De la bataille des terroirs…
Fondation Aveterre
Dominique Dhyser
Contact : projet.aveterre@gmail.com
Protéger l’harmonie d...
La bataille des terroirs
Etude de cas :
La protection du
Parmigiano-Reggiano
Le cas du Parmigiano Reggiano
Le Parmigiano Reggiano :
• Variété des fromages italiens à l'aspect granuleux connus sous
l'...
Les facteurs clés de succès (1/4)
1. Des mesures juridiques dès les années 1950 :
Obtention d’une protection juridique int...
Les facteurs clés de succès (2/4)
2. Mise à profit des traités internationaux : L’Arrangement de
Lisbonne
- Traité de 1958...
Les facteurs clés de succès (3/4)
3. Mise en place de critères de l’appellation DOP (Appellation
d’Origine Contrôlée)
- Al...
Les facteurs clés de succès (4/4)
4. La protection internationale des marques
• Un combat permanent pour protéger la marqu...
« Le succès de nos actions de protection démontre qu’une
véritable protection est possible quand on travaille avec
sérieux...
Journée de la Géopolitique
Le cas du Maroc
Terroir du Maroc, trésors du monde
• Un volet attachement au territoire
• Un savoir faire traditionnel
• Une typicité et u...
Terroir du Maroc, trésors du monde
• Une stratégie de développement des produits du terroir
– Revisiter le mix marketing d...
La bataille des terroirs
Etude de cas :
L’or rouge du MAROC
Un peu d’histoire
• Sa culture remonte au XVIIIème siècle…
• Maroc : 4ème producteur mondial de Safran
• Le terroir de pro...
Une nécessité d’AOP
• La protection contre les usurpations et fraudes
• La captation au niveau local et nationale de la pl...
Des résultats
15
Evolution du prix du safran – Prix producteur – Soul de de Taliouine (1991-2009)
Prix en dirahm marocain ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Festival géopolitique - Géopolitique du goût - Etudes de cas Dominique Dhyser

813 vues

Publié le

Dominique Dhyser, Dirigeant de l'Ecluse, Paris, présente des études de cas au cours du 7ème festival de Géopolitique de Grenoble sur le thème : La géopolitique du goût, la bataille des terroirs.

Publié dans : Alimentation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
813
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
371
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Cette présentation est constituée d’après les éléments retenus par les étudiants de l’EGE avec des représentants du ministères de l’agriculture du Maroc au salon de l’agriculture en 2031. Le slogan de l’immense stand marocain du Salon traduisait parfaitement la vision marocaine :
    « Terroirs du Maroc, trésors du Monde ».

    Le Ministère de l’Agriculture marocain a ainsi détaillé la différence que faisait l’Etat concernant l’agriculture en général :
    - D’une part, il favorise l’agriculture intensive pour nourrir sa population mais également pour préserver son indépendance dans un environnement de plus
    en plus marqué par des tensions climatiques, propres à la zone ;
    - D’autre part, l’Etat favorise l’exportation de produits sélectionnés, par leur dimension terroir. Ces produits à forte valeur ajoutée permettent le
    rayonnement international du pays.
  • La stratégie terroir de l’Etat marocain se décompose de la façon suivante :
    - Une intensification de la production dans le respect de la dimension terroir ;
    - La mise en avant de ces produits sur le marché national et international afin
    que les producteurs puissent rencontrer des intermédiaires de vente ;
    - Un système de labellisation nationale et internationale afin d’assurer la
    pérennité et la protection des produits.

    Deux objectifs majeurs ont été identifiés dans la stratégie terroir du Maroc :
    - Revisiter le mix marketing des produits, en apportant des améliorations aux produits, au packaging, à la tarification, à la promotion et à la mise en
    valeur de la labellisation ;
    - Trouver des voies d’accès aux marchés en créant la courroie de transmission entre producteurs et distributeurs. Les marchés ciblés sont le marché
    domestique et les marchés étrangers, notamment Europe de l’Ouest et USA.

    Le Maroc distingue également les produits du terroir destiné à son marché intérieur mais aussi ceux destiné uniquement à l’export. Ces produits exportés ont pour principale vocation le rayonnement international du pays dans le monde et son positionnement en tant que grande nation agricole tout en respectant le cycle de son agriculture.

    • Une direction du développement des produits du terroir :
    L’Agence pour le Développement Agricole a mis en place en 2011 une direction dédiée sur cinq leviers prioritaires :
    - Développement de l’amont et de partenariats d’agrégation équitables ;
    Création de plateformes logistiques régionales à proximité des producteurs ;
    - Mise en place de partenariats commerciaux pour l’amélioration de l’accès au marché de la distribution moderne au niveau national et à international
    selon le modèle de commerce équitable ;
    - Appui aux efforts de labellisation en s’assurant notamment de la reconnaissance des labels et leur bonne lisibilité par les consommateurs ;
    Réalisation de campagnes institutionnelles pour asseoir la notoriété des produits du terroir auprès du grand public.







  • - La culture du Safran dans le massif de SIROUA represente la clé de voute de la l’agrosystème traditionnel et de l’economie paysanne
    - 4ème producteur mondial de Safran avec 3 tonnes par an, derrière l’IRAN (150 tonnes) l’INDE (9 tonnes) et la GRECE (8 tonnes).
    le massif de SIROUA regroupe les deux cercles de TALIOUINE et TAZNAKHT, mais reste connu sous le nom de SAFRAN de TALIOUINE
    Malgré une bonne réputation, la production vendue par des intermédiaires, est demeurée mal valorisée
    En 2004 nait une première coopérative, qui agglomère 11 jeunes agriculteurs. Le succès est immédiat est permet d’augmenter significativement le prix de vente
  • 1.protéger le safran de TALIOUINE contre les usurpations et les fraudes
    2. Maintenir les plus value réalisés par les vente du Safran marocain sur le marché national et international sur les sites de productions
    3. Renforcer le positionnement du Safran marocain sur le marché international au vu la forte concurrence imposée par l’IRAN et le pays asiatiques
    4. Améliorer le statut de la femme dans les régions de TALIOUINES et TAZNAKHT en les impliquant dans le business local
    5. Renforcer le Safran dans les habitudes et les mœurs de la region
  • - Le projet de mise en pace de l’AOP a été mis en place en collaboration entre une institution étatique (Office Régionale de Mise en Valeur Agricole de Ouarzazate ORMVAO), une organisation internationale (l‘organisation mondiale de l’alimentation), une organisation non gouvernementale (association migration et developpement).
    - Le projet est monté en 2008, et suivi jusqu’à l’obtention du label en 2012
    Une solution adaptée aux réalités locales car elle préserve les liens traditionnels, sociaux, économiques et culturels de ses habitants. Ainsi, en 2010, trois coopératives ont été certifiées; en 2011, ce sont 13 coopératives et 3 sociétés qui l’ont été. En 2012, ce sont 24 coopératives et 7 sociétés qui sont en cours de certification. C’est le Conseil régional de Souss-Massa-Draâ, porteur du projet, qui assure le suivi, l’accompagnement  et le contrôle interne de ces coopératives et sociétés. Le CRSMD encourage la création de coopératives dédiées au safran. Il veille par ailleurs au principe de la transmission intergénérationnelle et interdit formellement la vente, à l’extérieur du pays, du matériau génétique, à savoir les bulbes de Crocus sativus considérés comme capital familial. - See more at: http://www.leconomiste.com/article/900134-le-safran-de-taliouine-d-croche-son-label#sthash.izamO1tW.dpuf




  • Festival géopolitique - Géopolitique du goût - Etudes de cas Dominique Dhyser

    1. 1. De la bataille des terroirs… Fondation Aveterre Dominique Dhyser Contact : projet.aveterre@gmail.com Protéger l’harmonie de l’Homme et de la Terre
    2. 2. La bataille des terroirs Etude de cas : La protection du Parmigiano-Reggiano
    3. 3. Le cas du Parmigiano Reggiano Le Parmigiano Reggiano : • Variété des fromages italiens à l'aspect granuleux connus sous l'appellation générique de Grana. C'est un fromage à base de lait de vache, à pâte pressée cuite, affiné pendant 12 mois minimum, au goût fruité et typé. Origines de l’initiative très ancienne : • En 1934, face à la concurrence de produits d’imitation moins coûteux, les producteurs se regroupèrent pour former un consortium, le Consorzio del Formaggio Parmigiano-Reggiano, qui représente aujourd’hui les intérêts de 409 fromageries dans une région d’environ 3676 producteurs laitiers. 3
    4. 4. Les facteurs clés de succès (1/4) 1. Des mesures juridiques dès les années 1950 : Obtention d’une protection juridique internationale du Parmesan : - Par la reconnaissance d’une zone géographique spécifique. - Liée à un mode de production spécifique. Contraindre les autres Etats à reconnaitre cette appellation d’origine (Convention internationale de 1951 – « prohiber l’utilisation de fausses appellations d’origine sur leur territoire ») 4
    5. 5. Les facteurs clés de succès (2/4) 2. Mise à profit des traités internationaux : L’Arrangement de Lisbonne - Traité de 1958 administré par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle sur la protection des appellations d’origine et leur enregistrement international - Traité qui interdit de copier les produits d’appellation d’origine, même si le produit est accompagné d’expressions telles que « genre, type, façon, imitations ». 5
    6. 6. Les facteurs clés de succès (3/4) 3. Mise en place de critères de l’appellation DOP (Appellation d’Origine Contrôlée) - Alimentation réglementée des vaches : foin uniquement, pas de fourrages ensilés ou fermentés. - Normes concernant la production : depuis 1991, le parmesan râpé doit être emballé dans la région d’origine. - Réglementation du marquage : chaque meule doit porter des marques d’origine apposées par les diverses fromageries, dont notamment la dénomination “Parmigiano-Reggiano” M. Dominique Dhyser - Grenoble 2015 6
    7. 7. Les facteurs clés de succès (4/4) 4. La protection internationale des marques • Un combat permanent pour protéger la marque. • Dernières actions mise en œuvre: – Accord pour l’ensemble du territoire communautaire européen en 1996 => Désignation d’Origine Protégée – Extension des responsabilités du consortium : aussi chargé de veiller « à ce qu’aucun autre produit ne porte de dénominations, marques ou autres signes distinctifs susceptibles de porter atteinte » ou préjudice à cette désignation ou d’induire les consommateurs en erreur. M. Dominique Dhyser - Grenoble 2015 7
    8. 8. « Le succès de nos actions de protection démontre qu’une véritable protection est possible quand on travaille avec sérieux et ténacité. Ce résultat nous encourage dans notre volonté de continuer à surveiller le marché dans l’intérêt des consommateurs ». Leo Bertozzi, ancien directeur du Consortium 8
    9. 9. Journée de la Géopolitique Le cas du Maroc
    10. 10. Terroir du Maroc, trésors du monde • Un volet attachement au territoire • Un savoir faire traditionnel • Une typicité et une authenticité du produit 10 => Le terroir est considéré comme stratégique et pris en charge par l’Etat marocain.
    11. 11. Terroir du Maroc, trésors du monde • Une stratégie de développement des produits du terroir – Revisiter le mix marketing des produits; – Favoriser la coordination producteurs/distributeurs; – Distinction produits du terroir destiné à son marché intérieur de ceux destinés uniquement à l’export; • Une direction du développement des produits du terroir créée en 2011; • Sensibilisation de la population pour qu’elle soit vecteur du rayonnement international des produits locaux. M. Dominique Dhyser - Grenoble 2015 11
    12. 12. La bataille des terroirs Etude de cas : L’or rouge du MAROC
    13. 13. Un peu d’histoire • Sa culture remonte au XVIIIème siècle… • Maroc : 4ème producteur mondial de Safran • Le terroir de production est le massif du Siroua • Avant 2004, des prix peu rémunérateurs pour les producteurs… • Une première initiative : les coopératives • Une première étude qui indique la nécessité de valoriser et protéger le produit… 13
    14. 14. Une nécessité d’AOP • La protection contre les usurpations et fraudes • La captation au niveau local et nationale de la plus-value • Le renforcement du safran marocain sur le marché international • L’amélioration du statut de la femme • Le renforcement de l’ancrage du Safran dans les habitudes socio-culturelles de la région 14
    15. 15. Des résultats 15 Evolution du prix du safran – Prix producteur – Soul de de Taliouine (1991-2009) Prix en dirahm marocain (MAD). Source: Office Régional de Mise en Valeur Agricole de Ouerzazate

    ×