Formation process com

8 219 vues

Publié le

0 commentaire
10 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 219
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
38
Actions
Partages
0
Téléchargements
543
Commentaires
0
J’aime
10
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Connaissance et conscience de soi, de l’autre et permet d’améliorer la communication
  • Présentation : La PCM à été développer par Taibi Kahler est Dr en Psychologie, américain de 65 ans vit actuellement en Arkansas aux Etats Unis. Dans les années 70 Il travaille avec l’AT et observe les comportements des patients en train de communiquer et découvre certaines gammes de comportement qui se répètent en fonction des situations. Dans les années 78, il rencontre Terry Mc Guire Psychiatre, chargé du recrutement des astronautes pour la NASA. Celui-ci est très intéressé par le modèle et ses travaux sont financés par la NASA pour recruter les astronautes afin de constituer des équipes homogènes. Les travaux scientifiques de Taibi KAHLER ont été récompensés par le prix Eric BERNE. Son modèle appelé la PROCESS COMMUNICATION est depuis utilisé dans le monde. (1 million de personnes) On compte plus de 100 000 personnes qui ont été formés à ce jour en France.
  • 1. A: « N’oublie pas de sortir les poubelles demain matin ! » me dit elle avec l’index pointé et le ton autoritaire (me mets de mauvaise humeur) Je préfèrerais : « N’oublie pas de sortir les poubelles demain matin » avec un beau sourire et un ton plein d’affection et de soutien pour cette tache pénible à 5 heures du matin ! EXP : C’est d’abord sur la forme que réagissent nos interlocuteurs en bien ou en mal d’ailleurs…Un bon processus de communication permet d’optimiser la relation. A l’inverse, processus inadapté risque d’engendrer une « mécommunication » (mauvaise communication) source de malentendu, d’incompréhension et de conflit. 2. Chacun présentant des caractéristiques comportementales nettement identifiables, des points forts, des besoins et des motivations particuliers, une façon de percevoir l’environnement, de communiquer et également des composantes prévisibles en cas de stress. A: A la sortie du cinéma samedi soir, nous nous retrouvons après la séance, devant les voitures pour savoir ce que l’on fait. Gwenan (Emp) a les yeux rouges et vibre encore de toutes les émotions du film - Jean-Pierre (Pers) fin cinéphile, se lance dans une critique passionnée et enthousiaste Ghislaine (trav), lui répond posément, elle a analysé précisément la manière de faire du réalisateur. - Chantal (Reb) danse dans la rue, elle a a-do-ré, pleine d’énergie lance : « si on allait en boite ? » Françoise (Rev) est perdue dans ses pensées, elle revit certains moments du film, imaginant d’autre déroulement du film - Patrick (Prom), lui a des fourmis dans les jambes, c’est décidé, comme le héros du film, demain il part lui aussi à cuba..
  • Dans ce modèle il n’y a aucun jugement de valeur; toutes les combinaisons sont possibles 720 (et avec les phases, 4320) LA BASE : Nous possédons un type de personnalité principal appelé BASE (que nous plaçons dans notre immeuble au Rez-de-Chaussée), la Base est acquise dès le plus jeune âge (0 – 3 ans) et pour la vie. (Influences génétiques et de l’environnement) Elle détermine les points forts de chacun, ses besoins clés, ses canaux de communication, style de management et environnement favori et ses séquences de mécommunication en cas de stress. (La base c’est comme le gaz on en trouve à tous les étages) Nous entendons avec la BASE (utiliser le canal de communication et la perception de la base de notre interlocuteur) A: Travaillomane à Empathique : Lors d’une de nos réunions de direction mensuelles Le Directeur général fait demander à Françoise la resp des garanties de nous rejoindre, pour faire le point sur les garanties constructeur. Elle arrive dans la salle de réunion, il l’accueil en lui demandant « comment ça va ? » Et voilà Françoise qui raconte la mauvaise nuit qu’elle à passer à cause de sa fille qui était malade… - « Bon maintenant, venons en aux faits, présentez moi votre tableau des remboursements de garantie » Elle s’exécute nous présente son tableau (renverse un verre, s’excuse 4 fois) et fini par nous donner toutes les informations puis le directeur la remercie et lui demande de prendre congé. Je la retrouve peu après la réunion elle est dans son bureau toute pale : « Vous avez entendu comme il me parle qu’est-ce qu’il est dur, il n’aime pas les gens, il me glace, je ne le supporte pas chaque fois que je sors de son bureau je me sens mal » LA PHASE : Au cours de notre histoire nous pouvons développer des caractéristiques d’un autre type de personnalité que notre Base, ce que Taibi KAHLER appelle « un changement de Phase ». Notre PHASE actuelle détermine les sources de motivations psychologiques et nous indique les réactions les plus probables que nous aurons en cas de stress. Un changement de phase est dans la plus part des cas dû à un stress intense et durable , généralement négatif (perte être cher, licenciement, chômage, pb de santé) parfois positif (mariage, avoir un enfant, une promotion…) Changement de la source de motivation psychologique. (Pour être en phase avec soi-même, les autres et la vie, il faudra que les besoins psychologiques de type de personnalité de notre phase soient satisfaits (70% à changer au moins une fois de phase et 35% plus d’une fois on parle alors de phase vécue et de phase actuelle) Nos décisions spontanées viennent de la phase. Pour être satisfait il faut nourrir les besoins psychologiques de notre phase La motivation est dans la PHASE (mais la démotivation est dans la base) (Pour l’aider à se motiver : répondre aux besoins psychologiques de la phase) Un couple qui raconte ses vacances : parfois on peut se demander s’ils ont passer leur vacances ensemble ? Changement de Phase et conséquences J’ai un ami Alexandre avec qui j’ai été très proche plusieurs années durant, nous partagions de nombreuses passions, comme : le vélo, la lecture, rigoler. Il du suivre son père muté en France et petit à petit je l’ai perdu de vu. 8 ans plus tard, j’apprends qu’il vit à Paris et lors d’une visite dans la capitale je reprends contact et très heureux de nous retrouver nous décidons de passer une journée ensemble. Sa seule obsession faire n’importe quoi mais faire du fric. Toute la journée il n’a parlé que de lui et de ses projets… Ce fut pour moi une grande déception de retrouver cet ami et me rendre compte que je n’avais plus d’intérêt commun avec lui, il m’apparaissait comme un étranger. . Je n’ai jamais su ce qu’il en pensait lui. Une chose est sur c’est que nous ne nous sommes plus jamais revu.   EX  : Décision prise il y a 20 ans, si vous deviez prendre cette même décision aujourd’hui serait elle la même ? Les caractéristiques secondaires proviennent des autres types de personnalité: elles s’ajoutent au type de notre base. Bien qu’elles ne soient pas aussi développées, elles sont disponibles et peuvent être utilisées comme ressources complémentaires en cas de besoin. Plus nous utilisons ces caractéristiques de notre personnalité, plus nous accroissons notre capacité d’adaptation
  • Management : l’efficacité passe d’abord par un bon relationnel avec personne de l’équipe. C’est la qualité de la relation qui conditionne le résultat
  • A du mal à dire NON
  • 1er degré de stress de la Base (EMPATHIQUE): Se sur adapte – A tendance à en faire trop, Manque d’assurance et de fermeté dans ces décisions, N’arrive plus à dire NON , vous êtes sur, vous ne voulez pas que je vous aide un petit peu ? 1er degré de stress de la Phase (TRAVAILLOMANE) ATTENTION: Pinaille, sur détaille, devient Perfectionniste, ne délègue pas – Abreuve l’autre d’information trop nombreuses 2ème degré de stress de la Phase (TRAVAILLOMANE) : Sur contrôle – aura tendance à tout vérifier plusieurs fois. Ne fais plus confiance et impose ses méthodes 2ème degré de stress de la Base (EMPATHIQUE): Fait des erreurs, se sent victime, dit oui à tout sans pouvoir faire, fait des erreurs involontaires et stupides qui le décrédibilise
  • Formation process com

    1. 1. . Bienvenue à la formation LA PROCESS COM®
    2. 2. Objectifs de la formation• Mieux se connaître :Identifier son type de personnalité et son évolution dans le tempsRepérer ses conditions de réussite et savoir les utiliserIdentifier les situations qui pour soi, sont source de stress et savoir les gérer• Mieux connaître l’autre :Être capable d’identifier le type de personnalité des personnes que nous rencontronsPouvoir repérer leurs sources de motivation et les développerComprendre la «mécommunication » et la gérerOptimiser la communication de l’équipe vis-à-vis des autres partenaires,internes ou externes à l’entreprise
    3. 3. Outil de développement de compétences relationnelles et émotionelles SOI LES AUTRES CONSCIENCE CONSCIENCE DE SOI D’AUTRUICONNAISSANCE GESTION GESTION DE SOI DES RELATIONS ACTION
    4. 4. Les positions de vieDéfinition: La position de vie dans la quelle nous sommes dépend de la croyance que nous avons en notre propre valeur et en la valeur de l’autre (Eric Berne)Il y a donc quatre positions de vie :
    5. 5. J’ai de la valeur Vous avez de la valeur Communication J’ai de la valeur Vous n’avez pas de valeurJe n’ai pas de valeur Vous avez de la valeur MécommunicationJe n’ai pas de valeur Vous n’avez pas de valeur
    6. 6. Quest-ce que la Process Com ?La Process Com® est à la fois un modèle de découverte et decompréhension de sa propre personnalité et de la personnalité desautres.C’est un outil de communication puissant permettant de développerdes stratégies de communication adaptées.La Pocess Com® est un modèle simple, pragmatique etimmédiatement opérationnel.
    7. 7. La manière de dire les choses a autant, et parfois plus dimportance, que ce qui est dit.Chacun de nous développe, au cours de son histoire, plus ou moins des caractéristiques de chacun des 6 types de personnalité.
    8. 8. Exemple… REBELLE PROMOTEUR Caractéristiques6x5x4x3x2x1 secondaires REVEUR PERSEVERANT = 720 combinaisons PERSEVERANT différentes ! TRAVAILLOMANE PHASE EMPATHIQUE BASE
    9. 9. Nous entendons avec la BASELa motivation est dans la PHASE
    10. 10. Nous montrons les caractéristiques négatives de notrePhase Nous montrons les caractéristiques négatives de notre Base
    11. 11. PRENONS NOTRE ASCENSEURPOUR OFFRIR A NOTRE INTERLOCUTEUR L "ETAGE" QUIL ENTENDRA LE MIEUX
    12. 12. REBELLEPROMOTEURREVEURPERSEVERANTPERSEVERANTTRAVAILLOMANEEMPATHIQUE BASE
    13. 13. Les 6 types de personnalité
    14. 14. (30% dont 75% sont des femmes) Caratéristiques Chaleureux, compatissant et sensible, Emotions, Canal nourricier. Pour l’aider à se motiver Style de management bienveillant, Attention personnalisée,A laise dans des environnements chaleureux et confortables. Question existentielle: « Suis-je aimable ? »
    15. 15. Pour communiquer efficacement :• S’intéresser authentiquement à lui, l’écouter avec empathie• Montrer de la compréhension lorsqu’il (elle) rencontre des difficultés• Chercher de façon conviviale avec lui les solutions qui lui permettent de progresser ou de résoudre un probléme• L’assurer de son soutien et de sa disponibilité
    16. 16. Sous stress 1er degré: Tendance à se suradapter. A en faire trop. Manque dassurance et de fermeté dans ses décisions. 2ème degré: Se sent victime,va faire des erreurs involontaires et "stupides" qui le décrédibilisent.
    17. 17. (25% dont 75% sont des hommes) Caratéristiques Logique, responsable et organisé, Pensée axée sur les faits, Canal interrogatif/affirmatif. Pour l’aider à se motiver Style de Management démocratique, Echange dinformations factuelles,Valoriser la qualité et la quantité de travail effectué. Question existentielle: « Suis-je compétent ? »
    18. 18. Pour communiquer efficacement:• Aller droit au sujet à traiter• Lui donner toutes les informations dont il a besoin et l’inviter à réfléchir (éviter l’improvisation)• Etre ponctuel et veiller à l’optimisation du temps
    19. 19. Sous stress 1er degré:Pinaille, surdétaille, devient perfectionniste. 2ème degré: Surcontrôle. Suractivité. Vérifie tout plusieurs fois.
    20. 20. (10% dont 75% sont des hommes) Caratéristiques Consciencieux, observateur et dévoué, Pensée axée sur les opinions, Canal interrogatif/affirmatif. Pour l’aider à se motiver Style de management démocratique, A besoin de se sentir respecté,Echange dopinions, Lui demander son avis. Question existentielle: « Suis-je digne de confiance ? »
    21. 21. Pour communiquer efficacement:• L’écouter• Le questionner sur la façon dont il voit les choses• Lui proposer de lui donner des conseils s’il le demande• Demander son avis
    22. 22. Sous stress 1er degré: Devient trop exigeant. Ne voit plus que ce qui ne va pas. 2ème degré: Part en croisade(cherche à imposer son point de vue, nécoute plus, coupe la parole). Développe un côté "parano".
    23. 23. (10% dont 60% sont des femmes) Caratéristiques Calme, introspectif et imaginatif, Visualisation de l’action (imagin’action), Canal directif. Pour l’aider à se motiver Style de management autocratique,Utiliser ses capacités imaginatives et son goût pour lanalyse approfondie, Environnement calme. Question existentielle: « Suis-je voulu ? »
    24. 24. Pour communiquer efficacement:• Respecter son rythme tranquille et efficace (efficace parce que tranquille)• Avoir des échanges brefs et directs• Etre précis sur ce qui est attendu de lui• Accepter, parce que le comprenant, son besoin de solitude
    25. 25. Sous stress 1er degré:Devient passif, se replie sur lui-même et se coupe des autres.Simplique dans plusieurs projets et ne les mène pas à bien. 2ème degré: Attend passivement. Devient transparent.
    26. 26. (5% dont 60% sont des hommes) CaratéristiquesAdaptable, plein de ressources, charmeur, Action, Canal directif. Pour l’aider à se motiver Style de management autocratique, Etre direct et ferme, défis, Accepter son côté fonceur. Question existentielle: « Suis-je vivant ? »
    27. 27. Pour communiquer efficacement:• Reconnaître ses «exploits»• Accepter son côté « vantard»• Etre ferme et le stimuler dans ses défis• Accepter son goût trés limité pour l’organisation rigoureuse
    28. 28. Sous stress 1er degré:Attend des autres quils se débrouillent seuls. 2ème degré: Prend des risques dangereux. Manipule.
    29. 29. Caratéristiques (20% dont 60% sont des femmes) Créatif, spontané et ludique, Canal émotif/ludique, Réactions. Pour l’aider à se motiver Style de management laisser-faire. Environnement stimulant, créativité,Etre sérieux sans se prendre au sérieux. Question existentielle: « Suis-je acceptable ? »
    30. 30. Pour communiquer efficacement:• Utiliser l’humour et la dédramatisation qui sont un excellent moyen d’aborder• Accepter son goût peu développé pour tout ce qui fait appel aux convenances• Favoriser l’expression et la mise en place d’idées nouvelles
    31. 31. Sous stress 1er degré: Rale. Se met à "ramer".Attend que les autres fassent les choses à sa place. 2ème degré: Blâme. Rejette la responsabilité sur les autres.
    32. 32. L’inventaire de personnalité
    33. 33. EXEMPLE "DIMMEUBLE DE PERSONNALITE" : REBELLE PROMOTEUR RÊVEUR PERSEVERANT PHASE ACTUELLE TRAVAILLOMANE PHASE VECUE EMPATHIQUE BASE
    34. 34. REBELLE PROMOTEUR EXEMPLE REVEURPHASE ACTUELLE TRAVAILLOMANEPHASE VECUE PERSEVERANT BASE EMPATHIQUE 1er degré de stress de la Base (EMPATHIQUE) 1er degré de stress de la Phase (TRAVAILLOMANE) (porte d’entrée dans la séquence de stress) 2ème degré de stress de la Phase (TRAVAILLOMANE) 2ème degré de stress de la Base (EMPATHIQUE) Stress 3ème degré de stress de la Base
    35. 35. Les besoins psychologiques
    36. 36. Objectifs pédagogiques• Comprendre l’influence des besoins psychologiques sur nos comportements (positifs ou négatifs)• Savoir identifier leur manifestation (positive ou négative)• Savoir les satisfaire pour soi ou pour les autres
    37. 37. RECONNAISSANCE EN TANT QUE PERSONNE BESOINS SENSORIELS RECONNAISSANCE DU TRAVAIL STRUCTURATION DU TEMPSRECONNAISSANCE DES OPINIONSSOLITUDEEXCITATIONCONTACTS POSITIFS
    38. 38. BESOINS MANIFESTATIONS NEGATIVES Perfectionniste Sur-contrôleEtre reconnu par son travail Structuration du Temps
    39. 39. BESOINS MANIFESTATIONS NEGATIVES Ne voit que ce qui ne va pas Impose ses convictions Etre reconnu par sesopinions et son travail
    40. 40. BESOINS MANIFESTATIONS NEGATIVES Se suradapte Fait des erreurs « stupides »Reconnaissance personne Sensoriels
    41. 41. BESOINS MANIFESTATIONS NEGATIVES Repli sur soi PassivitéSolitude
    42. 42. BESOINS MANIFESTATIONS NEGATIVES Râle et “râme”Contact Rejette la responsabilité sur autrui
    43. 43. BESOINS MANIFESTATIONS NEGATIVES Ne donne pas de soutien ManipuleExcitation
    44. 44. BESOINS TYPE DE PERSONNALITERECONNAISSANCE PERSONNE SENSORIELSRECONNAISSANCE TRAVAILSTRUCTURATION DU TEMPS RECONNAISSANCE TRAVAIL RECONNAISSANCE OPINION SOLITUDE EXCITATION CONTACT
    45. 45. La matrice d’identificationdes types de personnalité
    46. 46. Objectifs pédagogiques• Comprendre l’environnement qui convient le mieux à un individu: groupe / Seul / groupe varié• Utiliser la matrice d’identification pour diagnostiquer le type de personnalités• Comprendre que la qualité de la relation est la condition préalable à la motivation pour certains, alors que pour d’autres c’est l’intérêt et l’atteinte de l’objectif qui priment
    47. 47. MOTIVATION INTERNE On s pe e- ou to Gr - on TRAVAILLOMANE Axe des buts e EMPATHIQUE PERSEVERANTPERSONNES Axe des relations ACTIVITES PROMOTEUR REBELLE REVEUR Gr var ou iés ul pe Se s MOTIVATION EXTERNE
    48. 48. Les canaux de communication
    49. 49. Objectifs pédagogiques• Découvrir les 5 canaux de communication• Savoir identifier le canal de communication proposé par son interlocuteur• Utiliser le canal correspondant à la base de son interlocuteur (nous entendons avec la Base)
    50. 50. Il y a communicationlorsque loffre et lacceptation de loffre se font sur le même canal.
    51. 51. Donne des ordres en visant la partie pensante de son interlocuteur.
    52. 52. Echange de l’information. Pose des questions.
    53. 53. Témoigne compréhension, sympathie et chaleur à son interlocuteur.
    54. 54. Vise les réactions de l’interlocuteur.Ton enthousiaste et ludique quand c’est possible.
    55. 55. CANAL A UTILISER A EVITER DIRECTIFINTERROGATIF / INFORMATIF NOURRICIER LUDIQUE / EMOTIF

    ×