la Chine a lancé la mission Tianwen-1 et, en février 2021, fait partie du groupe
de nations qui ont réussi à placer une sonde en orbite martienne. La mission comprend
une sonde orbitale, un atterrisseur stationnaire et un rover Zhurong, qui fait partie de la
mission chinoise Tianwen 1 Mars qui a atterri sur Utopia Planitia en mai 2021 et vise à
étudier la géologie de la planète Mars, ainsi qu'à en savoir plus sur ce que se trouve sous
la surface martienne. Le rover Zhurong est conçu pour étudier la présence actuelle et
ancienne de l'eau, la structure interne de la planète Mars, l'identification des minéraux et
des différents types de roches à la surface, et l'analyse de l'environnement dans
l'atmosphère de Mars. Toujours en 2020, la sonde Hope Mars des Émirats arabes unis a
été lancée dans le but d'étudier l'atmosphère martienne, y compris le système climatique
martien tout au long de l'année. Le vaisseau spatial Hope Mars est équipé d'une caméra
sensible aux longueurs d'onde optiques et ultraviolettes et d'un spectromètre ajusté à la
lumière infrarouge et ultraviolette conçu pour effectuer des mesures simultanées. Ainsi,
les scientifiques pourront joindre ces données, les croiser, puisqu'elles correspondront aux
mêmes instants où elles ont été collectées [5].
La NASA a envoyé le rover Persévérance sur Mars en 2021, un véhicule construit pour
rouler en terrain extraterrestre accidenté et piloté par télécommande depuis la Terre avec
l'objectif principal de déterminer le potentiel de vie ancienne sur cette planète [6]. En plus
du rover Perseverance, l'hélicoptère Ingenuity a été envoyé sur Mars pour une
démonstration sans précédent de la technologie de vol autonome sur une autre planète.
4
Le 19 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity de la NASA est devenu le premier avion de
l'histoire à effectuer un vol motorisé et contrôlé sur une autre planète. L'ingéniosité a
réalisé un exploit d'exploration spatiale auparavant considéré comme impossible, qui
consistait à voler sur la planète Mars. Le rover Persévérance recherche des signes de
conditions habitables sur Mars, ainsi que la vie microbienne qui aurait pu exister lorsqu'il
y avait de l'eau là-bas.
D'après ce que l'on sait de Mars, cette planète ne montre aucune preuve d'avoir un champ
magnétique structuré global similaire à celui de la Terre qui nous protège des rayons
cosmiques et des vents solaires et cette absence peut avoir été en grande partie
responsable de la perte de l'atmosphère martienne [7 ][9]. Mars a perdu sa magnétosphère
il y a 4 milliards d'années, mais possède des points de magnétisme induit localement
[8][9]. Mars n'a pas de champ magnétique global pour guider les particules chargées
entrant dans l'atmosphère, mais il possède de multiples champs magnétiques en forme de
parapluie, principalement dans l'hémisphère sud, qui sont des vestiges d'un champ
magnétique global qui s'est désintégré il y a des milliards d'années. Comparée à la Terre,
l'atmosphère de Mars est très fine. Le sol martien est légèrement alcalin et contient des
éléments tels que le magnésium, le sodium, le potassium et le chlore qui sont des
nutriments présents sur Terre et nécessaires à la croissance des plantes. Les températures
de surface sur Mars vont de −143 °C (en hiver sur les calottes polaires) à des maximums
de +35 °C (en été équatorial). Mars connaît les plus grosses tempêtes de poussière du
système solaire. Celles-ci peuvent aller d'une tempête sur une petite zone à des tempêtes
massives couvrant toute la planète. Ils ont tendance à se produire lorsque Mars est le plus
proche du Soleil à mesure que sa température globale augmente.
On sait également que l'eau liquide ne peut pas exister à la surface de Mars en raison de
la faible pression atmosphérique, qui est environ 100 fois plus faible que celle de la Terre.
Les deux calottes glaciaires martiennes semblent être constituées en grande partie d'eau
[7]. Le volume d'eau gelé dans la calotte polaire sud, s'il fondait, serait suffisant pour
couvrir toute la surface de la planète jusqu'à une profondeur de 11 mètres. Il y a eu la
détection du minéral jarosite (sulfate hydraté de fer et de potassium formé par l'oxydation
des sulfures de fer), qui ne se forme qu'en présence d'eau acide, démontrant que l'eau
existait autrefois sur Mars. La perte d'eau de Mars vers l'espace résulte du transport de
l'eau dans la haute atmosphère, où elle se dissocie en hydrogène et s'échappe de la planète
en raison de sa faible gravité. Mars a des saisons semblables à celles de la Terre en raison
des inclinaisons similaires des axes de rotation des deux planètes. Les durées des saisons
martiennes sont environ deux fois plus longues que celles de la Terre, car Mars est plus
éloignée du Soleil, ce qui fait que l'année martienne dure environ deux années terrestres.
Tout cet effort qui est mené pour explorer la planète Mars vise sa colonisation dans le
futur. La NASA a l'intention d'envoyer des humains en mission sur Mars d'ici 2030, mais
fait face à 7 défis majeurs [10]. Certains défis peuvent retarder ou entraver la mission
consistant à faire vivre des humains sur Mars jusqu'en 2030. Le premier défi consisterait
en la difficulté pour les êtres humains de rester à la surface de Mars en raison de
l'atmosphère presque inexistante sur Mars qui , sous l'effet du rayonnement cosmique et
des vents solaires, serait sans protection et pourrait développer un cancer. Une alternative
serait que les humains restent sous terre sur Mars. Le deuxième défi est que la géologie
de Mars rend difficile la plantation d'espèces végétales. Le troisième défi pour la vie
humaine sur Mars est qu'il y a trop de poussière fine provenant de fréquentes tempêtes de
poussière. Ceux qui vivent sous terre sur Mars doivent de temps en temps remonter à la
surface pour nettoyer la poussière des rovers, car les tempêtes de sable empêchent les
batteries de se recharger grâce à l'énergie solaire. De plus, cette poussière, de par son
5
épaisseur extrêmement fine, s'infiltre facilement dans les combinaisons spatiales et peut
affecter la vie des astronautes.
Le quatrième défi majeur vient du fait que, pour 2 kilogrammes d'objets, il faut 130
kilogrammes de fusée, ce qui limite la quantité de matériel envoyé sur chaque vol et
augmente de manière exponentielle le coût des missions. La plupart des fusées
transportent une charge utile de 1,5 % de leur taille totale. Par charge utile, nous
entendons des personnes et des objets. Le cinquième défi pour la vie humaine sur Mars
est représenté par le fait que le voyage vers Mars dure encore environ huit mois, ce qui
implique une grande quantité de carburant, de nourriture et de matériel de soutien pour
les équipes de mission, contrairement à la Lune, par exemple, qui elle ne prend 3 jours.
Le sixième défi exige que les astronautes soient méticuleusement testés et choisis pour
résister aux défis physiques et sociaux que ce voyage implique. Enfin, le septième défi
découle du fait que Mars a toujours une température négative qui obligerait à réfléchir à
la création d'un génome humain capable de rendre l'être humain capable de résister à des
conditions extrêmes et de survivre sur Mars. Il n'y a pas d'organismes organiques à la
surface de Mars, mais il peut y en avoir sous terre et rien ne garantit qu'ils ne
concurrenceront pas les organismes qui peuvent y être envoyés depuis la Terre. Le fait
qu'il n'y ait pas de vie sur Mars démontre que les conditions pour que les êtres humains y
survivent ne sont pas encore réunies. Mars 2030 semble encore une réalité lointaine et
avant de songer à y vivre, il faut en savoir plus sur cette planète.
La NASA développe 6 technologies pour envoyer des humains sur Mars [11]. Ces 6
technologies sont les suivantes : 1) Des systèmes de propulsion puissants pour nous
amener plus rapidement vers Mars et de là vers la Terre. Les astronautes à destination
de Mars parcourront environ 225,3 millions de kilomètres dans l'espace lointain. Les
progrès des capacités de propulsion sont la clé pour arriver à destination aussi rapidement
et en toute sécurité que possible ; 2) Bouclier thermique gonflable pour faire atterrir
des astronautes sur d'autres planètes. Le plus grand rover à atterrir sur Mars a la taille
d'une voiture, et envoyer des humains sur Mars nécessitera un vaisseau spatial beaucoup
plus grand. Les nouvelles technologies permettront aux engins spatiaux plus lourds
d'entrer dans l'atmosphère martienne, de se rapprocher de la surface et d'atterrir près de
l'endroit où les astronautes veulent explorer ; 3) Combinaisons spatiales martiennes de
haute technologie. Les combinaisons spatiales sont essentiellement des vaisseaux
spatiaux personnalisés pour les astronautes. La dernière combinaison spatiale de la NASA
est si high-tech que sa conception modulaire est conçue pour évoluer pour être utilisée
n'importe où dans l'espace ; 4) Maison martienne et laboratoire sur roues. Pour réduire
le nombre d'objets nécessaires pour atterrir à la surface de Mars, la NASA combinera la
première maison et le premier rover martiens en un seul rover doté d'air respirable ; 5)
Puissance ininterrompue. Tout comme nous utilisons l'électricité pour recharger nos
appareils sur Terre, les astronautes auront besoin d'une source d'approvisionnement fiable
pour explorer Mars. Le système devra être léger et capable de fonctionner
indépendamment de son emplacement ou du climat sur la planète rouge ; et, 6)
Communications laser pour envoyer plus d'informations à la Terre. Les missions
humaines vers Mars peuvent utiliser des lasers pour rester en contact avec la Terre. Un
système de communication laser sur Mars pourrait envoyer des quantités massives
d'informations et de données en temps réel, y compris des images haute définition et des
flux vidéo.
Les défis de la colonisation de Mars sont immenses, mais tous les efforts doivent être faits
pour faire de cette planète un lieu habitable alternatif pour l'homme face aux menaces qui
pèsent sur sa survie sur la planète Terre avec l'apparition d'un changement climatique
6
catastrophique et l'éruption de volcans qui pourraient entraîner l'extinction d'êtres
humains comme cela s'est déjà produit dans le passé, la collision d'astéroïdes, de comètes,
de planètes du système solaire et de planètes orphelines avec la planète Terre, l'émission
de rayons gamma par des étoiles supernova qui pourraient entraîner l'extinction de la vie
sur Terre comme cela s'est déjà produit dans le passé et l'augmentation continue de la
distance de la Lune à la Terre et ses conséquences catastrophiques sur le climat de la Terre
[1][2][3]. Les défis de la colonisation de Mars doivent être surmontés pour faire de cette
planète une alternative d'évasion plus immédiate pour l'humanité en cas de besoin. Connu
pour avoir des projets ambitieux, Elon Musk, qui a créé SpaceX en 2002, dont le rêve est
de coloniser Mars d'ici 2030, reconnaît que construire une ville autosuffisante sur Mars
ne sera pas une mince affaire. Elon Musk a admis qu'il envisageait des usines Testa sur
Mars d'ici 40 ans. Il estime qu'1 million de personnes pourraient y vivre d'ici 2050. Le
début de l'envoi d'humains sur la planète voisine serait en 2026 [12].
Des avancées scientifiques et technologiques importantes doivent être développées pour
fournir les conditions permettant à l'humanité de coloniser les corps célestes dans le
système solaire et au-delà [2]. Les inventions qui pourraient survenir dans le futur seront
fondamentales pour permettre l'augmentation des connaissances sur l'Univers afin de
contribuer à ce que l'humanité puisse surmonter les menaces à son existence représentées
par la collision sur la planète Terre de corps venant de l'espace extra-atmosphérique
(comètes , astéroïdes, planètes du système solaire et planètes orphelines), par l'émission
de rayons cosmiques, notamment gamma avec l'explosion d'étoiles supernova, par
l'augmentation continue de la distance de la Lune à la Terre, par la mort du Soleil, par la
collision des galaxies d'Andromède et de la Voie lactée et par la fin de l'Univers. La
colonisation de Mars représente la première étape.
Pour que les humains effectuent des missions spatiales à longue distance, il est nécessaire
de trouver des formes plus avancées de propulsion de fusée pour atteindre des distances
de centaines ou de milliers d'années-lumière, étant donné que, selon les scientifiques, les
fusées chimiques actuelles sont limitées par la vitesse maximale des fusées gaz
d'échappement. D'autres alternatives proposées par les scientifiques consisteraient en
l'utilisation de la propulsion nucléaire thermique, d'un moteur solaire/ionique comme
nouvelle forme de propulsion de fusée, ainsi que la création d'un réacteur à fusion dans
lequel une fusée extrait l'hydrogène de l'espace interstellaire et le liquéfie [2]. Il est
également nécessaire de développer des capsules spatiales capables de protéger les êtres
humains lors de voyages spatiaux et de concevoir des sondes spatiales pour effectuer des
recherches dans d'éventuels lieux habitables du système solaire tels que Mars, Titan (lune
de Saturne) et Callisto (lune de Jupiter) ou sur l'exoplanète Proxima b située dans le
système Alpha Centauri et sur une exoplanète dans une galaxie plus proche telle que la
Canis Major Galaxie naine située à 25 000 années-lumière de la Terre, ainsi que le
développement de colonies spatiales à l'usage des humains en dehors de la Terre.
La NASA veut tester une fusée à propulsion nucléaire d'ici 2027 [13]. La technologie
avancée de propulsion nucléaire thermique permettra au vaisseau spatial d'être plus
rapide, d'avoir un temps de trajet plus court et permettra également une livraison plus
rapide du fret vers une nouvelle base lunaire et des missions robotiques encore plus
lointaines. Grâce à cette technologie, les astronautes pourront voyager vers et depuis
l'espace lointain plus rapidement que jamais. La nouvelle propulsion a le potentiel de
permettre des missions habitées vers Mars. Selon la NASA, une fusée thermique
propulsée par l'énergie nucléaire peut être trois à quatre fois plus efficace que les
classiques et réduire le temps de trajet vers la planète rouge, c'est-à-dire de 8 mois à 2
mois. Le moteur ionique a emmené un vaisseau aux confins du système solaire [14]. La
7
sonde est la première mission d'exploration spatiale à utiliser un moteur ionique au lieu
des propulseurs conventionnels, alimentés par des réactions chimiques. Le système de
propulsion ionique sera adopté dans la prochaine génération d'engins spatiaux de la
NASA. Le propulseur utilise l'énergie électrique pour créer des particules de combustible
chargées magnétiquement, généralement sous la forme de gaz xénon, et accélère ces
particules à des vitesses extrêmement élevées. Qu'elle provienne de l'énergie du Soleil ou
de l'atome, elle servirait à ioniser (ou à charger positivement) un gaz inerte comme le
xénon ou le krypton. Les ions accélérés seraient poussés hors du propulseur, propulsant
le vaisseau spatial vers l'avant. Si au début le vaisseau spatial avançait lentement, au fil
du temps l'accélération serait progressive et inexorable, atteignant une vitesse proche de
celle de la lumière, permettant à un être humain d'atteindre des étoiles proches, comme
Alpha Centauri, à 4,3 années-lumière .
La propulsion Bussard est une autre méthode de propulsion pour les engins spatiaux qui
pourrait accélérer à une vitesse proche de la vitesse de la lumière, et serait un type d'engin
très efficace. La source de combustible la plus évidente, qui a été proposée par Bussard,
est la fusion de l'hydrogène, car l'hydrogène est considéré comme l'élément le plus
courant du gaz interstellaire. Un champ électromagnétique pourrait attirer les ions positifs
du milieu interstellaire et les forcer dans le statoréacteur [15]. Un voyage spatial ultra-
rapide proche de la vitesse de la lumière serait fatal pour l'homme, selon la publication
d'Edelstein et d'Edelstein dans Natural Science, qui stipule que l'hydrogène de tout avion
capable de voyager à la vitesse de la lumière l'empêcherait également de faire le voyager
à cette vitesse car, à mesure que la vitesse du navire se rapprochait de la vitesse de la
lumière, l'hydrogène interstellaire H se transformerait en un rayonnement intense qui
tuerait rapidement les passagers et détruirait les instruments électroniques [16]. De plus,
la perte d'énergie du rayonnement ionisant traversant l'extérieur de l'engin spatial
représenterait une augmentation croissante de la chaleur qui nécessiterait de grandes
décharges d'énergie pour refroidir l'engin spatial. Même s'il est possible de créer un navire
capable de se déplacer à des vitesses proches de la vitesse de la lumière, il ne serait pas
capable de transporter des personnes. Il existe une limite de vitesse naturelle imposée par
des niveaux de rayonnement sûrs dus à l'hydrogène, ce qui signifie que les êtres humains
ne peuvent pas voyager à plus de la moitié de la vitesse de la lumière à moins qu'ils ne
souhaitent une mort rapide et immédiate..
Une question importante à éclaircir concerne la preuve de l'existence de Némésis, qui
formerait une étoile binaire avec le Soleil, qui serait située dans une position au moins
dix-sept fois plus éloignée du Soleil que Neptune, la dernière planète du système solaire
qui pourrait projeter par son action gravitationnelle des astéroïdes situés dans la «
Ceinture de Kuiper » et des comètes situées dans le « Nuage de Oort » vers la Terre et
provoquer de grandes extinctions de vie sur notre planète. Face à la menace de collision
de comètes provenant du « Nuage d'Oort » avec la planète Terre et de collision
d'astéroïdes avec la planète Terre provenant de la « Ceinture de Kuiper », il est
fondamental d'envoyer des sondes spatiales pour comprendre la gravitation forces
exercées par le "Nuage d'Oort" et par la "Ceinture de Kuiper" situées au-delà de la planète
Neptune pour évaluer la possibilité que des comètes et des astéroïdes soient projetés dans
toutes les directions, dont beaucoup pourraient atteindre la Terre, provoquant ainsi de
grandes extinctions de la vie sur notre planète [1 ][2][3].
De plus, des recherches approfondies sur la nature de la matière noire et de l'énergie noire
qui représentent 96% de l'Univers entier doivent être menées pour comprendre comment
cela fonctionne, ainsi que sur l'existence ou non d'Univers parallèles. L'Univers est
composé de 73% de matière noire et de 23% d'énergie noire, le reste étant composé de
8
galaxies, d'étoiles, de planètes, etc. ce qui correspond à 4% de l'Univers entier. Sans
connaître l'essence de la matière noire et de l'énergie noire, nous ne comprendrons pas
comment l'Univers fonctionne dans son intégralité. Une autre question à éclaircir
concerne l'existence ou non d'un multivers ou d'Univers parallèles car l'élucidation de leur
existence ouvre la possibilité que les êtres humains survivent avec la fin de notre Univers
se dirigeant vers d'autres Univers parallèles. L'idée que nous vivions dans un « multivers
» composé d'un nombre infini d'Univers parallèles a, pendant de nombreuses années, été
considérée comme une possibilité scientifique. Le défi est de trouver un moyen de tester
cette théorie et de savoir s'il est possible pour les humains d'entrer dans des univers
parallèles s'ils existent. Enfin, une autre question à éclaircir concerne le développement
de la théorie finale ou théorie du tout, c'est-à-dire la théorie des champs unifiés qui
chercherait à expliquer et relier dans une même structure théorique tous les phénomènes
physiques en joignant la mécanique quantique et la théorie de la relativité en un seul
traitement théorique et mathématique. La théorie du champ unifié aiderait la science à
vérifier les conséquences de l'utilisation des technologies de pointe au profit de
l'humanité. Il n'y a toujours pas de théorie des champs unifiés acceptée, et ce sujet reste
un champ de recherche ouvert [1][1][3].
LES RÉFÉRENCES
1. ALCOFORADO, Fernando. A humanidade ameaçada e as estratégias para
sua sobrevivência. São Paulo: Editora Dialética, 2021.
2. ALCOFORADO, Fernando. A escalada da ciência e da tecnologia ao longo da
história e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade.
Curitiba: Editora CRV, 2022.
3. ALCOFORADO, Fernando. How to protect human beings from threats to
their existence and avoid the extinction of humanity. Chișinău, Republic of
Moldova, Europe: Generis Publishing, 2023.
4. CAVALCANTE, Danielle. Exploração de Marte: que sondas, rovers e landers
já foram enviados para lá? Disponible sur le site Web
<https://canaltech.com.br/espaco/exploracao-de-marte-que-sondas-rovers-e-
landers-ja-foram-enviados-para-la-180134/>.
5. NASA. Mars Exploration Rovers. Disponible sur le site Web
<https://mars.NASA.gov/mars-exploration/missions/mars-exploration-rovers/>.
6. FERREIRA, Marta Leite. Missão "Perseverance" da NASA, em busca de vida
extraterrestre, já chegou a Marte. Disponible sur le site Web
<https://observador.pt/2021/02/18/missao-da-NASA-em-busca-de-vida-
extraterrestre-chega-hoje-a-marte-siga-a-aterragem-do-perseverance-em-direto/>.
7. WIKIPEDIA. Marte (planeta). Disponible sur le site Web
<https://pt.wikipedia.org/wiki/Marte_(planeta)>.
8. BAIMA, Cesar. Marte perdeu sua atmosfera original há 4 bilhões de anos.
Disponible sur le site Web <https://oglobo.globo.com/saude/ciencia/marte-
perdeu-sua-atmosfera-original-ha-4-bilhoes-de-anos-9104710>.
9. ALCOFORADO, Fernando. A importância da exploração do planeta Marte
para a sobrevivência da humanidade. Disponible sur le site Web
<https://www.academia.edu/47515594/A_IMPORT%C3%82NCIA_DA_EXPL
ORA%C3%87%C3%83O_DO_PLANETA_MARTE_PARA_A_SOBREVIV%
C3%8ANCIA_DA_HUMANIDADE>.
10. NATIONAL GEOGRAPHIC. 7 Desafios da Vida Humana em Marte.
Disponible sur le site Web <https://www.natgeo.pt/espaco/2018/11/7-desafios-
da-vida-humana-em-marte>.
9
11. NASA. 6 Technologies NASA is Advancing to Send Humans to Mars.
Disponible sur le site Web
<https://www.NASA.gov/directorates/spacetech/6_Technologies_NASA_is_Ad
vancing_to_Send_Humans_to_Mars>.
12. YAHOO. Os planos de Elon Musk para colonizar Marte com 1 milhão de
pessoas. Disponible sur le site Web <https://br.financas.yahoo.com/noticias/os-
planos-de-elon-musk-para-colonizar-marte-com-1-milhao-de-pessoas>.
13. OELOFSE, Louis. NASA quer testar foguete movido a energia nuclear até
2027. Disponible sur le site Web <https://www.dw.com/pt-br/NASA-quer-testar-
foguete-movido-a-energia-nuclear-at%C3%A9-2027/a-64509203>.
14. GARCIA, Gabriel. Conheça o revolucionário motor iônico que levou uma
nave até a fronteira do Sistema Solar. Disponible sur le site Web
<https://exame.com/ciencia/conheca-o-revolucionario-motor-ionico-que-levou-
uma-nave-ate-a-fronteira-do-sistema-solar/>.
15. WIKIPEDIA. Bussard ramjet. Disponible sur le site Web
<https://pt.wikipedia.org/wiki/Bussard_ramjet>.
16. CONDLIFFE, Jamie. Viagens próximas à velocidade da luz matariam seres
humanos rapidamente. Disponible sur le site Web
<https://gizmodo.uol.com.br/viagem-velocidade-luz-matar-humanos/>.
* Fernando Alcoforado, 83, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA,
membre de l'Académie de l'Education de Bahia, de la SBPC - Société Brésilienne pour le Progrès des
Sciences et l'IPB - Institut Polytechnique de Bahia, ingénieur (Ingénierie, Économie et Administration) et
docteur en Planification du Territoire et Développement Régional de l'Université de Barcelone, professeur
d'Université (Ingénierie, Économie et Administration) et consultant dans les domaines de la planification
stratégique, de la planification d'entreprise, planification du territoire et urbanisme, systèmes énergétiques,
a été Conseiller du Vice-Président Ingénierie et Technologie chez LIGHT S.A. Entreprise de distribution
d'énergie électrique de Rio de Janeiro, coordinatrice de la planification stratégique du CEPED - Centre de
recherche et de développement de Bahia, sous-secrétaire à l'énergie de l'État de Bahia, secrétaire à la
planification de Salvador, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De
Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para
o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese
de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003),
Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século
XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The
Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM
Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e
Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia
Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa
Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social
(Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica
no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais
que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV,
Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018),
Como inventar o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019), A humanidade ameaçada e as
estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021), A escalada da ciência e da
tecnologia e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade (Editora CRV, Curitiba, 2022),
est l'auteur d'un chapitre du livre Flood Handbook (CRC Press, Boca Raton, Floride, États-Unis, 2022) et
How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity (Generis
Publishing, Europe, Republic of Moldova, Chișinău, 2023).

Contenu connexe

Similaire à VERS LA COLONISATION HUMAINE DES AUTRES MONDES.pdf

LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...Faga1939
 
5 missions d’exploration spatiale qui révolutionnent l’astronomie en
5 missions d’exploration spatiale qui révolutionnent l’astronomie en5 missions d’exploration spatiale qui révolutionnent l’astronomie en
5 missions d’exploration spatiale qui révolutionnent l’astronomie enCitoyendelespace
 
LES AVANCÉES NÉCESSAIRES EN COSMOLOGIE POUR SAUVER L'HUMANITÉ DE L'EXTINCTION
LES AVANCÉES NÉCESSAIRES EN COSMOLOGIE POUR SAUVER L'HUMANITÉ DE L'EXTINCTIONLES AVANCÉES NÉCESSAIRES EN COSMOLOGIE POUR SAUVER L'HUMANITÉ DE L'EXTINCTION
LES AVANCÉES NÉCESSAIRES EN COSMOLOGIE POUR SAUVER L'HUMANITÉ DE L'EXTINCTIONFernando Alcoforado
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA COLLISION SUR LA PLANÈTE TERRE DES CORPS DE L...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA COLLISION SUR LA PLANÈTE TERRE DES CORPS DE L...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA COLLISION SUR LA PLANÈTE TERRE DES CORPS DE L...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA COLLISION SUR LA PLANÈTE TERRE DES CORPS DE L...Fernando Alcoforado
 
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitablesNuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitablesBruno CARTIGNY
 
COMMENT ÉVITER LA PRÉVISION DE STEPHEN HAWKING QUE L'HUMANITÉ N'A QUE 100 ANS...
COMMENT ÉVITER LA PRÉVISION DE STEPHEN HAWKING QUE L'HUMANITÉ N'A QUE 100 ANS...COMMENT ÉVITER LA PRÉVISION DE STEPHEN HAWKING QUE L'HUMANITÉ N'A QUE 100 ANS...
COMMENT ÉVITER LA PRÉVISION DE STEPHEN HAWKING QUE L'HUMANITÉ N'A QUE 100 ANS...Fernando Alcoforado
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CONSÉQUENCES DE L'AUGMENTATION CONTINUELLE DE L...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CONSÉQUENCES DE L'AUGMENTATION CONTINUELLE DE L...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CONSÉQUENCES DE L'AUGMENTATION CONTINUELLE DE L...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CONSÉQUENCES DE L'AUGMENTATION CONTINUELLE DE L...Fernando Alcoforado
 
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météoritesPrésentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météoriteschainreactionfr
 
Cours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaireCours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaireNicolas Coltice
 
Cours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireCours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireNicolas Coltice
 
Cours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaireCours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaireNicolas Coltice
 
L'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par HubbleL'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par HubbleGilles Boulard
 
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍATRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍASoniadiosss
 
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍATRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍASoniadiosss
 

Similaire à VERS LA COLONISATION HUMAINE DES AUTRES MONDES.pdf (20)

LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ À PARTIR DE L'ESPACE EXTÉRIEUR, COMM...
 
CMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
CMC Chapitre 1 Nous dans l'universCMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
CMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
 
5 missions d’exploration spatiale qui révolutionnent l’astronomie en
5 missions d’exploration spatiale qui révolutionnent l’astronomie en5 missions d’exploration spatiale qui révolutionnent l’astronomie en
5 missions d’exploration spatiale qui révolutionnent l’astronomie en
 
LES AVANCÉES NÉCESSAIRES EN COSMOLOGIE POUR SAUVER L'HUMANITÉ DE L'EXTINCTION
LES AVANCÉES NÉCESSAIRES EN COSMOLOGIE POUR SAUVER L'HUMANITÉ DE L'EXTINCTIONLES AVANCÉES NÉCESSAIRES EN COSMOLOGIE POUR SAUVER L'HUMANITÉ DE L'EXTINCTION
LES AVANCÉES NÉCESSAIRES EN COSMOLOGIE POUR SAUVER L'HUMANITÉ DE L'EXTINCTION
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA COLLISION SUR LA PLANÈTE TERRE DES CORPS DE L...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA COLLISION SUR LA PLANÈTE TERRE DES CORPS DE L...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA COLLISION SUR LA PLANÈTE TERRE DES CORPS DE L...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DE LA COLLISION SUR LA PLANÈTE TERRE DES CORPS DE L...
 
Cmc power point
Cmc power pointCmc power point
Cmc power point
 
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitablesNuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
 
COMMENT ÉVITER LA PRÉVISION DE STEPHEN HAWKING QUE L'HUMANITÉ N'A QUE 100 ANS...
COMMENT ÉVITER LA PRÉVISION DE STEPHEN HAWKING QUE L'HUMANITÉ N'A QUE 100 ANS...COMMENT ÉVITER LA PRÉVISION DE STEPHEN HAWKING QUE L'HUMANITÉ N'A QUE 100 ANS...
COMMENT ÉVITER LA PRÉVISION DE STEPHEN HAWKING QUE L'HUMANITÉ N'A QUE 100 ANS...
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CONSÉQUENCES DE L'AUGMENTATION CONTINUELLE DE L...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CONSÉQUENCES DE L'AUGMENTATION CONTINUELLE DE L...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CONSÉQUENCES DE L'AUGMENTATION CONTINUELLE DE L...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CONSÉQUENCES DE L'AUGMENTATION CONTINUELLE DE L...
 
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météoritesPrésentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
 
Nde2016 astro club85
Nde2016 astro club85 Nde2016 astro club85
Nde2016 astro club85
 
Cours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaireCours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaire
 
Cours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireCours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaire
 
Cours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaireCours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaire
 
Diapo astro
Diapo astroDiapo astro
Diapo astro
 
Science
ScienceScience
Science
 
jhgh
jhghjhgh
jhgh
 
L'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par HubbleL'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par Hubble
 
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍATRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
 
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍATRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
TRABAJO NOTICIA TECNOLOGÍA
 

Plus de Faga1939

PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...Faga1939
 
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...Faga1939
 
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...Faga1939
 
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...Faga1939
 
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdfHOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdfFaga1939
 
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdfCOMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdfFaga1939
 
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...Faga1939
 
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...Faga1939
 
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...Faga1939
 
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...Faga1939
 
A EVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NO BRASIL AO LONGO DA HISTÓRIA E OS REQUISITOS PARA SE...
A EVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NO BRASIL AO LONGO DA HISTÓRIA E OS REQUISITOS PARA SE...A EVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NO BRASIL AO LONGO DA HISTÓRIA E OS REQUISITOS PARA SE...
A EVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NO BRASIL AO LONGO DA HISTÓRIA E OS REQUISITOS PARA SE...Faga1939
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...Faga1939
 
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...Faga1939
 
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 2)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 2)...A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 2)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 2)...Faga1939
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...Faga1939
 
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...Faga1939
 
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...Faga1939
 
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...Faga1939
 
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdfAQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdfFaga1939
 
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...Faga1939
 

Plus de Faga1939 (20)

PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
PEACE BETWEEN ISRAEL AND PALESTINE REQUIRES EXTREMISTS OUT OF POWER AND RESTR...
 
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
PAZ ENTRE ISRAEL E PALESTINA EXIGE EXTREMISTAS FORA DO PODER E REESTRUTURAÇÃO...
 
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
HOW TO OVERCOME DEPRESSION AND ANXIETY IN THE LIVES OF PEOPLE IN THE WORLD WE...
 
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
COMO SUPERAR A DEPRESSÃO E A ANSIEDADE NA VIDA DAS PESSOAS NO MUNDO EM QUE VI...
 
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdfHOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
HOW TO PLAN CITIES TO COPE WITH EXTREME WEATHER EVENTS.pdf
 
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdfCOMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
COMO PLANEJAR AS CIDADES PARA ENFRENTAR EVENTOS CLIMÁTICOS EXTREMOS.pdf
 
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
LES OBSTACLES QUI ENTRAVENT LE DÉVELOPPEMENT DU BRÉSIL À L'ÈRE CONTEMPORAINE ...
 
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
THE OBSTACLES THAT IMPEDE THE DEVELOPMENT OF BRAZIL IN THE CONTEMPORARY ERA A...
 
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
 
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
THE EVOLUTION OF EDUCATION IN BRAZIL THROUGHOUT HISTORY AND THE REQUIREMENTS ...
 
A EVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NO BRASIL AO LONGO DA HISTÓRIA E OS REQUISITOS PARA SE...
A EVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NO BRASIL AO LONGO DA HISTÓRIA E OS REQUISITOS PARA SE...A EVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NO BRASIL AO LONGO DA HISTÓRIA E OS REQUISITOS PARA SE...
A EVOLUÇÃO DA EDUCAÇÃO NO BRASIL AO LONGO DA HISTÓRIA E OS REQUISITOS PARA SE...
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
 
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
 
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 2)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 2)...A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 2)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 2)...
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
 
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
THE CLIMB OF EDUCATION IN THE WORLD FROM PREHISTORY TO THE CONTEMPORARY ERA (...
 
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
A ESCALADA DA EDUCAÇÃO NO MUNDO DA PRÉ-HISTÓRIA À ERA CONTEMPORÂNEA (Parte 1)...
 
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES IMPACTS SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION MOND...
 
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdfAQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
AQUECIMENTO GLOBAL E SEUS IMPACTOS SOBRE A SAÚDE DA POPULAÇÃO MUNDIAL.pdf
 
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
THIS IS THE FULL COVER OF OUR 21ST BOOK TO BE PUBLISHED BY EDITORA CRV DE CUR...
 

VERS LA COLONISATION HUMAINE DES AUTRES MONDES.pdf

  • 1. 1 VERS LA COLONISATION HUMAINE DES AUTRES MONDES Fernando Alcoforado* Cet article vise à présenter les avancées scientifiques et technologiques qui doivent être réalisées pour que l'humanité puisse coloniser d'autres mondes. Trois des derniers livres que nous avons publiés [1][2][3] mettent en évidence la nécessité d'une colonisation humaine d'autres mondes, étant donné que l'humanité pourrait être sujette à l'extinction avec des menaces à son existence de la planète Terre, comme, par exemple, le répétition des grandes éruptions de volcans comme celles qui se sont produites il y a 250 millions d'années qui ont mis fin à un cycle de vie sur Terre et au changement climatique qui pourrait devenir catastrophique et mettre en péril l'existence de la vie sur Terre, ainsi que les menaces de l'espace extra-atmosphérique telles que , par exemple, la collision sur la planète Terre d'astéroïdes, de comètes, de planètes du système solaire et de planètes orphelines qui errent dans l'espace extra-atmosphérique, par la dégradation de l'environnement terrestre résultant de l'éloignement continu de la Lune par rapport à la Terre, par l'émission des rayons gamma résultant de l'explosion d'étoiles supernova qui ont le pouvoir d'anéantir la vie sur Terre, de la mort du Soleil, de la collision entre les galaxies d'Andromède et de la Voie lactée et de la mort de l'Univers. Pour faire face à la répétition de grandes éruptions de volcans comme celles survenues il y a 250 millions d'années qui ont mis fin à un cycle de vie sur Terre et au changement climatique qui, lorsqu'il devient catastrophique, met en péril l'existence de la vie sur Terre, il est nécessaire de surveiller tous les volcans et les changements du climat de la Terre pour planifier bien à l'avance la fuite des humains vers des endroits potentiellement habitables du système solaire tels que Mars, Titan (lune de Saturne) et Callisto (lune de Jupiter) avec l'implantation de colonies spatiales. Pour faire face aux astéroïdes susceptibles d'entrer en collision avec la planète Terre, la stratégie consiste à surveiller ceux qui se trouvent dans la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter et ceux qui se trouvent dans la "Ceinture de Kuiper" après la planète Neptune, ainsi qu'à surveiller les comètes situées dans la "Oort Cloud" au bord du système solaire et les détourne de leur trajectoire s'ils sont détectés avec suffisamment de temps pour lancer de puissantes fusées interceptrices. Pour faire face à la possibilité de collision des planètes du système solaire avec la Terre, il est important de surveiller les performances de chacune d'entre elles et d'identifier les planètes habitables pour les humains en dehors du système solaire afin de planifier leur évasion vers des exoplanètes susceptibles d'être habitables pour l'homme, comme par exemple "Proxima b" en orbite autour d'une étoile faisant partie du système Alpha du Centaure, le plus proche du système solaire, où seraient implantées des colonies spatiales. Pour faire face à la collision de planètes orphelines sur la planète Terre, il est nécessaire de surveiller les performances de chacune d'entre elles et de planifier la fuite des êtres humains vers d'autres lieux habitables possibles pour les êtres humains situés dans le système solaire tels que Mars, Titan ( lune de Saturne) et Callisto (lune de Jupiter) avec le déploiement de colonies spatiales. En cas de détérioration profonde de l'environnement terrestre résultant de l'éloignement continu de la Lune de la Terre, il est nécessaire de surveiller l'environnement terrestre pour évaluer son évolution et, en cas de menace concrète d'émission de rayons gamma résultant de la explosion d'étoiles supernova, il est nécessaire de surveiller son apparition et d'évaluer la possibilité que la Terre soit frappée par des rayons gamma pour planifier, dans les deux cas, la fuite d'êtres humains vers d'éventuels lieux habitables du système solaire tels que Mars, Titan ( lune de Saturne) et Callisto (lune de Saturne). Jupiter) où seraient implantées des colonies spatiales. Avant la
  • 2. 2 mort du Soleil, l'humanité devrait surveiller l'évolution de cette étoile pour planifier la fuite des êtres humains pour quitter le système solaire et atteindre une nouvelle planète dans un autre système planétaire habitable pour les êtres humains. Parmi plusieurs exoplanètes (planètes situées en dehors du système solaire en orbite autour d'autres étoiles), la plus viable est l'exoplanète "Proxima b" en orbite autour de l'étoile la plus proche du Soleil, faisant partie du système Alpha Centauri, qui se trouve à 4,2 années- lumière de la Terre. D'autres exoplanètes doivent être étudiées pour évaluer si elles peuvent être habitées par des humains. Avant la collision entre les galaxies d'Andromède et de la Voie lactée, il est très important de surveiller leur évolution et de rechercher l'existence d'exoplanètes habitables par l'homme dans une galaxie plus proche de la Voie lactée pour dresser des plans d'évasions humaines, par exemple vers le Canis Major Galaxie naine située à 25 000 années-lumière de la Terre qui est une galaxie satellite de la Voie lactée située dans la constellation du Grand Chien ou du Grand Nuage de Magellan qui est située à 163 mille années-lumière de la Terre. Il est nécessaire de rechercher l'existence ou non d'un multivers ou d'Univers parallèles, ce qui est une autre question importante à étudier car l'existence ou non d'Univers parallèles ouvre la possibilité que des êtres humains survivent à la fin de notre Univers en se dirigeant vers d'autres Univers parallèles où les exoplanètes doivent faire l'objet de recherches pour déterminer si elles peuvent être habitées par des humains. Après avoir vérifié l'existence d'Univers parallèles, il faut favoriser les avancées scientifiques et technologiques pour savoir y accéder, découvrir des exoplanètes habitables par des êtres humains, visant la fuite des êtres humains vers des Univers parallèles. Mars, explorée depuis environ 60 ans, devrait être la première alternative à être colonisée par l'homme. Les États-Unis et l'Union soviétique ont tenté à plusieurs reprises pendant la guerre froide de mettre en orbite la planète rouge avec un satellite et d'atterrir avec une sonde. Plus tard, ce fut au tour des rovers de s'y promener, mais une longue route jalonnée d'erreurs et de succès fut nécessaire jusqu'à ce que nous atteignions le niveau actuel. Plusieurs sondes, rovers (véhicules spatiaux) et atterrisseurs (vaisseaux spatiaux qui se posent au sol d'un corps céleste) ont été envoyés sur Mars au cours des 60 dernières années [4]. La mission Mars Exploration Rovers ou NASA Mars Exploration Vehicles consiste à envoyer sur Mars des véhicules spatiaux géologiques (rovers) équipés de plusieurs instruments modernes capables de se déplacer pour explorer l'environnement martien [5]. Chaque véhicule doit être transporté sur sa propre fusée et atterrir sur Mars. En janvier 2004, deux robots ou rovers appelés Spirit et Opportunity ont atterri de part et d'autre de la planète rouge. Ces explorateurs robotiques ont parcouru des kilomètres à travers la surface martienne, étudiant la géologie de terrain et effectuant des observations atmosphériques. Emportant des ensembles d'instruments scientifiques identiques et sophistiqués, les deux rovers ont trouvé des preuves d'anciens environnements martiens où existaient une humidité intermittente et des conditions habitables. Le premier des objectifs scientifiques de la mission était de rechercher et de caractériser un large éventail de roches et de sols pour trouver des indices sur l'activité passée de l'eau sur Mars. Les rovers visaient des endroits sur les côtés opposés de Mars qui semblent avoir eu de l'eau liquide dans le passé. Spirit a atterri dans le cratère Gusev, un ancien lac possible dans un cratère d'impact géant. Opportunity a atterri sur Meridiani Planum, un endroit où les gisements de minéraux suggéraient que Mars avait une histoire humide. La NASA a envoyé le rover Curiosity en 2011, qui était le premier atterrissage sur Mars à l'aide d'un parachute et, quelques instants avant le contact avec le sol, des roquettes ont été tirées pour réduire la vitesse de descente [5]. Le rover Curiosity a atterri sur ses roues, la corde a été coupée et l'atterrisseur s'est envolé pour atterrir à une distance de sécurité.
  • 3. 3 Curiosity reste aujourd'hui opérationnelle dans le but d'étudier l'habitabilité de la planète Mars et son aréologie (une science analogue à la géologie terrestre). Au début de sa mission, les outils scientifiques de Curiosity ont trouvé des preuves chimiques et minérales d'environnements habitables dans le passé martien dans le cratère Gale. En 2013, la NASA a envoyé la sonde MAVEN (Mars Atmospheric and Volatile EvolutioN) qui collecte toujours des mesures de l'atmosphère martienne pour aider à comprendre les changements climatiques complexes sur la planète Mars. La mission pourrait enfin aider à comprendre comment Mars a perdu son atmosphère dans le passé. Il y a longtemps, Mars possédait une atmosphère capable de maintenir à sa surface de l'eau liquide, nécessaire au développement de la vie telle que nous la connaissons. Cependant, un phénomène s'est produit, de sorte que la planète a perdu une grande partie de l'atmosphère et, par conséquent, sa capacité à avoir de l'eau stable à la surface. MAVEN fournit des informations sur comment et à quelle vitesse les gaz atmosphériques fuient actuellement dans l'espace. Cela fait de MAVEN le premier vaisseau spatial à prendre des mesures directes de l'atmosphère martienne. En 2016, la mission ExoMars, fruit d'un partenariat entre l'ESA (Agence spatiale européenne) et la société russe Roscosmos, avait pour principal objectif de rechercher des signes de vie ancienne sur Mars et avait pour objectif de cartographier l'atmosphère martienne et d'analyser le méthane et d'autres traces de gaz qui s'y trouvent, car elles peuvent être des signes de vie ou d'activité géologique. En 2018, la NASA a envoyé la sonde Insight pour étudier l'intérieur de la planète rouge à l'aide d'instruments géophysiques très sophistiqués. Le vaisseau spatial est capable de détecter les processus de formation de Mars, ainsi que de mesurer les "signes vitaux" de la planète spécifiquement grâce à la sismologie, aux mesures de flux de chaleur et au suivi de précision. Cette mission comprend également des caméras à bord du vaisseau spatial. Le vaisseau spatial Insight est capable d'utiliser un mécanisme qui lui permet de creuser de plus en plus profondément dans le sol pour mesurer comment la chaleur circule sous la surface martienne. Ainsi, les scientifiques chercheront à en savoir plus sur la composition de la planète Mars et son évolution dans le temps [5]. En 2020, la Chine a lancé la mission Tianwen-1 et, en février 2021, fait partie du groupe de nations qui ont réussi à placer une sonde en orbite martienne. La mission comprend une sonde orbitale, un atterrisseur stationnaire et un rover Zhurong, qui fait partie de la mission chinoise Tianwen 1 Mars qui a atterri sur Utopia Planitia en mai 2021 et vise à étudier la géologie de la planète Mars, ainsi qu'à en savoir plus sur ce que se trouve sous la surface martienne. Le rover Zhurong est conçu pour étudier la présence actuelle et ancienne de l'eau, la structure interne de la planète Mars, l'identification des minéraux et des différents types de roches à la surface, et l'analyse de l'environnement dans l'atmosphère de Mars. Toujours en 2020, la sonde Hope Mars des Émirats arabes unis a été lancée dans le but d'étudier l'atmosphère martienne, y compris le système climatique martien tout au long de l'année. Le vaisseau spatial Hope Mars est équipé d'une caméra sensible aux longueurs d'onde optiques et ultraviolettes et d'un spectromètre ajusté à la lumière infrarouge et ultraviolette conçu pour effectuer des mesures simultanées. Ainsi, les scientifiques pourront joindre ces données, les croiser, puisqu'elles correspondront aux mêmes instants où elles ont été collectées [5]. La NASA a envoyé le rover Persévérance sur Mars en 2021, un véhicule construit pour rouler en terrain extraterrestre accidenté et piloté par télécommande depuis la Terre avec l'objectif principal de déterminer le potentiel de vie ancienne sur cette planète [6]. En plus du rover Perseverance, l'hélicoptère Ingenuity a été envoyé sur Mars pour une démonstration sans précédent de la technologie de vol autonome sur une autre planète.
  • 4. 4 Le 19 avril 2021, l'hélicoptère Ingenuity de la NASA est devenu le premier avion de l'histoire à effectuer un vol motorisé et contrôlé sur une autre planète. L'ingéniosité a réalisé un exploit d'exploration spatiale auparavant considéré comme impossible, qui consistait à voler sur la planète Mars. Le rover Persévérance recherche des signes de conditions habitables sur Mars, ainsi que la vie microbienne qui aurait pu exister lorsqu'il y avait de l'eau là-bas. D'après ce que l'on sait de Mars, cette planète ne montre aucune preuve d'avoir un champ magnétique structuré global similaire à celui de la Terre qui nous protège des rayons cosmiques et des vents solaires et cette absence peut avoir été en grande partie responsable de la perte de l'atmosphère martienne [7 ][9]. Mars a perdu sa magnétosphère il y a 4 milliards d'années, mais possède des points de magnétisme induit localement [8][9]. Mars n'a pas de champ magnétique global pour guider les particules chargées entrant dans l'atmosphère, mais il possède de multiples champs magnétiques en forme de parapluie, principalement dans l'hémisphère sud, qui sont des vestiges d'un champ magnétique global qui s'est désintégré il y a des milliards d'années. Comparée à la Terre, l'atmosphère de Mars est très fine. Le sol martien est légèrement alcalin et contient des éléments tels que le magnésium, le sodium, le potassium et le chlore qui sont des nutriments présents sur Terre et nécessaires à la croissance des plantes. Les températures de surface sur Mars vont de −143 °C (en hiver sur les calottes polaires) à des maximums de +35 °C (en été équatorial). Mars connaît les plus grosses tempêtes de poussière du système solaire. Celles-ci peuvent aller d'une tempête sur une petite zone à des tempêtes massives couvrant toute la planète. Ils ont tendance à se produire lorsque Mars est le plus proche du Soleil à mesure que sa température globale augmente. On sait également que l'eau liquide ne peut pas exister à la surface de Mars en raison de la faible pression atmosphérique, qui est environ 100 fois plus faible que celle de la Terre. Les deux calottes glaciaires martiennes semblent être constituées en grande partie d'eau [7]. Le volume d'eau gelé dans la calotte polaire sud, s'il fondait, serait suffisant pour couvrir toute la surface de la planète jusqu'à une profondeur de 11 mètres. Il y a eu la détection du minéral jarosite (sulfate hydraté de fer et de potassium formé par l'oxydation des sulfures de fer), qui ne se forme qu'en présence d'eau acide, démontrant que l'eau existait autrefois sur Mars. La perte d'eau de Mars vers l'espace résulte du transport de l'eau dans la haute atmosphère, où elle se dissocie en hydrogène et s'échappe de la planète en raison de sa faible gravité. Mars a des saisons semblables à celles de la Terre en raison des inclinaisons similaires des axes de rotation des deux planètes. Les durées des saisons martiennes sont environ deux fois plus longues que celles de la Terre, car Mars est plus éloignée du Soleil, ce qui fait que l'année martienne dure environ deux années terrestres. Tout cet effort qui est mené pour explorer la planète Mars vise sa colonisation dans le futur. La NASA a l'intention d'envoyer des humains en mission sur Mars d'ici 2030, mais fait face à 7 défis majeurs [10]. Certains défis peuvent retarder ou entraver la mission consistant à faire vivre des humains sur Mars jusqu'en 2030. Le premier défi consisterait en la difficulté pour les êtres humains de rester à la surface de Mars en raison de l'atmosphère presque inexistante sur Mars qui , sous l'effet du rayonnement cosmique et des vents solaires, serait sans protection et pourrait développer un cancer. Une alternative serait que les humains restent sous terre sur Mars. Le deuxième défi est que la géologie de Mars rend difficile la plantation d'espèces végétales. Le troisième défi pour la vie humaine sur Mars est qu'il y a trop de poussière fine provenant de fréquentes tempêtes de poussière. Ceux qui vivent sous terre sur Mars doivent de temps en temps remonter à la surface pour nettoyer la poussière des rovers, car les tempêtes de sable empêchent les batteries de se recharger grâce à l'énergie solaire. De plus, cette poussière, de par son
  • 5. 5 épaisseur extrêmement fine, s'infiltre facilement dans les combinaisons spatiales et peut affecter la vie des astronautes. Le quatrième défi majeur vient du fait que, pour 2 kilogrammes d'objets, il faut 130 kilogrammes de fusée, ce qui limite la quantité de matériel envoyé sur chaque vol et augmente de manière exponentielle le coût des missions. La plupart des fusées transportent une charge utile de 1,5 % de leur taille totale. Par charge utile, nous entendons des personnes et des objets. Le cinquième défi pour la vie humaine sur Mars est représenté par le fait que le voyage vers Mars dure encore environ huit mois, ce qui implique une grande quantité de carburant, de nourriture et de matériel de soutien pour les équipes de mission, contrairement à la Lune, par exemple, qui elle ne prend 3 jours. Le sixième défi exige que les astronautes soient méticuleusement testés et choisis pour résister aux défis physiques et sociaux que ce voyage implique. Enfin, le septième défi découle du fait que Mars a toujours une température négative qui obligerait à réfléchir à la création d'un génome humain capable de rendre l'être humain capable de résister à des conditions extrêmes et de survivre sur Mars. Il n'y a pas d'organismes organiques à la surface de Mars, mais il peut y en avoir sous terre et rien ne garantit qu'ils ne concurrenceront pas les organismes qui peuvent y être envoyés depuis la Terre. Le fait qu'il n'y ait pas de vie sur Mars démontre que les conditions pour que les êtres humains y survivent ne sont pas encore réunies. Mars 2030 semble encore une réalité lointaine et avant de songer à y vivre, il faut en savoir plus sur cette planète. La NASA développe 6 technologies pour envoyer des humains sur Mars [11]. Ces 6 technologies sont les suivantes : 1) Des systèmes de propulsion puissants pour nous amener plus rapidement vers Mars et de là vers la Terre. Les astronautes à destination de Mars parcourront environ 225,3 millions de kilomètres dans l'espace lointain. Les progrès des capacités de propulsion sont la clé pour arriver à destination aussi rapidement et en toute sécurité que possible ; 2) Bouclier thermique gonflable pour faire atterrir des astronautes sur d'autres planètes. Le plus grand rover à atterrir sur Mars a la taille d'une voiture, et envoyer des humains sur Mars nécessitera un vaisseau spatial beaucoup plus grand. Les nouvelles technologies permettront aux engins spatiaux plus lourds d'entrer dans l'atmosphère martienne, de se rapprocher de la surface et d'atterrir près de l'endroit où les astronautes veulent explorer ; 3) Combinaisons spatiales martiennes de haute technologie. Les combinaisons spatiales sont essentiellement des vaisseaux spatiaux personnalisés pour les astronautes. La dernière combinaison spatiale de la NASA est si high-tech que sa conception modulaire est conçue pour évoluer pour être utilisée n'importe où dans l'espace ; 4) Maison martienne et laboratoire sur roues. Pour réduire le nombre d'objets nécessaires pour atterrir à la surface de Mars, la NASA combinera la première maison et le premier rover martiens en un seul rover doté d'air respirable ; 5) Puissance ininterrompue. Tout comme nous utilisons l'électricité pour recharger nos appareils sur Terre, les astronautes auront besoin d'une source d'approvisionnement fiable pour explorer Mars. Le système devra être léger et capable de fonctionner indépendamment de son emplacement ou du climat sur la planète rouge ; et, 6) Communications laser pour envoyer plus d'informations à la Terre. Les missions humaines vers Mars peuvent utiliser des lasers pour rester en contact avec la Terre. Un système de communication laser sur Mars pourrait envoyer des quantités massives d'informations et de données en temps réel, y compris des images haute définition et des flux vidéo. Les défis de la colonisation de Mars sont immenses, mais tous les efforts doivent être faits pour faire de cette planète un lieu habitable alternatif pour l'homme face aux menaces qui pèsent sur sa survie sur la planète Terre avec l'apparition d'un changement climatique
  • 6. 6 catastrophique et l'éruption de volcans qui pourraient entraîner l'extinction d'êtres humains comme cela s'est déjà produit dans le passé, la collision d'astéroïdes, de comètes, de planètes du système solaire et de planètes orphelines avec la planète Terre, l'émission de rayons gamma par des étoiles supernova qui pourraient entraîner l'extinction de la vie sur Terre comme cela s'est déjà produit dans le passé et l'augmentation continue de la distance de la Lune à la Terre et ses conséquences catastrophiques sur le climat de la Terre [1][2][3]. Les défis de la colonisation de Mars doivent être surmontés pour faire de cette planète une alternative d'évasion plus immédiate pour l'humanité en cas de besoin. Connu pour avoir des projets ambitieux, Elon Musk, qui a créé SpaceX en 2002, dont le rêve est de coloniser Mars d'ici 2030, reconnaît que construire une ville autosuffisante sur Mars ne sera pas une mince affaire. Elon Musk a admis qu'il envisageait des usines Testa sur Mars d'ici 40 ans. Il estime qu'1 million de personnes pourraient y vivre d'ici 2050. Le début de l'envoi d'humains sur la planète voisine serait en 2026 [12]. Des avancées scientifiques et technologiques importantes doivent être développées pour fournir les conditions permettant à l'humanité de coloniser les corps célestes dans le système solaire et au-delà [2]. Les inventions qui pourraient survenir dans le futur seront fondamentales pour permettre l'augmentation des connaissances sur l'Univers afin de contribuer à ce que l'humanité puisse surmonter les menaces à son existence représentées par la collision sur la planète Terre de corps venant de l'espace extra-atmosphérique (comètes , astéroïdes, planètes du système solaire et planètes orphelines), par l'émission de rayons cosmiques, notamment gamma avec l'explosion d'étoiles supernova, par l'augmentation continue de la distance de la Lune à la Terre, par la mort du Soleil, par la collision des galaxies d'Andromède et de la Voie lactée et par la fin de l'Univers. La colonisation de Mars représente la première étape. Pour que les humains effectuent des missions spatiales à longue distance, il est nécessaire de trouver des formes plus avancées de propulsion de fusée pour atteindre des distances de centaines ou de milliers d'années-lumière, étant donné que, selon les scientifiques, les fusées chimiques actuelles sont limitées par la vitesse maximale des fusées gaz d'échappement. D'autres alternatives proposées par les scientifiques consisteraient en l'utilisation de la propulsion nucléaire thermique, d'un moteur solaire/ionique comme nouvelle forme de propulsion de fusée, ainsi que la création d'un réacteur à fusion dans lequel une fusée extrait l'hydrogène de l'espace interstellaire et le liquéfie [2]. Il est également nécessaire de développer des capsules spatiales capables de protéger les êtres humains lors de voyages spatiaux et de concevoir des sondes spatiales pour effectuer des recherches dans d'éventuels lieux habitables du système solaire tels que Mars, Titan (lune de Saturne) et Callisto (lune de Jupiter) ou sur l'exoplanète Proxima b située dans le système Alpha Centauri et sur une exoplanète dans une galaxie plus proche telle que la Canis Major Galaxie naine située à 25 000 années-lumière de la Terre, ainsi que le développement de colonies spatiales à l'usage des humains en dehors de la Terre. La NASA veut tester une fusée à propulsion nucléaire d'ici 2027 [13]. La technologie avancée de propulsion nucléaire thermique permettra au vaisseau spatial d'être plus rapide, d'avoir un temps de trajet plus court et permettra également une livraison plus rapide du fret vers une nouvelle base lunaire et des missions robotiques encore plus lointaines. Grâce à cette technologie, les astronautes pourront voyager vers et depuis l'espace lointain plus rapidement que jamais. La nouvelle propulsion a le potentiel de permettre des missions habitées vers Mars. Selon la NASA, une fusée thermique propulsée par l'énergie nucléaire peut être trois à quatre fois plus efficace que les classiques et réduire le temps de trajet vers la planète rouge, c'est-à-dire de 8 mois à 2 mois. Le moteur ionique a emmené un vaisseau aux confins du système solaire [14]. La
  • 7. 7 sonde est la première mission d'exploration spatiale à utiliser un moteur ionique au lieu des propulseurs conventionnels, alimentés par des réactions chimiques. Le système de propulsion ionique sera adopté dans la prochaine génération d'engins spatiaux de la NASA. Le propulseur utilise l'énergie électrique pour créer des particules de combustible chargées magnétiquement, généralement sous la forme de gaz xénon, et accélère ces particules à des vitesses extrêmement élevées. Qu'elle provienne de l'énergie du Soleil ou de l'atome, elle servirait à ioniser (ou à charger positivement) un gaz inerte comme le xénon ou le krypton. Les ions accélérés seraient poussés hors du propulseur, propulsant le vaisseau spatial vers l'avant. Si au début le vaisseau spatial avançait lentement, au fil du temps l'accélération serait progressive et inexorable, atteignant une vitesse proche de celle de la lumière, permettant à un être humain d'atteindre des étoiles proches, comme Alpha Centauri, à 4,3 années-lumière . La propulsion Bussard est une autre méthode de propulsion pour les engins spatiaux qui pourrait accélérer à une vitesse proche de la vitesse de la lumière, et serait un type d'engin très efficace. La source de combustible la plus évidente, qui a été proposée par Bussard, est la fusion de l'hydrogène, car l'hydrogène est considéré comme l'élément le plus courant du gaz interstellaire. Un champ électromagnétique pourrait attirer les ions positifs du milieu interstellaire et les forcer dans le statoréacteur [15]. Un voyage spatial ultra- rapide proche de la vitesse de la lumière serait fatal pour l'homme, selon la publication d'Edelstein et d'Edelstein dans Natural Science, qui stipule que l'hydrogène de tout avion capable de voyager à la vitesse de la lumière l'empêcherait également de faire le voyager à cette vitesse car, à mesure que la vitesse du navire se rapprochait de la vitesse de la lumière, l'hydrogène interstellaire H se transformerait en un rayonnement intense qui tuerait rapidement les passagers et détruirait les instruments électroniques [16]. De plus, la perte d'énergie du rayonnement ionisant traversant l'extérieur de l'engin spatial représenterait une augmentation croissante de la chaleur qui nécessiterait de grandes décharges d'énergie pour refroidir l'engin spatial. Même s'il est possible de créer un navire capable de se déplacer à des vitesses proches de la vitesse de la lumière, il ne serait pas capable de transporter des personnes. Il existe une limite de vitesse naturelle imposée par des niveaux de rayonnement sûrs dus à l'hydrogène, ce qui signifie que les êtres humains ne peuvent pas voyager à plus de la moitié de la vitesse de la lumière à moins qu'ils ne souhaitent une mort rapide et immédiate.. Une question importante à éclaircir concerne la preuve de l'existence de Némésis, qui formerait une étoile binaire avec le Soleil, qui serait située dans une position au moins dix-sept fois plus éloignée du Soleil que Neptune, la dernière planète du système solaire qui pourrait projeter par son action gravitationnelle des astéroïdes situés dans la « Ceinture de Kuiper » et des comètes situées dans le « Nuage de Oort » vers la Terre et provoquer de grandes extinctions de vie sur notre planète. Face à la menace de collision de comètes provenant du « Nuage d'Oort » avec la planète Terre et de collision d'astéroïdes avec la planète Terre provenant de la « Ceinture de Kuiper », il est fondamental d'envoyer des sondes spatiales pour comprendre la gravitation forces exercées par le "Nuage d'Oort" et par la "Ceinture de Kuiper" situées au-delà de la planète Neptune pour évaluer la possibilité que des comètes et des astéroïdes soient projetés dans toutes les directions, dont beaucoup pourraient atteindre la Terre, provoquant ainsi de grandes extinctions de la vie sur notre planète [1 ][2][3]. De plus, des recherches approfondies sur la nature de la matière noire et de l'énergie noire qui représentent 96% de l'Univers entier doivent être menées pour comprendre comment cela fonctionne, ainsi que sur l'existence ou non d'Univers parallèles. L'Univers est composé de 73% de matière noire et de 23% d'énergie noire, le reste étant composé de
  • 8. 8 galaxies, d'étoiles, de planètes, etc. ce qui correspond à 4% de l'Univers entier. Sans connaître l'essence de la matière noire et de l'énergie noire, nous ne comprendrons pas comment l'Univers fonctionne dans son intégralité. Une autre question à éclaircir concerne l'existence ou non d'un multivers ou d'Univers parallèles car l'élucidation de leur existence ouvre la possibilité que les êtres humains survivent avec la fin de notre Univers se dirigeant vers d'autres Univers parallèles. L'idée que nous vivions dans un « multivers » composé d'un nombre infini d'Univers parallèles a, pendant de nombreuses années, été considérée comme une possibilité scientifique. Le défi est de trouver un moyen de tester cette théorie et de savoir s'il est possible pour les humains d'entrer dans des univers parallèles s'ils existent. Enfin, une autre question à éclaircir concerne le développement de la théorie finale ou théorie du tout, c'est-à-dire la théorie des champs unifiés qui chercherait à expliquer et relier dans une même structure théorique tous les phénomènes physiques en joignant la mécanique quantique et la théorie de la relativité en un seul traitement théorique et mathématique. La théorie du champ unifié aiderait la science à vérifier les conséquences de l'utilisation des technologies de pointe au profit de l'humanité. Il n'y a toujours pas de théorie des champs unifiés acceptée, et ce sujet reste un champ de recherche ouvert [1][1][3]. LES RÉFÉRENCES 1. ALCOFORADO, Fernando. A humanidade ameaçada e as estratégias para sua sobrevivência. São Paulo: Editora Dialética, 2021. 2. ALCOFORADO, Fernando. A escalada da ciência e da tecnologia ao longo da história e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade. Curitiba: Editora CRV, 2022. 3. ALCOFORADO, Fernando. How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity. Chișinău, Republic of Moldova, Europe: Generis Publishing, 2023. 4. CAVALCANTE, Danielle. Exploração de Marte: que sondas, rovers e landers já foram enviados para lá? Disponible sur le site Web <https://canaltech.com.br/espaco/exploracao-de-marte-que-sondas-rovers-e- landers-ja-foram-enviados-para-la-180134/>. 5. NASA. Mars Exploration Rovers. Disponible sur le site Web <https://mars.NASA.gov/mars-exploration/missions/mars-exploration-rovers/>. 6. FERREIRA, Marta Leite. Missão "Perseverance" da NASA, em busca de vida extraterrestre, já chegou a Marte. Disponible sur le site Web <https://observador.pt/2021/02/18/missao-da-NASA-em-busca-de-vida- extraterrestre-chega-hoje-a-marte-siga-a-aterragem-do-perseverance-em-direto/>. 7. WIKIPEDIA. Marte (planeta). Disponible sur le site Web <https://pt.wikipedia.org/wiki/Marte_(planeta)>. 8. BAIMA, Cesar. Marte perdeu sua atmosfera original há 4 bilhões de anos. Disponible sur le site Web <https://oglobo.globo.com/saude/ciencia/marte- perdeu-sua-atmosfera-original-ha-4-bilhoes-de-anos-9104710>. 9. ALCOFORADO, Fernando. A importância da exploração do planeta Marte para a sobrevivência da humanidade. Disponible sur le site Web <https://www.academia.edu/47515594/A_IMPORT%C3%82NCIA_DA_EXPL ORA%C3%87%C3%83O_DO_PLANETA_MARTE_PARA_A_SOBREVIV% C3%8ANCIA_DA_HUMANIDADE>. 10. NATIONAL GEOGRAPHIC. 7 Desafios da Vida Humana em Marte. Disponible sur le site Web <https://www.natgeo.pt/espaco/2018/11/7-desafios- da-vida-humana-em-marte>.
  • 9. 9 11. NASA. 6 Technologies NASA is Advancing to Send Humans to Mars. Disponible sur le site Web <https://www.NASA.gov/directorates/spacetech/6_Technologies_NASA_is_Ad vancing_to_Send_Humans_to_Mars>. 12. YAHOO. Os planos de Elon Musk para colonizar Marte com 1 milhão de pessoas. Disponible sur le site Web <https://br.financas.yahoo.com/noticias/os- planos-de-elon-musk-para-colonizar-marte-com-1-milhao-de-pessoas>. 13. OELOFSE, Louis. NASA quer testar foguete movido a energia nuclear até 2027. Disponible sur le site Web <https://www.dw.com/pt-br/NASA-quer-testar- foguete-movido-a-energia-nuclear-at%C3%A9-2027/a-64509203>. 14. GARCIA, Gabriel. Conheça o revolucionário motor iônico que levou uma nave até a fronteira do Sistema Solar. Disponible sur le site Web <https://exame.com/ciencia/conheca-o-revolucionario-motor-ionico-que-levou- uma-nave-ate-a-fronteira-do-sistema-solar/>. 15. WIKIPEDIA. Bussard ramjet. Disponible sur le site Web <https://pt.wikipedia.org/wiki/Bussard_ramjet>. 16. CONDLIFFE, Jamie. Viagens próximas à velocidade da luz matariam seres humanos rapidamente. Disponible sur le site Web <https://gizmodo.uol.com.br/viagem-velocidade-luz-matar-humanos/>. * Fernando Alcoforado, 83, a reçoit la Médaille du Mérite en Ingénierie du Système CONFEA / CREA, membre de l'Académie de l'Education de Bahia, de la SBPC - Société Brésilienne pour le Progrès des Sciences et l'IPB - Institut Polytechnique de Bahia, ingénieur (Ingénierie, Économie et Administration) et docteur en Planification du Territoire et Développement Régional de l'Université de Barcelone, professeur d'Université (Ingénierie, Économie et Administration) et consultant dans les domaines de la planification stratégique, de la planification d'entreprise, planification du territoire et urbanisme, systèmes énergétiques, a été Conseiller du Vice-Président Ingénierie et Technologie chez LIGHT S.A. Entreprise de distribution d'énergie électrique de Rio de Janeiro, coordinatrice de la planification stratégique du CEPED - Centre de recherche et de développement de Bahia, sous-secrétaire à l'énergie de l'État de Bahia, secrétaire à la planification de Salvador, il est l'auteur de ouvrages Globalização (Editora Nobel, São Paulo, 1997), De Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, São Paulo, 1998), Um Projeto para o Brasil (Editora Nobel, São Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003), Globalização e Desenvolvimento (Editora Nobel, São Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do Século XVI ao Século XX e Objetivos Estratégicos na Era Contemporânea (EGBA, Salvador, 2008), The Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM Verlag Dr. Müller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbrücken, Germany, 2010), Aquecimento Global e Catástrofe Planetária (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2010), Amazônia Sustentável- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gráfica, Santa Cruz do Rio Pardo, São Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econômico e Social (Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudança Climática Catastrófica no Século XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revoluções Científicas, Econômicas e Sociais que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016), A Invenção de um novo Brasil (Editora CRV, Curitiba, 2017), Esquerda x Direita e a sua convergência (Associação Baiana de Imprensa, Salvador, 2018), Como inventar o futuro para mudar o mundo (Editora CRV, Curitiba, 2019), A humanidade ameaçada e as estratégias para sua sobrevivência (Editora Dialética, São Paulo, 2021), A escalada da ciência e da tecnologia e sua contribuição ao progresso e à sobrevivência da humanidade (Editora CRV, Curitiba, 2022), est l'auteur d'un chapitre du livre Flood Handbook (CRC Press, Boca Raton, Floride, États-Unis, 2022) et How to protect human beings from threats to their existence and avoid the extinction of humanity (Generis Publishing, Europe, Republic of Moldova, Chișinău, 2023).