L’Asie en fête   Du neuf dans les centres de loisirs   Les jeunes citoyens sont investis   Les athlètes buxangeorgiens au ...
Sommaire - Edito                                                                                       34 Vie de la cité  ...
4                                                                  Vie de la cité                                  Bussy a...
Vie de la cité                                                                                 5   L’Asie en fête à Bussy ...
6                                                                        Vie de la cité                                   ...
Vie de la cité                                                                                            7 Les percussion...
8                                                                         Vie de la cité                                  ...
Vie de la cité                                                                                           9La diversité de ...
10                                                                    Vie de la cité     M                 ercredi 28 janv...
Vie de la cité                                                                                          11 La Journée fran...
12                                                                                    Dossier                             ...
Dossier                                                                                                   13     COMPARAIS...
14                                                                     Vie municipale                                     ...
Vie municipale                                                                                                            ...
16                                                                     Vie municipale        Semaine d’Information sur la ...
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Journal de bussy numéro 108
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 108

1 140 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 140
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 108

  1. 1. L’Asie en fête Du neuf dans les centres de loisirs Les jeunes citoyens sont investis Les athlètes buxangeorgiens au top pages 4 & 5 page 8 page 14 page 22Buss y LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - FÉVRIER 2009 E MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS ÉVRIER n°108 Saint-GeorgesTARIFS DE CANTINE :les raisons d’une hausse
  2. 2. Sommaire - Edito 34 Vie de la cité 4 & 5. L’Asie en fête 6. Un forum pour mieux orienter les jeunes Temps de crise 7. Une classe de George-Sand joue des percussions i je me réjouis que mes 8. Du neuf dans les centres de loisirs 9. On expose à la médiathèque 10. L’évasion selon Benoîte Groult 11. L’Eglise Notre-Dame du Val a bientôt 10 ans S quelques soucis person- nels se soient dissipés et que je me retrouve maintenant12 Dossier en situation de conduire pleine- ment la destinée de la com- mune, je n’en demeure pas moins très inquiet devant la dégradation de la situation économique 12 &13. internationale et locale. Les tarifs de cantine à la hausse Disons-le tout de suite, Bussy n’est pas épargnée14 Vie municipale 14. Le nouveau CDJ est en place 15. Séjours de printemps : bientôt les inscriptions par la crise sans précédent depuis 1929 que connaît l’économie mondiale. Les paramètres que j’ai sous les yeux en écrivant ces lignes sont tous au rouge : chômage technique dans les entreprises, cessations de paiement de certains inves- 16. La Semaine d’information sur la santé tisseurs et fournisseurs, dégradation nette du tissu social, précarisation mentale de familles pour lesquelles nous ne pouvons plus rien faire. 17. Le Festival « Dingue de BD » dans les star- Par-dessus tout, le plus dangereux demeure la difficulté croissante que ting-blocks nous rencontrons à lever l’emprunt. Notre statut de ville nouvelle, avec18 Magazine son corollaire d’un endettement important, nous rendait déjà les négo- ciations délicates alors que la croissance était au rendez-vous. Dans une situation de crise, celles-ci sont encore plus ardues. Or, je maintiens qu’a contrario des villes déjà abouties, Bussy Saint-Geor- ges n’est pas en mesure de différer ses investissements. Il est hors de question 18 & 19. Le soutien scolaire selon SYLVAN de tirer un trait sur le troisième gymnase ou la salle de spectacle. 19. Françoise Glover publie son quatrième Je suis donc confronté à la nécessité de convaincre les banquiers et plus encore roman de mobiliser les partenaires indispensables que sont l’Etat, le Département 20. L’association ARPEGES est née et la Région. Je peux me targuer d’y être parvenu pour le conseil régional21 Sport avec le contrat Etat/Région. Il en est de même avec le contrat cadre signé le 3 mars avec le Préfet de Région au nom du gouvernement. Pour l’heure, le conseil général nous a surtout accompagné pour ce qui concerne les crèches. Ce n’est pas assez. Je compte interpeller au plus vite et dans un sens positif son président, Vincent Eblé. Dans les moments de difficultés, je n’entends pas me croiser les bras et atten- 21. Des galettes très sportives dre que les soucis arrivent. Plus que jamais, je suis déterminé à attirer de nou- 22. Le BSGA en grande forme 23. Le collège Cousteau derrière sa section foot velles entreprises sur Bussy, à matérialiser toutes nos ambitions pour nos zones d’activités, à rassurer nos prêteurs et à créer une convergence de synergie pour24Pratique achever notre urbanisation dans la cohérence et dans l’harmonie. Hugues RONDEAU Votre Maire 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. Nouvelles installations Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  3. 3. 4 Vie de la cité Bussy a célébré le Nouvel An chinois La traditionnelle parade des Dragons a provoqué une 2009, joyeuse pagaille dans les rues du centre-ville, suivie par de nombreux badauds. ou l’année du buffle près une année présidée par le Rat, place au buffle! A Les communautés chinoise et vietnamienne ont célé- bré avec toujours autant de ferveur leur Nouvel An le lundi 26 janvier. Selon la tradition, cette année du buffle de terre est censée apporter à tous une bonne santé. Le buffle est le second animal du zodiaque chinois. Il a le sens du devoir, de leffort et de lengagement. Cest un leader naturel, mais il peut parfois être un peu trop autoritaire et conservateur. Une année du buffle de terre est donc, paraît- il, symbole de bon augure, car la terre est lélément favori du buffle. Ce devrait être une année defforts, de persévérances où lon redécouvrira la nécessité de guider sa vie selon des valeurs profondes. Les questions den- vironnement seront plus que jamais essentielles. Pour la petite histoire, rappelons que le Nouvel An chinois repré- sente la fête la plus importante pour les communautés chinoises à travers le monde entier. L’avènement du Nouvel An est ainsi l’occa- sion d’une longue période de réjouissances pleines de fastes. Cet évé- nement se célèbre selon le calendrier lunaire chinois. Le zodiaque chinois est un cycle de 12 années dont chacune est placée sous le signe dun animal symbolique. A travers les animaux, l’homme cherche ainsi à se rassurer. Alors, le buffle rimera-t-il avec prospérité et bonne santé provoquait un chaos en Asie. Alors quid de 2009 ? Le moins que l’on cette année ? Un regard vers les précédentes années du buffle nous lais- puisse dire est que la crise financière internationale ne nous invite pas serait pour le moins sceptiques… En 1961, la Chine a ainsi été en à un optimisme démesuré ! On en reparle le 14 février prochain, date proie à une catastrophe naturelle, alors qu’en 1997, la crise asiatique du Nouvel An 2010… Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  4. 4. Vie de la cité 5 L’Asie en fête à Bussy est le samedi 31 jan-C’ vier qu’a été célébré ce Nouvel An chinois àBussy, avec, comme de coutumeplusieurs rendez-vous déclinésdans différents lieux de la ville. Lamédiathèque de l’Europe aaccueilli un spectacle de marion-nettes intitulé Le Singe blanc et leRoi des buffles. Un spectacle pro- Les pétards pour chasser lesposé par le Théâtre du Petit démons et implorer la paix et leMiroir qui a suscité chez les bonheur pour la nouvelle année.jeunes enfants présents quelques Flûte traversière et cithare vietna-jolis fous rires. Il raconte l’histoire mienne : une belle harmonie de sons interprétés par Bing Wud’un héros incontournable de la Lamagnère et Nadia Guenet.culture populaire chinoise, le La troupe Hoa Viet a présenté laSinge Blanc. Ce roi des singes est fameuse danse des chapeaux,en fait un personnage fort peu spectacle traditionnel du Vietnam.recommandable. Imbu de lui- et tous ses desseins vont bientôt se pagaille, avec leurs pétards et Le jeune public n’a pas manquémême, fantasque et prétentieux, retourner contre lui. Cette belle autres fantaisies. Changement de le spectacle de marionnettes proposé par le Théâtre du Petitil a pourtant gagné la sympathie histoire a donc lancé les festivités décor dans la soirée avec un spec- Miroir.de tous les Chinois depuis des siè- du Nouvel An, avant que l’incon- tacle au gymnase Michel-Jazy, Comme chaque année, la cuisinecles. Son arrogance le pousse à tournable parade des dragons ne mariage des cultures chinoise, asiatique était au menu des res-s’en prendre à bien plus fort que prenne le relais dans les rues de vietnamienne et française, propo- taurants scolaires pour célébrer Bussy, proposant un défilé coloré sant au public une féérie musicale, ce Nouvel An : les baguetteslui, son humour séduit les rétifs, étaient donc de sortie.sa ruse suscite l’admiration de et musical suivi par une foule avec en toile de fond des visuels Entre les différentes danses asia-tous. Même le roi des buffles ne joyeuse. Les Dragons ont investi rappelant la beauté des paysages tiques, un petit air de cabaretlui fait pas peur. Mais le roi des les commerces dans le quartier de asiatiques. Une belle réussite pour avec les danseuses de l’associa-singes est un peu trop ambitieux, la gare RER, provoquant une belle saluer ce Nouvel An… tion Cré’Artive. Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  5. 5. 6 Vie de la cité Forum des métiers à Maurice-Rondeau 80 intervenants pour conseiller les élèves e quatrième Forum des métiers L organisé par le collège-lycée Maurice-Rondeau s’est déroulé le samedi 31 janvier. A l’heure où le marché du travail montre d’inquié- tants signes d’essoufflement, il est primordial pour les jeunes de bien choisir leur orientation. Lors de ce forum, on peut dire qu’ils étaient servis, avec la présence de quelque 80 professionnels et établissements sco- laires venus apporter quantité d’in- formations aux élèves et répondre à leurs interrogations. Une présence dont se félicitait Isabelle Goudal, la présidente de l’APEL, l’association de parents d’élèves de Maurice-Ron- deau: « Il est toujours difficile de trou- les médias, la puériculture, le dessin ver des intervenants lors de ce genre de industriel, le tourisme… L’Armée de forum, car les personnes ne peuvent pas terre, la Gendarmerie nationale et forcément se plier à nos horaires. Par- les pompiers étaient également pré- venir à réunir ces 80 intervenants est sents afin de présenter les carrières et donc une belle réussite. Parmi eux, on les métiers que l’on peut y trouver. compte environ une moitié de profes- « Aider les jeunes dans le choix de leur sionnels et une autre moitié représen- cursus professionnel est très impor- tant différentes écoles que les élèves tant, nous confiait la responsable pourront intégrer après avoir obtenu informatique d’une entreprise. leur baccalauréat. » Durant cette Pour cela, il est intéressant de leur matinée, collégiens et lycéens ont faire connaître le plus grand nombre donc pu s’entretenir avec des profes- de métiers pour qu’ils aient un large Le collège-lycée Maurice-Rondeau organise une journée portes ouvertes sionnels travaillant dans des domai- éventail. » Un objectif parfaitement le samedi 28 mars de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 15h afin de faire décou- nes aussi divers que l’informatique, rempli par ce forum. vrir les différentes formations qu’il propose. La nature au cœur d’un concert-poème du Conservatoire œuvres de Josquin des Prés, Henry Purcell, Thomas Weelkes, Antoine de Févin ou Giovanni da Pales- trina. Ces différents morceaux étaient entrecoupés des poèmes de tradition orale des Indiens Cree, ori- L e vendredi 30 janvier, l’Eglise du village a été cales et poésies. Ce département du Conservatoire ginaires d’Amérique du Nord, poèmes qui témoi- le théâtre d’un concert du département des ins- rassemble des instruments aussi divers que le clave- gnent des rapports que les hommes entretiennent truments anciens du Conservatoire Jean-Sébas- cin, la flûte à bec ou la viole de gambe. D’un concert avec les animaux. Ces poèmes ont résonné de tien-Bach, en étroite collaboration avec les élèves de à l’autre, l’eau, l’air, le feu et la terre ont été abordés manière singulière et originale aux oreilles du public, la classe de CP-A de l’école Louis-Guibert, encadrés très subtilement, autour de compositeurs qui s’inspirè- faisant écho aux questions cruciales qui animent la par leur professeur, Karine Fumaroli. Ce concert, qui rent notamment des animaux de la terre et du ciel. conscience contemporaine, et notamment les mou- avait pour thème la nature, a alterné séquences musi- Les élèves du Conservatoire ont ainsi interprété des vements écologistes de protection de la nature. Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  6. 6. Vie de la cité 7 Les percussions s’invitent à l’école George-Sand u 19 au 23 janvier, des élèves pu prendre conscience de leur corps etD de l’école George-Sand ont participé à une classe décou-verte percussions organisée par l’as- de l’espace qui l’entoure. » Un musi- cien traditionnel est également venu présenter aux enfants ses instru-sociation AkatuMusics. Créée en ments et les musiques qui les accom-2003 par Pascal Bihannic, AkatuMu- pagnent, ainsi que la tradition dontsics propose quatre activités qui ont ils sont issus (Indes, Cuba, Afri-en commun les percussions et la que…). Les élèves ont d’ailleurs faitvolonté de les mettre au service de un joli tour du monde par l’intermé-notre société. Ces quatre activités diaire de cette classe découverte, carsont réparties en deux secteurs, adul- les instruments utilisés venaient destes et jeune public, et se manifestent quatre coins du monde: Asie (Tam-dans chaque secteur par des specta- bours à mains et sonnailles), Afriquecles et des stages de formation. (djembés, cloches et dunun, bala-Durant cette semaine bien remplie, phon, kalimba) Amérique latineles élèves ont donc pris part à plu- (congas, chekeré, caxixi et maracas),sieurs animations autour des percus- Occident (batterie).sions. Chaque jour, 1h30 a ainsi été Pour clôturer cette semaine enréservée à la pratique instrumentale. beauté, les élèves se sont retrouvés surPendant ces quatre séances, les élèves la scène de la salle Maurice-Koehl, leont appris à jouer les instruments vendredi 23 janvier, pour présenter àafricains et formé un groupe de per- leurs parents le résultat de leur travail.cussions, mêlant les percussions cor- De bien belles émotions pour tous lesporelles, les instruments à percussions participants à cette classe découverte,et les Gumboots. « Les percussions sembler l’énergie et la force des l’explique Pascal Bihannic, « les per- qui ont, en prime, reçu à la fin duréveillent ce quil y a de plus naturel en enfants », souligne Pascal Bihannic. cussions sont reliées à la danse. La sen- stage un disque qu’ils peuvent écou-nous, le rythme et la pulsation. Par leur Outre cette animation musicale, un sation rythmique est étroitement reliée ter en famille. Nul doute que desfacilité daccès et leur aspect ludique, professeur de danse africaine est à notre sensation corporelle. Ainsi, pen- vocations de musiciens sont apparueselles sont un catalyseur naturel pour ras- intervenu chaque jour, car comme dant une heure par jour, les enfants ont chez certains grâce à ce stage… Les élèves d’Amalgamme en auditions rieur Régional de Paris et le 1er Prix du Conservatoire National de Région C’ est un réper- toire très varié de Saint-Maur. Convivialité, apprentissage, plaisir et loisir "imagent" lam- qu’ont proposé biance que vous trouvez dans ces ateliers. les élèves de l’association Amalgamme au public buxangeorgien venu décou- vrir leur talent, le vendredi 30 janvier à la salle Maurice-Koehl. Guitares classiques, acoustiques ou électriques: il y en avait vrai-ment pour tous les goûts musicaux, de la musique pop au classique enpassant par les musiques traditionnelles, le blues et le rock. Réunis autour deleur professeur, Ludovic Bernard, les élèves ont ainsi enchaîné les morceauxet démontré leurs progrès. Depuis 7 ans, les ateliers guitare accueillent lesenfants (à partir de 7 ans) et les adultes sous forme de cours individuels oucours collectifs (2,3 ou 4 personnes). Les formules sont ouvertes à tousniveaux et tous styles musicaux. Les groupes sont composés en tenant comptede lâge, du niveau et des goûts musicaux. Lapproche du solfège se faitde manière pratique à travers les morceaux en reliant lécriture au jeu surlinstrument. Ces ateliers sont animés par Ludovic Bernard, professeur Plus d’infos au 01 60 06 65 50 le lundi et le vendredi de 10h à 13h ou surdiplômé ayant obtenu le premier Prix du Conservatoire National Supé- www.guit-art.fr Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  7. 7. 8 Vie de la cité Du nouveau au sein des centres de loisirs Le comité loisirs enfants prépare la Saint-Georges n octo- locaux, le fonctionnement des centres E bre2008, un grand projet a été lancé par la et les activités proposées. Leur mission première est de faire remonter les satis- factions et insatisfactions des enfants. Ligue de l’Enseigne- La deuxième, c’est de proposer des ment du Val-de- activités qu’ils souhaiteraient faire sur Marne sur les accueils de loisirs de la leur centre, mais aussi avec les autres ville, avec le lancement d’un comité enfants de la commune. La troi- loisirs enfants, qui est encadré par le sième, c’est de monter des projets et directeur adjoint de Louis-Braille, de grandes journées festives. La pre- Bruno Bachap. Avec la création de ce mière initiative d’envergure pour les comité, les animateurs de la Ligue de membres de ce comité loisirs enfants l’Enseignement se sont donné plu- se déroulera au mois d’avril, à l’occa- sieurs objectifs: amener les enfants à sion de la fête de la Saint-Georges. être de plus en plus acteurs de leurs loi- Ce sont en effet les enfants, avec sirs, favoriser la coopération et sensibi- l’aide de leurs animateurs, qui mon- liser les enfants à la citoyenneté. Les 1er teront cette année la grande fête de la et 8octobre derniers, deux enfants par Saint-Georges, programmée le jeudi accueil de loisirs ont donc été élus pour 23 avril. Il s’agit, à n’en pas douter, représenter leurs petits camarades de d’un grand évènement et d’un défi à leur centre. Ils se réunissent une fois relever, mais les enfants sont motivés toutes les trois semaines sur un centre et pleins d’entrain, assurent les ani- différent à chaque fois pour découvrir mateurs, qui prévoient d’ores et déjà le lieu de vie des autres enfants, les une super fête! Le « P’tit Braille déchaîné est né », et bien né ! L e Journal de phie, politique, économie et culture de la Bussy a dés- Colombie sont ainsi brièvement déclinées ormais de la sur la deuxième de couverture. La page concurrence… Les suivante est consacrée à l’information enfants du centre locale, avec deux articles relatant les acti- de loisirs Louis-Braille viennent vités des différents centres de en effet de lancer leur loisirs et un zoom sur le propre journal, joli- Rail-Club de Bussy, ment baptisé « Le une association qui P’tit Braille fait rêver petits et déchaîné ». Le grands. Retour à premier numéro la Colombie en de ce trimestriel dernière page est paru au avec deux mois de jan- recettes de cui- vier, avec pour sine alléchan- thème la Colom- tes et un petit bie, terre d’en- quiz dont on chantements et de trouve les réponses cultures envoûtantes. dans les pages inté- Au menu de ce quatre rieures du journal. Félici- pages très bien ficelé, de Arroz c tations à toute l’équipe du on Pollo nombreuses rubriques qui témoignent centre Louis-Braille pour ce très beau de savantes recherches effectuées par ses travail. On attend le deuxième numéro rédacteurs en herbe. Histoire, géogra- avec impatience… Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  8. 8. Vie de la cité 9La diversité de la population Les comités de jumelage à l’honneurbuxangeorgienne passée au crible J usqu’au 28 mars, la médiathè- que de l’Europe s’ouvre aux quatre comités de jume- lage, qui présen- tent une exposition intitulée « Théâtre et villes jumelées ». L’occasion deLes étudiants ayant réalisé l’enquête auprès des Buxangeorgiens étaient présents découvrir, côté ita- Allemagne, Angleterre, Israël et Italie : les quatre payslors du vernissage en compagnie de leur professeur, Nacima Baron, et du président lien, la Venise de étaient dignement représentés lors du vernissage de l’expo- sition par les quatre présidents des comités de jumelage.de l’université de Marne-la-Vallée. Carlo Goldoni, un auteur du XVIIIe siècle à l’origine de la comédie italienne moderne, sou-«VILLE MOBILE, VILLE CRÉATIVE »: c’était le thème de l’exposition qui vent comparé à Molière. Photos, masques et costumes sont à admirer. s’est tenue à la médiathè- Le comité de jumelage anglais s’intéresse quant à lui à l’univers de Sha- que de l’Europe durant kespeare, et de ses œuvres autour de Stratford-Upon-Avon, sa ville natale. tout le mois de janvier. Il est toujours question de théâtre avec le comité de jumelage allemand, Cette exposition relatait qui présente en long et en large le théâtre de Meiningen, superbe édi- le travail effectué par des fice érigé au XIXe siècle à l’initiative de Bernhard II, duc de Saxe. Un théâ- étudiants en première tre encore aujourd’hui très renommé, qui accueille opéras, pièces et année de Master Cités et concerts. L’exposition du comité de jumelage israélien nous conte l’histoire Mobilités de l’Université de Tel Aviv, qui fête cette année ses 100 ans, avec un joli portrait de la de Marne-la-Vallée, qui capitale, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. ont mené une réflexion Si vous avez besoin de plus de renseignements, contactez le Service culturelsur les thèmes de l’identité locale au travers de l’implantation dans la ville des au 01 64 66 24 24nouvelles populations au fil des ans. Ils ont pour cela rencontré plusieurshabitants de Bussy afin de recueillir leurs témoignages sur les raisons de leurinstallation à Bussy et leur mode de vie, notamment leurs habitudes enmatière de transports. Ils se sont également rendus au lycée Martin-Luther- Les prochaines Virades deKing, où ils ont interrogé de nombreux élèves via un questionnaire. Cetteapproche sociologique était résumée au travers de panneaux révélant les résul- l’Espoir se préparent déjà!tats de leur enquête sociologique sur l’identité des Buxangeorgiens, leurs u jeudi 24 au dimanche 27 septembre Dmouvements, leurs attachements, leurs enracinements et déracinements.« Un remarquable travail qui fait ressortir la diversité et la formidable adapta- 2009, lassociation Vaincre la Mucovisci-bilité de notre communauté de vie, ce qui constitue une formidable richesse », dose, en partenariat avec la Ville de Bussy,saluait Claude Louis, Adjoint au Maire chargé de la Culture et des Trans- organisera les Virades de lEspoir, quatre jours deports, lors du vernissage de cette exposition, le vendredi 16 janvier. Une soirée fête avec spectacles, kermesse, événements sportifsqui a également vu se produire la chorale « La Voix de la Paix » du collège de dans les écoles de la ville, grande marche de les-la Rue de la Paix à Pékin. Cette chorale fondée en 1991 a remporté de nom- poir, tombola et lâcher de ballon.breux prix internationaux, et elle se produit dans le monde entier lors de En 2008, plus de 50000euros ont été collectés surdivers évènements. Sa venue à Bussy n’est donc pas passée inaperçue auprès lensemble de la virade "Les portes de la Brie" audu public buxangeorgien. profit des enfants qui souffrent de cette grave maladie génétique atteignant poumons et fonc- tion digestive. Tournez Manège ! Pour la prochaine édition des Virades de lespoir, l’association Vaincre la Muco- viscidose a besoin de vous et recherche des personnes bénévoles pour poursui- vre cette chaîne de solidarité et préparer cet événement clef de la rentrée à Bussy. ilbert Lejeune revient G avec son manège du 16 mars au 3 mai sur la Place des Foires (place UNE REUNION DE LANCEMENT DES VIRADES 2009 AURA LIEU LE MERCREDI 4 MARS 2009 À 20 H 30, SALLE DU CONSEIL DE LA MAIRIE DE BUSSY ST-GEORGES. NOUS du marché en centre-ville). COMPTONS SUR VOTRE PARTICIPATION. Avis aux familles : un ticket gratuit vous sera offert sur Pour de plus amples informations, merci de contacter Mme Marie-Evelyne ARBONEL, Coordinatrice des Virades les Portes de la Brie au présentation de cette photo. 0164764783 Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  9. 9. 10 Vie de la cité M ercredi 28 janvier, une grande dame de la litté- rature française est Un joli moment d’évasion en venue à Bussy à l’initiative du Rotary Club de Val-de-Bussy : Benoîte Groult. Née en 1920, compagnie de Benoîte Groult Benoîte Groult est également une grande figure du journalisme et du féminisme. Ayant vécu toute son enfance dans un milieu artistique et intellectuel, elle entre dans le journalisme à la Libération au Jour- nal de la radiodiffusion et y colla- bore jusqu’en 1953. Elle conservera son métier de journaliste toute sa vie, conjointement à son métier d’écrivaine. Le goût de l’écriture lui est venu très tôt, et elle publie son premier livre avec sa sœur cadette Flora, « Le Livre à quatre mains », superbe témoignage de la France occupée. Suivront en 1965 « Fémi- barreaux, ne pas hésiter à se lancer, chargé des relations publiques au nin Pluriel », « La Part des choses » prendre des risques, enfoncer sein du Rotary. Par sa verve, en 1972, « Les Trois quarts du des portes. » Sa vie et son son esprit et son élégance, temps » en 1974 et surtout « Ainsi œuvre font d’elle un Benoîte Groult a sociaux que nous pouvons vivre grâce soit-elle » en 1975, essai sur la témoin privilégié et enthousiasmé l’assem- à eux. Ce soir, j’ai particulièrement condition féminine dans le monde, exceptionnel des bou- blée venue écouter apprécié Benoîte Groult, cette écri- un livre toujours d’actualité en ce leversements sociaux cette grande dame et vaine qui nous a retracé la vie extra- début de XXIe siècle. En septem- dans les rapports entre échanger sur différents ordinaire qu’elle a vécue. » bre 2008 est sorti son dernier hommes et femmes qui sujets. Présent lors de Dominique Bijard, comme le ouvrage: « Mon Evasion ». Il s’agit ont marqué le XXe siècle. cette soirée, Dominique nombreux public présent, revien- d’une autobiographie dans laquelle « Nous avons voulu traiter du thème Bijard, Conseiller municipal, a lui dront sans aucun doute lors de la elle nous raconte ses amours, ses de la condition féminine en compa- aussi apprécié ce moment et remer- prochaine conférence du Rotary, combats, ses engagements. Elle y gnie de Benoîte Groult, l’une des pre- ciait pour cela le Rotary Club: « Je dont l’invitée sera Malika Bellaribi, explique que la vie est une évasion mières féministes françaises, car c’est tiens à féliciter le Rotary pour l’orga- auteur très remarquée des « Sanda- permanente, puisque, écrit-elle, un sujet qui revient souvent dans l’ac- nisation de ce rendez-vous. Ce sont les Blanches », paru en octo- « pour avancer, nous devons scier des tualité », soulignait Jean Debailleul, de grands moments culturels et bre 2008. L’Interclubs Lions Club Lagny Val-de-Bussy/Rotary Club de Lagny et Table Ronde à la pointe de l’actualité A l’initiative de la Présidente cette année une innovation intéressante. ces de Paris puis à l’Université de Paris 7. Christa MALLET et des membres Après les différentes inter ventions de Conseil auprès de présidents et de directeurs du Lions Club , les trois clubs ser- chaque Président sur les actions, où généraux de grandes entreprises, il est vices se sont réunis aux Terrasses du Golf, le mot SERVIR fut le fil conducteur, l’auteur de nombreux ouvrages scienti- le siège social du Lions Club pour fêter la Table Ronde avait préparé un fiques et reste encore à ce jour consul- traditionnellement l’INTERCLUB, avec joli chèque pour le ser vice tant auprès de nombreux chefs Pédiatrie de l’Hôpital de Lagny d’entreprises. suite à une vente de champagne Le thème évoqué était : la fin du qua- en novembre. ternaire, époque au cours de laquelle Madame PASTOR remercia tous les l’homme avait à peu près conquis une cer- participants de la soirée, car les trois taine maîtrise de son environnement. A quoi clubs ont toujours répondu à l’appel lancé, pouvons-nous nous attendre ? que ce soit pour le Noël des enfants ou un Exposé rapide qui a suscité de nombreux besoin de matériels. échanges avec, en toile de fond, la crise finan- La deuxième partie de la soirée était consa- cière internationale. La soirée se termina autour crée à l’invité de marque : Romain d’un cocktail dînatoire très apprécié par tous JACOUD, Professeur à la Faculté des Scien- les membres présents. Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  10. 10. Vie de la cité 11 La Journée franco-allemande au collège Anne-FrankA l’occasion du 40e anniver- de ce comité, Jean-Louis Denis, ont saire de la signature du expliqué le potentiel d’enrichissement Traité de l’Elysée en 2003, culturel et les liens qui, progressive-la journée du 22 janvier a été décla- ment, unissent ces deux villes dansrée « Journée franco-allemande ». Elle une découverte mutuelle à l’occasiondoit illustrer la richesse des relations des rencontres sportives, musicales,bilatérales et aider à expliquer au scolaires ou extra-scolaires.grand public les liens qui unissent laFrance et l’Allemagne. Elle doit aussi Des professionnels des entreprises alle-permettre de promouvoir la langue mandes installées sur le secteur de Bussydu pays partenaire et d’attirer l’atten- et plus largement en Seine-et-Marne,tion de tous sur les possibilités sont également venus témoigner dansd’échanges, d’études et d’emplois le but d’attirer l’attention sur les réelsouverts par la coopération entre les besoins des entreprises en personnelsdeux pays. maîtrisant parfaitement l’allemand.Mme HAVOT, professeur d’allemandau collège Anne-Frank, a donc proposé à ses élèves germanis- Quant aux élèves de 5e, ils ont bénéficié d’une présentationtes d’organiser une exposition à l’intention de la communauté spécifique de l’exposition, accompagnés de leurs ensei-scolaire, dans le but d’expliquer l’origine de la journée franco- gnants, et ont ensuite participé aux jeux et quiz organisésallemande, la chronologie de l’histoire du couple franco-alle- par leurs camarades germanistes. A l’issue de la visite,mand, mais aussi de faire découvrir l’Allemagne au cœur de chaque élève de 5e a reçu la brochure « l’allemand, passe-l’Europe, le jumelage BUSSY-MEININGEN et l’intérêt de la port pour l’Europe ».langue allemande. Outre cette exposition présentée dans le foyer et le hall Ils seront conviés avec leurs parents à une réunion « information et décou-du collège, les réfectoires élèves et professeurs avaient été décorés à l’heure verte » dans le courant du mois de mars.allemande. Et pour l’occasion, le chef de cuisine du collège avait élaboré Pour clore en beauté cette belle journée, les élèves et le personnel de l’éta-un menu proposant des spécialités allemandes et françaises. blissement ont pu déguster des pâtisseries allemandes préparées et offertesDes membres du comité de jumelage BUSSY-MEININGEN et le président par les germanistes et leurs parents et professeurs. VIEL SPASS UND EINEN SCHÖNEN TAG! Anniversaire de la Consécration de l’Eglise Notre-Dame du Val fête ses 10 ans Eglise catholique du Secteur Pastoral du Val-de-Bussy, fête le dixièmeL’ anniversaire de l’église Notre-Dame du Val, 33 boulevard Thibaud de Champagne à Bussy. C’est en effet le 22 mars 1999 que l’église a étéconsacrée par Monseigneur Louis Cornet, évêque de Meaux.L’église Notre-Dame du Val est le centre pastoral du secteur regroupant 10 com-munes représentant environ 40000 personnes: Bussy Saint-Georges, Bussy Saint-Martin, Chanteloup-en-Brie, Collégien, Conches, Ferrières-en-Brie, Gouvernes,Guermantes, Montévrain, et Saint-Thibault-des-Vignes. C’est le lieu où se ras-semblent les chrétiens du secteur, mais aussi un lieu de parole et d’écoute pour tous,qui contribue à tisser du lien social entre les habitants des villages et de la ville nou-velle. Un lieu de culte, mais aussi un lieu où se vit l’entraide et la solidarité.Pour fêter cet anniversaire, plusieurs évènements se dérouleront les 21 et22 mars. Une exposition de photos dans l’église le samedi 21 mars après-midi,retracera la construction et les 10 années de Notre-Dame du Val. Un concertgratuit sera donné dans l’église le samedi 21 mars à 20h30 par l’orchestre etles chorales du Conservatoire de Bussy. Le dimanche 22 mars à 11h, la messesolennelle sera célébrée par Monseigneur Albert-Marie de Monléon, évêquede Meaux. Cette messe se prolongera par un moment convivial au cours d’unapéritif servi sur le parvis de l’église. Renseignements auprès du secrétariat paroissial au 01 64 66 39 92 Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  11. 11. 12 Dossier Cantines : les raisons d’une hausse En cette année scolaire 2008/2009, rares sont les communes qui n’ont pas révisé à la hausse les tarifs de leurs cantines. Bussy n’a malheureusement pas pu échapper à cette règle, qui, en ces temps difficiles pour les collectivités territoriales, ne pouvait vraiment pas être évitée. Tentative d’explication d’une mesure qui n’a pas été facile à prendre pour les élus et les services municipaux. A CANTINE? Un moment des plus impor- dos des administrés, bien au contraire. Aucune famille L tants de la vie scolaire, qui plus est dans notre commune, où le nombre d’enfants fréquen- tant les neuf restaurants y est très élevé. En 2007, ne paie le prix réel du repas, fixé à un peu plus de 9 euros.Un simple examen de la grille des quotients en témoigne. » Pour une famille aux revenus les plus ce ne sont pas moins de 355962 repas qui ont ainsi élevés ayant un seul enfant, le repas est ainsi fac- été servis pendant toute l’année scolaire, ce qui turé 7,19 euroscontre 2,16 eurospour les familles représente une augmentation de près de 10 % par aux revenus les plus modestes. rapport à l’année précédente. Pour la commune, la Compte tenu de la situation économique parti- facture des cantines s’élève chaque année à près de culièrement difficile, mais aussi de la hausse du 3,5 millions d’euros, alors qu’elle ne perçoit de la pas plus aujourd’hui qu’hier, et qui ne se démentira pas coût des matières premières, qui a cours depuis part des familles qu’un peu plus d’1 million d’eu- à l’avenir… Par exemple, entre ce que la commune 2007, un réajustement des tarifs de toutes les ros. « La municipalité n’a jamais facturé aux bénéfi- paie au prestataire de la restauration scolaire et ce prestations municipales a donc été nécessaire. ciaires de ses prestations le coût réel du service, rappelle qu’elle perçoit en recettes des familles, le différentiel « L’Etat ne peut pas tout, avait un jour lancé un ainsi Thierry Delage, Adjoint au Maire chargé des s’élève quasiment à 2,5 millions d’euros. Le même ancien Premier Ministre. Je serais tenté de repren- Affaires périscolaires et de la Jeunesse. La prise en principe est également valable pour les centres de loi- dre cette formule pour une collectivité territoriale charge communale est une réalité qui ne se dément sirs. La collectivité ne crée donc aucun bénéfice sur le comme la nôtre », souligne Thierry Delage. Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  12. 12. Dossier 13 COMPARAISON ENTRE LE COUT SUPPORTE PAR LA MAIRIE ET LE COUT REGLE PAR LES FAMILLES COMPARAISON ENTRE LE COUT SUPPORTE PAR LA MAIRIE ET LE COUT REGLE PAR LES FAMILLES (Base : 1 enfant) (Base : 3 enfants - comparaison par enfant) 10,00 10,00 9,00 9,00 8,00 8,00 7,00 7,00 6,00 6,00 5,00 5,00 4,00 4,00 3,00 3,00 2,00 2,00 1,00 1,00 0,00 0,00 A A B Famille B C Famille C D D E E F Mairie F Mairie G QUOTIENT FAMILIAL G H QUOTIENT FAMILIAL HUn nouveau mode de car susceptible de faire évoluer certains foyers vers une tranche supérieure, n’a en revanche concerné les personnes qui déclaraient leurs frais réels. D’une certaine manière, le nouveau mode de calcul, pluscalcul plus équitable qu’une dizaine de familles. « Avec ce nouveau mode équitable, est établi en fonction de ce qui est gagnéLes tarifs des cantines, des centres de loisirs, des de calcul, l’objectif recherché ne consistait nullement à et non plus de ce qui est déclaré.accueils du matin et du soir ainsi que des études ont alourdir la fiscalité de quelques ménages, mais au Quoi qu’il en soit, l’effort municipal dans ledonc été réévalués, avec un objectif principal: main- contraire à introduire plus d’équité fiscale, à partir des domaine périscolaire est maintenu, malgré unetenir tous ces services au même niveau dans un revenus réels des personnes, cest-à-dire le revenu fiscal de pression financière élevée. Il a juste été demandécontexte budgétaire difficile, et modérer le plus pos- référence, et non plus ce qu’ils déclarent », indique aux familles de contribuer elles aussi, en fonc-sible ces hausses, notamment pour les familles aux Thierry Delage. En effet, auparavant, la seule prise tion de leurs revenus, au maintien de la qualitérevenus les plus modestes, en maintenant la politi- en compte du revenu net fiscal avantageait considé- des services municipaux. « C’est aussi cela quique du quotient familial. Le nouveau mode de rablement ceux qui pouvaient bénéficier d’une ou participe à notre qualité de vie à Bussy », conclutcalcul, décrié par un certain nombre de personnes, plusieurs opérations de défiscalisation et pénalisaient Thierry Delage. DES PRESTATIONS QUI ONT UN COÛT… En dehors des aspects strictement nutritionnels, la cantine, c’est aussi un lieu de détente et d’évasion pour tous les enfants avant de reprendre le chemin des cours. A Bussy, tout est fait pour que les enfants se sentent bien dans leur peau, dans un environnement sain et un encadrement exemplaire. ur les temps de restauration scolaire, le service Jeunesse de la Ville gère de nouvelles denrées, comme par exemple, la soupe de légumes qui est S le bon fonctionnement des cantines, dont les fluctuations de commandes aujourd’hui servie toutes les semaines de la période de novembre à avril, pré- des repas (355962 repas pour l’année 2007), et supervise la cohé- cise Thierry Delage. Les menus à thèmes ont également été développés (menus rence des actions entre les 105 animateurs de la Ligue de l’Enseignement du africain, asiatique, slave, mexicain…). En outre, le mois de mars va voir, à titre Val-de-Marne, les 15 surveillants de restauration scolaire de la ville (gestion des de test, l’introduction dans les menus de produits biologiques. Des produits issus selfs pour les primaires) et les 40 ATSEM (gestion du repas des maternelles). de l’agriculture biologique seront ainsi servis aux enfants une fois par semaine, La ville n’a jamais pris en compte le prélude, sans doute, à la généralisation coût du personnel encadrant dans les EVOLUTION DU NOMBRE DE REPAS SERVIS DEPUIS 2004 d’ici quelques mois de cette alternative prestations aux familles, qui compren- s’inscrivant pleinement dans notre démar- 350000 nent notamment la surveillance et l’ani- che de développement durable. » mation, au travers de multiples activités 300000 Autre point important avec l’effort entre- (jardinage, danse, initiation au chant, 250000 pris depuis quelques mois sur le suivi des jeux collectifs, initiation au théâtre, acti- Nombre 200000 enfants ayant une ou des allergies alimen- vités manuelles avec accès aux de repas servis taires, avec l’amélioration du Projet Ali- 150000 accueils de loisirs et intercentres). mentaire Individualisé (PAI), caractérisé Toutes ces activités font de ce temps de 100000 par la possibilité pour ces enfants de dis- restauration un moment des plus agréa- 50000 poser de plateaux repas spécifiques. bles pour les élèves. 2004/2005 0 Total Des prestations que semblent apprécier Maternelles Primaires Adultes La société Avenance, prestataire de ser- 2005/2006 Répartition par nature les familles buxangeorgiennes, puisque 2006/2007 vice, contribue, en étroite collaboration la dernière enquête de satisfaction, avec la commune, à promouvoir active- menée sur l’année scolaire 2006/2007 ment le goût et l’équilibre nutritionnel. Des commissions de menu se réunissent révélait que 68,05 % d’entre elles étaient totalement satisfaites par l’ensemble ainsi quatre fois par an. Plusieurs parents élus des différentes fédérations, asso- du service, 26,93 % étaient moyennement satisfaites et seules 5,02 % insatis- ciations ou non sont invités à y participer et à donner leur avis sur l’élaboration faites. Des chiffres positifs qui poussent l’ensemble des prestataires et les servi- des menus. « Cela nous a permis d’améliorer les services et de faire apparaître ces municipaux à maintenir ce haut niveau… Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  13. 13. 14 Vie municipale CONSEIL DES JEUNES Des conseillers prêts à faire entendre leurs voix pour un nouveau mandat ! n accord avec la politique édu- E cative du CEL (Contrat Edu- LES ÉLUS DU CDJ catif Local), le Conseil des Monsieur Taurin B. Jeunes est une instance conçue pour Mademoiselle Hana B. les jeunes, où ils s’exercent à la démo- Mademoiselle Marion C. cratie participative et à la citoyenneté. A la fois lieu d’expérimentation et Mademoiselle Ludiwine C. d’expression, il permet, d’une part, de Mademoiselle Landeline D. découvrir le fonctionnement muni- Monsieur Vincent D. cipal et d’autre part, de proposer et de Monsieur Thomas F. réaliser des projets pour améliorer la Mademoiselle Margaux F. vie (des jeunes!) dans la ville. Depuis Monsieur Alexis G. 2006, le précédent CDJ s’est illustré Mademoiselle Samantha J. dans la vie locale à travers différents Mademoiselle Jihane K. projets tels qu’une visite au Parlement Mademoiselle Inès K. européen à Strasbourg, une anima- Mademoiselle Cindy L. tion autour de la Prévention routière, Hugues Rondeau et Julien Gaillard, Conseiller municipal délégué au CME et au CDJ, ont assisté à la séance d’intronisation des nouveaux jeunes conseillers, Mademoiselle Clémence M. sa participation à l’organisation tech- en leur donnant quelques pistes de réflexion. Mademoiselle Asmaa M. nique et à l’animation de la Fête de la Musique 2008 et, de manière régu- membres du CDJ qui feront office PRINCIPES DU CDJ Monsieur Anthony M. lière, sa participation aux cérémonies de parrains: projet humanitaire de Le Conseil des Jeunes s’inscrit dans la Monsieur Vincent N. commémoratives. collecte de matériel informatique politique globale de la ville, et plus Monsieur Rémi N. pour le village sénégalais de NGUE- particulièrement dans celui de la poli- Mademoiselle Anaëlle R. LE CONSEIL DES JEUNES 2009 NIENE, participation au festival tique jeunesse. Le CDJ est un soutien Monsieur Dimitri R. Le nouveau Conseil des Jeunes a été BD organisé par la Médiathèque de à la citoyenneté et à la démocratie par- Monsieur Boris T. élu le mercredi 28 janvier dernier, à l’Europe, participation à la Fête de la ticipative. Mademoiselle Alice V. l’Espace Jeunes. Musique, choix du nouveau nom du Les principes du CDJ reposent sur un Monsieur Kévin V. A l’issue des élections, les 24 can- cross des écoles, reprise du journal double concept: Monsieur Navid Y. didats inscrits ont été élus pour Bussy’Toyens, volonté d’intervenir Politique, en laissant la possibilité aux représenter la jeunesse au sein de la dans les maisons de retraite… jeunes d’émettre des opinions utiles politique de la ville. pour la ville et d’agir sur leur terri- Tous les trimestres une séance plé- Ce nouveau Conseil des Jeunes est OBJECTIFS GENERAUX toire de vie, d’une part; nière se tiendra en présence de composé de 15 filles et de 9 garçons, Le Conseil des Jeunes permet de: Pédagogique, en visant à former les Monsieur le Maire et Monsieur âgés entre 11 et 17 ans. Beaucoup citoyens d’aujourd’hui et de demain et Julien GAILLARD. Découvrir et comprendre le fonc- sont d’anciens membres du Conseil à favoriser leur autonomie ainsi que tionnement de la ville municipal des Enfants ou du Conseil leur responsabilisation. ENGAGEMENTS DE LA VILLE Proposer et élaborer des projets pour des Jeunes, et ont voulu ainsi assurer DE BUSSY SAINT-GEORGES la continuité de leurs actions. D’au- améliorer, dans l’intérêt général, son LE FONCTIONNEMENT La ville de Bussy Saint-Georges s’en- tres sont de toutes nouvelles recrues territoire de vie dans les domaines Le Conseil des Jeunes de Bussy Saint- gage à mettre enœuvre les moyens qui ont voulu « essayer ». suivants: loisirs, formation, trans- Georges est rattaché au Service cultu- techniques et financiers dans la réali- Lors de la séance plénière du mercredi ports, emploi, culture, insertion, rel de la commune. Il est animé par sation des projets émanant du CDJ. 11 février, les élus ont été invités à logement, sport, santé… Maud VIALLET (coordinatrice au Ainsi, l’animateur chargé du CDJ, prendre leurs fonctions. Ils se sont Réfléchir et débattre des questions service culturel) et par Julien GAIL- prend en compte la parole des jeunes chacun répartis en deux commissions: de société LARD (conseiller municipal délégué élus, les accompagne dans leurs pro- Travailler en groupe, partager des à l’environnement et au CME/CDJ). jets et gère le budget mis à leur dispo- Environnement, Sécurité et avis… Le Conseil des Jeunes se réunira au sition. Humanitaire Agir pour sa collectivité et être un L’animateur veille également à la moins une fois par mois, à l’Espace Communication, Sports et Culture citoyen actif Jeunes ou à la Médiathèque de coordination des projets transversaux La séance plénière a été l’occasion de Dialoguer avec les élus adultes et l’Europe, en présence de Maud auprès des élus du conseil municipal, discussions autour de nombreux émettre des avis sur la définition et VIALLET, de Peggy MOULI- des services de la Mairie, et plus par- projets qui seront réalisés au cours de l’évaluation des actions menées par NOT (Service jeunesse), et de ticulièrement auprès des acteurs de la leur mandat, avec l’aide des anciens la ville dans leur direction. Julien GAILLARD. politique jeunesse. Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  14. 14. Vie municipale 15 Séjours de printempsLa moyenne montagne pour les plus jeunes, la mer pour les adosLe Jura et la Belgique seront les destinations au menu des vacances de printemps pour les jeunes Buxangeorgiens,qui pourront s’adonner à de multiples activités. Retrouvez ci-dessous en détail les caractéristiques de ces séjours. POUR LES 6/12 ANS POUR LES 12/17 ANS SÉJOUR À PRÉMANON DU 12 AU 18 AVRIL 2009 SÉJOUR EN BELGIQUE ~ SUN PARK DU 17 AU 24 AVRIL 2009 Le centre « les Jacobeys » est situé dans le Haut du Jura, à proximité de la De Hann est une station balnéaire réputée en Belgique avec ses toits rouges, ses frontière suisse. Nous sommes là à 1100 m d’altitude, au cœur de la forêt petits balcons, ses tourelles et ses façades à colombages. L’architecture typique- d’Epicéas du Parc National Charmante petite commune aux multiples hameaux, Prémanon est un village ment anglo-normande confère à cette station un cachet particulier. traditionnel qui fait partie de la station des Rousses, fondée par 4 villages. Il offre Les jeunes seront hébergés dans des villas conforts, ils seront amenés à prépa- tous les avantages d’une station balnéaire hivernale et estivale. Animés toute rer leur repas et s’investir dans la vie quotidienne. Des repas seront pris au res- l’année, vivants encore au rythme de leur tradition, ces villages ont su préserver taurant lors de la semaine. leur culture et leur authenticité. ORGANISME: A.D.A.V. ORGANISME: Les PEP 91 DATES: Du 17 au 24 avril 2009 DATES: Du 12 au 18 avril 2009 PLACES DISPONIBLES: 24 TRANSPORT: Transport en Car Grand Tourisme PLACES DISPONIBLES: 20 ACTIVITÉS: Aquapark avec ses piscines à vagues, ses toboggans, ses jacuzzis TRANSPORT: Transport en Car Grand Tourisme ainsi que tennis, rollers, mini golf, vélo, bowling, squash… Quelques visites et ACTIVITÉS: Initiation à lescalade, cyclotourisme (en VTT), camping, pati- sorties à la plage sont prévues. noire, piscine, initiation à léquitation, découverte du milieu montagnard, L’encadrement est assuré par l’équipe d’animation d’A.D.A.V. visite de Genève, sortie patinoire. - Encadrement par l’équipe Les PEP 91. TARIFICATION PAR TRANCHE (EN EUROS) TARIFICATION PAR TRANCHE (EN EUROS) 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS A 192 182 173 165 156 A 200 190 180 171 163 B 216 205 195 185 176 B 225 213 203 193 183 C 240 228 217 206 195 C 250 237 225 214 203 D 264 251 238 226 215 D 274 261 248 235 224 E 288 274 260 247 235 E 299 284 270 257 244 F 312 296 282 268 254 F 324 308 293 278 264 G 336 319 303 288 274 G 349 332 315 299 285 H 360 342 325 309 293 H 374 356 338 321 305 Hors Bussy 480 456 433 412 391 Hors Bussy 499 474 450 428 406 LES INSCRIPTIONS S’EFFECTUERONT À PARTIR DU MERCREDI 11 MARS JUSQU’AU VENDREDI 27 MARS Le mercredi 11 mars, le service Jeunesse sera ouvert exceptionnellement de 8h à 18h30 - RENSEIGNEMENTS AU 0164662424LA TARIFICATION DES SEJOURS : MODALITÉS D’INSCRIPTIONS : La participation financière demandée aux familles buxangeorgiennes est, dans tous les cas, inférieure au La présence d’un des responsables légaux de l’enfant est obligatoire pour procéder à l’inscription.coût réel du séjour, la différence étant prise en charge par la municipalité. Un dossier d’inscription pour le séjour concerné sera transmis à la famille en fonction du nombre d’enfants qu’elle souhaite inscrire.Les tarifs appliqués sont établis en fonction de votre quotient familial. Un acompte de 30% du prix du séjour sera demandé afin de réserver la place de votre enfant.Le règlement pourra s’effectuer en espèces, en chèques vacances ou en chèque. L’inscription sera effective, si et seulement si, le dossier complet est retourné au service Jeunesse Animations Vacances & Loisirs.Les chèques sont à libeller à l’ordre du Trésor Public. Dans le cas contraire, aucun départ ne sera autorisé.Si vous bénéficiez d’aides aux vacances, la déduction s’effectuera automatiquement.Pour cela vous devrez fournir le jour de l’inscription : l’original du justificatif du bon CAF (par enfant), le formulaire POUR LES SÉJOURS EN EUROPEd’aide financière de votre Comité d’Entreprise. Contacter la CPAM au 0 820 904 138 ou par Internet : www.melun.ameli.fr Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009
  15. 15. 16 Vie municipale Semaine d’Information sur la Santé Mentale du 16 au 22 mars L’UNAFAM entend bien changer le regard… chizophrénie, troubles bipolaires, dépression sont des mots et des S maladies qui font peur. A plus forte raison si les principales occasions de les voir mentionnés dans l’opinion publique font suite à des faits divers dramatiques. Trop souvent, la peur de ces maladies rejaillit sur les personnes qui en sont atteintes, renforçant ainsi leur exclusion ou leur rejet, alors qu’au contraire, elles ont besoin, comme tout un chacun, de soins, de compréhension, de respect et de compassion. C’est pourœuvrer dans ce sens que l’UNAFAM existe. Parce que les maladies psychiques, c’est d’abord la souffrance des malades et par voie de conséquence celle de leur entourage, parce que les personnes atteintes sont plus d’un million en France, l’UNA- FAM (Union des Familles et Amis de Malades Psychiques) est une associa- tion solidaire utile et nécessaire dans la société. Elle compte 13000 familles adhérentes, dont 230 environ en Seine-et-Marne. L’UNAFAM se consacre essentiellement à l’entraide et à la défense des intérêts des malades psychi- ques et de leurs proches. Dans cet objectif, ses membres agissent au moyen de groupes de paroles et d’entraides, de formations, de permanences phy- siques et téléphoniques, mais aussi au travers de nombreuses représenta- tions et collaborations avec des services psychiatriques, des institutions sociales ou associations du domaine médico-social. « Au final, notre objectif est de changer le regard de la société et de nos concitoyens sur les maladies psychi- ques et les personnes qui en sont atteintes, résume Charles Le Lann, délégué Lagny-sur-Marne de 14 h 30 à 18h. Le dimanche 22 mars à 15 h 30, de l’UNAFAM pour Marne-la-Vallée. Pour cela, nous voulons présenter une l’ensemble de violoncelles de la Schola Cantorum de Paris proposera un image souvent méconnue du malade psychique, et notamment montrer qu’il concert en l’église Notre-Dame des Ardents de Lagny. partage avec les personnes non atteintes de troubles psychiques des passions, des réalisations et des rêves identiques. » UNAFAM 77 8 rue Duguesclin La 20e Semaine d’Information sur la Santé Mentale, qui aura lieu du 16 au 77000 Melun 22 mars, sera l’occasion pour l’UNAFAM de mieux se faire connaître et de Tél. Fax: 0164394775 récolter des fonds pour la défense des intérêts des malades psychiques et de Permanence téléphonique 24h/24 au 0164394775 leurs familles. Cette semaine d’information sera marquée par deux mani- Permanence à la Maison des Associations de Lagny-sur-Marne, festations. Le jeudi 19 mars, un colloque sera organisé en collaboration avec 9 rue Vacheresse, les 2e et 4e samedis de chaque mois de 10h à 12h: les soignants des secteurs psychiatriques de l’hôpital de Lagny à la mairie de renseignements au 0160360706 Du 16 au 22 mars La Semaine d’Information pour la Santé Mentale haque année, la SEMAINE D’INFORMATION POUR LA SANTÉ MENTALE s’adresse au grand C public. Les professionnels, les patients et leurs proches, ainsi que tous les partenaires de la santé mentale organisent des manifestations d’information et de réflexion. Cette vingtième semaine sera l’occasion de débattre de la coordination entre les soins et l’accompa- gnement des personnes souffrant de troubles psychiques. Ces dernières années, l’organisation et les pratiques de soins psychiatriques ont changé. Aujourd’hui, 3/4 des personnes suivies par les services de psychiatrie publique ne sont pas hospitalisées mais suivies en ambulatoire. Mais on sait que les soins ne suffisent pas: un accompagnement au quotidien est nécessaire. Pour cela, il existe divers dispositifs: aide au logement et à l’emploi, groupes d’entraide mutuelle, conseils locaux de santé mentale, ateliers santé-ville, services d’accompagnement à la vie sociale, service de protection juridique… Cette Semaine sera donc l’occasion pour différents organismes de se faire connaître auprès du grand public afin de présenter ces dispositifs. Bussy Saint-Georges N° 108 - Février 2009

×