FEDERATION   SPIRITE   BRESILIENNEDEPARTEMENT DE LENFANCE ET DE LADOLESCENCE                                              ...
JARDIN DE LENFANCE             1ERE UNITE: DIEUTRADUIT DU PORTUGAIS PAR MARIE-ARMANDINE PEIXOTO
A N N E X E    01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE                            HI...
Et la nouvelle fleur pleine de curiosité, pensait : quelle chose étrange !Pourquoi suis-je si différente des autres fleurs...
- Dieu ? Qui est Dieu ? Interrompit anxieuse la fleur.              - Dieu est notre père. Cest lui qui a créé tout ce qui...
COLLECTION N° 02ANNEXE 02"HISTOIRE DUN TOURNESOL"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 01)
COLLECTION N° 02ANNEXE 02"HISTOIRE DUN TOURNESOL1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 02)
COLLECTION N° 02ANNEXE 02"HISTOIRE DUN TOURNESOL"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 03)
COLLECTION N° 02ANNEXE 02"HISTOIRE DUN TOURNESOL1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 04)
ANNEXE         03COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01   Compléter les fleurs et colorier le dessinJARDIN D...
COLLECTION N° 02              A N N E X E        041ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEMUSIQUE             ...
A N N E X E       01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DE COURS N° 02JARDIN DENFANCEHISTOIRE                           ...
Soudain, de la poussière séleva au loin, la camionnette bleue deMonsieur Sébastian apparut au milieu de la route. Les deux...
- Eh bien ! Je vais lamener pour la promener dans la ferme afin quelle puisse senourrir, dit Bentinho. Lui donnant une pet...
- Ny va pas ! Dit Elisabeth craintive. La casquette est trop haute et elle estaccrochée à lextrémité des branches. Si tu m...
COLLECTION N° 02ANNEXE 02"UN CADEAU UTILE"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 01)
COLLECTION N° 02ANNEXE 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 02
COLLECTION N° 02ANNEXE 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 03)
COLLECTION N° 02              ANNEXE 02              "UN CADEAU UTILE"              1ère UNITE : DIEU              PLAN DU...
COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCE           Relier les animaux aux choses que Dieu à cré...
A N N E X E        01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCE                                P ...
A N N E X E   0 2COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEHISTOIRE                              ...
Cependant, malgré cette poussière incommodante, Trésor avait besoindaller voir les plantes, ses chères plantes, madame che...
Marisa, cependant, trouvait étrange le comportement du petit chat :tremper sa queue dans lassiette, aller au jardin et rev...
A N N E X E     04COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCE                         EXERCICE DE ...
COLLECTION N° 02      JARDIN DENFANCEANNEXE 03              HISTOIRE (ILLUST. 01)"LE TRESOR DE MARISA"1ère UNITE : DIEU
COLLECTION N° 02ANNEXE 03"LE TRESOR DE MARISA"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 02)
COLLECTION N° 02ANNEXE 03"LE TRESOR DE MARISA"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 03)
COLLECTION N° 02ANNEXE 03"LE TRESOR DE MARISA"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 04)
AN N EX E         0 4COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEJEU RECREATIF                     ...
A N N E X E       01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 04JARDIN DENFANCE                             M A S ...
A N N E X E             01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 04JARDIN DENFANCEMUSIQUE                      ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Jardin de l'enfance 1e unité dieu

526 vues

Publié le

Jardim de L'Efance 1e Unite: Dieu - Plan de Cours

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
526
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
128
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Jardin de l'enfance 1e unité dieu

  1. 1. FEDERATION SPIRITE BRESILIENNEDEPARTEMENT DE LENFANCE ET DE LADOLESCENCE DIJ JARDIN DE LENFANCE e 1 UNITE DIEULES ENFANTS ET LES COLLECTIONADOLESCENTS RECLAMENT LA N° 02DIRECTION DANS LE BIEN
  2. 2. JARDIN DE LENFANCE 1ERE UNITE: DIEUTRADUIT DU PORTUGAIS PAR MARIE-ARMANDINE PEIXOTO
  3. 3. A N N E X E 01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE HISTOIRE DUN TOURNESOL Dans un très beau jardin, il y avait quelques arbres, beaucoup de fleurs,des oiseaux et des papillons. Ils étaient si heureux que chaque jour le jardindevenait de plus en plus beau. Sil pleuvait, tout le monde serait heureux à cause dela fraîcheur du vent et des gouttes deau venant des nuages. Sil faisait beau, tousse dépêcheraient de montrer leurs plus belles couleurs. Les passants ne pouvaient sempêcher dadmirer la beauté des roses rouges,des œillets, des marguerites et de toutes les belles petites fleurs colorées etparfumées qui émaillaient le jardin. Un jour, les nuages cachèrent rapidement le soleil et subitement un orageéclata. Beaucoup de pluie, déclairs, de tonnerre et un vent violent, si violent quetoutes les fleurs avaient bien du mal à retenir leurs pétales et leurs feuilles, pourquelles ne senvolent pas. Les oiseaux se cachaient bien dans les arbres pour ne pasêtre blessés. Après lorage, les marguerites virent que le vent avait déposé une petitegraine dans le jardin. Plus tard une petite plante avait poussé et un certain jour -quelle surprise - elle était devenue une belle fleur. Oh quelle est belle ! Oh quelleest grande ! Quel beau jaune éclatant ! Cétait une fleur différente ! La nouvellefleur déploya bien ses pétales et ses feuilles, jeta un coup dœil et sexclama : "Ohque ce jardin est joli et bien entretenu". Les jours passaient. La nouvelle fleurétait heureuse. Elle navait quun seul souci : sa différence avec les autres fleursdu jardin - au contraire des marguerites petites et blanches, ses pétales étaientjaunes et le cœur était grand, très grand, ses feuilles aussi étaient grandes. Elledépassait toutes les petites sœurs marguerites. Ah ! existait encore une autredifférence : elle pouvait se tourner vers le soleil, nimporte où il était. Cétait sibon de regarder toujours le soleil et de sentir ses rayons bien chauds.
  4. 4. Et la nouvelle fleur pleine de curiosité, pensait : quelle chose étrange !Pourquoi suis-je si différente des autres fleurs ? Comment suis-je arrivé ici ? Doùsuis-je venu ? Qui ma fait ainsi ? Qui sait ! Peut-être le soleil qui est si haut et qui peut voir tout cequi se passe ici dans le jardin ! - Eh ! Monsieur soleil, comment suis-je venu ici ? Le soleil lui répondit : je ne sais pas, belle fleur ! Le jour où tu esvenu, il y a eu un grand orage, moi jétais derrière les nuages et je nai rien vu.Demande aux marguerites peut-être quelles ont vu. La fleur se pencha et pleine despoir demanda aux marguerites joyeuses etsouriantes : "Chères marguerites, savez-vous comment je suis arrivé ici ?" Une dentre elles répondit : "Tu a: été emporté par le vent quand tu étaisencore une graine." - Mais où ma-t-il trouvé ? Demanda non satisfaite, la curieuse fleur. - Ah ! Nous ne savons pas - répondit une autre marguerite. - Pourquoi ne demandes-tu pas au vent, suggère une troisième marguerite. Et... Quand le vent passa en emportant beaucoup de feuilles sèches, ellelui demanda : Monsieur le vent, où mas-tu trouvé ? Pourquoi suis-je différente demes petites sœurs ? Le vent répondit : - Je tai trouvé quand tu étais encore une petite grainedans un endroit où il y avait beaucoup de fleurs comme toi. - Pareil à moi ? Et pourquoi tu mas emmené ici? Le vent sourit en voyant la curiosité de la fleur. Il lui dit : - Du calme,je vais texpliquer tout ce que tu veux savoir. Tu es venu ici parce que Dieu tas missur mon chemin. Je crois quil voulait que dans ce jardin surgisse une nouvelle fleurpour lembellir plus encore.
  5. 5. - Dieu ? Qui est Dieu ? Interrompit anxieuse la fleur. - Dieu est notre père. Cest lui qui a créé tout ce qui existe : le ciel,le soleil, la pluie, toi, moi, des fleurs de toutes les couleurs, des grandes et despetites. Es-tu satisfaite ? - Oui, merci beaucoup, monsieur le vent, maintenant je sais beaucoup dechoses. - Ah ! Jai oublié, dit le vent, ton nom est tournesol parce que tu peuxtourner partout où le soleil se trouve. - Tournesol ! Répéta la fleur. Quel joli nom ! Et regardant en bas, souritaux marguerites et leur demanda : - Et vous ! Qui vous a créé ? Et toutes répondirent en même temps : cest Dieu. Le tournesol - la nouvelle fleur du jardin - fut tout satisfait de laréponse des marguerites, ses amies et demanda ce que Dieu avait encore créé. Alors, le vent qui est si intelligent et qui est présent partout répondit - Dieu a créé les petits animaux, les enfants qui jouent dans le jardin,les hommes, les femmes, enfin tout ce qui existe dans le monde. Ah ! Conclut le tournesol : Dieu est le créateur de toutes les choses -cest merveilleux ! Jai appris aujourdhui une belle leçon. Et joyeux, il se mità chanter : Dieu fait pousser les herbes Dieu protège les oiseaux Dieu na pas oublié les fleurs les fruits et les petits lapins Cest lui qui a créé le coq les poules et les poussins la vache, le bœuf, le cheval et mon beau petit chien.
  6. 6. COLLECTION N° 02ANNEXE 02"HISTOIRE DUN TOURNESOL"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 01)
  7. 7. COLLECTION N° 02ANNEXE 02"HISTOIRE DUN TOURNESOL1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 02)
  8. 8. COLLECTION N° 02ANNEXE 02"HISTOIRE DUN TOURNESOL"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 03)
  9. 9. COLLECTION N° 02ANNEXE 02"HISTOIRE DUN TOURNESOL1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 04)
  10. 10. ANNEXE 03COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01 Compléter les fleurs et colorier le dessinJARDIN DENFANCE
  11. 11. COLLECTION N° 02 A N N E X E 041ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 01JARDIN DENFANCEMUSIQUE DIEU FAIT POUSSER LHERBE Dieu fait pousser lherbe Dieu prend soin des petits oiseaux Dieu noublie pas les fleurs Les fruits et les petits lapins. Cest lui qui a fait le coq, Les poules avec les poussins, La vache, le bœuf et le cheval, Et mon joli petit chien.
  12. 12. A N N E X E 01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DE COURS N° 02JARDIN DENFANCEHISTOIRE UN CADEAU UTILE Le visage rosé, le nez rond et petit, les yeux vifs, le sourirefacile, tel était Bentinho, un garçon qui vivait heureux dans une grande ferme- dans un lointain pays dAfrique. Il y avait des poussins, des bœufs, deschevaux... Après son papa, sa maman et sa petite sœur Elisabeth, ce queBentinho préférait : cétait sa petite casquette bleue et des petits animaux peufarouches qui sapprochaient pour jouer avec lui. Un matin, Bentinho se réveilla sans son habituel sourire. Il étaittriste car son papa très cher, allait voyager loin, très loin. Il était en train deprendre son petit déjeuner avec sa sœur Elisabeth quand son papa lui dit : - Mesenfants, papa va partir. Ils se sont levés et embrassèrent leur père avec tendresse. Tout enles embrassant, Monsieur Sébastian leur demanda : - Quest-ce que vous voulez que jevous rapporte comme cadeau ? Elisabeth répondit la première : - Une poupée bien grande, de ma taille. Bentinho après beaucoup dhésitations, se décida :- Je veux un animal peu commun. Monsieur Sébastian dit au revoir et partit. Après de nombreux joursleur mère leur dit : - Mes enfants, papa va arriver demain. Le lendemain à laube, Elisabeth et Bentinho sinstallaient auportail de la ferme, attendant anxieusement larrivé du papa.
  13. 13. Soudain, de la poussière séleva au loin, la camionnette bleue deMonsieur Sébastian apparut au milieu de la route. Les deux enfants crièrent dejoie : - Papa, Papa ! Quand enfin la camionnette sarrêta au portail de la ferme, MonsieurSébastian en descendit, Elisabeth et Bentinho coururent dans sa direction et ilssembrassèrent tous tendrement. Donnant un grand paquet à Elisabeth, Monsieur Sébastian dit :- Voilà ta poupée. La fille enlève le papier, très joyeuse elle partit en courantmontrer le beau cadeau, quelle venait de recevoir, à sa maman, qui venait aussià sa rencontre. Monsieur Sébastian allant vers son épouse dit à Bentinho : - Toncadeau est à larrière de la camionnette, va le voir. Quand Bentinho vit la grande caisse en bois, trouée pour permettre àlair dentrer, il perdit le souffle. Ses yeux cherchèrent à travers les trous pourdeviner lanimal que son père avait rapporté. Malgré sa curiosité, il dût attendre.Plus tard, les ouvriers de la ferme emportaient la grande caisse et la déposèrentdans lécurie. Bentinho demanda :- Cest un cheval papa ?- Ah non pas ça ! Sexclama Monsieur Sébastian avec un sourire. Tu ne mavais pasdemandé un animal pas ordinaire. On ouvrit la grande caisse. Bentinho était sisurpris quil ouvrit grand les yeux et resta immobile sans voix. Quand il réussitfinalement à parler, il sexclama : - Une, une.. gi..rafe. A quoi sert une girafe ? Mais, cest pour jouer ! Répondit Monsieur Sébastian. Cest unanimal très timide. Il a été élevé dans un endroit clos et pour cette raison il nesait plus vivre libre dans la forêt. Le zoo allait fermer et on ne savait que fairede cette petite girafe, cest pour cela que je lai ramenée ici. Bentinho sapprocha de lanimal qui le regardait craintivement. Maiscomme le garçon était bien gentil, il caressa doucement le cou de la girafe et enréponse celle-ci remua la tête.- Quest-ce quelle mange papa ? Demanda-t-il.- Les feuilles des arbres, comme son cou est très long elle peut lever la tête bienhaute et manger les feuilles hautes qui sont plus tendres, répondit MonsieurSébastian
  14. 14. - Eh bien ! Je vais lamener pour la promener dans la ferme afin quelle puisse senourrir, dit Bentinho. Lui donnant une petite tape amicale sur les épaules, MonsieurSébastian recommanda : - Vas-y ! Mais avec ton cheval, Malhado, car la girafe est unanimal très rapide et tu ne vas pas lattacher avec une corde, nest-ce pas ?- Bien sûr que non ! Une corde pourrait lui faire du mal ! Et si loin quelleveuille aller elle ne réussira pas à franchir la haute clôture de la ferme. Bentinho parti tout heureux, suivant à cheval la girafe qui semblaittrès contente dêtre en liberté, de courir librement à travers la ferme. Le garçonaimait beaucoup le cadeau quil avait reçu de son père, il la surnomma Bessie etsoccupa très attentivement delle. Une question lui trottait dans lesprit : quelle est lutilitéde la girafe ? Un beau jour Bentinho parlait avec sa petite sœur devant la basse-cour. Des petits poussins tout jaunes marchaient derrière leur maman - une pouleblanche - en piaillant et en grattant tout le temps. Prenant distraitement unpoussin dans sa main, Bentinho demanda : - Petite sœur à quoi sert une girafe ?- Je nen sais rien, cest une bête si étrange avec un cou si long que je ne saispas à quoi ça sert. Pourquoi veux-tu savoir ça ? Le poussin commença à piailler plus fort car il voulait retrouver samaman. Bentinho le reposa par terre délicatement et lui répondit : - As-tu remarquéque tous les animaux servent à quelque chose ? Les fourmis nettoient le sol enportant des brindilles dans leur maison, les vaches nous donnent du bon lait, lespoules des œufs, les oiseaux chantent... même les crapeaux qui sont si laids serventà quelque chose : ils protègent les plantes en mangeant les petites bêtes qui lesdétruisent. Mais la girafe, je ne sais pas à quoi elle sert. Elisabeth linterrompit : - Maman dit que cest Dieu qui a fait toutce qui existe, comme II est sage tout ce quil a fait est bon et utile. - Alors, dis-moi à quoi sert une girafe ? Dit Bentinho avecpersistance, à ce moment-là, un fort coup de vent fit tomber la casquette deBentinho et quand il alla pour la ramasser, la casquette senvola en tournant etsaccrocha en haut dun arbre dans de fines branches.- Ma casquette ! Sexclama Bentinho... Ah ! Je vais monter à larbre pour larechercher.
  15. 15. - Ny va pas ! Dit Elisabeth craintive. La casquette est trop haute et elle estaccrochée à lextrémité des branches. Si tu montes jusquoù elle est, tu peuxtomber car les branches ne supporteront pas ton poids. Bentinho regarda de nouveau sa casquette et comprit que ce que venaitde dire sa petite sœur était la vérité. Il ne pourrait pas y monter, quoi faire ? Bentinho était triste, il tenait beaucoup à cette casquette. A cemoment-là, Bessie sapprocha et, comme si elle avait compris ce qui se passait, elletendit son long cou, prit la casquette en la faisant tomber tout près de Bentinho.Le garçon était plein de joie. Il caressa la girafe et dit à Elisabeth :- Tu as vu ça ? Bessie a pris ma casquette.- Tas vu comme elle ta été utile ? Ajouta Elisabeth. Tout ce que Dieu fait est bien fait. Tout a une utilité dans cemonde.
  16. 16. COLLECTION N° 02ANNEXE 02"UN CADEAU UTILE"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 01)
  17. 17. COLLECTION N° 02ANNEXE 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 02
  18. 18. COLLECTION N° 02ANNEXE 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 03)
  19. 19. COLLECTION N° 02 ANNEXE 02 "UN CADEAU UTILE" 1ère UNITE : DIEU PLAN DU COURS N° 02 JARDIN DENFANCE HISTOIRE (ILLUST. 04)A N N E X E 03
  20. 20. COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCE Relier les animaux aux choses que Dieu à créer pour les protéger
  21. 21. A N N E X E 01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCE P L I A G E SSuivez les instructions et découvrez le personnage principal de notre histoire CHAT 1 - Plier le carré de papier le long de la ligne BD (fig. 1) pour que le côté C tombe sur le côté A (fig. 2). 2 - Plier le long de la ligne EF (fig. 2), en amenant le côté C et A sur le devant (fig. 3), EF est à 1/3 de la ligne C0 (fig. 2). 3 - Plier le long de 0M (fig. 3), en ramenant le côté D vers le haut, pour que la ligne OD rencontre F (fig. 4). 4 - Répéter la figure 3, de lautre côté ON (fig. 4 et 5). 5 - Retourner le papier vers le haut et dessiner le visage du chat. ___ o (3) °°) M O (4)
  22. 22. A N N E X E 0 2COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEHISTOIRE LE TRESOR DE MARISA Marisa était une belle petite fille. Elle avait un visage espiègle etdes longues nattes brunes. Sa grande joie était son trésor. Ah ! Vous pensez quecétait un vrai trésor, un coffre plein de bijoux et de pièces dor ! Et bien non,rien de tout cela. Le trésor de Marisa était un beau petit chat blanc que ses parentslui avaient offert pour ses dix ans. Marisa aimait tellement ce petit chat quellelui avait donné le nom de Trésor. Oh, comme ce petit chat était bien gâté ! Tous les jours Marisa brossaitses poils et lui mettait un beau nœud rouge autour de son cou. Mais, il y avait unechose que le petit chat naimait pas : leau. Cependant, un certain jour, il appritune grande leçon : tout ce qui existe dans le monde, même la pluie, a son utilité. Jevais vous raconter ce qui se passa : Un jour, Trésor était en train de jouer avec les fleurs et les petitesbêtes du jardin quand soudain il commença à pleuvoir. Alors, le petit chat partit encourant dans sa maison en miaulant plein de rage. Aussitôt que la pluie se fût arrêtée, le petit chat revint dans lejardin et se coucha sous un rosier, sa plante préférée. Ah ! Comme il aimait cetteplante. Elle était si belle ! Quand une rose souvrait il se mettait sur la pointedes pattes pour mieux la voir et respirer son parfum. La pluie gâchait tout, sanselle, il serait toujours dans le jardin. Quelle belle vie ça serait sil pouvaitsupprimer la pluie ! Les jours passèrent. Il sembla que la pluie entendit le désir de Trésor,car plus jamais ne tomba du ciel une seule goutte deau. Aucun nuage ne pouvaitcalmer la chaleur, répandue partout, forte et suffocante, cétait une vraiesécheresse. Trésor, quand il faisait quelques pas en dehors de la maison, se sentaitvraiment mal. Beurk, beurk, cette poussière rouge salit mon beau pelage blanc.
  23. 23. Cependant, malgré cette poussière incommodante, Trésor avait besoindaller voir les plantes, ses chères plantes, madame chenille et toutes les petitesbêtes du jardin. Prenant son courage, il savança vers le jardin, et vit que toutesles plantes et les bêtes étaient tristes et abattues. Que leur est-il donc arrivé ?Pourquoi ont-elles lair si abattues ! Regardez madame chenille, la pauvre, elleest devenu sèche comme une feuille fanée, ça doit être le manque deau. Trésor eutde la peine. Quest-ce quil pouvait faire ? Si au moins il pouvait parler à samaîtresse et lui demander dapporter de leau à ces plantes et ces petits animaux.Que faire ? Que faire ? Il partit en courant vers Marisa qui jouait avec sa poupée. Il frôladoucement les jambes de la fille, miaulant sans arrêt. Il voulait dire : apporte unpeu deau à mes plantes et mes animaux, apporte, apporte. La fille ne comprenant pas ce que le chat demandait, le prit dans sesbras et caressa sa tête plusieurs fois.- Miaou, miaou, continua de réclamer le petit chat. f Madame Consuelo, mère de Marisa, suggéra :- Il doit avoir faim, il y a du lait dans le réfrigérateur. La fille se leva promptement, mit du lait dans une soucoupe et le donnaau petit chat. Mais ce nétait pas ce que voulait Trésor, car il recommença àmiauler aux pieds de sa maîtresse : Ah ! Si on pouvait faire comprendre à Marisa ceque voulait le petit chat.- Essaie de lui donner de leau, lui conseilla sa mère. Marisa alla chercher une assiette pleine deau et la mis devant lui.Alors là, le petit chat eut une idée. Il trempa sa queue dans lassiette et partiten courant au jardin. Il sapprocha de ses chers rosiers et agita fortement saqueue. Les petites gouttes deau tombèrent sur les plantes qui en furent trèsheureuses. Satisfait du résultat de son œuvre, Trésor, quoique détestant leau,répéta plusieurs fois lopération, pour arroser les autres plantes. Une gouttetomba sur madame chenille qui ne bougeait plus car elle était très malade. Celasuffit pour quelle ouvre ses Yeux et remercie du regard le bon chat.
  24. 24. Marisa, cependant, trouvait étrange le comportement du petit chat :tremper sa queue dans lassiette, aller au jardin et revenir.- Ca doit être leffet de la sécheresse, dit Madame Consuelo.- Le pauvre doit souffrir du manque de pluie.- Mais, contredit Madame Consuelo, je nai jamais vu un chat aimer leau.La fille décida alors de le suivre pour voir ce quil faisait. Tout de suite, ellecomprit ce qui se passait. Elle remplit deau un seau et suivant le petit chat quironronnait heureux, à ses pieds, elle arrosa délicatement toutes les plantes.- Ouf ! Pensa Trésor. Il sen est fallu de peu que mes plantes ne meurent.
  25. 25. A N N E X E 04COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 02JARDIN DENFANCE EXERCICE DE DECOUPAGE ET DE COLLAGE Va-t-on former la petite girafe "Bessie" ?
  26. 26. COLLECTION N° 02 JARDIN DENFANCEANNEXE 03 HISTOIRE (ILLUST. 01)"LE TRESOR DE MARISA"1ère UNITE : DIEU
  27. 27. COLLECTION N° 02ANNEXE 03"LE TRESOR DE MARISA"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 02)
  28. 28. COLLECTION N° 02ANNEXE 03"LE TRESOR DE MARISA"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 03)
  29. 29. COLLECTION N° 02ANNEXE 03"LE TRESOR DE MARISA"1ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEHISTOIRE (ILLUST. 04)
  30. 30. AN N EX E 0 4COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 03JARDIN DENFANCEJEU RECREATIF P I S A - P I S A Lanimateur trace par terre une ligne de départ. Les participantsse mettent derrière cette ligne, munis chacun de 2 morceaux de journaux. Quand le signe est donné, les enfants partiront et devront toujoursmarcher sur un morceau de journal. Ils devront à chaque pas en mettre un en avantet reprendre à larrière lautre morceau. Sera déclaré vainqueur celui qui arrivera le premier au but. DEPART
  31. 31. A N N E X E 01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 04JARDIN DENFANCE M A S Q U E SFabriquer des masques pour les enfants avec des sacs de supermarchés ou dessacs de papier, représentant des animaux, des fleurs, des étoiles, lesoleil, des nuages, etc...
  32. 32. A N N E X E 01COLLECTION N° 021ère UNITE : DIEUPLAN DU COURS N° 04JARDIN DENFANCEMUSIQUE DIEU AIME Rui Brasileire Musique Finlandaise Les oiseaux, les fleurs dans le jardin Disent que Dieu aime. Le soleil et la pluie et le vent, oui Disent que Dieu aime. La lune, les étoiles, tout, enfin Disent que Dieu aime.

×