La gestion des risques à l'exportation

255 vues

Publié le

À EDC, nous sommes conscients que ces risques, comme celui de ne pas être payé, peuvent sérieusement affecter une entreprise qui fait affaire à l’international. C’est pourquoi nous sommes là pour vous aider à éviter ou à réduire ces risques.

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
255
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • La plupart des entreprises canadiennes comprennent qu’étendre leurs activités à de nouveaux marchés mondiaux peut augmenter leur chiffre d’affaires. Toutefois, le risque que cela comporte est souvent un obstacle à la réalisation d’un tel projet.
  • À EDC, nous sommes conscients que ces risques, comme celui de ne pas être payé, peuvent sérieusement affecter une entreprise qui fait affaire à l’international. C’est pourquoi nous sommes là pour vous aider à éviter ou à réduire ces risques.
  • Évidemment, le non-paiement n’est pas le seul risque qui inquiète les exportateurs. Ils veulent en savoir plus sur bien d’autres types de risques :

    Comment gérer la fluctuation des devises?
    Comment obtenir un fonds de roulement ou le préserver?
    Que se passe-t-il si le gouvernement saisit mes actifs ou mon équipement?
    Comment retirer mon argent d’un marché une fois que j’ai bouclé mes affaires là-bas?
    Où puis-je obtenir du financement pour développer mes activités d’exportation?
  • EDC peut vous aider à étendre vos activités partout dans le monde en vous fournissant du financement, de précieuses relations et des renseignements sur le marché tout en réduisant vos risques au moyen d’une large gamme de polices d’assurance.
  • Les marchés étrangers, on s’y connaît : nous brassons des affaires depuis plus de 70 ans et sommes actifs dans 170 marchés (carte de la présentation d’aperçu d’EDC). Nous avons une cote AAA, sommes présents d’un bout à l’autre du Canada et comptons des représentants internationaux un peu partout dans le monde.

    En 2015, nous avons travaillé avec plus de 7 300 entreprises canadiennes comme la vôtre et facilité des opérations commerciales d’une valeur de plus de 104 G$
  • Les exportateurs canadiens nous ont dit que parmi les risques et défis que représente l’exportation, les plus préoccupants sont les quatre suivants.
  • 1. Veiller à être payé : Comment vous protéger si un client américain ou international ne vous paie pas? Y a-t-il également un moyen d’assurer vos ventes sur le marché national, ou celles de vos sociétés affiliées à l’étranger?
    2. Gérer le risque de change : Comment vous protéger contre les fluctuations du taux de change? Et comment réduire votre exposition au risque?
    3. Débloquer un fonds de roulement pour pouvoir décrocher des contrats : Comment obtenir les prêts, garanties ou lignes de crédit dont vous avez besoin pour poursuivre vos activités, tout particulièrement durant les temps difficiles comme lorsque vous tentez de percer un marché, de boucler une affaire ou d’accroître votre production? Que faire si vous décrochez un contrat, mais avez besoin d’un fonds de roulement plus important pour exécuter la commande?
    4. Composer avec les risques politiques tels que la destruction ou la saisie par l’État étranger de votre équipement ou de vos installations, ou encore la difficulté à rapatrier votre argent.

    La bonne nouvelle? EDC comprend les préoccupations des exportateurs et peut les aider à éviter ou à réduire tous ces risques. 
  • Nous allons voir comment EDC a aidé trois entreprises canadiennes à surmonter les risques d’exportation et à développer leurs affaires à l’international.
  • Fondée en 2001, Fidus offre des services de consultation et de conception de produits électroniques à ses clients – qui sont souvent des entreprises en démarrage – dans le domaine des communications.
  • Pour cette petite firme aux revenus d’environ 10 M$, le plus grand risque d’exportation était celui de ne pas voir la couleur de son argent.

    Afin de réduire ce risque, elle devait en savoir plus sur ses clients et trouver des moyens de se protéger en cas de non-paiement.
  • EDC a procédé à une vérification du crédit des clients potentiels de Fidus pour établir leur solvabilité. De plus, EDC a fourni son Assurance comptes clients, qui couvrira jusqu’à 90 % des pertes de l’entreprise en cas de non-paiement. Grâce à ce soutien, Fidus a pu étendre ses affaires à l’international en toute confiance.
  • MELLOHAWK Logistics expédie des chargements de toutes tailles et catégories par voie aérienne, maritime ou terrestre, et fournit toute une palette de services connexes. L’entreprise fait affaire à la grandeur des États-Unis et du Brésil, et possède un bassin de clientèle de plus de 150 agents.
  • MELLOHAWK cherchait un moyen rapide et facile de s’assurer afin de pouvoir décrocher de nouveaux contrats sans perdre de temps et avec un minimum de risques.

    Au vu de son bassin de clientèle, l’entreprise a réalisé qu’elle pouvait courir des risques évitables. Comme certains des contrats qu’elle concluait étaient pour des demandes d’expédition de dernière minute, elle avait besoin d’une assurance rapide et facile à souscrire pour rafler et exécuter de nouveaux contrats tout en réduisant les délais et les risques au minimum.

  • ASSURCommerce, l’assurance crédit à paiement progressif d’EDC, lui offrait exactement ce qu’elle cherchait. Celle-ci a été conçue pour les petites entreprises, qui peuvent faire une demande, obtenir une estimation et effectuer le paiement en ligne en à peine dix minutes. Au prix d’un investissement minimal en temps et en argent, elles peuvent avoir l’esprit tranquille, sachant qu’elles auraient tout de même leur argent.

    Grâce à ASSURCommerce, MELLOHAWK a pu se montrer bien plus dynamique dans ses démarches d’obtention de contrats à l’appui de son expansion mondiale.

  • Woodbridge est un important fabricant et fournisseur international de pièces d’automobiles et de véhicules commerciaux et récréatifs. Le groupe compte 62 installations dans 17 pays, et est présent sur de nombreux marchés émergents.
  • Le plus grand défi que posait l’exportation pour Woodbridge était le transfert des devises et le risque de non-convertibilité, ce qui pourrait empêcher l’entreprise de rapatrier son argent au Canada. Si elle voulait continuer de croître sur les marchés émergents sans risquer des pertes considérables, l’entreprise devait mieux s’assurer.
  • EDC a fourni la protection dont Woodbridge avait besoin : l’Assurance risques politiques, qui couvrira jusqu’à 90 % des pertes du groupe découlant d’un événement de nature politique qui perturberait sa capacité à faire sortir son argent d’un pays donné.
  • L’exportation est un excellent moyen de faire croître votre entreprise, mais les risques sont nombreux et bien réels.

    Un client international pourrait faire appel à tort de votre caution, déclarer faillite, rompre un contrat, refuser de la marchandise ou carrément refuser de vous payer. Un marché ou gouvernement étranger en pleine crise politique pourrait saisir votre investissement, endommager vos actifs ou imposer des restrictions de transfert.

    EDC peut vous aider à éviter ou à réduire ces risques (et bien d’autres encore) pour que vous soyez en mesure de développer votre entreprise au-delà des frontières en toute confiance. Nous pouvons collaborer directement avec votre banque ou société de cautionnement afin de vous fournir la protection qu’il vous faut.

    Nous assumons les risques pour que vous puissiez récolter le fruit de votre travail.
  • Communiquez avec nous dès aujourd’hui pour découvrir comment EDC peut vous aider à prendre de l’expansion à l’international tout en courant des risques minimaux.
  • La gestion des risques à l'exportation

    1. 1. 1
    2. 2. Amérique du Nord : 60,8 G$ (58,3 %) Asie-Pacifique : 16,5 G$ (15,8 %) Europe : 13,9 G$ (13,3 %) Amérique du sud/centrale : 7,7 G$ (7,4 %) Afrique/Moyen-Orient : 5,2 G$ (5 %) % = pourcentage du volume d’activités total facilité par EDC MOSCOU RUSSIE 17 BUREAUX RÉGIONAUX AU CANADA MONTERREY MEXIQUE MEXICO MEXIQUE BOGOTÁ COLOMBIE LIMA PÉROU SANTIAGO CHILI ISTANBUL TURQUIE LONDRES ROYAUME-UNI DÜSSELDORF ALLEMAGNE RIO DE JANEIRO BRÉSIL SÃO PAULO BRÉSIL JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD MUMBAI INDE DUBAÏ ÉMIRATS ARABES UNIS NEW DELHI INDE SINGAPOUR SHANGHAI CHINE BEIJING CHINE JAKARTA INDONÉSIE
    3. 3. 2
    4. 4. 3
    5. 5. 4
    6. 6. Nom Poste Twitter LinkedIn Nom Poste Twitter LinkedIn Nom Poste Twitter LinkedIn

    ×