Le commerce équitable 
Evolution et enjeux
Définition et double objectif 
Petite définition : utiliser le commerce comme un levier de 
développement et de réduction ...
Un prix juste, pas juste un prix 
Les principaux critères du commerce équitable recouvrent : 
• l’achat direct à des organ...
Le prix minimum garanti
Quelques chiffres 
Chiffres d’affaires et produits 
Belgique : 
 95 millions d’euros en 2012. 
(de 5,5 à 6 milliards au n...
Evolution 
• Les pionniers : les ONGs de commerce équitable 
1971, premier magasin du monde en Belgique 
• Le label produi...
Evolution 
• Arrivée des « marques de distributeur ». Lidl (Fairglobe), Carrefour (Solidair) 
• Nouvelles certifications é...
Différentes filières 
La filière dite « spécialisée », ou « intégrée » cherche 
à maintenir un maximum d’activités de prod...
Décompositions de prix 
Huile d'Olive vierge extra, 
première pression à froid. 500ml 
Prix de vente (indicatif) : 8.99 € ...
Commerce équitable et grandes 
entreprises 
+ 
• Augmentation des volumes - > des 
débouchés plus importants pour 
les pro...
Reportage : « Quel avenir pour le commerce équitable ?»
Commerce équitable et 
environnement 
• Plus de 90% des produits équitables sont 
importés par bateau 
• Plus de 50% des p...
Quelques préoccupations 
• Les ouvriers saisonniers ne profitent pas du commerce équitable 
• Les producteurs passent « de...
Vers des produits transformés ? 
• Sur les 14 dollars, les travailleurs 
de l'usine de confection en gagnent 
12 cents 
• ...
Le FairPhone 
• Le FairPhone arrive sur le marché 
belge en décembre 
• Le tantale et l’étain proviennent de 
mines en RDC...
Et les producteurs européens ? 
- Relocalisation de l’économie, circuits courts 
- Agriculture familiale, au Nord et au Su...
Les services ? 
Tourisme équitable et solidaire 
 Basé sur le modèle du commerce équitable, 
 Juste rétribution des opér...
Vers une reconnaissance légale ? 
Une définition juridique du concept de commerce équitable 
permettrait : 
 d’aider le c...
147 rue Haute 
1000 Bruxelles 
samuel.poos@btcctb.org 
WWW.BEFAIR.BE
Le commerce équitable : évolution et enjeux
Le commerce équitable : évolution et enjeux
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le commerce équitable : évolution et enjeux

124 vues

Publié le

En quelques dias, l'évolution du commerce équitable

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
124
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le commerce équitable est l’expression d’une solidarité concrète entre producteurs et consommateurs
  • Chiffres d’affaires des produits certifiés au Royaume-Uni 1,9 milliard d’euros.

    Les produits certifiés Fairtrade sont vendus dans plus de 125 pays.
  • Le projet vise à accroître les ventes de cacao et de sucre à travers la certification d'un seul ingrédient dans les produits composites. Par exemple, selon cette modalité, une barre de chocolat pourrait être Fairtrade même si seul le cacao est certifié.

    Conséquence : concurrence déloyale entre les sociétés engagées à 100% dans le commerce équitable et les sociétés transnationales et autres grands acteurs intéressés par la certification d’un seul produit.
  • Le projet vise à accroître les ventes de cacao et de sucre à travers la certification d'un seul ingrédient dans les produits composites. Par exemple, selon cette modalité, une barre de chocolat pourrait être Fairtrade même si seul le cacao est certifié.

    Conséquence : concurrence déloyale entre les sociétés engagées à 100% dans le commerce équitable et les sociétés transnationales et autres grands acteurs intéressés par la certification d’un seul produit.
  • Biodia : “le modèle prend pour référence une ferme laitière de 60 vaches et 1,5 travailleur à temps plein. Le prix du lait cru biologique (45,10 euros/100 litres depuis avril 2013) se base sur des paramètres détaillés comme le prix du fourrage, la production moyenne de lait, le revenu moyen d’un agriculteur et les frais de santé.
    Ce commerce équitable de proximité puise sa légitimité dans la relocalisation de l’économie, les circuits courts, une lutte contre les excès de la globalisation faisant voyager des pommes d’Afrique du Sud en Europe ou du jus de pomme équitable du Chili à la Belgique.
    Les petits producteurs représentent la majorité de la population mondiale. Selon le FIDA, le Fonds international pour le développement agricole, 450 millions de petites exploitations agricoles de deux hectares ou moins bénéficient à une population d’environ 2,2 milliards de personnes, et représentent environ 85 pour cent du nombre des exploitations agricoles dans le monde. Toujours dans le même domaine, l’Assemblée Générale des Nations Unies a décidé de consacrer l’année 2014 « Année internationale de l’agriculture familiale ».
    « Depuis une trentaine d’années, nous perdons en moyenne 3,4% d’exploitation agricoles par an en Belgique. Rien qu’en 2011, pas moins de 3326 exploitations ont mis la clé sous le paillasson ! »
  • Le commerce équitable : évolution et enjeux

    1. 1. Le commerce équitable Evolution et enjeux
    2. 2. Définition et double objectif Petite définition : utiliser le commerce comme un levier de développement et de réduction des inégalités, en veillant à une juste rétribution des producteurs. Au départ, le commerce équitable, c’est un double objectif : o Dénoncer les pratiques abusives du commerce international et o Démontrer que l’on peut faire autrement, en développant un modèle alternatif de commerce solidaire.
    3. 3. Un prix juste, pas juste un prix Les principaux critères du commerce équitable recouvrent : • l’achat direct à des organisations de producteurs marginalisés ou à des sociétés poursuivant un objectif social • le paiement d’un prix « équitable » en rapport avec les coûts de production et le contexte local • le préfinancement partiel de la production • des relations commerciales à long terme • des conditions de travail sures et saines • des conditionnalités écologiques et de qualité • Les ONGs du secteur octroient en outre une assistance financière et technique aux organisations de producteurs
    4. 4. Le prix minimum garanti
    5. 5. Quelques chiffres Chiffres d’affaires et produits Belgique :  95 millions d’euros en 2012. (de 5,5 à 6 milliards au niveau mondial)  8,6 euros par habitant  Plus de 3000 produits certifiés.  Les plus vendus = bananes, café et chocolat Bénéficiaires  2,5 millions de producteurs  8 millions de bénéficiaires dans 75 pays  80 millions d’euros de primes Fairtrade en 2012.
    6. 6. Evolution • Les pionniers : les ONGs de commerce équitable 1971, premier magasin du monde en Belgique • Le label produits (Max Havelaar) et l’arrivée dans la grande distribution (1989) • Certification de plantations (thé, bananes, fleurs, sucre). A partir de 1997. • 3e vague. de nombreux indépendants se lancent dans le commerce équitable. Croissance significative en 2005 et 2006. Succession de faillites depuis la crise.
    7. 7. Evolution • Arrivée des « marques de distributeur ». Lidl (Fairglobe), Carrefour (Solidair) • Nouvelles certifications équitables Ecocert Equitable, Fair for Life, Labels des petits producteurs, FairWild… • Vers un abaissement des critères ? Les nouveaux labels Fairtrade/Max Havelaar
    8. 8. Différentes filières La filière dite « spécialisée », ou « intégrée » cherche à maintenir un maximum d’activités de production et d’échanges sous le contrôle d’organisations spécialisées La filière dite « labellisée » fait appel à un système de garantie par la certification des produits La filière « mixte » comprend des organisations spécialisées vendant principalement dans la grande distribution
    9. 9. Décompositions de prix Huile d'Olive vierge extra, première pression à froid. 500ml Prix de vente (indicatif) : 8.99 € Riz Basmati Bio Prix de vente (indicatif) : 3,29 € 500 g Chocolat noir 75%. 100 g Prix de vente (indicatif) : 2.59 € Décomposition de prix de produits d’Alter Eco. Source : Alter Eco
    10. 10. Commerce équitable et grandes entreprises + • Augmentation des volumes - > des débouchés plus importants pour les producteurs • Une plus grande visibilité pour le commerce équitable • Professionnalisation du secteur (marketing, qualité des produits, etc.) - • Récupération de l’image par les acteurs conventionnels, responsables en partie des conditions dénoncées • Les acteurs conventionnels profitent des taux de croissance de l’équitable • Risques sociaux et environnementaux liés aux plantations « Pour les acteurs du commerce équitable, la question lancinante demeure : comment faire pour « changer d’échelle sans changer de sens »
    11. 11. Reportage : « Quel avenir pour le commerce équitable ?»
    12. 12. Commerce équitable et environnement • Plus de 90% des produits équitables sont importés par bateau • Plus de 50% des produits certifiés Fairtrade Max Havelaar sont également certifiés biologiques Mais • Des fleurs coupées sont importées en avion du Kenya • Est-ce cohérent de faire venir de loin des aliments hors saison certifiés équitables (haricots, pommes, etc.) ?
    13. 13. Quelques préoccupations • Les ouvriers saisonniers ne profitent pas du commerce équitable • Les producteurs passent « de la misère à une pauvreté digne » • Dans le commerce équitable, il n’y a que le consommateur qui paie • Dans la filière de la banane, les petits producteurs sont parfois concurrencés par les plantations • Le commerce équitable n’a pas beaucoup progressé dans la répartition de la valeur ajoutée. Les produits sont toujours essentiellement transformés dans les pays du Nord • Les certifications « durables » (Rainforest alliance, Utz Certified) influencent le commerce équitable dans un sens qui n’est pas très favorable aux petits producteurs • La labellisation équitable sans labellisation de l’entièreté de la filière de production (coton)
    14. 14. Vers des produits transformés ? • Sur les 14 dollars, les travailleurs de l'usine de confection en gagnent 12 cents • soit 0.8% du prix final au consommateur. • Leur procurer un travail décent ne devrait pas avoir beaucoup d'influence sur le prix.
    15. 15. Le FairPhone • Le FairPhone arrive sur le marché belge en décembre • Le tantale et l’étain proviennent de mines en RDC non contrôlées par des chefs de guerre • Les smartphones sont assemblés dans une usine chinoise qui accepte les audits sociaux. www.fairphone.com
    16. 16. Et les producteurs européens ? - Relocalisation de l’économie, circuits courts - Agriculture familiale, au Nord et au Sud L’exemple du lait Biodia • Coopérative Biomelk Vlaanderen – Biolait Wallonie • 45,10 euros/100 litres depuis avril 2013 • Lait bio demi-écrémé, lait chocolaté (cacao et sucre de canne certifiés Fairtrade) • Dans les magasins bio et Oxfam Fairebel • 500 producteurs membres de la coopérative Faircoop • 10 centimes d'euro/ L supplémentaires au producteur • Lait entier, demi-écrémé, chocolaté (cacao et sucre non certifié)) et glaces • Dans presque toutes les grandes surfaces
    17. 17. Les services ? Tourisme équitable et solidaire  Basé sur le modèle du commerce équitable,  Juste rétribution des opérateurs du Sud et des populations locales  Participation des communautés d'accueil aux prises de décisions (démocratiques)  Les bénéfices de ces activités doivent être perçus en grande partie localement  Complémentarité avec une activité agricole ou artisanale  En Belgique, la plateforme Altervoyages réunit 13 associations
    18. 18. Vers une reconnaissance légale ? Une définition juridique du concept de commerce équitable permettrait :  d’aider le consommateur à distinguer ce qui est – ou n’est pas – issu du commerce équitable.  de servir de référence lorsqu’un pouvoir adjudicateur voudra imposer des conditions relatives au commerce équitable dans un marché public.  de sortir du flou actuel et ainsi se doter d’un cadre clair permettant à de nouveaux acteurs de se lancer de manière un peu plus « sécurisée », « dépassionnée » dans ce type de commerce.
    19. 19. 147 rue Haute 1000 Bruxelles samuel.poos@btcctb.org WWW.BEFAIR.BE

    ×