Concepts de base

698 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
698
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Concepts de base

  1. 1. La conscience du corps EN VIE Concepts de base pour le débutant découvrit de manière empirique un équilibre naturel de la tête un mécanisme capable de sur le sommet de la colonne La technique FM Alexander est freiner consciemment l’amorce vertébrale avant d’engager une pratique à caractère de toute action habituelle. En n’importe quelle action ( ce que éducatif, basée sur l’auto- privilégiant une relation FM Alexander appelait le observation et visant à défaire dynamique entre la tête et la «contrôle primaire»), l’élève ne les habitudes physiques et colonne vertébrale, non sent plus la nécessité de psychologiques qui entravent la seulement il résolut sa contracter une grande partie de mobilité naturelle. Elle apporte défaillance vocale mais il son corps pour atteindre son de nouveaux moyens améliora de manière globale la but. Au lieu de laisser son kinesthésiques dans notre façon coordination naturelle de son énergie se disperser dans des de réagir à chaque situation. organisme. En élaborant une automatismes, la mise en place technique pour désapprendre, il de cette « commande primaire » devint le pionnier de toutes les entre la tête et la colonne approches de conscience vertébrale lui permet de Qui était F.M Alexander ? corporelle. percevoir corporellement une nouvelle direction pour gérer ses Acteur australien spécialisé forces physiques et psychiques. dans le répertoire L’effet le plus immédiat est un shakespearien, Frederick Comment ça marche ? allongement et un Mathias Alexander a développé redéploiement du système sa méthode à la suite d’un Tout le monde, en voulant faire , musculaire tout entier. Le but problème d’extinction de voix a tendance à trop faire. Sous la ultime est «d’utiliser le corps» sur scène. Grâce à son grand conduite d’un professeur, l’élève dans une juste tension. La sens de l’observation, il prit retrouve une aisance naturelle tension musculaire relève de la conscience que des habitudes en prenant conscience des croyance, affirmait FM corporelles bien ancrées étaient tensions qu’il s’impose Alexander. responsables de son aphonie. Il inconsciemment. En favorisantAu-delà de la vision mécaniste et réductrice de la vie, il existe une connaissance sensible, émotionnelle, réfléchie de lorganisme vivant. Notre corps, dont nous partageons les caractéristiques avec tous les êtres sensibles, nous fait prendre conscience de notre capacité innée à guérir du traumatisme. PETER LEVINE
  2. 2. Concept  1. Concept  4. En  se  contractant,  les  muscles  se  raccourcissent La  tête  bouge  en  premier.       Lorsque   vous   pliez   un   coude,   vous   rapprochez   la           Dans   chaque   mouvement,   la   première   partie   à  main   de   votre   épaule.   Pour   effectuer   ce   mouvement,   bouger  est  la  tête.  Nous  avons  l’impression  que  ce  sont  les   muscles   ne   peuvent   que   se   raccourcir.   Ce   fait   est   nos   jambes   qui   bougent   en   premier   lorsque   nous  vrai  pour  tous  les  muscles  du  corps  :   en  se  contractant,   marchons,   ou   nos   mains   lorsque   nous   voulons   saisir  les  muscles  ne  peuvent  pas  s’allonger. quelque   chose.   Cependant   en   vous   observant   plus   attentivement,   vous  noterez   que  c’est  la  relation  entre   la  tête  et  le  reste  du  corps  qui  changera   en  premier,   et   peut-­‐être   que   celle-­‐ci   aura   tendance   à   se   diriger   en   arrière   et   en   bas   par   une   contraction   inutile   des   muscles  du  cou. Concept  2. Le  corps  a  une  longueur  naturelle  au  repos       Imaginons   un   ressort   en   métal.   Au  repos,   il   a  une  certaine  longueur.  En   le   comprimant,   il  se  raccourcit   et  en  le   relâchant,   il   revient   naturellement   à  sa   position   Concept  5initiale.   Le   corps   réagit   exactement   de   la   même   L’aisance  de  la  tête  sur  le  sommet  de  la  colonne  manière  :  vous   le   comprimez  et  le  rendez  plus  court  en   vertébrale  in9luence  l’équilibre  général  et  la  contractant   certains   muscles.   Par   exemple,   une   coordination.contraction   excessive  des   muscles  du  dos   raccourcit   la  longueur   de   la  colonne   vertébrale   et   projette   le  torse           La  tête  est  naturellement  en  équilibre  sur  le  sommet  en   avant.   Une   contraction   des   muscles   de   la   partie   de   la   colonne   vertébrale   et   peut   s’adapter   à   tous   les  antérieure  du  corps   provoque  une  traction  vers  le  bas   mouvements.  En  contractant  les  muscles  du  cou,  la  tête  et   un   affaissement.   En   évitant   de   contracter   ces   ne  peut   plus  s’adapter  aux   changements  de  position   et  différents   muscles   de   manière   répétitive,   vous   perturbe  la  coordination  globale  du  corps.permettez  au  corps  de  préserver  sa  longueur  naturelle. Concept  6 Nous  sommes  tous  nés  avec  la  capacité  de  bouger   Concept  3. facilement  et  avec  grâce.La  tête  ne  peut  in9luencer  le  reste  du  corps  que  de  deux  façons  :  en  allant  vers  le  bas  et  en  n’allant  pas           Pensez   au   chat   bondissant   du   sol   vers   la  table,   à   vers  le  bas. Michaël   Jordan  saisissant   un   ballon,   à  Fred  Astaire   et   Ginger   Rogers   dansant   avec   légèreté.   Nous   sommes         Si   vous   contractez   les   muscles   du   cou,   vous   tous  capables  de  bouger  aussi   facilement  qu’eux,  mais  remarquerez   que  la  tête   quitte   son  axe  initial   pour   se   nos   automatismes   et   nos   habitudes   limitent   notre  diriger   en  arrière  et  en   bas  en  comprimant  le  «   ressort   agilité  naturelle.  C’est  normal  d’être  agile   dans  tous  les  vertébral   ».   Lorsque   vous   relâchez   le   cou,   la   tête   mouvements,   sans   tension   musculaire   ni   douleur.   Ce  retrouve   naturellement   son   équilibre   en   se   dirigeant   n’est  hélas  pas  fréquent,  mais  c’est  normal.vers   le   haut   et   l’avant.   En   évitant   simplement   de  contracter   les   muscles   du  cou,   vous   cessez   de  tirer   la  tête   vers   le   bas   et   donc   de   raccourcir   la   longueur   du  dos.
  3. 3. Concept  7 Concept  9Ce  que  nous  faisons  nous  semble  correct  parce  que   Nous  sommes  toujours  en  train  de  nous  diriger   nous  avons  l’habitude  de  le  faire. dans  le  mouvement         Notre  façon  personnelle  de   bouger   et   d’agir   nous           La   plupart   du   temps,   nous   bougeons   de   manière  semble   juste   parce   que   nous   utilisons   cette   façon   de   automatique,  nous  n’avons  pas  conscience  de  comment  faire  depuis  très  longtemps.   nous  bougeons  et  de   ce  qu’il  faudrait  faire  pour  bouger          Par  exemple,  serrez  vos  mains   l’une  contre  l’autre,  les   différemment.   Avec   la   technique   Alexander,   vous  doigts   croisés.   L’un  de   vos   pouces   se  trouve   au-­‐dessus   apprenez   à  mettre   en  évidence  votre  manière  réelle  de  de   l’autre.   Séparez   vos   mains   puis   resserrez-­‐les   avec   faire   et   à   décider   de   continuer   ou   pas.   Vous   pouvez  l’autre   pouce   sur   le   dessus.   Cette   position   vous   arrêter  d’être  guidé  par  des  habitudes   inefYicaces  pour    semblera   inhabituelle,  peut-­‐être  même  inconfortable.  Il   laisser   agir   votre   aisance   et   votre   coordination  en   sera   de   même   si   vous   changez   de   doigt   pour   une   naturelle.bague   ou   de   poignet   pour   une   montre.   Cependant   si  vous   persistez   à   serrer   vos   mains   de   la   «   mauvaise   »  façon   ou   si   vous   gardez   votre   montre   sur   l’autre  poignet,  c’est  la  première  situation  qui   vous  apparaîtra  peu  à  peu  «  incorrecte  ». Concept  10 Pour  changer  la  manière  dont  vous  bougez,  vous   devez  changer  la  manière  dont  vous  pensez. Concept  8         Notre   manière   habituelle   de   bouger   est   celle   que   Ce  que  nous  percevons  comme  étant  correct  ne   nous  avons  lorsque  nous  voulons  atteindre  un  but   sans   l’est  probablement  pas. penser   à  ce   que   nous  allons  faire  pour  l’atteindre.  Donc   pour   changer   notre   manière   de   bouger,   la   première           Lorsque   nous   effectuons   un   mouvement,   nous   en   réaction  avant  d’agir  est  d’attendre  un  moment  et  de  ne  recevons  l’information  grâce  au  système  nerveux.  Nous   rien   faire.   Nous   pouvons   ensuite   vouloir   atteindre   le  utilisons   cette   information   pour   juger   si   nous   avons   but   sans   perturber   notre   coordination   naturelle.   F.M  bougé   selon   nos   intentions.   Malheureusement,   ce   Alexander   a   expérimenté   ce   processus   pendant   de  jugement   est   souvent   erroné.   Nous   bougeons   d’une   longues  années  et  a  conçu  une  série  d’ordres  destinés   à  certaine   manière   depuis   si   longtemps   que   nous   la   préserver   sa   coordination   pendant   l’activité.   Il   a  considérons   comme   normale.   Cependant,   la   manière   nommé   ces  ordres  des  directions   qui  s’énoncent  ainsi  :  dont   nous   bougeons   réellement   est   souvent   très   mon  cou  est  relâché,  ainsi   ma   tête  se  dirige  en  haut  différente   de   celle   que   nous   pensons   avoir.   Par   et   en   avant,   et   ainsi   mon   dos   peut   s’élargir   et  exemple,   certains   débutants   en   technique   Alexander   s’allonger.   Il   est   important   de   noter   que   chaque  ont  parfois  l’impression  de  tomber  en  avant,   même  s’ils   direct ion   est   dép en da n te   de   cel l e   én oncée  peuvent   se  voir   tout   à  fait   droits   devant   un  miroir.   Ils   préalablement.  Si  votre   tête  peut   bouger   en  haut   et  en  ont   cette  sensation   parce   que   leur   position  habituelle   avant,   c’est   parce  que  votre   cou   est   relâché,  et  ensuite  est   en   arrière   de   la   position   verticale.   Leur   votre  corps  peut   s’élargir  et  s’allonger.  Ce   ne  sont   pas  appréciation   est   basée   sur   une   information   erronée   à   des  ordres   pour   vous   dire   quoi   faire,   ce   sont   des  partir   de   laquelle   il   n’est   pas   possible   d’avoir   une   ordres   pour   vous   empêcher   de   faire   ce   qui   est  perception  juste. inutile.
  4. 4. Concept  11 Concept  12 Apprendre  une  nouvelle  manière  de  penser   En  laissant  agir  votre  aisance  naturelle,  la  qualité   demande  de  l’entraînement. de  tout  ce  que  vous  ferez  s’améliorera  et   continuera  de  s’améliorer.         Si  vous  ordonnez  mentalement  à   la  musculature  du  cou   de   se   relâcher   et   si   vous   n’essayez   pas   de   faire  quoi   que   ce   soit   pour   la   relâcher,   alors   votre   cou          Expérimenter  cette  nouvelle  manière  de  penser   vous  commencera   effectivement   à   se   relâcher.   Mais   permettra  de  réagir  de  manière   naturelle  dans  chaque  rappelez-­‐vous   que   vous   avez   beaucoup   d’années   situation.   Si   vous   chantez,   cela  permettra  à   la   voix  de  d’habitudes  qui  imposent   de   contracter  inutilement   le   sortir   clairement   et   librement.   Si   vous   dansez,   cela  cou,   le   dos,   les   jambes,   les   bras,   etc.   Cette   ancienne   permettra   à   vos   mouvements   d’être   plus   libres   et   à  façon  d’agir  est  beaucoup  plus  forte   que  votre  nouvelle   votre   expression   artistique   d’être   plus   claire.   Si   vous  manière   de   penser.   Il   se   peut   donc   que   vous   ne   travaillez   à   l’ordinateur,   vous   ne   ferez   que   les  remarquiez   pas   de   changement   immédiat.   Cependant   mouvements  nécessaires  à  la  tâche  et  vous  diminuerez  si   vous   persévérez   à   expérimenter   cette   nouvelle   les  symptômes  d’effort  et   de   stress  déclenchés  par  les  manière   de   penser,   elle   se   mettra   à   l’œuvre   tensions   excessives   que   vous   utilisiez   auparavant.  progressivement,   et   il   vous   sera  de  plus   en  plus   facile   Travailler   avec   ces   principes   améliorera   vos  et  naturel  de  l’utiliser. performances  grâce  à  un  niveau  de  plus   en   plus  élevé   de  coordination.  Vous  aurez  les  moyens  d’observer  par   vous-­‐même   votre  manière  d’agir  et  de  la  changer  tout   en   continuant   l’activité.   Vous   aurez   les   moyens   d’atteindre  n’importe   quel  but   en   vous  plaçant  dans   la   voie  la  plus  agréable,  efYicace  et  naturelle. Quels  sont  les  béné9ices  ? ➡ Récupérer  de  manière  douce  une  coordination  naturelle   ➡ Retrouver  un  allongement  et  une  ouverture  de  la  musculature ➡  Gérer  le  stress  en  reconnaissant  les  tensions  que  nous  nous   imposons ➡  Développer  une  plus  grande  conscience  dans  notre  manière  de   faire  et  dêtre  grâce  à  des  sensations  et  des  perceptions  plus   =iables ➡ Acquérir  une  nouvelle  façon  d’utiliser  nos  propres  ressources   physiques  et  psychiques

×