l-c l(anarb be la Promotion Birsoise 188-l9l                                                    Ebition te t*aer.bre 199, ...
Dut Doct ès Savolr                                           Ir soirlùême notre charmant volalilc était con-              ...
C[ul va à la chasse, percl sa place...       Comment nalt un                   holcllng       Si vous vouicz recevoir dc l...
Duffl a-t-ll une glancle                                         e ûant gloriam tuam.                                     ...
Sémaphs nous fait parvenir son clrdnt           Ce sont les Mac qui niquent sans capotes...   quil avait chanté avec quclq...
Conte pour tous les                                           bâtcaux, dcs voitures; quelqu(:fois, ils font la colr$e     ...
LDA Story                  (Comédie €n 3 tctes)       1€r ReTÊ       Décors: leTabagnon de P3, ou plutôt lô Résids.s(s lon...
On a réussl à trouv,er eles traces de Féltx !El   efler, lun de nos paparazzi a pu prendre ceite phc,to exclusive dans les...
ZAPBOM S Adresses pe.sonnê   6   Mis   àiourto   17_11_SO
NoIôtgûiJà
ZAPROhI S PÊOFESSIONNËL Mis à joul le   1   1-9i]
ZAmOMS mOFESSIONNÊL Mis   à iour le 17-1t-93      n            1G;ffi_-     ---5;_ii:æ!s4   L.æ           tq"*r,-;      -t...
Aux Aru et Métiers, bizutage se dit usinage  Le cauchemor  dun godzart Appelons-le Patrick. Attcieu élète,le lEcole tntiot...
Ë:,.,.-: ;;;; i,i,;;;;]. if u!,o;m. ;,r, *. ,a  4r dJM,r., .n ôrnr h! nuri, t.i d il.l.niii. ri!,r3 tur ltprul., en oDtnl ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Kikrounchlars novembre 93

319 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
319
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Kikrounchlars novembre 93

  1. 1. l-c l(anarb be la Promotion Birsoise 188-l9l Ebition te t*aer.bre 199, acccssible en cliquant sul cç bouton: Eelfto Eh dites, Oh ! Dewais-je plutôt dirc, éveillcz vous un cps ! Ben ouais quoi, jai pratiquemert pas Cest chouette, non ? Vous pourrez égalcmert danicle pour remplir lc KKL. Heûeusemcnt €ncor€ cliquer sur un autre bouton dans Iarticlc de Sémaphs quona lc Canard.... Pas pourbabasserrlcsanicles mais pour cnt€ndre la mélodic du chant dont il vous donne pour en faire Ie sujet préféré de la Promo. Mais je lc barboquc, al-rrs quil est venu maidcr à usiir.q ce.nu- rnéro. j ai vraimcnt aucun rcspcct.... Mâis aprèJ touÇ il était pas là quand jai fait lédito, jai dcs circohJtancêË atténuantes. KKL des sujets intéressant lcs corjoint(e)s et de la Li88, gal colnqrç rtetgilsait r"la- lcs rlirtes de-pzrrution du Kikroiinch çgpr_u-npeg chàb- dahc )ç-lri1 .w ;q11sir ùCluyc:dans le-i$L dés gujers riqucs] èiji pinsc qrrctôutcelà devrait pouvoir sc iégler intérclsanr les conjoin(e)a cf Érbgénirureide la-ù88". ; bicntôt c!4lme Jc vais dciin-ir pcu près séderrtairc rA.lors, pourla piocËit*.fgi.1ous.attçndôns uus dans les moii qui vicirient.Il ndit pâi non plus évident expériènces de 7,(d)(dri) dc Pqleite) four en faire le dc faire savoir à tnuslcs délais.trourles a4iclcs, mais profiter rou(re)s G! tou(æ)s ainqi. quc le(sxla) jeu(x). mirircl rcstc le meillcur vccteur dë rujssagé ainsi que feuillcG) dq3ôlôiJâÈéê)ilâ6i(y)nrhe(s), erc...(..).. Et lc bouchc à banancs. : i. . je doi(s) {vquêiqùe je hai(txs) lcs ptuascs à choi(x) Pour ce qui esr dcs f(,mats, lcd limitcs sonr mulriplê(sl : rcpoussécs:or.ttrclcsarticlesbabassésoùpirs,lesdcS..... Voilà, inainicnant, si vous avez dautrcs idées, siDs ou les phots, quils soicnt cnvoyésiNy courrier, f4;, i:- lib-rcJ à.,{dus:de mcmbrasscr, et pour répondrc à la cnvoyésixl courrier. fax.- ,:- librcs à-{aus:de membrassct minitcl ou Pc-express, on peut désoimiiis inblure dcs questiori di&tJ Trihonk de 114, il nest pas possible de images€xtraites de cassettcs vidéo (ceitâins rcconnai- . ntettle des ô(squeltes gratuites de jeux avec chaquc . hons sans doute des images dôns cç KKL). Et oui, cèsi duniéro du K(! étant donné que nous ne bénéficions IavèDement du multimédia qui rend tout possiblc, et pas cûcore du!e couverture plastique pour lcs in-I ccst avcc un ccflain cnthousiasme qtle jc v(rus fair clure.... .]| écoutcr lcs premièrcs notes dc la cousine Lison, cnrc- Abientôt, gistrcment cffectué sous format wAV et directemcnr Çintq boulot, dodo,
  2. 2. Dut Doct ès Savolr Ir soirlùême notre charmant volalilc était con- vié à Doultes et moultes réceptions -ses qualités dhommc du monde cxpliquant bien, su!son suÇcès- ct Vlvre il lui fallut mallicureus,€mcnt tratcher. IJ choix ftrt doulourcux mais il fut fait. Dcpuis ic temps quil nous fait Partagcr son art Et cest là quc le canard se fit pingouin.âtcc tanl de brio, nul nc niera quil est dcvenu aux AtoD avis Bilbocs que doit-oD f3irc dans un casbonrrcs ûlanièrescc quc le DAP cst à la pédâgo,ce quc pareil ? Non, on nc téléphonc pas à chaquc hôtepourluilc CAF est aux traditions, cc que Bcc Bop cst au VTT: demanderde mcttrede colé une part de gâteau, non non, La référcncc iocontoumablcde "ce quisofait" et or léléphone pour prévenir du cortrc tcmps et sudoutdc ".e qujnedoitsurout pas être fâit" dâns le "mondg:. pour sc fairc excuscr. (et pourtant!,..) ., , El stupeur ! Non, Ccst sûremcnt dès sor prcmière âgc (35 mois) - Si?,,quc scs parents le guidèrçnt sur ce noblc t:hcnrir, car ,, Dufry tâs pasfait çâ 1 :,r.sirron. corùnrett explique_ de sl bonngs mâniôrcs ê- Tavais pas scs coordonnées ?lécs à tant de oahrrcl ? L .1 dêtre uir aridc défenscur si !dun savoir viwo auslèrc, totre canard sait, avcc déli-calùssc, rcndrp à sa présc[ce -cn usari durc cullLrrcau-r allurcs infinies (dans la dircction duqucl il ferailhicr de regnlderplus souvsDt)- uDc valeur incstimablc. Est-il poul altârlt fièrd ure tellc maîtrisedc lui même?Llin scl faut, bicn au col- téléphone des hôpitaux Pari-lroiic.li sait se nretlrc à la porté sicns pour allcr aux nouvcl-dcs plus rustrcs cl $c doflne les. l-a pauvrc cnfaat I Ellcd lilleurs pour dcvoir de les aurait bier mieux fait de re-rééduquer. Et cest parcc quil ccnscr les abattoirs spéciali-sc rcfuse la roindre fircilitédans sés cn pâté dc canard ! Vil ctson oeuvrc bicnfaitricc quil a mépdsablc oiseau au bccplal !choisien la penomcdc tsilbocs Je la vois cncore pas- ruIson prcmicr disciplc. sant ct repâssârlt ce rock dc Il poussq mêrnc la per-icctior jusquà ss mêlcr à ccs iï";#ài TJii"i[:::mâlheurcul "ve[esdc terrc décérébrés" (c cite) dans Câr ça aussi ça sc fait dinvitcr la demoiscllc quircçoitlcur plur boucuses acri,;itcs. C est drn, lunrquc but dc (9xcmple t CIarcZa2O lc 26106/93) à dÊnscr au moinsnr iùur connaitrc scs filtuts ilèvcs qu il s cDgagca pour unpctit rock, sû(out quard on cstspécialiste, et mênrclc rall5c VTT dc la Francilienne cn autômnc dcmier. si ellc ta collé unc raclé au ping-pong! II cst vrai quil cuf beâucoup dc mai à acccplerIiJée darriver trois hcures en telard tout boucux au Alors Bilboci si tu pc$iste9 À conserycr ccl(slrurânl ct quc mrlgri son aJhésiùn cnlièrc xu con- palmipède pour maître à pcnscr, rappellc toi bien sonccol Jimmcrsion lotale il dut trrlulcr un c mprrrmis unique dcvisc : "faites ce quc jc dis pas cc que je fais :rfliver cn rclûd avec lc restc de la horde ntais sars Ilt)uc. hùrncs n)anièrcs ohligcs. A bon banabcuf Sals Jùnks 901i88 cbrte lâchcté face à lcffon cr au devoir,jùmais il PS : ct pis ciabod le VTT ces( pas un spod dcncputI acccprcr, poursc rachctcr ils cngag.a,J:rnsunc bouscr:x de "vcrre de tcrrc décérébré"! na.aultc avc[turc : "UAt boue n2, lcs fils du VIT, le RErOUR", Pas de bol jun*s, devine qui babosse leun samcdi lTjuillet 1993. Kictou ch?? Ccst lo guerrc, toute Ktibste sercfatûk . Nétait-ce pas présumcr de scs lorccs ? PS : Junks avait "oublié" de sigher et iai dûÂujourdhui cncore jc me lc deûande, car crfin qua- corriger les fautes dbtthographes. Ie suis trop bon.t il bien pu lui aniver ? Dufry s5li88
  3. 3. C[ul va à la chasse, percl sa place... Comment nalt un holcllng Si vous vouicz recevoir dc la documcntâlionindustriellc mais quil vous faut donncr un rrom bidondcntrepris€, voici unc idée: lentreprise TRADSCONCEPr vi€ntde naîtr€er Marcassie- 1,siègesocialcst chez lc fiss ctje cherche dautrcs antcnncs régiona-lcs et iûtemationalcs. Cctte eltreprisc (préscntc danstoùs les fichiers dcs commcrciaux) fait tout ct a degrandcs ambitions très vastes. Alors, ne cherchez plusct faites çonme lc fiss. Vous, jcunc cadrc, dcvcnezDirecteur régional de TRADS CONCEPT. Peter rime avec Manager, La Belle et la Bête Au cours des nomblcuses manocuvres du soldat Beebop, unc chaleurcuse amitié cst née dâns les tranchées de la rue dc Turin (aps Eole et Cachals). En effct, cest lo$ de son tour de garde, alors que, tous scns aux agucts, notrc soldat veillait à la sécurité dc scs compatriotes, quun oursen pchchÊ est venu prêtcr nain fodç au combaltant. Commc oû le voit sur cc documcnt dépoquc cncore bieD conscrvé, la ligrc Maginot n€ tombcra Pas encotc cettc anDéc. I"a Mèrc Patrie sera fière de toi, Beebop.
  4. 4. Duffl a-t-ll une glancle e ûant gloriam tuam. PoureDreveûitâutrou du cul, évitons la grossièrc ereul coulante chez les gens du peuple, qui confon- Uropyglenne ? dcnt souventluropygienncet la caroncule,au risqucde se ridicr-rliser dans les soirées ûrondaines où l)ieu cû* core merci, onnç les coûvie guère. Ij caroncule, quoû Uropygienne : adj. f. du grcc oura, gr.ue, et se lc dise est à Iautrc bout de loiseau, puisquil sagjt 7.rugd, fesse. Se dlt dùne glande graisscusc qr.ri se troÙ ve dc ce machin ridicule que le dindon se laisse pcndre au cruupion des oiseaux, et dont Ia sécrétjon sed à sous le cou pour essayer davoir Iair plus con que le graisser les plumes. paon. Iæquel criaille.Alos que le dirdon glougloute. Est ^ilplusplaisant spectacle quecelui du carard Cest la poule qui glousse poùr appeler ses petits. fion dun bec avcc sa létang au esr sur le point de matin ! se e loie Dor1. ainsi le nctet sp ei gonne. Alcxaûdre plumes la huppc chasser les poux dcau ,i saccrochcnt pulluleet le loup glapit. Cétair uo homme fort cultivé, pour en sucet la moellc dr.r penne ? i dune prose infinimeDt élégante, dul humour plus Eh biel non ! Si notre canard matinal se colle si subtil, plus tcndle et plus désespéré quun la mil1eûr jciimcnt iatie. AIo$.qûc, pour en firir poultour la basse iseaux portèr,ricût plutôt lin- grarsse un bcc s port de uropygicnûêS: Ce nest pas ut plunage anl âtrc val qui rne n1âljn éÈa sur Ioode avec cette gr-âcc exquise qui n ôxisLe pout ainsi dire pas chez le tuyau d€ plomb,et ccla à labri du ponerâ une réponse avcc dcs preuves. rhume de canard, si courant pendatt le froid du êmc Eom, et sana risquerdecouler, Ce qui cst fort important. PS: si vous nêtespasdaccordavec cettcdéfid- Cost à sa parfaite insubmcnibilité que lc canard sau- tion allez regarder dans le dictionnaire du supcrllu dc !rgr: Joit sa légilime anogance. On ninragine pas un DESPROCËS. canard couler. Ce scrait aussi grotesque quqn pape pétant au balcon unjour depâqùes. Dicu nous épargne tDocs scnrblables incongruités. Merci, mon Djeu. Coeli * Riche en azote et en scls minérâux. Devart linsistancc des PGsà barbaquerle Ca-nard et davarlt Iinsistance du Canarti à ieur rendrc Iaparciilc, voiciune révélation qûe Dous devons fairc ànolre ârni fdocs: Ticns Harley, comnlent qucest quras rcncon-lré Annc ? Cesl ce qui turlupiûait notre Chjen depuis bicnlcngtcmps, jusquau jour où, invité chez Harley, ilentctd scs hôtes dire quils allaient chercherSpiraic àlâ gare. Notre paùvre lCocsse tlemanda alors ce qu,ilspouvaiçnt bieù avoir à foutrc de Spiralc.... Et bicnIciocs, nous allons tapprendrc qu e Sp i.alc est la socurdAnr1ect vice velsa. Aussi, ûe nous iépôtepâsqucl-lcs se resscnblcnt vachcnle[t ct que cest bizaqe. ll faut lui pardonter, mcnbre du bureau à llirse, extcmc à P3, Matclot à P,{, Ma n au long cours à p5, ctrcsponsable qualifé chcz Renault à P6, on r]e pcut pas se rappelcr dc tout...
  5. 5. Sémaphs nous fait parvenir son clrdnt Ce sont les Mac qui niquent sans capotes... quil avait chanté avec quclques JPs pendant Russie les UAls ski, Ames sensibles sabstenir. Ên Russie ies femmes sc Kossyguine... Bulgare LINTERNATIONATE Yvanov suce la bite au sous-oe.. DES ETUDTANTS cEl Dimitritraine ses couilles en ski... Suèdefiance, làversion Lève ton pull, quej plote ton avart scène...Les oiseaux gazouillent dans les prés, (ler)Gazouillent dans les prés, cest bien connu I PologneËrance 2tr version Stanislas, s lave la pine au whisky...Cest Thérèse quirit quand on ta baise.. TchécoslovaquiePortugal Quen jérecte, jérectedu speme sec...Don Jose, y baise et bandc a Iaise. IsraëlBelgique l)onne moi ton zob quejTelaviv ..lon Anrers ainre bien que mon Ostende. Madagascar Bande bien fon car la nana affivc...AllemagneBaiss ta gaine, Cretchen, quej lèche ta Krupp.. ConsoSuisse MécÏant blanc, bais femme â BamboulaTu te Berne, tauras pas mon trou de BâIe... MarocItalie làversion Dans ta fesse cha ma bit qui se rabat...Ccst Lola qui me ravit au lit... Camerounitâlie 2". version Cest Marie qui ma dit mets ton bout là...Benito fait mimi à Tosca... Liban Sors ton birout ou tas les tripes au lit...Latine l;" versionRomulus voulait quon la lui suce... VieGNaû Cest kiki, qui quéquète à gogo...Laline 2è* versionCes culs là font bander ces cons donc ChineEgypte l,i salit sa bite en se chiant dssus...Ces Nasser qua obstrué Icanal... Japon, l"vcrsionUSA le version Qui cest-y, qui ma nris ça au cull4issouri quand son Minesota... Japon, 2;* versiontiSA 2* version Cesr suzi, qui chic du haut du mât...Walt Disney a mis la Pinocchio... Monaco Grace a peur, de la grosse araignnée...Grec modemeîest à Alhènes quÈ tous les Saloniqires Pays basque Pelote-moi la chistera...Groc ancien, là versionSocratos a la quequetle cn os... LandesGrec anc;en, 2* version Quandjy suis,jy laisse iout aller...Socrates a la quequette en esse... Avernes Par derrière, cha fait chent chous moins cher...Ànglais Iè" ve.sionAhl London. viens dans mon Liverpool. . Tradition Les .onscrit toùment sens trigo...Anslais 2* versionMiitcr John se branlet cr se branl la bite..Ecosse Sémaphore, sen€ la fort
  6. 6. Conte pour tous les bâtcaux, dcs voitures; quelqu(:fois, ils font la colr$e cntre eux. Ils se transforment; là-haut ils vous domi- grégors neni; ils voyagent, ils sont libres. Ces nuages parcou- rcrt ic mofldc, t.ave6ent les océâts, dc lAtlantique au Pacifique, de lArctique à lOcéan Indien; ils parcou- rcnt plai[es et montagncs : du grand Canyon à la Pourlous les pareDis qui ne savcnl pl!s inragirr€r muraillede Chine, cnpassantparles ilesdes antilles, lesunc histoire à raconter pour elldoamir lcu{ cnf ani ct pout forôts tropicales, le Cap Hom, les sommets dclcs autres aussi, en voici une : iHirnalaya. ll su.lolent les iccbergs, lcs steppes de Tout dabord, il faut quc vous leûr aycz déjà Russic, ils soût là pour vous €ntraîner, vous évader,raconté lhistoire de Pcter Pan (pas lc 8.1liiili, nais Vous seuls lcs remôrquez, aiûsi quo les animaux : desceluiCeWalt Disocy, àmoinsque... Cc ne soil le nréme ours polaires de ia banquise à léléphant dcs savanes?) CAfrique. Mômc ic Ccrfn1ajcstucux de nos forêts, tous les voienl passel. Mais les adultes, eux, pressés parleur Dc nosjours, Iile mervcilleuse et fantastique de travail, ieur routine, emmurés daDs leu$ villes, ne PetcrPân €xistc toujours, mais clle est très loin, bicn 3u regârdeût plus le cicl et ne les voient pas défiler aude!à do I horizoû. ii y ae! ore lespiratcs, ics Itdielrs et dessus de leur tête. Pourlânt ces nuagcs nous pa ent,le Capitaine Crochet. Dar .lettc ilee, les enfânts rè car ce sort des envoyés de Ptcr, pourtous les enfants.llsgnent toujours; ûrai$ jl ny a plus PcterPaû pourlauccr parcourcni la Terre. Mais doù partent-ils tous ? Etdcs défis ct <léclcncher dcs bagarres- Peter Pan esl bier, ils décollent des glancies cheminées des usines dcreveru sur Tene, il est pr,mri !ous. Il sappclle Ptcr. ll Ptcr, encore appelées par les adultes: tours defait loujou$ révcr les enfants; ceu:r de Iile racontcrt réirigératiol, celles descerûalcs nucléaircs. Oui !Ptersolr hisk)ire ct scscombats ct ici,lorsquc vousrcgârdcz y travaille jour et nuit. IJs Duages voyagerort ct lesle cicl, Pter est présent. étoiles brillerolt toujours car Ptcr dans sa centnlc na pas oublié lcs enfants de son ile fanlastique ct il garde Il acoloré lecicl cnbleu car lo bleu est la coulcur iespoir dc voler au milieu de ses nuagcs. Il seta tou-de Icspoir, dc iévasioû. Aùcun ciel ne se resscmble car jours préscnt. Ptcine vous abandonne irmais. Il a rajouté dcs étoiles, lcsoirellesbillent et veillent survous.Il), en aune pou! Ptcr Pan, cet enfart qui rle voulait pas grandja.chaque cnfant. Mais il y a aussi dcs tlùages : des grosjoufflus, dcs pcrits isolés et dcs très longs. Il siglrificnt Pter B4LiB8, Pan dans les biberonslous quelqucchose: des chevaux, des visagcs, dcs Groulk ! Enzo le lardon
  7. 7. LDA Story (Comédie €n 3 tctes) 1€r ReTÊ Décors: leTabagnon de P3, ou plutôt lô Résids.s(s long5 coul s sombtcs. s.x Esti,min s. scs iltilombrablcs ordins ci son Tabagnon (le vrai cette fois-cilde Lilic Nord(çasc gueule toujours) à 250 bomesde là Aubiance.1,anstlte à sa fitr, elle scffiloche, lcs.xams dc FVE, ia souldnance du PFE. Ah quil cst loince taps, où ...scrits .crdiques, nous chantions "M.lcousinc Lisorr" avec der voix de cas{rats (cest fayli Toutes les semâines, ort gûasse sur lc LDA avcc -]ys).polll lcs .oûscrilcs, très tror Quil est loin le tap!i quclqucs coups de maits dcs PGs (aps Pilams etdc ûos alrph i .onscrits, quil est loin le tapsde lamauiç, Girto). on alteme lcs soirées pizzâ choz ie fiss (cestc!ôpcs, dc la soirée cabars... Hmmmû (soupirs)... gonflanl la cuisinc) et les bonncs boùffes usitrée ùvrc amour par Madame C-anard Mète (que je salue ru Aclioni .nfi1, pour r.ous éritcr de sorlir vos passagc ainsi que Mister Dukc Sr) Chez la Canardklccncx favoris pourépongcrles torrents de larmes quj family, anims gârantie ! . ,a+.dégoulircrt survos jouespotelécs darchis bedonnantset lnrgués, Zorro cst quand riômc anité cu ccttc fir Toujoun cra 2n motivs (enfit, ça déPend dcsdans P3. En fait, ils étaicrt 3.3 PGs motivs qui ont €u soi$), nous essâyons de termincr lamisc en page et Icla géniale idéc de lanccr le LDA de IA Ptonro étâlon cadragcdcsphots avant dese lancctdans Iescommen-la nôlre, la I-iBB. (Sals Charlic, Duffy ct Enzo). taircs des phots €t la saisic des textes sur ordiûs. Toutcs les ûanips soltt passécs e(t lcvue ll n€ noûs lls gnatsai.nt jours et nuits pour récoltcr lcs manque que quelques Phots:pilots de nos Çhc$ sout,eni$, éprrpillées dans )esboqù€tlcs dcsPGs.lls les sé1ùctiotnaient, débutaiert 1é - Des rues intérieu.es du Tabagns (ies amphis, ),misc cn pagc.... Puis vinl lc VDP et.... LËancc - Les UAIs Chalons (1ère ans), - l,e premier weeks de Proms, - Des phots sympas pour alimenter une rubrique gème RCTE divers. Quelqucs mois plus tard... A vot bon cocur Archis de la Li88 ! Dlcors: ut appart parisjcn. 3ème BefÉ Cannellc, du fir fond dc ses 45m2, pensait Toùt est bicn qui finit biet. tæ LDA est piré. Ëntlailcmcnt que finir le LDA prendrait moins dc taps plus, il est soli dcs prcsses avant le wecks de Promsque ric classcrscs proprcs phots du Tabag[oll dans ûr LE REVE !album. Sachar! nolrc Dufiy Dational dépositajrc ducadc.u cmpoisonné, elle lui proposc sonaidc.Il lui faut Ben.iustement !Dâbord, il est hjo dêtle tor-pcu dc taps pour sc rendre compte de létenduc dcs minc, cl cnplus. il ta fJlloirracquer" .dégrits. Mais grâce à ia forcc infinic qui ne nous quilteplus depuis un ccrtain 2-5 novembre 88, on se mct au L.DÂment vôlresgtlassagç] consultatioDs de phologlavcurs et DuffY et Cannelledi primcuni. On définit le procédé dc ttâilcmcnt desphots: lo scanncr ca.lcur qualité est trop iDégâlc C)n Eh oui, LE sptint frflal est ldûcé e îe le LDA et lo clttfrcprcnti la mise en page du LD,A, on rccaclrc toutcs lcs dEx !phots... (Dausc).
  8. 8. On a réussl à trouv,er eles traces de Féltx !El efler, lun de nos paparazzi a pu prendre ceite phc,to exclusive dans les environs de Grenoble (voir carte4icleli:r, pti 4 gauche). comnre vous pouvez Ie déccuvrii, s: personne.re lavait retrùuve depuis si rong,emps,cesl Darce quil se caclrait derrière Swinggy | 1 l-t Swirr6gr sc cachri:. luj. d..rriire u r plrr de r..,rul.. Bicn pensé Félh, mais la prochairre fois. il faudla fairc pjus fort !....
  9. 9. ZAPBOM S Adresses pe.sonnê 6 Mis àiourto 17_11_SO
  10. 10. NoIôtgûiJà
  11. 11. ZAPROhI S PÊOFESSIONNËL Mis à joul le 1 1-9i]
  12. 12. ZAmOMS mOFESSIONNÊL Mis à iour le 17-1t-93 n 1G;ffi_- ---5;_ii:æ!s4 L.æ tq"*r,-; -t;t;i;-r#adi;n
  13. 13. Aux Aru et Métiers, bizutage se dit usinage Le cauchemor dun godzart Appelons-le Patrick. Attcieu élète,le lEcole tntiotnle supérieure des Arts et Mëtiers, il a y bi la nise ett contùtio;t ps1chologique destinée attx arriuants. Laoage de cervuau ott appretttissage de la fratertité ? Voici sott récit oLs n rcÀs p.s Ic ùor dc rd.: Jc :i.:r r.::..:1.. .: l. ..":.;:..:rr,,. rl:i: âu r.i.n.ùr:rous â [ ilcu. ]eule!. h r3r: lrsinàs€ r qu.lqu qui n. i3 trs .ji.l:. !r! làtâLIÈ J!:rnareJd 3.1.!ai:,.r:: 1ac. Da:il<!.s l. "n Ia.:.i.: i5r r.. :ri;i:,j! pi.C a;ùcl. à.h3nu. !$ . iiidr. irr.! .hùs. p!Èsque impo!!ibie C.r. ir:!:rs L 1::_- i ::r::,:::ir-.r.,;r: r: li! ;..nic.5 :c..jr!, ik r.!ton: è::oc ur nù1r.:: nÈnI ûaduire ccrrs iân3rt d. h- ,.:i": . C.:: : : :.;r: ;i:,,rjrl ii.s i.ti antàr. On. ch.r.ha à !c Ciicrl.!.i bas, qùincsr plus l. irriçrn m,;s lrr3,J::, !:L ji. ,,:-J.i:r;, -.. " ,:!: ;.r1.,,..liir::.:r j. i:q.rnt i.s Ihr! r aliir J! Jcli;cj .l::r! .rdi5e rlurclr 1icà lijrÉirù? UnelaiE!. q:i !., !.:i.;i.t. -: :r ::-. ...:! . 1:r.::::.. i:ri Ii nôls arêiJai.nr r s nnséi,lâ-.s la i., 14... q!on appRntl !e! i peu. Clsr inpossrbie ::ri :r::r:,:i:,r ir.,-! ji i.l è:.c:i r,.rs ..j!"rrJ ld hon|tè!t). tI rlèn. .èrènci:31 3l:i:! dc nco:1trr rL.ur ça. né.c l scs parcnr lln t r )-:,: .Li; -i.. ij . i :!lr, i: i!.:;,r Jci;air. t;i dcr!!j.r imnurbl.n.nt d.ùx t0i! pa: jo:. q!un âuilc sadzar( qlipuirlc frainenr ccn. lr5:rii:.!.:r.:!:: r., J,rr. ., r:-^. Q)ar( à ri,]l er i.ir. gcnCant rou l!s;i.qc. .r .r rJ :-t:,.:c:. ilrrj it cô5Ër^.r qroiia l.s J:u crr. ta! !em;lc i..! ùr 18, r-::? Jc n. conaàis!âi;ci d. ce bi?u- ,dJ,lt nunér3lS lcfl d! ai! 3:, irg. iFr.lrl aux Als èr quoi âp a 5. Fl3!.r ûr fa.. Je c.:!jqri ;: lel:("u5:i!gc" En .lss5. Frèpa- aF;ilè. à! Cèb!r. oi kgnJ. s.. r3r.i..:ica.lc dc!oi; ca i3!sci par rilrloc!:.ur, !lrx cn êr ri.a It m à, !:t règul,eftrrenr Irr<rii t L riûi,. t! p:!:1rî tè:t:r..1.:;.:, c l. (dou:rr u rc!. mastj .!pèirs d àborJ de(rocher lc ,l itn:an l. tun iirV ynçt,C canp!êxC bi.l]:it q!. :.-!..ô:r.oull P.ldarr les rcaii3. îarons pa! t dra{ dd rcgalJe: urlr ài! reçu un.l.rrc d( c(lur qu, ai.r.|r cn face r i1 firr ./r,r rg**i"i nine ihc. q!. rir r! rrÀir âi h tl.iïr. , ir liriri,, fxc tt c.!l-r-drc gadcr!i ar r!t.:. pciCrlt c. rl nijtIérid.".*"n.a ",r.lÀii" cn ta;rccr I dèraill<. On ro!s ins!lr.:.rri,c-.,r,rJe iÉnvie qùc q:e 9! xri lra? l , o!: .î!i rù1, !ii.is 3n a: ,<à1i,. Fk:Jr.:c.! r,::c iï Ji,. iù.riconf )., On ôr! F.s. c:. qlesrlor! : .Cd ,rtlr! ld lr.r. -?, Premier jour ,] ,-| 4r.J tiitr, i, Erdeni.ir. !:anque ioujou:s q!.lq!..1.s( :lipiler leiCenr:n nrrr a;::c::s Lc {or5, Ccsr des pompcs... rls anLri,e5 cn hùriàrr ,u La jour!é. n:!àiç3rr pas 3 L!:,::.i:,:.ii:ii l:! nlmàrr dâns r" 6n C!.epas d. midi,le cclJi csr btousc srrc. a!êc l.ur 11|-:ii,:i i ê.ïê dan! l. rÉlecrone,lè5 t.!.1. dor;r lcl! surnom.I:! aq. i3 i: !ârt.rre !r dâns ic vagre,lair r.;.,trosct,lc,nlecnn,ctc Lne !. 1 !r h.u!eu. ùnc r3i.loouc hun,ril.grrid. khrr?e, donr l<s boLrs A nous dc ccnpr.ndrc q!r n.r. Fei-Caknt rar tcrc, leur masqurr( lc r*iq: C.tr. Oéëe û ll8A, ! ENsAhl.sr 1é:ic.5 ?as .r,jl.r!r nrd,.lJ., Ln kit.nolrç q!. ,é:ha:F, rl, Ior.r ga!dèe pcnJanr rirr lL!.i:i;( d.v..u. lronde é.o1. .. l?t{ n.!r al::Çis sorvent criendi., !r qùc çe h r.idr:r .ce!r dilicilr de lcr dnr:nc! Ell...cu!. .h.qu. orÀa. r;ri... En ax.ndam, çr pk!$n: ]u;r rdd, ôllr m:h. lly ara:r dô 6llù drislc lor,1r 15 ui ùr,i.r dllàar ItAA0 godz ot.t ir tli h 1"1fihr!àthaft Daro4rÉJJ, Arra !ne rc,narrr r i* rcpèr* Lundeur.!,(i,i tù 180A0 tito.r fadtpônc dè l. Cii(..oùs som!rès rentés cn nonônc, r3irrli dais h chimbi..n crirxrC., h jJri .r- iu licd i (m cinqu.hic, C.ns lc srand anph, dr5 Jr,.w.) Auù! laJ,niq çt pa( lei!t. f,rji {râdjliont ou l..o ! (comnél nous ar.r.. r.c p(îr(r iou: cn Iàac des cri3 romh. n. (oe?rcnl r-n, on n1r Jilt. Tout les dèuxiam.linËc o comncû.i ! câ dÀn5 l.! orcilks, 5( c:air..i chcur un des .h3ni! srdz3ri.tuè Cont Itù virc Sion liin(, du rcrforr ardlc cl iê5 (rr lc; Errclcr êtricnr acdr.5 a! ribl.3u I11is n.--! 5oir .ocô!É plu! in5upFUnJbk! Di5 ic <nJ!- :, jiôis trs l! d!o,r de les rcgard.r:noùr irjo.j l qain. en rnoinr dc c:no mi rri.!r 5tr i$ t3bk5,la (èrc bars3éc ct ier mâin! rnr Linoua c rinccs tous lcs i ! numi.,r Chr ,l$rnr lcs re! Cesr ce quils ippdkn, ./;,.r L lof r l-E 0t1 t! O0ii-l il:k
  14. 14. Ë:,.,.-: ;;;; i,i,;;;;]. if u!,o;m. ;,r, *. ,a 4r dJM,r., .n ôrnr h! nuri, t.i d il.l.niii. ri!,r3 tur ltprul., en oDtnl dù pi.dsr!cr.. soue nou! 5omms <or(h6 tPus,.1iar rn a nrlrut 5ns nnrsuMnrcqlch! dq.i! ùnr6 d.$ noi<Yous nêtes quune horde! > :lT":i,ff yi*:fi:;i"j.,:fH oi! *J :. Dcu d.n! 8.";,1i:i;:,.;; ;;;;;l.;; iiil i.,ia, i"" ic6 o,! jour, irs no!! condlisd.n, q;; àrnd) i d @B Fnrlni k tr! ccs! rt nor d$i!c -cèr h r"!hr:e sct, ., roù, h,,.i(rr i.u! u mon.n, kliu todct" ir r;n, -5 d(riF($on! onnsolrJ.ù ";.;;l;;.i:r";5 r( pr:r.n Frus du! L. Fk! En!lx.. ri r (r. EpilOguerr:!::èL :ri .l r r i,r *J-.ouD dc (nton u ourhd.rn,.!. 11 ,.rs,x.:,ii rr,c;i !;csrc i* aror rc,. .."-,.. i,". . ;.,,-,,,.,,."t:,i,.. rrs t:* lrour hor r n si! P:s " tuucB. i r:1dltrqL ru !;ï:;Ë: ïà;i;,: l:i;;.."ï:;rii,-i.. ;.;i;,,i:i;;;:*ïâ ô"îi,,.î,i;l;.1i,l;iii-"iiii.ii,,,. ri,;a,, ;a i""hi- #l:";i$;:iilil;;i::ï,",i;;îi:i. ! !!1P"13 bokê dârirèr ni û tù-F ru drè rrir? r ra( it;l:;;;lj;.:,;r:iii..;àà:lï:;.:,,.""r.J""",cià;.r,i:,"firt]cnprc,nous t; p")-."ans!rèqu.rqù.!.u.sùl!ccc1!.ù:.li.-,]ii,,.",..,--kjsrulndnou, ;:"îi"i:Jï:ljii:Ëli;itli:il;:,ïili ç.un,.oDk,,F!.:r.d6.df!,.!EEefl. o:.:rr.iù(rin:]t{.1(rd.nc. (e$r rFi.,rilJ.::nJLriFRr.lkdd.htnGqJ* p:!d, CBr o6ci.tcm$r:oh( res Es nr:uf(:::l:i.1Jr!.rf.:r-r.où.t.2,,ù.qlc :rrèJ.:ci,i.tL6.kux?rcrcms,i.!s5!r On r hqrqouo ncor dc cc:aai ouir2n. Cd.orJ,roi5. iFi.:!ci .s r . i( n ?n h r. rlr noi.. <-r,--h{c .r td- rca.on d or:Ern. u.r: ous croiicnr qnr rou iolr ticnun,qr:I.r:s.ig.:àr. iL,dcorrt r.h.t. da.hi!t E.rfk .rr.,rri,Jr.lLrniF;:içoB,htt quurlon!uù.drprld,qudùnllri Dc,n::i;:,$:n(.rirti-r.(J.?blor*giç !..",liC.j;:1chd:pr$:.j,On(nruC< rflir.î peBoMdk onr !r?.al Ct5| r iJa.rL! j. r*.u. xr),c(rr.tJcs niE.t:nJ. Frrs .r tlus i :!!r.idÉ Oô poqsit .o!i htr. d. l;.;rj6rè d. n. p.s !6;.(q jé .tuJt,.l..-rrn.k ÎiD.*{.i:r{.1.ôir.1c} Fcrr.:tru. r.i*!koutk. oLsrd.(i! Rr.n d. lour c.tr ij p.ur sinù dtrt nê... ro-ï,1.. .l;î6 :.nr!Sn.ks :o!j.6 ;r 5:f5n:.i! .,,a b,J tdnJ .. si$.. ConÈ.ir.â.n! i .c qL ih pEr;ndêrr, c:?!:JJ;!1.ljll ilii:iÏti,:ii:,i:il,:i La libération ê!roigi dê É q! i rrlliouatui * i"r".:..;+,i<.!:,"ii:.,r:r...rJd.i:J. [:.ir,lcirà=,ij:6:sJsti,r.!..i/j_i, poF. Fntch.,i..robmar!.quJr rli du fri.,.-,1t.-.* *".1. u:" :r.: t:Cc,q ,...,,, ,.,,.-,." rc:ckosànhcnurnek. cirm.ircùloûconnùiqu.ÎiustouF Pû:lr::- ,,: i- r::rr i,:, i jg;o- rr cr frir ..t!r::::(. ( ;-i: !r htircid sLb.r d4 linc. l. PlJr trpid.rûcnt Po$ibl., u.d.nbh.. ,.-".,r:,.= tu . -1.ncru,",cr ..,.,,..!.;, "*.i.,;.i". ."i.": .,,i, didc6<tdénLB:..1- .rr,..*i..:irr.:ctû,"(h.;,h( d:iir/rlr.c^c.;k.drtrrcugrrJ,!rcJ< lonnê glur c.lu3n.i. lot On n. F.!aiI. prÉqu. D. da<iir 3u k mizil RF."..,..r" jLu,.L-...Qlindiousnols(. t. lr e rltlne. on,ius rprtiqu. .l-:, - g).ç"" û. dôir 3onù du::-..:r.rrn.*.,trmir:rru;os!nq! t":... n t iio.l tr rur Arir d M?tj!ls.Illbr P qùllrior d.sr ft:: Janr rin ir pl*nir un: u r* or si ""ro,.",i..,. ",.;it r:c r ! r.".r rurnd on *nri ams I cr. lirlllla dlnt e cà.mbr. plu lcvôÛ 16 Poin3 ""..:, "r .,..$r.rJ.tr.Lr,J.s.(hJc.nltrùr. ruc-o.i,:,:irr.:* Lrr.ecns,t*of du coÛi.quoû ni vau(onpnr Q!lq!un nnr P]5il,iii.;;ilil i";;. ù;:.r;l ri !,... r5 bt3, .hG"h:R < 3r rlr d 069r L: itsté"tiquhot têrubt! 0nû*tli rs il.r nr! i.:i::rb.:)fr- h rElt on fu"t $icd?:rn:ivillj-tii:i":iirui:li E i;:i1;:ïr:=1ïi:ï: $1trt rp:-j;adc:r.h.rin< tr lrl:,i.ï,lilJ: i:i:Hilll"Hf;.i[;rr:il"Ëî 5c"t]trimdeu Ltd;crsldisrcPsrbtrê:.;ïï):il;;;:;::- u"",,,in!a,L.nrhr.h.n,,l.d.bd.n.nr ,,;(ir(:rt.r;s<"r"rll.iutndirp,cî. 6tû pour luj quT d boMA aian! Pu! iÛ rir-.r;r t.,;*ir*trtcIs,usrei<r.+ 3idiærtsprorsrcnrdd$bo$cousnr,^.ljl;.:îjT;ilil;Ëb;;;;:î;;:;jl;;"i^,:.:i:,;;;;. ;oac. su ta minr r 1r r -kt rq !i: ,5 i!$rr ks. nc-! bcmbar.j.i; sonr 5outnr br!é! dcq!r :. 3prrr:r qu r:3:-ilji:iJ..:;;ii.,;i;là"lri"rrl-,iJil.ir(,,i.i,Lr.;:r..r.vloièi(1ftnoorlr(hrr!ùùerI:es!û:!:ûlRiondr,orift=1un.m(riqu.rr.1frJc1r:5ur3:rchLiliOniniSitP:hgcdupohddb"rkcÎLdlouroq5 t;:;;: ,:,;;t;i:i;.:;;;"; ;;;.:; i; l:i;;;;;; f,, , i "1 .r,*!. pai::k(hJtih.r Çr q kn n. F,, - orh Àro!rjhr i his **.rr."n,oÊ: IIsestir br:cbc-5. clirr tr,c., J.,. Sà,fl.81.., h3!rdnrtslctdr r. tui cr4:t J. ÈrDkldix r imri.,i"iiil-iii", ,..i C3r:.trrcB::ci I !.rlo!: .ous h aonh. uû La rébellion t nc .r.r.n r.rc s. :r ru* ..: ar=. l n *" , i. ri .iiti, lhill ord,cncùr ou.!p.(. qJ! .r.:tJn.(h.:1. i qu.th(Jr J. n.6!rl ll. b.iLtJtJc 1.!r E. E. rcn. J. c. ]. :. c.n 1r.1rifd(olb D.fUxl<!PldÈn kks:etlirkFÀ. r (. nôd d,on! o..toua.uns.,oLto;r rbrn- rr. ner"1 P i- -! J<nÉ i r,r oc c r,i- do.n{lJtÉrs.,;.it;5rûrBncJ5J$,.:t r Io E-r (nt roJ5 (ompr ^ Pl t Plo,ot rtuàtlit p" as.^E FoItR rÈr- likl1::iLn"rtJr?Dctl,$:.rlu:: rs rr jril fzlJr! r.nir, sinoi nôu, n. i.ron qr< a ,:lspttpe oi,,ona."ii":.. Ps PoLthp(6i.Ffox.Ê1ruD.!Iirj.rr. :;:r:,;;.;:,;;J,d.;i;|,:ili.ir,ii,i,i" lotuor< srô r: r *r r blprim: !rchônk orrrc rt qr & r dcnsopaB d rF:...sd!8otoa- :,:,:";i èi;;;:;.;,, iiji i. pr.s r,,ir. ontd.lnGtùb qL.D.nt lr Jit:.irJdr-L? 31.. n ;?kr .: l< nir.nrs Onh îolr lr rr. jjl:.il!i:11:T;;;:;;,; :4 FnibB"lùê h t.;2 trû"!.,:., r. i(r ro.! i.:k J, ,ro!6.. J, r!qi.r on fJ.. ,j;,iii.m::i,:. ! ,..i :-1,.;îi,1.:lïi:",.];rêJk! c(or.!, i ib:.r..ormrJ(op( cFr.-:Irc. irri a s. Jrjri.i:d, d .-;dÈ riir. d./oa { j. i.il"l i,î1",..iiii,.."*"*.*,,i.o; r..::.rjd:. r)rrr*n r:rcafJ. .cl.]i t ç !É.qoc qL; d *..!Je.,r,:r.ih. ,",i i+;- i i,,.iù,i**,"ir. io(( btous!, !, û iiû? ri p/s tar (iiçùrriri) Ji h, n,I! ùttin. Ja lttinrÛ d d.bù tn.n rcLn ôr ErNx5 s, t,i: ::i:jjl:,il;i,L.Sd:::lii: * p, ::::":jl:i:;:,lJ**âl::i.i: "i;rfi;=;;;;;i,;l;r;;;";-, !,,.e so* oe c.oc"r. , . $nne oec,.ocxr. r.n.d.rcu,ddi,d,,.!.. r..d.noù,dd (Gadzart DOUr la YieD Nour rvonr r.it h€rùcouP d. ûoiôm.i.r ,< rr!s., i. i: i$ .i1k rJJli,. c. itnt ,. FIls f, :31!.ll1lï-1ff1111T-ryiT3,lÏ rr5 i:*,::*j,::;r.;:rtï:T*,1ï: Fi;::r";lîxy:,,*,*" iiïËijl#"îllïil.*ïffiÈii! :;ïrï::ï"iË:::ffi:l:.l::î*::i:; l::iii!ii;i:Iix:t x,.,", il{:}ilfJËiiii,l;rffi#i,il#âDij!: C{iiii !dh r"us oir onr.rk r ( u.sora! dc dôir $5 & rcliûd., c.ll. d.3 e Aùodoh.or,jrm.iuirdicoor.li.rj...J(ûtJ(rl,..r.-.èbrèin,roin"bl.d.F:(. !é. d. prépr J ll uouvt i I Ecol. dcs tutr er .nlc d. hi!).rronb.r. Mù dlr coprd! ionrhore !rinrs.? tpÈ5 dnr<.hi..blcs dÉ!u$ici!.rhcF :rnr s. ) tpÉi d :nr<rhi.rb .s ,l:5(u$cr! .: I6e6 ùc dû.nsiot hut!i!. qu. i. n. euÈ l|1.ne6 dûcsiot hu,n]i!. vcc us ôc toh .r n ont ichna !u rtfl.intp.u iuh (ks (n rfrphr. nou! ron) Jaqd! dr ( toM4s !r5 Asr min.l. rnR., dB.ncicn5 poin$ C6t !.ùl.6rDr i I. f! qu! id rchtri1;nr,skr!rnis.. Il ;ou! â flll! u-! rou. pr r il. hi ire! iou ohr hùrk i dh(<t now aommcnr on p.ù! rpporrcr loo Snin d. r;bl..onsinG !c! .no$r d. ior. honr! rolcir.. ant oLr _s eçliq!. h nod. 8zdzaq!.. J. 5un tuEE roû l:ir. u ùirru._l, troup. F!Î..rcir ù. Lrioû nou! r.ons trir ul nroism! cn o . d:r.r(h?,où.r j..oublidj p.! Iinotion forc énorme ii lbn !.ir lbrzniçr C.lâ n.urir.,r1(5, -rliJcr<Lr !h..Lnr:ÉqL.Li.t:-. ilc iri iprol i! .n .nkndet, des h Duir, ru pu &r li.u rùi (nc pk$i.r qu ! .&(r:inrh r..i i3 rcr,inr rol{nndl. q-1.(u d. :. coù dc! Cloims i I n8.R, 2t0 $- lurnour. i.ùs.(r.*:J in..porr.i-irnc...u.r.r4itr ii. -iùk,rrql1nd.po desl.man.on s_o6 hBonr mrinknur p.ù? i in rrcur. q:, . r.:.rcq:cr.5 rrJ,.Jn l. (ol.n 54rpo,tt:, llrJff( 8:dz fl k "Chintdu Ronclnt". p.utôtèEi! fofl. On $ Cdar lor i ùÈ 5, ..Lr r (-Lks d c!: r.tr: À I .JB Cr É::ii .kt r knt,x! dd rxdilion! n. tonr Fd fr. s. .u ,c rom!-. cn I d. rû;r rork I car l! , !3 ir.ùu, n!i( s!ir3nr., nouiarcns b,ùla drii r;fti, qu, nou, onr..cu.,ll6 nou dom,clc d!n crnlàd. d. plooorio., i. sos :c,1., L:t uD. grânJ? pa.carR !ù! hqrrllc iuir inr!tit :rt(n, P(tiùr:rl, rll:i.n! r rrLll.tpour iù c! il 1i.idn rolr dc sLit. si j. lrpF.lk , ,TL hù u,:nrsc C. 5 ri {i:u rlÉu d. r l-_....- .-..._..

×