Bilan Ticket for Change 2014

11 449 vues

Publié le

On a tous envie de changer le monde, mais sur ce chemin c’est le premier pas qui est le plus difficile à faire. Inspiré du Jagriti Yatra en Inde, Ticket for Change est né de ce constat, et a fait le pari fou de vouloir créer un monde meilleur en aidant chaque jeune à révéler son potentiel et activer ses talents au service de la société.

Pour sa première année, Ticket for Change a emmené 50 jeunes qui reflètent toute la diversité de la France pour un «voyage-déclic » : pendant 10 jours ils ont parcouru le pays et ont suivi un programme pédagogique innovant en 3 phases : inspiration, introspection, passage à l'action.

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
11 449
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 901
Actions
Partages
0
Téléchargements
121
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bilan Ticket for Change 2014

  1. 1. La période de l’Histoire que nous vivons est pas-sionnante. Il nous faut réinventer notre modèle économique et social, pour créer de la richesse pour tous, tout en prenant en compte les ressources et les li-mites de notre planète. Nous sommes en effet arrivés au bout d’un modèle de société - fondé sur le tout économique, le tout financier - qui a largement montré ses limites : à me-sure qu’il créé (beaucoup) de richesses, il engendre inégalités, exclusion, stress et mal-être, pollution et rareté crois-sante des ressources naturelles… Comme ces effets s’accélèrent, il ne pourra pas tenir dans la durée. Heureusement, des pionniers sont déjà à l’oeuvre pour faire émerger le monde de demain. Entrepreneurs ou dirigeants de grands groupes, ces hommes et ces femmes ont transformé leurs indigna-tions en actions constructives pour faire de l’argent un moyen et non une fin en soi. Leur motivation profonde est de changer la société, par l’entre-prise. Visionnaires en action, utopistes pragmatiques, éclaireurs de possibles, les entrepreneurs sociaux transforment les problèmes sociétaux en opportuni-tés pour entreprendre. Au croisement de Steve Jobs et de l’Abbé Pierre, ils créent des structures nouvelles asso-ciant l’efficacité des entreprises à l’uti-lité sociale des associations. Notre époque est particulièrement excitante car nous avons une oppor-tunité unique de changer de para-digme. De plus en plus, les solutions ne viennent plus « d’en haut », mais d’initiatives de citoyens « lambda ». Dans ce nouveau contexte, notre gé-nération a un rôle particulier à jouer. Les jeunes de la « génération Y » sont souvent présentés comme individua-listes, fainéants ou zappeurs. Je vois une autre réalité. Je me sens part d’une génération connectée – consciente en temps réel des problèmes du monde – engagée et altruiste. Lassés par les grands discours, en quête de sens, ar-més des nouvelles technologies, nous sommes une génération de l’action. Nous avons compris que si les emplois n’existent plus, c’était à nous de les créer. Nous avons compris que face aux difficultés, il ne servait à rien de point le doigt vers les autres (l’Etat, les grandes entreprises, son voisin…), mais plutôt de s’activer, soi, pour trou-ver une solution, avec les autres. Nous sommes une génération de l’action. En tout cas, nous aspirons à l’être. Il existe aujourd’hui en France un vivier exceptionnel de jeunes ta-lentueux, créatifs, travailleurs, opti-mistes, ambitieux, de tous milieux, qui désirent mettre leurs talents au service de la société. Mais passer de l’envie à l’action est difficile. Malgré leur détermination, beaucoup perdent leurs rêves en chemin. Nous avons créé le mouvement Ticket for Change pour mettre en marche cette nouvelle génération d’innova-teurs et accélérer la transition vers le monde de demain. Une équipe formi-dable a porté ce projet, appuyée par des dizaines de partenaires privés, publics et du monde associatif, que je remercie chaleureusement. Nous sommes très fiers des forces que nous avons su rassembler pour nous ac-compagner dans cette aventure. Participants à l’édition 2014 de Ticket for Change, vous êtes le fer de lance de notre génération en quête de sens et d’engagements, qui veut en-treprendre autrement pour son pays. Une génération qui veut prendre sa place dans la société et construire demain. Une génération qui veut en-fin réconcilier économique et social, sens et performance, réussite indivi-duelle et réussite collective. A vous d’en devenir les Ambassadeurs. Pendant 10 jours, vous allez être inspirés par des pionniers embléma-tiques de la France qui ose. Vous al-lez mieux comprendre les besoins de votre pays. Vous allez désapprendre pour mieux réapprendre. Vous allez re-découvrir vos talents, vos passions, vos rêves et vos aspirations. Vous al-lez être tour-à-tour émus, troublés, perdus, reboostés, excités. Vous allez essayer, vous tromper, recommencer, pour mieux réussir. Pour vous lancer pour de bon. Bienvenue dans cette aventure pas-sionnante, qui pourrait bien devenir celle de votre vie. Comme le dit le Professeur Yunus, « do it with joy ». En route ! L’ÉDITO Matthieu Dardaillon Matthieu Dardaillon Initiateur de Ticket for Change
  2. 2. Au seuil de ce XXIe siècle, l’avenir des jeunes gé-nérations apparait bien sombre et menacé dans nos vieilles sociétés européennes qui avaient tant apporté aux précédentes après de nombreuses secousses, dou-loureuses mais génératrices de pro-grès pour tous. L’Europe, qui a in-venté la démocratie, a combattu avec succès pour la liberté, mis en place l’école pour tous, créé la protection sociale… apparaît aujourd’hui vain-cue jusque dans son modèle même, tant économique que social… La peur du changement et de la diffé-rence, la menace de conflits importés, la crise financière et le déficit abyssal de nos finances publiques comme l’ac-célération foudroyante des ruptures technologiques se sont conjugués aux derniers effets ravageurs de la mondia-lisation dérégulée et de la hausse du coût de l’énergie, pour créer une situa-tion de rupture menaçant notre société dans tous ses fondements. L’innovation même paraît au-jourd’hui plus destructrice que créa-trice (1) quand le chômage atteint des records historiques et le pouvoir d’achat stagne. Heureusement, ce siècle ne fait que commencer… Et même si les bonnes nouvelles semblent parfois se faire attendre, le train du changement de l’espoir et du progrès social est à nou-veau en marche. Après une période d’incubation, trop longue sans doute, ce siècle va voir s’ouvrir une nouvelle ère de progrès incontestables : informatique, numé-rique, biotechnologies, nanotechno-logies, énergies nouvelles etc… vont susciter un nouveau cycle de crois-sance et générer des relocalisations comme des innovations secondaires, elles-mêmes créatrices de nouveaux emplois, plus qualifiés et mieux ré-munérés. Et je vois une nouvelle génération d’hommes et de femmes s’engager à partager ces nouvelles technologies pour en permettre l’ac-cès au plus grand nombre. En effet, tandis que de jeunes en-trepreneurs s’engagent, innovent et créent les entreprises nouvelles qui feront la croissance de demain et don-neront naissance à un nouveau cycle de progrès, d’autres entrepreneurs de plus en plus nombreux, les entre-preneurs sociaux, déjà, se mobilisent pour éviter la déstructuration rapide de notre corps social, et préparer le partage au bénéfice de tous, de la connaissance comme des outils et des progrès de demain. Ces hommes et ces femmes exem-plaires, ces pionniers, Ticket for Change vous permet de voyager à leur rencontre et bientôt de vous en-gager vous-même. L’engagement et l’innovation sociale de votre génération est la plus belle réponse possible à l’impuissance, désormais avérée, des dirigeants éco-nomiques ou politiques à protéger plus longtemps, des structures vieil-lissantes, des entreprises dépassées, comme toutes les situations acquises. Il ne s’agit pour vous ni d’une charge, ni d’un devoir : entreprendre, s’enga-ger, être utile, c’est donner du sens à sa vie. Donner aux plus défavorisés l’accès à la santé, à l’éducation, à l’informa-tion et à l’emploi par des voies nou-velles. Bousculer les murs de l’indif-férence, de l’ignorance, comme les mauvaises rentes. Mettre l’argent, qui n’est pas un but mais au mieux une récompense, à sa vraie place, et en faire un instrument de liberté au ser-vice du progrès humain par la généro-sité et l’investissement, c’est d’abord une chance, une vraie opportunité de bonheur partagé. Vous avez décidé de ne pas la laisser passer. Je suis déjà impatient de vous retrouver dans dix jours pour voir quelle transformation ce voyage aura suscitée en vous et vous entendre par-ler des projets que Ticket for Change vous aura permis d’imaginer. Ces projets, nous vous aiderons à les réaliser avec la formidable équipe qui a conçu et travaillé cette grande aventure depuis des mois et avec les partenaires, que je suis heureux de re-mercier pour leur aide aussi bien ma-térielle qu’humaine et professionnelle. Merci à tous et à très vite ! (1) Lire «L’innovation destructrice» de Luc Ferry, Editions Plon L’ÉDITO Arnaud de Menibus Arnaud de Ménibus Président de Ticket for Change Président d’Entreprendre&+
  3. 3. Vous allez partir pour un très beau voyage. A la rencontre des autres et à la découverte de vous-même. Un voyage au service de l’ac-tion, de l’intérêt général, de la société telle que vous la voyez. Une aventure destinée à ceux qui veulent s’enga-ger, qui refusent le statu quo et ambi-tionnent de changer le monde. Dans un pays traversé par la tentation de l’entre soi, rien n’est plus indispen-sable que ce type d’expériences. Au cours de votre voyage, vous décou-vrirez que la création d’entreprise est rarement l’aventure individuelle d’un homme ou d’une femme, mais bien plus souvent le fruit de la ren-contre, de l’échange, d’un binôme ou d’une équipe. J’ai toujours cru en l’entreprenariat, et particulièrement en l’entreprenariat social, comme l’un des moyens les plus efficaces et les plus rapides pour la nouvelle génération de prendre ses responsabilités et dessiner les contours de la société de demain. Depuis deux ans nous utilisons tous les leviers pour soutenir la création d’entreprises par les jeunes: un nou-veau statut d’étudiant entrepreneur permettant aux étudiants de conser-ver leur statut pendant les premiers pas de leur projet; la vingtaine d’écoles de l’entrepreneuriat que je prépare, installées dans les quartiers prioritaires et qui permettront elles aussi, à ceux qui rêvent de créer, de passer à l’action dans les meilleures conditions; et pour les entrepreneurs sociaux qui ont d’ores et déjà validé leur modèle, le chantier présidentiel, «La France s’engage» qui aide désor-mais les innovations sociales à chan-ger d’échelle, à se démultiplier. A l’heure d’Internet et des nouvelles technologies, la nouvelle génération a des atouts à faire valoir en matière d’innovation: vous qui maîtrisez les codes du web comme personne, vous pouvez désormais démultiplier l’im-pact de vos projets comme jamais. J’ai hâte de suivre votre parcours via les réseaux sociaux et de tous vous rencontrer à l’issue de ce premier Tour de France ! A très vite. L’ÉDITO Najat Vallaud-Belkacem Marraine du Tour 2014 Édito adressé aux jeunes participants du Tour Najat Vallaud-Belkacem Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Marraine Ticket for Change 2014
  4. 4. Un pari fou lancé il y a 1 an et demi, Un sprint de 8 mois avec une équipe de 10 personnes à temps plein, 400 candidats à cette première édition, 50 participants qui ont vibré pendant ce Tour 2014, 2500 km parcourus dans 3 bus à nos couleurs, 12 jours extrêmement intenses de rencontres, d’apprentissages et d’émotions, 6 villes de France, 7 évènements ouverts au public réunissant de 250 à 600 personnes, 40 pionniers, tels que Pierre Rabhi, Emmanuel Faber, Jacques Attali, Jean-Paul Delevoye ou encore Thierry Marx, Thanh Nghiem et Marie Trellu-Kane, aux témoignages formidable-ment inspirants, 15 lieux d’ex ception comme la « maison du temps long », le CESE, et la plus vieille école de commerce du monde, l’ESCP Europe à Paris, la Gare Saint-Sauveur à Lille, le Conseil de l’Europe à Strasbourg, la Maison de Région à Lyon ou encore la ferme des Amanins près de Valence, Plus d’une diz aine d’ateliers co-conçus et animés par nos 3 incroyables coachs, 26 projets issus du Tour, présentés à 400 personnes lors de la dernière journée du Tour, 3 projets récompensés par la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, marraine de Ticket for Change, Et surtout, 50 participants et 30 membres de l’équipe Ticket for Change totalement bouleversés par ce qu’ils ont vécu… Tout dans ce Tour de France Ti cket for Change respirait la folie. Nous avions une ambition débordante et aujourd’hui, nous sommes très fi ers de pouv oir dire que la réussite de cette première édition nous a même dépassée... Merci à tous ceux qui nous ont soutenus !
  5. 5. LE SOMMAIRE 1 La préparation Ticket for Change en bref Notre ambition : activer les talents Nos activités L’équipe Notre partenaire fondateur Les coconcepteurs du Tour Nos parrains Le programme du Tour Présentation des participants Présentation des pionniers 5 07 08 10 11 13 15 16 17 19 26 30 77 Nos partenaires 99 2 Le Tour Phase 1 : Inspiration Phase 2 : Introspection Phase 3 : Passage à l’action 40 41 54 59 3 L’impact et les enseignements Rappel de l’intention du Tour Premier bilan Première mesure d’impact Principaux enseignements 78 79 83 90 4 Et maintenant ? 91 92 94 95 Le début d’un nouveau voyage Programme d’accompagnement Que deviennent-ils ?
  6. 6. 1.La préparation
  7. 7. TICKET FOR CHANGE EN BREF Nous répondons à 3 missions intrinsèquement liées : 1.Sensibilisation : Sensibiliser à l’entrepreneuriat social ; diff user nos messages d’optimisme et d’engagement ; inspirer le plus grand nombre. 2. Déclic : Mettre en action des jeunes qui veulent changer la société par l’entrepreneuriat et qui ont besoin d’un déclic pour se lancer. En route pour le changement ! LA PRÉPARATION - TICKET FOR CHANGE EN BREF 3. Accompagnement : Accompagner les porteurs de projet issus du Tour ; aider à la création de success stories de l’entrepreneuriat social en France (grâce à notre dispositif d’accompagnement personnalisé). L’ambition : changer la vie des jeunes pour qu’ils puissent à leur tour changer celle des autres. 08
  8. 8. LA PRÉPARATION - TICKET FOR CHANGE EN BREF 09 Tout commence en Inde, en décembre 2012 lorsque Matthieu Dardaillon em-barque pour le Jagriti Yatra. 1 train, 12 destinations, 15 entrepre-neurs sociaux d’exception, 450 jeunes sélectionnés parmi 18 000 candidats, et 8 000 km parcourus pour leur faire découvrir la réalité de leur pays, et les inspirer à entreprendre. Loin d’être l’exception à la règle, Matthieu sort bouleversé de cette expérience. Il se lance un défi fou : adapter ce concept unique au monde en France, et demain en Eu-rope… A peine rentré, Matthieu raconte ce voyage hors du commun et son envie de l’adapter en France dans un ar-ticle publié sur L’Express. Coup de chance : parmi les premiers lecteurs se trouvent Arnaud de Ménibus et Madeleine Ceyrac, respectivement président et directrice déléguée du fonds de dotation Entreprendre&+, dont la mission est de développer Il était une fois... l’entrepreneuriat social en France. Convaincus du très fort potentiel du projet, Entreprendre&+ devient partenaire-fondateur de Ticket for Change quelques semaines plus tard, dès juin 2013 ! Le projet est incubé de septembre à décembre 2013 à HEC Paris, au sein de la majeure Alternative Manage-ment. Puis 3 experts en leadership et transformation - Stéphane Riot, Aymeric Marmorat et Ucka Ludovic Ilolo – rejoignent l’aventure pour co-construire le processus pédagogique du Tour. A partir de janvier 2014, une équipe de jeunes entrepreneurs sociaux, Jo-séphine, Boris et Adèle décident de faire le grand saut et rejoignent le projet à temps plein… Ils sont très vite appuyés en régions par le ren-fort de 5 Services Civiques : David, Iris, Chloé, Samuel et Salomé. Et comptent depuis le début sur le sou-tien de Madeleine et Adrien d’Entre-prendre&+. Le projet prend forme : un voyage-dé-clic de 12 jours à travers la France à la rencontre des pionniers les plus inspirants de notre pays pour réveil-ler chez des jeunes en quête de sens, l’entrepreneur qui sommeille en eux et inventer ensemble le monde de de-main. En mars, nous lançons un appel à candidatures : 50 jeunes sont sélec-tionnés parmi plus de 400 candidats avec l’aide de 40 jurys sur 4 critères non-académiques : leur capacité à rêver, leur détermination à changer l’économie et la société, leur poten-tiel de leadership et leur capacité à communiquer leur enthousiasme. Ticket for Change est à la fois : • Une initiative entrepreneuriale, soutenue par des entrepreneurs, • Une initiative d’intérêt géné-ral, soutenue au plus haut niveau de l’Etat, • Une initiative pour inventer l’éco-nomie de demain, avec le soutien de grandes entreprises. • Une initiative cherchant à inventer de nouvelles manières d’apprendre et développer l’esprit entrepreneurial des jeunes, avec le soutien d’institu-tions d’enseignement supérieur. • Un mouvement pour entre-prendre autrement dans notre pays, par et pour les jeunes. Inspiré par le tour de l’Inde en train de Gandhi en 1915, ce voyage a changé la vie de milliers de jeunes depuis 1997.
  9. 9. LA PRÉPARATION - NOTRE AMBITION 10 NOTARcEti vAeMr leBsI tTaIlOenNts : venter de nouvelles solutions pour un monde plus collaboratif, plus so-lidaire, plus durable. Qui sont-ils ? Entrepreneurs et entre-preneurs sociaux, intrapreneurs so-ciaux, dirigeants éclairés, ils mettent leurs talents et leur esprit d’entre-prise au service de l’intérêt général. Nous les appelons entrepreneurs du changement : ces hommes et L’époque que nous vi-vons est terriblement excitante : celle de la transition entre deux paradigmes. Le monde d’hier a montré ses li-mites - pauvreté, exclusion, chômage, inégalités, pollution, rareté crois-sante des ressources naturelles… - et l’Etat ne peut plus tout. Mais il ne tient qu’à nous de voir la crise que nous traversons comme une magnifique opportunité d’in-ces femmes utilisent leur créativité pour résoudre de manière innovante un problème de société, ils ont le courage de mettre en place leurs idées et le talent de les développer avec efficacité. Pour accélérer la transition vers le monde de demain, il faut mettre la lu-mière sur ces nouveaux explorateurs déjà en marche, mais surtout susci-ter des vocations pour que d’autres les rejoignent et que cette nouvelle « économie positive » devienne la norme. Heureusement, des pionniers sont déjà à l’oeuvre pour écrire ce monde de demain. Nos missions : L a France compte d’in-nombrables jeunes ta-lentueux et travailleurs qui désirent mettre leurs talents au service de la société. Au-trement dit, nous avons un extraor-dinaire vivier d’entrepreneurs du changement. Mais, beaucoup de ces jeunes n’osent pas se lancer : ils manquent 1. Sensibilisation d’exemples de réussite, se sentent isolés, et on leur répète de plus en plus qu’il est impossible d’entre-prendre en France – surtout quand on est jeune. Pourtant… ils sont chaque jour plus nombreux à se poser ces questions. Dans le même temps, il existe de plus en plus d’acteurs et de dispositifs d’accompagnement 2. Déclic 3. Accompagnement Ticket for Change aide des jeunes en quête de sens à trouver leur voie et à mettre leurs talents au service de la société. qui sont en manque de projets in-novants portés par des entrepre-neurs ambitieux. Alors, où est le problème ? Au ni-veau du déclic de ces jeunes ! Il est donc grand temps de permettre à ces jeunes talents de se révéler… ils n’attendent qu’une étincelle pour s’exprimer !
  10. 10. LA PRÉPARATION - NOS ACTIVITÉS PAR MISSIONS 11 NOS ACTIVITÉS PAR MISSIONS Ticket for Change cherche à véhiculer une image positive, dynamique et enthousiasmante de l’en-trepreneuriat social en France et à déclencher une vague d’optimisme et d’engagements dans notre pays. Des événements ouv erts à tous Pour que Ticket for Change ait une résonance nationale, 7 évènements ouverts à tous ont été organisés dans 4 villes à l’occasion du passage du Tour : - Soirée de Lancement, le 26 août à Paris (450 personnes) - Soirée Désapprendre, le 28 août à Paris (250 personnes) - Soirée «De l’inspiration aux so-lutions », le 29 août à Marseille (150 personnes) - Soirée «Fail Night» : démystifi er l’échec entrepreneurial, le 2 sep-tembre à Strasbourg (250 personnes) - Soirée «Le Live !» : la soirée la plus créative et surprenante du Tour, le 3 septembre à Lille (300 personnes) - Pitch Day : les 50 jeunes entrepre-neurs dévoilent leurs projets !, le 5 septembre à Paris (400 personnes) - Soirée de Clôture, le 5 septembre à Paris (600 personnes) Un puissant dispos itif digital pendant le Tour Afi n de permettre à tous de vivre les moments forts du Tour en quasi-live, une équipe de blogueurs, de repor-ters, de journalistes et de vidéastes, la Social Media Squad, ont accom-pagné le «cortège» pendant les 10 jours pour partager en temps réel les grandes étapes du voyage sur les ré-seaux sociaux : vidéos quotidiennes, articles-bilan de chaque jour, pho-tos, interviews… chacun a pu vivre l’aventure de chez soi grâce aux réseaux sociaux et le site internet : www.ticketforchange.org/le-live/ ! Des projets de documentaires télévisés Ticket for Chance est fi er d’avoir été contactés par plusieurs réalisateurs profession-nels pour tourner un documentaire sur cette première édi-tion. 2 réalisateurs / cadreurs ont ainsi suivre le Tour pen-dant les 12 jours pour capter le quo-tidien des jeunes et de l’équipe. Les documentaires sont actuellement en cours de montage et devraient être diff usés à la télévision et / ou dans des festivals dans le courant de l’an-née 2015. Un programme Ambassadeurs du Changement Les meilleurs Ambassadeurs du Changement ? Les 50 jeunes partici-pant à la première édition de Ticket for Change. Depuis la fi n du Tour, ils participent déjà à des événements, conférences et forums pour lesquels l’association a été sollicitée, et dif-fusent ainsi l’inspiration au plus grand nombre en valorisant leurs futurs pro-jets entrepreneuriaux ! Nous souhaitons poursuivre et intensi-fi er ces participations pour permettre de sensibiliser beaucoup plus de per-sonnes à travers les récits d e ces jeunes. 1. Sensibilisation
  11. 11. Un voyage-déclic 3 000 km, 50 jeunes, 40 pionniers, 12 jours, 6 villes : à la fois voyage géographique et voyage intérieur, ce Tour de France inédit avait pour but transformer ces jeunes talents en véritables entrepreneurs de leur vie. À travers notre programme pé-dagogique, les 50 participants ont pu mieux comprendre les enjeux de leur pays, re-découvrir leurs passions et leurs talents, et prendre la confiance en eux nécessaire pour imaginer des solutions entrepreneuriales aux problèmes de société qui nous en-tourent. Des cours en ligne gratuits (MOOC) Afin de permettre au plus grand nombre de bénéficier de ce pro-gramme de leadership, Ticket for Change travaille avec HEC Paris sur la création de cours gratuits ac-cessibles à tous. Ils seront composés d’interventions inspirantes de pion-niers Ticket for Change et d’inter-ventions de professeurs d’HEC Paris. Le MOOC (Massive Open Online Course) sera disponible sur la plate-forme Coursera à partir de février 2015. 2. Déclic 3. Accompagnement Pour aller plus loin http://www.ticketforchange.org/ LA PRÉPARATION - NOS ACTIVITÉS PAR MISSIONS Un accompagnement de 10 mois Depuis la fin du Tour, les jeunes en-trepreneurs du changement sont ac-compagnés, de manière individuali-sée, pendant 10 mois pour permettre une concrétisation de leurs projets. Ticket for Change s’associe avec des organisations existantes qui excellent dans leur domaine, afin de ne pas « réinventer la roue » et garantir un ac-compagnement personnalisé. 12
  12. 12. L’ÉQUIPE TICKET 2014 13 Matthieu Dardaillon Diplômé d’école de commerce (ESCP Europe), avec une spécialisation en management alternatif (HEC). En parallèle d’expériences dans des grands groupes (Danone), il se découvre entrepreneur en créant une association sportive à dimension environnemen-tale (Star Trekk’) puis un projet de soutien de 9 mois à des entrepreneurs sociaux dans le monde (Destination Changemakers). A la suite de cette aventure, il publie avec Jonas Guyot le livre “A la rencontre des entrepreneurs qui changent le monde”. En Inde, il fait le Jagriti Yatra, et se lance le pari fou d’adapter le concept en France et en Europe ! C’est le début de l’aventure Ticket for Change. Matthieu est en charge de la coordination du projet, du financement et du mana-gement de l’équipe. Adèle Galey Diplômée d’école de commerce avec une spécialisation en entrepreneuriat social (ES-SEC), Adèle travaille depuis 4 ans à créer des ponts entre ce domaine et celui des médias. Après avoir aidé à la création du premier site mondial de contenus médias de solutions (Sparknews), elle réalise un tour du monde pour connecter entrepreneurs sociaux et médias positifs (SparkTour). Adèle cherchait un travail à l’étranger… elle a finalement décidé de rester en France pour lancer Ticket for Change ! Adèle est en charge des pionniers, des médias et de la captation vidéo. LA PRÉPARATION - L’ÉQUIPE Joséphine Bouchez Joséphine est (bientôt) diplômée d’école de commerce (ESCP Europe), avec une spé-cialisation en management alternatif (HEC). Après avoir co-fondé l’association Star Trekk’ avec Matthieu et travaillé pendant un an en marketing dans des grands groupes (Danone et Unilever), Joséphine part faire le tour de l’Inde à la rencontre d’entrepre-neurs sociaux. Elle finit ses études en Argentine et revient plus déterminée que jamais à mettre ses compétences au service de ses valeurs, et est la 1ère à rejoindre l’équipe Ticket for Change ! Joséphine est en charge de la sélection des participants, de la logistique du Tour et du MOOC.
  13. 13. David Ariche Coordinateur Paris Salomé Stoikovitch Coordinatrice Marseille Iris Roussel Coordinatrice Amanins & Lyon Chloé Girard Coordinatrice Strasbourg Samuel Chabré Coordinateur Lille Emeline Gaube Graphiste LA PRÉPARATION - L’ÉQUIPE Boris Marcel Boris est diplômé d’école de commerce avec une spécialisation en entrepreneuriat (Ske-ma). Après avoir travaillé pour un cabinet de formation et de conseil spécialisé dans le leadership éthique, il a travaillé dans la sensibilisation à l’économie sociale et solidaire et à l’entrepreneuriat social en France, et notamment dans le programme Jeun’ESS ou il y fonde le média Say Yess. Boris est aussi un des co-fondateurs de la Social Media Squad, une entreprise sociale amplifi catrice d’impact d’événements relatifs à l’innova-tion sociale. Boris est en charge de la communication, du Roadbook et de l’équipe digitale pen-dant le Tour. 14
  14. 14. LA PRÉPARATION - NOTRE PARTENAIRE FONDATEUR 15 NOTRE PARTENAIRE FONDATEUR Entreprendre&+ Ticket for Change est soutenu financièrement et accompagné en mécénat de compétences par Entreprendre & +, partenaire fondateur du projet. Arnaud de Ménibus Président d’Entreprendre&+ Diplômé de Sciences Po Paris, Arnaud de Ménibus a occupé plusieurs postes à responsabi-lité au sein du Groupe Paribas entre 1972 et 1997 puis a participé à plusieurs créations ou rachats d’entreprises. Il est aujourd’hui le président exécutif et président du directoire de Yam Invest ; président de Time Investors, de Yareal International et de Helse. Arnaud de Ménibus a créé en décembre 2009 le fonds de dotation Entreprendre&+, souhaitant mettre son goût de l’entrepreneuriat au service de projets alliant perfor-mance économique et impact social. « Convaincu de la nécessité de réveiller le désir des jeunes d’agir, ici, de susciter l’envie d’entreprendre autrement et de faire éclore une nouvelle génération d’acteurs de change-ment, j’ai souhaité qu’Entreprendre&+ s’engage aux côtés de l’équipe Ticket for Change pour permettre à ce premier Tour de France des acteurs du changement de voir le jour. » Arnaud est le président de Ticket for Change. Madeleine Ceyrac Directrice déléguée d’Entreprendre&+. Diplômée d’école de commerce (EMLYON), Madeleine a travaillé sur plusieurs projets humanitaires et de développement, avant de se rapprocher du conseil en développement durable (Ethicity). En 2009, elle se lance dans l’entrepreneuriat social en co-fondant une micro-franchise solidaire de restauration ambulante (Vélobar). Depuis 3 ans, Madeleine est directrice déléguée du fonds de dotation Entreprendre&+. C’est elle qui découvre en février 2013 le projet, et conduit Entreprendre&+ à s’engager aux côtés de Ticket for Change comme partenaire fondateur en juin 2013. Madeleine accompagne Ticket for Change depuis ses débuts ; elle est la mentor de l’équipe et travaille en particulier sur la recherche de financements et l’accompagnement post-Tour des jeunes. Madeleine est la secrétaire générale de Ticket for Change. Adrien de Fayet Entreprendre&+. Adrien est diplômé d’école de commerce (EDHEC). Après 7 années dans le domaine du luxe, puis dans la communication événementielle grand public (Unesco) et l’entrepreneu-riat, Adrien a rejoint Entreprendre&+ et le projet Ticket for Change depuis janvier. Adrien accompagne l’équipe dans la recherche de financements.
  15. 15. LA PRÉPARATION - LES CO-CONCEPTEURS 16 LES CO-CONCEPTEURS & accompagnateurs du Tour Pour concevoir le meilleur programme possible et aider chacun à avoir son déclic, nous nous sommes entourés de l’expertise de professionnels reconnus. Trois experts en leadership et transformation nous ont accompagné pendant 10 mois en amont du Tour dans la conception du programme pédagogique. Ils ont aussi animé les ateliers pendant les 12 jours du Tour. Stéphane Riot Avant de fonder NoveTerra, Stéphane a été conseiller en stratégie et intelligence économique pour de grands groupes internationaux, puis le premier Directeur Développement Durable de Vivendi. Depuis plus de 10 ans, Stéphane Riot accompagne la transformation des organisations et des individus. Il crée des espaces d’exploration pour dépasser ses freins au changement, à dif-férents niveaux : individuel, collectif, organisationnel, cognitif et comportemental. Stéphane est membre de groupes de recherche et de prospective sur les nouvelles formes d’éco-nomies et d’organisations (biomimétisme, neuroscience, psychopédagogie, management…). Il est co-auteur de « Vive la CoRévolution!, pour une société collaborative » (Alternatives, 2012). Boite à Idées / Intelligence Collaborative Aymeric Marmorat Dès la sortie de ses études, Aymeric fonde Entrepreneurs Sans Frontières, une association dont l’objectif est d’accompagner les jeunes entrepreneurs sociaux dans la création de leur entreprise. Co-fondateur de La Ruche, un espace collectif de travail à Paris pour entrepreneurs sociaux, Ay-meric est aussi à l’initiative de CivicLab, un collectif de facilitateurs et de formateurs internatio-naux spécialisés dans le développement du leadership, de la créativité et du travail d’équipe. Ay-meric a suivi plusieurs autres formations dont l’INSEAD Social Entrepreneurship Programme en 2007 ainsi que des formations à la créativité. Aymeric est aujourd’hui Directeur Exécutif d’Enactus France, la branche française d’Enactus, qui mobilise chaque année 66 000 étudiants de 1 600 universités de 36 pays pour créer des projets entrepreneuriaux au service de la société. Boîte à Outils / Entrepreneuriat social Ucka Ludovic Ilolo Chorégraphe, danseur, comédien, metteur en scène, Ucka explore depuis une vingtaine d’années la scène avec l’obsession du mouvement sous toutes ses formes. Directeur artistique de la com-pagnie Les gens de … , il a effectué des recherches scéniques autour du lien entre corps, cerveau, geste et impact social. Puis il s’est formé aux outils de facilitation de groupe en intelligence col-lective afin de pouvoir apporter son expertise du mouvement et du leadership dans un cadre plus large que celui du spectacle. Il co-fonde O In Motion avec la mission d’apporter les sciences du mouvement aux organisations et aux individus. Il leur permet de devenir « architectes » de leurs propres solutions en utilisant des processus de pensée qui incluent les déplacements du corps dans l’espace. Boîte à Mouvements / Cognition incarnée
  16. 16. LA PRÉPARATION - NOS PARRAINS 17 NOS PARRAINS Ticket for Change a l’honneur d’être soutenu par des parrains prestigieux qui croient fortement au développement de l’entrepreneuriat social, en particulier par les jeunes, et oeuvrent dans ce sens. Nous les remercions pour leur soutien et leur engagement à nos côtés ! Nos parrains nationaux Najat Vallaud-Belkacem Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Née au Maroc dans un milieu rural, Najat Vallaud-Belkacem a grandi dans la banlieue d’Amiens avant de rejoindre Paris pour achever ses études à l’Institut d’Études Politiques. Porte-parole de Ségolène Royal en 2007 puis de François Hollande en 2012 pour les élec-tions présidentielles mais aussi conseillère municipale de Lyon de 2008 à 2013, puis mi-nistre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem incarne, à seulement 36 ans, la jeunesse dans le champ politique. Najat Vallaud-Bekkacem a soutenu Ticket for Change en tant que ministre en charge de la Jeunesse et est restée marraine de l’initiative en tant que ministre de l’Éducation natio-nale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Elle porte des idées et actions pour favoriser l’égalité des chances, l’engagement des jeunes, l’entrepreneuriat féminin et le développement de l’entrepreneuriat social. Le ministère en charge de la Jeunesse est un des deux partenaires fondateurs de Ticket for Change, avec Entreprendre&+. Jean-Paul Delevoye Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Jean-Paul Delevoye fut député du Pas-de-Calais de 1986 à 1988, sénateur de 1992 à 2002, et également président de l’Association des maires de France de 1992 à 2002. Il a aussi été ministre de la fonction publique, de la réforme de l’État et de l’aménagement du territoire de 2002 à 2004 et Médiateur de la République de 2004 à 2011. Il est aujourd’hui Président du Conseil Economique, Social et Environnemental – « la mai-son du temps long » - où il initie ou soutient de nombreuses actions pour valoriser les initia-tives positives comme La France des Solutions ou Le Printemps de l’Optimisme. Jean-Paul Delevoye a tout de suite accepté de devenir parrain de Ticket for Change : « Je soutiens totalement votre initiative Ticket for Change qui a pour but de donner envie à des jeunes d’entreprendre autrement. Votre initiative est très originale dans la mesure où vous permettez à des jeunes de se découvrir afin de mieux comprendre comment ils peuvent utiliser leurs talents au service de la société. »
  17. 17. LA PRÉPARATION - NOS PARRAINS 18 Th ierry Ma Chef doublement étoilé et engagé Issu d’un milieu très modeste, Thierry Marx est aujourd’hui l’un des chefs les plus reconnus de sa génération : doublement étoilé au Guide Michelin, propriétaire de 4 restaurants, auteur de 8 livres, il est élu chef de l’année en 2006, et est depuis 2010 l’un des jurés de l’émission de cuisine Top Chef sur M6. Célèbre pour sa cuisine innovante à la frontière entre la gastronomie et la science Thierry Marx est aussi et surtout un cuisinier engagé qui a toujours considéré la cuisine comme « un lien naturel et social qui peut rassembler les hommes ». Très sensibilisé à la réinser-tion des jeunes, il intervient en milieu carcéral pour y former les jeunes. En 2012 il ouvre à Paris, dans le quartier de Ménilmontant, une formation gratuite aux métiers de la res-tauration pour jeunes sans diplôme, en réinsertion ou en reconversion professionnelle. « Je suis très heureux de soutenir Ticket for Change, déclare le chef Marx, un beau projet avec une très belle dynamique, qui défend les valeurs importantes de l’entre-preneuriat social et soutient l’entrepreunariat des jeunes, deux enjeux qui me sont particulièrement chers. » Ticket for Change souhaite susciter des vocations sur l’ensemble des territoires et ainsi agir dans la France entière. Les parrains régionaux ont apporté un précieux soutien à la démarche, notamment en aidant à rencontrer les écosystèmes locaux. Anne Hidalgo Maire de Paris Marraine Île-de-France Michel Barnier Commissaire Européen chargé du Marché intérieur et des Services Parrain Alsace Philippe Vasseur Président de la Chambre de Com-merce et d’Industrie de Région Nord de France Parrain Nord-Pas-de-Calais Bruno Bonnell Serial-entrepreneur Parrain Rhône-Alpes Arnaud Castagnède Entrepreneur social Parrain Provence-Alpes- Côte d’Azur Nos parrains régionaux
  18. 18. LA PRÉPARATION - LE PROGRAMME DU TOUR 19 Ticket for Change 2014 : une incroyable expé-dition de 12 jours, du 26 août au 6 septembre 2014 à travers 6 villes françaises (Paris, Marseille, Lyon, Valence, Strasbourg, et Lille) pour partir à la rencontre des pionniers les plus ins-pirants de notre pays, découvrir sa propre voie d’acteur de changement et passer à l’action en inventant des solutions innovantes et durables à nos problèmes de société. Un processus en U Le programme pédagogique du Tour est inédit et inventé avec l’aide de nos 3 co-concepteurs Stéphane, Ay-meric et Ucka, pour permettre une transformation des jeunes partici-pants, de « rêveurs » à « acteurs ». La complémentarité des 3 coachs a été un grand facteur de succès de ce programme pédagogique. Le parcours initiatique et pédago-gique de Ticket for Change suit une dynamique en U inspirée d’Otto Scharmer et est composé de 3 phases : après une phase d’inspiration et avant une phase de mise en action (ouverture des 2 barres du U), les participants sont invités à une véri-table introspection, une “descente” à l’intérieur de leur « être » (dans le LE PROGRAMME DU TOUR creux du U) pour mieux conduire leur « faire ». 3 phases de transforma-tion La première phase, l’inspiration, a permis de partir à la rencontre de « la France qui innove », ces pion-niers qui cherchent à concilier effi-cacité économique et impact socié-tal. Ces 4 jours (Paris et Marseille) ont aussi été l’occasion de mieux comprendre les grands enjeux éco-nomiques, sociaux et environne-mentaux de la France et de l’Europe, ainsi qu’un panorama des opportuni-tés et des tendances de l’économie de demain. La seconde phase, l’introspection, a eu pour but d’aider les participants à trouver leur propre voie d’acteur de changement, grâce à des temps de réflexion qui leur ont permis d’iden-tifier leurs talents, passions, moteurs, freins… Ces 2 jours (les Amanins) ont permis aux jeunes de formaliser leur projet de vie, avant d’essayer de transformer leurs envies en actions. La troisième phase, le passage à l’ac-tion, a eu pour but de transformer ces rêveurs en acteurs. Ateliers d’émer-gence de leurs projets, ateliers sur le modèle économique, le financement et la communication, entre autres, pour les aider à construire leurs pro-jets. Les participants ont pu présenter leur projet l’avant-dernier jour du Tour devant une audience de 400 personnes. Les 3 projets les plus aboutis ont été présentés à Najat Val-laud- Belkacem, ministre de l’Educa-tion nationale, lors de la soirée de Clôture. Les 3 principes du processus Coeur + Corps + Tête : Après une entrée par l’émotionnel (rêve, en-vies, intuition), le Tour s’est atta-ché à permettre un recentrage sur le corps (mise en action physique) avant de mettre en avant les éléments rationnels essentiels pour lancer un projet avec de l’impact (efficacité, modèle éco, viabilité). Individuel + Collectif : Après une phase de quête de sens personnelle (témoignages inspirants, travail sur ses passions, talents, valeurs), l’ef-fet de groupe a permis une puissante émulation (esprit de communauté, sentiment d’appartenance et de res-ponsabilité) débouchant sur des ac-tions collectives. Think Big + Start Small : Après avoir imaginé grand (vision, pros-pective, social fiction), des ateliers d’outillage ont permis de transfor-mer les envies en idées et les idées en actions, afin de permettre de l’émergence de projets concrets. Notre ambition : faire de ces 10 jours l’expérience la plus intense émotionnellement, intellectuellement, et physiquement de leur vie, et révéler l’acteur de changement qui est en eux.
  19. 19. LA PRÉPARATION - LE PROGRAMME DU TOUR 20 PHASE 1 : INSPIRATION Objectif Matin Après-midi Soir Paris Mercredi 27 août Paris Mardi 26 août Souder le groupe : Appréhender les enjeux et solutions d’aujourd’hui et de demain Lancer le Tour : Rentrer dans la dynamique du parcours Formation de l’équipage Team-building avec les 3 coachs en leadership Comprendre le monde d’aujourd’hui… Panorama des enjeux et solutions Jacques Attali (PlaNet Finance) Jean-Baptiste Roger (La Fonderie) Catherine Berthillier (Shamengo) … Pour inventer celui de demain Soirée prospective : championnat des futurs souhaitables Avec Mathieu Baudin (IFS) Patrick Viveret (philosophe et essayiste) Formation de l’équipage Accueil des jeunes par les 3 coachs et l’équipe Présentation des accompagnements du Tour Soirée de lancement : le grand départ ! Arnaud de Ménibus (E+) Jean-Paul Delevoye (CESE) Message des fondateurs de Jagriti Yatra Halle Pajol 9h-12h Halle Pajol 14h-18h30 CESE 14h-19h CESE 19h-23h Halle Pajol 20h-22h30 Grand public : 200 pers.
  20. 20. LA PRÉPARATION - LE PROGRAMME DU TOUR 21 Objectif Matin Après-midi Soir PHASE 1 : INSPIRATION Paris Jeudi 28 août Marseille Vendredi 29 août Sortir du cadre : Explorer de nouveaux possibles Rencontrer le terrain : S’immerger dans une dynamique régionale Développer son empathie Immersion dans deux ateliers de réinsertion Rémi Tricart (Emmaüs Défi) Stéphane Puechberty (Emmaüs Communautés) À la rencontre d’acteurs de terrain Marseille Express, la Chasse aux Solutions Rencontre de 20 entrepreneurs sociaux sur 10 thématiques différentes En partenariat avec l’Ecole de la Deuxième Chance Parcours de vie : nos pionniers en toute intimité François Rouvier (Renault Mobiliz) Christian Boisredon (Sparknews) Corentin de Chatelperron (Gold of Bengal) Samuel Grzybowski (CoExister) Soirée « Désapprendre » Gilles Vermot-Desroches (Schneider Electric) Thierry Marx (chef étoilé) Thanh Nghiem (Institut Angenius) Parcours de vie : nos pionniers en toute intimité Arnaud Castagnède (Acta Vista) Marie Trellu-Kane (Unis-Cité) Laurent Laïk (La Varappe) Habiba Addi (Elmas) Emmaüs 8h30-12h Marseille 11h-18h Halle Pajol 14h-18h Halle Pajol 19h-22h Théâtre Minoterie 19h-23h Grand public : 200 pers. Grand public : 200 pers.
  21. 21. LA PRÉPARATION - LE PROGRAMME DU TOUR 22 PHASE 2 : INTROSPECTION Objectif Matin Après-midi Soir Les Amanins Dimanche 31 août Les Amanins Samedi 30 août Lâcher prise : Trouver sa voie d’acteur de changement Changer de rythme : Faire une pause introspective Se découvrir pour mieux agir : talents, pas-sions, vision, mission Atelier “Ma mission, ma vision” Avec nos 3 coachs en leadership Atelier “Emergence” Avec nos 3 coachs en leadership Constitution de groupes Constitution des groupes pour le développement des projets entrepreneuriaux Témoignages inspirants : se changer soi-même pour changer le monde Découverte de l’agro-écologie Tour des Amanins Isabelle Peloux (L’école des colibris) Témoignages de vie Pierre Rabhi (paysan et philosophe) Emmanuel Faber (Danone) Documentaire “En quête de sens” Marc de la Ménardière (réalisateur) Ferme des Amanins 10h-12h Ferme des Amanins 10h-12h 14h30 -17h30 14h-17h 20h - 22H 17h-19h
  22. 22. LA PRÉPARATION - LE PROGRAMME DU TOUR 23 Objectif Matin Après-midi Soir PHASE 3 : PASSAGE À L’ACTION Lyon Lundi 1er septembre Strasbourg Mardi 2 septembre Préparer son action : Identifier les besoins et imaginer des solutions Initier son projet : esprit entrepreneurial et modèle économique Atelier design thinking Trouver des solutions innovantes à partir des besoins identifiés Avec Jean-Patrick Péché (IDEA) 16h-17h Modèle éco : transformer son idée en projet viable Travail sur le modèle économique Avec Jean-Louis Kiehl (Cresus) Conseil d l’Europe 14h-18h Atelier modèle économique Travail sur le modèle économique Introduction par la Directrice du Centre Européen de la Jeunesse Fail Night : démystifier l’échec Avec Stéphane Degonde Témoignages d’entrepreneurs qui ont connu l’échec et ont rebondi 17H-18h30 Salle de la Bourse 9h-11h Maison de la Région 20h-22h30 Région Rhône Alpes 9h-12h 12h-15h Design thinking : des besoins aux solutions Test des prototypes Auprès d’utilisateurs « lambdas » dans la rue Atelier Brain Writting Avec Claire Saddy Crash test des prototypes Auprès de 25 entrepreneurs locaux Discours de clôture par Bruno Bonnell Grand public : 250 pers.
  23. 23. LA PRÉPARATION - LE PROGRAMME DU TOUR 24 PHASE 3 : PASSAGE À L’ACTION Objectif Matin Après-midi Soir Lille Jeudi 4 septembre Lille Mercredi 3 septembre Incarner son potentiel : Leadership et communication Déployer son action : Ressources financières et humaines Révélez le leader qui est en vous Damien Deleplanque (Adeo) André Dupon (Vitamine T) Soufiane Iquioussen (Garage solidaire) Thanh Nghiem (Institut Angenius) Dévoiler son projet et donner envie aux autres de le rejoindre Atelier « Vidéo » Création de vidéos d’animation de présenta-tion des projets avec Pitchy Atelier « Fablab » Travail dans le Fablab d’Adeo Atelier « Identité visuelle » Travail sur la présentation des projets, avec l’aide de professionnels Jury Présentation des pitchs devant un jury de professionnels Introduction par Philippe Vasseur Financer ses rêves : mode d’emploi Adrien Aumont (KissKissBankBank) Clémence Dubosq (PIE) Nicolas Celier (Investir+) Réinventer le travail : le pouvoir des communautés Patrick Bertrand (Passerelles Compé-tences) Christian Vanizette (Makesense) Le Live : entrepreneuriat, art et création Concert de Yalta Club et MKS Room Arnault Martin (Musique pour Tous) Soirée festive organisée avec Danone Communities Siège d’Adéo 9h-12h Siège d’Adeo 14h-21h EuraTechnologies 9h-13h EuraTechnologies 14h-17h30 Gare Saint-Sauveur 18h-00h Grand public : 400 pers.
  24. 24. LA PRÉPARATION - LE PROGRAMME DU TOUR 25 Objectif Matin Après-midi Soir PHASE 3 : PASSAGE À L’ACTION Paris Vendredi 5 septembre Paris Samedi 6 septembre Eclore et prendre son envol : Présentation des projets et accompagnement Préparer l’avenir : Bilan du Tour Dévoiler son projet et donner envie aux autres de le rejoindre Préparation des stands Avec l’aide d’un facilitateur graphique ESCP Europe Pitchs des jeunes entrepreneurs Présentation des projets des jeunes entrepreneurs au Jury de partenaires Exposition Ticket for Change Vivre l’expérience Ticket for Change à travers un aperçu des 10 jours et des projets nés du Tour 15h-18h Soirée de clôture : le grand envol Najat Vallaud-Belkacem (ministre en charge de la Jeunesse) Charles-Edouard Vincent (Emmaus Défi) Devenir Ambassadeur du Changement Bilan du Tour Avec nos 3 coachs en leadership Préparer la suite avec nos trois coachs en leadership Soirée Carrotmob ! ESCP Europe 9h-12h ESCP Europe 19h30-22h Chateau de Millemont 10h-18h Javel Guinguette 20h-00h 15h-19h30 Grand public : 400 pers. Grand public : 400 pers.
  25. 25. LA PRÉPARATION - PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS 26 PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS Ils sont 50. 50 jeunes, de 18 à 30 ans, de bac –5 à bac +5, de milieux très divers, à vouloir entreprendre autre-ment en France pour changer la société. Ils ont répondu à un appel à candidature national et ont été sélectionnés parmi 400 candidats par 40 jurys sur 4 critères non-académiques : leur capacité à rêver, leur détermination à changer la société, leur potentiel de leadership et leur capacité à communiquer leur enthousiasme. Certains recherchaient un coup de pouce pour lancer leur projet entrepreneurial, d’autres un déclic plus intérieur pour révéler l’acteur de changement qui était en eux, d’autres encore étaient à la recherche d’associés pour développer une idée de projet encore en émergence. Tous étaient réunis par leur envie d’agir et de changer les choses, et leur diversité et dynamisme a été l’une des plus grandes richesses de cette 1ère édition 2014. Marie de Castelet Age : 22 ans Ville : Nantes Etudes / poste : Communication (SciencesCom) Noémie Halaiko Age : 18 ans Ville : Strasbourg Etudes / poste : Philosophie (Université de Strasbourg) Chris Delepierre Age : 24 ans Ville : Lille Etudes / poste : Génie industriel et Entrepreneurial (Iteem et Centrale Lille) Eric Temfack Age : 22 ans Ville : Paris Etudes/postes : Lettres et Communication (Sorbonne) Andréa Alfonso Age : 25 ans Ville : Vienne (France) Etudes / poste : Fiscalité Alhassane Balde Age : 26 ans Ville : Pierrefitte sur Seine / Conakry Etudes / poste : Économie en échanges internationaux et Action Humanitaire International et ONG Alice Müller Age : 21 ans Ville : Munich Etudes - poste : Sciences politiques franco-allemandes (Institut d’Études Politiques de Lille) Alexandre Chervet Age : 23 ans Ville : Nice Etudes / poste : Management et Entrepreneuriat (EMLYON) Monika Kumar Age : 23 ans Ville : Boulogne-Billancourt Etudes / poste : Banque et Finance (Sorbonne)
  26. 26. LA PRÉPARATION - PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS 27 Adrien Montcoudiol Age : 22 ans Ville : San Francisco Etudes/postes : Management et Entrepreneuriat (ESCP Europe) Alban Caillaud Age : 22 ans Ville : Nantes Etudes/postes : Management et Entrepreneuriat (Kedge Business School) Théo Bourgery Age : 19 ans Ville : Paris Etudes / poste : Sociologie et Economie (McGill University à Montreal) Thibaut Labey Age : 28 ans Ville : Nantes Etudes / poste : Droit international et maritime Binta Ndiaye Age : 21 ans Ville : La Plaine Saint-Denis Etudes / poste : Gestion, Logistique et Transport Sophie Dumont Age : 23 ans Ville : Angers Etudes / poste : Action éducative internationale, médiation sociale et ouverture interculturelle (ISFEC) Yoann Gruson-Daniel Age : 29 ans Ville : Paris Etudes / poste : Ingénieurie et entrepreneuriat (Centrale Paris) Zohra Hassani Age : 18 ans Ville : Dijon Etudes / poste : Sciences Politiques (SciencesPo Paris) Kenza Berrada Age : 28 ans Ville : Rabat / Biarritz Etudes / poste : Management et Entrepreneuriat (EDHEC Business School) Tiphaine Pierlot Age : 26 ans Ville : Nantes Etudes / poste : Design de mode et Environnement (ESAA Duperré) William Njaboum Age : 27 ans Ville : Paris Etudes / poste : Sciences économiques Anne Li Age : 22 ans Ville : Strasbourg Etudes/postes : Médecine (Université de Strasbourg)
  27. 27. LA PRÉPARATION - PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS 28 Antoine De Seigneurens Age : 24 ans Ville : Bordeaux Etudes/postes : Développement des entreprises de l’ESS (Institut Etudes Politiques de Bordeaux) Antoine Levy Age : 28 ans Ville : Strasbourg Etudes/postes : Maitrise des Risques Industriels (ENSI de Bourges) Ariane Vitalis Age : 22 ans Ville : Avignon Etudes/postes : Lettres Modernes (Université d’Avignon) Carole Gargot Age : 26 ans Ville : Paris Etudes/postes : Management et Commerce (ESC Dijon) Bernard d’Arche Age : 20 ans Ville : Paris Etudes/postes : Economie et Philosophie (McGill University de Montréal) Florence M eau Age : 23 ans Ville : Annecy Etudes/postes : Management et Entrepreneuriat (EMLYON) Fanny Moyroud Age : 25 ans Ville : Toulouse Etudes/postes : Carrières sociales et Animation socio-culturelle Johanna Sakayo Age : 28 ans Ville : Nantes Etudes/postes : Métiers des arts et de la culture Leslie Lupu Age : 30 ans Ville : Meudon Etudes/postes : Technicien des métiers du spectacle et Habillage Clément Raymond Age : 20 ans Ville : Grenoble Etudes/postes : Lycéen, voie littéraire Emmanuel Magnier Age : 23 ans Ville : Mayenne/Paris Etudes/postes : Commerce du Sport (CNPC Ecole supérieure de Commerce du Sport) Lucie Prauthois Age : 21 ans Ville : Paris Etudes/postes : Sciences de la société (Paris-Dauphine) et Sciences sociales (ENS Ulm)
  28. 28. LA PRÉPARATION - PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS 29 Paul-Adrien Bonnet Age : 22 ans Ville : Cévènnes Etudes/postes : Finance et Commerce (EM Normandie) Louange Musenga Age : 22 ans Ville : Illkirch / Strasbourg Etudes/postes : Entrepreneuriat (EM Strasbourg) Johanne Picard Age : 24 ans Ville : Besançon Etudes/postes : Management et Commerce (ESC La Rochelle) Marianne Leenart Julien Marconkowski Etudes/postes : Ingénieur/chef de et développement dans l’automobile Ludovic Denis Age : 23 ans Ville : Chantilly Etudes/postes : Infi rmier Age : 30 ans Ville : Ibiza / Paris Etudes/postes : Management et Commerce (ESSEC) Age : 29 ans Ville : Champigny projet en recherche Ti phaine Martin de Frémont Age : 27 ans Ville : Pierrefonds (60) Etudes/postes : Communication (SciencesPo Paris) Morgan Point Age: 24 ans Ville : Toulouse Etudes/postes : Cultures et sociétés et Action éducative internationale, médiation sociale et interculturelle (ISFEC Lasalle- Mounier) Morgane Lefauconnier Age : 25 ans Ville : La Rochelle Environnement Etudes/postes : Art et Animation Marine Bonnell Age : 27 ans Ville : Lyon Etudes/postes : Développement durable (McGill University à Montréal) et Management et communication (EMLYON) Sophie Cucheval Age : 25 ans Ville : Paris Etudes/postes : Stratégies Territoriales et Urbaines (SciencesPo Paris) Olivier Aine Age : 25 ans Ville : Lille Etudes/postes : Gestion de l’innovation (Télécom ParisTech et Polytechnique) Issam Redifi Age : 22 ans Ville : Vaureal Etudes/postes : SupAgro (Montpellier)
  29. 29. LA PRÉPARATION - PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS 30 Khamassi Sarah Age : 25 ans Ville : Paris Etudes/postes : Management des médias (ESCP Europe) et Chaire Entreprise et Pauvreté (HEC Paris) Jean-François Berne Age : 23 ans Ville : Lille Etudes/postes : Management et Entrepreneuriat (EDHEC Business School) Fél De Monts Age : 23 ans Ville : Paris Etudes/postes : Économie et Politiques publiques (SciencesPo Paris) Anne-Maryse Van der Slikke Age : 25 ans Ville : Lyon Etudes/postes : Commerce et Développement (École Supérieure de Commerce et Développement de Lyon) LES PIONNIERS TICKET FOR CHANGE 2014 Ils sont entrepreneurs sociaux ou dirigeants éclairés, ils utilisent l’entrepreneuriat pour changer la société, ils ont témoigné pendant Ticket for Change 2014 de leurs parcours de vie pour inspirer la nouvelle génération à passer à l’action ! Habiba Addi Diplômée d’Euromed Marseille, Habiba Addi com-mence sa carrière de manière « classique » dans une grande entreprise, avant de se rendre compte qu’il lui manque quelque chose... Elle quitte alors son poste et décide de créer son en-treprise sociale, Elmas pour répondre au problème du chômage. À la fois une marque de prêt-à-porter féminin responsable, et une « Web TV de la réus-site ». Conçue par Habiba, la marque est ainsi locale et éthique, et fabriquée au sein d’ateliers d’insertion en Provence. La vente des vêtements est le moteur économique qui porte le projet pédagogique : la Web TV, qui a pour vocation de présenter à son public des histoires inspirantes. Jacques Attali Diplômé de Sciences Po et de l’ENA, Jacques Atta-li est l’exemple même de la pluridisciplinarité : pro-fesseur, éditorialiste, écrivain, conseiller d’Etat et du Secrétaire Général des Nations Unies, Président d’AA (société internationale de conseils en straté-gie) ou encore Président de PlaNet Finance (conseil et fi nancement du développement de la microfi nance à l’initiative du LH Forum, mouvement pour l’écono-mie positive). En 1980, il fonde Action Contre la Faim, en 1984 le programme européen Eurêka (nouvelles technolo-gies) et en 1989, un programme international d’action contre les inondations catastrophiques au Bangladesh.
  30. 30. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS 31 Matthieu Baudin Historien et prospectiviste de formation, Mathieu Baudin est, depuis mars 2012, co-créateur et direc-teur de l’Institut des Futurs souhaitables (IFS), un Think and Do Tank dont la vocation est de diff user librement des nouveaux savoirs pour « réhabiliter le temps long » dans les décisions présentes et inspirer des futurs souhaitables. Avec une équipe pédagogique d’une centaine d’experts et d’artistes, il organise et anime des explorations intellectuelles appelées Lab Sessions dont le but est de construire ensemble des scénarios souhaitables pour réhabiliter demain. Ancien directeur pédagogique du Collège des hautes études de l’environnement et du développement du-rable, il enseigne aussi depuis 10 ans (Ei Cnam, École centrale Paris, IAE Aix-en-Provence). Catherine Berthillier Grand reporter pour la télévision française et distin-guée à de nombreuses reprises pour son travail, Ca-therine Berthillier a passé 15 ans à dénoncer ceux qui détruisent le monde. En 2008, elle décide de mettre ses compétences et son réseau plutôt au profi t de ceux qui construisent le monde de demain. Elle fonde alors en octobre 2011 Shamengo, plate-forme de partage et de mise en relation dédiée aux entrepreneurs sociaux insolites et exceptionnels, pro-duite par sa société de production audiovisuelle, Kaïa Prod. Sa devise ? Inspire your life !, qu’elle applique au quotidien dans sa vie personnelle et profession-nelle ! Adrien Aumont Tout à commencé très tôt pour Adrien Aumont : il quitte l’école à 14 ans, travaille dans le cinéma, à la télévision, puis crée une agence de communication spécialisée dans la viralité, avant de devenir créatif dans la publicité pendant quelques années. Puis il prend conscience des mutations en cours, et décide en 2010 de co-fonder avec 2 amis KissKiss- BankBank, la plus que célèbre plateforme de crowd-funding dont le credo est de fi nancer des projets créa-tifs et innovants. À ce jour plus 19 000 000€ ont été collectés pour plus de 9000 projets grâce à plus de 350 000 KissBankers ! Et dans une optique de micro-entreprenariat, il fonde en 2013 Hellomerci, plateforme de prêts solidaires à taux zéro entre particuliers. Patrick Bertrand Ancien chasseur de têtes, Patrick Bertrand réalise un jour à quel point les cadres de son entourage avaient envie de s’engager pour des associations, sans s’ima-giner que les associations pouvaient avoir besoin d’eux. En 2002, il fonde Passerelles Compétences, qui met en relation des associations de solidarité et des professionnels, dans le cadre de missions ponctuelles bénévoles. Passerelles Compétences rassemble aujourd’hui quelques 4 500 bénévoles — souvent des cadres en activité - a réalisé 423 missions l’année passée, et a ouvert 13 antennes en France. Un réseau international est même en train de se créer à l’initiative d’anciens bénévoles aujourd’hui expa-triés.
  31. 31. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS 32 Christian de Boisredon À 24 ans, Christian de Boisredon part avec des amis pour le premier tour du monde à la découverte d’entrepreneurs sociaux. « Le Tour du Monde de l’espérance » est à l’origine d’un best seller et de la vague de tours du monde engagés. Revenu en France, il décide de se former, et devient consultant en stratégie et conduite du changement chez BearingPoint. Mais au sein de cette entreprise, il a l’opportunité unique de développer son propre projet, Reporters d’Espoirs, puis en 2011, il fonde Sparknews, entreprise sociale qui source les projets innovants et positifs en fédérant tous les grands mé-dias et les essaime dans le monde pour « susciter » l’action. Corentin de Chatelperron Diplôme de l’ICAM Nantes en poche, Corentin de Chatelperron part rejoindre Yves Marre de l’associa-tion Friendship en 2009 au Bangladesh pour monter un chantier naval. Une fois sur place, ce jeune brillant ingénieur dé-cide de construire en 6 mois le premier bateau éco-logique qui intègre de la fi bre de jute - plante qui pousse à profusion au Bangladesh donc beaucoup moins polluante et chère que la fi bre de verre utilisée jusqu’alors - et des matériaux de récupération. Pour prouver la solidité du concept, il part ensuite pour 14 000km en solitaire et rentre en France en 6 mois ! Après 3 ans de recherche avec son équipe, son ob-jectif est réellement atteint : le premier bateau 100% composite en jute, Gold of Bengal est inauguré et il fonde l’association du même nom. Nicolas Celier Diplômé d’HEC et d’un Master à l’Università Bocconi (Milan), Nicolas a commencé sa carrière au département Corporate Finance de BNP Paribas à Paris puis à Hong Kong où il fut conseiller fi nancier en fusions acqui-sitions. En 1999, il rejoint la Bretagne depuis Hongkong sur un voilier de 12 mètres. De retour en France en 2000, il co-fonde Crédit Lyonnais Venture Capital, puis rejoint Alven Capital en 2005, un fonds de venture ca-pital indépendant qui investit en France majoritaire-ment dans le secteur internet. Véritable expert dans le développement de projet, il affi rme que nous sortions de la crise par l’innovation, l’entreprenariat et le numérique : “Nous sommes encore au début du tsu-nami de la digitalisation du monde, porteur d’innova-tion et de nouveaux usages. L’entreprenariat devient un véritable modèle social”. Ses domaines d’intérêt sont la philosophie politique, l’économie, la comptabilité, les mouvements asso-ciatifs, la « sobriété heureuse » ou des « politiques publiques de mieux-être ». Stéphane Degonde Il voulait être concepteur-rédacteur ou architecte, bref, écrire et créer, mais Stéphane Degonde a étu-dié la Gestion-Finance à Paris IX-Dauphine, travaillé en audit fi nancier au sein d’un grand cabinet conseil américain, est passé par une multinationale informa-tique et un groupe industriel média pour fi nir par créer une start-up… qui a fait faillite. Il revient alors à ses aspirations premières, et vient de terminer la rédaction d’un livre sur les 100 risques de l’entrepreneur, une démarche collaborative qui l’a amené à rencontrer et interviewer 51 entrepre-neurs. Il écrit également pour Harvard Business Review France, tient un blog sur L’Express/L’Entre-prise: «Une vie d’Entrepreneur – Réussir contre Vents et Marées» et enseigne le cours «Comment réaliser son Potentiel» à The School of Life Paris.
  32. 32. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS 33 Damien Deleplanque Depuis 2009, Damien Deleplanque est président-di-recteur général du groupe Adéo (ancien groupe Leroy Merlin) et membre de son conseil exécutif. Le 3ème acteur mondial du bricolage a ouvert en 2013 les portes de son nouveau siège international à Ronchin, près de Lille, sans doute le plus écolo-giquement conçu des multinationales en Europe. Damien Deleplanque affi rme ainsi l’identité singu-lière d’un groupe discret devenu leader européen de l’équipement de la maison, affi chant 75 000 salariés, 15 milliards d’euros de chiff re d’aff aires et aujourd’hui présent dans 13 pays. Sa vision : « J’attache plus d’importance à la manière dont se construit un résultat, car c’est porteur d’avenir, qu’au résultat en lui-même, car c’est déjà du passé ! » André Dupon André Dupon est le Président du Mouvement des en-trepreneurs sociaux (Mouves) depuis juin 2013. Il a toujours mis son énergie au service du secteur sani-taire et social (éducateur spécialisé, co-création de la première Mission Locale à Lille, FCI, Sauvegarde du Nord etc…) et de celui de l’emploi et de l’insertion. Ainsi en 1995, il rejoint le Groupe Vitamine T en tant que directeur général avant d’en devenir le président exécutif en 2008. Ce groupe accompagne depuis 1978 de plus de 30 000 hommes et femmes vers l’emploi et démontre chaque jour, grâce à un modèle qui concilie performance économique et ambition sociale, que nul n’est inem-ployable ! Emmanuel Faber Ovni de l’univers patronal, diplômé d’HEC, passé par le conseil en stratégie et la fi nance de marché avant de rejoindre Danone dont il est aujourd’hui vide-pré-sident... il affi rme avec force «l’absence d’être, voilà ce dont meurt notre économie». Une rencontre, décisive, en la personne de Muhammed Yunus, prix Nobel de la Paix 2006, le convainc d’expérimenter la voie du social business. Il décide alors d’introduire de nouveaux réglages dans une multinationale comptant plus de 100 000 salariés : il est à l’origine de la création de Grameen Danone Foods Ltd, puis de danone.communities, société d’in-vestissement solidaire et incubateur d’entreprises so-ciales qui luttent contre la pauvreté et la malnutrition dans le monde. En 2011 il écrit «Chemins de traverse, vivre l’économie autrement». Pierre Hoerter L’Alsacien Pierre Hoerter, vigneron indépendant oeuvre à l’insertion des personnes handicapées à tra-vers son association La Main Verte créée en 1995. L’objectif de La Main Verte ? Faciliter l’insertion professionnelle durable de personnes handicapées mentales en milieu ordinaire de travail en assurant des prestations de service dans les secteurs de l’agri-culture, de l’entretien paysager et des travaux envi-ronnementaux auprès de clients particuliers, entre-prises et collectivités dans le Bas-Rhin. Financée par le Fonds social européen, l’Agefi p et le ministère du Travail, l’association a permis de garan-tir des CDI à 250 personnes handicapées en France.
  33. 33. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS 34 Jean-Louis Kiehl Expatrié pendant 15 ans en Afrique de l’Ouest, puis délégué médiateur de la République pendant 15 ans, Jean-Louis Kiehl est depuis 2008 Directeur de Crésus Alsace et Président de la fédération nationale. L’objectif de l’association Crésus ? Prévenir et ré-soudre le surendettement pour éviter l’exclusion fi nancière et sociale qui en découle en développant un modèle inédit de prévention et de détection pré-coce pour éduquer et accompagner les populations à risque. Crésus travaille également avec les acteurs du crédit pour rendre leurs pratiques plus responsables et avec les pouvoirs publics pour une politique de pré-vention active. Crésus Alsace aujourd’hui c’est 74 000 ménages accompagnés en 2013, plus de 128 000 consulta-tions en ligne et 24 000 heures de formation. Arnault Martin Arnault Martin, 19 ans, fou de musique, est le pré-sident et co-fondateur de l’association « Musique pour Tous », créée il y a 3 ans, qui propose des cours de musique gratuits à des jeunes défavorisés. Le but ? Briser l’exclusion sociale en permettant à ces jeunes de s’épanouir et de trouver une place dans la société grâce à la musique. Le résultat se voit déjà : certains élèves ont créé leur groupe de musique, d’autres ont intégré le conservatoire et ils sont nom-breux à avoir amélioré leurs résultats scolaires ! « Musique pour Tous » est soutenu par Ashoka (concours « Dream it do it : Jeune Changemakers »), a été projet lauréat 2014 de la bourse déclic of-ferte par la Fondation de France et est bien décidée à s’étendre partout en France et bientôt en Europe ! Soufi ane Iquioussen Après des études de biologie rapidement écourtées puis la création de plusieurs entreprises, Soufi ane Iquioussen décide de revenir chez lui près de Lille, à Denain, ville dite « la plus pauvre de France », pour créer avec son ami Nejma Lazreg le garage solidaire du Hainaut. Mention spéciale au concours national des Talents des Cités 2013, ce garage, ouvert en mai 2014 est fi nancé par des fonds privés et public. C’est un ate-lier- chantier d’insertion professionnelle, qui propose la vente solidaire de voitures d’occasion, de location et un service « self-garage ». Il permet aux habitants à faibles revenus de Denain et aux « jeunes motivés pour valoriser leur territoire » de venir réparer et entretenir leur voiture à bas prix. Laurent Laïk En 1992, Laurent Laïk a 22 ans lors de son service national quand on lui propose de diriger l’associa-tion communale La Varappe. En 1997, son chemin recroise la route de cette entreprise d’insertion au-bagnaise en mal de patron, et il décide de se lancer. À aujourd’hui 44 ans, il a su transformer la micro-so-ciété en un groupe diversifi é, fort de 500 entreprises et d’un chiff re d’aff aires cumulé de 340 millions d’euros. Prix de l’entrepreneur social de l’année 2010, Laurent Laïk est aussi président du Comité national des entreprises d’insertion (CNEI) et déclare à qui veut l’entendre que demain, toutes les entreprises se-ront des entreprises d’insertion.
  34. 34. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS 35 Marc de la Ménardière Marc de la Ménardière vit le rêve américain en tra-vaillant dans une multinationale à New York en tant que Business Developer lorsqu’il se retrouve immobi-lisé deux mois et demi à cause d’une chute. Il regarde alors une pile de documentaires sur la marchandisa-tion du monde qui lui font changer sa perception du monde et ses objectifs de vie… Il décide alors de tout quitter et de réaliser avec un ami un documentaire axé sur les solutions et les acteurs du changement de ce monde en crise : “En Quête de Sens”. Il est plus que jamais convaincu que c’est “la somme des éveils individuels qui amènera un éveil collectif. Et de cet éveil, ce sera vraiment ceux qui passeront à l’action qui inventeront le monde de de-main ». Th anh Nghiem Après 13 ans d’une carrière fulgurante - entrée chez McKinsey à 22 ans, elle en devient la première femme Partner en France - Thanh quitte tout pour véritable un virage à 90 degrés et ainsi «mettre ses compétences au service de causes plus nobles que la rentabilité pour l’actionnaire». Elle créé alors l’Institut Angenius, ONG qui incube des projets d’intérêt général et s’impose comme une exploratrice de possibles qui pollinise les idées pour accélérer le changement. Egalement enseignante à HEC dans la Majeure Alter-native Management, conférencière TEDx, ou encore auteur de l’ouvrage «Des Abeilles et des Hommes», c’est peu dire que Thanh Nghiem oeuvre à créer des passerelles pour un monde plus libre et durable. Jean-Patrick Péché Jean Patrick Péché est notre pionnier “Design Indus-triel”. 40 ans de pratique dans ce domaine, 25 ans d’enseignement et 15 ans d’expérience en consul-ting d’entreprise. Avant de rejoindre le programme IDEA (Innovation, Design, Entrepreunership Art à EM Lyon et Centrale Lyon) en tant que responsable design thinking, il a occupé la direction des pro-grammes de design à Audencia et à l’École de design Nantes Atlantique. Son expérience se fonde sur des missions de design réalisées pour de grands groupes industriels tels que Thalès, Veolia ou encore Pfi zer. Jean Patrick Péché est par ailleurs cofondateur des en-treprises de design Dia Design et Design Utility ainsi que d’une entreprise d’innovation, Anonymate. Isabelle Peloux Institutrice lyonnaise, rien ne destinait Isabelle Peloux à fonder et diriger le Centre Agroécologique des Ama-nins (l’école du Colibris). C’est lors d’une rencontre en 2003, avec le paysan philosophe Pierre Rabhi et un entrepreneur, Michel Valentin, que nait ce projet fou. Cette école hors contrat a décidé de concilier l’ac-cueil, la pédagogie, l’écoute et l’expérimentation avec le loisir et la solidarité ! Une pédagogie dite coopérative, permettant aux enfants de construire leurs savoirs en travaillant dans un premier temps en recherche personnelle, puis en échangeant leurs stra-tégies mentales par groupe de trois, afi n d’élaborer collectivement les règles à retenir.
  35. 35. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS 36 Jean Baptiste Roger C’est peu dire que Jean-Baptiste Roger est un expert du numérique : en charge de la stratégie et des poli-tiques publiques de la Région Ile-de-France en faveur du numérique, co-fondateur de La Cantine numérique de Paris, un espace de co-working pour les acteurs du numérique, il prend la direction de La Fonderie en 2012, un organisme souple, public, qui a pour voca-tion d’encourager le bouillonnement d’idées et l’in-novation technologique sur le territoire francilien, et aider à la réfl éxion des nouveaux enjeux culturels et sociaux à l’heure du numérique. Selon lui, le numérique est l’une des solutions à la crise de désindustrialisation générale en France. François Rouv ier Diplômé de l’EM Lyon, François Rouvier, 50 ans, a travaillé douze ans chez Michelin, avant de rejoindre Renault en 1999. Pendant 10 ans, il évolue sur des fonctions commerciales et marketing classiques, et en tant que Directeur de Territoire. En 2011, il rejoint le département RSE pour lancer le programme de social business « Mobiliz », dont le but est d’améliorer l’accès à une mobilité durable pour les personnes en situation de précarité : via des « garages solidaires » qui proposent des produits et services à prix coûtant ; et via la fi nancement d’entre-prises proposant des solutions de mobilité innovantes à fort impact social. Claire Saddy Après des années d’expérience professionnelle en sa-lariat (commerciale de terrain puis Responsable RH), l’entrepreneuriat s’impose à Claire Saddy : en 2008 elle créé TIPI Formation et anime, avec une équipe d’intervenants, des formations en créativité et in-novation pour les managers d’entreprises privées et publiques. Ex-présidente d’un réseau national de femmes chefs d’entreprise, elle fonde en juillet 2010 avec 10 com-plices lyonnaises l’association Supplément dame, un réseau de femmes d’infl uence au service de l’entre-preneuriat féminin et est présidente de Rhône-Alpes Pionnières, un “incubateur au féminin de services in-novants”. Pierre Rabhi D’origine algérienne, Pierre Rabhi commence à travailler en France en tant qu’ouvrier spécialisé en région parisienne. Il rêve ensuite de s’extraire de sa vie urbaine et décide de s’installer à la campagne, en Ardèche, dans les années 1960. Défenseur d’un mode de société plus respectueux de l’homme et de la terre, Pierre Rabhi est un pionnier de l’agro-écologie, en mettant en oeuvre des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et des ressources naturelles. Inventeur du concept de «so-briété heureuse», replaçant l’humain et la nature au coeur des préoccupations, Pierre Rabhi incarne une nouvelle façon de penser la vie. Autodidacte, paysan, pilosophe, poète, créateur de l’association Terre Humanisme, du lieu commu-nautaire des Amanins, de l’association Colibri... Pierre Rabhi marque par sa capacité à inspirer toutes les générations.
  36. 36. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS 37 Marie Trellu-Kane Marie Trellu-Kane a co-fondé le Service Civique en France, cette nouvelle manière de s’engager concrètement quand on a entre 18 et 25 ans et qu’on rêve de changer le monde. Avec Unis-Cité, Marie Trellu-Kane propose «d’apprendre à vivre ensemble» et de recréer une étape de mixité sociale en mêlant les énergies et les origines. Une conviction profonde puisée dans son expérience, à cheval entre le monde associatif et celui des entre-prises, et qu’elle applique dans chacun de ses projets comme à l’ESSEC, où après son diplôme, elle est re-venue pour co-fonder le pôle entrepreneuriat social et l’incubateur Antropia. Son moteur : entreprendre pour la jeunesse, et elle est devenue Ashoka Fellow en 2014 sur cette théma-tique. Christian Vaniz ette A peine diplômé d’Euromed Marseille, Christian Vanizette, tahitien d’alors seulement 22 ans s’envole pour l’Asie avec une idée en tête : rencontrer et venir en aide à des entrepreneurs sociaux. A son retour en 2010, Christian Vanizette cofonde MakeSense, une communauté internationale de jeunes qui aident des entrepreneurs sociaux à ré-soudre leurs défi s opérationnels ou stratégiques, par des ateliers créatifs et innovants. En 2013, il est élu Ashoka Fellow et MakeSense a permis l’accompagnement de 235 entrepreneurs sociaux depuis sa création, grâce à la mobilisation de 11 000 Sensemakers dans 44 villes du monde ! Objectif 2017 ? 300 000 Sensemakers ! Charles-Edouard Vincent Destiné au CAC 40, ce polytechnicien multidiplômé qui avait une bonne place chez un éditeur de logiciels a pourtant préféré suivre « sa petite voix intérieure ». « J’ai toujours été interpellé par les personnes à la rue », se souvient-il, et en 2004, une rencontre avec Martin Hirsh, alors président d’Emmaüs France, le décide à s’investir davantage. Il négocie alors un congé sabbatique... et ne reprendra jamais son poste. Il fonde Emmaüs Défi , qui récupère et revend des objets et des meubles, avec une idée en tête : “Accueillir toutes les personnes qui veulent tra-vailler. Le travail permet de se reconstruire.” A 42 ans, il est aujourd’hui directeur de la structure qui regroupe une quarantaine d’encadrants et a vu passer plus de 600 salariés en 6 ans d’existence. Il gagne aujourd’hui quatre fois moins qu’avant mais déclare : “Je sais que je suis à ma place.” Gilles Vermot Desroches Diplômé de l’école d’ingénieurs des technologies de l’information et de la communication de Paris et titulaire d’une licence en philosophie, Gilles Vermot Desroches commence sa carrière par une première expérience comme dirigeant d’ONG, puis comme conseiller ministériel. Gilles rejoint Schneider Electric en 2008 comme Directeur de la Fondation, puis devient Directeur du Développement Durable deux ans plus tard. Dans ce cadre, il lance en 2009 un programme d’accès à l’énergie pour tous, le programme Bip-Bop, « Bu-siness, Innovation and People at the Base of the Py-ramid », qui vise à permettre aux 1,4 milliards d’ha-bitants de la planète qui n’ont pas accès à l’électricité aujourd’hui de bénéfi cier d’un accès peu coûteux et respectueux de l’environnement, grâce à des solu-tions solaires innovantes.
  37. 37. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS 38 Patrick Viveret Economiste, philosophe, écrivain, ancien Conseiller à la Cour des comptes, Patrick Viveret est chargé sous le gouvernement Jospin par le secrétaire d’État à l’économie solidaire d’une mission visant à redéfi nir les indicateurs de richesse, Il fonde en 2012 avec Edgar Morin et Stéphane Hessel, le collectif citoyen «Roosevelt 2012». Roosevelt 2012 est un lieu de formation, de débat et de mobilisations citoyennes, ayant pour but de contribuer à la réfl exion sur la naissance d’une société plus juste et plus solidaire, et de formuler des propositions concrètes en ce sens. Il est également à l’origine de la monnaie complémentaire SOL, qui vise à replacer l’argent comme moyen et non comme une fi n. Les autres intervenants du tour Marseille Charlotte Bensoussan, fondatrice, Viens à Marseille Alain Vigier, fondateur, Oléo déclic Thomas Martin, paysagiste, Jardin expérimental Sarah Cherel, fondatrice, Bzzz Aurore Aubail, coordinatrice, Tri Logik Vincent Nicollet, directeur délégué, Acta vista Elisabeth Luc, directrice, Potentielles Claire Vergniolle de Chantal, co-fondatrice, AIRES Coop Cédric Mabilotte, fondateur, Hello Marseille Axelle Benaich, directrice, La Fabulerie Fanny Havas, fondatrice, Cafés suspendus, m-cube Cyrille Berge, agent de développement, Recyclodrome Sahouda Maalem, directrice, 13 Atipik Gilles Mas, directeur plateforme de mobilité, Wimoov Pierre Levy, animateur réseau, Regain Samuel Mougin, co-gérant, BOU’SOL Emmanuelle Champaud, fondatrice, Totem.mobi Sarah Thuillier, responsable accompagnement, Les têtes de l’Art Lyon Axel Hernandez, fondateur, La Cuisine Itinérante Leonard Pinton, co-fondateur, La P’tite Rustine Patricia Gros Micol, fondatrice, Handishare Alexis Artru Isabelle Pontoizeau, fondateurs, L’épicerie mobile Sylvain Tillon, fondateur, Sydo Alix Guibert, Responsable Ressources Financières, Habitat et Humanisme Gregoire Denechere, co-fondateur, Fasola Martin Durigneux, fondateur, Anciela Vincent Chevallier, Responsable Antenne Rhône Alpes, Mozaik RH
  38. 38. LA PRÉPARATION - LES PIONNIERS Anne Fleur Schoch, fondatrice, Alter Cursus Geneviève Bonnet, fondatrice, From the Inside Out Muriel Verdone, fondatrice, Les jardins de Lucie Julie Blaise, responsable Antenne Rhône-Alpes, Disco Soupe Stephane Michalon, Directeur Général, Aquasure Abdel Belmokadem, fondateur, Nescité Bernabe Schumpitazi, référent innovation, Initiative Rhône Alpes Thomas Gentilleau, fondateur, Pistyles Thibault Legrand et Antoine Di Tommaso, fondateurs Cy-Clopes Laid Hamoudi, fondateur, Accessports Strasbourg Tina Mulcahy, directrice, Centre Européen de la Jeunesse Stéphane Bossuet, gérant, Artenréel Patrick Behra, co-directeur, Credir Benoît Basier, président, Corderie Meyer-Sansboeuf Maÿlis Dupont, activité d’encadrement et de recherche / mentoring d’entrepreneurs Emeline Berlem, chargée d’accompagnement, Coopérative Antigone et Coopénates Philippe Kuhn, co-fondateur, Bachelor Jeunes Entrepreneurs Cathie Fanton, activité d’accompagnement de processus de changement organisationnels et sociaux 39
  39. 39. 2. Le Tour
  40. 40. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION ÉTAPE 1 Lancer le Tour Mardi 26 août pionniers du Tour : Jean-Paul De-levoye, président du CESE, et Ar-naud de Ménibus, président d’Entre-prendre+ et de Ticket for Change. C’est l’occasion d’écouter un en-tretien croisé entre un homme po-litique et un entrepreneur, engagés, oeuvrant tous deux au développe-ment de l’entrepreneuriat social en France. Le soir, 450 invités rejoignent les 50 participants dans le magnifi que hémicycle du Palais d’Iéna, à l’oc-casion de la Soirée d’Ouverture. Le CESE, surnommé « la maison du temps long », lieu de réconciliation entre économique, social et envi-ronnemental, est un lieu hautement symbolique pour lancer le Tour. La soirée permet de retracer l’histoire de Ticket for Change, de présenter l’équipe et les principaux parte-naires ainsi que d’expliquer la péda-gogie Ticket for Change. La soirée se termine par un moment magique dans le 3ème hémicycle de France : les 450 personnes se lèvent et ovationnent les 50 participants pour les encourager à oser sortir des sentiers battus, à rêver grand et à changer la société par l’entrepre-neuriat ! Ce mardi 26 août 2014, Ç a y est, c’est le grand jour : le Tour com-mence ! 50 jeunes, de 18 à 30 ans, venus de toute la France se retrouvent et se rencontrent pour la première fois au Conseil Économique, Social et Envi-ronnemental (CESE). Autant d’histoires, de parcours et d’envies qui se rassemblent pour aller à la rencontre d’eux-mêmes et des autres et participer activement à la construction de la France de de-main. L’après-midi, les 3 coachs, co-concepteurs et animateurs du Tour, présentent le programme qui attend les participants. Celui –ci a été conçu avec la promesse suivante : être les 12 jours les plus intenses intellectuellement, émotionnelle-ment et physiquement de leur vie… « 12 jours pour changer leur vie, et le reste de leur vie pour changer celle des autres ! » Le Tour démarre concrètement par une rencontre avec les 2 premiers la France n’a pas de gouvernement (démission du gouvernement Valls !), mais une jeunesse qui veut chan-ger les choses en s’engageant. Tout un symbole. Dehors, les bus nous attendent déjà, le voyage-déclic peut commencer ! Leur point commun ? Ils veulent changer la société par l’entrepreneuriat mais ont besoin d’un déclic pour se lancer. Paris L'étape en bref En vidéo Matthieu Dardaillon « Souv enez -vous de comment vous êtes aujourd’hui, car vous allez être transformés d’une manière ou d’une autre. » 41
  41. 41. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION 42 Jean-Paul Delevoye « L’école devrait faire en sorte que chaque enfant soit un entrepreneur. Ne soyez pas fasciné par les diplômes, concentrez -vous sur vos talents. » Ils l’ont dit Il faut que l’on retrouve l’entreprise comme un lieu de communauté d’intérêts et non pas un lieu de communauté de confl its. « L’Etat doit être facilitateur, il ne doit pas prendre en charge ce pour quoi il n’est pas destiné. L’Etat doit encourager les initiatives prises par des gens sur le terrain qui savent mieux trouver que lui les bonnes réponses. » « Nous avons tous la possibilité de de-venir les héros de notre vie. Cela se décide, avec humilité. C’est parfois la chance de choisir sa trajectoire pour rejoindre la trajectoire du monde. » Best of tweets Regards de participants J’ai tout de suite été frappée par la diver-sité de nos parcours. Autour de moi, il y avait des étudiants en fi scalité, en droit, sociologie, médecine ou encore ingénie-rie. Je fus quasi-immédiatement certaine que cette complémentarité était une véritable force pour notre groupe, surtout que nous serions amenés à travailler ensemble tout au long de ce voyage. « » Ca y est, l’aventure Ticket for Change est partie ! Je suis très fi ère mais aussi consciente de la responsabilité que l’on a maintenant. « » « » Arnaud de Ménibus, notre partenaire fondateur Gilles Vermot-Desroches Jean-Paul Delevoye, notre parrain Johanna Monika
  42. 42. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION 43
  43. 43. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION ÉTAPE 2 Souder le groupe Mercredi 27 août Et parmi les peurs : échouer, ne pas avoir d’idée à la fi n du Tour, passer pour des « bisounours », peur de l’après-Tour, pression médiatique, rythme, fatigue, questionnements par rapport à l’impact qu’ils pour-ront avoir, peur vis-à-vis de la pé-rennité économique de leurs futurs projets. On y est ! Comprendre le monde d’aujourd-hui… L’après-midi se déroule avec l’in-tervention de Jacques Attali (Pla- NetFinance), qui nous présente les grands enjeux du 21ème siècle et nous rappelle l’importance d’agir à son échelle. Puis, c’est au tour des participants de travailler : ils ont une heure pour plancher sur un problème de socié-té de leur choix (emploi et inser-tion, éducation, fi nance responsable, alimentation, mobilité, énergie, etc.), afi n d’identifi er les princi-pales causes et conséquences de ces grands enjeux et présenter des solu-tions locales. Nous leur avions four-ni pour support de travail des info-graphies incomplètes qu’ils devaient améliorer en affi nant l’analyse de ces enjeux. Pour fi nir cette session, Jean-Baptiste Roger (la Fonderie) nous parle de l’importance du nu-mérique dans la mise en place des innovations et Catherine Berthillier (Shamengo) de l’intérêt de s’inspi-rer d’innovateurs à l’étranger. Inno-ver, ce n’est pas forcément inventer quelque chose de nouveau, ce peut aussi être la réplication d’une inno-vation ayant fait ses preuves dans un pays où elle n’existe pas encore ! Les témoignages des intervenants, parfois divergents, ouvrent le débat sur les trajectoires historiques de nos LCohésion de groupe e groupe étant maintenant constitué, il s’agit de le souder pour former une vé-ritable équipe. Animée par nos 3 coachs, la matinée est dédiée à la cohésion : réveil corporel, exer-cices physiques, jeux de rôles, affi r-mation de soi et écoute du groupe, défi nition des règles de fonctionne-ment du Tour. Les participants sont ensuite invités à dévoiler leurs attentes et leurs peurs vis-à-vis duTour. Parmi les attentes : « do it with joy », trouver une idée de projet, créer un réseau, appartenir à une communauté, échanger, rencon-trer, s’inspirer, apprendre, acquérir des outils, se réaliser, se légitimer... sociétés : quels sens, quelles ten-dances, quels signaux faibles, quels grands enjeux, quels moteurs d’évo-lution ou de rupture ? Le monde va-t- il de mieux en mieux ? Ou de de plus en plus mal ? Il sera ce que nous voulons en faire ! … pour inventer celui de demain Le soir, nous partons en voyage dans le futur ! Matthieu Baudin et Patrick Viveret de l’Institut des Futurs Sou-haitables (IFS) nous invitent à deve-nir des conspirateurs du futur pour inventer le monde de 2050. À travers le Championnat des Futurs Souhai-tables, un jeu inventé par l’IFS, les participants imaginent ensemble les innovations les plus folles pour construire le monde de demain : la créativité fuse et les participants pré-sentent leurs projets sous forme de scénettes, manière ludique d’aborder les questions de richesse et de va-leurs. Les valeurs qui nous rassemblent sont aussi défi nies : « Le plus important pour vous, c’est d’incarner les valeurs dans lesquelles vous croyez . » Ucka. Paris L'étape en bref En vidéo 44
  44. 44. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION 45 Mathieu Baudin « Écoutez le bruit de la forêt qui pousse, plutôt que celui de l’arbre qui tombe. » Les pionniers nous inspirent « » Quand vous lancez un projet, ilf aut toujours vous demander à quoi ça sert ! Il ne faut pas vouloir faire du changement pour faire du changement. Jean-Baptiste Roger «Il n’y a pas d’échec, que des expériences.» Best of tweets Catherine Berthillier Regards de participants L’entreprise la plus importante de votre vie, c’est votre vie. Essayez de la penser comme une oeuvre d’art. « Jacques Attali » « La bonne nouvelle, c’est que tout est à réinventer. » « du futur lors du Championnat des Futurs Souhaitables ! On ne nous apprend pas du tout à imaginer le futur en cours, et pourtant, c’est ça qui nous permet d’être créatif et de se réaliser. Issam » « Je retiens de l’intervention de Jacques Attali que le plus important est d’être entrepreneur de sa propre vie. Je pense que Ticket for Change sera une « C’était incroyable d’imaginer la start-up étape importante pour moi dans ce sens. Je suis plutôt timide et j’avais un peu peur que 10 jours soient trop courts pour vraiment créer un esprit de groupe. Mais dès ce matin, grâce aux exercices d’Ucka, c’était très facile d’aller vers les autres ! » Fél Anne » Mathieu Baudin «Au pire, ça marche !» Pour aller loin vers l’avenir, il faut être capable de regarder loin dans le passé. « » Patrick Viveret
  45. 45. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION 46
  46. 46. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION 47 ÉTAPE 3 Sortir du cadre Jeudi 28 août à ceux qui ont été cassés par la vie, la priorité est de restaurer leur di-gnité. Le travail n’est donc qu’un moyen, un prétexte. - Pour recréer cet environnement de confi ance, l’organisation de la structure doit éviter d’être trop py-ramidale et doit permettre à chacun de trouver sa place, de s’exprimer, et d’incarner la mission collective de l’entreprise. L’après-midi est l’occasion de ren-contrer quatre innovateurs qui ont su prendre le risque de sortir des sentiers battus, chacun dans leur domaine. Les participants intera-gissent tour à tour avec Christian de Boisredon, co-auteur du Tour du monde de l’espérance, co-fon-dateur de Reporters d’Espoir et de Sparknews, deux médias qui mettent en valeur les initiatives po-sitives pour favoriser leur essaimage ; Corentin de Chatelperron, jeune aventurier parti au Bangladesh pour créer un bateau en fi bre de jute avec lequel il est rentré avec en France en solitaire lors d’une expédition de 6 mois ; François Rouvier, intrapre-neur social qui a souhaité transfor-mer Renault de l’intérieur en créant Renault Mobiliz, un programme de social business en faveur de la mo-bilité durable et Samuel Grzybows-ki, fondateur de l’Inter Faith Tour, un tour du monde du dialogue in-terreligieux réalisé par 5 jeunes de confessions diff érentes. Les témoignages des pionniers mettent des étoiles dans les yeux de nos participants, mais l’humilité et la simplicité de ceux-ci montrent bien que derrière ces actions ex-traordinaires il y a bien des hommes et des femmes « ordinaires », qui sont loin d’être inaccessibles ou ini-mitables ! LImmersion-terrain e matin est consacré à la première immersion ter-rain du Tour. Les 50 par-ticipants se séparent en deux sous-groupes : un premier part visiter Emmaus Défi , l’entreprise sociale d’Emmaüs qui récupère, restaure, et revend des objets et du mobilier donnés, en permettant l’emploi de près d’une centaine de salariés en réinsertion, tandis que le second part visiter une communauté Emmaüs. Les deux responsables de sites, Rémi Tricart (Emmaüs Défi ) et Stéphane Puechberty (Emmaüs Communauté) font rencontrer aux participants du Tour de nombreux bénéfi ciaires des deux structures, qui témoignent de leur quotidien. De retour à la Halle Pajol, chacun raconte son expérience du matin et ses émotions. Deux enseignements principaux ressortent : - Pour donner une seconde chance Paris Soirée Désapprendre Le soir, deuxième événement grand public du Tour avec la très attendue soirée Désapprendre. La salle est archi-comble : tous sont venus pour balayer leurs préjugés et écouter Gilles Vermot-Desroches, intrapre-neur social chez Schneider Electric, Thierry Marx, chef engagé et en-trepreneur social par la réinsertion dans la cuisine et Thanh Nghiem, ex-partner McKinsey devenue ex-ploratrice des possibles, qui ont osé s’aff ranchir des préjugés pour suivre leur voie ! Les principaux enseigne-ments que nous avons retenus de la soirée : Ne jamais rejeter ce que l’on a été,; être vrai avec soi-même et ses valeurs ; regarder devant soi pour ne pas avoir peur de son ombre ; personne n’est construit pour l’échec : quand on connaît l’échec, il faut le transformer en tremplin. Dès la fi n de la soirée, il faut ranger au plus vite pour arriver à Marseille à l’heure le lendemain matin… Les bus Ticket for Change quittent Paris, direction... Le Sud ! L'étape en bref En vidéo
  47. 47. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION « Un jour on m’a dit « Ce n’est pas pour les gens comme vous ». Les pionniers nous inspirent » Best of tweets Une compétence, ça peut être quelque chose que je fais bien en m’éclatant. Posez vous la question : qu’est ce que je fais « Th ierry Ma Regards de participants La visite d’Emmaüs Défi était très émouvante, j’ai été très touché par tous les témoignages, notamment par celui d’un ancien SDF qui travaille désormais chez Emmaüs pour aider à son tour ceux qui ont été cassés par la vie. En fait pendant la soirée désapprendre, j’ai surtout désappris sur le fait qu’il faut être exceptionnel pour changer le monde. Pour changer le monde, il faut simplement être en paix avec soi-même et les autres. C’est simple à dire, mais beaucoup plus diffi cile à faire au quotidien. « » « » L’innovation, c’est de la désobéissance réussie. « » « » Christian de Boisredon naturellement bien ? « Si tout le monde vous dit que c’est une bonne idée, c’est qu’il est déjà trop tard. » « Corentin de Chatelperron François Rouv ier Mais qu’est-ce que « les gens comme nous » ? ». Th ierry Ma Si il y a un truc à désapprendre, c’est que les doutes c’est mauvais. Apprivoi-ser ses doutes c’est un des moyens de construire ou d’oser. Les doutes sont le meilleur terreau pour se faire grandir. Bernard Jean-François Th anh Nghiem Tout le monde doit trouver son Gemini Cricket, cette petite voix qui vous parle vraiment et vous fait aller de l’avant… » Regardez devant comme ça vous n’aurez pas peur de votre ombre. « » Gilles Vermot-Desroches 48
  48. 48. LE TOUR - PHASE 1 : INSPIRATION 49 Gilles Vermot-Desroches « Il n’y a pas de progrès sans entreprise. »

×