La Posture Managériale

12 174 vues

Publié le

La Posture Managériale
De quoi parle-t-on ? - Quelle utilité ? - Professionnalisation - Pouvoir et légitimité - Trilogie managériale - S'approprier la Posture Managériale

Publié dans : Direction et management

La Posture Managériale

  1. 1. LA POSTURE MANAGERIALE ● De quoi parle-t-on ? ● Quelle utilité ? ● Professionnalisation ● Pouvoir et légitimité ● Trilogie managériale ● S'approprier la Posture Managériale
  2. 2. DE QUOI PARLE-T-ON ?
  3. 3. VOUS AVEZ DIT POSTURE ? « La posture est l'élaboration et le maintien actif de la configuration des différents segments du corps dans l'espace, elle exprime la manière dont l'organisme affronte les stimulations du monde extérieur et se prépare à y réagir. » Wikipedia Posturologie Au sens figuré : Attitude morale de quelqu'un. Synonyme de comportement, (ligne de) conduite (CNRTL Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales)
  4. 4. POSTURE PROFESSIONNELLE Définition (Lameul, 2006) : « la manifestation (physique ou symbolique) d'un état mental, façonnée par des croyances et orientée par des intentions qui exerce une influence directrice et dynamique sur les actions, leur donnant sens et justification. »
  5. 5. POSTURE N'EST PAS IMPOSTURE La posture managériale, et professionnelle en général, est la résultante, la manifestation objective d'une démarche et d'un engagement authentiques. La posture n'est pas duperie. Même les plus débutants adoptent la posture professionnelle attendue et endossent leurs responsabilités avec intégrité.
  6. 6. POSTURE PRO Incarnée totalement par un individu sans hiatus (intégrité) Traduit un certain état d'esprit professionnel (Mindset) Guide les actions au quotidien et leur donne du sens Résulte de l'application de certaines valeurs
  7. 7. QUELLE UTILITÉ ?
  8. 8. MANAGER : UN MÉTIER « UN MÉTIER D’INTERFACE [où] le travail d’autrui constitue le principal support et le principal matériau de leur intervention. »* Source : Postures managériales et évolution des compétences d’encadrement et de direction, Bonnet & Bonnet - http://communicationorganisation.revues.org/498 Être Manager c'est exercer ce « métier d’entre les métiers » décrit dans la littérature scientifique par Bonnet et Bonnet (2005 : chap. 3). Les managers « exercent des responsabilités d’orientation et de pilotage des activités. »
  9. 9. MANAGER : UNE POSTURE POUR QUOI FAIRE ? ● Pour remplir ses missions et atteindre ses buts, le manager a besoin d'adopter la posture professionnelle qui convient (finalité instrumentale). ● Les collaborateurs sont en retour sensibles à la qualité du management (légitimité). *Cairn.info : Fabriquer des stratèges ordinaires : caractérisation d'une posture managériale émergente, in Management et Avenir N°16 http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=MAV_016_0066 Le manager est missionné par l'entreprise, dont il applique la stratégie. Besson et Mahieu définissent « la notion de posture managériale comme une attitude mentale rationalisée à l’égard d’une situation d’action stratégique spécifiée. »*
  10. 10. ATTENTES DES MANAGÉS « Dans le cadre d’un contrat de travail, le salarié dépend fortement de son responsable hiérarchique pour toute une série d’éléments qui touchent à son parcours professionnel (évaluation, évolution, rémunération…) mais aussi à sa vie personnelle (vacances, temps de repos…). »* *Source : Professeur Rémi Finkelstein,directeur adjoint du Laboratoire Parisien de Psychologie Sociale Appliquée (Paris 8 et Paris 10) in Exemplarité managériale : s’appliquer à soi-même ce que l’on attend des autres http://www.performanse.com/exemplarite-manageriale-sappliquer-a-soi-meme-ce-que-lon-attend-des-autres/ « Le manager, et toute personne qui a du pouvoir sur un collaborateur, fait l’objet d’une attention particulière quasi méticuleuse. La personne scrute les attitudes du manager afin de sonder s’il peut lui faire confiance ou s’il doit se méfier de lui et se protéger. »*
  11. 11. R.O.I. DE LA POSTURE MANAGÉRIALE Selon la posture professionnelle qu'il adopte : ● le MANAGER assoit sa légitimité , ● installe la confiance et ● suscite tout à la fois performance ● et bien-être au travail.* « La posture du chef qui fixe les objectifs et attend que les choses soient faites parce qu’il l’a demandé est vaine. »* « La théorie des échanges sociaux montre bien que les individus sont naturellement en attente d’une réciprocité. »* *Finkelstein, Performanse http://www.performanse.com/exemplarite-manageriale-sappliquer-a-soi-meme-ce-que-lon-attend-des-autres/
  12. 12. RÉCIPROCITÉ Le principe de réciprocité, ou règle d'or*, a cours dans toutes les cultures : *Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89thique_de_r%C3%A9ciprocit%C3%A9 « Traite les autres comme tu voudrais être traité » ou « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse ». Comment ce principe de réciprocité ne s'appliquerait-il pas à la relation Manager – Managé ? La posture managériale doit évidemment être en phase avec ces attentes, d'autant plus prégnantes parmi les générations Y et Z.
  13. 13. DES MANAGERS
  14. 14. 2 DIMENSIONS DE LA POSTURE MANAGÉRIALE La posture managériale comporte 2 dimensions : ● Dimension synchronique connue sous le vocable de trilogie managériale ( exemplarité – arbitrage – leadership ). ● Dimension diachronique (évolution dans le temps) relative au processus de professionnalisation des managers. Du point de vue de la professionnalisation des managers , Bonnet & Bonnet* identifient « un processus de changement de posture » en 6 étapes : 6 postures dont la dénomination permet de rendre compte du « cheminement social et cognitif du manager dans son parcours de professionnalisation », bref : « de la construction de la professionnalité managériale. »* *Source : Postures managériales et évolution des compétences d’encadrement et de direction, Bonnet & Bonnet - http://communicationorganisation.revues.org/498
  15. 15. 1 2 3 4 5 6 1.Posture Novice : Déficit d'information et de signification 2.Posture Novice Avancé : 1° Pistes, 1° Empreintes 3.Posture ''Professionnel'' : Une certaine maîtrise opérationnelle qui peut s'avérer limitante pour la compétence managériale 4.Posture ''Professionnel Averti'' : 1° Pas vers un questionnement des pratiques et des procédures 5.Posture ''Expert Naissant'' Ouverture à la problématique du sens 6.Posture ''Expert'' Maîtrise, adaptabilité PROFESSIONNALISATION DES MANAGERS : 6 POSTURES IDENTIFIABLES D'après Bonnet & Bonnet
  16. 16. POUR ALLER PLUS LOIN Lire l'article sur « les 6 postures managériales » : Postures managériales et évolution des compétences d’encadrement et de direction, Bonnet & Bonnet http://communicationorganisation.revues.org/498 Lire l'article sur « l'effet manager » : L’analyse du travail des managers. Au- delà de l’analyse de la prescription et de l’activité, comprendre « l’effet manager » comme production de sens, Bonnet & Bonnet http://communicationorganisation.revues.org/224
  17. 17. POUVOIR ET LÉGITIMITÉ
  18. 18. LÉGITIMITÉ DU MÉTIER Avant de s'attacher aux questions de la posture du manager en termes de pouvoir et de légitimité dans l'entreprise, il est important d'éclaircir la question du management en tant que métier. Certains commentateurs réfutent au management la qualité de métier, et le bornent à la simple fonction. Or être manager ce n'est pas occuper un poste, et une place dans l'organigramme fonctionnel. Aux missions spécifiques dévolues à la fonction s'ajoutent des caractéristiques faisant du management un métier à part entière.
  19. 19. ● Le management n'est pas une mission (sauf pour les « faisant- fonction » occasionnels), mais le manager se voit nécessairement assigner des missions ponctuelles, et pérennes visant des réalisations permanentes, récurrentes ou régulières. ● Le management est au moins toujours une fonction : le manager produit des activités qui sont autant de contributions au fonctionnement du système entreprise. ● Le management dans sa forme intégrale est aussi un métier : professionnalisation, compétences spécifiques, règles de métier, possibilité d'exercer son métier dans différents contextes. MANAGER : MÉTIER ? MISSION ? FONCTION ?
  20. 20. MANAGER : UN MÉTIER 1. Comme tout métier il s'apprend : professionnalisation. 2. Il nécessite d'adopter une posture professionnelle identifiable au service de la performance globale de l'entreprise. 3. Il requiert des compétences spécifiques s'appuyant sur des référentiels. 4. Il est régi par les 4 formes de règles de métier : règles techniques, sociales (habitudes de comportement du milieu), langagières, éthiques (valeurs et normes de référence).
  21. 21. POSTURE MANAGÉRIALE ET POUVOIR A a la capacité de punir B s'il ne se plie pas à sa volonté A a les moyens d'accorder des avantages à B qu'il n'aurait pas sans lui A détient une autorité considérée comme naturelle par B. B s'identifie à A par respect, tradition, ou sympathie. A détient des informations que B n'a pas et dont il a besoin pour travailler A a des compétences dont B a besoin pour sa propre activité. Types de sources Pouvoir de Position Pouvoir Personnel Le manager peut exercer son influence via 6 sources de pouvoir (French et Raven). Légitimité Récompense Sanction Expertise Référence Information La posture managériale qu'il adopte lui confère plus ou moins de leadership et de légitimité (ex coercition versus adhésion) .
  22. 22. POSTURE MANAGÉRIALE ET LEADERSHIP Selon la posture qu'il adopte, le manager développe une certaine forme de leadership, d'ascendant et de légitimité. John C. Maxwell distingue ainsi 5 raisons pour lesquelles les collaborateurs suivent leur leader. Le poste (les droits) : on le suit parce qu'il a l’autorité de sa fonction (organigramme). Sa personnalité inspire le respect : on le suit pour ce qu'il est, ce qu'il représente, son éthique, les valeurs qu'il illustre et véhicule. L’évolution des êtres (la reproduction) : on le suit parce qu'il aide les autres à se réaliser, se développer. La production (les résultats) : on le suit pour les résultats qu'il obtient. La permission (les relations) : on le suit parce qu’on le veut bien. Les 5 NIVEAUX DE LEADERSHIP EXEMPLARITÉ REPRODUCTION PRODUCTION PERMISSION POSITION
  23. 23. L'exemplarité n'est pas une façon d'influencer. C'est la seule. Albert Schweitzer ,, ,,
  24. 24. LA TRILOGIE MANAGÉRIALE
  25. 25. POSTURE MANAGÉRIALE EN PRATIQUE POSTURE MANAGÉRIALE EXEMPLARITÉ LEAD ERSH IP ARBITRAGE ● Par son exemplarité ● La qualité de ses arbitrages ● Et de son leadership Le manager crée les conditions de la la confiance de ses collaborateursperformance et de
  26. 26. La posture managériale n’est pas un « plus » : c’est un attendu à part entière de la performance D. Vacher ,, ,, Réf. Article Rubrique Ressources
  27. 27. EXEMPLARITÉ ● Éthique : valeurs qui guident l'action, et inspirent autrui. ● Congruence et intégrité : faire coïncider ses paroles et ses actes, walk the talk. ● Réciprocité : ne pas faire aux autres... ; ne pas attendre des autres ce qu'on n'attend pas de soi-même. ● Haut niveau de respect des exigences. ● Justice : interactionnelle, distributive, et procédurale. ● Role Model : être exemplaire dans ses comportements et son rapport aux autres (ouverture d'esprit, curiosité...) POSTURE MANAGÉRIALE EXEMPLARITÉ LEA D ER SH IP ARBITRAGE
  28. 28. ARBITRAGES ● Manager par les faits : être objectif, et disposer de faisceaux de faits. ● Prise de décision : savoir se décider sans procrastination, sur des bases factuelles et documentées (outils adéquats), et savoir expliquer les décisions. ● Courage managérial : savoir trancher, savoir prendre des décisions difficiles mais justes. ● Non sanction des erreurs : savoir distinguer la faute de l'erreur, et intégrer le retour d'expérience. POSTURE MANAGÉRIALE EXEMPLARITÉ LEA DER SH IP ARBITRAGE
  29. 29. LEADERSHIP POSTURE MANAGÉRIALE EXEMPLARITÉ LEA D ER SH IP ARBITRAGE ● Déployer la stratégie : donner du sens et rendre les objectifs lisibles et appropriables. ● Imprimer une dynamique : déléguer, autoriser l'initiative, et le développement des compétences. ● Co-construire : partager l'information, construire avec l'équipe, créer des lieux d'échange et ménager du temps pour parler du travail. ● Relationnel : créer du lien, mettre du liant, permettre à l'équipe un confort de fonctionnement, capacité d'écoute, de dialogue, non transmission du stress.
  30. 30. L'avantage concurrentiel d'une organisation, ce sont les hommes et les femmes qui la composent. La qualité de l'animation des équipes, du top management (dirigeants) aux managers de proximité repose sur des pratiques concrètes fondant une posture managériale exemplaire et performante. POSTURE MANAGÉRIALE ET PERFORMANCE « La posture managériale est un facteur déterminant de la performance d'une équipe* » et donc « un attendu à part entière de la performance* » de l'entreprise. *Source : La posture managériale au service de la performance globale de l'entreprise
  31. 31. POUR ALLER PLUS LOIN 12 COMPÉTENCES (lien) 12 BONNES PRATIQUES (lien) 12 OUTILS (lien) 12 QUALITÉS (lien)
  32. 32. RESSOURCES ● La Posture Managériale au Service de la Performance Globale de l'Entreprise, Vacher et Dab, in Préventique Sécurité (lien) ● Postures managériales et évolution des compétence d'encadrement et de direction, Bonnet & Bonnet (lien) ● L’analyse du travail des managers Bonnet & Bonnet (lien) ● Fabriquer des stratèges ordinaires : caractérisation d'une posture managériale émergente, Besson et Mahieu (lien) ● L'Exemplarité managériale Finkelstein, Performanse (lien) ● Les 10 plaies de la légitimité managériale – 3 articles (lien)

×