« Un geste chrétien dans un monde qui souffre »
Mars 2015
87
France
Bosnie
Roumanie
Ukraine
DirecteurdepublicationJean-MarcSEMOULIN
Editeur
MiseenpageJacques-OlivierNICOLAS
Impression2GImpression13ruedesFontenelles...
En plus de la
ferme Claris, gîte
d’accueil d’urgence,
l’association La
Gerbe a ouvert à Lézan
au printemps 2013
une pensio...
Ferme Claris et Maison d’à Côté
Gite d’accueil d’urgence & pension de famille
Complainted’unpetitenfant
A la fin de 2014 n...
Ferme Claris et Maison d’à Côté
Gite d’accueil d’urgence & pension de famille
Stage
J’ai été accueillie à la Ferme Claris ...
Courrierd’unelectricedeFleursdeMots
Chère Colette… et j’ai envie d’ajouter chères compagnes de
plume tant j’ai pris plaisi...
Ferme Claris et Maison d’à Côté
Gite d’accueil d’urgence  pension de famille
Le blog de Lézan
http://claris.solidairesdumo...
Solidarité Internationale
La Gerbe soutient diverses activités caritatives (orphelinats, aides aux handicapés et aux famil...
Solidarité Internationale
NOM : Prénom :
✄
Service Abonnement - esperance@lagerbe.org
LA GERBE ZAC du Petit Parc - 15 rue ...
L’ADMR permet à chacun
de voir son quotidien facilité et
pour certains, d’avoir une vie transformée
au travers de don de m...
Une belle évolution
La Gerbe et la Fondation « Mission Est-Ouest » sont à l’origine de la création de l’ADDIP en 2006, afi...
Vallée de la grâce
Solidarité Internationale
Walter Goncalves,
président de
l’association
Réconciliation à
Zenica, a fondé...
Depuis 2006,
l’association
La Gerbe porte un
chantier d’insertion
permanent. Le travail
réalisé par celui-ci
vient souteni...
Ressourcerie : insertion  bénévolat 
Donner une deuxième vie aux objets et une seconde chance aux hommes
France
Ecquevilly...
Ressourcerie : insertion  bénévolat 
Donner une deuxième vie aux objets et une seconde chance aux hommes
France
Ecquevilly...
Investissez le Don
http://isf.solutions
Tourisme Solidaire
Impôt de solidarité sur la fortune
La loi en faveur du travail,...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Esperance 87

1 173 vues

Publié le

Espérance, Trimestriel de l'association chrétienne de solidarité La Gerbe

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 173
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
563
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Esperance 87

  1. 1. « Un geste chrétien dans un monde qui souffre » Mars 2015 87 France Bosnie Roumanie Ukraine
  2. 2. DirecteurdepublicationJean-MarcSEMOULIN Editeur MiseenpageJacques-OlivierNICOLAS Impression2GImpression13ruedesFontenelles78920Ecquevilly SiègesocialEspaceHumanitaireet Citoyenneté-ZACdupetitParc13 ruedesFontenelles78920ECQUEVILLY- Tél 01 34755615-Fax013475 93 79-esperance@lagerbe.org Gîted’accueild’urgenceFermeClaris-30350 LEZAN-Tél/Fax04 66 92 01 08-claris@lagerbe.org Nos partenaires Rapport dʼactivité 2010 - Association chrétienne de solidarité La Gerbe www.lagerbe.or Convoi vers la Roumanie Convoi vers la Roumanie Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Convoi vers la Roumanie Equipe de La Gerbe en Ukraine La Gerbe et VOH au Salon des Solidarités Ferme Claris: Achat de la maison relais Atelier «Slam» : prévention des discriminations au Mureaux Convoi vers la Roumanie Convoi vers la Bosnie Ferme Claris: création dʼun atelier dʼécriture Visite des partenaires congolais (RDC) à Ecquevilly Buffet équitable aux assises de la coopératon Yvelinoises pour 500 personnes Equipe de La Gerbe en Roumanie Action de sensibilisation à la citoyenneté à poissy devant 270 collégiens Ferme Claris : renouvellement des agréments dʼétablissem Fête de La Ferme Claris : 60 personnes Convoi vers la Roumanie Convoi vers la Roumanie Convoi vers la Roumanie La Gerbe : 2010 en quelques dates MaLisbonne Rabat IRLAN ESPAGNE MAROC PORTUGAL ECHELLE 1 : 30 000 000 1 cm = 300 km Septembre 2011 73 Association Chrétienne de Solidarité Internationale Association loi 1901 créée en 1988 déclarée en Sous-Préfecture de Mantes la Jolie sous le n° 0781007848 n° Siret 419 824 669 000 40 APE : 9499Z - Habilitée à délivrer des reçus fiscaux et à percevoir des dons ISF. France : CCP : 46 261 09 V - LA SOURCE Suisse : en passant par la Fondation Mon Rocher Abonnementannuel :10 €/4 numéros N° ISSN : 1259-3621 - Commission Paritaire : 1008 G 78454 - Dépôt légal : à parution Journal d’information - Tirage : 4 000 exemplaires Conformément à l’article 27 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant dans nos fichiers EDITO Des nouvelles de conflits nous arrivent tous les jours, mais notre capacité à nous intéresser à toutes les régions du monde est limitée. Des hommes politiques motivés s’emploient à éteindre les incendies que d’autres ont peut-être allumés. Des civils périssent ici et là, parfois même dans l’anonymat, tandis que d’autres donnent leur temps pour aller au secours des démunis. Des terroristes sont prêts à tout pour l’idéologie qu’ils pensent servir, pendant que leurs actes militent contre leur véritable but. « La terre est déchirée et chancelle comme un homme ivre », dit la Bible, tandis qu’elle affirme avec autant de force que « Dieu aime ce monde » par le regard d’espérance qu’Il pose sur lui et par le pardon qu’Il offre à chacun en Jésus Christ. Fondés sur ce message, nous veillerons à ce que notre aide aille vers ceux qui souffrent sans faire de distinction. Nous nous réjouissons que les expéditions vers l’Ukraine viennent au secours des deux parties en présence ; le soutien apporté en Bosnie va vers des populations musulmanes tandis qu’en Roumanie, handicapés, jeunes en insertions et Roms reçoivent aide et accompagnement de la part de nos correspondants ; des femmes victimes de violence sont accueillies à Lézan et simultanément nous prenons garde à ce que leurs enfants puissent garder un lien avec leur père dans des conditions sécurisées ; un enfant hébergé peut avoir besoin de protection et ainsi les défaillances éducatives autour de lui seront compensées avec soin et sans esprit de jugement. Les bénévoles apportent leur concours à toutes les activités à Ecquevilly comme à Lézan, et pourtant ils auraient parfois aussi besoin de soutien eux-mêmes. Ils s’oublient un temps, tout comme les salariés en insertion qui deviennent à leur tour les fournisseurs de l’aide humanitaire, ou les résidents d’une pension de famille qui procurent aux autres de bons moments culturels, musicaux ou littéraires. Nous espérons que les témoignages de ces pages vous apporteront un écho de ces espaces où souffle un esprit de paix. Vous avez peut-être eu peur, ou des gens autour de vous ont eu peur en ce début d’année. Rappelons-nous les uns aux autres que la bienveillance n’a pas peur, elle agit dans la liberté que procure la gratuité. La seule chose à craindre serait notre propre égoïsme, notre désir de nous rassurer faussement en stigmatisant telle ou telle catégorie. Au contraire, tous sont bienvenus. Pas au nom d’une idéologie vacillante, mais parce que nous avons décidé d’aimer. Philippe Fournier La Gerbe est membre de : Nos partenaires : www.lagerbe.org www.facebook.com/esperance.lagerbe twitter.com/lagerbe A Dieu Le Conseil d’Administration de La Gerbe a la profonde tristesse de faire part du décès soudain de Mylène Cardeau, qui était une des membres du Conseil. Elle nous a fait bénéficier de ses interrogations pertinentes, en particulier pour le suivi des diverses étapes du projet de la ressourcerie. Son sourire, ses boutades, son engagement concret nous manqueront, mais vont aussi nourrir nos souvenirs au quotidien. Nous exprimons à son mari Laurent et à tous les siens notre sympathie profonde et notre amitié sincère dans la foi. 22
  3. 3. En plus de la ferme Claris, gîte d’accueil d’urgence, l’association La Gerbe a ouvert à Lézan au printemps 2013 une pension de famille de dimension modeste (7 appartements), accueillant des personnes seules et une ou deux familles monoparentales. La situation en milieu rural, où l’association a tissé des liens avec de nombreux acteurs (école, municipalité, associations), et l’implication d’habitants du village, favorisent le lien social. Le lieu offre la dynamique simultanée d’un « vivre ensemble » et d’une ouverture vers l’autonomie. Il a créé 1,2 emplois et son fonctionnement implique salariés et bénévoles. Il bénéficie de l’expérience du gîte d’accueil d’urgence voisin. Ferme Claris et Maison d’à Côté Gite d’accueil d’urgence & pension de famille Paris adrid Berne Rome Vienne Prague Bratislava Budapest Kisinöv Kiev Varsovie Vilnius Minsk Riga Stockholm Copenhague Tallinn Moscou Berlin Sarajevo Tirana Skopje Athènes Belgrade Sofia Bucarest Ankara Nicosie Ammam Damas Beyrouth Jerusalem Le Caire Tripoli Tunis Alger Bagdad Tbilissi Erevan Bakou Zagreb Ljubljana Bruxelles Amsterdam Londres Dublin FRANCE Andorre Monaco Liechtenstein Luxembourg Slovénie Bosnie MACEDOINE ROYAUME- UNINDE ALLEMAGNE ITALIE MALTE LYBIE SUISSE AUTRICHE ROUMANIE MOLDAVIE GRECE BULGARIE UKRAINE POLOGNE PAYS-BAS DANEMARK LITUANIE LETTONIE SUEDE ESTONIE BELGIQUE HONGRIE YOUGOSLAVIE CROATIE ALBANIE SLOVAQUIE REP. TCHEQUE BIELORUSSIE TURQUIE IRAK IRAN AZERBAÏDJANGEORGIE ARMENIE JORDANIE EGYPTE CHYPRE LIBAN ISRAEL KAZAKHSTAN Russie SYRIE ARABIE SAOUDITE E ALGERIE TUNISIE France Lézan Unaperçudelaviehebdomadaire (avec quelques extraits du rapport de Mélanie Torregrossa, stagiaire BTS, merci). VeilléedeNoël La journée commence par un atelier beauté : se faire du bien, se sentir belle… c’est important ! A l’atelier cuisine, tout le monde met la main à la pâte pour confectionner toasts en tous genres, salades, moules marinières, bûches, sans oublier les fruits déguisés qu’une résidente transforme en véritables œuvres d’art. Pour la veillée, une trentaine de personnes sont réunies : enfants et adultes de la Rire… retrouver sa joie de vivre. Rire… juste pour le plaisir, sans raison. Rire pour un rien. Rire, parce que c’est drôle. Rire malgré ses souffrances. Parce que le rire dédramatise, libère des tensions, relâche, nous fait du bien. Rire, simplement. Comme l’écrit cette jeune fille de 17 ans qui a séjourné à la Ferme Claris: “La journée, ne vous étonnez pas si on pleure de rire, pour cacher nos larmes…” Fleurs de Mots Lespointsfixes L’association étant une structure chrétienne, tous les matins les professionnels qui le souhaitent se regroupent pour lire un passage de la Bible. Une courte discussion s’amorce : à quoi cette lecture leur fait penser, quoi en tirer pour l’activité du jour. Puis de brèves informations s’échangent pour permettre à chacun dans l’équipe de se mettre à jour sur les différentes situations du gîte. Martine rappelle les accompagnements ou missions à accomplir pour la journée. À midi et demi, c’est l’heure du repas à la table commune, partagé par les professionnels présents et les résidents inscrits, en général un jour par semaine pour chaque famille de résidents. À 14h les ateliers débutent. Les activités, qui varient d’une semaine à l’autre, ne sont pas obligatoires. Elles sont proposées aux résidents et sont souvent aussi ouvertes aux villageois. Le repas a lieu vers 19h30 Ferme Claris et Maison d’A Côté, anciennes pensionnaires, avec la joie des retrouvailles, les souvenirs, les nouvelles étapes franchies. Chacun se régale et le piano accompagne les chants de Noël, dont un chant arménien qu’une résidente nous apprend. Mais que fait donc le Père Noël ? Avant le dessert, Philippe emmène les enfants et quelques grands dans le village pour le chercher….introuvable, même si on aperçoit son traîneau dans un jardin ! Mais quelle surprise : il était passé en leur absence. Alors chacun a pu découvrir avec joie ses cadeaux au pied du sapin ! Rire C’estunsamedisoiràlaFermeClaris.On se retrouve une douzaine autour d’une crêpes party. L’ambiance est détendue, et tout à coup, un fou rire contagieux gagne toute la tablée. « Eh bien, je vois qu’il y a de l’ambiance ici !» s’étonne Marie en arrivant. Ce qui déclenche à nouveau l’hilarité générale… Nous sommes dans un gîte d’accueil d’urgence. Un samedi soir, ordinaire. Chacune est là, avec son fardeau. Mais comme c’est bon de rire ensemble : c’est un peu comme un fou rire de fin de semaine qu’on partage en famille. Soudain, Myriam qui rit tellement qu’elle en essuie une larme au coin de son oeil, se lève de table : “Oh moi j’ai assez pleuré dans ma vie… Rire comme ça, qu’est-ce que ça fait du bien !” 3 Mars 2015 87
  4. 4. Ferme Claris et Maison d’à Côté Gite d’accueil d’urgence & pension de famille Complainted’unpetitenfant A la fin de 2014 nous repensons à ces 26 enfants âgés de quelques jours à 17 ans qui ont passé entre une semaine à un an à la Ferme Claris, la Maison d’à Côté ou la Passerelle. - Maman, maman, qui va s’occuper de moi ? J’ai besoin de sécurité. Et toi tu t’agites, tu pleures. Maman, ne me laisse pas. J’ai trop peur de te perdre… A peine quelques cheveux sur ma tête, mais déjà bien des tourments… Ma maman, elle est triste. Depuis qu’on a quitté notre maison, la vie a changé pour nous. Souvent, la nuit, elle a besoin de me serrer contre elle. Avant j’avais très très peur car ça criait très fort. En fait je ne sais pas si j’ai un papa. Je crois qu’il y a d’autres papas dans cette maison, ou bien ailleurs. Dans notre nouvelle maison, ma maman discute avec d’autres dames. D’un air grave, sérieux. Moi je bâille, mes yeux me piquent : je les frotte avec mes deux petits poings. Alors une voix très douce murmure : « Votre enfant a sommeil, il faudrait le mettre dans son lit… » Je commence à répéter quelques mots, à nommer les choses. Autour de moi on rit, on me félicite. Ma maman, elle est fière de moi. Des fois, elle fait des jeux avec les autres dames. Moi aussi j’ai enviedejouer.J’attrapelespionssurlatable, je les lance. Mais une autre maman n’a pas l’air contente, on me pose par terre : moi, je ne comprends pas. Ma maman, elle sort sur la terrasse. Vite, je la suis en courant. Mais mes petites jambes ne sont pas assez rapides. Elle referme la porte derrière elle, allume une cigarette. Moi je frappe à la vitre. Elle a besoin d’être seule, ma maman. Des fois on se retrouve le soir avec les autres enfants et les grandes personnes et ils chantent tous. J’aime écouter, cela me fait du bien. Ils lisent ensemble des histoires dans un livre et ils discutent. J’applaudis et tout le monde rit. Moi je n’aime pas quand elle parle au téléphone, ma maman. Elle fait de grands gestes, le ton de sa voix monte. Un jour, elle s’est mise à crier, à pleurer. Puis elle est arrivée brusquement vers moi en disant : « Tu es à moi !… » Ces traits durs, ces yeux exorbités… je ne reconnaissais plus ma maman. Mon cœur s’est mis à battre très fort. Alors d’autres bras se sont ouverts et j’ai consenti à m’y blottir. Mais j’avais peur de dormir. On me berçait en chantant doucement. Un dernier sanglot, un profond soupir, et j’ai déposé mon chagrin… Demain j’irai encore voir les poules et les petits lapins. France Lézan et l’équipe termine son service à 20h30, après avoir fait une brève transmission à Martine. Les résidents peuvent sortir le soir mais bien sûr c’est rarement possible pour celles qui ont des enfants. Les week-ends, des alternances ont lieu entre l’équipe des professionnels et les bénévoles qui viennent offrir et partager un moment de vie, une présence, une activité, une sortie. Chaque lundi matin, se déroule un conseil de maison dans la salle commune. Il s’agit d’une réunion avec les résidents pour annoncer les activités de la semaine et enregistrer les inscriptions. Ensuite, nous abordons les questions sur le fonctionnement du gîte, les remarques sur la semaine précédente, et nous décidons ensemble des tâches ménagères. Un lundi sur deux, un membre de l’équipe va chercher les denrées fournies par la Banque Alimentaire à Nîmes. Au retour, branle-bas pour vite décharger les denrées à conserver au frais ; Priscille ou Claire s’affairent avec Charlène pour décompter les litres et les kilogrammes, calculer la valeur du chargement et tout ranger dans les réserves. Tous les vendredis après-midi, la réunion d’équipe permet de faire le point, de parler de la semaine écoulée et des projets en vue pour la semaine prochaine. LesIncontournables Un lundi sur deux, Françoise discute avec les enfants en groupedeparole :c’estcommenttonvisageaujourd’hui, triste ou content ? Ou bien c’est Monique qui offre la balade découverte, suivie du chant avec Marie- Claire. Mardimatin,cesontlescoursesaveclesrésidents qui en ont besoin, les rendez-vous à la PMI pour les vaccins ou la consultation. “Est-ce que je ne me suis pas trompée de date ?” Dans l’après- midi Charles offre le groupe de parole, ou Colette l’atelier d’écriture. “Moi, j’ai rien à dire - Vous pouvez venir quand même”. Et finalement l’inspiration vient (les textes publiés dans “Fleurs de Mots” vont même faire l’objet d’une mise en scène à la médiathèque d’Alès le 7 mars). Les enfants rentrent et c’est le temps de l’expression orale avec Colette : “ils sont motivés, mais pour la discipline…” Enfin à la Maison d’à Côté le mardi soir, le repas se prolongera peut-être par une soirée jeux avec Janny. Mercredi, grasse matinée pour certains. Pour d’autres, l’école 4 Mars 2015 87
  5. 5. Ferme Claris et Maison d’à Côté Gite d’accueil d’urgence & pension de famille Stage J’ai été accueillie à la Ferme Claris et à la Maison d’à Côté, dans le cadre de ma formation de conseillère en économie sociale et familiale. Lors de ce stage, j’ai pu découvrir une structure très accueillante et chaleureuse, permettant d’aider les personnes à leur rythme tout en les valorisant. La Ferme Claris me fait penser à une famille, chacun s’entraide dans les bons comme dans les mauvais moments. Il y a toujours une écoute attentive pour chacun. Durant ces semaines passées, j’ai su trouver ma place et m’investir pleinement dans les tâches qui m’étaient confiées. Je remercie toute l’équipe ainsi que la direction pour la confiance qu’elles m’ont accordée et bien sûr pour leur générosité. Sophie Camacho a bien lieu. Mais l’après- midi, les enfants se retrouvent pour Copains des Arts avec Marie et Mylène ou Aurélie. C’est là qu’Olivia (7 ans) a pris l’envie de devenir monitrice à son tour, elle qui a animé l’atelier “ événement ” du 24 janvier, où les grands ont retrouvé leurs envies d’enfants à la peinture. En soirée, pour les amateurs, chants chrétiens et découverte d’une portion d’évangile. De quoi se surprendre, se confronter, apprendre à aimer,sesentirécouté,parler.Trèssouvent Senia ou Mauricia demandent le chant “ Dieu, tu es le soutien de mon cœur / Monhéritageetmonplusgrandbien/Oh oui Dieu, tu es le soutien de mon cœur / Près de toi, je me sens bien. / Quand mon cœur était plein d’amertume, / Je perdais la raison et je n’y voyais plus rien, / Mais Dieu s’approcha pour me saisir la main, / Dieu est le soutien de mon cœur ”. Jeudi les Mamans Kangourous partagent leurs expériences avec les tout-petits. Depuis septembre, le groupe animé par Nathalie et Françoise est passé à la vitesse supérieure, toutes les semaines au lieu d’une semaine sur deux. Jennifer était fidèle au rendez-vous. “Tous les sujets m’intéressent, dites-moi les thèmes ; - Mon enfant ne s’endort pas bien, que dire et que faire lors des séparations, comment gérer les désirs de mon enfant ; - Mais on prendra aussi du temps pour jouer ou bâtir un parcours de débrouillardise”. “Eh Sara, ce jeudi midi, qui sera votre invité de la Table solidaire à la Maison d’à Côté ?” L’après- midi ce sera la couture avec Sophie et Annie (“il faut que je me finisse ce sac, mais heureusement qu’elles donnent un bon coup de main”) ; ou la poterie avec Eric : là une œuvre collective a vu le jour, une sculpture décorative pour la Maison d’à Côté. Et depuis la rentrée de septembre, avec la réforme des rythmes scolaires, l’atelier 1000 couleurs a vu le jour avec Charlène et les 6-10 ans. Vendredi arrive déjà avec l’informatique: “ je n’en ai pas besoin ; - et pour votre CV ? ah c’est vrai, et je voulais aussi savoir comment retoucher mes photos“. Toutes les 6 semaines Marlène vient aider l’équipe à analyser sa pratique : en général il y a de bons chocolats pour surmonter les émotions. Et en fin d’après midi de temps à autre le conte ou le théâtre rassemble grands et petits, c’est l’espace de vie sociale en grand, n’est-ce pas Colette et Marie ? Laviecommeunefamille Et puis j’ai oublié que de temps en temps je fais de la gym douce avec Claire, tandis qu’une des autres résidentes fait des maths avec Marie-Jeanne, et que Seda est toujours fidèle au patchwork d’Yvette et au cours de français avec Martine. Oh, j’allais oublier que c’est mon tour d’aller faire le tri sélectif, mais il pleut… et je me demande si je vais y aller. Quant aux poubelles à porter au conteneur municipal, on va s’y mettre à deux. De son côté Timothée fabrique les bacs de jardin à hauteur, ou bien installe un évier, une rampe, répare un lit, transporte des meubles : “où es-tu Timothée ?” Carolina aide au jardin mais vite doit partir accompagner une maman avec ses enfants qui sont encore scolarisés à quelques kilomètres, attention à l’heure ! Alain est passé pour ramasser quelques légumes au jardin de la Passerelle, les enfants aiment sa visite. Mauricia, et parfois Nelson ont ramassé les feuilles de la cour. Elodie nous fait des gâteaux délicieux (voir la recette), Mélanie rédige son rapport. Et cette semaine on a un peu tous oublié l’atelier des éco-gestes, mais de toute façon c’est sûr maintenant je ferme ma fenêtre (sauf quand je fume, eh non, pour fumer je sors sur la terrasse). De son côté Jennifer est allée l’autre après-midi prospecter pour des meubles à Emmaüs, et revenue… avec une Bible ! Avant même de poser son manteau, elle a déballé son trésor, en nous expliquant : “Parce qu’ici le mercredi soir, on lit la Bible.” Nous entendons encore les rires, les babillages, les pleurs et les histoires des enfants qui sont passés ces derniers mois. Toi Vincent tu étais presque muet à ton arrivée et après quelque temps tu venais France Lézan 5 Mars 2015 87
  6. 6. Courrierd’unelectricedeFleursdeMots Chère Colette… et j’ai envie d’ajouter chères compagnes de plume tant j’ai pris plaisir à partager avec vous chaque moment de cette plaquette. Merci pour ce témoignage humain - souvent poignant - que vous offrez en toute simplicité et sincérité. On ne peut que se féliciter d’avoir ainsi l’écriture pour cheminer dans cette vie si pleine d’embûches. On ne peut aussi qu’apprécier la bouffée d’oxygène qu’apporte la poésie quand elle s’invite au détour des mots. En bref, vous l’aurez compris, j’ai tout aimé dans cette belle et émouvanteplaquette.Lacouverturejaponisantequiestdéjàpar la délicatesse de son trait une invitation à entrer dans le monde de la poésie. Et dès l’ouverture, le sommaire vient confirmer cette impression. Au fil des pages ensuite la lecture nous plonge dans la vie et ses multiples facettes : ses moments lumineux, ses ombres, sa violence même, ses visages parfois sereins parfois inquiets reflétant douceur ou perplexité. La pagination propose aussi respiration à l’image de la vie avec ses couleurs, sa naïveté ou sa profondeur, son alternance de flou et de netteté du trait. C’est ainsi une large expérience humaine et esthétique que j’ai eu le bonheur de partager avec vous et je vous en remercie vivement. J’aimerais rester sur les deux dernières photos : un beau visage rayonnant et le cercle convivial qui sont une incitationàparticiperàcettebelleaventuredel’atelierd’écriture et pour vous, bien sûr, à continuer. Je suis heureuse, Colette de t’écrire aujourd’hui au terme de ma lecture ( et relecture !!! ) pour te féliciter et te remercier. Que ne suis-je plus près de Nîmes pour m’inviter à votre table d’écriture !!! Un dernier mot enfin, même si je n’ai pas la concision requise - faute d’expérience - pour le haïku, je vais m’y essayer pour vous : Fleurs du jardin japonais Promesse d’un bel été Plein de mots à moissonner. Affectueusement, Monique Ferme Claris et Maison d’à Côté Gite d’accueil d’urgence & pension de famille e m b r a s s e r tout le monde avant d’aller te coucher. Toi Mathys tu te demandes qui c’est le chef dans cette maison, et toi Narek tu as été courageux pour ton opération des dents. Toi la petite Anaïs tu nous as émus quand tu prenais les grands dans tes bras et que du haut de tes deux ans tu leur disais « ça va ? ». Jade et Hernelle vous êtes nées ici et parfois on avait l’impression que vous vous faisiez la course pour grandir, chacune à votre façon. Maintenant toi Jade tu vis une nouvelle étape pendant que toi Hernelle tu fais rire ton cercle d’admirateurs. Emmanuel, on aime trop tes questions, et toi Alexandrine ton sourire. Luna tu es toujours la bienvenue, et toi Morgan on espère te croiser encore. Oui pour un temps tous ici vous ont offert leur amour et continuent de vous porter en espérance. Les cookies d’Elodie Ingrédients pour 8 personnes: - 125g de beurre mou + 20g pour la plaque de four - 250g de farine + 2 càs pour la plaque et le plan de travail - 120g de sucre - 70g d’amandes en poudre - 1 càc de cannelle - 1 càs eau de fleur d’oranger - 2 càs de miel - 2 pincées de sel - 1 sachet de levure chimique - 1 œuf entier + 1 jaune pour la dorure 1. Découper le beurre en dés ; déposer la farine dans un saladier et creuser un puits ; ajouter le sucre, les amandes en poudre, la cannelle, l’eau de fleur d’oranger, le miel, le sel, la levure, les dés de beurre. 2. Travailler le beurre, le sucre et les amandes du bout des doigts ; ramener peu à peu la farine dans le mélange crémeux ; sabler la pâte avec les mains. 3. Ajouter l’œuf entier et travailler la pâte assez rapidement ; former une boule ; l’envelopper dans un film alimentaire et mettre au frais 2 heures. 4. Étaler la pâte sur un plan de travail légèrement fariné sur une épaisseur d’environ 0,5 centimètre ; préchauffer le four à 180°. 5. Découper les biscuits ; les déposer sur une plaque de four beurrée et farinée ; les badigeonner de jaune d’œuf battu à l’aide d’un pinceau. 6. Mettre les biscuits à cuire au four pendant environ 12 minutes ; les biscuits vont prendre une belle couleur dorée!! France Lézan LaFermeClarisetlaMaisond’àCôtévousproposentdésormais“Larecettedumois” Le petit plus d’Elodie… Le petit plus d’Elodie… 6 Mars 2015 87
  7. 7. Ferme Claris et Maison d’à Côté Gite d’accueil d’urgence pension de famille Le blog de Lézan http://claris.solidairesdumonde.org connaît un succès grandissant, vous êtes plus de 400 à nous rendre visite chaque mois. Nous sommes très heureux que vous puissiez ainsi découvrir et partager la vie de La Gerbe à Lézan. Enjanvier,atelierPercussions La pension de famille « La Margeride» de Nîmes est venue nous visiter ce mois-ci. Des résidents de cette pension formentungroupedepercussionanimé par un intervenant professionnel. Aprèsunbonrepasàlatablesolidairede la Maison d’à Côté, place au spectacle de percussions. Plusieurs personnes de la Ferme Claris et de la Maison d’à Côté ont aussi pu s’essayer librement au djembé pendant la prestation et suivre le mouvement. Nous avons même eu des danseuses ! Ce fut un spectacle très entraînant, joyeux, dynamique et de qualité. Dans le respect de nos traditions, nous avons bien sûr terminé ce moment par un petit goûter convivial ! Merci au groupe de « La Margeride » qui nous a enchantés et … débouché les oreilles ;) !! Unnouvel épisodepour l’embellissement delaMaisond’àCôté ! Après le ravalement de façade, la peinture des volets et la superbe terrasse bois pour l’accès des personnes à mobilité réduite, le jardin attendait que l’on s’attaque à lui ! Pour commencer, ce fut la préparation du terrain (déraciner quelques arbres, tailler, enlever les mauvaises herbes) en parallèle avec la construction de magnifiques bacs de jardinage en bois. Avant de placer la terre dans les bacs, ceux-ci ont été lasurés, les fonds protégés, pour être finalement fixés en terre. Merciàtoutel’équipequis’estimpliquée avec soin dans cette entreprise, en particulierTimothée qui s’est beaucoup investi. Sophie aussi, qui rend tant de services variés dans son stage. Ces nouveaux bacs donnent un aspect très chaleureux à la cour désormais ! Avec le printemps qui arrive à grands pas, il est temps de faire quelques plantations maintenant, alors suite dans le prochain numéro ! France Lézan 7 Mars 2015 87
  8. 8. Solidarité Internationale La Gerbe soutient diverses activités caritatives (orphelinats, aides aux handicapés et aux familles démunies) basées à Tcherkassy, Vinnytsa et Alexandria. Depuis novembre 2014 La Gerbe vient en aide aux victimes du conflit dans l’est de l’Ukraine. 3e envoi de matériel malgré la guerre Kisinöv Kiev ius Minsk allinn Moscou nes ofia Bucarest Ankara Nicosie Ammam Damas Beyrouth Jerusalem Le Caire Bagdad Tbilissi Erevan Bakou NE ROUMANIE MOLDAVIE BULGARIE UKRAINE NIE ONIE TONIE BIELORUSSIE TURQUIE IRAK IRAN AZERBAÏDJANGEORGIE ARMENIE JORDANIE EGYPTE CHYPRE LIBAN ISRAEL KAZAKHSTAN RUSSIE SYRIE ARABIE SAOUDITE Ukraine Vinnytsia dans le reste du pays qui doit accueillir des centaines de milliers de réfugiés ayant fui l’Est du pays. Face à cette situation d’urgence, La Gerbe continue et renforce sa collaboration avec ses correspondants ukrainiens historiques, de l’association “Charité” basée à Vinnytsa, ces derniers étant largement engagés dans l’accueil des réfugiés ainsi que dans la distribution de matériel aux populations civiles du Donbass. Le dernier convoi envoyé en décembre 2014 a été distribué intégralement dans le Donbass, par l’intermédiaire de nos correspondants de l’association Charité. Au delà de l’utilité de l’aide apportée, le message de La Gerbe est celui de la mobilisation de toutes les bonnes volontés au service des plus faibles, sans portée politique. Comme depuis ses 27 années d’existence, l’association réaffirme son engagement auprès des personnes les plus vulnérables avec une neutralité totale. Toute guerre commence par des idées belliqueuses suivies de paroles et d’actes faisantdesonsemblableunennemi.Ainsi, nous refusons les discours d’accusation d’où qu’ils viennent et plaçons notre énergie à soutenir les victimes d’un conflit Lespartenariats de La Gerbe avec ses correspondants ukrainiens remontent à 2009, avec un premier envoi de matériel vers la ville de Tcherkassy au centre du pays, puis vers Vynnitsia ou encore Aleksandriya. Suite aux fortes contestations populaires fin 2013 puis début 2014, menant à la chute du gouvernement du président ukrainien Ianoukovitch en février 2014, le pays se retrouve aujourd’hui divisé entre le nouveau gouvernement ukrainien et les séparatistes du Donbass, région de l’Est de l’Ukraine. La guerre civile qui a éclaté en mai 2014 provoque une recrudescence des besoins des populations, tant dans la zone géographique du conflit, le Donbass, que 8 Mars 2015 87
  9. 9. Solidarité Internationale NOM : Prénom : ✄ Service Abonnement - esperance@lagerbe.org LA GERBE ZAC du Petit Parc - 15 rue des Fontenelles - 78920 Ecquevilly Adresse : EmailVILLE :Code Postal :  Recevoir Espérance en version papier pour 2015 : ci-joint 10 €. Commander le livre “Fleurs de Mots” rédigé par l’atelier d’écriture de la Ferme Claris, 12 € SOUTENIR la publication Espérance et les abonnements gratuits : ci-joint 20 €. Recevoir Espérance en version électronique (remplir la case email) NE PLUS recevoir Espérance. SOUTENIR l’association : ci-joint un chèque à l’ordre de la Gerbe de : _______ € Pour les projets à ecquevilly et international pour les projets à Lézan Abonnement 2015 10 € Je désire : Votre abonnement est à jour jusqu’à la date indiquée au dessus de votre adresse sur l’enveloppe. qu’elles n’ont pas choisi. Les opinions politiques ou les récupérations éventuelles au service d’une autre cause que celle des victimes n’ont pas leur place dans les actions menées par La Gerbe. Nous sommes fiers de pouvoir constater que notre dernier envoi de matériel a été le fruit d’une collaboration de personnes de différentes nationalités et de différentes opinions, rassemblées pour la cause des plus faibles. Ce matériel a été pris en charge, à Vynnitsa, par nos correspondants de confiance qui ont distribué le matériel dans le Donbass, dans et hors de la zone de guerre, sans distinction ethnique, politique ou philosophique. Cette distribution a d’ailleurs fait l’objet d’un reportage national en Ukraine et consultable sur le site internet de La Gerbe: www.lagerbe.org Michaël Païta 9 Mars 2015 87
  10. 10. L’ADMR permet à chacun de voir son quotidien facilité et pour certains, d’avoir une vie transformée au travers de don de matériel médical (fauteuils roulants, béquilles…). Mihai et Rodica Fighir, les dirigeants de l’association, eux mêmes touchés par le handicap, s’efforcent de créer des opportunités pour offrir à leurs membres une vie un peu plus colorée. Transmission de contacts En nous faisant connaître auprès de vos amis c’est une aide importante que vous nous accordez. Vous pouvez envoyer de ma part un exemplaire découverte d’Espérance à : Adresse : NOM : Prénom : Code Postal : VILLE : Adresse : NOM : Prénom : Code Postal : VILLE : Solidarité Internationale WANTED ! Nous recherchons pour nos partenaires de l’ADMR : • fauteuils roulants électriques ou manuels • déambulateurs • lits médicalisés • soulève-malade • béquilles , attelles • cannes de marche • chaises percées • couches enfant et adulte Paris MadridLisbonne Berne Rome Vienne Prague Brati Va Copenhague Berlin Sarajev Tira Tripoli Tunis Alger Rabat Zagreb Ljubljana Bruxelles Amsterdam Londres Dublin FRANCE Andorre Monaco Liechtenstein Luxembourg Slovénie Bosnie ROYAUME- UNIIRLANDE ALLEMAGNE ITALIE MALTE LYBIE SUISSE AUTRICHE POL PAYS-BAS DANEMARK BELGIQUE HO Y CROATIE AL SL REP. TCHEQUE ESPAGNE ALGERIE TUNISIE MAROC PORTUGAL ECHELLE 1 : 30 000 000 1 cm = 300 km va Budapest Kisinöv Skopje Athènes Belgrade Sofia Bucarest Ankara Nicosie Ammam Damas Beyrouth Jerusalem Le Caire Bagdad Tbilissi Erevan Bakou MACEDOINE ROUMANIE MOLDAVIE GRECE BULGARIE UKRAINE GRIE UGOSLAVIE NIE VAQUIE TURQUIE IRAK IRAN AZERBAÏDJANGEORGIE ARMENIE JORDANIE EGYPTE CHYPRE LIBAN ISRAEL SYRIE ARABIE SAOUDITE ADMR Soutien aux personnes atteintes d’un handicap Roumanie Arad Comme ous savez déjà, les membres de notre association sont des personnes à mobilité réduite, utilisateurs de fauteuils roulants (y compris nous deux) ou d’autres dispositifs médicaux pour l’autonomie: pendant l’hiver, ceci nous empêche d’avoir des activités au siège de l’association ou en plein air, période dans laquelle nous sommes obligés de communiquer avec nos membres et les autorités locales seulement par téléphone ou par Internet. En faisant le bilan de 2014, nous pouvons dire que Dieu nous a aidés à conclure s u r u n e n o t e positive au niveau associatif, à part un problème de santé personnel à la fin de l’été qui a retardé certains projets, mais cela va mieux après une longue convalescence (sur la photo, vous voyez la personne qui nous aide chaque matin pendant une heure depuis lors). Notre travail s’appuie exclusivement sur le bénévolat, nous mettons devant notre Dieu nos projets pour 2015, afin de trouver des sponsors généreux pour les soutenir. Rodica Mihai FIGHIR, ADMR-Filiale d’ Arad 10 Mars 2015 87
  11. 11. Une belle évolution La Gerbe et la Fondation « Mission Est-Ouest » sont à l’origine de la création de l’ADDIP en 2006, afin de proposer aux jeunes issus d’orphelinats une formation et une réintégration progressive. Solidarité Internationale Bethel est une association caritative roumaine, fondée par Cristian et Maria Mateescu, qui intervient localement en appui aux personnes en situation de précarité (soutien financier, médical, matériel, repas hebdomadaires, grâce aux bénéfices de deux boutiques de vente de matériel d’occasion). islava Budapest Kisinöv Kiev arsovie Vilnius Minsk Riga Moscou vo ana Skopje Athènes Belgrade Sofia Bucarest Ankara Nicosie Ammam Damas Beyrouth Jerusalem Le Caire Bagdad Tbilissi Erevan Bakou MACEDOINE ROUMANIE MOLDAVIE GRECE BULGARIE UKRAINE LOGNE LITUANIE LETTONIE ONGRIE YOUGOSLAVIE LBANIE LOVAQUIE BIELORUSSIE TURQUIE IRAK IRAN AZERBAÏDJANGEORGIE ARMENIE JORDANIE EGYPTE CHYPRE LIBAN ISRAEL KAZAKHSTAN Russie SYRIE ARABIE SAOUDITE « Meuble de voyage » ou cantine ? avec l’association BETHEL “Cantine : A l’origine, meuble de voyage pour le transport de vivres, la cantine est aussi depuis la fin du XIXe siècle, un lieu où l’on sert à manger gratuitement.” Au XXe siècle, les gens ont commencé à inventer toutes sortes de méthodes pour venir en aide aux pauvres. C’est sur ce modèle que Béthel organise depuis 15 ans une activité de distribution de repas chauds, dans des récipients en plastique bien fermés, pour être consommés au domicile des bénéficiaires. Ces bénéficiaires sont des retraités qui touchent moins de 150 euros /mois et des familles à 6, 8, 10, 13 personnes qui touchent moins de 500 euros/mois. Au fil des ans, Béthel a changé plusieurs fois l’espace de cuisine et plusieurs équipes de cuisiniers volontaires se sont succédées.Maintenant,lescirconstances ne nous permettent plus de continuer cette activité de préparation des repas chauds, alors nous sommes en train de la réorganiser. A partir du mois de mars, on va distribuer directement des aliments pour que les familles préparent elles-mêmes leurs plats à la maison : si on élimine les frais pour la préparation, on augmente de 25 % la somme attribuée à chaque bénéficiaire. Nous sommes en train d’aménager un espace dans le dépôt pour stocker les aliments dans des armoires en métal bien fermées : de l’huile, du riz, des pâtes, du sucre, de la pâte aux tomates, de la viande de porc, des poulets, des pommes de terre et des oignons. La distribution sera faite deux fois par mois et les bénéficiaires viendront au dépôt chercher les aliments. Nous remercions de tout cœur tous ceux qui ont cuisiné pendant les 15 dernières années et tous ceux qui ont donné de l’argent pour cette action ! Maria Mateescu, Bethel, Ploiesti. Roumanie Ploiesti Chers amis Voilà déjà 7 ans que j’ai rejoint l’équipe de l’Addip. L’association en était à ses débuts, deux employés venaient de se rencontrer, la tête pleine d’idées et de projets. Peu de temps après, nous avons travaillé avec nos premiers bénéficiaires, des jeunes entre 16 et 17 ans. Fin novembre 2014, lors de notre fête de Thanksgiving, c’était merveilleux de voir certains de ces “vieux enfants” : fatigués, à peine capables de se joindre à notre réunion ! Pourquoi? parce qu’ils ont désormais leur propre travail, ils sont occupés, ils gagnent leur vie, (et la gagnent bien, pour certains !), et… ils sont fatigués ! Constater ces différences m’a touché : dans le passé, ils débordaient d’énergie, maintenant ils en ont juste Paris MadridLisbonne Berne Rome Vienne Prague Bratislava Budapest Kisin Varsovie Vilnius Minsk Riga Stockholm Helsinki Oslo Copenhague Tallinn Berlin Sarajevo Tirana Skopje Athènes Belgrade Sofia Bucarest Tripoli Tunis Alger Rabat Zagreb Ljubljana Bruxelles Amsterdam Londres Dublin Reykjavik FRANCE Andorre Monaco Liechtenstein Luxembourg Slovénie Bosnie MACEDOINE ROYAUME- UNIIRLANDE ALLEMAGNE ITALIE MALTE LYBIE SUISSE AUTRICHE 1 : YOUGOSLAVIE 2 : MACEDOINE 3 : BOSNIE-HERZEGOVINE 4 : SLOVENIE 5 : LUXEMBOURG 6 : LIECHTENSTEIN 7 : MONACO ROUMANIE MOLDAVIE GRECE BULGARIE POLOGNE PAYS-BAS DANEMARK Iles Feroe (Dan.) Jan Mayen (Norv.) LITUANIE LETTONIE FINLANDE SUEDE NORVEGE ISLANDE ESTONIE BELGIQUE HONGRIE YOUGOSLAVIE CROATIE ALBANIE SLOVAQUIE REP. TCHEQUE BIELORUSSIE Russie ESPAGNE ALGERIE TUNISIE MAROC PORTUGAL ECHELLE 1 : 30 000 000 1 cm = 300 km EUROPE assez pour parler de leurs responsabilités, de leurs équipes à manager et de leurs projets futurs. C’était à la fois amusant et encourageant : ils ont pris leur vie en main et le font sérieusement, et nous sommes heureux de savoir que nous avons été un petit maillon dans ce cheminement. Nos projets continuent avec d’autres bénéficiaires qui en sont au même point que ceux du début : pleins d’énergie, difficiles à canaliser ou avec une attention difficile à capter plus de 20 minutes. Mais maintenant, nous pouvons être plus détendus en sachant qu’ils vont y arriver, comme leurs aînés. Pour financer des cadeaux de Noël et un voyage de 2 jours au printemps, nous avons organisé des sessions de coaching solidaire pour adultes et de coaching individuel.Cesontdenouvellesoccasions pour l’Addip de se faire connaître, d’élargir son réseau et d’avoir un meilleur impact. Merci à vous de participer à tout cela. Costi, pour l’équipe Addip Roumanie Brasov 11 Mars 2015 87
  12. 12. Vallée de la grâce Solidarité Internationale Walter Goncalves, président de l’association Réconciliation à Zenica, a fondé un centre d’accueil pour les enfants des rues ainsi qu’une ferme sociale pour les grands adolescents, la Vallée de la Grâce. Rome Vienne Prague Bratislava Budapest Kisinöv Kiev Varsovie Vilnius Minsk Copenhague Berlin Sarajevo Tirana Skopje Athènes Belgrade Sofia Bucarest Ankara Nicosie Ammam Damas Beyrouth Jerusalem Le Caire i Bagdad Tbilissi Erevan Bakou Zagreb Ljubljana ein Slovénie Bosnie MACEDOINE AGNE MALTE LYBIE AUTRICHE ROUMANIE MOLDAVIE GRECE BULGARIE UKRAINE POLOGNE LITUANIE HONGRIE YOUGOSLAVIE CROATIE ALBANIE SLOVAQUIE REP. TCHEQUE BIELORUSSIE TURQUIE IRAK IRAN AZERBAÏDJANGEORGIE ARMENIE JORDANIE EGYPTE CHYPRE LIBAN ISRAEL KAZAKHSTAN Russie SYRIE ARABIE SAOUDITE MaLisbonne Rabat IRLAN ESPAGNE MAROC PORTUGAL ECHELLE 1 : 30 000 000 1 cm = 300 km Bosnie Zenica Bien chers amis La semaine dernière, l’agence de nouvelles turque Anadolija est venue faire un reportage sur notre travail en Bosnie et raconter un peu de ces 16 ans passés dans cette ville et ce pays au milieu des oppositions, des accusations et des menaces. La rencontre avec cette agence est due à un autre journaliste qui, ces dernières années, a suivi notre travail dans la région. Cette agence est un centre d‘informations pour les chaînes de télévision, journaux écrits et électroniques ainsi que les radios. Après avoir fait le documentaire, ils l’ont mis à la disposition des médias. C’est comme ça qu’encore une fois tous les journaux et quelques télés et radios ont publié et retransmis l’article et le documentaire d’une demi-heure. Je suis reconnaissant pour cette agence qui a su bien préparer et rédiger le documentaire pour encore une fois montrer le travail social chrétien d’insertion et de réhabilitation parmi les enfants et les jeunes. La célébration de la naissance de Jésus à Noël a été pour nous une occasion pour faire la distribution de cadeaux offerts par l’association Samaritains Purse aux enfants pauvres et démunis et aussi pour présenter Jésus, le plus beau et plus grand cadeau de Dieu pour l’humanité. L’évangile reste la seule puissance à offrir des réels changements dans les vies. Nousavonsreçucettesemainelesdeux containers pour abriter les sans-abris et sdf. Nous avons déjà notre maison pour les jeunes orphelins et les sdf qui est pleine. Cette auberge est issue d’un accord avec la municipalité qui n’avait pas d’endroit pour accueillir des sans-abris, ce qui devient de plus en plus un problème pour la ville. Cette auberge sera en partie financée par la commune. Nous sommes en contact avec une autre association pour recevoir des jeunes ayant une déficience intellectuelle pour leur insertion dans la société. Cela faisait partie de notre projet pour les jeunes avec qui nous avons eu des contacts et pour qui nous n’avions pas de support juridique d’accueil. Nous avons toujours besoin de vos prières et de votre générosité pour tenir notre travail dans ce pays. Il nous manque toujours de l’argent pour couvrir les dépenses de l’année de 2014. Nous avons dû faire quelques dépenses au-delà de nos moyens pour venir en aide à des personnes qui n’avaient pas d’autre moyen pour survivre et tenir le coup. Pour pouvoir recevoir les containers et ouvrir l’auberge pour les sans- abris, nous avons dû préparer le terrain, l’accès routier entre autres. Le printemps est à la porte et les défis sont immenses. 10 garçons habitent à la maison, 4 autres se sont mariés mais continuent à travailler à la ferme pour soutenir leur famille. Nousvoulonsaussiêtrereconnaissants à Dieu et à la Gerbe et à ceux qui ont pufaireleursdonsparcetteassociation en France pour l’œuvre en Bosnie. Leurs dons ont beaucoup aidé pour couvrir les frais de fonctionnement du centre de jour et pour la Vallée de la Grâce. Merci à tous pour vos prières et votre soutien. Walter, Zenica 12 Mars 2015 87
  13. 13. Depuis 2006, l’association La Gerbe porte un chantier d’insertion permanent. Le travail réalisé par celui-ci vient soutenir les projets d’aide humanitaire, cœur historique de l’association. Le dispositif Chantier d’Insertion vise à permettre à une personne sans emploi de renouer avec le monde du travail. Un accompagnement individualisé social et professionnel est associé à la reprise d’activité. Ressourcerie : insertion bénévolat  Donner une deuxième vie aux objets et une seconde chance aux hommes Paris adrid Berne Rome Vienne Prague Bratislava Budapest Kisinöv Kiev Varsovie Vilnius Minsk Riga Stockholm Copenhague Tallinn Moscou Berlin Sarajevo Tirana Skopje Athènes Belgrade Sofia Bucarest Ankara Nicosie Ammam Damas Beyrouth Jerusalem Le Caire Tripoli Tunis Alger Bagdad Tbilissi Erevan Bakou Zagreb Ljubljana Bruxelles Amsterdam Londres Dublin FRANCE Andorre Monaco Liechtenstein Luxembourg Slovénie Bosnie MACEDOINE ROYAUME- UNINDE ALLEMAGNE ITALIE MALTE LYBIE SUISSE AUTRICHE ROUMANIE MOLDAVIE GRECE BULGARIE UKRAINE POLOGNE PAYS-BAS DANEMARK LITUANIE LETTONIE SUEDE ESTONIE BELGIQUE HONGRIE YOUGOSLAVIE CROATIE ALBANIE SLOVAQUIE REP. TCHEQUE BIELORUSSIE TURQUIE IRAK IRAN AZERBAÏDJANGEORGIE ARMENIE JORDANIE EGYPTE CHYPRE LIBAN ISRAEL KAZAKHSTAN Russie SYRIE ARABIE SAOUDITE E ALGERIE TUNISIE Trois mois déjà depuis le dernier «Espérance !” Trois mois sur le chantier insertion pour • embaucher : 6 nouveaux sur le chantier entre décembre et fin février, • accueillir : c’est aller ensemble à la découverte des lieux, des divers ateliers, des collègues, • former : les plus anciens des salariés, ainsi que les bénévoles réguliers ont tous leur rôle auprès des nouveaux arrivés pour guider dans le concret de chaque tâche, • accompagner : après un temps d’acclimatation, on cherche quels sont les freins à l’emploi, on lance des démarches, on prend des rendez-vous, ou des cours de françaisoudemathsauprèsdesprofesseurs bénévoles… • rassurer si nécessaire : face aux doutes, au découragement ; face à des événements comme les attentats de janvier à Paris, répéter que toute personne éligible à l’aide de l’association sera accueillie et accompagnée sans discrimination, dans la volonté d’agir pour le bien au quotidien • recadrer, parfois : rappeler le respect des horaires, du règlement ou de la loi, ré-expliquer les attitudes exigées dans le mondedutravail,l’importancedel’équipe ou de la «relation-client», • encourager, toujours! • tout cela en vue de postuler, que ce soit pour une formation ou un emploi, qu’il soit en intérim, en CDD ou - à plus long terme, en CDI.» Sylvie Cuendet Depuis ses débuts, la Gerbe a pu réaliser ses nombreux projets avec la collaboration active de nombreux bénévoles qui viennent de tous les horizons : des jeunes (et moins jeunes), des retraités pleins de vie et d’engagement. Il y a des hommes encore ancrés dans une vie active, mais donnant un peu de leur temps à la Gerbe en conduisant les voitures et aidant aux collectes, ou encore des jeunes qui vivent une réorientation de leur projet professionnel et donnent, en attendant, un moment à la Gerbe. Les uns passent par un moment difficile dans leur vie et peuvent se changer les idées en sortant de chez eux. Les autres veulent juste être utiles et participer à un projet solidaire et TOUS apportent leur savoir-faire, leur savoir-être et leur savoir-vivre en collaborant dans les différents ateliers de la Gerbe. Les uns s’engagent une fois par semaine, d’autres 2- 3 fois, d’autres uniquement le samedi. Les ateliers de tri de vêtements, de tri brocante, de tri de livres, de vente dans la ressourcerie, les collectes et le travail en logistique sont des activités auxquelles salariés en insertion et bénévoles collaborent. Ces rencontres humaines et interculturelles aident à découvrir mutuellement « les richesses » de l’autre. Un grand MERCI à tous ! D’ailleurs, nous sommes toujours à la recherche de personnes qui veulent s’engager dans un bénévolat. Par exemple, nous réfléchissons actuellement à l’ouverture du magasin de la ressourcerie les samedis, matin et après-midi, mais pour ce faire, nous avons besoin d’une équipe engagée de 3-4 personnes par demi-journée. Alors si cela vous tente, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Angelika Bode Barbara, bénévole depuis 1 an et demi Petite dernière d’une famille de 7 enfants, j’ai été plutôt gâtée par ma famille et par la vie. J’ai traversé comme tout un chacun des périodes un peu sombres mais toujours bien entourée, j’ai surmonté les épreuves et continué à aller de l’avant. avec Bertrand, mon mari, nous avons fondé une belle famille: 4 enfants, 5 petits-enfants (bientôt 6). Nous avons eu la chance de travailler ensemble et j’ai toujours pu concilier facilement l’éducation des enfants, les engagements à l’école ou à la paroisse et le travail. Quand j’ai eu 40 ans (il y a quelques années déjà), je me suis dit que la vie passait à toute vitesse et que je devais mettre les bouchées doubles pour combler les vides que j’avais laissé s’installer. Continuant à travailler mais l e s e n f a n t s grandissant, France Ecquevilly 13 Mars 2015 87
  14. 14. Ressourcerie : insertion bénévolat  Donner une deuxième vie aux objets et une seconde chance aux hommes France Ecquevilly profitant de temps libre, je me suis r a p p r o c h é e des « restos du cœur » où j’ai apporté un peu d’aide 2 ou 3 fois par semaine pendant 6 ou 7 saisons. Je venais de temps à autres à « la Gerbe » déposer des vêtements et faire des provisions au commerce équitable, et j’avais quelque part dans ma tête l’envie de venir un jour aider, mais je ne savais pas bien comment. Quand j’ai décidé de ne plus aller aux « restos du cœur » pour différentes raisons, j’ai voulu prendre du temps pour réfléchir avant de m’engager ailleurs. Un ami prêtre m’a proposé de rejoindre l’équipe d’aumônerie à la prison de Bois d’Arcy, mais, après avoir rencontré la responsable de l’aumônerie et assisté à une messe qui m’a fortement émue et impressionnée, j’ai eu peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas savoir écouter, de ne pas savoir quoi dire. J’ai pris un engagement plus léger à Paris au foyer-restaurant de la Madeleine et tous les jeudis je sers le repas à des personnes qui viennent de tous horizons, occasion de rencontres et de partage. lors de la vente de la maison de mes beaux-parents, de lits et divers objets à débarrasser, je me souviens de « la Gerbe ». Encore un laps de temps … et me voilà bénévole ici depuis plusieurs mois. J’y viens avec beaucoup de plaisir. J’apprécie l’esprit qui y règne, je m’y sens comme dans une nouvelle famille ; il y a une ambiance spéciale, on y rencontre des personnes motivées et motivantes et puis « la Gerbe » c’est « addictif » : plus on y va, plus on a envie d’y aller ; il y a tant à faire, on donne un peu et on reçoit beaucoup : des sourires, des mots gentils … En accomplissant ces petites tâches, je pense à une citation d’un vieux sage chinois, Lao Tseu : « faire l’impossible… considérer le petit comme important, faire beaucoup de peu…, prévoir la difficulté quand c’est encore facile, faire de grandes choses pendant qu’elles sont encore petites». Si les gens savaient cela, que de bénévoles viendraient nous rejoindre ! Un grand merci à tous pour ce que vous êtes ! Barbara Henri, bénévole depuis 2 ans « J’ai pris ma retraite début janvier 2013 après avoir passé 40 ans dans la grande distribution. Ma retraite, je ne l’imaginais pas sans me rendre utile et plusieurs voies s’offraient à moi, dont la possibilité d’être bénévole à la Gerbe, option proposée par Jean-Daniel Baumann qui avait été mon collègue dans la vie professionnelle. Début janvier 2013, j’ai donc effectué ma collecte de formation avec Bernard et Dominique, tous deux bénévoles aguerris : tournée cartouche à l’université de Jussieu. Depuis, j’ai participé régulièrement aux collectes, que ce soit de cartouches d’encre, de vêtements, de mobilier … Je prends du plaisir à rencontrer de nombreuses personnes tant en externe, nos “clients», qu’en interne, les permanents et bénévoles ainsi que les membres du chantier d’insertion et leurs nombreuses origines. Ce qui me conforte dans une conviction: c’est dans la diversité que se trouve la richesse.» Henri Max et le pays en chantier Jérôme Cuendet 14 Mars 2015 87
  15. 15. Ressourcerie : insertion bénévolat  Donner une deuxième vie aux objets et une seconde chance aux hommes France Ecquevilly Marie-Christine, bénévole depuis novembre 2014 Un petit témoignage. … Pendant de nombreuses années nous avançons entre vie familiale et vie professionnelle en essayant de tout concilier … pas toujours facile, mais très excitant ! Puis les choses se calment, les enfants s’envolent , on se réapproprie le temps. Alors ? On peut en donner ! Surtout si ce temps permet d’aider des femmes et des hommes à rebondir, se former, reprendre confiance dans leur parcours. Et La Gerbe remplit cette quête : confiance, rigueur, efficacité et bonne humeur !!! Enthousiasme d’une bénévole qui apporte sa modeste contribution à cette belle entreprise Marie-Christine Jeannine, bénévole depuis décembre 2014 Je venais de prendre ma retraite et j’avais décidé de m’accorder trois mois de repos avant de reprendre une occupation. Mais une amie m’a fait connaître La Gerbe et je me suis intéressée à ses actions humanitaires.L’accueilaétésichaleureux que j’y ai adhéré immédiatement. La diversité de ses actions sociales m’a plu et le mélange des cultures m’enrichit chaque jour. Ce que je peux apporter à l’association par mes heures de bénévolat me donne l’impression d’être à nouveau utile. Je m’acquitte de différentes tâches telles que le tri et le rangement de livres et de CD, avec des personnes différentes faisant partie du pôle d’insertion et toujours dans la même ambiance de convivialité. J’espère continuer le plus longtemps possible, car si je peux aider un peu l’association, c’est à moi qu’elle apporte le plus et je suis fière d’en faire partie. Jeannine 15 Mars 2015 87
  16. 16. Investissez le Don http://isf.solutions Tourisme Solidaire Impôt de solidarité sur la fortune La loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat (loi TEPA) permet aux contribuables soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) d’effectuer un don directement déductible du montant de cet impôt. D’ici juin prochain, vous pouvez réduire le montant de votre ISF en effectuant des dons à certaines œuvres. Ces dons rentrent dans le plafond global de réduction ISF de 50 000 euros maximum. Le champ des organismes éligibles à la réduction ISF est plus restreint que celui des organismes éligibles à la réduction de l’impôt sur le revenu. L’association La Gerbe est éligible aux dons via l’ISF grâce à son chantier d’insertion. Par exemple : un don de 1000 euros spécifiquement pour le chantier insertion occasionne une réduction d’(ISF de 7500 euros (1000 x75%). Ce dispositif encourage fortement le mécénat et la philanthropie individuelle. Au donateur de choisir les offres correspondant à ses aspirations. http://isf.solutions Un appartement pour vos vacances : optez pour le tourisme solidaire ! Dans la Maison d’A Côté un appartement tout confort de deux pièces vous attend dans cette magnifique région entre mer et montagne. L’appartement est très agréable, calme, avec vue sur la place du village. Votre séjour soutiendra des projets élaborés par les résidents. De 224 € à 310 € la semaine selon la saison et le nombre de personnes (possible aussi les weekends). Cuisine équipée/Séjour avec 1 canapé lit 2 personnes ; Salle d’eau/wc ; Chambre avec 1 lit 2 personnes et 1 lit mezzanine 1 personne Jardin ombragé avec terrasse, salon de jardin, barbecue Possibilité accès internet – Commerces de proximité « L’accueil chaleureux des hôtes, une pause délicieuse ! » Corinne et Patrick Association La Gerbe Pension de famille : « La Maison d’A Côté » La Maison d’A Côté 58 Chemin de Sauve 30350 LEZAN 04 66 55 34 67 / 04 66 92 01 08 pension@lagerbe.org Un appartement pour vos vacances : optez pour le tourisme solidaire ! Dans la Maison d’A Côté un appartement tout confort de deux pièces vous attend dans cette magnifique région entre mer et montagne. L’appartement est très agréable, calme, avec vue sur la place du village. Votre séjour soutiendra des projets élaborés par les résidents. De 224 € à 310 € la semaine selon la saison et le nombre de personnes (possible aussi les weekends). Cuisine équipée/Séjour avec 1 canapé lit 2 personnes ; Salle d’eau/wc ; Chambre avec 1 lit 2 personnes et 1 lit mezzanine 1 personne Jardin ombragé avec terrasse, salon de jardin, barbecue Possibilité accès internet – Commerces de proximité « L’accueil chaleureux des hôtes, une pause délicieuse ! » Corinne et Patrick Association La Gerbe Pension de famille : « La Maison d’A Côté » La Maison d’A Côté 58 Chemin de Sauve 30350 LEZAN Disponibilités www.lezan.lagerbe.org 04 66 55 34 67 / 04 66 92 01 08 pension@lagerbe.org Un appartement pour vos vacances : optez pour le tourisme solidaire ! Dans la Maison d’A Côté un appartement tout confort de deux pièces vous attend dans cette magnifique région entre mer et montagne. L’appartement est très agréable, calme, avec vue sur la place du village. Votre séjour soutiendra des projets élaborés par les résidents. De 224 € à 310 € la semaine selon la saison et le nombre de personnes (possible aussi les weekends). Cuisine équipée/Séjour avec 1 canapé lit 2 personnes ; Salle d’eau/wc ; Chambre avec 1 lit 2 personnes et 1 lit mezzanine 1 personne Jardin ombragé avec terrasse, salon de jardin, barbecue Possibilité accès internet – Commerces de proximité « L’accueil chaleureux des hôtes, une pause délicieuse ! » Corinne et Patrick Association La Gerbe Pension de famille : « La Maison d’A Côté » La Maison d’A Côté 58 Chemin de Sauve 30350 LEZAN Disponibilités www.lezan.lagerbe.org 04 66 55 34 67 / 04 66 92 01 08 pension@lagerbe.org Et si votre ISFn’était plus un impôtmais devenait investissement sur le territoire pour l’Economie Sociale et Solidaire ? Vous êtes assujettis à l’ISF ?  VENEZ NOUS RENCONTRER pour : • une visite d’une structure innovante de l’ESS conjuguant réinsertion, environnement et solidarité, • une présentation d’investissement socialement responsable. Vous êtes assujettis à l’ISF ?  VENEZ NOUS RENCONTRER pour : • une visite d’une structure innovante de l’ESS conjuguant réinsertion, environnement et solidarité, • une présentation d’investissement socialement responsable. 16 Mars 2015 87 Mars 2015 87

×