Journée Agriculture, Environnement et Territoire<br />Paysage et anthropologie<br />Montagne vs campagnol terrestre<br />Y...
Faire le diagnostic d’un aléa pour proposer des solutions sur le terrain<br />	A travers l’exemple des pullulations de cam...
Contexte<br />
Un phénomène particulièrement visible<br /><ul><li>Depuis plusieurs dizaines d ’années,on observe à grande échelleen Auver...
D’abord de manière éparse …<br />
Jusqu’à ce qu’il ne reste que quelques reliquats d’herbe  dans des parcelles de terre!<br />Fuans, Dessus des Commènes, 20...
Comment appréhender ce phénomène ?<br />
Ce qu’on a besoin de savoir<br />
A quoi cela est du ?<br />Le campagnol terrestre mis à nu<br /><ul><li> Biologie de l’animal
 Fonctionnement temporel et spatial des populations
Ce qui déclenche ces pullulations
 Fonctionnement des cycles de pullulations
 Quels en sont les incidences ?
Ce qui peut avoir une incidence directe ou indirecte sur ces pullulations incontrôlées</li></li></ul><li>Biologie du campa...
 Alimentation : espèces prairiales
 Durée de vie en moyenne : 6 mois (max 1 an)
 Reproduction : 4 à 6 portées par an</li></ul>	2 à 8 petits par portée<br />21 j de gestation & maturité sexuelle à 2 mois...
Comment reconnaître les indices de présence ?<br />Plusieurs espèces de rongeurs cohabitent, sans avoir la même activité n...
Réalité temporelle du phénomène<br />Il s’agit d’un phénomène cyclique <br />l’exemple du département du Doubs<br />Brisch...
Quels sont les impacts des pullulations ?<br />
Les pullulations de CT ont des conséquences sur la santé <br /><ul><li> échinococcose alvéolaire
 maladie du poumon de fermier</li></li></ul><li>
Un cycle complexe <br />
Source : CHU Besançon extrait de ERZ 2005<br />La situation actuelle en France  et en Auvergne<br />www.eurechinoreg.org<b...
Conséquences sur les prairies<br /><ul><li>Perte fourragère
 Diminution de la qualité fourragère et dégradation de la flore
 Mauvaise conservation des ensilages
Dégâts matériels
 Travail supplémentaire pour l’entretien des prairies</li></li></ul><li>Conséquences sur les troupeaux<br /><ul><li>Baisse...
 Mauvaise hygiène pour la traite
 Troubles métaboliques (sous-alimentation, déséquilibre de la ration)
 Risque de contamination</li></li></ul><li>Conséquences pour l’exploitation<br /><ul><li>Achats de fourrage et concentré a...
Re-semis
Dégâts matériels
Qualité du lait amoindrie
Surcroît de travail
Pertes évaluées à 38 millions d’euros pour 1200 exploitations une année de pullulation (1998)
Jusqu’à 15 000 € de perte pour certaines exploitations sur un cycle de pullulation</li></ul>Source : DRAF Franche-Comté<br />
La désolation<br />Tsunami<br />Invasion<br />Alarmant<br />Fausses promesses<br />Pour toutes ces raisons, la demande pou...
L’impact important de ces pullulations sur le système agricole nécessite d’apporter une réponse agronomique à destination ...
Quelles sont les causes ?<br />Causes multifactorielles :<br />Changement des pratiques agricoles : homogénéisation des cu...
 HOMOGENEISATION DU MILIEU <br />Evolution du Paysage Agricole<br /><ul><li> Augmentation de l’habitat favorable aux campa...
 Augmentation de la connectivité de l’habitat favorable aux campagnols
 Ouverture du milieu défavorable aux prédateurs généralistes</li></li></ul><li>Manure<br />Manure<br />Mineral fertilisati...
Manure<br />Manure<br />Mineral fertilisation<br />Mineral fertilisation<br />Month<br />July<br />July<br />May<br />May<...
Exemples de territoires de chasse<br />Renard<br />Rapace<br />4 Hypothèses<br />2. Les structures paysagères influencent ...
4 Hypothèses<br />3. Les galeries de Taupe favorisent la diffusion du Campagnol<br />?<br />
4 Hypothèses<br />3. Les galeries de Taupe favorisent la diffusion du Campagnol<br />
4 Hypothèses<br />4. L’organisation spatiale et temporelle de ces facteurs influencent les pullulations de Campagnol terre...
En résumé, les facteurs locaux de pullulation sont soit :<br />liés au paysage:<br />Composition<br />Structure<br />liés ...
Pour résumer <br />Pratiques agricoles<br />Pullulations de campagnols<br />Écologie<br />Agronomie<br />Santé publique<br...
Comment réguler les pullulations ?<br />	Jusqu’à peu, on ne s’attaquait qu’aux symptômes (les pullulations) en pratiquant ...
Top cat<br />Piège pince<br />La lutte physique contre la taupe et le campagnol terrestre<br />1970 :	 seul moyen éprouvé...
La lutte chimique <br />Désavantage, elle a un impact direct sur la faune non-cible<br />
Impact sur la représentation que se font les acteurs sociaux de la lutte chimique et de ses utilisateurs… le paysan passe ...
Ce changement de représentation est lié à un paradoxe de l’évolution des techniques<br />
Mais utilisée à basse densité, la lutte chimique reste un atout de choix dans la lutte intégrée des espèces invasives<br /...
Les autres méthodes de luttes<br />On tente depuis peu de repenser l’ensemble des causes pouvant générer ces pullulations ...
Lesprédateurs<br />
Les prédateurs jouent un rôle essentiel<br /><ul><li> Falconiformes & Corvidés/Ardéidés
 Strigiformes
Carnivores</li></li></ul><li>Quelques exemples de réalisations<br /><ul><li>Lutte à court terme contre la taupe et le camp...
Revalorisation des haies par rapport aux besoins des  prédateurs, amélioration de la nidification et du territoire de chasse
Réintroduction d’une rotationdans la gestion des prairies</li></li></ul><li><ul><li>Revalorisation des haies par rapport a...
<ul><li>Réintroduction d’une rotationdans la gestion des prairies</li></li></ul><li>Pratiques agricoles : <br />le cas du ...
Unité paysagère<br />Exploitation agricole<br />La parcelle<br /> La pullulation  se manifeste à différents niveaux spatia...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Paysage et anthropologie 2

946 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
946
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Paysage et anthropologie 2

  1. 1. Journée Agriculture, Environnement et Territoire<br />Paysage et anthropologie<br />Montagne vs campagnol terrestre<br />Yves Michelin, Shantala Morlans<br />13 septembre 2011<br />
  2. 2. Faire le diagnostic d’un aléa pour proposer des solutions sur le terrain<br /> A travers l’exemple des pullulations de campagnols terrestres, nous allons déterminer les points à questionner pour mener un diagnostic d’un aléa du territoire, afin de proposer des solutions de gestion aux acteurs concernés<br />
  3. 3. Contexte<br />
  4. 4. Un phénomène particulièrement visible<br /><ul><li>Depuis plusieurs dizaines d ’années,on observe à grande échelleen Auvergne et en Franche Comté …</li></li></ul><li>Une prolifération de mottes de terre dans les prairies <br />
  5. 5. D’abord de manière éparse …<br />
  6. 6. Jusqu’à ce qu’il ne reste que quelques reliquats d’herbe dans des parcelles de terre!<br />Fuans, Dessus des Commènes, 2004<br />
  7. 7. Comment appréhender ce phénomène ?<br />
  8. 8. Ce qu’on a besoin de savoir<br />
  9. 9. A quoi cela est du ?<br />Le campagnol terrestre mis à nu<br /><ul><li> Biologie de l’animal
  10. 10. Fonctionnement temporel et spatial des populations
  11. 11. Ce qui déclenche ces pullulations
  12. 12. Fonctionnement des cycles de pullulations
  13. 13. Quels en sont les incidences ?
  14. 14. Ce qui peut avoir une incidence directe ou indirecte sur ces pullulations incontrôlées</li></li></ul><li>Biologie du campagnol<br /><ul><li> Activité souterraine
  15. 15. Alimentation : espèces prairiales
  16. 16. Durée de vie en moyenne : 6 mois (max 1 an)
  17. 17. Reproduction : 4 à 6 portées par an</li></ul> 2 à 8 petits par portée<br />21 j de gestation & maturité sexuelle à 2 mois<br />1 couple --> 100 à 120 campagnols en 6 mois<br />Le campagnol terrestre cohabite et/ou colonise les galeries des taupes. Il est donc nécessaire de les distinguer <br />
  18. 18. Comment reconnaître les indices de présence ?<br />Plusieurs espèces de rongeurs cohabitent, sans avoir la même activité ni les mêmes impacts. <br />Campagnol <br />terrestre<br />Campagnol <br />des champs<br />Taupe <br />
  19. 19. Réalité temporelle du phénomène<br />Il s’agit d’un phénomène cyclique <br />l’exemple du département du Doubs<br />Brischouxet al., 2000.<br />Données SRPV, FREDON FC.<br />
  20. 20. Quels sont les impacts des pullulations ?<br />
  21. 21. Les pullulations de CT ont des conséquences sur la santé <br /><ul><li> échinococcose alvéolaire
  22. 22. maladie du poumon de fermier</li></li></ul><li>
  23. 23. Un cycle complexe <br />
  24. 24. Source : CHU Besançon extrait de ERZ 2005<br />La situation actuelle en France et en Auvergne<br />www.eurechinoreg.org<br />www.sante.gouv.fr<br />
  25. 25. Conséquences sur les prairies<br /><ul><li>Perte fourragère
  26. 26. Diminution de la qualité fourragère et dégradation de la flore
  27. 27. Mauvaise conservation des ensilages
  28. 28. Dégâts matériels
  29. 29. Travail supplémentaire pour l’entretien des prairies</li></li></ul><li>Conséquences sur les troupeaux<br /><ul><li>Baisse de la qualité du lait
  30. 30. Mauvaise hygiène pour la traite
  31. 31. Troubles métaboliques (sous-alimentation, déséquilibre de la ration)
  32. 32. Risque de contamination</li></li></ul><li>Conséquences pour l’exploitation<br /><ul><li>Achats de fourrage et concentré alimentaire de substitution
  33. 33. Re-semis
  34. 34. Dégâts matériels
  35. 35. Qualité du lait amoindrie
  36. 36. Surcroît de travail
  37. 37. Pertes évaluées à 38 millions d’euros pour 1200 exploitations une année de pullulation (1998)
  38. 38. Jusqu’à 15 000 € de perte pour certaines exploitations sur un cycle de pullulation</li></ul>Source : DRAF Franche-Comté<br />
  39. 39. La désolation<br />Tsunami<br />Invasion<br />Alarmant<br />Fausses promesses<br />Pour toutes ces raisons, la demande pour développer la lutte est très forte<br />
  40. 40. L’impact important de ces pullulations sur le système agricole nécessite d’apporter une réponse agronomique à destination des agriculteurs et des conseillers techniques… mais pour apporter des réponses ciblées, il faut connaître les causes de ces pullulations<br />
  41. 41. Quelles sont les causes ?<br />Causes multifactorielles :<br />Changement des pratiques agricoles : homogénéisation des cultures de l’espace, remembrement, augmentation de l’usage de pesticides, baisse des prédateurs considérés comme nuisibles, disparition des bocages, ….<br />Comprendre les causes permet de mettre au point des moyens de lutte adaptées aux contextes<br />
  42. 42. HOMOGENEISATION DU MILIEU <br />Evolution du Paysage Agricole<br /><ul><li> Augmentation de l’habitat favorable aux campagnols
  43. 43. Augmentation de la connectivité de l’habitat favorable aux campagnols
  44. 44. Ouverture du milieu défavorable aux prédateurs généralistes</li></li></ul><li>Manure<br />Manure<br />Mineral fertilisation<br />Mineral fertilisation<br />Month<br />July<br />July<br />May<br />May<br />June<br />June<br />April<br />April<br />March<br />March<br />August<br />August<br />October<br />January<br />October<br />January<br /> February<br /> February<br />November<br />November<br />September<br /> December<br />September<br /> December<br />...<br />2005<br />2004<br />Coef. perturbation<br />Month<br />July<br />July<br />May<br />May<br />June<br />June<br />April<br />April<br />March<br />March<br />August<br />August<br />October<br />January<br />October<br />January<br /> February<br /> February<br />November<br />November<br />September<br /> December<br />September<br /> December<br />4 Hypothèses<br />1. La gestion de l’herbe a un impact sur l’habitat du Campagnol<br />1.2 perturbation<br />
  45. 45. Manure<br />Manure<br />Mineral fertilisation<br />Mineral fertilisation<br />Month<br />July<br />July<br />May<br />May<br />June<br />June<br />April<br />April<br />March<br />March<br />August<br />August<br />October<br />January<br />October<br />January<br /> February<br /> February<br />November<br />November<br />September<br /> December<br />September<br /> December<br />...<br />2005<br />2004<br />Biomasse<br />Month<br />July<br />July<br />May<br />May<br />June<br />June<br />April<br />April<br />March<br />March<br />August<br />August<br />October<br />January<br />October<br />January<br /> February<br /> February<br />November<br />November<br />September<br /> December<br />September<br /> December<br />4 Hypothèses<br />1. La gestion de l’herbe a un impact sur l’habitat du Campagnol<br />1.3 ressource alimentaire<br />
  46. 46. Exemples de territoires de chasse<br />Renard<br />Rapace<br />4 Hypothèses<br />2. Les structures paysagères influencent les relations proies/prédateurs<br />
  47. 47. 4 Hypothèses<br />3. Les galeries de Taupe favorisent la diffusion du Campagnol<br />?<br />
  48. 48. 4 Hypothèses<br />3. Les galeries de Taupe favorisent la diffusion du Campagnol<br />
  49. 49. 4 Hypothèses<br />4. L’organisation spatiale et temporelle de ces facteurs influencent les pullulations de Campagnol terrestre<br />
  50. 50. En résumé, les facteurs locaux de pullulation sont soit :<br />liés au paysage:<br />Composition<br />Structure<br />liés aux pratiques agricoles:<br />Hauteur d’herbe<br />Etat du sol<br />Composition prairiale<br />
  51. 51. Pour résumer <br />Pratiques agricoles<br />Pullulations de campagnols<br />Écologie<br />Agronomie<br />Santé publique<br /><ul><li> Échinococcose alvéolaire</li></ul>1989<br />1996<br />1992<br />R.O.P.R.E 2001<br />Déclin campagnols<br />Densité Renards<br />Densité Lièvres<br />Contrôle des populations de campagnols<br />Chimique<br />BROMADIOLONE?<br />Physique<br />Biologique et agronomique<br />
  52. 52. Comment réguler les pullulations ?<br /> Jusqu’à peu, on ne s’attaquait qu’aux symptômes (les pullulations) en pratiquant la lutte chimique à plus ou moins haute dose et le piégeage, qui tend néanmoins à disparaitre avec l’évolution des structures familiales au sein des exploitations.<br />
  53. 53. Top cat<br />Piège pince<br />La lutte physique contre la taupe et le campagnol terrestre<br />1970 :  seul moyen éprouvé<br />(appâts empoisonnées restent moyens exceptionnels)<br />  mise au point d ’un premier modèle de piège simple<br />1979 : Mise au point du piège Scherman pour estimation des populations<br />Actuellement : N’a été utilisé à grande échelle que sur la commune de <br /> Mouthe (25) depuis 1999 et ponctuellement sur d’autres<br />communes<br />
  54. 54. La lutte chimique <br />Désavantage, elle a un impact direct sur la faune non-cible<br />
  55. 55. Impact sur la représentation que se font les acteurs sociaux de la lutte chimique et de ses utilisateurs… le paysan passe du statut de nourrisseur à celui de pollueur<br />
  56. 56. Ce changement de représentation est lié à un paradoxe de l’évolution des techniques<br />
  57. 57. Mais utilisée à basse densité, la lutte chimique reste un atout de choix dans la lutte intégrée des espèces invasives<br />Appâts : blé à 0,05 g.kg-1<br />Max : 10 g.m-1<br />20 kg d’appâts.ha-1<br />Soit 1g de bromadiolone.ha-1<br />Traitements automnaux et printaniers<br />Galerie artificielle<br />
  58. 58. Les autres méthodes de luttes<br />On tente depuis peu de repenser l’ensemble des causes pouvant générer ces pullulations (approche systémique prenant en compte l’ensemble des facteurs impactant), et de modifier les pratiques agricoles et la gestion du paysage pour réguler ces pullulations à la source<br />
  59. 59. Lesprédateurs<br />
  60. 60. Les prédateurs jouent un rôle essentiel<br /><ul><li> Falconiformes & Corvidés/Ardéidés
  61. 61. Strigiformes
  62. 62. Carnivores</li></li></ul><li>Quelques exemples de réalisations<br /><ul><li>Lutte à court terme contre la taupe et le campagnol
  63. 63. Revalorisation des haies par rapport aux besoins des prédateurs, amélioration de la nidification et du territoire de chasse
  64. 64. Réintroduction d’une rotationdans la gestion des prairies</li></li></ul><li><ul><li>Revalorisation des haies par rapport aux besoins des prédateurs, amélioration de la nidification et du territoire de chasse</li></li></ul><li><ul><li>Revalorisation des haies par rapport aux besoins des prédateurs, amélioration de la nidification et du territoire de chasse</li></li></ul><li>Lespratiques agricoles<br />
  65. 65. <ul><li>Réintroduction d’une rotationdans la gestion des prairies</li></li></ul><li>Pratiques agricoles : <br />le cas du pâturage<br />Pic de pullulation <br />Phase de croissance <br />
  66. 66.
  67. 67. Unité paysagère<br />Exploitation agricole<br />La parcelle<br /> La pullulation se manifeste à différents niveaux spatiaux <br />
  68. 68. Qui mettent en jeu des processus différents sur lesquels l’agriculteur peut agir … ou pas !<br />Territoire "petite région"<br />cadre socio-économique <br />Unité paysagère<br />Exploitation agricole<br />Parcelle agricole<br />Parcelle/animal<br />Logique agro-écologique<br />Exploitation agricole/troupeaux<br />dimension technico-économique<br />Lutte collective<br />Manifestations<br />Plantation de haies<br />Chasse du renard<br />Laisser-faire…<br />Fauche/pâture<br />Mise en culture<br />Arrêt du lait…<br />piégeage<br />Traitement chimique<br />fertilisation…<br />
  69. 69. - Préserver la qualité et la quantité de fourrage<br />- Préserver la faune non-cible<br />La lutte raisonnée vise ainsi à :<br />
  70. 70. En combinant différentes méthodes<br />La lutte contre le campagnol terrestre<br />bromadiolone ou piégeage<br />La lutte contre la taupe<br />piégeage ou gazage<br />Le travail du sol / Pâturage<br />covercrop ou labour<br />
  71. 71.  Gazons courts<br /> Mise en place de nichoirs<br /> Mise en place de perchoirs<br /> Entretien de l’habitat des prédateurs<br /> Broyage des refus<br />Avec des méthodes complémentaires<br />
  72. 72. Densité<br />Temps<br />Mais qu’en pensent les agriculteurs ?<br />
  73. 73. Accueil de ces nouvelles approches de l’activité agricole<br />Les solutions préconisées nécessitent de repenser le fonctionnement agricole dans son ensemble<br />Elles n’apportent pas forcément les résultats escomptés et elles ont plutôt un mauvais accueil.<br />Est-ce du à un manque de connaissances ?<br />Est-ce que les « solutions » préconisées ne sont pas adaptées ?<br />
  74. 74. Repenser les pullulations sous un nouvel angle<br />À la rencontre des éleveurs<br />Aller à la rencontre de ceux qui « font » le territoire au jour le jour pour saisir à la fois ce qu’ils font, mais aussi ce qu’ils en pensent et ce qui motive leurs pratiques et leurs relations au territoire, à l’exploitation, aux autres, …<br />
  75. 75. Ce qui motive l’éleveur à mener ses pratiques agricoles<br />
  76. 76. Typologie des systèmes de production<br />
  77. 77. « Typologie » des systèmes de pensée<br />
  78. 78. Typologie des stratégies de lutte<br />
  79. 79. 0<br />1<br />4<br />2<br />3<br />Croisements des trois typologies<br />On ne peut pas cibler une stratégie de lutte par type de système de production.<br />Un système de production ne détermine pas un système de pensée ; un système de pensée ne prédétermine pas un type de système de production.<br />Un système de pensée n’explique pas à lui seul un mode de lutte.<br />Le gradient de couleurs indique le nombre d’exploitations présentes à chaque intersection de types.<br />
  80. 80. Pour conclure<br />
  81. 81. <ul><li>Pullulations cycliques de campagnols en Franche-Comté et en Auvergne
  82. 82. Des modifications des pratiques agricoles et d’aménagement du paysage devraient permettre de limiter les pullulations.
  83. 83. Ces solutions demandent des remises en cause des systèmes de production
  84. 84. =>mais les agriculteurs ne font pas toujours ce qu’ils auraient économiquement intérêt à faire
  85. 85. => certaines de leurs décisions ne s’expliquent pas par des critères technico-économiques</li></li></ul><li>Nécessité d’une approche interdisciplinaire, voir transdisciplinaire<br />Agronomie, géographie,écologie mais aussi anthropologie, sociologie et psychologie doivent collaborer pour développer une approche systémique des hommes et de leurs territoires.<br /><ul><li> Nous avons le visible, qui est modifié par les pratiques (base géographique/fait agronomique)
  86. 86. Il se distribue dans l’espace (géo/écologie)
  87. 87. Il est agencé par la rationalité humaine : façon de voir/façon de penser (anthropologie et psychologie)</li></li></ul><li>Perspectives pour le conseil agricole<br />Une cible = un discours = une solution : ça ne marche pas.<br />La démarche de conseil ne peut pas consister à proposer des « recettes ».<br />Il y a interconnexion des 3 systèmes.<br />Le conseiller doit rechercher la prise en compte de l’ensemble de ces volets.<br />Les solutions sont à co-construire.<br />Des changements de posture pour un effort de compréhension des autres acteurs<br />Des supports pour ancrer la discussion dans le réel<br />Le campagnol n’est pas forcément la meilleure entrée<br />Privilégier les questions de capacité de résistance de l’exploitation (flexibilité et résilience)<br />Partir de la gestion de l’herbe (qualité, quantité, sécurité)<br />
  88. 88. Conclusion <br />Réguler une espèce invasive qui, à priori, ne renvoie qu’à des ajustements techniques, nécessite en réalité de s’interroger sur ce qui fonde les rapports sociaux (hiérarchie des relations, rapport au territoire, …) et ce qui lie les manières de voir, de faire et de penser pour former le paysage de moyenne montagne.<br />Chaque discipline apporte une part de compréhension du phénomène, mais puisque ce sont les humains qui vont le réguler et qui en sont la cause, cela nécessite de prendre cette dimension en compte….<br />À vous de jouer<br />

×