La Saint-Georges en images   Le Cambodge s’invite à Bussy       Passeports biométriques :       Le 4L Trophy comme si vous...
4 Vie de la cité10 Dossier14 Vie municipale18 Magazine20 Sport24 Pratique                                       Sommaire -...
4                                                                             Vie de la cité                              ...
Vie de la cité                                                                                             5å             ...
6                                                                    Vie de la cité                                       ...
Vie de la cité                                                                                                    7       ...
8                                                                   Vie de la cité    Quand le Cambodge s’invite à Bussy… ...
Vie de la cité                                                                                           9                ...
10                           Dossier                                                      Danseurs de Hip-Hop, soirée d’Ha...
Dossier                                                                                           11Une équipe à l’écoute ...
12                                                                              Dossier     LE LABORATOIRE D’EXPRESSION : ...
Dossier                                                                                            13                     ...
14                                                                           Vie municipale                               ...
Vie municipale                                                                                                     15     ...
16                                                                  Vie municipale                  Les marchés de Bussy  ...
Vie municipale                                                                                          17                ...
Le magazine                                                                                             19            Sah’...
20                                                                       Activités sportives     Le golf à l’heure taïwana...
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Journal de bussy numéro 111
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 111

1 771 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 771
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 111

  1. 1. La Saint-Georges en images Le Cambodge s’invite à Bussy Passeports biométriques : Le 4L Trophy comme si vous y étiez pages 4 & 5 page 8 Bussy entre dans la danse page 18 pages 22 & 23 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - MAI 2009 E MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS AI n°111 Saint-Georges L’Espace Jeunes vous ouvre ses portes
  2. 2. 4 Vie de la cité10 Dossier14 Vie municipale18 Magazine20 Sport24 Pratique Sommaire - Edito 3 Sale temps 4 & 5. La Saint-Georges en images e titre de cet édito ne fait 6. Bussy fidèle au devoir de mémoire 7. Le Petit Nicolas sur les bancs de Louis- Guibert 8. Le Cambodge s’invite à Bussy 9. Le 7 juin, on nettoie la ville avec Tzu Chi ! L pas qu’allusion à la météo- rologie peu propice que nous connaissons en ce printemps en Seine- et-Marne. Il pleut certes sur Bussy Saint-Georges, mais je ne peux m’empêcher une nouvelle fois de faire surtout réfé- rence à la dégradation de notre économie. 10 à 13. Nous ne comptons plus les opéra- Dans les coulisses de l’Espace Jeunes tions abandonnées ou différées. Ceux qui en douteraient n’ont qu’à lever la tête autour de la gare RER pour se rendre compte qu’en dépit de tous mes efforts, une bonne partie des bureaux que j’ai pu créer à partir de 2005 est mal- 14. Découvrez les parrains du festival de BD heureusement inoccupée. Heureusement que j’ai profité de l’embellie 15. Des élèves de Maurice-Rondeau se penchent sur les véhicules propres passée pour commercialiser la presque totalité des terrains de la ZAC 16. Les marchés de Bussy vous attendent ! (Zone d’Aménagement Concertée) Léonard-de-Vinci. 17. Le passeport biométrique en 9 questions Dans le marasme ambiant, je lutte pied à pied pour que les terrains cédés accueillent vraiment de nouvelles entreprises. Ce qui n’est pas toujours évident alors que les banques rechignent à prêter et que beau- coup de sociétés ne sont pas en phase d’expansion, mais bien en diffi- cultés, avec une réduction sensible de leurs effectifs. Est-ce à dire que je baisse les bras? Au contraire, plus que jamais, je m’investis sans limite pour combattre la crise. L’un de mes projets phares - l’Atrium, unité commerciale près de l’entrée d’autoroute – exige 18. SahLomon, chanteur buxangeorgien globe-trotteur notamment que je m’en fasse l’avocat et le représentant auprès des enseignes et des investisseurs potentiels. Je me targue en une décennie d’avoir renforcé l’attractivité de notre territoire et, usant de mon carnet d’adresses personnel, convaincu des compagnies surtout étrangères, asia- tiques ou américaines, de choisir Bussy Saint-Georges. Cette démarche volontaire est indispensable pour notre survie. De 2008 à 2009, nos recettes de taxe professionnelle ont augmenté de 20. Le golf à lheure taïwanaise 32,60 %. C’est encore l’objectif que je me fixe pour 2010. Dans une 21. Pierre-Yves Billette champion de France période de récession, il est bon de demeurer ambitieux pour Bussy. n 22 & 23. Nicolas Gazil raconte son 4L Trophy Hugues RONDEAU Votre Maire 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. État civil Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  3. 3. 4 Vie de la cité Les enfants du centre Jules- Verne avaient réalisé un magnifique blason qui leur a finalement porté chance lors de la fête médiévale. La fête patronale se porte bien… Brioches, fête foraine et Moyen-Age au menu de la Saint-Georges a FÊTE PATRONALE DE LA SAINT- des brioches, une tradition qui remonte aux L GEORGES a comme chaque année fait l’objet d’une multitude d’animations à Bussy durant les quelques jours entourant le années 1920. Les jeunes du village, accompa- gnés par les musiciens de la fanfare d’antan, allaient de porte en porte distribuer les brioches 23avril. Alors que la fête foraine battait son plein bénites au cours de l’office religieux du depuis le 14 avril, les centres de loisirs étaient dimanche matin. Après une interruption pen- mobilisés sur la plaine de jeux du Bleu-du-Ciel, dant les années troubles, la tradition fut reprise toute la journée du 23 avril. La Ligue de l’En- à la deuxième fête patronale qui suivit la Libé- seignement avait en effet organisé une grande ration. Aujourd’hui, c’est avec un grand plaisir fête médiévale, lors de laquelle les centres de loi- que les élus se plient à cette coutume locale, en sirs se sont affrontés dans de nombreux jeux afin allant à la rencontre des Buxangeorgiens sur les de remporter le blason de la ville de Bussy. Dans marchés de la ville. Les aînés qui en avaient fait cette joute très amicale, c’est le centre Jules-Verne la demande se faisaient quant à eux livrer à qui s’est distingué en l’emportant aussi bien chez domicile par Dominique Bijard, Michèle Bui les maternelles que chez les primaires. Autant Khac, Kim Ngouansavanh, Claude Louis, dire que les chevaliers de l’Ile Mystérieuse ont Robert Msili, Antoinette Montaigne et Nicole fait preuve de beaucoup de vaillance… Bezoulle. Quant à la bénédiction des brioches, Le rendez-vous incontournable de cette fête de elle fut célébrée en l’église du village le samedi la Saint-Georges était bien sûr la distribution 25 avril par le père Pierrick Lemaître. n Un grand merci aux boulangeries Les Délices de la Gare et le Moulin de Christine pour avoir confectionné les quelque 1500 brioches qui ont été distribuées samedi 25 et Après la célébration de la messe, une délégation, emmenée par Dominique Bijard et Kim Ngouansavanh, a pris la direc- dimanche 26 sur les marchés. tion de la Croix de Saint-Georges pour y déposer une gerbe. Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  4. 4. Vie de la cité 5å ç é å C’est dans un joli panier en osier que les délicieuses brioches ont été bénies par le père Pierrick Lemaître. ç Michèle Bui Khac, Adjointe au Maire, et Robert Msili, Conseiller municipal, ont été à la rencontre de nos aînés. é Quoi de mieux pour les Buxangeorgiens que d’être accueillis par ces beaux sourires è arborés par nos deux collègues lors de cette distribution? è Pour Dominique Bijard, Conseiller municipal délégué aux Fêtes et Cérémonies, la Saint-Georges est toujours l’occasion de discuter avec les Buxangeorgiens. ê La Taverne du Château n’a pas beaucoup désempli durant cette journée très enso- leillée. ë Tir à l’arc et arbalète: deux activités qui ont remporté un certain succès auprès des apprentis chevaliers. í Outre les nombreuses activités proposées sur chaque stand, les enfants ont pu ê faire une petite balade en poney. ì Gilbert Lejeune, le forain le plus célèbre à Bussy, surveille nos jeunes fins tireurs… í ì ë Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  5. 5. 6 Vie de la cité 1945-2009 : des souvenirs toujours présents Actualité chargée pour L’Amicale des Anciens Combattants de la ville de Bussy, avec deux manifestations d’importance ces dernières semaines : la Journée de la Déportation, le 26 avril, et la commémoration de l’Armistice de la Seconde Guerre mondiale. Retour sur ces deux évènements qui rappellent aux plus jeunes l’horreur de la guerre. De l’atrocité des déportations… Le dernier dimanche d’avril, la Journée de la Déportation a été célébrée dans tout lHexagone. Et Bussy na pas failli à la tradition. n ce dimanche 26 avril l’assemblée. Les discours évo- E 2009, la salle du conseil résonnait des paroles de Robert Msili, Président de l’Ami- quaient bien sûr les 100000 fran- çais déportés dans les camps d’extermination, mais aussi les cale des Anciens Combattants, de souffrances et les tortures subies par Marcel Van Der Noot, Président les déportés. Le souvenir de ces du Souvenir Français, et de Domi- héros, opposants au régime du nique Bijard, Conseiller municipal. Troisième Reich, « asociaux », Les enfants déposent la gerbe de fleurs de la municipalité devant le monu- ment aux morts. Comme pour donner davantage de Tsiganes ou Juifs, était présent dans force à ces déclarations, madame tous les esprits ; même les plus Ce geste, hautement symbolique, l’explique Robert Msili, « rappeler le Freylin, ancienne déportée, a eu le jeunes ont fait leur devoir de atteste de leur implication dans la souvenir des déportés, c’est […] courage de témoigner de cette mémoire en déposant une gerbe commémoration. Et cela a une donner aux jeunes générations une époque douloureuse devant toute devant le monument aux morts. importance capitale car, comme leçon de civisme ». n … À la fin de la terreur nazie La France est, depuis 1981, le seul pays qui commémo- re par un jour férié le 8 mai 1945, date de la capitula- tion sans condition des armées nazies. Encore une par- ticularité française que les citoyens buxangeorgiens n’ont å pas laissée en reste. ls étaient une cinquantaine à avoir fait le tion contre la barbarie, le triomphe de la démo- I déplacement ce vendredi 8 mai pour commémorer la victoire contre le nazisme. Encore une fois, les enfants ont lar- cratie contre le totalitarisme nazi ». Message de paix et despoir, la lecture sest terminée par un appel: «Tous ensemble, jeunes et moins gement pris part à la cérémonie, portant fiè- jeunes, nattendons pas, agissons pour construire ç é rement les gerbes de fleurs en tête du cortège. une ère de paix et de fraternité ». Le maire, Arrivés devant le monument aux morts, le accompagné d’une fillette, a déposé une å Le cortège se rend au monument aux morts. maire, Hugues Rondeau, ainsi que Claude gerbe au pied du monument; ce geste sym- ç Le maire, accompagné d’une petite fille, dépose une Louis, Marie-Adjoint aux Affaires culturelles bolique accompli, le cortège s’en est retourné gerbe de fleurs. et Robert Msili, le Président de l’Amicale des vers la salle du conseil, où Robert Msili a é M. Msili remettant l’écusson honorifique de 10 ans de Anciens Combattants ont pris la parole pour remis au couple Garnier l’écusson honori- services à M. et Mme Garnier. rappeler « la victoire des valeurs de la civilisa- fique de 10 ans de services. n Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  6. 6. Vie de la cité 7 Concours « Les Petits Passeurs de la Paix » Le Wagon de l’Armistice des élèves de Jean-de-la- Fontaine a séduit le jury les féliciter. Le président de l’Amicale de la Grande guerre, et de donner du sens des Anciens Combattants de Bussy, à la cérémonie nationale du accompagné de Jean-Claude Potier, 11 novembre. » La classe de M. Ser- rganisé par l’Inspection récompensée par le jury, qui s’est réuni délégué de l’ONAC 77, Robert Bel- rant s’est vu remettre deux livres,O académique et l’Office National des AnciensCombattants (ONAC) à l’occasion en décembre dernier pour départager les classes participantes. Seules 7 classes du département ont été récompen- langer, président d’une association d’anciens combattants, et Jean- Claude Kerauffet, membre du conseil dont l’un retraçant la vie de Lazare Ponticelli, le dernier poilu fran- çais, disparu en mars 2008, ainsidu 90e anniversaire de la commémo- sées. C’est dire si le travail réalisé par d’administration de l’ONAC 77, ont qu’un DVD, La Chambre desration de l’Armistice de la Première les élèves de Jean-de-la-Fontaine ainsi salué l’effort de l’ensemble de la Officiers, un film très émouvantGuerre mondiale, le concours « LES autour du Wagon de l’Armistice a classe: « Nous apprécions beaucoup le de François Dupeyron sur laPETITS PASSEURS DE LA conquis les membres du jury. Le travail que vous avez fait, leur a déclaré Grande Guerre. Les élèves serontPAIX » a vu la classe de M. Serrant mardi 28avril, une délégation emme- Jean-Claude Potier. C’est très important ainsi incollables sur la Première(école Jean-de-la-Fontaine) être née par Robert Msili est donc venue de raviver la mémoire collective autour Guerre mondiale… n Le Petit Nicolas sur les bancs de Louis-Guibert Pour sa première année d’enseignement à Bussy, Jean-Luc Piezel, direc- teur de l’école primaire Louis-Guibert, commence fort ! « Je révise en vacances avec le Petit Nicolas », son cahier de vacances, lui a valu une interview d’Envoyé Spécial ; l’émission de France 2 diffusera en effetcet été un sujet sur les cahiers de vacances. Les journalistes ont donc rencontré Jean-LucPiezel dans son école le mardi 12 mai, filmant quelques plans de sa classe.T out a commencé en juillet 2008, lorsque souvenir : « Ce travail a Le projet consiste à Marie-Christine Olivier, directrice d’ou- å été très formateur, il m’a éditer une série de cahiers de vacances vrage et conseillère pédagogique à l’Edu- permis d’avoir un sur le thème ducation nationale, propose au directeur de regard critique sur ce Petit Nicolas. CeLouis-Guibert de réaliser un cahier de vacances que je pouvais faire », projet fait partie nous confie-t-il. dune grande opéra-pour les CM1 dans le cadre du projet des édi- tion lancée pourtions Hatier. Ayant déjà travaillé avec le rédacteur L’ouvrage est disponible célébrer les 50 ansl’an passé, Mme Olivier avait toute confiance en en librairie ainsi qu’en du petit Nicolas : unlui : « Jean- Louis est un vrai passionné. Lorsqu’il grande surface depuis film est prévu pouraccepte un projet, il s’y lance à fond ». le 25 mai. Ce cahier septembre et unAttiré par l’offre, Jean-Luc Piezel s’empresse d’ac- existe également pour dessin animé sera également diffusé àcepter. Mais le travail n’est pas si simple qu’il n’y les CE1, CE2, CM2 la rentrée sur M6.paraît et nécessite un investissement important : et… même pour lesles lectures doivent être tirées de passages des adultes ! Alors parents, sortez vos plumes etouvrages du PETIT NICOLAS. Afin de sélection- passez des vacances studieuses aux côtés dener des extraits intéressants, M. Piezel se plonge vos chers bambins, qui seront ravis de faire leursdans cette littérature enfantine qui a bercé tant de exercices « comme des grands » ! Itêtes blondes. Après quatre mois de travail assidu å Marie-Christine Olivier et Jean Luc Piezel présententet de nombreuses navettes entre le rédacteur et la leur bel ouvragedirectrice d’ouvrage, les textes sont enfin validés. ç ç Sortie de classe filmée par le reporter d’EnvoyéDe cette expérience, notre directeur garde un bon Spécial Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  7. 7. 8 Vie de la cité Quand le Cambodge s’invite à Bussy… Trois associations, ADHAC (Asso- ciation d’Aide des Handicapés Au Cambodge), ABCK (Association Bouddhique et Culturelle Khmère) et Dévalack, ont célébré l’an 2553 du calendrier bouddhiste. Les festivités se sont déroulées les 11, 18 et 25 avril 2009. u Cambodge, le nouvel an est célébré pen- A dant trois jours. Le « MOHA SANG- KRAN », premier jour de la nouvelle année, donne lieu à la plus grande fête traditionnelle Cérémonie boud- dhique pour l’as- sociation ABCK, le samedi 18 avril. du pays, très respectée par la population. å Danse folklorique au menu de Des rituels ancestraux… la soirée de Dévalack. ç La cérémonie traditionnelle com- En effet, selon la croyance brahmanique (première prend également un hommage à religion pratiquée par les Khmers), cette période Bouddha. annonce l’arrivée sur terre des tééva, de nouveaux é L’offrande de repas aux anges qui protégeront les familles cambodgiennes moines lors de la journée orga- toute l’année. Pour les accueillir, les maisons sont net- nisée par ADHAC fait partie des us et coutumes respectés toyées, décorées, et les tables garnies de fleurs, de fruits par les Cambodgiens. et de boissons. Les bouddhistes, sous le bruit sourd è Elèves chantant des hymnes des tambours antiques, allument des bougies et prient å traditionnels cambodgiens lors leurs ancêtres en lavant les statues du Bouddha. de la soirée de Dévalack, le Le second jour, « WANABOT », est celui des 11 avril. cadeaux : les Khmers offrent des présents à leurs ê Danse folklorique traditionnelle parents, grands-parents et aînés, mais aussi aux sala- « Hom Rong » riés et aux personnes pauvres. Le troisième jour sappelle jour de « LEUNG è SAKK ». Traditionnellement, les enfants prennent dassaut les rues et projettent de leau sur les pas- sants, geste de bénédiction symbolique. …perpétués à Bussy Chaque association a célébré le nouvel an à sa ç manière. Alors que Dévalack proposait une soirée ê où chants traditionnels et contes Khmers se mêlaient à des danses folkloriques, ABCK, elle, a préféré mettre en avant les cérémonies bouddhiques é et traditionnelles. Et pour ADHAC, le programme fut tout aussi varié : grande parade, cérémonies tra- ditionnelles, bénédiction des bonzes, procession des fidèles et prestation du vénérable Khuon Sary, l’homme qui marche sur les braises. Pour les trois associations, les festivités se sont ter- minées par une soirée dansante, où le rythme du "Roam Vong", danse populaire cambodgienne, a bercé la nuit buxangeorgienne jusqu’aux premières lueurs du jour. n Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  8. 8. Vie de la cité 9 Cette noble pratique correspond à l’une des mis- sions de la Fondation créée il y a quarante ans à Taiwan par le Maître Bouddhiste Cheng Yen. D’après elle, « nous ne devons pas utiliser nos mains seulement pour applaudir, mais pour protéger ce qui nous entoure ». En effet, le geste simple d’un enfant pour la propreté vient du bon exemple de l’adulte. C’est pourquoi Hugues Rondeau, le Maire de Bussy, approuve cette action et demande à chaque famille de Bussy d’y apporter également son soutien. La Fondation Tzu Chi figure actuellement parmi la plus importante des organisations de bienfai- En novembre 2007, la fondation Tzu Chi avait déjà participé à un grand sance de Taiwan. Elle est représentée dans de nom- nettoyage de la ville, qui avait mobilisé une centaine de personnes. breux pays. L’an dernier, lors du tremblement de terre à Sichuan, en Chine, la Fondation a joué unLe 7 juin, on nettoie Bussy! rôle important dans les secours et l’aide humani- taire. Bien qu’elle soit d’obédience bouddhiste, les membres en France viennent d’horizons très dif- e dimanche 7 juin sera à n’en pas douter une remonte à novembre 2008. Pourquoi organiserL férents : parmi eux, nous trouvons ainsi bien journée particulière à Bussy Saint-Georges. une telle manifestation ? Le responsable de la d’autres religions qui y sont représentées. Ce 7 juin Trois événements coïncident en même Fondation Tzu Chi en France, Trinh Leng, nous sera vraiment une journée pas comme les autres!ntemps: les élections européennes, la fête des mères l’explique: « Cette journée a pour but de réveilleret la journée de propreté organisée par la la conscience de chacun, enfant comme adulte. Renseignements et inscriptions auprès duFONDATION TZU CHI, en partenariat avec Notre planète appartient à tous. Tout individu a service communication au 01 64 66 68 09 oula municipalité. La dernière journée de propreté le droit d’y loger et le devoir de la protéger. » par mail à com@bussy-saint-georges.frMalika Bellaribi en tournée à Bussy Le manège A l’occasion de la sortie de son livre, « Les sandales joue les Blanches », la chanteuse lyrique Malika Bellaribi s’est prolongations! rendue le mercredi 6 mai au club-house du golf pour une soirée organisée par le Rotary Club de Val-de- Bussy. Sur place, l’écrivaine s’est livrée à une séance de dédicaces, puis a interprété deux extraits d’opéras, au grand plaisir du public.S a carrière de chanteuse, tion : la comptabilité en entreprise ! rester enfoui au fond de sa gorge. Malika Bellaribi ne la doit Très vite, elle se rend à l’évidence : Ainsi, à 26 ans, cette jeune femme pas au hasard, mais à un son beau timbre de voix, plein bercée depuis l’enfance par lesdrame qui l’a plongée dans l’uni- dombre et de velours, ne peut pas plus belles voix de l’Orient et devers musical. À l’âge de trois ans, l’Occident engage sa carrière deelle est renversée par un camion ; chanteuse lyrique. Ses débuts augravement accidentée, la petite Conservatoire International defille passe une longue convales- Paris sont couronnés de succès, ilbert Lejeune joue lescence à Saint-Vincent-de-Paul, oùles religieuses l’initient à lamusique et lui transmettent leur foi. tout comme ses sept années à l’É- cole Normale de musique de Paris, d’où elle sort avec un diplôme supérieur de chant. G prolongations à Bussy ! Son célèbre manège sera en effet de nouveau installé surMais Malika, bien que déjà la place des Foires du 3 au 21douée d’un talent certain, ne se Aujourd’hui, sa réputation n’est juin. Et comme il est très géné- De gauche à droite : Christian Le plus à faire : entre spectacles, fes- reux, il vous offre, sur présenta-lance pas immédiatement dans la Moal, le mari de la chanteuse, Jeanchanson – elle s’oriente même Debailleul, chargé de la communica- tivals et opéras, Malika Bellaribi a tion de cet avis, un tour de tion au Rotary, Malika Bellaribi-Le su se faire apprécier d’un public manège gratuit. Voilà une offredans une direction tout à fait oppo- Moal et Jacques Chanlon, présidentsée à la créativité et à l’imagina- du Rotary. toujours plus nombreux. n qui ne se refuse pas… Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  9. 9. 10 Dossier Danseurs de Hip-Hop, soirée d’Halloween Dans les coulisses de l’Espace Jeunes Cela fait maintenant cinq ans que l’Espace Jeunes, situé à l’école Jules-Verne, accueille des adolescents buxangeor- giens âgés de 11 à 17 ans. Cette structure, gérée depuis octobre 2005 par la Ligue de l’Enseignement du Val-de- Marne, propose diverses activités ludiques et met à dispo- sition des jeunes de nombreux équipements de qualité tels que guitares, sonos avec micros, tables de mixage et PC. Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  10. 10. Dossier 11Une équipe à l’écoute Atelier arts plastiques Atelier chant iscrètement dirigée par Peggy Agodor,D l’équipe de cinq animateurs spécialisés a aujourd’hui franchi cette année le capde la stabilité, et il n’y a plus de problème de dis-cipline perturbant le fonctionnement de l’Es-pace Jeunes. Les plus anciens, Stéphane etThierry, ont beaucoup travaillé pour cela, et sontaujourd’hui récompensés de leurs efforts. Epau-lés par deux nouveaux arrivants, Fabienne etJean-Philippe, la bande travaille désormais àredorer l’image et la fréquentation du lieu enproposant des ateliers artistiques et créatifs. Dela danse au théâtre en passant par le sport, lessorties culturelles, le dessin et la musique - sans Chanteuses au cours de la soirée d’Halloweenoublier bien sûr la précieuse aide aux devoirs -toute l’équipe se mobilise pour offrir aux jeunesun panel d’activités adapté aux besoins dechacun.Un suivi individualiséà coût réduitL’Espace Jeunes propose plusieurs disciplines,dont voici les détails:ESPACE DEVOIRS : du lundi au vendredi, de17h à 19h, des étudiants diplômés (Bac +3minimum) en lettres et en sciences aident et sou- ture et directement destinée aux artistes en jeunes dont l’environnement territorial, fami-tiennent les jeunes dans leur vie scolaire. herbe, quels que soient leur discipline, leur âge lial, social et culturel ne permet pas habituelle- ou leur niveau. ment un accès à l’art et aux pratiques artistiques.ESPACE DÉTENTE : plusieurs activités de loisirs Cyber K-Fé des « GeekOtakuNolife »: Les ate-sont proposées tous les soirs et durant les ESPACE DANSE : les mardis, mercredis et ven- liers multimédia de l’Espace Jeunes s’adressentvacances scolaires: ping-pong, jeux vidéo, jeux dredis de 17h à 19h, Peggy encadre l’atelier à tous les jeunes de Bussy Saint-Georges, quelde stratégie, babyfoot, jeux de société, échecs. danse. Elle reste disponible pour les demandes que soit leur niveau, débutants ou expérimen-Les jeunes ne sont pas obligés de participer, ils de coaching chorégraphique, individuelles ou tés, et abordent tous les thèmes liés au multimé-peuvent venir pour se retrouver, se détendre, dis- en groupe. L’atelier consiste à amener les jeunes dia: initiation à la mise en page, création de pagecuter avec des amis à la cafétéria… à s’exprimer à travers cet art, en les accompa- web, de blog, référencement d’un site au niveau gnant, en les dirigeant et en les soutenant dans des thèmes qu’ils veulent aborder (danse, chant,ESPACE ARTISTIQUE : dès le début de l’année, la création de leur propre chorégraphie, qu’ils manga, jeux en réseaux…).des rendez-vous hebdomadaires en comité res- soient seuls ou en « crew ».treint sont proposés aux jeunes en vue d’ap- ATELIER MULTIMÉDIA : « La seule limite à cetprendre ou de parfaire leur connaissance du ESPACE THÉÂTRE, GUITARE ET ÉCRITURE : espace de culture est, en fait, l’imagination dechant, de la guitare, du hip-hop ou du dessin. comédien professionnel et directeur artistique chacun », affirme Stéphane. Il s’agit d’un espaceChacun peut aussi, à moindre coût, s’initier à de la compagnie Terrain de jeux, Jean-Philippe dédié à la culture dans son ensemble et, plus par-une ou plusieurs disciplines artistiques. a été recruté en juillet 2008 pour ses compé- ticulièrement, aux arts plastiques contempo- tences en théâtre. Présent toute l’année à l’Es- rains dans leurs rapports aux technologiesESPACE D’ÉCHANGES : les débats se déroulent pace Jeunes, il encadre le clan des guitares multimédia. On y pratique le dessin (BD,dans la plus grande salle de l’espace. Les ani- (rendez-vous hebdomadaires pour les jeunes mangas) ou la peinture (huiles acryliques,mateurs n’interviennent pas continuellement, guitaristes) et propose des tournois d’échecs, des encres), la création numérique (dessin assisté parmais n’en sont pas moins à l’écoute de tous et jeux de communication et des mini-ateliers ordinateur), mais aussi l’art vidéo ou encorerestent prêts à soutenir la naissance de nou- d’écriture. Il intervient également le soir sur les l’installation (qui consiste à installer une sculp-velles activités et projets, qu’ils soient person- centres de loisirs où, sous forme d’ateliers, il ture ou un objet usuel dans un espace désignénels ou collectifs. développe la pratique du théâtre avec les 6-12 par l’artiste). Dans ce véritable atelier de créa- ans. A l’avenir, il souhaite créer de véritables pas- tion, on peut s’initier à la découverte de l’artESPACE SCÈNE : régulièrement, l’équipe d’ani- serelles d’échanges entre l’Espace Jeunes et les contemporain ou s’y perfectionner, fabriquermation organise et encadre une représentation différents acteurs de la vie culturelle de Bussy, son tableau de A à Z, du cadre à la mise en placepublique ouverte à tous les adhérents de la struc- afin de proposer des ateliers d’expression aux de l’enduit. Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  11. 11. 12 Dossier LE LABORATOIRE D’EXPRESSION : le chant est ESPACE JEUNES le domaine de prédilection de Fabienne depuis 22 avenue Haroun-Tazieff (1er étage du plus de dix ans; chanteuse jazz-soul-gospel, son Groupe scolaire Jules-Verne, en face du lac « L’Ile Mystérieuse ») expérience est basée sur le coaching vocal indivi- Tél. : 01 64 76 28 31 duel, le chant choral et la scène. Les jeunes peu- Site web: espacebussyjeunes. over-blog. com vent y apprendre à exploiter leur voix, à poser Courriel : jeunes.espaces@wanadoo.fr leur corps et à se préparer à la scène ou au casting, HORAIRES D’OUVERTURE selon leur demande. Il s’agit de proposer un lieu Pendant la période scolaire : de 15 h à 19h, où les jeunes sont susceptibles de trouver des les lundis, mardis, jeudis, et vendredis outils destinés à développer leur créativité. Pour de 13 h 30 à 19h le mercredi et le samedi ce faire, elle met à leur disposition des ateliers de ouvrira ses portes les vendredis et samedis soir Pendant les vacances scolaires: de 12h à 19h loisirs créatifs, continuellement renouvelés, ainsi jusqu’à 22 h Au programme: soirées à thème, du lundi au vendredi que l’utilisation de l’informatique pour la ateliers d’expression ou simplement création L’Espace Jeunes sera fermé durant tout le retouche d’image, les logiciels de son (MAO : d’espaces conviviaux. mois d’août Musique Assistée par Ordinateur). TARIFS : ESPACE SPORTS : plusieurs créneaux gymnase Droit d’accès à l’Espace Jeunes à hauteur de ESPACE SÉJOUR : dès juillet, des mini séjours seront prochainement mis en place afin de pro- 2 h 30 par jour, hors restauration et sorties, en autonomie seront accessibles aux adhérents. poser des rendez-vous sportifs ou des mini tour- pour un tarif forfaitaire de 10 euros par mois. nois. Les disciplines seront choisies par les Au-delà de ce temps, tarification applicable à la demi-journée ou à la journée. ESPACE NOCTURNE : dès juin, l’Espace Jeunes adhérents. n ACTIVITÉS À VENIR DANS LES PROCHAINES SEMAINES ËVENDREDI 5 JUIN: « Nocturnes » 19h-22h: clan guitare, jeux de société, palabres, karaoké/chant libre, tournoi de ping-pong, tournoi PES. ËSAMEDI 13 JUIN : « Nocturnes » 19h-22h : tournoi de ping-pong (suite), réalisation de court-métrage « horreur », Warhammer, tournoi PES (suite). ËMERCREDI 17 JUIN : de 14 h 30 à 16 h 15, fête de la Musique des Centres autour de l’Ile Mystérieuse. ËVENDREDI 19 JUIN : spectacle des écoles. ËVENDREDI 26 JUIN : scène d’été à 20h place Vitlina. ËSAMEDI 27 JUIN : Journée Portes Ouvertes à l’Espace Jeunes. Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  12. 12. Dossier 13 3 QUESTIONS À THIERRY DELAGE, Maire-Adjoint délégué aux Affaires périscolaires et à la Jeunesse « Permettre aux jeunes d’accéder à des loisirs » abordable pour les jeunes et leur famille. sent des activités nombreuses et variées dans Après les premiers débuts de Bussy Jeunesse, les domaines sportif et culturel. s’est donc imposée l’idée d’un lieu dédié à ces jeunes, avec une équipe spécialisée, aux com- ¢ Comment voyez-vous le déve- pétences confirmées et multidisciplinaires. Ainsi loppement du lien avec les est né l’Espace Jeunes, fonctionnant dans sa autres secteurs de la Ville?¢ Comment est née l’initiative de structure actuelle depuis 4 ans. Sa gestion a été créer un Espace Jeunes? confiée à la Ligue de l’Enseignement qui assure ‚ Thierry Delage Un maillage avec les aussi, dans le cadre de ses prestations en faveur associations (partage des locaux, projets com-‚ Thierry Delage 50 % des habitants de de la Ville, l’animation des Centres de Loisirs. Il muns) me paraît une piste intéressante. C’est Bussy Saint-Georges ont moins de 30 ans et la nous semblait en effet indispensable de propo- déjà le cas, pour le partage des locaux, avec population de notre commune connaît une crois- ser quelque chose aux jeunes, qu’ils aient un l’association Be Young. Des initiatives parta- sance très dynamique. La politique de notre ville espace pour eux, où une équipe s’occupe gées avec le secteur de la culture de la Ville en faveur des jeunes est donc essentielle pour d’eux, les comprend et leur permet d’accéder de Bussy seront aussi source de dynamisme leur permettre, dans le cadre de leurs loisirs et de à des loisirs. dans les propositions et les actions. n leurs vacances, de se construire, de s’épanouir, de développer des compétences complémen- ¢ Quels sont les projets de l’Es- taires aux apprentissages scolaires et de mieux pace Jeunes? appréhender la vie en collectivité en partageant des moments conviviaux. C’est tout l’enjeu de la ‚ Thierry Delage Nous voulons notamment Politique Educative Locale, à laquelle adhère proposer aux jeunes des actions qui soient en notre collectivité, en partenariat avec l’Etat, le adéquation avec leurs souhaits et, pour cela, Conseil Général de Seine-et-Marne et la CAF. faire émerger leurs demandes en allant direc- Il existait sur la commune des centres de loi- tement à leur contact dans la ville. L’Espace sirs pour les enfants de 2 à 11 ans ; tout natu- Jeunes a la volonté de se faire mieux connaître rellement, nous avons monté un projet en auprès de la jeunesse buxangeorgienne. En faveur de la tranche d’âge 11-17 ans, pour effet, nos jeunes sont très occupés! La Ville et laquelle il n’y avait pas d’offre, avec un coût tout le réseau associatif qui y fonctionne propo- L’ESPACE À LA RENCONTRE DES JEUNES Fête de la Musique, des activités proposées P our Valérie Boissard, responsable du service Jeunesse à la Mairie, tout aux jeunes au mois d’août (sorties, barbecue, comme pour Christophe Bousquet, foot en salle) ? Se produire sur une scène ouverte est également très valorisant pour les coordonnateur de la Ligue de l’Enseignement, jeunes ». l’Espace Jeunes doit avoir 2 objectifs princi- Christophe Bousquet, quant à lui, évoque le paux : d’une part, aller à la rencontre des projet des animateurs de l’Espace Jeunes de se jeunes pour être mieux connu et en étant ouvert rendre dans les collèges et lycées pour présen- à leurs propositions ; d’autre part, renforcer le ter les activités proposées. Il trouverait particu- lien entre l’Espace et les autres acteurs des Loi- lièrement intéressant, dans le cadre du sirs et de la Culture sur Bussy. renforcement des échanges avec les autres Valérie Boissard entend bien poursuivre la poli- tique dynamique mise en place depuis acteurs de la ville, que « les jeunes fassent des quelques mois, avec une ouverture toujours LEspace Jeunes pourrait à lavenir collaborer avec propositions au service culturel, en termes de le service culturel pour programmer des évène- prestations, pour la programmation théâtrale active, en collaboration avec les associations ments. La participation des jeunes à la Fête de la locales : « Pourquoi pas une participation à la musique 2 008 avait été une première étape. par exemple ». n Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  13. 13. 14 Vie municipale Festival « Bussy dingue de BD » BLOOP et Anne-Sophie Servantie, deux parrains aux univers décalés Anne-Sophie Servantie, de l’association Résonances, et BLOOP auteur en début d’année d’Inter- , ludes, un album remarqué aux éditions Bordessoules, sont les parrains du Festival « Bussy dingue de BD ». Nous vous proposons de les découvrir plus en détail. Anne-Sophie SERVANTIE, une carrière atypique A près 2 années de Beaux- arts, puis des études pour devenir architecte DPLG, Anne-Sophie Servantie a une carrière très atypique. Tour à tour illustratrice pour enfants, spéléologue, loueuse de voi- liers, serveuse, animatrice et clown à loccasion pour les enfants handica- BLOOP, LA VIE COMME UN DESSIN pés, artiste-peintre et guérisseur-magné- tiseur, elle se tourne finalement vers le BLOOP, tout d’abord, a commencé à 9e art, quelle avait abordé à ladoles- dessiner sérieusement vers lâge cence en remportant le 1er prix dun de 11 ans. Après un essai en BT concours lors dun festival national de Art graphique, il enchaîne deux années aux Beaux-Arts spéléologie. En 2004, elle crée late- dOrléans. Mais les études, ce nest pas trop son truc. lier BD de la ville de Bussy, qui réunit Le dessin, en revanche, cest sa vie, alors il prend un fidèlement chaque année une tren- beau jour la décision de dessiner et den vivre. Illustra- taine denfants et dadultes. Elle immor- teur et globe-trotter, il poussera et claquera la porte de talise ces moments pédagogiques par plusieurs agences de pub à travers lEurope. Anne-Sophie dessinée par Anne-Sophie la création dun petit fanzine entièrement Aujourdhui, Bloop est illustrateur indépendant et a posé est un personnage de Bd qui accom- pagne les articles sur son blog… ses valises en Charente-Maritime, non loin de La Rochelle. Dans son atelier fou, le plus grand caphar- réalisé par ses élèves et qui sintitule En perpétuelle réflexion dessinatrice, certains naüm connu de la bande dessinée, il explore le neu- Bulles de Dragon. Passionnée de affirmeraient avoir vu vième art avec tendresse, vivacité, espièglerie et science-fiction, son univers est fantai- des bulles au dessus de la tête de Bloop, doù poésie… Interludes, son premier album, est rempli d’hu- siste, spirituel, profondément humain… peut-être son nom ! mour végétal et d’audace minérale. Avis aux amateurs: Anne-Sophie naime pas trop parler il sera à Bussy pour le dédicacer. n delle, entre 2 expos, à Paris ou à Shanghaï, elle préfère regarder les étoiles… n Anne-Sophie dessinée par Anne-Sophie est un personnage de BD qui accom- pagne les articles sur son blog… Bulles de Dragon, latelier BD prépare le numéro 3 à loccasion du Festival. Découvrez lunivers dAnne-Sophie Servantie : Illustration et bande dessinée : http://carnetderien.cowblog.fr/ Projet Bd : http://fleurdeciel.blogspot.com/ Découvrez le BLOOGABLOOP : http://blog.paquesman.com/bloop/ Peinture : http://carnetdame.blogspot.com/ Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  14. 14. Vie municipale 15 Les BEP de Maurice-Rondeau s’intéressent aux véhicules propres es élèves de BEP électrotechnique du lycéeL Maurice-Rondeau mènent depuis le début de l’année scolaire une étude sur les véhiculespropres. Sous l’impulsion de leur professeur, Lau-rence Avy, ils ont sollicité les services municipauxpour mesurer les besoins éventuels de la collecti-vité. Ils ont pour cela rencontré à plusieurs reprisesJulien Gaillard, Conseiller municipal délégué àl’Environnement, et Nicolas Breton, responsabledu service Achats de la mairie, qui ont travaillé aveceux sur ce beau projet. Les élèves ont tout d’abordrédigé un dossier très complet sur les véhiculespropres, « afin de passer à la voiture de demain », Kim Ngouansavanh a pris le volant du véhicule électrique pour un petit essai dans la cour deécrivent-ils en introduction. Transports et pollu- l’établissement.tion, avantages et inconvénients des différents types utilitaire 100 % électrique. Fonctionnant avec desde motorisation, aides financières assurées par dif- batteries gel-plomb d’une durée de vie de quatre àférents organismes et tour d’horizon des différentes cinq ans, ce véhicule peut atteindre la vitesse maxi-marques commercialisant des véhicules propres male de 50 km/h et a une autonomie d’environsont les thèmes abordés dans ce dossier. Les élèves 70 km. Sa recharge sur une prise électrique clas-ont ensuite pris contact avec de nombreux conces- sique s’effectue en 8h. Parfaitement adapté poursionnaires afin de recueillir l’information la plus des travaux de voirie ou d’entretien des espaces vertslarge possible sur ce type de véhicules. Une partie dans sa version benne basculante, ce véhicule pour-d’entre eux s’est également rendue au dernier Mon- rait ainsi être dans un proche avenir intégré dans ledial de l’Automobile, porte de Versailles, pour y parc de véhicules municipaux. C’est ce qu’a assurépercevoir, de visu, les efforts de certains construc- Julien Gaillard aux élèves de Laurence Avy. « Dans Les élèves de BEP électrotechnique duteurs en matière de véhicules propres. Leur projet le cadre de la construction du centre technique muni- lycée Maurice-Rondeau écoutent attentive-s’est concrétisé le lundi 4 mai dans la cour du lycée cipal, nous pouvons tout à fait envisager, dans les ment les explications de Romain Dupuy, deMaurice-Rondeau, où étaient présents un repré- années qui viennent, l’acquisition de deux ou trois la société Enviromat.sentant de la société Enviromat, basée à Brie- véhicules de ce type, qui seraient parfaitement adap-Comte-Robert, qui commercialise la marque tés à notre commune, a affirmé Julien Gaillard. Cela véhicules de service, et il faut donc attendre la réor-MEGA, ainsi que Kim Ngouansavanh, Adjointe viendrait conforter nos efforts en matière d’écologie. ganisation des services techniques dans le futurau Maire, et Julien Gaillard. Romain Dupuy, de la Le travail effectué par les lycéens sera donc, à n’en pas centre technique pour réaliser cet investissement.société Enviromat, s’était déplacé avec un MEGA douter, d’une grande utilité pour nos services.»Actuel- Le projet est en tout cas dans les cartons de la ville,multitruck afin de présenter aux élèves, mais aussi lement, la municipalité ne serait en effet pas en et l’action des élèves de Laurence Avy n’y est pasaux services municipaux, les vertus de ce véhicule mesure de stocker convenablement ces nouveaux pour rien! n Pourquoi passer au véhicule propre ? «Rouler et ne plus polluer : nous en Savons-nous quels avantages rêvons mais peu d’entre nous se financiers l’Etat a concoctés pour lancent, écrivent les BEP des favoriser ce secteur ? Finalement métiers de l’électrique du lycée pas grand-chose. Il est donc temps Maurice-Rondeau en préambule de s’informer, poursuivent-ils, et de leur dossier. Pourtant, il y a de d’avoir pour ses déplacements en vrais avantages. Par manque d’in- ville une voiture écologique. formation, par crainte de coûts Puisque le parcours moyen en ville d’achat supposés lourds, par peur est de moins de 5 km, les inquié- de ne pas pouvoir se ravitailler en tudes d’alimentation sont inexis- énergie partout, les Français bou- tantes et la satisfaction de rouler dent la voiture électrique ou au propre et silencieux ouvre de GPL. Mais que savons-nous réelle- réelles perspectives. Passons à la ment de ces motorisations ? voiture de demain ! » n Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  15. 15. 16 Vie municipale Les marchés de Bussy attendent les clients ! ercredi, samedi et dimanche sont depuis fort longtemps jours de marché à Bussy. Qualité des produits, large choix et convivialité sont les M maîtres mots de ces rendez-vous. Si le marché du village, installé chaque samedi place de Verdun, a son lot d’habitués, qui viennent y faire leurs courses du week-end, les marchés du centre-ville, les mercredis et dimanches matins sur la place des Foires, ont plus de mal à attirer les chalands. Résultat: les commerçants sont moins nombreux à y poser leurs étals. Depuis quelques semaines, c’est même le désert sur la place des Foires, ce qui est, vous le conviendrez, plutôt dommage! L’appel est donc lancé: les mercredis et dimanche matins, n’hésitez pas à vous rendre au marché du centre-ville, ce qui contribuera à faire revenir les commerçants… Celui du village est en tout cas toujours aussi agréable. On y flâne le long des étals et y hume les bonnes odeurs des produits frais de marchands serviables et on ne peut plus sympathiques. Fruits et légumes, viande, charcu- terie, fromages, volailles, poissons et crustacés, crêpes et galettes… Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses pour préparer des menus de qualité. Il n’y a donc plus à hésiter: les mercredis, samedis et dimanches matins, rendez-vous sur les marchés! MARCHÉ DU CENTRE-VILLE: PLACE DES FOIRES LES MERCREDIS ET DIMANCHES MATINS MARCHÉ DU VILLAGE: PLACE DE VERDUN LE SAMEDI MATIN Les commerçants présents chaque samedi sur la place de Verdun Il y a souvent foule au marché du village, le samedi matin, mais c’est plus difficile les mercredis et dimanches matin en centre-ville. L’appel est lancé : les mercredis et dimanche matins, n’hésitez pas à vous rendre au marché du centre-ville, place des Foires ! LA RÔTISSERIE ANDRÉ ELODIE SCHIRINZI BOUCHERIE CHEVALINE NADINE HERMANTIN ET LAETITIA Fruits et légumes PICHON Gwada-Délices: Poulets fermiers, dindes, rôtis, Tél.: 0624976012 Tél.: 0160359237 les délices d’outre-mer légumes, Tél.: 0173587118 haricots verts, pommes de terre… WEISS ENTRETIEN DANIEL GILLES Prise des commandes jusque 11h Entretiens d’espaces verts, Boulanger, pâtissier, MARYSE FLEURS Tél.: 0681690408 ravalement de façades, pein- chocolatier, glacier Tous styles de compositions tures et petite maçonnerie… Tél.: 0164042071 florales pour chaque évènement MARIE-EMILIE LEBEL Tél.: 0164390888 ou 0615220744 de la vie - Livraison possible Crêpes galettes sucrées et M. MOREL Tél.: 0677320192 salées à déguster sur place ou à LAURENT ESTIEUX Maîtres charcutiers emporter - Tél.: 0622165187 Poissonnier Tél.: 0164636060 FAMILLE CHANTEAU Site web: www.crepe- Tél.: 0681043809 Produits fermiers galette.com GRÉGORY PRESLE Tél.: 0160268556 ABDEL MEDJAHED Producteur maraîcher MICHEL PATERNOSTER Primeurs, fruits et légumes Tél.: 0628545665 BOUCHERIE LANGLOIS ET SON ÉPOUSE Tél.: 0164687526 Tél.: 0624932087 Fromages de qualité et épicerie fine Tél.: 0671472804 Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  16. 16. Vie municipale 17 Le passeport se modernise Depuis le 18 mai, 28 communes de Seine-et-Marne, dont Bussy Saint- Georges, délivrent le nouveau passeport biométrique. Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez sûrement :Qu’est-ce qui change avecle passeport biométrique?‚ Le passeport biométrique comporte un com- posant électronique dans lequel sont insérées la photo numérisée et l’image de deux empreintes digitales du titulaire. Grâce à cela, ce document est davantage sécurisé ; l’objec- tif est de mieux garantir le lien entre le docu- ment et le titulaire. En outre, il permet au citoyen d’obtenir un passeport dans n’importe quelle mairie, et plus uniquement dans son site de résidence.Pourquoi adopter le passeportbiométrique maintenant?‚ Parce que le règlement européen du 13 décembre 2004 oblige l’ensemble des États de l’Union à délivrer des passeports biométriques au plus tard le 28 juin 2009.La carte d’identité Les délais de délivrance Les usagers peuvent-ils fournirva-t-elle aussi changer? vont-ils changer? leur propre photo via une clé USB?‚ Oui, les équipements et procédures mis en œuvre ‚ Oui. À terme, la procédure devrait être plus ‚ Non, pour des questions de sécurité et parce pour les passeports seront aussi utilisés pour la rapide puisque l’ensemble du système que le dispositif de recueil ne le permet pas. carte d’identité. Cependant, avant de délivrer la permet un enregistrement et un envoi de don- nouvelle carte, il faut que le projet de loi relatif à nées sous forme télématique entre les diffé- À partir de quel âge la prise d’em- la protection d’identité soit adopté par le Parle- rents services concernés (mairies et ment et publié au Journal Officiel, ce qui n’est préfectures). L’objectif est un délai d’une preintes est-elle obligatoire? actuellement pas le cas. semaine entre le moment où l’usager se pré- ‚ À partir de 6 ans, comme l’indique le décret duLa grande nouveauté est que cette carte d’identité sente au guichet d’une mairie pour déposer 30 avril 2008 relatif au passeport.comportera la signature électronique de son titulaire. sa demande et le retour du passeport dans cette même mairie. Quelle sera la procédure pourLes anciens passeports Comment sait-on que le renouvellement du passeportdoivent-ils être remplacés le passeport est prêt? biométrique?par le passeport biométrique? ‚ Sauf en cas de changement de situation per-‚ Non, les personnes disposant d’un passeport ‚ La procédure reste la même : lorsque le pas- sonnelle, le demandeur n’aura plus à fournir non biométrique conservent ce document jus- seport arrive en mairie, celle-ci envoie le de justificatif d’état civil, de nationalité et de qu’à sa date d’expiration. Il n’est pas nécessaire coupon détachable du CERFA au domicile domicile, puisque ces documents seront déjà de remplacer un titre en cours de validité par le de l’usager. Plus tard, l’usager pourra aussi enregistrés. n passeport biométrique. être prévenu par SMS. Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  17. 17. Le magazine 19 Sah’lomon, Congo. Dès son arrivée à Paris, l’artiste fait les arrangements de plusieurs groupes zaïrois avant de se lancer sous son propre nom. Ilchanteur globe-trotteur et citoyen buxangeorgien crée alors l’Afro-Rock et se produit avec succès dans de nombreux festivals, ainsi que dans des salles parisiennes. Brillant composi- teur, instrumentaliste, danseur et chanteur à l’inspiration toujours en éveil, Sah’lomon a su créer au fil des ans une œuvre véritable, un subtil mélange de musique africaine et de rythmes modernes. « La musique de Sah’lomon ne se laisse pas décrire avec de simples mots, écri- vait un magazine spécialisé au moment de la sortie de l’un des nombreux albums. Son caractère unique vient de ce qu’elle est origi- nelle ». « Elle remonte aux sources afin de retrou- ver l’esprit qui soufflait dans le désert du Sinaï, au temps où le monde n’était pas encore un puzzle de sensibilité, poursuit le chanteur afri- cain. Venant du Congo, j’ai d’abord beaucoup joué les musiques africaines, puis je me suis ouvert aux autres cultures, pour créer un son universel qui fait vibrer tous les hommes en leur rappelant leurs origines communes. » Son pal- marès est éloquent : médaille d’or au premier festival Panafricain de la jeunesse, premier prix de la semaine culturelle congolaise, l’ar- tiste se nourrit de toutes les influences pour créer une musique unique, reflet de son ori- ginalité. L’un de ses tubes, Sarrah, a même été repris par plusieurs groupes, dont le fameux Magic System. Aujourd’hui, Sal’homon sort nstallé dans notre belle commune depuis cinéma, souligne Sah’lomon. A huit ans, j’ai son 13e album, « Mon Africaine à moi », dontI six mois, Sah’lomon a tout d’un grand artiste. Natif d’Afrique Centrale, il montesur scène pour la première fois à 14 ans, mais commencé à fabriquer des instruments, notam- ment des petites guitares que mes parents cas- saient parce qu’ils n’étaient pas très contents ! » il est le compositeur et le producteur, en colla- boration avec l’association Culture 6. A noter que sa maison de disque, Mélodie, distribueil a commencé à chanter bien plus tôt, dès Malgré ces quelques péripéties familiales, également les chanteurs Princess Erika etl’âge de 8 ans : « A l’époque, j’écoutais beaucoup Sah’lomon poursuit son apprentissage musi- Georges Moustaki. « Ma carrière de chanteurJimi Hendrix, mais aussi les Beatles, Otis Red- cal avec une motivation sans bornes. Très vite, m’a permis de faire le tour du monde », conclutding, James Brown, Stevie Wonder, sans oublier sa virtuosité à la basse et au chant est recon- Sah’lomon dans un grand sourire, symbole dedes chansons indiennes par l’intermédiaire du nue par les plus grandes formations du sa joie de vivre si communicative… n L’association REUSSITE est néeL e 3 mars dernier, une nouvelle association socioculturelle a vu le origines et instaurer un dialogue responsable avec les pouvoirs publics jour à Bussy : REUSSITE. Cette association s’est donnée pour et les associations locales. « Avec cette nouvelle association, nous vou- objectif de s’occuper de tout ce qui relève de la culture arabo- lons faire connaître la culture musulmane, soutenir des projets de for-maghrébine, de l’éducation et des loisirs pour l’ensemble des enfants mation et d’insertion des jeunes, lutter contre l’illettrisme et l’échecet des adultes habitant le Val-de-Bussy. Elle met par exemple à disposi- scolaire, promouvoir des activités et des actions à caractère humani-tion, bénévolement, des professeurs pour venir en aide aux enfants en taire, mais aussi lutter contre toutes formes d’exclusions », résume Yaziddifficulté à l’école. Elle compte également organiser des tournois spor- Yous en guise de conclusion.ntifs et faire des sorties à but éducatif et culturel. Son président, YazidYous, entend encourager la tolérance et la fraternité entre les différentes CONTACT : Yazid Yous au 06 10 59 49 01 Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009
  18. 18. 20 Activités sportives Le golf à l’heure taïwanaise our la huitième année consécutive, la ville de Bussy a organisé le P dimanche 3 mai le challenge des entrepreneurs taïwanais, dont l’objec- tif principal est de faire connaître la commune aux investisseurs de ce pays. Deux entreprises taïwanaises sont déjà installées à Bussy, Asialand et MSI Computer, et la ville est toute disposée à en accueillir d’autres! C’est en tous les cas le souhait du maire de Bussy, qui n’a pas manqué de vanter les mérites de sa ville aux participants de ce tournoi amical, qui s’est déroulé sous un soleil printanier bienvenu. Cette année encore, on notait la présence du représentant officiel de Taipei en France, son excellence Michel Ching-Long Lu. Tout en découvrant les atouts de la ville, les participants ont donc pu se détendre en pra- tiquant le golf sur le parcours buxangeorgien si réputé. Bien qu’amical, ce tour- noi, disputé dans la formule du stableford, a donné lieu à une remise des prix. Challenge Equip’Athlé Les gagnants des différentes catégories sont repartis avec de nombreux prix. n Carton presque plein pour le BSGA ! A vec 3 podiums sur 4 possibles, les jeunes Buxangeorgiens ont réalisé le hold-up presque parfait lors du dernier Challenge Equip’Athlé, qui s’est déroulé à Meaux. Les minimes filles et les benjamins sont ainsi montés sur la deuxième marche du podium, alors que les minimes garçons se sont classés à la troisième place. Sur le plan individuel, les performances ont également été significatives. Adrien Rota a par exemple amélioré le record du club à la perche minimes avec un saut à 3m20, et Thomas Lannette a battu celui du disque avec 27m84. Le relais 4X60m minimes garçons établit également une nou- velle marque (29s71) et le 4X60m filles également (32s75). En disque, signalons aussi le lancer record de Clémence Vergnes avec 31,22 m. A noter que 7 athlètes ont déjà réussi les minima pour les LIFA de triath- Hugues Rondeau, Michel Ching Long-Lu et Lynda Amami, Adjointe aux lon (ils n’étaient que 3 l’année dernière). n Sports, se sont relayés pour remettre les prix aux différents participants. Bussy Saint-Georges N° 111 - Mai 2009

×