Audrey PortesLicence Management des      TechnologiesDépartement Techniques de CommercialisationUne université américaine ...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minneso...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mémoire Développement Durable aux USA

1 622 vues

Publié le

Mémoire de Licence, passée aux USA

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 622
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mémoire Développement Durable aux USA

  1. 1. Audrey PortesLicence Management des TechnologiesDépartement Techniques de CommercialisationUne université américaine pionnière enmatière d’écologie et de développement durable :le campus de Morris dans le Minnesota - Université Montpellier II - IAE deMontpellier Sciences et techniques du Languedoc RemerciementsInstitut Universitaire de Technologie Promotion 2010-2011 de Montpellier-Sète
  2. 2. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes En premier lieu, je souhaiterais remercier Mme Châton sans qui cette année aux Etats-Unis n’aurait jamais été possible. Merci à elle d’avoir été à l’écoute et d’avoir su meconseiller sur le choix de mes cours malgré la distance. Merci encore d’avoir été présentemême si la distance ne favorisait pas les prises de contact. Je désire aussi remercier tout le personnel de l’IUT et de l’IAE qui m’ont permis deréaliser mon rêve et de passer cette année scolaire aux Etats-Unis. J’ai beaucoup appréciéd’avoir des réponses rapides à mes questions lorsque j’avais des problèmes administratifs. Je souhaite ensuite remercier Mme Sarah Buchanan, Mme Tammy Berberi et MrStephen Martin tous professeurs de français au campus de Morris à l’université du Minnesota.Merci pour avoir su me soutenir et me guider lors de cette année scolaire. Merci de m’avoirfait participer en tant qu’animateur au club de français sur le campus. Merci aussi de m’avoirfait profiter de l’opportunité d’être tuteur des étudiants américains apprenants le français lorsdu 25éme anniversaire du concours de poésie française. Et enfin merci d’avoir respectécertaines traditions françaises. Le fameux dicton « Minnesota Nice » est devenu réalitégrâceà ces trois personnes. Enfin, merci à Mr Troy Goodnough, responsable du développement durable sur lecampus de Morris, qui m’a consacré une grande partie de son temps et m’a autorisé à réaliserune interview avec lui. Merci d’avoir pris le temps de m’expliquer le fonctionnement desinstallations respectueuses de l’environnement sur le campus. Pour terminer, je remercie Mme Nancy Pederson, ma professeur d’anglais de cetteannée qui a su me faire progresser à l’écrit comme à l’oral et qui m’a accordé du tempslorsque j’avais besoin de conseils pour mes dissertations dans les autres matières. 1
  3. 3. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes SOMMAIRE Préface p-3 Introduction p-5 I. Les énergies renouvelables à l’université du Minnesota à Morris : comment sont-elles crées et utilisées ? p-7 1. La politique de l’état du Minnesota en matière de développement durable. 2. Le recyclage. p-8 3. L’énergie provenant des éoliennes. p-9 4. L’énergie provenant des gaz émis par la biomasse. p-11 5. L’énergie solaire et le photovoltaïque. p-12 II. Vivre et apprendre « durable » à Morris : une éducation et des initiatives qui se veulent verte. p-13 1. Etudes environnementales et opportunités de recherches. p-13 2. Projets créatifs : « energywar » et « FashionTrashion Show ». p-16 3. Produire local, manger local. p-17 a) Enquête terrain : réunion discussion. b) Le projet « Buyfresh, Buy local ». 4. Les voitures hybrides. p-23 5. Le « Welcome Center ». p-24 6. Les petits rien qui changent beaucoup de choses : réduction de l’utilisation de l’eau et économie d’énergie avec le chauffage et l’éclairage. p-25 III. Et à propos de l’avenir à UMM… ? p- 26 1. Un nouveau dortoir totalement respectueux de l’environnement. p-26 2. Les partenariats. p-28 3. Et pourquoi ne pas utiliser l’énergie hydraulique ? p-29 Conclusion p-30 Summary in English p-31 Annexes p-37 Sources p-46 Bibliographie p-46 Préface 2
  4. 4. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Partir un an. Laisser tout derrière soi. Changer ses habitudes. Apprendre à s’adapter.C’est comme réapprendre à marcher, réapprendre à vivre. Une nouvelle langue, une nouvelleculture, des nouvelles personnes. Bref, un nouveau départ en quelques sortes. Ce n’est pasfacile de prendre la décision de tout quitter et partir pour un nouveau continent quand on a trèspeu de connaissances sur ce dernier et surtout lorsque l’on ne connait pas la langue. On sesent seul et abandonné au départ puis petit à petit on s’adapte, on prend des nouvelleshabitudes et on grandit, on évolue, on devient plus ouvert d’esprit et on apprend à accepterbeaucoup plus de chose. Cette année pour moi a été un grand changement dans ma vie. J’ai appris à êtreindépendante et à prendre mes décisions moi-même. J’ai aussi appris à m’affirmer devant denombreuses personnes. Grâce à cette année passée aux Etats-Unis j’ai pu devenir bilingue enanglais mais j’ai pu aussi découvrir des nouvelles cultures, un nouveau style de vie. J’aiénormément voyagé, je suis allée à Chicago, un mois en Californie, à Miami et à New York.Je me sens privilégiée mais je me suis toujours donnée les moyens d’arriver à mes fins. Mesrésultats scolaires cette année pendant ma licence sont aussi très bons. J’avoue que cela n’apas été facile au départ car j’avais de gros soucis de compréhension et d’expression en anglaismais l’essentiel est de réussir. Cela a été un gros défipour moi de partir 10 mois loinde mafamille et de mes amis mais je me rends compte maintenant que cela a été l’expérience de mavie ! Si je devais refaire le choix entre partir et ne pas partir, je repars sans hésiter. Lespersonnes que j’ai eu l’occasion de rencontrer sont des gens formidables. Les mentalités auMinnesota sont totalement différentes de celles qui existent en France. Après un an passé àMorris, je faisais partie d’une grande famille. Tout le monde connaissait la jeune française surle campus et tout le monde m’appréciait. Les relations d’amitié étaient beaucoup plus vraies !Quelle émotion lorsqu’il a fallu tout quitter. Dire au revoir parfois, adieu souvent. Mon défaut est de m’attacher trop vite aux gens et c’est vrai que lorsque je me suisrendue compte que je quittais les Etats-Unis, j’ai eu du mal à m’en remettre. Le retour enFrance a été assez difficile. La réadaptation est très dure mais c’est vrai que le retour auxsources est assez réconfortant. 3
  5. 5. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Le seul conseil que je donnerais à un étudiant ou même à n’importe qui est de partirdès que l’on en a l’occasion. Cette année a été magique, une parenthèse dans ma vie deMontpelliéraine et une expérience inoubliable. J’ai encore les larmes aux yeux et des frissonsquand j’en parle. Ces souvenirs resteront à jamais gravés. Je remercie encore du fond du cœurtoutes les personnes impliquées de près ou de loin dans cette année. Grâce à ce mémoire j’ai voulu entre autre démentir les mauvais clichés que l’on aàpropos des Etats-Unis. J’ai voulu montrer un autreaspectde l’Amérique à travers l’expérienceque j’ai vécu cette année. Le campus de Morris dans le Minnesota (situé au Centre Nord desEtats-Unis) a été l’endroit où j’ai étudié pendant ces dix mois.Introduction 4
  6. 6. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes La mode du « green », le développement durable, le respect de l’environnement. Onpourrait dire que c’est un phénomène à la mode car il prend de plus en plus d’importance dansnotre vie quotidienne et devient une caractéristique essentielle lors d’un achat. Les médias enont fait un sujet de conversation favoris et le secteur marketing l’utilise comme appât pourvendre tout en démontrant leur implication dans la défense de l’environnement. Comme onpeut le constater, le marché autrefois basé sur une société dite de consommation tend àmaintenant faire valoir sa « positive attitude » envers des productions respectueuses del’environnement. Comment attirer le consommateur ? Tout simplement en suivant latendance. Les consommateurs se sentent concernés par les problèmes environnementaux ?Les entreprises vont se focaliser sur une stratégie marketing très centrée sur le développementdurable et va faire valoir son côté respectueux de l’environnement. A ce qu’on pourrait croire, et en se basant sur les fameux stéréotypes que les Françaiset les Européens ont, les Etats Unis représentent une société capitaliste où le bien et le confortpersonnel règnent et où bien sûr le respect de l’environnement n’a pas sa place. Détrompez-vous. Envers et contre toute attente, le fait de découvrir des énergies alternatives aux énergiespolluantes d’aujourd’hui y est un des enjeux majeurs. Par ailleurs, la tendance du « green » nes’applique pas forcément qu’à des choses concrètes ou usuelles comme des produitsdétergents ou de la nourriture. En effet, ces dernières années la tendance tend à impliquer denouveaux secteurs. L’éducation en est un bon exemple et tend à surfer sur la tendance dudéveloppement durable aux Etats-Unis. Pourquoi ? La réponse est simple. Les universités auxEtats-Unis ont besoin d’argent et de ce fait ont besoin d’attirer toujours plus de nouveauxétudiants, dits « freshmen ». La question est comment les attirer ? Et là les marketeurs ont prisle relais : surfer sur la vague du « green ».Dans un état des Etats-Unis, situé au Nord-Est ducontinent, le campus de l’université du Minnesota à Morris, aussi connue pour être une écolepour les enfants Amérindiens et une école d’agriculture, est un parfait exemple illustrant laprise de conscience par le pays des problèmes environnementaux du monde d’aujourd’hui. L’état du Minnesota est particulièrement impliqué dans la création des énergiesrenouvelables du fait de sa très bonne location géographique sur le continent américain. En 5
  7. 7. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Porteseffet, l’état du Minnesota est un endroit très bien situé et bénéficie d’un fort ensoleillement etd’un vent toujours très fort. Cet état possède aussi de nombreux lacs et donc de ce fait a unfort potentiel d’énergie hydraulique à développer. Le seul souci est que le Minnesota est unétat qui endure un hiver très long avec des températures très froides et beaucoup de neige.Aussi, beaucoup de régions des Etats-Unis vie et survie grâce au tourisme, mais l’Etat duMinnesota lui, survie grâce à l’agriculture et principalement à la culture du maïs qui estl’activité économique la plus importante dans la région. Le campus de l’université duMinnesota à Morris est pionnière en matière d’énergies renouvelables et durables. En effet,Morris est la première université publique qui génère des énergies renouvelables produites àpartir de ressources locales comme le maïs. Ces énergies renouvelables sont produites grâceaux émissions de gaz émises par la biomasse, grâce à des panneaux solaires, des systèmesphotovoltaïques ou bien des éoliennes. Premièrement, nous verrons comment sont créées etutilisées les énergies renouvelables au campus de Morris. Nous verrons aussi pourquoi cedernier peut revendiquer être un campus avec une éducation « durable ». Pour terminer, laquestion sera de voir quels sont les projets futurs de l’université en matière de respect del’environnement. I. Les énergies renouvelables à l’université du Minnesota à Morris : comment sont-elles crées et utilisées ? 6
  8. 8. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes L’université du Minnesota à Morris est une université qui a besoin de beaucoup d’énergiedû aux conditions climatiques de la région. En effet, en hiver, les températures sont trèsfroides (jusqu’à -40° C) et en été, le temps est très chaud et très humide. L’utilisation del’électricité est donc un budget majeur dans la politique de l’université. De plus, d’années enannées cette consommation d’électricité est de plus en plus forte. 1Ainsi, développer unsystème d’énergies renouvelables est un bon concept puisqu’il permettra au fil des années defaire des économies d’argent tout en respectant l’environnement. L’objectif premier del’UMM est de parvenir à être totalement indépendant dans quelques années. 1. La politique de l’état du Minnesota en matière de développement durable. Au Minnesota, les installations créant de l’énergie renouvelable sont implantées unpeu partout dans l’état. Non seulement elles permettent de réduire les gaz à effet de serreentraînant le réchauffement climatique, mais elles permettent aussi de générer des revenus.L’objectif politique de l’état du Minnesota en matière de respect de l’environnement est deproduire 25% des besoins en énergie par le biais des énergies renouvelables d’ici 2025. MarkDayton, gouverneur de l’état du Minnesota depuis Janvier 2011 et faisant partie du«Democratic- Farmer-Labor party », est aussi en faveur du respect de l’environnement et faiten sorte que l’état innove toujours plus et ne se repose pas sur ses acquis. Par ailleurs, au Minnesota, quelques entreprises créant des énergies renouvelablessont déjà en fonctionnement. Par exemple, Chippewa Valley Ethanol Company existe et estune usine créant de l’éthanol à base de maïs produit dans des champs proches de la ville.Grâce à ce fonctionnement hors norme, cette entreprise a remplacé plus de 90% de ses apportsen énergie par du maïs et du biogaz. Il existe aussi des entreprises en relation avec l’énergie solaire comme Solar SkiesINC ou ECONAR. La première est une entreprise qui vend des produits permettant derécupérer, de stocker ou d’utiliser l’énergie solaire. L’autre est une entreprise qui estspécialisée dans la géothermie au niveau des particuliers mais aussi au niveau des entreprises.1Voir annexe n°1 : La consommation d’électricité au Minnesota entre 1989 et 2005. 7
  9. 9. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes 2. Le recyclage ou « green disposal ». A Morris il existe un programme de recyclage géré par les étudiants. Le campusrecycle l’aluminium, le plastique, le verre, les déchets électroniques, l’étain mais aussi ilrecycle les différentes sortes de papier comme le papier brillant, le papier dit « de bureau » etle papier journal. En plus de recycler tout cela, le campus utilise des nettoyants respectueux del’environnement et du papier recyclé dès que c’est possible. Par exemple, les couverts enplastique et les assiettes jetables en carton normalement utilisés lors de certains évènementssur le campus ont été remplacés par des dispositifs biodégradables. De plus, un nouveausystème est en cours de mise en place : le compostage des déchets alimentaires provenant duCafé du campus.Aussi, sur le campus et dans les couloirs de l’université, de nombreusespoubelles de tri sont présentes (avec papier, plastique, aluminium pour les canettes et poubelledite « normale » pour ce qui ne se trie pas).2 Par ailleurs, le campus de Morris a construit un bâtiment entier dédié au recyclage etsupervisé par des étudiants. Il recycle plus de 60 tonnes d’aluminium, d’étain, de plastique, deverre, et de déchets électroniques, ainsi que du carton et toute sorte de papier et de journaux. 3Cela bien évidement crée de l’emploi au sein du campus. De plus, le fait de recycler est bon pour l’environnement mais est aussi bon pour leportefeuille de l’université. En effet, le dispositif de déchet existant avant la création dubâtiment dédié au recyclage coûtait plus de mille dollars par mois. A cela, il fallait aussiajouter 236 dollars par tonne après que les déchets aient été pesés. Quand les éléments sontrecyclés, le campus de Morris n’a pas à payer ces charges mais aussi arrive à retirer del’argent de ce système en vendant l’aluminium, le carton, etc…Ces revenus permettent àl’université d’employer deux à quatre étudiants dans le centre de recyclage chaque année. 3. L’énergie provenant des éoliennes. Au Minnesota, l’énergie provenant des éoliennes augmente d’année en année. C’est undes états ayant des conditions climatiques plus que favorables quant à l’utilisation du vent2 Voir Annexe 2 : Mesure des déchets recyclés mois par mois pendant les années 2009-20103 http://www.morris.umn.edu/sustainability/recycling/ 8
  10. 10. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portescomme énergie.4En effet, de nombreuses personnes se sont rendues compte qu’avec de tellesconditions climatiques, il était intéressant et rentable de construire de telles installations. Laproduction dans cet état est passée de 700 000 Kilowatts en 2004 à 1 850 000 Kilowatts en2006. Le Minnesota est placé en quatrième position au niveau de l’état qui produit le plusd’électricité avec l’énergie du vent.5 L’éolienne de l’Université du Minnesota a étéinstallée en 2005 par la société Vestas originaire duDanemark. Ce projet a été un des plus gros défis pourUMM car il représente un des plus grosinvestissements qu’a jamais connu l’université maisaussi cette éolienne représente la première éolienne àgrande échelle jamais construite pour une universitéaux Etats-Unis. Ce projet a coûté deux millions dedollars et a un retour sur investissement de 250 000dollars par an. Ainsi, d’après les calculs de l’université,avec un bon fonctionnement, la mise en place del’éolienne serait devenue rentable après huit années de fonctionnement (sachant qu’uneéolienne a une « durée de vie » d’environ vingt ans). Par ailleurs, l’éolienne crée chaqueannée 5.6 millions de Kilowatts par heure ce qui représente 60% des besoins en électricité ducampus de Morris. Plus concrètement, cela représente le besoin en électricité de 550 maisons.Par ailleurs, quelques bâtiments sur le campus ne sont pas assez récents pour utiliser l’énergieproduite par les éoliennes. Ainsi, l’énergie produite mais non utilisée est achetée par uneentreprise : OtterTail Power Company. De plus, depuis le 26 Mars 2011, une deuxième éolienne est en cours d’utilisation.Mesurant dix mètres de plus que la première éolienne et construite proche de cette dernière, ladeuxième éolienne, combinée avec l’énergie produite par la première, a pour but d’alimenter4 Annexe 3 : Répartition du vent dans l’état du Minnesota.5 Voir Annexe 4 : Energie provenant de la biomasse et du vent dans l’état du Minnesota entre 2004 et 2006. 9
  11. 11. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portesla majorité du campus de l’université du Minnesota à Morris. Cela représenterait 70% desapports totaux d’électricité du campus car les 30% restants sont créés par le charbon. Avecdes jours de grand vent, cette deuxième éolienne pourrait même alimenter 100% des besoinsen électricité du campus remplaçant ainsi l’utilisation du charbon. Le prix de cette dernièreéolienne a été quelque peu vu à la hausse à cause de l’inflation et de la mauvaise situationéconomique du moment. En effet, cette deuxième éolienne a coûté quatre millions de dollars. Ces deux éoliennes sont situées sur une petite colline surplombant la rivière appelée« Pomme de Terre river » et l’université. Pourquoi cet endroit spécifiquement ? Toutsimplement car d’après les nombreuses recherches effectuées, c’était l’endroit où lesconditions climatiques seraient les plus favorables pour une production d’électricitéimportante. Depuis le 8 Mars 2005, jusqu’au 22 Avril 2007, l’éolienne a produit plus de 11 570 000Kilowatts. Cela résulte à une « non-émission » des quantités suivantes dans l’environnement : - 12,322 tonnes de CO2 (dioxyde de carbone) - 44 tonnes de NOx (oxyde d’azote) - 78 tonnes de SO2 (dioxyde de souffre)6 De plus, le centre WCROC (West Central Research and Outresearch Center) exploite lesite éolien de Morris et a découvert que si l’on mélange de l’hydrogène avec un combustibleet que l’on ajoute une énergie éolienne, cela produit de l’engrais. Ceci est donc unedécouverte très importante aux vues de la forte exploitation agricole et du fort besoin enengrais que possède l’état du Minnesota.6 http://renewables.morris.umn.edu/wind/ 10
  12. 12. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Mais une question se pose : qui a financé ces constructions ? Et bien elles ont étéfinancées par le IREE (Initiative for RenewableEnergy and the Environment) de l’universitédu Minnesota, mais aussi par l’Etat du Minnesota. D’autres organismes ont aussi participé àl’élaboration de ce projet. 4. L’énergie provenant des gaz émis par la biomasse. (dispositif de biomasse appelé : « green future ») Au Minnesota, la quantité d’énergie provenant de la biomasse stagne depuis quelquesannées. En effet, depuis 2004 la production d’énergie grâce à ce système reste autour de1 000 000 de Kilowatts. L’état du Minnesota est aussi placé au 19ème rang au niveau de l’étatqui produit le plus d’énergie grâce à la biomasse.7 On appelle biogaz le gaz émis par la fermentation des matières organiques, animalesou végétales en absence d’oxygène.Ces matières organiques peuvent être des résidus agricolespar exemple qui seront ensuite transformés en carbone. Par la suite ces biogaz seront utiliséscomme énergie pour chauffer, comme le gaz naturel. En Avril 2005, la législature du Minnesota a approuvé un projet de loi qui allouait 6millions d’euros à la construction d’un tel projet au campus de Morris dans le Minnesota.Cela correspondra à 80% des besoins en énergie fossile de l’université pour se chauffer.L’énergie auparavant utilisée était le gaz naturel, mais avec l’augmentation du prix de celui-cipar trois, le campus de Morris réalise de fortes économies. Le projet en cours de réalisationest d’essayer d’utiliser le gaz issu de la biomasse pour avoir la climatisation dans tous lesbâtiments du campus. Cela réduirait aussi la demande en électricité.7 Voir Annexe 4 : Energie provenant de la biomasse et du vent dans l’état du Minnesota entre 2004 et 2006. 11
  13. 13. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes De plus, ce système de biomasse consomme et utilise comme carburant environ 9 000tonnes de résidus par an et permet de ne pas rejeter dans l’environnement plus de 8 000 tonnesde CO2 par an. Pour terminer, le dernier et le meilleur des avantages est le fait que cette façonde fonctionner réinjecte plus de 500 000 dollars par an dans l’économie locale grâce au rachatde résidus agricoles par l’université.Pour résumer, les principaux avantages lorsque l’on utilise le système de biomasse sont : - La réduction des émissions de gaz à effet de serre (comparé aux énergies fossiles). - La réduction de la dépendance en pétrole et en gaz naturel qui sont des énergies fossiles limitées. - La biomasse aide à réinjecter des centaines de milliers de dollars dans l’économie locale. 5. L’énergie solaire et le photovoltaïque. Le “Regional Fitness Center” est un grand bâtiment sur le campus de Morris avec entre autre deux gymnases, une salle de sport et une piscine.Cette dernière est totalement chauffée par les 32 panneaux solaires situés à quelques mètres de là. Ce dispositif, évite d’émettre plus de 13 600 kilogrammes de CO2 dans l’environnement chaque année. De plus un système photovoltaïque existe aussi. La seule différence entre les panneaux solaires et les panneaux photovoltaïque est le fait que le photovoltaïque transforme l’énergie du soleil en électricité tandis que les panneauxsolaires transforment l’énergie du soleil en chaleur et est un système thermique. 12
  14. 14. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes II. Vivre et apprendre « durable » à Morris : une éducation qui se veut verte. 1. Etudes environnementales et opportunités de recherche. Le campus de Morris veut représenter “une éducation personnalisée qui prépare lesétudiants à obtenir leur diplôme tout en étant engagés de façon civique, en étantculturellement compétent et en apprenant à respecter l’environnement ». On pourrait dire quececi est presque la stratégie marketing de l’université du Minnesota et plus particulièrementcelle du campus de Morris.The actual mission statement without translating is : “A personalized educational experience prepares graduates to be global citizens who are civically engaged, interculturally competent, and effective stewards of their environments."8 Le développement durable à Morris comprend le côté social, environnemental etéconomique. Ainsi l’université tend à combler les besoins présents tout en ne compromettantpas l’habileté des futures générationsà combler leurs propres besoins. Afin de faire en sorte que la phrase citée ci-dessus devienne réalité, UMM a choisid’enseigner et d’avoir des formations en matière de développement durable mais aussi lecampus a choisi d’éduquer les étudiants en dehors du temps scolaire, dans leur vie de tous lesjours. De plus, de nombreux étudiants sont impliqués dans une organisation qui s’occupe desénergies renouvelables sur le campus : Studentsleading National Campus Energy Challenge.Cette organisation fait aussi en sorte d’organiser des évènements sur le campus en rapportavec le respect de l’environnement.8 from UMM strategic plan 13
  15. 15. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Par ailleurs d’autres étudiants aussi étudient et font des recherches inter-disciplinaireset examinent des idées comme l’économie de la biomasse, la chimie « verte », les effets duchangement climatique et autres. Il y a aussi les étudiants qui sont impliqués dans des clubspolitiques sur le campus et qui travaillent pour trouver des solutions en matière deconservation d’énergie. Ainsi, la communauté entière de l’université est impliquée et engagée dans larecherche, l’enseignement et le fait de toucher du doigt des nouvelles solutions à de vieuxproblèmes de pollution. Les étudiants de l’UMM sont très actifs et mettent en forme denouveaux projets en engageant leurs idées et leurs capacités intellectuelles dans des sujetscomme les Etudes Environnementales, la Chimie de la musique ou bien par exemple lesSciences Politiques. Des recherches sont même menées dans l’enceinte du campus mais aussien dehors et de nombreux étudiants participent à un programme appelé« servicelearningopportunities » qui favorise l’apprentissage d’une façon différente. 14
  16. 16. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesUMM : Leader National en matière d’initiatives vertes pour un campus (CampusGreen Initiatives) Quand les étudiants décident de venir étudier à l’université du Minnesota de Morrisdans le programme « Etudes Environnementales », ce n’est pas seulementcar ils disposentd’un choix de cours très vaste en matière de développement durable. C’est aussi car ils ontdécidé d’aller dans une université qui comprend le respect de l’environnement et qui fait de cesujet son « affaire personnelle ». Aux Etats-Unis, les universités et les études sont très chères,et dans le but d’attirer toujours plus d’étudiants, elles décident chacune de se démarquer pardifférentes stratégies. Le campus de Morris a décidé de se démarquer en faisant de soncampus un exemple de propreté et un exemple en matière de respect de l’environnement.Maintenant que beaucoup de changements ont été réalisé et que l’université a une bonneréputation, la mission est de « vendre ». Vendre quoi ? Pas simplement du rêve, mais vendrel’idée que si tel étudiant fait ses études au campus de Morris, il se démarquera de soncompagnon qui aura fait ses études dans une quelconque autre université car il aura participé àla protection de l’environnement et aura été éduqué « autrement ». Il faut aussi vendre l’idéeque cela est une opportunité unique dans toute l’Amérique et qu’étudier à Morris est unprivilège. Les gens sont de plus en plus réceptifs à l’idée d’envoyer leurs enfants dans desécoles respectueuses de l’environnement dû au fait que la tendance actuelle veut que lessolutions dites vertes soient au cœur des conversations à cause des différents problèmes quel’on connaît comme le réchauffement climatique, la fonte des glaciers, etc… Le but del’université du Minnesota est de tirer parti des problèmes actuels en vendant un concept quidevrait impliquer toute personne qui se dit concernée par ces derniers. Cela aussi impliquetoute personne citoyenne, qui se préoccupe de l’actualité. 15
  17. 17. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Le campus de Morris avait déjà des voitures hybrides avant que l’hybride devienne àla mode. L’implication du campus dans la nourriture locale est déjà vieille de quelquesannées. Un responsable du développement durable existe déjà (Troy Goodnough). Unerésidence verte est aussi déjà prévue. Le campus est le premier sur le continent à ériger uneéolienne à échelle commerciale, c’est à dire qui revend le surplus d’énergie à d’autresentreprises. Pour terminer, lorsque l’énergie de l’éolienne est combinée avec le système debiomasse (qui chauffe et qui refroidie), les émissions à effet de serre du campus sont réduitespar 80%. Ainsi, commeditMr Troy Goodnough, “That doesnt make us "a" leader. Thatmakes us THE leader” (cela ne fait pas de nous “un” leader, mais LE leader). Par ailleurs, les installations comme le système de biomasse et les éoliennes sont trèsfonctionnelles et rentables mais se sont aussi des outils de recherches. Ainsi, sans aucundoute, l’université tire des avantages indéniables avec l’utilisation de systèmes comme cesderniers, mais aussi elle encourage l’université à continuer les recherches et à ne pas rester surses acquis. Toujours aller de l’avant dans l’innovation pourrait aussi être la devise du campusde Morris dans le Minnesota. 2. Projets créatifs : « energywar » et « FashionTrashion Show ». Non seulement l’UMM est pionnière en matière d’utilisation d’énergiesrenouvelables,mais aussi elle organise de nombreux évènements impliquant lesétudiants d’une manière ou d’une autre. Par exemple l’évènementFashionTrashion Show » a lieu chaque année en Avril et a pourconcept de faire créer aux étudiants des vêtements à base de matièresrecyclées où trouvées. Ces matières étaient souvent trouvées aucentre de recyclage du campus. Le concept est : « FashionTrashion:Where Style MeetsSustainability »9 (où le style rencontre ledéveloppementdurable »). Après avoir été créés, les vêtements ontété montrés grâce à un défilé où tout le monde est invité et où les 10juges décident d’un gagnant.9 http://www.morris.umn.edu/newsevents/view.php?itemID=783710 http://www.flickr.com/photos/19831824@N00/sets/72157617037371151/show 16
  18. 18. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Photo: Daniel Nelson, et Pang Vang, avec leurs créations. La veste de Daniel est réalisée avec des cannettes de soda et de la ficelle. La robe de Pang est réalisée avec du plastique transparent et des étiquettes de bouteille. Par ailleurs, un autre exemple qui montre l’implication des étudiants dans la protectionde l’environnement est l’évènement appelé « energywar » (guerre des énergies). Le conceptest simple : les universités de tout le continent s’inscrivent et leur consommation d’énergie estmesurée pendant un certain laps de temps. L’université qui a utilisé le moins d’énergie gagnele concours. Dans le but de ne pas utiliser beaucoup d’énergie, les lumières dans les lieuxpublics sontréduites au maximum et dans les dortoirs les lumières dans les couloirs sontéteintes. 3. Produire local, manger local. a) Enquête terrain : réunion discussion L’entretien (réunion discussion) a été réalisé avec six personnes du campus de Morris àl’université du Minnesota. Deux de ces personnes font partie de la communauté de Morris(habitants et citoyens de la ville), deux autres sont des étudiants en deuxième et troisièmeannée, et les deux dernières sont du personnel de l’université. J’ai choisi de faire cet entretienen rapport avec le nouveau projet qui est en cours de réalisation au campus de Morris : «HealthyEating » qui a été créé et qui est soutenu par des étudiants. 17
  19. 19. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Le slogan de ce projet reflète exactement ce que l’organisation veut valoriser : le fait demanger équilibré n’est pas un choix compliqué à faire et est forcément un bon choix pournotre santé. « Making the healthychoice the easychoice ». Pourquoi ai-je choisi de réaliserune réunion discussion sur le sujet de l’alimentation équilibrée ? Tout simplement car lapopulation des Etats-Unis est d’après les statistiques celle qui connaît le plus de problèmes desurpoids. Je voulais m’investir et surtout comprendre les différents faits. De plus, j’ai choisi latechnique de la réunion discussion car je trouve qu’un questionnaire n’aurait pas été adapté icipour ce sujet. En effet, je voulais que chaque personne puisse s’exprimer librement sansqu’elle se sente oppressée de répondre à des questions et sans pouvoir exprimer le fond de sapensée. Je pense que les réponses aux questions et les données quantitatives sont importantesmais je pense plus particulièrement que les données qualitatives sont plus enclines à donnerdes résultats qui pourront être analysés concrètement et qui pourront faire évoluer le projet demanière plus approfondie. J’ai mené l’entretien et une personne qui n’a pas participé à la discussion a pris des notes. Hi everybody. We are going to have a talk about healthy eating in Morris. Please expressyour opinion clearly and don’t be shy. These datas are strictly confidential and are not goingto be used in another investigation or survey. Please feel free to help yourself with cookies,snacks and refreshment whenever you want to. 1. Is healthy eating important for you? Why? 2. What does healthy eating mean to you? 3. What is the first barrier to healthy eating you think about right now? 4. What do you think you need to change in your habits in order to have a healthier life? 5. Do you eat a lot in fast food restaurant? In sit down restaurant? 6. What do you think about the food facilities on campus? Are you satisfied? Whatwould you like to improve? 7. Where do you principally go to buy your groceries for your meals during theweekdays? 8. Is it important for you to know where the food you are buying everyday is grown? 9. Do you give importance to organic products when you are grocery shopping? Thank you for listening and participating to this survey. Have a good day! 18
  20. 20. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Après avoir menée cette réunion discussion et avoir pris en compte les notes de cettedernière, voici le résumé de ce qui a été dit en français : Premièrement tout le monde est d’accord pour dire que manger équilibré est très importantcar cela permet d’avoir une bonne hygiène de vie, de vivre plus longtemps et de ne pas être ensurpoids. Ensuite, pour les deux habitants de Morris et pour les deux personnes faisant partie dupersonnel de l’université, manger équilibré veut dire manger des produits frais, produits dansla région. Une des personnes employée à l’université ajoute aussi que pour elle mangeréquilibré c’est aussi en rapport avec manger bio. Pour les deux personnes étudiantes, mangeréquilibré c’est manger une nourriture peu grasse, peu sucrée et avec un minimum de calories. La première chose qui empêche tous les individus présents de manger équilibré est le faitque la nourriture équilibrée et saine est plus chère que la « junkfood » cest-à-dire lesfastfoods, les snacks, etc… De plus les deux étudiants rajoutent presque simultanément que lestress joue aussi beaucoup dans le fait qu’ils mangent souvent des repas non équilibrés. Enfin,une des résidentes de Morris qui est maman et qui a aussi un travail avoue également quesouvent elle n’a pas le temps et est trop fatiguée pour cuisiner et préparer un repas équilibré.Elle affirme qu’il est beaucoup plus facile d’utiliser un plat tout préparé et de le faire cuire aufour à micro-ondes. Par la suite, toutes les personnes présentes sont aussi d’accord pour dire que plus de sportdans leur vie de tous les jours favoriserait un train de vie plus sain ainsi qu’une meilleuresanté. Le deuxième argument est exprimé par les étudiants plus particulièrement. Ils pensentquune meilleure hygiène de vie en matière de repas et le fait de savoir prendre en main leurstress favoriserait une vie plus saine. Au niveau des repas, les étudiants mangent plus dans des fast-foods que dans desrestaurants assis, les habitants de Morris et le personnel de l’université mangent plus souventdans des fastfoods aussi, mais mangent également dans des restaurants assis ce qui n’estpratiquement pas le cas des étudiants. (Restaurants sont plus chers que les fastfoods) 19
  21. 21. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Au niveau de la cafétéria, les quatre adultes sont assez satisfaits mais les étudiants ne sontpas satisfaits du tout. En effet les étudiants expriment le fait qu’ils doivent y manger tous lesjours et que cela n’est pas assez varié et que les matières premières ne sont pas toujours detrès bonne qualité. Les étudiants voudraient que les horaires soient moins restreints et que lanourriture soit moins grasse. Les adultes pensent que cela est bien comme c’est et que très peude changements sont nécessaires (Les adultes ont le choix et peuvent manger chez eux, ducoup ils ne mangent pas tous les jours à la cafétéria et en sont plus satisfait que les étudiants). Toutes les personnes présentes vont faire leurs courses au magasin de Morris appelé «willies » (comparable à super u), c’est un magasin assez petit qui vend un peu de tout. Eneffet, il n’existe ni de Wallmart ou Target sur Morris. Les habitants de Morris accordent aussibeaucoup d’importance aux petits commerces de la communauté et essayent de les faire vivremême si ils sont un peu plus chers (ce qui n’est pas le cas des étudiants qui vont au moinscher). Les adultes pensent aussi que c’est important de savoir d’où viennent les produits et desavoir avec quoi ils sont faits. Les étudiants sont plus pratiques et disent que pour eux cela n’apas vraiment d’importance et qu’ils vont au moins cher. C’est la même conclusion pour lesproduits certifiés bio. Les étudiants se disent pourquoi ne pas en manger mais le prix est tropcher pour eux tandis que les adultes se disent plus enclins à acheter de tels produits si cela estvraiment meilleur pour la santé. 20
  22. 22. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes b) : Le projet « Buy fresh, Buy Local ». Au Minnesota, deux tiers des habitants sont en surpoids ou obèses. Cela implique des fraisde santé plus élevés et va coûter plus de 3.7 milliards de dollars à l’état du Minnesota d’ici2020 si la tendance continue. A Morris, certaines personnes ont décidé qu’il étant de fairechanger les choses. Ainsi, la ville de Morris et plus particulièrement le campus de l’université ont décidé des’impliquer dans le fait de fournir une nourriture équilibrée mais que les individus peuvent sepayer ! En effet, aux Etats-Unis comme en France la nourriture dite bio ou équilibrée commeles légumes et les fruits est plus chère que la nourriture normale. Le consommateur est donctenté d’acheter des aliments sucrés, salé ou même gras comme les aliments que l’on retrouvedans les fast-foods puisque cela est moins cher. La nourriture locale permet de soutenir l’économie locale, de soutenir aussi lesproducteurs et fermiers locaux, de manger une nourriture plus goûteuse et plus fraîche et deconnaître d’où notre nourriture vient et comment elle a été produit. Ainsi, la nourriture localeest aussi un contrat de confiance entre les acheteurs et les producteurs locaux. Cela renforcedonc les liens dans la communauté. Après une année de suivi et une année de bon fonctionnement de l’organisation« HealthyEating », il a été prouvé que lesétudiants à l’université et les membres de lacommunauté ont un plus fort intérêt dans le faitde manger équilibré. De plus, il y a de plus enplus de producteurs et plus d’implication danstout ce qui touche la santé et les prix restent stables et abordables pour des familles ayant unsalaire moyen. 21
  23. 23. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes En 2007, l’organisation « Pride of the Prairie » a lancé un projet nommé « BuyFresh, BuyLocal » (Achetez frais, Achetez local). Cette campagne promeut la production d’alimentslocaux provenant pour la plupart du centre-ouest du Minnesota. Cette campagne marketing aune stratégie définie avec : Des partenariats avec des organismes qui représentent différents secteurs d’activité dans l’alimentation locale. Tous travaillent ensemble dans le but de proposer des produits sains, durables et surtout éthiques. Des formations dispensées par l’université qui permettent de faire comprendre ce qu’est l’alimentation durable à la communauté et aux étudiants. De nombreuses initiatives provenant de la communauté entière qui développent des idées pour innover toujours plus en matière d’alimentation durable. Une marque permettant d’identifier clairement d’où proviennent les produits. Ainsi les avantages de la campagne « BuyFresh, Buy Local » de l’association « Pride ofthe Prairie » sont divers et variés. Tout d’abord, l’ensemble de la communauté et des étudiantsà Morris mangent des aliments dont ils savent la provenance. De plus, chaque individu enachetant leurs aliments au niveau local, soutient l’économie locale et les exploitationsfermières des alentours. Aussi, un des avantages indéniables de l’alimentation « durable » estle fait de réduire les distances parcourues en transports en commun (polluant). En effet, enachetant local, beaucoup d’énergie est économisée. Le partenariat entre les producteurs des environs et l’université du Minnesota permetde connecter les fermiers locaux avec les habitants en fournissant des aliments équilibrésprovenant de lieux de production beaucoup plus proches que la moyenne. En effet, enmoyenne un aliment a voyagé entre 2500 et 3000 kilomètres avant d’arriver dans l’assiette duconsommateur américain. 22
  24. 24. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes De plus, d’après les données de US. Department of Agriculture, pour chaque dollardépensé dans la nourriture par un consommateur, seulement 19 centimes est donné au fermierquil’a produite. Par opposition, les systèmes de distributions qui prennent en compte lesproducteurs locaux utilisent des chaines de distribution plus courtes et supportent les fermiersplus directement. On peut aussi ajouter, que la cafétéria (dining service) du campus dirigé par sodexoessaie dans la mesure du possible d’aider les producteurs locaux en leur achetant les matièrespremières. 4. Les voitures hybrides. A l’UMM, les voitures utilisées sur le campus sont hybrides. Allant du 4X4 utilisépour les travaux d’entretien jusqu’aux berlines pour les trajets un peu plus longs,pratiquement tous les véhicules motorisés appartenant au campus de Morris sont hybrides. End’autres mots, ces voitures utilisent le gaz et l’électricité pour fonctionner et donc moinsd’essence. En conclusion, elles émettent moins de gaz à effet de serre que les véhiculesconventionnels. La différence n’est pas négligeable. En effet, en utilisant des voitureshybrides, on évite de rejeter dans l’environnement plus de 21 tonnes de dioxyde de carbonepar an. Le campus possède aussi un système de bus respectueux de l’environnement allant deMorris à Minneapolis tous les weekends. Le campus est équipé en Toyota Prius. Cette voiture est la préférée des dirigeants del’UMM, des professeurs, des étudiants et du personnelqui l’utilisent. L’économie réalisée est impressionnante :cela revient à économiser 0.424 kilomètres par litre. Ces« green vehicles » sont aussi vendus à des prix défianttoute concurrence lorsqu’ils sont vendus par exemple àdes collectivités ou des universités qui se chargent enparallèle d’en faire la publicité. 23
  25. 25. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes 5. Le Welcome Center. Le Welcome Center est situé dans le campus de Morris et est connu car il a été rénovéde manière à respecter l’environnement. Il a été originellement construit en 1915 et faisaitpartie de l’école de l’agriculture(the West Central School of agriculture). Ce bâtiment a étéconstruit avec le souci de développer les initiatives en matière de développement durable.Ainsi, ce bâtiment et auto suffisant en matière d’énergie et n’émet pas de carbone. Larénovation de ce bâtiment a été terminée en Janvier 2010 et a été réalisé en accord avec lesnormes du Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) qui font en sorte deréguler les constructions qui se disent « vertes ». Le Welcome Center est aussi le premierbâtiment au Minnesota qui s’auto suffit au niveau de l’utilisation d’énergies.Le WelcomeCenter a aussi reçu plusieurs prix félicitant un projet innovant, rentable et surtout quifonctionne !11 Le projet a été assez colossal et a coûté 7.5 millions de dollars avec 5 millionsque l’état du Minnesota a financé et 2.5 millions de dollars ajouté par l’université.11 VoirAnnexe 5 : Welcome Center recognized for innovative design and energy efficiency (Profile magazine) 24
  26. 26. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes 6. Les petits rien qui changent beaucoup de choses : réduction de l’utilisation de l’eau et économie d’énergie avec le chauffage et l’éclairage. Au campus de Morris, ce ne sont pas seulement de grandes actions qui sont réaliséesen matière de développement durable. Ce sont aussi des actions de tous les jours, des actionsde notre vie quotidienne à tous qui sont aussi importantes pour faire changer les choses. Eneffet, le changement commence par le changement de ses propres habitudes deconsommation. Par ailleurs, le campus a mis en place un système de restriction d’eau dans lestoilettes et dans les douches de tout le campus. Cest-à-dire que les chasses d’eau sont touteséquipées d’un système à deux réservoirs : un de trois litres et l’autre des six litres. Celapermet d’économiser plus de 7 millions de litres d’eau par an. L’eau usée est aussi recyclée etréutilisée et non plus évacuée. Par ailleurs, le campus de Morris a investi plus de quatre millions de dollars dansl’amélioration de systèmes permettant d’économiser de l’énergie. Par exemple, dans lesbâtiments, les ampoules conventionnelles ont été remplacées par des ampoules plusefficientes (LED). De plus, des contrôleurs de température ont été installésdans tous lesbâtiments dans le but de ne pas chauffer ou climatiser plus que nécessaire. Les étudiants du campus de Morris conduisent aussi un projet qui a pour but de vendre etd’installer des distributeurs réfrigérés de snacks et de boissons qui sont automatiquement mishors tension lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Cela permet d’économiser plus de 40% d’énergie. Ainsi, UMM met en place des stratégies permettant d’économiser de l’énergie à toutes leséchelles. Allant de la construction d’une éolienne au changement des ampoules de tous lesbâtiments. L’un entrainant l’autre, UMM est devenu un exemple sur tout le continentaméricain en matière de respect de l’environnement. 25
  27. 27. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes III. Et à propos de l’avenir à UMM… ? L’UMM est en effet un exemple en matière de développement durable mais ne compte pas s’arrêter en si bonne route. Le campus de Morris souhaite devenir auto-suffisant en énergie d’ici quelques années et va continuer à se donner les moyens d’atteindre ses objectifs. 1. Un nouveau dortoir totalement respectueux de l’environnement. D’après “US Green Building Council” un bâtiment est dit “vert”aux Etats-Unis lorsque les éléments suivants sont d’origine « vertes » : 70% de l’électricité consommée dans le bâtiment (d’origine éolienne) 39% de l’énergie utilisée 39% des émissions de carbone 40% des matières premières 30% de la production de déchets (environ 136 million de tonnes) 12% de l’eau potable12 Un bâtiment a une importance primordiale dans notre vie de tous les jours. Ainsi c’esten changeant nos habitudes de vie et en incluant de nouvelles innovations dites « vertes »dans les bâtiments que l’on arrive à des résultats intéressants. De plus, ces types de bâtimentsrespectueux de l’environnement peuvent fournir de nombreux avantages. En effet, cesderniers ont une qualité d’air et d’eau améliorée ainsi qu’un flux de déchets réduit. Le confortdes résidents de ces bâtiments est donc renforcé.12 http://renewables.morris.umn.edu/buildings/technology/ 26
  28. 28. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Ainsi le campus de Morris a décidé de construire un bâtiment « vert » qui fera dortoirpour plus de 80 élèves d’ici quelques années. Le dernier bâtiment construit dans le butd’accueillir des étudiants date des années 1970 et était le bâtiment nommé « Blakely Hall ».Le futur dortoir sera construit un peu en dehors du campus et respectera totalementl’environnement. L’électricité, le chauffage de l’eau, la climatisation, le chauffage, tout serad’origine durable. Chaque étudiant aura dans sa chambre un logiciel qui lui permettra demesurer sa consommation en énergie et son empreinte sur l’environnement. De plus, lesétudiants auront la possibilité de cultiver un jardin derrière le bâtiment. Le projet a été reporté cela fait maintenant deux ans dû au crash de l’économie vécudepuis quelques années. Pourtant le design du bâtiment a été voté et accepté (ci-dessous). 27
  29. 29. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes 2. Les partenariats. L’UMM fait partie de nombreux organismes dans le but de promouvoir sa situation depionner en matière de développement durable. Premièrement le campus de Morris fait partie du ChicagoClimate Exchange (CCX).13 Cette organisation est une politiqueagricole commune de l’Amérique du Nord et possède des filiales et des projets dans le mondeentier. Le fait d’être membre de cette organisation permet à l’université de réduire lesémissions de gaz à effet de serre en utilisant des normes très exigeantes. Cela aussi permet aucampus de Morris de montrer à l’état mais aussi à ses partenaires, ses étudiants, son personnelet ses professeurs qu’il réalise des actions concrètes sur le changement climatique. Grâce à cepartenariat, l’université bénéficie d’une très bonne réputation tout en respectant les normesfixées par Le Chicago Climate Exchange. L’université fait égalementpartiede : Association for the Advancement of Sustainability inHigher Education (AASHE).14Cette association regroupe de nombreuses universités quichoisissent d’avoir des projets communs et de créer un avenir qui se préoccupe dudéveloppement durable. Plus précisément, l’association a pour but principal d’éduquer, cest-à-dire d’enseigner comment utiliser les énergies renouvelables aux étudiants. La mission del’association est de fournir du soutien aux universités qui veulent devenir plus respectueusesde l’environnement. Elle a aussi un côté utopique puisqu’elle croie en un monde meilleur pourles futures générations. L’UMM est aussi membre de l’organisation nommée American College andUniversityPresident’sClimateCommitment (ACUPCC)15 qui ont pour but principal de réduireles gaz à effet de serre et donc de lutter contre le réchauffement de la planète.13 http://www.chicagoclimatex.com/14 http://www.aashe.org/15 http://www.presidentsclimatecommitment.org/ 28
  30. 30. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Pour terminer sur les plus grandes organisations dont l’UMM fait partie intégrante, i l y al’UMACS (the Upper Midwest Association for Campus Sustainability).16 C’est un organismesans but lucratif qui regroupe les établissements d’enseignement supérieur de la régionintéressés dans le développement durable. Elle permet de mettre en relation les campus del’Illinois, l’Iowa, le Minnesota et le Wisconsin. Sa mission première est de servir d’outils decommunication, de ressource d’information et d’organisateur de conférences pour lesétudiants, le personnel et les professeurs des campus. 3. Et pourquoi ne pas utiliser l’énergie hydraulique ? Le Minnesota est aussi appelé l’état aux milles lacs car il possède de nombreux pointsd’eaux. Pourquoi ne pas prochainement utiliser l’énergie hydraulique pour produire del’énergie ? Le seul souci serait que pendant l’hiver tout est gelé et cela devient assez difficilede faire en sorte que les installations ne se détériorent pas avec des conditions climatiquesaussi extrêmes. Les recherches et expérimentations dans le but de savoir si cela pourrait êtrerentable sont en cours. Rendez-vous dans quelques années pour avoir la réponse.16http://www.umacs.org/ 29
  31. 31. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesConclusion De nos jours, le réchauffement climatique est un réel problème et entraine une prise deconscience plus ou moins rapide des organisations, des entreprises, des collectivités, desuniversités et des particuliers comme vous et moi. L’Université du Minnesota et plusparticulièrement le campus de Morris ont très bien compris que pour tirer avantage de lasituation contemporaine, il fallait innover en matière de développement durable et devenirpionner dans la matière en tant qu’établissement de l’enseignement supérieur. En effet, le faitde devenir auto suffisant en énergie permet à l’université d’économiser de l’argent, del’investir dans d’autres projets mais aussi cela permet d’avoir une bonne réputation à traversle pays en tant qu’université respectueuse de l’environnement et qui accorde de l’importanceaux problèmes actuels. Ce qu’il faut retenir c’est que le campus de Morris utilise de nombreuses énergiesrenouvelables comme l’énergie éolienne, la biomasse, le photovoltaïque et l’énergie solaire. Ilfait en sorte de mettre de son côté toutes les chances de devenir auto-suffisant en énergie d’iciquelques années. De plus, l’implication de l’université ne s’arrête pas là. Cest-à-dire qu’enplus de créer des énergies respectueuses de l’environnement, l’université fait en sorted’impliquer les étudiants et la communauté dans cette quête de non pollution. Les moyenssont divers et variés. Allant de la création d’évènements sur le campus jusqu’à changer lesampoules de chaque dortoir. L’avenir de l’UMM est déjà tout tracé. En effet, l’université veutcontinuer à développer son côté « vert » et « durable ». Par ailleurs, cela est de plus en plusdans l’air du temps de protéger l’environnement. Ainsi, elle va attirer toujours plus denouveauté, nouveaux étudiants, nouveaux projets… Le campus de Morris se différencie par le fait qu’il accorde beaucoup d’importance àla communauté et au côté humain. Ainsi, nos gestes de tous les jours changent, notrealimentation et notre qualité de vie s’améliorent grâce à tout cela. De plus, cela soutientl’économie locale ce qui n’est pas négligeable en ces années où la mondialisation fait desravages. L’UMM est donc un exemple et une réussite totale en matière de développementdurable mais est aussi respectueuse des individus et du confort de ces derniers. Chaqueinnovation et chaque avancement dans les recherches de l’UMM ne se font pas au détrimentde ses employés ou étudiants. L’esprit de grande famille est toujours bel et bien présent.« Minnesota Nice » enversetcontre tout encore. 30
  32. 32. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesSummary in EnglishIntroduction The respect of the environment is becoming fashionable and very important in oureveryday lives. In fact, nowadays when you buy an electric product, for example, you want toknow how much energy this product consumes and if it is polluting our environment.Moreover, companies decide to create their mission statement related to this new trend. Theytry to sell more by trying to get involved in topics that are very important for the consumer-buyer. Furthermore, the United States represents a capitalist country and is really based on itsconsumption society. It has the reputation to not be involved in the respect of theenvironment. But against all the odds, one university in the USA decided to change thisreputation and create a self-efficient and sustainable campus that is respectful of theenvironment in order to not release greenhouse gas emissions. This University also has a lotof innovative projects and rides the “green” trend existing all over the world. This campus islocated in the State of Minnesota which is in the northeast of the country. The town that issituated here is a branch of the University of Minnesota, Morris. It is a small town with fewhabitants and without any big shopping places or malls. Minnesota is deeply involved in the fact of creating “green” and sustainable energies.In fact, this state has a lot of sunlight and a strong wind throughout the year. The only majorproblem is that Minnesota is very cold during winter and also has a lot of snow. As a resultduring this winter period, a lot of electricity or heat is needed. Morris campus is the firstuniversity in America that decided to become self-efficient in electricity. They create energythanks to the biomass gasification plant, the wind turbines, and even the solar panels. 31
  33. 33. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesI. Sustainable energies in the Morris campus : how are they created andhow are they used? Because of the weather in Minnesota, households, students and all the population needto have a good heat system, but the problem is the fact that electricity and natural gas arebecoming more and more expensive and are polluting our environment. As the result, theMinnesota State decided that from now to 2025, 25% of the energy needs must be sustainable.Already exist some companies like Chippewa Valley Ethanol or ECONAR, that create and tryto extend their sustainability to other producers and individuals.The different means used in order to reach this objective are : The green disposal.It is a recycling program that allows the recycling of aluminium, tin, plastic, glass, electronicwastes, cardboard, newsprint and paper. Moreover, the campus uses eco-friendly cleaners andrecycled paper products whenever it is possible (for example, disposable plates instead ofplastic plates for current events). The recycling building recycles more than 60 tons of wasteeach year. The wind turbines.The State of Minnesota has a lot of wind throughout the year and as a result can produce a lotof energy thanks to the wind turbines. Morris University decided to build two wind turbinesnext to the campus in order to become self-efficient in electricity as soon as possible. Thisproject has been a big project for the university because it is a big investment, a lot of money.This project of building wind turbines for an university campus is very innovative and nothinglike this existed before UMM got the idea. The first wind turbine created more than 60% ofthe electricity needs of the campus (it represents the needs of 550 houses). The second windturbine was built in order to cover the rest of the electricity needs of the campus. Moreover,the energy not used is sold to an electricity company. As the result, having wind turbinesallows the university to save money but also does not release polluting components in theenvironment, like CO2. 32
  34. 34. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes The biomassgasification plant.The gas produced by a biomass gasification plant is obtained by burning some agriculturalwastes, like corn residue for example. Then, this gas will be used like energy in order to heathouses like the natural gas. The biomass gasification plant in Morris is going to cover 80% ofthe needs in fossil energy. That means that this system is going to replace the use of coal. Thissystem is also cleaner and reduces greenhouse gas emissions. The solar and photovoltaic energies.The Morris campus has 32 solar panels located at the Regional Fitness Center (RFC). Thesepanels produce a lot of energy and allow the swimming pool to be heated thanks to the energyfrom the sun. The difference between photovoltaic and solar is that photovoltaic transformsthe sun energy in electricity and solar transforms the sun energy in heat. Both of these systemsare used in Morris.II. Living and learning sustainable in Morris : a “green” education. The University of Minnesota is not only a pioneer in using sustainable energies allover its Morris campus, but it gives a lot of importance to the education behind this processtoo. In fact, they want to teach how to become sustainable and want people to change theirhabits : The actual mission statement show us this engagement : "A personalized educational experience prepares graduates to be global citizens who are civically engaged, interculturally competent, and effective stewards of their environments." (from UMM Strategic Plan) 33
  35. 35. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Environmental study and research opportunities.Morris campus is one of the only campuses that has an environmental major. In fact, studentscan specialize in sustainability, for example. Moreover, a lot of clubs, organizations andresearch groups are getting together throughout the year in order to keep the respect of theenvironment a hot topic.Also, when students choose to come to study in Morris it is sometimes because of theenvironmental study program but it is also principally because they choose to go to anuniversity that understands sustainability in its everyday life. Creative projects : Energy War and Fashion Trashion Show.These two projects show us the strong commitment of the University to respect theenvironment. In fact, the whole Campus is involved in this and not only a few parts. A lot ofevents are created. For example, the concept of the energy war is to use the least amount ofenergy possible. The contest is between different campuses and allows each student living oncampus to be concerned and to try to change his or her habits.The Fashion Trashion Show is a contest that promotes students to become “greener” byletting them compete and create outfits with recycled materials only. Buy Fresh, Buy Local.The concept of “Buy Fresh, Buy Local” is to promote local use of foods grown in WestCentral Minnesota. In fact by buying local food, a consumer pumps dollars into the areaeconomy and builds a market for the region’s farm products. Moreover, it is healthier for us toeat the organic food grown in our town and it is less harmful for the environment. In fact,when you eat a banana from Mexico, this banana has already polluted a lot because it hastravelled numerous kilometers before being eaten in America. 34
  36. 36. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesIn this part I also realized a survey. It was talking with six people and I asked differentquestions about their eating habits and their preferences. The results were really interestingand showed that students are really stressed and do not have money to pay for healthy food.For them it is more practical to eat fast food. Students also think that eating healthy is relatedto eating fewer calories or less fatty foods. For adults, eating healthy is related to eatingorganic products. All of them are agreeing that they need to do more sports and to have abetter diet in order to have a healthier life (see page 17) Hybrid CarsMorris University also decided to use only hybrid cars on campus. As the result, the ToyotaPrius car is the favorite of all the individuals on campus. Moreover, all the trucks and workingvehicles are also hybrid. These cars use electricity and gas in order to operate. It was provedthat using these cars allow us to do not release more than 21 tons of carbon dioxide per year.Also, with the increase of gasoline prices, the University saves money by using hybrid cars. Welcome CenterThe welcome center building is a renovated building which is completely “green.” Thatmeans that this building follows the rules of the Leadership in Energy and EnvironmentalDesign (LEED) and is also self-efficient in energy use. This renovating project cost 7.5million dollars.III. And what about UMM’s future?UMM is an example in sustainability and respect for the environment but it is not going tostop having projects. In fact, the university wants to stay pioneer and is still going to beinvolved in environmental matters. The future objective for the Morris campus is to becomecompletely self-efficient as soon as possible. 35
  37. 37. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes The new “green” dorm project.The new “green” dorm project is to construct a dorm where students would live and whereeverything will be “green”. That means that the energy used will be sustainable, and thebuilding will not pollute the environment. It will also be carbon neutral. The project wassupposed to be started in 2009, but because of the economic crisis, it has been delayed and isnot even started yet. Why not use the hydraulic energy?Minnesota is called the “state with 10,000 lakes” because of the numerous lakes and rivers allover the state. The question is: why doesn’t the Morris campus use this water to produceenergy? In fact, the campus uses a lot of different ways to create renewable energy but doesn’tuse water. It would be a good idea maybe to make some research and to see if it would beprofitable to invest in a hydraulic system. The only problem would be that in winter there is alot of snow and the temperature is negative and really cold. Maybe the material would bedeteriorated by the weather.Conclusion To sum-up, nowadays global warming is such a big problem and some collectivitiesand communities decide to fight against it by using different ways. The Morris Campus is apioneer in the fact to become self-efficient. In fact, usually, the education is not concerned bythis issue and doesn’t really do anything about it. The State of Minnesota has very goodclimate conditions and that allows them to improve their sustainable facilities. Morris campus,with its biomass gasification plant, its recycling program, its wind turbines and its solar panelsis such a good example to follow. Lastly, we also have to keep in mind that UMM alwayswants to go farther and never stop its research proposals.but never forget that Morris is beforeall a big community and a big family. It is “Minnesota Nice”! 36
  38. 38. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes ANNEXESAnnexe 1 : La consommation d’électricité au Minnesota entre 1989 et2005…………………………………………………………………………..p-38Annexe 2 : Mesure des déchets recyclés mois par mois pendant les années2009-2010……………………………………………………………………p-39Annexe 3 : Répartition du vent dans l’état du Minnesota……………….p-40Annexe 4: Energie provenant de la biomasse et du vent dans l’état duMinnesota entre 2004 et 2006………………………………………………p-41Annexe5 : “Welcome Center recognized for innovative design and energyefficiency”. (Profile Magazine, Winter Spring 2011)……………………...p-42Annexe 6 : “More “grennest days” coming soon in Morris future. (ProfileMagazine, Winter Spring 2011)…………………………………………….p-43Annexe 7 : Campus map (Morris)…………………………………………p-44Annexe 1 : La consommation d’électricité au Minnesota entre 1989 et 2005. 37
  39. 39. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesAnnexe 38
  40. 40. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes2 :Mesure des déchets recyclés mois par mois pendant les années 2009-2010Annexe 3 : Répartition du vent dans l’état du Minnesota. 39
  41. 41. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesAnnexe 4:Energie provenant de la biomasse et du vent dans l’état duMinnesota entre 2004 et 2006. 40
  42. 42. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes 41
  43. 43. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesAnnexe5 :“Welcome Center recognized for innovative design andenergyefficiency”.Annexe6 :“More “grennest days” coming soon in Morris future. 42
  44. 44. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes 43
  45. 45. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesAnnexe 7 : Campus map (Morris) 44
  46. 46. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes 45
  47. 47. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey PortesSources http://www.morris.umn.edu/sustainability/recycling/ http://renewables.morris.umn.edu/wind/ http://www.morris.umn.edu/newsevents/view.php?itemID=7837 http://www.flickr.com/photos/19831824@N00/sets/72157617037371151/show http://renewables.morris.umn.edu/buildings/technology/ http://www.chicagoclimatex.com/ http://www.aashe.org/ http://www.presidentsclimatecommitment.org/ http://www.umacs.org/Bibliographie Profile Magazine (Winter/Spring 2011) Minnesota Business Maganzine (Août 2009) 46
  48. 48. Une université américaine pionnière en matière d’écologie et de développementdurable : le campus de Morris dans le Minnesota Audrey Portes Audrey Portes Université Montpellier II – Sciences et techniques du Languedoc Institut Universitaire de Technologie de Montpellier-Sète IAE de Montpellier Promotion 2010-2011 47

×