Module08 blanc

226 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
226
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Module08 blanc

  1. 1. RENDRE LE CONTENU INTELLIGIBLEMODULE 08lundi 22 avril 13
  2. 2. Annoncer la structure du discoursP 104Après avoir posé le sujet, l’introduction annonce le plan. Pour faciliter encore lacompréhension, votre introduction peut aussi fournir la perspective dans laquellevous avez pensé votre discours, attirer l’attention sur le point central et préciserl’importance relative des différentes parties.P 105Les titres doivent permettre une lecture sélective, rapide et compréhensible dès lepremier coup d’œil.À l’oral, faites des transitions qui résument et qui situent le propos car il estpossible que l’auditeur ait manqué ou oublié l’introduction.Enfin dans la conclusion, permettez au lecteur de retrouver la synthèse des idéesqu’il aurait ratées dans l’annonce.De plus, la table des matières doit exposer la structure des discours enénumérant les titres et les sous-titres. La table des matières est en fait un résumédu document. Pensez aussi à donner une liste des tableaux et figures après la tabledes matières si ces éléments synthétisent des portions importantes de contenu quele lecteur devrait pouvoir repérer facilement.lundi 22 avril 13
  3. 3. Délimiter les blocs de contenuP109Un des moyens que fournit la mise en pages pour améliorer l’efficacité du discoursest la formation de blocs typographiques. Chaque bloc constitue une unité dedécodage qui renforce visuellement le message.Réduire le degré d’abstractionP112Si un discours lui paraît abstrait parce qu’il ne comporte aucun procédé verbal dereprésentation mentale, le lecteur ou l’auditeur (bref le récepteur) doit se donnerses propres exemples, comparaisons, etc.La description fait en quelque sorte voir, toucher, éprouver ce dont elleparle.Par la comparaison et la métaphoreP112On emploie souvent ces procédés dans la vulgarisation scientifique. Il fautégalement savoir que plus le comparant est familier au récepteur, plusl’exemple éclairera le propos.lundi 22 avril 13
  4. 4. Le tableau de texteP 117Le tableau de texte est très utile pour illustrer des classifications, desregroupements. Le tableau condense ainsi des informations.Ainsi le tableau sert àfaire la synthèse d’informations données dans un discours oral ou écrit. Le schémaet le tableau deviennent alors équivalents.Le graphiqueP 118Alors que le tableau demande d’imaginer les relations entre les données, legraphique les fait voir, il fait parler les chiffres.Ainsi, une tendance à la hausse ou à labaisse apparaît plus rapidement sur une courbe que sur un tableau de chiffres. Unbon graphique doit donner une vue globale et permettre de retrouver les donnéesindividuelles les plus significatives.lundi 22 avril 13
  5. 5. Le graphique de décompositionP 119Remarque : dans le graphique circulaire, il convient de ne pas disperser l’attention etde faire ressortir l’information essentielle. Donc, il ne faut pas diviser le cercle enplus de 6 portions. Au-delà, regrouper les secteurs les moins importants sous letitre autres ou divers.Considérez également le cercle comme une horloge, la pointe la plus importantedans le contexte (pas nécessairement celle qui présente le pourcentage le plusélevé) commence à midi et les autres se succèdent par ordre décroissantd’importance dans le sens des aiguilles de l’horloge. Au niveau des couleurs, latranche la plus importante porte la trame ou la couleur la plus forte.lundi 22 avril 13

×